DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 17 Déc 2009, 12:44

Finalement, tout ce bruit excessif ressemble, structuré cette fois, fait penser aux dires de nos vieux de jadis : "Y a plus de saisons ma bonne dame !".
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 17 Déc 2009, 13:22

a voir comment copenhague est parti, ce pour faire plaisir point. J'ai entendu ahjourdhui dans le journal de euronews il fout proposer ou moins un acoord chifre, n'importe quio pour qu'on ressemble pas tout les diregent pour rien... . L'afrique n'attends plys rien de ce sommet,... il vont faire un cord : on continue de reduitre le co2 de 10% vers 2050n et tout le mondesera content .
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 17 Déc 2009, 13:23

a voir comment copenhague est parti, ce pour faire plaisir point. J'ai entendu ahjourdhui dans le journal de euronews il fout proposer ou moins un acoord chifre, n'importe quio pour qu'on ressemble pas tout les diregent pour rien... . L'afrique n'attends plys rien de ce sommet,... il vont faire un cord : on continue de reduitre le co2 de 10% vers 2050n et tout le mondesera content .
Revenir en haut Aller en bas
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 21 Déc 2009, 01:33

C'est à Munich et non à Copenhague, que nos zélites atrophiés du cerveau auraient dû se réunir : - 33° !
Ambiance assurée pour parler du "réchauffement climatique" ! :mdr:

Rassurez-vous, le seul point qui sera réglé, c'est la mise en place de la taxe "carbone", c'est-à-dire, le premier pas vers une fiscalité apatride mondiale et le fichage systématique anonyme.
:colere:
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 21 Déc 2009, 15:07

J'aime beaucoup le message de Théodéric, il me touche et c'est pour cela que je me permet de répondre à ce sujet.

Personnellement je suis à peut prêt dans le même état d'esprit que votre message, je n'attend rien des hommes et de leur monde, je ne dis pas que j'en suis détaché bien malgré moi, mais plus le temps passe et plus "le monde" me déplore.

Je réalise qu'ici bas, rien n'est parfait et jamais rien ne le sera, selon ma vision et mes valeurs rien ne peut être parfait ici bas, en tout cas pour celui qui aime et écoute la parole de Jésus Christ "le monde" n'est pas beau.

Mais malgré cette effet de désespoir, j'ai en réalité comme beaucoup, beaucoup d'espoir pas en l'homme et sa lâcheté , mais en Jésus Christ. Alors tout ce vent et ce changement ne me font plus peur car ma confiance est en Dieu. ;)

Quand on aime Jésus et quand on a eu une seule fois sont réconfort il est dur de s'en passer. Moi le réchauffement climatique, toute la misère dans le monde et la douleur qui en ressort j'essaye de m'en saisir avec force et courage pour Jésus Christ et le remercier de me donner toujours plus que je n'aurais pu espérer.

cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 01:29

Lephenix a écrit:
...

Rassurez-vous, le seul point qui sera réglé, c'est la mise en place de la taxe "carbone", c'est-à-dire, le premier pas vers une fiscalité apatride mondiale et le fichage systématique anonyme. [/b][/color] :colere:

En tout cas , je constate qu'en Belgique , il n'est plus possible de verser de l'argent sur un compte courant de la Banque de la Poste si l'on n'en est pas titulaire ou agréé pour le versement . Le principe essentiel du code civil ( le don ne peut pas être interdit s'il est accepté par le bénéficiaire ) est ouvertement bafoué .
Pour ce qui est de Copenhague , les plus lucides admettent que c'est un échec presque complet . Le résultat le plus évident est la fin du poids politique de l'Europe .
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 09:17

"Nous imposerons un gouvernement mondial"
telle a été l'affirmation de Ban Ki Moon à l'issue du sommet de Copenhague. Il s'agit bien d'obtenir une structure supranationale qui coiffe les souveraineté nationale. tout s'organise dans ce sens. la doxa veut nous y faire aller. le nouveau président d l'UE Herman Van Rompuy en début du mois a aussi affirmé que le sommet de Copenhague devait constituer " la première étape de la mise en place d'un gouverbement mondial de notre planète." Les élites transnationales en rêvent tous. Mais comme l'a montré la Suisse les peuples sont de loin pas prêt à suivre le plan de marche de leurs élites intellectuelles. ils veulent conserver la maîtrise de leur destin. ce qui témoigne une fois de plus de la nature ultimement totalitaire de la philosophie humaniste.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 10:02

julieng a écrit:
"Nous imposerons un gouvernement mondial"
telle a été l'affirmation de Ban Ki Moon à l'issue du sommet de Copenhague. Il s'agit bien d'obtenir une structure supranationale qui coiffe les souveraineté nationale. tout s'organise dans ce sens. la doxa veut nous y faire aller. le nouveau président d l'UE Herman Van Rompuy en début du mois a aussi affirmé que le sommet de Copenhague devait constituer " la première étape de la mise en place d'un gouverbement mondial de notre planète." Les élites transnationales en rêvent tous. Mais comme l'a montré la Suisse les peuples sont de loin pas prêt à suivre le plan de marche de leurs élites intellectuelles. ils veulent conserver la maîtrise de leur destin. ce qui témoigne une fois de plus de la nature ultimement totalitaire de la philosophie humaniste.

le nouvel ordre mondial est deja en place et depuis bien long temps tout depends ce qui est pour toi le N.O.M?
tu crois que l'UE ce quoi?( exactement la meme chose que le bloc urss il y a 20 ans..) le bloc nord americain est deja presque en place colombie est prise le canada n'aura pas le choix..

Van rampoy il etait envité chez bilderberg pourquoi deux jours avant son nomination?
Tout l'equipe d'Obama ne sont que des banquers...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 10:11

julieng a écrit:
"Nous imposerons un gouvernement mondial"
telle a été l'affirmation de Ban Ki Moon à l'issue du sommet de Copenhague. Il s'agit bien d'obtenir une structure supranationale qui coiffe les souveraineté nationale. tout s'organise dans ce sens. la doxa veut nous y faire aller. le nouveau président d l'UE Herman Van Rompuy en début du mois a aussi affirmé que le sommet de Copenhague devait constituer " la première étape de la mise en place d'un gouverbement mondial de notre planète." Les élites transnationales en rêvent tous. Mais comme l'a montré la Suisse les peuples sont de loin pas prêt à suivre le plan de marche de leurs élites intellectuelles. ils veulent conserver la maîtrise de leur destin. ce qui témoigne une fois de plus de la nature ultimement totalitaire de la philosophie humaniste.

Il est impossible qu'arrive à notre époque un gouvernement mondial. Demandez leur avis sur ce point à la Chine, à l'Inde, à la Russie, aux pays musulmans. Mr.Red

Ce rêve Occidental se fera sans doute un jour. Mais, pour le moment, on ne peut créer que des instituts mondiaux style OMC, OMS, ONU etc. qui sont bien modestes.

Pour que cela arrive, il faut
- Soit du temps et une forte homogénéisation des mentalités mondiales autour de l'humanisme sans Dieu.
- Soit une catastrophe traumatisante style attentat nucléaire terroriste.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Un peu de recul face au réchauffement   Mar 22 Déc 2009, 10:15

En quelques mots seulement. Revoici la célèbre courbe en forme de crosse de hockey que l'on doit à Michael Mann et son équipe. Elle a beaucoup servi et sert encore à "montrer" le réchauffement global anthropique (dû aux activités humaines).



Cette courbe est fausse. Elle a été réfutée de manière solide, par des articles parus dans les revues scientifiques. Peu importe. Regardons, pour prendre du recul, ce que nous disent les forages glaciaires, d'abord ceux du Groenland, puis sur une dernière figure le plus connu, celui de Vostok en Antarctique, pour encore plus de recul.
Sur chacun de ces graphiques, la crosse de hockey (Hockey Stick) est reportée, afin de bien prendre conscience de la valeur du réchauffement récent, qu'on nous dit être particulièrement important et inquiétant aux hautes latitudes. La fin de la courbe est composée de données issues de mesures instrumentales directes, et non des carottages glaciaires.



- Le premier graphique nous montre l'évolution de la température au centre du Groenland depuis l'an 1400, soit 600 ans. La crosse de hockey est en conformité avec ce graphique.

- Ce deuxième graphique nous fait prendre du recul sur 1200 ans, jusqu'à l'an 800. On y voit clairement apparaître la période chaude centrée autour de l'An Mil. La courbe de M. Mann et son équipe reflète pour le moins très mal cette période, qui, nous l'avons vu dans le précédent article, est un épisode climatique de portée mondiale, contrairement à ce qu'on entend parfois de la bouche de certains scientifiques. On peut constaté qu'au centre du Groenland, comme en d'autre lieux, il faisait alors plus chaud que maintenant.

- Nous remontons maintenant jusqu'à 3000 ans avant Jésus-Christ, il y a 5000 ans ! Force est de constater que la situation sans précédent actuelle est un peu malmenée par ce que révèle le passé. L'Optimum Médiéval est bien visible, de même que les périodes froides le suivant (Petit Âge Glaciaire) ou le précédent (haut Moyen Âge). Mais aussi un très longue période plus chaude que notre présent, toute l'Antiquité, jusqu'à l'Antiquité tardive. Les périodes froides de cette époque étaient comparables à notre épisode chaud actuel et les décennies ou siècles de chaleur bien au-dessus des valeurs que nous rencontrons désormais.

- 12 000 ans de reconstitution. Toute la période holocène, c'est à dire depuis la fin de la dernière période glaciaire. On voit que les variations sont la règle, la "chaleur" aussi, puisque la presque totalité de cette période a connu des températures plus élevées que celles que l'on rencontre aujourd'hui.

- Un petit peu plus de recul pour avoir une échelle un peu différente, (cf. les températures à gauche) afin de voir la fin de la dernière glaciation. L'augmentation de température de ces dernières décennies devient encore plus insignifiante présentée ainsi. L'Optimum Holocène, les tous premiers millénaires après la fin de la remontée des températures, est visible. Période chaude et faste : c'était l'époque du Sahara "vert".

- Très grand saut dans le temps, jusqu'à - 50 000 ans ! La dernière glaciation est bien visible, avec de fortes variations thermiques, mais surtout des températures nettement plus froides.

- Un dernier graphique pour remonter jusqu'à - 400 000 ans. Seules les glaces de l'Antarctiques permettent de remonter aussi loin. On peut ainsi voir l'alternance des périodes glaciaires, les longues périodes froides, et les interglaciaires, les courts pics de chaleur, dont le notre, le dernier, à droite, pas le plus chaud, mais exceptionnellement long, comme on le voit...

... Alors, comme certains disent aux États-Unis, Be safe, enjoy the interglacial and stay skeptical !!!


Encore des doutes???
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 10:16

Arnaud Dumouch a écrit:
julieng a écrit:
"Nous imposerons un gouvernement mondial"
telle a été l'affirmation de Ban Ki Moon à l'issue du sommet de Copenhague. Il s'agit bien d'obtenir une structure supranationale qui coiffe les souveraineté nationale. tout s'organise dans ce sens. la doxa veut nous y faire aller. le nouveau président d l'UE Herman Van Rompuy en début du mois a aussi affirmé que le sommet de Copenhague devait constituer " la première étape de la mise en place d'un gouverbement mondial de notre planète." Les élites transnationales en rêvent tous. Mais comme l'a montré la Suisse les peuples sont de loin pas prêt à suivre le plan de marche de leurs élites intellectuelles. ils veulent conserver la maîtrise de leur destin. ce qui témoigne une fois de plus de la nature ultimement totalitaire de la philosophie humaniste.

Il est impossible qu'arrive à notre époque un gouvernement mondial. Demandez leur avis sur ce point à la Chine, à l'Inde, à la Russie, aux pays musulmans. Mr.Red

Ce rêve Occidental se fera sans doute un jour. Mais, pour le moment, on ne peut créer que des instituts mondiaux style OMC, OMS, ONU etc. qui sont bien modestes.

Pour que cela arrive, il faut
- Soit du temps et une forte homogénéisation des mentalités mondiales autour de l'humanisme sans Dieu.
- Soit une catastrophe traumatisante style attentat nucléaire terroriste.

Oui et heureusement qu'il y a la Chine et la Russie.
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 10:41

je suis assez d'accord avec vous Arnaud. Mais si cela ne peut se produire pour l'instant certains travaillent à cette homogénisation des consciences dont vous parlez, notamment tous les médias alignés. c'est pourquoi notre devoir est d'y résister, car c'est aussi cette résistance qui empêche actuellement ce fascisme mondialisé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: L’Europe bat des records historiques de froid !!! ou est donc passé le réchauffement climatique qui menace la planète???   Mar 22 Déc 2009, 15:25

Les villes europeenes frappées par une vague exceptionnelle de froid !

Les habitants de Moscou ont vu le thermomètre faire un plongeon en quelques jours. Il y a deux semaines, les météorologues russes s’alarmaient des températures exceptionnellement élevées. A présent, ce sont presque des records de froid qui sont en train d‘être battus. “Ce genre de temps ne me déplaît pas”, raconte une Moscovite, qui s‘étonne quand même du contraste avec la douceur relative qui prévalait il y a à peine quelques semaines. Traditionnellement, à cette période de l’année, les thermomètres affichent -2 ou -3 degrés celcius à Moscou. Là, le thermomètre flirte avec les -20 degrés.

Cet air froid venu de Sibérie se fait sentir en Europe centrale, avec d’importantes chutes de neige comme à Belgrade en Serbie. Cela complique fortement les conditions de circulation.

Météo hivernale aussi plus à l’ouest, en Allemagne, en Grande-Bretagne, et en France où plusieurs départements ont renforcées les mesures d’accueil des sans-abri face à la vague de froid.

L’Espagne et le Portugal sont également confrontés depuis ce lundi à des chutes de neige. Plusieurs routes ont été coupées à la circulation. Sur les îles des Baléares, on annonce une mer très agitée.

Source: Euronews

-33,6 degrés en Allemagne

Le thermomètre a affiché jusqu’à -33,6 degrés dans la nuit en Allemagne, provoquant deux accidents de la route mortels liés au verglas, selon les informations des services de métérologie et des polices locales.

La vague de froid a atteint un pic samedi en Allemagne avec des températures qui oscillaient dans la journée autour de -10°C dans la plupart des grandes villes du pays. Il faisait ainsi -11°C à Berlin tout comme à Munich (sud) ou Rostock (nord), -14°C à Leipzig (est), Hanovre (nord), Stuttgart (sud-ouest) et Nuremberg (sud), mais aussi -12°C à Francfort et à Cologne (ouest).

Source: Le Figaro

Record de froid en Lorraine:La Lorraine a eu aussi froid voir plus qu’en 1946 !

Il a fait très froid en Lorraine dans la nuit de samedi à dimanche. Du jamais vu depuis 1946 à Metz. Mais c’est à Sarrebourg qu’on a le plus grelotté avec un thermomètre qui affichait - 24 °C.

L’épisode de froid et de neige qui s’est abattu sur la région a donné un manteau blanc uniforme sur toute la Lorraine et des températures très froides, dans la nuit de vendredi à samedi, et surtout dans celle de samedi à dimanche. Les valeurs mesurées ont flirté avec - 20 °C, voire parfois en dessous, ce qu’on n’avait pas vu depuis fort longtemps en Lorraine.

Météo France a relevé - 18 °C à Phalsbourg, - 18,5 °C à Nitting, - 19,1 °C à Laquenexy, - 19,2 °C à Kappelkinger, -20,7 °C à Lesse et même - 24 °C dans la région de Sarrebourg !

«A Metz et à Nancy, les stations de mesures étant très proches de l’îlot de chaleur de la ville, les valeurs sont moins basses et l’on n’a ” que ” - 15,6° C à Nancy et - 15,9 °C à Metz. Pour Metz, nous battons coup sur coup deux records de froid : d’abord le 19 décembre avec - 13,4° C (précédent record - 12,5 °C en 1946) puis le 20 décembre avec - 15,9 °C (précédent record - 13,6 °C également en 1946). On notera également qu’à Metz, il s’agit de la cinquième valeur la plus froide mesurée en décembre pour la longue série des 90 dernières années, les températures les plus basses étant de - 16 °C en décembre 1931, - 17 °C en 1973, - 20 °C en 1942 et - 22 °C en 1939… », indique Bruno Rossignol de Météo-France.

Les températures relevées dans la nuit du vendredi 18 au samedi 19 décembre et celle du samedi 19 au dimanche 20 décembre en Lorraine ont flirté avec les -20°C .

Les valeurs mesurées allaient de -18°C pour la ville de Phalsbourg, jusqu’à -24°C pour la région de Sarrebourg.

Bien que dans les grandes villes telles que Metz et Nancy les températures aient été moins basses, elles furent tout de même de l’ordre de -15,9°C et -15,6°C.

Pour la ville de Metz, le thermomètre n’était pas descendu aussi bas depuis 1985, date à laquelle il affichait -17,1°C au matin du 9 janvier.

Source: Republicain Lorrain

Records de froid en Suisse

De nombreux endroits de Suisse ont connu dimanche leur nuit de décembre la plus froide depuis de longues années. Un nouveau record pour l’hiver en cours a été enregistré à La Brévine, surnommée la “Sibérie de la Suisse” (canton de Neuchâtel), où il a fait -34,2 degrés. Soit la valeur la plus basse pour un mois de décembre depuis 2001, selon Daniel Gerstgrasser de MétéoSuisse.

A La Brévine, le mercure avait indiqué -37,8 degrés en décembre 2001. L’endroit conserve à ce jour le record absolu: moins 41,8 degrés, enregistrés le 12 janvier 1987.

Sur le Plateau, plusieurs endroits ont connu, dans la nuit de samedi à dimanche, les températures les plus glaciales depuis des décennies, voire depuis le début des mesures. Ainsi, le thermomètre affichait -19,1 degrés à Mathod près d’Yverdon (Vaud), où il n’avait pas fait aussi froid depuis 1992. Avec -16 degrés, Bâle a connu sa nuit de décembre la plus froide depuis 1964. Il a fait pratiquement la même température à Lucerne, ce qui ne s’était pas vu depuis 1931.

Source: La Presse Canadienne

BOURGOGNE : 88 ans qu’il n’avait pas fait aussi froid en Côte-d’Or et 63 ans en Saône-et-Loire

La nuit du samedi 19 au 20 décembre 2009 est entrée dans l’histoire avec des températures polaires en Bourgogne.

Dès samedi soir «creusot-infos» l’avait laissé entendre et les relevés de ses internautes (voir notre permier article), la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre s’annonçait comme la plus froide de l’année, avec des perspectives de records historiques.

Effectivement, on peut parler de records historiques pour la Saône-et-Loire et pour la Côte-d’Or au regard températures enregistrés, sous abri, par Météo France.

Ainsi, pour le département de Saône-et-Loire, on a enregistré -19°2 à Sennecey-le-Grand, -19°1 à Jalogny près de Cluny, -18°3 à Autun, -17°6 à Chalon-sur-Saône, -16°7 à Torcy et -14°1 à Mâcon. Pour la ville Préfecture de Saône-et-Loire cela faisait 63 ans qu’une température aussi basse n’avait pas été enregistrée, puisqu’il faut remonter au 20 décembre 1946, pour trouver la température la plus basse… Elle avait été de -10°4. Pour un mois de Décembre, Météo France n’avait encore jamais enregistré de températures aussi basses… Les -19-2 enregistrés à Sennecey-le-Grand sont en effet à mettre en rapport avec les -16° enregistrés en 1962 et en 2005.
Pour le département de Côte-d’Or ce sont des températures là aussi polaires qui ont été enregistrés en milieu de nuit, avec un record à -23°5 à Thil-Chatel ! Météo France a également enregistré -20°6 à Chatillon-sur-Seine et -18°7 à Dijon. Et c’est le record de froid qui a été battu dans la ville Préfecture de Côte-d’or et de Bourgogne, puisque Météo France a seulement la trace d’une température de -13°8 en 1946, en sachant que les premiers enregistrements remontent à l’année 1921.

Dans l’Yonne, on a enregistré -19° à Chablis, -17° à Tonnerre. Dans le département de la Nièvre, on a enregistré -14°5 à Prémery et -13°2 à Dun-les-Places.

Source: Le Creusot Infos
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 15:26

joker911 a écrit:
En quelques mots seulement. Revoici la célèbre courbe en forme de crosse de hockey que l'on doit à Michael Mann et son équipe. Elle a beaucoup servi et sert encore à "montrer" le réchauffement global anthropique (dû aux activités humaines).



Cette courbe est fausse. Elle a été réfutée de manière solide, par des articles parus dans les revues scientifiques. Peu importe. Regardons, pour prendre du recul, ce que nous disent les forages glaciaires, d'abord ceux du Groenland, puis sur une dernière figure le plus connu, celui de Vostok en Antarctique, pour encore plus de recul.
Sur chacun de ces graphiques, la crosse de hockey (Hockey Stick) est reportée, afin de bien prendre conscience de la valeur du réchauffement récent, qu'on nous dit être particulièrement important et inquiétant aux hautes latitudes. La fin de la courbe est composée de données issues de mesures instrumentales directes, et non des carottages glaciaires.



- Le premier graphique nous montre l'évolution de la température au centre du Groenland depuis l'an 1400, soit 600 ans. La crosse de hockey est en conformité avec ce graphique.

- Ce deuxième graphique nous fait prendre du recul sur 1200 ans, jusqu'à l'an 800. On y voit clairement apparaître la période chaude centrée autour de l'An Mil. La courbe de M. Mann et son équipe reflète pour le moins très mal cette période, qui, nous l'avons vu dans le précédent article, est un épisode climatique de portée mondiale, contrairement à ce qu'on entend parfois de la bouche de certains scientifiques. On peut constaté qu'au centre du Groenland, comme en d'autre lieux, il faisait alors plus chaud que maintenant.

- Nous remontons maintenant jusqu'à 3000 ans avant Jésus-Christ, il y a 5000 ans ! Force est de constater que la situation sans précédent actuelle est un peu malmenée par ce que révèle le passé. L'Optimum Médiéval est bien visible, de même que les périodes froides le suivant (Petit Âge Glaciaire) ou le précédent (haut Moyen Âge). Mais aussi un très longue période plus chaude que notre présent, toute l'Antiquité, jusqu'à l'Antiquité tardive. Les périodes froides de cette époque étaient comparables à notre épisode chaud actuel et les décennies ou siècles de chaleur bien au-dessus des valeurs que nous rencontrons désormais.

- 12 000 ans de reconstitution. Toute la période holocène, c'est à dire depuis la fin de la dernière période glaciaire. On voit que les variations sont la règle, la "chaleur" aussi, puisque la presque totalité de cette période a connu des températures plus élevées que celles que l'on rencontre aujourd'hui.

- Un petit peu plus de recul pour avoir une échelle un peu différente, (cf. les températures à gauche) afin de voir la fin de la dernière glaciation. L'augmentation de température de ces dernières décennies devient encore plus insignifiante présentée ainsi. L'Optimum Holocène, les tous premiers millénaires après la fin de la remontée des températures, est visible. Période chaude et faste : c'était l'époque du Sahara "vert".

- Très grand saut dans le temps, jusqu'à - 50 000 ans ! La dernière glaciation est bien visible, avec de fortes variations thermiques, mais surtout des températures nettement plus froides.

- Un dernier graphique pour remonter jusqu'à - 400 000 ans. Seules les glaces de l'Antarctiques permettent de remonter aussi loin. On peut ainsi voir l'alternance des périodes glaciaires, les longues périodes froides, et les interglaciaires, les courts pics de chaleur, dont le notre, le dernier, à droite, pas le plus chaud, mais exceptionnellement long, comme on le voit...

... Alors, comme certains disent aux États-Unis, Be safe, enjoy the interglacial and stay skeptical !!!


Encore des doutes???

Merci Joker pour ces documents très intéressants.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 15:42

Bon, ma question est : est-ce toujours intéressant de se reconvertir dans la vente de glaces et de sorbets dans les années qui viennent ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 22 Déc 2009, 15:43

Very Happy

Il parait que certain achètent des terrain en Sibérie ... pour leur future plantation de vignes ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 11:13

Lephenix a écrit:
C'est à Munich et non à Copenhague, que nos zélites atrophiés du cerveau auraient dû se réunir : - 33° !
Ambiance assurée pour parler du "réchauffement climatique" ! :mdr:

Rassurez-vous, le seul point qui sera réglé, c'est la mise en place de la taxe "carbone", c'est-à-dire, le premier pas vers une fiscalité apatride mondiale et le fichage systématique anonyme.
:colere:
C'est qui qu'a raison ? Désolé de casser "l'optimisme" de certains, mais pratiquement tous les pays du monde, y compris la Chine, sont "occidentalisés", c'est-à-dire gangrénés par l'action du N.O.M.
Il reste ça et là quelques poches de résistance, facile à identifier : on les accuse de tous les maux !
Mais, comme dit "julieng", ça n'est pas une raison pour baisser les bras.
Je peux affirmer qu'en France TOUS LES DEPUTES ET SENATEURS, SANS EXCEPTIONS AUCUNE ont prêté allégeance au N.O.M. !!!
Tirez-en les conséquences que vous voudrez !
Il en va de même, cela est évident, de tout membre du gouvernement. IL n'y a pas grande difficulté à contrôler ces individus puisqu'ils sont sélectionnés pour leur vénalité exacerbée et leur niveau intellectuel le plus restreint possible. (demandez à "julieng" il vous expliquera).
Quant à la populace veule et vénale, elle s'auto-psycho-hypnotise d'elle même par lâcheté.
Les hommes et les femmes de ce pays ont perdu, ou plutôt ont vendu leur âme.
Ils ont en même perdu la raison la plus grossière. La "déesse raison" de 1789, apparait pour ce qu'elle est vraiment : une sale prostituée vérolée et contaminante...
Et les décisions politiques délirantes qui vont nous être dévoilées sous peu vont prouver, pour celles et ceux qui ont encore conservés quelques illusions, que ce n'est pas dans la nature humaine de l'homme que réside l'espoir...
flower


Dernière édition par Lephenix le Mer 30 Déc 2009, 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 11:20

Vaste Komplot ! Mr.Red

Heureusement Lephenix et Julieng veillent ! :sage:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 11:52

Arnaud Dumouch a écrit:
Vaste Komplot ! Mr.Red

Heureusement Lephenix et Julieng veillent ! :sage:
Egal tel qu'en vous même cher "Arnaud".
Ce qui est bien avec vous, c'est que, sur votre propre site, vous ne faites que confirmer, et cela devient de plus en plus criant, que mes affirmations s'avèrent exactes. Very Happy
Vous êtes un peu l'archétype de cette "myopie intellectuelle" active (il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir), au point qu'il me paraît légitime de me poser la question suivante : votre site n'a-t-il pas été créé à des fins de propagande, ou même, de découvrir quelques poches de résistances ?
affraid
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 13:56

Lephenix a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Vaste Komplot ! Mr.Red

Heureusement Lephenix et Julieng veillent ! :sage:
Egal tel qu'en vous même cher "Arnaud".
Ce qui est bien avec vous, c'est que, sur votre propre site, vous ne faites que confirmer, et cela devient de plus en plus criant, que mes affirmations s'avèrent exactes. Very Happy
Vous êtes un peu l'archétype de cette "myopie intellectuelle" active (il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir), au point qu'il me paraît légitime de me poser la question suivante : votre site n'a-t-il pas été créé à des fins de propagande, ou même, de découvrir quelques poches de résistances ?
affraid

Arnaud fait partie du complot avec les illuminati et les juifs Rotschild ? Vous êtes complètement parano et insultant, alors qu'Arnaud vous accueille sur ce forum. Vos messages sont insupportables. A sa place, j'étudierais les moyens de porter plainte contre vous pour diffamation et incitation à la haine. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 16:58

Thumright

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 21:40

non Arnaud ne poursuit pas ce genre de but, Lephenix, il est parfaitement sincère. Il est tout simplement aveuglé par les idées maçonniques qui depuis 2 siècles tapissent le fond de la conscience occidentale et instrumentalisent l'histoire pour en proposer une version officielle à des années lumière, naturellement, de la réalité. notre époque merveilleuse permet désormais de nous rendre compte de la finalité ultime de cette idéologie, de son objectif: le mondialisme, la république universelle. pour y parvenir il aura fallu procéder à la refonte totale des valeurs, refonte rendue possible par la réécriture de l'histoire. Cela nécessite de passer sous silence des tombereaux de faits et de diaboliser ceux qui les révèlent. Cela exige une presse aux ordres, totalement intégrée aux intérêts idéologiques et financiers des promoteurs de la République universelle.

voici une liste de faits historiques que vous ne trouverez que difficilement dans les livres d'histoire officielle ou dans les médias.

Peu après le 11 septembre on compara immédiatement cet événement à l'attaque de Pearl Harbourg. on ne croyait pas si bien dire. en effet on sait aujourd'hui, malgré le silence médiatique, que le président Roosevelt était parfaitement au courant de la préparation de l'attaque japonaise. elle faisait suite au blocus économique imposé au Japon par les USA du fait de la concurrence de l'économie nippone aux intérêts yankees. c'est ce que révèle dans ses mémoires Henry L. Stimson ministre de la guerre aux USA de 40 à 45. Roosvelt était au courant de la préparation de l'attaque japonaise qu'il laissa faire après l'avoir provoquée par son blocus écnomique et son refus de toute discussion. il a ainsi laissé massacrer des milliers de marins et leurs familles en parfaite connaisse de cause pour parvenir à ses fins.
l'histoire regorge de ces provocations des uSa dans leur marche vers la domination mondiale.
- en 1898, le 15 février, les usa sabotèrent le vieux croiseur us Maine dans la baie de la Havanne, pour l'imputer aux Espagnols, prétexte au déclanchement de la guerre contre l'Espagne, nécessaire à leur éviction de Cuba et des Philippines.
- Provocation aussi l’utilisation de paquebots us, neutres, transportant des passagers civils, mais aussi du matériel de guerre pour l’Angleterre, ce qui ne pouvait que créer leur torpillage par les U boots allemands. Torpillage nécessaire au conditionnement de l’opinion publique en vue de leur entrée en guerre. ( le Lusitania le 7 mai 1915 provoqua une émotion énomrme, prétexte à l’entrée en guerre des US, comme l’a révélé henry Barnes)
- Plus près de nous, la guerre du Golf de 1990 fut une opération qui entraîna la mort de centaine de milliers d’Irakiens. Or les USA créèrent les conditions objectives de la guerre. Allant jusqu’à promettre à Sadam Hussein que s’il voulait récupérer la province du Koweit ( le foreign office britannique après la défaite de l’empire ottoman en 18 procéda au redécoupage de cette région en veillant à priver l’Irak de cette province selon le bon vielle adage : séparer pour mieux régner. Ce fut toujours perçu comme une injustice aussi provocatrice que le traité de Versailles), après la guerre contre l’Iran que l’Irak mena en allié des USA, les USA n’y feraient aucune objection. Ce fut la réponse que donna l’ambassadrice us à Bagdad , Miss April Glaspie, le 25 juillet 1990. A sadam Hussein qui lui demanda quelle serait la position des USA s’il voulait récupérer le Koweil elle lui répondit que « les USA n’interviendraient pas dans cette affaire intérieure… »

Ouvrez les yeux, lisez, informez-vous, instruisez-vous… il suffit de faire quelques efforts, d’avoir l’audace de regarder ailleurs que là où l’on veut que vous regardiez pour comprendre. Les projets des promoteurs de la République universelle sont à la portée de tous. Il suffit de lire les productions des Think tank les plus importants, des rapports des différents instances de l’ONU ( Unesco, Pnud…) tout est écrit noir sur blanc.

Gloire au Christ-roi, vive la pensée non embrigadée !
bonne année 2010 à tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 23:01

[quote]
julieng a écrit:
non Arnaud ne poursuit pas ce genre de but, Lephenix, il est parfaitement sincère. Il est tout simplement aveuglé par les idées maçonniques qui depuis 2 siècles tapissent le fond de la conscience occidentale et instrumentalisent l'histoire pour en proposer une version officielle à des années lumière, naturellement, de la réalité. notre époque merveilleuse permet désormais de nous rendre compte de la finalité ultime de cette idéologie, de son objectif: le mondialisme, la république universelle. pour y parvenir il aura fallu procéder à la refonte totale des valeurs, refonte rendue possible par la réécriture de l'histoire. Cela nécessite de passer sous silence des tombereaux de faits et de diaboliser ceux qui les révèlent. Cela exige une presse aux ordres, totalement intégrée aux intérêts idéologiques et financiers des promoteurs de la République universelle.

Bon Julieng, sur un autre fil, un internaute pense que la terre a 6000 ans et dénonce le complot scientiste qui invente ses 4,5 milliards d'années. Vous nous aviez annoncé pour octobre la fin du système capitaliste et l'écroulement total de ce système de choses !

Ici, vous luttez contre un autre complot fait d'illuminatis et de N.O.M.

Sur un autre fil, quelqu'un dénonce les ET. Il s'appelle frère Claude.

Sur un quatrième, la fin du monde est annoncée, avec l'appuie de multiples mystiques, pour 2009.



Est-ce que ce forum va devenir le champ d'action de tout ce qu'il y a de planant et de gélatineux en ce monde cruel ?

On peut pas tout simplement rester REALISTE ET CATHOLIQUE ! cheers

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 23:19

Citation :
Vous nous aviez annoncé pour octobre la fin du système capitaliste et l'écroulement total de ce système de choses !

il est patent pour toute personne qui lit autre chose que la pravda (système médiatique global) que l'économie capitaliste dérégulée est à l'agonie. Le complexe financier parvient à maintenir le système artificiellement en vie, sous perfusion constante, mais à moins d'une bonne grosse guerre ( contre l'Iran, y semblerait décidément que l'Iran soit le régime le plus abominable de la terre, le pouvoir y exerce une répression tellement dégueulasse qu'il y a vraiment urgence à faire la peau à ses dégueulasses, les violences qu'ils exercent sont un crime contre l'humanité toute entière, même les Honduriens peuvent en témoigner) vous pourrez respirer à plein naseau l'odeur de la charogne...

et quid de Roosvelt, du Lusitania et de la délicieuse Miss April Glaspie?

que des délires de complotistes naturellement!

ô vanité des vanités! ô néant!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 30 Déc 2009, 23:43

Mais oui, Julieng ! tout s'est écroulé en octobre. Et on va avoir une bonne grosse guerre contre l'Iran afin de cacher cet écroulement.

Vous êtes le visionnaire de ce site ! Mr.Red

Merci pour viotre présence lucide ! :foot:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 31 Déc 2009, 01:06

Kafir a écrit:
Lephenix a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Vaste Komplot ! Mr.Red

Heureusement Lephenix et Julieng veillent ! :sage:
Egal tel qu'en vous même cher "Arnaud".
Ce qui est bien avec vous, c'est que, sur votre propre site, vous ne faites que confirmer, et cela devient de plus en plus criant, que mes affirmations s'avèrent exactes. Very Happy
Vous êtes un peu l'archétype de cette "myopie intellectuelle" active (il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir), au point qu'il me paraît légitime de me poser la question suivante : votre site n'a-t-il pas été créé à des fins de propagande, ou même, de découvrir quelques poches de résistances ?
affraid

Arnaud fait partie du complot avec les illuminati et les juifs Rotschild ? Vous êtes complètement parano et insultant, alors qu'Arnaud vous accueille sur ce forum. Vos messages sont insupportables. A sa place, j'étudierais les moyens de porter plainte contre vous pour diffamation et incitation à la haine. Idea

Vous inversez les rôles "Kafir", quand on veut jouer au procureur, il faut être un peu plus rigoureux dans vos propos ! Là, c'est clair, vous ne faites pas le poids, car, pour l'instant, la diffamation et l'incitation à la haine est nettement de votre fait ... et l'on peut relever que ça n'est pas la première fois que vous tenez des propos indécents et pitoyables à mon encontre ... alors que personne ne vous demande rien ...! I don't want that
Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 31 Déc 2009, 09:59

Citation :
Vous êtes le visionnaire de ce site !

Merci pour viotre présence lucide !


merci Arnaud, mais vous savez je n'ai aucun mérité, l'agenda est écrit noir sur blanc, accessible à qui veut se donner la peine de lire, à qui veut ne pas être une docile victime de la lobotomie en cours depuis deux siècles.



et quid de Rooslvelt, du Lusitania et de la délicieuse Miss April Glaspie?


les exemples où les USA ( mais pas seulement eux) ont organisé le massacre de civils pour satisfaire leurs objectifs de domination sont tellement nombreux...en soi le massacre du 11 septembre n'a augmenté que de du volume d'une petite goute l'océan de sang issu des massacres organisés par les USA nécessaires à la réalisation de leur glorieux destin messianique: l'avènement de la république universelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 31 Déc 2009, 11:28

Laughing Cher Julieng, vous êtes incurable. Votre paranoïa vous fait croire que les tentatives ratées d'Hitler et de Staline (tentatives pour faire passer comme des attaques de l'ennemi des massacres venant d'eux) sont possible dans une démocratie ouverte à la Presse libre et différenciée. Du coup, Obama lui-même (pourtant opposé à G. Bush) devient un membre actif du complot. Vous devrez vraiment vivre de plus en plus seul dans votre délire derrière vos volets clos. !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 31 Déc 2009, 16:28

donc Rooslvelt n'était pas du tout au courant de l'attaque de Pearl Harbourg, donc la délicieuse Miss April Glaspie n'a jamais dit à sadam que "que « les USA n’interviendraient pas dans cette affaire intérieure… »", donc Chruchill n'avait pas des arrières pensées quand il donna l'ordre de supprimer l'escorte du Lusitania alors qu'il savait pertinemment que les Allemands étaient au courant que les paquebots us transportaient du matériel civil et du matériel de guerre ?

rien de tout cela n'est vrai, ce n'est que du jus de complotiste pour Arnaud. c'est pas possible puisque la presse est libre et qu'elle n'en parle pas....ah,ah,ah. a mon pauvre vieux que vous êtes drôle. vous allez bientôt me dire que la presse informe. o le merveilleux sketch que l'on pourrait tirer de ce thème.

je sens qu'on va bien se marrer tous les deux cette année.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 31 Déc 2009, 16:35

[quote]
julieng a écrit:
donc Rooslvelt n'était pas du tout au courant de l'attaque de Pearl Harbourg,

C'est évident. Les USA se doutaient bien que la guerre approchait. Mais ce grand pays, jamais attaqué sur son territoire, DORMAIT.

L'attaque les a surpris. Vous cherchez un COMPLOT DE ROOSEVELT alors que, une fois de plus, l'inattention et l'imprévoyance suffisent à expliquer les choses.



Citation :

donc la délicieuse Miss April Glaspie n'a jamais dit à sadam que "que « les USA n’interviendraient pas dans cette affaire intérieure… »",


Pourquoi y voir un complot ? Saddam a eu le temps de revenir en arrière. Il a été averti durant 4 moins avant l'attaque en acte que l'ambassadrice n'avait engagé qu'elle-même.





Citation :
rien de tout cela n'est vrai, ce n'est que du jus de complotiste pour Arnaud.


Parmi les milliers de complots que votre paranoïa ellabore partout, il doit bien y en avoir quelques uns de vrais. L'essentiel est qu'un complot ne peut marcher s'il engage plus de trois ou 4 personnes. Quant au Lusitania, comme tous les paquebots US, ils n'avaient aucune escorte. Seul votre imaginaire croit l'inverse. Les USA n'étaient pas en guerre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Ven 01 Jan 2010, 10:22

Citation :
. L'attaque les a surpris. Vous cherchez un COMPLOT DE ROOSEVELT alors que, une fois de plus, l'inattention et l'imprévoyance suffisent à expliquer les choses.

vous avez votre version, naturellement totalement angélique des choses, aux antipodes de ce qu'explique Henry L.Stimson ministre de la geurre des uSA entre 40 et 45. Stimson, explique que, le 25 novembre 1941, le cabinet de guerre de Roosevelt s’est réuni pour discuter de la manière dont il fallait « laisser le Japon tirer en premier ».

Citation :
Pourquoi y voir un complot ? Saddam a eu le temps de revenir en arrière. Il a été averti durant 4 moins avant l'attaque en acte que l'ambassadrice n'avait engagé qu'elle-même.

quand Sadam est tombé dans le piège US il aurait pu faire marche arrière en théorie. Mais dans les faits que s'est-il produit.?les USA et toute la machine de propagande médiatique était lancé, présentant les Irakiens qui s'étaient faits saignés en Iran pour les intérêts occidentaux comme des barbares sanguinaires. vous vous souvenez de l'histoire des couveuses débranchées. de cette infirmière ruisselante de larmes sur toutes les chaînes de Tv. c'était la fille de l'ambassadeur du Koweit à Washongton. ce médiasmensonge a été frabiqué par la société us en public relation Hill and Knowlton, deux sénateurs us organisèrent la mise en scène. L'un d'eux, Tom Lantos, s'est distingué quelques années plus tard dans une autre campagne de la cia lançant de grandes campagnes de témoignages et informations bidons aux côtés de mouvements terroristes albanais dans le but de faire éclater la Yougoslavie.
le sentiment d'avoir été piégé, manipulé, exploité a été total. l'Irak a répondu par l'orgueil à cette coalition du mensonge et de l'ignominie, rêvant secrètement de soulever le monde arabe, d'infliger une blessure symbolique aux ricains... qu'ils finissent par reculer.


Citation :
Quant au Lusitania, comme tous les paquebots US, ils n'avaient aucune escorte. Seul votre imaginaire croit l'inverse. Les USA n'étaient pas en guerre.

on touche le fond... les convois militaires d'escorte furent pratique courante.

il faut absolument que vous vous mettiez à lire des livres Arnaud, sortez de votre bulle numérique ouatée. Il existe un vrai monde en dehors de votre ignorance conditionnée où les USA et Isräel ne sont pas les principaux garants de la liberté et de la dignité de l'homme dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Ven 01 Jan 2010, 10:28

Bonne année 2010 Julien !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Ven 01 Jan 2010, 10:52

merci, bonne année à vous paco!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Ven 01 Jan 2010, 11:23

[quote]
julieng a écrit:


vous avez votre version, naturellement totalement angélique des choses, aux antipodes de ce qu'explique Henry L.Stimson ministre de la geurre des uSA entre 40 et 45. Stimson, explique que, le 25 novembre 1941, le cabinet de guerre de Roosevelt s’est réuni pour discuter de la manière dont il fallait « laisser le Japon tirer en premier ».

Ah oui ? Et aucune archive,, aucun des ministres présents ne confirment cela ? Il s'est sans doute passer ceci :

Roosevelt : La guerre approche. Nous ne devons pas attaquer. Celui qui attaque le premier prend un risque moral.

Traduction de Julieng le paranoïaque complotiste : "Roosevelt sait où et quand le Japon va attaquer. Et il laisse faire exprès ! Il laisse couler tous ses cuirassiers car lui, étant voyant et médium, sait que ces bateaux là seront inutiles. Il a déjà vu en rêve la bataille de Midway ! Il sait que, par une chance extraordinaire, ce sont les porte-avions US qui gagneront !"



Citation :

quand Sadam est tombé dans le piège US il aurait pu faire marche arrière en théorie. Mais dans les faits que s'est-il produit.?

Traduction de Julieng : "G. Bush savait que Saddam ne reviendrait pas en arrière malgré des avertissements de plus en plus sévère et la mobilisation de ses troupes. Il n'a pas conquis l'Irak cette fois là, bien qu'il ne pensait qu'au pétriole car il savait que son fils, élu président 10 ans plus tard, ferai cette conquête et pourrait importer plein de pétrole gratuit aux USA.



Citation :

on touche le fond... les convois militaires d'escorte furent pratique courante.

Ah oui ! Bien sûr : pour les navires de COMMERCE se rendant au Royaume Uni.

Les paquebot étrangers, eux, n'avaient jamais été attaqués et coulés. Surtout pas les paquebot US ! Vous prenez les Allemand pour des fous ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Ven 01 Jan 2010, 15:23

Bonne annee cher arnaud

encore merci pour votre site,une mine d'or pour les chretiens en chemin

et surtout du courage pour pouvoir argumenter avec ces fous furieux

si j'ai offensse quelqu'un qu'il me pardonne Mr. Green Mr. Green Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Séoul confrontée à une tempête d'une violence inédite depuis plus de 70 ans + Chine   Mar 05 Jan 2010, 10:30

La ville de Séoul était confrontée lundi à une tempête d'une violence inédite depuis au moins 70 ans, avec des chutes de neige dépassant les 26cm. Les aéroports ont été contraints d'annuler les vols, tandis que la circulation était paralysée.


Les chutes de neige ont commencé vers une heure du matin (16hGMT dimanche) et se poursuivaient lundi après-midi. La Corée du Sud n'avait pas connu pareille tempête depuis l'apparition des premières enquêtes météorologiques en 1937, précise l'agence météo.

L'aéroport international Gimpo, dans l'ouest de Séoul, a annulé 224 vols avant de reprendre le service lundi après-midi, a précisé un responsable aéroportuaire, Choi Choon-ja. Plus de 20 vols entre l'aéroport d'Incheon, à l'ouest de la capitale sud-coréenne, et des villes chinoises ont également été annulés. Plus d'une centaine de vols vers d'autres régions ont été retardés.

La circulation a par ailleurs été perturbée dans et autour de Séoul, où de nombreux banlieusards se serraient dans des trains pour rejoindre leur travail. Le conseil des ministres a également été retardé car les ministres étaient coincés dans les embouteillages.

Environ 3.600 employés ont été mobilisés pour enlever la neige dans les rues et sur les trottoirs de la ville. Quelque 5.000 soldats ont également été envoyés à Séoul et dans la province alentours de Gyeonggi, selon le ministère de la Défense.

En Chine, Pékin se remettait de la tempête du week-end. Plus de 7,6cm de neige sont tombés sur le centre de la ville dimanche, selon le centre national de météorologie. Des centaines de vols ont été annulés ou retardés dimanche à cause des intempéries.

http://fr.news.yahoo.com/3/20100104/twl-coree-sud-tempete-2f4e741.html

-------------------------

Un front froid glacial s'abat sur la Chine
Un front d'air froid venant de Sibérie balaie le nord de la Chine. Après deux jours de chutes de neige, les plus importantes qu'ait connu la région au cours des cinquante dernières années, les températures pourraient descendre jusqu'à -32°C.

La vie a soudainement ralenti en Chine, alors que de fortes chutes de neige accompagnées de brouillard et de températures glaciales paralysent le nord du pays.Plusieurs autoroutes ont dû être fermées, de nombreux vols annulés ou retardés et les réseaux de transports en commun sont fortement perturbés ou à l'arrêt, notamment à Pékin où trente centimètres de neige sont tombés.Ce matin, 3.500 écoles sont restées fermées et d'importantes chutes de neige sont encore attendues dans le nord-est et l'est du pays. Alors que le mercure aurait, d'après le China Daily, atteint -36°C dans la province du Heilongjiang, des températures comprises entre -20 et -32°C sont prévues ce lundi dans les provinces du Hebei et de Mongolie intérieure, voisines de Pékin où il devrait faire -16°C ce soir. Ces températures sont les plus froides que le pays ait connu au cours des cinq dernières décennies.

http://fr.news.yahoo.com/68/20100104/tsc-un-front-froid-glacial-s-abat-sur-la-04aaa9b.html
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Coup de froid sur le réchauffement   Ven 08 Jan 2010, 21:08

Je vous conseil de voir: http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_article=5266
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Ven 08 Jan 2010, 22:00

Oui ! Je l'avais vue !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 09 Jan 2010, 00:48

J'ai noté la confirmation que le transport aérien de l'électricité pose problème par grand froid . De nombreuses voix , comme celle de Daniel Depris , s'époumonnent depuis des années à demander l'accentuation du transport par câbles souterrains . En vain jusqu'à présent , hélas .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 09 Jan 2010, 11:19

Les câbles souterrains posent d'autres problèmes :
1° Des milliards à poser.
2° au moindre glissement de terrain, ça casse et c'est pas facile à réparer !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 09 Jan 2010, 18:13

Pourquoi l'hémisphère Nord subit des vagues de froid
(Visiblement, pour les médias, le froid est tout à fait normal mais le chaud, non...)

Europe, Etats-Unis, Asie : l'hémisphère Nord grelotte. Plus que d'une seule vague de froid, il convient de parler de vagues de froid au pluriel, c'est-à-dire de flux d'air polaire déferlant sur les continents sans être forcément reliés entre eux, précise Christophe Cassou, du Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (Cerfacs). La faute à deux phénomènes météorologiques bien distincts mais qui, dans le cas présent, sont tous deux à l'œuvre : l'oscillation nord-atlantique (NAO) et El Niño.

La circulation atmosphérique au-dessus de l'Atlantique nord est régie par la variation (l'oscillation) de la position et de l'intensité, d'une part de la zone de dépression située sur l'Islande, de l'autre de la zone de haute pression (anticyclone) positionnée sur les Açores. "Depuis la mi-décembre, nous sommes dans une phase d'oscillation nord-atlantique négative, du fait d'une dépression sur l'Islande et d'un anticyclone sur les Açores l'un et l'autre plus mous que d'habitude", décrit Christophe Cassou. Conséquence pour l'Europe : les vents océaniques qui, d'ordinaire, tempèrent le climat continental, sont plus faibles, ce qui donne un hiver plus rigoureux.

"Une oscillation nord-atlantique négative n'est pas nécessairement synonyme de vague de froid, souligne le chercheur, mais plutôt d'occurrence accrue de vague de froid." Et donc d'hiver contrasté, où phases de redoux et de rafraîchissement alternent, comme c'est le cas cette année.

POUR LES MÉTÉOROLOGUES, LA FROIDURE DE CET HIVER N'A RIEN D'EXCEPTIONNEL

Au cours des trente dernières années, les hivers à NAO positive (donc plus chauds) ont été plus nombreux que ceux à NAO négative. Les climatologues hésitent à y voir un effet du réchauffement global. Mais leurs modèles prévoient, pour la fin du siècle, des oscillations plus souvent positives que négatives. Et donc des hivers généralement plus doux.

Les effets de l'oscillation nord-atlantique négative se font sentir, actuellement, jusqu'en Europe de l'Est et en Asie. Ils expliquent aussi, en partie, pourquoi l'Amérique du nord est frigorifiée. Mais un autre phénomène entre ici en jeu : El Niño. Cette élévation anormale de la température des eaux de surface, dans la bande équatoriale et tropicale de l'océan Pacifique, est associée à des anomalies de circulation atmosphérique au-dessus du Pacifique nord et de l'Amérique du nord. Anomalies qui provoquent des températures plus froides. "L'épisode El Niño actuel, qui a commencé l'été dernier et s'est renforcé à l'automne, est atypique, indique M. Cassou. Le réchauffement des eaux se produit au centre du Pacifique, et non près des côtes du Pérou et de l'Equateur, comme on l'observe habituellement." D'où un impact plus marqué sur les Etats-Unis. Cet épisode pourrait se poursuivre jusqu'au printemps, ce qui accroît la probabilité de nouvelles vagues de froid.

Reste que, pour les météorologues, la froidure de cet hiver n'a rien d'exceptionnel, en Europe du moins. Pas plus que les chutes de neige sur les régions méditerranéennes. Météo-France rappelle qu'au cours des 39 derniers hivers, des hauteurs de neige supérieures à 10 cm à basse altitude - considérées comme des "phénomènes majeurs" - ont été enregistrées à 34 reprises, soit, en moyenne, quasiment une fois par an. D'ailleurs, les prévisions saisonnières de Météo-France - dont le niveau de fiabilité est par nature assez faible - annoncent, pour la métropole, un premier trimestre 2010 "plus chaud" que la normale.

En attendant, cinq régions et vingt-neuf départements français ont été placés en vigilance orange, en raison de la neige et du verglas. Dans le Sud-Est, les TGV accusaient, vendredi 8 janvier, plusieurs heures de retard. A Lyon, 60 % des vols ont été supprimés et la direction générale de l'aviation civile a demandé aux compagnies aériennes d'annuler 25 % des vols prévus, samedi 9 janvier, sur Roissy-Charles-de-Gaulle.

La Grande-Bretagne, où 22 personnes sont mortes du froid depuis le mois de décembre 2009, connaît son hiver le plus rigoureux depuis trente ans. L'Espagne, l'Allemagne ou les Pays-Bas, sont, eux aussi, transis.

Outre-Atlantique, les Etats-Unis subissent les rigueurs d'un hiver polaire. Dans certains Etats, la colonne de mercure a dégringolé jusqu'à - 45°C. Fait exceptionnel, la Floride, habituée à la douceur hivernale, connaît les affres du gel. Jeudi 7 janvier, la température est tombée à 0°C à Miami, et les producteurs d'agrumes craignent des pertes de récolte record.

L'Asie frissonne aussi. En Chine, des chutes de neige et un vent glacé en provenance du désert de Gobi et des plaines de Sibérie paralyse la circulation à Pékin. Selon les services météorologiques, les températures enregistrées dans la capitale sont les plus basses depuis un demi-siècle.

Pierre Le Hir
Revenir en haut Aller en bas
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 09 Jan 2010, 22:46

Arnaud Dumouch a écrit:
Les câbles souterrains posent d'autres problèmes :
1° Des milliards à poser.
2° au moindre glissement de terrain, ça casse et c'est pas facile à réparer !

Je ne discuterai pas longtemps avec vous sur ce sujet que vous semblez mal connaître , cher Arnaud mais je dirai quand même
- que des milliards ont été dépensés pour prévenir une pandémie qui ne s'est pas produite
- que les câbles souterrains dans les régions à relief accidenté sont logés dans des dalots bâtis et donc protégés du bris en principe .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 09 Jan 2010, 22:57

[quote]
boudo a écrit:

- que des milliards ont été dépensés pour prévenir une pandémie qui ne s'est pas produite

Rendez grâce à Dieu qu'elle n'ait pas eu lieu plutôt que de reprocher au gouvernement de n'avoir pas eu le don de prophétie !


Citation :
- que les câbles souterrains dans les régions à relief accidenté sont logés dans des dalots bâtis et donc protégés du bris en principe

Sur des milliers de kilomètres ? Y compris là où il y a des séismes ?

Dans ma rue, il n'y a pas de séisme. Mais les vibrations de la circulation ont fait céder le mois dernier des canalisations ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Dim 10 Jan 2010, 14:57

Un dernier mot : personne - parmi les compétences - ne nie les avantages de l'enfouissement des câbles de transport d'énergie électrique par rapport au transport aérien . Seul compte le coût : 20 fois plus élevé pour les lignes à très haute tension ( généralement 400.000 V ) . Dans un contexte concurrentiel , aucune compagnie n'acceptera un tel surinvestissement . Cette problématique consacre donc la faillite du néolibéralisme , ne vous en déplaise .
Pourtant , l'accroissement de l'instabilité climatique ( et non du réchauffement climatique )
plaide encore plus pour cette solution .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Dim 10 Jan 2010, 15:18

boudo a écrit:
Cette problématique consacre donc la faillite du néolibéralisme , ne vous en déplaise . .

C'est vrai ! Laughing Dans un système Stalinien ou Maoïste, on arrive à enterrer les lignes. Il suffit de créer des camps de travail et, accessoirement, on enterre quelques dissidents avec ! Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Dim 10 Jan 2010, 15:42

Bonjour a tous

en 2009 nous avons eu un superbe ete

nous continuons avec un superbe debut d'hiver enneige

ma NORMANDIE sous la neige est magnifique

mes enfants font de la luge,ne vont pas a l'ecole,se rechauffent devant la cheminee dans les

bras de leur maman

bref que du bonheur

profitez de la vie chers amis,DIEU nous fait un cadeau

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 21 Jan 2010, 11:30

Climat : les neiges d'Himalaya font débat

Un scientifique et glaciologue émérite affirme avoir prévenu ses pairs du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) d'une erreur sur l'Himalaya, qui oblige aujourd'hui les experts à corriger leur rapport. Le GIEC a annoncé dans la journée une enquête sur de récentes accusations mettant en cause ses prévisions sur la disparition des glaciers de l'Himalaya en 2035, dans le deuxième chapitre du rapport de 2007, consacré aux impacts régionaux du changement climatique.

"Fin 2006 (...) j'ai pris connaissance de cette erreur et de quelques autres. C'était après la dernière revue, mais avant la publication, donc on avait encore une possibilité de modifier" le texte, a expliqué le professeur Georg Kaser, de l'Institut de glaciologie d'Innsbrück, en Autriche. "Je l'ai fait remarquer", a-t-il insisté. "Pour une raison que j'ignore, ils n'ont pas réagi", a-t-il ajouté en regrettant "un certain amateurisme" de la part de quelques-uns de ses collègues chargés de ce chapitre.

Le Pr Kaser a avoué redouter que cette nouvelle "affaire" ne nuise à la crédibilité des experts du GIEC : "Je suis prudent en disant ceci, car immédiatement les gens vont de nouveau en profiter pour discréditer le GIEC, mais ils auraient tort", a-t-il relevé.
Dans son 4e rapport, publié en 2007, le GIEC avait averti que les glaciers de la chaîne de l'Himalaya reculaient plus vite que les autres glaciers dans le monde et qu'ils "pourraient disparaître d'ici à 2035, voire avant".

Or, l'échéance de 2035, d'une valeur scientifique discutable, pourrait n'être fondée sur aucune recherche selon les révélations du Sunday Times, parues le week-end dernier. Cette affaire pourrait constituer une nouvelle humiliation pour les spécialistes du climat de l'ONU, chargés d'éclairer les décisions des politiques, après l'affaire du "climategate", le scandale des courriels piratés d'experts soupçonnés de manipuler des données pour confirmer le réchauffement planétaire, qui avait éclaté à quelques jours du sommet de Copenhague.

source : le figaro

_________________________________________________________________


Les glaciers de l’Himalaya sauvés par le GIEC
Nouvelle illustration de l’alarmisme excessif qui domine dans la climatologie et les sciences annexes, le GIEC doit faire machine arrière après avoir inclus des prévisions catastrophiques sur la fonte des glaciers himalayens, prévisions qui n’étaient fondées... sur rien ! Un nouveau scandale à prendre cependant avec des pincettes.

Après le Climategate ou les critiques du MET sur l’alarmisme excessif des prévisions de hausse du niveau des mers, de nouveaux éléments viennent confirmer les craintes de parti pris parmi une coterie de scientifiques du climat. En effet, il est aujourd’hui avéré que les prévisions les plus catastrophiques sur la fonte des glaciers, point majeur du rapport du GIEC de 2007, ne sont fondées sur rien de scientifique, ni quoi que ce soit de sérieux.

Les faits
Remarque préliminaire : cet article présente une version synthétique de l’affaire. Les lecteurs intéressés se référeront à des sites plus complets comme celui du météorologue Anthony Watts.

Le GIEC, par la bouche de Murari Lal, lead author des chapitres sur les glaciers, a reconnu hier que les prévisions catastrophistes du rapport de 2007 sur la fonte du glacier himalayen devaient être retirées du rapport. C’est la première reconnaissance officielle de l’absence totale de fondement scientifique de cette partie. En effet, il est aujourd’hui avéré que la partie du rapport qui prévoyait de manière effrayante la fonte quasi intégrale des glaciers de l’Himalaya avant 2035 n’était en fait que la reprise d’un mauvais article de presse alarmiste, qui reprenait les affirmations d’un scientifique marginal, en les radicalisant...

Détaillons cela : en 1999, Syed Hasnain, un scientifique indien inconnu, déclare dans un entretien téléphonique à Fred Pearce, un journaliste du New Scientist, que d’ici à 2035, une partie du massif himalayen pourrait fondre. Comme le souligne le journaliste, Hasnain n’a mené aucun travail scientifique sur la question ni rien publié dans une revue à comité de lecture et se contente de donner sa prévision de manière informelle. L’article reste oublié jusqu’en 2005. Et pour cause, la prévision semble farfelue et le New Scientist est un journal de vulgarisation, sans comité de lecture ni vocation académique, marqué par l’activisme écologique.

En 2005, l’article émerge quand une association écologiste, le WWF, reprend dans un rapport, "An Overview of Glaciers, Glacier Retreat, and Subsequent Impacts in Nepal, India and China", ces affirmations qui jusque là n’avaient intéressé personne. Le rapport du World Wildlife Fund est un papier militant, qui n’est revu par aucun scientifique mais utilisé pour faire avancer les vues de l’association dans le débat public. Rien d’académique, aucune revue par les pairs.

Pourtant, très rapidement le document du WWF, un organisme militant, se retrouve comme une source majeure du rapport du GIEC sur les glaciers. Apparemment, cherchant un document venant conforter leurs conclusions, certains scientifiques ont présenté ce document comme travail scientifique et l’ont intégré, au détriment d’autres travaux de qualité revus par des scientifiques. La manipulation ne s’arrête même pas là puisque, non content de reprendre les conclusions du document pour en faire la doxa officielle, le GIEC rend les prévisions encore plus catastrophiques. De moyenne, la probabilité d’une fonte intégrale du glacier himalayen devient « très haute » (very high), soit supérieure à 90% selon la terminologie officielle du GIEC. Sans l’ombre d’une hésitation, le rapport du GIEC de 2007 mentionne ainsi : "Glaciers in the Himalaya are receding faster than in any other part of the world and, if the present rate continues, the likelihood of them disappearing by the year 2035 and perhaps sooner is very high if the Earth keeps warming at the current rate". Pire, alors que des scientifiques avaient alerté le GIEC avant que le rapport ne soit publié, ce dernier ne le modifie pas et reprennent volontairement des prédictions fausses. « Fin 2006 [...] j’ai pris connaissance de cette erreur et de quelques autres. C’était après la dernière revue, mais avant la publication, donc on avait encore une possibilité de modifier le texte », a déclaré le professeur Georg Kaser, de l’Institut de glaciologie d’Innsbrück, en Autriche selon une dépêche AFP d’aujourd’hui.

L’accumulation de couches successives d’alarmisme eéveillent cependant de plus en plus les doutes. De nombreux climatologues rappelent ainsi que les glaciers himalayens sont épais de plusieurs dizaines de mètres et qu’aucun glacier ne fond de plus de 50cm par an. Il est donc impossible que la fonte soit aussi rapide, même avec une augmentation catastrophique des températures, qui serait en décalage avec la baisse actuelle. Pourtant le GIEC fait bloc et Rajendra Pachauri de qualifier d’arrogants les scientifiques qui osent remettre en cause ce point du rapport du GIEC (ou tout autre...)

Cependant, comme pour la courbe en crosse de hockey dont la manipulation est désormais reconnue, la pression est telle que le GIEC doit envisager de renoncer. Fred Pearce, l’auteur de l’article du New Scientist, qualifie lui même d’incroyablement paresseuse la démarche du GIEC qui s’appuyait sur un communiqué d’une association écologiste pour faire un état des lieux de la science. De nombreuses réserves avait aussi été émises par des scientifiques, comme Graham Cogley. Mais c’est le tollé médiatique qui force finalement le GIEC à se rétracter progressivement. Murari Lal, lead author des chapitres sur les glaciers, a finalement reconnu hier que ces prévisions catastrophistes devaient être retirées du prochain rapport, car sans fondement... Mais, de même que pour l’affaire de la courbe en crosse de hockey, aucune excuse officielle pour l’instant, aucun correctif officiel...

Comment ça marche le GIEC ? : une synthèse
Reprenons la présentation schématique du processus qui nous a amené là, schéma adapté également presque parfaitement à la courbe en crosse de hockey ou aux prévisions apocalyptiques sur la hausse du niveau des mers de Stefan Rahmstorf :
Etape 1 : un journaliste écrit un article alarmiste faux, sans vérifier les faits : faute professionnelle
Etape 2 : une ONG alarmiste militante reprend ces faits sans les vérifier, suffisament convaincue d’avoir raison pour vérifier des prévisions apocalyptiques.
Etape 3 : l’organisation sensée représenter les meilleurs scientifiques au monde sur la question reprend, dans un rapport qui se veut un résumé de l’état actuel de la science, le même fait avec comme source cette ONG militante (WWF), en empirant encore les faits, sans même les vérifier.
Etape 4 : sur cette base, on manie l’alarmisme, en arguant de la caution des « meilleurs scientifiques du monde ».
Etape 5 : un scientifique spécialiste des glaciers de l’Hymalaya signale que ce fait, vérifié par personne, est faux.
Etape 6 : Rajendra Pachauri, président du GIEC (et nullement un scientifique), le traite d’arrogant et de parle de voodoo science, sans même vérifier les faits, convaincu d’avoir raison.
Etape 7 : Devant le tollé dans la communauté scientifique ou dans les journaux, certains membres du GIEC commencent à demander à ce que l’on retire la partie concernée du rapport. Ira-t-on plus loin avec des excuses et un correctif officiel ? Espérons le... Au moins, les glaciers sont sauvés par le GIEC jusqu’en 2035...

Aux autres nombreuses erreurs majeures récentes du GIEC, on ajoutera aussi la citation très sérieuse d’une courbe réalisé par un internaute lambda pour.. Wikipédia, présentée comme un travail universitaire revu par les pairs.

Quelles conclusions en tirer ?
Je ne me prononcerai pas sur la qualité des travaux scientifiques du GIEC, je n’en ai ni les capacités ni l’envie. Cependant, on peut et on droit tirer de cette affaire plusieurs conclusions :

D’une part, nombre de scientifiques, de politiques ou d’écologistes s’estiment désormais en droit d’ignorer les principes fondamentaux du travail scientifique tant ils estiment avoir raison. C’est déjà ce qu’avait montré l’affaire fortement médiatisée (hors de France) du Climategate. Pour le climategate, certains scientifiques s’estimaient exonérés de la publication de leurs codes sources ou du respect du Freedom Of Information Act, des points pourtant majeurs, essentiels pour répliquer les travaux et s’assurer de leur validité. Dans le cas des glaciers himalayens, c’est toute une clique de scientifiques ou de militants qui, sans même vérifier les travaux qu’on leur soumet, les prennent en compte parce qu’ils rentrent dans la grille de leurs idées reçues.

D’autre part, ce qui transparait, c’est le blocage actuel du débat scientifique. Quand le président du GIEC déclare, sans même vérifier les affirmations du sceptiques, qu’ils sont arrogants et ne font que de la voodoo science, c’est parce que, par principe, le GIEC considère que les sceptiques ne valent même pas la peine d’être écoutés et que eux seuls ont raison. Les sceptiques sont eux aussi responsables de cet état de fait, il ne faut cependant pas l’oublier. On discerne clairement le blocage du débat scientifique, avec la guerre de tranchées menée dans les médias. L’analyse de Mike Hulme, un climatologue qui n’est passceptique, reste adaptée [1] :

« Il est possible que la science du climat soit devenue trop partisane, trop centralisée. Le tribalisme que montre certains des e-mails qui ont fuités est quelque chose qui est associé plus couramment à l’organisation sociale au sein de cultures primitives. [..] Le GIEC [a une] tendance structurelle à politiser la science du changement climatique ».

Enfin, cet événement, anecdotique mais révélateur, confirme ce que le Climategate ou le rapport Wegman avaient montré aux yeux de tous : le processus de peer review est corrompu par les deux phénomènes que je viens de mentionner. Il ne s’agit plus d’un débat scientifique mais d’une foire d’empoigne, d’un débat politique, où l’on se soutient non en raison de la justesse des travaux mais en raison de leurs conclusions. Au point d’aller prendre ses infos dans des rapports du WWF ou auprès d’obscurs scientifiques dont les pronostics sont tout simplement irréalistes.

Nuances
Il est tentant sur la base de ces erreurs répétées et surtout de cet aveuglement d’une organisation de plus en plus politique de tirer la conclusion que toute la science du climat n’est que junk science. N’allons pas trop vite en la matière. Le réel sceptiscisme est de garder cette méfiance tant vis-à-vis de la thèse de l’origine humaine du réchauffement climatique que vis-à-vis de la thèse de son origine naturelle (activité solaire en particulier). Les deux sont probablement responsables à des hauteurs variables et nombre de scientifiques du climat, quelques soient leurs convictions, font un travail de qualité, sans se laisser prendre par l’alarmisme ou les motivations purement politiques qui sont celles de personnes comme James Hansen ou Phil Jones.

A juste titre, les libéraux sont les plus sensibles aux menaces sur la liberté que représente l’alarmisme des militants d’un écologisme radical, qui a bien peu à voir avec une authentique volonté de préserver la nature. Mais cette méfiance justifiée ne doit pas nous amener à privilégier aveuglément une thèse ou à ne pas étudier les meilleures mesures capables, dans le cadre d’une économie de marché libre, de répondre aux éventuels défis que poseraient un réchauffement climatique important. Soyons sceptiques et prudents mais pas fermés.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Jeu 21 Jan 2010, 13:25

Merci !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Lephenix



Messages : 1308
Inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 23 Jan 2010, 16:41

Arnaud Dumouch a écrit:
(s'adressant à julieng) : Parmi les milliers de complots que votre paranoïa ellabore partout, il doit bien y en avoir quelques uns de vrais. L'essentiel est qu'un complot ne peut marcher s'il engage plus de trois ou 4 personnes. Quant au Lusitania, comme tous les paquebots US, ils n'avaient aucune escorte. Seul votre imaginaire croit l'inverse. Les USA n'étaient pas en guerre.

7 mai 1915 Le torpillage du Lusitania

Le 7 mai 1915, au début de la Première Guerre mondiale, le paquebot britannique Lusitania, en provenance de New York, est coulé par un sous-marin allemand.

Fuite en avant

À la fin de l'année 1914, les Européens en guerre les uns contre les autres avaient perdu l'espoir d'une fin rapide du conflit. Les Anglais et les Français tentent le tout pour le tout et entreprennent un blocus maritime de l'Allemagne et de l'Autriche.

Forte de sa supériorité maritime, la flotte britannique se saisit des navires des pays neutres à destination de l'Allemagne. Mais cette dernière riposte en proclamant la guerre sous-marine contre les navires de commerce ennemis, à l'instigation de l'amiral Alfred von Tirpitz, le créateur de la Kriegsmarine. Elle dispose pour ce faire d'environ 25 sous-marins ou U-Boat contre 85 britanniques et 76 français (ce type d'engin est apparu au début du XXe siècle).

C'est ainsi qu'est coulé le Lusitania près des côtes irlandaises par un sous-marin U20. Les Allemands se justifient en prétextant que le paquebot transportait des munitions, ce que les Anglais nient farouchement.

Il faudra attendre 1972 pour que les archives démontrent la mauvaise foi des Anglais.

Le Lusitania convoyait en effet des munitions en contrebande. Il était au surplus armé de 12 canons.

Mais le paquebot transportait aussi 1959 passagers. 1198 disparaissent dans le naufrage. Parmi eux 128 Américains.

Le président américain Woodrow Wilson prend prétexte du drame pour menacer l'Allemagne et exiger réparation. Berlin s'inquiète de l'irruption d'un nouvel ennemi aussi puissant que les États-Unis et suspend la guerre sous-marine. Un peu tard...

De neutraliste, l'opinion publique des États-Unis devient peu à peu favorable à un engagement militaire contre les Puissances centrales, aux côtés de l'Entente. Deux ans plus tard, le pays entrera en guerre contre les Puissances Centrales avec un slogan quelque peu usurpé : "Remember"
André Larané.

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19170406
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Sam 23 Jan 2010, 17:19

Les Anglais mentirent de fait. Le Lusitania transportait des munitions.

Mais les Allemands coulèrent ce navire sans le savoir.

Heureuse rencontre de coïncidences dont on ne sut le fin mot que 50 ans plus tard.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boudo



Messages : 4555
Inscription : 28/01/2008

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Dim 24 Jan 2010, 10:00

Ce qui m'a le plus intéressé dans cette histoire de paquebot britannique ( et non US , cher Arnaud ) , c'est l'explication technique d'un naufrage aussi rapide ( quelques minutes ) .
Elle a été proposée récemment :une des soutes du navire n'avait plus de combustible mais était pleine de poussières de charbon microscopiques : la torpille y a pénétré et provoqué une super-explosion , analogue à celle de la nanothermite ...
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2670
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 25 Jan 2010, 19:25

Le sud-est de l'Europe touché par une vague de froid meurtrière
Roumanie, Bulgarie mais aussi Turquie, vivent actuellement une vague de froid qui a déjà fait une trentaine de victimes. Le thermomètre y est descendu jusqu'à moins 34°C. Les transports ferroviaires et routiers étaient également perturbés en raison du froid polaire et du verglas, alors qu'en Bulgarie une partie des écoles sont restées fermées lundi.

La Roumanie où la neige est tombée en abondance depuis la semaine dernière était la plus touchée avec 22 décès dus au froid, enregistrés au cours des cinq derniers jours. "La plupart des personnes décédées étaient des personnes âgées, sans domicile fixe", a précisé le secrétaire d'Etat à la santé Raed Arafat à la chaîne Realitatea TV. Les autorités ont multiplié ces derniers jours les efforts pour rechercher les sans-abri et les conduire dans des centres d'accueil ou des hôpitaux. Selon les services sociaux, environ 15 000 sans-abri vivent en Roumanie, dont 5 000 dans la capitale.

En Turquie, cinq personnes, pour la plupart très âgées, sont mortes de froid depuis les trois derniers jours. A Istanbul, une métropole de quelque 14 millions d'habitants, la tempête de neige qui s'était abattue sur le pays dans la nuit de vendredi à samedi a occasionné des coupures d'électricité, d'eau et de gaz durant le week-end. Les chutes de neige devaient se poursuivre jusqu'à lundi soir à Istanbul, selon le centre municipal de coordination pour les catastrophes naturelles. Des températures de – 15°C étaient attendues en journée mercredi dans la métropole.


En Bulgarie, la vague de froid a fait au moins trois morts depuis vendredi. Les températures sont descendues à – 29 degrés sans toutefois atteindre le record de – 38,3 degrés enregistré à Tran (ouest) en 1947. Un état d'alerte était maintenu dans trois localités de la région de Varna (est), toujours coupées du monde par les tempêtes de neige depuis vendredi.


La vague de froid est prévue jusqu'à la fin de la semaine.

Source http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/01/25/le-sud-est-de-l-europe-touche-par-une-vague-de-froid-meurtriere_1296485_3214.html#xtor=AL-32280184
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80770
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 24 Fév 2010, 13:20

Réchauffement climatique : les thèses s'affrontent

Le Groupe
intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) est dans la
tourmente. Le Figaro a demandé à des scientifiques, sceptiques ou
tenants du réchauffement, de répondre à quatre questions.




» La Terre se réchauffe-t-elle ? » L'homme est-il vraiment responsable du changement climatique ? » Les modèles de projection climatique sont-ils fiables ? » L'influence du soleil est-elle prépondérante ?
• La Terre se réchauffe-t-elle ?


Crédits photo : AFP
Les théoriciens du réchauffement

Les climato-sceptiques

• OUI Oui, affirment les scientifiques du climat. "Il est évident que cette
hausse n'est pas uniforme partout et tout le temps", rappelle Hervé Le
Treut, membre de l'Académie des sciences et directeur de l'institut
Simon Laplace. Il y a une variation très forte dans l'Arctique. On sait
également que "  les continents se réchauffent plus que les océans",
explique Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue au LSCE
(laboratoire des sciences du climat et de l'environnement). Mais,
globalement, depuis le début du XXe siècle, la températerreture moyenne
à la surface de la Terre a augmenté de 0,75 °C. Et ces dix dernières
années "ont été les plus chaudes depuis 150 ans", insiste le
glaciologue Jean Jouzel, chercheur au LSCE. Il y a eu par le passé des
périodes plus chaudes, parfois localement, comme lors de la dernière
période interglaciaire, il y a 125 000 à 130 000 ans (+ 2° à 5 °C aux
pôles) parfois globalement comme il y a 3 millions d'années avec plus
de CO 2 . Ces périodes ont des causes de réchauffement connues. Mais la
question posée est différente : " Elle est de savoir si l'on peut
laisser s'ajouter aux fluctuations naturelles du climat l'effet de gaz
qui s'accumulent dans l'atmosphère, qui y resteront des siècles et vont
en quelques décennies provoquer un réchauffement important et très
lentement réversible ", rappelle Hervé Le Treut.
• OUI, MAIS Oui,
mais "de façon très irrégulière à la fois dans l'espace et dans le
temps", répond le géophysicien Vincent Courtillot, l'un des
scientifiques français les plus en pointe dans la critique des thèses
"réchauffistes". Les courbes de températures qu'il a reconstituées avec
une équipe de l'Institut de physique du globe de Paris, qu'il dirige,
montrent qu'entre 1900 et 1986, il n'y a pas eu de réchauffement en
Europe. Les températures ont ensuite grimpé de 1 °C avant de se
stabiliser, "pour une raison que l'on ignore", précise-t-il. En
Amérique du Nord, l'évolution est en dents de scie : forte hausse
jusque dans les années 1930 puis une baisse très marquée avant une
remontée à partir des années 1970. Conclusion de Courtillot : "Il n'y a
pas de climat global. Les variations se produisent à l'échelle
régionale et sont indépendantes de l'évolution des teneurs en gaz
carbonique qui, elles, n'ont cessé de grimper tout au long du XXe
siècle." Les "sceptiques" contestent également l'affirmation selon
laquelle la période actuelle bat des records de chaleur. En se basant
sur les travaux d'un Suédois, qui a analysé l'épaisseur des cernes de
croissance des arbres dans le nord de la Scandinavie, Vincent
Courtillot estime que le climat était plus chaud aux alentours de l'an
1000. À une époque où les rejets de CO2 d'origine anthropique étaient
très faibles.
• L'homme est-il vraiment responsable du changement climatique?


Crédits photo : ASSOCIATED PRESS
• OUI "Pour celui qui est en cours ", rappelle Valérie Masson-Delmotte. Les
scientifiques savent aujourd'hui faire la part entre les causes
naturelles et les activités humaines. "Des activités qui ont commencé à
sérieusement modifier le climat à partir des années 1960 ", rapporte
Jean Jouzel, avec un réchauffement lié au gaz à effet de serre, contré,
en partie, par la pollution atmosphérique, qui favorise le
refroidissement. "On sait que l'on est sorti du cadre naturel et il est
très probable que la responsabilité soit celle des gaz à effet de
serre ", confirme Hervé Le Treut. Les modèles du climat simulent tous
une forte amplification arctique du changement climatique : c'est ce
qui est observé depuis quelques décennies. "Certes, il faut se garder
de succomber au catastrophisme, aux discours qui déforment les constats
de la science et risquent au final d'engendrer la résignation ",
avertit Hervé Le Treut. Des scientifiques qui n'ont jamais évoqué une
quelconque disparition de l'homme ou toute autre apocalypse telles que
certains sceptiques aimeraient bien faire croire. Mais une chose est
sûre : " Le niveau de CO 2 atmosphérique a augmenté ces dernières
années plus vite que ne le prévoyait le pire scénario du Giec ",
rappelle dans son livre l'académicien.
• NON "L'hypothèse d'un renforcement de l'effet de serre lié au CO2 n'est pas
idiote en soi, mais prétendre que les émissions d'origine anthropique
sont responsables à 90 % du changement climatique est stupide", assène
Vincent Courtillot en rappelant qu'au cours des âges le climat de la
Terre a varié de manière tout à fait naturelle, parfois de façon très
brutale, le tout sans la moindre intervention humaine… Pour les
"sceptiques ", rien ne prouve donc que "le CO2 ait pris les manettes du
climat". Vu le degré d'incertitude des prévisions, l'application du
principe de précaution, qui commande d'agir sans attendre d'avoir la
confirmation scientifique d'une menace, ne leur paraît pas non plus se
justifier. " Il me semble plus urgent de s'occuper de problèmes
immédiats comme la démographie, la faim dans le monde, l'accès à l'eau
potable ou le recyclage des déchets urbains, en grande partie occultés
par la question du réchauffement ", estime Vincent Courtillot. Pour
Claude Allègre, les deux maîtres mots sont " adaptation " et
"innovation". Car " si le climat change, il ne faut pas croire qu'il
suffira de contrôler le CO2 pour l'arrêter !".
• Les modèles de projection climatique sont-ils fiables ?


Crédit photo : Drurydrama (Len Radin)
• OUI "Il y a une confusion entre les modèles économiques empiriques et les
modèles climatiques qui appliquent des principes physiques ", précise
Hervé Le Treut. Les chercheurs travaillent sur une maquette de la
planète Terre reposant "  sur des principes de physique universels "
avec un jeu d'équations unique. Ils savent reproduire les saisons, les
épisodes du passé, chauds ou les glaciations. " On sait reproduire le
moment où le Sahara était humide, les régimes des moussons, les
conséquences des éruptions volcaniques… " Et il est faux de penser que
les modèles sont une extrapolation des données observées ou une
prolongation des phénomènes constatés dans le passé. " Les résultats ne
dépendent pas de ce qui s'est passé au début du XXe siècle ", poursuit
Hervé Le Treut. Cela n'empêche évidemment pas les incertitudes. " Il y
en a sur le rôle des nuages. Lorsque les modèles évoquent une hausse
possible des températures entre 2 et 6 °C, la moitié de cette
fourchette exprime cette incertitude", poursuit Jean Jouzel, "c es
incertitudes sont toutes dans les rapports du Giec ", encore faut-il
les avoir lus. Les modèles ne font pas tous les mêmes projections.
Aucun ne propose une hausse linéaire des températures, mais "tous
prédisent un réchauffement".
• NON "
 Les paramètres (du climat) sont hors de portée des modèles. Donc les
modèles sont hors réalité", tranche Claude Allègre dans son dernier
livre, paru la semaine dernière. Pour l'ancien ministre de la
Recherche, qui résume sur ce point la position de tous les
" sceptiques ", le climat est une machinerie beaucoup trop complexe et
la climatologie une science bien trop jeune pour prétendre décrire le
climat qu'il fera dans un siècle. Yves Lenoir, ingénieur à l'École des
mines de Paris et spécialiste du climat, cite en exemple le cycle de
l'eau. "Comme il est quasiment impossible de simuler sa dynamique par
des équations mathématiques, ce processus, qui représente le tiers des
échanges de chaleur à l'échelle du globe, n'est pas inclus dans les
modèles. " Une omission d'autant plus fâcheuse que la vapeur d'eau est
le principal gaz à effet de serre, loin devant le CO2… "Toutes ces
incertitudes sont sous-évaluées  ", déplore Vincent Courtillot qui
constate que la courbe des températures moyennes mondiales, établie par
Phil Jones, le directeur de l'unité de recherche climatique de
l'université d'East Anglia (Royaume-Uni), au centre de l'affaire du
"Climategate", baissent ou en tout cas n'augmentent plus de manière
significative depuis 1995. Une légère inflexion que les modèles
n'avaient pas prévue.
• L'influence du soleil est-elle prépondérante ?


Crédit photo : capitphil
• OUI Tout le monde admet que, par le passé, le climat a varié, selon des
cycles de 100 000 ans ou de 1 000 ans liés, pour l'essentiel, à des
facteurs astronomiques comme la variation de l'orbite terrestre autour
du Soleil, le degré d'inclinaison de la Terre ou l'activité solaire.
Plusieurs études tendent à démontrer que les fluctuations de cette
dernière ont aussi influencé le climat au cours des 150 dernières
années. "L'analyse des taches solaires, qui sont les témoins
privilégiés de cette activité, montre une corrélation très nette avec
l'évolution des températures. Nous disposons aujourd'hui d'un faisceau
de présomption qui nous amène à penser que le Soleil joue un rôle
majeur, y compris vis-à-vis de phénomènes déterminants sur le climat,
comme la circulation des vents ou le déclenchement de certains courants
marins comme El Nino", explique Vincent Courtillot. Celui-ci espère en
apporter La preuve" dans dix ans ".Par ailleurs, selon les travaux d'un
chercheur danois, Henrik Svensmark, inexplicablement boudés par le
Giec, certains rayons cosmiques pourraient interagir sur la formation
des nuages à basse altitude et sur le climat. Après bien des
atermoiements, l'expérimentation "Cloud" destinée à tester cette
hypothèse, va démarrer au Cern, à Genève.
• NON, MAIS Bien sûr, le rôle du Soleil fait partie du débat scientifique. Le
dernier rapport du Giec y consacre plus de 50 pages. Mais " le Soleil
compte beaucoup moins que l'orbite de la Terre, qui modifie lentement
la répartition de l'ensoleillement et a été le moteur des glaciations
", précise Valérie Masson- Delmotte. Et encore moins que l'effet de
serre. " Depuis une cinquantaine d'années environ, l'effet de serre
intervient à hauteur de plus de 2 w/m² dans les températures, alors que
l'activité solaire compte pour moins de 2/10 de w/m². Ce n'est pas du
tout le même ordre de grandeur ", rappelle Jean Jouzel, qui ajoute : "
Si l'activité solaire était la grande responsable du réchauffement
actuel, on devrait constater un réchauffement des basses couches de
l'atmosphère, ce qui est le cas, mais également des hautes couches. Or,
pour ces dernières, c'est le contraire qui se produit : elles se
refroidissent. " Une fois encore, insiste Hervé Le Treut, c'est évident
que le soleil intervient, "mais ce n'est absolument pas le problème ".
Il faut se préoccuper de l'augmentation des gaz à effet de serre, qui
ont enclenché un processus pouvant faire changer le climat de façon
drastique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» En finir avec les religions -1-
» Pour en finir avec la laïcité
» En finir avec les religions -2-
» Pour en finir avec le carcan du DSM
» En finir avec les boulets et les empoisonneurs - d'Alexandra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: