DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Indulgence plénière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jesus Christ est mon Dieu



Masculin Messages : 5705
Inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Indulgence plénière   Mer 13 Déc 2006, 20:53

Louis a écrit:
Sylvie a écrit:
[Je me confesse de tous mes péchés, et je demande l'indulgence plénière. Le jeune prêtre me demande :"Qu'est-ce que c'est ?"
Je regarde dans le CEC et je ne trouve aucune explication concernant les indulgences, partielles ou plénières. Shocked

La prochaine fois que j'irai me confesser, je demanderai à mon prêtre l'indulgence plénière pour voir! Very Happy

qu'est-ce donc que l'indulgence plénière?
Revenir en haut Aller en bas
http://foicatholique.cultureforum.net
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 00:05

Sylvie a écrit:
Indulgences nos 1032, 1471 sq.
Ca fait léger comme explication :|
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 04:49

Louis a écrit:
Sylvie a écrit:
Indulgences nos 1032, 1471 sq.
Ca fait léger comme explication :|

Cher Louis,

Je pensais que vous aviez le CEC de 1992 ou au moins le Compendium.

Je mets donc les nos qui concerne le purgatoire. Les indulgences, le catholique peut les gagner pour lui-même ou pour les âme du purgatoire. Jamais pour une autre personne encore vivante.


Citation :
III. La purification finale ou Purgatoire

1030
Ceux qui meurent dans la grâce et l’amitié de Dieu, mais imparfaitement purifiés, bien qu’assurés de leur salut éternel, souffrent après leur mort une purification, afin d’obtenir la sainteté nécessaires pour entrer dans la joie du ciel .

1031
L’Église appelle Purgatoire cette purification finale des élus qui est tout à fait distincte du châtiment des damnés. L’Église a formulé la doctrine de la foi relative au Purgatoire surtout aux Conciles de Florence (cf. DS 1304) et de Trente (cf. DS 1820 ; 1580). La tradition de l’Église, faisant référence à certains textes de l’Écriture (par exemple 1 Co 3, 15 ; 1 P 1, 7 ), parle d’un feu purificateur :

Pour ce qui est de certaines fautes légères, il faut croire qu’il existe avant le jugement un feu purificateur, selon ce qu’affirme Celui qui est la Vérité, en disant que si quelqu’un a prononcé un blasphème contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera pardonné ni dans ce siècle-ci, ni dans le siècle futur (Mt 12, 31). Dans cette sentence nous pouvons comprendre que certaines fautes peuvent être remises dans ce siècle-ci, mais certaines autres dans le siècle futur (S. Grégoire le Grand, dial. 4, 39 ).

1032
Cet enseignement s’appuie aussi sur la pratique de la prière pour les défunts dont parle déjà la Sainte Écriture : " Voilà pourquoi il (Judas Maccabée) fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu’ils fussent délivrés de leur péché " (2 M 12, 46 ). Dès les premiers temps, l’Église a honoré la mémoire des défunts et offert des suffrages en leur faveur, en particulier le sacrifice eucharistique (cf. DS 856 ; ), afin que, purifiés, ils puissent parvenir à la vision béatifique de Dieu. L’Église recommande aussi les aumônes, les indulgences et les œuvres de pénitence en faveur des défunts :

Portons-leur secours et faisons leur commémoraison. Si les fils de Job ont été purifiés par le sacrifice de leur père (cf. Jb 1, 5), pourquoi douterions-nous que nos offrandes pour les morts leur apportent quelque consolation ? N’hésitons pas à porter secours à ceux qui sont partis et à offrir nos prières pour eux (S. Jean Chrysostome, hom. in 1 Cor. 41, 5 : PG 61, 361C ).

Citation :
X. Les indulgences

1471
La doctrine et la pratique des indulgences dans l’Église sont étroitement liées aux effets du sacrement de Pénitence.

Qu’est-ce que l’indulgence ?

" L’indulgence est la rémission devant Dieu de la peine temporelle due pour les péchés dont la faute est déjà effacée, rémission que le fidèle bien disposé obtient à certaines conditions déterminées, par l’action de l’Église, laquelle, en tant que dispensatrice de la rédemption, distribue et applique par son autorité le trésor des satisfactions du Christ et des saints " (Paul VI, const. ap. " Indulgentiarum doctrina ", Norme 1 ).

" L’indulgence est partielle ou plénière, selon qu’elle libère partiellement ou totalement de la peine temporelle due pour le péché " (ibid, Norme 2). " Tout fidèle peut gagner des indulgences pour soi-même ou les appliquer aux défunts " (⇒ CIC, can. 994 ).

Les peines du péché

1472
Pour comprendre cette doctrine et cette pratique de l’Église il faut voir que le péché a une double conséquence. Le péché grave nous prive de la communion avec Dieu, et par là il nous rend incapables de la vie éternelle, dont la privation s’appelle la " peine éternelle " du péché. D’autre part, tout péché, même véniel, entraîne un attachement malsain aux créatures, qui a besoin de purification, soit ici-bas, soit après la mort, dans l’état qu’on appelle Purgatoire. Cette purification libère de ce qu’on appelle la " peine temporelle " du péché. Ces deux peines ne doivent pas être conçues comme une espèce de vengeance, infligée par Dieu de l’extérieur, mais bien comme découlant de la nature même du péché. Une conversion qui procède d’une fervente charité, peut arriver à la totale purification du pécheur, de sorte qu’aucune peine ne subsisterait (cf. Cc. Trente : DS 1712-1713 ; 1820 ).

1473
Le pardon du péché et la restauration de la communion avec Dieu entraînent la remise des peines éternelles du péché. Mais des peines temporelles du péché demeurent. Le chrétien doit s’efforcer, en supportant patiemment les souffrances et les épreuves de toutes sortes et, le jour venu, en faisant sereinement face à la mort, d’accepter comme une grâce ces peines temporelles du péché ; il doit s’appliquer, par les œuvres de miséricorde et de charité, ainsi que par la prière et les différentes pratiques de la pénitence, à se dépouiller complètement du " vieil homme " et à revêtir " l’homme nouveau " (cf. Ep 4, 24 ).

Dans la communion des saints

1474
Le chrétien qui cherche à se purifier de son péché et à se sanctifier avec l’aide de la grâce de Dieu ne se trouve pas seul. " La vie de chacun des enfants de Dieu se trouve liée d’une façon admirable, dans le Christ et par le Christ, avec la vie de tous les autres frères chrétiens, dans l’unité surnaturelle du Corps mystique du Christ, comme dans une personne mystique " (Paul VI, const. ap. " Indulgentiarum doctrina " 5 ).

1475
Dans la communion des saints " il existe donc entre les fidèles – ceux qui sont en possession de la patrie céleste, ceux qui ont été admis à expier au purgatoire ou ceux qui sont encore en pèlerinage sur la terre – un constant lien d’amour et un abondant échange de tous biens " (ibid.). Dans cet échange admirable, la sainteté de l’un profite aux autres, bien au-delà du dommage que le péché de l’un a pu causer aux autres. Ainsi, le recours à la communion des saints permet au pécheur contrit d’être plus tôt et plus efficacement purifié des peines du péché.

1476
Ces biens spirituels de la communion des saints, nous les appelons aussi le trésor de l’Église, " qui n’est pas une somme de biens, ainsi qu’il en est des richesses matérielles accumulées au cours des siècles, mais qui est le prix infini et inépuisable qu’ont auprès de Dieu les expiations et les mérites du Christ Notre Seigneur, offerts pour que l’humanité soit libérée du péché et parvienne à la communion avec le Père. C’est dans le Christ, notre Rédempteur, que se trouvent en abondance les satisfactions et les mérites de sa rédemption (cf. He 7, 23-25 ; 9, 11-28 ) ".

1477
" Appartiennent également à ce trésor le prix vraiment immense, incommensurable et toujours nouveau qu’ont auprès de Dieu les prières et les bonnes œuvres de la bienheureuse Vierge Marie et de tous les saints qui se sont sanctifiés par la grâce du Christ, en marchant sur ses traces, et ont accompli une œuvre agréable au Père, de sorte qu’en travaillant à leur propre salut, ils ont coopéré également au salut de leurs frères dans l’unité du Corps mystique " (Paul VI, const. ap. " Indulgentiarum doctrina " 5).

Obtenir l’indulgence de Dieu par l’Église

1478
L’indulgence s’obtient par l’Église qui, en vertu du pouvoir de lier et de délier qui lui a été accordé par le Christ Jésus, intervient en faveur d’un chrétien et lui ouvre le trésor des mérites du Christ et des saints pour obtenir du Père des miséricordes la remise des peines temporelles dues pour ses péchés. C’est ainsi que l’Église ne veut pas seulement venir en aide à ce chrétien, mais aussi l’inciter à des œuvres de piété, de pénitence et de charité (cf. Paul VI, loc. cit. 8 ; Cc. Trente : DS 1835).

1479
Puisque les fidèles défunts en voie de purification sont aussi membres de la même communion des saints, nous pouvons les aider entre autres en obtenant pour eux des indulgences, de sorte qu’ils soient acquittés des peines temporelles dues pour leurs péchés.

Sylvie


Dernière édition par le Jeu 14 Déc 2006, 12:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 11:31

Merci Sylvie Smile
Les 1478 et 1479 m'éclairent un peu plus.
Je ne savais pas qu'on revevait ces indulgences suite à un sacrement de réconciliation.
Je pensais qu'il s'agissait de pratiques spéciales proposées par l'Eglise ponctuellement, comme ci-dessous:

Citation :
L’indulgence plénière sera accordée aux fidèles qui, aux conditions habituelles (confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du Saint-Père Benoît XVI) et avec l’âme détachée de tout péché, participeront avec ferveur aux célébrations, à Valence, au cours de la "Vè Rencontre Mondiale des Familles".

Tous les autres fidèles, qui ne pourront pas participer à un tel évènement, obtiendront le même don de l'Indulgence plénière, aux mêmes conditions, si, unis en esprit et unis en pensée aux fidèles présents à Valence, ils récitent en famille le "Notre Père", le "Credo" et autres prières pour invoquer la Divine Miséricorde.

C'est la cinquième fois depuis le début de son pontificat que Benoît XVI décrète l'indulgence plénière à l'occasion d'un événement particulier dans la vie de l'Eglise.

Il l'avait déjà accordée le 11 février pour la Journée mondiale des malades, le 8 décembre 2005 pour le 40ème anniversaire de la fin du concile Vatican II, lors des Journées Mondiales de la Jeunesse à Cologne en août 2005 et lors de la veillée en la Solennité de la Pentecôte, le 3 juin 2006.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 12:21

Citation :
Étant orthodoxe, vous auriez pu vous attendre que je conteste ou minimise le catéchisme, mais c'est vous qui l'avez fait.

Je n'ai en aucun cas minimiser le cathéchisme, j'ai simplement montré que la perfection n'est pas de ce monde et que Dieu a créé volontairement le monde imparfait, laissant à l'homme la responsabilité d'achever son Oeuvre. C'est le chemin de sainteté qu'il propose à chacun d'entre nous et en cela vous aussi orthodoxes y croyez ;-)
Le cathéchisme est imparfait comme toute chose en ce monde, il est sur un chemin de perfection.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 12:37

Cher Louis,

Vous aviez oublié ceci mis en gras par moi.

Citation :
L’indulgence plénière sera accordée aux fidèles qui, aux conditions habituelles (confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du Saint-Père Benoît XVI) et avec l’âme détachée de tout péché, participeront avec ferveur aux célébrations, à Valence, au cours de la "Vè Rencontre Mondiale des Familles".

Ce sont toujours les conditions pour obtenir une indulgence. confession sacramentelle, communion eucharistique et prière aux intentions du souverain pontife). Il me semble, si je me souviens bien, que la communion aussi doit être faîte aux intentions du pape.

Au fil de l'histoire, les indulgences ont changées. Elles sont devenues plus spirituelles. Autrefois, elles étaient accordées suite à un don monétaire à l'Église ou de faire partie des croisades. Le pape promettait le salut à ceux qui mourraient sur le front de bataille contre les musulmans et plus tard contre les hérétiques orthodoxes qu'il fallait à tout prix convertir.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 12:52

Je vous concède que le cathéchisme n'est pas parfait. Smile

Citation :
que Dieu a créé volontairement le monde imparfait

scratch

Ça, je ne crois pas. Au début tout était bon et l'homme était très bon. Oui Dieu a voulu la coopération de l'homme pour qu'il prenne soin de sa création, pas la modifier. En tout cas, pas avant la chute.

Dieu étant parfait ne pouvait pas créer volontairement quelque chose d'imparfait. Nous n'avons pas été créés à la grandeur de Dieu, mais nous étions parfaits selon ce que Dieu voulait de nous.

Mais nous nous éloignons du sujet sur les indulgences.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 15:24

Sylvie a écrit:
Je vous concède que le cathéchisme n'est pas parfait. Smile

Citation :
que Dieu a créé volontairement le monde imparfait

scratch

Ça, je ne crois pas. Au début tout était bon et l'homme était très bon. Oui Dieu a voulu la coopération de l'homme pour qu'il prenne soin de sa création, pas la modifier. En tout cas, pas avant la chute.

Dieu étant parfait ne pouvait pas créer volontairement quelque chose d'imparfait. Nous n'avons pas été créés à la grandeur de Dieu, mais nous étions parfaits selon ce que Dieu voulait de nous.

Mais nous nous éloignons du sujet sur les indulgences.

Sylvie

Ah non, c'est une chos certaine, Dieu nous a créé imparfaits. Peut-être entendez-vous ce terme dans un sens que je ne lui prête pas. Imparfait signifie inachevé en d'autres termes libre. Si Dieu nous avait créé parfait alors son oeuvre n'avait pas de raison d'échouer, en effet un être parfait, puisqu'il est fini ne peut choisir le pêcher. Dieu a créé le monde, il nous l'a donné pour que l'homme achève sa création.
Il n'y a plus de liberté si nous sommes créés parfaits, il n'y a plus de pêcher car il n'y a plus à choisir Dieu.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 16:35

(Rolling Eyes Je sens la naissance d'un nouveau fil de discussion.)

Dieu ne nous aurait pas créer libre, s'il ne nous avait pas donné tous les moyens pour bien choisir. Aux yeux de Dieu, nous étions très bons. Nous n'avions pas besoin des commandements pour aimer Dieu et notre prochain. (Rolling Eyes Je parle comme si j'étais Adam ou Eve) C'est après la chute que Dieu a dû nous orienter pour que nous sachions accomplir par obéissance ce que nous aurions faits normalement par amour.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 16:54

Sylvie a écrit:
(Rolling Eyes Je sens la naissance d'un nouveau fil de discussion.)

Dieu ne nous aurait pas créer libre, s'il ne nous avait pas donné tous les moyens pour bien choisir. Aux yeux de Dieu, nous étions très bons. Nous n'avions pas besoin des commandements pour aimer Dieu et notre prochain. (Rolling Eyes Je parle comme si j'étais Adam ou Eve) C'est après la chute que Dieu a dû nous orienter pour que nous sachions accomplir par obéissance ce que nous aurions faits normalement par amour.

Sylvie

Certes Il nous a donné tous les moyens je vous l'accorde, mais pour être libre il faut avoir quelque chose à choisir. S'il nous avait créés parfaits alors nous n'avions plus à choisir, nous étions finis, achevés, Heureux et vivant en Lui or nous avons refusé cela c'est donc bien que nous n'étions pas achevé, nous ne vivions pas encore de la vie divine. N'oublions pas que le plan du Père était établi. Qu'il a créé le monde pour accueuillir son Fils et que son Fils s'est fait homme pour que l'homme soit fait dieu (c'est à dire que nous vivions cette vie divine, parfaite).
NB: ce texte est vrai au présent et j'aurais dû le rédiger au présent.

Je sens aussi la création d'un nouveau fil ;)

L'homme est créé en étant appelé à ce chemin de perfection, à devenir parfait ou plutôt à parfaire...

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 17:03

Est-ce que nos premiers parents pouvaient croître. Ils étaient déjà parfaits. S'ils pouvaient croître c'était pour devenir plus que parfait. Very Happy

Nos premiers parents devaient eux aussi subir l'épreuve du choix. Mais ils étaient déjà en relation avec Dieu. Dieu descendait tous les soirs converser avec Adam. (Genèse de mémoire) Il y a un beau texte orthodoxe sur Adam. Il faut que je partage cela avec vous. C'est trop beau.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 17:09

Dieu conversait aussi avec Moïse, Abraham... La raison pour laquelle nos ne l'entendons plus est que son fils est venu apporter la Bonne Nouvelle, avec Lui tout était dit, le verbe s'est fait cher et il suffit simplement de le regarder pour obtenir plus qu'on en demande.
Nous sommes responsables de la chute autant que nos premiers parents, il n'y a pas eu d'époque parfaites (je ne suis pas sûr que nous entendions ce mot dans le même sens), l'homme désoriente l'Oeuvre de Dieu en rejetant le chemin qu'il nou offre. Il nous offre de devenir saint, il ne nous crée pas saint, c'est à nous de le choisir...
Mais je veux bien votre texte ;)

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 17:12

Vince a écrit:
le Verbe s'est fait cher

S'est fait chair pardon, ça ne veut pas dire grand chose sinon... ;)
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 17:18

Citation :
Nous sommes responsables de la chute autant que nos premiers parents, il n'y a pas eu d'époque parfaites (je ne suis pas sûr que nous entendions ce mot dans le même sens), l'homme désoriente l'Oeuvre de Dieu en rejetant le chemin qu'il nou offre. Il nous offre de devenir saint, il ne nous crée pas saint, c'est à nous de le choisir...

Depuis nous avons fait pire qu'Adam et Eve. Nous ne pouvons rien leur reprocher.

C'est possible que nous n'avons pas le même sens du mot perfection. Moi, je parle avant la chute. Peut-être vous à l'image de ce que nous sommes maintenant.

Je cherche le texte. Auparavant, saviez-vous que lorsqu'Adam s'était recouvert de feuille, selon la Tradition, c'était une feuille irritante donc considéré comme un instrument de pénitence. Dieu s'est empressé de le lui enlever et lui donner une peau d'animal pour le recouvrir. Était-ce une peau d'agneau, comme pour préfigurer déjà que nous revêtirions un jour le Christ ?

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 17:32

Je vous donne le lien pour les lamentation d'Adam de saint Silouane l'athonite.

Auparavant, je vous cite quelques extraits pour vous piquer votre curiosité.

Citation :
Adam languissait sur terre et sanglotait amèrement.
La terre ne lui était pas douce,
Et il soupirait après Dieu en clamant:
" Mon âme languit après le Seigneur, et je le cherche avec larmes.
Comment ne le chercherais-je pas ?
Quand j'étais avec lui, mon âme était joyeuse et sereine,
Et l'Ennemi n'avait point d'accès auprès de moi.
Mais, à présent, l'esprit mauvais a pris pouvoir sur moi,
Agite et fait souffrir mon âme.
C'est pourquoi mon âme désire à en mourir le Seigneur;
Mon esprit s'élève vers Dieu, et rien sur terre ne peut me réjouir.
Rien ne peut consoler mon âme,
Mais elle désire de nouveau voir le Seigneur, et être comblée par lui.
Je ne puis l'oublier un seul instant, et mon âme languit après lui ;
Ma peine est si grande que je pleure en gémissant :
Aie pitié de moi, ô Dieu, aie pitié de ta créature tombée. "

Ainsi se lamentait Adam,

Et les larmes lui coulaient de son visage sur la poitrine et jusqu'à terre,
Et tout le désert résonnait de ses gémissements.
Les animaux et les oiseaux se turent de douleur,
Mais Adam pleurait, car, à cause de son péché,
tous avaient perdu la paix et l'amour.
Grande était la détresse d'Adam lorsqu'il fut chassé du Paradis ;
Mais lorsqu'il vit Abel tué par son frère Caïn, sa souffrance redoubla ;
L'âme écrasée de douleur, il se lamentait et songeait :
" De moi sortiront et se multiplieront des peuples entiers.
Tous, ils souffriront ; ils vivront dans l'inimitié
et se tueront les uns les autres. "
Cette douleur était immense comme la mer,
Et seul peut la comprendre celui dont l'âme a connu le Seigneur
et sait combien il nous aime.

http://www.pagesorthodoxes.net/metanoia/silouane-lamentations.htm

Je pleure à chaque fois.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 17:42

Sylvie a écrit:

C'est possible que nous n'avons pas le même sens du mot perfection. Moi, je parle avant la chute. Peut-être vous à l'image de ce que nous sommes maintenant.
Sylvie

Non ce n'est pas là dessus que nous différons quoique...
Dieu étant dans l'éternité, quand il crée l'Homme Il le crée au présent, il nous crée en ce moment de la même manière qu'il crée Adam et Eve, Adm et Eve le rejettent de la même manière que nous le rejetons.
Il crée l'Homme à en devenir, imparfait, prêt à l'accueillir ou non; à achever son oeuvre ou non.

Peut-être est-ce plus clair ainsi?

J'aime beaucoup votre texte des lamentations d'Adam, non seulement beau mais également profond. Et je me reconnais en Adam, comme tout homme s'y reconnaît.

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Jeu 14 Déc 2006, 17:53

Citation :
Peut-être est-ce plus clair ainsi?

Rolling Eyes Non Embarassed

Nous ne sommes pas créés de la même façon qu'Adam. Adam a été façonné par Dieu. Il était parfait, il était même très bon.

Nous nous naissons. D'accord, Dieu maintient sa Création par Sa Volonté. Et Dieu crée notre âme, mais nous naissons à partir de la chair d'Adam qui a commis le péché originel.


Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Sam 16 Déc 2006, 09:46

J'ai retrouvé ce sujet sur les indulgences:

http://docteurangelique.forumactif.com/viewtopic.forum?t=14
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Vince



Masculin Messages : 1287
Inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Indulgence plénière   Lun 18 Déc 2006, 13:34

Chère Sylvie,

Après réflexion et quelques lectures, je vous rejoins sur ce point. Nous ne sommes pas créés comme Adam et Eve ont été créés, nous subissons le poids de leur faute à laquelle nous participons chaque fois que nous pêchons.

En revanche je crois toujours que Dieu a confié la Terre aux Hommes et c'est ici que je parle de création imparfaite, dans le sens où celle-ci est en devenir, en notre main et que l'homme devait la façonner. Le pêché est d'ailleurs né de cette capacité de l'homme à disposer de l'Oeuvre de Dieu.
Certes l'homme était bon et saint quand Dieu l'a créé mais cela n'empêche pas une oeuvre imparfait au sens où je l'entends.

Sommes-nous d'accord Sylvie?

Amicalement

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
 
Indulgence plénière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USA : L’exorcisme en prélude à l’assemblée plénière de l’USCCB
» Discours du Pape aux membres de l'Assemblée plénière du Conseil Pontifical pour les communications sociales
» Les évêques du Québec en plénière à Trois-Rivière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: