DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant
AuteurMessage
lion-des-bois



Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Dim 11 Avr 2010, 23:45

Comme j'arrive ici dans avoir suivi la discussion, peut-être en avez-vous parler.

Il y a eu une émission sur Arte, traitant des nuages qui se forment en s'aglutinant sur des microparticules de matière solide appelées je ne sais plus comment. Il faudrait donc ces microparticules pour que les goutelettes d'eau se forment. Or ces scientiques ont découvert que ces microparticules viennent du soleil et des étoiles en fonction de leur activité et non de la terre et des hommes, ce qui influe sur la formation des nuages, La déduction de ces scientifiques est que les nuages influent sur le climat et non l'inverse ainsi que cru jusque maintenant que c'est le climat qui influerait sur les nuages. Il y a aurait un changement dans le nombre de ces microparticules, et ainsi la formation des nuages change en fonction, et donc, le climat change. Les changements climatiques viendrait de l'espace et non des hommes.

LE soleil tourne dans la galaxie autour du centre galactique et passe dasn son périple galactique dans les différents bras de la galaxie. Et fonction du fait que le soleil serait dans un de ces bras galactiques ou non, cela aurait une influence sur la projection de ces microparticules, et donc sur le climat sur la terre. Arte présentait ces scientifiques comme sérieux, ayant fait de nombreux tests et expérimentations pour valider cette théorie, mais que le Giec refuse de s'y interesser, et fait tout pour ne pas qu'ils publient les résultats de leur travaux dans la presse scientifique, etc.

Ce qui m'interesse dans cette théorie, c'est que les changements climatiques viendraient d'en haut, plutôt que des hommes.

Bien que si les hommes croyent qu'ils en sont responsables, cela me plaît dans la mesure ou cela force les hommes à gérer la planète intelligemment.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 12 Avr 2010, 09:40

lion-des-bois a écrit:
Comme j'arrive ici dans avoir suivi la discussion, peut-être en avez-vous parler.

Il y a eu une émission sur Arte, traitant des nuages qui se forment en s'aglutinant sur des microparticules de matière solide appelées je ne sais plus comment. Il faudrait donc ces microparticules pour que les goutelettes d'eau se forment. Or ces scientiques ont découvert que ces microparticules viennent du soleil et des étoiles en fonction de leur activité et non de la terre et des hommes, ce qui influe sur la formation des nuages, La déduction de ces scientifiques est que les nuages influent sur le climat et non l'inverse ainsi que cru jusque maintenant que c'est le climat qui influerait sur les nuages. Il y a aurait un changement dans le nombre de ces microparticules, et ainsi la formation des nuages change en fonction, et donc, le climat change. Les changements climatiques viendrait de l'espace et non des hommes.

LE soleil tourne dans la galaxie autour du centre galactique et passe dasn son périple galactique dans les différents bras de la galaxie. Et fonction du fait que le soleil serait dans un de ces bras galactiques ou non, cela aurait une influence sur la projection de ces microparticules, et donc sur le climat sur la terre. Arte présentait ces scientifiques comme sérieux, ayant fait de nombreux tests et expérimentations pour valider cette théorie, mais que le Giec refuse de s'y interesser, et fait tout pour ne pas qu'ils publient les résultats de leur travaux dans la presse scientifique, etc.

Ce qui m'interesse dans cette théorie, c'est que les changements climatiques viendraient d'en haut, plutôt que des hommes.

Bien que si les hommes croyent qu'ils en sont responsables, cela me plaît dans la mesure ou cela force les hommes à gérer la planète intelligemment.

moi je jamais cru a cette theorie ou ce les hommes qui réchauffent la planète. car si il y a bien quelque chose qui peut faire changer la température ce le soleil, gulfstream, éruption énorme ou un gros météorite. les hommes poluent oui mais on fait des efforts depuis quelques années, example les filtres sur les usines, reduction de degagement des gazes etc.
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 12 Avr 2010, 09:56

Mon avis de plus en plus est que le réchauffement climatique est une mascarade qui n'était absolument pas indispensable pour arriver aux mêmes conclusions (respect de l'environnement et compagnie).

J'ai vu ce week-end le premier reportage qui parle des déchets jetés par les gens le long des cours d'eau. Pour respecter l'eau, on ne doit pas jeter nos détritus !
Quelle nouvelle : j'ai appris à ne pas le faire au scoutisme et à l'école ! La vraie éducation écologique commence par là pour nos enfants !
Mon avis (toujours) est qu'il faut prendre les choses dans l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 12 Avr 2010, 11:20

spidle33 a écrit:
Mon avis de plus en plus est que le réchauffement climatique est une mascarade qui n'était absolument pas indispensable pour arriver aux mêmes conclusions (respect de l'environnement et compagnie).

J'ai vu ce week-end le premier reportage qui parle des déchets jetés par les gens le long des cours d'eau. Pour respecter l'eau, on ne doit pas jeter nos détritus !
Quelle nouvelle : j'ai appris à ne pas le faire au scoutisme et à l'école ! La vraie éducation écologique commence par là pour nos enfants !
Mon avis (toujours) est qu'il faut prendre les choses dans l'ordre.

oui mais la encore cet un theme different la on parle de pollution et non du rechauffement. pour la pollution je suis d'accord qu'il fout bouger mais on y bouge.
mais ce que moi je denonce ce les biperies qu'on nous sorte pour ce siecle(ex:l'article que je mis plus haut).
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 12 Avr 2010, 13:26

On est bien d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 13 Avr 2010, 07:07

Je m'en voudrais de laisser retomber le débat pour éviter qu'il ne dégénère .
Je livre quelques-unes de mes idées :

- il faut cesser d'abuser du terme " réchauffement climatique " et constater une " instabilité
climatique en augmentation " ;

- cette instabilité climatique nous lance des défis : violence accrue des océans contre les côtes , sécheresses et inondations accrues , etc ;

- des consensus au niveau du globe sont à rechercher pour déterminer les priorités dans les
ripostes à élaborer face à la " nature " ; les fraudes du GIEC et la forfanterie de Claude Allègre ( je suis le Copernic de la climatologie ) doivent cesser ;

- en matière d'énergie , il faut envisager la fin des combustibles fossiles et se méfier du tout nucléaire par FISSION ; cette dernière voie mène à des catastrophes : dangers intrinsèques , menaces de dissémination de la radioactivité , menaces de terrorisme et de chantage à la bombe sale ( un déchet nucléaire ficelé à un explosif classique ) , etc

- le nucléaire par FUSION ANEUTRONIQUE doit être promu et défendu contre les attaques des fissionistes cupides ; si vraiment un allumage impulsionnel à 3 milliards de degrés a pu être obtenu pendant 9 milliardièmes de seconde , il faut persévérer dans cette voie et ne pas laisser cette technique aux mains des militaires .
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 13 Avr 2010, 07:20

boudo a écrit:
- le nucléaire par FUSION ANEUTRONIQUE doit être promu et défendu contre les attaques des fissionistes cupides ; si vraiment un allumage impulsionnel à 3 milliards de degrés a pu être obtenu pendant 9 milliardièmes de seconde , il faut persévérer dans cette voie et ne pas laisser cette technique aux mains des militaires .
Juste une remarque : on n'empêchera jamais le militaire d'avoir une longueur d'avance sur le civil. L'inverse est TRES rarement vrai.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 13 Avr 2010, 11:27

boudo a écrit:
Je m'en voudrais de laisser retomber le débat pour éviter qu'il ne dégénère .
Je livre quelques-unes de mes idées :

- il faut cesser d'abuser du terme " réchauffement climatique " et constater une " instabilité
climatique en augmentation " ;

- cette instabilité climatique nous lance des défis : violence accrue des océans contre les côtes , sécheresses et inondations accrues , etc ;

- des consensus au niveau du globe sont à rechercher pour déterminer les priorités dans les
ripostes à élaborer face à la " nature " ; les fraudes du GIEC et la forfanterie de Claude Allègre ( je suis le Copernic de la climatologie ) doivent cesser ;

- en matière d'énergie , il faut envisager la fin des combustibles fossiles et se méfier du tout nucléaire par FISSION ; cette dernière voie mène à des catastrophes : dangers intrinsèques , menaces de dissémination de la radioactivité , menaces de terrorisme et de chantage à la bombe sale ( un déchet nucléaire ficelé à un explosif classique ) , etc

- le nucléaire par FUSION ANEUTRONIQUE doit être promu et défendu contre les attaques des fissionistes cupides ; si vraiment un allumage impulsionnel à 3 milliards de degrés a pu être obtenu pendant 9 milliardièmes de seconde , il faut persévérer dans cette voie et ne pas laisser cette technique aux mains des militaires .

pour le fait du réchauffement climatique tu dit nous lance des defis, mais on est peut que contré ces defis comme tous le temps dans le passé.

pour ce que tu dit sur cloude alegre et giec on est pas en dictature mais dans la science .

pour la fin d'energies fossilies ca va etre dure vu que le globe fabrique l'electricit avec 85% fossile. et je suis plutot pour le nucleaire car ce ou nucleaire ou fossile.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 14 Avr 2010, 22:14

Lu sur Figaro.fr :

Au Maroc, le désert reverdit peu à peu


Par Marc Mennessier
Après cinq années de pluies abondantes, les barrages débordent et les oasis renaissent.


De notre envoyé spécial à Ouarzazate

«Avant, à cette époque de l'année, vous n'auriez vu que des pierres: tout était déjà grillé par le soleil, il n'y avait plus un brin d'herbe», confie Mhamed Mahdane en désignant des troupeaux de chèvres et de moutons disséminés le long de la route nationale 10 qui relie Ouarzazate à l'oasis de Skoura, dans le Sud marocain, aux portes du Sahara. En cette fin du mois de mars, des taches de fleurs blanches, jaunes ou mauves, entrecoupées de touffes d'herbes buissonnantes apportent encore une timide touche de couleur à cet univers minéral. «Du côté du Tafilalet, autour de l'oued Ziz, c'est encore plus spectaculaire: là-bas, il y a de vraies prairies!» ­insiste ce jeune enseignant, chercheur en sociologie rurale du développement à l'université d'Agadir.

La raison de cette métamorphose? La pluie. Après une sécheresse implacable, qui a sévi de 1995 à 2005, l'eau tombe en abondance depuis cinq ans sur les oasis, les vallées et le versant sud de l'Atlas, rechargeant les nappes phréatiques, remplissant les barrages et faisant rejaillir des sources que l'on croyait taries à jamais. La neige immaculée qui recouvre encore les cimes du M'Goun (4 068 m) témoigne du déluge qui s'est abattu cet hiver sur la région. «Début février, au plus fort de la crue, le débit de l'oued Souss, qui se jette à Agadir, sur la côte atlantique, a atteint 4 000 mètres cubes par seconde, soit plus de douze fois celui de la Seine à Paris!» explique Thierry Ruf, chercheur à l'Institut de recherche pour le développement (IRD, ex-Orstom) et spécialiste des systèmes agraires irrigués. À certains endroits, on a enregistré jusqu'à 880 millimètres d'eau (soit 880 litres par m2!) en l'espace de quelques semaines.

Développement de l'agriculture
Résultat: les deux principales retenues du secteur, qui menaçaient de céder, ont dû ouvrir les vannes en grand. Le barrage Hassan Addakhil, à 25 kilomètres en amont d'Errachidia, a débordé pour la première fois en quarante ans! Même scénario à Ouarzazate où, selon Lahcen Youbi, chef du bureau d'études de l'Office régional de mise en valeur agricole (Ormvao), 290 millions de mètres cubes d'eau (soit plus de la moitié de la capacité de l'ouvrage) ont dû être relâchés dans la vallée du Draa, qui abrite la plus grande oasis du monde.

Même s'il est encore trop tôt pour établir un lien formel entre ce retour inespéré de la pluie et la tendance actuelle au réchauffement, ce «changement climatique à l'envers», comme l'appelle Thierry Ruf, se manifeste aussi dans les pays voisins (Algérie, Tunisie) quoique avec une intensité moindre. Les sombres prédictions de Rajendra Pachauri, le président du Giec (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat), qui annonçait en juillet 2008, lors de la conférence de Poznan (Pologne), «une baisse de 50% des rendements des cultures non irriguées dans certains pays d'Afrique, d'ici à 2020», semblent pour l'instant ne pas concerner le Maghreb .

Mieux: il est même permis de se demander si le désert, qui n'a cessé de gagner du terrain depuis les années 1970, ne va pas commencer à reculer. «Ce qui est sûr, c'est qu'il n'avance plus!» se réjouit Hro Abrou, le directeur général de l'Ormvao, pour qui «ces années humides offrent à l'agriculture marocaine une occasion en or de se développer». D'autant qu'elles coïncident avec le plan Maroc vert, lancé en avril 2008 par le gouvernement de Mohammed VI, qui prévoit d'investir 150 milliards de dirhams (13,4 milliards d'euros) d'ici à la fin de la décennie dans le secteur agricole. «Pour couvrir les pertes dues à la sécheresse et densifier notre patrimoine arboricole, nous allons planter 420000 palmiers dattiers issus de culture in vitro et donc exempts de maladies», détaille M. Abrou. Pas moins de 160 000 pieds d'oliviers ont déjà été distribués en 2009 dans la région de Ouarzazate et il est prévu de relancer la culture de pommes de montagne et de produits de terroir comme la rose et le safran. Enfin, pour économiser l'eau, les agriculteurs possédant moins de 5 hectares recevront gratuitement des équipements d'irrigation en goutte-à-goutte.

«Dynamique sociale»
L'agriculture vivrière des oasis figure également parmi les priorités du plan Maroc vert. Ces perles de verdure, très densément peuplées, sont en pleine effervescence. En 2005, quand il a commencé à travailler dans le Sud marocain, Thierry Ruf pensait que les khettaras, ces galeries souterraines qui permettent de capter l'eau des nappes (voir article ci-contre), n'avaient plus qu'«un intérêt archéologique». Mais le retour de l'eau a complètement changé la donne. «On assiste en direct à une véritable renaissance avec toute une dynamique sociale qui se remet en route», explique Mhamed Mahdane. Et de citer ces émigrés qui réinvestissent de l'argent dans la construction, ces magnifiques habitations traditionnelles en boue séchée, ou tabout, et bien évidemment dans l'agriculture.

«La vie ici est rythmée par ces longues alternances de périodes sèches et humides», poursuit ce jeune homme affable qui n'a jamais cru à la mort des oasis. Leurs habitants le savent: jamais ils n'ont douté que l'eau reviendrait.» À l'image de ces fleurs du désert qui, chaque printemps, émergent de la rocaille.

Par Marc Mennessier
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 14 Avr 2010, 22:34

La Terre n’est jamais en équilibre

Voici une traduction - du dernier article écrit par Richard Lindzen, le plus illustre des climato-sceptiques.

Richard Siegmund Lindzen est Professeur de Sciences Atmosphériques au MIT, titulaire de la prestigieuse chaire Alfred P. Sloan. Son CV est impressionnant, par le nombre et la qualité de ses distinctions. Il avoue 235 publications scientifiques, et a rapporté au jury de 27 thèses de Doctorat en Climatologie.

Cet article, écrit pour un journal de Janesville, a été repris par WattsUpWithThat, où ceux qui lisent l'anglais pourront lire la version originale et de plus consulter l'abondant flot de commentaires.

L'exposé ne contient rien de bien révolutionnaire, mais est à mon avis une excellente synthèse, à la portée de tout le monde, sur la climatologie et les débats actuels.

Voici dont la traduction intégrale de l'article par mes soins (Je ne suis pas traducteur professionnel ... Merci d'en tenir compte !) :

Pour l'essentiel, le débat sur le changement climatique tourne autour du retour aux niveaux anciens des funestes présages. Dans un monde où le changement climatique a toujours été la norme, le changement climatique est maintenant considéré comme une punition pour un péché de consommation excessive. Dans un monde où nous vivons des changements de température de dizaines de degrés en un seul jour, nous considérons des reliquats statistiques de quelques dixièmes de degrés, connus sous le nom de "Global Average Temperature Anomaly" (GATA), comme présages de désastre.

La Terre a vécu des âges glaciaires et des périodes plus chaudes où des alligators vivaient au Spitzberg.

Les âges glaciaires se sont succédé en cycles de 100 000 ans dans les 700 000 dernières années, et il y a eu dans le passé des périodes interglaciaires qui semblent avoir été plus chaudes que la présente en dépit de taux de CO2 plus faibles. Plus récemment, nous avons eu l'optimum médiéval et le petit âge glaciaire. Durant ce dernier, les glaciers alpins avançaient, au dépit des villages envahis. Depuis le début du 19ième siècle, ces glaciers se replient. Franchement on ne comprend complètement ni l'avancée, ni le retrait, et d'ailleurs certains glaciers alpins ont repris leur avancée.
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 14 Avr 2010, 23:02

Certains mélangent tout . Les bouleversements climatiques ont toujours existé . Je crois que personne ne le nie . Mais l'instabilité climatique ( au cours d'une même journée par exemple ) est en nette progression . Je peux en témoigner pour ma région .
Quant à l'énergie nucléaire , il faudra quand même choisir : fusion ou bien fission . La fission nous mène dans le mur mais elle enrichit tellement de gens qu'il faudra une révolution pour qu'elle cède la place .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 14 Avr 2010, 23:11

boudo a écrit:
Mais l'instabilité climatique ( au cours d'une même journée par exemple ) est en nette progression .

Meuh non ! C'est juste que vous vieillissez ! Et, depuis toujours, les vieux croient qu'il n'y a plus de saisons ma bonne dame.

En fait, c'est juste qu'ils ont la vue et l'ouïe qui baisse. Jadis, ils pouvaient galoper. Plus maintenant ! Mr.Red :sage:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 15 Avr 2010, 06:56

Je vous l'ai déjà dit , cher Arnaud : dans le Hainaut , nous avons maintenant le même temps qu'en Bretagne , avec 3 ou 4 degrés en moins assez souvent . Il n'en était pas de même dans mon enfance , je peux vous l'assurer . L'instabilité climatique bretonne , quant à elle , est restée assez stable ...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 15 Avr 2010, 07:42

C'est de ma faute. J'habitais jadis en Bretagne. J'habite maintenant dans le Hainaut ! Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 24 Avr 2010, 12:47

Une nouvelle étude bat en brèche les travaux du Giec



Le Bangladesh est-il menacé à brève échéance par une montée des eaux due au réchauffement climatique ? C'est ce qu'affirme le Giec. Mais de nouveaux travaux contredisent ces prévisions alarmistes.

Le Giec, le Groupe intergouvernemental d'experts de l'ONU sur l'évolution du climat, avait déjà été étrillé pour des erreurs dans son rapport de 2007, qui fait pourtant autorité en matière d'étude du changement climatique à l'échelle de la planète. Il avait aussi été au centre d'un scandale, à l'ouverture du sommet de Copenhague, avec la révélation d'e-mails qui semaient le doute sur une possible manipulation de données sur le climat par des scientifiques. Cette fois, ce sont les prévisions du Giec sur le Bangladesh qui sont battues en brèche.


Dans ses travaux de 2007, le Giec estimait qu'une hausse du niveau de la mer d'un mètre inonderait 17% du Bangladesh et créerait 20 millions de réfugiés d'ici 2050. Après la publication de cette prévision, le Bangladesh a été unanimement considéré comme l'un des Etats risquant d'être le plus exposé aux conséquences du réchauffement de la planète. Mais la prévision ne tient pas compte du rôle que pourraient jouer au moins un milliard de tonnes de sédiments, charriés par les rivières de l'Himalaya jusqu'au Bangladesh chaque année, pour contrer la hausse du niveau des eaux, souligne une nouvelle étude réalisée dans ce pays et financée par la Banque de développement asiatique.

Un barrage de sédiments contre la montée des eaux

"Les sédiments façonnent les côtes du Bangladesh depuis des milliers d'années", relève Maminul Haque Sarker, directeur du Centre pour les services d'information sur l'environnement et la géographie, basé à Dacca, qui a dirigé les recherches pour cette étude. De précédentes "études sur les effets du changement climatique au Bangladesh, dont celles citées par le Giec, n'ont pas considéré le rôle des sédiments dans le processus d'ajustement des côtes et rivières à la hausse du niveau de la mer", juge-t-il.

Même si le niveau de la mer monte d'un mètre maximum, la plupart du littoral du Bangladesh restera intact, assure aujourd'hui le chercheur. "Il apparaît que la plupart du littoral, notamment l'estuaire de Meghna, qui est l'un des plus grands au monde, augmentera au même rythme que celui du niveau de la mer", ajoute-t-il. Selon lui, l'étude montre que les phénomènes d'inondation évolueront en raison de la hausse de la montée des eaux, "mais ils seront moins importants que ce qui a été prédit" par le Giec et d'autres études.

http://lci.tf1.fr/science/environnement/2010-04/une-nouvelle-etude-bat-en-breche-les-travaux-du-giec-5827307.html
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 05 Mai 2010, 13:04

Il a neigé mardi sur la ville historique de Carcassonne (Aude) et sur le Sud-Ouest, un phénomène rare pour la saison qui a surpris beaucoup de monde et causé des difficultés de circulation et des coupures d'électricité, ont constaté les correspondants de l'AFP.




Des intempéries exceptionnelles ont balayé mardi plusieurs régions de France, la neige surprenant le Sud-Ouest tandis que des vagues hors normes généraient d'importants dégâts sur la Côte d'Azur.

Sur la Côte d'Azur, des vagues de six mètres, parfois plus, ont frappé le littoral. La houle, particulièrement violente entre Nice et Cannes, a aussi touché l'est des Alpes-Maritimes et le Var.

"Il y a eu un très gros coup de mer cet après-midi, qui a provoqué d'énormes dégâts matériels sur les installations des plagistes, mais il n'y a aucun disparu", a dit à l'AFP Christophe Marx, directeur de cabinet du préfet des Alpes-maritimes.




Selon la préfecture, une personne a eu une jambe fracturée à Eze, après avoir été entraînée par la mer alors qu'elle faisait des exercices dans une salle de musculation sur la plage.

Les maires UMP de Nice et de Cannes, Christian Estrosi et Bernard Brochand, ont demandé le classement de leurs communes en zone de catastrophe naturelle.

A Nice, "la totalité des installations" sur les plages, de l'aéroport jusqu'au port, ont été emportées par les vagues, selon Benoît Kandel, premier adjoint au maire. René Colomban, président du syndicat des plagistes de la Promenade des Anglais, a estimé à quinze le nombre de restaurants touchés par les vagues, une tempête inédite depuis 1959 selon lui.




Les plages et la chaussée sud de la promenade des Anglais ont été fermées à la circulation, avec à certains endroits une fermeture totale, la mer traversant toute la largeur de la rue et pénétrant dans la ville.

A Cannes, où le Festival du Film démarre le 12 mai, des vagues de huit à dix mètres ont été observées, et une vingtaine de restaurants ont subi des "dégâts très importants", selon le directeur général des services, Alain Jouanjus.

Le Var a également été touché. Dans le vieux port de Saint-Raphaël, "cinq bateaux, un bateau de pêcheurs et quatre de plaisance", ont coulé ou ont été retrouvés sur les rochers bordant les quais, a indiqué le colonel Eric Grohin qui dirige le groupement de gendarmerie de l'est du Var.




Dans le secteur de Hyères, ce sont quinze navires qui ont coulé tandis qu'à Cavalaire, six établissements de plage ont "été endommagés ou dévastés", selon les précisions données par la préfecture dans la soirée.

Dans le Sud-Ouest, c'est l'hiver qui a fait un retour surprise en ce début mai.

Vingt-trois mille foyers étaient privés d'électricité mardi en fin de journée dans l'Ariège à cause de la neige.

Les chutes de neige ont été abondantes sur l'est des Pyrénées et jusqu'à basse altitude, offrant aussi le spectacle rare de Carcassonne enneigé. Au même moment des averses de pluie et des vents soufflant jusqu'à 120 km/h frappaient la façade méditerranéenne du Languedoc-Roussillon.




A Narbonne, un automobiliste a été sérieusement blessé par la chute d'une branche.

L'aéroport de Perpignan a été fermé vers 16H00 à cause de la violence des bourrasques. Plusieurs vols ont été annulés à Montpellier.




Dans tout le Sud-Ouest, les températures ont baissé de 20° en quelques jours.

Si une amélioration est annoncée pour mercredi, Météo France a étendu à l'Ariège et Andorre la vigilance orange déjà décrétée pour l'Aude et les Pyrénées-Orientales, face aux vents violents et à un risque d'avalanches élevé.

"La neige a surpris tout le monde ce matin. Un 4 mai ! Les anciens appellent cela la neige du coucou !", commentait un gendarme d'Anglès.




Dans les Hautes-Pyrénées, une température d'1° a été enregistrée à la station météo de l'aéroport Tarbes-Ossun-Lourdes, un record pour cette saison depuis la création de la station en 1946 selon un prévisionniste.




LePoint
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 05 Mai 2010, 14:12

Et chez moi, ça caille!!! Evidemment, nous avions prévu des travaux d'isolation sous toiture, pensant que le mois de mai serait chaud... comme avril!
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 05 Mai 2010, 16:02

La sécheresse sévit sur l'ensemble du Bassin parisien.Depuis plus d'un mois,il n'a pas plu de manière sérieuse.Le niveau de la Marne ressemble à celui d'une fin d'été.
Voilà des observations directes et concrètes du dérèglement climatique !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 05 Mai 2010, 16:05

Géraud a écrit:
La sécheresse sévit sur l'ensemble du Bassin parisien.Depuis plus d'un mois,il n'a pas plu de manière sérieuse.Le niveau de la Marne ressemble à celui d'une fin d'été.
Voilà des observations directes et concrètes du dérèglement climatique !

Cela arrive depuis toujours de temps en temps.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 05 Mai 2010, 16:15

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
Géraud a écrit:
La sécheresse sévit sur l'ensemble du Bassin parisien.Depuis plus d'un mois,il n'a pas plu de manière sérieuse.Le niveau de la Marne ressemble à celui d'une fin d'été.
Voilà des observations directes et concrètes du dérèglement climatique !

Cela arrive depuis toujours de temps en temps.



Avec le temps, avec le temps , va, tout s'en va,
Les sécheresses de printemps,
les froidures de mai,
tous ces dérèglements,
depuis toujours,
de temps en temps...

(c'est presque aussi mauvais que Leo Ferré -et vous ne m'entendez pas chanter!
What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
Wàng



Masculin Messages : 2183
Inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 05 Mai 2010, 18:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Géraud a écrit:
La sécheresse sévit sur l'ensemble du Bassin parisien.Depuis plus d'un mois,il n'a pas plu de manière sérieuse.Le niveau de la Marne ressemble à celui d'une fin d'été.
Voilà des observations directes et concrètes du dérèglement climatique !

Cela arrive depuis toujours de temps en temps.

Et quand il va y avoir des inondations (ce qui arrive aussi souvent en sortie d'hiver), ce sera aussi la faute du réchauffement climatique. ;)

Citation :
6 A qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d'autres :
17 'Nous vous avons joué de la flûte,et vous n'avez pas dansé.Nous avons entonné des chants de deuil,et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.'
18 Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l'on dit : 'C'est un possédé' !
19 Le Fils de l'homme est venu : il mange et il boit, et l'on dit : 'C'est un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.' Mais la sagesse de Dieu se révèle juste à travers ce qu'elle fait. »
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 05 Mai 2010, 19:13

et oui l'homme ne sait plus s'adapter il a besoin du confort mais la nature s'en fout des exigences de l'homme .
c dans l'air d'aujourdhui etait bien je vous conseil de le voir sur le site de france 5
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 05 Mai 2010, 19:22

En ce qui concerne les inondations,cela fait 8 ans que la Seine n'a pas débordé,ce qui était pourtant souvent le cas en hiver,autrefois...Pour le moment,nous sommes parti dans un scénario de sécheresse...
...ça aussi,c'est une observation directe et concrète !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Juin 2010, 14:51

La nouvelle eschatologie réchauffiste continue :

http://fr.news.yahoo.com/79/20100621/twl-l-espce-humaine-va-s-teindre-dans-10-fe7f0c9.html
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Juin 2010, 14:56

nilamitp a écrit:
La nouvelle eschatologie réchauffiste continue :

http://fr.news.yahoo.com/79/20100621/twl-l-espce-humaine-va-s-teindre-dans-10-fe7f0c9.html

L'espèce humaine va s'éteindre dans 100 ans


:mdr:

Quoique, une petite guerre nucléaire est possible ! What a Face

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Juin 2010, 15:03

Arnaud Dumouch a écrit:
nilamitp a écrit:
La nouvelle eschatologie réchauffiste continue :

http://fr.news.yahoo.com/79/20100621/twl-l-espce-humaine-va-s-teindre-dans-10-fe7f0c9.html

L'espèce humaine va s'éteindre dans 100 ans

:mdr:

Quoique, une petite guerre nucléaire est possible ! What a Face

Sur le même site, j'ai trouvé ça : (mort de rire)

Monde 16/06/2010 à 15h04


Gary Faulkner, un «bulldog» qui «a pris l'attaque du 11-Septembre de manière très personnelle»


36 réactions

(REUTERS/Larimer County Sheriff's Office/Handout)

L'Américain de 50 ans arrêté dans les montagnes du nord du Pakistan
où il disait traquer Oussama Ben Laden armé d'un pistolet, d'un
poignard et d'une épée, a été soumis mercredi à des tests médicaux et
psychiatriques, a annoncé la police pakistanaise.
Gary Brooks Faulkner, un entrepreneur indépendant spécialiste
d'hapkido, un art martial coréen, selon son frère aux Etats-Unis, et
surnommé ironiquement «le ninja américain» par la presse de
son pays, avait été arrêté dans la nuit de dimanche à lundi dans une
forêt de Chitral, un district plutôt pacifique et touristique niché à
haute altitude au coeur de la chaîne himalayenne de l'Hindou Kouch.
Il est désormais emprisonné à Peshawar, la grande ville du nord-ouest, a indiqué mercredi à l'AFP un enquêteur. «Nous lui posons de nombreuses questions, en particulier sur l'épée et le poignard, qui ressemblent à des armes de cérémonie», a expliqué le policier, qui a requis l'anonymat. «Il dit qu'il voulait tuer Oussama, mais tuer Oussama avec un poignard et une épée, ce n'est pas un jeu d'enfant», a poursuivi l'officier.
«Nous allons également le faire examiner par un médecin pour
essayer de savoir s'il n'a pas d'antécédents psychiatriques ou des
problèmes»
, a-t-il conclu. Mercredi, «un médecin l'a examiné,
a passé 30 minutes avec lui, il nous a dit qu'il avait quelques
problèmes psychologiques, mais qu'il n'était pas fou»
, a déclaré à l'AFP en fin de journée un responsable des services de renseignement à Peshawar.
Chitral est situé au nord des zones tribales du nord-ouest du
Pakistan, fief des talibans pakistanais, principal sanctuaire
d'Al-Qaeda dans le monde et base arrière des talibans afghans. Mais
Chitral est aussi frontalier du Nouristan, une province afghane bastion
des talibans, où les policiers pensent que Faulkner, muni également de
lunettes de vision nocturne, tentait d'entrer.
Barbe fournie et cheveux longs



Personne ne sait réellement où se terre Oussama Ben Laden, mais des
rumeurs persistantes font état de sa présence sur la frontière entre le
Pakistan et l'Afghanistan, dans l'un ou l'autre pays. Faulkner, un
Californien de 50 ans qui souffre d'une maladie des reins et
d'hypertension a été décrit à l'AFP par un officier de police, Mumtaz
Ahmad Khan, comme arborant une barbe fournie et des cheveux longs.
«Mon frère n'est pas fou. Il est très intelligent, il est
amoureux de son pays et il n'a pas oublié ce que Ben Laden a fait à ce
pays»
, a déclaré son frère, Scott Faulkner, sur la chaîne de télévision américaine CNN. «Il
a pris l'attaque du 11-Septembre de manière très personnelle. C'est un
vrai bulldog et quand il a eu cette idée d'aller capturer Ben Laden,
j'étais sûr qu'il ne la laisserait pas tomber»
, a-t-il poursuivi.
A Chitral, des policiers avaient raconté mardi que Faulkner était
arrivé avec un visa de touriste et s'était installé dans un hôtel
local. La police lui avait fourni une escorte comme à tous les
touristes et étrangers dans le district. Dimanche soir, «nos
agents qui l'escortaient ont constaté que Gary avait disparu, ils ont
lancé des recherches et nous l'avons retrouvé à 14 km de la frontière,
il tentait d'entrer au Nouristan»
, a assuré Mumtaz Ahmad Khan.
Selon Scott Faulkner, son frère a dû subir une dialyse dans le sud du Pakistan, quelques jours avant son arrestation.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Juin 2010, 15:09

Donc il y a mieux que les originaux passés sur ce forum !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Juin 2010, 16:14

Citation :
Arnaud Dumouch a écrit:
Donc il y a mieux que les originaux passés sur ce forum !


Mr. Green ... Eux sont virtuels.
Moi par exemple, je voulais assassiner Cohn-Bendit. batman
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 26 Juin 2010, 17:55

.


Dernière édition par joker911 le Jeu 05 Aoû 2010, 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 05 Aoû 2010, 10:04

Ne le dites pas trop fort...
Encore une étude qui ne va pas plaire aux escrolos de tous genres, et dont vous n'entendrez parler nulle part ailleurs...



En fait, les ilots du Pacifique s'adaptent au changement de niveau de l'océan. Elle est pas vivante, cette planète?



Pauvres petits scarabées que nous sommes...



Une étude détaillée sur Pensée-Unique.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 05 Aoû 2010, 10:34

joker911 a écrit:
Rien avoir avec le rechouffement mais bien plus grave.


:mdr:

Un jour d'orage allez voir les bouches d'écoulement des eaux à proximité des garages ou des gares routières.

Vous pourrez faire le même genre de film.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 05 Aoû 2010, 10:53

SJA a écrit:
joker911 a écrit:
Rien avoir avec le rechouffement mais bien plus grave.


:mdr:

Un jour d'orage allez voir les bouches d'écoulement des eaux à proximité des garages ou des gares routières.

Vous pourrez faire le même genre de film.

allez le dire a RT ))
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 05 Aoû 2010, 11:14

joker911 a écrit:
allez le dire a RT ))

C'est quand même drôle parce que j'ai vu la même chose sur Bayonne à la suite d'un orage.

Et les hydrocarbures venaient d'une grande entreprise de transport situé non loin de là.

Peut être que si la caméra avait levé le nez, on aurait vu un voisin qui venait de faire tomber un bidon de White Spirit par terre.

Mais tout cela ne change rien à l'horible catastrophe du golfe du mexique.


Quand je pense qu'il a failli y avoir une plateforme devant Biscarosse plage (Landes) affraid .

Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 05 Aoû 2010, 13:25

SJA a écrit:
joker911 a écrit:
allez le dire a RT ))

C'est quand même drôle parce que j'ai vu la même chose sur Bayonne à la suite d'un orage.

Et les hydrocarbures venaient d'une grande entreprise de transport situé non loin de là.

Peut être que si la caméra avait levé le nez, on aurait vu un voisin qui venait de faire tomber un bidon de White Spirit par terre.

Mais tout cela ne change rien à l'horible catastrophe du golfe du mexique.


Quand je pense qu'il a failli y avoir une plateforme devant Biscarosse plage (Landes) affraid .


Et encore les monsonges continue sur BP .. http://docteurangelique.forumactif.com/philosophie-realiste-discussions-diverses-f2/bp-la-verite-t10386.htm
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 30 Aoû 2010, 18:30

Kyoto, comme le reste, Arnaque?
Climat : la tension monte au sujet de millions de crédits carbone "bidons"
Les Nations unies sont-elles en train de reconnaître l'existence d'une énorme faille dans le mécanisme de développement propre (MDP) ? En moins d'un mois, six usines asiatiques ont vu leurs allocations de crédits carbone gelées par l'ONU, le temps de vérifier si ces industries ont abusé ou non du MDP, le principal dispositif du protocole de Kyoto permettant à des pays du Nord de financer des réductions d'émissions de gaz à effet de serre dans les pays du Sud, en échange de quotas de CO2.



Au moment où la négociation internationale sur le climat doit décider de l'avenir du protocole de Kyoto et engage les nations industrialisées à accélérer leur aide aux pays pauvres, l'affaire fait désordre. Au point que le débat technique a pris un tour très politique.

Les installations suspectes concernent toutes la combustion du HFC23, un puissant gaz à effet de serre issu de la fabrication du gaz réfrigérant HCFC22. A eux seuls, les dix-neuf sites de destruction du HFC23 produisent la moitié des crédits carbone du MDP. Problème : selon des organisations non gouvernementales, le calcul retenu par les Nations unies, trop généreux, a conduit l'industrie chimique à gonfler artificiellement la production de HCFC22 et de HFC23. La plupart de ces crédits seraient en fait "bidon".




FÉBRILITÉ

Saisi du dossier, fin juillet, le bureau exécutif du MDP n'a pas officiellement condamné le mécanisme. Mais, alarmé par ses propres experts, il a visiblement décidé de le mettre en pause, y compris pour les projets déjà approuvés.

L'arrêt pourrait être long : les Nations unies exigent désormais, avant de distribuer les crédits carbone, de pouvoir vérifier pour chaque usine dix années de données techniques et commerciales. En tout, plus de 9 millions de titres d'émission attendus par le marché sont déjà bloqués, peut-être définitivement. Et ce n'est qu'un début : toutes les demandes à venir devraient être ainsi suspendues. De quoi plonger le marché du carbone dans une certaine fébrilité.

"Cela a un impact très fort : on s'attend à 30 à 40 millions de crédits en moins d'ici à la fin de l'année, estime Emmanuel Fages, analyste carbone chez Orbeo. D'ici à 2012, le gel des HFC23 pourrait représenter jusqu'à 150 millions de crédits carbone en moins sur un total de 900 millions attendus via le MDP." Logiquement, cette raréfaction des permis d'émission a fait bondir le prix des crédits issus du MDP de 10% en dix jours, entraînant à sa suite le prix des quotas européens, vers lesquels se replient les opérateurs.

Surtout, l'affaire est devenue l'objet d'une polémique entre institutions internationales. La Banque mondiale a créé la surprise en se posant en défenseur des projets HFC23, sans même attendre les résultats de l'enquête onusienne. Dans un document publié sur son site Internet, l'institution balaye une à une les critiques et les doutes. Avant de conclure que "la méthodologie d'incinération du HFC23 ne devrait pas être suspendue" et qu'une éventuelle révision "devrait s'appuyer sur les conseils de l'industrie et des experts du secteur".




UN SYSTÈME FRAGILE


Cet argumentaire a été vivement critiqué par les ONG Environmental Investigation Agency, CDM Watch et Noé21, qui dénoncent un "conflit d'intérêt". La Banque mondiale a en effet investi, en 2006, dans deux des plus gros projets d'incinération de HFC23 en Chine – dont l'un vient d'être gelé par l'ONU –, déboursant, via son fonds Umbrella Carbon Facility, 775millions d'euros pour 130millions de crédits, dont beaucoup ne lui ont pas encore été délivrés.

Le 25 août, c'est la commissaire européenne au climat, Connie Hedegaard, qui envenimait la polémique. "J'ai demandé à mes services de préparer de nouvelles restrictions à l'usage des crédits liés aux gaz industriels après 2012", a indiqué la commissaire, qui souhaite "une révision majeure" du MDP.

En clair, des critères de qualité plus exigeants que ceux de l'ONU pourraient être imposés par l'Europe avant d'autoriser l'entrée des crédits carbone du MDP dans le système communautaire d'échange de quotas d'émission. Une proposition pourrait être finalisée avant la conférence sur le climat de Cancun (Mexique), fin novembre, et soumise au Parlement européen. La décision serait lourde de conséquences : l'Europe reste la locomotive du marché mondial du carbone.

Face à ces menaces sur la principale source de permis d'émission, la Banque mondiale agite le spectre d'un effondrement de l'économie du carbone : "Les réductions d'émissions de gaz à effet de serre générées par les projets HFC23 sont cruciales pour créer de la liquidité dans le marché du carbone." Protéger des crédits douteux pour ne pas ébranler le dispositif de lutte contre le changement climatique : l'hypothèse révèle à elle seule combien le système est fragile.



Grégoire Allix
LeMonde
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 01 Sep 2010, 16:12



Climat mondial:comment la catastrophe Bp risque de provoquer une future glaciation

Dans l’article qui suit,des scientifiques nous expliquent comment la fuite de BP dans le Golf du Mexique a détérioré,voir stoppé le cours normal du Gulf Stream,entraînant ainsi un disfonctionnement de Jet stream et provoquant les catastrophes en Russie ainsi qu’au Pakistan et ailleurs dans le monde et qui pourrait au final si leurs affirmations se confirment, provoquer une future glaciation avec des conséquences comme,mélange des saisons,mauvaises récoltes,augmentations des sécheresses et des inondations dans le monde,ainsi que famine et migration importante de population….Tout un programme,et non des plus réjouissant…!!!

http://nutrimedical.com/news.jhtml?method=view&news.id=2863
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 07 Sep 2010, 17:06

Réchauffement: la fonte de la calotte glaciaire surévaluée, selon une étude

PARIS – La fonte des glaces du Groenland et de l’ouest de l’Antarctique, une des conséquences les plus préoccupantes du réchauffement climatique, est deux fois moins importante qu’on ne le pensait, assure une nouvelle étude de scientifiques néerlandais et américains.

Ces deux dernières années, plusieurs équipes de chercheurs avaient estimé que les glaces du Groenland fondaient d’environ 230 gigatonnes (milliards de tonne) par an, et de 132 Gt dans l’Antarctique ouest.

La fonte de ces immenses réserves de glace serait, selon les données jusqu’à présent disponibles, responsable pour moitié de la hausse du niveau des mers, de 3 mm par an actuellement. La hausse n’était que de 1,8 mm au début des années 60.

Mais selon une étude publiée dans le numéro de septembre de la revue Nature Geoscience, ces estimations ne tiendraient pas suffisamment compte d’un phénomène connu sous le nom d’ajustement isostatique, ou « rebond post-glaciaire ».

Il s’agit du soulèvement de l’écorce terrestre consécutif à la fonte des calottes glaciaires, après le dernier âge de glace.

Durant des dizaines de milliers d’années, des glaciers de plusieurs kilomètres d’épaisseur ont occupé l’Antarctique et la majeure partie de l’hémisphère nord, comprimant la croûte terrestre sous leur énorme poids.

Quand ces glaciers ont commencé à fondre, il y a environ 20.000 ans, la croûte sur laquelle ils reposaient a dans le même temps commencé à « rebondir ». Et elle continue toujours à le faire.

Ce mouvement ne s’exerce pas seulement du bas vers le haut mais aussi latéralement, et même du haut vers le bas pour les régions voisines, explique Bert Vermeersen, de l’Université de Delft aux Pays-Bas, dans un entretien téléphonique avec l’AFP.

« On peut comparer ça à un matelas sur lequel on vient de dormir toute la nuit » et qui reprend lentement sa forme, résume le chercheur.

Souvent sous-évalué, voire ignoré par les modélisations précédentes, ce rebond est plus important que prévu, selon l’étude qui a analysé les changements dans le champ gravitationnel de la Terre et dans la pression des fonds sous-marins.

L’examen de ces données a révélé que le sud du Groenland était en réalité en train de s’affaisser, par contrecoup du rebond post-glaciaire enregistré en Amérique du Nord.

En tenant compte de ce phénomène, la fonte des glaces du Groenland serait ramenée à 104 gigatonnes, plus ou moins 23 Gt, et celle de l’ouest de l’Antarctique à 64 gigatonnes, plus ou moins 32 Gt.

Malgré cette importante marge d’erreur, qui illustre les incertitudes qui demeurent dans les mesures de la fonte des glaces, l’évaluation du phénomène est désormais affinée, assure M. Vermeersen, dont l’équipe a collaboré avec la Nasa et l’Institut néerlandais pour la recherche spatiale.

Selon ces nouvelles estimations, la fonte des glaces serait responsable d’environ 30% de la hausse du niveau des mers, et non plus 50%, souligne Bert Vermeersen. Le reste de cette hausse proviendrait du réchauffement des mers, dont le volume augmente en même temps que la température.

(©AFP / 07 septembre 2010 14h46)
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 08 Sep 2010, 21:42

"Questions à la une " de ce soir à la Rtbf tend à démontrer qu'il existe un complot des climato-sceptiques , financé par l'industrie pétrolière , analogue aux vagues d'études anciennes tendant à montrer l'innocuité du tabac , études qui étaient financées par l'industrie du tabac depuis que celle-ci avait appris en 1950 , que le tabac était effectivement nocif .
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 08 Sep 2010, 22:29

boudo a écrit:
"Questions à la une " de ce soir à la Rtbf tend à démontrer qu'il existe un complot des climato-sceptiques , financé par l'industrie pétrolière , analogue aux vagues d'études anciennes tendant à montrer l'innocuité du tabac , études qui étaient financées par l'industrie du tabac depuis que celle-ci avait appris en 1950 , que le tabac était effectivement nocif .

Oui je suivi ce reportage rien de neuf souf que ce toujours nous les petits vilains...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 08 Sep 2010, 22:34

Perso j'ai tranché ...l'agitation climatique est un prétexte pour mettre en place des lois coercitives et liberticides Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 08 Sep 2010, 22:39

Sans parler du "peuples de la terre unissez vous face au réchauffement climatique"...et les taxes "globalisantes" qui vont être imposées pour combattre l'effet de serre Shocked
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 08 Sep 2010, 22:41

JE fait une petite analyse de Scienceso-septique anti-CO² : ))

Voici un exemple flagrant de comment on nous prend pour des cons, souvent à juste titre...


Les glaciers du mont Ararat ont diminué de 30% depuis 1976



Les glaciers du mythique mont Ararat, dans l'est de la Turquie, ont perdu 30% de leur surface en une trentaine d'année, vraisemblablement en raison d'une augmentation de la température environnante, a affirmé mercredi l'auteur d'une étude sur le sujet.

«Nous avons utilisé des images satellites pour analyser la réponse des glaciers au sommet du mont Ararat face au changement climatique. Nous avons découvert qu'ils avaient perdu 30% de leur surface entre 1976 et 2008», a déclaré le géologue Mehmet Akif Sarikaya, dont la recherche n'a pas encore été publiée.

«La surface des glaciers est passée de 8 km/2 en 1976 à environ 5,5 km/2 en 2008, soit une rétraction d'environ sept hectares par an», a poursuivi le chercheur, professeur assistant à l'université Fatih d'Istanbul et chargé de recherches à l'université d'Omaha (Etats-Unis.

Le scientifique a désigné le réchauffement du climat autour du mont Ararat comme la cause la plus probable de la fonte des glaciers, qui pourrait selon lui menacer à terme leur existence.

«Nous avons cherché les raisons de la fonte et avons établi que la température avait progressé de 0,03 degré par an» durant la période étudiée, a-t-il expliqué, sans pour autant rejeter d'autres éventuels facteurs, comme l'augmentation des précipitations, l'ensoleillement et la topographie.

Le géologue n'était pas en mesure de s'exprimer sur les causes de ce réchauffement ni sur son lien éventuel avec un phénomène global de changement climatique. Il a également refusé de se prononcer sur les nouvelles possibilités que cette fonte pourrait offrir dans la recherche de l'arche de Noé.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Très délicieusement insidieux, cet article ( c'est un réchauffement du climat local mais le "scientifique" n'est pas en mesure de s'exprimer sur les causes de ce réchauffement ). Mouarf...

En rouge, aussi, la date des dernières mesures (2008)... Intéressant, aussi, comme choix de date. Y a plus d'images sat, depuis?...

Allez, je vous laisse chercher un peu pourquoi c'est vraiment du bipage de gueule et qu'en 2 secondes ( avec les dates ) on peut comprendre aisément la grotesque manipulation...


Ces deux dates ne sont pas choisie innocemment. J'ai les ai reportées sur un graphique officiel de l'activité solaire de ces 50 dernières années.



1976 est le creux de l'activité solaire après le cycle très faible de la décennie 70, donc, si on voulait trouver une date avec des glaciers au maximum de leur capacité, dans le siècle dernier, on aurait choisi 1976. Mais les journalistes ne sont pas assez curieux ( compétents?) pour trouver cette étrange accointance.

Vous savez, la fin des années 70, où les mêmes scientifiques ayant amorcé le "réchauffement climatique" nous parlaient alors d'une ère glacière à venir.

Aujourd'hui, si on parle à nouveau d'une ère glacière, chez les sceptiques, c'est pour de bonnes raisons. Je vais y revenir.

2008 a été choisie car c'est l'année, avec 2007, où les glaciers ont le plus reculés. Donc, en prenant ces deux dates, les "chercheurs" avaient toutes les cartes en main pour avoir des chiffres exagérés. 0,03°, par an, tout de même, ce qui ferait, si tout restait en l'état, 3° par siècle....

Mais, bien entendu, la nature n'est pas aussi statique que la biperie humaine. Et nous voyons sur ce graphique le pourquoi du réchauffement de 1,2° dans cette zone, en 42 ans.



Nous sommes donc dans la phase descendante d'un important cycle solaire qui touche à sa fin ( d'où le refroidissement quasi certain dans les décennies à venir ). C'est dans cette phase que la très importante activité solaire de la deuxième partie du 20 ème siècle, que les températures ont le plus augmentées, avec un pic en 1998.

Depuis, les données sont bidonnées pour poursuivre la manipulation du "réchauffement climatique"...

Ce réchauffement n'est déjà plus.

Le glacier du mont Ararat va augmenter dans les prochaines années, si la nature du cycle est préservée, bien entendu.

PS: Le cycle de 1970 semble être une erreur de cycle. Comme il peut s'en produire. Je rappelle que le Soleil a plusieurs cycles, un de onze ans en moyenne ( les pics rouges) et un plus long d'à peu près 200 ans ( en bleu ). Il en existe sûrement des plus longs.

Je suis un Conspirationniste anti - Réchauffement par co² study sunny
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 07 Oct 2010, 16:11

L’Onu épingle les responsables de cet organisme dont l’alarmisme ne fait pas l’unanimité. Ses opposants se sont regroupés au sein du Heartland Institute. Nous avons rencontré ces experts qui parlent franc.
Rangez vos sahariennes. Sortez vos canadiennes. Nous entrons dans une période froide ! C’est le cri d’alarme du géologue Don Easterbrook, professeur émérite à la WesternWashington University. Il fait partie de ces milliers de scientifiques qui contestent les bilans alarmistes et catastrophistes du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), dont l’organisation et les méthodes de fonctionnement viennent d’être tancées sévèrement par l’Onu.
Dans un rapport remis le 30 août par le Conseil interacadémique, organisme consultatif composé de quinze académies des sciences, l’Onu recommande au Giec de « réformer fondamentalement sa structure de direction », aujourd’hui présidée par le très controversé chercheur indien Rajendra Kumar Pachauri, fragilisé par la critique, et de « renforcer ses procédures pour faire face à des évaluations climatiques de plus en plus complexes ».
Sans remettre en cause les conclusions climatologiques du Giec dont la présidence avait demandé ce rapport d’audit, conjointement avec l’Onu, le président du Conseil interacadémique, Harold Shapiro, professeur d’économie à Princeton, a été d’une grande franchise : « Je pense que les erreurs faites [par le Giec] ont entamé la crédibilité du processus. »
Le manque de transparence et de rigueur du Giec, créé en 1998 et récompensé par le prix Nobel de la paix en 2007 (partagé avec Al Gore), avait été mis en cause en 2009, après les révélations sur des erreurs et des manipulations de données de sa part, renforçant son alarmisme sur le réchauffement de la planète.
Du coup, le courant des “climatosceptiques”, opposé au Giec, a repris de la vigueur après avoir lancé une sorte de contre-offensive scientifique organisée autour du Heartland Institute, la principale organisation scientifique américaine regroupant tous ceux qui doutent de la thèse du réchauffement des températures. En mai dernier, ses principaux représentants étaient réunis à Chicago pour leur quatrième conférence internationale sur le changement climatique.
Fondé en 1984 à Chicago, le Heartland Institute s’est installé dans la ville symbole de l’école libérale américaine, dont Milton Friedman fut l’une des figures de proue. L’institut défend avec passion la liberté de marché, s’oppose à toute régulation fédérale tendant à limiter l’esprit d’entreprise et à tout oukase ou à toute idéologie sur la recherche scientifique. Fort d’un budget de 5,2 millions de dollars (en 2007), il soutient ainsi les fabricants de tabac, les marchands d’alcool mais aussi les producteurs d’énergie.
Ses détracteurs sont nombreux. L’institut est accusé d’être à la solde des grands lobbies industriels. Il répond qu’il ne reçoit que 16 % de ses revenus de tels grands groupes – 84 % provenant de particuliers et de fondations. Il souligne qu’il n’accepte aucun fonds gouvernemental et qu’il n’effectue aucune recherche spéciale au profit de lobbies industriels. Le site Exxon-Secrets.org l’accuse pourtant d’avoir touché près de 800 000 dollars depuis 1998 de la société pétrolière Exxon-Mobil : « Le Heartland Institute n’est pas une organisation scientifique mais un moulin à propagande. » L’institut se défend : « Ces attaques viennent essentiellement de gauchistes qui s’opposent à notre position en faveur de la liberté individuelle et d’un État faible. »
Tous les chercheurs du Heartland Institute ne partagent pas les vues exprimées par Don Easterbrook pour qui le réchauffement de la planète s’est achevé pour plusieurs décennies et reprendra vers 2030, dans le cadre d’un cycle faisant alterner le chaud et le froid tous les trente ans. Le refroidissement à venir, affirme-t-il, sera encore plus néfaste que le réchauffement : il tuera deux fois plus de gens qu’une chaleur extrême, la production alimentaire diminuera, la consommation d’énergie augmentera ainsi que son prix, ce qui pourra entraîner une instabilité politique et sociale mondiale.
Richard Lindzen, du Massachusetts Institute of Technology, lui aussi venu à Chicago, est plus nuancé : « Dire que le réchauffement est dû aux activités humaines est trivialement vrai mais essentiellement dépourvu de sens. » À ses yeux, les alarmistes du Giec tentent d’appuyer les données qu’ils ont créées, au lieu de tester les hypothèses. Les chercheurs proches du Heartland Institute doutent aussi de l’impact des nouvelles lois antiréchauffement.
De son côté, l’économiste espagnol Gabriel Calzada a calculé que les emplois verts, en raison de la taxe imposée pour développer les énergies renouvelables, ont fait grimper le prix de l’électricité de 77 % entre 1998 et 2009. Son collègue italien Carlo Stagnaro estime que, pour un emploi vert créé, près de sept pourraient l’être ailleurs dans le secteur industriel, à investissement égal. L’ancien gouverneur de Virginie, George Allen, recommande de son côté de développer l’énergie nucléaire. Son argument : «Si les Français peuvent le faire, les Américains le peuvent aussi. »
« Tout ce que la gauche a réussi à faire, c’est de relégitimer le nucléaire », sourit Joseph Bast, le président du Heartland Institute. La polémique dite du Climategate, mettant en cause les méthodes du Giec, ne l’a pas étonné : « C’est un grand moment pour être sceptique. C’est un grand moment pour être libertaire. » La révélation par des courriels que le Centre de recherches sur le climat de l’université d’East Anglia (Royaume-Uni) aurait tenté d’étouffer les voix des climato-sceptiques en refusant de publier leurs articles a troublé les scientifiques.
Le climatologue Fred Singer, l’un des chefs de file du mouvement climatosceptique américain, estime lui aussi que cette affaire a changé le ton et l’atmosphère de la discussion entre scientifiques : « Le débat dure depuis près de vingt ans mais la publication des courriels concernés a confirmé ce que nous soupçonnions depuis longtemps. Un petit groupe d’individus a essayé de limiter le débat, ou, plus exactement, a tenté d’éviter qu’il ne devienne public. »
Enseignant les sciences environnementales à l’université de Virginie, fondée par Thomas Jefferson, Fred Singer connaît bien le milieu scientifique, autant que l’administration dans laquelle il a occupé de nombreuses fonctions, y compris à la Nasa. Expert mondialement reconnu pour ses travaux sur les questions d’énergie et d’environnement, Singer est l’un des fondateurs du Groupe international non gouvernemental sur le changement climatique (NIPCC, dans son sigle anglais), véritable machine de guerre contre le Giec dont il a disséqué les méthodes assez peu scientifiques : « Ils ont agi en écartant les dissidents, en exerçant des pressions sur les éditeurs pour qu’ils ne publient pas leurs travaux. L’aspect le plus important est qu’ils ont caché des données ou les ont manipulées, ce qui est pire. Ils ont, pour les citer, “dissimuler” le déclin de la température au public. »
Fred Singer poursuit : « Il est toujours dangereux de dire qu’une période est chaude ou froide, sauf si vous spécifiez de quelle période vous parlez, poursuit-il. De toute évidence, le climat s’est réchauffé depuis l’ère glaciaire, il y a 20 000 ans. Il s’est aussi réchauffé au cours des 200 dernières années. Mais il s’est refroidi depuis 1998. On ne peut pas dire qu’il fait plus froid ou plus chaud si on ne précise pas la période dont on parle. Cela n’a pas de sens. »
Le chercheur n’est pas avare en explications et en clarifications. Pour lui, une température peut baisser au cours des 10 ou 15 dernières années, tout en étant la plus élevée des 100 dernières années : « Cela n’est pas contradictoire. Dans un cas, on parle d’une tendance, mesurée en degrés centigrades par an ; dans l’autre cas, on parle d’une température en degrés centigrades. L’un est un taux de changement de température, l’autre un niveau de température. Ce sont deux concepts différents, comme la vitesse et l’accélération pour parler de la vélocité. »
Fred Singer ne nie pas que la température a été plus élevée au cours des 10 dernières années qu’au cours des 100 dernières. Avec ses amis du NIPCC, il montre que la température a en fait baissé durant les 10 dernières années. C’est la tendance : « On peut avoir une température en hausse et une “tendance” à la baisse. Ce qui compte, c’est la “tendance”, car elle prend en compte les gaz à effet de serre qui n’ont cessé d’être émis depuis la révolution industrielle. »
L’effet de serre ne l’effraie pas et le NIPCC estime qu’un réchauffement est dû à l’augmentation du CO2 : « L’effet de serre existe, mais les données ne le montrent pas. Nous croyons aux données, pas à la théorie. » C’est ce qui diviserait aujourd’hui la communauté scientifique : « Il y a ceux qui croient en la théorie : que la température doit augmenter car c’est ce que disent les modèles ; et ceux qui, comme nous, croient en l’observation de l’atmosphère. »
Le dialogue entre sceptiques et “réchauffistes” n’est pas rompu. « Il y a quelques très bons scientifiques dans l’autre camp », sourit Singer. Pour redorer son blason, le Giec a compris qu’il fallait inclure dans ses rapports des opinions dissidentes de scientifiques qui ont travaillé sur les mêmes informations, mais sans arriver aux mêmes conclusions.
Il a aussi subi des pressions. « Un scientifique chinois a suggéré que le groupe s’ouvre aux contestataires, poursuit Singer, mais je ne crois pas que cela arrive. Nous continuerons à écrire nos opinions séparément, avec le NIPCC pour les diffuser. Notre objectif est de publier des mises à jour annuelles et un rapport complet en 2013. »
Les débats scientifiques ont toujours existé. Ils continueront : « Il y a toujours une majorité qui s’accroche à une certaine position jusqu’à ce qu’on lui prouve qu’elle a eu tort. Le débat est sincère, il va dans la direction des sceptiques, car un vrai scientifique doit toujours être sceptique. » Ses adversaires “réchauffistes” ne lui semblent pas malveillants : « Ils ne sont pas mauvais. Ils ont simplement tort. C’est tout. Mon espoir est qu’après ce qui s’est passé à Paris et à Londres, les choses vont changer, très bientôt. »
Fred Singer et ses amis du NIPCC perçoivent un grand mouvement en France. « L’Académie des sciences a enfin reconnu le sérieux du débat et il doit y avoir une discussion publique en octobre à Paris. Plus important encore, la Royal Society de Londres, la plus ancienne société scientifique du monde, extrêmement alarmiste, vient de reconnaître que les opinions dissidentes sont importantes. »
Elle a créé une commission chargée d’examiner les modèles. Ses conclusions auront un effet sur les autres académies, « notamment sur l’américaine, qui a publié un horrible rapport ne faisant que répéter toutes les fictions, toutes les hypothèses, ignorant les opinions divergentes et produisant un ramassis d’arguments éculés. Tout cela après avoir dépensé 6 millions de dollars » Claude Porsella
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Ven 22 Oct 2010, 13:55

Au sommet international sur la biodiversité de Nagoya, plusieurs Etats ont rejoint les Philippines pour demander un moratoire sur les techniques de géoingénierie destinées à lutter contre l’effet de serre. Ces manipulations à grande échelle pourraient avoir des effets néfastes.
Mercredi matin à Nagoya, les Philippines ont officiellement demandé un moratoire pour toutes les techniques de géoingénierie visant à lutter contre les changements climatiques. En cours de séance de négociation sur les liens entre la biodiversité et le réchauffement climatique, la représentante de cet Etat a invoqué le principe de précaution. Elle a été rejointe par le Costa Rica, Tuvalu, Grenade, la Suisse, les pays africains, et dix pays d’Amérique du sud (le groupe Alba dont font partie le Venezuela et Cuba).
Cadre réglementaire


Selon les Philippines, plus aucune expérimentation ne devrait avoir lieu dans quelque endroit de la planète sans qu’un cadre réglementaire et un mécanisme international d’encadrement et de surveillance n’ait été mis en place. Dans la ligne de mire: la fertilisation des océans par du fer afin de stimuler la croissance du phytoplancton, lui même fixateur de CO2. Le projet est présenté comme un bon moyen de lutter contre les gaz à effet de serre. Les expériences menées n’ont pas vraiment été concluantes. Les Philippines font remarquer que ces initiatives ont lieu dans les eaux internationales, sans aucun contrôle et échappent ainsi à toute demande d’autorisation.
En 2008, la Convention sur la biodiversité biologique s’était déjà saisie de la question, s’estimant légitime sur des opérations qui peuvent perturber la biodiversité marine et un groupe technique issu de la Convention étudie la question. Mais, là, c’est un vrai moratoire qui est demandé. Même les essais devraient être interdits tant que des études n’ont pas été menées sur les effets néfastes possibles de telles expériences.
Peindre en blanc


Cette position a été saluée par nombre d’ONG qui s’opposent aux propositions d’ingénieurs pour «réparer» des déséquilibres créés par l’homme. Outre l’ensemencent des mers, ces ONG ciblent également l’amélioration de l’albedo de la Terre (sa capacité à renvoyer le rayonnement solaire) par la peinture en blanc de grandes surfaces -notamment des toits-, l’aspersion d’eau de mer dans l’atmosphère pour augmenter la création de nuages ou encore… la capture et le stockage de CO2, une technique qui fait déjà l’objet de nombreuses expériences partout dans le monde et notamment en France.
Les discussions sur ce sujet ont duré toute la nuit de mercredi à jeudi. Les négociateurs tentent de mieux définir le terme de géoingénierie afin de délimiter le champ d’application d’un éventuel moratoire dans des conditions acceptables pour la recherche scientifique.
Le sommet international sur la biodiversité de Nagoya, qui rassemble les Etats signataires de la Convention sur la diversité biologique, se poursuit au Japon jusqu’au 28 octobre.
http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/nature-environnement/20101021.OBS1602/en-direct-de-nagoya-la-geoingenierie-en-ligne-de-mire.html
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 02 Déc 2010, 13:30

Le réchauffement du climat inspire toujours le scepticisme en Russie


De Maria ANTONOVA (AFP) – Il y a 3 heures
MOSCOU — La Russie a beau avoir connu en 2010 l'été le plus chaud de son histoire, accompagné d'une sécheresse sans précédent et de feux de forêts gigantesques, le réchauffement climatique y inspire toujours le scepticisme.
Et ces voix dissonantes, dont celle du Premier ministre Vladimir Poutine, n'ont pas faibli à l'approche de la Conférence sur le climat de l'ONU ouverte lundi à Cancun (Mexique).
L'agence météorologique russe Rosguidromet a pourtant averti dès 2008 que la Russie allait connaître d'ici 2050 une hausse de quatre à six degrés de ses températures journalières.
"La dépendance de la nature et de l'économie en Russie vis-à-vis des facteurs climatiques (...) nécessite la création d'une sérieuse base scientifique afin que le gouvernement élabore une politique en matière de changement climatique", relevait le document.
Ces prévisions n'ont pas empêché M. Poutine de s'interroger à la fin du mois d'août dernier, alors que la Russie sortait tout juste d'un été d'incendies, de canicule et de sécheresse, sur la réalité du facteur humain dans le changement climatique.
"Le changement climatique intervient-il parce que la Terre respire, vit (...) ou à cause de l'influence de l'activité humaine?", a-t-il dit alors.
"Il y a 10.000 ans, les mammouths ont commencé à mourir (...) à cause du réchauffement climatique, de l'élévation du niveau des océans et de la réduction des pâturages (...) Et tout ça est arrivé sans influence humaine", a-t-il encore observé.
Déjà en 2003, il avait étonné la communauté scientifique en jugeant que deux ou trois degrés de plus seraient une bonne chose pour les Russes, qui n'auraient alors plus besoin de manteaux de fourrure.
Le président russe Dmitri Medvedev tient un discours sensiblement différent. Il avait ainsi annoncé durant le sommet du climat à Copenhague il y a un an l'adoption d'une doctrine climatique afin de limiter la hausse des émissions de gaz à effet de serre.
Mais cette position n'est guère à l'ordre du jour en Russie.
"Le climat est un concept qui existe depuis que la Terre existe (...) il y a des centaines de millions d'années les températures étaient plus élevées de 10 à 13°C", a déclaré un des détracteurs russes de la théorie du réchauffement, Iouri Israel, directeur de l'Institut du climat et de l'environnement à l'Académie russe des Sciences.
Il s'exprimait en novembre lors d'une conférence organisée par l'agence d'Etat RIA-Novosti sur le thème: "Changement climatique: mythe ou réalité?".
Pour Vladimir Tchourpov de Greenpeace-Russie, la persistance de ces thèses s'explique notamment par le poids de l'industrie pétrolière dans l'économie russe, qui fait du réchauffement climatique un dossier politique brûlant.
"La position est la suivante : le monde peut changer, mais nous nous allons survivre grâce à notre pétrole et nos patates. La demande de pétrole restera très importante et on en a assez pour notre génération", explique-t-il.
Pourtant les engagements russes en matière d'emissions ne sont guère contraignants. La Russie s'est dite prête à réduire de 25% d'ici à 2020 ses émissions par rapport au niveau de 1990. Un objectif qui représente en réalité une hausse de plus de 13% par rapport à 2007, l'économie russe s'étant écroulée après la chute de l'URSS en 1991.

Copyright © 2010 AFP.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 02 Déc 2010, 17:52


L'unique raison de ce grand-guignolesque battage médiatique et de ce fou-tage de gueule politico-mondialiste était qu'il serve de prétexte pour la création d'un impôt mondial, nouvelle extorsion de fond planétaire servant à assujettir un peu plus les états et en même temps de mettre en place les moyens techniques nécessaires, à savoir que tous les centres fiscaux de tous les pays du monde sont à présent directement reliés à un "Centre", quelque part dans le monde, inconnu du grand public (centre qui n'existe pas dirait Arnauld), Cet "impôt" secret, connu sous le nom de "taxe carbone" - (le nom importe d'ailleurs peu, il a été choisi en fonction de l'occasion du prétexte... le réchauffement climatique)
A présent, en faisant le coup de "Pompidou - Giscard" au niveau de la planète, le "NOM" va pouvoir saigner les Etats du monde entier à sa guise, selon sa propre volonté, sans avoir à rendre de compte à qui que se soit.
Pompidou, ancien fondé de pouvoir d'une très importante banque d'affaires (sic) de Chicago et Giscard, le roi du diamant et "partouzeur" à ses heures dans les forêts du Texas ---- http://www.syti.net/Organisations/Bohemians.html

Les finances de tous les pays sont aujourd'hui maîtrisé techniquement par ce système mafieux dont le sommet de la pyramide apparente est le F.M.I. --- http://www.syti.net/Organisations.html

Nous en connaissons un de leur éminent membre, qui n'est pourtant pas au sommet de la "pyramide", loin s'en faut, il est trop voyant, c'est ce brave "oncle Picsou" le bien nommé, connu officiellement sous le nom civil de Dominique Strauss-Kahn, que le "pauvre peuple" exploité et les biens-pensants autoproclamés "intellectuels" souhaitent installer à la Présidence de la Ripoublique française.
A quand un livre sur la sodomite dans la culture et l'art de gouverner un pays ?


D.S.K.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 02 Déc 2010, 18:02

Lephenix a écrit:

L'unique raison de ce grand-guignolesque battage médiatique et de ce fou-tage de gueule politico-mondialiste était qu'il serve de prétexte pour la création d'un impôt mondial, nouvelle extorsion de fond planétaire servant à assujettir un peu plus les états et en même temps de mettre en place les moyens techniques nécessaires, à savoir que tous les centres fiscaux de tous les pays du monde sont à présent directement reliés à un "Centre",


D.S.K.


En effet la révolution écologique est en réalité une révolution fiscale déguisée par des branchages,verts de préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Dim 05 Déc 2010, 01:27


Le système technique informatique d'un prélèvement automatique au niveau planétaire, sans l'intervention des Etats, est à présent en place grâce à la "taxe carbone".


Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28468
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Dim 05 Déc 2010, 17:24

Je n'ai pas suivi tout le fil mais je regardais ce matin une émission scientifique sur une hypothèse voulant que la Terre aurait connu une glaciation sur toute sa surface il y a 600 millions d'années. On sait que d'autres périodes glaciaires sont arrivées, suivies de réchauffement climatique. Mais sommes-nous en mesure d'empêcher le phénomène de se reproduire ?
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 11 Déc 2010, 17:08

pour rire Smile


si non ...

« » 2010: année la plus chaude au monde depuis 1880

BERLIN – 2010 aura été l’année la plus chaude année dans le monde depuis 1880, a rapporté samedi le quotidien allemand Taggespiegel, citant un responsable du réassureur allemand Munich RE.

C’est au Pakistan, en mai, qu’on a relevé la plus haute température, 53,3 degrés, tandis que les villes de Los Angeles et de Moscou enregistraient des records absolus de chaleur pendant l’été de 45 et 37,8 degrés respectivement, selon Peter Höppe, responsable de la section de recherche sur les risques géographiques de Munich RE, cité par le journal.

(©AFP / 11 décembre 2010 11h00) « »

Je trouve cette désinformation et cette propagande complétement éceurante au vue de ce qui c’est passé réèlement cette année,pour preuve cette série d’événements :

*Vague de froid en Europe de l’Est: Plus de 40 morts
http://www.meteo-world.com/news/index-2901.php



*Une vague de froid va causer une baisse des temperatures en Chine
http://www.chine-informations.com/actualite/une-vague-de-froid-va-causer-une-baisse-des-temperatures-en-chine_25555.html

*Nouvelle vague de froid et neige la semaine prochaine
http://actualite.meteoconsult.fr/actualite/meteo/nouvelle-vague-de-froid-et…_10053_2010-12-10.php



*Importante vague de froid en Amérique du sud : plus de 100 morts dans 7 pays
// http://m-t-o-moussy.over-blog.com/article-importante-vague-de-froid-en-amerique-du-sud-54133091.html

*Vague de froid et de mauvais temps sur l’Europe…
http://fr.euronews.net/2009/07/19/vague-de-froid-et-de-mauvais-temps-sur-l-europe/

*Vague de froid en Scandinavie
http://www.nord-quotidien.info/2009/10/vague-de-froid-en-scandinavie.html

*Etats-Unis: une vague de froid polaire règne sur Miami
http://www.swissinfo.ch/fre/index.html?cid=8011588

*La Chine frappée de plein fouet par une puissante vague de froid
http://french.cri.cn/621/2010/01/04/45s208984.htm

*Météo Tunisie : Vague de froid et de la neige en perspective !
http://www.tuniscope.com/index.php/article/3110/actualites/tunisie/meteo-tunisie-vague-de-froid-de-la-neige-en-perspective-252712

*Le froid tue 500 pingouins
http://www.news24.com/SouthAfrica/News/Cold-kills-500-penguins-20100615

*Froid:700 lamantins sont morts en Floride
http://hisz.rsoe.hu/alertmap/woalert_read.php?glide=CW-20101211-28795-USA

A lire aussi:

*Cassandre prédit qu’il va faire très froid

http://newsoftomorrow.org/spip.php?article8840

De même que je ne vous conseillerez que trop de lire ces différente analyses qui tendent à prouver que nous nous dirigeons vers plus de refoidissement et non l’inverse….!

A vous de croire ou non à la version officielle du soit disant réchauffement climatique et de vous prendre pour des cons par la même occasion!

http://www.pensee-unique.fr/froid.html

Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 11 Déc 2010, 20:56

Les records de chaleur que vous signalez sont-ils vrais oui ou non?
S'ils le sont,pourquoi dire que c'est de la propagande et de la désinformation???
Cette réalité vous gêne-t'elle tant que ça et pourquoi ? Voilà sans doute la vrai question !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 11 Déc 2010, 21:03

Géraud a écrit:
Les records de chaleur que vous signalez sont-ils vrais oui ou non?
S'ils le sont,pourquoi dire que c'est de la propagande et de la désinformation???
Cette réalité vous gêne-t'elle tant que ça et pourquoi ? Voilà sans doute la vrai question !

C'st un record de chaleur depuis ... 1889. Autrement dit, ça arrive !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arc-en-Ciel



Féminin Messages : 3932
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 11 Déc 2010, 22:37

J'avais entendu lors d'une émission, il y a quelques années, par je crois un certain monsieur REEVES, qu'il y avait une amorce d'une inversion des pôles, comme elle aurait existé il y a des millions d'années.??????
Revenir en haut Aller en bas
 
En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» En finir avec les religions -1-
» Pour en finir avec la laïcité
» En finir avec les religions -2-
» Pour en finir avec le carcan du DSM
» En finir avec les boulets et les empoisonneurs - d'Alexandra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: