DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 07:57


Introduction à la Philosophie réaliste 12 — Un exemple de la méthode : le réchauffement climatique (33 mn).
Application de la différence entre idéologie et philosophie réaliste sur cet exemple médiatisé dans les années 2000.



C'est une vraie entreprise de propagande médiatico/bobo.

Elle se caractérise par la négation complète des études du paléoclimat qui montrent des milliers de sauts climatiques brutaux au cours de l'histoire.

Les remarques de bon sens comme celles d'Olivier de Kersauson qui rappelle que, il y a 1000 ans, le Groenland était une terre verte et colonnisée, et qu'il est actuellement une terre froide, ne sont pas écoutées. Pourtant, tout le monde s'accorde sur le fait que le climat, qui s'est refroidit au temps de Louis XIV, se réchauffe comme il l'a souvent fait. Ces saut de climat, vécus 700 fois par la faune des mammifères géants, ne les a jamais affectés et ils n'ont disparu que lorsque l'homme du paléolitique était là (chasse intensive). Bref, les sauts climatiques n'ont jamais été catastrophiques.

Claude Allègre irrite beaucoup la communauté scientifique "à la mode" mais heureusement qu'il existe: Il dénonce le "catastrophisme climatophobe" et le "terrorisme médiatique".

Bref: Oui, le climat se réchauffe depuis Louis XIV. et NON à l'ambiance de lavage de cerveau terroriste des médias.

Ah ! Ca fait du bien ! Mr.Red :foot:

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Lun 20 Mai 2013, 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 09:21

On n'entend que ça ou presque à la radio: réchauffement climatique, etc. avec tous les sous-entendus, Pays-Bas (et Belgique?What a Face ) submergés,...
mais après tout il y a pê (à terme) un risque réel pour les habitants de derrière les digues, ceux qui ont posé leur transat sur une plage maldivienne?
Bah! on ne va qd même pas en faire un drame parce que Bruges redeviendrait le port de mer qu'il était voici six cents ans et Venise transformée en ville d'Ys, quel beau sujet de reportage!
On veut que le monde tel qu'il est soit éternel, inaltéré, dans ses beautés, (sans considérer qu'un tel monde serait figé aussi dans ses tares)!
N'est-ce pas le propre d'un monde qui ne sait plus créer la beauté?:sage:
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 12:54

Erreur Arnaud,


Ce que tu dis est juste pour les refroidissements climatiques...

Mais actuellement sont réunis à Paris tout un réseau de scientifiques du monde entier qui vont rendre un compte rendu publique. Ils sont tous d'accord pour dire que le climat ne s'est pas autant réchauffé que à cause de l'activité humaine (2 à 5°C contre à peine 0.5° en moyenne pour les périodes que tu mentionnes.)


L'étude des calottes glaciaires ne mentent pas!



M.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 13:15

ça a au moins le mérite de détourner l'attention des gens..

on en oublierait presque les famines,massacres et persécutions..
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 14:06

Je comprends que ça puisse vous agacer. On préfèrerait que tout aille bien.

Il me semble que face à lamort, que ce soit d'un être cher, d'une idéologie ou de la planète, l'homme peut avoir plusieurs attitudes :
- la révolte
- la négation
- l'engagement

Difficile, quand on va dans son modeste jardin, de ne pas constater, chaque jour, la dégradation en accéléré de la faune et la flore. Comment ignorer la raréfaction des oiseaux, des insectes. Comment ne pas constater à chaque vacances d'été le recul de nos glaciers.........

........ surtout d'ailleurs quand on est un contemplatif.....!!

Je pense que KERSAUZON (souvent surpris dans les vapeurs de l'alcool drunken ) et quelques autres bons vivants ou amateurs de l'imaginaire ou du virtuel préfèrent devant le danger prendre la fuite en accéléré en prétextant se baser sur le bon sens.

Ce qu'il oublient de dire, c'est qu'il y a 1000 ans, le groenland était vert parceque le réchauffement climatique avait été progressif, faisant partie des cycles terrestres naturels.

La grande différence d'avec le groenland vert d'il y a 1000 ans c'est que le réchauffement actuel n'est pas naturel, accéléré et a lieu dans un cycle terrestre qui devrait être, au contraire de glaciation.

Un des autres facteurs de la fuite, la révolte ou la négation de cette réalité, c'est que cela risque de remettre en cause des idées d'urgence géopolitique et socologiques qu'on s'étaient construites et qui semblent s'écrouler comme par exemple la bombe iranienne qui pourrait être devancée par la bombe écologique......

ARNAUD disait dans un fil qu'il était ridicule d'être monopolisé par ce problème parcequ'on "ne pouvait rien faire".....Curieux raisonnement !

Avant dêtre terrassée par la maladie (peut-être pour m'obliger à avoir les mains vides), je faisais partie des bâtisseurs, de ceux qui se sont toujours dressés contre toutes les fatalités, tous les laisser-aller. Ma vie a été dure mais riche. Des combats sur tous les fronts, j'en ai menés beaucoup. Parfois je les ai perdus, parfois je les ai gagnés mais jamais je ne les ai regrettés.

Des combats, il n'y en a jamais eu autant qu'aujourd'hui à gagner. Malheureusement il n'y a plus de combattants. Ceux-ci sont anesthésiés, drogués, endormis.

Sur quel front je serais si j'étais en bonne santé : probablement sur celui du social et de l'écologie, les deux pouvant se rejoindre. Passionnant ces constructions qu'on arrive à faire avec des matériaux bios qui sauto-gèrent complètement.

Certains chefs d'entreprises se sont déjà jetés avec enthousiasme dans ce combat avec d'autres professions, le droit, l'ingeenering, etc.....
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 15:19

tout à fait d'accord avec Jo!
l'homme est pathétique d'aveuglement!
admettons que le réchauffement climatique ne soit pas dû à l'homme, admettons, il reste... tout le reste: la pollution et la surpêche qui menace tout l'équilibre de la chaîne alimentaire
nous allons crever dans nos détritus
le rythme de consommation s'est encore accéléré ces 15 dernières années avec les nouvelles technologies (tél portable, PC etc...) tout va à la casse en quelques années, on ne récupère plus rien, on jette, et on s'appauvrit en achetant continuellement des biens polluants qui se dévaluent rapidement (très dur de revendre un PC, les logiciels n'en parlons pas Rolling Eyes )

c'est terrifiant!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 15:21

manuel a écrit:
Erreur Arnaud,


Ce que tu dis est juste pour les refroidissements climatiques...

Mais actuellement sont réunis à Paris tout un réseau de scientifiques du monde entier qui vont rendre un compte rendu publique. Ils sont tous d'accord pour dire que le climat ne s'est pas autant réchauffé que à cause de l'activité humaine (2 à 5°C contre à peine 0.5° en moyenne pour les périodes que tu mentionnes.)


L'étude des calottes glaciaires ne mentent pas!



M.

Le refroidissement climatique ? Ce serait beaucoup plus embêtant: imaginez Paris sous 150 mètres de glace ! Mr.Red

Le climat fait des hauts et des bas depuis toujours. dans un sens puis dans l'autre. Quant aux prévisions de 0,5 à 6° d'augmentation des T°, c'est de l'ordre de madame Soleil: Je peux vous annoncer, de la même façon, que Le Pen aura entre 2 et 60% des voix aux prochaines élections.

Les études prennent systématiquement le pire. Elles annoncent l'augmentation des déserts sans corriger par le fait que l'évapo-transpiration augmentant, il pleut davantage et que la plus grande quantité des nuages refroidit la surface de la terre. Bref, tout cela est de l'hypothétique absolu, impliquant beaucoup trop de variables pour être conclusif. Le climat varie et varira. C'est tout. Et l'homme devra s'y faire, tout en veillant à maintenir la diversité de la nature.

Chère Jo,

Il y a certainement moins d'insectes, moins d'oiseaux, moins d'animaux.

La cause: RIEN A VOIR AVEC LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE. La cause est la démographie humaine, mais aussi les pesticides etc. Les cours d'eau sont dans un triste état, car l'eau des rivières est pompée pour l'irrigation et elle est remplie de produits chimiques.

Il ne faut pas confondre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 15:23

Bénédicte a écrit:
tout à fait d'accord avec Jo!
l'homme est pathétique d'aveuglement!
admettons que le réchauffement climatique ne soit pas dû à l'homme, admettons, il reste... tout le reste: la pollution et la surpêche qui menace tout l'équilibre de la chaîne alimentaire
nous allons crever dans nos détritus
le rythme de consommation s'est encore accéléré ces 15 dernières années avec les nouvelles technologies (tél portable, PC etc...) tout va à la casse en quelques années, on ne récupère plus rien, on jette, et on s'appauvrit en achetant continuellement des biens polluants qui se dévaluent rapidement (très dur de revendre un PC, les logiciels n'en parlons pas Rolling Eyes )

c'est terrifiant!

Dans ce cas, parlons ECOLOGIE, et ne mettons pas les gens face à des peurs irrationnelles.

Il y a suffisamment de sujets écologiques à traiter et il est inutile d'employer la méthode sectaire des TJ !:
Citation :
Vous avez vue ! La fin du monde approche.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 15:35

Arnaud Dumouch a écrit:

Chère Jo,

Il y a certainement moins d'insectes, moins d'oiseaux, moins d'animaux.


La cause: RIEN A VOIR AVEC LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE. La cause est la démographie humaine, mais aussi les pesticides etc. Les cours d'eau sont dans un triste état, car l'eau des rivières est pompée pour l'irrigation et elle est remplie de produits chimiques.

Il ne faut pas confondre.

S'il n'y avait que ça......! Je te dis la même chose qu'à JY TARRADE et P Josse "Faut vous réveiller les mecs ! Vous êtes en plein délire ! confused ......Restez collés au plancher des vaches ! A force d'avoir le nez dans les bouquins, on quitte le sol.... What a Face

Citation :
Climat: 500 scientifiques réunis à Paris
Publié le 29/01 à 11:08

500 scientifiques du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) sont réunis aujourd'hui


Mandatés par l'Onu, ces experts doivent plancher 4 jours à l'Unesco pour finaliser un rapport-diagnostic sur le réchauffement et l'état de la planète, qui sera publié le 2 février.

Le dernier rapport du Giec en 2001 estimait que les températures moyennes mondiales pourraient augmenter de 1,4 à 5,8 degrés d'ici à la fin du siècle par rapport à 1990.

Lors de l'ouverture de la conférence, lundi matin, le délégué français Christian Brodhag a déclaré que le changement climatique était désormais une réalité, et que "le doute est souvent l'alibi de l'inaction (...) La lutte contre le changement climatique ne relève plus du principe de précaution mais du principe de prévention."

Le chapitre scientifique du 4e rapport du groupe d'experts, en cours d'élaboration depuis deux ans, est une véritable "bible" des connaissances climatiques qui servira de référence pour les cinq prochaines années. Il a été préparé à partir de plusieurs milliers d'études publiées depuis 2001, et a mobilisé environ 2.500 chercheurs.

Ce document ne devrait réserver "aucune bonne nouvelle": "C'est une confirmation de tout ce qu'on a dit depuis longtemps, mais avec des risques supplémentaires", selon le climatologue français Hervé Le Treut, interviewé par l'AFP.

Fonte des glaces de mer et des sols gelés en profondeur (permafrost ou pergélisol), diminution de la couverture neigeuse, recul des glaciers, dilatation des océans réchauffés, sont autant de conséquences du réchauffement qui peuvent aussi, par "rétroaction", jouer les accélérateurs du processus.

Ce résumé "à l'intention des décideurs" servira de socle à l'action internationale en faveur de la réduction des émissions de gaz à effets de serre dans le monde, cadrée par le protocole de Kyoto.......
http://info.france2.fr/france/27829281-fr.php


Citation :
La réponse au changement climatique implique-t-elle la baisse du niveau de vie occidental ?

S'il n'y a pas de ruptures technologiques dans la façon dont nous produisons et utilisons l'énergie, on ne pourra pas à la fois maintenir le niveau de vie des pays développés, accroître celui des pays en développement et limiter dans des niveaux raisonnables le risque climatique. On commence à discerner les pistes de ruptures possibles : la capture et la séquestration géologique du carbone peuvent changer beaucoup de choses, en rendant possible l'utilisation massive du charbon sans aggravation de la menace climatique. Dans le domaine du transport, il y a aussi des ruptures possibles, dans la façon dont nous produisons les carburants ou sur le type de carburant lui-même. En attendant, il y a de multiples mutations peu coûteuses qui peuvent déjà être mises en oeuvre. Les économies d'énergie sont un levier d'action très important. N'oublions pas non plus la forêt et l'agriculture, responsables d'un tiers des émissions globales (par la déforestation et la métanisation liée à l'élevage et aux cultures en rizières). Il y a dans ce domaine nécessité d'introduire des innovations socio-économiques, pas trop coûteuses en recherche et développement mais à très fort impact sur les émissions. En fait, il n'y a pas une solution, mais un ensemble d'actions à mettre en cohérence avec des politiques publiques.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3228,36-860519@51-853716,0.html


Dernière édition par le Lun 29 Jan 2007, 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 15:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Bénédicte a écrit:
tout à fait d'accord avec Jo!
l'homme est pathétique d'aveuglement!
admettons que le réchauffement climatique ne soit pas dû à l'homme, admettons, il reste... tout le reste: la pollution et la surpêche qui menace tout l'équilibre de la chaîne alimentaire
nous allons crever dans nos détritus
le rythme de consommation s'est encore accéléré ces 15 dernières années avec les nouvelles technologies (tél portable, PC etc...) tout va à la casse en quelques années, on ne récupère plus rien, on jette, et on s'appauvrit en achetant continuellement des biens polluants qui se dévaluent rapidement (très dur de revendre un PC, les logiciels n'en parlons pas Rolling Eyes )

c'est terrifiant!

Dans ce cas, parlons ECOLOGIE, et ne mettons pas les gens face à des peurs irrationnelles.

Il y a suffisamment de sujets écologiques à traiter et il est inutile d'employer la méthode sectaire des TJ !:
Citation :
Vous avez vue ! La fin du monde approche.

A mon avis c'est la négation et la fuite du réel qui ont pour origine la peur. Celui qui s'engage, qui est dans l'action, en un mot est dans le concret, n'a pas peur
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 16:03

jo zecat a écrit:


S'il n'y avait que ça......! Je te dis la même chose qu'à JY TARRADE et P Josse "Faut vous réveiller les mecs ! Vous êtes en plein délire ! ......Restez collés au plancher des vaches ! A force d'avoir le nez dans les bouquins, on quitte le sol....


Citation :
A mon avis c'est la négation et la fuite du réel qui ont pour origine la peur. Celui qui s'engage, qui est dans l'action, en un mot est dans le concret, n'a pas peur

Le ton de ces deux messages est contradictoire.

Vous êtes tout à fait dans l'irrationnel, multipliant les causes mystérieuses et sussurant l'angoisse. L'irrationnalité est à son comble en ce moment. Un exemple frappant: Les écolos dramatisent sur les veilles des télévisions, qui seraient responsables d'une surconsommation énorme, et on laisse allumée la tour Montparnasse et les autoroutes toutes les nuits.

Tout ne va pas mal. La pression démographique (source centrale de tout) est est vrai défi, mais l'intelligence permet d'envisager des solutions de plus en plus économiques en énergie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 16:22

J'ai dit ce que j'avais dire à ce sujet. Seul l'avenir aura raison de nos convictions.

Je reste malgré tout attentive à ce qui se passe et persuadée qu'il faut se bouger, s'engager, inventer très très vite !

A mon avis, l'assistanat, l'à quoi bon, l'opportunisme à la petite semaine pour utiliser avec art le système D en regardant le monde s'écrouler, alors qu'on a aucun problème particuler, est très regrettable....
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 16:22

J'aurai tendance aussi à croire que le temps a déjà eu des "saute d'humeur" par le passé, mais nous avions beaucoup moins de moyens, si ce n'est aucun moyen pour récolter et analyser les données et la réalité de ces variations.

Je n'y connais rien, mais il me semble que tout cela fonctionne par cycle, et nous les humains, nous n'aimons pas les changements surtout quand cela vient déranger notre rentabilité, nos habitudes, nos faciltés...etc. On voudrait que tout reste comme on l'a trouvé en arrivant... drunken

Par contre, que penser de la dégradation de la couche d'ozone, est-ce que ça fonctionne là aussi selonle principe d'un cycle et dans une centaire d'année on verra le phénomène inverse se produire...? scratch

Pour info: le GEO du mois de février a fait un dossier sur le sujet du réchauffement... study
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 16:25

jo zecat a écrit:
A mon avis, l'assistanat, l'à quoi bon, l'opportunisme à la petite semaine pour utiliser avec art le système D en regardant le monde s'écrouler, alors qu'on a aucun problème particuler, est très regrettable....

on peut bouger et trouver des solutions respectueuses de la nature et de l'homme, sans pour autant dramatiser à l'excès ce qui semble être un cycle naturel.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 16:30

jo zecat a écrit:
J'ai dit ce que j'avais dire à ce sujet. Seul l'avenir aura raison de nos convictions.

Je reste malgré tout attentive à ce qui se passe et persuadée qu'il faut se bouger, s'engager, inventer très très vite !

A mon avis, l'assistanat, l'à quoi bon, l'opportunisme à la petite semaine pour utiliser avec art le système D en regardant le monde s'écrouler, alors qu'on a aucun problème particuler, est très regrettable....

Encore une chose : les bobos pourraient bien se cacher là où on ne les attendait pas.

Il y a des riches pauvres et des pauvres riches qui s'ignorent.
Le tout est de savoir où on a enterrer ses ou son denier.
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 16:30

Arnaud, je pense que vous avez profondément tort.

Au commencement bien des scientifiques étaient de votre avis. Mais les faits et les mesures, les observations se sont accumulées ainsi que les études partout dans le monde. Et un même constat ressort quant aux effets, à son accélération sans précédent (en quelques décennies) et à leurs causes.

Vous mésestimez la puissance de la science de connaître les causes profondes de ces phénomènes avec le temps malgré les multiplicité des variables.

Honnêtement je préfère prendre au sérieux la prise de conscience collective de la communauté scientifique que vos méfiances nullement argumentés scientifiquement.

Mais comme dit Jo, l'avenir nous dira.

M.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 17:10

C'est du pur pipo (au plan méthodologique). Trois étés chauds ne font pas une preuve.

Prenons le mois de ce mois de janvier chaud: ce fut en fait un classique effet El Nino. D'ailleurs, il suffit d'écouter la façon dont c'est présenté: "
Citation :
Cela ne s'est jamais vu depuis 1950 !"

1950 ? Mais en 1950, il y avait donc des moments chauds comme aujourd'hui ? Et oui.

Imaginez que nous connaissions l'INONDATION CATASTROPHIQUE DE PARIS DE 1905. Alors là, ça y est: nos éternelles chantres du "Ya plus de saisons ma bonne dame !" auraient la preuve définitive.

Or, 1905, c'était pas l'époque du fameux CO²...


Citation :
Par contre, que penser de la dégradation de la couche d'ozone, est-ce que ça fonctionne là aussi selon le principe d'un cycle et dans une centaine d'année on verra le phénomène inverse se produire...?

Chère Clotilde,

C'est justement sur cette question du trou d'ozone que les lobbies écolo-bobo se sont le plus discrédités.

Le trou d'ozone sur les deux pôles a été découvert lorsqu'on s'est mis à mesurer l'ozone.
Vous vous rappelez le drame à l'époque.

Et puis on a réfléchi et on s'est aperçu qu'il y a TOUJOURS eu et il y aura TOUJOURS un trou d'ozone au dessus des pôles et ce pour une raison simple: l'ozone est produite dans la haute atmosphère par les rayons à haute énergie du soleil. Il y a donc beaucoup plus d'ozone à l'équateur où le soleil frappe à la verticale, que là où le soleil est rasant voire inexistant (donc aux pôles). C'était du bon sens.

Je ne suis pas contre les efforts écologistes qui en sont sortis. Mais la METHODE est tout simplement une manipulation.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 17:23

Citation :
C'est du pur pipo (au plan méthodologique).

j'approuve et j'applaudis!:beret:
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 17:36

Arnaud Dumouch a écrit:


C'est justement sur cette question du trou d'ozone que les lobbies écolo-bobo se sont le plus discrédités.

Le trou d'ozone sur les deux pôles a été découvert lorsqu'on s'est mis à mesurer l'ozone.
Vous vous rappelez le drame à l'époque.

Et puis on a réfléchi et on s'est aperçu qu'il y a TOUJOURS eu et il y aura TOUJOURS un trou d'ozone au dessus des pôles et ce pour une raison simple: l'ozone est produite dans la haute atmosphère par les rayons à haute énergie du soleil. Il y a donc beaucoup plus d'ozone à l'équateur où le soleil frappe à la verticale, que là où le soleil est rasant voire inexistant (donc aux pôles). C'était du bon sens.

Je ne suis pas contre les efforts écologistes qui en sont sortis. Mais la METHODE est tout simplement une manipulation.

Citation :
Le 20 décembre 2006

GENèVE - Le trou dans la couche d'ozone a atteint fin septembre un niveau record au dessus de l'Antarctique, a annoncé l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Un hiver particulièrement froid dans la stratosphère explique ce phénomène.

"Le trou est le plus sérieux jamais constaté", a affirmé le porte-parole de l'OMM, citant des observations de satellites de la NASA et de l'Agence spatiale européenne (ESA). Le trou s'étendait le 25 septembre sur une surface de 29,5 M de km2, battant de justesse le précédent record de septembre 2000 (29,4 M de km2).

L'ESA a annoncé que les mesures prises par ses satellites faisaient apparaître une perte d'ozone de 40 millions de tonnes, dépassant le précédent record de 39 millions de tonnes enregistré en 2000.
http://www.romandie.com/infos


Dernière édition par le Lun 29 Jan 2007, 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 17:40

C'est vrai, chère Jo,

Citation :
Un hiver particulièrement froid dans la stratosphère explique ce phénomène.

Conclusion: Au néolitique, le trou d'ozone allait jusqu'en France car c'était une période glacière. Quand il fait froid et qu'il n'y a pas de soleil, le trou d'ozone grossit.

C'est normal. L'homme n'y est pour rien. C'est un phénomène naturel. Finie l'accusation des fameux CFC.

Vous comprenez maintenant ma méfiance face aux unanimités écologistico-médiatiques ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 17:58

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est vrai, chère Jo,

Citation :
Un hiver particulièrement froid dans la stratosphère explique ce phénomène.

Quand il fait froid et qu'il n'y a pas de soleil, le trou d'ozone grossit.

C'est normal. L'homme n'y est pour rien. C'est un phénomène naturel.

Vous comprenez maintenant ma méfiance face aux unanimités écologistico-médiatiques ...


Module 3 : document complémentaire pour aller plus loin...


Survivre sous le soleil de Punta Arenas
Quand la couche d'ozone disparaît


Pour les habitants du sud du Chili, la diminution de la couche d'ozone est un cauchemar quotidien. Visite d'une région menacée, à laquelle la planète risque de ressembler un jour.
(…)

Des années devraient s'écouler avant d'en mesurer les conséquences, avant de connaître le nombre total de victimes de problèmes de vue, de cancers de la peau et de diverses maladies, parfois fatales. Jusqu'à présent, le monde a observé ce phénomène de loin, convaincu d'avoir fermement affronté le problème. Cependant, il serait peut-être instructif d'observer plus attentivement ce qui se passe ici, car les scientifiques redoutent qu'à l'avenir des régions plus éloignées des pôles soient, elles aussi, touchées par l'amincissement de la couche d'ozone.
En octobre et en novembre - les mois de printemps antarctiques, pendant lesquels la couche d'ozone est la plus fine -, les responsables de Punta Arenas conseillent aux habitants de rester à l'intérieur entre 11 et 15 heures, car les risques de brûlures graves dues au soleil sont accrus. Mais beaucoup ne tiennent pas compte de ces avertissements. D'un côté, les gens d'ici se plaignent du désastre écologique que le reste du monde leur a infligé, mais, de l'autre, ils déplorent que les touristes accordent trop d'attention au problème. Pendant ce temps, les médecins rappellent la nécessité de porter des chapeaux protecteurs assez solides pour résister aux puissants vents d'ici, mais ils savent que l'équipement doit être suffisamment esthétique pour convaincre les Chiliens, férus de mode, de les porter. Les responsables politiques de la région reconnaissent le besoin urgent de faire face au problème, mais ils affirment ne pas avoir les moyens de dépenser 180.000 dollars [1,2 million de FF] pour acquérir les instruments de mesure de l'ozone et du rayonnement. Alors que la communauté scientifique pensait avoir trouvé un moyen de remédier au problème, le trou d'ozone n'a jamais été plus large qu'en septembre 2000. Il menace une étendue de près de 28,5 millions de kilomètres carrés, soit trois fois la surface des Etats-Unis. Depuis son emplacement saisonnier dans l'Antarctique, le trou s'est ainsi élargi jusqu'à cette ville portuaire. Selon des mesures réalisées localement, quand le trou d'ozone stagne au-dessus de Punta Arenas, ses habitants sont exposés à des niveaux de rayonnement ultraviolet B (UVB) 40 % supérieurs à la normale. La situation est devenue si critique que les responsables chiliens ont fait appel, pour la toute première fois, à l'aide de la communauté internationale pour financer la recherche concernant les effets de la diminution de la couche d'ozone sur les écosystèmes et la santé humaine. (…)

Nelson Paredes, chargé de l'approvisionnement à l'hôpital public de Punta Arenas, est assis derrière le guichet des enregistrements en cet après-midi de dimanche particulièrement glacial. Il n'a pas besoin de mots pour décrire à quel point le soleil printanier est devenu violent. Il fait plus que ses 48 ans, et son visage couvert de taches laisse entrevoir des parties de peau d'une couleur naturelle café, ainsi que de larges cicatrices. Il explique qu'un dimanche ensoleillé, en octobre dernier, il a assisté à un événement sportif dehors pendant quatre heures. La nuit suivante, il a ressenti une vive sensation de brûlure au visage. "J'étais angoissé parce que je ne pouvais pas ouvrir les yeux, ils étaient trop irrités. Cela ne m'était encore jamais arrivé."

(…) Les rayons UV-B affectent la peau, les yeux et le système immunitaire, mais il n'y a pas de service d'immunologie en ville. La responsable de la santé de la région ne s'est vu accorder que de maigres fonds (à peine 30.000 dollars annuels [210.000 FF]) par les autorités régionales pour sensibiliser la population au problème. "Il est impossible de donner de la crème solaire à tout le monde : c'est trop cher. Nous avons d'autres priorités, comme le cancer, le diabète, l'hypertension, la santé mentale ou les maladies respiratoires", regrette-t-elle.
Depuis le début de l'an 2000, les avis de rayonnement sont devenus, à l'instar de l'horoscope, une rubrique quotidienne des journaux. En dernière page, une image décrit à l'aide de couleurs les niveaux de rayonnement prévus pour la journée : du rouge (niveau le plus élevé) au vert, en passant par l'orange et le jaune. Une alerte rouge signifie que le rayonnement est tel qu'il peut provoquer des brûlures de la peau en seulement cinq minutes.
L'année dernière, on en a recensé treize. Pourtant, si vous demandez aux habitants de la ville quelle est la couleur du jour, ils n'en savent généralement rien. (…)

Si le protocole de Montréal a le grand mérite d'avoir combattu le problème des substances destructrices d'ozone, il n'a cependant prévu ni fonds de recherche sur les effets biologiques à long terme, ni financement pour aider les pays les plus touchés. Aucune autre initiative internationale n'est venue faire face au problème. En conséquence, les habitants des régions australes - le Chili, l'Argentine et l'Australie, où l'appauvrissement en ozone est le plus critique - possèdent peu d'informations quant aux risques réels qu'ils encourent au bout de plusieurs années. "Les pays industrialisés sont en grande partie responsables de l'émission de substances destructrices d'ozone, mais ils n'ont pas tenu compte des dégâts sur la santé et l'environnement que peuvent causer ces émissions dans les autres pays, comme le Chili", déclare ainsi Arjun Makhijani, chercheur en environnement.
PLANETE ENVIRONNEMENT
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 18:09

Arnaud Dumouch a écrit:


Chère Clotilde,

C'est justement sur cette question du trou d'ozone que les lobbies écolo-bobo se sont le plus discrédités.

Le trou d'ozone sur les deux pôles a été découvert lorsqu'on s'est mis à mesurer l'ozone.
Vous vous rappelez le drame à l'époque.

Et puis on a réfléchi et on s'est aperçu qu'il y a TOUJOURS eu et il y aura TOUJOURS un trou d'ozone au dessus des pôles et ce pour une raison simple: l'ozone est produite dans la haute atmosphère par les rayons à haute énergie du soleil. Il y a donc beaucoup plus d'ozone à l'équateur où le soleil frappe à la verticale, que là où le soleil est rasant voire inexistant (donc aux pôles). C'était du bon sens.

Evidemment, on ne voit pas en Belgique, les choses comme en patagonie

Citation :
Le gouvernement chilien a commencé à diffuser les informations sur les UV-B que lui fournit l’Institut en installant des panneaux «Radiations Solaires» avec une flèche indiquant les indices : vert (pas de danger), jaune (attention ! une peau blanche ne peut rester au soleil plus de 20 minutes sans une crème filtrante appliquée toutes les deux heures), saumon (alerte ! bien se couvrir la tête, le corps, les bras et les jambes, porter des lunettes de protection), rouge (danger ! réduire au maximum l’exposition au soleil entre 11 h 40 et 14 h 40).

Ces indices sont transmis chaque jour par la télévision au moment du bulletin météorologique. Mais prenant très au sérieux le phénomène, le gouvernement envisage d’équiper d’un indicateur les taxis et les autobus pour informer la population sur l'indice du moment.

Une autre équipe pluridisciplinaire de l’Institut de Patagonie travaille sur les dommages que peuvent produire ces radiations sur la faune et la flore. Ainsi, ils ont noté que certains poissons dont le spectre visuel a changé du fait des UV-B ne reconnaissent plus ni leurs proies ni leurs prédateurs, ce qui a entraîné une modification de la chaîne alimentaire et des écosystèmes. Dans les «estancias» de vaches et de moutons (10 millions de têtes), les fermiers passent régulièrement un antibiotique sur les yeux de leurs bêtes pour leur éviter d’attraper des glaucomes qui les rendent aveugles.

Sur les végétaux : les chercheurs ont noté d’importantes perturbations dans la croissance et les colonies d'algues du détroit de Magellan et tout autour de la Terre de Feu. Il semble même que ces rayonnements affectent l’ADN, produisant des mutations mais ces études sont encore très empiriques.

Chez l’homme, les médecins ont noté l’apparition de lésions oculaires et des brûlures qui provoquent des cancers. Pour la première fois, Jaime Abarca, un dermatologue de Punta Arenas, en Patagonie, a constitué depuis plus de 15 ans des dossiers, avec photos, de tous ses clients brûlés par le soleil. Il a noté que depuis 10 ans, lorsque a lieu le rallye automobile de Porvenir, le nombre de brûlés est multiplié par 5. Or cette course automobile a lieu précisément en novembre, lorsque le trou d’ozone se situe exactement au-dessus de cette bourgade. Cette étude épidémiologique publiée dans les revues spécialisées, est la première à démontrer «scientifiquement» les méfaits du trou d’ozone sur la santé.


Parmi les spécialistes, les plus optimistes, comme le prix Nobel Paul Crutzen (1995) considèrent que le problème devrait être réglé dans les 50 ans à venir grâce aux mesures interdisant l’utilisation de produits qui détruisent la cape d’ozone, comme le CFC des aérosols. L’institut de la Patagonie pense que l’on assistera d’abord à une stabilisation dans les 30 ans à venir et qu’il faudra ensuite 50 ans pour reconstituer intégralement la couche d’ozone.
RFI
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 18:20

Citation :
C'est du pur pipo (au plan méthodologique). Trois étés chauds ne font pas une preuve.

Prenons le mois de ce mois de janvier chaud: ce fut en fait un classique effet El Nino. D'ailleurs, il suffit d'écouter la façon dont c'est présenté


Pour el Nino c'est vrai. Mais il est aussi prouve que ce phénomène se modifie sous l'impact du changement climatique...

Enfin peu importe. Les études dont je vous parle ne datent pas que d'aujourd'hui mais depuis au moins 30 ans. Nombres d'études qui a explosé dans les années 90 et cela à travers le monde.

Je parle encore d'études rigoureuses et je ne pense pas que vos arguments sur forum soient suffisants.

De plus je préfère à nouveau me réferer à ceux qui vont sur le terrain que ceux qui sont dans leur lit, portable en main ou dans leur salon, n'est-ce pas? Very Happy


M.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 18:25

ALERTE AUX U.V. à PUNTA ARENAS (CHILI)


CARNET DE VOYAGE D'UNE "BAROUDEUSE" NOV. 2004


Citation :
Au sud du sud ; la Terre de feu en questions

2005-01-12 MER 23:04 (FR) | STEVE

Tierra del fuego, Ushuaia, Détroit de Magelan, Canal de Beagle, Cap horn, les steppes soumises au vent du bout du monde.... Ces noms qui m’ont fait rêver, je réalise difficilement que je les ai devant moi sous mes yeux. Je ne me lasse pas de regarder les cartes géographiques de cette région extrême du sud du continent américain. Cartes marines, indiquant les lieux des naufrages des navires au cours des siècles. L’histoire de la découverte, de la colonisation, du génocide indien et du peuplement est violente. A l’image de ce climat qu’endurent les habitants du bout du monde.

Un soleil qui fait peur


Une réalité étrangement bien présente dans ces contrés où les températures estivales proposent rarement la tenue de plage. Pourtant nous sommes ici en un lieu de la planète où le soleil est des plus dangereux. Vous vous souvenez, dans les années 80, on nous parlait du trou dans la couche d’ozone. Et bien, je suis juste en dessous. Explications : La couche d’ozone est essentielle à la vie sur terre car elle la protège des rayonnements ultraviolets (UV) nocifs émis par le soleil. La couche d’ozone se fait plus fragile chaque année à cause de nos rejets de gaz CFC (chlore), entre autres. En sa partie la plus fine (vers les pôles) cela conduit en été à la création d’un trou. Pour exemple, à Punta Arenas, au sud du Chili, la quantité d’ozone diminue de 30 à 50% durant le printemps Austral (notre automne dans l’hémisphère Nord), obligeant les habitants à se protéger la peau. En 2000, 2001 et 2003, le trou dans la couche d’ozone a atteint une superficie jamais observée avant 2000. A Punta Arenas, régulièrement les autorités chiliennes avertissent les 120 000 habitants de se mettre à l’abri. Les jours où la couche d’ozone a perdu 50% de son épaisseur habituelle elle offre si peu de protection contre les rayons ultraviolets qu’il suffit de passer sept minutes dehors sans protection pour attraper un coup de soleil. Mon budget "Crème solaire indice 50" y prend un coup... Roulez, roulez, on bronzera plus vite...

Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 18:56

Voir l'entretien entre Edgar morin et Nicolas Hulot dans le Philosophie magazine N°6, sorti ces jours-ci.


M.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 19:11

Cher Jo,

Citation :
les responsables de Punta Arenas conseillent aux habitants de rester à l'intérieur entre 11 et 15 heures, car les risques de brûlures graves dues au soleil sont accrus. Mais beaucoup ne tiennent pas compte de ces avertissements. D'un côté, les gens d'ici se plaignent du désastre écologique que le reste du monde leur a infligé, mais, de l'autre, ils déplorent que les touristes accordent trop d'attention au problème.

Chère Jo,

Le trou au dessus de Punta Areras est un bobard de plus: Si vous aviez eu un document scientifique, on aurait parlé de POURCENTAGES de diminution de la concentration en ozone.

Tout cela est du montage médiatico-écologique.

Sur Internet, vous trouverez des preuves de tout. Chercher, par exemple :
Citation :
"Des ours blancs naissent avec cinq pattes en Arctique. Est-ce un effet du trou d'ozone sur l'ADN?


et vous trouverez. Laughing

Toute personne ayant vécu dans les régions polaires connaît depuis toujours le danger du soleil, en particulier pour les yeux. Les inuits, au pôle Nord savent que les lunettes de neige sont indispensables sous peine de dévenir aveugle, mais cela DEPUIS TOUJOURS.

Quant aux autres, il fait si froid qu'il ne se promènent pas en maillot de bain et n'attrapent pas de coups de soleil (à Punta Areras non plus d'ailleurs ... Mr.Red )

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 19:14

Cher Manuel,

Je ne nie pas que depuis Louis XIV, il y ait une phase de réchauffement, de même que je ne nie pas la petite ère glaciaire du XVII° siècle.

Je dis juste que c'est normal, classique, perpétuel.

La courbe est globalement montante depuis la fin de l'ère glacière. C'est ce qui explique que, en France et au Canada, nous ne vivons plus dans des igloos...

Evidemment, les mammouths n'ont pas aimé... d'autant plus que nos ancêtres les ont mangés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 22:57

Les peurs climatiques de l’an 2007




L’immense battage médiatico-politique qui entoure les prédictions du GIEC sur l’évolution future du climat terrestre est troublé par des voix discordantes.


Les experts du GIEC produisent un rapport scientifique relativement nuancé, qui est ensuite résumé à destination des politiques dans un sens alarmiste et présenté comme une certitude incontestable par les médias.

Le Monde y voit une opération de communication écologiste réussie, tout en embrayant sur les changements de comportement et les décisions politiques qui devraient suivre.

Tout ceci est fortement contesté par un grand nombre de scientifiques tels que Marcel Leroux, ou qui critique la théorie générale du climat en vigueur [url=http://www.futura-sciences.com/comprendre/d/dossier39-1.php]dans cette analyse de cyclones et tempêtes de l'Atlantique. Les signataires de cette pétition[/url] qui constatent que le raisonnement du Giec est fondé sur l’idée de modélisation mathématique de l’atmosphère alors que ces modèles ne fonctionnent pas sur des données du présent et que l’augmentation constatée des températures vient en grande partie du fait qu’elles sont mesurées dans des villes, qui créent une bulle de chaleur autour d’elles. Seules les données qui vont dans le sens du réchauffement sont mises en valeur, au service d’une politique mondiale imprécise.



Philippe Edmond



Libellés : climat, ecologie
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 23:20

Je pense que ces gens sont allés trop loin dans le matraquage médiatique.

La contradiction de cet unanimisme arrive.

Je ne pense pas que la tendance au réchauffement observée depuis le XVII° siècle et depouis la dernière glaciation sera niée.

On aura juste une modération du ton.

Tout cela sera reconnu comme porteur d'inconvénients (montée de la mer) et d'avantages (Exemple: plus de précipitations, viabilité du continent Sibérien).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 23:25

Cher Arnaud

Le trou dans la couche d 'ozone et l'effet de serre ne sont pas du tout de la même question .
Et pour avoir un de mes meilleurs amis comme spécialiste du premier problème et en passe de devenir un spécialiste du second (ce qui demande un peu de science et beaucoup d’effort ) je serais à l'écouter beaucoup plus prudent que vous .

Je vous ai lu vous lancer dans des prospectives hardies fondées sur des prophéties vétéro testamentaires lesquelles n’avaient certes pas l’audience du politico médiatique incriminé mais ni le soutien ni la critique d’ aucun homme de science non plus .

polaire
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 23:28

Ce ne sont pas les même questions, vous avez raison.

Mais elles ont un cheminement semblable que résume cet article de JCMD:

Citation :
Les experts du GIEC produisent un rapport scientifique relativement nuancé,

qui est ensuite résumé à destination des politiques dans un sens alarmiste

et présenté comme une certitude incontestable par les médias.


Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
polaire



Masculin Messages : 1858
Inscription : 22/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Lun 29 Jan 2007, 23:39

Citation :

Mais elles ont un cheminement semblable
Et bien quoi ? vous critiquez le cheminement (médiatique )ou les conclusion mesurées ?
La encore ce n’est pas la même question .

Quand vous dîtes
Citation :

Claude Allègre irrite beaucoup la communauté scientifique "à la mode" mais heureusement qu'il existe: Il dénonce le "catastrophisme climatophobe" et le "terrorisme médiatique".

Vous faites la même confusion alors que lui ne la fait pas .
Il argumente scientifiquement d’une part, il dénonce les médias d’ autres part ( lesquels d’ ailleurs lui ont donné la parole abondamment) .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 30 Jan 2007, 09:41

Bref, il faut dire la vérité et non des prospectives matémathiques de l'avenir qui sont absolument impossibles puisque les météorologues indiquent beaucoup trop de variables d'ajustement dont
1° La croissance plus rapide de la vie végétale grâce au CO2
- L'augmentation de la couvertur nuageuse (qui réfléchit donc davantage la chaleur
Etc.

Ceci dit, un effet positif ressort tout de même: une prise de conscience écologique. Thumright Qui pourrait s'en plaindre?

D'autre part, le nucléaire civil et les OGM agricoles se trouvent boostés en lieu et place des centrales thermiques et des pesticides derstructeurs. Ca, ça se discute...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mar 30 Jan 2007, 20:59

J'ai reçu un message privé sur ce sujet:

Citation :
Monsieur Dumouch,
étant chercheur sur ces sujets, je ne peux que confirmer votre point de vue, à savoir le réchauffement est une immense propagande destinée à mettre des impôts là où ça arrange.

L'écologie est devenue une religion, les adeptes sont fervents et prêts à tout. L'écologie fait aujourd'hui les mêmes erreurs qu'on reproche à l'Eglise catholique, mais ses défenseurs sont aveuglés par leur propre zèle.

Lorsque l'on parle des scientifiques, on ne sait pas trop de qui on parle. Moi, je ne parle qu'en mon propre nom, et j'affirme qu'au regard des statistiques que je détiens (faites à partir du réseau de mesures de météo-france, le seul valable en France car les critères sont drastiques) on ne peut absolument rien conclure.

Les médias ont dit récemment qu'il y a 60 % de chances pour que 2008 soit l'année la plus chaude de la décénie. C'est possible. Mais 60 %, c'est peu : en chirurgie, une opération à 60 % de chances de réussites, c'est une opération très très risquée. Je rappelle qu'à 50 %, c'est du pile ou face. Mais bon, qui va comprendre ces subtilité statistiques en regardant la télévision.

Bref, je reste d'accord avec vous (en gros, car je n'ai pas tout lu en détail) : disons que je vous soutiens dans la contreverse du "réchauffement".

Au sein de mes collègues chercheurs, les avis sont partagés. C'est un sujet passionnel, en sachant que beaucoup de "pro-réchauffement" sont des gens de gauche, anti-américains, pro-josé-bové etc...

Quant à la démarche scientifique, elle est plus que contestable : on cherche les critères qui appuient la théorie du réchauffement, et on ignore les autres.

Je rappelle que les points de mesure à la surface du globe sont très faibles, répartis pour la plupart en Europe et Amérique du Nord. L'hémisphère Sud est très peu couvert, les océans négligeables (quelques bateaux prennent des mesures seulement).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 08:09

Premières conclusions de la Réunion de Paris sur le réchauffement climatique:


(Entendu sur Europe 1 ce matin):

Citation :
Au vote, les membres reconnaissent à 95% que c'est l'homme qui, depuis deux siècles et demi, est responsable du réchauffement climatique.


Laughing

Au vote

deux siècles et demi.

Je pense qu'ils devraient mettre au vote cette proposition:

Pensez-vous que les grands troupeaux de bisons et autre bovidés furent responsables du réchauffement climatique depuis trois millions d'année par leurs puissantes émissions de méthane ?

Réponse probable : Oui à 88% ! Mr.Red


Une expression amusante trouvée dans la bouche de claude Allègre:

Citation :
"Le cinéma d'épouvante écologique".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 08:31

Il y a mille choses à revoir, comme l'énorme et tjrs croissante quantité de déchets que ns produisons; un exple bien connu: ma boite à lettres est régulièrement remplie de pubs; on ns envoie des prospectus, etc; les organisations caritatives dépensent bcp pour envoyer des enveloppes aguichantes pour en appeler à vot'bon coeur: c'est stupide et écoeurant!
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 08:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Premières conclusions de la Réunion de Paris sur le réchauffement climatique:


(Entendu sur Europe 1 ce matin):

Citation :
Au vote, les membres reconnaissent à 95% que c'est l'homme qui, depuis deux siècles et demi, est responsable du réchauffement climatique.


:lol:

Au vote

deux siècles et demi.

[/quote]

Qu'est-ce que ce vote, méthode démocratique, vient faire là???
Ce sont des scientifiques qui devraient se prononcer, scientifiquement, avec des arguments; et pas une majorité démocratique!!! Ou alors cette méthode prouve que les scientifiques st divisés et incapables de se mettre d'accord...
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 10:27

PACALOU a écrit:
Il y a mille choses à revoir, comme l'énorme et tjrs croissante quantité de déchets que ns produisons; un exple bien connu: ma boite à lettres est régulièrement remplie de pubs; on ns envoie des prospectus, etc; les organisations caritatives dépensent bcp pour envoyer des enveloppes aguichantes pour en appeler à vot'bon coeur: c'est stupide et écoeurant!

je suis d'accord, personnellement le gaspillage, la surconsommation et surproduction, le surélevage et la surpêche m'inquiètent plus que le réchauffement climatique qui n'est qu'une hypothèse, notre gaspillage n'est PAS une hypthèse, il est réel et nous pouvons y faire quelque chose!
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 10:35

Bénédicte a écrit:
PACALOU a écrit:
Il y a mille choses à revoir, comme l'énorme et tjrs croissante quantité de déchets que ns produisons; un exple bien connu: ma boite à lettres est régulièrement remplie de pubs; on ns envoie des prospectus, etc; les organisations caritatives dépensent bcp pour envoyer des enveloppes aguichantes pour en appeler à vot'bon coeur: c'est stupide et écoeurant!

je suis d'accord, personnellement le gaspillage, la surconsommation et surproduction, le surélevage et la surpêche m'inquiètent plus que le réchauffement climatique qui n'est qu'une hypothèse, notre gaspillage n'est PAS une hypthèse, il est réel et nous pouvons y faire quelque chose!

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 13:30

Grâce à internet, des économies énormes de papier se profilent. Tout va être de plus en plus dématérialisé, depuis les déclarations d'impôt, aux publicités.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 16:57

Arnaud Dumouch a écrit:
J'ai reçu un message privé sur ce sujet:

Citation :
Monsieur Dumouch,
étant chercheur sur ces sujets, je ne peux que confirmer votre point de vue, à savoir le réchauffement est une immense propagande destinée à mettre des impôts là où ça arrange.

L'écologie est devenue une religion, les adeptes sont fervents et prêts à tout. L'écologie fait aujourd'hui les mêmes erreurs qu'on reproche à l'Eglise catholique, mais ses défenseurs sont aveuglés par leur propre zèle.

Lorsque l'on parle des scientifiques, on ne sait pas trop de qui on parle. Moi, je ne parle qu'en mon propre nom, et j'affirme qu'au regard des statistiques que je détiens (faites à partir du réseau de mesures de météo-france, le seul valable en France car les critères sont drastiques) on ne peut absolument rien conclure.

Les médias ont dit récemment qu'il y a 60 % de chances pour que 2008 soit l'année la plus chaude de la décénie. C'est possible. Mais 60 %, c'est peu : en chirurgie, une opération à 60 % de chances de réussites, c'est une opération très très risquée. Je rappelle qu'à 50 %, c'est du pile ou face. Mais bon, qui va comprendre ces subtilité statistiques en regardant la télévision.

Bref, je reste d'accord avec vous (en gros, car je n'ai pas tout lu en détail) : disons que je vous soutiens dans la contreverse du "réchauffement".

Au sein de mes collègues chercheurs, les avis sont partagés. C'est un sujet passionnel, en sachant que beaucoup de "pro-réchauffement" sont des gens de gauche, anti-américains, pro-josé-bové etc...

Quant à la démarche scientifique, elle est plus que contestable : on cherche les critères qui appuient la théorie du réchauffement, et on ignore les autres.

Je rappelle que les points de mesure à la surface du globe sont très faibles, répartis pour la plupart en Europe et Amérique du Nord. L'hémisphère Sud est très peu couvert, les océans négligeables (quelques bateaux prennent des mesures seulement).


Le glacier Franz Joseph en Nouvelle Zélande 1939 - 2001


Le glacier Grinnell aux États Unis 1914 - 1997


Un glacier dans l'Himalaya 1961 - 1995


Le glacier Orubare en Ouganda 1906 - 1994


Le glacier Pasterze en Autriche 1900 - 2000


Le glacier Qori Kalis au Pérou 1978 - 2000

Aujourd'hui 31 janvier, les enfants du village d'Abondance (haute savoie) n'ont toujours pas chaussé leurs skis faute de neige. Pas besoin d'être chercheurs CNRS pour comprendre que c'est l'eau de la fonte des glaces qui alimente, fleuves, cours d'eau et nappes phréatiques. Par quel miracle seront-elles alimentées cette années alors que depuis la canicule de 2003, elles baissent régulièrement Question Question Question

A tel point que les suisses ont eu l'idée saugrenue, au printemps dernier de couvrir d'une bâche un de leur glacier pour ralentir sa fonte l'été

Je suis d'accord avec le chercheur qui a rédigé l'e-mail quand il dit :
Citation :

Lorsque l'on parle des scientifiques, on ne sait pas trop de qui on parle
En effet, quand on sait que parmi les adeptes du MANDARUM, il y avait une brochette de scientifiques et chercheurs affraid de même chez RAEL affraid , on se dit qu'intelligence et bon sens ne vont pas forcément de pair et qu'à force d'avoir le nez dans ses bouquins, on
n'est plus capable de faire des observations simples.

Pas besoin de faire le tour du monde ou de savants calculs pour voir les changements qui s'opèrent autour de nous. Il suffit d'observer, d'écouter les souvenirs des vieux des villages (non, non, ce ne sont pas de vieux C---) et de regarder nos photos/témoins : mon cher glacier de la Meije que j'avais phtographié à 12 ans, a perdu plus du tiers de son volume


Dernière édition par le Mer 31 Jan 2007, 17:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 17:09

PARIS (AFP) - Les scientifiques français spécialistes du climat ont rédigé un "livre blanc" sur les modèles qui permettent de prévoir l'évolution du climat, ont annoncé mercredi dans un communiqué commun plusieurs organismes dont Météo France, le Commissariat à l'énergie atomique (Cea) et le Centre national de la recherche scientifique (Cnrs).

Ce document présente "de nouvelles analyses des simulations climatiques françaises" dont une partie a contribué à la préparation du rapport que doit délivrer le 2 février le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) réuni à Paris depuis lundi.

C'est la première fois que la communauté climatique française participe à "la réalisation d'un ensemble important de simulations recommandées par le Giec pour servir de base à l'évaluation des changements climatiques futurs", selon le communiqué.

Ce livre blanc accessible notamment sur le site internet du Cea (www.cea.fr) traite trois grandes thématiques: "modélisation globale et évolution du climat, rétroactions et variabilité climatique, régionalisation et détection-attribution du changement climatique".

Il montre que les deux modèles climatiques français, l'un développé par Météo France et le Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (Cerfacs), l'autre par l'Institut Pierre Simon Laplace (Ipsl), ont été affinés.

Le document explique également comment l'évolution future du climat pourrait diminuer de façon drastique l'efficacité des puits de carbone naturels, forêts et océans, ce qui provoquerait en retour une augmentation des émissions de CO2 et donc une accélération du réchauffement climatique
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 17:27

Et c'est justement cela, chère Jo, que j'appelle un défaut de méthodologie.

Je vous mets un extrait du célèbre livre d'Emmanuel Le Roy Ladurie: "Histoire du climat en l'an 1000" (1967):

Citation :
La phase clémente intervenue au IX° siècle a permis au vikings d'établir une route maritime vers les côtes nord américaines via le goenland, à cette époque bien nommé par eux " pays vert", ce qu'il n'est pls vraiment.
Les étés ont été plus tempérés et les hivers plus doux au XIII° s, mais une nouvelle vague de froid est intervenue au siècle suivant, prélude du "petit âge glaciaire" qui s'est prolongé trois siècle et a connu son point culminant au XVII° siècle.

Toutes ces variations n'ont rien à voir avec l'activité humaine. Aujourd'hui, le dogme met tout sur le compte de l'activité humaine.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 17:32

Cher Arnaud,

Avez-vous vu le film "an inconvenient truth" ("une vérité qui dérange") ? Il y a quand même des questions à se poser... il me semble. Et il vaut mieux, en cette affaire, faire preuve de plus de prudence que de pas assez, vu les conséquences possibles...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 17:36


Je suis pour tous les efforts écologistes. Personnes ne peut être contre.

Mais la méthode utilisée est en fait de type TJ, réinvestie par les repentis des causes anciennes Trostkistes: manipulation, terreurs de l'an mille, déformation des études scientifiques.

Heureusement, le monde actuel a le sens critique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 17:40

Arnaud Dumouch a écrit:
Et c'est justement cela, chère Jo, que j'appelle un défaut de méthodologie.

Je vous mets un extrait du célèbre livre d'Emmanuel Le Roy Ladurie: "Histoire du climat en l'an 1000" (1967):

Citation :
La phase clémente intervenue au IX° siècle a permis au vikings d'établir une route maritime vers les côtes nord américaines via le goenland, à cette époque bien nommé par eux " pays vert", ce qu'il n'est pls vraiment.
Les étés ont été plus tempérés et les hivers plus doux au XIII° s, mais une nouvelle vague de froid est intervenue au siècle suivant, prélude du "petit âge glaciaire" qui s'est prolongé trois siècle et a connu son point culminant au XVII° siècle.

Toutes ces variations n'ont rien à voir avec l'activité humaine. Aujourd'hui, le dogme met tout sur le compte de l'activité humaine.

ARNAUD, vous répétez toujours la même chose ! Sad I don't want that

Et vous oubliez que l'an 1000, la terre vivait un cycle naturel de réchauffement ......alors qu'on est dans un cycle naturel de glaciation et que la hause de température s'embraye Exclamation Exclamation Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 17:52

Citation :
Et vous oubliez que l'an 1000, la terre vivait un cycle naturel de réchauffement ......alors qu'on est dans un cycle naturel de glaciation et que la hause de température s'embraye

Rappel:

Je suis pour tous les efforts écologistes. Personnes ne peut être contre.

Votre reponse, chère Jo, est du domaine du dogme.

Or le dogme est la dernière des raison en science.

Extrait de Valeurs actuelles:

Citation :
Depuis l'ère secondaire, entre - 230 millions d'années et - 75 millions d'années, la terre a été le théatre d'une alternance d'époques chaudes et de périodes froides. Les fluctuations climatiques n'ont pas cessé avec l'arrivée de l'homme. Depuis la dernière glaciation, il y a 10 000 à 12 000 ans, le climat n'a cessé de jouer au Yo Yo.


Autre chose:

La baisse de l'eneigement du Kilimandjaro: Rien à voir avec le réchauffement climatique. La cause est certes humaine, liée à la deforestation et à la baisse de la pluviosité dans la région, les glaciers étant beaucoup moins alimentés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 17:57

Arnaud Dumouch a écrit:


La baisse de l'eneigement du Kilimandjaro: Rien à voir avec le réchauffement climatique. La cause est certes humaine, liée à la deforestation et à la baisse de la pluviosité dans la région, les glaciers étant beaucoup moins alimentés.

Je suis OK : le réchauffement n'est pas naturel mais humain : là est le drame
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 18:04

Cher Arnaud,

Je ne comprends pas votre réponse : l'avez vous vu ? Si oui, quels sont les arguments soulevés dans ce films qui sont infondés ?

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique   Mer 31 Jan 2007, 18:22

marc a écrit:
Cher Arnaud,

Je ne comprends pas votre réponse : l'avez vous vu ? Si oui, quels sont les arguments soulevés dans ce films qui sont infondés ?

Marc

Tout est non fondé scientifiquement. Les modèles informatiques utilisés donnent des résultats si contradictoires qu'ils sont inutilisables.

Les informations sont alors déviées, pour des raisons de combat écologique (qui lui est légitime) vers les conclusions les plus alarmistes.

Le cinéma s'en mêle, d'où ces nombreux docu-fictions que Claude Allègre qualifie de "cinéma épouvante". Laughing

Je n'aime pas cette méthode. Elle me rappelle celle des TJ.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
En finir avec le catastrophisme du réchauffement climatique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 18Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» En finir avec les religions -1-
» Pour en finir avec la laïcité
» En finir avec les religions -2-
» Pour en finir avec le carcan du DSM
» [C2i2e] TICE : pour en finir avec l'Ecole de la République ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: