DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La question des voeux imprudents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: La question des voeux imprudents   Mer 20 Déc 2006, 17:56

Ces hommes sont-ils morts de faim? Laughing

Citation :
Actes 23, 12 Lorsqu'il fit jour, les Juifs tinrent un conciliabule, où ils s'engagèrent par anathème à ne pas manger ni boire avant d'avoir tué Paul.

Actes 23, 13 Ils étaient plus de 40 à avoir fait cette conjuration.

Actes 23, 14 Ils allèrent trouver les grands prêtres et les anciens, et leur dirent: "Nous nous sommes engagés par anathème à ne rien prendre avant d'avoir tué Paul.


Citation :
Actes 23, 30 Avisé qu'un complot se préparait contre cet homme, je te l'ai aussitôt envoyé, et j'ai informé ses accusateurs qu'ils avaient à porter devant toi leur plainte contre lui."

Actes 23, 31 Conformément aux ordres reçus, les soldats prirent Paul et le conduisirent de nuit à Antipatris.

Faut-il libérer des gens de ce genre de voeux imprudents?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 07:53

Qui en a le pouvoir ?

A mon avis, un voeu dont l'objet est un meurtre, ne peut pas avoir de valeur. Cela s'appellerait tout simplement de la préméditation.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 12:37

Cécile a écrit:
Qui en a le pouvoir ?

A mon avis, un voeu dont l'objet est un meurtre, ne peut pas avoir de valeur. Cela s'appellerait tout simplement de la préméditation.

Oui. et là, l'histoire est en fait très drôle. On les imagine, 15 jours plus tard, alors que saint Paul était parti, lorgnant vers un bon steack ! Laughing

Il y a dans la Bible un autre endroit où un homme promet de ne plus se raser jusqu'à ce que... Je ne retrouve plus où... Laughing

Mais ce thème nous met face à un autre sujet: les voeux et les promesses faites dans la passion d'une décision ative.

Cela peut toucher des voeux de religion ou n'importe quelle promesse.

Je crois que beaucoup de gens se mettent dans ce genre de piège. Et il faut souvent, pour libérer leur vie et leur conscience, qu'un adulte ûr et sage :sage: les délivre de ces promesses.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 12:48

Arnaud Dumouch a écrit:
Cécile a écrit:
Qui en a le pouvoir ?

A mon avis, un voeu dont l'objet est un meurtre, ne peut pas avoir de valeur. Cela s'appellerait tout simplement de la préméditation.

Oui. et là, l'histoire est en fait très drôle. On les imagine, 15 jours plus tard, alors que saint Paul était parti, lorgnant vers un bon steack ! Laughing Un bon steack ? Il est où? J'ai une faim de Loup. Miam miam. Very Happy

Il y a dans la Bible un autre endroit où un homme promet de ne plus se raser jusqu'à ce que... Je ne retrouve plus où... Laughing Il a raison. ça coûte de l'argent, les lames à rasoir. Mais toi c'est parce que t'est radin que tu ne te rases pas. Mr. Green

Mais ce thème nous met face à un autre sujet: les voeux et les promesses faites dans la passion d'une décision ative.

Cela peut toucher des voeux de religion ou n'importe quelle promesse.

Je crois que beaucoup de gens se mettent dans ce genre de piège. Et il faut souvent, pour libérer leur vie et leur conscience, qu'un adulte ûr et sage :sage: les délivre de ces promesses. Les promesses n'engagent que celles et ceux qui y croient. C'est bien connu. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 12:53

Et la promesse de fidélité que se donnent les époux...!

Au moins les Religieux(ses) n'entraînent pas de pauvres gamins dans leurs errements...
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 12:55

C'est nouveau la loupiote verte : en ligne ?
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 12:56

Cécile a écrit:
Et la promesse de fidélité que se donnent les époux...!

Au moins les Religieux(ses) n'entraînent pas de pauvres gamins dans leurs errements...

Shocked

comment ça?
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 12:56

Cécile a écrit:
Et la promesse de fidélité que se donnent les époux...!

Au moins les Religieux(ses) n'entraînent pas de pauvres gamins dans leurs errements...

C'est vrai. Et c'est sûrement pour cela qu'il est plus facile d'être relever de ses voeux que d'obtenir une reconnaissance en nullité su mariage !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 12:59

Cécile a écrit:
Et la promesse de fidélité que se donnent les époux...!

Au moins les Religieux(ses) n'entraînent pas de pauvres gamins dans leurs errements...

Excuse-moi, Cécile. Je parlais des politiques. Et bien sûr, je souscris à ta remarque concernant ce père indigne, qui mériterait le supplice d'Abelard.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 13:09

Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Cécile a écrit:
Et la promesse de fidélité que se donnent les époux...!

Au moins les Religieux(ses) n'entraînent pas de pauvres gamins dans leurs errements...

:shock:

comment ça?

Les époux qui se séparent, ce n'est pas une réussite pour leurs enfants qui voient leur vie bouleversée.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 13:10

Arnaud Dumouch a écrit:
Cécile a écrit:
Et la promesse de fidélité que se donnent les époux...!

Au moins les Religieux(ses) n'entraînent pas de pauvres gamins dans leurs errements...

C'est vrai. Et c'est sûrement pour cela qu'il est plus facile d'être relever de ses voeux que d'obtenir une reconnaissance en nullité su mariage !

Il y a des gens qui ont un super culot de demander une annulation de leur mariage, tout ça parce que ça fait mieux que de divorcer. Il y a là une grande hypocrisie.
Mais certaines demandes sont légitimes. De moins en moins, à mon avis; il y a, je crois, une meilleure information, et moins d'innocentes "jeunes filles" !
Revenir en haut Aller en bas
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 13:15

Cécile a écrit:
Jesus Christ est mon Dieu a écrit:
Cécile a écrit:
Et la promesse de fidélité que se donnent les époux...!

Au moins les Religieux(ses) n'entraînent pas de pauvres gamins dans leurs errements...

Shocked

comment ça?

Les époux qui se séparent, ce n'est pas une réussite pour leurs enfants qui voient leur vie bouleversée.

oui tu as raison... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 13:32

Cécile a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Cécile a écrit:
Et la promesse de fidélité que se donnent les époux...!

Au moins les Religieux(ses) n'entraînent pas de pauvres gamins dans leurs errements...

C'est vrai. Et c'est sûrement pour cela qu'il est plus facile d'être relever de ses voeux que d'obtenir une reconnaissance en nullité su mariage !

Il y a des gens qui ont un super culot de demander une annulation de leur mariage, tout ça parce que ça fait mieux que de divorcer. Il y a là une grande hypocrisie.
Mais certaines demandes sont légitimes. De moins en moins, à mon avis; il y a, je crois, une meilleure information, et moins d'innocentes "jeunes filles" !

Je connais un ami qui a demandé l'annulation de mariage pour une sérieuse raison : cet ami a obtenu gain de cause et je le trouve bien courageux car il a du attendre 7 ans, la durée du procès ecclésiastique.

Il peut arriver à n'importe qui de penser que son mariage n'est pas valide , en se posant sincèrement la question et ces gens ne méritent en rien nos moqueries. Beaucoup s'adressent à un prêtre , qui les rassure, les aides... calme leurs scrupules en ayant un entretien spirituel avec eux. Les raisons d'annulation de mariage finalement ne sont pas assez connues du grand public.

Et même actuellement il y a toujours d'innocentes jeunes filles même si elles se font plus rares ! salut
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 13:38

Ce que je veux dire, chère Elise, c'est qu'il y a quand même peu de mariages forcés (à l'église), les jeunes filles savent que l'homosexualité existe, etc... etc...
Mais, bien sûr, il y a toujours des gens habiles à tromper...
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 13:49

Cécile a écrit:

Il y a des gens qui ont un super culot de demander une annulation de leur mariage, tout ça parce que ça fait mieux que de divorcer. Il y a là une grande hypocrisie.
Mais certaines demandes sont légitimes. De moins en moins, à mon avis; il y a, je crois, une meilleure information, et moins d'innocentes "jeunes filles" !

Il n'y a pas que la question d'innocentes jeunes filles...

Il faut faire très attention à ne pas risquer de juger, et de blesser terriblement dnas ce domaine qui est fort sensible. Et justement sensible, parce qu'effectivement, une séparation, un divorce, c'est un échec. Et s'ajoute à cet échec parfois une terrible souffrance. Si le jugement des hommes vient en plus (c'est pas une réussite, c'est du culot...), cela peut vite devenir insupportable.

Une personne de ma famille (rien d'une innocente jeune fille, mère de trois enfants, mariée pendant 25 ans) a vu son mari tomber amoureux d'une autre femme. Il est parti avec elle.
Chrétienne et catholique, obéissante à l'Eglise, elle n'envisage en aucun cas un remariage si son premier mariage n'est pas annulé.
Et il ne le sera pas.
Son amri d'autre part, refuse le divorce (qui pourrait être prononcé d'ailleurs pour rupture du lien conjugal) parce que ça ne se fait pas (sic).

Elle est au bord du suicide depuis deux ans, parce qu'elle ne supporte pas d'avoir élevé des enfants et de se retrouver seule maintenant, sans voir du tout quoi faire.

Alors un peu plus de gentillesse pour ces cas si lamentables...

Il y a aura de moins en moins d'annulation, parce qu'il y aura de moins en moins de mariage à l'Eglise.

Et parfois, je me dis que c'est à juste titre. Le manque de compassion pour des personnes qui ont raté leur mariage est tel (surtout quand à coté de cela, on voit effectivement qu'il pariat plus facile de rompre ses voeux, de renoncer au mariage avec le Christ, tout en continuant à recevoir les sacrements).

Et le manque de compassion commence au moment du mariage : il n'y a pas de préparation réelle à un mariage chrétien. On fait la cérémonie, la séance de préparation sert surtout à choisir les chants... Comment peut-on imaginer que cela engage toute sa vie, et l'engage devant Dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 14:10

Je crois que tu ne me comprends pas bien, Elise, mais peut-être aussi que je m'exprime mal.

Je ne me moque de personne.

Il est bien normal que ton amie ne puisse voir son mariage annulé, pourquoi le serait-il ?
Les cas d'annulation sont assez précis, et je ne vois quel motif elle pourrait invoquer. Il faut que l'un des deux époux ait sciemment menti sur lui, sur ses intentions, sur sa vie.
L'infidélité n'est pas un motif reconnu...On en verrait beaucoup dans ce cas.

J'ai employé le mot "culot", parce qu'il arrive que des gens "bien comme il faut" (et en général "friqués"), se permettent de faire abusivement une demande d'annulation, parce que cela leur permet de re-convoler avec la bénédiction de l'Eglise...quand ça marche.

Quant aux Religieux(ses) qui demandent à être relevés de leurs voeux, ce n'est pas aussi rapide que cela, c'est en tous cas plus long qu'un divorce.Il arrive que ce soit pour raison de santé, ce n'est pas toujours de l'inconstance, et les seuls qui en souffrent, ce sont eux-mêmes.

En disant tout cela, je ne porte pas de jugement. Tu sais, il y a quelques divorces dans ma famille, et je sais la souffrance qui peut en découler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 16:55

Cécile a écrit:
Ce que je veux dire, chère Elise, c'est qu'il y a quand même peu de mariages forcés (à l'église), les jeunes filles savent que l'homosexualité existe, etc... etc...
Mais, bien sûr, il y a toujours des gens habiles à tromper...

En effet chère Cécile de ce point de vue très peu de mariage forcés et heureusement Very Happy les jeunes filles en savent plus que moi de mon temps.... allons oh la la qu'est ce je dis là ! Very Happy Very Happy je me trouve encore bien jeune finalement....

Mais les gens habiles à tromper oui hélas cette race existe encore, chère amie
:evil:

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 17:13

Cécile a écrit:
Je crois que tu ne me comprends pas bien, Elise, mais peut-être aussi que je m'exprime mal.

Je ne me moque de personne.

Il est bien normal que ton amie ne puisse voir son mariage annulé, pourquoi le serait-il ?
Les cas d'annulation sont assez précis, et je ne vois quel motif elle pourrait invoquer. Il faut que l'un des deux époux ait sciemment menti sur lui, sur ses intentions, sur sa vie.
L'infidélité n'est pas un motif reconnu...On en verrait beaucoup dans ce cas.

J'ai employé le mot "culot", parce qu'il arrive que des gens "bien comme il faut" (et en général "friqués"), se permettent de faire abusivement une demande d'annulation, parce que cela leur permet de re-convoler avec la bénédiction de l'Eglise...quand ça marche.

Quant aux Religieux(ses) qui demandent à être relevés de leurs voeux, ce n'est pas aussi rapide que cela, c'est en tous cas plus long qu'un divorce.Il arrive que ce soit pour raison de santé, ce n'est pas toujours de l'inconstance, et les seuls qui en souffrent, ce sont eux-mêmes.

En disant tout cela, je ne porte pas de jugement. Tu sais, il y a quelques divorces dans ma famille, et je sais la souffrance qui peut en découler.

Chère Cécile je crois que tu veux répondre à Lucie mais j'interviens encore tout de même Very Happy tu sais bien qu'il faut que je mettre mon grain de sel partout !

Disons que je me suis sentie un peu chiffonnée par ta déclaration car il y a juste un mois, j'étais en proie à d'affreux doutes de conscience vu que mon époux ne pratique plus depuis 30 ans et j'exprimais ma souffrance à notre curé, et finalement j'avais osé dire mes doutes que ce mariage ne fut pas valide. J'avais peur de m'entendre dire : non il n'est pas valide.

Je tiens à mon époux que j'aime, et le curé m'a répondu donc qu'on ne peut le forcer et qui sait si ce que j'ai semé, ne peut pas un jour le sanctifier il a dit exactement ceci : si tu dois encore prier 30 ans ma fille et bien tant pis ! même si ce n'est que sur son lit de mort que Dieu vient... tu dois admettre que cela appartient à Dieu et non pas à toi. Tu dois juste prier et offrir pour lui. Avec son ton autoritaire habituel Very Happy

Ce qui me fait mal dans l'Eglise c'est la cause des divorcés-remariés, quand j'étais plus jeune environ 18 ans , j'allais à la messe dans mon village d'origine puisque je vivais chez mes parents. Je voyais une personne que je connaissais bien qui n'allait pas communier. Et moi qui ne sait pas me passer de la Ste Eucharistie , au point qu'à Lourdes le 15 août chaque fois que je me présentais pour la Communion le prêtre n'avait plus d'hostie, je me suis mise à éclater en sanglots, une responsable s'est approchée de moi et j'ai expliqué mon chagrin... la personne me dit : mais faire une communion de désir.

Rien à faire je pleurais, je voulais mon Jésus !

Finalememt, la personne m'a escortée tant j'ai fait des pieds et des mains jusqu'à un prêtre et j'ai reçu Jésus.

Pas très fière de moi de cet esclandre Embarassed Embarassed Embarassed

Mais je comprends que cette personne dont je parle souffrait, je souffrais pour elle, et quand j'en parlais aux cathos de mon entourage : on me disait mais t'en fait pas... elle communie ailleurs et cette femme était regardée de haut par certains ! chose dont j'ai également horreur qui sommes nous pour regarder une personne de haut ? :no

Cette femme était divorcée et remariée mais auparavant sa vie était intenable, cette femme était battue, trompée à gogo...

Elle a rencontré un homme qui lui a donné de la tendresse...

Je suis choquée et pense que l'Eglise devrait travailler au cas par cas car j'ai vu et j'en vois encore souffrir ! celui là donc qui connait un échec est il condamné et pardon si je heurte à la chasteté perpétuelle... la sexualité est tout de même un cadeau de Dieu en prime de l'Amour. Néanmoins je ne critique pas l'Eglise et reste sa fille obéissante. :pape:

Pardon si je t'ai répondu un peu sèchement ! c'est pourquoi la longueur de ce mail , Chère Cécile !

Si mon mariage tournait mal je ne demanderais pas le divorce... je choisis Jésus mais tout le monde n'est pas de cet avis.

Sans l'Eucharistie, mon âme pleure .... flower :sts: flower
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 19:39

En effet, c'est à Lucie que j'ai répondu... Je dois avoir la vue qui baisse !

Ma chère Elise, je suis absolument certaine que tu n'as pas à te tracasser pour ton mariage; tu aimes ton mari, il t'aime, c'est bien ce qu'il y a de plus important. Le Seigneur que tu aimes tant saura bien se révéler à ton mari quand Il le jugera bon.
Peut-être que ce serait bien que tu ne lui racontes pas trop tous les potins qui ont l'air particulièrement florissants dans ta paroisse; ça ne peut pas vraiment l'attirer .
C'est vrai que la situation des divorcés remariés est très pénible, surtout s'ils vivent cela comme une sanction. Mais je crois que la communion de désir peut être aussi "valide" qu'une communion réelle, et même plus dans bien des cas, car au moins la sincérité est présente. Je reconnais que cela demande une grande abnégation, une foi très profonde, une confiance totale.
Je ne sais pas si tu connais "Prions en Eglise" ? En octobre, il y avait plusieurs prières de détenus, très belles, très simples, et témoignant d'une grande confiance dans l'amour de Dieu. Et s'il y a des gens qu'on regarde de haut, ce sont bien ces personnes incarcérées. On n'en finit pas de les juger.

J'ai plusieurs neveux et nièces qui sont divorcés, et remariés, et je peux t'assurer que je les aime toujours autant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La question des voeux imprudents   Jeu 21 Déc 2006, 20:25

Cécile a écrit:
En effet, c'est à Lucie que j'ai répondu... Je dois avoir la vue qui baisse !

Ma chère Elise, je suis absolument certaine que tu n'as pas à te tracasser pour ton mariage; tu aimes ton mari, il t'aime, c'est bien ce qu'il y a de plus important. Le Seigneur que tu aimes tant saura bien se révéler à ton mari quand Il le jugera bon.
Peut-être que ce serait bien que tu ne lui racontes pas trop tous les potins qui ont l'air particulièrement florissants dans ta paroisse; ça ne peut pas vraiment l'attirer .
C'est vrai que la situation des divorcés remariés est très pénible, surtout s'ils vivent cela comme une sanction. Mais je crois que la communion de désir peut être aussi "valide" qu'une communion réelle, et même plus dans bien des cas, car au moins la sincérité est présente. Je reconnais que cela demande une grande abnégation, une foi très profonde, une confiance totale.
Je ne sais pas si tu connais "Prions en Eglise" ? En octobre, il y avait plusieurs prières de détenus, très belles, très simples, et témoignant d'une grande confiance dans l'amour de Dieu. Et s'il y a des gens qu'on regarde de haut, ce sont bien ces personnes incarcérées. On n'en finit pas de les juger.

J'ai plusieurs neveux et nièces qui sont divorcés, et remariés, et je peux t'assurer que je les aime toujours autant !

Ma Chère Cécile, je ne doute pas que tu aimes toujours autant tes neveux et nièces divorcés et remariés, tu ne dois pas te justifier.
D'ailleurs il s'agit de leur vie, de leurs choix , de leurs options et Dieu Seul sonde les reins et les coeurs.
En effet, je connais "Prions en Eglise", je ne me souviens plus des prières de détenus , avec le travail que j'ai pour la paroisse, je n'ai même pas le temps de lire ce que je veux.

Ce travail pour la paroisse est accompli avec joie et je ne cherche pas les places d'honneur, ce tantot j'ai encore dit à Jésus si Tu veux que je passe inaperçue... j'accepte. Le principal pour moi étant de rester dans son Amour.

Pour une date prochaine : nous devons avoir terminé de lire Devenir adultes dans la foi "la catéchèse dans la vie de l'Eglise" et pas seulement cela.

Je suis tellement fatiguée, l'Adoration m'a fait du bien cet après-midi mais je dois encore composer les intentions de prières universelles pour la nuit de Noël et l'inspiration ne vient pas...; j'attends.... le curé veut des intentions qui sortent du coeur et non puisées dans les revues, là dessus il a raison.

Je voudrais correspondre au moins avec des personnes incarcérées mais le temps me manque encore... j'ai au moins 2 ou 3 réunions par semaine, les rapports à taper, nous devons élaborer des projets dans la continuité de toussaint 2006 afin que les fruits spirituels récoltés ne soient pas perdus.

Quand aux "potins" j'essaie de raconter le moins possible à mon mari, je tiens trop à qu'il rejoigne l'Eglise et je suis assez adulte pour ne pas réagir en gamine blessée.

Mais quand je reçois de coups de fils malveillants qui me disent que mon curé m'a pris en grippe, il entend et me voit sur le coup pleurer, je ne crois pas que le curé m'a pris en grippe, mais la méchanceté m'atteint toujours, je suis ainsi faite même si on utilise des propos et une voix mielleuse.

Alors l'Eglise pour lui ne présente pas un beau visage.... il est écoeuré de me voir souffrir car cet homme n'a jamais vécu que pour moi. Il a cessé d'aller à la messe justement à la sortie de la messe , il entendait les ragots et me disait ces gens viennent juste de communier et son écoeurement était à son comble. J'ai eu beau lui dire Jésus Lui ne doit pas payer la note, Il est innocent.... oui car Dieu est innocent de nos fautes. Si moi je savais supporter et souffrir, lui a choisi de partir... je peux comprendre après tout.

Quand j'en parle au curé, il dit je t'ai répondu une fois pour toutes que cela est faux, je ne peux pas continuer à l'exaspérer. Donc ce calvaire des coups de fil et de ces personnes jalouses comme le dit mon mari pas question de partager cela avec lui. J'ai un confesseur attitré que je vois tous les vendredis. J'ai peur de décrocher, au moins sur mon portable je sais qui c'est et le curé m'appelle toujours sur mon portable.
Comment répondre à ces personnes sans manquer à la charité chrétienne ?


Et les potins particulièrement florissants dans ma paroisse je pense que c'est partout, les cathos ont la spécialité des ragots d'église; car je fréquente des protestants et eux ne sont pas pareils.

J'attends l'heure du Seigneur avec confiance, cela ne peut empêcher les souffrances ni les calvaires qu'Il a choisi pour moi et que j'accepte par Amour de Lui.

Saint Josémaria Escriva de Balaguer, le fondateur de l'Opus Dei nous dit dans Chemin : que la persécution est un signe de la prédilection de Dieu.

Donc réjouissons nous, nous n'aurons pas d'autre chemin que celui du Maître étant des serviteurs inutiles et quelconques, nous devons nous laver les pieds les uns des autres... et Lui connait tout ce que nous souffrons Il y est passé avant nous ! la persécution existe partout, même par voie d'internet. Je ne me voile jamais la face.

Mais je me réjouis de cette béatitude : "Heureux serez-vous lorsque l'on dira toute sorte de mal contre vous à cause de moi, car votre récompense sera grande dans les cieux....." et le sommet de l'Amour est le pardon et donner sa vie pour ses frères. Deux façons de donner sa vie : à petit feu... se consumer ou d'un coup par le martyr par exemple mourir au nom de Jésus;

Sur certains forums Théophane et moi ne pouvions pas aborder le sujet de l'Opus Dei sans créer de polémique, c'est un saint reconnu par l'Eglise, son oeuvre reconnue.... encore des ragots, des membres de l'Opus Dei souffrent et pleurent encore à l'heure actuelle et j'en connais !
Notre curé est d'accord que nous réunissions avec l'Opus Dei chaque mois à la paroisse, une affiche est même apposé et c'est une première car les autres avaient peur... alors malgré son caractère pas plus facile que le mien je lui dit MERCI.

Nous avons eu un compte coupé Théophane et moi. Et je ne parle pas du forum de Jean-Christophe qui me laisse poster concernant l'Opus Dei du moment que je n'éxagère pas et je le comprends très bien.
Il faut vraiment être plongé dans certains milieux pour comprendre.

Je crois que ma dévotion à Saint Josémaria m'aide à me tenir debout.... ce saint est très clairvoyant et sans aucune ambiguité. Il est d'ailleurs un de mes préférés , je trouve toujours un moment pour le lire, je suis occupée à lire des homélies du "Quand le Christ passe". J'ai lu ce tantot à l'Adoration et Dieu m'a encore répondu par ce biais.

Les personnes les plus mesquines que j'ai rencontrées sont pour la plupart des "grenouilles de bénitiers", ceci dit je ne mets pas tout le monde dans le même sac. Sorry mais je le pense vraiment et je ne vise absolument personne car certains ont l'art de se sentir visés par certains de mes post.

Je te souhaite Bon Noel, de bonnes fêtes

Amitiés. I love you
Revenir en haut Aller en bas
 
La question des voeux imprudents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Diacre question
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Question sur le naturisme
» question nuit / sieste bébé 3 mois
» La grosse question qui tue, c'est par ici...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: