DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Avortement: le cri silencieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Dim 24 Juin 2007 - 14:44

florence_yvonne a écrit:
chère Elise, console toi en te disant que la nature est bien faite, en général, les fausses couches du premier trimestre sont provoqué, par un système encore inconnu qui permet à notre corps de reconnaître un embryon ou un foetus non viable, ton enfant était sûrement bien malade, il n'a pas souffert, dis toi que Dieu dans sa grande clémence l'a repris avant que cela n'arrive.

Chère amie, les médecins m'ont dit pareil "tant mieux, votre corps a bien réagi, la nature expluse ce qui est anormal" ! What the fuck ?!? je veux bien admettre que l'enfant aurait été malade mais à quel degré ? et puis cet enfant s'il était venu au jour je l'aurais aimé de tout mon coeur I love you la chair de ma chair , la chair de notre chair avec mon époux I love you mon époux je dois lui rendre cette justice quand nous en parlons me dit qu'il aurait aimé cet enfant car c'était notre enfant ce n'est pas pour rien que notre curé me dit "ton mari ne vient peut-être pas à la messe, mais sais tu s'il n'a pas la foi plus que toi ? en tous les cas j'ai constaté que ton mari a un coeur simple, ouvert et aimant ! " et peut-être ai je à faire un examen de conscience !

Je sais que je reverrai cet enfant, j'ai un enfant, nous avons un enfant au Ciel sunny

C'est un ange ange1 et je m'en réjouis.

Si nous voulons vraiment témoigner de Jésus, nous n'avons pas le droit de mâcher nos mots, il faut dire à un certain moment ce qui est ! même si la persécution suit, même si nous sommes calomniés, si on nous fait subir des situations angoissantes... car nous ne somme pas du monde c'est Jésus qui l'a dit ! le chrétien vit et témoigne dans ce monde mais "l n'est pas du monde " !

Mais au sujet de Dominique c'est Dieu qui a choisi c'est son choix et je le respecte, après cela n'est plus venu c'était la Volonté de Dieu, je m'abandonne à Sa Volonté, je ne suis sur terre et ne désire que faire Sa Volonté, j'espère qu'Il me soutiendra n'étant que faiblesse et craignant tout de ma faiblesse.Mais Il sonde les reins et vois les coeurs et le plus merveilleux, le Seigneur n'abandonne jamais personne et pour Lui nous sommes même avant d'être conçu car Il nous connaît déjà avant Sa Merveille ! heureux donc je suis consolée mon enfant est une merveille à ses yeux et jouis de sa plénitude en Lui sunny sunny sunny

Bien sûr , quand je naîtrai dans la Patrie , bien sûr que je demanderai au Seigneur où est mon enfant ? et dans sa bonté Il ne va pas tarder à me le faire rencontrer.

Ce que j'exprime ici ne sont que des mots humains impossibles à traduire dans l'Eternité, une chose m'est sûre c'est que Dieu dépassera mon Espérance flower sunny
Revenir en haut Aller en bas
Le fil qui chante



Messages : 66
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Dim 24 Juin 2007 - 16:32

Nous ne sommes pas seules chère Louise! Tant de femme passe par là...
Merci flo...mais je ne comprend pas pourquoi 10 semaines?? C'est toi qui fixe cela (car av la loi allait jusque là?) pourquoi pas 9 ou 11s??

Cette phrase Louise, est dure mais a moi, alors que je venais pour voir se qui se passait et me rassurant en voyant mon petit bouger...cette femme m'a dit "ne vous réjouissez pas trop vite! D'ici 2h00 il sera crevé!"
Cette phrase me blesse encore aujourd'hui...ce n'était pas un chien, c'était mon bébé...
Pour mon 2nd, il n'y avait déjà plus d'activité cardiaque et quand j'ai demandé si je le verrai "ma pauv'e dame! Vous croyez qu'il a des bras et des jambes??"

Cet homme m'a aussi dit plus tard lorsque "j'échappais" au curtage "vous inquiétez pas, je vois souvent les mêmes femmes venir pour une IVG, vous voyez? Vous pourrais en avoir d'autre!"

Et depuis, j'essais d'aider les femmes (qui se laissent aider) qui veulent avoir leur bébé a résister a toutes pressions...
D'ailleur, priez pour 'lavanes' qui si elle ne trouve pas un appart av mercredi prend son 1ére cachet...elle est desespérée...
Et pour "louloutte" qui attend son 3éme enfant et qui ne sais pas si elle veut ou peux le garder car son mari la trompe....

Moi aussi je leur ai donné un nom : Yaël et Cyrielle...je pense souvent a eux...mais j'ai la chance d'avoir Joël, Samuel et mon petit Gabriel maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Dim 24 Juin 2007 - 17:50

Il y a en Belgique, à Châtelet, une église qui contient le tombeau du Duc de Mérode et de leurs 12 enfants.

Cette tombe en marbre date du XVI° siècle.

Or la duchesse a fait 3 fausses couche.s

Et ses trois bébés sont représentés, bien vivants, comme des petits anges qui montent au Ciel.

Ce qui prouve que les mères n'ont pas attendu les théologiens pour savoir que leurs enfants étaient vivants.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Dim 24 Juin 2007 - 20:10

une de mes amies, à eu une brève relation extra conjugale, je sais que c'est mal, elle aussi et le problème n'est pas là, elle s'est retrouvée enceinte et les circonstances faisaient qu'il était clair que le mari ne pouvait pas en être le père, elle a regretté son acte aussitôt et son mari n'en a jamais rien su, la seule personne au courant, c'est moi, qui l'ai accompagné à la clinique pour se faire avorter et qui ai été l'épaule sur laquelle elle s'est appuyé pour pleurer, je n'ai pas jugé, j'ai proposé mon aide et elle à accepté, son secret est mon secret, que celui ou celle qui n'a jamais pêché nous jette la première pierre.

il est vrai que je ne sais si c'est à cause de ce secret, mais peu à peu, nous nous sommes vues de moins en moins souvent et cela fait maintenant une dizaine d'année que je ne l'ai revue, c'est la vie, il faut l'accepter.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Kuru Viduya



Messages : 165
Inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Dim 24 Juin 2007 - 21:34

Et tu as bien fait florence, j'ai lu tous ces messages consistant a culpabiliser les femmes qui aboutissent à cette solution extrême elles ont besoin d'être comprises et non jugées ou condamnées

Et puis, tout compte fait qu'est ce que cela peut faire aux croyants puisqu'ils vont au paradis les embryons ; sur terre, ils auraient peut-être eu une existence misérable, comme ces bébés que l'on voit en Afrique crever dans les bras de leurs mères, ou exploser ailleurs ou encore servir d'esclaves sexuels ou de main d'oeuvre bon marché.

Une mère (ou un père) qui sait que son enfant aura une telle existence, si on lui donne la possibilité de ne pas faire naître cet enfant serait un irresponsable de ne pas accepter l'avortement.

Lorsque l'on songe qu'il est glorieux de mourir, de souffrir, de se sacrifier pour un Dieu hypothétique, et qu'il est criminel de vouloir éviter le développement d'une chose à un stade non viable, on peut se demander où est la normalité?

Il y a dans nos pays civilisés des misères que l'on peut éviter avec cette solution.

J'ai connu un jeune étudiant sans situation face à ce problème, il à compris le leçon et sa copine aussi.
Cela aurait-été une grossesse angoissante et des conflits à venir.
Ils ont poursuivi leurs études et sont soulagé pour leur avenir qu'ils envisagent plus sereinement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Dim 24 Juin 2007 - 21:52

Contrairement à toi Kuru je ne dirai pas que Florence a bien fait ! mon amitié pour elle c'est aussi lui dire ce que je pense sincèrement.

Pourquoi avoir aidé cette amie à se faire avorter :

1° il y avait une solution : avouer la faute à son mari qui si il avait assez d'amour dans le coeur aurait sans doute pardonné.

2° si le mari ne sait pas supporter la vérité, pourquoi ne pas la lui cacher.
Peut-être que là je vais en choquer plus d'un ! affraid si j'avais fait une bêtise et me soit retrouvée enceinte , soit j'aurais tout dit à mon mari, soit s'il n'était pas en état de recevoir cette vérité je me serais tue à jamais.

Tout plutôt que de tuer un être humain.

J'ai une amie qui justement a été dans le cas, son mari n'aurait pas supporté elle a élevé l'enfant avec ceux qu'elle a eu de son époux par la suite , il ne sait rien, ils sont heureux.... et ce secret est bien gardé.

Bon je fais comme le coyote je me sauve.... mais il me semble qu'aucune raison ne justifie le meurtre d'un petit innocent mais je ne voudrais pas culpabiliser Florence, ce qui est fait est fait , on ne sait pas revenir en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Le fil qui chante



Féminin Messages : 66
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Dim 24 Juin 2007 - 22:05

"j'ai lu tous ces messages consistant a culpabiliser les femmes qui aboutissent à cette solution extrême elles ont besoin d'être comprises et non jugées ou condamnées"
On ne culpabilise pas, on plaind...car ce bébé n'a rien demandé lui!
Il faut assumer ses actes! C'est tout!
Et quand je me 'penche' sur le cas de certaines, elles avortent par pression et pas parce qu'elle le veulent, alors que dans IVG il y a Volontaire!!
D'autres l'ont bien compris...elles prennent ça pour une contraception!!!!

Pour ton couple d'amis étudiant Kuru , puisqu'ils sont ensemble toujours, ils auraient pu garder ce bébé tout en construisant leur avenir!
Un enfant ne demande que de l'amour...

Et ton amie Flo, si elle est allé voir ailleur, c'est qu'elle n'était pas bien dans son couple...sans lui jeter la pierre, c'est une vaccination un peu 'raide' l'avortement pour une infidélité...

Elise dit:"J'ai une amie qui justement a été dans le cas, son mari n'aurait pas supporté elle a élevé l'enfant avec ceux qu'elle a eu de son époux par la suite , il ne sait rien, ils sont heureux.... et ce secret est bien gardé."
Sur ivg dans dociticimo, une femme a avoué son adultére et ils gardent le bébé! Le mari a dit "c'est vrais que je n'était pas là souvent" il lui a pardoné...

"Il y a dans nos pays civilisés des misères que l'on peut éviter avec cette solution"
Oui, c'est notre misére a nous, pays sois disant civilisé...

"il est criminel de vouloir éviter le développement d'une chose à un stade non viable"
Messages de mes amies d'internet sur FC:

angetof :"Moi j'ai fait ma FC le 27/12 à 8sg (urgences le lendemain de Noel et je devais y retourner le mardi 28/12) mais je l'ai perdu aux WC entre temps.
Je perdais tout le temps plein de sang, mais cette fois - là en allant aux WC j'ai senti quelque chose de différent. J'ai plongé ma main dans la cuvette (chose qui m'aurait répugné avant)et je l'ai récupéré. Je l'ai porté dans le creux de ma main et je lui ai dit "Bonjour mon bébé", j'ai appelé mon ami, nous avons longuement observé ce petit être, je l'ai même pris en photo et j'ai dit "c'est tout", nous l'avons mis dans un pot stérile (analyse d'urine) et l'avons amené à l'hôpital pour analyse. Depuis j'ai eu les résultats : rien d'anormal.
C'était magnifique, nous avons pu voir la tâche représentant son oeil, ses petits bras (qui ressemblaient à deux gros fils), sa tête volumineuse par rapport au reste du corps (ce qui est normal à cette époque de la grossesse).
Cela m'a fait un bien fou de l'avoir vu parce que je me suis dis on ne m'annonce pas un jour "vous êtes enceinte" et un autre "c'est fini, vous faites une FC ou votre utérus est vide ou autre". Je l'ai vu et c'est très important pour moi d'avoir vu mon bébé.
Je ne regarde pas les photos mais je sais que je les ai, c'est tout."

Mélipoux:"j'ai fait 2Fc une premier en fevrier 2004(à 12sa) et la deuxième en décembre 2004(10sa)et au deux j'ai vue l'embryon. A la premiere FC j'ai perdu le bébé au lit et il était la je pouvais voir l'embryon de 12 semaine sur le lit. J'ai été très traumatiser sur le moment, mais jai eu le reflex de le prendre, de le couvrir et de le bercer(plusieur m'ont dit que je devais etre cinglé), pour moi le contact avec mon bébé étais primordial. Lors de ma deuxième FC j'étais aller visiter ma soeur et ma filleul de 2 semaine. Quand je me suis lever du canapé j'ai senti un liquide chaud couller sur ma peau et j'avais quelque crampe au bas du ventre. Je suis aller au WC et j'ai évacuer avec une telle douleur mon bébé que je hurlais. Je n'ai pas pu le laisser la dans la cuvette pour moi c'étais horible de tirrer la chasse d'eau. Ma soeur est arriver en trombe dansla salle et ma découvert sur le plancher avec mon si minuscule bébé dans les bras. Je devais le voir et pour les 2 je les ai enterré tout près du plus jeune arbre dans la cour chez ma mère.
j'ai trouver ce petit embryon très beaux. Il me fascinait beaucoup et j'ai prit le temps de bien l'observer.La vie comence en quelque cellules et puis forme ce si joli bout de choux. De voir mes bébés m'a effectivement beaucoup aider. Dès que je vais rendre visite a ma mère je vais les voir qu'il fasse beaux, qu'il neige ou qu'il pleuvent. Je prend le temps de leur parler et de leur dire ce qui se passe ici. J'ai hate de voir le beaux feuillage de cette arbre cette été. M'y accoter a l'ombre et passer quelque minute. "

Pour elle, son mari c'est suicidé a la 4Fc...il ne suportais pas et voulais qu'elle puisse avoir des enfants avec un autre homme...elle a recontré quelqu'un de bien, mais 5éme FC...elle attend toujours de pouvoir tenir un enfant dans ces bras.
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 10:16

florence_yvonne a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Lequel est le moindre?

Dans le cri silencieux, on voit l'échographie d'un curetage à 12 semaines.

L'enfant pleure dans le ventre de sa mère. C'est net: sa bouche est grande ouverte.

Il fuit la sonde et son coeur s'accélère.

Puis on aspire son corps, membre après membre.

l'avortement est indolore, puisque il n'y a pas de système nerveux, c'est la dernière fois que j'interviens sur ce sujet, votre entêtement à prendre des mouvement physiques pour des gestes volontaire me contrarie au plus au point

Je ne comprends toujours pas votre critère mécanique pour dire s'il y a un être humain ou non : le système nerveux est purement biologique, il n'est donc pas l'âme ! L'esprit, lui, est déjà là en puissance, et l'âme se définit comme étant ce qui actualise le « tas de cellules » en un être humain « en acte ». Donc présente dès qu'il y a un être autonome !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 10:23

Le Seigneur dit :avant que ne tu ne fut conçu je te connaissais !

Donc pour moi dès la conception, dès l'instant de la fusion des cellules il y a Vie, et la pilule du lendemain est déjà un meurtre si jamais un enfant a été conçu c'est mon avis qui n'engage que moi !

Une référence : Le psaume 139 (138) : vst 13 et 14 : Je confesse que je suis une vraie merveille ! intéressant à lire en entier ce psaume sunny
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 17:35

Wàng a écrit:


Je ne comprends toujours pas votre critère mécanique pour dire s'il y a un être humain ou non : le système nerveux est purement biologique, il n'est donc pas l'âme ! L'esprit, lui, est déjà là en puissance, et l'âme se définit comme étant ce qui actualise le « tas de cellules » en un être humain « en acte ». Donc présente dès qu'il y a un être autonome !

Florence nie l'âme spirituelle. Passons. elle est sans doute matérialiste.

Mais là, en plus, elle nie la sensibilité d'un embryon de 12 semaines . Elle nie qu'il puisse fuir la sonde de l'avorteur et voir, à cause de la peur, son activité cardiaque s'emballer juste avant sa mort.

Alors là, je dis: c'est nier un fait démontré.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 17:37

Arnaud Dumouch a écrit:
Wàng a écrit:


Je ne comprends toujours pas votre critère mécanique pour dire s'il y a un être humain ou non : le système nerveux est purement biologique, il n'est donc pas l'âme ! L'esprit, lui, est déjà là en puissance, et l'âme se définit comme étant ce qui actualise le « tas de cellules » en un être humain « en acte ». Donc présente dès qu'il y a un être autonome !

Florence nie l'âme spirituelle. Passons. elle est sans doute matérialiste.

Mais là, en plus, elle nie la sensibilité d'un embryon de 12 semaines . Elle nie qu'il puisse fuir la sonde de l'avorteur et voir, à cause de la peur, son activité cardiaque s'emballer juste avant sa mort.

Alors là, je dis: c'est nier un fait démontré.

Si elle est matérialiste, il y a chez elle une idée fixe de saut ontologique qui me dépasse... Confused
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 20:56

Arnaud Dumouch a écrit:
Wàng a écrit:


Je ne comprends toujours pas votre critère mécanique pour dire s'il y a un être humain ou non : le système nerveux est purement biologique, il n'est donc pas l'âme ! L'esprit, lui, est déjà là en puissance, et l'âme se définit comme étant ce qui actualise le « tas de cellules » en un être humain « en acte ». Donc présente dès qu'il y a un être autonome !

Florence nie l'âme spirituelle. Passons. elle est sans doute matérialiste.

Mais là, en plus, elle nie la sensibilité d'un embryon de 12 semaines . Elle nie qu'il puisse fuir la sonde de l'avorteur et voir, à cause de la peur, son activité cardiaque s'emballer juste avant sa mort.

Alors là, je dis: c'est nier un fait démontré.

J'AI DIS 10 SEMAINES PAS DOUZE

ET TU CONFOND MOUVEMENT INVOLONTAIRE AVEC GESTE VOLONTAIRE? TON EMBRYON DE 10 SEMAINE EST UN PANTIN QUI SE DEPLACE AU GRE DE LA FLUCTUAION DU FLUIDE DANS LEQUEL IL BAIGNE? C'EST a DIRE LE LIQUIDE AMINIOTIQUE? VOILA UN FAIT ATTESTE ET PROUVE
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 21:01

florence_yvonne a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Wàng a écrit:


Je ne comprends toujours pas votre critère mécanique pour dire s'il y a un être humain ou non : le système nerveux est purement biologique, il n'est donc pas l'âme ! L'esprit, lui, est déjà là en puissance, et l'âme se définit comme étant ce qui actualise le « tas de cellules » en un être humain « en acte ». Donc présente dès qu'il y a un être autonome !

Florence nie l'âme spirituelle. Passons. elle est sans doute matérialiste.

Mais là, en plus, elle nie la sensibilité d'un embryon de 12 semaines . Elle nie qu'il puisse fuir la sonde de l'avorteur et voir, à cause de la peur, son activité cardiaque s'emballer juste avant sa mort.

Alors là, je dis: c'est nier un fait démontré.

J'AI DIS 10 SEMAINES PAS DOUZE

Ca change rien à ce que j'ai dit sur l'âme comme entéléchie (ce qui m'actualise en être humain depuis que je suis oeuf), ni à vos idées douteuses de « saut ontologique » dans la nuit de la 9ème à la 10ème semaine...quelqu'un pourra dire, oui mais à 9 semaines, un autre, non, c'est à 11...perso je ne me rappelle de rien du tout à 10 semaines, pourtant, j'étais déjà là... cyclops
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 21:01

Elise a écrit:
Contrairement à toi Kuru je ne dirai pas que Florence a bien fait ! mon amitié pour elle c'est aussi lui dire ce que je pense sincèrement.

Pourquoi avoir aidé cette amie à se faire avorter :

1° il y avait une solution : avouer la faute à son mari qui si il avait assez d'amour dans le coeur aurait sans doute pardonné.

2° si le mari ne sait pas supporter la vérité, pourquoi ne pas la lui cacher.
Peut-être que là je vais en choquer plus d'un ! affraid si j'avais fait une bêtise et me soit retrouvée enceinte , soit j'aurais tout dit à mon mari, soit s'il n'était pas en état de recevoir cette vérité je me serais tue à jamais.

Tout plutôt que de tuer un être humain.

J'ai une amie qui justement a été dans le cas, son mari n'aurait pas supporté elle a élevé l'enfant avec ceux qu'elle a eu de son époux par la suite , il ne sait rien, ils sont heureux.... et ce secret est bien gardé.

Bon je fais comme le coyote je me sauve.... mais il me semble qu'aucune raison ne justifie le meurtre d'un petit innocent mais je ne voudrais pas culpabiliser Florence, ce qui est fait est fait , on ne sait pas revenir en arrière.

elle a préféré garder son mari, plutôt que l'enfant non désiré et non aimé d'un homme qu'elle n'a jamais aimé, j'ai fais ce que me dictait ma conscience et je ne le regrette pas
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 21:12

florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
Contrairement à toi Kuru je ne dirai pas que Florence a bien fait ! mon amitié pour elle c'est aussi lui dire ce que je pense sincèrement.

Pourquoi avoir aidé cette amie à se faire avorter :

1° il y avait une solution : avouer la faute à son mari qui si il avait assez d'amour dans le coeur aurait sans doute pardonné.

2° si le mari ne sait pas supporter la vérité, pourquoi ne pas la lui cacher.
Peut-être que là je vais en choquer plus d'un ! affraid si j'avais fait une bêtise et me soit retrouvée enceinte , soit j'aurais tout dit à mon mari, soit s'il n'était pas en état de recevoir cette vérité je me serais tue à jamais.

Tout plutôt que de tuer un être humain.

J'ai une amie qui justement a été dans le cas, son mari n'aurait pas supporté elle a élevé l'enfant avec ceux qu'elle a eu de son époux par la suite , il ne sait rien, ils sont heureux.... et ce secret est bien gardé.

Bon je fais comme le coyote je me sauve.... mais il me semble qu'aucune raison ne justifie le meurtre d'un petit innocent mais je ne voudrais pas culpabiliser Florence, ce qui est fait est fait , on ne sait pas revenir en arrière.

elle a préféré garder son mari, plutôt que l'enfant non désiré et non aimé d'un homme qu'elle n'a jamais aimé, j'ai fais ce que me dictait ma conscience et je ne le regrette pas

Je ne doute pas que tu as suivi ta conscience.... mais il arrive un moment où on ne peut se taire, il faut dire les choses comme elles sont.... c'est un meurtre même si l'enfant n'est pas désiré le tuer est un crime. C'st une vie c'est un attentat à la vie d'un être innocent. Et nous n'en avons pas le droit.
Tu ne veux pas l'admettre... sur ce point je ne peux pas être en accord avec toi ce qui s'est fait là est "oeuvre de mort" et non "l'oeuvre de l'Amour".

Prenons un cas : je me fais violer et je me trouve enceinte ! crois tu que j'ai le droit de faire mourir l'innocent pour le drame qui m'est arrivé. Un enfant est un enfant, un être humain peu importe qui est le père. Je le garderais. Je ne peux cautionner un meurtre sur un enfant même la pillule du lendemain je n'admets pas. Il faut réfléchir avant ou prendre des précautions si on sait qu'on ne résistera pas à la tentation.

Tu dis que tu ne regrettes pas ! est tu certaine ?

Je te souhaite pourtant pour le bien de ton âme de le regretter sincèrement et que tu demandes pardon à Dieu dans le Sacrement de Réconciliation et Il te pardonnera. Je te souhaite de le regretter non le désespoir de Judas il y a une différence. Regretter cela et en confiance demander le pardon de Dieu qui te libérera.

Je ne te juge pas.... loin de là mais je dois parler sincèrement là où je ne suis pas en accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 21:23

bien sur que tu as le droit, aimerais-tu vivre en te disant que tu es le fruit d'un viol ? pourrais-tu regarder ta mère dans les yeux sans ressentir la peine que lui cause le souvenir dont tu es le reflet vivant ?

connais-tu la souffrance des enfants nés sous X qui passent leur vie à la recherche de cette mère qui les a abandonné ?

sais-tu ce que c'est que de passer son enfance dans un orphelonat ?

sais-tu ce que sais que de vivre auprès d'une mère qui te déteste ?

tu as lu le livre vipère au point de Herve Bazin ?

non seulement je ne le regrette pas, mais je me présenterais à mon créateur l'âme sereine, car je sais ce qui se serait passé si mon amie n'avait pas eu mon soutien, elle aurait fait un veuf et deux orphelins
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Lun 25 Juin 2007 - 21:33

florence_yvonne a écrit:
bien sur que tu as le droit, aimerais-tu vivre en te disant que tu es le fruit d'un viol ? pourrais-tu regarder ta mère dans les yeux sans ressentir la peine que lui cause le souvenir dont tu es le reflet vivant ?

connais-tu la souffrance des enfants nés sous X qui passent leur vie à la recherche de cette mère qui les a abandonné ?

sais-tu ce que c'est que de passer son enfance dans un orphelonat ?

sais-tu ce que sais que de vivre auprès d'une mère qui te déteste ?

tu as lu le livre vipère au point de Herve Bazin ?

Je comprends que tu es révoltée !

Je pourrais te répondre sais tu que je vivais avec un père violent qui avait la main facile pour frapper et la ceinture aussi !

Si je n'ai pas passé mon enfance dans un orphelinat je l'ai passée dans la violence de mes parents qui se disputaient et se battaient tous les jours.

Je n'étais pas une enfant désirée au départ.... j'étais une fille ce qui a déçu...

J'ai du lutter pour ma foi , j'ai été frappée pour cela... très vite j'ai compris que l'Amour de Dieu était le Seul qui peut combler grâce à mes souffrances.

Mon père avait mis cela dans mon idée que j'étais insignifiante, j'avais en moi les 7 péchés capitaux comme on dit... au point que quand j'attendais le tram je me demandais s'il allait s'arrêter pour moi quand j'étais seule à l'arrêt... l'Amour du Seigneur m'a aidée à tenir bon, c'est lui qui m'a remise debout.... c'est pour cela que je l'aime tant !

Je n'aime pas remuer tout ce passé, pourtant je ne souhaite pas faire du refoulement.... mais je sais à présent affronter ses souvenirs l'âme en paix..... lis le psaume 138 ou 139 selon la Bible. Nous sommes aimés de Dieu dès avant notre conception. Nous sommes la merveille de Dieu, pour Lui nous sommes une merveille et cela vaut bien de se réjouir et témoigner de Lui , Celui dont je suis "amoureuse" le Christ Jésus ! I love you

J'en aurais encore d'autres à raconter mais cela ne me vient pas à l'esprit ... preuve que Dieu touche mes blessures de son baume....
L'Amour Seul sauve et guérit et nous aide à aller à la rencontre de nos frères.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 5:19

florence_yvonne a écrit:
bien sur que tu as le droit, aimerais-tu vivre en te disant que tu es le fruit d'un viol ? pourrais-tu regarder ta mère dans les yeux sans ressentir la peine que lui cause le souvenir dont tu es le reflet vivant ?

connais-tu la souffrance des enfants nés sous X qui passent leur vie à la recherche de cette mère qui les a abandonné ?

sais-tu ce que c'est que de passer son enfance dans un orphelonat ?

sais-tu ce que sais que de vivre auprès d'une mère qui te déteste ?

tu as lu le livre vipère au point de Herve Bazin ?

non seulement je ne le regrette pas, mais je me présenterais à mon créateur l'âme sereine, car je sais ce qui se serait passé si mon amie n'avait pas eu mon soutien, elle aurait fait un veuf et deux orphelins

Un enfant est un enfant.

Un enfant n'est pas définissable par l'expression: le fruit d'un accident d'acte sexuel.

Si les enfants souffrent, c'est à cause du refus de ceux qui, toute leur vie, les regarde en pensant:

Citation :
Tu es un bâtard ! Tu n'as pas été désiré !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 8:35

il y a pire que la mort, il y a une vie sans amour, avec la haine de soi, car un enfant non désiré ne pourra jamais s'aimer, mais vous ne pouvez pas comprendre cela.

et il y a une chose que tu ne peux pas faire, c'est obliger une mère à aimer son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 8:38

florence_yvonne a écrit:
il y a pire que la mort, il y a une vie sans amour, avec la haine de soi, car un enfant non désiré ne pourra jamais s'aimer, mais vous ne pouvez pas comprendre cela.

et il y a une chose que tu ne peux pas faire, c'est obliger une mère à aimer son enfant.

En dehors de la perspective chrétienne, votre opinion est, à mon avis, la seule valable:vive donc, selon cette voie, le meurtre, le suicide, l'euthanasie, l'avortement etc...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 8:53

cela doit être tellement facile de rejeter la souffrance des mères en les culpabilisant, cela évite de chercher à comprendre. cela parait tellement simple quand je vous lis, c'est tellement facile de juger quand on n'est pas concerné, c'est tellement facile de juger quand on est engoncés dans ses certitudes, il y a chez vous un tel manque d'empathie.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 8:57

florence_yvonne a écrit:
cela doit être tellement facile de rejeter la souffrance des mères en les culpabilisant, cela évite de chercher à comprendre. cela parait tellement simple quand je vous lis, c'est tellement facile de juger quand on n'est pas concerné, c'est tellement facile de juger quand on est engoncés dans ses certitudes, il y a chez vous un tel manque d'empathie.

Je ne juge personne, je ne fais que reprendre l'enseignement de J-C sur la voie épineuse du salut et la large avenue de la perdition. Evidemment, le sujet abordé est pastoral et théologique. Au plan théologique, il faut être intraitable et au chapitre pastoral, miséricordieux. Il ne faut pas mêler les genres, chère Yvonne.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 8:59

je ne suis pas une adepte de jésus christ

quand une amie vient te dire je suis perdue, toute ma vie s'écroule, accompagne moi à la clinique, car j'ai peur de faire une bêtise et de commettre l'irréparable, quand vous sentez que la tentation du suicide est là, ce n'est plus le moment de la théologie, ni même de la morale, c'est le moment de la compassion et de l'assistance à personne en danger
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 9:10

florence_yvonne a écrit:
je ne suis pas une adepte de jésus christ

Code:
Déjà, avec ce joli chat noir, j'aurais dû m'en douter...

quand une amie vient te dire je suis perdue, toute ma vie s'écroule, accompagne moi à la clinique, car j'ai peur de faire une bêtise et de commettre l'irréparable, quand vous sentez que la tentation du suicide est là, ce n'est plus le moment de la théologie, ni même de la morale, c'est le moment de la compassion et de l'assistance à personne en danger

Code:
Puisque vous n'êtes pas chrétienne, où est le problème alors?

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 9:15

j'ai deux charmantes et jolis et gentilles et douces chattes noires et le problème est que je ne supporte pas l'hypocrisie des personnes qui se permettent de juger la façon dont leur prochain font face à une difficulté qu'ils n'auront jamais à affronter eux-même
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 9:22

florence_yvonne a écrit:
j'ai deux charmantes et jolis et gentilles et douces chattes noires et le problème est que je ne supporte pas l'hypocrisie des personnes qui se permettent de juger la façon dont leur prochain font face à une difficulté qu'ils n'auront jamais à affronter eux-même

Faites-vous une différence entre la théorie et la pratique? Moi, oui!...

P.S. Quels sont les noms de ces superbes félines? :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 9:29

la mère s'appelle olivette et la fille isis

voici la mère :



dans la vie courante, la théorie ne sert de rien


Dernière édition par le Mar 26 Juin 2007 - 9:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
saint Zibou



Masculin Messages : 9461
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 9:30

florence_yvonne a écrit:
la mère s'appelle olivette et la fille isis

voici la mère :


Exquises! queen
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 12:21

florence_yvonne a écrit:
il y a pire que la mort, il y a une vie sans amour, avec la haine de soi, car un enfant non désiré ne pourra jamais s'aimer, mais vous ne pouvez pas comprendre cela.

et il y a une chose que tu ne peux pas faire, c'est obliger une mère à aimer son enfant.

Chère Florence, j'ai cité le psaume 138 à méditer... car nous sommes tous la "merveille de Dieu" Il nous a connu et désiré dès avant notre naissance donc nous sommes aimé de Lui, notre Père du Ciel nous connaît et nous aime. Nous sommes créés à son image et une vie sans Amour n'existe pas. Car il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir. Si on sent l'Amour en soi pourquoi ne pas faire un pas , des pas vers nos frères et ne pas se laisser paralyser par des idées toutes faites et des préjugés. Un enfant non désiré et jamais aimé de sa mère au moins de sa mère : je n'y crois pas, cela n'existe pas pour moi. Une mère aime toujours son enfant même si elle commet envers lui des fautes irréparables c'est qu'alors elle n'est pas dans son état normal et est très perturbée. Bien sûr c'est douloureux, triste de constater cela.
Mais une femme qui a senti son enfant bouger en elle, qui l'a vu lors d'une fausse couche ou a rêvé de lui enceinte ne peut pas ne pas aimer la chair de sa chair alors c'est se hair soi même. C'est contre nature à mon sens, il est dans notre nature de nous aimer, de tellement nous idolatrer d'ailleurs nous nous idolatrons tous trop et je me mets aussi dans le sac. Nous devons apprendre à devenir adulte et centrer notre vie sur le Christ pas sur nous. Les culpabilités naissent de trop se center sur soi. Nous sombrons dans l'orgueuil quand nous nous complaisons dans les ravins du découragement et cela est de l'ordre du péché. La Volonté de Dieu ne se discerne que pas à pas, il faut accepter de Le suivre jusqu'à un point lorsque nous y sommes Il ne manque pas de nous indiquer le point suivant où Il souhaite nous trouver. Nous avons une grande capacité d'aimer, la preuve en est que Aimer est d'abord une décision.
Forcément le péché nous attire par exemple l'avortement (il est plus facile de se débarrasser du petit être) notre volonté est déchirée.
Nous avons alors le devoir d'éclairer notre conscience...

Je reste persuadée que malgré ce que tu dis tu n'es pas tranquille , tu regrette d'avoir poussé cette amie à cela. Si tu le reconnais, ne désespère pas, ne te décourage pas. Le Sacrement de Réconciliation existe, ne te mens pas à toi même. Pourquoi plus haut dis tu que tu ne l'a plus revue ??? elle n'a plus voulu te revoir ? inconsciemment cette amie ne t'en veut elle pas ???

A toi de t'interroger et de descendre dans ton âme là se trouve le véritable tabernacle. La Parole de pardon est parole de Libération.

Dieu hait le péche non le pécheur et Il espère toujours son retour.

Tu dois être nouée intérieurement par ce secret , par ce refus de l'Amour qui t'a paralysé. Mais si tu crie vers Dieu, tu renais de l'Esprit, tu mets à mort le veil homme en toi.... il faut accepter de se laisser faire par le Christ, lui donner sa vie et s'abandonner... tout devient alors Grâce.

Tout ce que j'en dis c'est par amitié pour toi et je suis sûre qu'un jour Jésus viendra à Ta Rencontre...Il unifiera ton coeur I love you et sa Paix viendra sur toi,

:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 13:11

tu es bien naive, non, toutes les mères n'aiment pas leurs enfants, loin s'en faut et si ce je devais refaire ce que j'ai fais, je le referais

en fait, mon amie à déménagé assez loin
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 13:39

florence_yvonne a écrit:
tu es bien naive, non, toutes les mères n'aiment pas leurs enfants, loin s'en faut et si ce je devais refaire ce que j'ai fais, je le referais

en fait, mon amie à déménagé assez loin

Chère Florence, je préfère être naive de beaucoup et le ridicule n'a jamais tué personne dit le vieil adage à choisir que d'avoir un poids sur la conscience. Tu répètes assez souvent que tu le referais et je trouve cela pour le moins curieux... silent

Si toutes les mères n'aiment pas leurs enfants, en tous les cas Dieu Lui aime chacun sans exception , chacun avant qu'Il ne fut conçu était dans sa pensée. Je me dois de t'exprimer cela sans ambiguité. Je n'ai pas le droit de renier ma conviction sincère et intime.

Ceci dit, c'est par amitié pour toi et c'est à ta conscience que tu dois rendre compte non à moi, tu ne me dois rien... nous n'avons aucune dette envers personne sauf celle de la charité fraternelle.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 14:10

je le répéterais autant de fois ou tu me diras le contraire, sinon, ta naïveté peut tuer, car elle t'empêche de comprendre la réalité du monde dans lequel tu vis, si tu ne peux concevoir qu'une mère puisse haîr son enfant, il y aura beaucoup de choses de ce monde qui t'échapperons
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 14:18

florence_yvonne a écrit:
je le répéterais autant de fois ou tu me diras le contraire, sinon, ta naïveté peut tuer, car elle t'empêche de comprendre la réalité du monde dans lequel tu vis, si tu ne peux concevoir qu'une mère puisse haîr son enfant, il y aura beaucoup de choses de ce monde qui t'échapperons

Et par exemple ? qu'est ce qui m'échappera ?

Ma naiveté peut tuer ? je comprends très bien les réalités du monde , au fond d'elle même au plus profond de son coeur, je suis persuadée qu'une mère aime son enfant même si elle ne s'en rend pas compte c'est rare le cas contraire y a pas que des monstres sur terre.

Les choses d'en haut ne m'échapperont pas elles car comme le dit Jésus : " vous n'êtes pas du monde et parce que vous n'êtes pas du monde ils vous persécuteront".

Je ne dirai jamais le contraire de ma pensée profonde quitte à passer pour une idiote, et encore moins pour plaire à quelqu'un.

De toute façon on dévie du sujet, il était question de tuer un être innocent !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 16:55

florence_yvonne a écrit:
tu es bien naive, non, toutes les mères n'aiment pas leurs enfants, loin s'en faut et si ce je devais refaire ce que j'ai fais, je le referais

en fait, mon amie à déménagé assez loin

Elles ne les aiment pas ?

>>> Solution de Florence >>> Tuer.

Solution réaliste:

>>> Faire adopter par un acte officiel d'abandon.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 19:28

cela impose de supporter la grossesse jusqu'au bout, certaines en sont incapable.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 19:47

florence_yvonne a écrit:
cela impose de supporter la grossesse jusqu'au bout, certaines en sont incapable.

Ce débat mène loin, je ne sais plus que te répondre Florence !

Pourquoi sont elles incapables de supporter une grossesse ? tu pourrais développer stp ?

Il doit exister des raisons psychologiques certainement.

Je comprends qu'on puisse faire une bêtise cela peut arriver à tout le monde de céder à la tentation et ce n'est pas moi qui jetterai la première pierre , il aurait mieux valu que ces personnes pensent à se protéger pour éviter une grossesse non désirée mais voilà bon quand cela arrive j'essaie de comprendre ce nouveau cas de conscience ...

J'aimerais connaître la liste des cas où l'Eglise autorise un avortement thérapeutique ?

Toi et moi voyons la chose chacune de notre côté ce n'est pas pour te dire qu'il y a une barrière infranchissable entre nous ou que je détiens seule la vérité mais tu crois en Dieu pas au Christ cela ne te lie pas à l'Amour de son Eglise , j'aime l'Eglise qui est le corps mystique du Christ, quand on aime Jésus on aime son Eglise et l'obéissance est une forme d'Amour envers l'Eglise.

Tu reste mon amie malgré nos avis divergents :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 20:10

il y a des femmes qui ne sont pas faites pour être mère, elles arborent l'idée même d'être enceinte et sont prête à tout pour ne plus avoir a supporter cet état, je sais qu'il y en a qui ont été jusqu'à se jeter du haut d'un escalier pour provoquer une fausse couche.
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 20:14

florence_yvonne a écrit:
il y a des femmes qui ne sont pas faites pour être mère, elles arborent l'idée même d'être enceinte et sont prête à tout pour ne plus avoir a supporter cet état, je sais qu'il y en a qui ont été jusqu'à se jeter du haut d'un escalier pour provoquer une fausse couche.

Oui cela doit exister des femmes qui rien qu'à l'idée de se retrouver enceinte seraient prêtes à tout pour éviter cela....

L'auteur de "autant en emporte le vent" ce film célèbre a certes puisé la scène de Scarlet qui se jette de l'escalier pour éviter une grossesse dans la réalité.... les créateurs de films puisent dans la réalité beaucoup de leurs idées de scénario.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 20:20

des centaines de femmes se sont avortées seule avec une aiguille à tricoter
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mar 26 Juin 2007 - 20:29

florence_yvonne a écrit:
des centaines de femmes se sont avortées seule avec une aiguille à tricoter

Cela est vrai et beaucoup en sont mortes.

Et ça ne date pas de si loin. Certaines allaient chez des "faiseuses d'anges" et souffraient cruellement et étaient avortées dans des conditions d'hygiène horrible , l'infection s'y mettait !

J'ai connu dans ma jeunesse une femme qui a chaque fois que son mari la touchait se retrouvait enceinte... alors comme solution elle disait qu'elle plaçait une sonde... elle a avoué ainsi à mes parents plusieurs avortements. Etait ce une solution il ne le savait pas, n'aurait elle pas mieux fait de se protéger, même dans les années 50 des moyens de contraception existaient. Bien sûr pas tout reconnus par l'Eglise mais concernant ce sujet je ne sais pas te dire si le pape a parlé "ex cathedra".

En fait c'est une de mes tantes , je sais donc qu'elle a survécu elle devait avoir une constitution solide. En plus elle était battue et en ce temps là une femme battue n'était pas défendue... ces femmes avaient même honte.
Maintenant il existe un tas d'organismes où s'adresser. L'affaire Marie Trintignant m'a marquée et je suis intervenue pour ma voisine... elle a eu le courage il y a qq semaines de mettre son compagnon à la porte et elle est bien plus tranquille. Elle peut faire une autre rencontre.... elle resplendit pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 5:17

florence_yvonne a écrit:
il y a des femmes qui ne sont pas faites pour être mère, elles arborent l'idée même d'être enceinte et sont prête à tout pour ne plus avoir a supporter cet état, je sais qu'il y en a qui ont été jusqu'à se jeter du haut d'un escalier pour provoquer une fausse couche.

Par contre, elles sont tout à fait capables d'avoir des relations sexuelles sans protection.
Je pense que, si l'imprudence a eu lieu, elles peuvent faire de leur grossesse un vrai acte d'amour pour une famille qui cherchje à adopter. On manque d'enfants adoptables. :|

Chère Elise,

L'avortement thérapeutique est autorisé lorsque, pour des raisons biologiques, l'enfant n'est pas viable ou lorsque la mère va mourir de sa grossesse.

Ex: le plus connu et évident est la grossesse extra utérine.

Mais imaginez que l'enfant n'ai pas de peau, ou pas de cerveau.

Le cas où la mère, atteite d'un cancer, va mourir sans son traitement, mais tue l'enfant avec le traitement est laissé à la prudence du couple:

Dans les années 60, une italienne, aujourd'hui canonisée, a choisi l'enfant car son mari (un homme bien) et ses enfants, furent dui même avis qu'elle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 7:45

le problème, c'est que tu n'obligeras jamais une femme à rester enceinte si elle ne le désire pas et quand il n'y a pas d'amour, il n'y en a pas, que crois-tu pouvoir y faire? tu va rester 9 mois derrière chaque femme qui veut avorter pour l'en empêcher ?

tu crois que l'on tombe enceinte parce que l'on n'a pas pris ses précaution ? aucun moyen de contraception n'est viable à 100 %

moi, maintenant, je pratique l'abstinence et crois moi, mon mari n'apprécie pas du tout, mais alors, pas du tout
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Kuru Viduya



Messages : 165
Inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 7:47

On ne tue pas un enfant lors d'un avortement.

C'est simplement ce que certains veulent faire croire.
Citation :
Arnaud Dumouch a écrit
L'avortement thérapeutique est autorisé lorsque, pour des raisons biologiques, l'enfant n'est pas viable ou lorsque la mère va mourir de sa grossesse.
Heureux de le lire.
Enfin, c'est un premier pas vers le bon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 9:55

Arnaud Dumouch a écrit:
florence_yvonne a écrit:
il y a des femmes qui ne sont pas faites pour être mère, elles arborent l'idée même d'être enceinte et sont prête à tout pour ne plus avoir a supporter cet état, je sais qu'il y en a qui ont été jusqu'à se jeter du haut d'un escalier pour provoquer une fausse couche.

Par contre, elles sont tout à fait capables d'avoir des relations sexuelles sans protection.
Je pense que, si l'imprudence a eu lieu, elles peuvent faire de leur grossesse un vrai acte d'amour pour une famille qui cherchje à adopter. On manque d'enfants adoptables. :|

Chère Elise,

L'avortement thérapeutique est autorisé lorsque, pour des raisons biologiques, l'enfant n'est pas viable ou lorsque la mère va mourir de sa grossesse.

Ex: le plus connu et évident est la grossesse extra utérine.

Mais imaginez que l'enfant n'ai pas de peau, ou pas de cerveau.

Le cas où la mère, atteite d'un cancer, va mourir sans son traitement, mais tue l'enfant avec le traitement est laissé à la prudence du couple:

Dans les années 60, une italienne, aujourd'hui canonisée, a choisi l'enfant car son mari (un homme bien) et ses enfants, furent dui même avis qu'elle.

Cher Arnaud, merci de votre réponse I love you

En effet j'ai entendu parler de cette italienne dont je ne sais plus le nom mais qui a donné sa vie pour son enfant , sa famille était en accord avec elle. Il n'y a pas de plus grand Amour que de donner sa vie c'est vivre le message du Christ jusqu'au bout, c'est Le suivre inconditionnellement.
Je rends grâce à Dieu pour cette italienne, son enfant et sa famille :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Le fil qui chante



Féminin Messages : 66
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 10:38

On ne tue pas un enfant lors d'un avortement.

Non, c'est vrais! On enléve un amat de cellules graisseux qui a un coeur qui bat! C'est tout!!
http://www.youtube.com/watch?v=MW58gI0ffOE&mode=related&search=
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 10:42

Le fil qui chante a écrit:
On ne tue pas un enfant lors d'un avortement.

Non, c'est vrais! On enléve un amat de cellules graisseux qui a un coeur qui bat! C'est tout!!
http://www.youtube.com/watch?v=MW58gI0ffOE&mode=related&search=

Merci I love you I love you Le Fil qui chante.... je viens de voir la vidéo.... bien sûr qu'un enfant c'est la vie ! cheers

Prions pour que l'inconscience et l'égoisme ne prennent pas le dessus sur la Vie ! :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Kuru Viduya



Messages : 165
Inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 12:07

Les inconscients et les égoîstes ne sont certainement pas là où vous le pensez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 13:19

Kuru Viduya a écrit:
Les inconscients et les égoîstes ne sont certainement pas là où vous le pensez.

Et vous le savez peut-être où ils sont ? Question Idea
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 13:38

Elise a écrit:
Kuru Viduya a écrit:
Les inconscients et les égoîstes ne sont certainement pas là où vous le pensez.

Et vous le savez peut-être où ils sont ? Question Idea

du coté de se qui jugent sans être concernés
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 15:12

florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
Kuru Viduya a écrit:
Les inconscients et les égoîstes ne sont certainement pas là où vous le pensez.

Et vous le savez peut-être où ils sont ? Question Idea

du coté de se qui jugent sans être concernés

Chère Florence , je ne souhaite plus continuer à m'exprimer dans ce débat j'ai tout dit et cela me fatigue.... je n'y reviendrai pas sur ce sujet.

Ce débat devient un scandale... et je m'exprime sincèrement et en toute amitié envers chacun.

Il arrive un moment où il faut se taire car cela ne sert à rien donc je me tais et agis à ta guise... tu penses ce que tu veux , ta liberté de conscience t'appartient,

Bien fraternellement,
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne



Féminin Messages : 5436
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 17:26

tu as raison, il ne sert à rien de discuter sur un sujet qui ne provoque que de la discorde et je ne souhaite me fâcher avec personne
Revenir en haut Aller en bas
http://dieu-l-horlogef.lightbb.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Mer 27 Juin 2007 - 17:48

florence_yvonne a écrit:
tu as raison, il ne sert à rien de discuter sur un sujet qui ne provoque que de la discorde et je ne souhaite me fâcher avec personne

Moi non plus c'est certain, ce sujet est brûlant... je n'aime pas la discorde tout comme toi c'est pourquoi je préfère en rester là !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80866
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Avortement: le cri silencieux   Jeu 28 Juin 2007 - 7:47

Elise a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Elise a écrit:
Kuru Viduya a écrit:
Les inconscients et les égoîstes ne sont certainement pas là où vous le pensez.

Et vous le savez peut-être où ils sont ? Question Idea

du coté de se qui jugent sans être concernés

Chère Florence , je ne souhaite plus continuer à m'exprimer dans ce débat j'ai tout dit et cela me fatigue.... je n'y reviendrai pas sur ce sujet.

Ce débat devient un scandale... et je m'exprime sincèrement et en toute amitié envers chacun.

Il arrive un moment où il faut se taire car cela ne sert à rien donc je me tais et agis à ta guise... tu penses ce que tu veux , ta liberté de conscience t'appartient,

Bien fraternellement,

Je paretage ton avis, chère Elise.

Autant fermer ce sujet déjà 10 fois traité. Sad

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Avortement: le cri silencieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Espagne : Adoption de la loi sur l'avortement !!!
» Prions pour les bébés qui sont victimes de l'avortement.
» L'avortement au Canada : Une boucherie écoeurante !
» Déclaration du pape en Afrique sur l'avortement
» L'avortement : une industrie qui rapporte très gros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: