DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La vertu est un juste milieu entre deux vices.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mar 19 Déc 2006, 11:34

Citation :
Cependant je maintiens que le nationalisme n'est qu'une forme de ce que j'appelle "l'orgueil patriotique" (qui est une perversion du patriotisme).

Cher Vincent, c'est tout à fait juste. Et c'est aussi aristotélicien.

Aristote dit que la différence entre le vice et la vertu est une question de juste milieu.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Chantecler le Mer 20 Déc 2006, 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mar 19 Déc 2006, 12:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Cependant je maintiens que le nationalisme n'est qu'une forme de ce que j'appelle "l'orgueil patriotique" (qui est une perversion du patriotisme).

Cher Vincent, c'est tout à fait juste. Et c'est aussi aristotélicien.

Aristote dit que la différence entre le vice et la vertu est une question de juste milieu.

Là je ne comprends pas bien: comment pourrait-il y avoir un juste milieu entre vice et vertu? (ce serait encore un vice, et non une 1/2 vertu);

Appliqué aux patriotisme/nationalisme, où donc serait le "juste milieu"?
Le patriotisme me parait au contraire être ce "juste milieu" entre un nationalisme égoiste, aveugle, destructeur et l'indifférence-démission vis-à-vis de l'histoire et des valeurs constitutives d'une nation.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mar 19 Déc 2006, 12:04

Il n'y a pas de juste milieu entre vice et vertu.

Mais la vertu est un juste milieu entre deux vices.

Ex: Le patriotisme (vertu) est le juste milieu entre le nationalisme agressif et, à l'inverse, l'indéférence ou le mépris envers sa patrie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mar 19 Déc 2006, 12:07

Arnaud Dumouch a écrit:
Il n'y a pas de juste milieu entre vice et vertu.

Mais la vertu est un juste milieu entre deux vices.

Ex: Le patriotisme (vertu) est le juste milieu entre le nationalisme agressif et, à l'inverse, l'indéférence ou le mépris envers sa patrie.

Cher Arnaud

Tout à fait d'accord !

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mar 19 Déc 2006, 12:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Il n'y a pas de juste milieu entre vice et vertu.

Mais la vertu est un juste milieu entre deux vices.

Ex: Le patriotisme (vertu) est le juste milieu entre le nationalisme agressif et, à l'inverse, l'indifférence ou le mépris envers sa patrie.

Ce n'est pas ce que vous disiez...
Vous m'avez copié...8) Mais nous sommes dc d'accord cheers
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mar 19 Déc 2006, 12:25

PACALOU a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Il n'y a pas de juste milieu entre vice et vertu.

Mais la vertu est un juste milieu entre deux vices.

Ex: Le patriotisme (vertu) est le juste milieu entre le nationalisme agressif et, à l'inverse, l'indifférence ou le mépris envers sa patrie.

Ce n'est pas ce que vous disiez...
Vous m'avez copié...8) Mais nous sommes dc d'accord cheers

En fait si il disait bien celà, mais n'ayant pas développer on pouvait mal comprendre ;)

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mar 19 Déc 2006, 23:59

Noel a écrit:
Un excès de vertu tue le corps et l'esprit aussi sûrement qu'un excès de vice.


Cher Noel, un excès de vertu est un vice, sauf pour une d'entre elle: La charité, sauf si cet excès de charité fait perdre l'intelligence du bien et du mal: alors elle devient un vice.

Ex: abandonner sa femme au nom de l'amour de Dieu, pour entrer au couvent, est un signe d'un vice.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mer 20 Déc 2006, 00:10

Citation :
Vous connaissez beaucoup de moines qui l'ont fait????
Votre exemple est dénué de sens. Vous savez très bien que c'est un cas d'impossibilité.

J'en connais. Et beaucoup de sectes chrétiennes se distinguent justement en poussant le jeune converti, au nom de ce qu'elles appellent l'amour de Dieu, à briser des familles.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mer 20 Déc 2006, 11:14

Noel a écrit:

Ceci n'est pas exact. Si l'on représente le vice et la vertu par deux carrés joints un noir et un blanc. Le juste milieu est tracé par le "joint".
Plus on s'approche du joint en venant du bord d'un des carrés plus on s'approche de ce juste milieu et plus on établi de degrés dans la vertu comme dans le vice. Un excès de vertu tue le corps et l'esprit aussi sûrement qu'un excès de vice.
En toute choses disent les sages laisse un place au diable (comprendre ses faiblesses). Dieu l'a fait avant toi pour l'exemple (il n'a pas détruit Lucifer, il a chassé Satan mais ne l'a pas détruit non plus, il a chassé le démon mais ne l'a pas condamné). Il est prétentieux de prétendre marcher sur le fil de l'épée (le joint) mais on peut le suivre de pavé en pavé.

Il est parfois des images qui sont fausses et je crois que celle des carrés joints n'est pa exact. Pour exemple reprenons celui du patriotisme, quand je suis patriote je marche bien sur une route plutôt que sur le fil d'un rasoir. La vertu se trouve justement là où l'excès disparaît. En revanche il y a des degrés de vice c'est certain, de même qu'il y a des degrés dans le pêché. Les pensées impures ne sont pas aussi grâves que le passage à l'acte même si ces deux vices sont de même nature.
N'oublions pas ce que disait Saint Thomas "De la mesure en tout sauf en Amour".
L'excès n'est bon que dans l'Amour (ou Charité).
Cependant je pense l'exemple d'Arnaud mauvais car justement ce n'est pas par excès d'Amour que ce moine quitte sa femme. Cet acte est égoïste et est étranger à l'Amour.
De toute façon la voie de la vertu, de l'Amour, est difficile, Dieu ne nous destine pas à la facilité, celle ci est pour les tièdes. Ainsi c'est peut être la raison pour laquelle vous avez le sentiment que pratiquer la vertu ou vive selon l'Amour (ce qui pour moi revient au même) revient à marcher sur le fil du rasoir. Oui cette vertu est sans cesse remise en question, comme notre oui à Dieu est sans cesse remis en question.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mer 20 Déc 2006, 14:12

Alors je ne comprends pas votre logique.

Selon vous on ne peut être vertueux? La vertu soupçonne forcément un vice? L'un est imbriqué dans l'autre?

Ce n'est pas ce que nous enseignent St Augustin et St Thomas et l'Eglise avec... Mais peut-être ai-je mal saisi vos mots Noel.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mer 20 Déc 2006, 18:20

Noel a écrit:

L'esprit est prompt et la chair est faible... ça vous rapelle quelque chose?
La nature humaine étant ce qu'elle est même le plus vertueux a ses failles, ses faiblesses. La puissance d'une lampe se mesure aussi à la part d'ombre qu'elle laisse à ses alentours.

Oui ça me rappelle quelque chose, cela me rappelle que le chemin vertueux est difficile, que l'on tombe souven mais qu'il n'est pas impossible...
En revanche je ne saurai me contenter d'une image en réponse à la pensée de thomas et augustin (ue j'ai relu avant de vous répondre) qui disent bien que la vertu n'est pas vice et que l'un n'engendre pas l'autre, bien au contraire...
Auriez-vous un texte là dessus?

Amicalement

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mer 20 Déc 2006, 18:44

Vince a écrit:
Noel a écrit:

L'esprit est prompt et la chair est faible... ça vous rapelle quelque chose?
La nature humaine étant ce qu'elle est même le plus vertueux a ses failles, ses faiblesses. La puissance d'une lampe se mesure aussi à la part d'ombre qu'elle laisse à ses alentours.

Oui ça me rappelle quelque chose, cela me rappelle que le chemin vertueux est difficile, que l'on tombe souven mais qu'il n'est pas impossible... Tout à fait, mon cher Vince. C'est pourquoi un Franc-Maçon ne renvoie pas son guide.
En revanche je ne saurai me contenter d'une image en réponse à la pensée de thomas et augustin (ue j'ai relu avant de vous répondre) qui disent bien que la vertu n'est pas vice et que l'un n'engendre pas l'autre, bien au contraire...
Auriez-vous un texte là dessus?

Amicalement

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Jeu 21 Déc 2006, 10:30

Noel a écrit:


Aurais-je écrit quelque chose de ce genre?
Un texte? "Il y a plus a apprendre sous les arbres que dans les livres" Saint Bernard (le grand)

J'ai cru, dans votre image et à vos réponses que c'est ce que vous soutenez. Pourriez-vous m'éclairer sur votre pensée alors?

Mais j'ai plus à apprendre de vous que d'un arbre... ;)

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Ven 25 Nov 2011, 12:54

Arnaud Dumouch a écrit:
Il n'y a pas de juste milieu entre vice et vertu.

Mais la vertu est un juste milieu entre deux vices.

Ex: Le patriotisme (vertu) est le juste milieu entre le nationalisme agressif et, à l'inverse, l'indéférence ou le mépris envers sa patrie.

Thème très important. Je me permets de mettre ce petit texte, et d'ensuite ouvrir un nouveau fil sur les vices et vertus, si cela intéresse.
Voici le texte :

Les vertus morales consistent dans un juste milieu entre deux extrêmes, l'un par excès, l'autre par défaut. Ainsi la vertu de force nous porte à garder un juste milieu entre la peur, qui fuit le danger sans motif raisonnable, et la témérité, qui porterait à se faire casser la tête sans raison suffisante. Seulement on peut mal entendre ce juste milieu, Les épicuriens et les tièdes entendent garder un juste milieu, non par amour de la vertu, mais par com­modité, pour fuir les inconvénients des vices contraires. Ils confondent le juste milieu et la médiocrité, qui se trouve, non pas précisément entre deux maux contraires, mais à mi-côte, entre le bien et le mal. La médiocrité ou la tiédeur fuit le bien supérieur comme un extrême à éviter; elle cache sa paresse sous ce principe : « le mieux est parfois l'ennemi du bien », et elle finit par dire : « le mieux est souvent, sinon toujours, l'ennemi du bien ». Elle finit ainsi par confondre le bien avec le médiocre.

Le juste milieu véritable de la vraie vertu n'est pas seu­lement un milieu entre deux vices contraires, c'est aussi un sommet. Il s'élève comme un point culminant entre ces déviations opposées entre elles; ainsi la force est au­-dessus de la peur et de la témérité; la vraie prudence au­-dessus de l'imprudence et de l'astuce; la magnanimité au-dessus de la pusillanimité et de la présomption vaine et ambitieuse; la libéralité au-dessus de l'avarice ou de la lésinerie et de la prodigalité; la vraie religion au-dessus de l'impiété et de la superstition.
Ce juste milieu, qui est en même temps un sommet, tend du reste à s'élever, sans dévier à droite ni à gauche, au fur et d mesure que la vertu grandit. En ce sens celui de la vertu infuse est supérieur à celui de la vertu acquise correspondante, car il dépend d'une règle supérieure et vise un objet plus élevé.

Notons enfin que les auteurs spirituels insistent parti­culièrement, comme l'Évangile, sur certaines vertus morales qui ont un rapport plus spécial avec Dieu et une affinité avec les vertus théologales. Ce sont la religion ou la solide piété, la pénitence, qui rendent à Dieu le culte et la réparation qui lui sont dus, la mansuétude, unie à la patience, la chasteté parfaite, la virginité, et l'humilité, vertu fondamentale qui exclut l'orgueil, principe de tout péché. L'humilité, en nous abaissant devant Dieu, nous élève au-dessus de la pusillanimité et de l'orgueil, et nous dispose à la contemplation de choses divines, à l'union à Dieu. Humilibus Deus dat gra­tiam. C'est aux humbles que Dieu donne sa grâce, et il les fait humbles pour les combler. Jésus aimait à dire
« Recevez ma doctrine, car je suis doux et humble de coeur. » Lui seul, si établi dans la vérité, pouvait par­ler de son humilité sans la perdre.
Revenir en haut Aller en bas
pierre78



Masculin Messages : 16
Inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Mer 30 Nov 2011, 12:51

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vertu est un juste milieu entre deux vices.   Jeu 01 Déc 2011, 07:44

J'ai oublié de citer la source de ce texte écrit par le père Patrick. Elle se trouve ici :
http://catholiquedu.free.fr/VERTUS1.htm
Revenir en haut Aller en bas
 
La vertu est un juste milieu entre deux vices.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» relation entre deux variables
» Combien de temps s'est-il écoulé au maximum entre deux de vos inspections
» Le dialogue œcuménique: Le Cardinal Kasper entre deux feux !
» LES TRAITES NAVALS DE L'ENTRE-DEUX GUERRES
» L'Islam est la religion du juste milieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: