DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 JP II + Benoit XVI : que de grâces !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mar 09 Aoû 2005, 13:15

Chers amis

Je ne résiste pas à partager ce petit bilan sur notre Sainte Eglise Catholique Apostolique et Romaine. Nous avons sur le siège de Saint Pierre un execellent gardien (et même, et surtout, contre les forces démoniaques).
Code:

[center]2005 : Que de grâces ! [/center]
9 août 2005
D. Florent

Profitant de la petite pause estivale, il est grand temps de "faire le point" sur la première partie de l’année. Que de grâces !
Evidemment, on pense tout d’abord aux images terribles de la souffrance de Jean-Paul II. Jean-Paul II vivant son ministère jusqu’à la dernière seconde, dans un AMEN inoubliable, a été l’occasion de multiples grâces pour toute une planète.

Santo Subito !

Et puis ses funérailles, dont on nous a reproché qu’elles aient un tel retentissement médiatique. Quelle grâce ! Merci.

Et ce conclave. Avec ce magistral "discours d’entrée" de Joseph Cardinal Ratzinger, rappelant leur mission à ses frères tout de pourpre vêtus, pour finalement en sortir s’appelant Benoît XVI. Quelle immense grâce !

Je me souviens d’avoir lu il y a des années les écrits de ce cardinal en ayant au fond du coeur un petit pincement parce qu’il "ne pourrait jamais être pape, malheureusement... trop âgé... trop visiblement proche du pape actuel...". Que je suis heureux que le Saint Esprit m’ait donné tort ! Que de larmes de joie versées en écho à cet "Habemus Papam !"... Et que de joie devant la liste des déconfits. L’Eglise est debout, belle.

Que de grâces déjà dans les manifestations "invisibles à l’oeil nu" qui font écho à l’élection de ce pape. On préfère ne pas en parler... ne rien écrire... se le dire... s’informer discrètement...et prier... prier sans relâche... parce qu’on a déjà été entendu...

Le Prince de ce Monde l’a bien compris, qui a parallèlement redoublé d’efforts dans l’horreur un peu partout, en Espagne, entre autres, qu’il soumet à sa dictature grâce à un gouvernement qui lui est tout dévoué.

Mais même la politique fut un terrain propice à quelques grâces... la moindre d’entre elle n’étant pas ce fameux résultat français au référendum maçonnique prétendument européen. Jacques Super-menteur Chirac avait choisi de porter le flambeau du laïcisme, contre le pape, contre la citation des racines chrétiennes de l’Europe, etc. Aujourd’hui, en fait de flambeau, il a perdu jusqu’à la flamme olympique.

Et en fait de flamme, nous préférons décidément celle qui se posa sur la tête des apôtres, un certain jour de Pentecôte... jour qui fonda Notre Mère l’Eglise, et qui sera de nouveau férié l’année prochaine !

Deo Gratias ! En Union de Prière(s).

(et l'année est loin d'être terminée !!!!)
amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mar 09 Aoû 2005, 15:17

A mon tour ;)

Citation :
Face au terrorisme à "motivation islamique"
Joseph card. Ratzinger

[Extrait de la conférence donnée par le cardinal J. Ratzinger à l'abbatiale St-Étienne de Caen, le 5 juin 2004] - La terreur […] est devenue une espèce de nouvelle guerre mondiale – une guerre sans front fixe, qui peut frapper partout et ne connaît plus la distinction entre combattants et population civile, entre coupables et innocents. Étant donné que la terreur ou encore le crime organisé tout à fait ordinaire, qui renforce et étend toujours plus son réseau, pourrait également trouver accès aux armes nucléaires et aux armes biologiques, le péril qui nous menace s'est fait terriblement grand : tant que ce potentiel de destruction se trouvait seulement entre les mains des grandes puissances, on pouvait toujours espérer que la raison et la conscience des menaces pesant sur le peuple et l'État excluraient chez les intéressés l'utilisation de ce type d'armes. Effectivement, malgré toutes les tensions entre l'Est et l'Ouest, la guerre à grande échelle, Dieu soit loué, nous a été épargnée. Mais les forces terroristes et les organisations criminelles ne font plus les comptes avec une telle raison, puisque un des éléments de base de la terreur repose sur le fait d'être prêt à l'autodestruction – une autodestruction qui est transfigurée en martyre et convertie en promesse.

Que pouvons-nous, que devons-nous faire dans cette situation ?

Tout d'abord il convient de considérer quelques vérités fondamentales.

On ne peut pas venir à bout de la terreur, c'est-à-dire de la force opposée au droit et coupée de la morale, par le seul moyen de la force. Il est sûr que la défense du droit contre la force destructrice du droit peut et doit, en certaines circonstances, se servir d'une force exactement soupesée, pour le protéger. Un pacifisme absolu qui dénie au droit tout moyen coercitif, serait la capitulation devant l'iniquité, sanctionnerait sa prise de pouvoir et livrerait le monde au diktat de la violence, ainsi que nous l'avons déjà brièvement mentionné au début. Mais pour que la force du droit ne devienne pas elle-même iniquité, il faut qu'elle se soumette à des critères stricts qui doivent être reconnus comme tels par tous.

Elle doit interroger les causes de la terreur qui prend très souvent sa source dans une situation d'injustice à laquelle ne s'opposent pas des mesures efficaces. Surtout il est important d'accorder toujours à nouveau une caution de pardon, afin de briser le cercle de la violence. Là où l'“œil pour œil” est pratiqué sans merci, on ne peut trouver d'issue à la violence. Des gestes d'humanité qui, rompant avec la violence, cherchent l'homme en l'autre et en appellent à sa propre humanité, sont nécessaires, là même où ils paraissent à première vue du temps perdu.

Dans tous ces cas, il est important que ce ne soit pas seulement une puissance déterminée qui maintienne le droit. Trop facilement s'immiscent ensuite, dans l'intervention, des intérêts particuliers, qui altèrent la claire vision de la justice. Il est urgent d'avoir un véritable ius gentium sans une prépondérance hégémonique et des interventions correspondantes : seulement ainsi peut apparaître clairement qu'il s'agit là de la protection du droit commun de tous, même ceux qui se trouvent, comme on dit, de l'autre côté de la barrière. C'est cela qui a pu convaincre, dans la Seconde Guerre mondiale, et qui a apporté la paix véritable entre les forces antagonistes. Ce dont il s'agissait, ce n'était point de renforcer un droit particulier, mais d'établir la liberté commune et la prédominance du droit véritable, même si, bien sûr, cela n'a pas pu empêcher la naissance de nouvelles structures hégémoniques.

L'Occident et l'Islam

Mais dans la collusion actuelle entre les grandes démocraties et la terreur à motivation islamique entrent en jeu des questions dont les racines sont plus profondes encore. Il semble qu'on assiste ici à la collusion entre deux grands systèmes culturels possédant, du reste, des formes très différentes de puissance et d'orientation morale – l'“Occident” et l'Islam.

Cependant, qu'est l'Occident ? Et qui est l'Islam ? L'un et l'autre sont des mondes polymorphes incluant de grandes différences internes – des mondes qui sont aussi, à bien des égards, en interaction mutuelle. Dans cette mesure, il est faux d'opposer ainsi globalement l'Occident et l'Islam. Certains tendent cependant à creuser plus profondément l'opposition : la raison éclairée ferait face ici à une forme de religion fondamentaliste-fanatique. Il s'agirait alors d'abattre avant tout le fondamentalisme sous toutes ses formes et de promouvoir la victoire de la raison pour laisser le champ libre aux formes éclairées de la religion, mais en les qualifiant bien d'éclairées, parce que soumises en tout aux critères de cette raison.

Unir raison et religion

Il est vrai que, dans cette situation, le rapport entre la raison et la religion est d'une importance décisive et que la recherche du juste rapport entre elles est au cœur de nos efforts en matière de paix. Modifiant une affirmation de Hans Küng, je voudrais dire qu'il ne peut y avoir non plus de paix dans le monde sans la véritable paix entre la raison et la foi, parce que sans la paix entre la raison et la religion, les sources de la morale et du droit tarissent.

Pour expliquer le sens de ce que j'affirme, je voudrais formuler la même pensée de façon négative : il existe des pathologies de la religion – nous le voyons, et il existe des pathologies de la raison – et cela aussi nous le voyons ; et les deux pathologies constituent des dangers mortels pour la paix, et je dirais même, à l'époque de nos structures globales de puissance, pour l'humanité dans son ensemble. […]

Pratiquement cela signifie que nous, chrétiens, nous devons nous efforcer, avec tous nos concitoyens, à donner au droit et à la justice un fondement moral s'inspirant des idées chrétiennes fondamentales, quelle que soit d'ailleurs la façon dont chacun en interprète les origines et le met en harmonie avec le tout de sa vie. Mais pour que de telles convictions rationnelles communes soient possibles, pour que la " droite raison " ne perde pas la faculté de voir, il importe que nous vivions avec énergie et pureté notre propre héritage, afin qu'il soit rendu visible et efficace, avec toute sa force intérieure de persuasion, dans l'ensemble de la société.

Je voudrais conclure par un mot du philosophe de Kiel, Kurt Hübner, qui laisse apparaître clairement ce souhait : "Nous pourrons éviter le conflit avec les cultures qui nous sont aujourd'hui hostiles, à condition seulement de démentir le reproche véhément de l'oubli de Dieu, en redevenant pleinement conscients du profond enracinement de notre culture dans le christianisme. Certes cela ne suffira pas à écarter le ressentiment que la supériorité de l'Occident provoque en beaucoup de domaines façonnant largement la vie aujourd'hui, mais cela pourra contribuer de façon importante à éteindre le feu religieux qui, à y regarder de près, alimente naturellement sa flamme… " C'est un fait : si nous ne faisons pas mémoire du Dieu de la Bible, du Dieu qui s'est fait proche en Jésus Christ, nous ne trouverons pas le chemin de la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mar 09 Aoû 2005, 15:36

Cher Laurent

Citation :
Conclusion de votre citation: " C'est un fait : si nous ne faisons pas mémoire du Dieu de la Bible, du Dieu qui s'est fait proche en Jésus Christ, nous ne trouverons pas le chemin de la paix.

Citation :
Extrait de mon article : "Le Prince de ce Monde l’a bien compris, qui a parallèlement redoublé d’efforts dans l’horreur un peu partout, en Espagne, entre autres, qu’il soumet à sa dictature grâce à un gouvernement qui lui est tout dévoué".

Leur complémentarité est frappante, ne le trouvez-vous pas? Et nous avons le même orateur, Ratzinger/Benoit XVI.

Qu'en pensez-vous?
Amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mar 09 Aoû 2005, 15:55

C'est pour cela que j'ai mis l'article en ligne, moi aussi ca m'a frappé.
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mar 09 Aoû 2005, 22:33

Oui, l'Islam radical hait d'autant plus l'Occident matérialiste et corrompu que celui-ci est devenu athée.
Mais nous n'avons pas fini d'aller de surprises en surprises avec ce Pape.
Justement, à propos des exorcismes, le P. Amorth a écrit que c'est indirectement grâce au Cardinal Ratzinger que le rite d'exorcisme dit "ancien" n'a pas été supprimé au profit du nouveau rite (qui n'a que peu d'efficacité selon le P. Amorth) et peut toujours être utilisé par les prêtres qui le souhaitent.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mar 09 Aoû 2005, 22:54

Il est vrai qu'il est surprenant, de la part de l'Eglise, et je m'en suis souvent fait la réflexion, qu'il n'y a quasiment plus aucune référence (ou même allusion) au démon, à se demander si elle y croit encore...
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mer 10 Aoû 2005, 08:06

Laurent a écrit:
Il est vrai qu'il est surprenant, de la part de l'Eglise, et je m'en suis souvent fait la réflexion, qu'il n'y a quasiment plus aucune référence (ou même allusion) au démon, à se demander si elle y croit encore...

Comme pour beaucoup d'autres choses (Présence réelle, virginité de Marie, infaillibilité du Pape, Enfer & Purgatoire, etc...), une partie de l'Eglise n'y croit plus, celle qui est entrain d'apostasier.
Qu'en dites-vous?
Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mer 10 Aoû 2005, 09:32

Cher Jacques

Citation :
une partie de l'Eglise n'y croit plus, celle qui est entrain d'apostasier.
Qu'en dites-vous?
Tant que nous aurons des Papes comme Benoit XVI, nous sommes à l'abri, entre les mains de la Sainte Trinité et de Marie. Et Dieu, par l'Esprit Saint, depuis 150 ans, nous donne des Papes fantastiques, ne le trouvez-vous? Qui plus est, des papes marials, qui accompagnent le lent combat exchatologique de l'Eglise en notre monde. L'Eglise est réellement entre de bonnes mains, et de plus c'est si frappant, entre les mains de Dieu: aussi, quelques soient les évènements, que pouvons-nous craindre?
Je ne pense pas qu'une partie de l'Eglise soit réellement (je veux dire consciemment) en train d'apostasier; elle est secouée dans tous les sens, car cette époque est propre à tout secouer dans tous les sens, mais un jour, tout cela se stabilisera.

Qu'en pensez-vous?
Amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mer 10 Aoû 2005, 13:02

Cher Christian,

Cette apostasie d'une partie de l'Eglise est très certainement inconsciente, mais elle est réelle.
Je vais le moins possible dans certaines paroisses, parce que le prêtre y prêche un Evangile qui n'est plus celui auquel je crois.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mer 10 Aoû 2005, 13:09

Cher Jacques

Citation :
Cette apostasie d'une partie de l'Eglise est très certainement inconsciente, mais elle est réelle.
Je vais le moins possible dans certaines paroisses, parce que le prêtre y prêche un Evangile qui n'est plus celui auquel je crois.
oui, moi également je préfère ne plus trop aller dans certaines paroisses, mais elles ne sont pas dans l'apostasie, plutôt dans l'indifférence spirituelle et pieuse. C'est la Foi éteinte.
Mais même dans ces paroisses, quels que soient les fidèle et les prêtres , Jésus/Eucharistie est toujours là, concrètement et mystiquement. Et Jésus ne peut être au milieu de l'apostasie.

Qu'en pensez-vous?
amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mer 10 Aoû 2005, 21:34

Cher Christian,

Vous avez bien raison.
Tant que les formes sont respectées, l'Eucharistie est toujours valable.
Mais passer une heure dans ces paroisses est souvent pour moi une épreuve. D'autant que tout y est bordé, cadenassé. Moi-même puis-je leur apporter qqchose quand mon état d'esprit est si éloigné du leur?

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Mar 16 Aoû 2005, 08:24

Chers amis

Nouvelle grâce de l'été: les choses sont-elles en train de se clarifier?

Citation :
Cadeau pour l’Assomption : Benoît XVI réclame le maintien des crucifix dans les lieux publics
15 août 2005

Le pape Benoît XVI a réclamé lundi le maintien des crucifix dans les lieux publics.

"Il est important que Dieu soit visible dans les maisons publiques et privées, que Dieu soit présent dans la vie publique, avec la présence de la croix dans les établissements publics", a-t-il affirmé dans son homélie pendant la messe célébrée pour la fête de l’Assomption en l’église paroissiale de la localité de Castelgandolfo, près de Rome, où est située la résidence d’été des papes.

En Italie, toutes les religions sont également libres devant la loi, selon la Constitution. Mais deux décrets datant des années 20 et confirmés dans une loi de 1984 autorisent la présence des symboles de la religion catholique dans les écoles.


amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Lun 22 Aoû 2005, 08:28

Chers amis

Voici l'appréciation de Mgr Rylko, (responsable des JM 2005) sur les fruits des JMJ; fruits grandioses de l'Eglise du IIIème Millénaire pour notre Europe en plein réveil spirituel. La Barque de Pierre reste stable et son successeur restera de bout contre vents et marées, c'est le songe de Saint Jean Bosco.

Citation :
Justement à propos de Cologne, Mgr Rylko s’exclamait : « Felix Colonia ! Tu es vraiment bénie aujourd’hui, toi, l’Europe, qui, au cours de ta longue histoire n’avais encore jamais assisté à une telle manifestation de foi, aussi importante par sa ferveur et par son enthousiasme ! »

« Felix Europa ! Tu es vraiment bénie aujourd’hui, toi, l’Europe, qui, à travers ces jeunes, retrouve la mémoire des racines dont tu es née, des racines qui ont tissé ton identité la plus profonde et qui sont la garantie de ton avenir », ajoutait aussitôt Mgr Rylko avec des accents qui rappellent son compatriote, le pape Wojtyla.

« Felix Ecclesia !, renchérit Mgr Rylko. Tu es vraiment bénie aujourd’hui, Eglise – notre Mère et notre Maîtresse – qui, à travers tes enfants montre au monde ton visage toujours jeune ».

Au pape Benoît XVI, Mgr Rylko adressait ensuite ces remerciements avec beaucoup de chaleur et d’enthousiasme dans la voix: « Débordant de joie, nous tous ici présents nous avons le désir profond, de vous exprimer notre filiale et vive gratitude, très Saint Père. Merci d’avoir présidé cette journée mondiale ! Merci pour vos paroles qui ont touché le cœur des
jeunes qui y ont participé ! »

« Unis à Votre Sainteté, rassemblés autour de la personne du nouveau Successeur de Pierre, nous voulons aujourd’hui redire notre merci à l’inoubliable serviteur de Dieu, le pape Jean-Paul II, qui a donné à l’Eglise les Journées mondiales de la Jeunesse (applaudissements et hurlement des jeunes, geste de la tête et communion du pape), et dont nous avons senti
ces jours-ci la présence vivante au milieu de nous » (mêmes réactions redoublées).

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Lun 22 Aoû 2005, 12:18

Plus d'un million de pélerins, c'est vrai que c'est pas mal :|

Il est plus que temps, pcq l'Islam, lui, ne chôme pas...
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Lun 22 Aoû 2005, 14:19

quelqu'un peut il me dire si israel est entrain de mettre des barrieres ou mur de securite tout autour du pays pour eventuellement delimiter ses frontieres avec la palestine et donc monter un mur pour etre en securité ?

bien a vous

pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: JP II + Benoit XVI : que de grâces !   Lun 29 Aoû 2005, 19:50

Chers Amis

Encore une Grâce vaticane:
Citation :
Rencontre entre Sa Sainteté Benoît XVI et Mgr Fellay : COMMUNIQUE DU SAINT SIEGE
29 août 2005

Le pape Benoît XVI a accepté lundi de reprendre le dialogue avec les catholiques traditionalistes de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, lors d’une rencontre avec leur supérieur Mgr Bernard Fellay à Castelgandolfo.

Un communiqué du porte-parole du Vatican Joaquin Navarro-Valls a indiqué lundi que le pape a reçu lundi matin Mgr Fellay "qui en avait fait la demande".

Cette rencontre, à laquelle participait également le cardinal Dario Castrillon Hoyos, membre de la Curie, s’est déroulée "dans un climat d’amour pour l’Eglise et de désir d’arriver à la pleine communion", relève le communiqué.

Il précise que Benoît XVI et Mgr Fellay ont manifesté "leur volonté de procéder par étapes et dans des délais raisonnables", "conscients des difficultés" pour parvenir à la réintégration dans l’Eglise des fidèles de la Fraternité.

Vive Benoît XVI !

Prions.


amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
 
JP II + Benoit XVI : que de grâces !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Benoit XVI s'adresse aux jeunes a Londres: SOYEZ DES SAINTS !
» Notre Saint Pere Benoit XVI quitte l'Angleterre
» Benoit XVI et l'oecuménisme avec les Réformés
» Envoie en mission de benoit XVI
» SAINT ANTOINE DE PADOUE VU PAR BENOIT XVI...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: