DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Mes doutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Mes doutes   Sam 02 Déc 2006, 21:11

En effet, Dieu a tellement aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui
ne périsse point mais ait la vie éternelle. (Jn.III/16)


scratch
Revenir en haut Aller en bas
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Mes doutes   Sam 02 Déc 2006, 21:18

J'ai dû mal à mettre les phrases dans un contexte de lecture, puisque je n'ai pas connaissance....

Mais pris à brut cette phrase m'interpelles.


Cette je peux la comprendre en deux sens et c'est mon problème.


"afin que quiconque croit en lui" Comme il n'existe pas de point dans cette phrase, je peux alors penser que : "lui" c'est Dieu. Ou bien que : "lui" c'est Jésus.

Ensuite, cette phrase dis : Dieu n'a qu'un seul fils (unique), je déduis alors que nous ne sommes pas ses enfants (d'après la phrase).

Puis je me refère a l'expérience, où j'ai vue Sainte Marie, et me rappelle ce lien incompréhensible inné d'être son enfant (Et comme Marie est la mère de Jésus). (J'ai aussi compris que tous les hommes sont ses enfants).

Il me manque donc un lien là pour comprendre la phrase ci-dessus (cité par St Hibou sur un autre fil).




:bougie:
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6128
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mes doutes   Sam 02 Déc 2006, 23:12

Peau d'âne a écrit:

Puis je me refère a l'expérience, où j'ai vue Sainte Marie, et me rappelle ce lien incompréhensible inné d'être son enfant (Et comme Marie est la mère de Jésus). (J'ai aussi compris que tous les hommes sont ses enfants).
Oui certains voyants et témoins d'apparition de Marie parlent d'un amour maternel. C'est assez mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
saint Zibou



Masculin Messages : 9457
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Mes doutes   Sam 02 Déc 2006, 23:32

Peau d'âne a écrit:
J'ai dû mal à mettre les phrases dans un contexte de lecture, puisque je n'ai pas connaissance....

Mais pris à brut cette phrase m'interpelles.


Cette je peux la comprendre en deux sens et c'est mon problème.


"afin que quiconque croit en lui" Comme il n'existe pas de point dans cette phrase, je peux alors penser que : "lui" c'est Dieu. Ou bien que : "lui" c'est Jésus.

Ensuite, cette phrase dis : Dieu n'a qu'un seul fils (unique), je déduis alors que nous ne sommes pas ses enfants (d'après la phrase).

Puis je me refère a l'expérience, où j'ai vue Sainte Marie, et me rappelle ce lien incompréhensible inné d'être son enfant (Et comme Marie est la mère de Jésus). (J'ai aussi compris que tous les hommes sont ses enfants).

Il me manque donc un lien là pour comprendre la phrase ci-dessus (cité par St Hibou sur un autre fil).




:bougie:

Jn3/16 permet de croire en Dieu, grâce à sa miséricorde et à son Fils, grâce à son oeuvre et sa vocation. Marie n'est la mère que de la Personne de J-C ni de sa nature divine ni de sa fonction de sauveur. Certes, le Christ est le Fils unique de Dieu mais par notre incorporation en lui par la Foi seule, nous sommes fils dans le Fils unique, frères du Christ(Héb2). Aucun témoignage scripturaire ne confère ce rôle à sainte Marie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mes doutes   Dim 03 Déc 2006, 17:53

Marie est restée la Mère du Christ jusqu'au bout, Elle était là debout au pied de la croix, quelle souffrance plus douloureuse et amère de voir mourir ainsi son enfant, quand on voit cela à la lumière de ce que représentaient les douleurs épouvantables de la crucifixion.
Jean était également au pied de la Croix : Jean 25 : Or près de la Croix de Jésus se tenaient sa mère et la soeur de sa mère , Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala.
Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'il aimait , dit à sa mère : "Femme, voici ton fils" Puis il dit au disciple : "Voici ta mère".
Dès cette heure-là le disciple l'accueillit chez lui. Jean27

-----------------------------------
Jean a pris Marie chez lui. Cette simple phrase a plus d'un sens. D'abord la maison de Jean où entre Marie, ce n'est pas seulement son logis matériel c'est aussi son coeur. L'expression grecque traduite par 'chez lui' suggère davantage qu'une maison matérielle.
Mais la phrase a un autre sens encore plus profond : depuis le jour de la croix, l'Eglise a une mère. Et c'est là un grand mystère.
L'Eglise prend appui sur la Parole de Dieu, sur le mystère pascal du Christ et les sacrements qui rendent présent ce mystère parmi nous;c'est là l'essentiel. Que l'Eglise ait une mère, n'est cependant pas une sorte de langage figuré seulement, une métaphore.
Bien sûr, Marie ne nous a pas sauvés;elle n'est pas médiatrice dans le même sens que Jésus. Toutefois sa maternité vis-à-vis de l'Eglise n'est pas une pieuse pensée, une jolie image dont les résonances affectives portent au rêve. Le fait que l'Eglise a une mère imprime à notre conscience d'être Eglise un cachet particulier.
C'est que Marie garantit la réalité de l'humanité de Jésus.


Le risque en effet est loin d'être imaginaire que, sans sa mère, le Christ ne s'évapore en idée ou en système. Karl Rahner, théologien allemand, avait bien compris la chose quand il écrivait :'les idées n'ont pas de mère'.
L'intellectualisation de la foi va souvent de pair avec l'effacement de Marie. Sans elle , il est possible que le christianisme devienne davantage une idéologie, un ensemble de valeurs, un code de normes, qu'un milieu rédempteur où nous sommes immergés. Une ancienne invocation disait : "O Marie, qui a vaincu toutes les hérésies, prie pour nous'.
L'une des hérésies (du grec hairesis, qui veut dire division, séparation) les plus pernicieuses n'est-elle pas de déchirer le Christ, de ne pas le reconnaître vrai Dieu et vrai homme, indissolublement ?
Marie, sa Mère et notre Mère veille sur le mystère de l'incarnation :
'Le Verbe s'est fait chair'.


[color=green]Extrait de : Les 7 paroles de Jésus en croix - Cardinal Godfried Danneels.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80862
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mes doutes   Dim 03 Déc 2006, 18:13

Peau d'âne a écrit:



"afin que quiconque croit en lui" Comme il n'existe pas de point dans cette phrase, je peux alors penser que : "lui" c'est Dieu. Ou bien que : "lui" c'est Jésus.

Lui, c'est bien Jésus car en voyant Jésus DANS SON HUMANITE (donc d'une vision qui nous est adaptée), nous comprenons qui est Dieu. Et voir Jésus, c'est voir uni dans un seul être de la droiture, de l'amour, de la bonté infinis.

Citation :
Ensuite, cette phrase dis : Dieu n'a qu'un seul fils (unique), je déduis alors que nous ne sommes pas ses enfants (d'après la phrase).

C'est le SEUL FILS ETERNEL. Et l'idée de Dieu est justement de se donner des fils et filles ADOPTIVES: Nous.

Citation :
Puis je me refère a l'expérience, où j'ai vue Sainte Marie, et me rappelle ce lien incompréhensible inné d'être son enfant (Et comme Marie est la mère de Jésus). (J'ai aussi compris que tous les hommes sont ses enfants).

Si vous avez cru en Marie en la voyant, alors c'est sûr vous croirez avec joie à Jésus quand il viendra vous chercher à votre mort. Il suffira d'avoir confiance en lui. Et il fera de vous la fille de Dieu (charité accomplie).


Citation :
Il me manque donc un lien là pour comprendre la phrase ci-dessus (cité par St Hibou sur un autre fil).

Ce devait donc être cette distinction entre la filiation eternelle du Fils de Dieu, et la filiation adoptive pour laquelle, gratuitement, il nous a créés.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Peau d'âne



Féminin Messages : 1981
Inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Mes doutes   Dim 03 Déc 2006, 18:52

Very Happy Ben voilà, comment on découvre qu'on a été adopté.



I love you
Revenir en haut Aller en bas
 
Mes doutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle et en pleins doutes
» Correction de DM de philo : j'ai des doutes
» Préparation de l'agrégation d'espagnol...des doutes !
» doutes grammaticaux: cours bouleversé! S'il-vous-plaît...
» N'ayez pas peur d'exprimer vos doutes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: