DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ABBE PIERRE EST MORT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 19:05

Citation :
Comme le rappelle un article : ""A propos du sida, dès 1989 il faisait preuve d'un infini bon sens, affirmant que le meilleur préservatif est la fidélité, mais ajoutant : "Si vous fautez, alors n'ayez pas la lâcheté de ne pas prendre de préservatif." Position reprise après lui par de nombreux évêques dans le monde."" (Le Monde du 24.01.2007)

Cette position, il aurait pu et du la soutenir publiquement plutôt que d'appeler le pape à autoriser le préservatif en Afrique, comme si le pape avait parlé une seule fois d'interdire le préservatif en Afrique.

C'est pourquoi il y a une gêne face à l'Abbé Pierre, une gêne qui n'existe pas pour Guy Gilbert, et Guy Gilbert parle aussi au monde, partout, avec un langage moderne.

Il y a aussi une gêne sur ses forte prises de parole annonçant ses manques sur ses voeux religieux franciscains de chasteté, suivi d'un appel au mariage des prêtres.

Beaucoup de prêtre ont dit:
Citation :
Nous avons, nous, été chastes toute notre vie. Cela ne compte pas?
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 19:12

Moi, ce qui 'ennuie (entre autre), c'est ce qu'il a dit sur la relation amoureuse entre ste marie madeleine et Jésus

Je pense comme Arnaud que c'était un saint homme mais pas un saint Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 19:21

Citation :
Je pense comme Arnaud que c'était un saint homme mais pas un saint

Oui, je partage cet avis.

un saint homme n'a pas à être modèle en tout.

Un saint canonisé est un modèle mis sur les autels par son comportement et ses paroles.

Le problème n'est donc pas que l'Abbé Pierre ait péché contre ses voeux religieux. Cela, saint François d'Assises le fit aussi, au moins en pensées, allant jusqu'à se jeter dans des orties pour ne pas tomber.

Le problème est d'avoir semblé en tirer la conclusion que la chasteté des prêtres était à mettre de côté et que la chasteté des fidèles était impossible à rechercher dans le couple.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 20:36

Citation :
Moi j'appelle ça de la franchise, de l'honnêté vis à vis de ceux qui souffrent. Avez-vous oublié que le Christ est tombé trois fois.

Personne ne reproche cela. Sainte Marie Madeleine s'est prostitué et elle est sainte. Le bon larron volait.

Le problème est ailleurs: c'est dans l'ambiguité des conséquences que semblent tirer l'Abbé Pierre.

Imaginez Marie Madeleine proclamant le droit des femmes à se prostituer...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 20:54

Vous confondez une position théologico-essentialiste (dogmatique qui se veut simple) et le sens de la réalité contemporaine avec ses frères en humanité dans leurs diversité et parfois divergences.

Et ce n'est pas la première qui a fait avancé la compréhension des choses de ce monde et de l'autre. C'est l'épreuve manifeste en ce monde. C'est la réalité vivante et parfois dure avec sa dose d'incompréhension et de malentendus.

C'est souvent le débat entre l'esprit de loi et sa lettre. le rappel de la lettre est nécessaire et même salutaire (au sens fort du terme : salut des âmes) mais le sens de l'Incarnation est ailleurs surtout : dévoiler la source de toute loi, l'Amour inconditionnel de Dieu.

Et cela l'Abbé Pierre et d'autres saints l'ont vécu dans leur chair. C'est ce qui fait d'eux des saints justement.

Bien des saints si nous aurions vécus à leur époque avec les moyens de communication et de médiatisation de notre époque et le tout de notre époque, auraient fait l'objet des mêmes ambivalences.

Ambivalence jetait aux orties par l'écrasante incarnation de l'Amour évangélique, Premier en tout car Il est le Nom même de Dieu (Nom : ce qui nomme et qui est nommé).



M.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 21:06

Peut-être.

L'Eglise jugera si un procès en béatification est ouvert...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 21:13

Je vous sens dubitatif... :P

Mais recentrons-nous sur l'essentiel : vivre dans l'Amour et la Vérité du Christ.

Pour ce qui est de l'Abbé Pierre, essayons d'en faire au moins autant que lui (ce qui est difficile déjà), faisons oeuvre de charité comme nous l'enseigne l'Eglise. Après on nous jugera sur cela.

Et alors là nous pourrons avoir des discussions (hors le Magistère nécessaire de l'Eglise) sur tels ou tels points.

Abîmer une telle somme d'oeuvres (soit dit en passant d'une fidélité inconditionnelle à l'Eglise catholique : la foi accompagnée des oeuvres) pour des discours ambivalents, c'en est presque (et je dis bien presque!!) anti-évangélique (péche contre l'Esprit qui inspire et vivifie ses oeuvres).


M.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 21:20

Merci Noël, pour ce très beau texte où vous expliquez à Michel dans quelles conditions vous avez rencontré l'abbé Pierre.

Le syndicaliste et le curé...Je crois que ce respect mutuel des "adversaires" ne se trouve plus beaucoup. Savoir voir en l'autre ce qu'il a de meilleur...

Pour moi, il est évident que l'abbé Pierre est un saint. Sera-t-il canonisé ? Ce n'est pas très important.
Saint ne signifie pas parfait, sinon il n'y aurait aucun saint.
L'Eglise ne courrait aucun risque à proposer l'abbé Pierre comme modèle, lui qui a aimé les plus pauvres, voyant en chacun d'eux le Christ.

Nous ne connaissons pas sa vie spirituelle; ce n'est pas tout le monde qui étale ses états d'âme en public. Lui a préféré se présenter comme pêcheur. Je me souviens l'avoir vu à la télé se fâcher contre quelqu'un qui l'encensait un peu trop... Etre une "vedette" quand ça servait les pauvres, oui, mais pas pour lui-même. C'est la vraie humilité.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 21:21

Cher Manuel,

Je ne pense pas qu'il faille parler de péché contre l'Esprit.

Comme dit Jo, en tout état de cause, c'est un saint homme et ce texte parle de lui:

Citation :
Matthieu 25, 34 Alors le Roi dira à ceux de droite: Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde.
Matthieu 25, 35 Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli,
Matthieu 25, 36 nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir.

Mais un saint, il l'est maintenant, face au Christ et certaines des positions infaillible de la doctrine de l'Eglise lui échappaient, il les a comprises.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mar 23 Jan 2007, 23:14

jo zecat a écrit:
Moi, ce qui 'ennuie (entre autre), c'est ce qu'il a dit sur la relation amoureuse entre ste marie madeleine et Jésus

Je pense comme Arnaud que c'était un saint homme mais pas un saint Rolling Eyes

Arnaud, je suis de l'avis encore une fois de Manuel !

J'ai l'impression que ce livre : Pourquoi mon Dieu ? vous a choqué et que vous posez une étiquette sur l'Abbé Pierre, pardonnez moi si je me trompe ceci est un dialogue et non une confrontation , vous connaissez mon opinion si je viens sur un forum je désire dialoguer et non avoir raison à tout prix.

Il m'est arrivé d'ailleurs d'être instransigeante sur ce forum y a pas longtemps envers Pacalou, je crois que j'ai eu tort ce jour là ... enfin inutile de ressasser ce qui est fait et dit !

Les saints sont des personnes comme nous qui chutent et qui se relèvent, l'Abbé Pierre même s'il a trahit ses voeux a eu le courage de se relever, de ne plus recommencer, de renoncer, il a eu le courage de le dire.

Les prêtres qui vivent avec une femme , ont une relation "cachée" sont d'un pourcentage assez élevé , lors d'une émission télévisée le pourcentage était d'un prêtre sur 5. Vaut il mieux vivre dans cette hypocrisie ! car ce n'est rien d'autre que de l'hypocrisie et malgré tout je les comprends.

Peut-être je vais vous heurter mais je suis asssez d'accord avec ce livre, les idées et le contenu. Sauf en ce qui concerne Marie-Madeleine, là je pense que l'être humain qu'il était a commis une erreur, les saints en ont commis aussi... il était âgé et a pu avoir un moment d'égarement...
L'Eglise d'ailleurs n'a pas agi envers lui comme envers Mgr Gaillot.

J'ai été scandalisée de la façon dont l'Eglise a traité Mgr Gaillot, il y avait sûrement un moyen de trouver un compromis.

Je critique l'Eglise, mon coeur me fait mal car j'aime malgré tout l'Eglise, j'ai cet Amour pour l'Eglise à l'exemple de St Josémaria et ne la juge pas... l'Eglise terrestre est humaine.

En tous les cas si il n'est pas canonisé, d'ailleurs il ne souhaitait sûrement pas cela,il n'a jamais cherché les places d'honneur c'est un grand homme, une grande figure que nous perdons.

Je n'en ai jamais fait autant que lui !

Mes mains lorsque je paraitrai devant le Seigneur seront vides à côté des siennnes. Il avait son franc parler, il n'était pas hypocrite et il a eu le tort de se livrer à certains... on ne relève en premier que le négatif , c'est toujours comme cela, le bien qu'une personne a pu réaliser passe après...

Mais avant de relever le négatif chez un autre, je balaie devant ma porte et encore.... je ne veux voir que le positif chez l'autre... Car Dieu connait tous les coeurs et certaines personnes que je trouverais antipathiques sont peut-être et même certainement aimées de Dieu !

Canonisé ou pas c'est à l'Eglise de décider, je l'aime et je prie pour ce grand homme, cet homme de Miséricorde.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mer 24 Jan 2007, 02:19

Adieu l'Abbé...






• Réactions
• Biographie
• L'appel
• Audio
• Video

Réactions au décès de l'Abbé Pierre, le 22 janvier 2007 à 5h25 à l'Hôpital du Val de Grâce à Paris.

Télégramme envoyé au nom du Pape Benoît XVI au Président des évêques de France, par le Cardinal Secrétaire d'Etat, S.E. Mgr Tarcisio Bertone :
"Informé du décès de l'Abbé Pierre, le Saint-Père rend grâce pour son action en faveur des plus pauvres, par laquelle il a donné un témoignage de la charité qui nous vient du Christ. Il le confie à la miséricorde divine et demande au Seigneur d'accueillir dans la paix de son royaume ce prêtre qui a toute sa vie lutté contre la misère. En gage de réconfort et d'espérance, Sa Sainteté vous envoie de grand coeur, ainsi qu'à la famille du défunt, aux membres des communautés d'Emmaus et à toutes les personnes réunies pour la cérémonie d'adieu, la bénédiction apostolique."

Cardinal Jean-Pierre RICARD, Archevêque de Bordeaux, Président de la Conférence des évêques de France: "En apprenant la mort de l'Abbé Pierre, je me souviens avec émotion de cette phrase qui terminait sa « Lettre à Dieu » du 4 octobre 2005 : « Père, j'attends depuis si longtemps de vivre dans votre totale présence qui est, je n'en ai jamais douté, malgré tout, Amour ». L'Abbé Pierre a rejoint le Père. Que Dieu l’accueille maintenant dans la plénitude de son Amour.
Je prie pour tous ceux qu'il a aidés, dont il s'était fait le porte-parole, révélant leur détresse et brisant l'indifférence. Puissent-ils trouver le réconfort dans cette espérance en Dieu Amour dont a toujours témoigné l'Abbé Pierre.
Je pense aussi aux Français, dont l'admiration pour l'Abbé Pierre ne s'est pas démentie depuis tant d'années. À travers lui, ils ont manifesté leur attachement à la générosité, à la solidarité, à l'attention pour les plus déshérités.
Emmaüs et la fondation Abbé Pierre continueront d'agir en son nom puisque, malheureusement, la précarité et le « mal-logement » restent préoccupants, en France comme dans bien d'autres pays. Ces associations nous rappelleront l'exceptionnel témoignage d'engagement et d'humanité que fut la vie de l'Abbé Pierre, source d'espérance pour nous, et d'autant plus que ses appels ont suscité et révélé des trésors de générosité."

Communiqué de Mgr André Vingt-Trois, Archevêque de Paris : L’Abbé Pierre est mort. Avec sa famille, avec le diocèse de Grenoble auquel il appartenait, avec Emmaüs et tous ceux à qui il a rendu espoir, nous prions pour lui et nous rendons grâce pour sa vie. Absent de Paris, je m’associe à la peine de tous ses proches. Sa vie fut toute donnée au Christ Jésus et à son Évangile. Son appel de 1954 a marqué durablement la conscience des Français. Son compagnonnage avec les « chiffonniers » nous a appris à voir la dignité des gens de la rue et à agir en conséquence. A la suite de saint François, il s’est fait pauvre au milieu des pauvres pour les aider à trouver par eux-mêmes une raison d’espérer et les moyens de s’en sortir. Il a su mobiliser largement la générosité et susciter des engagements concrets. Son exemple, ses « coups de gueule », son action auprès des responsables de notre pays, l’estime qu’il a acquise auprès de tous les Français ont rendu plus insupportable l’idée que des gens soient dans la rue ou mal logés.
Avec quelques autres, il a été une des grandes figures de la charité au XXème siècle. Les fruits de son action seront durables. Nous les confions à Dieu. Dans un de ses derniers écrits, l’abbé Pierre Lui disait : « Père, j’attends depuis si longtemps de vivre dans votre totale Présence qui est, je n’en ai jamais douté, malgré tout, AMOUR. »

+ André VINGT-TROIS
Archevêque de Paris
Message de Monseigneur Guy de Kerimel, évêque de Grenoble : " Nous apprenons avec tristesse le départ vers Dieu de l’Abbé Pierre, Henri Grouès de son vrai nom, qui était, depuis 1939, prêtre du diocèse de Grenoble.
Au début de sa vie adulte, marqué par la figure de Saint François d’Assise, il avait choisi la pauvreté en entrant chez les Capucins. Puis, il a rencontré les pauvres et les opprimés et s’est battu pour eux jusqu’à sa mort.
Jeune vicaire à la Cathédrale de Grenoble, il s’est lancé dans la résistance, avec toute sa combativité et son sens de la liberté.
A partir de ces années, sa vie a pris une envergure nationale et internationale. A la fin de la guerre, il a été un temps député de Meurthe et Moselle, et a fondé les Chiffonniers d’Emmaüs. Cette œuvre, et son combat pour les pauvres, les mal-logés, les sans-abris, a absorbé toute sa vie.
Tout en conservant une liberté d’expression, l’Abbé Pierre était sensible à son lien ecclésial. Il gardait un lien épistolaire ou téléphonique avec l’évêque de Grenoble. Il avait voulu venir le 11 juin dernier au Sacré-Cœur de Grenoble, lors du changement d’évêque.
Personnellement, j’ai pu le rencontrer à Alfortville où il résidait, quelques jours avant Noël.
J’assure les membres des Communautés Emmaüs et tous ses proches collaborateurs de ma sympathie et de ma prière."

† Guy de Kerimel, évêque de Grenoble

BIOGRAPHIE d' Henry Grouès, dit l'Abbé Pierre:
5 août 1912 : naissance à Lyon.
1931
: Renonce par acte notarié à sa part du patrimoine familial et distribue ce qu'il possède à diverses œuvres de charité. Entre chez les Capucins.
1938 : Ordination sacerdotale le 14 août.
1941 : Dès le lendemain de la rafle du Vel' d'Hiv à Paris, l'Abbé Pierre accueille des Juifs rescapés d'une première rafle en zone libre.
1942-44 : Clandestinité : participe à la résistance, crée des maquis qui deviendront une partie de "l'Armée du Vercors".
Mai 1943 : Arrestation par l'armée allemande à Cambo-les-Bains (Pyrénées). Evasion, par la traversée de l'Espagne et départ de Gilbratar vers Alger.
17 juin 1943 : première rencontre avec le Général de Gaulle, à Alger.
1945-51 : Député de Meurthe et Moselle. Président du Comité Exécutif du Mouvement Universel pour une Confédération Mondiale.
1949 : Avec André Philippe, Député, il dépose un projet de loi tendant à reconnaître l'objection de conscience. Il entreprend la construction (souvent illégale) de logements pour familles sans-abri et accueille chez lui un homme désespéré, Georges : cet événement marque la fondation de la première communauté Emmaüs (Neuilly-Plaisance).
1954 : Une femme puis un bébé meurent de froid en janvier et en février. L'Abbé lance un appel sur les ondes de RTL : c'est "l'insurrection de la bonté" à Paris et en province. Lors de cet hiver de froid terrible, l'Abbé Pierre demande au Parlement un milliard de francs, qui lui est d'abord refusé. Trois semaines plus tard, le Parlement adopte à l'unanimité non pas un, mais dix milliards de crédits pour réaliser immédiatement 12 000 logements d'urgence à travers toute la France, pour les plus défavorisés. Fondation de la revue "Faims et Soifs", de la S.A. HLM Emmaüs, de l'Union nationale d'aide aux sans-logis qui deviendra la Confédération Générale du Logement (association de locataires), ainsi que de l'Association Emmaüs de Paris.
1969 : Première assemblée générale d'Emmaüs International à Berne (Suisse), qui adopte le Manifeste Universel du Mouvement Emmaüs.
1981 : L'abbé Pierre est fait Officier de la Légion d'Honneur, au titre des droits de l'homme.
1984 : Lancement de la Banque Alimentaire en France, par Emmaüs, le Secours Catholique et l'Armée du Salut.
1985 : Constitution d'Emmaüs France qui rassemble toutes les composantes d'Emmaüs en France.
1987 : Décembre : Commandeur de la Légion d'Honneur, pour son action dans le domaine du logement.
1988 : Création de la Fondation Abbé Pierre pour le logement des Défavorisés, reconnue d'utilité publique en 1992.
1991 : Pentecôte : jeûne à l'église Saint Joseph de Paris, avec les "déboutés du droit d'asile" qui font une grève de la faim dans l'indifférence générale.
2001 : Remise des insignes de Grand Officier de la Légion d'Honneur par le Président de la République.
2007 : Décès de l’Abbé Pierre le 22 janvier.

(Biographie extraite du site de la Fondation Abbé Pierre)

L'appel de l'Hiver 1954 :
Le 1er février, sur les ondes de Radio Luxembourg, l'Abbé Pierre prend la parole et dit ceci :"Mes amis, au secours ! Une femme vient de mourir gelée... Chaque nuit, ils sont plus de 2.000 recroquevillés sous le gel, sans pain, plus d’un presque nu. Ecoutez-moi : deux centres de dépannage viennent de se créer, ils regorgent déjà. Il faut en ouvrir partout ; il faut que ce soir même dans toutes les villes de France, dans chaque quartier de Paris, des pancartes s’accrochent sous une lumière dans la nuit à la porte de lieux où il y ait couvertures, paille, soupe et où on lise : centre fraternel de dépannage. Toi qui souffre, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir, on t’aime. La météo vient d’annoncer un mois de gelées terribles. Devant leurs frères mourant de misère, une seule volonté doit exister entre hommes : rendre impossible que cela dure. Chacun de nous doit venir en aide aux sans-abri. Il nous faut pour ce soir et au plus tard pour demain, 5.000 couvertures, 300 grandes tentes américaines, 200 poêles. Déposez-les vite à l’hotel Rochester, 92 rue de la Boétie. Rendez-vous des volontaires et des camions pour le ramassage des couche-dehors, ce soir à 23 heures devant la tente de la montagne Sainte-Geneviève. Grâce à vous, aucun homme, aucun gosse ne couchera ce soir sur l’asphalte ou sur les quais de Paris. Merci."

L'hommage rendu à l'Abbé Pierre dans le Magazine de Radio Vatican , le 22 janvier 2007 : [size=7](format: Mp3 - durée: 11 min - dimension: 9 Mo)[/size]
[size=12]Vidéo : En avant-première, un extrait du reportage inédit réalisé par "Le jour du Seigneur", diffusé Dimanche 28 janvier à 10h30 sur France 2[/size]







Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mer 24 Jan 2007, 06:05

Merci JCMD ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mer 24 Jan 2007, 06:26

Cécile a écrit:
Merci JCMD ! Very Happy

de rien.cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mer 24 Jan 2007, 09:01

Chere Elise,
Citation :


Les saints sont des personnes comme nous qui chutent et qui se relèvent, l'Abbé Pierre même s'il a trahit ses voeux a eu le courage de se relever, de ne plus recommencer, de renoncer, il a eu le courage de le dire.

Je partage votere avis sur ce point là.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mer 24 Jan 2007, 09:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Moi j'appelle ça de la franchise, de l'honnêté vis à vis de ceux qui souffrent. Avez-vous oublié que le Christ est tombé trois fois.

Personne ne reproche cela. Sainte Marie Madeleine s'est prostitué ah bon? Marie de béthanie ne s'est jamais prostituée. Marie Madeleine et Marie de Béthnanie sont la même personne et elle est sainte. Le bon larron volait. Pas plus que le mauvais.

Le problème est ailleurs: c'est dans l'ambiguité des conséquences que semblent tirer l'Abbé Pierre.

Imaginez Marie Madeleine proclamant le droit des femmes à se prostituer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mer 24 Jan 2007, 11:29

Arnaud Dumouch a écrit:
Chere Elise,
Citation :


Les saints sont des personnes comme nous qui chutent et qui se relèvent, l'Abbé Pierre même s'il a trahit ses voeux a eu le courage de se relever, de ne plus recommencer, de renoncer, il a eu le courage de le dire.

Je partage votere avis sur ce point là.

Cher Arnaud, nous sommes d'accord au moins sur un point cheers Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mer 24 Jan 2007, 11:31

MERCI JCMD ! flower Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Mer 24 Jan 2007, 12:17

Un homme courageux et passionné...

L'abbé Pierre a été de tous les combats contre la pauvreté. Il connut les honneurs et croisa tous les grands de ce monde. En 2004, il participe sur l'esplanade du Trocadéro à l'anniversaire de son fameux appel de l'hiver 1954. Depuis de longs mois, en raison de sa fatigue, sa voix s'est moins faite entendre, mais il a continué à s'intéresser à ceux qui prenaient le relais de la défense des plus démunis. C'est ainsi qu'il aurait suivi attentivement le mouvement des Enfants de Don Quichotte.

...et épris de Dieu

Chaque fois qu'il en avait l'occasion, l'abbé Pierre aimait rappeller ce qui toujours a sous-tendu son action: l'amour de Dieu. A de nombreuses reprises, il a confié au public se ressourcer dans l'adoration et la prière. Aujourd'hui se réalise enfin le voeu qu'il formulait depuis plusieurs années et qu'il résumait ainsi dans sa belle lettre à Dieu, parue dans son dernier livre, Mon Dieu..pourquoi? (Plon):"«Père, je vous aime plus que tout. Je ne supporte de vivre si longtemps que par cette certitude en moi : mourir est, qu’on le croit ou non, Rencontre. (…) Trop de mes frères humains restent au bord de vous aimer. Pitié pour eux et pitié pour l’Univers. Père, j’attends depuis si longtemps de vivre dans votre totale présence qui est, malgré tout, Amour.»

Les funérailles de l’abbé Pierre auront lieu à la Cathédrale Notre Dame de Paris le vendredi 26 janvier à 11 heures, tandis que l’abbé Pierre sera inhumé dans l’intimité à Esteville (Seine Maritime).

Pendant toute cette semaine, les témoignages et les messages de sympathies pourront être exprimés dans l’ensemble des lieux du mouvement Emmaüs ouverts au public, ainsi que par message électronique sur le site d’Emmaüs France, www.emmaus-france.org



Ils ont déclaré...

- Jacques Chirac : "C'est la France entière qui est touchée au coeur"
- Dominique de Villepin : "Il manquera à tous les Français"
- Le président d'Emmaus France Martin Hirsch a évoqué "l'immense émotion" provoquée par le décès de l'abbé Pierre "pour toutes celles et tous ceux qui l'ont côtoyé à toutes les étapes de sa vie".
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 09:58

En 2005 le Père Daniel Ange (fondateur de Jeunesse et Lumière) répond aux confessions publiques de l'Abbé Pierre




Mon Abbé Pierre, Pourquoi ?
Pourquoi humilier les pauvres que nous sommes ?

D’abord vous bénir des si beaux passages dans votre livre sur l’adoration du Saint Sacrement, la Rencontre décisive, le Père, culminant dans l’émouvante prière à Dieu . Merci ! Merci !
Mais, parce que je vous aime et vous admire, comment ne pas vous partager ma douloureuse déception – celle d’un grand nombre – devant certaines déclarations, hélas, longuement réfléchies et énoncées de manière responsable. D’autant lourdes de conséquences que, vu votre aura dans le public français, vos propos venant d’un héros, ont plus d’impact que celles des évêques et du pape lui-même ! Mais vous n ‘en n’êtes pas conscients.
Je passe sur le pape –empereur ( avec notre très humble Benoît !) et la « tutelle romaine » ( avec une curie humblement au service de nos Eglises locales), comment ne pas être blessé dans les profondeurs de notre foi par la suspicion jetée sur l’Immaculée Conception, l’Assomption et surtout, sur la virginité de notre Bien Aimé frère et Seigneur Jésus ( et donc, logiquement, sur celle de sa Mère). Je vous envoie mon livre Touche pas à ma Mère ! – car – ce que je n’aurais jamais osé imaginé – il vous concerne aussi .Notre Seigneur n’est –il pas déjà suffisamment bafoué, méprisé, renié, pour que vous en rajoutiez, tombant dans le panneau des films de bas – étages, si ce n’est des guignols de l’info. Pourquoi donc humilier publiquement, le Pauvre par excellence, pauvre jusque dans son célibat, librement choisi, par débordement d’amour pour nous ?
Pourquoi donc serait –il plus « humain » s’il avait eu des relations sexuelles avec Marie – Madeleine ? François d’Assise, Mère Térésa, seraient-ils plus homme ou femme, s’ils n’avaient pas vécu dans la chasteté ? Comment supporter votre caution de l’homosexualité affichée de votre ancien secrétaire ainsi que d’une « alliance « ( le mot même choisi par Dieu pour désigner sa relation à l’humanité ) de couples homosexuels.
Pitié pour nos enfants et ados, continuellement matraqués, psychologiquement violés, par la promotion agressive et tous azimuts de l’homosexualité de la part d’une société qui devrait les protéger en priorité ?. Nos enfants et ados ne sont –ils pas de petits pauvres sans défense et sans protection ?. Et que dire de votre quasi – approbation de l’adoption d’enfants par des gays ou lesbiennes ?
Comment faire dépendre une réalité aussi vitale, de l’avis forcément partagé des « psy », et desquels ? Quand il s’agit d’une aberration aussi contre-création, n’est-ce pas au Créateur en personne, à avoir des « droits d’auteur » ? Nous étions en droit d’attendre d’un prêtre, la voix du Père sur ses enfants. Ayez pitié de ces plus pauvres d’entre les pauvres que seront ces malheureux enfants, obligés de dire « maman » à un monsieur « barbu » ! Avec toutes les conséquences que tout psy honnête stigmatise déjà !

Les femmes prêtres ! Pourquoi cette confusion entre sacerdoce et pouvoir, ce nivellement des grâces spécifiques de l’homme et la femme, et donc, ce reniement de leur admirable complémentarité ? Marie – Vierge toujours ! Chiara Lubich ou sœur Elvira, Mère Térésa, les 4 Thérèse ( Avila, Lisieux, Dijon, Cologne ) auraient –elles pu être ce qu’elle sont et jouer le rôle qu’elles ont joué si elles avaient été prêtres ?

Enfin vous avouer ce qui m’a personnellement fait le plus mal. Tout en admirant votre fidélité globale à un « choix de vie pour une vocation réclamant une disponibilité totale » ( et soyez – en infiniment béni ), avouer vos infidélités passagères ( davantage liées au désir sexuel qu’à un amour profond, semblez –vous dire ) peut-être fait dans un repentir profond , mais comment ne pas être heurté par votre caution des « prêtres vivant en concubinage » de manière non passagère « avec une femme qu’ils aiment depuis des années « et qui, dites – vous , « sont de bons prêtres ». Pourtant, vous stigmatisez à juste titre, « une double vie faisant souffrir des femmes pendant des décennies . »
Comment être bons, en vivant dans une infidélité permanente à un libre choix de vie, camouflet pour toutes les personnes mariées héroïquement fidèles à leur engagement devant Dieu lors de ce mariage où Dieu le premier s’engage ?
Dans le contexte actuel de revendication amère de prêtres mariés ( de soi théologiquement légitime, bien sûr) dans une société obsédée de sexe ( SOS) où déjà tant de prêtres sont fragilisés à force d’être pornographiquement agressés, je redoute que de tels propos ne déstabilisent encore davantage un grand nombre d’entre nous. Nous venons d’être suffisamment humiliés par cette terrible blessure dans notre corps sacerdotal que sont les cas si douloureux de prêtres dits pédophiles. Mais en fait, presque tous les cas, aux USA relèvent , non de la pédophilie, mais de l’ éphébophilie homosexuelle ( rapports avec des ados masculins.)

A Toronto, après avoir déploré ces drames, Jean – Paul II a rajouté (avec une telle force que l’on a cru à un éclat de micro ! ) « But ! Mais n’oubliez pas que l’immense majorité de vos prêtres sont fidèles, généreusement à votre service ».
Eh bien ! Leur fidélité jusqu’à l’héroïsme au don total d’eux-mêmes au Christ sera encore plus niée. Si même lui, le « saint » abbé Pierre.. combien plus tous les autres ! Allez … tous dans le même sac !
Frère très cher dans le même sacerdoce de notre unique Jésus, j’ose vous le demander : pourquoi, mais pourquoi donc humilier ainsi tant de vos propres frères qui sont pauvres. Pauvres de cette pauvreté même de Jésus, pauvres d’une épouse, pauvres d’enfants de leur chair, et maintenant pauvres de leur réputation, pauvre d’estime et de reconnaissance sociale. Pauvres parce qu’incompris, marginalisés, regardés avec méfiance. Vous le prêtre des pauvres, pitié pour les pauvres que sont les prêtres.
Mais il n’y a pas que les prêtres et séminaristes que vous avez déstabilisés. Avez – vous mesuré l’impact gravissime par ricochet de tels aveux sur tant de jeunes luttant jusqu’à l’héroïsme pour rester purs et chastes, et pour qui justement l’exemple des prêtres et consacrés fidèles est un tel stimulant, et un tel réconfort. Comment ceux-là plus que personne, déjà suffisamment agressés dans leur bel idéal – ne seront –ils pas fragilisés par de tels propos : si même lui … alors en quel prêtre peut – on encore faire confiance ?
Pourquoi donc miner leur belle confiance en nous, alors qu’ils se sentent déjà tellement déçus et trahis dans leur juvénile confiance par trop d’adultes ?
Les jeunes auprès de qui des prêtres se dévouent sans compter avec une générosité sans bornes, eux aussi, ne sont –ils pas des pauvres ? Pauvres de repères, et souvent de pères ? Pauvres de certitudes …. Pauvres de soutien de la part de ceux dont ils l’attendent…
Car justement notre merveilleux célibat d’amour librement choisi nous met de leur bord, nous fait partager leur propre lutte pour rester vrais et purs. Nous luttons avec eux, comme eux, et pour eux. Nous osons leur proposer de faire l’expérience passionnante de cette royale, joyeuse, libérante chasteté jusqu’au mariage parce qu’il nous est donné la joie de la vivre jusqu’au jour de notre Mariage avec Dieu, aux Noces éternelles. « Si eux le vivent toute une vie, pourquoi pas nous quelques années », disent-ils. Enfin, avez –vous pensé aux répercussions sur des personnes portant un handicap, et qui jamais ne pourront se marier et pour qui l’exemple des prêtres et consacrés est aussi force, réconfort, consolation. Et voilà, cette force sapée, ce réconfort bradé, cette consolation ôtée, « puisque les prêtres ne vivent pas dans la chasteté » , dit-on maintenant.
Le pays de l’amour étant envahi, occupé par l’ennemi de tout amour, l’amour étant sali, prostitué, dénaturé, Jésus nous a appelés à entrer en résistance, pour sauver, libérer, protéger l’amour et donc la vie. Prêt à donner notre vie pour cela.
Jésus nous a fait le plus beau des cadeaux imaginables, partager avec nous, sa propre virginité amoureuse, sa propre manière de nous aimer ! Quelle confiance il nous fait ! Mais « ce joyau le plus précieux dans le trésor de l’Eglise » ( Cardinal Sfeir, patriarche maronite du Liban), on le dévalue. Ce bonheur, on nous l’arrache. Ce droit à l’amour total , on veut nous en frustrer ! Cette intimité avec notre unique Epoux, - à la Charles de Foucauld ! - on veut l’infidéliser . Ceux que le Père a uni ( Jésus et son prêtre ) on veut le séparer. N ‘y a t-il donc pas déjà suffisamment d’infidélités, de séparations douloureuses dans le monde ?
Eh bien ! je dis : « non et non ! » Nous refusons d’être séparés. Nous voulons demeurer fidèles ! Quoi qu’il en coûte ! Quel qu’en soit le prix !
J’ose le dire , au nom de tant de mes frères prêtres méprisés, bafoués, humiliés, parce que suspectés dans ce qui est précisément le cœur de leur cœur, la vie de leur vie : leur consécration jusque dans leur corps, à la consécration du Corps. Leur amour de préférence, exclusif et sans partage – à leur bien-aimé frère et Seigneur Jésus.
Au nom de cette immense majorité – ô combien silencieuse – de mes frères prêtres, humblement, paisiblement, héroïquement, fidèles à cette dimension nuptiale de leur engagement sacerdotal.
La plupart d’entre eux pourraient avouer humblement : « par pure grâce, j’ai pu rester fidèle à cet amour préférentiel pour mon Seigneur, aimé comme l’Epoux de mon âme. Jamais je n’ai expérimenté de relation sexuelle avec qui que ce soit. « Il m’a gardé de consentir à la tentation » ( traduction de Carmignac) Et non seulement je n’en n’ai aucun regret, mais j’en suis heureux, et pas moins épanoui dans le bonheur d’un amour donné. » Ils se sentent comme miséricordiés d’avance par un Père qui a ôté la pierre d’achoppement sur leur route. ( pour reprendre l’image de Thérèse la petite ).
Oui, en leur nom à tous, j’ose le clamer ici, haut et fort. Si le sacerdoce n’est pas une fonction mais une vocation, alors, le célibat amoureux à cause de Jésus et de son Evangile, à cause des pauvres et des petits qui nous sont confiés, à cause d’un amour à sauver, d’une vie à défendre, d’un monde à transfigurer, eh bien,… ce n’est pas une limitation, mais un horizon sans limites. Pas une mutilation, mais une éclosion. Pas une nécessité imposée, mais une liberté consentie. Pas une immersion dans la solitude, mais une communion avec une multitude. Pas une oppression, mais une promotion. ( au rang des évêques qui, ni en Orient, ni en Occident, ne peuvent être mariés ). Pas un piège, mais un privilège. Pas une aliénante anomalie, mais une vivante liturgie. Pas une obligation, mais une prédilection. Pas une cruelle renonciation, mais une réelle consécration. Pas une relation associale, mais une union nuptiale. Pas une exigence dure, mais une douce préférence.
C’est un honneur et un bonheur. Une splendeur et une douceur.
C’est un charisme prophétique et une joie eschatologique, anticipant celle des Noces éternelles.

Magnificat !

Daniel Ange

Rome 13 novembre 2005


http://www.jeunesse-lumiere.com/sitejoomla/index.php?option=com_content&task=view&id=64&Itemid=95&limit=1&limitstart=0


Dernière édition par le Jeu 25 Jan 2007, 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 10:24

Réponse à Daniel Ange:

L'abbé Pierre était le porte parole du peuple. Il dit tout haut ce que des millions de gens pensent tout bas. En tout cas, lui est entendu par l'Eglise. Voilà pourquoi ses paroles sont si importantes.


Hier, dans l'emission C dans l'air, Stanislas Lalanne, le Secretaire Général des évêques de France, qui a bien connu l'Abbé Pierre, dit de lui:

C'était un grand mystique, un grand spirituel, un homme de foi qui célébrait l'Eucharistie tous les jours. Il trouvait la source de son action dans sa relation à Dieu. :sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 10:30

Dis-moi, mon cher Jean-Yves, est-ce que ce Daniel Ange, a déjà sorti ses fesses du bureau pour aller à la rencontre de la misère?

Ce qui me fait gerber, c'est que tous les prétendus(es) bons chrétiens(ennes), donneurs de leçons sur la manière dont il faudrait se conduire, ne retiennent de l'Abbé Pierre, que l'aspect négatif que peuvent inspirer certaines déclarations dans son livre.

Il était humain, plein de compassion, toujours auprès de ceux qui souffrent. Pour moi, son oeuvre est bien plus importante que les petits détours qu'il a fait, avec le consentement de celles qui étaient concernées.

Et il a eu la "bravitude" de l'avouer. Contrairement à d'autres, qui font pire et gardent hypocritement le silence
.

J'espère qu'il sera béatifié et enfin canonisé.


Dernière édition par le Jeu 25 Jan 2007, 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 10:41

Louis a écrit:
Réponse à Daniel Ange:

L'abbé Pierre était le porte parole du peuple. Il dit tout haut ce que des millions de gens pensent tout bas. En tout cas, lui est entendu par l'Eglise. Voilà pourquoi ses paroles sont si importantes.


Hier, dans l'emission C dans l'air, Stanislas Lalanne, le Secretaire Général des évêques de France, qui a bien connu l'Abbé Pierre, dit de lui:

C'était un grand mystique, un grand spirituel, un homme de foi qui célébrait l'Eucharistie tous les jours. Il trouvait la source de son action dans sa relation à Dieu. :sts:

thumleft Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 11:43

Loup Ecossais a écrit:
Dis-moi, mon cher Jean-Yves, est-ce que ce Daniel Ange, a déjà sorti ses fesses du bureau pour aller à la rencontre de la misère?

Ce qui me fait gerber, c'est que tous les prétendus(es) bons chrétiens, donneurs de leçons sur la manière dont il faudrait se conduire, ne retiennent de l'Abbé Pierre, que l'aspect négatif que peuvent inspirer certaines déclarations dans son livre.

Il était humain, plein de compassion, toujours auprès de ceux qui souffrent. Pour moi, son oeuvre est bien plus importante que les petits détours qu'il a fait, avec le consentement de celles qui étaient concernées.

Et il a eu la "bravitude" de l'avouer. Contrairement à d'autres, qui font pire et gardent hypocritement le silence
.

J'espère qu'il sera béatifié et enfin canonisé.

Mon cher loup,

Vous laissez libre cours à votre sentiment d'injustice, ne voyant qu'hypocrisie ds les réticences de certains (écclésiastiques comme Daniel Ange) à participer au concert de louanges;
Mais il y a aussi (et pê plus encore) d'hypocrisie ds le concert de louanges justement!

Daniel Ange écrivait ce texte mis en ligne par JYT en 2005, du vivant de l'abbé; maintenant celui-ci est mort; il appartient à l'histoire; il n'est pas question de discuter de la grandeur de son engagement.

Vous vous faites bien souvent le contempteur de l'Eglise catholique, à qui vous refusez la majuscule, et vous réclamez d'elle qu'elle béatifie et canonise un prêtre (dc soumis à sa discipline... ) qui, si j'en crois ce qu'écrit D. A. a contesté plusieurs dogmes de foi, (sans lesquels l'Eglise catholique n'est plus en tant que telle), a donné "sa quasi approbation" à l'adoption d'enfants par des couples homos (au risque de participer à la promotion de l'homosexualité), sans parler de ses prises de position personnelles et pour ses frères prêtres, qt au célibat.

Il est vrai que sur ce point, une personne comme l'abbé Pierre, avec son aura médiatique, fait écran par ses avis, auprès du public, aux réalités qui n'ont pas le même impact et ne sont pas aussi favorablement médiatisés, comme celle de tous ces prêtres qui eux st fidèles à leur libre-engagement.

Si tout cela est vrai, c'est peu dire que cela vient au débit ds un procès en canonisation! Est-ce si important que l'abbé soit canonisé par une Eglise si arriérée, si peu en communion avec le monde? Il semble, à lire les déclarations de l'abbé lui-même, que telle n'était pas sa plus grande préoccupation, mais bcp de gens s'emballent et réclament sa reconnaissance officielle par l'Eglise, qui ne peut-être selon eux que la canonisation... alors que ces mêmes gens tiennent en peu d'estime ou intérêt la plupart de celles et ceux qui le sont!

Quel sens cela a-t-il? Devra-t-on demain canoniser Coluche ou Bernard Kouchner parce qu'ils ont oeuvré en faveur de ceux qui ont faim et froid?
C'est une dénaturation de ce qu'est un saint qui est alors réclamée: on met ce qualificatif aux voix; c'est le processus démocratique qui déciderait et sanctifierait, la vox populi exprimée par la rue, et les médias?

Certes, tous les prélats ne st pas, pour l'exercice de la charité, à la hauteur de l'abbé Pierre; que celui-ci ait droit à tout l'amour et à la reconnaissance de ceux qu'il a secourus, qu'il soit pour nous tous un exemple de charité, n'implique pas que sa parole soit en tout une expression de la vérité.

Et si ses positions relatives à certains travers qui ruinent notre société, -sans même parler des dogmes de foi- sont effectivement ceux qu'avec bcp de charité lui reproche Daniel Ange, je reste plus que perplexe pour ce qui est de sa canonisation. Laissons l'Eglise en débattre.

Pacalou

PS: Les saints ne sont pas tjrs parfaits ds leur vie quotidienne, mais il me semble que leur foi, elle, est "orthodoxe"
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 11:52

Attention, la lettre du Père Daniel-Ange a été écrite et adressée à l'Abbé Pierre de son vivant...!! Je crois qu'il n'était pas trés opportun de la poster dans ce fil, car cela donne l'inmpression que Daniel-Ange ne reconnait pas le bien que l'Abbé a fait tout au long de son passage ici-bas. Personne ici, pas plus que le père Daniel-Ange (qui connait trés bien la misère non seulement en France mais aussi en Afrique) ne remet en question cela. Merci de ne pas tout mélanger. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 11:58

Notre curé lors de son homélie de ce matin nous a raconté une merveille :

Il nous demandait si nous croyions vraiment que nous pourrions réaliser les signes de l'Evangile du jour, imposer les mains aux malades, chasser les esprits mauvais.... il disait que si nous avions cette foi , une foi aussi forte nous pourrions le faire mais que la conversion appartient toujours à Dieu.
Si nous avions cette foi, et si sur une année par exemple nous amenions un frère ou une soeur à l'église, la Basilique serait trop petite.
Ce n'est pas en restant en petit clan que la Foi d'une paroisse augmentera bien au contraire elle retombera comme un soufflé.
Comme on posait des questions car il fait des homélies animées :
il nous conta cette merveille :

Un homme âgé de 71 ans, ne croyait pas en Dieu, il n'a jamais voulu recevoir le Baptême et voilà que l'abbé Pierre est mort.

Cette homme a vu à la télé les émissions se rapportant à l'abbé Pierre,
puis il est entré dans une église prier pour l'abbé Pierre, ensuite il est venu chez notre curé demander LE BAPTEME !!!

Nous nous sommes tous réjouis ce matin d'accueillir un nouveau frère ! Very Happy sunny :colors:

Comme quoi Dieu se sert de nous, de tout pour ce qu'Il veut !

Gloire au Seigneur ! :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 12:01

Clotilde a écrit:
Attention, la lettre du Père Daniel-Ange a été écrite et adressée à l'Abbé Pierre de son vivant...!!

J'ai bien compris les choses ainsi; D.A. n'aurait certainement jamais rien écrit de tel, maintenant que l'abbé est décédé; il n'en reste pas moins que ce qu'il déplore est à prendre en compte pour mesurer toute la vérité du personnage, surtout en vue d'une béatification-canonisation...


Je crois qu'il n'était pas trés opportun de la poster dans ce fil, car cela donne l'inmpression que Daniel-Ange ne reconnait pas le bien que l'Abbé a fait tout au long de son passage ici-bas. Personne ici, pas plus que le père Daniel-Ange (qui connait trés bien la misère non seulement en France mais aussi en Afrique) ne remet en question cela. Merci de ne pas tout mélanger. Idea
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 12:03

PACALOU a écrit:
il n'en reste pas moins que ce qu'il déplore est à prendre en compte pour mesurer toute la vérité du personnage, surtout en vue d'une béatification-canonisation...[/i]

ok, alors ouvrons un autre fil pour en discuter Smile
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 12:05

Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 12:21

Clotilde a écrit:
PACALOU a écrit:
il n'en reste pas moins que ce qu'il déplore est à prendre en compte pour mesurer toute la vérité du personnage, surtout en vue d'une béatification-canonisation...[/i]

ok, alors ouvrons un autre fil pour en discuter Smile

OK !
J'ai précisé le titre de l'article cité.
Il n'y avait à mon sens (qui n'est pas infaillible) aucune ambiguité et cet article est parfaitement dans l'orientation qu'avait pris le fil.

On a maintenant un deuxième fil qui ne reprend rien de ce qui a été dit ici.Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Jeu 25 Jan 2007, 14:23

Loup Ecossais a écrit:
Dis-moi, mon cher Jean-Yves, est-ce que ce Daniel Ange, a déjà sorti ses fesses du bureau pour aller à la rencontre de la misère?

Ce qui me fait gerber, c'est que tous les prétendus(es) bons chrétiens(ennes), donneurs de leçons sur la manière dont il faudrait se conduire, ne retiennent de l'Abbé Pierre, que l'aspect négatif que peuvent inspirer certaines déclarations dans son livre.

Il était humain, plein de compassion, toujours auprès de ceux qui souffrent. Pour moi, son oeuvre est bien plus importante que les petits détours qu'il a fait, avec le consentement de celles qui étaient concernées.

Et il a eu la "bravitude" de l'avouer. Contrairement à d'autres, qui font pire et gardent hypocritement le silence
.

J'espère qu'il sera béatifié et enfin canonisé.

Cher Ecossais,

Sortir ses fesses (sic) pour donner aux pauvres autoriserait donc, ensuite, à s'exprimer sur tout, à dire que le célibat courageusement gardé des moines et des prêtrees n'est qu'hypocritie?

Moi, je ne vois pas le rapport...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 07:21

Citation :
pourquoi ce pauvre type n'a jamais été heureux ?

Ca c'est l'aspect profond et mystique de sa personne: depuis tout petit, il voulait mourir pour voir ENFIN Jésus.

Sur le mode de son action (sociale et centrée sur le matériel, rarement accompagnée d'un suivi sur les âmes comme mère Téresa), c'est un point que vous soulevez ave raison.

Finalement, cette dicotomie qui sépare de manière totale âme et corps semble être à l'image de la pensée fran!aise.

Dans Hiver 54, on voit que c'est sa foi qui fonde son action.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 09:15

Arnaud Dumouch : Sortir ses fesses (sic) pour donner aux pauvres autoriserait donc, ensuite, à s'exprimer sur tout, à dire que le célibat courageusement gardé des moines et des prêtrees n'est qu'hypocritie?

Vous discernez lorsque cela vous arranges cher ami. L'abbé Pierre dénonce le non céliba caché des prêtes, il ne dénonce pas le célibat "courageusement gardé des moines et des prêtres". A partir de ce constat réaliste, il dénonce l'hypocrisie ambiante de notre société, sur ce sujet.


Arnaud Dumouch : Sur le mode de son action (sociale et centrée sur le matériel, rarement accompagnée d'un suivi sur les âmes comme mère Téresa), c'est un point que vous soulevez ave raison. Finalement, cette dicotomie qui sépare de manière totale âme et corps semble être à l'image de la pensée fran!aise.


Ce qui n'engage que moi ; votre réflexion manque de réalisme.






Cet enfant là, ci-dessus, n'a que faire, dans l'urgence que l'abbé Pierre lui parle de son âme. Mais qu'il soit dans le geste d'urgence, d'apporter à cet enfant, un toît et à manger, c'est aussi lui montrer le pouvoir de l'amour de Dieu dans la réalité.

Lorsque vous parlez d'un suivie de l'âme vous oubliez que le parcourt de l'Abbé Pierre est spécifiquement lié à l'urgence des êtres en détresse. Ce qui ne l'empêcha pas parrallèlement de prier pour leurs âmes...
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 10:50

Arnaud Dumouch a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Dis-moi, mon cher Jean-Yves, est-ce que ce Daniel Ange, a déjà sorti ses fesses du bureau pour aller à la rencontre de la misère?

Ce qui me fait gerber, c'est que tous les prétendus(es) bons chrétiens(ennes), donneurs de leçons sur la manière dont il faudrait se conduire, ne retiennent de l'Abbé Pierre, que l'aspect négatif que peuvent inspirer certaines déclarations dans son livre.

Il était humain, plein de compassion, toujours auprès de ceux qui souffrent. Pour moi, son oeuvre est bien plus importante que les petits détours qu'il a fait, avec le consentement de celles qui étaient concernées.

Et il a eu la "bravitude" de l'avouer. Contrairement à d'autres, qui font pire et gardent hypocritement le silence
.

J'espère qu'il sera béatifié et enfin canonisé.

Cher Ecossais,

Sortir ses fesses (sic) pour donner aux pauvres autoriserait donc, ensuite, à s'exprimer sur tout, à dire que le célibat courageusement gardé des moines et des prêtrees n'est qu'hypocritie?

Moi, je ne vois pas le rapport...

Mon cher Arnaud,

Je vous laisse la responsabilité de votre interprétation à contrario. Vous avez fait une lecture "notariale" de ce que j'ai écrit.

L'Abbé n'était pas parfait. Qui l'est dans ce monde? Personne. Je ne suis pas certain que ce Daniel Ange n'a rien à se reprocher. Mais lui a la "bravitude" de ne pas en faire état n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 11:26

Loup Ecossais a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
Dis-moi, mon cher Jean-Yves, est-ce que ce Daniel Ange, a déjà sorti ses fesses du bureau pour aller à la rencontre de la misère?

Ce qui me fait gerber, c'est que tous les prétendus(es) bons chrétiens(ennes), donneurs de leçons sur la manière dont il faudrait se conduire, ne retiennent de l'Abbé Pierre, que l'aspect négatif que peuvent inspirer certaines déclarations dans son livre.

Il était humain, plein de compassion, toujours auprès de ceux qui souffrent. Pour moi, son oeuvre est bien plus importante que les petits détours qu'il a fait, avec le consentement de celles qui étaient concernées.

Et il a eu la "bravitude" de l'avouer. Contrairement à d'autres, qui font pire et gardent hypocritement le silence
.

J'espère qu'il sera béatifié et enfin canonisé.

Cher Ecossais,

Sortir ses fesses (sic) pour donner aux pauvres autoriserait donc, ensuite, à s'exprimer sur tout, à dire que le célibat courageusement gardé des moines et des prêtrees n'est qu'hypocritie?

Moi, je ne vois pas le rapport...

Mon cher Arnaud,

Je vous laisse la responsabilité de votre interprétation à contrario. Vous avez fait une lecture "notariale" de ce que j'ai écrit.

L'Abbé n'était pas parfait. Qui l'est dans ce monde? Personne. Je ne suis pas certain que ce Daniel Ange n'a rien à se reprocher. Mais lui a la "bravitude" de ne pas en faire état n'est-ce pas?

Cher loup,
C'est la mode aujourd'hui de faire état de tout et de rien; en quoi cela a-t-il servi la cause qu'il défendait, que l'abbé Pierre s'inscrive ds cette mode? Et qu'avait-il besoin de contribuer à ruiner les dogmes de l'Eglise ds la conscience des fidèles? N'eût-il pas mieux fait de se taire sur ces sujets?
Toute vérité n'est pas bonne à dire;
vous voudriez qu'il soit canonisé en dépit de ses propos déviants par rapport aux dogmes, au sacerdoce des prêtres et au sujet de son intimité -au seul constat de son oeuvre de justice sociale; fort bien mais vous oubliez ce qu'est un "saint": un exemple de foi et de fidélité à Dieu et à son Eglise.
Si demain l'abbé était canonisé, on pourrait à bon droit estimer que l'Eglise cautionne implicitement autant ses propos théologiques et ses parti-pris hasardeux (sur l'homosexualité, l'adoption par des couples homos) que son oeuvre sociale?
Enfin, toute sa pensée ne constitue pas une référence! il a poussé des coups de gueule bienvenus et nécessaires... et d'autres qu'il eût eu tout avantage à taire, non seulement pour lui-même (il s'en contref... probablement) mais pour l'Eglise à laquelle il appartenait, -ce qu'il ne parait guère avoir eu à l'esprit et c'est simplement dommage.

Pacalou
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 11:52

Caîphe (Joseph)
Grand prêtre juif (18-37 apr.J.-C.) nommé par les Romains qui recommanda au conseil des Anciens de condamner Jésus à mort (Jean 11). mena son interrogatoire et l'accusa de blasphémer (Matthieu 14;26 : Jean 18.24) Ayant obtenu sa condamnation des Anciens, Caîphe fit comparaître Jésus devant le Romain Ponce Pilate.


Extrait lettre de Ponce Pilate :


Ha' Mahshyah fut trainé devant le grand prêtre. Caïphe accompli un simulacre de soumission, il m'envoya le prisonnier pour que je prononce sa condamnation et que j'assure son exécution



"Avant que cet Hérode, qui passa chez moi au prétoire ne fut levé pour prendre congé, après une conversation insignifiante, il me demanda son opinion sur le Nazaréen. Je répondais que Ha' Mahshyah apparaissait comme un des grands philosophes de grandes nations que les nations ont produit, que ses doctrines ne sont nullement sacrilège, ce que ses actes confirment, et que les pouvoirs publics de Rome étaient disposés à lui accorder la liberté de parler".


Les pharisiens étaient les ennemis déclarés de Yehoshwah (messie), ils ne se souciaient pas du gouvernement. Ils avaient supporté avec amertume les reprimandes sévères que le Nazaréen, depuis trois ans, avait continuellement lancées contre eux partout où il allait.


Pour faire court, Jésus, perturbait l'ordre établis, qu'il soit religieux ou autre par son franc parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 13:06

L'abbé Pierre n'a jamais renié l'Eglise à laquelle il appartenait. La preuve en est qu'il a légué au pape un objet auquel il tenait beaucoup : un crucifix en tôle fabriqué pour lui par un des premiers compagnons.

Les grands saints n'ont pas été des molassons, mais parfois des gens pas toujours faciles à vivre pour leur entourage, avec du caractère, exigeants envers les autres comme envers eux-mêmes.

Quant à ses "fautes"... Je suis sûre qu'il n'a pas eu besoin de draguer... Certaines femmes se jettent littéralement au cou des prêtres ! Ce qui est interdit ou inaccessible tente toujours quelques personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 13:27

En fait, le problème n'est pas la faute en soi, Dieu a heureusement le coeur plus grand que nos fautes ;-) Le problème c'est cet aveu qui n'avait pas a être publique et qui a été associé, par l'Abbé Pierre et par les opposants à l'Eglise, avec cette condamnation du célibat des prêtres vu comme une demande rétrograde, dépassée, incohérente voir inhumaine. C'est dommage que tout le bien qu'a fait l'Abbé Pierre ait servi aussi aux personnes qui n'en avaient pas besoin si ce n'est pour critiquer et vilipender l'Eglise. Je crois que l'Abbé Pierre n'a effectivement jamais renié l'Eglise mais il avait perdu confiance en elle. Je pense souvent au Padre Pio qui a été quasiment persécuté par l'Eglise, tout du moins par certains responsables, est qui malgré tout à toujours gardé confiance en elle et a toujours (sauf 1 fois) fait acte d'obéissance quant à ce qui lui été demandé, et je crois bien qu'un "saint" doit aller jusque là... Idea
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 13:36

Je viens d'entendre que l'abbé Pierre d'ailleurs ne souhaitait pas l'honneur des autels.

Qu'avec son dernier livre, il a fermé la porte à toute béatification possible exprès, peut-être ne s'estimait il pas digne de cet honneur, et lui aussi méditait comme nous tous et avait le droit de s'exprimer et de nous exprimer ses interrogations. Ce sont des interrogations puisque le titre :

Pourquoi mon Dieu ? en est une.

Il a eu la franchise de parler, il n'a rien caché de sa vie, il a voulu être transparent et cela est tout à son honneur.

Il fut reçu par Jean-Paul II dès l'année 1979.

Ceci n'engage que moi, mais même si il n'a pas les honneurs des autels ce prêtre est un saint.

J'ai aimé ce que dit Peau d'Ane : Jésus dérangeait car il disait la Vérité.

Que chacun fasse seulement une petite part de ce qu'a fait l'abbé Pierre dans sa vie, et je crois que le Seigneur sera heureux.

Et si l'abbé Pierre semblait ne pas être heureux c'est qu'il connaissait toute la misère autour de lui. Son coeur était pris de compassion. Mais en lui , dans son intérieur devait résider la joie des enfants de Dieu. Il est impossible qu'un être vraiment croyant même dans l'adversité ne ressente pas cette joie. C'est comme une petite musique, un chant malgré tout dans notre âme même lorsque nous souffrons.

La souffrance est la preuve que l'Amour que nous cherchons existe.

Cela n'engage que moi mais en tous les cas : je ne pose aucun jugement, je me souviens que nous serons jugés à la mesure dont nous nous servons pour les autres.... et qui suis je pour juger ?

Je ne place aucune étiquette non plus ! qui suis je aussi pour cela ?

Il appartient à Dieu seul de juger et de sonder les coeurs.

Merci Seigneur pour la Vie de l'Abbé Pierre, Merci de nous l'avoir donné.

Et je parie encore que nous aurons des surprises par rapport à l'Eglise. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 13:52

Clotilde a écrit:
En fait, le problème n'est pas la faute en soi, Dieu a heureusement le coeur plus grand que nos fautes ;-) Le problème c'est cet aveu qui n'avait pas a être publique et qui a été associé, par l'Abbé Pierre et par les opposants à l'Eglise, avec cette condamnation du célibat des prêtres vu comme une demande rétrograde, dépassée, incohérente voir inhumaine. C'est dommage que tout le bien qu'a fait l'Abbé Pierre ait servi aussi aux personnes qui n'en avaient pas besoin si ce n'est pour critiquer et vilipender l'Eglise. Je crois que l'Abbé Pierre n'a effectivement jamais renié l'Eglise mais il avait perdu confiance en elle. Je pense souvent au Padre Pio qui a été quasiment persécuté par l'Eglise, tout du moins par certains responsables, est qui malgré tout à toujours gardé confiance en elle et a toujours (sauf 1 fois) fait acte d'obéissance quant à ce qui lui été demandé, et je crois bien qu'un "saint" doit aller jusque là... Idea

On ne peut vraiment pas les comparer. Padre Pio était "protégé" du fait de sa vie en communauté.
Et je ne pense pas que l'abbé Pierre ait jamais désobéi à l'Eglise. Il avait droit à la parole comme tous les prêtres, l'Eglise n'est pas la Grande Muette.
Je ne partage pas forcément tout ce qu'il a dit, mais ça ne change rien au fait qu'il était libre de dire ce qu'il croyait. Jamais l'Eglise ne lui a rien reproché. De quel droit le ferions-nous ? Parce que certaines choses nous heurtent un peu ... ou beaucoup.

L'Eglise a "persécuté" Padre Pio pour rien, ne l'a pas fait pour l'abbé Pierre, parce qu'il n'y avait pas lieu de le faire. Tous deux ont obéi à l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 13:56

Cécile a écrit:
Clotilde a écrit:
En fait, le problème n'est pas la faute en soi, Dieu a heureusement le coeur plus grand que nos fautes ;-) Le problème c'est cet aveu qui n'avait pas a être publique et qui a été associé, par l'Abbé Pierre et par les opposants à l'Eglise, avec cette condamnation du célibat des prêtres vu comme une demande rétrograde, dépassée, incohérente voir inhumaine. C'est dommage que tout le bien qu'a fait l'Abbé Pierre ait servi aussi aux personnes qui n'en avaient pas besoin si ce n'est pour critiquer et vilipender l'Eglise. Je crois que l'Abbé Pierre n'a effectivement jamais renié l'Eglise mais il avait perdu confiance en elle. Je pense souvent au Padre Pio qui a été quasiment persécuté par l'Eglise, tout du moins par certains responsables, est qui malgré tout à toujours gardé confiance en elle et a toujours (sauf 1 fois) fait acte d'obéissance quant à ce qui lui été demandé, et je crois bien qu'un "saint" doit aller jusque là... Idea


On ne peut vraiment pas les comparer. Padre Pio était "protégé" du fait de sa vie en communauté.
Et je ne pense pas que l'abbé Pierre ait jamais désobéi à l'Eglise. Il avait droit à la parole comme tous les prêtres, l'Eglise n'est pas la Grande Muette.
Je ne partage pas forcément tout ce qu'il a dit, mais ça ne change rien au fait qu'il était libre de dire ce qu'il croyait. Jamais l'Eglise ne lui a rien reproché. De quel droit le ferions-nous ? Parce que certaines choses nous heurtent un peu ... ou beaucoup.

L'Eglise a "persécuté" Padre Pio pour rien, ne l'a pas fait pour l'abbé Pierre, parce qu'il n'y avait pas lieu de le faire. Tous deux ont obéi à l'Eglise.

Je n'ai pas d'autre mot que chapeau :chapeau: :chapeau: Cécile !
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 14:33

Cécile, Elise, ne trouvez-pas dommage que tout le bien que l'Abbé Pierre a fait soit utilisé par des non-croyants et un certain nombre de croyants et de catholiques pour critiquer l'Eglise, lui reprocher d'être rétrograde et de ne pas s'occuper des plus pauvres? :|
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 14:35

Ben moi si je vais à deux pas de chez moi à une église.

A la porte de l'église en grosses lettres, s'est écris que les mendiants ne doivent importuner les fidèles. Et que ces fidèles doivent donc avertir si....



Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 14:47

Peau d'âne a écrit:


Pour faire court, Jésus, perturbait l'ordre établis, qu'il soit religieux ou autre par son franc parlé.

Nul -et surtout pas moi- ne reproche à l'abbé Pierre son franc parler qd c'est pour la défense des pauvres et des petits; et même (pourquoi pas) s'il l'a employé à réveiller -fût-ce brutalement- la charité et les premiers devoirs du clergé; mais je ne vois pas à quoi sert ce même franc-parler qd il démonte l'une ou l'autre vérité enseignée par l'Eglise (il est question de cela) et j'aimerais, avant de partager l'opinion générale et majoritaire sur ce forum (comme ailleurs) quant à sa canonisation, savoir avec certitude si les propos de l'abbé au sujet des couples homos et de l'adoption d'enfants par eux, rapportés par Daniel ANGE, relèvent de la calomnie, d'une excusable sénilité, ou s'ils reflètent une opinion lucide et réfléchie.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 14:47

Peau d'âne a écrit:
Ben moi si je vais à deux pas de chez moi à une église.

A la porte de l'église en grosses lettres, s'est écris que les mendiants ne doivent importuner les fidèles. Et que ces fidèles doivent donc avertir si....



Mr.Red

Les mendiants aux portes des Eglises ne sont plus ce qu'ils étaient...!! Il y a peu, j'ai vu une femme, correctement habillée, venir faire la quête au moment de la quête justement!!! Ce n'est plus un don qu'elle demandait mais un dû qu'elle prennait. Ensuite, à la sortie, elle est carrément venu mettre son bonnet sous le nez des personnes qui discutaient comme pour les obliger à donner. Elle s'est même délibérément placer à côté d'un jeune prêtre qui été venu discuter avec ma mère qui souhaitait confier à ses prières un de ses fils en grandes difficultés. En en parlant ma mère pleurait et cette femme n'a même pas eu la dessence de partie pour nous laisser et ne pas indisposer ma mère. Elle s'imposait délibérément pour jouer les voyeuses et c'est moi qui lui ai demandé de partir. Alors, désolée, mais je comprends que certaines paroisses en arrivent à mettre ce genre de papier à l'entrée des églises.
Aider les pauvres, ce n'est pas leur laisser tous les droits vis-à-vis de l'eglise qui est tout de même un lieu sacré ou vis-à-vis des fidèles.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 14:59

Peau d'âne a écrit:
Ben moi si je vais à deux pas de chez moi à une église.

A la porte de l'église en grosses lettres, s'est écris que les mendiants ne doivent importuner les fidèles. Et que ces fidèles doivent donc avertir si....

:red:

Il est arrivé ds ma paroisse que des clochards viennent perturber l'office: le prêtre les a fermement enjoints de s'asseoir ou de sortir: il y a de meilleurs moments pour demander la charité;
Rue du Bac à Paris, lieu des apparitions de la Sainte Vierge en 1830, il y a continuellement des gens qui font la manche (de façon pfs insistante), et jusque ds le sanctuaire, auprès de personnes qui sont pfs fragiles et faciles à embobiner; on est svt contraint de les mettre à la porte pour ne pas perturber davantage le recueillement; c'est une véritable industrie de la mendicité; expliquez-moi pourquoi on ne voit pas tous ces gens sur les parvis des conseils généraux qui sont si bien pourvus par les deniers publics?
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 15:02

Ca PACALOU dites leur lol pour les parvis généraux.


Bon obstensiblement je lis sur les deux derniers posts, qu'il semble exister un malaise entre fidèle pratiquant l'église et fidèle partiquant l'église autrement Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 15:07

Peau d'âne a écrit:
Ca PACALOU dites leur lol pour les parvis généraux.


Bon obstensiblement je lis sur les deux derniers posts, qu'il semble exister un malaise entre fidèle pratiquant l'église et fidèle partiquant l'église autrement Mr. Green

Ouais c'est ça! il y a les pilleurs de troncs aussi (de moins en moins car les troncs sont vides...
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 15:11

Il y a surtout un amalgame chez certains fidèles qui confondent "charité" et "anarchie" et qui pensent que les décisions de certains responsables de l'Eglise ne sont fondées que sur leur petits intérêts. Et de l'autre côté nous avons les fidèles qui sont plus fidèle que le Pape et qui savent, eux, que les prêtres ne valent plus grand chose et que la messe n'est plus qu'une vaste farce depuis vatican II. Ce ne sont pas les mêmes fidèles et pourtant ils pourraient se tenir la main dans leur élans charitables à vouloir battre la culpe de 'Eglise pour la soigner.
Moi, ça me fout pas malaise, ça me fout en rogne... spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 15:20

Clotilde a écrit:
Il y a surtout un amalgame chez certains fidèles qui confondent "charité" et "anarchie" et qui pensent que les décisions de certains responsables de l'Eglise ne sont fondées que sur leur petits intérêts. Et de l'autre côté nous avons les fidèles qui sont plus fidèle que le Pape et qui savent, eux, que les prêtres ne valent plus grand chose et que la messe n'est plus qu'une vaste farce depuis vatican II. Ce ne sont pas les mêmes fidèles et pourtant ils pourraient se tenir la main dans leur élans charitables à vouloir battre la culpe de 'Eglise pour la soigner.
Moi, ça me fout pas malaise, ça me fout en rogne... spiderman

Attention, Chère Clotilde, les coup de gueule vous font parfois aller au-delà de votre pensée; voyez l'abbé Pierre...! Mr.Red

Plus Sérieusement, je ne comprends pas bien quelles espèces de fidèles vous pointez là?
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 15:23

C'est vrai, alors.... silent

Je m'excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'ABBE PIERRE EST MORT   Ven 26 Jan 2007, 15:45

Clotilde a écrit:
Cécile, Elise, ne trouvez-pas dommage que tout le bien que l'Abbé Pierre a fait soit utilisé par des non-croyants et un certain nombre de croyants et de catholiques pour critiquer l'Eglise, lui reprocher d'être rétrograde et de ne pas s'occuper des plus pauvres? :|

CA, c'est une bonne question!
Mais c'est un lieu commun que l'Eglise est riche... On la croit encore comme au XVIIème siècle, où les richesses des abbayes faisaient scandale!
L'Eglise peine à chauffer ses locaux, à étanchéifier ses toitures, à entretenir son patrimoine; avec quels autres moyens que ceux des fidèles veut-on qu'elle "s'occupe des plus pauvres"?
L'Eglise apparait d'autant plus rétrograde (socialement, parce qu'elle perd son temps en salamalecs, voyez-vous!) que des individus en vue lui font un mauvais procès en conservatisme étriqué, sans bien distinguer entre l'exigeance de la spiritualité chrétienne (qui n'est pas à la mode) et celle de la charité avec les moyens de l'exercer (qu'elle n'a plus comme au temps jadis)!
Revenir en haut Aller en bas
 
L'ABBE PIERRE EST MORT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'ABBE PIERRE EST MORT
» L'Abbé Pierre et sa vision de la mort
» Les citations d'Abbé Pierre
» hommage à l'abbee pierre De l`abbé Pierre à Don Quichotte
» Pierre Clastres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: