DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 bonjour! mari malade...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mariluce



Féminin Messages : 14
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: bonjour! mari malade...   Jeu 25 Jan 2007, 21:41

Bonjour, je découvre votre forum.

J'ai vraiment besoin de me confier à des personnes qui partagent ma foi et mon Amour en Dieu...
Je suis mariée depuis 7 ans avec un homme trèèès malade de l'alcool. (dépendance alcoolique et tout ce qui va avec) Je me suis décidée à unir ma vie à lui un soir où, bouré et en larmes, il s'ouvrait enfin: il m'avouait sa maladie et son mal-être et me promettait de changer, il voulait que l'on se marie à l'église...
C'était quelques jours après une de ses scènes de violence sans raison, et 6 mois après nous nous marions... Alors même que, je l'ai apris plus tard, le prêtre hésitait...
Chaque jour j'ai remercié Dieu de ma vie et de notre union, mais aussi je le priait pour que nous nous aimions toujours plus, de son Amour... Dès notre première rencontre j'étais "bisarre" (j'ai préféré couper les ponts avec chaque personne qui me fesait une remarque dérangeante sur notre relation...) mais chaque jour je priais Dieu de me faire faire sa volonté, de m'obliger à changer de chemin si je m'éloignais de lui...
Alors j'étais sûre de mon bon choix!

Maintenant je crois qu'il ma demandé en mariage afin de ne pas me perdre, il connaissait mon Amour de Dieu et ma totale fidelité en l'Eglise. C'est horrible de penser ça, je souffre beaucoup.

Malgré tout mon Amour, mon magnifique chemin (à ses côtés mais sans lui...snif) ma relation et ma confiance toujours plus forte en Dieu, j'ai réalisé il y a quelques semaines que rester à ses côtés était suiscidaire! En effet, malgré mon détachement face à la maladie et ses conscéquences, mon respect de son incapacité à accepter mon amour, sa violence verbale et menaces, ses "bêtises", le fait qu'il passe tout son temps devant l'ordi et la TV à faire et voir je ne sais quoi en buvant et fumant, disant à d'autres des mensonges sur notre vie, invitant des gens à venir en vacances chez nous...alors que je travaille et essaye de nous empêcher de couler,... Malgré tout mon maour et les grâces de Dieu il a dépassé les limites de la violences plusieurs fois d'affilé. Je me suis promie de prendre celà au sérieux, comme une sorte d'avertissement: de ne jamais fermer les yeux là-dessus.
Depuis je suis très mal, je pleure très souvent, j'ai accepté que peut-être je me suis trompé et ai pêché contre moi en me mariant à cet homme (auquel je suis attachée!!! je crois que je l'aime!) En effet, je ne connaissais pas cette maladie, ni la violence folle, et je croyais que par le mariage et mon Amour mon époux goûterait à l'Amour de Dieu et alors serait heureux...
Je suis malheureuse d'avoir trompé Dieu, de ne pas avoir respecté ma nature humaine, d'avoir présumé de mes forces: je croyais qu'aimer voulais dire souffrir pour l'autre, donner sa vie pous l'autre... j'oubliais que ma vie aussi ets précieuse... Maintenant j'en veux presque parfois à Dieu de m'avoir laissé me tromper... tout ce mal... tout ce mal que j'ai vécu... Dieu ne veut-il pas mon bonheur? Mon Dieu d'Amour... Il m'a laissée libre...

Je sais je suis très longue à lire, j'ai besoin de vos témoignages...
Bien à vous, Marie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Jeu 25 Jan 2007, 22:08

Chère Marie,

Le prêtre qui vous a marié doit avoir certainement marqué, en marge de votre acte de mariage, ses doutes sur la validité de votre mariage. Ils le font souvent, en conscience.

Cependant, l'amour que vous avez est grand et profond. Et il est un engagement de votre être, avec la grâce, pour le salut de cet homme.

Savez vous que l'Eglise a des moyens concrets et efficaces pour vous aider à le sortir de l'alcool?

Si, par exemple, il vous bat ou vous insulte , elle peut vous conseiller une séparation de corps (le fait de ne pas vivre pendant un temps au même endroit) pour qu'il soit CONTRAINT de reprendre ses résolutions de faire un effort et de se désintoxiquer.

Car votre mari a surtout besoin de sortir de l'alcool. C'est l'objectif essentiel à obtenir.

Si vous n'utilisez pas les moyens comme une séparation provisoire pour l'obtenir, votre message indique que, tôt ou tard, vous vous écroulerez et que votre mariage échouera.

Il est probable qu'il serait reconnu non valide par l'Eglise. Mais ce n'est pas le but. Vous l'aimez.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Jeu 25 Jan 2007, 22:24

Chère Mariluce

Vous pouvez nous confier vos intentions de prière sur le forum Agapé

Je sais à quel point l'alcoolisme rend violent. J'ai eu un membre de ma famille dans cette situation. L'éloignement peut être une solution, mais il faut chercher de l'aide près de chez vous, association, assistante sociale, prêtre...

Je vais prier pour vous et votre mari ce soir-même :sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Aliocha



Féminin Messages : 42
Inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Jeu 25 Jan 2007, 22:50

Bienvenue Mariluce !

ton message me touche beaucoup alors je te réponds, même si je doute d'avoir grand chose de necessaire à dire, étant donné mon jeune age, mon manque d'expérience en la matière et ma foi se résumant à une simple espérance pour l'instant... mais évidemment que Dieu veut ton bonheur.. et ce Dieu d'amour auquel j'aspire à croire, nous accompagne toujours, meme dans nos insondabes solitudes, même quand nous faisons fausse route.

Au sujet de l'amour, ce que tu écris me rappelle ce qu'a écrit frère Roger de Taizé dans sa lettre innachevée .. " mais qu'e5 ce qu'aimer ? serait ce partager les souffrances des plus malmenés ? oui, c'est cela. Serais-ce avoir une infinie bonté su coeur et s'oublier soi-même pour les autres, avec désintéressement ? oui certainement. Et Encore, qu'est ce qu'aimer ? Aimer, c'est pardonner, vivre en réconciliés, et se réconcilier, c'est toujorus un printemps de l'ame"...

l'alcool transforme les hommes .. ainsi il en est prisonnier, ne peut accepter ton amour, ni exprimer celui qu'il ressent aussi certainement quelque part au fond de lui, si il t'a demandé en mariage, pour ne pas te perdre... si il ne t'aimais pas, pourquoi ne pas vouloir te perdre ?

Ainsi je suis d'accord avec Arnaud : l'essentiel est de sortir de cet enfer de l'alcool... prions donc pour qu'il accepte une telle démarche, qu'il aie envie de s'en sortir .. des centres médicaux existent naturellement pour l'aider si il l'accepte... Cependant je ne crois pas que tu aies trompé Dieu ni ta nature humaine ... tu m'as l'air d'une bonne volonté angélique ange1 , débordante d'amour et de fidélité,... mais vous aveu surement besoin d'aide que vous pourriez trouver dans une association, chez un médecin, un prêtre afin de vous aider à composer au mieux et à avancer avec cette situation difficile.

Amitiers
Revenir en haut Aller en bas
Bénédicte



Féminin Messages : 615
Inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Jeu 25 Jan 2007, 23:26

ce n'est pas vous qui avez trompé Dieu mais votre mari qui vous a trompée en vous promettant de changer. Les gens qui sont "addicted" à l'alcool, au jeu à la drogue ou à autre chose, sont des manipulateurs, ils vivent les relations avec les autres sous lemême mode que leur relation à l'alcool ou à la drogue: sous le mode nonpas de l'échange mais de la DEPENDANCE (soumettre ou être soumis) et ils confondent l'amour avec le besoin d'être pris en charge, la peur de ne pas être seul.
Ils veulent surtout ETRE AIMES plutôt qu'aimer, ils recherchent dans les autres une mère sacrifiée envers qui se comporter comme un enfant tyrannique. Ils sont incapables de se prendre en charge.
A votre place j'irais consulter un conseiller conjugal, vous avez besoin d'aide pour trouver votre place d'épouse (pour lemoment vous avez plutôt le rôle d'une maman) une place de femme, d'égale, de collaboratrice,
il faut retrouver le respect de vous-même! vous aimer vous-même!
votre mari n'a pas encore commencé à vous aimer
si vous vous mettez à vous aimer vous même tout n'est pas perdu
mais avec l'aide de professionnels
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 00:27

Situation très difficile et délicate.

Quel avis voulez-vous, celui du professionnel ou celui du catholique?


M.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 08:59

Bonjour Marie !

Pour le Seigneur, si la vie de votre mari compte, la votre aussi.....et sacrifier deux vies pour une, je ne suis pas persuadée que c'est ce qu'il souhaite.....

Je me range à l'avis d'Arnaud : le plus sage serait de vous confier à un prêtre qui connaisse bien les problèmes matrimoniaux pour déterminer vos intentions au moment de votre mariage. D'après ce que vous nous dites, il semble ressortir que ce qui a déterminé votre mariage c'est votre sentiment de responsabilité. Est-ce suffisant pour qu'un mariage soit valide ....?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 13:55

Citation :
D'après ce que vous nous dites, il semble ressortir que ce qui a déterminé votre mariage c'est votre sentiment de responsabilité. Est-ce suffisant pour qu'un mariage soit valide ....?

Mais j'ai ajouté autre chose: ce grand amour l'engage. Il ne faut pas l'abandonner.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Francesca



Féminin Messages : 311
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 14:28

Si j´ai tort, donc tant mieux,

je vois aussi cette possibilité:

comment peut-on aimer vraiment un alcoolique violent ????

Parce qu´il est un psychopathe charmeur et carismatique, qui exerce une fascination d´une brute sauvage, en particulier sur des femmes qui aiment voloniers des brutes, pour des raisons que je n´ai pas encore tout à fait compris.

Il y a beaucoup de femmes qui écrivent des lettres d´amour aux criminels graves, par exemple.
Je me souviens d´un juge agé qui a sincèrement perdu la contenance une fois en remarquant avec sarcasme que "la femme croit de pouvoir le curer avec son amour".

Mariluce, réfléchi bien et sois sincère avec toi-même: pourquoi aimes-tu cette brute ? Cela pourrait être une illusion.
Ne crois-tu pas que tu mérites un homme gentil ?



P.S. Aliocha est un nom russe masculin, en diminutif.
Smile
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 16:52

DROIT CANON :

l'Église prévoit que dans certains cas, la nullité de mariage, est une chose à considérer si le Sacrement n'est pas valide pour diverses raisons :


Citation :
CEC 1625: Les protagonistes de l'alliance matrimoniale sont un homme et une femme baptisés, libres de contracter le mariage et qui expriment librement leur consentement. "Être libre" veut dire :
- ne pas subir de contrainte;
- ne pas être empêché par une loi naturelle ou ecclédiastique.

Citation :
1626 L'Église considère l'échange des consentements entre les époux comme l'élément indispensable "qui fait le mariage". Si le consentement manque, il n'y a pas de mariage.

Citation :
1628 Le consentement doit être un acte de la volonté de chacun des contractants, libre de violence ou de crainte grave externe . Aucun pouvoir humain ne peut se substituer à ce consentement. Si cette liberté manque, le mariage est invalide.

Citation :
1629 Pour cette raison (ou pour d'autres raisons qui rendent nul et non avenu le mariage [Cf. CIC, Can 1095-1107]), l'Église peut, après examen de la situation par le tribunal ecclésiastique compétent, déclarer "la nullité du mariage", c'est-à-dire que le mariage n'a jamais existé. En ce cas, les contractants sont libres de se marier, quitte à se tenir aux obligations naturelles d'une union antérieure (Cf. CIC, Can 1071).

Entre également en ligne de compte l'immaturité psychologique au moment du sacrement

Code du droit canon :
http://www.vatican.va/archive/FRA0037/__P3W.HTM
http://www.vatican.va/archive/FRA0037/__P3T.HTM
Revenir en haut Aller en bas
mariluce



Féminin Messages : 14
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 17:20

Merci beaucoup à tou(te)s pour votre attention.
Arnaud, nous nous sommes déjà séparés de corps (mais sans acte notifié) pendant 3-4mois il y a 3 ans. (il me fesait des menaces de mort, disparaissait en déclarant se suicider, violences etc.) Temps très difficile pour moi où j'ai été OBLIGEE de me remettre en question, de prendre soin de moi. Puis il a fait une cure 1 petit mois dans un centre d'alcoologie. Ainsi j'ai à nouveau "cru" en notre couple...le jour même de sa rentrée il rebuvait ...
Personne ne peut contraindre l'autre à s'aimer et accepter l'Amour... C'est l'essence même de Dieu, de l'Amour: nous sommes libres d'Aimer...

Manuel, je veux bien les 2 avis...

Louis, j'ai été forcée à demander de l'aide depuis bien longtemps. D'abord avec mille précautions, en cachette, j'avais bien trop peur qu'on me face voir la réalité... Puis toujours plus, je suis imbattable sur toutes les aides possibles et inimaginables. D'ailleurs c'est un bonheur pour moi que toutes ces rencontres, j'ai beaucoup reçu "grâce" à Dieu et à mon "instinct de vie" à travers ces souffrances.

Aliocha, je crois qu'une personne dépendante ne peux aimer vraiment comme un mari ou une épouse... Nous avons vécu des moments aussi très beaux, et dans ses "sobriétés" parfois il était un époux... Mais je suis sûre que son besoin d'alcool est plus fort que tout c'est lui-même qui me le dit lorsqu'il est sobre!!! Qu'il ne peut aimer ainsi! Que l'alcool est tout son désir! Car si vraiment il m'aimait, il aurait la sagesse de mettre de la distance entre nous afin de ne pas me faire de mal.

Bénédicte, la conseillère conjugale qu'il a accepté de voir quelques fois (suite à ma séparation de corps) à fini par nous faire remarquer qu'il fallait divorcer... Comme tout le monde d'ailleurs. Du coup nous n'y sommes plus retournés. Lui s'engueulait toujours avec, et moi je voulais y aller mais avec lui, sinon ça ne servait à rien!

Jo zecat, c'est clair qu'avec mon mari je me sentais "utile", "aimante", dès nos premiers jours j'ai senti un truc indescriptible: Ne le laisse pas partir, tu dois vivre avec quelque chose... Comme le train qui s'arrête juste pour moi, et qu'il faut que j'y monte... Il habitait à 500km, et du coup il n'est jamais reparti... Je croyais qu'avec l'Amour de Dieu tout était possible! Que la foi pouvait déplacer des montagnes! Mais je n'ai pas la foi??

Merci à tous. J'ai tellement l'ennui de notre Amour! Quelle frustration de ne pouvoir aimer son époux! Depuis plus de 7 mois nous n'avons casiment plus de rapports, juste parfois un peux de tendresse de ma part, mais lui veut immédiatement "du sexe" et moi je ne peux plus (mais j'en meurre d'envie) car ça serait le tromper avec un autre... Comment dire, comment faire l'amour avec un homme qui l'autre jour m'étranglait? Qui me ment pour un oui pour un non? Qui croit aimer "au lit" alors que ce n'est que une certaine forme de "plaisir solitaire" mais à deux?

Excusez-moi si mes propos vous dérangent, j'essaye d'être le plus simple possible.
Pour mes amis c'est simple, il suffit de le quitter.
Mais pour moi c'est différent, Dieu nous a unis...
J'en viens même à en vouloir à Dieu de ses commendements... Je sais que Dieu m'aime...Comment peut-il vouloir que je reste unie à cet homme toute l'éternité? Et d'un côté je l'aime, je me suis habituée à l'aimer, j'y suis attachée!!!
Au secours!
Merci, Marie
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 17:36

mariluce a écrit:

Excusez-moi si mes propos vous dérangent, j'essaye d'être le plus simple possible.
Pour mes amis c'est simple, il suffit de le quitter.
Mais pour moi c'est différent, Dieu nous a unis...
J'en viens même à en vouloir à Dieu de ses commendements... Je sais que Dieu m'aime...Comment peut-il vouloir que je reste unie à cet homme toute l'éternité? Et d'un côté je l'aime, je me suis habituée à l'aimer, j'y suis attachée!!!
Au secours!
Merci, Marie

Ca ne nous dérange pas du tout ! Chacun d'entre nous rencontre des difficultés et il est très difficile de les vivre seul.

Dans votre cas, j'essaierai de rencontrer un prêtre compétent qui m'aiderait à discerner. Je pense que de vous révolter contre votre foi ou de tomber malade ne solutionnera ni le problème de votre mari ni le votre...Avez-vous des enfants ?
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 17:39

mariluce a écrit:
Merci beaucoup à tou(te)s pour votre attention.
Arnaud, nous nous sommes déjà séparés de corps (mais sans acte notifié) pendant 3-4mois il y a 3 ans. (il me fesait des menaces de mort, disparaissait en déclarant se suicider, violences etc.) Temps très difficile pour moi où j'ai été OBLIGEE de me remettre en question, de prendre soin de moi. Puis il a fait une cure 1 petit mois dans un centre d'alcoologie. Ainsi j'ai à nouveau "cru" en notre couple...le jour même de sa rentrée il rebuvait ...
Personne ne peut contraindre l'autre à s'aimer et accepter l'Amour... C'est l'essence même de Dieu, de l'Amour: nous sommes libres d'Aimer...

Manuel, je veux bien les 2 avis...

Louis, j'ai été forcée à demander de l'aide depuis bien longtemps. D'abord avec mille précautions, en cachette, j'avais bien trop peur qu'on me face voir la réalité... Puis toujours plus, je suis imbattable sur toutes les aides possibles et inimaginables. D'ailleurs c'est un bonheur pour moi que toutes ces rencontres, j'ai beaucoup reçu "grâce" à Dieu et à mon "instinct de vie" à travers ces souffrances.

Aliocha, je crois qu'une personne dépendante ne peux aimer vraiment comme un mari ou une épouse... Nous avons vécu des moments aussi très beaux, et dans ses "sobriétés" parfois il était un époux... Mais je suis sûre que son besoin d'alcool est plus fort que tout c'est lui-même qui me le dit lorsqu'il est sobre!!! Qu'il ne peut aimer ainsi! Que l'alcool est tout son désir! Car si vraiment il m'aimait, il aurait la sagesse de mettre de la distance entre nous afin de ne pas me faire de mal.

Bénédicte, la conseillère conjugale qu'il a accepté de voir quelques fois (suite à ma séparation de corps) à fini par nous faire remarquer qu'il fallait divorcer... Comme tout le monde d'ailleurs. Du coup nous n'y sommes plus retournés. Lui s'engueulait toujours avec, et moi je voulais y aller mais avec lui, sinon ça ne servait à rien!

Jo zecat, c'est clair qu'avec mon mari je me sentais "utile", "aimante", dès nos premiers jours j'ai senti un truc indescriptible: Ne le laisse pas partir, tu dois vivre avec quelque chose... Comme le train qui s'arrête juste pour moi, et qu'il faut que j'y monte... Il habitait à 500km, et du coup il n'est jamais reparti... Je croyais qu'avec l'Amour de Dieu tout était possible! Que la foi pouvait déplacer des montagnes! Mais je n'ai pas la foi??

Merci à tous. J'ai tellement l'ennui de notre Amour! Quelle frustration de ne pouvoir aimer son époux! Depuis plus de 7 mois nous n'avons casiment plus de rapports, juste parfois un peux de tendresse de ma part, mais lui veut immédiatement "du sexe" et moi je ne peux plus (mais j'en meurre d'envie) car ça serait le tromper avec un autre... Comment dire, comment faire l'amour avec un homme qui l'autre jour m'étranglait? Qui me ment pour un oui pour un non? Qui croit aimer "au lit" alors que ce n'est que une certaine forme de "plaisir solitaire" mais à deux?

Excusez-moi si mes propos vous dérangent, j'essaye d'être le plus simple possible.
Pour mes amis c'est simple, il suffit de le quitter.
Mais pour moi c'est différent, Dieu nous a unis...
J'en viens même à en vouloir à Dieu de ses commendements... Je sais que Dieu m'aime...Comment peut-il vouloir que je reste unie à cet homme toute l'éternité? Et d'un côté je l'aime, je me suis habituée à l'aimer, j'y suis attachée!!!
Au secours!
Merci, Marie


Tu ne déranges pas par tes propos Very Happy

Pour moi, cet homme, ton mari, est dangereux. Il l'est pour toi, il l'est pour lui.
L'unique solution me parait être une séparation.
Momentanée, s'il se soigne définitivement, et se fait suivre réellement sur le long terme.

Je sais bien que les conseilleurs ne sont pas les payeurs... Mais il me parait impossible d'admettre la violence... Tu parles d'étranglement...

Tu es une enfant de Dieu, et le Seigneur t'aime. De cela, tu es persuadée, et moi aussi.
Mais cela ne veut pas dire qu'il faut en passer par les caprices d'un homme qui a fait un autre choix que le choix de la vie. Son alcoolisme est une maladie. Le refus de se soigner véritablement est un choix. Ce choix te détruit.

Il t'entraine et fait de toi une autre victime de sa maladie...

Ne l'accepte pas, tu n'y es pas obligée... Ni par Dieu, ni par les hommes.

Et si tu ne lui laisse que le choix de se soigner, ou de partir, si tu lui interdit (par la loi s'il le faut) toute violence, il lui faudra réellement choisir : la boisson, ou toi. Pour le moment, ton amour lui permet de ne pas choisir : il peut avoir les deux.
Et à mon avis, il le sait...
Revenir en haut Aller en bas
mariluce



Féminin Messages : 14
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 20:16

Rebonsoir... et encore merci.
Jo zecat, non nous n'avons pas d'enfants, et pourtant j'en désire et suis faite pour être mère.

Encore ce soir, crise.
J'étais calme et aimante. Lui bisarrement aussi. ouf. Il s'est même ouvert à moi, du style: Marie j'ai besoin de toi, pour que tu me donnes la foi... il pleure... il dit qu'il se déteste et veux mourir... il hurle...il a besoin de moi... il m'aime, il m'aime...il est tendre, embrassant... veut dormir et me faire un bébé (il est mort bouré) Je lui explique que j'ai de la peine de le voir ainsi, je ne peux lui donner la foi, il est une merveille et Dieu n'attend que son amour... il me dit qu'il veut venir avec moi à l'église etc... Bref, je le connais trop pour y voir son dernier cri: Marie ne me quitte pas, je te dirai tous les mots que tu veux entendre...Je lui dit que l'amour n'est pas chantage affectif... Ce n'est pas moi qui comblerai son manque d'Amour, j'ai essayé pendant toutes ces années, et en échange j'ai reçu sa violence et son mépris...
Il insiste pour dormir à mes côtés sans m'embêter, non j'ai besoin de me reposer la nuit (bourré il ronfle TRES fort, me tombe dessus, etc. ou me "force" jusqu'à devenir violent si je refuse)
Voilà pour les nouvelles, vivement dans 9 jours, je m'offre une semaine de retraite spirituelle ignacienne, et j'espère y accueillir "la volonté" de Dieu...
Bien à vous, Marie
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 20:34

Courage....! Pendant cette retraite, essaie de t'ouvrir à un prêtre.... ;)
Revenir en haut Aller en bas
mariluce



Féminin Messages : 14
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 20:54

Merci, je vais me coucher, bonne nuit à tou(te)s.
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Ven 26 Jan 2007, 21:33

Marie, je découvre ton message à l'instant. Je me range à l'avis d'Arnaud et de Jo.

En effet, si tu voyais un prêtre je pense qu'il saurait t'aider.

Surtout ne te culpabilise pas, tu as agi en ton âme et conscience, tu l'aimais , tu l'aimes sans doute encore. Je pense qu'au contraire ton coeur est grand, mais tu as le devoir de te protéger puisque tu dis qu'il est violent. Tu ne dois jamais tolérer qu'il te frappe, surtout de la façon violente que je viens de lire...
Pourquoi n'accepte t'il pas un traitement ? il existe des médicaments de sevrage, car l'alcool est une "maladie" et si la personne ne le veut pas vraiment ce n'est pas pour te décourager, si la personne n'en prend pas conscience.... je ne vois pas comment cela peut arriver.

A te lire je me souviens de l'affaire "Marie Trintignant" et je crains pour toi, c'est pourquoi une séparation de corps pour le moment me semble nécessaire, tu n'as pas le droit de te laisser un jour tuer, ta vie est précieuse au yeux de Dieu, Il lit dans ton coeur et t'aime tu ne dois pas en douter. Nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre à la Croix, pour les uns c'est telle sorte pour les autres c'est encore autre chose... mais tous passons par la Croix... n'en veut pas à Dieu peut-être un jour comprendras tu le pourquoi de toute cette souffrance.

De plus cette séparation lui ferait peut-être pendre conscience de suivre une cure de désintoxication si il tient à toi. Si tu rencontres un prêtre il saura bien te conseiller et t'orienter pour aller dans une maison d'accueil.

Une femme ne doit jamais accepter ni tolérer qu'un homme porte la main sur elle. Car une fois commencé, cela continue...

N'accepte pas ce rôle de victime, peut-être n'a t'il pas eu conscience qu'il te trompait en t'épousant mais il t'a trompée tout de même alors je pense que tu dois te protéger. Et avant d'avoir un enfant avec lui, réfléchis ,car alors tu serais liée encore plus et si ce mariage pouvait être annulé pour le cas où il ne change pas et reste violent ce serait peut-être mieux pour toi.

Les alcooliques ont toujours une excuse pour boire et faire sentir l'autre coupable et jouent bien aussi avec le chantage et la pitié.

Je prierai pour toi, que le Seigneur t'éclaire. Ton premier devoir est de te préserver je me répète.

Voilà c'est ce que je voulais te dire et ce n'est que mon avis.

Et surtout ne crois pas que tu ennuies continue de donner des nouvelles....

Amicalement
Elise
Revenir en haut Aller en bas
mariluce



Féminin Messages : 14
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Sam 27 Jan 2007, 20:11

Merci du fond du coeur, je suis très heureuse d'avoir découvert ce forum où je peux partager certaines choses à d'autres qui ont la même façon d'apprendre à aimer Dieu... avec la facilité de l'anonyma...
Chacun-chacune, merci j'ai lu et relu chacun de vos messages, j'en reçois un grand réconfort.
Je voulais vous étaler la fin de ma soirée, mais à quoi bon...
Lorsque la violence arrive, malgré toutes les précaussions etc, je ne peux éviter le pire. J'en ai eu la preuve dernièrement. Malgré toute ma paix, ma compréhension, ma fuite (faire un tour dehors etc) si la colère monte, ma seule solution serait de ...ne plus jamais revenir... Une fois qu'il me courait après en me menaçant j'avais osé appeller la police, qui m'avait répondu: il est en train de vous frapper là? Non alors nous ne pouvons rien faire, vous ne pouvez que vous séparer et porter plainte...
Une fois je me lavais les dents et il a surgit, je n'ai rien pu faire. Je suis impuissante.
Et pourtant nous avons plein de points communs, une grande complicité, un plaisir pour plein de choses, mais celà n'efface pas le reste! Je suis prête à laisser mon rêve de couple à l'image de Dieu... et à le quitter.
Moi qui prie toujours Dieu de m'enlever de la pensée les hommes qui parfois semblent plus aimant que mon mari, je fais de plus en plus souvent des rêves sentimentaux où un homme (n'importe lequel) m'aime et me respecte... Et le pire: je suis bouleversée par un ami que je respecte énormément, marié lui aussi à une femme malade. Dès que je le rencontre, sa présence m'apaise, ses mots me réconfortent, son regard m'aime (fraternellement...) et je me sent toute chose, alors qu'il n'insinue rien du tout et moi encore moins!!! Si bien que dès que j'ai vu cet homme (avec qui j'aimerais continuer une amitié) je suis dans tous mes états à cause de l'effet que celà me fait!!! Alors je n'ose trop lui parler, lui répond à peine... le vois le moins possible. C'est bien dommage de gacher ainsi l'amitié... je deviens folle ou alors c'est juste pour me faire réaliser que:
--J'ai besoin d'aimer et d'être aimée d'amitié
--J'ai besoin d'aimer et d'être aimée par un homme bon, de tendresse et voir plus...
--Mon amour d'épouse pour mon époux s'estompe?
--Je ne suis qu'humaine et ne peux le nier... et aussi j'apprend et ne pas me laisser aller à suivre mes sentiments les yeux fermés!
Mais sinon j'ai plein de belles choses à côté, j'aime la Vie et l'apprécie dans ses plus brefs et simples instant... Pour celà Merci mon Dieu j'ai été obligé à aimer ta vie pour ce qu'elle est!
A bientôt, dans la joie de vous lire, Marie
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Sam 27 Jan 2007, 21:56

Bonjour Mariluce,

J'ai l'impression que vous savez ce que vous devriez faire, et vous ne le faites pas ...

Il n'y a aucune raison pour que "les choses" s'arrangent toutes seules.

Vous avez du mal à prendre une décision et votre mari le sait, et il sait s'en servir. Et justement, je pense que vous ne lui rendez pas service en supportant l'insupportable. Pourquoi changerait-il ? Pourquoi ferait-il l'effort de se soigner, puisque vous acceptez d'etre battue, humiliée ?

Pensez-vous que Dieu vous demande cela ?

Si vous voulez rester fidèle et sauver votre mariage, il n'y a pas 36 solutions . Il se soigne, prouve dans la durée sa sobriété. Cela ne se fait pas en un mois...
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Sam 27 Jan 2007, 22:14

J'approuve CECILE !
Revenir en haut Aller en bas
mariluce



Féminin Messages : 14
Inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Dim 28 Jan 2007, 09:52

A nouveau merci, j'ai besoin d'entendre ces paroles...
Courage (pour que je change les choses que je peux, pour que vous acceptiez encore mes gérémiades, et que vous osiez encoreet surtout me partager votre amour)!

Et sinon, j'ai bien dormi, je n'ai pas grelotté malgré notre chauffage ...
il fait un temps angélique, ciel bleu, calme et paisible neige, arbres et nature au repos, les cloches qui sonnent la messe des st-patrons (ou st-martyrs je sais plus) dans 15min, j'y vais!
Bon dimanche! Marie
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: bonjour! mari malade...   Dim 28 Jan 2007, 10:15

Chere Mariluce,

bon courage pour tout. Je prie pour vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
 
bonjour! mari malade...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour, mon mari est epileptique pharmacorésistant
» Mon fils Philippe gravement malade (Danielle)
» Bonjour amis musulmans
» Mon fils est malade
» Mon copain est toujours malade.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: