DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
Gabriel
Administrateur


Messages : 6501
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 12:43

Idéologie climatique : l’inquiétante dérive

Chaque jour suscite des prises de positions de plus en plus délirantes voire inquiétantes. Ainsi : « La criminalisation de la pensée déviante est en marche, et l’on peut compter sur nos intellectuels pour aider avec enthousiasme à sa mise en place ». En effet, l’appel récent pour stopper les crimes climatiques, soutenu par des intellectuels, relayé fébrilement par la presse, ne laisse plus la place au doute. Nous sommes bien engagés vers une dérive idéologique totalitaire qui ne dit pas son nom.

Consommer du pétrole s’apparente selon les signataires à un crime contre le climat. « Nous avons employé le terme de crime climatique, un terme fort, pour éveiller les consciences », indique Christophe Bonneuil, historien, chargé de recherche au CNRS et co-initiateur de cette initiative qui va rester dans les annales.
Par extension naturelle, les climatosceptiques participent activement à ce délit. Toute réflexion scientifique hétérodoxe argumentée sur le thème du réchauffement climatique anthropique (RCA) est impitoyablement connotée et censurée.

Outre la censure médiatique organisée (impossible de lire ou d’entendre dans les médias français la moindre analyse critique), le discrédit à l’œuvre utilise des arguments les plus éhontés. Ainsi le journal Les Échos, n’hésite pas à associer créationnisme et climato-scepticisme. Les mécanismes à l’œuvre consistant à discréditer une communauté scientifique et de citoyens qui osent douter, sont ceux utilisés par les activistes de Greenpeace envers le nucléaire ou les faucheurs volontaires de José Bové pour les OGM. Tous soutiens ou analyses favorables vous font passer pour un criminel doublé d’un suppôt du « grand capital qui s’en met plein les poches ». Le tout avec le soutien actif des médias et la complaisance de la justice. Il faut relire à ce sujet l’ouvrage de G. Rivière-Wekstein1 sur les méthodes de ces militants écologistes radicaux qui ont pris la science en otage (destruction de champs, opérations commandos, flicage d’agriculteurs, montages financiers et manipulation médiatique). L’impunité est quasiment totale, la désinformation atteinte, la peur et le doute instillés dans l’opinion publique. La peur irrationnelle des OGM interdit tout débat.

Sous couvert du fumeux concept de science citoyenne cher à Jacques Testard, signataire de l’appel, l’objectif est d’assécher la « mauvaise » science pour favoriser les « bons » axes de recherche. Encore une fois, l’exemple des OGM est caricatural. En effet des activistes anti-OGM font dorénavant partie des instances décisionnelles concernant la recherche sur les biotechnologies. Autrement dit, cette filière est sinistrée car idéologiquement incompatible avec ce que ces gens pensent être juste. L’extension à d’autres axes de recherche est évidemment envisageable pour ne pas dire à l’œuvre. La chimie, les nanotechnologies, le nucléaire, et d’autres peuvent donc se faire du souci si cette tendance se confirme.
Le copié-collé avec la science climatique est évident. Le même Testard voulait déjà traîner en son temps C. Allègre devant un tribunal international pour crime contre l’humanité (émission « À voix nue » sur France Culture) au motif de son scepticisme. Nombre de scientifiques doutant de la doxa du GIEC hésitent et rechignent à juste titre à manifester leurs interrogations.

Il est donc assez comique de lire Hervé le Treut, climatologue et directeur de l’Institut Pierre-Simon Laplace en première ligne sur le réchauffement climatique bien entendu anthropique : « J’en veux aux climato-sceptiques et aux médias d’avoir confisqué le mot de ­ »sceptique » à leur seul usage. Tout chercheur digne de ce nom devrait s’afficher comme sceptique, puisque le doute est l’essence même de la démarche scientifique. »



Un tas de gens s’échinent à faire part de leur scepticisme éclairé avec le succès médiatique que l’on sait. Par contre les signataires de l’appel eux ne doutent de rien.
Le délire climatique actuel et les crises de nerf de quelques centaines de militants écolos à jour de leur cotisation, risquent de nous faire rire, mais jaune dans très peu de temps. Le réchauffement géopolitique, lui, tend inéluctablement vers l’incandescence malgré les lunettes roses, vertes, bleues ou étoilées. Et le maudit CO2 n’est pour rien dans les vagues d’immigrations actuelles contrairement à ce que nous raconte l’inénarrable Pierre Radanne au CV scientifique évanescent !

Il sera alors temps de demander son avis à Nicolas Hulot, nouveau commandeur des croyants thermoclimatiques engagés, sur les vraies priorités… il sera trop tard.

https://www.contrepoints.org/2015/09/18/222026-ideologie-climatique-linquietante-derive
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur


Messages : 6501
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 12:48

L’idéologie du réchauffement climatique : un des plus grands scandales de notre époque

Depuis plusieurs dizaines d'années, le GIEC, émanation de l'ONU (le Grand Machin selon le Général de Gaulle...) publie des rapports sur le réchauffement climatique.
Dans ses statuts, rédigés par l'UNEP (United Nations Environment Program), autre émanation de l'ONU, il est demandé au GIEC de travailler sur le « Réchauffement Climatique Anthropique » (RCA) : « Évaluer sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d'ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d'origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d'éventuelles stratégies d'adaptation et d'atténuation ». Donc, avant même que le GIEC n'ait commencé ses travaux, on lui impose LA SOLUTION : il y a réchauffement ET il est anthropique, ceci à l'opposé de toute démarche scientifique rationnelle.


Le GIEC n’est  PAS un organisme scientifique, mais une construction politique onusienne chargée de justifier une idéologie dont les origines proviennent des mouvements écologistes, souvent les plus radicaux.


Donc, par construction et sauf à prendre le risque de se saborder, les dirigeants du GIEC vont tout faire pour justifier cette proposition, et il n'est pas étonnant qu'ils aient toujours soigneusement écarté ou minimisé les observations gênantes, ou se soient appuyés sur des théories scientifiques douteuses comme, par exemple : 
Le modèle obsolète d'effet de serre d'Arrhénius, réfuté par les physiciens de son époque, et que le GIEC a fort opportunément sorti de son chapeau,
- Inventer un nouveau processus physique, le forçage radiatif avec rétroaction, qui a la propriété étonnante de violer la seconde loi de la thermodynamique...
- Ou encore de postuler que la durée de vie du CO2 « anthropique » est de plus de 100 ans, alors qu'il est établi que, chaque année, un cinquième du CO2 de l'air est absorbé par la biosphère (végétation et océans) et renouvelé par dégazage des océans en zone tropicale et des sols. L'hypothèse que le CO2 « anthropique » aurait la propriété de rester dans l'atmosphère plus de 100 ans, car il serait « marqué » comme étant différent du CO2 d'origine naturelle, et donc devrait avoir un comportement spécifique (« exception » du CO2...), est totalement absurde.

Le Groupe 1 (WG1), chargé de la partie scientifique, fait la synthèse des publications parues dans les revues scientifiques à comité de lecture. Le Groupe 2 (WG2) s'attache à identifier les conséquences du RCA, et le Groupe 3 (WG3) s'occupe des politiques d'adaptation et d'atténuation. Le GIEC n'est donc PAS un organisme scientifique, mais une construction politique onusienne chargée de justifier une idéologie dont les origines proviennent des mouvements écologistes, souvent les plus radicaux. 
Une fois que le rapport scientifique est rédigé (compilation de nombre de publications judicieusement sélectionnées, parfois au mépris des propres règles de l'organisation- cf l'inclusion en 2007 du rapport Stern au-delà des dates limites de publication et de révision ...), le résumé pour les décideurs (SPM) est préparé entre les dirigeants du GIEC et les représentants des gouvernements, sous la pression plus ou moins amicale des ONG environnementalistes. Il est négocié mot par mot, à la virgule près, selon les bonnes habitudes de l'ONU. De ce fait, le SPM gomme toutes les nuances, toutes les interrogations, tous les aveux de méconnaissance que l'on peut trouver à foison dans le rapport scientifique. 
Il est pour le moins étrange que le résumé pour décideurs soit ainsi mis au point et validé par ... les représentants des mêmes décideurs. Que dirait-on d'une société industrielle dont les dirigeants contrôleraient le rapport d'audit ? Puis, il est publié et présenté en grande pompe aux États, aux institutions internationales, et aux médias du monde entier pour qu'ils relayent aux peuples de toute la planète la vérité auto-proclamée ainsi établie.

Après ce faste clinquant et fort onéreux, les scientifiques, ou plus exactement la poignée de scientifiques activistes en charge de contrôler le processus, sont priés de mettre le rapport scientifique en conformité avec le SPM, lequel a force de Loi, et leur rapport final ainsi remis dans la Ligne du Parti est publié plusieurs mois après le SPM.
Jamais la science n'avait été ainsi encadrée (sauf lors du bolchevisme avec le lyssenkisme) et jamais son éthique la plus élémentaire n'avait été ainsi foulée aux pieds. 
C'est ainsi que la propagande en faveur des thèses du GIEC est omniprésente, particulièrement en France, et que les médias, ayant perdu toute éthique professionnelle, font preuve d'un soutien inconditionnel au dogme du RCA (Réchauffement Climatique Anthropique). Les thèses du GIEC permettent ainsi de justifier les plans climat-énergie qui fleurissent comme pâquerettes au printemps dans les pays de l'UE, et qui ont pour conséquence le développement inconsidéré des EnR intermittentes, qui sont la pire des transitions énergétiques. Et toutes les politiques de l'UE (plans climat-énergie, taxes carbone, règlementations contraignantes, agrocarburants ...) nous coûtent déjà très cher : les surcoûts de la loi de transition énergétique se montent à 23 Md€ en 2016, selon une analyse de l'IFRAP et ce, pour des prunes. 

En effet, supposons que les thèses du GIEC soient exactes. L'UE prévoit de réduire de 20% nos émissions de CO2 pour 2020, afin de sauver la Planète (au passage remarquons combien ce thème est mis en exergue partout, y compris dans la publicité commerciale, sans se préoccuper des humains, seulement des pauvres ours polaires...). La part de CO2 anthropique mesurée dans l'atmosphère est faible : 5% de 400 ppm, soit 20 ppm. La fraction d'origine européenne est de 11%, soit 11% de 5%=0,55 %. La réduire de 20% la fera donc passer de 0,55% à 0,45% en 2020. Et cela conduirait à un impact (selon le GIEC) de 20%*11%*5%=0,1%, donc une limitation du réchauffement de 0,001 à 0,006°C, ce qui est non mesurable. Dépenser des centaines de milliards d'euros (1000 milliards d'euros pour l'Allemagne) au détriment des ménages et des entreprises pour un si piètre résultat risque de mener l'UE à sa ruine...

http://www.zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/11161
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 84703
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 12:52

Si le GIEC aboutit à une pénalisation de l'opinion, ils seront à leur tour balayés par l'opinion qui supporte de moins en moins (et l'élection de Trump le prouve) le politiquement correct des élites.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6501
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 13:03

Qu'est ce qui explique le climat qui semble déboussolé aujourd'hui ? Selon moi 2 choses, d'une part nous n'avons pas de preuve que tout au long de la vie de la terre il n'y ait pas eu des périodes (cycliques) de réchauffement suivis de refroidissement et ainsi de suite. Le problème se produit aujourd'hui plus qu'avant parce que la civilisation est différente aujourd'hui et qu'on a battis sur des zones à risque avec des matériaux bien souvent inadaptés. Il y a donc plus de dégats et évidemment nous en souffrons plus que les hommes du passé. Plutot que de s'en prendre au climat et de chercher des causes là où elles ne sont pas, il faudrait plutot remettre en question la façon dont nous construisons nos habitations et les lieux où nous les batissons.

L'autre raison à ce bouleversement climatique, selon moi mais j'ai lu certains articles que je devrais retrouver qui parlent de ce sujet, serait lié à l'approche de la fameuse 9ème planète (Planète X ou Nibiru). Quand une planète approche d'une autre planète cela provoque des perturbations, c'est d'ailleurs comme cela que les astronomes ont découvert successivement chacune des planètes de notre système solaire, en analysant les perturbations climatiques soudaines survenant sur une des planètes déjà connues. Aujourd’hui une planète encore inconnue s'approche de la Terre et provoque dès lors des perturbations climatique, cette fois sur notre planète (mais je ne pense pas que ce soit une première, cette fameuse 9ème planète est déjà régulièrement venue à proximité de la nôtre au cours de la vie de celle-ci, provoquant à chaque fois d’importantes perturbations). La NASA est je pense sur le point de la découvrir nous en saurons je pense davantage dans les prochaines années.

Je pense à ce sujet que le film Mélancholia anticipe l'approche de cette planète, de façon un peu catastrophique. Il y a de fortes chances pour que les perturbations climatiques soient accentuées aujourd'hui à mesure que cette "nouvelle planète" s'approche de nous. Ce qui explique aussi les nombreux bruits mystérieux entendus aux 4 coins du monde qui sont en quelque sorte des échos magnétiques de la terre en réponse à l'approche de la planète Nibiru. Ensuite elle s'éloignera à nouveau et le climat se calmera. Mais cette fois les scientifiques seront en mesure de la découvrir et de la rajouter aux planètes déjà connues.

Toujours est-il que la question aujourd'hui est de savoir pour quelle raison cette religion du réchauffement climatique, financée et soutenues par les lobbies les plus puissants, est-elle née et à quelles fins ?


Dernière édition par Thy Kingdom come le Ven 11 Nov 2016, 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6501
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 13:03

Arnaud Dumouch a écrit:
Si le GIEC aboutit à une pénalisation de l'opinion, ils seront à leur tour balayés par l'opinion qui supporte de moins en moins (et l'élection de Trump le prouve) le politiquement correct des élites.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6501
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 13:26

Ne riez pas ceci est sérieux ! ( :mdr: )

Pourquoi les vaches polluent ? Parce qu’elles manquent de savoir-vivre !

Elles émettent des gaz à effet de serre…en digérant. A cause de la rumination, chaque animal produit, chaque année, l’équivalent d’un trajet de 400 km en voiture.

Qui n’aime pas regarder une vache allongée dans un champ mâchonnant paisiblement ? Une belle image bucolique qui cache une réalité méconnue : quand elles ruminent comme ça, confortablement installées dans une belle prairie, les vaches contribuent au changement climatique. Et pas qu’un peu ! Disons-le tout de go : ce sont leurs pets et surtout leurs rots qui sont dramatiques pour la planète.

Les vaches broutent de l’herbe, mangent de l’ensilage de maïs et ingèrent aussi des céréales. Ensuite, c’est bien connu, elles ruminent. D’un geste très répétitif, elles mâchouillent pendant de longues minutes les aliments avalés précédemment. Un geste apparemment banal, mais ô combien préjudiciable pour le climat.

Du méthane très dangereux

Car quand les aliments passent dans le rumen de la vache, la digestion du cellulose produit du méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus dangereux pour le réchauffement climatique que le CO2. Contrairement à une idée répandue, ce méthane est essentiellement rejeté par la bouche : nos vaches réchauffent le climat en rotant. Bien sûr, les déjections aussi produisent du méthane, mais beaucoup moins…

Les scientifiques se sont penchés sérieusement sur la question. Et ils estiment qu’une vache, en France, produit en moyenne 125 kg d’équivalent CO2 chaque année. C'est-à-dire autant qu’un trajet en voiture de 400  km, ce qui peut paraitre d'abord assez peu. Sauf qu'il y a 8 millions de vaches adultes en France. C’est pourquoi l’élevage bovin est un gros émetteur de gaz à effet de serre, et donc en partie responsable du réchauffement du climat.

Une démonstration chiffrée

Tout le problème est de savoir combien l’élevage pèse dans la hausse des températures que nous constatons depuis plus d’un siècle. Le GIEC, le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, estime qu’au niveau mondial 14% des gaz à effet de serre sont issus de l’agriculture. Et sur ce chiffre, la moitié viendrait directement du rot des vaches ! C'est-à-dire que 7% des gaz à effet de serre produits sur la Terre proviennent de nos troupeaux qui ruminent tranquillement au fond des champs.

Une belle démonstration chiffrée. Malheureusement un peu bancale…. En deux ans, le GIEC a réduit ce chiffre de 4%, rien qu’en changeant de méthode de calcul. D’autres organismes font des estimations beaucoup plus basses. Dans ce calcul, l’impact bénéfique de l’herbe n'est pas pris en compte. 

De l'herbe, heureusement...

En France, les vaches sont de grandes consommatrices d’herbe. Et les prairies ont un incroyable effet positif : pour croitre, un brin d’herbe aspire du gaz carbonique de l’air et devient ainsi un véritable piège à CO2. L’institut de l’élevage estime que 30% des gaz à effet de serre émis par les vaches sont captés par l’herbe qu’elles broutent, bien que les chiffres manquent encore de précision aujourd'hui.

Mais quoi qu’il en soit, le monde agricole a pris conscience du problème : L’institut de l’élevage, les 9 et 10 juin prochains, et l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture, le 1er juillet, se réuniront en colloques pour en discuter. Même la toute puissante FNSEA, le premier syndicat agricole, a organisé une réunion sur le sujet à la veille du dernier Salon de l’Agriculture, en février. En cette année de conférence climatique à Paris en décembre, c’est tout un symbole !

Les débats sur l’agriculture et le réchauffement climatique :

- Conférence : « Elevage de ruminants, acteur des solutions climat ». Organisée par l’Institut de l’Elevage, le CNIEL, Interbev et la Confédération nationale de l’elevage à la Maison de la RATP, 189 rue de Bercy à Paris, les 9 et 10 juin 2015, de 9h00 à 17h00. Inscriptions : journeeclimat@idele.fr

- Conférence « Agriculteur, changement climatique : je t’aime moi non plus ». Organisée par l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture et l’Association française des journalistes agricoles, à la Maison des chambres d’Agriculture de France, 9 avenue Georges V à Paris, le 1er juillet, de 14h30 à 17h30. Informations : iris.roze@apca.chambagri.fr


http://www.leparisien.fr/environnement/alimentation/pourquoi-les-vaches-polluent-parce-qu-elles-manquent-de-savoir-vivre-26-05-2015-4803999.php
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84703
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 14:33

Ils sont ridicules car, lorsqu'ils n'y avaient pas de vaches d'élevage, il y avait des troupeaux de millions de bisons et autres bovins.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6501
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 15:20

Dieu serait à les entendre le plus grand des pollueurs pour avoir créé ces braves bêtes Very Happy

_________________
Philippe

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Erkos

avatar

Masculin Messages : 608
Inscription : 23/01/2014

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 17:13

La victoire de Trump fragilise la lutte contre le réchauffement climatique

«Je vais annuler l’accord de Paris sur le climat», promettait Donald Trump durant sa campagne. Pour le 45e président américain, «cet accord donne à des bureaucrates étrangers le contrôle sur la façon et la quantité d’énergie que nous, Américains, pouvons consommer dans notre pays».

Selon l’article 28 de l’accord signé à Paris, chaque pays peut le dénoncer «à l’expiration d’un délai de trois ans à compter de la date de son entrée en vigueur». «La dénonciation prend effet une année après de le début de la démarche de retrait.» Ce qui veut dire que les Etats-Unis ne pourront retirer leur signature avant 2020, soit à la fin du mandat de Donald Trump.

Dans une lettre ouverte publiée en septembre 2016 sur le site responsiblescientists.org, 400 scientifiques fustigeaient la volonté du candidat républicain de défaire l’accord de Paris sur le Climat. Pour eux, «les conséquences d'une telle décision seraient sévères et durables pour le climat de notre planète et la crédibilité internationale des Etats-Unis.»

Conscientes de l'enjeu, les Nations Unies réunies à Marrakech pour la COP22 (avec des milliers de délégués représentants les 192 pays) ont appelé le nouveau président américain à «faire avancer l'agenda climatique pour le bénéfice des peuples du mondes».

source : http://geopolis.francetvinfo.fr/la-victoire-de-trump-fragilise-la-lutte-contre-le-rechauffement-climatique-124893
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2925
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 11 Nov 2016, 19:41

Erkos a écrit:
La victoire de Trump fragilise la lutte contre le réchauffement climatique

«Je vais annuler l’accord de Paris sur le climat», promettait Donald Trump durant sa campagne. Pour le 45e président américain, «cet accord donne à des bureaucrates étrangers le contrôle sur la façon et la quantité d’énergie que nous, Américains, pouvons consommer dans notre pays».

Selon l’article 28 de l’accord signé à Paris, chaque pays peut le dénoncer «à l’expiration d’un délai de trois ans à compter de la date de son entrée en vigueur». «La dénonciation prend effet une année après de le début de la démarche de retrait.» Ce qui veut dire que les Etats-Unis ne pourront retirer leur signature avant 2020, soit à la fin du mandat de Donald Trump.

Dans une lettre ouverte publiée en septembre 2016 sur le site responsiblescientists.org, 400 scientifiques fustigeaient la volonté du candidat républicain de défaire l’accord de Paris sur le Climat. Pour eux, «les conséquences d'une telle décision seraient sévères et durables pour le climat de notre planète et la crédibilité internationale des Etats-Unis.»

Conscientes de l'enjeu, les Nations Unies réunies à Marrakech pour la COP22 (avec des milliers de délégués représentants les 192 pays) ont appelé le nouveau président américain à «faire avancer l'agenda climatique pour le bénéfice des peuples du mondes».

source : http://geopolis.francetvinfo.fr/la-victoire-de-trump-fragilise-la-lutte-contre-le-rechauffement-climatique-124893

Une bonne chose
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2

avatar

Masculin Messages : 1173
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Sam 12 Nov 2016, 13:20

Trump se considère comme un génie. Dans le domaine des affaires il a du flair c'est certain. Scientifiquement il est moins compétent, mais là aussi le bon sens peut être porteur d'une intelligence que la communauté scientifique a perdu.
S'il pouvait faire plier l'arrogance de certains scientifiques ayant légitimé le pacte de la COP 21, alors bravo !

Il y a réchauffement, et il y a des causes humaines à cela, je suis d'accord. Mais les causes industrielles et les remèdes proposés sont mal évalués par une communauté scientifique au pas.
Le réchauffement climatique ne touche pas que la terre. Les astronomes ont observé par exemple un réchauffement sur mars. La cause étant l'intensification de l'activité solaire depuis quelques décennies.

Voici par exemple ce que dit Pierre Bourge, astronome amateur passionné :


Tout ce qui se passe actuellement va dans le sens de ce que je pense depuis longtemps : l’activité solaire a des répercussions sur la vie terrestre. Tous les onze ans on peut constater que le soleil passe par des pics très forts et des pics faibles. Nous sommes en ce moment dans une situation plutôt étrange puisque nous entrons dans un pic fort.(…)Le dernier grand pic d’activité a duré cinq ans, il n’y avait que peu de tâches solaires donc moins de déversement d’énergie en direction de la Terre, une énergie qui se manifeste par les vents solaires, les éruptions chromosphériques." (nous sommes prévenus) "(…) Quand il y a un plat sur les courbes d’activité, on reçoit moins d’énergie et l’homme n’y peut rien, tout se passe à 150 millions de kilomètres d’ici ! "

L'évolution de l'activité du soleil est à mettre en relation avec les évènements eschatologiques.
Et donc le "réchauffement climatique" aussi.





Dernière édition par Nathan2 le Jeu 24 Nov 2016, 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathan2

avatar

Masculin Messages : 1173
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Sam 12 Nov 2016, 13:49

Il y a une raison occulte au projet de la COP 21. Certains hauts responsables savent (ils lisent comme nous les prophéties) que l'avancée des évènements eschatologiques s'accompagnera de bouleversements climatiques et géologiques. D'où leur volonté de mettre un voile sur la cause véritable de ce dérèglement, qui est l'éloignement progressif de l'humanité envers Dieu, afin de poursuivre son projet babélien.
Ce projet d'aménager la planète sans passer par Dieu se trouve exprimé dans cette idée que l'homme par lui-même puisse contrôler le climat.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2925
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Jeu 08 Déc 2016, 17:49

Revenir en haut Aller en bas
Pascal

avatar

Masculin Messages : 1373
Inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Sam 10 Déc 2016, 06:07

Mais à mon avis nous ne sommes pas encore parvenus à l'époque de la 7ème trompette de l'apocalypse, quand la colère de l'agneau qui a 7 cornes et sept yeux va déclencher la fin où tous les éléments vont se déchaîner par cette cause du réchauffement liée au phénomène de surpopulation .
La révélation comme vous le savez concerne notre époque et ce depuis 1914 .
Cette période durera t-elle réellement 1000 années comme l'affirme YHWH Dieu dans le dernier chapitre de la Bible ?

Ps : Les TJ n'ont pas tort sur ce sujet loin de là ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Sam 21 Jan 2017, 14:59

https://www.youtube.com/watch?v=5TlbLGM1RAM

une vidéo qui devrait plaire à René Matheux à qui j'ai pensé hier soir en la regardant.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6501
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Sam 21 Jan 2017, 18:09

Nathan2 a écrit:
Trump se considère comme un génie. Dans le domaine des affaires il a du flair c'est certain. Scientifiquement il est moins compétent, mais là aussi le bon sens peut être porteur d'une intelligence que la communauté scientifique a perdu.
S'il pouvait faire plier l'arrogance de certains scientifiques ayant légitimé le pacte de la COP 21, alors bravo !

Il y a réchauffement, et il y a des causes humaines à cela, je suis d'accord. Mais les causes industrielles et les remèdes proposés sont mal évalués par une communauté scientifique au pas.
Le réchauffement climatique ne touche pas que la terre. Les astronomes ont observé par exemple un réchauffement sur mars. La cause étant l'intensification de l'activité solaire depuis quelques décennies.

Voici par exemple ce que dit Pierre Bourge, astronome amateur passionné :


Tout ce qui se passe actuellement va dans le sens de ce que je pense depuis longtemps : l’activité solaire a des répercussions sur la vie terrestre. Tous les onze ans on peut constater que le soleil passe par des pics très forts et des pics faibles. Nous sommes en ce moment dans une situation plutôt étrange puisque nous entrons dans un pic fort.(…)Le dernier grand pic d’activité a duré cinq ans, il n’y avait que peu de tâches solaires donc moins de déversement d’énergie en direction de la Terre, une énergie qui se manifeste par les vents solaires, les éruptions chromosphériques." (nous sommes prévenus) "(…) Quand il y a un plat sur les courbes d’activité, on reçoit moins d’énergie et l’homme n’y peut rien, tout se passe à 150 millions de kilomètres d’ici ! "

L'évolution de l'activité du soleil est à mettre en relation avec les évènements eschatologiques.
Et donc le "réchauffement climatique" aussi.




Thumright Comme quoi ont peut utiliser d'autres études scientifiques pour prouver que les causes du réchauffement sont tout autre ! Je penche aussi pour une plus grande activité du soleil. D'autant plus que si l'on met cela en parallèle avec les apparitions de Fatima cela prend beaucoup de sens. Notre Dame ne nous a pas montré le soleil dansant et s'écrasant contre la terre comme ça par hasard c'est qu'il y a quelque chose à comprendre en lien avec cet astre. Ce n'est pas non plus un hasard que les séismes se multiplient de plus en plus à mesure que nous entrons dans l'année du centenaire des apparitions de Fatima, tout comme le réveil des volcan (en cours) et autres comètes et astéroïdes qui tombent sur terre. Tout est selon moi lié au soleil dont l'activité est elle même liée à l'augmentation de nos péchés mais aussi au retour de Jésus Christ (car tout cela a en effet un sens eschatologique) dont certes nous ne connaissons ni le jour ni l'heure mais nous savons qu'il est de plus en plus proche.

Quand on voit l'événement astronomique qui a lieu cette année (Apocalypse 12) on n'est pas au bout de nos surprises :

Citation :
3 Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c'était un grand dragon rouge (= astre, nouvelle planète non encore connue de la science), ayant sept têtes et dix cornes (astres satellites en orbite autour de cette planète), et sur ses têtes sept diadèmes (des anneaux comme ceux de Neptune ?). 4 Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel (une planète avec une queue comme celle des météorites ?), et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. (cela aurait lieu au niveau de Jupiter lorsqu'il sortira du ventre de la constellation de la Vierge en septembre 2017)
5 Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. 6 Et la femme s'enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu'elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours.
7 Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. (bouleversement astronomique) Et le dragon et ses anges combattirent, 8 mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. 9 Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. (anges = image données aux comètes qui tomberont sur terre)

L'enfantement a lieu le 23 septembre 2017.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
ptrem



Masculin Messages : 1728
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 17 Mar 2017, 17:27


http://www.france5.fr/emission/quand-le-climat-ecrit-lhistoire/diffusion-du-15-03-2017-20h50
Résumé

Inondations, sécheresses, températures extrêmes sont devenues omniprésentes dans l'actualité, mises en relief par le réchauffement climatique. Mais les fluctuations du climat ont toujours existé. L'environnement, les modes de vie et même les civilisations ont été façonnés par les phénomènes climatiques. Ils auraient causé la disparition de Neanderthal ou permis à l'Empire romain de prospérer, à l'inverse. En France, à la fin du XVIIIe siècle, une petite période glaciaire aurait causé la famine et contribué à l'avènement de la Révolution. De la préhistoire à aujourd'hui, quel a été l'impact du ciel sur le cours de l'histoire et sur le quotidien des hommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 17 Mar 2017, 17:28

Intéressant. thumleft

Quand à replacer la période actuelle dans le temps, je conseille cette courte vidéo

(La fameuse "crosse de Hockey" remise à sa juste place)

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 14964
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Jeu 20 Avr 2017, 18:19

Avant hier sur France 2, au journal on nous a énoncé doctement que la célèbre arche de Malte, l'Azur Window s'est éffondrée!
Et c'est du à qui?
A la tempète?
A l'érosion? ils l'ont évoqué quand meme pour se donner bonne conscience... Mais ils ont très vite fait comprendre que ce n'était pas cela..
Non c'était du à ? à ?

Au changement climatique, bien sûr! . violon violon violon violon

Que les falaises finissent toujours par s'effondrer? Que nenni!
Que la Méditérranée n'aie pas monté d'un iota en 25 ans? Ah non!

C'était du au changement climatique........ violon violon violon violon


Marre de ce bourrage de crane constant oùen plus ce n'est pas des contre vérités politiques ou autres qu'on enseigne, mais des abberations scientifiques....

Marre
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5656
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Jeu 20 Avr 2017, 18:42

L'aéroport doit disparaître... même le port ... enfin non, tous les ports de la côte...

http://www.natura-sciences.com/environnement/littoral-azureen-rechauffement-climatique.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 12 Mai 2017, 00:02

Pourquoi ne parle t'on plus de réchauffement climatique ?

François Gervais, professeur émérite de physique, spécialiste de la thermodynamique et de l'effet de serre, et examinateur des rapports du GIEC (Il fait partie de l'association des Climato-réalistes avec Vincent Courtillot)

« Parce que depuis 20 années, il n'y a plus de réchauffement climatique. »
« Les dernières études montrent un "refroidissement" de la sensibilité climatique aux "gaz à effet de serre".»
« On sait maintenant que même si on brulait toute l'énergie fossile terrestre, la température ne monterait que de 0,2 degrés. »
« Dans la basse stratosphère, qui n'est pas sujette aux fluctuations annuelles, la température n'a pas bougé d'un pouce depuis 23 ans. Or depuis 23 ans, a été émis 40% du CO² que l'on a émis depuis le 19ème siècle. L'influence de l'un sur l'autre est donc très improbable. »
« Depuis le dernier rapport du GIEC, toutes les études publiées revoient à la baisse les forçages anthropiques et insistent sur la variabilité naturelle du climat. »
(ndlr : non seulement le CO² n'est pas le gaz tueur que l'on nous annonçait, mais) « Une publication de 2016 montre que l'augmentation du taux de CO² dans l'atmosphère provoque un verdissement de la Terre. »

etc, etc...

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 14964
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 12 Mai 2017, 19:37

Sous toutes réserves (parce que je ne peux vérifier)
sur
http://reinformation.tv/arctique-introuvable-fonte-glaces-2017-gel-pole-nord-dolhein-69752-2/

Arctique : introuvable fonte des glaces en 2017, on gèle au pôle Nord !

Citation :
Christopher Booker, l’un des plus éminents journalistes climatosceptiques britanniques, signe dans le Telegraph une chronique goguenarde notant que la dernière panique en date à propos de la glace arctique – vous savez, celle qui n’arrête pas de fondre à mesure que les températures montent – est de nouveau derrière nous. Il fait froid, très froid au pôle Nord. Si nous connaissons en France un mois de mai bien frais, ce n’est rien à côté de la manière dont on gèle du côté des ours blancs. La fonte des glaces qui sert d’épouvantail numéro un pour promouvoir la lutte contre le « changement climatique » est en voie de devenir introuvable.

La dernière annonce selon laquelle la glace arctique était à son niveau le plus bas de tous les temps remonte à décembre. C’était la suite inévitable des annonces précédentes selon lesquelles les températures relevées par satellite n’avaient jamais été aussi hautes ; 2016, cela n’a pas manqué, a été présentée partout comme « l’année la plus chaude depuis que les relevés existent ».


En 2017 la fonte des glaces introuvable au pôle Nord


Christopher Booker rappelle les gros titres au moment de Noël. « On salua un rapport de la NOAA américaine avec les mots : “L’Arctique le plus chaud jamais enregistré déclenche une fonte des glaces massive.” En mars, la BBC rapportait en fanfare une autre étude accusant la disparition de la glace arctique du temps qui avait provoqué le pire smog que Pékin eut jamais connu, annonçant que cela pouvait même “constituer une menace pour les jeux olympiques d’hiver à Pékin en 2022.” » Bien sûr, ça n’était pas la pollution industrielle incontrôlée en Chine qui pouvait être à l’origine du problème…

« La semaine dernière, nous avons été ramenés au réel par l’institut météorologique danois », poursuit Booker, citant le blog climatosceptique de Paul Homewood. Le fait est là : « Depuis décembre, les températures dans l’Arctique ont été constamment en-deçà des -20°. En avril, l’étendue de la glace maritime arctique retrouvait son niveau d’avril il y a 13 ans. En outre, alors qu’en 2008, la plus grande partie de la glace était extrêmement fine, cette année, elle atteint presque partout une épaisseur de 2 m. La calotte glaciaire du Groenland a augmenté de volume plus rapidement l’hiver dernier que depuis des années », souligne le journaliste.


La glace arctique épaisse et étendue grâce au gel constant en 2017


Il précise également que les températures record de 2016 semblent bien pouvoir être imputées à un phénomène du Niño exceptionnellement fort l’an dernier : « Les satellites montrent aujourd’hui que ces derniers mois les températures globales ont chuté de plus de 0,6°, exactement comme cela s’était passé il y a 17 ans lorsqu’un Niño tout aussi puissant avait fait de 1998 “l’année la plus chaude depuis qu’on tient des relevés”. »

C’est donc bien confirmé : cela fait 19 ans que la tendance de la température globale ne montre aucun réchauffement (et ce malgré l’augmentation des émissions de dioxyde de carbone, faut-il le rappeler, pendant cette période). « Mais la BBC ne nous en dira rien. Nous sommes toujours dans les affres du Climate Change Act et de ses invraisemblables effets pervers, qui à l’occasion de cette élection sera à peine évoqué. »

Comme en France, soit dit en passant. Emmanuel Macron a certes mis en avant sa ferme volonté de bien soumettre la France au respect de l’accords de Paris, personne ne l’a contesté sur ce point, si ce n’est, mollement, Marine Le Pen qui le trouvait « inexploitable et bancal » mais qui entendait bien poursuivre et intensifier la lutte contre l’introuvable « réchauffement climatique ».
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 14964
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Sam 13 Mai 2017, 09:47

Rions un peu

Au sommet de l’alimentation à Milan, Obama plaide pour les Accords de Paris et contre la viande, et dénonce les pets des vaches


sur http://reinformation.tv/obama-viande-pets-vaches-milan-sommet-alimentation-accords-paris-lenoir-69823-2/
Citation :
Au sommet de l’alimentation à Milan, Obama plaide pour les Accords de Paris et contre la viande, et dénonce les pets des vaches
1
Barack Obama a visité lundi après-midi la cathédrale de Milan, et a tenu un discours mardi au cours d’un sommet mondial sur l’alimentation.


Barack Hussein Obama a orchestré son grand retour sur la scène internationale après la débâcle aux présidentielles d’Hillary Clinton en allant plaider à Milan, lors du sommet « Seeds and Chips » sur l’innovation alimentaire, pour l’application des accords de Paris sur le climat et pour la limitation de la consommation de viande. Une façon végétarienne de « sauver la planète » que même le très écologiste pape globaliste François avait omis d’évoquer dans sa désormais célèbre encyclique verte « Laudato Si’ ». Mais la réapparition de l’Américano-kenyan sous les feux de la rampe est plus politique que culinaire : sa considérable présence à Milan – un polluant cortège de 14 véhicules parmi lesquels son lourd SUV personnel – visait aussi à peser sur Washington, où l’équipe de Donald Trump se divise sur le retrait, promis par le président durant sa campagne, des Accords de Paris sur le climat, dont les engagements vont garrotter les économies occidentales. Un franc retrait des Etats-Unis permettrait d’éviter d’édulcorer ces Accords, se consolent au demeurant plusieurs experts.

Obama transforme le sommet de l’alimentation de Milan en forum pour « la lutte contre le changement climatique, priorité absolue »


Le « Sommet de l’innovation alimentaire globale », qui se tient à Milan du 8 au 11 mai, est consacré à « l’impact du changement climatique sur les ressources agricoles ». Obama y a péroré en affirmant que durant sa présidence il avait « fait du changement climatique une priorité absolue » car il est sûr que « de tous les défis auxquels nous devons faire face, c’est celui qui va définir les contours du siècle qui commence, plus profondément encore qu’aucun autre ». L’accord de Paris entend limiter les émissions de « gaz à effet de serre », principalement le CO2 dont l’impact climatique est pourtant fortement contesté, pour éviter, récite un journaliste de CNN aux ordres, « que les températures n’atteignent des niveaux catastrophiques ». Pour le moment, ce printemps glacial en protège la France.

Sans doute pour fournir des arguments aux frondeurs de l’équipe Trump, Obama a affirmé que, sous sa présidence, les Américains « ont été capables de réduire (leurs) émissions tout en maintenant la croissance de (leur) économie ». Le basculement d’une industrie lourde – souvent délocalisée ce qui permet de sortir ses émissions des statistiques américaines – vers une industrie numérique – bien moins vorace en énergie – a probablement beaucoup plus aidé M. Obama à afficher ces résultats que l’application anticipée d’Accords de Paris qui ne devraient prendre effet que le 4 novembre 2017. Cette désindustrialisation a par ailleurs jeté les ouvriers dans les bras de Donald Trump, précipitant l’échec de Mme Clinton, frénétiquement soutenue par le sortant.


Les Accords de Paris impliquent de disposer de statistiques fiables remontant avant le XVIIe siècle


Les Accords de Paris, signés par 145 Etats, engagent chacun d’entre eux à réduire leurs émissions pour permettre de limiter la hausse des températures moyennes en-dessous de deux degrés Celsius par rapport à l’ère préindustrielle. Cet objectif suppose qu’on dispose de statistiques fiables remontant avant le XVIIIe siècle, mais aussi de moyens incontestables de mesurer les températures moyennes actuelles sur une planète de 510 millions de kilomètres carrés. Ce qui est loin d’être le cas.

Mais le plus divertissant dans les propos milanais de Barack Hussein Obama aura concerné la consommation de steaks, dans une ville réputée pour son escalope panée. « Les gens veulent augmenter leur consommation de viande, ce qui entraîne l’augmentation d’émissions de gaz à effet de serre provenant du secteur agricole », a-t-il déploré lors d’un échange avec Sam Kass, son ancien chef de cuisine puis conseiller pour la nutrition.


Consommer plus de viande augmente la quantité de pets de vaches, dit Obama à son ex-chef Sam Kass


« Les gens ignorent le rôle des vaches et du méthane » a déploré l’ancien président devant Sam Kass. Les flatulences des vaches – comme les pets de tous les mammifères, humains compris ­–, sont essentiellement constituées de ce CH4, gaz hautement combustible, par ailleurs présent en quantités colossales dans le sous-sol géologique. « Quoi qu’il en soit, nous allons assister à une hausse de la consommation de viande », a déploré Obama, dans les pays en développement tels que la Chine, l’Inde, l’Indonésie ou le Vietnam. « Les pays les plus avancés, en a déduit Obama, devraient apprendre aux gens à consommer des steaks plus petits » et à chercher des moyens de réduire leur consommation de viande. « Ce qui signifie aussi que nous allons devoir trouver des moyens de produire des protéines d’une manière plus efficace », a-t-il ajouté.

Nous voilà donc arrivés à « l’innovation disruptive » qui va faire la fortune de « nouvelles industries » pour relancer une croissance atone alors que l’industrie numérique s’essouffle. Pendant cette conversation, Sam Kass a tout de même glissé qu’il avait probablement cuisiné des milliers de steaks pour Obama, qu’il a servi depuis son poste de sénateur de l’Illinois. « Pas des milliers ! » a protesté Obama. « Bon, alors des centaines, lui a concédé Kass, mais j’ai quand même cuisiné pour vous pendant dix ans ».

Les écologistes sont contre les vaches! Remplaçons les vites par des buffles ou des dinosaures! Mieux supprimons la vie pour conserver la nature :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 02 Juin 2017, 21:41

Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Ven 02 Juin 2017, 21:42

Dis-moi où tu habites et je te dirai combien de cigarettes tes enfants fument par jour http://berkeleyearth.org/air-pollution-and-cigarette-equivalence/
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 20:17

Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 20:30

Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1138
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 21:05

le réchauffement climatique est réelle....
je sais pas vous, mais moi depuis quelques semaines déjà, je sens bien qu'il fait plus chaud.... 
si ca continue comma ça, dans moins d'une semaine, je vais finir pieds nue et en short!
 
 clown2
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2925
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 21:06

k11 a écrit:
le réchauffement climatique est réelle....
je sais pas vous, mais moi depuis quelques semaines déjà, je sens bien qu'il fait plus chaud.... 
si ca continue comma ça, dans moins d'une semaine, je vais finir pieds nue et en short!
 
 clown2

dérèglement climatique plutôt que réchauffement.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84703
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 21:07

Oui cher K11, y a plus de saison. Il fait chaud en été et froid en hiver. Ce n'est plus comme avant !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 21:10

Si il y a "dérèglement" c'est qu'il y a une température qui serait sensée être la règle. Quelle est-elle ? Celle d'avant-hier ? Celle d'il y a 20 ans ? Celle du petit age glaciaire ? Celle de l'optimum médiéval où il faisait plus chaud qu'aujourd'hui ? Quelle est-elle ?

Voila la température mondiale remise à sa juste place historique.



Ça force l'humilité...


Dernière édition par Ray le Lun 05 Juin 2017, 21:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1138
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 21:13

Arnaud Dumouch a écrit:
Oui cher K11, y a plus de saison. Il fait chaud en été et froid en hiver. Ce n'est plus comme avant !
:beret: :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 21:46

Moi ça me fait pas rire...Bilan de la canicule de 2003 : 70 000 morts en Europe dont 20 000 en France, je me rappèlerais toujours un copain appeler d'urgence car travailler aux pompes funèbres pour la mairie de paris en extra, moi je me souvient d'un appel et d'un blocage de rue toutes une journée car il avait fallu casser à la masse une porte car le corps d'un homme d'une assez grosse corpulence ne pouvait pas descendre par l'échelle, le corps avait gonflé (un voisin l'avait vu devenir "fou" à cause de la chaleur. Sous le zinc des chambres des bonnes au 7e étage même les jeunes ne pouvaient plus y dormir la nuit à cause de la chaleur ...  pas de rechauffement ?Celui qui en fait la preuve  un prix nobel l 'attend et s 'il la pas eu l 'argument du complot n'engage que ceux qui y croit.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 21:50

philippe bis a écrit:
pas de rechauffement ?Celui qui en fait la preuve  un prix nobel l 'attend et s 'il la pas eu l 'argument du complot n'engage que ceux qui y croit.

Non, c'est juste factuel.

http://www.atlantico.fr/pepites/rechauffement-climatique-cesse-depuis-16-ans-selon-service-national-britannique-meteorologie-513229.html

(Et les mesures satellites récentes (mesures les plus fiables) confirment...)
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1138
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 22:02

2003 ....les canicules y en a toujours eut..... par cycle ... et bien plus loin que 2003 ...
lier cela a du réchauffement climatique... faut pas pousser...
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 23:05

La stratégie est simple : "produire du doute" (la formule figure telle-quelle dans un mémo de 1969), puis laisser les communiquants affirmer qu'il n'existe pas encore de certitude scientifique. S'il se trouve des chercheurs pour affirmer le contraire, c'est très bien : cela fera de bons débats télévisés qui, c'est une règle du genre, placeront les deux camps sur un pied d'égalité même si l'un représente le consensus scientifique et l'autre des intérêts privés. Il suffira ensuite de compter sur l'inertie du régulateur et des politiques, trop content de pouvoir invoquer l'absence de certitudes pour de prendre des mesures contraignantes. http://energie-developpement.blogspot.fr/2015/03/fabrique-mensonge-stephane-foucart.html le négationnisme scientifique, comme le négationnisme historique, est généralement d'origine idéologique.Évidemment, si on laisse de coté les quelques individus qui y ont intérêt personnel ou professionnel, le négationnisme scientifique parait incompréhensible : qu'est-ce qui peut bien pousser un individu, qui généralement n'a pas les moyens d'effectuer ses propres recherches, à adopter et défendre une opinion à l'encontre du consensus scientifique ?  500 ans après la première circumnavigation, il existe encore un certain nombre de personnes convaincues que la Terre est plate : l'unanimité est hors de portée quel que soit le sujet... Mais ce n'est pas l'unanimité qui définit une certitude scientifique, c'est l'existence d'un nombre suffisant de preuves convergentes (en théorie des sciences, on parle de consilience) en particulier lorsqu'elles sont partagées par des scientifiques issus de plusieurs disciplines et de différentes origines géographiques.
Cette condition est manifestement remplie pour le changement climatique. De nombreuses études ont tenté d'évaluer l'existence ou non d'un consensus dans la communauté scientifique. Bien qu'avec des méthodologies différentes (sondage, revue des publications, étude des prises de parole publiques...), elles sont toutes parvenues à un constat similaire : le consensus scientifique est de l'ordre de 97% depuis le début des années 90
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 23:07

Quel que soit le sujet, si vous pensez avoir raison contre 97% des scientifiques et 80 académies nationales des sciences, il faut bien que, en dépit des apparences, tous ces gens soient des idiots et/ou des conspirateurs. C'est pourquoi l'attaque ad hominem est pratiquement une figure obligée de tout discours négationniste
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 23:12

Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 05 Juin 2017, 23:13

philippe bis a écrit:
http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-rechauffement-etude-convaincre-climatosceptiques-34259/
Article datant de 6 ans. Or en 2011, la divergence entre modèles et observations étaient déjà connue.

philippe bis a écrit:
Quel que soit le sujet, si vous pensez avoir raison contre 97% des scientifiques et 80 académies nationales des sciences, il faut bien que, en dépit des apparences, tous ces gens soient des idiots et/ou des conspirateurs. C'est pourquoi l'attaque ad hominem est pratiquement une figure obligée de tout discours négationniste

Justement, vous faites erreur. L'histoire des 97% de consensus a été totalement démonté. J'en ai déjà parlé ici.
Ce soi-disant consensus, c'est ce que colportent les écolo et les affairistes style Al'Gore ou Jancovici, mais la réalité c'est qu'il n'y a pas de consensus.

Et plus la réalité diverge des modèles et des prévisions, moins il y a de consensus bizarrement. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01

avatar

Masculin Messages : 1325
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Mer 21 Juin 2017, 15:34

C'est difficile de voir le vrai du faux, le monde n'a pas ça vérité en lui.

Pourtant il est clair que nous detruisons notre planete.

Je ne vois pas l interet pour certaines universités de mentir, la theorie du complot n'a pas de sens de ce côté la.

La réalité c'est que dans plusieurs années, decennies, la planète soit de moins en moins vivable.

Au fond si on lit l apocalypse, la grande catastrophe qui tue 1/3 de l'humanité est peut-être deja la.

Bref tout cela me depasse, pourtant je vois bien que nous risquons tous de mourir de la chaleur. Et ça c'est un problème planétaire ,non une théorie fumante
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Mer 21 Juin 2017, 15:41

Vincent01 a écrit:
C'est difficile de voir le vrai du faux, le monde n'a pas ça vérité en lui.

Pourtant il est clair que nous detruisons notre planete.

Je ne vois pas l interet pour certaines universités de mentir, la theorie du complot n'a pas de sens de ce côté la.

La réalité c'est que dans plusieurs années, decennies, la planète soit de moins en moins vivable.

Au fond si on lit l apocalypse, la grande catastrophe  qui tue 1/3 de l'humanité est peut-être deja la.

Bref tout cela me depasse, pourtant je vois bien que nous risquons tous de mourir de la chaleur. Et ça c'est un problème planétaire ,non une théorie fumante

Aucune théorie du complot. C'est un désaccord scientifique comme il y en a eu tant par le passé.

ps: Que l'homme pollue c'est indéniable. Il y a plein de vraies pollutions.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Mer 21 Juin 2017, 15:47

canicule LIVE! Pire que juin 1976! Ce soir je dors dans ma cave? sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Mer 21 Juin 2017, 17:50

Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 11:42

Les images de la NASA captent les plus violents incendies de Sibérie en 10 000 ans http://www.sciencealert.com/nasa-images-capture-worst-siberian-wildfires-in-10-000-years
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 11:46

Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 11:47

Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 11:57

Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 12:00

Lorsque les eaux de mer se réchauffèrent à la fin de la dernière ère glaciaire, certains dépôts d’hydrate de carbone fondirent. Cela a probablement causé des glissements de terrains sous marins majeurs. L’un d’eux se produisit, il y a 8000 ans, sur la côte norvégienne. http://www.amisdelaterre.org/Le-rechauffement-de-la-planete.html
Revenir en haut Aller en bas
Croquin83

avatar

Masculin Messages : 496
Inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 12:56

vous êtes donc climato-sceptique.. comme moi, enfin comme moi..

j'ai également retourner le truc dans tous les sens, parce que l'obsession médiatique sur le réchauffement m'a questionné,

vous ne parlez cependant pas du soleil dans votre vidéo, c'est trop évident, si il fait beaucoup plus froid en hiver (différence de plusieurs dizaines, voir presque une centaine pour les extrêmes, de degrés par rapport à l'été)..

ce n'est pas seulement parce que c'est l'hiver.. c'est aussi parce que dans sa course la terre s'éloigne du soleil.. et l'activité solaire à également un très fort impacte sur les variations climatiques tout au long de l'année.

les pôles nord et sud sont également susceptible de ce déplacer.. qu'un jour très lointain l'Afrique soit aussi froide qu'un des pôles ne me choquerai pas.. et les pôles existent principalement à cause de l'orientation de l'axe de la terre vis à vis du soleil.

ceci dit, Dieu met en doute mon scepticisme, il est possible que nous soyons en parti, peut-être une faible parti à l’échelle terrestre (déforestation, pollution diverse, urbanisme..), responsable d'un dérèglement climatique à plus grande échelle.. par un effet de boule de neige et d'amplitude.. ce qui pourrait devenir incontrôlable..

bon pourquoi je dis que Dieu met en doute mon scepticisme c'est à cause de signe, mais je ne vais pas commenté cela :p
Revenir en haut Aller en bas
http://www.guetteur.esy.es/
Bassmeg
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3479
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 14:24

Croquin83 a écrit:
vous êtes donc climato-sceptique.. comme moi, enfin comme moi..

j'ai également retourner le truc dans tous les sens, parce que l'obsession médiatique sur le réchauffement m'a questionné,

vous ne parlez cependant pas du soleil dans votre vidéo, c'est trop évident, si il fait beaucoup plus froid en hiver (différence de plusieurs dizaines, voir presque une centaine pour les extrêmes, de degrés par rapport à l'été)..

ce n'est pas seulement parce que c'est l'hiver.. c'est aussi parce que dans sa course la terre s'éloigne du soleil.. et l'activité solaire à également un très fort impacte sur les variations climatiques tout au long de l'année.

les pôles nord et sud sont également susceptible de ce déplacer.. qu'un jour très lointain l'Afrique soit aussi froide qu'un des pôles ne me choquerai pas.. et les pôles existent principalement à cause de l'orientation de l'axe de la terre vis à vis du soleil.

ceci dit, Dieu met en doute mon scepticisme, il est possible que nous soyons en parti, peut-être une faible parti à l’échelle terrestre (déforestation, pollution diverse, urbanisme..), responsable d'un dérèglement climatique à plus grande échelle.. par un effet de boule de neige et d'amplitude.. ce qui pourrait devenir incontrôlable..

bon pourquoi je dis que Dieu met en doute mon scepticisme c'est à cause de signe, mais je ne vais pas commenté cela :p

NON.... rien a voir. C est une question d angle d inclinaison, pas de distance......

_________________
Chaque Humain est Unique,  SAUF MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84703
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 14:30

Moi, je dirais plutôt ceci : Les périodes où la terre s'est réchauffée sont extraordinaire : Explosion de la vie végétale, animale et humaine car, il fait plus chaud, il pleut aussi davantage.

Donc globalement, c'est super.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 15:50

Super pour qui?Y a t-il déja eu dans le passé 7 milliards d 'humains sur terre?Exemple a Tchernobyl ont constate en effet un regain de vie et d 'espace libre pour la faune et la flore mais pas pour l 'homme.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2732
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   Lun 03 Juil 2017, 15:52

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» En finir avec les religions -1-
» Pour en finir avec la laïcité
» En finir avec les religions -2-
» Pour en finir avec le carcan du DSM
» [C2i2e] TICE : pour en finir avec l'Ecole de la République ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: