DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La théologie des cercles spirites.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
petero



Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La théologie des cercles spirites.   Ven 05 Jan 2007, 00:21

spirit a écrit:
Je doute que les appels à la haine de Jésus vis à vis de notre propre famille soient véridiques. Vous voyez jusqu'à quel point il faut interpréter? Carrément jusqu'au point de se dire que si les écrits n'enseignent pas l'Amour c'est que vraisemblablement il se pourrait qu'il y ait une erreur.

Le problème, cher Spirit, c'est que vous essayez de comprendre les Evangiles, avec ce que veulent dire les mots tel que nous les connaissons aujourd'hui. L'exemple que vous donnez est très parlant.

Si vous traduisez le mot "haïr" comme on le traduit aujourd'hui, alors oui, vous avez raison, Jésus n'a pas pu dire cela, ne peut pas nous demander de "détester" notre épouse, nos enfants, nos parents, etc ....

Ce que vous ne savez sans doute pas, c'est que le mot "haïr" en hébreux, ne veut pas du tout dire "détester". C'est un hébraïsme qui exprime un choix radical que nous avons à faire. Haïr ses parents ou renier ses parents, c'est pas ne plus les aimer, c'est renoncer à les aimer d'un amour naturel en faisant de cet amour un absolu, pour les aimer avec Dieu, de l'Amour même que Dieu a pour eux.

Dieu nous invite à aller à la source d'Amour absolu qu'il est, pour aimer ensuite nos proches, notre prochain. Ce que Dieu désire, et je trouve cela magnifique, c'est que nous puissions aimer nos proche, comme il les aime ; avec son Amour à Lui qu'il répand en nos coeurs par le St Esprit qui nous est donné. Et ce qui est extraordinaire, c'est que Dieu fait en sorte que cet Amour qui vient de Lui, nous ayons l'impression qu'il vient de nous. On est appelé à l'aimer ainsi, avec son Amour à Lui et Dieu accueille cet Amour vraiment comme s'il venait de nous ; de son Fils puisque c'est ce que désire le Fils, que nous aimions aussi son Père, avec ce même Amour.

Il n'existe pas de plus grand bonheur pour l'homme, que d'aimer de cet Amour, de vivre de cet Amour. Seul l'Amour de Dieu, peut combler le coeur de l'homme qui a été fait pour contenir cet Amour de Dieu et en vivre.

Avec Jésus, lorsqu'on doit renier, sacrifier, renoncer, c'est toujours pour un plus grand bien. Si je dois sacrifier l'amour que j'ai pour mon épouse, mes enfants, c'est pour pouvoir les aimer de l'Amour que Dieu a pour eux, et qui est plus grand que l'amour que nous pouvons avoir pour eux. Il est sans commune mesure, puisqu'il est infini. Je crois que nous sommes vraiment appelés à aimer nos proches absolument et infiniment.

Citation :
Les catholiques ne se rendent pas compte à quel point les évangiles sont déformés et humanisés! Mais enfin, soyons objectif, des récits rapportés 5 mn après qu'ils se soient déroulés sont déjà déformés, vous rendez-vous compte de ceux rapportés 100 ans après?

Toi tu ne te rends pas compte, c'est pas ta faute, à quel point tu dis des âneries. Vue du côté de l'homme, oui, tu pourrais avoir raison. Mais vu que c'est Jésus lui-même qui veut que sa Bonne Nouvelle parvienne à toutes les nations, on peut compter sur Lui pour que sa Bonne Nouvelle soit parvenu, par son Eglise, sans être déformé, à toutes les nations. Ce que Dieu veut, il le réalise ; ce que Jésus qui est Dieu veut, il le réalise ; et c'est pas l'homme qui peut l'en empêcher. Il ne fait aucun doute pour moi, que Jésus a fait en sorte que les Evangiles qui sont la mise par écrit de la Bonne Nouvelle, ne soient pas déformés.

Citation :
La réincarnation fait partie de toutes les doctrines un tant soit peu sérieuses. Le new-âge se base sur des channeling modernes et actuels qui sont en totale conformité avec les révélations spirites.

Ce qui est sérieux, c'est ce qui est réfléchi, de bonne foi. Cela ne veut pas dire que cela soit "vrai".

Citation :
Pourquoi devrions nous contester une révélation d'une entité désincarnée? Pourquoi devraient-elles être moins informées qu'un être humain qui interprète archaïquement des écrits peu fiables et non moins archaïques?

Le problème c'est pas de "contester" ou pas. C'est de pouvoir vérifier que la révélation, qu'elle vienne d'une entité désincarnée ou incarnée, d'un humain ou d'un extra terrestre, ne contredit pas la Révélation que les Apôtres ont reçus de Jésus et qui nous est rapporté dans les Evangiles. Evangiles qui ne peuvent que rapporter ce que Jésus a dit en vérité ; car cela voudrait dire que Jésus lui-même a menti en demandant à ses disciple d'annoncer la Bonne Nouvelle à toutes les nations. Pour qu'elle soit annoncé à toutes les nations, il fallait qu'elle reste vrai.

Seul la Révélation de Jésus, donnée dans les Evangiles, nous permet de discerner si les révélations viennent vraiment de son Esprit Saint ou d'un esprit trompeur et menteur.

Fraternellement en Christ

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
gaetan8888



Messages : 176
Inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: La théologie des cercles spirites.   Ven 05 Jan 2007, 00:37

Hello

J'arrive dans un sujet qui suscite une bonne discution.

Un cas de communication non provoquer et plutot intéressant est de celui de Pierre Monier, mort jeune durant la première guerre, et qui communica après sa mort avec sa mère pour la soutenir et lui enseigner.

On peut trouver ses communications dans le livre, en plusieurs tômes, "Les Lettres de Pierre" Édition Fernand Lanore / Sorlot (1990)

Par ailleur, l'écrivain Jean Prieur, que j'ai connue brièvement, a écrit plusieurs livres sur les communications non provoquer et sur le purgatoire.

Gaétan
Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypses.voila.net/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La théologie des cercles spirites.   Ven 05 Jan 2007, 01:04

Rien que le mot "grandiosité", ça me file des boutons ! Confused
Revenir en haut Aller en bas
gaetan8888



Masculin Messages : 176
Inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: La théologie des cercles spirites.   Ven 05 Jan 2007, 01:15

spirit a écrit:
gaetan8888 a écrit:
Hello

J'arrive dans un sujet qui suscite une bonne discution.

Un cas de communication non provoquer et plutot intéressant est de celui de Pierre Monier, mort jeune durant la première guerre, et qui communica après sa mort avec sa mère pour la soutenir et lui enseigner.

On peut trouver ses communications dans le livre, en plusieurs tômes, "Les Lettres de Pierre" Édition Fernand Lanore / Sorlot (1990)

Par ailleur, l'écrivain Jean Prieur, que j'ai connue brièvement, a écrit plusieurs livres sur les communications non provoquer et sur le purgatoire.

Gaétan

Merci Gaétan, un peu d'ouverture ne fait pas de mal sur ce forum autant ancré dans ses certitudes.

Spirit Smile

Hello

Ouverture, oui, mais prudence aussi, car pour avoir connue des spirites je sait que les communications sollicité sont les moins fiables et que le ciel a son heure pour nous parler.

Gaétan
Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypses.voila.net/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La théologie des cercles spirites.   Ven 05 Jan 2007, 01:36

gaetan8888 a écrit:


Hello

Ouverture, oui, mais prudence aussi, car pour avoir connue des spirites je sait que les communications sollicité sont les moins fiables et que le ciel a son heure pour nous parler.

Gaétan
GAETAN, le fait que SPIRIT te trouve "ouvert" prouve que tu n'es pas prudent ! Confused
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: La théologie des cercles spirites.   Ven 05 Jan 2007, 01:42

spirit a écrit:


"haute teneur sprirituelle"

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
gaetan8888



Masculin Messages : 176
Inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: La théologie des cercles spirites.   Ven 05 Jan 2007, 06:03

jo zecat a écrit:
gaetan8888 a écrit:


Hello

Ouverture, oui, mais prudence aussi, car pour avoir connue des spirites je sait que les communications sollicité sont les moins fiables et que le ciel a son heure pour nous parler.

Gaétan
GAETAN, le fait que SPIRIT te trouve "ouvert" prouve que tu n'es pas prudent ! Confused

Hello

J'ai dit que j'ai connue des spirites et pas du tout que j'était spirite.

Gaétan


,
Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypses.voila.net/
petero



Masculin Messages : 8227
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: La théologie des cercles spirites.   Ven 05 Jan 2007, 08:02

spirit a écrit:
Bien sûr que l'exemple est très parlant et, si vous relisez bien mon message, je ne l'ai pas écrit pour contester les enseignements de Jésus, mais bien pour démontrer avec quelle force il faut interpréter ces écrits pour les faire coller avec l'évolution de la religion d'aujourd'hui.
Pourquoi la traduction n'a pas été modifiée depuis?

Spirit,

J'ai bien compris. Pour vous, la Révélation faite par Jésus doit s'adapter non pas à la religion d'aujourd'hui, mais aux découvertes scientifiques et autres de notre siècle, aux révélations modernes de toute sorte, . Et bien pour moi, pas du tout. Ce que vous dites, c'est tout l'inverse de ce que je crois. Moi je crois que ce sont toutes les Révélations modernes qui doivent être discernées, controllées, à la lumière de l'unique Révélation du Christ et de celle qui l'a reçue en dépot, l'Eglise.

[quote="pierjosse"] Je te permets de sourir autant que tu veux, car je n'ai plus d'amour-propre, d'amour qui m'est propre. Mon amour ne m'appartient plus en propre, il l'est l'Amour de Dieu qui nous est commun, au Christ et à moi, comme au Christ et à l'Eglise.

Citation :
En somme tu insinues que Jésus aurait influencé les interprétations humaines 100 ans après sa mort? S'il ne s'agissait que d'interprétations, à la rigueur ce serait une probabilité, très infime, mais à laquelle on pourrait croire avec une bonne dose de foi, mais, vois-tu, l'évolution spirituelle de l'époque de l'église était plus que douteuse.

Non, c'est pas 100 ans après sa mort que l'Esprit du Christ aurait influencé les interprétation. C'est pendant ces 100 ans et moins puisque certains écrits de Paul sont bien antèrieur à ces 100 ans, que l'Esprit de Jésus a accompagné l'Eglise naissante, comme il l'accompagne depuis 2000 ans et l'accompagnera jusqu'à la fin du monde :

"et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu'il soit avec vous à jamais, l'Esprit de Vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu'il ne le voit pas ni ne le reconnaît. Vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure auprès de vous. Je ne vous laisserai pas orphelins. Je viendrai vers vous. Encore un peu de temps et le monde ne me verra plus. Mais vous, vous verrez que je vis et vous aussi, vous vivrez. Ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père et vous en moi et moi en vous." (Jean 14, 16-20)

Un autre Paraclet, c'est un autre "protecteur". Le Paraclet, c'est celui qui est appelé "à côté" d'un accusé pour le défendre ou l'aider. Jésus va promettre à ses Apôtres, cette présence de l'Esprit Saint, son Esprit, à leurs côtés et ce jusqu'à la fin du monde. C'est en fin de compte, Jésus Lui-même, qui par son Esprit qui est la Vie qu'il reçoit du Père depuis toute éternité, qui va resté auprès des Apôtres.

La différence, c'est que cette présence va être intérieure et plus extèrieur. Jésus va rester présent, par son Esprit, au coeur même de son Eglise, l'accompagnant, l'aidant dans la mission qu'il lui a confiée, ce jusqu'à la fin du monde. Voilà pourquoi il leur dira : "et moi, je serais avec vous jusqu'à la fin du monde"

Jésus donne à ses disciple, un signe que c'est bien Lui, qui par son Esprit, va rester auprès d'eux. Il leur dit en effet : "Vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure auprès de vous. Je ne vous laisserai pas orphelins. Je viendrai vers vous. Vous le connaissez car l'Esprit et moi sommes Un ; par moi qui demeure auprès de vous, il demeure aussi auprès de vous, comme le Père d'ailleurs, car le Père et moi nous sommes Un dans l'Esprit. C'est l'Esprit qui est notre unité.

C'est cette présence de l'Esprit du Christ au coeur même de son Eglise qui va grandir, s'épandre dans le monde entier au travers de l'histoire des hommes, traversant les différentes crises de sociétés, brisée elle-même jusqu'en sa chair ; portant elle-même tous les péchés de ses membres la défigurant parfois jusqu'à donner le dégoût tellement il lui est arrivée d'être laide, que le Christ, en son Esprit, va soutenir cette même Eglise. L'histoire de l'Eglise est à l'image de l'histoire du Christ. Le Christ Lui-même a été trahi par l'un des membres du groupe des 12, Judas, qui était plus qu'un simple disciple, puisqu'il était Apôtre. Il a été renié par Pierre, le premier des papes. Il n'a pas rejeté pour autant cette jeune Eglise ou fiancée, lui donnant comme bague de fiançaille, l'Esprit Saint qui durant toutes ces années qui la prépareront au Noces, l'entourera, la protègera, l'aidera, lui donnera la force de vivre son chemin de croix et sa passion.

Pierre préfigurait les papes qui au cours des siècles renieront le Christ, auront une conduite qui défigurera l'Eglise, la rendant repoussante ; comme Judas préfigurait tous les évêques et cardinaux, successeurs des Apôtres, qui vendront le Christ par gout de l'argent et du pouvoir. Malheur à celui par qui le scandal arrivera, dira Jésus. Est-ce que cela l'a empêché de promettre à ses Apôtres, d'être à leur côté, par son Esprit jusqu'à la fin du monde, de continuer à les protéger, les assister ? Non ! Que va faire Jésus, pour les papes par exemple ? Il va faire toute au long de l'histoire de la papauté, ce qu'il a fait pour Pierre. Il a et il continuera à prier pour que les papes dans leur foi, ne défaillent pas ; pour que la foi de l'Eglise ne défaille pas. C'est à dire pour que la foi qui sera enseigné par son Eglise reste sans faille, afin que tous reçoivent en vérité sa Bonne Nouvelle.

Citation :
Elle était bien plus préoccupée à assoir son pouvoir qu'autre chose. Si je te rapporte les avoeux de certains papes de l'époque, tu tombes à la renverse. Ils en avaient absolument rien à faire de la spiritualité et du peuple. Menacer du feu de l'enfer était un concept primordial pour contrôler les fidèles.

As-tu remarqué que pendant les pèriodes où la foi de l'Eglise était menacée par le comportement des prélats, papes ou évêques, que le Christ a toujours sucité de saints prêtres ou fidèles pour défendre la foi. Il y a l'exemple de Catherine de Sienne, comme celui de St François d'Assise, que le Pape a bien voulu écouter, après avoir fait un songe sur lui. Il le voyait retenir de ses bras, St Pierre de Rome qui s'écroulait (l'Eglise qui s'écroulait). Quant on sait que François d'Assise sera stigmatisé, ont devine qu'en François d'Assise, c'est le Christ Lui-même qui est venu au secours de son Eglise.

La dernière en date, c'est Ste Thérèse de l'Enfant Jésus. Moi, ce que je crois, c'est qu'en Thérèse de l'Enfant Jésus, c'est pas le Christ qui est venu au secours de son Eglise, mais Marie. C'est Marie qui nous a obtenu, par Thérèse qui est sa fille, une Nouvelle Effusion d'Amour dans le Coeur de l'Eglise qui se mourrait. Cela me fait penser à la passion. Thérèse a entendu Jésus, au coeur même de l'Eglise, vivant la passion de l'Eglise, crier : "J'ai soif". Et Thérèse, épouse du Christ et mère des membres du Christ, unie à Marie, au pied de la Croix, a entendu ce cri de l'Eglise qui se mourrait de ne plus trouver d'âme en lesquelles verser tout son Amour.

C'est alors que Thérèse a recueilli les larmes d'amour (de sang) qui coulait du coeur de Jésus, les unissant à ses larmes d'Amour, et lui rendant cet Amour dont il avait si soif au coeur de son Eglise.

Citation :
Comprends que nous ne sommes pas en train de parler d'une religion mais de ce que les humains en ont fait. Tu ne peux pas avoir la même vision de l'église du début du premier millénaire avec celle d'aujourd'hui.

La vision que les Apôtres avaient du Christ, que Marie avait du Christ, lorsque celui-ci était défiguré par tous nos péchés, par tous nos crachats, n'était certainement pas la même vision qu'il en avait quand ils l'ont rencontré la première fois. Et pourtant, c'était bien toujours le Messie qui se trouvait là, défiguré par tous les péchés des membres de l'humanité qu'il avait voulu épouser jusqu'à mourir d'Amour pour elle, pour chacun de ses frères.

L'Eglise, il faut la regarder comme le Christ en croix, complètement déformée par les blessures que lui ont fait tous ses membres, jusqu'aux Apôtres et leurs successeurs. Derrière cette Eglise qui te paraît hideuse, se cache mystèrieusement le Seigneur son époux, qui s'est enfoui en elle pour l'accompagner jusque dans sa passion. Si tu la regardais comme moi avec les yeux de Jésus, tu la verrais tout autre ; tu verrais sa beauté intèrieure, celle de tous les saints qui sont cachés en son sein et que Dieu seul voit, que les saints du ciels et les anges voient. Toi tu ne t'attaches qu'à l'apparence ; moi je m'attache à ce qui est "mystique", car ce qui est '"mystique" c'est d'abord ce qui est "caché aux yeux des hommes" et que seuls les mystiques peuvent voir, car ils regardent avec les yeux amoureux de Jésus ; avec tout l'Amour que Jésus a pour sa fiancée, l'Eglise qu'il n'a jamais abandonné malgrès les nombreuses infidélités de certains de ses membres, réparés par la fidélité de tous les membres saints.

Je prie pour qu'un jour Jésus puisse te donner ses yeux pour voir et son coeur pour aimer. Alors tu comprendras ce que tu ne comprends pas aujourd'hui, aveuglé que tu es pas le clinquant de la théologie spirit, qui n'est belle qu'en apparence, à l'image de la beauté du porteur de lumière qui se prend pour une lumière, alors qu'il est dans les ténèbres.

Fraternellement en Christ

Pierre
Revenir en haut Aller en bas
 
La théologie des cercles spirites.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Cercles spirites
» Les cercles de pierres
» Le salut par la charité (Théologie catholique)
» Oxford archéologie cherche un ostéologue (anthropologue)
» Théologie de la femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: