DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – 3 Appareils ...
Voir le deal
4.99 €
anipassion.com

 

 Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens

Aller en bas 
AuteurMessage
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty11/9/2019, 13:50

J'ai terminé cet ouvrage extrêmement riche.
Je vais y revenir plus tard, notamment sur la notion de cosmopolitisme - et son application politique - qui en découle.
Il nous faudra également parler du catholicisme et de sa place dans cette affaire de "religion double" - religio duplex - concept appliqué à la Republique maçonnique. 
Jan Assmann est une référence, grand égyptologue allemand.


 Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens




Après Moïse l’Égyptien (2001) et La Flûte Enchantée(2005)cet ouvrage, qui constitue la version remaniée d’un livre paru en allemand en 2010, s’inscrit dans le prolongement des travaux de l’auteur sur la réception de l’Égypte ancienne aux xviie-xviiie siècles, particulièrement dans le contexte culturel de la franc-maçonnerie viennoise. Ses théoriciens se sont en effet appuyés sur une tradition selon laquelle l’Égypte aurait fondé la « religion double », séparant les cultes accessibles à tous d’une vérité divine réservée à une élite. En enquêtant sur cette filiation idéologique, l’auteur élargit la perspective pour déterminer l’usage qui a pu être fait de cette dualité dans l’histoire des idées depuis l’Antiquité. La notion de religio duplex, empruntée à Th. L. Lau, sert à l’auteur de concept central pour étudier les différentes étapes d’élaboration d’une distinction fondamentale, ou plus exactement d’une série de distinctions : celles qui séparent, selon des lignes de partage variées, religion naturelle, fondée sur la raison, et religion révélée, fondée sur la foi ; religion élitaire et religion populaire ; religion ésotérique, réservée à des initiés, et religion exotérique, accessible au commun. L’ouvrage est divisé en deux grandes parties : la première retrace chronologiquement comment la notion de « religion double » a été appliquée au polythéisme (ou cosmothéisme) antique depuis l’Antiquité jusqu’aux Lumières ; la seconde est un recueil de « Matériaux sur la recherche maçonnique à propos des Mystères », dans lequel l’auteur analyse de nombreux écrits francs-maçons sur les religions antiques, en partie publiés par le Journal für Freymaurer dans les dernières décennies du xviiie siècle.
2
Le dualisme que les penseurs des xviie-xviiie siècles croient être constitutif de la religion égyptienne est en premier lieu mis en regard des sources égyptiennes elles-mêmes. L’auteur peut aborder cet aspect de première main en s’appuyant sur ses travaux antérieurs sur la théologie et l’idéologie pharaoniques. Pour lui, si la religion égyptienne ne peut être caractérisée comme une religion double (sauf à considérer la distinction établie entre le cultuel et l’extra-cultuel, le visible et l’invisible, comme cela est précisé dans la conclusion), l’évolution qu’elle connaît tardivement, à partir de la domination ptolémaïque, crée les conditions d’une telle interprétation de la part des penseurs grecs s’appuyant sur certains écrits des prêtres égyptiens eux-mêmes. L’un des artisans d’une telle « confabulation » gréco-égyptienne est Jamblique qui, dans ses Mystères Égyptiens, expose fidèlement le principe de la théurgie des ritualistes égyptiens, fondée sur le secret et les pouvoirs d’une écriture et d’une langue hiéroglyphiques issues des dieux. Le fonctionnement des liturgies égyptiennes s’appuyait en effet sur l’« interprétation sacramentelle » du sens littéral des éléments du rite en un sens mystique, le niveau sémantique du monde des dieux présupposant un savoir et une initiation. La spécialisation tardive des écritures hiéroglyphique et hiératique dans le domaine religieux (alors que le démotique servait principalement à l’administration) ainsi que l’exploitation des possibilités iconiques des hiéroglyphes dans leur évolution « ptolémaïque » ont poussé les Grecs à les associer trop exclusivement à une forme de communication ésotérique. Les néoplatoniciens se réfèrent ainsi aux mystères égyptiens comme à un processus d’initiation à une vérité voilée, accessible seulement par une « allégorèse » du monde et une connaissance du secret des hiéroglyphes. Pour eux, la nature figurative de ceux-ci permettait une « communication iconique compacte » avec le divin en déchiffrant les images (et non un message linguistique). Leur interprétation comme des images de la nature a été largement diffusée à travers les écrits d’Horapollon, auteur grec du ve siècle après J.-C. redécouvert par la grammatologie occidentale au xve siècle.
3
J. Assmann montre bien que la question du « double sens des signes » est au cœur de la notion de « religion double » telle qu’elle s’élabore dans la pensée occidentale à partir du xviie siècle. Mais il fait aussi remonter les prémices de cette réflexion aux écrits de Moïse Maïmonide, qui, dès le xiie siècle, présente une image de la religion juive « à double fond », la ruse divine masquant provisoirement à la masse la vérité d’un dieu incorporel seulement accessible à l’élite. Cette notion de « voile » jeté sur la révélation divine pour des raisons historiques et sociales (l’homme du commun a besoin de rites et d’images) a été développée à partir du xviie siècle par J. Spencer, qui voit dans la religion égyptienne le premier modèle de religion double. Cette perspective est prolongée à la même époque par R. Cudworth qui s’appuie sur sa lecture des textes néoplatoniciens, et notamment ceux de Jamblique, pour faire de l’Égypte le lieu de naissance d’un cosmothéisme, qui se serait ensuite répandu comme une « arcane theology » du christianisme. Parallèlement, certains penseurs, tels J. Toland, dénoncent la « théologie politique » (qui recouvre l’ensemble des institutions cultuelles) et ses prophètes comme des falsifications de la religion naturelle. Au xviiie siècle, W. Warburton réhabilite néanmoins la religion double comme système politique, en montrant qu’à côté de la fiction de la religion populaire, utile pour guider les masses, l’initiation, fondée sur le secret, doit guider vers la doctrine de l’unité les futurs dirigeants. Fr. Schelling a poursuivi cette réhabilitation en montrant la complémentarité de la vérité symbolique transmise par la mythologie et de l’idée abstraite rendue accessible par les mystères. La religion double est vue comme une phase transitoire entre l’unité originelle et la réunification future de la religion et de la philosophie.
4
Sur cet arrière-plan intellectuel, l’auteur voit dans le développement des sociétés secrètes au xviiie siècle le prolongement de la dichotomie ressentie entre la société et le pouvoir d’une part et la quête d’une vérité fondée sur la raison et la justice d’autre part. Pour les différentes loges de la franc-maçonnerie viennoise, l’initiation à la vérité ne peut se faire qu’à travers un savoir ésotérique, dont les « mystères d’Isis » sont le paradigme. L’Égypte est ainsi considérée comme la patrie de la franc-maçonnerie scientifique, et les études sur les mystères égyptiens publiées dans le Journal für Freymaurer montrent à quel point est poussé le souci d’identification, « à la recherche d’une origine à laquelle se rattacher, d’un paradis perdu à retrouver, d’un projet à poursuivre » (p. 214). C’est la Flûte enchantée de W.A. Mozart et E. Schikaneder qui reste l’expression la plus fameuse de cette conception égyptisante du « mystère franc-maçon ». Les travaux de C. de Pauw ont par ailleurs conduit les francs-maçons à voir l’Égypte comme une civilisation où les installations souterraines secrètes jouent un rôle majeur. Selon J. Assmann, ils auraient pris à tort les hypogées funéraires pour des lieux cultuels où se déroulaient les mystères ; mais, si ce que ces auteurs nomment « syringes » recouvre effectivement aussi des tombes, il existait bien néanmoins en Égypte des installations cultuelles souterraines (telles les catacombes osiriennes), et l’exemple d’Abydos montre que certaines tombes royales avaient été déjà, à l’époque pharaonique tardive, considérées comme des tombeaux d’Osiris. L’importance qu’avaient ces lieux de culte souterrains pour les Égyptiens a pu être transmise par la tradition grecque. Ainsi, dans un passage de l’Éloge de la calvitie de Synésios de Cyrène (cité p. 71), celui-ci décrit des prêtres égyptiens qui « descendent dans les grottes sacrées où ils pratiquent en secret leur affaire ». Cette remarque corrobore en définitive l’idée défendue ailleurs par J. Assmann selon laquelle les penseurs grecs ont servi de relais entre les réalités égyptiennes et leur interprétation par l’Aufklärung.
5
L’essai se conclut sur le cosmopolitisme défendu par les francs-maçons, pour qui une même vérité sous-tend toutes les religions, idée qu’ils trouvaient déjà incarnée dans l’Antiquité par la figure de l’Isis universelle. En dépassant le thème des mystères et en mobilisant les idées de G.E. Lessing, de M. Mendelssohn et de J.G. Herder, selon lesquels chaque religion doit reconnaître le droit d’accès des autres au divin, J. Assmann voit dans la religio duplex un concept d’actualité, impliquant tolérance et reconnaissance réciproque des croyances.
6
Au-delà donc du propos initial centré sur la franc-maçonnerie, ce n’est pas le moindre mérite de cet ouvrage d’une très grande densité, à la fois érudit et limpide, que d’être parvenu à tracer depuis l’Antiquité une des voies du débat intellectuel autour d’une tension constitutive des religions, celle entre institutions visibles, contingentes, et prétentions à une vérité invisible, universelle. Un autre est d’avoir souligné à quel point la religion de l’Égypte ancienne a occupé une place majeure dans le discours des penseurs modernes sur cette question.
https://journals.openedition.org/rhr/8618

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty12/9/2019, 16:04

C'est long mais très bien résumé, merci Bernard. 

Religio duplex: Les francs-maçons fascinés par l'Egypte et l'avènement d'homo duplex

par Bernard Dugué

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens JA-210c2

La pyramide du Louvre est un symbole assez compliqué du président Mitterrand. Oui mais pourquoi la pyramide? Eh bien parce que la marque de fabrique de maçonnerie européenne remonte à l'ancienne Egypte et si cette fascination est inscrite dans les gènes maçonniques, ce qui a été signalé aux 17 ème et 18 ème siècles. Pour s'en convaincre, sur suivra avec grand intérêt, savant et érudit d'égyptologue allemand Jan Assmann, dont le livre Religion vient d'être traduit aux éditions Aubier(janvier 2013). Cet essai, qui a été facturé très rapidement avec un temps de notes et de références, a été facilement lu, agréable et facile à lire. religions. Néanmoins, une grande vision est nécessaire pour résoudre les problèmes épistémologiques et sociaux. Les Lumières maçonniques s'inscrivent dans une période de tensions spirituelles et politiques sans précédent où elles sont partie prenante.

L'étude étudiée par Assmann n'est pas théologique et se veut historique et sociologique. C'est la question du développement et des transmissions d'idées au sein des loges maçonniques et notamment d'une idée-force ayant puissamment marqué les confréries. C'est à cette époque que se confondent les paroles d'une double religion présente en Egypte depuis la haute antiquité et que la maçonnerie aurait peu pu être retrouvé dans les sources diverses bibliographiques. Assmann reste discret sur l'existence de la religion en duplex, tentant de comprendre comment et pourquoi les francs-maçons ont cru à ceux-ci dont le développement se dessine sur quatre états. La double symbolique, puis la double religion, ensuite la dualité entre la théologie politique et mystères et enfin l'homme dédoublé et cosmopolite dans le monde de la mondialisation.

 

1. Double sens des signes. Les franc-maçonneries européennes se sont constituées comme des sociétés dites sur le secret, l'initiation, la hiérarchie, la transformation spirituelle. Ces quatre ingrédients ont été recherchés et retrouvés par les frères à travers les signes et les symboles égyptiens. Les textes sacrés de cette époque ont été compris entre ces deux sens, littéral et mystique. The second sens Celui qui en a utilisé lors d'un rituel bien transfiguré. Assmann is see one method for forger une interprétation sacramentelle qui présuppose la distinction entre un monde matériel et temporel où se déroulent les rites et un monde des dieux; cette dualité remontant à la haute Egypte, deux à trois millénaires avant notre ère. Interprétation sacramentelle voit dans le culte un sens caché inaccessible aux individus non initiés. Une couche d'influences secrètes se superposant au monde visible. The Culte, in the Measurement in The Body, The Passing to The World, to Transformez-vous en acte du monde en événement du monde des dieux (p. 31). Lequel est partagé par les initiés si nous retrouvons un ingrédient essentiel étudié par Simmel qui voyait dans le secret le plus efficace pour cristalliser un groupe pénétré par un puissant lien relationnel (p. 33) francs-maçons bien évidemment, et autres groupes et sociétés facilement identifiables. Néanmoins, le secret dont il est question relève du sacré et doit être préservé de la dégradation, protégé du monde extérieur ou prompt à profaner les choses divines.

Les francs-maçons du 18 ème siècle n'ont pas accès à la signification des hiéroglyphes s'ils étaient projetés sur leurs idées sur l'Egypte, sans utilisateur de sources dérivées mais plus précises et fiables. Notamment les textes du philosophe néoplatonicien Jamblique dont les écrits sur Platon, Pythagore et les mystères ont influencé les sociétés secrètes européennes. L'émanatisme complotant parfaitement parfaitement avec une déperdition de qualité facile à déplacer depuis le monde sensible. Pour Jamblique, the power of the thurgic se transmet non pas par contrariété et par différence, mais par un accord entre l'initié et le monde invisible du divin. En résumé, le 18 èmesiècle un supposé avant Rome et la Grèce, ce fut l'Egypte qui instaura l'alliance entre l'écrit et le secret. D'où découle la double culture et la distinction classique entre ésotérique et exotérique. Avec une autre théorie fondamentale, celle d'une science ésotérique véhiculée par les signes et symboles. Une science directe, qui ne passe pas par la raison discursive (on retrouve ce thème chez Proclus).

 

2. L'idée de la double religion. Il semble logique que la distinction entre deux compréhensions des signes accompagnés d'un double usage puisse conduire à l'idée d'une double religion. C'est ce que nous avons décidé d'assister à une discussion sur le philosophe médiéval Maimonide chez qui on peut voir la conception d'une religion à double face déduite de l'évolution des lois rituelles. Il n'est pas question de degrés comme dans les trois niveaux de sens mais de distinction entre deux modes de communication, l'unique et l'autre exotérique. Avec deux dernières finales, avec la politique et avec l'autre vers l'intérieur et l'élévation de l'âme vers la vraie religion en se dépouillant des formes idolâtres. On comprend alors la possibilité d'une connivence entre la religion juive interprétée par Maimonide et les mystères égyptiens. L'ensemble va permettre aux philosophes anglais du 17Thème siècle de la théorie de la religion en duplex où la réforme a semé ses germes modernes. Cette voie sera parcourue par John Spencer puis généralisée par le philosophe platonicien de Cambridge, Cudworth, contemporain de Locke, Newton et Leibniz.














Le plaidoyer de Cudworth est sans ambiguïté. D'un côté des victoires de l'esprit, Socrate, Pythagore et Aristote et de l'autre côté dans le sensible matériel, Épicure, Straton, Anaximandre (p. 63). Toutes les religions authentiques et les philosophies supérieures sont adossées à une position théiste qui, dans le contexte du 17 èmesiècle, se déplace vers le déisme. Ainsi, Cudworth tente de défendre les mystères égyptiens en imaginant la religion des prêts initiés comme étant pertinents du théisme et ce, afin de défendre la théologie de l'Egypte contre ceux qui sont égyptiens qu'ils n'ont pas fini astres et le cosmos. Le schéma final de Cudworth s'orientant vers un classique pour son époque et celle qui convient; il y a le Dieu des pères et celui du philosophe, le premier soit le personnel, a révélé, alors le deuxième est un Dieu ontologique partiellement accessible à la connaissance d'une initiation scientifique, qui sera proposée dans les loges maçonniques. Néanmoins, la vérité est difficile d'accès.

 

3. Théologie politique et religion duplex , voire triplex et le secret et les lumières . La troisième étape du parcours proposé par Assmann nous conduisit vers les arcanes du pouvoir et de la réflexion sur la politique dont il est dit, dit-il, dit-il, dit-il, est-il, fait? Nous voilà au 18 èmesiècle. Les loges maçonniques sont unifiées en 1717 et les questions sur l'homme, la société et l'Etat ont intéressé les philosophes des Lumières, les princes, les ecclésiastes ainsi que les frères rassemblés dans les loges, soucieux de préserver le lien avec le grand architecte and for certain, in a state of a verity and a dict to men to the society. On dessine les grandes tensions de cette époque. Avec cette question majeure, vous êtes entrelacé entre religion, moral et État. La religion dédoublée se déplace alors dans un autre champion, celui de la politique. Un ecclésiaste anglican du 18 ème siècle se signale par une postérité accordée à son œuvre que les maçons germaniques vont particulièrement apprécier. Warburton infléchit la thèse dereligion duplex vers une dualité sociologique entre le peuple et les sages. Aux premiers est dispensé d'une religion accessible, fait de symboles compréhensibles et d'allégories, avec des chiffres proposés à l'adoration, bref, d'une sorte de mythologie populaire pour ne pas dire populiste. Aux sages est réservée à la religion supérieure, secrète, avec une vérité accessible par une initiation. Pour que le peuple, la divinité se soit fait d'une manière dérivée, allégorique, accessible à tous et universellement communicable. Pour les initiés, la divinité est une compréhension directe, intellectuelle, ontologique, philosophique.

Ainsi, le devenir des Mystères devient un sentiment éminemment politique en ce siècle des Lumières où se dessine peu à peu un Etat dont les ressorts sont la religion populaire alors que la vraie religion, ceux des Mystères et de l'Etre suprême, doit être pratiqué dans les lieux protégés qui sont logés et se sont frappés du secret pour ne pas s'altérer dans la société profane. Les loges sont garantes du moral et de la vérité. Alors que la vérité des prêtres est dénoncée par la critique de la religion devient une trompette des princes (p. 95). Le modèle de Warburton penche même vers une tripartition avec la politique et sa religion d'Etat populaire, le moral et les petits mystères puis la Nature avec les grands mystères et par conséquent,Thèmesiècle en une religion révélée aménagée dans les langues de la politique et de la religion naturelle, celle qui était pratiquée dans les journaux et qui se réclamait de la vérité philosophique, puis de la légitimité universelle.

 

Dans un quatrième chapitre dont la lecture est assurée par les documents fournis en annexe, ils se sont progressivement détériorés, vos relations se sont détériorées. Etat et autorités de l'Église catholique qui ne voyaient pas d'un bon œil ces initiés partis en quête d'un dieu qui était bien rivalisé. D'ailleurs, même les victimes étaient devenues suspectes auprès des autorités pontificales de Rome sous le règne d'un Clément XIV complice des princes; alors, que dire de mes maquillées, comme crypto-jésuites, juste après que l'on considère les exercices spirituels, comme il est commun entre ces deux catégories d'initiés. Le mérite de l'étude effectuée par Assmann est de faire apparaître,Cet siècle a été transformé en religion authentique avec les membres pratiquant des cultes et des rites dont la finalité était de conduire l'homme vers le haut, vers le divin. C'est d'ailleurs le thème de la fameuse opéra de la Flûte enchantée de Mozart, le seul genre en son genre, pouvant faire l'objet d'une double interprétation ( opéra duplex ) et qui se sont déroulés dans un contenu ésotérique évident. Nulle surprise, Mozart et ses acolytes étaient maçons.

 

Voir le paradoxe de l'alliance entre le secret et les lumières, avec les initiés maçonniques cultivant le secret et avec la lumière de la société, comme s'il s'agissait d'un dégradé dégradé de l'ombre à la lumière divin censée se séparer au sein des frères initiés dans les loges qui se pensaient comme une élite digne, éclairée et morale, émigrée dans le sous-sol de la société secrète. And the Is of Justifications, qui existait déjà dans les fables, les mythes et les légendes. Les maçons se pensaient comme les héritiers des anciens et les légitimes. Les héritiers ont hérité de poursuivre l'homme d'éloge humain en espérant un nouveau monde plus éclairé et moins entaché par les déliquescences emprise sur la société. Les maçons ont deux rivaux, l'Eglise et l'Etat. Mais ils sont aussi tirés d'une balle dans le pied avec leurs égarements. Le secret a tout prix avec la Lumière. Les références maçonniques à Plutarque en témoignage (p. 235). Le 18 Les références maçonniques à Plutarque en témoignage (p. 235). Le 18 Les références maçonniques à Plutarque en témoignage (p. 235). Le 18Le siècle dernier mettait en étroite relation les Mystères et le magistère, l'initiation et le pouvoir. Aufklarüng , initiation et explosion. Un univers universel entre Plutarque et Platon, très bien saisi en d'autres pages par Leo Strauss (je suis étonné qu'Assmann ne l'a pas cité dans son étude)

 

4. Acte final, globalisation et sécularisation . Pas plus qu'une autre, l'aventure maçonnique ne pourrait échapper aux tendances de l'Histoire. Assmann propose un volet final sur le dispositif théologique hérité des mystères antiques dans le contexte de la fin du 18 èmesiècle, marqué par une accélération des échanges commerciaux et du sentiment de vivre dans un même monde. Ces évolutions ont été exécutées sous le nom de projets cosmopolites et de fraternité universelle. C'est dans ce contexte que Lessing utilise la parabole des trois Anneaux pour signifier que toutes les religions ont été légitimées et égales. Tout en se servant des Anneaux pour tracer une sorte d'odyssée où se succèdent les lumières antiques, égyptiennes ou autres, puis celles du monde islamo-juif médiéval et celles de l'Europe au 18 èmesiècle (p. 143). À voir de plus près, dans la tentative de Lessing, le souci d'attirer cette controverse très datée où quelques apologistes et autres exégètes opposés à la religion révélée des pères et celle des philosophes avec un Dieu offert à la connaissance et l'abstraction raisonnée.

Un glissement de plus en plus dessiné avec Mendelssohn si vous voulez en savoir plus ou comment vous voulez que votre projet se déroule sans encombre . La sécularisation est en marche. À la distinction entre les religions publiques et secrètes. La religion publique devient une religion particulière, qualifiée de positive et inscrite dans la tradition des révélations, alors que la religion mystique devient une religion naturelle et universelle, car elle est sur la connaissance et la raison. Fait nouveau, ces deux volets du religieux ne doivent plus s'opposer mais se compléter selon Mendelssohn.

L'acte final de cette réflexion conduit aux notions sociologiques à partir de Lessing, penseur à être très clairvoyant selon Assmann qui voit les Lumières anticiper les enjeux des deux siècles suivants. Lessing avait vu comme un problème majeur de la division des hommes, désigné comme pseudo-spéciation, avec (i) les citoyens d'états distincts, (ii) les croyants des différentes expériences et (iii) les divisions sociales de l'ordre professionnel. En 1780, les guerres de religion étaient derrière les nationalismes, les résultats «fâcheux» de la pseudo-spéciation politique, s'étaient violemment disputés alors que la lutte des classes se produisait «naturellement» des divisions professionnelles. Si Lessing voyait dans la franc-maçonnerie une solution à des divisions, as miraculeusement rôle des sociétés secrètes pour résoudre ces questions cruciales. En guise de mot d'ordre concluant, Herder affirme que les Lumières, c'est la fin du secret. Assmann a exposé exposé que cettereligion duplex né en Angleterre vers 1670 avec Spencer et Cudworth à évoluer pour finir avec se séculariser et s'humaniser en devenant une anthropologie double où la figure de l' homo duplexapparaît. Notamment chez Schiller qui appelle de son vœu cet homme à mettre en accord avec la pulsion sensible et la pulsion de forme, autrement dit le corps et l'esprit. This design of human remonte to very long, précisément à Paul et Augustin avec leur concept d'homme intérieur tourné vers Dieu et l'homme avec l'extérieur en relation avec la vie sociale et naturelle. La différence entre l'homme intérieur et les lumières est un homme civil, porteur des valeurs universelles, relié à Dieu mais à l'Humanité. On s'est dit qu'il y avait quelque chose de positif dans la religion positiviste d'Auguste Comte qui lui, est en train de se déphaser avec les Lumières.

 

Sans doute, les francs-maçons des Lumières ne croyaient pas plus à leur progrès que leur contemporain Rousseau. Défiance face à la nature humaine socialisée et à l'ordre politique. Si je pouvais interroger Assmann, je lui demanderais si les mystères d'Egypte n'ont pas joué un rôle équivalent à celui de la culture grecque pour les penseurs et les artistes de la Renaissance italienne. La religion, qu'elle soit maçonnique, juive, chrétienne ou autre, ne peut pas faire l'économie d'un ancrage dans les origines. Comme si cette relation avait été interprétée par le passé, elle aurait permis de désordre et d'entretenir la galopante associée à l'action et à l'histoire. Les maçons du 17 èmesiècle comme les penseurs de la Renaissance ont été inventés du nouveau, mais ils ont vraiment cru qu'ils étaient restaurés un jour érigé en légende, voire en mon âge. Mais par delà ces considérations historiques, une question reste en suspens, c'est celle de la religion en duplex , puis de l' homo duplex, de son actualité et j'aime plus que l'auteur ait suggéré un soubassement ontologique universel. Et pour cette nouvelle étude, je suis volontiers une perspective chronologique en parallèle avec la kabbale juive dont les métamorphoses se sont déroulées sur une longue période de plus d'un millénaire et demi, avec les strates cosmologiques, philosophiques, sotériologiques, eschatologiques . Les maçons ont sans doute été surpris par leur audace, ils étaient aspirés dans un enluminisme philosophique, ils étaient totalement maîtrisés, dans une nouvelle radicalité, un nouvel ancrage historique (l'Egypte) et vu l'accélération des transformations spirituelles entre 1680 et 1800, les maçons ont condensé en peu de temps ce que d'autres traditions ont mis des millénaires à accomplir. Le mystère n'est pas où l'on pense qu'il se trouve. 



Prospective et devenir du dédoublement ontologique. A suivre

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty14/9/2019, 18:06

Résumons en deux mots les travaux du grand égyptologue Jan Assmann.
Je précise qu'il n'est pas critique, il se contente d'explorer un processus, celui des Lumières et de la maçonnerie spéculative. 
Les Lumières, la République, les maçons, ont réinventé la société de l'Égypte ancienne tardive; ces savants anticléricaux ont réintroduit la religio duplex, une exotérique pour la masse profane et une ésotérique pour l'élite maçonnique, républicaine en somme.
La République s'est constituée ainsi même si dans tout premier temps, durant la Terreur, de nombreux maçons ont été assassinés.
D'un point de vue catholique, cette subdivision, est absurde.
Pourquoi ? 
Car le christianisme est la dimension "ésotérique" du judaïsme, le christianisme est "la révélation de la révélation" comme le disait si bien le maçon & contre-revolutionnaire Joseph de Maistre.
Ce double fond ésotérique/exotérique n'a plus lieu d'être dans la religion catholique, nos dogmes sont la "révélation de la révélation" rendue publique, universelle. 
Il y aurait beaucoup à dire sur cet ouvrage, qui je le répète n'est pas à charge, il se contente d'entrer dans les arcanes des Lumières, de la maçonnerie naissante, de comment s'est constituée la République. 
Pour ce qui est du cosmopolitisme je vais y revenir plus tard.
Salutations.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
gezo93



Masculin Messages : 1080
Inscription : 19/08/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 20:40

Beau monologue, qui n'intéresse pas grand monde.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 21:39

Peu importe ... on est pas ici pour faire le buzz camarade.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 21:44

La phase sur le cosmopolitisme est peut-être la moins intéressante et en même temps c'est cette phase qui a eu le plus d'impact sur la société.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
gezo93



Masculin Messages : 1080
Inscription : 19/08/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 21:51

jesus n a pas construit de pyramide
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 21:59

L'ouvrage de Jan Assmann ne parle pas des pyramides mais de comment les Lumières ont redécouvert la religion de l'Égypte Antique, et comment cette spiritualité à double fond (profane/ésotérique) a été réintroduite dans la sphère républicaine à travers la maçonnerie spéculative.
Le profane pour la masse, l'ésotérique pour l'élite.
Jann Assmann est peut-être le plus grand égyptologue de notre époque.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
gezo93



Masculin Messages : 1080
Inscription : 19/08/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 22:02

Jesus n a jamais parlé ni rien fait au sujet des pyramides.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 22:06

Si tu souhaites parler des pyramides, je veux bien même si c'est pas vraiment le sujet.
C'est quoi une pyramide ? Ça représente quoi exactement selon toi ? Les égyptiens, que voulaient-ils représenter à travers cette forme géométrique ?

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
gezo93



Masculin Messages : 1080
Inscription : 19/08/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 22:24

Jesus n a jamais parlé de la religion des egyptiens,
joseph a refusé de se prosterner aux dieux egyptiens,
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 22:36

C'est quoi exactement la religion des égyptiens ?
La circoncision, l'arche d'alliance, l'interdiction alimentaire, le baptême,  la notion de résurrection ça vient d'où à ton avis ?
Faudrait pas confondre enotheisme ou polythéisme tardif avec le véritable monothéisme de l'Égypte Antique dont Moïse était instruit au plus haut niveau.

Le Décalogue et le psaume 104 , ça vient d'où ?
L'hébreu est issu de l'écriture hiéroglyphique ....

En ce qui concerne les choses mystérieuses, les symboles des Egyptiens sont semblables à ceux des Hébreux (Clément d'Alexandrie, Stromates, V.)


Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Ac5265_852c2828d44647c8b4236720a05b4551

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
philippe bis

philippe bis

Masculin Messages : 10287
Inscription : 29/04/2017

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 23:07

La lumière est un thème centrale semble t-il chez les FM.Attention avec le "porteur de lumières".Mais Pignon aime jouer avec le feu Pouffer de rire  
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 23:12

philippe bis a écrit:
La lumière est un thème centrale semble t-il chez les FM.Attention avec le "porteur de lumières".Mais Pignon aime jouer avec le feu Pouffer de rire  
Spoiler:
 

J'espère au moins que tu as remarqué une chose ... Lucifer n'est pas la Lumière il est seulement le porteur.
Déchu ...
Est-ce que tu comprends la nuance, de taille ?


_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty18/9/2019, 23:29

Confondre un simple porteur avec la Lumière divine, fallait le faire !
Essaye de relire le Prologue de Jean et reviens discuter .

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
humanlife



Masculin Messages : 18413
Inscription : 07/11/2013

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty19/9/2019, 02:23

Parallèlement, le 19è siècle a été l'avènement du mouvement spirite en occident qui a eu une grande influence, et qui pourrait avoir la même origine, celle du rejet virulent de l'ère chrétienne, et de sa volonté de faire table rase du passé, et qui est imperceptiblement la culture anti-religieuse dans laquelle nous baignons encore aujourd'hui.

Ce qui nous ramène à la signification biblique d'un "exil spirituel" par rapport à la persécution de la religion chrétienne, représenté par la fuite en Egypte après la naissance de Jésus.

Tous ces bouquins amputés de la vérité historique ne seraient en fin de compte que l'illustration de cette partie occultée de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty19/9/2019, 02:49

Oui, je vais te donner mon avis.
Les Lumière ont réintroduit l'ésotérisme égyptien au sein de la république, c'est une évidence quand on étudie la maçonnerie, la pensée, l'architecture de cette époque.
Ce fut une contre-spiritualité (pensaient-ils ...) face à l'Église toute puissante,  une religion de substitution.
Derrière l'universalisme républicain se cache cette affaire.
Jan Assmann le démontre à travers une documentation énorme.
Or, je dis et je démontre, que, cet ésotérisme de l'Égypte antique, cette religion, n'est rien d'autre qu'une préfiguration du christianisme.
Le catholicisme en est son accomplissement.
Par conséquent cette "religio duplex" n'a plus de sens.

Comme le disait Joseph de Maistre: la révélation de la révélation fut rendue publique.
À travers le christianisme.

Cela avait été annoncé par Moïse, le judaïsme étant la "courroie de distribution" entre la révélation primitive et le christianisme.
Car la Tradition Primitive, l'Égypte Antique avait sombré dans le polythéisme (cela ne concerne pas les prêtres, Moïse était prêtre du culte d'Osiris cf. Manethon).

Lisez l'ouvrage, vous verrez que la plupart des maçons du 18ème pensaient sincèrement que Moïse avait rendu public (au peuple) la notion d'Être Suprême qui était connue en égypte depuis toujours.
D'où la notion de peuple élu.


Tout le judaïsme est empreint de la théologie de l'Égypte ancienne, je parle de sa mystique, de sa Tradition, la qabbalah, cela vient d'Égypte.
L'Égypte ancienne était monothéiste, au fond.
D'où le titre de l'ouvrage : RELIGIO DUPLEX.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
humanlife



Masculin Messages : 18413
Inscription : 07/11/2013

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty19/9/2019, 02:57

Nous ne sommes bien évidemment pas d'accord sur ces questions, et c'est bien la différence qui peut exister entre l'histoire officielle "profane", et la révélation biblique "sacrée", qui serait la vérité historique, représentée par la crucifixion du christ.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 12684
Inscription : 18/01/2016

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty19/9/2019, 03:00

Le Christ est venu accomplir et non pas abolir.
La religion de Moïse elle vient d'où ? Depuis le commencement.

Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Scree173

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr

Le Chevalier Drach: « Il ne faut pas s'étonner si l'étude de cette science a amené un grand nombre de juifs à embrasser le christianisme. En effet, à moins de faire violence au texte des précieux morceaux qui nous restent de la Kabbale ancienne, il faut convenir que le dogme chrétien y est professé aussi nettement que dans les livres des Pères de l'Église. Les rabbins s'en sont si bien aperçus qu'ils ont pris des mesures pour éloigner les juifs de la lecture de la Kabbale parce qu'elle pourrait, disaient-ils, ébranler la foi de ceux qui n'y sont pas assez solidement affermis. »
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/David-Paul_Drach
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
Contenu sponsorisé




Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty
MessageSujet: Re: Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens   Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jan Assmann, Religio Duplex. Comment les Lumières ont réinventé la religion des Égyptiens
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Secrets De La Guerre Hitlérienne - Vol. 1 & 2 [DVDRIP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: