DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Autocombustion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Loup Ecossais



Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Autocombustion   Mar 06 Mar 2007, 23:12

polaire a écrit:
exemple d'explication ( je cite )

Yvan Sanderson et, avant lui, Vincent Gaddis ont fait des recherches sur la synthèse des phosphagènes dans les tissus musculaires, et en particulier sur la vitamine B10, indispensable à l'approvisionnement du corps en énergie. Ils rapportent que "Le phosphagène est un composé semblable à la nitroglycérine et de formation endothermique. On peut le trouver en grande quantité chez certaines personnes sédentaires, à tel point que leur corps devient combustible comme de la poudre mouillée." Cela peut expliquer comment certains corps s'enflamment facilement. Reste à identifier ce qui les fait s'enflammer.
Est-ce qu'une surcharge d'électricité statique pourrait être un début d'explication?
Revenir en haut Aller en bas
Tourterelle



Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Autocombustion   Mer 07 Mar 2007, 04:06

Je me poses les mêmes questions concernant l'autocombustion des animaux et la surcharge d'électricité statique... Je ne sais pas... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Autocombustion   Mer 07 Mar 2007, 08:14

Pour Polaire ;) lol!

Douce Tourterelle Very Happy , j'espère que vous allez m'excuser cette langue étrangère...LOL, est ce qu'on peut dire que je parle en langues là ? Mr.Red Tongue

Oui, phosphagène est un terme français qui désigne 'high energy phosphate compound' en anglais, c'est à dire, l'ATP, ADP et CP.
Encore un mini cours :pr: :pl: (cou –cou I don't want that , si les cours vous gênent, dites le moi, j’arrêterai ! Rolling Eyes study )

- L'adénosine triphosphate (ATP)
- L'adénosine diphosphate (ADP)
- Créatine phosphate (CP)
L’ATP (et l’ADP, son produit d’hydrolyse) sont présentés très schématiquement sur la représentation

ici

Concernant la créatine : affraid What a Face pale



La créatine est une molécule naturelle de l’organisme qui est soit apportée par l’alimentation* (1g/jour) soit synthétisée par le foie, les reins et le pancréas à partir acides aminés et véhiculée dans les muscles par le sang (on estime à 2g la synthèse endogène du corps chaque jour)
* ex. bœuf, porc, saumon, thon, hareng
Source d'énergie de fort potentiel, la créatine intervient dès le début d'efforts violents. Sa dégradation est très rapide et s'épuise en quelques secondes (5 à 7s). Son action instantanée offre d'énormes possibilités de contraction musculaire, en un temps record. De plus sa dégradation permet une re-synthèse accélérée de l'A T P* (molécule de transport d'énergie). L'ATP, combinée au calcium et au magnésium régule le couple contraction/relâchement au sein des fibres musculaires.

Fin du cours :amen:

Bref, vu le mode de vie apparemment sédentaire des personnes en question, la voie anaérobique d’utilisation de la créatine (la créatine est prise comme complement alimentaire, par exemple, par ceux qui font de la musculation…., lol) , me semble inadaptée….. Sauf…. Il faudrait voir en quelle mésure, la depression (qui modifie la signalisation chimique - ex. l'utilisation des hormones corticoïdes) et la consommation d’alcool peut stimuler cette voie……
scratch


Dernière édition par le Mer 07 Mar 2007, 09:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Autocombustion   Mer 07 Mar 2007, 19:46

Citation :
Douce Tourterelle , j'espère que vous allez m'excuser cette langue étrangère...LOL, est ce qu'on peut dire que je parle en langues là ?

Ça oui somebody, tu parle en langue! Laughing ;) Tu parle le langage des scientifiques, alors je dois décoder... ;) On fait ce qu'on peut... scratch Laughing Mais, je suis bien heureuse qu'il y est sur ce forum une femme scientifique pour discuter avec ces messieurs les scientifiques... ;) Moi je n'y connais rien en science, tout comme je n'y connais rien en théologie... :jevole: Laughing Mais j'aime bien! thumleft


Citation :
Bref, vu le mode de vie apparemment sédentaire des personnes en question, la voie anaérobique d’utilisation de la créatine (la créatine est prise comme complement alimentaire, par exemple, par ceux qui font de la musculation…., lol) , me semble inadaptée….. Sauf…. Il faudrait voir en quelle mésure, la depression (qui modifie la signalisation chimique - ex. l'utilisation des hormones corticoïdes) et la consommation d’alcool peut stimuler cette voie……


La dépression est une accumulation d'émotions refouler (ex. les traumatismes depuis l'enfance). Lorsque les émotions ne sont pas évacuées, elle se transforment en stresse (énergie). Le stresse dans ce cas est une énergie déconnectée de sa source (traumatisme). En fait, je dirais que ce stresse est en réalité l'énergie de l'émotion refoulée. Donc le stresse lorsqu'il n'est pas évacuée demeure dans le corps. Cette énergie peut très bien changer des choses dans le corps, comme créer des maladies.
Évidement le cerveau peut interpréter ce stresse comme un signale d'une menace physique qui est en réalité le traumatisme (psychologique). Il réagira à cette menace comme s'il s'agissait réellement d'un corps étranger qui l'attaquerait (signal faussé). Donc à mon avis, il faudrait savoir comment le corps réagis à un stresse intense et prolongé dans le temps. Il y aura certainement des changements dans le fonctionnements même des glandes et des organes (changement chimique). Une surproduction d'acide gastrique etc... Il ne faut pas oublier qu'une personne très stressé n'a pas les muscles très détendus (les muscles se contractent (crispé)). Pour ce qui est de l'alcool, il a tendance à détendre le corps et a diminuer le stresse. Le stimulateur serait le stresse lui-même... scratch

Hé ont fait ce qu'on peut... shakng2 Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Autocombustion   Mer 07 Mar 2007, 20:01

Lol Tourterelle, pas mal... Je comprends ta vision des choses...

Mais le stress se transforme aussi en signal chimique... via les hormones, tels que l'ACTH.... excuse moi, je m'arrêtes je vais parler de nouveaux en langues.... tu donnes une bonne description (visualisation) à ce qui se passe au niveau biochimique... tu as de l'imagination....j'attends tjr tes poèmes (pas sur l'autocombustion, lol)....

Pour revenir à l'autocombustion et l'alcool.

L'alcool est une importante source d'énergie dans l'organisme...
L'énergie calorique : lipides 9 Kcal/g, protéines 4 Kcal/g, glucides 4Kcal/g, alcool 7Kcal/g.... tu vois, plus que les glucides et les protéines...

Evidement ces malheureux sont en train de se "miner" tous seuls... What a Face Crying or Very sad

As tu regardé pour les animaux dont polaire parlait l'autre jour ?

Vue nos conclusions préliminaires (stress, alcool, obésité), je ne pense pas que tu trouveras des exemples.... sauf conditions de labo...
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Tourterelle



Féminin Messages : 4217
Inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Autocombustion   Mer 07 Mar 2007, 20:40

Ça me semble être quelque chose de très humain...Je vais chercher si cela existe chez les animaux, mais ça m'étonnerait aussi...
Revenir en haut Aller en bas
 
Autocombustion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'autocombustion ou combustion spontanée
» Autocombustion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Sciences et pseudosciences-
Sauter vers: