DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Un droit au logement opposable en France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Un droit au logement opposable en France   Mer 3 Jan - 23:35

LOGEMENT OPPOSABLE: "UNE VIOLATION DU DROIT A LA PROPRIETE"
Le gouvernement annonce la mise en application progressive, d'ici 2012, d'un droit au logement opposableen faveur des mal-logés, répondant ainsi à une demande de longue date des associations relancée de manière spectaculaire par Les Enfants de Don Quichotte. Association, est-il nécessaire de le rappeler, d'extrême gauche.

Jean-Marie Le Pen a dénoncé "une violation très directe du droit de la propriété". M. Le Pen, qui na pas signé la charte des Enfants de Don Quichotte pour faire face à la crise du logement, a expliqué quil ne signait "aucun de ces appels ni aucune de ces pétitions". "Je suis un homme politique respectable, au premier plan, et par conséquent, jai des positions. Je ne vais pas puiser mon inspiration dans lespace associatif", a-t-il insisté.

Pour Philippe de Villiers, «Il faut avoir le courage de dire que la crise du logement est liée entre autres à une politique d’immigration incontrôlée comme le prouvent d’ailleurs les 300 millions d’euros annuels alloués par l’Etat à l’hébergement des sans-papiers».

http://voxgalliae.blogspot.com/2007/01/logement-opposable-une-violation-du.html
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80782
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Un droit au logement opposable en France   Jeu 4 Jan - 7:50

L'une des autres causes de la crise du logement est aussi dans le fait que tout propriétaire dont l'appartement est tenu par un locataire indélicat (qui ne paye pas son loyer par exemple), est démuni pendant deux ans le temps que les Tribunaux ordonnent une expulsion.

Du coup, les garanties locatives sont sans cesse augmentées par les propriétaires (augmentation des difficultés) et beaucoup de logements appartenant à des personnes agées et découragées par les soucis ne sont plus mis en location.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Acri



Masculin Messages : 1571
Inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Un droit au logement opposable en France   Dim 7 Jan - 17:23

Article paru ce week-end dans Ouest France :

Il logeait sa fille à pas cher, épinglé par le fisc
La générosité ne paie pas. Vous logez gratuitement ou à petit prix un enfant ou un ami en difficulté. Les Impôts peuvent trouver à y redire. Attention au redressement.
« On ne peut même pas aider ses enfants ! » Étienne le ressent comme une injustice. Il a voulu donner un coup de main à sa fille en lui louant à petit prix un appartement dont il était propriétaire. Il vient d'être épinglé par les Services fiscaux. « Je lui demandais 165 € par mois pour 45 m2. Elle était au chômage, avait entrepris une formation qu'elle finançait avec ses deniers personnels. J'ai voulu la dépanner et l'encourager dans sa reconversion. »
Ce père de famille ne s'attendait pas à être taxé pour sa générosité. L'Administration, elle, ne fait pas de sentiment. « Le service des Impôts envisage, pour l'appartement donné en location à votre fille, de rectifier le montant des loyers déclarés aux titres des trois dernières années, ceux-ci apparaissant atténués et anormalement bas. »

« Aucune circonstance particulière... »
Étienne a beau lire et relire la phrase, il ne comprend pas. « Il apparaît que le prix stipulé ne correspond pas à la valeur locative normale des biens loués », précise le courrier de la Direction générale des Impôts. « L'Administration est en droit, conformément à la jurisprudence du Conseil d'État, de rectifier les déclarations et de tenir compte, pour l'établissement de l'impôt, de la libéralité consentie par le bailleur à son locataire ». La pilule est amère pour Étienne et la note salée : 2 100 € de redressement fiscal.
Il a bien tenté un recours, Étienne. « Alors que tout le monde dénonce les hausses abusives de loyer, il m'est reproché de louer un appartement à ma fille à des conditions trop avantageuses », a-t-il écrit au directeur des Services fiscaux. Rien n'y a fait. La réponse du contrôleur principal des Impôts est sans appel. « Aucune circonstance particulière n'a pu faire obstacle à une location pour un prix normal. Il s'agit bien d'une libéralité que vous avez consentie à votre fille. »
L'Administration a tranché. Elle applique la loi. Le redressement est maintenu. « Le loyer annuel déclaré présentant un caractère manifestement anormal, le service envisage de redresser le revenu déclaré en majorant le prix du loyer. La valeur locative à retenir est fixée d'après les prix de location généralement pratiqués pour des locaux comparables. » C'est ainsi que le loyer de 165 € proposé par Étienne à sa fille est réévalué à 432 € la première année, et à 448 € la troisième, avec la révision de l'indice du coût de la construction.
Depuis, Étienne a reloué son appartement à une jeune salariée, 385 €. Une fois de plus, il est en dessous du marché et s'est fait rappeler à l'ordre. Il a dû réajuster le loyer à 448 €. Trop cher pour sa locataire, qui est retournée vivre chez ses parents. « Alors que tant de gens sont à la rue, on oblige les propriétaires à louer plus cher. C'est une aberration. On a eu des petits salaires, on comprend ceux qui sont payés au Smic », se justifie Aline, l'épouse d'Étienne.
Monique GIRARD.
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Un droit au logement opposable en France   Mar 9 Jan - 13:23

Droit opposable au logement. Pour qui ?

Réponse : 40% des chefs de famille demandeurs de logement sociaux sont d'origine étrangère.
"http://72.14.221.104/search ?q=cache :rapEakGpL9MJ :www.univ-mlv.fr/ www-ltmu/groupe_documents/doc_pdf/societeurbaineLTMU.pdf+societe+duale+tocqueville&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=12"

Réponse complémentaire : un ménage sur 3 comporte au moins six personnes ( !) au lieu d'un sur six pour l'ensemble des ménages !

"http://209.85.135.104/search ?q=cache :WmknLNhGt5QJ :www.vie-publique.fr/documents-vp/ip730.pdf+r%C3%A9partitions+nationalit%C3%A9+des+demandes+de+logement+social&hl=fr&gl=fr&ct=clnk&cd=7"

Alors évidemment, ça va nous coûter bonbon de constuire des F7 a tour de bras... et puisque cela deviendra un droit opposable, l'Etat, vous et moi devront payer en plus des amendes !

Robert & Decker

http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=11447
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Un droit au logement opposable en France   Mar 9 Jan - 19:38

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
LOGEMENT OPPOSABLE: "UNE VIOLATION DU DROIT A LA PROPRIETE"
Le gouvernement annonce la mise en application progressive, d'ici 2012, d'un droit au logement opposableen faveur des mal-logés, répondant ainsi à une demande de longue date des associations relancée de manière spectaculaire par Les Enfants de Don Quichotte. Association, est-il nécessaire de le rappeler, d'extrême gauche.

Comment peux-tu dire un mensonge pareil ? Augustin Legrand comme sa maman est vraiment un Chrétien, pas seulement en paroles, mais en actes !

Jean-Marie Le Pen a dénoncé "une violation très directe du droit de la propriété". M. Le Pen, qui na pas signé la charte des Enfants de Don Quichotte pour faire face à la crise du logement, a expliqué quil ne signait "aucun de ces appels ni aucune de ces pétitions". "Je suis un homme politique respectable, au premier plan, et par conséquent, jai des positions. Je ne vais pas puiser mon inspiration dans lespace associatif", a-t-il insisté.

Lui, qu'il reste dans "son" château...

Pour Philippe de Villiers, «Il faut avoir le courage de dire que la crise du logement est liée entre autres à une politique d’immigration incontrôlée comme le prouvent d’ailleurs les 300 millions d’euros annuels alloués par l’Etat à l’hébergement des sans-papiers».

http://voxgalliae.blogspot.com/2007/01/logement-opposable-une-violation-du.html
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Un droit au logement opposable en France   Mar 9 Jan - 20:31

JCMD, de Villiers, Le Pen, même combat !
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
 
Un droit au logement opposable en France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Droit Au Logement français !
» logement NAS : temps partiel de droit et astreintes
» Demande de dérogation occupation logement/ Lettre admin ou personnelle
» Dispositif à action direct dans le logement
» help cas pratique droit des sûretés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Société, Politique-
Sauter vers: