DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 jeune femme pleine de questions !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 9:56

pierjosse a écrit:
lucie a écrit:
Pourquoi attendre la volonté de se remettre en route, au lieu de faire confiance à l'Esprit ?

Lucie,

Parce que l'Esprit ne peut rien faire sans notre volonté ! L'Esprit ne force pas notre volonté ni même celle du petit enfant qui est incapable de vouloir par lui-même parce que sa volonté n'a pas été éduquée.

J'ai 3 enfants qui ont tous été baptisés enfants. En éduquant leur volonté, je les éveillés à la foi, à la grâce qu'ils avaient reçu au jour de leur baptême, à la Vie nouvelle dans laquelle ils étaient appelés à grandir. Je les ai accompagné au fur et à mesure qu'ils devenaient des êtres de plus en plus libre, jusqu'au jour où il leur appertenait de poursuivre par eux-même ce que j'avais commencé avec eux. A partir de ce jour l'Esprit a fait selon leur volonté, il n'a pas forcé leur volonté comme je ne l'ai pas forcé non plus. Ils ont tous arrêtés de pratiquer parce qu'ils n'ont plus voulus pratiquer. L'Esprit Saint a respecté leur volonté. Ce qui ne veut pas dire qu'il les a abandonné. Il attends tout simplement qu'ils aient de nouveau envie pour avancer avec eux.

Fraternellement en Christ

Pierre

Mais comment prévoir à l'avance que voir le baptême de son enfant n'ouvrira pas librement la voie à l'Esprit chez les parents pour qu'ils éduquent leursenfants chrétiennement ? S'ils viennent vers l'église, n'est-ce pas qu'ils y reconnaissent quelque chose ?

Ou alors effectivement, on réserve les sacrements aux seules personnes chez qui on discerne la volonté d'écouter la voie de l'Esprit : mariage pour les seuls pratiquant, communion des enfants lorsqu'il n'est pas manifeste qu'ils ne retourneront plus à l'église ensuite...

Je comprends très mal le "deux poids deux mesures" en cette matière.
Revenir en haut Aller en bas
petero



Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 9:57

lucie a écrit:
Tu vas finir par me convaincre que le baptême des enfants en sert à rien (et ce ne sera peut-être pas aussi difficile que de me convaincre qu'on peut refuser de baptiser à un bébé). Mr. Green

Lucie,

Tant que tu ne seras pas sorti de cette idée que "le baptême sert à quelque chose" tu ne comprendras pas ce que je veux dire. Tu prends le baptême par le mauvais bout. C'est pas comme cela qu'il faut accueillir le baptême, comme "quelque chose qui sert".

Le baptême est "une nouvelle naissance" ; c'est l'entrée dans une vie nouvelle qui a besoin pour s'épanouir d'être arrosée, d'être entretenue. C'est pas le petit enfant qui va pouvoir entretenir cette vie, ni même le St Esprit. Le St Esprit fait pousser si les parents arrosent ; si les parents donne à manger à leurs enfants : "la parole machée qu'il déposent dans leur coeur, comme l'oiseau mache le verre avant de le donner à ses petits".

Comprends-tu ce que je veux dire ?

Fraternellement en Christ

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 10:02

pierjosse a écrit:
lucie a écrit:
Tu vas finir par me convaincre que le baptême des enfants en sert à rien (et ce ne sera peut-être pas aussi difficile que de me convaincre qu'on peut refuser de baptiser à un bébé). Mr. Green

Lucie,

Tant que tu ne seras pas sorti de cette idée que "le baptême sert à quelque chose" tu ne comprendras pas ce que je veux dire. Tu prends le baptême par le mauvais bout. C'est pas comme cela qu'il faut accueillir le baptême, comme "quelque chose qui sert".

Le baptême est "une nouvelle naissance" ; c'est l'entrée dans une vie nouvelle qui a besoin pour s'épanouir d'être arrosée, d'être entretenue. C'est pas le petit enfant qui va pouvoir entretenir cette vie, ni même le St Esprit. Le St Esprit fait pousser si les parents arrosent ; si les parents donne à manger à leurs enfants : "la parole machée qu'il déposent dans leur coeur, comme l'oiseau mache le verre avant de le donner à ses petits".

Comprends-tu ce que je veux dire ?

Fraternellement en Christ

Pierre

Intellectuellement, je comprends.

Mais cela ne résonne pas en moi.

Ce qui résonne en moi, c'est que des parents viennent demander l'eau, viennent demander le meilleur pour leur enfant, et qu'on leur dit non...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 10:12

Juste un petit témoignage perso: mes enfants ont été baptisés tous deux étant bébés; selon la tradition catholique ds les deux familles; mes bx-parents étant pratiquants, ma femme, mes parents et moi-même ne l'étant pas; à l'époque j'étais bien loin de l'Eglise; pas hostile mais complètement déresponsabilisé pour ce qui est de mon devenir ds l'au-delà; vaguement agnostique, relativiste;
j'ai accepté de participer à la prépa au baptême; j'ai "joué le jeu" proposé par le curé mais sans grande conviction; assez pourtant pour être choqué par le comportement non-participatif d'un des parrains (athée notoire ds ma belle-famille);

Ma conversion est intervenue voici 4 ans: depuis j'ai à coeur de leur transmettre ma foi revivifiée; si le baptême avait été refusé par le prêtre en raison de la non-implication réelle des parents et des parrains, ce serait pour moi une souffrance terrible car je ne pourrais plus qu'espérer qu'ils en fassent la demande, sans le soutien de mon épouse...

Je comprends bien et admets par ailleurs les arguments de Clotilde et Pierjosse (le prêtre ne peut pas baptiser sans un minimum d'implication de la part des parents) mais voilà: si je n'avais pas accepté de faire semblant de croire à ce qui m'était demandé, et le curé, de faire semblant de croire à mon implication, mes enfants ne seraient pas baptisés... et cela s'ajouterait aux épreuves que je connais (non-admission à la communion et aux sacrements, incroyance de mon épouse).
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 10:17

PACALOU a écrit:
Juste un petit témoignage perso: mes enfants ont été baptisés tous deux étant bébés; selon la tradition catholique ds les deux familles; mes bx-parents étant pratiquants, ma femme, mes parents et moi-même ne l'étant pas; à l'époque j'étais bien loin de l'Eglise; pas hostile mais complètement déresponsabilisé pour ce qui est de mon devenir ds l'au-delà; vaguement agnostique, relativiste;
j'ai accepté de participer à la prépa au baptême; j'ai "joué le jeu" proposé par le curé mais sans grande conviction; assez pourtant pour être choqué par le comportement non-participatif d'un des parrains (athée notoire ds ma belle-famille);

Ma conversion est intervenue voici 4 ans: depuis j'ai à coeur de leur transmettre ma foi revivifiée; si le baptême avait été refusé par le prêtre en raison de la non-implication réelle des parents et des parrains, ce serait pour moi une souffrance terrible car je ne pourrais plus qu'espérer qu'ils en fassent la demande, sans le soutien de mon épouse...

Je comprends bien et admets par ailleurs les arguments de Clotilde et Pierjosse (le prêtre ne peut pas baptiser sans un minimum d'implication de la part des parents) mais voilà: si je n'avais pas accepté de faire semblant de croire à ce qui m'était demandé, mes enfants ne seraient pas baptisés...
Thumright

Pour ma part, j'ai toujours d'avantage compté sur la grace des sacrements que sur les raisonnements humains.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 10:54

Aujourd'hui on veut responsabiliser chacun devant une démarche de foi; n'est-ce pas oublier que l'Eglise fonctionne collectivement, que chacun y est porté par la prière commune? Même les indifférents?

Ds une humanité éclatée en individualités, où c'est un véritable non-choix qui est laissé à l'appréciation des nouvelles génération (puisque l'indifférence se généralise et l'ignorance religieuse gagne du terrain), il est important que l'Eglise fasse le "pari" de la puissance de Dieu lors d'un baptême ou d'un mariage qui peuvent être a priori de pures formes, mais dont nous ignorons toutes les vertus cachées;
est-ce autre chose que de manifester sa croyance à la prière des uns pour la sanctification des autres?

cela ne doit bien sûr pas dispenser d'informer les demandeurs... même superficiellement; sait-on bien où peut mener la simple tendresse pour une image pieuse que l'on retrouve un jour au fond d'un tiroir?
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 10:56

PACALOU a écrit:
Aujourd'hui on veut responsabiliser chacun devant une démarche de foi; n'est-ce pas oublier que l'Eglise fonctionne collectivement, que chacun y est porté par la prière commune? Même les indifférents?

Ds une humanité éclatée en individualités, où c'est un véritable non-choix qui est laissé à l'appréciation des nouvelles génération (puisque l'indifférence se généralise et l'ignorance religieuse gagne du terrain), il est important que l'Eglise fasse le "pari" de la puissance de Dieu lors d'un baptême ou d'un mariage qui peuvent être a priori de pures formes, mais dont nous ignorons toutes les vertus cachées;
est-ce autre chose que de manifester sa croyance à la prière des uns pour la sanctification des autres?

cela ne doit bien sûr pas dispenser d'informer les demandeurs... même superficiellement; sait-on bien où peut mener la simple tendresse pour une image pieuse que l'on retrouve un jour au fond d'un tiroir?

tout à fait d'accord avec toi.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 11:18

[quote="lucie"][quote="pierjosse"]
lucie a écrit:


Ou alors effectivement, on réserve les sacrements aux seules personnes chez qui on discerne la volonté d'écouter la voie de l'Esprit : mariage pour les seuls pratiquant, communion des enfants lorsqu'il n'est pas manifeste qu'ils ne retourneront plus à l'église ensuite...

Je comprends très mal le "deux poids deux mesures" en cette matière.

Oui, comment peut-on déterminer à l'avance qui va persévérer?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 11:47

[quote="Noel"]
PACALOU a écrit:


Mon cher Pacalou

J'aimerais que vous m'expliquiez un truc. Mais d'abord soyez assuré que mon questionnement n'est pas un jugement ni une mise en cause de ce à quoi vous dites croire.

- Vous étiez incroyant et vous êtes devenu croyant (et je ne doute absolument pas de votre sincérité)
- Croyant vous êtes en couple, marié si j'ai bien compris civilement, avec une femme non croyante,
- Croyant vous semblez courir après la reconnaissance d'une église qui ne reconnait pas la valeur de votre union au prétexte d'un divorce précédent et en raison de l'incroyance de votre épouse (au même titre qu'elle ne reconnait pas, ce dont je me tamponne, mon engagement chrétien en raison de mon appartenance) . Et cela parait vous créer une grande souffrance intime.

????????? Y aurait-il pas un moyen simple de faire cesser cette souffrance ????

Mon cher Noel,

merci à vous de vous soucier de moi; je n'ai jamais douté de votre charité chrétienne et de votre humanité; vous avez parfaitement résumé les choses;
Il existe en effet un moyen: l'annulation du 1er mariage de mon épouse; il n'est pas vraiment simple (et ma femme le vit assez mal car cela lui fait revivre de mauvais souvenirs); elle le fait pour que je puisse recevoir les sacrements et communier avec nos enfants; pour moi, je croyais que ce serait l'occasion pour elle de régler lucidement cette vieille histoire et se réconcilier avec elle-même et avec l'Eglise;
pourtant, même si cette annulation est accordée, nous ne serons "à l'équerre" (si vous me passez l'expression) que si nous nous remarions devant un prêtre, ce que ma femme ne veut pas envisager, pour le moment;
Un autre moyen? faire comme si de rien n'était?
Bien à vous
Pacalou
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 12:10

Noel a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
... Je préfèrerais m'envoyer une belle dans le crâne, plutôt que de faire une chose pareille. Je ne suis pas un saint. Mais il est des choses que l'on ne fait pas...

Si vraiment t'en as une sous la main... mets là plutôt sous les draps. Dans le crâne ça sert à rien. Surtout pour elle. :mdr: :mdr: :mdr:

Je n'avais même pas vu ! Je lis vraiment trop vite !!!
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 12:14

lucie a écrit:
Ce qui résonne en moi, c'est que des parents viennent demander l'eau, viennent demander le meilleur pour leur enfant, et qu'on leur dit non...

Lucie,

Ce que les parents viennent demander c'est pas l'eau, c'est une nouvelle naissance pour leur enfant. Il viennent demander au Christ d'ensemencer l'âme de leur enfant de sa divine présence. Ensemencer c'est semer une graine qui devra éclore, se développer. Si les parents ne nourrissent pas cette semence, cette nouvelle Vie ; si il ne lui donne pas ce qu'il faut pour grandir, alors elle ne pourra pas grandir. Et c'est bien dommage !!! Il se peut que la semence soit à jamais oublier par celui qui l'aura reçu, tout simplement parce que personne lui aura parlé de ce trésors qui est enfoui au fond de son âme.

C'est comme si par exemple, après qu'il est appelé à la vie leur enfant, ils ne lui donnait plus ce qu'il faut pour vivre, pour grandir, de l'éveillerait pas à la vie des hommes. Avec la Vie de Dieu c'est pareil. Pourquoi vouloir donner la Vie de Dieu à notre enfant si on n'a pas envie de la faire grandir, si on ne lui fait pas découvrir ce trésors que l'on a voulu qu'il reçoive ?

Ce don de la grâce deviendra le meilleur si la grâce peut donner le meilleur d'elle-même à l'enfant, aidée par les parents ; si la grâce peut libérer son suc. Sais-tu comme elle le libère dailleurs ? Lorsqu'elle est aimée. C'est surtout en apprenant à notre enfant, à aimer Jésus présent en son âme, en son coeur, que l'on aide la grâce à donner tout cet Amour qu'elle contient en elle-même et qui est la Vie du Christ, la Vie de l'Esprit.

Fraternellement en Christ

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 12:29

PACALOU a écrit:
cela ne doit bien sûr pas dispenser d'informer les demandeurs... même superficiellement; sait-on bien où peut mener la simple tendresse pour une image pieuse que l'on retrouve un jour au fond d'un tiroir?

Cher Pacalou,

Personnellement, lorsque j'accueille une demande de baptême, j'essaie toujours d'approfondire la demande. Par quoi son motivés les parents ? Si c'est juste pour faire plaisir à la grand-mère, j'essaie de leur expliquer en quoi cela les engage et je leur fait signer, c'est prévu sur la demande de baptême, un engagement. S'il refusait de signer cet engagement d'éduquer leurs enfants dans la foi, avec l'aide de l'Eglise, je ne vois pas pourquoi je devrais accepter leur demande.

Je n'ai jamais vu jusqu'ici des parents refuser de prendre cet engagement. Maintenant, est-ce qu'il le font, de peur que je ne donne pas le baptême à leur enfant ? Dans ce cas, je trouve que c'est pas très honnête de leur part. Il se peut qu'il compte sur la papy et la mamy pour éveiller leur enfant à la foi ! Dans ce cas leur demande est recevable, puisqu'ils ont le désire que cette leur enfant soit éveiller à la foi, peu importe si ce n'est pas par eux.

Tant qu'il n'y a pas de refus clair d'éveiller l'enfant à la foi, je n'ai aucune raison de refuser le baptême ! Jusqu'ici je n'en ai jamais refusé. Lorsque ma fille et mon beau fils ont demandé le baptême pour ma petite fille, ils m'ont dit qu'ils comptaient sur moi pour l'éveiller à la foi. Je n'ai pas refusé d'accéder à sa demande, parce qu'ils m'ont laissé entendre qu'ils n'étaient pas contre le fait de l'éveiller à la foi, puisqu'ils m'ont même dit qu'ils comptaient sur moi.

Fraternellement en Christ

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 12:37

Noel a écrit:
Loup Ecossais a écrit:
... Je préfèrerais m'envoyer une belle dans le crâne, plutôt que de faire une chose pareille. Je ne suis pas un saint. Mais il est des choses que l'on ne fait pas...

Si vraiment t'en as une sous la main... mets là plutôt sous les draps. Dans le crâne ça sert à rien. Surtout pour elle. :mdr: :mdr: :mdr:

C'est malin! Tu me la copieras celle-là. Vais me relire dorénavant. Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 13:11

lucie a écrit:
Merci Clotilde pour ton témoignage. Il est signe de vie et de foi.

Je voudrais juste relever quelques moments suprenants non dns le témoignage bien sur, mais dans l'analyse qeu tu fais.

tu justaposes différentes idées :
Citation :
le baptême d'un enfant n'est jamais perdu dans la mesure où c'est un signe visible de l'accueil que fait Dieu de cet enfant qu'il a donné à ses parents, signe visible aussi de l'adhésion (en principe) des parents à la foi en Dieu dont l'Eglise est garante. Mais c'est aussi une semence que l'Esprit Saint dépose dans le coeur de cet enfant et qui un jour, même à "l'heure de la mort" germera.
Mais en même temps, il est normal à ton avis de refuser cette semence et ce signe de l'accueil lorsque les parents demandent le baptême sans être eux-même pratiquants...
Les deux me surprennnent. Que quelqu'un demande que son enfant soit acceuilli, que cette semence de l'Esprit soit en lui, et qu'on dise "non".

Dans le baptême, Dieu dit "oui" et il espère que l'autre partie le dise également. Dans le cas d'un bébé, ce sont les parents qui diront ce "oui" et comment le diront-ils? En parlant à leur enfant de leur foi, en l'en instruisant ou en le faisant instruire par d'autres à ce sujet, en lui faisant fréquenter de temps à autres, dans un lieu de culte, un lieu de pélerinage...etc. Et s'ils ne le font pas, non seulement ils ne sont pas cohérents avec eux-même et avec leur demande mais en plus ils disent "non" à Dieu. Pourquoi un prêtre devrait-il être "pris en otage" dans ce genre de situation et complice d'un mensonge, surtout lorsque c'est clairement visible ou déclaré dés le début...?

Dieu n'est pas dépendant du baptême. Il peut toucher et rejoindre quiconque à n'importe quel moment de sa vie.

Citation :
Mais regarde comment les parents le vivent en regardant comment ta mère a compris le fait que ses enfants ne soient pas baptisés : tu parles d'angoisse, tu montres comment
Citation :
avec le temps, ma mère a regrété cette décision parce qu'elle a lu, entendu, combien il était important d'être baptisé pour aller au Ciel

oui, parce qu'elle croyait à tort que sans le baptême mon frère ne pourrait pas un jour croire en Dieu et entrer dans le Royaume des Cieux. Ce qui est faux, et ça aussi elle l'a compris maintenant.

Je crois qu'il faut redonner son sens au baptême et à la demande qu'on en fait pour son enfant, au nom de son enfant. Sachant que même non baptiser il pourra accéder à la foi, surtout si ses parents lui en parlent et un jour faire lui-même sa demande. Et il faut aussi se débarasser de cette crainte de l'enfer pour les personnes ou bébés décédés sans le baptême.


Dernière édition par le Mar 23 Jan 2007 - 19:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 17:35

Clotilde a écrit:



Je crois qu'il faut redonner son sens au baptême et à la demande qu'on en fait pour son enfant, au nom de son enfant. Sachant que même non baptiser il pourra accéder à la foi, surtout si ses parents lui en parlent et un jour faire lui-même sa demande. Et il faut aussi se débarasser de cette crainte de l'enfer pour les personnes ou bébés décédés sans le baptême.

Oui, tout à fait. Mais en attendant que ce soit fait ?

Avec ce que je vois en paroisse, je constate que ce n'est pas fait, de débarasser les gens de la crainte de l'enfer pour ceux qui ne sont pas baptisés...
Alors le refus fait souffrir...

Et je te dis : je pourrais être d'accord avec ton argument (redonner aux sacrements et non au seul baptême leur vraie valeur en les refusant si les conditions de foi paraissent ne pas être réunies) si c'est dans tous les cas : mariage, première communion...
Or, ce n'est pas le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 18:37

lucie a écrit:

Avec ce que je vois en paroisse, je constate que ce n'est pas fait, de débarrasser les gens de la crainte de l'enfer pour ceux qui ne sont pas baptisés...
Alors le refus fait souffrir...

Enfanter fait souffrir aussi...
La souffrance peut elle être un argument valable ?
Et que penser alors des malades. Il faudrait donc les euthanasier.
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 18:57

Acri a écrit:
lucie a écrit:

Avec ce que je vois en paroisse, je constate que ce n'est pas fait, de débarrasser les gens de la crainte de l'enfer pour ceux qui ne sont pas baptisés...
Alors le refus fait souffrir...

Enfanter fait souffrir aussi...
La souffrance peut elle être un argument valable ?
Et que penser alors des malades. Il faudrait donc les euthanasier.

S'il te plait, ne dis pas n'importe quoi en reprenant mon message.

Si tu n'es pas d'accord avec moi, dis-le. mais n'insulte pas ton intelligence avec des analogies absurdes et que rien dans mes messages en permet de faire.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mar 23 Jan 2007 - 19:32

lucie a écrit:
Clotilde a écrit:



Je crois qu'il faut redonner son sens au baptême et à la demande qu'on en fait pour son enfant, au nom de son enfant. Sachant que même non baptiser il pourra accéder à la foi, surtout si ses parents lui en parlent et un jour faire lui-même sa demande. Et il faut aussi se débarasser de cette crainte de l'enfer pour les personnes ou bébés décédés sans le baptême.

Oui, tout à fait. Mais en attendant que ce soit fait ?

Avec ce que je vois en paroisse, je constate que ce n'est pas fait, de débarasser les gens de la crainte de l'enfer pour ceux qui ne sont pas baptisés...
Alors le refus fait souffrir...

Et je te dis : je pourrais être d'accord avec ton argument (redonner aux sacrements et non au seul baptême leur vraie valeur en les refusant si les conditions de foi paraissent ne pas être réunies) si c'est dans tous les cas : mariage, première communion...
Or, ce n'est pas le cas...

oui, ce n'est pas seulement au baptême qu'il faut redonner toute sa signification mais aussi à tous les autres sacrements, particulièrement le mariage ou la première communion, je suis bien d'accord avec toi Lucie. Mais du coup, comment peut-on redonner cette véritable signification si on accepte de baptiser sans qu'il y ait un minimum d'intérêt, de désir, de participation de la part des parents? Comment redonner ce sens si justement on accepte des demande de baptême qui n'ont aucun sens, et que l'on vous dit par avance: après, c'est fini, mon enfant ne viendra plus au caté... En acceptant de baptiser et de donner la première communion dans de telles circonstances, on transforme l'Eglise et le prêtre en distributeur de sacrements...et on renforce la mentalité acquise d'une obligation (soit de la part de l'Eglise, soit pour les parents) de passer par le baptême comme une "assurance vie éternelle".

Pour redonner sens, il faut retrouver un minimum de cohérence entre les paroles et les gestes, tant pour le prêtre que pour les parents. Et ça vaut aussi pour le mariage...et ça passe aussi par un "non, prenez le temps de la réflexion", "non, vous n'êtes pas préts"...mais aussi par la nécessité de questionner le demandeur pour qu'il revisite les fondements de sa demande et ainsi découvre, avec l'aide du prêtre ou de laîques formés, le véritable sens de sa démarche.
Revenir en haut Aller en bas
Aliocha



Féminin Messages : 42
Inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: jeune femme pleine de questions !   Mer 24 Jan 2007 - 21:02

Chers amis.. Quelle activité sur ce forum et quel plaisir j'aurais à suivre tout ca de près si j'en avait le temps .. ce n'est pas le cas pour l'instant, alors je vous ai lus,je l'avoue, un peu en diagonale sur la fin, mais je viens quand même mettre mon grain de sel..

Juste pour revenir l'oecuménisme, je suis tout à fait d'accord qu'il faut préserver aussi nos différences.. il ne s'agit de pas de créer une sorte de nouvelle branche encore qui ferait un mix :-) Cependant, j'aime pas trop le mot préserver. On préserve quelque chose de précieux face à un danger, on le protège... Je préfère voir nos points communs, si multiples, et chacun garde ses différences, ... non pour " préserver" la "vraie" foi, mais juste pour garder la diversité. D'autres églises, les évangélistes par exemple, ont certes une approche bien différente que la notre... que je n'approuve pas forcément. Cependant, personne n'osera nier que leurs églises se remplissent pendant que les notres se vident. Et personnelement, jet j'espère que là haut il est d'accord avec moi, mais je n'en doute pas, je préfère largement que des gens découvrent Dieu et le Christ à travers ces églises un peu différentes, qu'ils croient en lui, y trouvent une source de joie à partager, et tout le reste, plutot que qu'ils restent en rupture avec l'église !

Merci encore à ma chère Jo de dire ce que je pense : les frères qui sont catho et qui restent uniquement à Taizé, ce n'est pas pour autant qu'ils perdent les pédales et qu'ils mélangent tout ... et puis son propre développement en tant que catholique, ca veut rien dire .. ce à quoi il croit, il y croit toujours... et il se développe en tant que chrétien, ca suffit ! et d'ailleurs, il se développe aussi en tant que catholique . mais grandir dans la foi, c'est primordial. partager, accuellir des jeunes ... La vie monstastique est un don de soi, un don aux autres,... qui s'accompagne naturellement d'un développement de soi, don de Dieu pour mieux aider et accuellir les autre ensuite.

Lutin grognon .. je suis grognon aussi .. piège diabolique ... non mais on est plus au moyen age ;) si cela permet à des gens de découvrir le Christ, alors pour moi c'est bingo. Le reste, hein ...
La société doit s'adapter à l'Eglise et pas l'inverse ? et bah ... beau principe... certes. je l'accorde. mais dans la pratique c'est nul, ca signifie tout simplement l'arret de mort de l'Eglise. La société avance, il faut savoir avancer avec elle. N'est-ce pas ce que Jésus a fait ? renverser les vielles lois, aller plus loin... "le shabbat est fait pour l'homme, et non l'homme pour le shabbat" (je suis pas dsure de l'ortographe, veuillez pardonner mon ignorance !). Rester prisonnier de règles adaptées et mises en place par des hommes autrefois, mène à rien... LE plus grand des commendements, c'est l'amour. point. l'amour, c'est l'accueil, le don de soi... Ainsi si l'Eglise veut acceillir tout le monde, elle soit bien s'adapter.

C'est vrai, Cécile, tu vas aussi à Taizé ? Et oui, frères Roger à communié... c'est un grand sage, .. je ne l'ai malheureusement pas croisé, découvert Taizé trop tard mais voilà ! en tous cas, là bas, perosnne ne se demnade, tu as raison, si on est protestant ou catho, ou quoi ... on s'en fout ! On a tellement de choses en commun .. même les frères entre eux ne savent pas forcéement le catégorie d'origine de tous les autres... Ce qu'on vit à Taizé, c'est l'oecuménisme pratique, pas juste du baratin de théologien, et des beaux mots, que tout le monde prononce en pensant qu'au fond, bon quand même ... c'est nous nous nous qui avonas raison. Nous qui voulons tant la paix, commencons déjà à faire la paix au sein de la grande famille des frères et soeurs du Christ. basta... ces débats sont necessaires, et c'est sur qu'on est pas bien d'accord .. mais c'est enrichissant et en discutant avec des protestants aussi on se rend compte mieux de ce à quoi on croit, enfin pour moi ce à quoi j'essaie de croire... passons ;).... je défend ce à quoi je veux croire ;) comme toujours !
on a tout à gagner par l'échange, et y compris pour notre propre foi catho, à mon avis ;)


merci pierjosse pour tes explication très claires...


Ensuite pour la grande question du baptéme refusé des enfants, je vais pas répondre à tout ... :-)... on ne peut obliger Dieu à rien... ainsi un sacrement est pour moi uniquement la mise en relief, on souligne, on montre qu'on croit, on demande quelque chose qui est déjà là. Ainsi je comprends rien à ces vielles histoires qu'un enfant soit être baptisé pour ensuite aller vers Dieu, si par exemple il meurt de la mort du nourrisson, et d'ailleurs je suis pas d'accord du tout !!! quand aux prêtres qui refusent des baptèmes.. c'est assez simple, soit ils ont une très bonne raison, veulent inviter à réfléchir, allonger le dialogue avec les parents... soit c'est un ***. Ce sont des hommes, et il y en a des qui sont pas jojo, des histoires on en as tous, ca me rends bien malheureuse parce qu'ils font fuire les gens des églises, j'ai fui moi aussi, je suis une rescapée entrain de me raccorcher à une autre barque. Dans l'urgence, nous sommes tous prêtres, nous pouvons tous baptiser thumleft ...
Alors espérons que ce Dieu d'amour auquel j'aspire tant à croire veille sur son Elgise, sur les familles qui s'éloignent de Lui... Le bon berger qui laisse ton troupeau pour aller chercher la brebis perdue... Espérons qu'il sache mettre à la tête de son Elgise des hommes d'écoute, de dialogue, d'amour et de paix... et qu'il mette ceux aigris par la vie, au coeur de pierre, les pédophiles et tous ces hommes qui aux lieu d'accueillir repoussent, bien au chaud dans un monastère. Si ils n'aiment pas les hommes, qu'ils veulent avoir la paix tranquille, qu'ils prient pour le monde dans un coin retiré !

Dans l'amitié, et la bonne humeur ;)
Revenir en haut Aller en bas
 
jeune femme pleine de questions !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Paris – Une jeune femme voilée frappée dans un bus, interpellée par la police
» Une jeune femme au teint Pâle (Pays de Galles)
» Portrait d'une belle jeune femme et d'une laide.
» Belgique : quand une jeune femme de 24 ans en excellente santé va être euthanasiée
» Comment rendre une femme heureuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: