DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 L'hommage aux Justes de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jo zecat
Invité



MessageSujet: L'hommage aux Justes de France   Ven 19 Jan 2007, 00:17

L'hommage aux Justes de France
Publié le 18/01 à 23:48

Jacques Chirac et Simone Veil ont participé jeudi au Panthéon à l'hommage de la Nation aux "Justes de France"

Simone Veil, présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah a ouvert la cérémonie avec un discours en hommage à ceux qui ont sauvé des milliers de juifs pendant la 2e guerre mondiale.

Jacques Chirac, qui a présidé la cérémonie, a fustigé la "clique revancharde et haineuse" de la collaboration en présence des 250 survivants, Justes et juifs.

Le pouvoir de Vichy a été un déshonneur pour la France, où la République abdiqua pour laisser place à "une clique revancharde et haineuse", a déclaré jeudi Jacques Chirac lors de la cérémonie au Panthéon, retransmise en direct sur France 2 à partir de 17h30.

"Le pouvoir de Vichy se déshonore, édictant de sa propre initiative, dès le 3 octobre 1940, le sinistre statut des juifs, qui les exclut de presque toutes les fonctions", a rappelé le président. Soudain, devant les "yeux incrédules" des juifs de France, "la République adbique, rend les armes à Pétain et à laval, cède la place à une clique revencharde et haineuse", a-t-il ajouté.

Dans un discours prononcé au Vel d'Hiv en juillet 1995, Jacques Chirac fut le premier président à reconnaître la responsabilité de Vichy dans la déportation des juifs.

Le chef de l'Etat et Simone Veil ont dévoilé une inscription en leur
honneur dans la crypte du monument où reposent des grands hommes comme Jean Moulin, Victor Hugo et Victor Schoelcher. La cérémonie dans la nef du Panthéon, a été mise en scène par la cinéaste Agnès Varda.

2.725 Français ont été reconnus officiellement comme "Justes parmi les Nations" par le Mémorial de Yad Vashem, en Israël, pour avoir sauvé des juifs persécutés, au péril de leur vie, pendant la seconde guerre mondiale. Le titre de Juste est décerné sur la foi de témoignages de juifs sauvés par ces anonymes qui les ont aidés en toute connaissance du risque qu'ils prenaient.

Parmi ces Justes, le village cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) a été honoré pour avoir caché des milliers de juifs. Il est le seul à avoir reçu ce titre collectivement, avec un village des Pays-Bas. Environ 240 Justes français sont encore en vie.


Simone Veil à l'origine de cette cérémonie
Mme Veil relève qu'en France "les juifs ont été relativement protégés pendant la guerre" et que beaucoup d'enfants ont été cachés dans des couvents, et aussi à la campagne "dans des familles qui parfois ignoraient tout à fait ce qu'était un juif".

Elle insiste sur cette solidarité manifestée par des gens qui n'avaient pas le sentiment d'être héroïques en ravitaillant des juifs, en les cachant plus ou moins longtemps, estimant seulement agir "normalement".

La date retenue pour l'hommage aux Justes rappelle le 18 janvier 1945, celle où ont commencé les "marches de la mort" de prisonniers d'Auschwitz, poussés sur les routes par les SS au moment de l'avancée de l'Armée Rouge.

La cérémonie s'est déroulée en présence du chef du gouvernement, Dominique de Villepin, de plusieurs ministres dont Nicolas Sarkozy et des anciens Premiers ministres Lionel Jospin et Laurent Fabius. Le président de Yad Vashem était présent, ainsi que les hauts représentants de toutes les confessions religieuses.

Intransigeance face à l'extrêmisme
Dans son intervention, Jacques Chirac a souligné l'aspect contemporain du message des Justes , dont le combat "pour la
tolérance et la fraternité, contre l'antisémitisme, les discriminations, le racisme, tous les racismes, est un combat
toujours recommencé". A trois mois de la présidentielle, le chef de l'Etat a aussi mis en garde contre les extrémismes et les tentations
négationnistes.

"Si l'on transige avec l'extrémisme, il faut bien le mesurer, on lui offre un terreau pour prospérer, et tôt ou tard on en paye le prix", a-t-il prévenu. "Face à l'extrémisme; il n'y a qu'une attitude : le refus, l'intransigeance".
http://info.france2.fr/france/27538114-fr.php
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: L'hommage aux Justes de France   Ven 19 Jan 2007, 09:58

[quote="jo zecat"]

Intransigeance face à l'extrêmisme
Dans son intervention, Jacques Chirac a souligné l'aspect contemporain du message des Justes , dont le combat "pour la
tolérance et la fraternité, contre l'antisémitisme, les discriminations, le racisme, tous les racismes, est un combat
toujours recommencé". A trois mois de la présidentielle, le chef de l'Etat a aussi mis en garde contre les extrémismes et les tentations
négationnistes.

"Si l'on transige avec l'extrémisme, il faut bien le mesurer, on lui offre un terreau pour prospérer, et tôt ou tard on en paye le prix", a-t-il prévenu. "Face à l'extrémisme; il n'y a qu'une attitude : le refus, l'intransigeance".
http://info.france2.fr/france/27538114-fr.php[/quote]

A une époque où il est surtout question de culpabiliser la France pour les aspects négatifs de la colonisation -comme de la décolonisation, d'ailleurs,... - il est bon d'entendre le président mettre à l'honneur des français "justes"; voilà qui rétablit (un peu) la vérité, à savoir que rien n'est simple ni uniforme ds l'histoire d'une nation, et que toute initiative visant à une culpabilisation globale est irrecevable et néfaste pour tous.

Le président "souligne l'aspect contemporain du message des Justes" (fraternité, tolérance); certes la tentation est toujours là de céder aux extrémismes et aux "tentations négationnistes" et la mise en garde est légitime. Mais le monde a changé et les acteurs de ces tentations comme de ces extrémismes ne sont plus, ou plus seulement les mêmes.

Par ailleurs le grand danger aujourd'hui est encore mal identifié par le peuple francais:
Il serait mauvais que cette initiative présidentielle, intervenant à quelques mois d'élections dont de nombreux français espèrent et redoutent beaucoup, se réduise à une occasion de plus de se tromper d'ennemi.

"Si l'on transige avec l'extrémisme, il faut bien le mesurer, on lui offre un terreau pour prospérer, et tôt ou tard on en paye le prix"; comme cela est vrai, et plusieurs fois vérifié au cours de notre histoire!

Mais puisse la mémoire des "justes" ici honorés nous rappeler aussi d'où venaient les vraies valeurs patriotiques et morales qui ont inspiré leur action, et dont la transmission, dissoute dans le matérialisme ambiant, connait actuellement bien des difficultés.

Pacalou
Revenir en haut Aller en bas
 
L'hommage aux Justes de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hommage à Michael Jackson-
» je rend hommage à mon professeur
» Hommage à Luciano Pavarotti
» L'hommage de ma fille...
» justes parmi les nations de Belgique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: