DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Guérison spirituelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 10:18

Louis a écrit:
Je crois que la guérison se fait de l'âme vers le corps, pas le contraire. Ce serait intéressant à approfondir scratch .
Sylvie a écrit:
Oui en effet
C'est Dieu qui crée l'âme. Il me semble qu'elle ne peut être créée impure, ni malade. Lors de la conception, ce qui vient des parents c'est le corps et l'esprit. Ce ne sont que ces parties, il me semble , qui sont déficientes à cause du péché originel.
Dans les cas de guérison spirituelle (miracle ou guérison physique suite à des prières), peut-on imaginer que Dieu passe par notre âme pour guérir notre corps?

L'âme est-elle toujours pure, quelque soit notre état de pêcheur?


Dernière édition par le Lun 11 Déc 2006, 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 11:36

Cher Louis,

Vous n'avez pas remis les scratch lorsque vous me citez.

J'ai du mal à concevoir que l'âme qui sort des mains de Dieu soit déjà souillée.

Par la suite, à cause de nos choix de pécher, je pense qu'elle est souillée. Je pense que notre âme soupire après Dieu. Mais notre esprit entend d'avantage les soupirs et désirs du corps et de l'esprit que ceux de notre âme.

C'est une hypothèse, une opinion en espérant qu'elle ne soit pas hérétique.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 11:50

Il faut définir et différencier ici pureté et innocence.

L'âme du petit enfant est innocente.
Elle n'est pas pour autant conçue sans péché.

Qu'en dit l'orthodoxie, chère Sylvie ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 12:07

Citation :
Je crois que la guérison se fait de l'âme vers le corps, pas le contraire. Ce serait intéressant à approfondir.

La guérison se fait aussi du corps vers l'âme !
Sinon quel serait le sens de la souffrance ?
La maladie du corps guérit l'âme.
Et l'aveuglement de l'âme peut même empêcher la guérison du corps.
A.C. Emmerich raconte cette réponse de Jésus aux apôtres qui s'étonnaient de voir Jésus refuser de guérir un aveugle : "Les yeux de sont âmes sont encores plus aveugles que les yeux de son corps !"

Pour être vraiment précis, il faudrait aussi redéfinir ce qu'est l'âme.
Il y a déjà quelques fils sur le sujet où il s'est dit que l'âme est ce qui contient, ce qui lie le corps, le psychisme et l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 13:39

Description de l'âme :





SAINTE THERESE D'AVILA - le Château intérieur

PREMIÈRES DEMEURES

CHAPITRE PREMIER



1 Aujourd’hui, comme je suppliais le Seigneur de parler à ma place, puisque je ne trouvais rien à dire, ni comment entamer cet acte d’obéissance, s’offrit à moi ce qui sera, dès le début, la base de cet écrit : considérer notre âme comme un château fait tout entier d’un seul diamant ou d’un très clair cristal, où il y a beaucoup de chambres, de même qu’il y a beaucoup de demeures au ciel. Car à bien y songer, mes soeurs, l’âme du juste n’est rien d’autre qu’un paradis où Il dit trouver ses délices. Donc, comment vous représentez-vous la chambre où un Roi si puissant, si sage, si pur, si empli de tous les biens, se délecte ? Je ne vois rien qu’on puisse comparer à la grande beauté d’une âme et à sa vaste capacité
...........
3 Considérons donc que ce château a, comme je l’ai dit, nombre de demeures, les unes en haut, les autres en bas, les autres sur les côtés ; et au centre, au milieu de toutes, se trouve la principale, où se passent les choses les plus secrètes entre Dieu et l’âme.
........
5 Donc, pour revenir à notre bel et délicieux château, nous devons voir comment nous pourrons y pénétrer. J’ai l’air de dire une sottise : puisque ce château est l’âme, il est clair qu’elle n’a pas à y pénétrer, puisqu’il est elle-même ; tout comme il semblerait insensé de dire à quelqu’un d’entrer dans une pièce où il serait déjà. Mais vous devez comprendre qu’il y a bien des manières différentes d’y être ; de nombreuses âmes sont sur le chemin de ronde du château, où se tiennent ceux qui le gardent, peu leur importe de pénétrer l’intérieur, elles ne savent pas ce qu’on trouve en un lieu si précieux, ni qui l’habite, ni les salles qu’il comporte. Vous avez sans doute déjà vu certains livres d’oraison conseiller à l’âme d’entrer en elle-même ; or, c’est précisément ce dont il s’agit.

CHAPITRE I
I

1 Avant d’aller plus loin, je tiens à vous demander de considérer ce qu’on peut éprouver à la vue de ce château si resplendissant et si beau, cette perle orientale, cet arbre de vie planté à même les eaux vives de la vie, qui est Dieu, lorsque l’âme tombe dans le péché mortel. Il n’est ténèbres si ténébreuses, chose si obscure et si noire qu’elle n’excède. Sachez seulement que bien que le soleil qui lui donnait tant d’éclat et de beauté soit encore au centre de cette âme, il semble n’y être point, elle ne participe point de Lui, et pourtant elle est aussi capable de jouir de Sa Majesté que le cristal de faire resplendir le soleil. Elle ne bénéficie de rien ; en conséquence, toutes les bonnes actions qu’elle accomplit ainsi, en état de péché mortel, ne portent aucun fruit qui mérite le ciel
.........
ainsi lorsque l’âme, par sa faute, s’éloigne de cette source pour se planter dans une autre aux eaux très noires et très malodorantes, tout ce qu’elle produit est l’infortune et la saleté mêmes.

3 Il sied de considérer ici que la fontaine, ce soleil resplendissant qui est au centre de l’âme, ne perd ni son éclat ni sa beauté ; il est toujours en elle, rien ne peut lui ôter sa beauté. Mais si on jetait un drap très noir sur un cristal exposé au soleil, il est clair que si le soleil donne sur lui, sa clarté n’opérera point sur le cristal.
........
8 Revenons donc à notre château aux nombreuses demeures. Vous ne devez pas vous représenter ces demeures l’une après l’autre, comme en enfilade, mais fixer votre regard au centre ; là se situe la salle, le palais, où réside le roi ; considérez le palmiste ; avant qu’on atteigne sa partie comestible, plusieurs écorces entourent tout ce qu’il contient de savoureux. Ici, de même, de nombreuses salles sont autour de celle-là, et également au-dessus.
..............
14 Vous remarquerez que la lumière qui émane du Palais où est le Roi n’éclaire encore qu’à peine ces premières Demeures, car bien qu’elles ne soient pas obscurcies et noires, comme c’est le cas pour l’âme en état de péché, elles sont assez sombres pour que celui qui s’y trouve ne puisse voir de clarté ; ce n’est pas que la salle ne soit pas éclairée, (je ne sais m’expliquer), mais toutes ces mauvaises couleuvres, ces vipères et ces choses venimeuses qui sont entrées avec lui ne lui permettent pas d’apercevoir la lumière : comme celui qui, pénétrant en un lieu où le ciel entre abondamment, aurait, sur les yeux, de la boue qui l’empêcherait de les ouvrir. La pièce est claire, mais il n’en jouit pas, il est gêné, et dés choses comme ces fauves et ces bêtes l’obligent à fermer les yeux et à ne voir qu’elles.


...Lire la suite http://www.jesusmarie.com/therese_d_avila.html
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 14:23

jo zecat a écrit:
3 Il sied de considérer ici que la fontaine, ce soleil resplendissant qui est au centre de l’âme, ne perd ni son éclat ni sa beauté ; il est toujours en elle, rien ne peut lui ôter sa beauté. Mais si on jetait un drap très noir sur un cristal exposé au soleil, il est clair que si le soleil donne sur lui, sa clarté n’opérera point sur le cristal.
Merci Jo pour cet extrait.

Je crois en effet que c'est à partir du centre de l'âme que la guérison se fait. sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 14:30

Louis a écrit:
jo zecat a écrit:
3 Il sied de considérer ici que la fontaine, ce soleil resplendissant qui est au centre de l’âme, ne perd ni son éclat ni sa beauté ; il est toujours en elle, rien ne peut lui ôter sa beauté. Mais si on jetait un drap très noir sur un cristal exposé au soleil, il est clair que si le soleil donne sur lui, sa clarté n’opérera point sur le cristal.
Merci Jo pour cet extrait.

Je crois en effet que c'est à partir du centre de l'âme que la guérison se fait. sunny

Non Louis, c'est pourquoi j'ai mis ces extraits ! Le centre de l'âme est la salle toute pure où le roi nous attend

Lis bien : c'est autour de ce cristal sans tâche que se trouvent des couches successives de saleté, scorpions et couleuvres
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 17:32

Vous me faîtes rire. Laughing

C'est deux points de vue qui semblent différents mais qui en fait se complètent.

Dieu est la Source de la guérison et la personne doit faire les efforts nécessaires pour se libérer des scorpions et autres bestioles :snake:. C'est ce qu'on appelle la synergie.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 17:50

Jean_Yves disait :

Citation :
Qu'en dit l'orthodoxie, chère Sylvie ?

Merci de m'avoir retournée à mes bouquins.

J'ai dit des conneries. Embarassed

Pour la création de l'âme c'est OK. Elle vient de Dieu. J'ai quelques citations


Dans les Écritures :

Citation :
"Je ne sais comment vous avez été formés dans mon sein, car ce n'est pas moi qui vous ai donné l'âme, l'esprit et la vie, ni qui ait joint tous vos membres pour en faire un corps, mais le Créateur du monde, qui a formé l'homme dans sa naissance et qui a donné l'origine à toutes choses, vous rendra encore l'esprit et la vie par sa miséricorde, en récompense de ce que vous vous méprisez maintenant vous-mêmes pour obéir à sa loi." (II Mach 7, 22 24)

"Que la poussière rentre en la terre, d'où elle avait été tirée, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'avait donné." (12, 7)


Chez les pères de l'Église.

Citation :
Théodoret dit : "La sainte Église, ayant foi à la divine Écriture, enseigne que l'âme est formée en même temps que le corps, entendant par là, non qu'elle reçoit l'existence de la même semence dont est formé le corps, mais que, par la volonté du Créateur, elle vient animer le corps au moment de sa formation."

Ambroise, Hilaire, saint Ephrèm, Cyrille d'Alexandrie, Gennadieus et autres, professent clairement dans leurs écrits que les âmes humaines sont créées de Dieu.

Là où je faisais erreur est lorsque je mentionnais trois parties chez l'homme. Je parlais de l'âme qui était créée par Dieu et l'esprit et le corps par les parents. Or il n'y a qu'une âme et un corps. L'esprit et l'âme ne sont que deux facettes de l'âme.

Même si saint Paul parle de trois parties, c'est ce dont je me souvenais, il n'y a qu'une âme et un corps.

Saint Paul dit :

Citation :
"La Parole de Dieu est vivante et efficace, et elle perce plus qu'une épée à deux tranchants, elle entre et pénètre jusque dans les replis de l'âme et de l'esprit, jusque dans les jointures et dans les moelles, et elle démêle les pensées et les mouvements du cœur."(Hébreux, 4, 12)

et aussi

Citation :
"Que le Dieu de la paix vous sancitfie Lui-même en toute manière, afin que tout ce qui est en vous, l'esprit, l'âme et le corps, se conserve sans tâche pour l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ." (1 Th 5, 23)

Explication d'un livre de théologie orthodoxe.

Citation :
Dans le premier passages l'âme et l'esprit ne sont distingués que comme deux aspects ou deux puissances ou force de la même nature spirituelle de l'homme, car, dit l'Apôtre :"La Parole de Dieu pénètre dans les replis de l'âme et de l'esprit de même que dans les jointures et les moelles." Or les jointures et les moelles ne sont que des parties du même corps humain, et non point des parties séparées de l'homme. Fondés sur ce premier passage, nous sommes en droit de conclure que pareillement, dans le second, saint Paul ne distingue, en l'homme , l'âme et l'esprit que comme deux aspects en face de la seule et même nature spirituelle qu'il tient du Créateur, ou qu'il désigne particulièrement dans l'âme l'esprit comme étant la plus haute de ses facultés.

Je reviens aux pères de l'Église,

Saint Jean Damascène dit :

Citation :
"De ses propres mains Dieu créa l'homme de deux substances, l'une visible, l'autre invisible… Il le fit d'une double nature, spectateur de la création visible, mystère de la création invisible… Il le fait en même temps esprit et chair : esprit pour recevoir la grâce, chair en préservatif contre l'orgueil."

Ce sont les apollinaires, qui disaient que l'homme aurait trois parties constituantes le corps, l'âme animale et l'âme raisonnable, qu'il appelle la raison. Mais l'Écriture sainte ne reconnaît qu'une seule âme, et non pas deux.

Citation :
Saint Gennadieus disait dans son Exposition des Dogmes de l'Église : Nous ne prétendons pas qu'il y ait deux âmes dans le même homme, comme l'écrivent Jacques et ses confrères, les autres questionneurs de Syrie, l'une principe de la vie, animant le corps et mêlée dans le sang, l'autre spirituelle, principe de la raison, mais nous disons qu'il n'y a dans l'homme qu'une seule âme, qui anime le corps par son union avec lui, et qui dispose d'elle-même suivant la raison, ayant la libre volonté de choisir en pensée ce qu'elle veut. Et plus loin l'homme n'est composé de deux parties : L'âme et le corps… l'esprit n'est point une troisième partie en l'homme, ainsi que le pense Didyme, mais l'esprit est l'âme même dans sa nature spirituelle."

Voici la théologie orthodoxe sur la création de l'homme, corps et âme.


Je pense que c'est très différent de la conception catholique de l'être humain. Donc je m'abstiendrai d'intervenir.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 18:23

Chers amis,

De même que la maladie vient parfois de l'esprit, parfois du psychisme et parfois du corps seul, de même pour la guérison.

et voici l'exemple du cancer:

Citation :
LE CANCER ET SES TROIS ORIGINES POSSIBLES

Le 1er octobre 2000, les médias français répercutent la nouvelle suivante: « Lors d’une audience réunissant des médecins et biologistes, le pape Jean-Paul II a affirmé:
Citation :
« Certains comportements sexuels peuvent conduire au développement d’un cancer. Il faut le dire avec force. Faites le savoir autours de vous. »

Loin du concert médiatique, posons-nous la question: est-il vrai que certains comportements sexuels peuvent aboutir au développement d’un cancer?

Qu’est ce qu’un cancer?
Chacun de nous porte en lui la possibilité du cancer par le fait-même qu’il est un être biologique. Toute vie se développe en effet à partir d’un mécanisme qui était déjà présent chez les premiers vivants de l’ère primaire: il s’agit de la division cellulaire. Nos tissus ne cessent de s’user. Pour y remédier, ils sont constamment réparés par l’apparition de nouvelles cellules performantes. Tout cela est surveillé régulé par une série de mécanismes complexes, programmés à la façon d’un logiciel informatique. Or, pour une raison ou une autre, il peut arriver que ce mécanisme se grippe. Une cellule se met à se diviser de manière anarchique. Une erreur dans son code génétique lui fait quitter le chant harmonieux de la vie. Elle devait par exemple remplacer une cellule morte dans le foie. Elle se met à se reproduire dans tous les sens, sans ordre ni régulation. La tumeur qui apparaît peut ensuite perdre une ou plusieurs de ses cellules malades qui migrent n’importe où dans le corps. Alors apparaissent des métastases. Dans le cerveau, dans un rein se met à grossir une tumeur issue du foie.

Comment apparaît le cancer?
Le cancer est donc toujours un phénomène biologique. Il touche le corps. La médecine Occidentale a donc eu tendance à le considérer comme une simple maladie du corps, provoquée exclusivement par une erreur du corps. Mais cette tendance exclusiviste était idéologique, purement occidentale et liée à une époque. Elle était apparue au siècle dernier sous la pression d’Auguste Comte et de son admiration exagérée de la science moderne. Face à ses progrès spectaculaires, il en était parvenu à enseigner que les sciences de la matière expliqueraient tout à l’avenir, depuis l’amour jusqu’au sens de la vie. C’est le positivisme. On en trouve encore certains relents dans des revues comme « Science et Vie ». Mais l’essentiel du monde médical, ouvert aux apports des médecines orientales, redécouvre avec simplicité cette pensée fondatrice de l’Occident chez Aristote: l’homme est un tout, unifié. Il est un seul être composé de trois niveaux de vie complémentaires mais faciles à distinguer en soi: un corps qu’il a en commun avec les plantes; un psychisme (passions sensibles, sensations, mémoire, imagination, intelligence de la survie) qu’il possède en commun avec les animaux, et un esprit (intelligence ouverte à tout et amour libre, volontaire) qu’il est le seul à posséder.
Les répercutions de ces évidences n’ont pas tardé à apparaître en médecine. Peu d’études statistiques ont été faites mais les praticiens comme les familles savent d’expérience qu’une seule et même maladie peut être, selon les cas, d’origine corporelle, psychique ou même spirituelle. Prenons l’exemple simple de l’ulcère de l’estomac. Il peut apparaître à cause d’une infection microbienne (cause purement biologique traitée par antibiotique). Mais il apparaît aussi des ulcères à cause d’un stress, d’une névrose (cause psychologique qui ne peut être traitée qu’en calmant les angoisses). D’autres ulcères enfin apparaissent à cause d’une forme d’angoisse plus profonde, d’origine purement spirituelle: « La vie n’a pas de sens ». Ce genre d’ulcère ne se guérit que par ... une recherche philosophique ou religieuse sur le sens de la vie!

Les trois causes du cancer:
1) Il en est exactement de même pour les cancers. Certains cancers, et il ne s’agit pas nécessairement des plus nombreux, sont d’origine purement physique. Leur cause est dans la matière, quelle que soit sa forme: une substance toxique (tabac, radioactivité, pollution chimique), une infection microbienne (certaines formes d’hépatites par exemple). D’autres cancers de ce type peuvent être liés à une grave disposition génétique héréditaire. Qui n’a entendu parlé de ces lignées atteintes au même âge, de génération en génération, du même cancer? Il existe aussi la question des hormones artificielles. Mais j’y reviendrai.
2) Un deuxième type de cancer, absolument semblable pour ce qui concerne leur développement médical, trouve son origine dans une psychologie blessée par des passions mauvaises. Il peut s’agir de sentiments aussi divers que les craintes, les angoisses, les désespoirs, les tristesses ou les colères. Il peut s’agir aussi d’un excès d’agitation, d’une vie excessivement tourbillonnante et excitée. Le caractère commun à toutes ces passions est qu’elles sont très fortes. Elles sont source d’une vie qui ne trouve pas son équilibre dans un certain calme, une certaine paix. Ces passions peuvent apparaître soudainement ou au contraire être liées à un état d’âme chronique. Chacun de nous a dans la mémoire une ou plusieurs personnes frappées par une épreuve soudaine et qui développent dans les mois qui suivent un cancer. Le mécanisme de ce lien entre la souffrance sensible et le cancer n’est pas connu. Mais il ne s’agit pas ici de science, simplement de l’expérience de tout praticien en médecine.
3) Enfin, certains cancers trouvent leur déclencheur dans une troisième source, beaucoup plus profonde et mystérieuse, car spirituelle. Il s’agit là sans doute de la maladie du siècle, de même que ce siècle est le premier à avoir nié tout sens éternel à la vie humaine.
Curieusement, c’est à un philosophe athée qu’on doit la mise en lumière moderne d’une forme essentielle d’inconscient oubliée par Freud. Il était allemand et s’appelait Feuerbach (rivière de feu dans cette langue). Il découvrit à sa façon que le cœur de tout homme portait en lui un désir profond de ne jamais mourir, de rencontrer l’amour le plus pur, le plus durable et le plus gratuit, de comprendre le sens de toute chose, le sens de la vie, de la souffrance. Il constata que ces désirs étaient résumés dans les réponses du christianisme: « Bientôt, nous verrons face à face un Dieu éternel dont le nom est Amour et Lumière. Nous serons unis à lui dans une passion qui ne s’arrêtera jamais. La vie terrestre sert à préparer la rencontre» Feuerbach en déduisit que le christianisme n’était que l’invention de nos projections désespérées. Avant lui, saint Augustin avait déjà découvert l’inconscient spirituel: « Avant même de te connaître, je t’ai aimé. Mais je ne savais pas que c’était toi que mon cœur assoiffé appelait » (Les Confessions). Lui en avait déduit la conclusion inverse: « C’est parce que le cœur de l’homme a été créé pour voir Dieu qu’il aspire par nature à l’infini ».
La clef des cancers d’origine spirituelle se trouve dans cet inconscient spirituel. Pour la première fois, une génération a fait de l’athéisme l’essence de sa métaphysique. Elle estime qu’elle n’est sur terre que pour l’instant et qu’il lui faut en profiter avant de retourner au néant. Qu’on soit croyant ou non, on ne peut pas manquer de constater l’apparition d’une forme d’angoisse nouvelle, liée à cette absence de sens à la vie. Les pompiers, les éducateurs, les Magistrats le constatent dans l’augmentation alarmante des suicides liés à l’absence de sens à la vie. On ne se suicide pas seulement parce qu’on vient de subir un malheur objectif. On se suicide de plus en plus car tout est de toute façon vain. Alors tôt ou tard...
Quant aux cancers d’origine spirituelle, il convient de comprendre leur mécanisme. Ils ne viennent pas de l’athéisme lui-même en tant qu’il est une forme de pensée philosophique. Ils viennent de l’angoisse profonde, métaphysique, qui en résulte dans la vie psychique. L’esprit blesse donc le corps non par lui-même, mais par l’intermédiaire des passions, du stress et des angoisses, donc de la vie psychologique blessée. Il n’en demeure pas moins que le déclencheur premier est spirituel.
CONCLUSION:
Jean-Paul II ne parle jamais de la vie sexuelle qu’avec ses dimensions complètes. L’Eglise se dit experte en humanité car elle n’a jamais accepté ce travers rationaliste qui consiste à séparer la dimension sexuelle de celles du plaisir, du sentiment, de l’amitié, de l’enfant et de l’éternité de l’amour. L’humanité actuelle se meurt surtout de l’oubli de la cinquième de ces dimensions. Coupée de la source qui lui donne sens, elle se structure comme elle peut au jour le jour. Elle perd en conséquence les deux dimensions de l’amitié et de l’enfant car elle se construit dans ce qui est immédiatement source de bonheur: Plaisir physique et sentiment.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 23:25

Bon, je vais essayer de m'expliquer autrement.
L'Esprit-saint est la source de la guérison spirituelle, êtes-vous d'accord jusque là?
La guérison spirituelle est la guérison de notre esprit, n'est-ce pas?
Et si la grâce de l'Esprit-saint a atteint notre esprit, elle peut ensuite se diffuser dans notre âme, puis éventuellement dans notre corps?

Pour résumer:
Esprit Saint I love you >> esprit sunny >> âme What a Face >> corps bom

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 23:34

Louis a écrit:
Bon, je vais essayer de m'expliquer autrement.
L'Esprit-saint est la source de la guérison spirituelle, êtes-vous d'accord jusque là?
La guérison spirituelle est la guérison de notre esprit, n'est-ce pas?
Et si la grâce de l'Esprit-saint a atteint notre esprit, elle peut ensuite se diffuser dans notre âme, puis éventuellement dans notre corps?

Pour résumer:
Esprit Saint I love you >> esprit sunny >> âme What a Face >> corps bom

Qu'en pensez-vous?

C'est la psychologie, ses noeuds et ramifications qui est touchée lors d'une guérison et peut s'étendre au corps.

(voir fil http://docteurangelique.forumactif.com/viewtopic.forum?t=2541
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 23:45

jo zecat a écrit:
C'est la psychologie, ses noeuds et ramifications qui est touchée lors d'une guérison et peut s'étendre au corps.
Je suis d'accord.
Mais je voulais indiquer le "sens" de guérison. Arrow
L'esprit est la partie la plus profonde de l'âme alors que la psychologie fait partie de la superficie de l'âme, comme la sensibilité et l'imagination.
Un travail sur la psychologie ne guérira pas l'esprit, alors que si l'esprit est guéri le reste suivra normalement, non?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 23:49

Louis a écrit:
jo zecat a écrit:
C'est la psychologie, ses noeuds et ramifications qui est touchée lors d'une guérison et peut s'étendre au corps.
Je suis d'accord.
Mais je voulais indiquer le "sens" de guérison. Arrow
L'esprit est la partie la plus profonde de l'âme alors que la psychologie fait partie de la superficie de l'âme, comme la sensibilité et l'imagination.
Un travail sur la psychologie ne guérira pas l'esprit, alors que si l'esprit est guéri le reste suivra normalement, non?

De fait, logiquement, comme Dieu est au centre de l'âme (comme un feu dans un cristal), c'est de lui que vient la guérison
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 23:51

jo zecat a écrit:
De fait, logiquement, comme Dieu est au centre de l'âme (comme un feu dans un cristal), c'est de lui que vient la guérison
On est enfin d'accord!! cheers Thumright

Bon je vais pouvoir aller me coucher en paix I don't want that
Bonne nuit
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Lun 11 Déc 2006, 23:55

:bisou:
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 07:35

Louis a écrit:
Bon, je vais essayer de m'expliquer autrement.
L'Esprit-saint est la source de la guérison spirituelle, êtes-vous d'accord jusque là?
La guérison spirituelle est la guérison de notre esprit, n'est-ce pas?
Et si la grâce de l'Esprit-saint a atteint notre esprit, elle peut ensuite se diffuser dans notre âme, puis éventuellement dans notre corps?

Pour résumer:
Esprit Saint I love you >> esprit sunny >> âme What a Face >> corps bom

Qu'en pensez-vous?

Ca peut se produire et cela se produit toujours... AU CIEL.

Mais sur terre, il y a eu rupture entre l'harmonie de l'esprit et du corps.

On a donc, même chez les grands saints, des cancers d'origine purement biologique.

On voit aussi des conversions qui ne guérissent pas le corps.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 08:52

Noel a écrit:
Louis a écrit:
jo zecat a écrit:
De fait, logiquement, comme Dieu est au centre de l'âme (comme un feu dans un cristal), c'est de lui que vient la guérison
On est enfin d'accord!! cheers Thumright

Bon je vais pouvoir aller me coucher en paix I don't want that
Bonne nuit

Mais non c'est absurde! Car ça sous entend que ce qui nécessite la guérison, c'est à dire le mal, est aussi Dieu. Et qu'il serait un pervers qui donnerait la maladie (physique, spirituelle...) pour justifier sa guérison.

Noel

Citation :
Car ça sous entend que ce qui nécessite la guérison, c'est à dire le mal, est aussi Dieu.
Eh oui....C'est vrai : Dieu ne fait pas le mal mais il fait le bien, la guérison (mais il y a aussi la médecine !)

Citation :
Et qu'il serait un pervers qui donnerait la maladie (physique, spirituelle...) pour justifier sa guérison.
Votre erreur de compréhension se trouve là !

Dieu nous a fait libres mais pas seulement de notre libre-arbitre, également de nos particularités physiques ou pysiologiques qui découlent de notre liberté de créer à l'image de Dieu (ce qui rend fou furieux le démon)

Découleront de cette création humaine libre des particularités, originalités qui charment, surprennent et ravissent amoureusement Dieu. Eh oui, j'ai pu assister à cette admiration et surprise paternelles de Dieu pour nous.

Malheureusement pour nous, ces particularités physiques ou pysiologiques comportent des fragilités qui peuvent devenir maladies que Dieu n'a pas provoquées mais pour lesquelles, il intervient parfois pour guérir

Comme le disait ARNAUD, la maladie a 3 origines :

1°) Biologique

2°) Psychologique

3°) Spirituelle (Lire "je veux voir Dieu du père M.E. de l'enfant-Jésus, 6ème demeure, nuit de l'Esprit......."Le diable à l'habitude d'envoyer de cruelles maladies)
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 11:31

Jo Zecat : Dieu nous a fait libres mais pas seulement de notre libre-arbitre, également de nos particularités physiques ou pysiologiques qui découlent de notre liberté de créer à l'image de Dieu (ce qui rend fou furieux le démon)Découleront de cette création humaine libre des particularités, originalités qui charment, surprennent et ravissent amoureusement Dieu. Eh oui, j'ai pu assister à cette admiration et surprise paternelles de Dieu pour nous.Malheureusement pour nous, ces particularités physiques ou pysiologiques comportent des fragilités qui peuvent devenir maladies que Dieu n'a pas provoquées mais pour lesquelles, il intervient parfois pour guérir

Plus clairement ? Désolée mais je ne vous ai pas comprise.
Revenir en haut Aller en bas
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 12:26

Je ne suis pas bien sûr qu'il existe des "cancers spirituels". Mais ce qui est sûr c'est que le corps et l'âme (il n'y a pas de troisième corps : l'esprit ; l'esprit est comme le dit sainte Thérèse d'Avila, "la fine pointe de l'âme") sont unis substantiellement et que ce qui touche l'un doit toucher, à des degrés divers, l'autre). Ce qu'il faut tenir, c'est les deux bouts de l'explication : le "spirituel" (au sens très général de "au delà du corps") et le biologique. La médecine actuelle ne tient que le biologique. Et certaines écoles psychologiques, que le "psychologique" : ce qui est très culpabilisantt, puisqu'en fin de compte, je serais plus ou moins responsable de mon cancer).
Et si Dieu guérit, en vertu de cette unification substantielle entre le corps et l'âme, la guérison ne peut pas toucher qu'un des pôles. Il y a forcément une répercussion de l'un sur l'autre. Mais il peut n'être pas évident, ni immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 12:58

Chère Nelly,

Chez Aristote, l'âme unique unifie TROIS degrés de vie et non pas deux:

- Corps (cancers d'origine génétique par exemple, ou lié à une contamination nucléaire).
- La vie sensible (cancers s'originant dans un chocx affectif par ex un divorce qui provoque une rupture de l'équilibre hormonal puis déclanche un cancer hormono dépendant)
- Esprit (intelligence et volonté) (Cancer s'originant dans une vie insensée, qui provoque de lourdes angoisses (vie sensitive), etc.)

Je pense que cette analyse correspond davantage à l'expérience que la vision platonicienne aen âme/corps. Qu'en dites-vous?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 15:53

Je n'ai pas révisé ma leçon, mais il me semble que vous confondez : la personne humaine est constituée d'un corps et d'une âme substantiellement unis. "L'âme spirituelle et immortelle est le principe d'unité de l'être humain, elle est ce par quoi il existe comme un tout en tant que personne... Le corps et l'âme sont indissociables : dans la personne, dans l'agent volontaire et dans l'acte délibéré, ils demeurent ou se perdent ensemble (Veritatis Splendor). l'âme permet au corps de corps se saisir lui-même, de se comprendre. Les puissances spirituelles de l'âme sont l'intelligence et la volonté ; grâce à elles, l'homme jouit d'une liberté fondamentale qui lui permet de se déterminer lui- même.

Parler des "degrés de vie" de l'âme, c'est évoquer la philosophie de l'homme qui effectivement décèle trois degrés : végétal, animal, et humain mais cela est un "découpage pratique" qui permet de savoir de quel niveau l'on parle.
Je vais réfléchir, mais votre découpage ne me paraît pas correspondre à grand chose, sinon à une approche psychologique qqui veut établir que les maladies peuvent trouver leur source à différents niveaux de cette vie psychologique (qui inclut le spirituel : spirituel = intelligence et volonté). C'est peut être vrai ; mais il me semblerait plus juste de dire que la maladie, désordre organique, touche, parce que l'homme est une unité susbtantielle, tous les "degrés" de son être.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 16:03

Nelly Emont Le corps et l'âme sont indissociables : dans la personne, dans l'agent volontaire et dans l'acte délibéré, ils demeurent ou se perdent ensemble (Veritatis Splendor).


Je ne suis pas en accord avec ce qui est écrit (ss couvert d'avoir bien compris vos propos). Lorsque vous dites se perdent ensemble ? C'est à dire clairement ?
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 16:04

Nelly Emont a écrit:
Je n'ai pas révisé ma leçon, mais il me semble que vous confondez : la personne humaine est constituée d'un corps et d'une âme substantiellement unis. "L'âme spirituelle et immortelle est le principe d'unité de l'être humain, elle est ce par quoi il existe comme un tout en tant que personne... Le corps et l'âme sont indissociables : dans la personne, dans l'agent volontaire et dans l'acte délibéré, ils demeurent ou se perdent ensemble (Veritatis Splendor). l'âme permet au corps de corps se saisir lui-même, de se comprendre. Les puissances spirituelles de l'âme sont l'intelligence et la volonté ; grâce à elles, l'homme jouit d'une liberté fondamentale qui lui permet de se déterminer lui- même.

Parler des "degrés de vie" de l'âme, c'est évoquer la philosophie de l'homme qui effectivement décèle trois degrés : végétal, animal, et humain mais cela est un "découpage pratique" qui permet de savoir de quel niveau l'on parle.
Je vais réfléchir, mais votre découpage ne me paraît pas correspondre à grand chose, sinon à une approche psychologique qqui veut établir que les maladies peuvent trouver leur source à différents niveaux de cette vie psychologique (qui inclut le spirituel : spirituel = intelligence et volonté). C'est peut être vrai ; mais il me semblerait plus juste de dire que la maladie, désordre organique, touche, parce que l'homme est une unité susbtantielle, tous les "degrés" de son être.

Moi, je dirai bêtement qu'il y a :

1°) L'âme

2°) La psychologie

2°) Le corps
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 16:21

L'âme garde ce qui à construit socialement l'individu sur terre (individualité de sa psychologie). Soit son caractère, sa façon d'aborder les choses de la vie etc, mais ceci ne peut subsiter que par un "corps" fait d'une essence, à caractère mémoriel. Cette essence n'est pas une matière condensée comme le corps. Ce corps ne peut qu'être, que, dans un environnement matriciel. Dont la composition est réellement de l'amour transcendante supportant ainsi notre propre ptit bout de matrice issue d'elle. Puisqu'il est de respirer par des poumons de l'air sur la terre, il est donc ainsi fait que cette parcelle d'amour respire l'amour dans cet audelà. Mais ce mot amour, n'est pas comparable de celui utilisé ici présentement.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 16:30

Si cela peut servir :

Lorsque l'on dit l'amour fait des miracles, c'est vrai. Aussi je pense qu'il est possible, lorsqu'on puise en nous, de se mettre en osmose intérieurement avec notre "âme" (elle même ayant sa propre forme identique à son corp, je dis bien forme, pas matière). Lorsque vous sentez cette sorte de chaleur intérieure (c'est ainsi qu'on la ressent), elle peut effectivement irradier votre corps biologique et réparer votre organisme. Car en conscientisant ce lien en vous, qui reste le cordon ombilical aux hommes par l'amour de Dieu, vous vous reconnectez à l'essence (d'amour) inné de Dieu.


Dernière édition par le Mar 12 Déc 2006, 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 16:48

Peau d'Ane : je ne comprends pas ce que vous dites.
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 16:51

Là je peux rien faire pour vous. Que vous conseiller de lire les posts successifs plus lentement, pour éclaircir le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 17:58

Chère Nelly,

Voici, pour résumer, la philosophie du vivant de saint Thomas d'Aquin:

Et voici le vocabulaire qu'en donne saint Thomas:

Ces noms d'âme, d'esprit, de psychisme, de corps, sont apparus dans la PHILOSOPHIE d'autres pays. De même, la notion de psychisme, d'esprit, n'est pas spécifiquement catholique mais l'Eglise et la Bible Hébraïque les a prise dans la philosophie grecque.

Pour unifier tout, voici:

1° AME: La personne humaine est un mixte qui est unifié grâce à son unique âme pour former un seul être. Pourtant, en lui, il y a des choses aussi diverses que de le matière minérale (Oxygène, Carbone, azote etc.) et trois niveaux de vie. (Attention, ce mot est utilisé dans la Bible pour signifier parfois 2° le corps, 3° la vie sensible, 4° l'esprit et même 5° le coeur. Ce qui fait qu'il vaut mieux regarder le sens du texte que le mot utilisé). :|

2° CORPS BIOLOGIQUE: 1° Vie biologique. C'est une vie purement chimique. On la voit dans le corps biologique.

3° VIE SENSIBLE: 2° vie psychique. Elle est commune avec les animaux. Elle apparaît dès qu'il y a un sens du toucher (lombrics albino ). Elle est portée par le cerveau et le système nerveux. A la mort, du corps biologique et du cerveau, il semble que le psychisme survit sous la forme d'un corps fait d'une matière inconnue et attestée dès les temps anciens, même chez les animaux. Les animistes l'appellent "l'esprit animal", l'Egypte antique le "Ka" ou "corps double", les bouddhistes le "corps astral" (il peut selon eux se décorporer de notre vivant avec un peu d'entraînement). Le New Age l'appelle [color:4433=red:4433]"corps éthérique". Il prend cette notion du spiritisme du XIX° siècle qui croyait en l'existence d'une matière particulière et incorruptible, "l'éther". Mais tout cela est plusieurs façon de nommer le même corps, bizarre, qui permet aux facultés sensibles de survivre à la mort. Il faut remarquer que Saint Augustin croit en la surie du psychisme puisqu'on lui a rapporté quelques NDE. Aristote et saint Thomas nient la possibilité de la survie du psychisme, puisque, pour eux, il n'y a rien en dehors de l'organe du cerveau. [/b] Parfois, la Bible l'appelle l'âme.


4° L'ESPRIT: 3° La vie spirituelle (l'esprit, intelligence et volonté) est appelé par l'Egypte antique le "baï", par les bouddhistes le "corps mental". Parfois, la Bible l'appelle l'âme (pas facile donc). Il est propre à l'homme.

Evidemment, tous ce fatra d'éléments est tenu par une "colle" (c'est une façon de parler). Il y a nécessairement un principe d'unité de cette vie qui est appelé, par Aristote, "l'âme". (psyche en grec, anima en latin, énergie vitale pour Bergson etc.)

5° LE COEUR: C'est tout ce qui, dans notre être et à chacun de ces quatre niveaux, est capable d'aimer l'autre. Notre âme aspire profondément à Dieu; Notre corps à un bien être physique; notre vie sensible à l'équilibre de bonnes passions comme l'amour, la joie; Notre esprit veut aimer dans la confiance et connaître la vérité.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 19:24

Il me semble que c'est en pleine contradiction avec mon message plus haut où je cite des extraits de la Parole et des pères de l'église, qui dit que l'homme a un corps et une âme.

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 20:05

Sylvie a écrit:
Il me semble que c'est en pleine contradiction avec mon message plus haut où je cite des extraits de la Parole et des pères de l'église, qui dit que l'homme a un corps et une âme.

Sylvie

Non. C'estr juste moins précis. Car la Bible elle-même change sans arrêt au cours de l'histoire sur le sens du mot âme (qui ici veut dire esprit).

La distinction Corps et âme est une vision résumée de l'"extériorité" et l'"intériorité" de l'homme.

Mais il y a des approche plus précises. C'est celle d'Aristote qui, en Occident, a été assumée par l'Eglise, et non celle de Platon.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sylvie



Messages : 2017
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 20:39

Cher Arnaud,


Citation :
Non. C'estr juste moins précis.


C'est surtout moins compliqué. Laughing

J'ai moins l'impression d'assister à une autopsie de l'âme. Laughing

Sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 20:44

Citation :
C'est surtout moins compliqué.

De toute façon, ce n'est pas l'âme en tant que telle qui est source des maladies.

Elles naissent de nos trois parties:

- Corps biologique (commun avec les plantes).
- Vie sensible (commune avec les animaux).
- Vie spirituelle (intelligence et volonté propres à l'homme).


Ajoutons cette dimension mystique de notre vie spirituelle, frappée par l'angoisse lorsqu'elle n'a pas de réponse au but de la vie.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 21:06

Merci Arnaud, c'est beaucoup plus clair.

Mais la question du départ ce n'était pas "quelle est la source des maladies?" mais "où est la source de la guérison spirituelle? et comment agit-elle en nous?" Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mar 12 Déc 2006, 21:17

Citation :
où est la source de la guérison spirituelle? et comment agit-elle en nous?"

Cher Louis, nos quatre degrés de vie "pratique" (physique, sensible, spirituel, mystique) interfèrent. Donc ce que je vais écrire n'est pas à prendre de manière rigoureuse. Ex: Un bon moral influence toujours la guérison.

1° Imaginons que vous ayez un cancer d'origine purement physique (exemple: vous avez été irradié à Tchernobil). Dans ce cas, sa guérison doit d'abord venir du physique.

Certes Dieu peut guérir mais ici, c'est bien le corps qui a été abimé, l'âme n'y peut rien.

2° Imaginons que vous ayez développé un cancer après un choc psychologique (divorce, deuil), il est évident que le retour d'un bon moral sera essentiel, plus que dans le premier cas...

3° Et si ce cancer vient, par somatisation, d'une vie morale liée au péché (mépris de vos proches, donc solitude, donc mal-être etc.), il faudra certainement un changement moral qui d'étape en étape, pourra peut-être rétablir l'équilibre des passions, donc peut-être du corps.

4° enfin, si l'absence de sens profond à votre vie (l'athéisme total) provoque une angoisse mystique diffuse et par somatisation un cancer, une conversion, une venue de la foi ne pourra faire de mal...

Bref, tout existe dans l'homme mais il serait faux de croire que le retours à Dieu guérit tout...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mer 13 Déc 2006, 03:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Chère Nelly,

Voici, pour résumer, la philosophie du vivant de saint Thomas d'Aquin:

Et voici le vocabulaire qu'en donne saint Thomas:

Ces noms d'âme, d'esprit, de psychisme, de corps, sont apparus dans la PHILOSOPHIE d'autres pays. De même, la notion de psychisme, d'esprit, n'est pas spécifiquement catholique mais l'Eglise et la Bible Hébraïque les a prise dans la philosophie grecque.

Pour unifier tout, voici:

1° AME: La personne humaine est un mixte qui est unifié grâce à son unique âme pour former un seul être. Pourtant, en lui, il y a des choses aussi diverses que de le matière minérale (Oxygène, Carbone, azote etc.) et trois niveaux de vie. (Attention, ce mot est utilisé dans la Bible pour signifier parfois 2° le corps, 3° la vie sensible, 4° l'esprit et même 5° le coeur. Ce qui fait qu'il vaut mieux regarder le sens du texte que le mot utilisé). :|

2° CORPS BIOLOGIQUE: 1° Vie biologique. C'est une vie purement chimique. On la voit dans le corps biologique.

3° VIE SENSIBLE: 2° vie psychique. Elle est commune avec les animaux. Elle apparaît dès qu'il y a un sens du toucher (lombrics albino ). Elle est portée par le cerveau et le système nerveux. A la mort, du corps biologique et du cerveau, il semble que le psychisme survit sous la forme d'un corps fait d'une matière inconnue et attestée dès les temps anciens, même chez les animaux. Les animistes l'appellent "l'esprit animal", l'Egypte antique le "Ka" ou "corps double", les bouddhistes le "corps astral" (il peut selon eux se décorporer de notre vivant avec un peu d'entraînement). Le New Age l'appelle [color:37bd=red:37bd]"corps éthérique". Il prend cette notion du spiritisme du XIX° siècle qui croyait en l'existence d'une matière particulière et incorruptible, "l'éther". Mais tout cela est plusieurs façon de nommer le même corps, bizarre, qui permet aux facultés sensibles de survivre à la mort. Il faut remarquer que Saint Augustin croit en la surie du psychisme puisqu'on lui a rapporté quelques NDE. Aristote et saint Thomas nient la possibilité de la survie du psychisme, puisque, pour eux, il n'y a rien en dehors de l'organe du cerveau. [/b] Parfois, la Bible l'appelle l'âme.


4° L'ESPRIT: 3° La vie spirituelle (l'esprit, intelligence et volonté) est appelé par l'Egypte antique le "baï", par les bouddhistes le "corps mental". Parfois, la Bible l'appelle l'âme (pas facile donc). Il est propre à l'homme.

Evidemment, tous ce fatra d'éléments est tenu par une "colle" (c'est une façon de parler). Il y a nécessairement un principe d'unité de cette vie qui est appelé, par Aristote, "l'âme". (psyche en grec, anima en latin, énergie vitale pour Bergson etc.)

5° LE COEUR: C'est tout ce qui, dans notre être et à chacun de ces quatre niveaux, est capable d'aimer l'autre. Notre âme aspire profondément à Dieu; Notre corps à un bien être physique; notre vie sensible à l'équilibre de bonnes passions comme l'amour, la joie; Notre esprit veut aimer dans la confiance et connaître la vérité.

Arnaud, explique des trucs simples à Nelly, elle a des difficultés à comprendre. Tu le sais bien non? Alors pourquoi la torturer avec St machin d'Aquin?
Revenir en haut Aller en bas
Nelly Emont



Messages : 492
Inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mer 13 Déc 2006, 11:54

C'est vrai que ma "mongolfière d'imbecillité" me ferme beaucoup de portes. Mais ce charabia sur les cancers physiques, psychiques, spirituels et que sais-je encore, me paraît du n'importe quoi.
Un cancer est un dérèglement des cellules dont quelques unes prolifèrent de manière anarchique et provoque cette maladie.
Il y des cellules physiques, psychiques, et spirituelles ? Non mais, allez raconter ça à un cancérologue, il va bien rigoler. Ce que l'on sait actuellement, c'est que ce qui touche le corps peut avoir et a surement des répercussions sur la partie "spirituelle" (pris au sens non chrétien, de vie de l'esprit). On penser qu'à l'inverse, un esprit troublé, non unifié, crée UN TERRAIN FAVORABLE à l'apparition de certaines maladies. Mais il ne fait pas naître à lui tout seul la maladie.
Quant à la guérison d'un cancer, cela reste tout aussi mystérieux que le reste. Je sais de quoi je parle. Il y a des chimios qui fonctionnent, d'autres qui ne fonctionnent pas et en l'état actuel des sciences on ne sait pas pourquoi.
Un cancer est guéri par des chimios qui font effet. Sinon, la maladie se développe et le malade finit par mourir.
Doit-on établir, d'après la théorie d'Arnaud, qu'un cancer physique se guérit avec une chimio, qu'un cancer psychologique se guérit avec une bonne psychanalyse, ou quelque chose d'équivalent, et un cancer spirituel avec des Je vous salue Marie.... (J'imagine bien cela dans les centres d'oncologie : des salles pour les chimios, d'autres pour les psy, et la troisième ressemblant à une chapelle).
Ce que l'on appelle guérison spirituelle concerne le domaine spirituel... Elle est l'effet de la grâce divine, qui pour une raison ou une autre, dont nous ignorons tout, accorde celle-ci à tel ou tel. Elle touche des domaines qui empêchent pour toutes sortes de raison une unification de la vie en Dieu. Elle peut dans son sillage entraîner une guérison physique s'il y a lieu, mais là encore, l'initiative reste à Dieu. Un homme malade peut rester malade et voir son esprit s'ouvrir, sous l'effet de la grâce, à l'amour de Dieu et inaugurer une vie spirituelle d'une grande intensité.

Et alors, pour l'existence de corps psychique, il faudra également revoir votre leçon.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mer 13 Déc 2006, 12:44

Citation :
C'est vrai que ma "mongolfière d'imbecillité" me ferme beaucoup de portes. Mais ce charabia sur les cancers physiques, psychiques, spirituels et que sais-je encore, me paraît du n'importe quoi.
Un cancer est un dérèglement des cellules dont quelques unes prolifèrent de manière anarchique et provoque cette maladie.

Chère Nelly, lisez bien.

Tout cancer est biologique.

Mais il peut être DECLANCHÉ, OCCASIONNÉ par une cause physique, psychique, spirituelle... ;)

Citation :
Doit-on établir, d'après la théorie d'Arnaud, qu'un cancer physique se guérit avec une chimio, qu'un cancer psychologique se guérit avec une bonne psychanalyse, ou quelque chose d'équivalent, et un cancer spirituel avec des Je vous salue Marie....

Lisez bien:

Un cancer occasionné par le choc hormonal d'un divorce, par ex, aura certainement peu de chances de guérir si, outre les traitements médicaux, le moral de la femme ne s'arrange pas...

C'est du bon sens... drunken

_________________
Arnaud


Dernière édition par le Mer 13 Déc 2006, 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mer 13 Déc 2006, 12:59

Il me semble indéniable que notre corps et la vie sensorielle inhérente (nos cinq sens), ainsi que notre psychisme (intelligence et volonté) baignent dans un principe de vie, une âme, intimement mêlée à ce tout que constitue le corps : notre âme imprègne tout notre être.

Mais à notre mort, cette âme se "démarque" de notre corps et s'en dégage ; on l'appelle alors le "corps double" ou "corps astral", etc.
Elle conserve en elle tout ce qui caractérise notre personne, tout ce qui fait que nous sommes unique...

Pour Nelly : Peau d'âne peut paraître, parfois, difficile à comprendre ; je vais essayer (essayer! Smile ) de traduire.

Peau d'âne a écrit :

"L'âme garde ce qui a construit socialement l'individu sur terre (individualité de sa psychologie). Soit son caractère, sa façon d'aborder les choses de la vie etc, mais ceci ne peut subsister que par un "corps" fait d'une essence, à caractère mémoriel. Cette essence n'est pas une matière condensée comme le corps. Ce corps ne peut être que dans un environnement matriciel. Dont la composition est réellement de l'amour transcendant supportant ainsi notre propre petit bout de matrice issue d'elle. Puisqu'il est de respirer par des poumons de l'air sur la terre, il est donc ainsi fait que cette parcelle d'amour respire l'amour dans cet audelà. Mais ce mot amour, n'est pas comparable de celui utilisé ici présentement."

Peau d'âne semble dire qu'après notre mort, nous nous retrouvons dans un corps bien réel, mais différent du premier, nettement moins dense et plus spirituel. Ce corps, comme je l'ai dit ci-dessus, conserve les caractéristiques de notre personnalité ; il est palpable, mais différent dans sa composition...
Dans l'au-delà, nous n'existons que par[i] Dieu, Source de toute vie. Comme l'écrit si joliment Peau d'âne : de même que nos poumons respirent l'air sur la terre, de même cette "parcelle d'amour" que nous sommes, nous, étincelles de Dieu, ""respire l'amour dans cet au-delà"...! cheers Et cet amour n'a rien de comparable avec l'amour humain : nous sommes directement "reliés" à l'Amour divin ; dans la prière profonde, on peut avoir une idée, un aperçu, un début d'expérience de cette relation d'amour au Créateur de toutes choses. Very Happy

Peau d'âne compare Dieu à la "Matrice" (le "moule" à partir duquel nous avons été formés, créés). L'environnement du Ciel est donc de "l'Amour transcendant supportant ainsi notre propre petit bout de matrice"...

Est-ce clair? Je l'espère sincèrement.



Peau d'âne poursuit :

"Si cela peut servir :

Lorsque l'on dit l'amour fait des miracles, c'est vrai. Aussi je pense qu'il est possible, lorsqu'on puise en nous, de se mettre en osmose intérieurement avec notre "âme" (elle même ayant sa propre forme identique à son corps, je dis bien forme, pas matière). Lorsque vous sentez cette sorte de chaleur intérieure (c'est ainsi qu'on la ressent), elle peut effectivement irradier votre corps biologique et réparer votre organisme. Car en conscientisant ce lien en vous, qui reste le cordon ombilical aux hommes par l'amour de Dieu, vous vous reconnectez à l'essence (d'amour) inné de Dieu."

Oh oui, que cela peut servir! Nous sommes même au coeur de la question soulevée initialement, et que Louis rappelle : "où est la source de la guérison spirituelle? et comment agit-elle en nous?"


C'est exactement de cette manière qu'il est possible de "guérir spirituellement", et par conséquent d'en tirer des bénéfices pour son être tout entier : en se recueillant (en se "cueillant" au plus profond de soi, en allant se chercher, et se trouver, au coeur de soi-même, là où est la Source intarissable de Vie, là où est Dieu...).) Dans la prière profonde - la "prière du coeur" qu'évoque si bien Jean sur le forum Agape -, on reprend des forces, on se "reconnecte" en quelque sorte à Celui qui dispense toute chose, au Créateur de la vie, Celui qui nous "guérit" vraiment, réellement, radicalement!!

Comme l’écrit Peau d’âne : «Lorsque vous sentez cette sorte de chaleur intérieure (c'est ainsi qu'on la ressent), elle peut effectivement irradier votre corps biologique et réparer votre organisme. » Il faut donc en prendre conscience, de ce « cordon ombilical » qui relie chaque être à l’Amour de Dieu…
Ces remarques rejoignent tout à fait les écrits de sainte Thérèse d’Avila cités ci-dessus :

«Vous avez sans doute déjà vu certains livres d’oraison conseiller à l’âme d’entrer en elle-même ; or, c’est précisément ce dont il s’agit."

Et je ne parlais pas d'autre chose, sur le "fil" "La foi déplace les montagnes"...


Ah, "si "Peau d'âne" m'était conté, j'y prendrais un plaisir extrême!" écrit La Fontaine... ;) Very Happy Merci, chère Peau d'âne, pour vos paroles si belles!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mer 13 Déc 2006, 13:31

Bon, moi j'en ai ras le bol des dispute cathos...! Désormais, je ne parlerai plus qu'à ZIBOUNET (puique les KT0 de bonne volonté ont pris la fuite)...! Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Guérison spirituelle   Mer 13 Déc 2006, 13:47

jo zecat a écrit:
Bon, moi j'en ai ras le bol des dispute cathos...! Désormais, je ne parlerai plus qu'à ZIBOUNET (puique les KT0 de bonne volonté ont pris la fuite)...! Basketball

ah ben merci... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
 
Guérison spirituelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guérison spirituelle
» L'effort physique
» Remèdes pour soigner et guérir la dépression
» MESSAGE:Guérison spirituelle par l'énergie Universelle
» Guérison spirituelle par l'énergie Universelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: