DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Peine capitale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cécile



Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mar 06 Fév 2007, 14:54











[url=mhtml:mid://00000139/#3]Synthèse de presse bioéthique du lundi 05/02/07[/url]






Lutter contre la peine de mort

Mario Marazziti, porte-parole de la Communauté de Sant' Egidio et cofondateur de la Coalition mondiale contre la peine de mort, revient dans Le Monde sur la peine de mort. Il explique la façon dont la mort intervient avec l'injection létale : "une substance à base de curare paralyse les muscles, tandis qu'une autre congèle et détruit. Mais la sensibilité ne disparaît pas, seulement la possibilité de hurler et de se rebeller contre l'horreur". Le British Medical Journal résume en déclarant :"on a la sensation d'exploser de l'intérieur mais on ne peut même pas crier". C'est pourquoi Mario Marazziti souhaite qu'un moratoire universel des exécutions soit mis en place le plus rapidement possible et que la peine de mort soit abolie.
La peine de mort est encore régulièrement appliquée dans 54 pays dont les Etats-Unis, le Japon, la Chine et l'Inde. Et pourtant, elle ne fait pas baisser le nombre de crimes graves et ne semble pas avoir d'effets dissuasifs. "La peine capitale entend lutter contre la mort, mais en réalité elle légitime au niveau le plus élevé [...] le fait que la vie puisse être ôtée" explique Mario Marazziti. Il dénonce l'extension d'une culture de mort.
D'après l'une de ses études faites aux Etats-Unis, 13 à 15% des condamnés à mort américains sont innocents. Au Japon, les condamnés ne connaissent pas la date de leur exécution qui peut avoir lieu plusieurs années plus tard. "Le troisième millénaire a besoin d'un droit plus humain", déclare-t-il.
"Aucune exécution n'a jamais rendu la vie aux victimes ; au contraire, elle en a créé de nouvelles", explique-t-il. Il dénonce les blessures faites aux familles des condamnés qui reste "figées dans la haine". Il faut, dit-il, lutter contre la peine de mort pour que l'Etat ne soit pas rabaissé "au rang de ceux qui donnent la mort".



© genethique.org


Chaque article présenté dans Gènéthique est une synthèse des articles de bioéthique parus dans la presse et dont les sources sont indiquées dans l'encadré noir. Les opinions exprimées ne sont pas toujours cautionnées par la rédaction.

Le Monde 03/02/07












Pour nous aider à lutter contre le spam, ajoutez [email]contact@genethique.org[/email] dans votre carnet d'adresses, merci.
Pour vous désabonner, écrivez à
[email]contact@genethique.org[/email] en précisant l'adresse email que vous voulez supprimer.



Abonnez-vous à la revue de presse quotidienne et/ou au bulletin mensuel, c'est gratuit !




© genethique.org
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mar 06 Fév 2007, 15:41

Citation :
l'extension d'une culture de mort

Je pense que c'est l'inverse.

Dans une vision chrétienne la peine de mort a également un caractère expiatoire, comme l'a défendu saint Thomas d'Aquin. Je crois justement qu'il n'y a qu'une société matérialiste qui ne croit pas en la vie éternelle qui peut s'opposer à la peine capitale. La preuve : son abolition a commencé en Europe avec la sécularisation et l'abandon des valeurs chrétiennes.

En revanche je suis opposé aux méthodes qui provoquent des souffrances cruelles et inutiles pour les condamnés, comme cela peut être le cas avec l'injection léthale. Si la Révolution française a choisi d'adopter la guillotine c'est justement dans un souci d'humanité et d'égalité des citoyens. En effet elle inflige une mort instantanée et non douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mar 06 Fév 2007, 16:23

La position pour la peine de mort est indéfendable par l'église ou par ceux qui se disent spirituels et aimer de toute leur force un Dieu tout Amour.


thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mar 06 Fév 2007, 21:34

Libérez les infirmières bulgares et le médecin palestinien emprisonnés en Libye!


Appel : Ensemble contre la peine de mort, Avocats sans frontières France et l’Observatoire marocain des prisons lancent un Appel urgent pour la libération des infirmières bulgares et du médecin palestinien emprisonnés en Libye.

Christiana, Valia, Valentina, Nazia, Snezhana, infirmières bulgares, et Ashraf, médecin palestinien, connaissent l'enfer des geôles Libyennes depuis plus de sept ans !

Mobilisons-nous pour demander leur libération !

Le 9 février 1999, cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien ont été arrêtés et accusés d’avoir inoculé le virus du SIDA à des centaines d’enfants de l’hôpital pédiatrique de Bengazi en Libye. Au terme d’un procès truqué où les droits de la défense ont été violés, à la suite de tortures physiques et psychologiques, et alors que d’éminents spécialistes libyens et internationaux (dont le professeur Luc Montagnier) ont confirmé que ces accusations n’étaient pas fondées, les infirmières et le médecin ont été condamnés à mort. Le 25 décembre 2005, jour de Noêl, les condamnations à mort ont été cassées mais un nouveau procès a été immédiatement ordonné !

Dans cette affaire, des innocents sont désignés comme bouc-émissaires par le gouvernement libyen et victimes d’une machination politique dont la peine de mort, comme trop souvent, est l’instrument. En outre, Maîtres Emmanuel Altit, Antoine Alexiev, Mariela Petrova, Ivan Paneff, avocats au Barreau de Paris et défenseurs des infirmières, ont rencontré les plus grandes difficultés à exercer leur mission : refus de visa, empêchement de se rendre en Libye, impossibilité d’accéder à la copie intégrale du dossier… Avocats sans frontières parle d’un véritable assassinat judiciaire.

L’opinion publique internationale ne peut rester silencieuse !

Nous appelons les responsables politiques, personnalités, organisations, avocats et citoyens d’Europe, d’Afrique et du monde entier à se joindre à nous pour demander leur libération.

Nous demandons aux autorités libyennes la libération immédiate de Christiana Malinova Valcheva, Valia Georgieva Cherveniashka, Nasia Stoitcheva Nenova, Valentina Manolova Siropulo, Snezhana Ivanova Dimitrova et Ashraf Ahmad Jum'a et l’abolition de la peine de mort.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mar 06 Fév 2007, 23:01

Cette affaire des "infirmières bulgares" a beaucoup remué la "communauté internationale" et c'est vrai que la pression de l'opinion publique peut faire réfléchir le colonel Khadafi qui cherche à se refaire une virginité. Aux dernières nouvelles il y aurait des tractations au terme desquelles il pourrait se faire monnayer le renoncement à appliquer la peine de mort prononcée ; c'est un homme qui a le sens de ses intérêts, le colonel Khadafi.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 14:21



ZENIT, Agence d'information - Le monde vu de Rome.










ZF07020601
2007-02-06
Contre la peine de mort : Soutien du Saint-Siège
A l’occasion du congrès de Paris
ROME, Mardi 6 février 2007 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège redit son soutien à qui s’engage contre la peine capitale et pour la défense du caractère inviolable de la vie humaine, à l’occasion du 3e congrès mondial contre la peine de mort, qui vient de se tenir à Paris. Le Vatican craint la promotion d’une culture de la vengeance, de la violence et de la mort.

« Les autorités légitimes de l’Etat ont le devoir de protéger la société contre les agresseurs », mais il est « aujourd’hui difficile de justifier » le choix de la peine capitale, explique le Saint-Siège dans une déclaration pour ce congrès.

La note affirme le soutien du Saint-Siège pour « toutes les initiatives visant à défendre la valeur inviolable de toute vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle ».

Le Vatican dit apprécier ceux qui « travaillent avec zèle et vigueur pour abolir la peine capitale, ou pour mettre en œuvre un moratoire universel de son application ».

La peine de mort, souligne la déclaration, citée par Radio Vatican en italien, n’est pas seulement « le refus du droit à la vie, mais un affront à la dignité humaine ».

Le Saint-Siège cite l’appel de Jean-Paul II, à l’occasion du Jubilé de l’an 2000, pour un moratoire universel de la peine capitale, et les interventions répétées de Benoît XVI pour obtenir dans différents pays la clémence envers les condamnnés à mort.

De plus, le Saint-Siège fait observer les risques liés à la peine de mort, et en premier le « danger de punir des personnes innocentes ».

Mais il y a aussi, la « tentation de promouvoir des formes violentes de vengeance, plus qu’un véritable sens de la justice sociale ».

La peine de mort, affirme le Saint-Siège, « est une offense claire à l’inviolabilité de la vie humaine ». Ce châtiment promeut en outre « une culture de la violence et de la mort ».

Pour les chrétiens, conclut la note du Vatican, « il s’agit en outre d’un mépris de l’enseignement évangélique sur le pardon ».
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 14:35

Quant à ces infirmières et le docteur, c´est une autre chose.

J´ai une question aux femmes:

Si vous voyiez un psychopathe dangereux (M. Detroux ou H. Lecter) s´attaquer avec un couteau à votre enfant et vous aviez un pistolet à la main , ne vous tirerez pas ?

C´est dans ce sens-là que je suis pour la peine de mort.
Une mère qui tue pour sauver son enfant elle execute la peine de mort, après avoir condamné à mort l´assassin.

Peut-être les femmes catholiques ici-présentes elles commenceraient à prier pour l´âme de cet assassin.
Moi, je tirerais.
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:07

Francesca a écrit:
Quant à ces infirmières et le docteur, c´est une autre chose.

J´ai une question aux femmes:

Si vous voyiez un psychopathe dangereux (M. Detroux ou H. Lecter) s´attaquer avec un couteau à votre enfant et vous aviez un pistolet à la main , ne vous tirerez pas ?

C´est dans ce sens-là que je suis pour la peine de mort.
Une mère qui tue pour sauver son enfant elle execute la peine de mort, après avoir condamné à mort l´assassin.

Peut-être les femmes catholiques ici-présentes elles commenceraient à prier pour l´âme de cet assassin.
Moi, je tirerais.


comme je l'ai déjà dit, si je vois un homme s'attaquer à mes enfants, je me bats à mort, comme une tigresse. Et j'espère bien que c'est l'autre sui reste sur le tapis.
Quoique pour me trouver un pistolet à la main.. enfin, on ne peut pas préjuger de l'avenir.

Si je ne peux pas intervenir, et que plus tard, on me met dans la pièce de l'assassin, ça sera pas beau à voir.

Cela n'a rien à voir avec une condamnation à mort : c'est d'un coté, une réaction de défense tout à fait logique, de l'autre, une réaction de colère... Et tant que je suis de sang froid, j'espère que la société m'empêchera alors d'agir comme je serais tentée de le faire.

Je suis défavorable à la peine de mort.

la peine de mort, c'est décider de sang froid que telle personne a mérité de mourir. Ce n'est pas dire que sa mort est nécessaire pour préserver la société ou ses membres, c'est dire que cette personne a mérité de mourir, et qu'il faut lui oter la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:17

Francesca a écrit:
Quant à ces infirmières et le docteur, c´est une autre chose.

J´ai une question aux femmes:

Si vous voyiez un psychopathe dangereux (M. Detroux ou H. Lecter) s´attaquer avec un couteau à votre enfant et vous aviez un pistolet à la main , ne vous tirerez pas ?

C´est dans ce sens-là que je suis pour la peine de mort.
Une mère qui tue pour sauver son enfant elle execute la peine de mort, après avoir condamné à mort l´assassin.

Peut-être les femmes catholiques ici-présentes elles commenceraient à prier pour l´âme de cet assassin.
Moi, je tirerais.

Vous prenez un mauvais exemple. Il s'agit là de légitime défense. Bien sûr, tout le monde tirerait (à moins d'être assez fort pour désarmer l'agresseur...). D'ailleurs, ne pas le faire serait de la non-assistance à personne en danger.
Nous avons un exemple récent en France, où à l'issue d'un match, un policier en civil a tiré pour protéger un homme poursuivi par une bande de supporters déchaînés...et racistes. En tuant un agresseur, il n'a pas appliqué la peine de mort, il a sauvé un homme, et lui-même, puisqu'il était menacé à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:19

Mais Lucie,

les criminels comme Marc Dutroux peuvent toujous échapper. Il n´ont rien de mieux à faire que de trouver une possibilité pour échapper.
Avez-vous vu "Le silence des agnaux" avec Anthony Hopkins ?
Il s´est échappé.
Il y a des recherches sérieuses que 4 % de la population sont des psychopathes. Cela veut dire que 1 personne sur 25 que vous connaissez est un. Pas tous de ces 4 % sont des criminels, la plupart joue dans la vie pour obtenir le pouvoir, en manipulant, intriguant, mentant, tous les moyens vont bien. Ils n´ont PAS de morale, c´est le problème.

Après avoir lu deux bons livres sur les psychopathes, j´ai découvert plusieurs dans ma vie, et j´ai compris beaucoup de choses.

Une chose importante: on ne peut pas les changer. Si vous prier pour eux, cela fait de bien à vous, mais cela n´a aucune influence sur eux.
Dieu les a créé comme cela.
La seule chose qu´on peut faire, c´est de se protéger contre eux.
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:22

Francesca a écrit:
Mais Lucie,

les criminels comme Marc Dutroux peuvent toujous échapper. Il n´ont rien de mieux à faire que de trouver une possibilité pour échapper.
Avez-vous vu "Le silence des agnaux" avec Anthony Hopkins ?
Il s´est échappé.
Il y a des recherches sérieuses que 4 % de la population sont des psychopathes. Cela veut dire que 1 personne sur 25 que vous connaissez est un. Pas tous de ces 4 % sont des criminels, la plupart joue dans la vie pour obtenir le pouvoir, en manipulant, intriguant, mentant, tous les moyens vont bien. Ils n´ont PAS de morale, c´est le problème.

Après avoir lu deux bons livres sur les psychopathes, j´ai découvert plusieurs dans ma vie, et j´ai compris beaucoup de choses.

Une chose importante: on ne peut pas les changer. Si vous prier pour eux, cela fait de bien à vous, mais cela n´a aucune influence sur eux.
Dieu les a créé comme cela.
La seule chose qu´on peut faire, c´est de se protéger contre eux.

Se protéger... Pas nécessairement les tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:33

Francesca Après avoir lu deux bons livres sur les psychopathes, j´ai découvert plusieurs dans ma vie, et j´ai compris beaucoup de choses.

Une chose importante: on ne peut pas les changer.


scratch Ben vous ne pouvez pas faire justice vous mêmes non plus.

Parceque derrière le mot mort, qui est une réalité de vie, il se cache cette notion de jugement. Aussi lorsqu'on parle de peine capitale, elle exprime surtout : Est ce que les hommes peuvent juger à mort un autre homme ? Ne serait'ce pas là remplacer la justice divine ? Il peut certainement l'empêcher à vie de nuire mais les lois sont'elles bien faites en ce sens ? etc etc etc.


Ainsi lorsque vous soumettez l'exemple, de la maman tuant pour sauver son enfant, je n'ai put m'empêcher de repenser à Marie devant la mort de son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:42

Si, Francesca, il arrive que les psychopathes changent. On ne peut pas généraliser.
Vous citez un roman. Ce Lecter est non seulement psychopathe, mais surtout extrêmement intelligent, ce qui augmente sa dangerosité.

Lorsque je travaillais, j'en ai rencontré plusieurs. Tous n'ont pas le même degré de dangerosité, loin de là. Je me rappelle d'un, en particulier, dans le style "petit voyou" qui arrivé à la quarantaine, avait surtout peur de lui-même, de ses réactions. Il habitait au 7 ème étage de son immeuble et ne prenait pas l'ascenseur... Il redoutait sa réaction si quelqu'un venait à se serrer trop près de lui, à le regarder de travers. Et cela l'angoissait terriblement. Cela démontre qu'il était en train de "guérir", car justement les psychopathes ne connaissent pas l'angoisse.

Quant à Dutroux, je le classerais plutôt dans les pervers, ce qui est un peu différent.
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:43

Mais comment se protéger contre des psychopathes de façon efficace ?

Un alcoolique non-psychopathe, mais incorrigible, (ex-mari d´une femme que je connais bien) m´a menacé plusieurs fois. Quand il a developpé le cancer j´était soulagé parce qu´il allait mourir et donc la menace possible cesserait.

On peut aussi prier à Dieu: Seigneur prend cette personne chez Toi, parce que je me sens mal en sa présence sur la terre.
Est-ce assez efficace ?
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:49

A Cécile

Comment définissez-vous les "pervers" ?

Un psychopathe (= sociopathe) est définit par un manque total d´empathie.
Quand on regarde son cereau dans un laboratoire, tous les mots produisent la même réaction. Donc tout est élément d´un calcule.
Des émotions "humaines" comme compassion, pitié, tristesse etc. n´ont aucun sens pour lui. Il apprend comment feindre ces émotions, parce qu´il est utile de les maîtriser bien, pout atteindre ses buts.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 15:54

FrancescaOn peut aussi prier à Dieu: Seigneur prend cette personne chez Toi, parce que je me sens mal en sa présence sur la terre.
Est-ce assez efficace ?


C'est ce qu'on fait lorsqu'on souffre beaucoup. Où bien on demande que ce soit nous qui quittions la terre.
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 16:03

Francesca a écrit:
Mais comment se protéger contre des psychopathes de façon efficace ?

Comment ?
D'abord, je pense qu'il faut parler de criminels, et non de psychopathes. Comme tu le disais, tous ceux que l'on appelle psychopathes ne sont pas criminels.
Comment se protéger d'un criminel ? La prison me parait pas mal, non ? Dans le cas de quelqu'un de dangereux, le mettre à l'écart de la société, n'est-ce pas suffisant ?


Un alcoolique non-psychopathe, mais incorrigible, (ex-mari d´une femme que je connais bien) m´a menacé plusieurs fois. Quand il a developpé le cancer j´était soulagé parce qu´il allait mourir et donc la menace possible cesserait.

Ca, c'est possible que tu te sois sentie mieux... Mais est-ce pour autant qu'il aurait fallu le condamner à mort ? Tu vois de toi-même qu'il y a une différence entre la condamnation à mort et le fait qu'on ne se sente pas bien en présence de quelqu'un.

Pour cette personne, se tenir à l'écart (toi et sa femme) aurait vraisemblablement été suffisant....


On peut aussi prier à Dieu: Seigneur prend cette personne chez Toi, parce que je me sens mal en sa présence sur la terre.
Est-ce assez efficace ?

Ca, je n'en ai aucune idée.


Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 16:15

Les pervers pourraient ne pas l'être... Ils choisissent délibérément de faire le mal, et prennent du plaisir à le faire. Les malheureuses victimes des violeurs et autres sadiques ont parfois supplié pour être épargnées. Cela ne fait qu'ajouter à leur plaisir.

Ils sont manipulateurs, et peuvent se montrer séducteurs pour arriver à leurs fins. Les psychopathes ne cherchent pas à séduire...

Sans être "un pervers", il arrive à tous, plus ou moins, de dire des paroles perverses, ou de commettre des actes pervers. Mais nous n'y prenons pas forcément plaisir, et passé le moment mauvais, nous ne sommes pas bien fiers... du moins si on s'examine un peu !

C'est pourquoi, je pense que nombre de personnes que vous avez cataloguées "psychopathes" dans votre entourage, ne le sont probablement pas vraiment, seulement (!) un peu plus pervers que la moyenne...

Comme le nom l'indique psychopathe a quelque chose de pathologique (pas sympa pour autant!), il n'a pas la même responsabilité que le pervers.

Quant à Lecter je le vois comme un psychopathe pervers surdoué !!!
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 16:18

à Lucie

Malheureusement se tenir à l´écart ne suffit pas ...

Les filles tuées par Dutroux se sont probablement tenues à l´écart.
C´est plutôt le criminel qui cherche ses victimes et pas vice-versa.

Quant aux prisons, plusieurs points faibles:

1. les criminels peuvent toujours échappé

2. les gens qui sourveillent les criminels dans les prisons n´ont pas un travail joli (j´étais en excursion en deux prisons haute sécurité, c´était pas un endroit agréable)

3. c´est pas une belle vie d´être un prisonnier à la vie, il y a par exemple des viols commis par des hommes hétéro sur d´autres hétéros ...

et d´autres


Dernière édition par le Mer 07 Fév 2007, 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 16:23

A Cécile

pour moi un perver est un psychopathe, si on éprouve du plaisir en torturant un autre être humain, on manque d´empathie,
le plaisir consiste en contrôlant la victime,

un psychopathe se délecte de son pouvoir sur la victime, en la faisant souffrir,
c´est le mieux qu´il peut achever, un sentiment comme celui de l´amour n´existant pas pour lui
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 16:26

Quand je travaillais en psychiatrie, j'étais très souvent en questionnement surtout à propos des maladies mentales qui modifient ou suppriment tout sens moral.

J'ai toujours en mémoire une femme, bonne mère de famille, qui lors d'accès délirants "courrait" après tous les hommes en vue. Son attitude scandalisait, et même les soignants étaient gênés. Le pire est que, la crise passée, elle n'avait rien oublié, et tombait dans une honte infinie, au point qu'elle s'est suicidée. Et pourtant, son mari et son fils l'aimaient.

Les souffrances qu'endurent certains malades mentaux sont inimaginables. Ceux qui sont persuadés qu'on veut leur mort peuvent finir par attaquer, avant de l'être, croient-ils... Ils ont souvent lutté longtemps avant de passer à l'acte.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 16:42

Francesca a écrit:
A Cécile

pour moi un perver est un psychopathe, si on éprouve du plaisir en torturant un autre être humain, on manque d´empathie,
le plaisir consiste en contrôlant la victime,

un psychopathe se délecte de son pouvoir sur la victime, en la faisant souffrir,
c´est le mieux qu´il peut achever, un sentiment comme celui de l´amour n´existant pas pour lui

Le psychopathe n'éprouve pas de plaisir comme le pervers. La nuance ne saute pas forcément aux yeux, mais elle existe.
Je dirais que le psychopathe n'a pas vraiment le choix, il a un type de fonctionnement conditionné par une absence de sens moral, et non pas par une perversion du sens moral.
Les psychopathes n'ont pas reçu l'amour et l'éducation minimale pour vivre en société. Ils sont un peu comme "des bêtes sauvages". Il y a actuellement des très jeunes mineurs en prison qui sont effrayants de barbarie. Certains surveillants, bons pères de famille, ne savent "par quel bout les prendre"...
Les pervers, on en trouve dans tous les milieux, incultes ou très instruits. Peut-être ont-ils quelque excuse, je ne sais pas...Le sens moral, ils savent ce que c'est, ils savent comment ils devraient se comporter, mais comme leur plaisir passe avant tout, ils le choisissent, et tant pis pour les victimes. De plus, ils arrivent à justifier leurs actes (faussement, bien sûr). Des pédophiles diront que les enfants "adorent ça" !
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 16:48

Si j´ai bien compris Robert D. Hare et Martha Stout les psychopathes cherchent à séduire. Ils excellent dans la séduction.

Ce sont assez souvent des personnalités charismatiques, brillantes, fascinantes, de la fascination des brutes sans scrupules.

Car tout est un jeu pour eux, ils prennent des risques et ... la plupart du temps get away with it.
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 16:59

à Cécile

La psychopathie est inné. Hare (ou Stout) ont donné des exemples des jumaux élevés par les mêmes parents, un jumau était psychopathe et l´autre normal.

Un autre exemple: la mère a demandé à son fils adulte qu´elle connaissait bien et comprenais son état et qui allait se marier avec une fille "de bonne famillie": Pourquoi tu fais cela à elle ?
Il a répondu: Elle ne s´en apercevra pas.

On est né psychopathe.

Il faut les acepter comme ils sont, mais sans s´empitoyer d´eux.
("Pauvre Hitler, Dieu l´a créé comme cela, sans conscience, sans empathie, sans "morale naturelle" ... )
Revenir en haut Aller en bas
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Mer 07 Fév 2007, 17:06

A Cécile

Les pervers au pouvoir (que moi j´appelle des psychopathes) connaissent le sens moral comme une bêtise des autres qu´ils utilisent comme un moyen pour gagner encore plus du pouvoir ...

P.S. Je parle en tant qu´une disciple de Robert D. Hare et M. Stout. Ils m´ont ouvert les yeux. Je n´ai jamais étudié ni la psychologie ni la psychiatrie.
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Jeu 08 Fév 2007, 00:33

Citation :
Tout le reste n'est qu'humain et sans aucune valeur spirituo-religieuse. La position pour la peine de mort est indéfendable par l'église ou par ceux qui se disent spirituels et aimer de toute leur force un Dieu tout Amour.
Quelle naïveté !
De nombreux théologiens et de saints ont défendu le droit de l'État à appliquer la peine capitale. N'est-ce pas un outrage à leur égard d'affirmer qu'ils n'aimaient pas Dieu de toute leur force ?
Pour ma part, j'aime le Christ plus que tout et je recherche la sainteté. Cela ne m'empêche pas de croire fermement qu'il est profondément immoral de laisser en vie un assassin ou un terroriste.


Citation :
Selon votre propre capacité à aimer, peut-être seriez-vous capable de faire justice vous-même, ce n'est pas le cas pour tout le monde...
Retirer la vie à un criminel qui nuit à la société est un acte de charité pour l'ensemble des citoyens. Luther ne disait-il pas que la main du bourreau est celle de Dieu ?



lucie a écrit:


la peine de mort, c'est décider de sang froid que telle personne a mérité de mourir. Ce n'est pas dire que sa mort est nécessaire pour préserver la société ou ses membres, c'est dire que cette personne a mérité de mourir, et qu'il faut lui oter la vie.

Cela est faux. La peine de mort a avant tout un caractère de défense de la société même s'il est vrai qu'elle revêt aussi un aspect expiatoire pour réparer une valeur sociale attaquée de façon irréparable. De plus elle est décidée par le peuple français qui est souverain et sa décision tire toute sa légitimité de la légalité qui lui est conférée par l'État qui dispose de la vie de ses citoyens et doit pouvoir la leur retirer si cela s'avère nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: ux E.U.a   Jeu 08 Fév 2007, 05:56

De plus elle est décidée par le peuple français qui est souverain et sa décision tire toute sa légitimité de la légalité qui lui est conférée par l'État qui dispose de la vie de ses citoyens et doit pouvoir la leur retirer si cela s'avère nécessaire.
_________________

Autant que je sache, la peine de mort a été abolie en France...

Et ça ne vous gêne pas que 13 à 15% des condamnés à mort et exécutés aux E.U. soient reconnus innocents... trop tard ?

Quant à l'Etat qui dispose de la vie de ses citoyens ... J'aimerais que vous citiez l'article de la Constitution qui dit ça !

Vous avez vraiment l'étoffe d'un dictateur !
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Jeu 08 Fév 2007, 11:19

Citation :
Autant que je sache, la peine de mort a été abolie en France...
Certes. Je voulais parler plus généralement du peuple souverain dans un État donné qui pratique cette sanction pénale.

Citation :
Et ça ne vous gêne pas que 13 à 15% des condamnés à mort et exécutés aux E.U. soient reconnus innocents... trop tard ?
Bien sûr que si et il en va de même pour Christian Ranucci dont je suis convaincu de l'innocence. Cependant j'attribue la faute non pas au législateur mais aux juridictions.

Citation :
Quant à l'Etat qui dispose de la vie de ses citoyens ... J'aimerais que vous citiez l'article de la Constitution qui dit ça !
Je ne me refère pas à la Constitution mais aux philosophes des Lumières, en particulier Jean-Jacques Rousseau.

Citation :
Vous avez vraiment l'étoffe d'un dictateur !
Je suis pour un droit pénal stricte. Cela ne signifie pas pour autant que je n'aime pas la démocratie, bien au contraire. Cependant pour moi les criminels ne doivent pas être considérés comme des citoyens semblables aux autres en France, et le droit pénal doit avoir avant tout pour but de punir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Jeu 08 Fév 2007, 13:07

Citation :
Et ça ne vous gêne pas que 13 à 15% des condamnés à mort et exécutés aux E.U. soient reconnus innocents... trop tard ?
Bien sûr que si et il en va de même pour Christian Ranucci dont je suis convaincu de l'innocence. Cependant j'attribue la faute non pas au législateur mais aux juridictions.

Peu importe à qui est la faute. La seule façon de l'éviter est l'abolition.

Citation :
Quant à l'Etat qui dispose de la vie de ses citoyens ... J'aimerais que vous citiez l'article de la Constitution qui dit ça !
Je ne me refère pas à la Constitution mais aux philosophes des Lumières, en particulier Jean-Jacques Rousseau.

Ce serait plus sage pour un Catholique, de se référer à l'Evangile. Et à l'avis de l'Eglise d'aujourd'hui.

Citation :
Vous avez vraiment l'étoffe d'un dictateur !
Je suis pour un droit pénal stricte. Cela ne signifie pas pour autant que je n'aime pas la démocratie, bien au contraire. Cependant pour moi les criminels ne doivent pas être considérés comme des citoyens semblables aux autres en France, et le droit pénal doit avoir avant tout pour but de punir.[/quote]

Les criminels, tant qu'ils ne sont pas déchus de leurs droits civiques sont des citoyens comme les autres. C'est en tous cas l'avis du directeur du Centre Pénitentiaire où je suis visiteuse, et je le partage. Les personnels de direction, les surveillants et tous les intervenants dans les prisons ne sont pas de votre avis, Dieu merci.

Je ne sais pas quelle carrière professionnelle vous envisagez, mais allez faire un stage en prison. Quelques magistrats l'ont fait. Une simple visite est insuffisante. Et pour quelqu'un qui veut faire une carrière politique, en étant au service des autres, il y a des tas d'idées à prendre pour éviter d'en arriver là.

Par exemple, on supprime des postes d'enseignants, là où la population diminue, c'est normal; mais ce qui serait bénéfique ce serait de les redéployer dans les zones difficiles, pour donner vraiment des chances à tous. Je ne dis pas: les mêmes, car rien ne remplace une famille éducatrice, mais ça limiterait les dégàts dûs à l'échec scolaire qui commence tellement tôt. Quand vous voyez un gamin de 7 ans dont on sait déjà qu'il n'a pas d'avenir... il y a de quoi se révolter contre le système.

Je trouve utopique la notion d'égalité des chances, mais il pourrait y avoir un peu plus de justice.
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Peine capitale   Jeu 08 Fév 2007, 18:36

CITE DU VATICAN, 7 FEV 2007 (VIS).

Aujourd’hui a été rendue publique la déclaration du Saint-Siège faite au Congrès mondial sur la peine de mort (Paris, France, 1-3 février). En voici les passages principaux :


"Le Congrès de Paris se déroule au moment où la campagne pour l’abolition de la peine de mort a eu à faire face aux défis inquiétants en raison d’exécutions récentes. Les consciences ont été réveillées par le souci d’une plus grande reconnaissance de la dignité inaliénable des êtres humains et de l’universalité et de l’intégralité des droits humains, en commençant par le droit à la vie".


En continuité avec les des deux derniers Congrès, le Saint-Siège "saisit cette occasion pour accueillir et pour affirmer de nouveau son soutien à toutes les initiatives visant à défendre la valeur inhérente et l’inviolabilité de toute vie humaine depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle. Dans cette perspective, il attire l’attention sur le fait que l’usage de la peine de mort est non seulement un refus du droit à la vie mais aussi un affront à la dignité humaine".


"Tandis que l’Eglise catholique continue à maintenir que les autorités légitimes de l’Etat ont le devoir de protéger la société des agresseurs, et que certains états ont traditionnellement inclus la peine capitale parmi les moyens utilisés pour parvenir à cette fin, il est difficilement possible de justifier aujourd’hui le choix d’une telle option. Les états ont à leur disposition de nouveaux moyens de prévenir de manière efficace les crimes, rendant celui qui a commis une offense incapable de faire le mal, sans lui enlever définitivement la possibilité de se racheter. De telles méthodes non létales de prévention et de punition correspondent mieux aux conditions concrètes du bien commun et sont plus conformes à la dignité de la personne humaine".


"Toute décision de peine capitale encourt de nombreux risques tels le danger de punir des personnes innocentes, la tentation de promouvoir des formes violentes de revanche plus qu’un véritable sens de la justice sociale ; une offense claire contre l’inviolabilité de la vie humaine... Et, pour les chrétiens, il s’agit aussi d’un mépris de l’enseignement évangélique sur le pardon".



Le Saint-Siège, conclue le document, "réitère son appréciation à l’égard des organisateurs du Forum", aux gouvernements et à tous ceux "qui travaillent avec un engagement et une vigueur renouvelés pour abolir la peine capitale ou pour imposer un moratoire universelle dans son application".
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Peine capitale   Ven 09 Fév 2007, 12:14

Citation :
Peu importe à qui est la faute. La seule façon de l'éviter est l'abolition.
La conservation des valeurs sociales est à mes yeux plus importante. Je tiens toutefois à préciser que je ne suis favorable à la peine capitale que lorsqu'il s'agit de crimes très graves prouvés qui visent directement l'État, et non les atteintes contre les seules personnes physiques. Plus concrètement, je pense qu'un attentat mérite la mort tandis qu'un meurtre ou un assassinat est assez sévèrement puni par la réclusion criminelle à temps ou à perpétuité.


Citation :
Citation :
Quant à l'Etat qui dispose de la vie de ses citoyens ... J'aimerais que vous citiez l'article de la Constitution qui dit ça !
Je ne me refère pas à la Constitution mais aux philosophes des Lumières, en particulier Jean-Jacques Rousseau.

Ce serait plus sage pour un Catholique, de se référer à l'Evangile. Et à l'avis de l'Eglise d'aujourd'hui.
La République tire son origine de la Révolution français, elle-même inspirée des philosophes des Lumières. Se réfer à l'Écriture Sainte et au Magistère pour aborder le droit serait une atteinte à la laïcité de notre État.


Citation :
Vous avez vraiment l'étoffe d'un dictateur !
Sous la cinquième République la peine de mort a existé jusqu'en 1981. Cela signifie t-il que De Gaulle, Pompidou et Giscard étaient des dictateurs étant donné qu'ils n'ont pas abrogé cette loi pénale ?


Citation :
Les criminels, tant qu'ils ne sont pas déchus de leurs droits civiques sont des citoyens comme les autres.
À mes yeux un terroriste ne doit pas être considéré comme un citoyen mais comme un ennemi de l'État et du peuple. À ce titre il n'est pas légitime qu'il continue à y vivre.


Citation :
Je ne sais pas quelle carrière professionnelle vous envisagez, mais allez faire un stage en prison. Quelques magistrats l'ont fait. Une simple visite est insuffisante. Et pour quelqu'un qui veut faire une carrière politique, en étant au service des autres, il y a des tas d'idées à prendre pour éviter d'en arriver là.
Je compatis au sort de ceux qui subissent la réclusion ou la détention et il est important pour moi que les peines privatives de liberté respectent la dignité humaine. Ceci dit, dans les peines criminelles le but premier n'est pas d'amender mais de punir, contrairement aux peines contraventionnelles et correctionnelles. La peine capitale est l'illustration la plus parlante de cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peine capitale   Ven 09 Fév 2007, 12:31

Cécile a écrit:


ZENIT, Agence d'information - Le monde vu de Rome.











ZF07020601
2007-02-06
Contre la peine de mort : Soutien du Saint-Siège
A l’occasion du congrès de Paris
ROME, Mardi 6 février 2007 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège redit son soutien à qui s’engage contre la peine capitale et pour la défense du caractère inviolable de la vie humaine, à l’occasion du 3e congrès mondial contre la peine de mort, qui vient de se tenir à Paris. Le Vatican craint la promotion d’une culture de la vengeance, de la violence et de la mort.

« Les autorités légitimes de l’Etat ont le devoir de protéger la société contre les agresseurs », mais il est « aujourd’hui difficile de justifier » le choix de la peine capitale, explique le Saint-Siège dans une déclaration pour ce congrès.

La note affirme le soutien du Saint-Siège pour « toutes les initiatives visant à défendre la valeur inviolable de toute vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle ».

Le Vatican dit apprécier ceux qui « travaillent avec zèle et vigueur pour abolir la peine capitale, ou pour mettre en œuvre un moratoire universel de son application ».

La peine de mort, souligne la déclaration, citée par Radio Vatican en italien, n’est pas seulement « le refus du droit à la vie, mais un affront à la dignité humaine ».

Le Saint-Siège cite l’appel de Jean-Paul II, à l’occasion du Jubilé de l’an 2000, pour un moratoire universel de la peine capitale, et les interventions répétées de Benoît XVI pour obtenir dans différents pays la clémence envers les condamnnés à mort.

De plus, le Saint-Siège fait observer les risques liés à la peine de mort, et en premier le « danger de punir des personnes innocentes ».

Mais il y a aussi, la « tentation de promouvoir des formes violentes de vengeance, plus qu’un véritable sens de la justice sociale ».

La peine de mort, affirme le Saint-Siège, « est une offense claire à l’inviolabilité de la vie humaine ». Ce châtiment promeut en outre « une culture de la violence et de la mort ».

Pour les chrétiens, conclut la note du Vatican, « il s’agit en outre d’un mépris de l’enseignement évangélique sur le pardon ».

Cécile c'est marrant j'ai ouvert un fil justement avec la même info !
lol!

Je l'ai reçue aujourd'hui ! je n'avais pas vu ce post Rolling Eyes Mr. Green Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Peine capitale   Ven 09 Fév 2007, 12:39

Théophane a écrit:
Citation :
Peu importe à qui est la faute. La seule façon de l'éviter est l'abolition.
La conservation des valeurs sociales est à mes yeux plus importante. Je tiens toutefois à préciser que je ne suis favorable à la peine capitale que lorsqu'il s'agit de crimes très graves prouvés qui visent directement l'État, et non les atteintes contre les seules personnes physiques. Plus concrètement, je pense qu'un attentat mérite la mort tandis qu'un meurtre ou un assassinat est assez sévèrement puni par la réclusion criminelle à temps ou à perpétuité.


Citation :
Citation :
Quant à l'Etat qui dispose de la vie de ses citoyens ... J'aimerais que vous citiez l'article de la Constitution qui dit ça !
Je ne me refère pas à la Constitution mais aux philosophes des Lumières, en particulier Jean-Jacques Rousseau.

Ce serait plus sage pour un Catholique, de se référer à l'Evangile. Et à l'avis de l'Eglise d'aujourd'hui.
La République tire son origine de la Révolution français, elle-même inspirée des philosophes des Lumières. Se réfer à l'Écriture Sainte et au Magistère pour aborder le droit serait une atteinte à la laïcité de notre État.


Citation :
Vous avez vraiment l'étoffe d'un dictateur !
Sous la cinquième République la peine de mort a existé jusqu'en 1981. Cela signifie t-il que De Gaulle, Pompidou et Giscard étaient des dictateurs étant donné qu'ils n'ont pas abrogé cette loi pénale ?


Citation :
Les criminels, tant qu'ils ne sont pas déchus de leurs droits civiques sont des citoyens comme les autres.
À mes yeux un terroriste ne doit pas être considéré comme un citoyen mais comme un ennemi de l'État et du peuple. À ce titre il n'est pas légitime qu'il continue à y vivre.


Citation :
Je ne sais pas quelle carrière professionnelle vous envisagez, mais allez faire un stage en prison. Quelques magistrats l'ont fait. Une simple visite est insuffisante. Et pour quelqu'un qui veut faire une carrière politique, en étant au service des autres, il y a des tas d'idées à prendre pour éviter d'en arriver là.
Je compatis au sort de ceux qui subissent la réclusion ou la détention et il est important pour moi que les peines privatives de liberté respectent la dignité humaine. Ceci dit, dans les peines criminelles le but premier n'est pas d'amender mais de punir, contrairement aux peines contraventionnelles et correctionnelles. La peine capitale est l'illustration la plus parlante de cette idée.

Votre jugement car c'en est un est sévère et manque à la charité chrétienne. Qui êtes vous pour contredire le St Siège ? et en effet je pense aussi que vous avez l'étoffe d'un dictateur, ce matin notre curé parlait encore des dictateurs et de l'être humain en général , il disait que tant que l'homme définira lui même où est le bien où est le mal, cela ne pourra qu'amener "la mort dans le monde" , tout être humain a une conscience mais ne veut pas l'écouter. Et ses homélies pour moi, pour tous sont "sacrées" ne prenez pas à la lettre ce mot c'est une façon de parler ,

Je vous laisse à vos jugements rigides et ce n'est pas rien qu'au sujet de la peine de mort......

C'est regrettable de constater un esprit aussi rigide chez un jeune.

Dieu vous bénisse !
Revenir en haut Aller en bas
 
Peine capitale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Abolition de la peine de mort
» La peine de mort en Arabie Saoudite
» Textes argumentatifs sur la peine de mort
» Kant et la peine de mort.
» Quelles sont les passages de la Bible qui vont dans le sens de l'abolition de la peine de mort ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: