DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Voir le deal
34.99 €

Partagez
 

  pardonner, est-ce oublier ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty12/9/2019, 19:14

Pardonner, est-ce oublier ?


Le pardon est un commandement difficile. En quoi consiste-t-il  ? Pour le pasteur Antoine Nouis, pardonner, c’est remettre l’offense à sa juste place pour s’en libérer.


 pardonner, est-ce oublier ? Woman-feeling-beautiful-natural-setting_0_729_397  


Sophie de Villeneuve : Un internaute de croire.com nous demande si pardonner, c'est oublier. Qu'en pensez-vous ?



A. N. : Non, pardonner n'est pas oublier. Le pardon est un commandement, tandis que l'oubli ne peut pas se commander.  L'oubli peut être une grâce ou une maladie, ce n'est pas un commandement. Enzo Bianchi, le prieur de la communauté œcuménique de Bose en Italie, a dit que Dieu pardonne en oubliant, mais que l'homme pardonne en gardant la mémoire. Peut-être Dieu peut-il oublier, mais nous ne sommes pas maîtres de l'oubli. Et nous devons pardonner sans oublier, car le pardon est un commandement.


 N'est-ce pas un commandement terriblement difficile à suivre ?




A. N. : C'est un commandement difficile bien sûr, mais il est salutaire. Jésus dit : "Si vous ne pardonnez pas, vous ne serez pas pardonnés", ce qui est assez curieux et dérangeant. Car celui qui doit pardonner a été offensé. Si de plus il n'est pas pardonné, cela relève de la double peine ! Il y a là un paradoxe, que l'on peut dénouer en disant que le pardon nous libère de l'offense qui nous a été faite. Le pardon est une libération, qui demande un combat difficile.



 Peut-on pardonner à quelqu'un qui ne vous demande pas pardon, qui ne reconnaît pas l'offense ? C'est une question sur laquelle beaucoup butent…



A. N. : C'est en effet plus difficile. Mais disons-nous que la première personne à laquelle nous faisons du bien en pardonnant, c'est à nous-mêmes. Si notre offenseur nous demande pardon, il est bien sûr plus facile de pardonner, mais s'il ne le demande pas, que faisons-nous de l'offense ? Allons-nous la laisser s'infecter en nous et distiller son poison ? Le combat et la démarche du pardon consiste au contraire à la déposer hors de nous.


 Beaucoup considèrent l'exigence chrétienne du pardon comme une forme de gentillesse un peu mièvre, voire même comme une forme de lâcheté. Pourquoi dire que le pardon, en réalité, libère ?



A. N. : Il y a plusieurs degrés dans le pardon. Pardonner quelqu'un qui vous a marché sur les pieds n'est pas très difficile. Nous parlons  plutôt du pardon envers quelqu'un qui vous a profondément blessé, qui vous a trahi ou calomnié. Nous avons tous traversé cela un jour. Spontanément, naturellement, nous réagissons par la vengeance, nous cultivons en nous un sentiment d'injustice, nous nous persuadons que nous sommes malheureux… Nous sommes invités à dépasser ce sentiment par le pardon, et ce n'est pas une mince affaire et cela n'a rien de mièvre ! Nietzsche disait que les chrétiens pardonnent parce qu'ils n'ont pas le courage de se venger. Mais le pardon n'est pas en deçà de la vengeance, il est au-delà de la vengeance. Je pardonne parce que je crois que le pardon porte plus de vie et d'espérance que la vengeance. Si je ne pardonne pas, je reste prisonnier de l'offense. A ce sujet, j'ai beaucoup reçu du livre de Desmond Tutu, l'archevêque anglican d'Afrique du Sud, qui a lutté pour tourner la page de l'apartheid en Afrique du Sud. Il a écrit Il n'y a pas d'avenir sans pardon (Albin Michel), pour dire que son pays ne pourra pas avancer si les deux communautés qui le composent ne dépassent pas la blessure extrêmement profonde que l'une a infligée à l'autre. Il y décrit un dessin où l'on voit deux soldats devant un monument aux morts. L'un demande à l'autre : "As-tu pardonné à ceux qui t'ont fait prisonnier ?" L'autre répond : "Non, jamais". Et le premier lui dit : "Alors, tu es toujours prisonnier". Si l'on ne pardonne pas, on reste prisonnier de celui qui vous a offensé.


 Mais pour en revenir à la question de notre internaute, peut-on pardonner sans oublier ? Pardonner et se souvenir, n'est-ce pas incompatible ?



A. N. : Pardonner, c'est mettre l'offense à sa juste place. Quand nous sommes offensés ou quand nous traversons une épreuve, celle-ci a tendance à occuper toute la place dans notre esprit. Et nous avons le sentiment que toute notre vie est obscurcie par l'épreuve ou l'injustice qui nous est faite. Pardonner, c'est mettre l'offense à sa juste place, l'éloigner peu à peu pour pouvoir nous dire que nous sommes plus que ce qu'on a fait de nous. Et ainsi parvenir à dépasser et surmonter l'offense. Dans la pratique, c'est un combat très difficile.


 Cela demande un travail spirituel ou psychologique ?



A. N. : Oui. Il ne suffit pas de dire "Je pardonne" pour pardonner réellement. Le pardon, comme le deuil, n'est pas un processus linéaire. Il peut arriver qu'à certains moments de vulnérabilité, l'offense revienne nous tourmenter. C'est un processus long, difficile, et qui ne ramène pas à la situation antérieure à l'offense. Prenons dans la Bible l'histoire de Jacob et Esaü. Jacob usurpe le droit d'aînesse de son frère, part vivre une vingtaine d'années à l'étranger. Puis il a le mal du pays et il revient vers son frère. Comment la rencontre va-t-elle se passer ? Dans la nuit qui précède a lieu ce combat énigmatique avec l'ange, puis Jacob retrouve son frère et ils tombent dans les bras l'un de l'autre. Esaü lui propose de cheminer ensemble, mais Jacob  refuse : "Mes troupeaux risqueraient en gêner les tiens, prends à droite, j'irai à gauche". Ce n'est pas parce que l'on est réconcilié que l'on doit à nouveau vivre ensemble. Et ce n'est pas parce que l'on a pardonné que l'on ne doit pas se protéger pour éviter d'être à nouveau blessé.


 Est-ce l'on sait vraiment si on a totalement pardonné ?



A. N. : En effet, on n'est jamais à l'abri d'une rechute. Mais quand on arrive à mettre l'offense à distance, quand elle ne vient plus cannibaliser notre existence, quand on parvient à nouveau à aimer, à faire des projets, à entretenir des relations saines, on n'a peut-être pas pardonné de manière absolue, mais on a fait ce qui nous est demandé, c'est-à-dire poursuivre notre chemin malgré la blessure qui est en nous.


 Peut-il y avoir pardon sans réconciliation ?



A. N. : Il faut être deux pour se réconcilier. Parfois, l'autre n'y est pas prêt. Ce qui nous appartient, c'est de faire notre part du chemin.



Antoine Nouis, pasteur de l’Église protestante unie de France. Propos recueillis par Sophie de Villeneuve dans l’émission « Mille questions à la foi » sur Radio Notre-Dame.


https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Pardon/Pardonner-est-ce-oublier
Revenir en haut Aller en bas
mario-F._L.

mario-F._L.

Masculin Messages : 954
Inscription : 31/05/2013

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty14/9/2019, 10:05




EXCELLENT  pardonner, est-ce oublier ? Bravo-30

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
Croquin83

Croquin83

Masculin Messages : 1757
Inscription : 01/07/2017

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty22/10/2019, 17:03

le pardon un commandement oui.. mais c'est aussi un pouvoir.

"[Matthieu 9:5] Quel est donc le plus facile, de dire : Tes péchés sont remis, ou de dire : Lève-toi et marche ? [Matt 9:6] Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés, lève-toi, dit-il alors au paralytique, prends ton lit et va-t-en chez toi."

alors pour ce qui est de cette question :

Citation :
Peut-on pardonner à quelqu'un qui ne vous demande pas pardon, qui ne reconnaît pas l'offense ? C'est une question sur laquelle beaucoup butent…

oui! et j'espère pour lui (celui qui ne reconnaît pas l'offense) que personne ne lui pardonnera son offense de tout son coeur, s'il ne nous appartient pas de nous "venger" ou s'il nous est pas possible de corriger quelqu'un peu importe la raison, prie et pardonne et le Père se chargera de lui faire reconnaitre son péché (ça risque de piquer).

bon après reste à voir la nature de l'offense, Dieu n'est pas dupe, parfois l'offense est une réponse à notre péché, parfois avant de pardonner il faut demander pardon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.guetteur.esy.es/
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty22/10/2019, 18:28

Pardonner, c'est passer à autre chose.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty7/11/2019, 04:05

Pardonner c'est trouver dans l'Amour la Puissance de Douceur qui éteint le mal la blessure qui nait, la Force aimante qui rend stérile le fruit mauvais avant qu'il ne fleurisse et produisent des fruits destructeurs !

un vrai pardon rend la Vie et la Paix aux 2 concernés (si toute fois celui qui reçoit l'accepte !) !

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty9/11/2019, 18:07

Dans le cas d'une mort provoquée, même involontairement, on ne peux pas faire son deuil tant que l'on n'a pas pardonné et cela vaut pour le pire des crimes.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty10/11/2019, 16:41

florence_yvonne a écrit:
Dans le cas d'une mort provoquée, même involontairement, on ne peux pas faire son deuil tant que l'on n'a pas pardonné et cela vaut pour le pire des crimes.

pour l'homme charnel avec son psychisme lié c'est juste il ne lui reste que la culpabilité mortifère !

c'est là où Jésus Est Vraiment La Porte du Royaume et la Paix de dieu car ce que l'on fait en Lui Par Lui et Avec Lui passe au delà de ce monde de cette vie et Va jusqu'aux Cieux !

mais bon tu vas me répondre que ça ne te concerne pas !

mais c'est juste pour te faire part de la Paix que l'on a EN et Par le Christ :sts:
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty18/11/2019, 18:13

Pardonner à l'autre, c'est aussi se pardonner à soi-même.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty18/11/2019, 18:20

florence_yvonne a écrit:
Pardonner à l'autre, c'est aussi se pardonner à soi-même.

dans un sens, oui, mais pour l'avoir vécu, ce n'est pas si évident que cela et ça demande du temps… 

Un rien fait revenir le "mauvais souvenir"... l'envie aussi d'en "découdre" encore...
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty19/11/2019, 14:46

Douce a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Pardonner à l'autre, c'est aussi se pardonner à soi-même.

dans un sens, oui, mais pour l'avoir vécu, ce n'est pas si évident que cela et ça demande du temps… 

Un rien fait revenir le "mauvais souvenir"... l'envie aussi d'en "découdre" encore...

allez encore un sermon !

souvent le pardon que l'on donne c'est par devoir pour ce conformer a une morale et c'est psychique ce n'est pas suffisant pour être un Total Pardon , alors que le Vrai Pardon est Par Amour né du Christ !

Jésus dit "que votre Oui soit Oui votre non Non ! le reste vient du démon !" donc on doit posséder Son Oui de même pour le pardon , il faut être 1 , entier comme un enfant un cœur simple , mais pas superficiel comme un gamin !

comme tu le vois et dis , "Un rien fait revenir le "mauvais souvenir"... l'envie aussi d'en "découdre" encore.. "
là on voit que la Vérité c'Est autrement plus profond et couteux que la morale et la soumission psychique a une codification du bien !

:jesus: "en dehors de Moi vous ne pouvez rien faire !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty19/11/2019, 16:33

Théodéric a écrit:
Douce a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Pardonner à l'autre, c'est aussi se pardonner à soi-même.

dans un sens, oui, mais pour l'avoir vécu, ce n'est pas si évident que cela et ça demande du temps… 

Un rien fait revenir le "mauvais souvenir"... l'envie aussi d'en "découdre" encore...

allez encore un sermon !

souvent le pardon que l'on donne c'est par devoir pour ce conformer a une morale et c'est psychique ce n'est pas suffisant pour être un Total Pardon , alors que le Vrai Pardon est Par Amour né du Christ !

Jésus dit  "que votre Oui soit Oui votre non Non ! le reste vient du démon !" donc on doit posséder Son Oui de même pour le pardon , il faut être 1 , entier comme un enfant un cœur simple , mais pas superficiel comme un gamin !

comme tu le vois et dis , "Un rien fait revenir le "mauvais souvenir"... l'envie aussi d'en "découdre" encore.. "
là on voit que la Vérité c'Est autrement plus profond et couteux que la morale et la soumission psychique a une codification du bien  !

:jesus: "en dehors de Moi vous ne pouvez rien faire !"

vous êtes quand même un sacré intégriste donneur de leçon.... prononcer (écrire) des phrases et des mots, tout le monde peut le faire. Vous n'êtes pas fichu de comprendre les propos de Douce???? que le pardon est un chemin, que parfois on croit avoir pardonné et qu'un élément vient remonter à la surface quelques "poussières" de rancoeur qui sont encore là et qu'il faut encore "travailler" pour y arriver"? vous n'êtes pas fichu de comprendre qu'il y a des choses très difficiles à pardonner? que le pardon c'est aussi un chemin??? Jésus à dit... bien sûr il a dit... et alors? on est à sa suite et sur sa route.... il n'a pas dit aussi qu'on risquait de chuter? vous voyez le démon partout moi je vois un ACCUSATEUR dans vos interventions sans cesse sur le ton du jugement. c'est grave, vous ne gardez des évangiles que les phrases qui vous permettent de donner des leçons aux autres. vous croyez quoi, que les choses à pardonner c'est le vol de notre 10H à la récré quand on était gosse? vous vous rendez compte que parfois le pardon doit porter sur des actes graves qu'une personne a subi? que çà peut être avoir été victime (ou un proche) d'une agression, d'un attentat, d'un viol ou que sais je? d'une trahison grave? vos propos ne comportent aucune empathie absolument aucune.... vous vous posez en maître de l'Evangile et avez le toupet "d'ordonner" aux gens de pardonner pleinement sans avoir aucune idée des choses à pardonner qui sont cachées derrière les écrits de la personne... et si la personne a été victime d'un fait grave, vous la faites une seconde fois victime.... vous n'imaginez même pas la violence de vos écrits.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty19/11/2019, 16:36

Je pardonne, mais je n'oublie pas.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty19/11/2019, 16:40

florence_yvonne a écrit:
Je pardonne, mais je n'oublie pas.
le pardon n'efface pas la mémoire. Pardonner c'est abandonner les idées de vengeance, c'est arriver à comprendre celui qui nous a fait du mal. c'est un chemin qui prend plus ou moins de temps en fonction de la gravité du mal subi.... le pardon n'implique pas qu'on va ensuite boire un pot avec celui auquel on pardonne..
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty19/11/2019, 17:11

surtout lorsque l'on s’aperçoit que la colère que l'on ressentait envers un personne n'avait aucun fondement.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty19/11/2019, 17:26

florence_yvonne a écrit:
surtout lorsque l'on s’aperçoit que la colère que l'on ressentait envers un personne n'avait aucun fondement.
ben oui, le chemin du pardon oblige aussi à l'introspection, à un retour sur soi, un examen de conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty19/11/2019, 18:23

rebelle6 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Je pardonne, mais je n'oublie pas.
le pardon n'efface pas la mémoire. Pardonner c'est abandonner les idées de vengeance, c'est arriver à comprendre celui qui nous a fait du mal. c'est un chemin qui prend plus ou moins de temps en fonction de la gravité du mal subi.... le pardon n'implique pas qu'on va ensuite boire un pot avec celui auquel on pardonne..

Blabla si tu pardonne avec la Force de Dieu Qui est ton Etre il ne reste rien !

relis ce qui est répondu a David après qu'on lui ai pardonné son crime colossal !
quand David ne réussite plus a venir a Dieu se sachant coupable !
on lui répond " ne Me parle plus de cela !" = il reste 0

quand Dieu oublie IL oublie c'est Par et En LUi seul qu'on peut pardonner Véritablement , arrête de tout relativiser et d'en revenir au seul psychisme comme-ci c'était là tout notre être !
vous faite qu'en même de fichu Baptisés pour Oublier de Trouver en Christ la Source du Pardon ! :sts:

le temps que l'on a pas l'Esprit Saint on a que sa force psychique (la force d’Adam et Eve déchu) , mais une Fois NÉ d'EN Haut on doit s'appliquer a ne trouver Sa Force qu'en LUI  :sts: là tu ne présente que la force psychique !
vous êtes gonflé qu'en même hein !!

Allez donc Méditer au pied de la croix demander a votre curé de Paroisse l'autorisation de dormir au pied du tabernacle et passez des nuits en silence devant le Saint sacrement ! mais ARRÊTE de dire que le psychisme est la force ! tu ne réalise même pas que c'est ce que ça veut dire tes lignes !
je suis intégriste ?
si Aimer Jésus et ne vouloir Vivre que de LUI c'est ÊTRE Intégriste alors OUI JE LE SUIS !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty20/11/2019, 15:06

Théodéric a écrit:
rebelle6 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Je pardonne, mais je n'oublie pas.
le pardon n'efface pas la mémoire. Pardonner c'est abandonner les idées de vengeance, c'est arriver à comprendre celui qui nous a fait du mal. c'est un chemin qui prend plus ou moins de temps en fonction de la gravité du mal subi.... le pardon n'implique pas qu'on va ensuite boire un pot avec celui auquel on pardonne..

Blabla si tu pardonne avec la Force de Dieu Qui est ton Etre il ne reste rien !

relis ce qui est répondu a David après qu'on lui ai pardonné son crime colossal !
quand David ne réussite plus a venir a Dieu se sachant coupable !
on lui répond " ne Me parle plus de cela !" = il reste 0

quand Dieu oublie IL oublie c'est Par et En LUi seul qu'on peut pardonner Véritablement , arrête de tout relativiser et d'en revenir au seul psychisme comme-ci c'était là tout notre être !
vous faite qu'en même de fichu Baptisés pour Oublier de Trouver en Christ la Source du Pardon !  :sts:

le temps que l'on a pas l'Esprit Saint on a que sa force psychique (la force d’Adam et Eve déchu) , mais une Fois NÉ d'EN Haut on doit s'appliquer a ne trouver Sa Force qu'en LUI  :sts: là tu ne présente que la force psychique !
vous êtes gonflé qu'en même hein !!

Allez donc Méditer au pied de la croix demander a votre curé de Paroisse l'autorisation de dormir au pied du tabernacle et passez des nuits en silence devant le Saint sacrement ! mais ARRÊTE de dire que le psychisme est la force ! tu ne réalise même pas que c'est ce que ça veut dire tes lignes !
je suis intégriste ?
si Aimer Jésus et ne vouloir Vivre que de LUI c'est ÊTRE Intégriste alors OUI JE LE SUIS !

encore une fois vous savez mieux que les gens ce qu'ils ont dans les tripes et leur coeur cher THEODERIC. C'est affligeant. Vous savez que des gens comme vous çà en a poussé plus d'un au suicide? mais bon, çà ne doit pas vous atteindre. Tant pis, que voulez vous, ils n'avaient pas la foi sans doute. j'en arrive à la conclusion que discuter avec vous n'apporte rien d'autre... que le dégoût pour les choses chrétiennes car vous en donnez une image complètement tordue.
Vous ne me connaissez pas (comme vous ne connaissez pas les autres membres du forum) et au fil de vos diverses interventions vous m'avez déjà prédit l'enfer . C'est audacieux quand même de déclarer comme vérité que les gens ne lisent pas les Evangiles ne les comprennent pas, ne méditent pas, ne se remettent pas au Christ. Je vous invite à lire les évangiles, à les contextualiser... vous souffrez peut être d'une addiction au "mystérieux", si, çà existe... quand la foi repose toute entière sur des miracles de guérisons instantanées, des pardons instantanés, il y a la matière à réflexion.... la recherche et l'attente de l'instantané, qui ressort du "merveilleux" c'est une sorte de foi consumériste. je ne vais pas étaler mon vécu ici, mais si je n'avais pas la foi je ne serais tout simplement plus là. Tant mieux pour vous si vous savez pardonnez comme vous le décrivez, moi je garde à l'esprit que Jésus nous invite à pardonner 77 fois 7 fois ses ennemis.... est ce que c'est pour la raison qu'ils vont continuer sans cesse de nous faire du mal ou bien est ce que notre pardon sera soumis à des remises en question et devra être retravaillé ... vous considérez que je me braque sur le psychisme... c'est votre opinion.... étant donné que je sais que je suis sur un forum catholique, je sais que l'Esprit s'exprime à travers les uns et les autres, et souvent au travers des faiblesses de tout un chacun. Je ne me sens donc pas obligée à chaque intervention de rappeler que je m'en remets à Jésus, les chrétiens le savent je pense, et pour les autres qui ne sont pas chrétiens je me dis que des semences peuvent être "lancées" et il ne m'appartient pas de me fixer sur une sorte d'obligation de résultat sur la moisson. ce sont les anges qui s'appliqueront à la moisson et d'autres personnes avant cela auront arrosé, mis de l'engrais, ....

que soit, j'en reste là pour les discussions avec vous. restez avec vos pensées, vos jugements, ils vous appartiennent. Contrairement à ce que vous pensez, je m'en remets à Jésus, fils de Dieu.... et sans l'intercession de Théodéric.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty20/11/2019, 16:28

Le médecin qui soignait ma sœur a fait un mauvais diagnostic, le bon a été fait six mois plus tard par un autre médecin, j'étais en colère contre le premier médecin, parce que je pensais que l'on avait perdu six mois de traitement.

Plus tard, j'ai appris que cette maladie était incurable, donc si le diagnostic avait été fait six mois plus tôt, cela n'aura rien changé mais savoir cela a effacé ma colère et j'ai pardonné.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty21/11/2019, 01:47

rebelle6 a écrit:
Théodéric a écrit:
rebelle6 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Je pardonne, mais je n'oublie pas.
le pardon n'efface pas la mémoire. Pardonner c'est abandonner les idées de vengeance, c'est arriver à comprendre celui qui nous a fait du mal. c'est un chemin qui prend plus ou moins de temps en fonction de la gravité du mal subi.... le pardon n'implique pas qu'on va ensuite boire un pot avec celui auquel on pardonne..

Blabla si tu pardonne avec la Force de Dieu Qui est ton Etre il ne reste rien !

relis ce qui est répondu a David après qu'on lui ai pardonné son crime colossal !
quand David ne réussite plus a venir a Dieu se sachant coupable !
on lui répond " ne Me parle plus de cela !" = il reste 0

quand Dieu oublie IL oublie c'est Par et En LUi seul qu'on peut pardonner Véritablement , arrête de tout relativiser et d'en revenir au seul psychisme comme-ci c'était là tout notre être !
vous faite qu'en même de fichu Baptisés pour Oublier de Trouver en Christ la Source du Pardon !  :sts:

le temps que l'on a pas l'Esprit Saint on a que sa force psychique (la force d’Adam et Eve déchu) , mais une Fois NÉ d'EN Haut on doit s'appliquer a ne trouver Sa Force qu'en LUI  :sts: là tu ne présente que la force psychique !
vous êtes gonflé qu'en même hein !!

Allez donc Méditer au pied de la croix demander a votre curé de Paroisse l'autorisation de dormir au pied du tabernacle et passez des nuits en silence devant le Saint sacrement ! mais ARRÊTE de dire que le psychisme est la force ! tu ne réalise même pas que c'est ce que ça veut dire tes lignes !
je suis intégriste ?
si Aimer Jésus et ne vouloir Vivre que de LUI c'est ÊTRE Intégriste alors OUI JE LE SUIS !

encore une fois vous savez mieux que les gens ce qu'ils ont dans les tripes et leur coeur cher THEODERIC. C'est affligeant. Vous savez que des gens comme vous çà en a poussé plus d'un au suicide? mais bon, çà ne doit pas vous atteindre. Tant pis, que voulez vous, ils n'avaient pas la foi sans doute. j'en arrive à la conclusion que discuter avec vous n'apporte rien d'autre... que le dégoût pour les choses chrétiennes car vous en donnez une image complètement tordue.
Vous ne me connaissez pas (comme vous ne connaissez pas les autres membres du forum) et au fil de vos diverses interventions vous m'avez déjà prédit l'enfer . C'est audacieux quand même de déclarer comme vérité que les gens ne lisent pas les Evangiles ne les comprennent pas, ne méditent pas, ne se remettent pas au Christ. Je vous invite à lire les évangiles, à les contextualiser... vous souffrez peut être d'une addiction au "mystérieux", si, çà existe... quand la foi repose toute entière sur des miracles de guérisons instantanées, des pardons instantanés, il y a la matière à réflexion.... la recherche et l'attente de l'instantané, qui ressort du "merveilleux" c'est une sorte de foi consumériste. je ne vais pas étaler mon vécu ici, mais si je n'avais pas la foi je ne serais tout simplement plus là. Tant mieux pour vous si vous savez pardonnez comme vous le décrivez, moi je garde à l'esprit que Jésus nous invite à pardonner 77 fois 7 fois ses ennemis.... est ce que c'est pour la raison qu'ils vont continuer sans cesse de nous faire du mal ou bien est ce que notre pardon sera soumis à des remises en question et devra être retravaillé ... vous considérez que je me braque sur le psychisme... c'est votre opinion.... étant donné que je sais que je suis sur un forum catholique, je sais que l'Esprit s'exprime à travers les uns et les autres, et souvent au travers des faiblesses de tout un chacun. Je ne me sens donc pas obligée à chaque intervention de rappeler que je m'en remets à Jésus, les chrétiens le savent je pense, et pour les autres qui ne sont pas chrétiens je me dis que des semences peuvent être "lancées" et il ne m'appartient pas de me fixer sur une sorte d'obligation de résultat sur la moisson. ce sont les anges qui s'appliqueront à la moisson et d'autres personnes avant cela auront arrosé, mis de l'engrais, ....

que soit, j'en reste là pour les discussions avec vous. restez avec vos pensées, vos jugements, ils vous appartiennent. Contrairement à ce que vous pensez, je m'en remets à Jésus, fils de Dieu.... et sans l'intercession de Théodéric.

Ha un Dieu Merveilleux ça te dérangerait tant que cela ?
Dommage toute l'Ecriture n'est que cela les Merveilles de Dieu !

moi je ne fait que rappeler que le psychisme ne sera jamais la Vraie Réponse , aujourd'hui on veut des explications psy mais le psychisme n'est rien si il ne reçoit pas de l'esprit du Christ !

mais ça vexe de le dire !
qu'y puis-je si vous vous blessez quand on tente de vous rappeler que :jesus: " en dehors de Moi vous ne pouvez rien !"

vous faite de tout un problème d'égo , il faut vous parler comme a des gamins de 6ans qu'il ne faut pas contrarier même si ils s'opposent à ce que Jésus a dit !
pour ne pas vous blesser il ne faut pas vous parler !
la Foi n'a rien de mystérieux Jésus Est en nous a nous de le Suivre ! :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty21/11/2019, 09:47

Ha un Dieu Merveilleux ça te dérangerait tant que cela ? non çà ne me dérange pas, l'existence même de la vie est un miracle... mais le merveilleux ne se situe pas forcément dans les choses extraordinaires qui "en jettent" à la vue....  Jésus n'a pas guérit tout le monde et quand il a guéri il a à chaque foi préciser que la véritable guérison se trouvait dans la Foi... c'est elle qui sauve et non la guérison en elle même. PAUL n'a jamais été délivré de son "épine", c'est qu'elle lui était indispensable pour garder la foi... l'attrait du merveilleux de nos jours a pour conséquence bien des dérives, et cela se constate très régulièrement dans les assemblées chrétiennes charismatiques qui se vantent de pléthores de guérison... qui n'en sont pas, qui ne sont souvent qu'un mieux être provisoire obtenu sous le coup d'une hystérie collective. il y aurait bien des choses à dire concernant cet attrait du "merveilleux" qui reste finalement bien charnel.

Dommage toute l'Ecriture n'est que cela les Merveilles de Dieu ! l'Ecriture oui, encore faut il savoir lire ce qui est écrit, tenir compte du genre littéraire du texte, de l'histoire de l'époque, etc....

moi je (si j'avais le temps je ferais le compte de vos "moi je " tout au  long de vos interventions ... c'est assez frappant et interpellant de la part de quelqu'un qui se revendique du Christ et par conséquent de son humilité"ne fait que rappeler que le psychisme (c'est clair encore une foi que vous avez le don surnaturel de sonder les coeurs et l'esprit des personnes qui interviennent sur ce forum") ne sera jamais la Vraie Réponse , aujourd'hui on veut des explications psy (encore une jugementmais le psychisme n'est rien si il ne reçoit pas de l'esprit du Christ ! et donc encore un fois vous avez les lunettes spéciales qui permettent de déterminer si une personne à l'autre bout du clavier est "chrétienne" ou pas....

mais ça vexe de le dire ! perso, je ne suis pas vexée. je suis seulement scandalisée par votre attitude sans cesse accusatrice. fort heureusement, d'un petit sondage , il ressort que très peu de gens vous lisent car vos interventions sont pénibles, décousues, longues, franchement à la limite de l'indigeste. Elles sont surtout accusatrices, culpabilisatrices, bref, elles semblent plus sortir de la bouche de l'ennemi que de celle de notre Sauveur. je compte d'ailleurs à l'avenir vous classer dans les "ignorer" çà dégagera de l'espace sur mon écran".
qu'y puis-je si vous vous blessez quand on tente de vous rappeler que  :jesus:  " en dehors de Moi vous ne pouvez rien !" Je ne suis pas blessée, je tente de vous faire comprendre que vous éloignez les gens de la foi plutôt que de les inviter à Marcher à Sa Suite.... mais autant parler à un âne pour reprendre vos propres termes insultant

vous faite de tout un problème d'égo , il faut vous parler comme a des gamins de 6ans qu'il ne faut pas contrarier même si ils s'opposent à ce que Jésus a dit ! c'est encore une fois votre pensée personnelle portée au jugement d'autrui....
pour ne pas vous blesser il ne faut pas vous parler ! ha enfin, vous avez compris qu'un peu de silence de votre part laisserait la place à notre Sauveur et permettrait d'apaiser nos esprits.....
la Foi n'a rien de mystérieux Jésus Est en nous  a nous de le Suivre ! :sts: [/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty22/11/2019, 19:28

rebelle6 a écrit:
Ha un Dieu Merveilleux ça te dérangerait tant que cela ? non çà ne me dérange pas, l'existence même de la vie est un miracle... mais le merveilleux ne se situe pas forcément dans les choses extraordinaires qui "en jettent" à la vue....  Jésus n'a pas guérit tout le monde et quand il a guéri il a à chaque foi préciser que la véritable guérison se trouvait dans la Foi... c'est elle qui sauve et non la guérison en elle même. PAUL n'a jamais été délivré de son "épine", c'est qu'elle lui était indispensable pour garder la foi... l'attrait du merveilleux de nos jours a pour conséquence bien des dérives, et cela se constate très régulièrement dans les assemblées chrétiennes charismatiques qui se vantent de pléthores de guérison... qui n'en sont pas, qui ne sont souvent qu'un mieux être provisoire obtenu sous le coup d'une hystérie collective. il y aurait bien des choses à dire concernant cet attrait du "merveilleux" qui reste finalement bien charnel.

Dommage toute l'Ecriture n'est que cela les Merveilles de Dieu ! l'Ecriture oui, encore faut il savoir lire ce qui est écrit, tenir compte du genre littéraire du texte, de l'histoire de l'époque, etc....

moi je (si j'avais le temps je ferais le compte de vos "moi je " tout au  long de vos interventions ... c'est assez frappant et interpellant de la part de quelqu'un qui se revendique du Christ et par conséquent de son humilité"ne fait que rappeler que le psychisme (c'est clair encore une foi que vous avez le don surnaturel de sonder les coeurs et l'esprit des personnes qui interviennent sur ce forum") ne sera jamais la Vraie Réponse , aujourd'hui on veut des explications psy (encore une jugementmais le psychisme n'est rien si il ne reçoit pas de l'esprit du Christ ! et donc encore un fois vous avez les lunettes spéciales qui permettent de déterminer si une personne à l'autre bout du clavier est "chrétienne" ou pas....

mais ça vexe de le dire ! perso, je ne suis pas vexée. je suis seulement scandalisée par votre attitude sans cesse accusatrice. fort heureusement, d'un petit sondage , il ressort que très peu de gens vous lisent car vos interventions sont pénibles, décousues, longues, franchement à la limite de l'indigeste. Elles sont surtout accusatrices, culpabilisatrices, bref, elles semblent plus sortir de la bouche de l'ennemi que de celle de notre Sauveur. je compte d'ailleurs à l'avenir vous classer dans les "ignorer" çà dégagera de l'espace sur mon écran".
qu'y puis-je si vous vous blessez quand on tente de vous rappeler que  :jesus:  " en dehors de Moi vous ne pouvez rien !" Je ne suis pas blessée, je tente de vous faire comprendre que vous éloignez les gens de la foi plutôt que de les inviter à Marcher à Sa Suite.... mais autant parler à un âne pour reprendre vos propres termes insultant

vous faite de tout un problème d'égo , il faut vous parler comme a des gamins de 6ans qu'il ne faut pas contrarier même si ils s'opposent à ce que Jésus a dit ! c'est encore une fois votre pensée personnelle portée au jugement d'autrui....
pour ne pas vous blesser il ne faut pas vous parler ! ha enfin, vous avez compris qu'un peu de silence de votre part laisserait la place à notre Sauveur et permettrait d'apaiser nos esprits.....
la Foi n'a rien de mystérieux Jésus Est en nous  a nous de le Suivre ! :sts:
[/quote]

je fais court !

si je met " moi je !" c'est intentionnel parce que je sais que ce que je dis m'engage , rester dans l'impersonnel c'est bien confortable ça permet de pas trop se mouiller ni d'avoir a payer la casse en direct a ses propre frais !
les bonnes pratiques philosophiques et dialectique de l'impersonnel ; manque de pot le Seigneur Est Quelqu'Un et donc je ne peux pas faire moins que d'écrire que ça m'engage ! alors OUI MOI JE !

comme dit Jésus "la Vérité demeure cachée aux sages et aux prudents !" je ne me revendique ni l'un ni l'autre , MOI JE , tente de Le suivre même au risque de chuter , Je sais Qui peut me relever ! prière
Revenir en haut Aller en bas
Monge

Monge

Masculin Messages : 90
Inscription : 08/10/2017

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 15:47

Je ne comprend pas pourquoi beaucoup font un lien entre le pardon et l'oublie. Quelqu'un peut m'expliquer comment le fait de pardonner peut rendre amnésique? Pourquoi évoquer l'oubli quand on parle du pardon? en quoi les deux actes pourraient être liés?
Enfin cet article comme beaucoup d'autre qui parle du pardon, spécule beaucoup dans le vide, car on ne rappelle sommairement et clairement le sens que l'on donne aux termes clés que l'on utilise. On devrait d'abord définir clairement ce que signifie pardonner, avant toute autre spéculation
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 16:14

Passer à autre chose, ce n'est pas oublier.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Tabris

Tabris

Masculin Messages : 239
Inscription : 06/03/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 16:17

Pardonner, c’est manifester une puissance divine. C’est s’affranchir du mal qu’un autre nous a fait, et délier à la fois l’offenseur et soi-même du péché. C’est le pouvoir salvateur et rédempteur que le Christ nous a légué.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 18:42

Monge a écrit:
Je ne comprend pas pourquoi beaucoup font un lien entre le pardon et l'oublie. Quelqu'un peut m'expliquer comment le fait de pardonner peut rendre amnésique? Pourquoi évoquer l'oubli quand on parle du pardon? en quoi les deux actes pourraient être liés?
Enfin cet article comme beaucoup d'autre qui parle du pardon, spécule beaucoup dans le vide, car on ne rappelle sommairement et clairement le sens que l'on donne aux termes clés que l'on utilise. On devrait d'abord définir clairement ce que signifie pardonner, avant toute autre spéculation

en fait si le pardon que tu donnes tu le trouve au Cœur du Christ en toi , alors le Seigneur enlève ausis la blessure qui est la mémoire liée donc on dit que tu n'as plus souvenir de l’affront de l'autre personne , tu la verras nette a nouveau tu pourras lui tendre la main sans que t'as conscience ai un coin qui se dit "lui c'est une crapule !"

si tu pardonne juste avec ton psychisme il y aura de l'acidité qui remontra régulièrement !!

comme dit l'écriture " rend moi pure et je serais Pur d'une grande faute !"

donc il faut savoir où l'on puis le pardon quand on dit qu'on le donne !

en Jésus :jesus: ça devrait être comme cela :sts:

mais si c'est par notre psychisme c'est trop souvent comme cela :bienmal:
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

Feu Follet

Féminin Messages : 116
Inscription : 14/01/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 19:58

Entendu une fois dans une conférence de théologie (je cite de mémoire) :
«Pardonner, ce n’est pas oublier, mais c’est se servir de la blessure pour aimer davantage.»

_________________
«Où est votre trésor, là aussi sera votre cœur»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 20:05

Saint Théodoric se prend vraiment pour Dieu... voilà qu'il a la capacité d'oubli. Evidemment si la chose à pardonner est un simple affront, une insulte faite par un camarade dans le bac à sable à la maternelle, c'est clair que la démarche est relativement aisée et facilement oubliée.
Mais bien sûr, Saint Théodoric qui a tout vécu, prétend que le pardon avec l'Esprit Saint permet l'oubli.... OR, SAINT THEODERIC oublie que certes actes commis sont irréversibles et que ce que certains ont vécu  laissent des traces et qu'il est impossible de revenir à la situation d'avant la blessure.
que dites vous à une personne qui a vu un membre de sa famille se faire assassiner sous ses yeux? que dites vous à la femme (ou à un homme çà arrive aussi) qui s'est fait violer, qui devra se faire suivre durant des années pour état de stress postraumatique, syndrome de dissociation, dépression...
que dites vous à la personne qui était présente au milieu d'un attentat?

mais vos propos incessants sur le pardon au long de ce fil sont des agressions supplémentaires que vous faites subir aux personnes qui viennent ici avec l'aval de MR DUMOUCH qui vous laisse épancher "no limit" votre diarrhée scripturale nauséabonde. je vais d'ailleurs dénoncer ce forum....

Sans doute allez vous encore me traiter de pleurnicheuse (j'insiste sur la fin car je suis une femme), de non convertie, alors même que vous ne connaissez pas ma vie.... ni la capacité que j'ai pu avoir de pardonner ses faits à un violeur... .une agression sordide, celle qui fait que pour votre vie durant votre corps est mort. l'état de sidération, de stress post traumatique, la dépression, les symptomes de dissociation ne sont pas pour moi des territoires inconnus. Mais bien évidemment vous n'en avez cure et me direz que je n'ai sans doute pas pardonné avec Foi.... puisqu'il reste des séquelles de l'acte. Un grand Saint comme vous dans une église évangélique a poussé une fidèle au suicide avec des propos tels que les vôtres.... comme elle n'arrivait pas à "guérir" (forcément, ni le cerveau ni le corps n'oublie le traumatisme), ce grand Saint a analyser avec elle  sa vie pour voir où était ce blocage qui l'empêchait de guérir.... comme si une guérison devait forcément être instantanée.

à l'attention des personnes qui se sentiraient blessées par l'obligation au "pardon magique selon Saint THéodoric", je vous invite à lire l'article suivant.


Le pardon est un commandement difficile. En quoi consiste-t-il  ? Pour le pasteur Antoine Nouis, pardonner, c’est remettre l’offense à sa juste place pour s’en libérer.


extrait du site croire.com https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Pardon/Pardonner-est-ce-oublier# - voir sur le site l'intégralité de l'article.

Sophie de Villeneuve : Un internaute de croire.com nous demande si pardonner, c'est oublier. Qu'en pensez-vous ?

A. N. : Non, pardonner n'est pas oublier. Le pardon est un commandement, tandis que l'oubli ne peut pas se commander.  L'oubli peut être une grâce ou une maladie, ce n'est pas un commandement. Enzo Bianchi, le prieur de la communauté œcuménique de Bose en Italie, a dit que Dieu pardonne en oubliant, mais que l'homme pardonne en gardant la mémoire. Peut-être Dieu peut-il oublier, mais nous ne sommes pas maîtres de l'oubli. Et nous devons pardonner sans oublier, car le pardon est un commandement.


Mais pour en revenir à la question de notre internaute, peut-on pardonner sans oublier ? Pardonner et se souvenir, n'est-ce pas incompatible ?

A. N. : Pardonner, c'est mettre l'offense à sa juste place. Quand nous sommes offensés ou quand nous traversons une épreuve, celle-ci a tendance à occuper toute la place dans notre esprit. Et nous avons le sentiment que toute notre vie est obscurcie par l'épreuve ou l'injustice qui nous est faite. Pardonner, c'est mettre l'offense à sa juste place, l'éloigner peu à peu pour pouvoir nous dire que nous sommes plus que ce qu'on a fait de nous. Et ainsi parvenir à dépasser et surmonter l'offense. Dans la pratique, c'est un combat très difficile.

Cela demande un travail spirituel ou psychologique ?

A. N. : Oui. Il ne suffit pas de dire "Je pardonne" pour pardonner réellement. Le pardon, comme le deuil, n'est pas un processus linéaire. Il peut arriver qu'à certains moments de vulnérabilité, l'offense revienne nous tourmenter. C'est un processus long, difficile, et qui ne ramène pas à la situation antérieure à l'offense. Prenons dans la Bible l'histoire de Jacob et Esaü. Jacob usurpe le droit d'aînesse de son frère, part vivre une vingtaine d'années à l'étranger. Puis il a le mal du pays et il revient vers son frère. Comment la rencontre va-t-elle se passer ? Dans la nuit qui précède a lieu ce combat énigmatique avec l'ange, puis Jacob retrouve son frère et ils tombent dans les bras l'un de l'autre. Esaü lui propose de cheminer ensemble, mais Jacob  refuse : "Mes troupeaux risqueraient en gêner les tiens, prends à droite, j'irai à gauche". Ce n'est pas parce que l'on est réconcilié que l'on doit à nouveau vivre ensemble. Et ce n'est pas parce que l'on a pardonné que l'on ne doit pas se protéger pour éviter d'être à nouveau blessé.

Est-ce l'on sait vraiment si on a totalement pardonné ?

A. N. : En effet, on n'est jamais à l'abri d'une rechute. Mais quand on arrive à mettre l'offense à distance, quand elle ne vient plus cannibaliser notre existence, quand on parvient à nouveau à aimer, à faire des projets, à entretenir des relations saines, on n'a peut-être pas pardonné de manière absolue, mais on a fait ce qui nous est demandé, c'est-à-dire poursuivre notre chemin malgré la blessure qui est en nous.

Peut-il y avoir pardon sans réconciliation ?

A. N. : Il faut être deux pour se réconcilier. Parfois, l'autre n'y est pas prêt. Ce qui nous appartient, c'est de faire notre part du chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Zaratoustra



Masculin Messages : 576
Inscription : 27/02/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 21:49

rebelle6 a écrit:
Saint Théodoric se prend vraiment pour Dieu... voilà qu'il a la capacité d'oubli.

C'est en Dieu seul que l'on peut pardonner. Si vous pardonnez par vous-même il restera toujours une séquelle.
Lorsque Dieu à pardonner en vous, l'offense est effacée, vous êtes alors dans la capacité si ce n'est de trouver une excuse à l'offenseur, tout au moins de comprendre son geste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 22:00

Zaratoustra a écrit:
rebelle6 a écrit:
Saint Théodoric se prend vraiment pour Dieu... voilà qu'il a la capacité d'oubli.

C'est en Dieu seul que l'on peut pardonner. Si vous pardonnez par vous-même il restera toujours une séquelle.
Lorsque Dieu à pardonner en vous, l'offense est effacée, vous êtes alors dans la capacité si ce n'est de trouver une excuse à l'offenseur, tout au moins de comprendre son geste.
vous avez lu tout mon message? Si oui, comme saint theoderic il vous manque une solide dose de considération et de respect à l'égard de vos semblables.
Revenir en haut Aller en bas
Zaratoustra



Masculin Messages : 576
Inscription : 27/02/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty24/11/2019, 22:17

Il ne me manque rien, mais pour ce qui est du pardon, comme pour le reste, je m'en remets totalement à Dieu, sachant mon incapacité à le faire moi-même. À Dieu rien n'est impossible.
C'est ce qui s'appelle le détachement, Je n'ai ni savoir, ni avoir, ni vouloir, tout m'ai de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 05:22

Zaratoustra a écrit:
Il ne me manque rien, mais pour ce qui est du pardon, comme pour le reste, je m'en remets totalement à Dieu, sachant mon incapacité à le faire moi-même. À Dieu rien n'est impossible.
C'est ce qui s'appelle le détachement, Je n'ai ni savoir, ni avoir, ni vouloir, tout m'ai de Dieu.
il vous manque la charité à l'état de de semblables
Revenir en haut Aller en bas
Zaratoustra



Masculin Messages : 576
Inscription : 27/02/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 07:05

rebelle6 a écrit:
Zaratoustra a écrit:
Il ne me manque rien, mais pour ce qui est du pardon, comme pour le reste, je m'en remets totalement à Dieu, sachant mon incapacité à le faire moi-même. À Dieu rien n'est impossible.
C'est ce qui s'appelle le détachement, Je n'ai ni savoir, ni avoir, ni vouloir, tout m'ai de Dieu.
il vous manque la charité à l'état de de semblables

Quand Dieu vous donne de pouvoir comprendre le geste qui fait l'offense, il vous fait aussi connaître la compassion. N'est-ce pas une preuve de charité, un état de grâce ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 07:45

Zaratoustra a écrit:
rebelle6 a écrit:
Zaratoustra a écrit:
Il ne me manque rien, mais pour ce qui est du pardon, comme pour le reste, je m'en remets totalement à Dieu, sachant mon incapacité à le faire moi-même. À Dieu rien n'est impossible.
C'est ce qui s'appelle le détachement, Je n'ai ni savoir, ni avoir, ni vouloir, tout m'ai de Dieu.
il vous manque la charité à l'état de de semblables

Quand Dieu vous donne de pouvoir comprendre le geste qui fait l'offense, il vous fait aussi connaître la compassion. N'est-ce pas une preuve de charité, un état de grâce ?

pour ma part j'en ai fini de discuter avec débiles profonds, incapables de se rendre qu'ils dialoguent avec des gens qui ont été des victimes de faits graves et que leurs propos n'ont rien de charitables et encore moins chrétiens.

restez entre illuminés, j'ai mieux à faire que de perdre mon temps à tenter de vous faire comprendre que vos propos peuvent avoir des conséquences très graves sur des "non convertis" en recherche, qui viendraient sur ce forum et liraient vos interventions.

Quant à Mr dumouch, fondateur du forum, il n'y a rien à en attendre non plus, son silence cautionne votre cruauté et votre imbécilité. certains ont été bannis du forum par la modération pour moins que çà.
Revenir en haut Aller en bas
Zaratoustra



Masculin Messages : 576
Inscription : 27/02/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 08:12

rebelle6 a écrit:
Zaratoustra a écrit:
rebelle6 a écrit:
Zaratoustra a écrit:
Il ne me manque rien, mais pour ce qui est du pardon, comme pour le reste, je m'en remets totalement à Dieu, sachant mon incapacité à le faire moi-même. À Dieu rien n'est impossible.
C'est ce qui s'appelle le détachement, Je n'ai ni savoir, ni avoir, ni vouloir, tout m'ai de Dieu.
il vous manque la charité à l'état de de semblables

Quand Dieu vous donne de pouvoir comprendre le geste qui fait l'offense, il vous fait aussi connaître la compassion. N'est-ce pas une preuve de charité, un état de grâce ?

pour ma part j'en ai fini de discuter avec débiles profonds, incapables de se rendre qu'ils dialoguent avec des gens qui ont été des victimes de faits graves et que leurs propos n'ont rien de charitables et encore moins chrétiens.

restez entre illuminés, j'ai mieux à faire que de perdre mon temps à tenter de vous faire comprendre que vos propos peuvent avoir des conséquences très graves sur des "non convertis" en recherche, qui viendraient sur ce forum et liraient vos interventions.

Quant à Mr dumouch, fondateur du forum, il n'y a rien à en attendre non plus, son silence cautionne votre cruauté et votre imbécilité. certains ont été bannis du forum par la modération pour moins que çà.

Vous ne comprenez pas le "notre Père" ?
"Pardonne nous, comme nous pardonnons à ceux qui nous on offensé."
Le christianisme est une voie difficile d’accès, mais ses promesses sont si grandes. :sts:
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17647
Inscription : 07/11/2013

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 08:15

Pardonner c'est plus facile à dire qu'à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Zaratoustra



Masculin Messages : 576
Inscription : 27/02/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 08:17

humanlife a écrit:
Pardonner c'est plus facile à dire qu'à faire.

C'est pour ça qu'il faut s'en remettre à Dieu !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 89511
Inscription : 19/05/2005

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 08:19

rebelle6 a écrit:


Quant à Mr dumouch, fondateur du forum, il n'y a rien à en attendre non plus, son silence cautionne votre cruauté et votre imbécilité. certains ont été bannis du forum par la modération pour moins que çà.

Que voulez vous que je mette de plus ? J'ai expliqué dans 6 message à Zaratoustra que l'argent bien utilisé est un moyen utile. et que l'argent convoité devient un instrument de mort.

Inutile de s'inquiéter qu'il ne comprenne ps et de vous énerver parce qu'il ne comprend pas.

Les personnes qui lisent ce sujet ont compris

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Zaratoustra



Masculin Messages : 576
Inscription : 27/02/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 08:23

Arnaud Dumouch a écrit:


Que voulez vous que je mette de plus ? J'ai expliqué dans 6 message à Zaratoustra que l'argent bien utilisé est un moyen utile. et que l'argent convoité devient un instrument de mort.

Et vous, vous refuser de voir que l'utilité de l'argent conduit forcément ce monde à la mort !

Arnaud Dumouch a écrit:
Les personnes qui lisent ce sujet ont compris

Il n'y a personne de sensé qui lise l'évangile, ici ?


Dernière édition par Zaratoustra le 25/11/2019, 08:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17647
Inscription : 07/11/2013

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 08:27

Zaratoustra a écrit:
humanlife a écrit:
Pardonner c'est plus facile à dire qu'à faire.

C'est pour ça qu'il faut s'en remettre à Dieu !

Pardonner c'est difficile, quand on connaît l'ampleur du péché de l'homme, ce monstre capable de haine et de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Zaratoustra



Masculin Messages : 576
Inscription : 27/02/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 08:32

humanlife a écrit:
Zaratoustra a écrit:
humanlife a écrit:
Pardonner c'est plus facile à dire qu'à faire.

C'est pour ça qu'il faut s'en remettre à Dieu !

Pardonner c'est difficile, quand on connaît l'ampleur du péché de l'homme, ce monstre capable de haine et de mort.

Apparemment ce qui est difficile, pour les gens du monde, c'est de s'en remettre à Dieu !!! Sad
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 17647
Inscription : 07/11/2013

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 08:46

Zaratoustra a écrit:
humanlife a écrit:
Zaratoustra a écrit:
humanlife a écrit:
Pardonner c'est plus facile à dire qu'à faire.

C'est pour ça qu'il faut s'en remettre à Dieu !

Pardonner c'est difficile, quand on connaît l'ampleur du péché de l'homme, ce monstre capable de haine et de mort.

Apparemment ce qui est difficile, pour les gens du monde, c'est de s'en remettre à Dieu !!! Sad

Ce qui est difficile c'est de voir l'ampleur du péché de l'homme, qui les accable au quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Tabris

Tabris

Masculin Messages : 239
Inscription : 06/03/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 11:21

Zaratoustra a écrit:
Il n'y a personne de sensé qui lise l'évangile, ici ?

L’évangile est un message qui vise à changer les cœurs et non le monde. Vous, vous voulez l’imposer au monde alors que Dieu ne l’impose pas. Vous êtes au mieux un rêveur insensé et au pire un fieffé menteur psychotique. Personne ne vous écoutera car votre message n’est pas l’évangile. C’est le vôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Zaratoustra



Masculin Messages : 576
Inscription : 27/02/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 12:49

Tabris a écrit:
Zaratoustra a écrit:
Il n'y a personne de sensé qui lise l'évangile, ici ?

L’évangile est un message qui vise à changer les cœurs et non le monde. Vous, vous voulez l’imposer au monde alors que Dieu ne l’impose pas. Vous êtes au mieux un rêveur insensé et au pire un fieffé menteur psychotique. Personne ne vous écoutera car votre message n’est pas l’évangile. C’est le vôtre.

C'est en changent les cœur qu'il changera le monde.

Pour qu'il change les cœurs faut-il encore le lire avec" l'esprit de Dieu" et le mettre en pratique, pas avec "l'esprit du monde". Vous lisez les paroles du Christ avec les yeux mis clos, vous en retenez seulement ce qui ne vous dérange pas. Vous ne vivez pas l'évangile. Je comprends ça en fait, car vous n'êtes pas sous le règne de Dieu, mais sous le règne du monde.

Vous n'allez pas jusqu'au bout de la parole, et vous ne la refuser pas complètement non plus.

Vous êtes tiède !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 89511
Inscription : 19/05/2005

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 14:32

Tabris a écrit:
Zaratoustra a écrit:
Il n'y a personne de sensé qui lise l'évangile, ici ?

L’évangile est un message qui vise à changer les cœurs et non le monde. Vous, vous voulez l’imposer au monde alors que Dieu ne l’impose pas.
thumleft

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Tabris

Tabris

Masculin Messages : 239
Inscription : 06/03/2018

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 15:15

Vous faites du bon travail ici, monsieur Dumouch. On ne doit pas vous le dire assez. Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
Arnaud Dumouch

Masculin Messages : 89511
Inscription : 19/05/2005

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 16:25

:bisou:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 17:04

Feu Follet a écrit:
Entendu une fois dans une conférence de théologie (je cite de mémoire) :
«Pardonner, ce n’est pas oublier, mais c’est se servir de la blessure pour aimer davantage.»

Est-ce que tu te souviens de qui à dit cela ? si tu ne le sais pas, c'est que au fond, cela n'a pas beaucoup d'importance.

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
florence_yvonne

florence_yvonne

Féminin Messages : 15481
Inscription : 12/02/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty25/11/2019, 17:08

Est-ce que l'on peut reprocher à quelqu'un le fait qu'il soit mort ?

_________________
Je suis contre l'avortement. Il y a de meilleurs moyens :
- La contraception.
- Un soutien financier de la future mère.
- Un soutien psychologique pour quelle puisse résister à la pression.
- La responsabilité du père dont on ne parle jamais.
- L'accouchement sous X.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty26/11/2019, 18:00

florence_yvonne a écrit:
Passer à autre chose, ce n'est pas oublier.

passer a autre chose ce n'est pas pardonner !

c'est balancer dans un coin et faire une décharge qu'un jour il faudra bien revenir nettoyer !
la fuite n'est jamais une réponse !
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 10989
Inscription : 21/08/2007

 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty26/11/2019, 18:08

Invité a écrit:
Saint Théodoric se prend vraiment pour Dieu... voilà qu'il a la capacité d'oubli. Evidemment si la chose à pardonner est un simple affront, une insulte faite par un camarade dans le bac à sable à la maternelle, c'est clair que la démarche est relativement aisée et facilement oubliée.
Mais bien sûr, Saint Théodoric qui a tout vécu, prétend que le pardon avec l'Esprit Saint permet l'oubli.... OR, SAINT THEODERIC oublie que certes actes commis sont irréversibles et que ce que certains ont vécu  laissent des traces et qu'il est impossible de revenir à la situation d'avant la blessure.
que dites vous à une personne qui a vu un membre de sa famille se faire assassiner sous ses yeux? que dites vous à la femme (ou à un homme çà arrive aussi) qui s'est fait violer, qui devra se faire suivre durant des années pour état de stress postraumatique, syndrome de dissociation, dépression...
que dites vous à la personne qui était présente au milieu d'un attentat?

mais vos propos incessants sur le pardon au long de ce fil sont des agressions supplémentaires que vous faites subir aux personnes qui viennent ici avec l'aval de MR DUMOUCH qui vous laisse épancher "no limit" votre diarrhée scripturale nauséabonde. je vais d'ailleurs dénoncer ce forum....

Sans doute allez vous encore me traiter de pleurnicheuse (j'insiste sur la fin car je suis une femme), de non convertie, alors même que vous ne connaissez pas ma vie.... ni la capacité que j'ai pu avoir de pardonner ses faits à un violeur... .une agression sordide, celle qui fait que pour votre vie durant votre corps est mort. l'état de sidération, de stress post traumatique, la dépression, les symptomes de dissociation ne sont pas pour moi des territoires inconnus. Mais bien évidemment vous n'en avez cure et me direz que je n'ai sans doute pas pardonné avec Foi.... puisqu'il reste des séquelles de l'acte. Un grand Saint comme vous dans une église évangélique a poussé une fidèle au suicide avec des propos tels que les vôtres.... comme elle n'arrivait pas à "guérir" (forcément, ni le cerveau ni le corps n'oublie le traumatisme), ce grand Saint a analyser avec elle  sa vie pour voir où était ce blocage qui l'empêchait de guérir.... comme si une guérison devait forcément être instantanée.

à l'attention des personnes qui se sentiraient blessées par l'obligation au "pardon magique selon Saint THéodoric", je vous invite à lire l'article suivant.


Le pardon est un commandement difficile. En quoi consiste-t-il  ? Pour le pasteur Antoine Nouis, pardonner, c’est remettre l’offense à sa juste place pour s’en libérer.


extrait du site croire.com https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Pardon/Pardonner-est-ce-oublier# - voir sur le site l'intégralité de l'article.

Sophie de Villeneuve : Un internaute de croire.com nous demande si pardonner, c'est oublier. Qu'en pensez-vous ?

A. N. : Non, pardonner n'est pas oublier. Le pardon est un commandement, tandis que l'oubli ne peut pas se commander.  L'oubli peut être une grâce ou une maladie, ce n'est pas un commandement. Enzo Bianchi, le prieur de la communauté œcuménique de Bose en Italie, a dit que Dieu pardonne en oubliant, mais que l'homme pardonne en gardant la mémoire. Peut-être Dieu peut-il oublier, mais nous ne sommes pas maîtres de l'oubli. Et nous devons pardonner sans oublier, car le pardon est un commandement.


Mais pour en revenir à la question de notre internaute, peut-on pardonner sans oublier ? Pardonner et se souvenir, n'est-ce pas incompatible ?

A. N. : Pardonner, c'est mettre l'offense à sa juste place. Quand nous sommes offensés ou quand nous traversons une épreuve, celle-ci a tendance à occuper toute la place dans notre esprit. Et nous avons le sentiment que toute notre vie est obscurcie par l'épreuve ou l'injustice qui nous est faite. Pardonner, c'est mettre l'offense à sa juste place, l'éloigner peu à peu pour pouvoir nous dire que nous sommes plus que ce qu'on a fait de nous. Et ainsi parvenir à dépasser et surmonter l'offense. Dans la pratique, c'est un combat très difficile.

Cela demande un travail spirituel ou psychologique ?

A. N. : Oui. Il ne suffit pas de dire "Je pardonne" pour pardonner réellement. Le pardon, comme le deuil, n'est pas un processus linéaire. Il peut arriver qu'à certains moments de vulnérabilité, l'offense revienne nous tourmenter. C'est un processus long, difficile, et qui ne ramène pas à la situation antérieure à l'offense. Prenons dans la Bible l'histoire de Jacob et Esaü. Jacob usurpe le droit d'aînesse de son frère, part vivre une vingtaine d'années à l'étranger. Puis il a le mal du pays et il revient vers son frère. Comment la rencontre va-t-elle se passer ? Dans la nuit qui précède a lieu ce combat énigmatique avec l'ange, puis Jacob retrouve son frère et ils tombent dans les bras l'un de l'autre. Esaü lui propose de cheminer ensemble, mais Jacob  refuse : "Mes troupeaux risqueraient en gêner les tiens, prends à droite, j'irai à gauche". Ce n'est pas parce que l'on est réconcilié que l'on doit à nouveau vivre ensemble. Et ce n'est pas parce que l'on a pardonné que l'on ne doit pas se protéger pour éviter d'être à nouveau blessé.

Est-ce l'on sait vraiment si on a totalement pardonné ?

A. N. : En effet, on n'est jamais à l'abri d'une rechute. Mais quand on arrive à mettre l'offense à distance, quand elle ne vient plus cannibaliser notre existence, quand on parvient à nouveau à aimer, à faire des projets, à entretenir des relations saines, on n'a peut-être pas pardonné de manière absolue, mais on a fait ce qui nous est demandé, c'est-à-dire poursuivre notre chemin malgré la blessure qui est en nous.

Peut-il y avoir pardon sans réconciliation ?

A. N. : Il faut être deux pour se réconcilier. Parfois, l'autre n'y est pas prêt. Ce qui nous appartient, c'est de faire notre part du chemin.

plaise au Seigneur que je sois Saint ou non ;

mais je suis certain que c'Est en Lui Seul que je le reçoit pour moi et le trouve pour le donner a quiconque !

si toi ou d'autres prétendaient le trouver ailleurs vous êtes bien fort !

si mes paroles te vexent ou te juges ce n'est que produit par ton accusation incessante qui te le retourne ainsi " on utilise envers vous la mesure que vous utilisez pour les autres !"
je ne fais que te dire ce que je tente de vivre en lisant Sa Parole !
mais tu viens toujours te plaindre que cela te juge ou t'accuses !
ce n'est ni mon intention ni mon propos ! donc c'est toi qui a un problème avec la Parole du Christ



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 pardonner, est-ce oublier ? Empty
MessageSujet: Re: pardonner, est-ce oublier ?    pardonner, est-ce oublier ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
pardonner, est-ce oublier ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: