DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre ouverte du cardinal ouellet

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 6463
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   11/10/2018, 12:45

Le problème a force de dire que le Pape n 'est infaillible que dans ce cas ou dans ce cas çi ou quand il dit que ça... c 'est que sa parole n 'est plus écouté et l 'église devient sans pasteur et avec plein de "Guru" auto-proclamé qui donne leur avis sur tout et n 'importe quoi .Saviez vous que la dernière et seul fois que le Pape s 'est prononcé dans le cadre de l 'infaillibilité il ne s 'agissait que par rapport a la vierge Marie?
Revenir en haut Aller en bas
mario-F._L.

avatar

Masculin Messages : 624
Inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   11/10/2018, 16:50

RenéMatheux a écrit:
mario-F._L. a écrit:


Citation :
Quant à mes condamnations sans appel, il s'agit d'un fait tout bète : françois n'ayant pas démenti, c'est que ce qu'a dit Vigano sur Mac Carrick est vrai!

Conclusion hâtive et indigne d'un intellectuel de bon niveau !...

Ah oui?

Demandez à n'importe qui  ce qu'il pense d'un homme qui ne dément pas des accusations?




Le "silence est d'or" disait un "n'importe qui"! Le pape a choisi le silence plutôt que le scandale ( un de plus) public !

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
RenéMatheux



Masculin Messages : 17504
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   12/10/2018, 11:50

Tiens! Donc!

Plutot que répondre éternellement à n'importe quo, je donne les arguments d'autres personnes.


La lettre ouverte du cardinal Ouellet à Mgr Viganò :
l




Dans une lettre ouverte publiée le 7 octobre sur le site Vaticannews.va, le cardinal Marc Ouellet [Photo ci-dessus], Préfet de la Congrégation pour les Evêques, répond aux accusations formulées par l’ancien nonce à Washington Mgr Carlo Maria Viganò qui visaient le Pape François et le Saint-Siège, à propos de la gestion du cas Mc Carrick.

Si le Cardinal ne dément pas que le Pape a été informé des faits scandaleux qui se sont produits, il essaie maladroitement de dédouanner ce dernier en déclarant que le Souverain Pontife a reçu une telle quantité d'informations après son élection, qu'il il n'a pas pu tout retenir et surtout pas sur un obscur archévêque émérite de 82 ans...

La défense est malhonnête, peu crédible et frise le cynisme d'Etat. Notre confrère Luc Perrin écrit sur le Forum Catholique "qu'il est facile de réfuter complètement l'affirmation première du Cardinal :

"Venons-en aux faits. Tu dis avoir informé le Pape François le 23 juin 2013 sur le cas McCarrick lors de l’audience qu’il t’a concédée, de même qu’à tant d’autres représentants pontificaux qu’il a rencontrés alors pour la première fois. J’imagine la quantité énorme d’informations verbales ou écrites qu’il a dû alors recueillir sur beaucoup de personnes et de situations. Je doute fort que McCarrick l’intéressait au point où tu voudrais le faire croire, puisqu’il était un Archevêque émérite de 82 ans et sans office depuis sept ans. "

Or, un article à la louange du cardinal McCarrick paru le 21 juin 2014 dans le très pro-bergoglien National Catholic Reporter démolit tout cela point par point.

- le Pape tout juste élu s'est préoccupé de la santé de McCarrick victime d'une attaque cardiaque à Rome la veille de son intronisation pontificale par un appel personnel, preuve que la formule "je doute fort ..." est complètement réfutée,

- le Pape François a chargé McCarrick d'une mission en Chine en 2014,

- les nominations cardinalices de 2016 sont la preuve éclatante que le cardinal Ouellet n'est pas très au courant des affaires de la Curie visiblement, si on en croit sa version.

Ajoutons que la conférence publique donnée en octobre 2013 à l'université Villanova (USA) par celui qui était le cardinal McCarrick contredit aussi totalement la version du cardinal Ouellet, d'un McCarrick sans lien avec le cardinal Bergoglio, "one of my friends" et depuis des années dit McCarrick.

Sans compter la Papal Foundation dont McCarrick était membre fondateur du conseil cardinalice qui prenait les grandes décisions et est intervenu pour le don de 25 millions de dollars demandé par le pape François en ... 2017. "

Rappellons aussi que McCarrick est tellement peu important et quasi inconnu du Pape que c'est lui qui organise en 2014, avec le cardinal O'Malley membre du "C9" , la rencontre discrète entre le cardinal Ortega, archevêque de Cuba et émissaire du Pape François et ... le Président des Etats-Unis d'Amérique Barrack Obama.

Par charité nous passerons sur les innombrables vidéos et photos montrant le pape François embrassant chaleureusement le bon cardinal McCarrick, "son vieil ami".

Peut-être qu'une méchante épidémie a subitement frappé certains membres de la Curie atteints d'une "amnésie cardinalice", maladie souvent diagnostiquée dans les cas les plus graves de panique générale...

Lettre de commande, cynisme ou amnésie volontaire proposions-nous ? Les trois certainement et "lorsqu'on voit des gens très instruits contempler sans broncher l'oppression et la persécution, on ne sait ce qu'il faut mépriser le plus de leur cynisme ou de leur aveuglement."



Ooooohhhhh Le menteur!
Ttttttssssssss
Revenir en haut Aller en bas
mario-F._L.

avatar

Masculin Messages : 624
Inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   12/10/2018, 14:13

RenéMatheux a écrit:
.......................
Peut-être qu'une méchante épidémie a subitement frappé certains membres de la Curie atteints d'une "amnésie cardinalice", maladie souvent diagnostiquée dans les cas les plus graves de panique générale..



Source : le site de Mgr Fellay, sédévacantiste disciple de Mgrre Lebebvre
Spoiler:
 

Evidemment .............

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
mario-F._L.

avatar

Masculin Messages : 624
Inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   13/10/2018, 11:37

"On pouvait croire avoir atteint un sommet avec la pétition lancée par un prêtre, exigeant la démission du cardinal Barbarin qu’aucun tribunal civil n’a jusqu’à présent trouvé coupable de quoi que ce soit. Mais les records sont faits pour être battus. Voici qu’est maintenant visé celui dont justement on se réclamait pour demander la tête du primat des Gaules : un ancien nonce dénonce – au sens où la raison qui se raidit en s’admirant se met à déraisonner – le pape lui-même (ainsi qu’une bonne fournée de hauts dignitaires romains).

Le tribunal de l’opinion publique
Le motif reste le même : les actuels archevêque de Lyon et souverain pontife sont accusés de n’avoir pas publiquement stigmatisé ni sanctionné assez promptement et vigoureusement des crimes assurément révoltants qui avaient eu lieu bien avant qu’eux-mêmes entrent en fonction et puissent, en tant que supérieurs hiérarchiques, en assumer personnellement la responsabilité. Le vrai problème est de déterminer non pas quand ils ont été informés ni si cette information était suffisante pour qu’ils punissent sans tarder ni se soucier de la justice des hommes, mais s’ils ont permis aux prédateurs de continuer à sévir et s’ils ont fait obstacle aux enquêtes judiciaires. Pour autant que l’on sache, la réponse est non dans le cas de l’un comme de l’autre.

Le degré de plus atteint avec la mise en cause du pape a au moins le mérite de dévoiler deux choses. D’abord que la cible est la crédibilité de l’Église, au-delà du cardinal Barbarin et du pape François. Quand bien même ils démissionneraient, ils auront en effet des successeurs. Mais le but implicite est que ceux-ci – et c’est là que transparaît la seconde visée de ces accusations – soient affaiblis et restent soumis à un tribunal qui n’est pas l’autorité hiérarchique reçue d’en-haut dans l’Église (puisqu’on déclare qu’elle a failli), ni Dieu lui-même (puisqu’on se met allègrement à sa place), mais l’opinion telle que la façonnent les médias à l’heure d’internet et des réseaux sociaux, où la qualité de n’importe quelle affirmation se mesure uniquement au nombre d’échos qui lui sont donnés. Et bien sûr, plus c’est énorme et inattendu, plus c’est relayé et plus cela devient une réalité inesquivable.

Indépendamment de la justice à rendre aux victimes pour autant que ce soit possible et de l’aide à leur apporter, la seule question intéressante est de savoir à combien de gens ces sordides affaires feront perdre la foi. Mais est-ce donc en notre curé et ses vicaires, notre évêque et le pape que nous avons foi ? Ou bien est-ce en Jésus-Christ qui a été trahi par un des siens et que les autres ont laissé tomber ? Je parierai que ces lamentables histoires ne feront perdre la foi qu’à ceux qui ne l’ont jamais eue ou confondent le Dieu dont ils oublient qu’il a été crucifié et l’Eglise qu’ils se plaisent à imaginer sans pécheurs, donc sans eux qui jugent impossible ou inutile d’être pardonnés."


Source : https://fr.aleteia.org/2018/08/30/apres-le-cardinal-barbarin-le-pape/

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87694
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   13/10/2018, 12:10

mario-F._L. a écrit:


Le tribunal de l’opinion publique
Le motif reste le même : les actuels archevêque de Lyon et souverain pontife sont accusés de n’avoir pas publiquement stigmatisé ni sanctionné assez promptement et vigoureusement des crimes assurément révoltants qui avaient eu lieu bien avant qu’eux-mêmes entrent en fonction et puissent, en tant que supérieurs hiérarchiques, en assumer personnellement la responsabilité.

Non, l'affaire du pape est plus grave. Il est accusé par Mgr Vigano d'avoir été informé et d'avoir tout de même rétabli comme conseiller et comme faiseurs de cardinaux un prédateur sexuel grave et condamné qui, durant des années, a corrompu des centaines de séminaristes aux USA.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 6463
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   13/10/2018, 13:02

Un Pape accusé ce n 'est pas la première fois.Paul 6 canonisé Dimanche a eu aussi sa "dose" ( et pas un peu) Arnaud en parle un tout petit peu a la fin de sa vidéo du jour https://www.ibs.it/paolo-paolo-delicata-storia-d-ebook-paolo-arreghini/e/9788822889133 et
Spoiler:
 
"l'abbé de Nantes, est un prêtre catholique fondateur de la Ligue de la Contre-Réforme catholique, considérée comme une dérive sectaire par l'Unadfi. En effet, il développe des prédictions apocalyptiques à partir des années 1980, ou des concepts comme le « baiser mystique », relation d'amoureux qu'entretiendraient Jésus et sa mère. Les adeptes sont retenus dans le mouvement par l'intimidation" https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_de_Nantes
Revenir en haut Aller en bas
mario-F._L.

avatar

Masculin Messages : 624
Inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   13/10/2018, 16:55

doublon

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/


Dernière édition par mario-F._L. le 13/10/2018, 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
mario-F._L.

avatar

Masculin Messages : 624
Inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   13/10/2018, 16:57

Arnaud Dumouch a écrit:
mario-F._L. a écrit:


Le tribunal de l’opinion publique
Le motif reste le même : les actuels archevêque de Lyon et souverain pontife sont accusés de n’avoir pas publiquement stigmatisé ni sanctionné assez promptement et vigoureusement des crimes assurément révoltants qui avaient eu lieu bien avant qu’eux-mêmes entrent en fonction et puissent, en tant que supérieurs hiérarchiques, en assumer personnellement la responsabilité.

Non, l'affaire du pape est plus grave. Il est accusé par Mgr Vigano d'avoir été informé et d'avoir tout de même rétabli comme conseiller et comme faiseurs de cardinaux un prédateur sexuel grave et condamné qui, durant des années, a corrompu des centaines de séminaristes aux USA.


...............par Mgr Vigano . Et si ce mgr n'était qu'un imposteur diabolique ?  Tu le connais personnellement ? Car demander comme ça publiquement, afin que nul ne l'ignorât, la démission du pape, moi, je me pose des questions.

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87694
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   13/10/2018, 18:18

Il est tellement un imposteur diabolique que, pour le moment, tous ceux qui interviennent, même en attaquant sa manière de faire, reconnaissent les faits.

Le Cardinal Marc Ouellet reconnait lui avoir parlé des sanctions de MacCarrick et lui avoir demandé de les signifier à l’intéressé.

Le Cardinal Muller reconnait que le pape François lui a demandé personnellement, durant une messe, d'arrêter son enquête canonique le cardinal anglais Cormac Murphy-O’Connor (décédé le 1er septembre 2017)

Bref, en sachant que le pape François est protégé infailliblement au plan de la doctrine du salut, il a été repris en face pour des erreurs de nomination. Et ces erreurs n'ont pas fini de faire parler : le cardinal Wuerl vient de démissionner. Le Cardinal Farrel ne tardera pas à devoir s'expliquer sur ses rapports avec MacCarrick et sa cohabitation de 6 années avec lui et avec le père Maciel.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 6463
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   13/10/2018, 18:38

Petit éclairage sur la position des sédévacantistes sur Vigano ,Saint damien, Paul 6 ( et pas saint paul 6 pour eux) ... https://www.medias-presse.info/saint-paul-vi/99123/ et http://www.virgo-maria.org/Engel_pages/2002-06_Randy-Engel_Le-Livre-de-Gomorrhe.html
Revenir en haut Aller en bas
mario-F._L.

avatar

Masculin Messages : 624
Inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   14/10/2018, 09:28

philippe bis a écrit:
Petit éclairage sur la position des  sédévacantistes sur Vigano ,Saint damien, Paul 6  ( et pas saint paul 6 pour eux) ...  https://www.medias-presse.info/saint-paul-vi/99123/ et http://www.virgo-maria.org/Engel_pages/2002-06_Randy-Engel_Le-Livre-de-Gomorrhe.html



En contre-point de ces informations très sectaires que l'on peut lire dans ces liens, mon cher Philippe :


Le Pape Paul VI est canonisé dimanche 14 octobre. Entretien avec le P. Grégoire Catta, directeur du Service national famille et société qui revient sur trois éléments marquants de son pontificat.

i
Le Pape Paul VI.
C’est d’abord le pape qui a mené à bien le Concile Vatican II qu’avait convoqué son prédécesseur Saint Jean XXIII
. Ce dernier est décédé en 1963 après la première session et c’est Paul VI qui prend la relève et soutient pendant trois autres sessions le profond travail d’aggiornamento (mise à jour) opéré par le Concile. Symboles forts, parmi d’autres, de ce renouveau, l’image de sa rencontre avec le patriarche Athénagoras qui marque une solide avancée dans la réconciliation avec l’Église orthodoxe de Constantinople, et celle de sa visite à l’assemblée générale des Nations Unies où il s’exclame « plus la guerre, jamais plus la guerre ». Paul VI personnifie l’Église de Vatican II qui se renouvelle intérieurement en revenant à la source de l’Evangile et s’ouvre résolument au monde de son temps.

Paul VI c’est aussi un pape qui nous a laissé des écrits marquants. L’encyclique Populorum progressio, en 1967 offre une véritable feuille de route pour un développement, juste, solidaire, intégral. Elle a inspiré – et continue d’inspirer ! – beaucoup de personnes et de d’organismes comme le CCFD-Terre Solidaire, la Délégation Catholique pour le Coopération, ou les commissions Justice et Paix dans tous les pays du monde. L’année suivante, Humanae vitae, invite les époux à vivre pleinement l’amour conjugal mais provoque de nombreux remous par son refus de la contraception artificielle. En 1975 Evangelii nuntiandi porte sur l’évangélisation dans toutes ses dimensions. Le Pape François l’a qualifié de « document pastoral le plus grand qui ait été écrit à ce jour ».

Paul VI continue à marquer l’Église de son empreinte au travers du pape François qui le cite énormément. Relire Paul VI sur la question du dialogue (Ecclesiam suam), de l’évangélisation (Evangelii nuntiandi), du développement intégral (Populorum progressio), est souvent une bonne clé pour comprendre François !


_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 6463
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   14/10/2018, 11:46

Et la Brève biographie de saint FRANÇOIS SPINELLI "après un début prometteur, le 4 mars 1889, il est contraint de
quitter le diocèse et l’Institut à cause de calomnies et d’intrigues : comme le
grain de blé, il accepte alors de donner sa vie dans le sillon de la volonté de
Dieu." https://nominis.cef.fr/contenus/Spinelli.pdf Francesco Spinelli est contraint de quitter le diocèse et sa congrégation à la suite d'une série de calomnies. Sans réclamer justice, il obéit et trouve refuge au couvent des Sacramentines de Rivolta d'Adda. https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Spinelli http://www.ktotv.com/canonisation-paul-vi-et-oscar-romero
Revenir en haut Aller en bas
mario-F._L.

avatar

Masculin Messages : 624
Inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 08:16

Je me plais ici à reposter la conclusion de la lettre du cardinal Ouellet, que notre soeur Julienne nous a fait connaître dans ce fil :

" Si le Pape n’était pas un homme de prière, s’il était attaché à l’argent, s’il favorisait les riches aux dépens des pauvres, s’il ne démontrait pas une énergie infatigable pour accueillir toutes les misères et donner le généreux réconfort de sa parole et de ses gestes, s’il ne multipliait pas tous les moyens possibles d’annoncer et de communiquer la joie de l’évangile à tous et à toutes, dans l’Église et au-delà de ses frontières visibles, s’il ne tendait pas la main aux familles, aux vieillards abandonnés, aux malades de l’âme et du corps, et surtout aux jeunes en recherche de bonheur, on pourrait peut-être lui préférer, selon toi, quelqu’un qui adopte d’autres attitudes diplomatiques et politiques, mais je ne peux pas mettre en cause son intégrité personnelle, sa consécration à la mission et surtout le charisme et la paix qui l’habitent, par la grâce de Dieu et la puissance du Ressuscité.

En réponse à ton attaque injuste et injustifiée dans les faits, cher Vigano, je conclus donc que l’accusation est un montage politique privé de fondement réel incriminant le pape, et qu’elle blesse profondément la communion de l’Église. Plût à Dieu que cette injustice flagrante soit rapidement réparée et que le Pape François continue à être reconnu pour ce qu’il est : un pasteur insigne, un père compatissant et ferme, une grâce prophétique pour l’Église et pour le monde. Qu’il poursuive joyeusement et en toute confiance la réforme missionnaire qu’il a entreprise, en sachant qu’il peut compter encore davantage sur la prière du peuple de Dieu et la solidarité renouvelée de toute l’Église unie à Très Sainte Vierge Marie, Reine du Saint Rosaire! "

Marc Cardinal Ouellet Préfet de la Congrégation pour les Évêques,
En la Fête de Notre-Dame du Rosaire, 7 octobre 2018.

_________________
Peut-on débattre fraternellement avec les Musulmans ? La réponse est OUI :


http://www.dialogueislam-chretien.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87694
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 10:05

La réponse de Mgr Vigano au Cardinal Ouellet :


Troisième témoignage de Carlo Maria Viganò : une réponse au cardinal Ouellet





Code:
L'Archevêque Carlo Maria Viganò prend la parole au Forum de la vie à Rome en mai 2018. Photo : Don Elvir Tabaković, Can.Reg
Traduit par Jeanne Smits
Ce vendredi 19 octobre, Mgr Carlo Maria Viganò a rendu public son troisième témoignage, qui prend la forme d'une réponse au cardinal Ouellet. Il maintient ses accusations relatives à l'affaire McCarrick et accuse clairement le « fléau » qui selon lui est à la racine des scandales qui secouent l'Eglise. Je vous en propose ici la traduction complète, par mes soins, d'après le texte anglais publié par LifeSiteNews. – J.S.

Troisième témoignage de Carlo Maria Viganò :

une réponse aux accusations du cardinal Ouellet


En la fête des martyrs nord-américains

Le fait de porter témoignage de la corruption au sein de la hiérarchie de l’Église catholique a été pour moi une décision douloureuse, et elle le demeure. Mais je suis un homme âgé, un homme qui sait devoir bientôt rendre compte devant le Juge de ses actions et omissions, un homme qui craint Celui qui peut jeter corps et âme en enfer. Un juge qui, même dans son infinie miséricorde, accordera à chacun salut ou damnation selon ses mérites. Anticipant la question terrible de ce Juge — « Comment as-tu, toi qui avais connaissance de la vérité, pu garder le silence au milieu du mensonge et de la dépravation ? » — quelle réponse pouvais-je donner ?
J’ai témoigné avec la pleine conscience de l’inquiétude et du désarroi que mon témoignage allait provoquer chez beaucoup de personnes éminentes : des hommes d’Église, des frères évêques, des collègues avec qui j’avais travaillé et prié. Je savais que beaucoup d’entre eux se sentiraient blessés et trahis. Je m’attendais à ce que certains m’assaillent à leur tour, moi et mes motivations. Plus douloureux que tout, je savais qu’un grand nombre de fidèles innocents seraient troublés et déconcertés par le spectacle d’un évêque accusant des collègues et des supérieurs de méfaits, de péchés sexuels et d’une grave négligence à l’égard de leur devoir. Mais je crois que la persistance de mon silence eût mis beaucoup d’âmes en péril, et damnerait certainement la mienne. Ayant rapporté à de nombreuses reprises à mes supérieurs et même au pape le comportement aberrant de Theodore McCarrick, j’aurais pu dénoncer publiquement plus tôt les vérités dont j’avais connaissance. Si j’ai quelque responsabilité par rapport à ce retard, je m’en repens. Ce retard a été dû à la gravité de la décision que j’allais prendre, et au long travail de ma conscience.
C’est pourquoi j’ai parlé. Car c’est la conspiration du silence qui a causé et qui continue de causer de grands dommages au sein de l’Église — des dommages frappant tant d’âmes innocentes, de vocations sacerdotales, et les fidèles en général. En ce qui concerne ma décision, que j’ai prise en conscience devant Dieu, j’accepte volontiers toute correction fraternelle, tout conseil, toute recommandation et invitation à progresser dans ma vie de foi et d’amour pour le Christ, l’Eglise et le Christ.On m’a accusé de susciter la confusion et la division au sein de l’Église par ce témoignage. À ceux qui pensent que cette confusion et cette division étaient insignifiantes avant août 2018, une telle assertion peut paraître plausible. Les observateurs plus impartiaux, en revanche, auront eu conscience qu’on a confusion et division à l’excès, et de longue date, comme il était inévitable dès lors que le successeur de Pierre néglige d’exercer sa mission principale, qui est d’affermir ses frères dans la foi et dans la saine doctrine morale. S’il exacerbe alors la crise par le biais de déclarations contradictoires ou déconcertantes à propos de ces doctrines, la confusion s’aggrave.


Laissez-moi redire les éléments-clefs de mon témoignage.

  • En novembre 2000, le nonce aux États-Unis, Mgr Montalvo, informait le Saint-Siège du comportement homosexuel du cardinal McCarrick avec des séminaristes et des prêtres.
  • En décembre 2006 le nouveau nonce aux États-Unis, Mgr Pietro Sambi, informait le Saint-Siège du comportement homosexuel du cardinal McCarrick avec encore un autre prêtre.
  • En décembre 2006, j’ai moi-même écrit un mémorandum au secrétaire d’État, le cardinal Bertone, et je l’ai personnellement remis au substitut pour les affaires générales, Mgr Leonardo Sandri, appelant le pape à mettre en place des mesures disciplinaires extraordinaires à l’encontre de McCarrick afin d’éviter de futurs crimes et scandales. Ce mémorandum n’a pas reçu de réponse.
  • En avril 2008, une lettre ouverte au pape Benoît XVI signée de Richard Sipe a été relayée par le préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, le cardinal Levada, au secrétaire d’État, le cardinal Bertone, faisant état d’accusations supplémentaires affirmant que McCarrick couchait avec des séminaristes et des prêtres. Je la reçus un mois plus tard, et en mai 2008 j’ai moi-même remis un deuxième mémorandum à celui qui était alors substitut pour les affaires générales, Mgr Fernando Filoni, rendant compte des accusations visant McCarrick et demandant que des sanctions soient prises à son encontre. Ce deuxième mémorandum ne devait pas non plus recevoir de réponse.
  • En 2009 ou 2010, j’ai appris du cardinal Re, préfet de la Congrégation des évêques, que le pape Benoît XVI avait ordonné à McCarrick de cesser tout ministère public et d’entamer une vie de prière et de pénitence. Le nonce Sambi a communiqué les ordres du pape à McCarrick avec une voix d’une force telle qu’on l’entendait dans tout le couloir de la nonciature.
  • En novembre 2011, le cardinal Ouellet, nouveau préfet des évêques, m’a répété, à moi le nouveau nonce aux États-Unis, les restrictions imposées par le pape à McCarrick, et je les ai moi-même communiquées à McCarrick, face à face.
  • Le 21 juin 2013, vers la fin d’une assemblée officielle de nonces au Vatican, le pape François m’a dit des mots énigmatiques, critiquant l’épiscopat américain.
  • Le 23 juin 2013, j’ai rencontré le pape François face à face dans son appartement pour lui demander des explications, et le pape m’a demandé : « Il cardinale McCarrick, com’è ? » (Le cardinal McCarrick, comment est-il ?), chose que je ne peux interpréter que comme une curiosité feinte visant à découvrir si j’étais ou non un allié de McCarrick. Je lui ai dit que McCarrick avait sexuellement corrompu des générations de prêtres et de séminaristes, et qu’il avait reçu ordre de Benoît XVI de se retirer et de mener une vie de prière et de pénitence.
  • Au lieu de cela, McCarrick a continué de jouir de l’attention particulière du Pape François ; il se vit confier par lui de nouvelles responsabilités et missions.
  • McCarrick faisait partie d’un réseau d’évêques qui fait la promotion de l’homosexualité ; mettant à profit la faveur dont ils jouissaient auprès du pape François, ils manipulaient les nominations épiscopales de manière à se protéger face à la justice et à renforcer le réseau homosexuel dans la hiérarchie de l’Église et dans l’ensemble de celle-ci. Le pape François a soit été complice de cette corruption, ou bien, sachant ce qu’il sait, gravement négligent en omettant de s’y opposer et de l’extirper.

J’ai invoqué Dieu en tant que témoin de la véracité de mes dires, et on n’a pu prouver la fausseté d’aucun d’entre eux. Le cardinal Ouellet m’a écrit pour me réprimander en raison de ma témérité parce que j’ai rompu le silence et lancé des accusations aussi graves à l’encontre de mes frères et de mes supérieurs, mais en vérité, sa remontrance m’affermit dans ma décision et, plus encore, sert à justifier mes accusations, prises séparément comme dans leur ensemble.

  • Le cardinal Ouellet reconnaît qu’il a parlé avec moi de la situation de McCarrick avant mon départ pour Washington où je prenais mon poste de nonce.
  • Le cardinal Ouellet reconnaît qu’il m’a communiqué par écrit les conditions et restrictions imposées à McCarrick par Benoît XVI.
  • Le cardinal Ouellet reconnaît que ces restrictions interdisaient à McCarrick de voyager ou d’apparaître en public.
  • Le cardinal Ouellet reconnaît que la congrégation des évêques a par écrit, d’abord par le truchement du nonce Sambi et une nouvelle fois par le mien, exigé de McCarrick qu’il s’adonne à une vie de prière et de pénitence.

Que conteste le cardinal Ouellet ?

  • Le cardinal Ouellet conteste la possibilité que le pape François ait pu intégrer une information importante concernant McCarrick en un jour où il avait rencontré des dizaines de nonces, n’accordant à chacun que quelques moments de conversation. Mais tel n’était pas mon témoignage. Mon témoignage est que lors d’une deuxième réunion, privée, j’ai informé le pape, répondant à sa propre question sur Théodore McCarrick, alors cardinal-archevêque émérite de Washington, personnalité éminente de l’Église aux États-Unis, et affirmant au pape que McCarrick avait sexuellement corrompu ses propres séminaristes et prêtres. Aucun pape ne saurait oublier cela.
  • Le cardinal Ouellet conteste l’existence dans ses archives de lettres signées par le pape Benoît XVI ou par le pape François concernant des sanctions imposées à McCarrick. Mais tel n’était pas mon témoignage. Mon témoignage est qu’il possède dans ses archives des documents-clefs — quelle que soit leur provenance — qui incriminent McCarrick et qui apportent une trace écrite des mesures prises à son encontre, et d’autres preuves de l’occultation de sa situation. Et je le reconfirme.
  • Le cardinal Ouellet conteste l’existence parmi les dossiers de son prédécesseur, le cardinal Re, de « mémos d’audience » imposant à McCarrick les dites restrictions. Mais tel n’était pas mon témoignage. Mon témoignage est qu’il existe d’autres documents : par exemple, une note du cardinal Re, non ex-Audientia SS.mi, signée soit par le secrétaire d’État ou par son substitut.
  • Le cardinal Ouellet rétorque qu’il est faux de présenter les mesures prises à l’encontre de McCarrick comme des « sanctions » décrétées par Benoît XVI et annulées par le pape François. C’est vrai. Il ne s’agissait pas techniquement de « sanctions », mais de dispositions, « des conditions et des restrictions ». Ergoter sur le fait de savoir s’il s’agissait de sanctions ou de dispositions ou d’autre chose est du pur légalisme. D’un point de vue pastoral il s’agit exactement de la même chose.

En résumé, le cardinal Ouellet reconnaît les affirmations importantes que j’ai exprimées que j’exprime encore, et conteste des affirmations que je n’exprime pas et que je n’ai jamais exprimées.
Sur un point, je dois absolument réfuter ce que le cardinal Ouellet a écrit. Le cardinal déclare que le Saint-Siège n’avait connaissance que de « rumeurs », qui étaient insuffisantes pour justifier des mesures disciplinaires à l’encontre de McCarrick. J’affirme au contraire que le Saint-Siège était conscient d’une série de faits concrets, et qu’il possède des preuves documentaires, et que les personnes responsables ont néanmoins choisi de ne pas intervenir ou qu’elles ont été empêchées de le faire. La compensation financière accordée par l’archidiocèse de Newark et le diocèse de Metuchen aux victimes des abus sexuels de McCarrick, les lettres du P. Ramsey, des nonces Montalvo en 2000 et Sambi en 2006, du Dr Sipe en 2008, mes deux notes aux supérieurs du secrétariat d’État, décrivant en détail des allégations concrètes à l’encontre de McCarrick, ne sont-ce donc que des rumeurs ? Ce sont des correspondances officielles, et non des ragots de sacristie. Les crimes évoqués étaient très graves, y compris celui de tenter de donner l’absolution sacramentelle à ses complices d’actes pervers, avec célébration sacrilège de la messe par la suite. Ces documents précisent l’identité des auteurs et de leur protecteur, et la séquence chronologique des faits. Ils sont conservés dans les archives adéquates ; il n’est nul besoin d’enquête extraordinaire pour les recouvrer.
Parmi les remontrances publiques qui m’ont visé, j’ai remarqué deux omissions, deux silences dramatiques. Le premier silence concerne le sort des victimes. Le second est relatif à la raison sous-jacente pour laquelle il y a tant de victimes, à savoir, l’influence corruptrice de l’homosexualité au sein du sacerdoce et de la hiérarchie. Pour ce qui est du premier, il est consternant que parmi tous les scandales et toute l’indignation, on accorde si peu d’attention à ceux qui ont été abîmés par les prédations sexuelles de personnes ayant reçu la charge d’être ministre de l’Évangile. Il ne s’agit pas ici d’une affaire de règlement de comptes ou de bouderies à propos des vicissitudes des carrières ecclésiastiques. Il ne s’agit pas de politique. Il ne s’agit pas de savoir comment les historiens de l’Église pourront évaluer tel pontificat ou tel autre. Il s’agit des âmes. De nombreuses âmes ont été et sont encore aujourd’hui en péril de perdre leur salut éternel.
Pour ce qui est du second silence, cette crise très grave ne peut pas être abordée ni résolue de manière correcte si nous n’appelons pas les choses par leur nom. Il s’agit d’une crise due au fléau de l’homosexualité, en ses agents, en ses motifs, en sa résistance à la réforme. Il n’y a pas d’exagération à dire que l’homosexualité est devenue une plaie au sein du clergé, et elle ne sera éradiquée qu’au moyen d’armes spirituelles. C’est une énorme hypocrisie que de condamner les abus, de prétendre verser des larmes sur les victimes, et de refuser cependant de dénoncer la cause qui est à la racine de tant d’abus sexuels : l’homosexualité. C’est une hypocrisie que de refuser de reconnaître que ce fléau est dû à une grave crise dans la vie spirituelle du clergé, et d’omettre de prendre les mesures nécessaires pour y remédier.
Il existe incontestablement des clercs coureurs de jupons, et incontestablement, ils font du tort eux aussi à leurs propres âmes, aux âmes de celles qu’ils corrompent, et à l’Eglise en général. Mais ces violations du célibat sacerdotal sont en général confinées aux individus directement concernés. Les clercs coureurs de jupons ne recrutent en général pas d’autres coureurs, ils ne travaillent pas à leur promotion, ni n’occultent leurs méfaits — tandis que les preuves de la collusion homosexuelle, avec ses racines profondes si difficiles à extirper, sont accablantes.
Il est bien établi que les prédateurs homosexuels exploitent le privilège clérical à leur propre avantage. Mais affirmer que la crise elle-même est constituée par le cléricalisme est pur sophisme. Cela revient à prétendre qu’un moyen, un instrument, est en réalité le principal motif.
La dénonciation de la corruption homosexuelle et de la lâcheté morale qui lui permet de prospérer ne recueille pas de nos jours les congratulations, pas mêmes dans les plus hautes sphères de l’Église. Je ne suis pas étonné de ce que, ayant attiré l’attention sur ces fléaux, je sois accusé de déloyauté à l’égard du Saint-Père, et de fomenter une rébellion ouverte et scandaleuse. Mais la rébellion supposerait d’exhorter d’autres à renverser la papauté. Je n’exhorte à rien de tel. Je prie chaque jour pour le pape François — plus que je ne l’ai jamais fait pour les autres papes. Je demande, je supplie même de la manière la plus ardente, le Saint-Père d’être à la hauteur des engagements qu’il a lui-même pris lorsqu’il a assumé son office de successeur de Pierre. Il a pris sur lui la mission de confirmer ses frères et de conduire toutes les âmes à la suite du Christ, dans le combat spirituel, sur le chemin de la Croix. Qu’il reconnaisse ses erreurs, qu’il se repente, qu’il montre sa disposition à remplir le mandat confié à Pierre et que, une fois converti, il affermisse ses frères (Luc 22:32).
En conclusion, je veux répéter mon appel à mes frères évêques et aux prêtres qui savent que mes déclarations sont vraies et qui peuvent en témoigner, ou qui ont accès aux documents qui peuvent lever tout doute sur cette affaire. Vous êtes, vous aussi, face à un choix. Vous pouvez choisir de vous retirer de la bataille, de soutenir la conspiration du silence et de détourner vos yeux devant la corruption qui s’étend. Vous pouvez faire des excuses, des compromissions et des justifications qui retarderont l’heure de vérité. Vous pouvez vous consoler à l’aide du mensonge et de l’illusion selon lesquelles il sera plus facile de dire la vérité demain, puis le lendemain, et ainsi de suite.
À l’inverse, vous pouvez choisir de parler. Vous pouvez faire confiance à Celui qui nous a dit : « La vérité vous rendra libres. » Je ne dis pas qu’il sera facile de choisir entre se taire et parler. Je vous exhorte à considérer quel choix — sur votre lit de mort, puis devant le juste Juge — vous ne regretterez pas d’avoir fait.

Carlo Maria Viganò

Archevêque tit. d’Ulpiana
Nonce apostolique

 
Le 19 octobre 2018
Fête des martyrs nord-américains

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Julienne

avatar

Féminin Messages : 210
Inscription : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 10:29

En ce sens, les préventions de l’Église face au scandale s’enracinent d’abord dans une peur que les fidèles, choqués par les péchés des clercs, perdent la foi. Ce souci est clair dans le droit canonique, où la notion de scandale apparaît une vingtaine de fois. Orienté vers « le salut des âmes » (canon 1752), le droit de l’Église est réticent à une publication systématique des délits des clercs, qui peut avoir des effets spirituels négatifs, ajoutant du mal au mal. « L’Église comme la justice civile a le souci de chercher la vérité. Mais elle pose aussi pour principe la protection des petits et des faibles, explique le père Stéphane Drillon, juge ecclésiastique et chancelier du diocèse de Nice. Le premier scandalisé, c’est la victime. Mais les petits, ce sont aussi tous ceux qui, apprenant le crime qu’elle a subie, n’auront plus confiance dans l’Église, dans le Christ, ne croiront plus à la vie éternelle… »

« La révélation des scandales traumatise ceux qui n’ont pas reçu de formation chrétienne assez solide et vont remettre en question leur chemin vers Dieu », poursuit-il, confiant avoir reçu une dizaine de demandes de débaptisations après la publication du rapport sur les abus sexuels commis par des prêtres en Pennsylvanie.


Source : La Croix


Tant d' âmes perdues innocentes victimes du tam tam !!!!!! il faut penser aux dégâts collatéraux , aux " petits " ......

Le Pape sait ce qu'il fait et pourquoi ?

_________________
1 Corinthiens 15:12-17
Si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. [..] Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
J&B

avatar

Féminin Messages : 3918
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 10:42

Citation :
« La révélation des scandales traumatise ceux qui n’ont pas reçu de formation chrétienne assez solide et vont remettre en question leur chemin vers Dieu », poursuit-il, confiant avoir reçu une dizaine de demandes de débaptisations après la publication du rapport sur les abus sexuels commis par des prêtres en Pennsylvanie.

Julienne a écrit:
Tant d' âmes perdues innocentes victimes du tam tam !!!!!! il faut penser aux dégâts collatéraux , aux " petits " ....

Les "petits" comme vous dites qui ont le courage de remettre en question l'institution ecclesiale  ne sont pas si faibles que cela, ils doivent détruire un certain conditionnement, et c'est douloureux, seul le Christ sait ce qui se passe et s'ils cherchent la vérité, la Vérité viendra à eux.

Des prétextes pour protéger l'image de l'église, tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Julienne

avatar

Féminin Messages : 210
Inscription : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 10:50

J&B a écrit:
Citation :
« La révélation des scandales traumatise ceux qui n’ont pas reçu de formation chrétienne assez solide et vont remettre en question leur chemin vers Dieu », poursuit-il, confiant avoir reçu une dizaine de demandes de débaptisations après la publication du rapport sur les abus sexuels commis par des prêtres en Pennsylvanie.

Julienne a écrit:
Tant d' âmes perdues innocentes victimes du tam tam !!!!!! il faut penser aux dégâts collatéraux , aux " petits " ....

Les "petits" comme vous dites qui ont le courage de remettre en question l'institution ecclesiale  ne sont pas si faibles que cela, ils doivent détruire un certain conditionnement, et c'est douloureux, seul le Christ sait ce qui se passe et s'ils cherchent la vérité, la Vérité viendra à eux.

Des prétextes pour protéger l'image de l'église, tout ça...

Tous les petits n' ont pas ce courage, il ne remettent pas en question …. ils sont faibles et quitteront l' Eglise et Jésus !!!

J'ai connu des personnes dans mon village natal en Belgique, qui après le Concile Vatican II ont quitté l' Eglise , étaient tout retournés et disaient " alors ce que l'on nous a enseigné est faux " ils n' ont rien compris !!!!

Ce n'est pas un prétexte car l' Eglise est Apôtre du Christ et dépositaire du Message que le Christ lui a confié.

Elle étudie donc toutes les facettes, sans fébrilité, prudente et donc pas pressée ….. car justement la vérité doit sortir et le St-Esprit y veillera car Jésus a dit : la vérité vous rendra libre .


Mais , je pense aussi aux lecteurs de ce forum non inscrits , qui lisent et se disent : mais c'est quoi ici ? il y a deux camps ???

Et ils lisent et sont influencés.

Même un modo, un simple membre avons des responsabilités sur un forum.

Il n' y a pas prétexte, quand on veut perdre quelqu'un on lui trouve la gale et des preuves on les fabrique …...

_________________
1 Corinthiens 15:12-17
Si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. [..] Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
J&B

avatar

Féminin Messages : 3918
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 10:56

Citation :
J'ai connu des personnes dans mon village natal en Belgique, qui après le Concile Vatican II ont quitté l' Eglise , étaient tout retournés et disaient " alors ce que l'on nous a enseigné est faux " ils n' ont rien compris !!!!

ça dépend...ils ont peut-être ouvert leur bible, pour la première fois...et ils ont peut-être compris qu'entre Jésus et son porte-parole officiel, il peut y avoir des interférences...



Revenir en haut Aller en bas
Julienne

avatar

Féminin Messages : 210
Inscription : 14/01/2016

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 11:22

J&B a écrit:
Citation :
J'ai connu des personnes dans mon village natal en Belgique, qui après le Concile Vatican II ont quitté l' Eglise , étaient tout retournés et disaient " alors ce que l'on nous a enseigné est faux " ils n' ont rien compris !!!!

ça dépend...ils ont peut-être ouvert leur bible, pour la première fois...et ils ont peut-être compris qu'entre Jésus et son porte-parole officiel, il peut y avoir des interférences...





je crois que vous ne comprenez pas ou faites semblant de ne pas comprendre.

Un véritable Catholique restera toujours attaché à l' Eglise, même s' il souffre à cause d'elle . Des saints ont souffert par Elle : St Padre Pio, Ste Faustine, le curé d' Ars, St Josémaria Escriva mais ils avaient besoin de l' Eglise même si l' Eglise pour un moment leur interdisait certaines choses comme de confesser, dire la messe et les tenait à l' œil ……. etc …..


Un vrai Catholique aura aussi le souhait que l' Eglise soit purifiée, renouvelée, cependant il faut penser aux toutes petites brebis ce sont celles-là que Jésus aime tendrement ! et ceux qui n'ont pas encore ouvert leur Bible savez vous parmi eux qui Il appellera ?


La hargne contre l' Eglise qui règne sur ce forum est inadmissible car il se dit " Forum Catholique "



Je crois en l' Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique.


Etes vous Catholique ? vous comprendriez cela sinon !!!!!


J'ai confiance et je sais que l'Eglise du Christ survivra , Il nous l' a promis.

Je respecte toutes les autres religions, je ne fais pas de prosélytisme mais mon désir d' évangélisation est présent !

_________________
1 Corinthiens 15:12-17
Si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. [..] Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dialogueislam-chretien.com/
Jesper Andieu

avatar

Masculin Messages : 517
Inscription : 10/10/2018

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 11:27

Spoiler:
 

_________________
"Tu es celle qui n'est pas, je suis celui qui suis." Jesus à St Catherine de Sienne
Revenir en haut Aller en bas
J&B

avatar

Féminin Messages : 3918
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 11:44

Julienne a écrit:
Je crois en l' Eglise, Une, Sainte, Catholique et Apostolique.


Etes vous Catholique ? vous comprendriez cela sinon !!!!!


J'ai confiance et je sais que l'Eglise du Christ survivra , Il nous l' a promis.

Je suis sans domicile fixe, comme notre ami Jesper  Pouffer de rire
Ce que je comprends :



Voici le credo des protestants :
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre. (Genèse 1,1, Ésaïe 44,24, Apocalypse 15,3)

Je crois en Jésus-Christ son fils unique, notre Seigneur, (Matthieu 14,33, Jean 1,18, Jean 3,16, Actes 8,37, Hébreux 1,5, 1 Pierre 1,3, 1 Jean 4,14)
qui a été conçu du Saint-Esprit, (Matthieu 1,18)
et qui est né de la vierge Marie ; (Matthieu 1,20 & 23)

il a souffert sous Ponce-Pilate, (Matthieu 27,13)
il a été crucifié, il est mort, il a été enseveli, (Matthieu 27,35,50 & 60)
il est descendu aux enfers ; (1 Pierre 3,19, Éphésiens 4,9)

le troisième jour, il est ressuscité des morts ; (Matthieu 28,6)

il est monté au ciel, (Actes 1,2)
il siège à la droite de Dieu le Père tout-puissant ; (Actes 7,56)

il viendra de là pour juger les vivants et les morts. (2 Timothée 4,1, Apocalypse 20,12)

Je crois en l'Esprit-Saint ; (Romains 15,13, 1 Corinthiens 6,19)

je crois la Sainte Église universelle, (Éphésiens 1,22, Matthieu 16,18, 1 Timothée 3,15)  (universel=catholique)

la communion des saints, (Éphésiens 4,22, 1 Corinthiens 10,16, 1 Jean 1,7)

la rémission des péchés, (Luc 24,47, Actes 5,31, & 13,38)
la résurrection de la chair(Matthieu 17,22, 20,19, 22,31-32,  28,6-7, Jean 5,21, 11,25, 1 Corinthiens 15,35-37, )
et la vie éternelle. (Jean 3,36, 4,14, 1 Jean 5,13, Romains 6,22-23, 1 Timothée 1,16)

________________



Le credo des orthodoxes (qui sont en plein schisme)

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre, et toutes les choses visibles et invisibles.

Et en un seul Seigneur, Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles. Lumière de Lumière, vrai Dieu de Vrai Dieu, engendré, non créé, consubstantiel au Père, par qui tout a été fait. Qui pour nous hommes et pour notre salut, est descendu du Ciel, S’est incarné du Saint-Esprit, et de Marie la vierge et S’est fait homme.

Il a été crucifié pour nous sous Ponce Pilate, a souffert et a été enseveli. Et Il est ressuscité le troisième jour selon les Écritures ; et Il est monté au Ciel, et siège à la droite du Père et Il reviendra en gloire juger les vivants et les morts ; Son règne n’aura pas de fin.

Et en l’Esprit Saint, Seigneur qui donne la Vie, qui procède du Père, qui est adoré et glorifié avec le Père et le Fils, qui a parlé par les prophètes.

En l’Église une, sainte,catholique  et apostolique. Je confesse un seul baptême pour la rémission des péchés. J’attends la Résurrection des morts et la Vie du siècle à venir. AMEN.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus

avatar

Masculin Messages : 2858
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   20/10/2018, 13:41

Jesper Andieu a écrit:
Spoiler:
 

en fait est-ce le terme mérite que vous ne comprenez pas ?
à mon avis ce n'est pas plus que Matthieu 25 , 31-46 .
CEC § 1021 ét suivants a écrit:
:I. Le jugement particulier

1021 La mort met fin à la vie de l’homme comme temps ouvert à l’accueil ou au rejet de la grâce divine manifestée dans le Christ (cf. 2 Tm 1, 9-10). Le Nouveau Testament parle du jugement principalement dans la perspective de la rencontre finale avec le Christ dans son second avènement, mais il affirme aussi à plusieurs reprises la rétribution immédiate après la mort de chacun en fonction de ses œuvres et de sa foi. La parabole du pauvre Lazare (cf. Lc 16, 22) et la parole du Christ en Croix au bon larron (cf. Lc 23, 43), ainsi que d’autres textes du Nouveau Testament (cf. 2 Co 5, 8 ; Ph 1, 23 ; He 9, 27 ; 12, 23) parlent d’une destinée ultime de l’âme (cf. Mt 16, 26) qui peut être différente pour les unes et pour les autres.

1022 Chaque homme reçoit dans son âme immortelle sa rétribution éternelle dès sa mort en un jugement particulier qui réfère sa vie au Christ, soit à travers une purification (cf. Cc. Lyon : DS 857-858 ; Cc. Florence : DS 1304-1306 ; Cc. Trente : DS 1820), soit pour entrer immédiatement dans la béatitude du ciel (cf. Benoît XII : DS 1000-1001 ; Jean XXII : DS 990), soit pour se damner immédiatement pour toujours (cf. Benoît XII : DS 1002).

Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour (S. Jean de la Croix, dichos 64)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre ouverte du cardinal ouellet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre ouverte du cardinal ouellet
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte aux catholiques bien-pensants
» Bernard Kuntz dit vouloir "sortir de l'impasse" et adresse une lettre ouverte aux militants du SNALC sur le site de F.O.
» Lettre ouverte de Daniel-Ange aux auteurs, acteurs et promoteurs de Golgotha Picnic
» Lettre ouverte à Octo, l'administrateur du forum VSJ
» lettre ouverte contre la descolarisation des enfants sans papiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: