DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   28/12/2018, 15:50

prinu, pourquoi ne t'affiches tu pas pour ce que tu es ? athée pro-sioniste ?

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   28/12/2018, 15:58

Mister be a écrit:
Saint Glinglin a écrit:
Mister be a écrit:
Le but des sionistes n'est pas de rechercher la paix mais de contribuer à l'essor d'un pays…
Rien n'empêche les palestiniens de travailler avec eux dans ce sens!

Le sionisme vise à la création d'un état pour les Juifs dans lequel il n'y a de place pour personne d'autre.

Le sionisme vise un Etat hébreux(Arabes et Juifs) comme il y a un Etat belge(Wallon-Flamand)
Allez voir sur place et vous comprendrez bien des choses...Non l'apartheid israélienne n'existee pas c'est une démocratie...pas comme la nôtre mais une vraie démocratie...on peut pas dire autant des pays arabes!

Les palestiniens visent deux états hébreux, Israël et la Palestine.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   28/12/2018, 16:49

je suis absolument athée pro-sioniste !
et je défend la domination chrétienne en occident.

Les historiens démontrent que l’islam est colonial en palestine geographique, terre judéo-chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   28/12/2018, 17:06

Alors, corriges ton profil, que l'on sache exactement ce que tu es.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 01:23

c’est ecrit: athée. verifie.
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 01:28

Dans les mèdias sociaux, comme facebook, des milliers d’islamopalestinistes du maghreb postent des louanges à des dignitaires nazis.
de copie en copie, centaines de likes par centaires de likes, des milliers d’internautes lisent la louange des nazis contre les juifs, avec des arguments palestinistes.
ils adorent les liens forts et militaires entre les nazis et les palestiniens, depuis les années 30 jusqu’aux années 45/50
le salut du hezbollah reprend le salut nazi, comme chez les militaires palestiniens ou syriens, apres 1945 les armées arabes ont été formés par des officiers nazis qui se sont èchappés pour attaquer Israel.
les missiles arabes en 1948 sont pensés par des savants allemands enfuis, et les légions arabes ont des responsables anciens nazis.
plusieurs dignitaires et officiers nazis se sont converti à l’islam et ont changé de nom, d’allemand contre un nom et un prénom arabe.
Là, des articles algériens pronazis ( ils en font aussi contre les Amazigh et contre les francais)
https://www.facebook.com/100007258840426/posts/2162981537287120/









ils adoptent sa defense mensongére disant qu’il a donné de l’amour aux juifs, de fausses excuses, sa faible defense au procès.
certains likes d’algériens presentent les émoticones en larme: ces algériens pensent donc que le nazi a été injustement puni.
des commentaires arabes disent qu’il n’y avait pas de fours , en jouant sur les mots.

Mein Kampf en version arabe, est le second plus grand best-seller dans leurs pays ( aprés le coran, premiére vente).
les posters d’hitler et du mufti nazi Al Husseini tapissent des chambres chez les palestiniens. Al Husseini - allié d’hitler, ideologique financier et militaire, il a participé activement à la shoah- est cité comme reference morale dans les médias palestiniens.
Il a èchappé au tribunal de nuremberg grace au quai d’Orsay en France, qui l’a protégé, logé dans des palaces, et donné un faux passeport pour s’enfuir au Caire.

Et leurs reves de voir hitler revenir:


Encore des pages d’algériens, sans cesse,
adulation d’hitler, detestation de la culture occidentale et de la France..
des centaines et des centaines de recopies, likes, etc, jusqu’a des milliers en peu de temps. les messages d’octobre se transmettent et de copies encore en décembre, et des fakes news racistes contre israel et les juifs dans le monde, contre les chrétiens et jusqu’a l’infini.. c’est exponentiel.
il y a aussi quantité de messages algériens racistes contre les Amazigh, et des messages pour que les femmes restent à la maison.


le dessin d’un porte-manteau, c’est en fait des caricatures du symbole Amazigh, peuple qu’ils insultent.( car non arabe je crois, ou non islamiste).


Facebook traduit les messages - tous en langue arabe- de maniére aproximative, mais on en saisi le sens, et on est saisi.
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 04:49

https://m.youtube.com/watch?v=zocMH7eTsrg

à voir: l’ONU pinocchio fantoche


ONU: les mensonges des pays arabes ( apartheid, occupation de terre d’autrui, mensonges repris par l’Union Européenne servile - des régimes européens purement économistes et antioccidentaux - l’europe politique détruit la civilisation judéochrétienne occidentale) envers Israel sont des affabulations antijuives caractérisées.
L’efficacité de la propagande est telle que le quidam moyen croit en un apartheid israélien (😂) et en une occupation d’une terre appartenant à autrui (😂), comme quelque chose qui tombe sous le sens et de reconnu.
Ce à quoi ils se sont entendus répondre, à l’ONU:
pays arabes, ou sont vos juifs ?

- l’apartheid antichrétiens et antijuif des pays qui attaquent israel à l’onu ?
-ils réclament des réparations aux «  spoliés » musulmans, énorme mensonge, et les réparations aux 400000 juifs des pays arabes, expulsés, dépouillés de leurs biens, et parfois massacrés comme à Alep ?
ils réclament des réparations aux arabes ? mais s’il fallait comparer, et faire la balance, les arabes devraient des millions aux descendants et survivants des réfugiés juifs des pays arabes, est ce que l’onu en parle ou l’évoque ?
rappelons que quand les dits «  palestiniens » ( non originaires de palestine !) sont partis pour aider au déploiement des légions arabes avec des promesses de revenir voler les maisons de leurs voisins massacrés, les réfugiés palestiniens abandonnés par les pays arabes hypocrites étaient moins de 320000 ( la propagande double le chiffre!)et c’est peu comparé aux cent millions de réfugiés autour du monde, dont on fait moins de publicité aujourd’hui.
Un départ tactique volontaire, du à une agression arabe, et quoi est ce de la faute des sionistes, en rien.
Leur abandon par les pays arabes qui leur on demandè de partir, ou sont les réparations données par les pays arabes, aux réfugiés ? Ces pays agresseurs sont coupables !
Et je parle de réparations pour des civils arabes, et non de dons pour acheter des armes de mort ou payer des fonctionnaires terroristes.
il y a combien de palestiniens aujourd’hui ??
le statut de réfugié est il transmissible de pére en fils ( non).
ils sont 2000 fois plus, ou est le massacre ?
Dans le conflit, quand on retire les victimes de mort narurelle et les victimes de violences entre palestiniens dux même, on calcule un milliers de vixtimes- dommages collatéraux involontaires
- mais ou sont donc l’apartheid et les massacres de masse hurlés par les foules ??
quand ils ont hurlé aux massacres, des journalistes venaient, et .. rien, pas de massacres, une guerre normale - et moins mortifére que quand les armées europèennes ou russes attaquent.
Le nombre de civils touchés par accident par rapport au nombre de militaires armés touchés, est le plus bas niveau monduale.
les statistiques donnent  pour 10 tués, 8 personnes armées ou militaires déguisés ( il n’y a pas d’uniforme islamiste) et 2 civils
l’armée francaise et l’otan ont comme statistique: plus de 5 civils tués pour 5 militaires tués, soit in rario de 50%
Les russes: 8 civils tués pour 10.( une boucherie)
le secret ? des milliards d’ingenieurerie.
Des militaires européens et du monde entier viennent visiter tsahal pour comprendre.
leurs conclusions- l’otan déclare ne pas avoir les moyens de l’ingénierie israélienne pour aussi bien éviter de toucher des civils.
Les missiles israéliens sont dotés de cameras vidéos en temps réels.
Les autres pays n’ont pas les moyens de faire ça:
pour chaque tir, un avocat professionnel en droit militaire vérifie chaque cible sur son moniteur. Si l’avocat juge que le risque de toucher des civils est trop grand, le missile est dévié de sa trajectoire et envoyé vers des terrains vagues que des sondes par ailleurs jugent désertes.
Avant chaque cible, des moyens uniques sont donnés pour faire partir des éventuels civils-
Grâce à la technologie. les téléphones portables et fixes des lieux visés sonnent tous tout à coup, et des messages en langues arabe sont donné 15 minutes avant l’attaque pour permettre aux civils de fuir la zone, il leur est également indiqué ou se diriger pour être en lieu sur. Des flyers en langue arabes sont envoyés par avions par centaines de milliers.
Montrez moi une armée qui prévient ainsi avant d’attaquer ? France ? Russie ? Non.
Pour contrecarrer ces efforts, et augmenter le nombre de tués , de martyrs et donc le capital sympathie, le Hamas interdit aux civils de fuir les zones de combat, et leur interdit d’aller dans des abris.
les civils palestiniens qui fuient sont attaquer par les brigades du hamas comme désobéissant aux ordres. la loi du hamas les puni de la peine de mort.
il fait pour eux, le maximum de martyr pour les médias du monde.

voici, dans les pages internet en langue arabe seulement, du hamas, les textes de loi interdisant d’aller se protéger sous peine de mort, cette loi n’est pas dans les pages traduites en anglais .

https://servimg.com/view/18236524/77





https://m.youtube.com/watch?v=4D5gNstlmpU


Des palestiniens risquent leur vie pour dévoiler des vérités - et les femmes sont plus courageuses a le faire car si c’était des hommes c’était une balle en direct par les milices palestiniennes

Question: êtes vous bien informé par les médias, le JT, Libé. médiapart, le monde diplomatique, france 2, le sénat, les élus, l’AFP, les livres et documentaires sur ce sujet ?
Et sinon, pourquoi ?
Des milliards sont en jeu, des contrats depuis 50 ans avec 30 pays,
en quoi la minorité juive du monde et un micro pays a le moindre interet pour nos économistes ? Sans parler du chantage de l’OPEP au prix du baril de pétrole si l’onu vote contre les palestiniens.. les lobbys islamopalestinistes et pétroliers majoritaires.


Dernière édition par prinu le 29/12/2018, 05:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 04:59

voici quelques dignitaires nazis qui ont servi dans les armées arabes apres 1945 , pour planifier des attaques contre Israel:

Bien que tous ne se soient pas convertis, voici une liste (non exhaustive) de ceux qui récitèrent la shahada afin de complaire à leurs nouveaux maîtres :

Altern Erich, chef régional des affaires juives en Galicie (Pologne et Ukraine actuelles)
Devenu Ali Bella dans les années 50 en Égypte, conseiller militaire de l’armée égyptienne puis instructeur de commandos dans des camps palestiniens.

Appler Hans, bras droit de Goebbels, directeur du service de propagande nazie,
Devenu Salah Chaffar en Égypte, haut fonctionnaire au ministère de l’information en 1956.

Bartel Franz, chef-adjoint de la gestapo à Kattowitz (Pologne)
Devenu Al Hussein en 1959, affecté à la section anti-juive du ministère de l’intérieur au Caire.

Bender Bernhardt, chef de section à la gestapo de Varsovie,
Devenu Béchir Ben Salah, haut conseiller de la police politique de Nasser au Caire.

Birgel Werner, officier SS chargé des déportations de Juifs et de Résistants,
Devenu Amin Al Ghamin, conseiller spécial au ministère de l’information au Caire.

Boeckler Wilhelm, officier SS, co-organisateur de la liquidation du ghetto de Varsovie,
Devenu Moussad Abdelhaï, conseiller dès 1949 au département "action" du bureau des affaires anti-sionistes du Caire.

Boerner Wilhelm, gradé SS, sous-officier au camp de Mauthahausen,
Devenu Ali Ben Keshir, gradé au ministère de l’Intérieur égyptien, avant d’être instructeur du Front Populaire de Libération de la Palestine.

Brunner Aloïs, bras droit d’Eichmann, responsable des déportations en Autriche, Tchécoslovaquie, Grèce. Chef du camp de Drancy.
Devenu Ali Mohammed à Damas, conseiller des services spéciaux syriens.

Buble Friedrich, obergruppenfùhrer SS à la section interrogatoires de la gestapo de Berlin,
Devenu Ben Amman, dès 1952 conseiller spécial de la police égyptienne.

Daemling Joachim, chef de la gestapo de Düsseldorf,
Devenu Ibrahim Mustapha, conseiller à l’organisation du système pénitentiaire égyptien, puis journaliste politique à Radio Le Caire.

Gleim Leopold, chef des services de renseignement à Varsovie,
Devenu lieutenant-colonel Al Nashar, cadre de la Sécurité d’État égyptienne, puis chargé d’un centre de détenus politiques au bord de la mer Rouge.

Gruber Hans, membre des services spéciaux allemands,
Devenu El Aradji, recruté dès 1950 comme conseiller à la direction de la Ligue arabe à Damas.

Heiden Ludwig, journaliste à l’agence anti-juive Weltdienst,
Devenu El-Hadji, a traduit Mein Kampf en arabe et contribué à le diffuser en Egypte et en Syrie.

Münzel Oskar, général SS de blindés
Devenu Moktar Menalhi, haut conseiller militaire au Caire dans les années 50.

Peschnik Dieter, officier de la gestapo,
Devenu El Saïd, cadre supérieur dans la police politique de Nasser.

Seipel Adolf, sturmbannführer SS, tortionnaire à la gestapo de Paris,
Devenu Ahmed Zahir, gradé au service de sécurité militaire au Caire.

Sellmann Heinrich, chef de la Gestapo à Ulm,
Devenu Hassan Suleimann, conseiller technique au ministère de l’intérieur au Caire, puis agent des services spéciaux égyptiens.

Thiemann Albert, officier SS en Tchécoslovaquie, responsable de divers massacres de civils,
Devenu Amman Kader, avec un poste de direction au ministère de l’intérieur au Caire.

Von Leers Johannes, collaborateur de Goebbels, donné pour mort en 1949,
Devenu Omar Amine, chef du département antisioniste au ministère de l’information au Caire en 1955.
"


Témoignages palestiniens
«  ils ne nous ont pas expulsé , nous avons fui »:
vidéo interview:
https://m.youtube.com/watch?v=eR5KtUtURa8&feature=player_embedded



Un documentaire en anglais ( mais facile a comprendre) de 15 minutes sur la création du peuple palestinien, sur la chaine TV CBN: le mythe tombe.
«  Quoi, on m’aurait menti de mon plein gré ? »

Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 05:05

Voyons quelques sources arabes et internationaux sur le «  peuple palestinien », leurs origines:

« L’auteur arabe Muqaddasi écrit en 985 :
A Jérusalem la grande majorité de la population est juive et la mosquée est vide de ses adorateurs.
Ibn Khaldun, un historien arabe très célèbre a écrit en 1377 :
La souveraineté juive sur cette terre s’est prolongée sur 1 400 ans… C’est les Juifs qui ont implanté la culture et les coutumes en s’y étant installé de manière permanente ». Après plusieurs siècles de domination arabe sur la Terre d’Israël, Ibn Khaldun constate que la culture et les traditions juives étaient encore dominantes.

Edouard Webbe en 1590 :
Il n’y a rien à Jérusalem mis à part des vieux murs.

Le savant géographe hollandais Hadriani Relandi en 1695 dans son ouvrage Palaestina ex monumentis veteribus illustrata écrit :
"La région est très peu peuplée, voire quasiment déserte. La majorité des habitants se concentrent dans les villes de Jérusalem, Acco (Acre), Tsfat (Safed), Yafo, Tveria (Tibériade) et Aza (Gaza). La population de la région se compose majoritairement de juifs, de quelques chrétiens et de peu de musulmans, Bédouins pour la plupart."
Dans son ouvrage, la grande majorité des villes ou villages portent un nom hébreu, quelques-uns un nom grec ou latin. Pratiquement aucune des villes qui possèdent aujourd'hui un nom arabe – Haïfa, Yafo, Naplouse (Shehem), Gaza ou Djénine – n'en possédait à l'époque. Aucune trace du nom d'Al Qods pour Jérusalem, ni de Al Halil pour Hébron... Ramallah s'appelle Beteïle (Bethel), etc. La plupart des villes étaient peuplées de juifs, à l’exception de Naplouse (Shehem) qui comptait 120 personnes issues d’une même famille musulmane, les Natashe, ainsi que 70 Samaritains. Nazareth est entièrement chrétienne. Jérusalem compte plus de 5000 habitants, presque tous juifs, quelques-uns chrétiens. Gaza ne compte guère plus de 550 habitants, juifs pour moitié, chrétiens pour le reste. Tibériade et Safed sont entièrement juives.

Henry Maundrell en 1697 :
Nazareth, « un village minuscule et sans importance », Jéricho, « une bourgade minable et sale », Acre, « une désolation ».

L’archéologue britannique Thomas Shaw en 1738 :
la Terre Sainte « vide, désolée et manquant de tout, qui manque d’habitants ».

Le comte François Volney en 1785 :
Nous avons du mal à reconnaître Jérusalem, on y compte environ 12 000 habitants. Le pays est désolé et ruiné.
Alphonse de Lamartine en 1832 :
Mis à part à Jérusalem, il ne rencontra pas âme qui vive et que la Terre d’Israël était « le tombeau de tout un peuple [les Hébreux] ».

William Thackeray en 1844 :
« La région est abandonnée. Nous n’avons vu aucun animal se déplacer parmi les pierres. »

Alexandre Keith en 1844 :
« La Terre Sainte est arrivée à l’état de désolation total décrit par les prophètes. »

Karl Marx dans le New York Tribune en 1854 :
En 1854, selon le compte-rendu publié dans le New York Tribune, les Juifs représentaient les deux tiers de la population de cette ville sainte. Quelle est la source de cette statistique ? Un journaliste, envoyé spécial au Moyen-Orient. Il s’appelait Karl Marx, oui ce Karl Marx là. source

Le consul britannique en Terre d’Israël, James Pinn en 1857 :
« Le pays est presque inhabité, il a grand besoin d’habitants. »

Le cartographe britannique Arthur Penrhyn Stanley en 1862 :
« Ni signes de vie ni habitations en Judée, sur des distances entières. »

Mark Twain en 1867 :
« Pas un seul village dans la Vallée de Jezréel, rien sur 30 miles dans les 2 sens. 2 ou 3 petits groupes de tentes bédouines, mais pas une seule habitation permanente. On peut voyager pendant 10 miles sans rencontrer 10 êtres humains. Déserts sans âme qui vive, collines VIDES, ruine mélancolique de Capharnaüm, stupide village de Tibériade, enterré sous six palmiers. Nous arrivâmes à Tabor sans rencontrer âme qui vive tout au long du chemin. Nazareth est désolée, Jéricho est en ruine, Bethléem et Béthanie, dans leur pauvreté et leur humiliation, ces endroits n’abritent pas une créature vivante. Un pays désolé, dont la terre serait peut-être assez riche si elle n’était abandonnée aux mauvaises herbes. Une étendue silencieuse, triste. À peine y a-t-il un arbre ou un arbuste, çà et là. Même les oliviers et les cactus, ces fidèles amis d’un sol sans valeur, ont quasiment déserté le pays. »

B. W. Johnson en 1892 :
« Dans la partie de la plaine entre le mont Carmel et Jaffa on voit à peine quelques villages ou autres formes de vie humaine. Caesarea est maintenant entièrement abandonné. La désolation est partout autour de nous. »
Bat Ye'or sur la Palestine au 19ème siècle :
La Palestine ne constituait pas alors une entité autonome. Découpée en trois régions administratives, qui se rattachaient aux pachaliks (provinces) de Sidon et de Damas, elle était l'une des provinces les plus arriérées de l'Empire ottoman. En 1800, ses douze villes principales ne comptaient guère plus de 50.000 habitants. L'insécurité y était générale, les routes inexistantes. A l'exception des biens religieux de main-morte (waqf), la propriété foncière était interdite. Le sultan, seul propriétaire du sol, en concédait l'exploitation sous forme de fiefs militaires à des chefs bédouins, qui levaient l'impôt sur les paysans. Des cheikhs civils et religieux (les Anciens), confirmés dans leur fonction par l'autorité turque, administraient les villages conformément aux coutumes locales.
Ces villages se groupaient en confédérations déchirées par des luttes sectaires selon leur appartenance aux clans des Yaman ou des Qays, tribus originaires d'Arabie.
A la fin du 18e siècle, les conflits entre les Yaman basés en Judée, à Bethléem, et les Quays, éparpillés dans de nombreux villages, entretenaient une anarchie qui se maintiendra durant toute cette période. Après l'expédition de Bonaparte (1799), source de désordres supplémentaires, l'augmentation des taxes exigées par les potentats locaux suscitèrent un état insurrectionnel (1823-1826). L'agitation dans tout le pays s'aggrava (1831-1834) lorsque les troupes égyptiennes, sous Ibrahim Pacha, tentèrent de briser le pouvoir des chefs bédouins régionaux et d'imposer des réformes.
Le fanatisme et l'insécurité générale reléguaient les populations chrétiennes et juives, principalement dans les villes où chaque communauté religieuse résidait dans son quartier réservé. Les communautés se côtoyaient sans se mêler. Juifs et chrétiens dhimmis subissaient le même statut réglementé par la Chari'a (loi religieuse islamique) et imposé sur l'ensemble des pays musulmans.
Ses prescriptions principales exigeaient le paiement de la taxe coranique (jizya) sous peine d'esclavage ou d'exil, le versement du double des taxes perçues sur les musulmans, l'interdiction d'exercer une autorité sur un musulman et de témoigner dans un procès impliquant un musulman, la prohibition du port d'armes et de la propriété foncière. Astreints obligatoirement sous peine de sanctions sévères, aux vêtements et aux couleurs spécifiques, les dhimmis subissaient dans tous les domaines, des contraintes légales humiliantes. Source

La Fondation pour l'exploration de la Palestine lien
Il s'agit d'une mission scientifique britannique qui à la fin du 19ème siècle a préparé une carte géante détaillée, avec une échelle de 1 sur 63 000, (chaque millimètre représentant 63 mètres). La carte prouve qu'avant la première vague d'immigration juive le pays était désolé et très peu peuplé. Cette fondation, créée en 1865 par l'élite britannique de l'époque, des Lords, universitaires, membres du clergé et gens très fortunés, s'était fixé pour objectif de mener des recherches dans les domaines de l'archéologie, de l'histoire, de la géographie et de l'ethnographie dans ce qu'on appelait alors la «Terre sainte » un peu à l'exemple de la mission scientifique de Napoléon Bonaparte pour l'Egypte.
Compte-rendu de la commission royale Britannique de 1913 :
« La région est sous-peuplée et est restée économiquement stagnante jusqu’à l’arrivée des premiers pionniers sionistes dans vers la fin des années 1880, qui sont venus pour reconstruire la terre juive. La route qui va de Gaza vers le nord n’est qu’une piste estivale tout juste bonne pour les chameaux et les charrettes. On ne voit ni bosquet d’orangers, ni verger, ni vigne, jusqu’à ce que l’on arrive en vue du village de Yavné. Les maisons sont des torchis. Il n’existe pas d’écoles. La partie orientale en direction de la mer est quasiment désertique. Les villages, dans cette région, sont rares et chichement peuplés. Beaucoup de villages sont désertés par leurs habitants. »

Dawood Barakat, éditeur du journal égyptien Al-Ahram en 1914 :
Il est absolument nécessaire qu'une entente soit conclue entre les sionistes et les Arabes, car la guerre des mots ne peut que faire du mal. Les sionistes sont nécessaires pour le pays: l'argent qu'ils apporteront, leur savoir et leur intelligence, et le labeur qui les caractérise contribueront sans aucun doute à la régénération du pays.

Les photographies aériennes prises par les aviateurs allemands pendant la Première Guerre mondiale montrent un pays sous-développé composé principalement de rudimentaires hameaux. Ashdod, par exemple, était un groupe d'habitations en terre, Haifa un village de pêcheurs. Source

Le mandat britannique :
Pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), les Turcs étaient alliés de l'Allemagne, ils ont été vaincus ce qui eu pour conséquence le démembrement de l'Empire ottoman. Un pays fut créée, de part et d'autre du Jourdain, par la Société des Nations et nommé Palestine d'après le nom associé à la Terre sainte chrétienne, le Pays des Juifs alors que le pays Palestine n'existait plus depuis des siècles ! En 1920, l'administration de ce territoire de 97.740 km² fut confiée par la Société des Nations à la Grande-Bretagne, selon les termes du Mandat pour la Palestine.
La Palestine prévue pour le retour des Juifs comprenait le territoire à l'ouest et à l'est du Jourdain (Jordanie actuelle plus un morceau d'Irak). Pour respecter la promesse de la Grande Bretagne en remerciement de la " Révolte Arabe" contre les Turcs, la Grande-Bretagne donna à l'Emir Abdallah le territoire s'étendant à l'Est du Jourdain soit 71,5% du territoire prévu pour le Foyer national Juif qui deviendra la Jordanie. Restait 28,5% du Territoire, à l'ouest du Jourdain, pour les Juifs. Les Arabes vivant sur la rive occidentale du Jourdain devaient être réinstallés sur la rive oriental...
Les Juifs ont toujours été présents en Terre d'Israël comme en témoigne l'histoire du Yichouv (article à venir) et à Jérusalem ils formaient la majorité de la population en 1845 !
C'est au prix d'un travail de forcené qu'ils ont assaini les terres marécageuses de la malaria en se préparant à la renaissance d'Israël. Cet effort juif pour revitaliser la terre a attiré une immigration très importante d'Arabes des régions voisines, désirant des conditions de travail et de vie plus saines, y compris les soins médicaux prodigués par les nombreux médecins juifs. Il n'y a jamais eu aucune tentative de  se « débarrasser » des Arabes autochtones peu nombreux, ni d'empêcher les masses arabes de venir chercher la prospérité apportée par les Juifs d'autant plus que les Britanniques favorisaient cette immigration alors qu'ils mettaient des obstacles à l'immigration juive, cf le Livre blanc.
Le recensement turc de 1882 a enregistré seulement 140 000 musulmans sur le territoire qui allait devenir la Palestine, même si les chiffres ne sont pas complètement fiables il donne une approximation... En 1922, le recensement britannique en donne 650 000, 5 fois plus en 40 ans ! Seulement pour l'année 1934 plus de 30 000 Arabes syriens originaires du Hauran traversèrent la frontière attirés par les travaux du port de Haifa par les Britannique ainsi que par la construction d’autres projets d’infrastructures. Ils ont même surnommé Haifa "Um el-Amal", "la ville du travail".

Hussein Al-Qibla, gardien des lieux saints en Arabie Saoudite en 1918 :
« Les ressources du pays et le sol vierge seront développés par les immigrés Juifs. […] Nous avons vu les Juifs des pays étrangers venir en Palestine de Russie, d’Allemagne, d’Autriche, d’Espagne, d’Amérique. Ils ont su que ce pays était destiné à ses fils d’origine, une patrie sacrée et aimée.

Lewis French, directeur britannique du développement :
Nous avons trouvé la région habitée par des Fellah (métayers du système féodal cultivant pour des propriétaires qui vivaient à Beyrouth, le Caire etc.). Ils vivent dans des taudis de boue et souffrent sévèrement du paludisme. De grandes zones sont incultes. Les Fellah, s'ils ne sont pas eux-mêmes des voleurs de bétail, sont toujours prêts à héberger ce genre de hors la loi. Les parcelles individuelles de terre changent de mains chaque année. La sécurité publique est quasi inexistante et le sort des fellah, soumis aux pillages ou au chantage de leurs voisins bédouins, est peu enviable.

Le représentant arabe en « Palestine » déclara en 1919 :
« Nous considérons la « Palestine » comme faisant partie de la Syrie. »

Le dirigeant arabe Awni Bey Abdul Haadi déclara en 1937 :
« Il n’y a pas de pays tel que la « Palestine ». « Palestine » est un terme que les Sionistes ont inventé. Il n’y a pas de « Palestine » dans la Bible. Notre pays a fait partie de la Syrie pendant des siècles. « Palestine » nous est aliène, c’est les Sionistes qui l’ont introduit ».

Le professeur Philip Hitti, historien arabe, déclara en 1946 :
« Il n’y a pas de chose telle que la « Palestine » dans l’histoire, absolument pas. »

Le représentant du Haut Comité arabe aux Nations Unies déclara en 1947 :
« La « Palestine » fait partie de la province de Syrie. Les Arabes vivant en Palestine ne sont pas indépendants dans le sens qu’ils ne constituent pas une entité distincte. »

Le représentant de l’Arabie Saoudite aux Nations Unies déclara en 1956 :
« C’est une connaissance générale que la « Palestine » n’est rien d’autre que la Syrie du sud ».
Le roi Hussein de Jordanie répéta plus d’une fois :
« Il n’y a aucune distinction entre la Jordanie et la « Palestine ».

Hafez Assad (ex-Président syrien) déclara :
« Il n’y a pas de peuple « palestinien, il n’y a pas d’entité palestienne ».

Ahmed Shuqeiri (président de l’OLP) déclara :
« La Palestine ne fut jamais rien d’autre que la Syrie du sud ».

Walid Shoebat, ancien terroriste de l’OLP repenti :
« Le soir du 4 juin 1967 j’étais Jordanien et le lendemain matin je me suis réveillé  Palestinien ».
« L’enseignement de la destruction d’Israel était une partie intégrale du programme d’études. Nous nous sommes considérés « Jordaniens » jusqu’à ce que les Juifs reviennent à Jérusalem (Est). Alors soudainement nous étions des « Palestiniens »… ils ont enlevé l’étoile du drapeau jordanien et d’un coup nous avons eu un « drapeau palestinien.  Le fait est que les « Palestiniens » sont des immigrés des nations environnantes ! Mon grand-père avait l’habitude de nous dire que son village était vide avant que son père ne s’y installe. »

Zahir Muhsin, ancien membre du comité exécutif et ancien commandant militaire de l’OLP en mars 1977 au journal néerlandais Trouw :
« Il n’y a aucune différence entre les Jordaniens, les « Palestiniens », les Syriens et les Libanais. Nous faisons tous  partie de la même nation. C’est seulement pour des raisons politiques que nous soulignons soigneusement notre identité « palestinienne ». L’existence d’une identité « palestinienne » distincte sert seulement un objectif tactique. La création d’un état « palestinien » est un nouvel outil dans la bataille continue contre Israël. »

De 1950 à 1967, plus de 250 villages arabes ont été fondés en Judée-Samarie (Cisjordanie) et de 1967 à 2002, 261 autres colonies furent fondées incluant la zone de Jérusalem et Gaza. À ce jour, les Arabes continuent toujours à faire immigrer des milliers de colons en Israël. En 1998, Yasser Arafat déclarait « Dans 5 ans, nous aurons 6 millions d’Arabes vivant en Cisjordanie et à Jérusalem. Nous pouvons importer des Arabes. » Le gouvernement israélien avoue avoir permis à 240 000 (mais le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé) « travailleurs » arabes d’entrer dans les territoires depuis 1993, ces « travailleurs » sont restés dans les territoires.
Le ministre palestinien du logement, Zaharia el Ahia a déclaré en 1995 que l'autorité palestinienne avait déboursé 30 millions de dollars reçus de l'Arabie Saoudite pour construire 10 000 nouveaux appartements à Jérusalem et agrandir des bâtiments existants sans tenir compte de leur permis de construire.
Le Cheikh Hassan Tahboob, ministre du Waqf et des affaires religieuses a coordonné un don de 1,144,000 dollars de la Banque Mondiale pour le développement musulman en 1996. L'argent a été utilisé pour effectuer des agrandissements et des rénovations de 850 immeubles à Jérusalem qui n'avaient pas de permis de construire etc. source
Il est impossible de connaître le nombre d’Arabes ayant immigré en Judée-Samarie/Gaza depuis 1949, mais une chose est sûre : la majorité des Palestiniens d'aujourd'hui n’a aucun héritage antique en Palestine comme ils le prétendent. Il suffisait d'ailleurs de déclarer 2 ans de résidence pour être considéré comme réfugié par l'UNRWA, 2 ans ! Seule une minorité a des racines antérieures au 19ème siècle, parmi eux certains Juifs convertis de force à l'islam.

Mosab Hassan Youssef, "le Prince vert" :
Les populations qu’on qualifie aujourd’hui de palestiniennes appartiennent à quatre grands groupes au moins : les Bédouins nomadisants ou semi-sédentarisés, qui sont probablement les habitants arabes les plus anciens de la région ; les paysans du Haut-Pays cisjordanien ou de Galilée, musulmans ou chrétiens, qui descendent peut-être en partie de Juifs convertis après les conquêtes romaine et arabe ; les habitants du Bas-Pays, sur la côte méditerranéenne, venus au XIXe siècle et au début du XXe, qui ont fourni la plus grande partie des réfugiés de 1948 ; et enfin un prolétariat non-palestinien qui, selon les premières enquêtes de l’Onu, au début des années 1950, se serait agrégé aux réfugiés afin de bénéficier de l’aide internationale en matière alimentaire, médicale ou éducative.

Enfin, les noms de famille de nombreux Palestiniens attestent de leurs origines étrangére à cette région.
On trouve parmi les patronymes "palestiniens" Mitsri, El Mitsri (égyptien), Chalabi (syrien), Mugrabi (maghrébin) Zarka, Zarkaoui (d'une ville située actuellement en Jordanie) Trabelsi (de Tripoli, libye ou Liban) etc. etc. »
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 05:12

Source:
http://malaassot.over-blog.com/2016/05/les-refugies-arabes-de-1948-les-circonstances-et-leur-nombre-imaginaires.html

Les réfugiés arabes de 1948: les circonstances et leur nombre imaginaires
« La vérité sur les circonstances et les nombre des réfugiés arabes de 1948 a été sacrifié - par les régimes arabes, l'ONU, les médias occidentaux «élitaires» et la plupart des Ministères des Affaires 2trangères occidentales - sur l'autel de l'apaisement arabe et du dénigrement d'Israël.



Par exemple, la direction arabe palestinienne a collaboré avec l' Allemagne nazie et l'Italie fasciste, la recherche de soutien nazi pour régler «le problème juif" en Palestine sous mandat britannique, conformément à la pratique utilisée en Europe. Ainsi, le haut dirigeant arabe palestinien, Haj Amin Al Husseini, a incité son peuple lors de la diffusion en langue arabe sur la radio nazie - Berlin Radio - le 1er Mars,1944 compatible avec le terrorisme arabe anti-juif au cours des années 1920 et 1930 - «Tuez les Juifs partout où vous les trouverez. Cela plaira à D.ieu, l'histoire et la religion ».



Le 9 Janvier 2013, Mahmoud Abbas a honoré le collaborateur nazi: « Nous nous engageons à poursuivre sur la voie des [kamikazes] .... Nous devons nous rappeler le Grand Mufti de Palestine, Haj Amin Al-Husseini ... ». En 2016, Hitler Mein Kemp et les anti-sémites Protocoles des Sages de Sion occupent une place importante dans les systèmes d'éducation et de l' incitation à la haine de Mahmoud Abbas.



Le 11 Octobre 1947, Abdul Rahman Azzam Pacha, le premier Secrétaire général de la Ligue arabe a déclaré au quotidien égyptien Akhbar al Yom : «... Ce sera une guerre d'extermination et de massacre mémorable, qui ressemblera aux massacres tartares, ou aux guerres «les croisés .... Chaque combattant estime la mort au nom de la Palestine comme le plus court chemin vers le paradis ... .La guerre sera l'occasion pour piller vaste .... » Le 2 Août 1948, le New York Times a rapporté que le fondateur de la plus grande organisation islamique terroriste, les Frères musulmans, Hassan al-Banna, incitait à commettre:« Conduisez les Juifs à la mer ... et ne jamais accepter l'Etat juif » L''incitation Arabe, a mené la CIA et le Département d'État (qui se sont opposés avec véhémence à la mise en place d'un J martyrs de l'État juif) pour avertir David Ben Gourion - père fondateur d'Israël - que «une déclaration d'indépendance conduirait à un second Holocauste juif en moins de dix ans ».



En dépit de l'assaut militaire arabe sur le jeune nouvel-état juif, la vague de terrorisme et d'insurection des Arabes israéliens, et leur collaboration avec l'invasion arabe et les nazis, le commandant en chef de la «Armée de libération arabe, Ismayil Safwat, a admis le 23 Mars, 1948: « Les Juifs n'ont attaqué aucun village arabe, à moins qu'ils n'aient été attaqués en premier.»



Les Arabes ont violé de façon flagrante la Résolution 181 de l'ONU du 29 novembre 1947, l'Article 80 de la Chartre de l'Assemblée Générale des Nations Unies de 1945. (qui incluait le “Mandat de la Palestine”, qui stipulait un état juif dans toute la région à l'ouest du Fleuve Jourdain) Le “Mandat de la Société des nations du 24 juillet 1922 pour la Palestine. La Conférence de San Remo d' Avril 1920 de la Première guerre mondiale ou les puissances alliées, qui ont décidé d'établir un foyer national juif sur les deux côtés de la rivière Jourdain, et la Déclaration Balfour de Novembre 1917, qui était à la base de San Remo.



Combien de réfugiés a entraîné tentative arabe d'anéantissement de l'Etat juif "infidèle" de 1948-1949, qui a été créé, soi-disant, dans la demeure de l'Islam? Selon les chiffres gonflés, du Mandat britannique d'avant la guerre 1948/9, il y avait 800.000 Arabes en «Israël d'avant 1967» 170.000 Arabes sont restés à la fin de la guerre. Sur les 630.000 Arabes qui ont quitté, 100.000 ont été absorbés par le regroupement familial geste d'Israël; 100.000 de la classe moyenne et supérieure de la Gauche Arabe avant la guerre, absorbée par les pays arabes voisins; 50.000 travailleurs migrants sont retournés dans leurs pays arabes d'origine; 50.000 Bédouins ont rejoint leurs frères dans les tribus en Jordanie et dans le Sinaï, d'où leurs ancêtres ont migré au cours des 18-19 siècles; et 10.000 ont été victime de la guerre (contre 6.000 décès juifs). Ainsi, se décompose le nombre total de réfugiés arabes palestiniens - résultant d'une guerre lancée par les Arabes - le nombre ne pouvait pas dépasser 320.000, dans le cadre de plus de 100 millions de réfugiés mondiaux.



Selon Elfan Rees, conseiller aux affaires des Réfugiés au Conseil oecuménique des Eglises, au cours des années 1950 , il y avait 36 millions de réfugiés en Europe, en Afrique et en Asie. Moins de 1% était Arabe. Tous, sauf les Arabes, ont été intégré dans leur nouvelle société. En outre, 100 millions de réfugiés ont été créé par les guerres depuis la Deuxième Guerre Mondiale et 79 millions ont été créé entre 1933-1945, tous ont été intégré. 38 millions de réfugiés dans leur propre pays, et 15 millions de réfugiés "ordinaires", ont été documentés en 2014 par le Haut Commissariat aux réfugiés des Nations Unies.



En outre, il y avait 90 millions de réfugiés chinois pendant la guerre de 1937-1945 contre le Japon; 15 millions d'hindous, sikhs et des réfugiés musulmans lors de la création en 1947 de l' Inde et du Pakistan; 12 millions de réfugiés allemands en Pologne et en Tchécoslovaquie après la deuxième Guerre Mondiale; 9 millions de réfugiés coréens pendant la guerre de 1950 à 1953, 7 millions de réfugiés syriens causés par la guerre civile en cours; 5 millions de réfugiés soudanais; 3 millions de réfugiés polonais après l'occupation l'URSS de 1939; 3 millions de réfugiés du Vietnam, du Laos et du Cambodge après que le retrait en1975 des États-Unis; 3 millions de réfugiés en provenance d'Afghanistan, 2 millions de réfugiés grecs et turcs de la guerre de 1919-1922; 1 million de réfugiés libyens depuis 2011, 800.000 réfugiés yéménites en provenance d'Arabie Saoudite en 1990; et plus de 500.000 réfugiés chrétiens du Liban. L'ONU a mis en lumière l'histoire fantaisiste des 320.000 réfugiés arabes palestiniens de 1948-1949 - les singulariser à perpétuité contrairement à tous les autres réfugiés - comme un moyen de délégitimer Israël. Mais, l'ONU a ignoré les 300.000 réfugiés palestiniens du Koweït, les 200.000 réfugiés palestiniens de Syrie et les 50.000 réfugiés palestiniens en provenance d' Irak.



En 1948, en attendant une attaque arabe sur l'Etat juif reconstruit, le haut-commissaire britannique, Alan Cunningham, a exhorté les minorités arabes et juives d'évacuer les villes mixtes. Les Arabes ont respecté - beaucoup d'entre eux sont retournés dans leur pays d'origine - mais les Juifs sont restés. Le London Economist a écrit le 2 Octobre 1948: " Le facteur le plus puissant [déclenchant le départ arabe] était l'exécutif supérieur arabe, invitant les Arabes à partir ... et que ces Arabes qui sont restés à Haïfa et acceptés la protection juive seraient considérés comme des renégats ... ".



Cela a été réaffirmé par le Premier ministre syrien, Khaled al-Azam, qui a admis, dans ses mémoires en 1973:« Nous avons apporté la destruction en [1948] sur les réfugiés, en leur demandant de quitter leurs maisons ».


Le but de promouvoir le mythe des réfugiés arabes de 1948 - échoue au test de la réalité - il a été divulgué par le ministre des Affaires étrangères d'Egypte, Muhammad Salah al-Din Bey (le quotidien égyptien al Misri , du 11 octobre 1949): « En exigeant le retour des réfugiés palestiniens, l'intention est d'exterminer l'Etat juif.»


Le contribuable américain devrait-il financer les agences de l'ONU - telle que l'UNRAW - qui visent à délégitimer Israël en sacrifiant la vérité sur l'autel de la mythologie léthale ? »


Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 16:53

prinu a écrit:
c’est ecrit: athée. verifie.

Si tu étais honnête, tu écrirais athée pro-palestinien, au moins, on saurait a qui on s'adresse.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 16:55

Cette succession de long pavés est imbuvable.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Mister be

avatar

Masculin Messages : 14557
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 20:06

florence_yvonne a écrit:
Mister be a écrit:
Saint Glinglin a écrit:
Mister be a écrit:
Le but des sionistes n'est pas de rechercher la paix mais de contribuer à l'essor d'un pays…
Rien n'empêche les palestiniens de travailler avec eux dans ce sens!

Le sionisme vise à la création d'un état pour les Juifs dans lequel il n'y a de place pour personne d'autre.

Le sionisme vise un Etat hébreux(Arabes et Juifs) comme il y a un Etat belge(Wallon-Flamand)
Allez voir sur place et vous comprendrez bien des choses...Non l'apartheid israélienne n'existee pas c'est une démocratie...pas comme la nôtre mais une vraie démocratie...on peut pas dire autant des pays arabes!

Les palestiniens visent deux états hébreux, Israël et la Palestine.

Non ça c'est la vitrine, le palestinien à travers duquel le Hamas parle, agit veut une seule chose: éradiquer Israël et les Juifs de la carte!

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   29/12/2018, 23:27

Ça, c'est ton opinion, permets que je ne la partage pas.

Ce ne sont pas les palestiniens qui construisent des colonies.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Mister be

avatar

Masculin Messages : 14557
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   30/12/2018, 00:08

Ce sont les palestiniens qui essayent que cet état ne se développe pas!

Je ne t'oblige pas à adhérer à mes idées...

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Saint Glinglin

avatar

Masculin Messages : 861
Inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   30/12/2018, 00:27

L'anticolonialisme, c'est très vilain, mon bon monsieur....
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 14557
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   30/12/2018, 01:08

De quoi parlez vous? Vous ne connaissez pas la définition de colonialisme qui ne s'applique pas à Israël, je vous l'ai déjà dit!
Le retour des Juifs sur la terre de leurs ancêtres n'est pas du colonialisme!
les arabes israéliens ont les mêmes droits que les juifs israéliens...vous parlez colonies ok

Les constructions dans les colonies juives de Cisjordanie et dans certains quartiers de Jérusalem ont presque toujours eu lieu dans le cadre de la loi et conformément aux autorisations délivrées par les autorités compétentes ; les constructions palestiniennes en revanche, sont illégales à tous les sens du terme.

L'UE, certains gouvernements et organisations islamiques financent la construction de colonies palestiniennes illégales, tout en exigeant qu'Israël cesse de construire des logements pour les familles juives à Jérusalem et dans les colonies existantes en Cisjordanie.

Alors que la communauté internationale continue de stigmatiser Israël pour ses nouvelles constructions dans les colonies juives, les Palestiniens eux, ont édifié en toute quiétude des quartiers entiers en divers endroits de la Cisjordanie et de Jérusalem. Ce désintérêt manifeste des occidentaux envers les projets immobiliers palestiniens à l'inconvénient de gommer une différence cruciale entre les deux dynamiques : les nouvelles constructions juives au sein des colonies existantes en Cisjordanie et à Jérusalem ont presque toujours eu lieu dans un cadre légal et conformément aux autorisations délivrées par les autorités compétente ; les projets palestiniens en revanche sont illégaux à tous les sens du terme.
Derrière cette stratégie immobilière qui ne respecte aucune norme technique, architecturale ou urbaine, les Palestiniens n'ont qu'un but : créer un état de fait irréversible sur le terrain.
Une rapide visite des collines qui environnent Jérusalem au nord, à l'est et au sud donne un aperçu des chantiers colossaux qui sont en cours. Dans la plupart des cas, cdes immeubles de grande hauteur se juxtaposent sans permis, sans planification ni respect aucun des règles de sécurité.

Depuis plusieurs années, les Palestiniens, aidés en cela par des donateurs occidentaux qui considèrent que seule la construction juive est un anathème, travaillent nuit et jour à rendre irréversible une sorte d'avènement urbain, soit sous forme de maisons individuelles, soit plus surement en édifiant une masse imposante d'immeubles de grande hauteur. L'énormité du projet oblige à poser la question : qui finance ces impressionnantes villes dans la ville ? Et pourquoi ?

Moi je suis allé sur place et j'ai constaté par moi même...faites-en de même et on en reparle!

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   30/12/2018, 04:23

les palestiniens SONT la colonie..
reprenez l’histoire dans le bon sens..




Un petit livre interessant..


ca parle entre autre des réunions dans les années 60
entre les services syriens, egyptiens et le KGB pour creer, inventer la notion de l’existence d’un peuple palestinien, ainsi qu’il est décrit dans les mémoires du chef des services secrets roumains, qui organisait ces réunions, dans le cadre de la guerre froide contre l’occident ..
et comment durant ces réunions ils essayient de trouver un leader à presenter aux médias.. et comment ils ont étudié sa maniére de s’habiller, etc ..
le premier candidat etait presenté par la syrie.. apres étude il ne convenait pas, .. l’egypte présentat son candidat, qu’il fallait former ..
yasser Arafat.
Avant, nul part dans le monde on n’avait jamais entendu parler d’un peuple palestinien .. ils ont même inventé qu’il était né à Jérusalem, alors qu’il est né au Caire ...
Toute la gestation d’un peuple palestinien, spolié, est né sur du vent.

En effet, dans le monde les juifs étaient surnommés les palestiniens., vous les connaissez ? Ce sont les seuls véritables réfugiés palestiniens encore vivants..
florence, il n’y a pas de colonies israélienne, c’est une invention onusienne. On ne le dit qu’en se basant sur des résolutions onusiennes qui mentent, et qui bafouent même la jurisprudence du droit international créé en 1921.
On ne colonise pas sa propre terre attribuée aux juifs en 1921 par la Societe Des Nations.. et dans un traité international cosigné par la France.

Et comme on dit, reprendre c’est voler..
Alors si l’onu veux voler la terre des juifs et la déclarant colonie et occupation, et instaurer une republique islamique qui lapide les indigents et les filles d’ève, en pretextant le faire pour la paix et le gazouilli des oiseaux, l’onu et leurs ouailles bien-pensantes peuvent aller se faire cuire un neunoeuf ..

Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   30/12/2018, 07:23

On n’échange pas une certitude contre un doute.
Toutes les négociations menées avec les adversaires implacables d’Israël, sur la base de revendications territoriales de leur part, dabs ke but d’instaurer la oaix et la fin des attentats terroristes, sont malheureusement des applications érronées de ce principe.
Dans le meilleur des cas, il s’agit d’un espoir de paix que rien ne vient garantir, puisque de l’aveu même des principaux responsables des organisations palestiniennes avec qui on négocie, il existe deux duscours sur l’objectif à poursuivre, l’un pour les nations occidentales, et l’autre pour les populations arabes.
La position de certains de leurs dirigeants dits « modérés » ne diffère des radicaux du «  front du refus@ que par la tactique adoptée: des négiciations avec l’adversaire que pour obtenir, par étapes, une souveraineté sur une partie de la terre sûils n’ont jalais pissédé de toute l’histoire du mondd, et la puissance logistique pour s’emparer par la suite du reste.
Or les concessions faites par Israël sont bien réélles et les seuls faites, les palestiniens n’en faisant jamais; territoires donnés aux palestiniens et vidés de leurs juifs, aide financiére et en matériels, installation d’une force armée agressive aux frontiéres mêmes d’Israel, en èchange d’une paix hypothétique plus imaginaire que réalisre.

Toutes les négociations sont ambigues et n’ont fait qu’encourager le terrorisme islamique palestinien, et tout les discours des politiciens palestiniens en langue arabes jamais traduites ni pris en compte par l’onu et l’europe, déclarent remettre en question l’existence du pays d’Israël état juif.
Donc aucun accord ni zucune négiciation n’a de sens.
Il est évident et prouvé que pratiquement l’ensemble des pays arabes et des organisations palestiniennes n’admettent pas l’existence de l’état d’Israël.
Wles plus modérés ne proposent qu’une tréve prolongée si les accords aboutissent à un état palestinien, mais cette «  trêve » sera suivie, de leur propre aveu, par la reprise des hostilités quand leurs chances de détruire Israël leur paraîtront assez solides.



Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   30/12/2018, 07:53

prinu a écrit:
c’est ecrit: athée. verifie.

Alors pourquoi convier à un colloque théologique ( votre post initial ) et refuser de chercher la perspective théologique dans la naissance et la croissance de l'Etat d'Israël ( maintenant encore plus menacée par l'indifférence des jeunes universitaires juifs américains que par l'hostilité arabo-musulmane ) ?

Vous cherchez à instrumentaliser les croyants , Prinu . Vous méprisez même le cardinal Lustiger . J'en suis dégoûté .

De toute façon , Florence_Yvonne a raison . Votre " succession de longs pavés " est imbuvable .

Je verrouille .


Dernière édition par boulo le 31/12/2018, 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   31/12/2018, 10:35

Je déverrouille à la suite de la mort d'Amos Oz .

extrait de La Croix du 31 décembre 2018

" Le grand écrivain israélien Amos Oz est mort le 28 décembre à 79 ans . Cofondateur du mouvement
La paix maintenant , il a été militant , dans son œuvre comme ses engagements , d'une réconciliation entre les Etats hébreu et palestinien .

[ ... ]


" En tant qu'écrivain , j'ai une responsabilité importante vis-à-vis du langage . Mes essais politiques et mes articles , parfois virulents ou considérés comme provocateurs , répondent souvent à une tentative de déshumanisation du langage . Par exemple , quand j'entends les Israéliens parler de " libérer " des territoires , je prends la plume pour leur rétorquer que le mot " libération " ne s'applique qu'aux hommes , pas à la terre .
Vis-à-vis d'une manipulation ou d'une déshumanisation du langage , je me sens un peu comme un détecteur de fumée : s'il y a une odeur suspecte , je dois crier .
, disait encore Amos Oz à La Croix en 2002 , à l'occasion de la parution de son roman Seule la mer .

Un lecteur quotidien de la Bible

En 2014 était paru en français un essai coécrit avec sa fille Fania Oz-Salzberger , enseignante à l'université d'Haïfa , Juifs par les mots , où ils pesaient ensemble le pouvoir du langage et de la littérature . [ ... ] "
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   31/12/2018, 11:57

Le décès de cette personne est une grande perte.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Mister be

avatar

Masculin Messages : 14557
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   31/12/2018, 16:52

boulo a écrit:
Je déverrouille à la suite de la mort d'Amos Oz .

extrait de La Croix du 31 décembre 2018

" Le grand écrivain israélien Amos Oz est mort le 28 décembre à 79 ans . Cofondateur du mouvement
La paix maintenant , il a été militant , dans son œuvre comme ses engagements , d'une réconciliation entre les Etats hébreu et palestinien .

[ ... ]


" En tant qu'écrivain , j'ai une responsabilité importante vis-à-vis du langage . Mes essais politiques et mes articles , parfois virulents ou considérés comme provocateurs , répondent souvent à une tentative de déshumanisation du langage . Par exemple , quand j'entends les Israéliens parler de " libérer " des territoires , je prends la plume pour leur rétorquer que le mot " libération " ne s'applique qu'aux hommes , pas à la terre .
Vis-à-vis d'une manipulation ou d'une déshumanisation du langage , je me sens un peu comme un détecteur de fumée : s'il y a une odeur suspecte , je dois crier  .
, disait encore Amos Oz à La Croix en 2002 , à l'occasion de la parution de son roman Seule la mer .

Un lecteur quotidien de la Bible

En 2014 était paru en français un essai coécrit avec sa fille Fania Oz-Salzberger , enseignante à l'université d'Haïfa , Juifs par les mots , où ils pesaient ensemble le pouvoir du langage et de la littérature . [ ... ] "


thumleft

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Saint Glinglin

avatar

Masculin Messages : 861
Inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   31/12/2018, 17:28

Il ne semblait pas apprécier les sionistes :

https://infos-israel.news/lecrivain-amos-oz-est-mort-et-sa-haine-disrael-aussi/
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 14557
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   1/1/2019, 04:24

Ne transformez pas encore le cliché de cette personne...un peu de respect!

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   1/1/2019, 10:18

Mister be a écrit:
Ne transformez pas encore le cliché de cette personne...un peu de respect!

En effet . Il aimait profondément son pays Israël .

Les commentaires croisés de l'article de infos-israel-news en témoignent .

Il ne laissait en tout cas personne indifférent . C'est le signe d'un grand écrivain , ce qu'a constaté Benjamin Netanyahou .
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   1/1/2019, 19:31

Article de Amoz Oz de 2001
:
« Droit au retour palestinien = annihilation d´Israël
par Amos Oz
lundi 8 janvier 2001

En Israël, le parti pour la paix devrait à présent reconsidérer sa position : trente années durant, nous avons dit et répété que la paix ne pouvait se faire tant qu´Israël administrait une autre nation. Certains ont même avancé que c´est parce qu´Israël s´obstinait à administrer une autre nation que la paix nous échappait. Mais notre gouvernement ne s´obstine plus guère.

Pour l´heure, Israël suggère aux Palestiniens un accord de paix fondé sur les frontières de 1967 et comportant quelques modifications bilatérales mineures. Il propose de démanteler les implantations juives dispersées au sein du territoire palestinien, de faire de Jérusalem-Est la capitale de la Palestine et de placer les Lieux saints controversés sous souveraineté arabe. C´est l´offre la plus généreuse que puisse faire Israël aux Palestiniens. Et ce, au prix d´une fracture sans précédent de la société israélienne et d´un séisme politique. Le peuple juif doit renoncer radicalement à plusieurs de ses prétentions historiques et théologiques, à nombre de ses vieux rêves et à ses aspirations religieuses.

La nation palestinienne rejette cette paix. Ses responsables réclament à présent ouvertement le " droit au retour " de centaines de milliers de Palestiniens chassés ou ayant fui leurs foyers lors de la guerre de 1948, tout en méconnaissant cyniquement le sort de centaines de milliers de juifs chassés ou ayant fui leurs foyers dans les pays arabes au cours de cette même guerre.

La reconnaissance du " droit au retour " palestinien revient à abolir le droit à l´autodétermination du peuple juif. Il fera du peuple juif une minorité ethnique à la merci des Arabes, une " minorité protégée ", comme le souhaiteraient les intégristes musulmans.

La reconnaissance du " droit au retour " équivaut à l´annihilation d´Israël.

La résolution initiale de l´ONU, en novembre 1947, adoptait la création de deux Etats, arabe et juif, sur cette terre convoitée. Cependant, le droit au retour revendiqué aujourd´hui par les Palestiniens signifie qu´" au lieu de deux Etats pour deux nations ", il y aura en fin de compte deux Etats arabes sur cette terre.

Face à l´absolue radicalisation des revendications palestiniennes, les pacifistes israéliens ne peuvent plus prétendre que c´est l´histoire habituelle. Ils ne peuvent plus soutenir non plus, comme ils l´ont fait durant des décennies, que " l´occupation israélienne des territoires palestiniens est le seul obstacle à la paix ".

Il conviendrait que les colombes d´Israël revoient leur position. Au lieu de proclamer que l´occupation des zones palestiniennes fait obstacle à la paix, nous devrions dire que, même sans la paix, administrer une autre nation est une erreur. Une dangereuse erreur. L´occupation, consolidée par des dizaines de petites implantations catapultées au cour du territoire palestinien dans l´intention d´interdire tout futur compromis, fragilise Israël plus qu´elle ne le renforce. Israël en ressort affaibli et dans une situation contestable.

Je n´adhère pas à l´idée fallacieuse et stérile de la séparation unilatérale. Israël doit maintenant déployer ses forces le long de lignes conformes aux réalités démographiques. Il doit se retirer des zones de peuplement palestiniennes et permettre aux Palestiniens de créer un Etat indépendant, tout de suite, même sans un accord de paix.

Les nouvelles délimitations ne seront pas prises pour des frontières permanentes mais pour base à des amendements pendants lors de futures négociations de paix. Entre-temps, toute attaque palestinienne menée contre ces lignes ne sera pas considérée comme un " attentat terroriste " mais comme l´agression d´un Etat souverain contre le territoire de son voisin, habilitant Israël à exercer son droit à l´autodéfense.

Un signe du revirement de l´attitude de refus des Palestiniens serait la volonté de négocier avec Israël non " le droit au retour " mais une solution globale, nationale et humanitaire au problème des réfugiés de 1948. Israël devrait s´engager moralement en ce sens. Cela fait, les deux gouvernements pourront alors négocier le tracé de frontières pacifiques. »

Amos Oz

Source: http://sefarad.org/desinfo/oz.html



La Paix Maintenant, un groupuscule radical d’extreme gauche,pro-palestinien, mentant tres souvent, non neutre et contre la paix, peu suivi en Israël.
Nullement une reference morale.
http://aschkel.over-blog.com/article-objectif-commun-entre-les-palestiniens-le-monde-et-la-paix-maintenant-65389704.html

Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   1/1/2019, 23:07

prinu a écrit:
Droit au retour palestinien = annihilation d´Israël

Le droit au retour palestinien est la récupération de terres spoliées que personne n'occupe.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   2/1/2019, 04:38

Le droit au retour n’a pas de sens car le statut de refugié ne se transmet pas aux enfants, et que l’action de partir etait une action volontaire criminelle qui n’est pas à recompenser:
ils sont partis pour des raisons tactiques volontaires:
- faciliter le deplacement des legions arabes et le massacre des juifs, pour revenir ensuite voler les biens et maisons des juifs massacrés.
ils devraient plutot demander des reparations aux pays arabes qui les ont poussé à partir, puis qui les ont abandonné.
il est criminel que les pays arabes aient refusé d’accueillir ces réfugiés, les ont laissé dans des villages temporaires qui sont devenu permanents.
Israel leur demandait de rester chez, et promettait les droits citoyens complets.
ceux qui sont restés ont eu les droits complets.
De plus, un retour serait imposdible, et déja en changeznt la demographie cela anhilerait un état juif, cecqui rend la delande soublement impossible. cette population palestinienne a décuplée, et ce ne sont plus les réfugiés d’alors.

Le problème des réfugiés palestiniens :

Le gouvernement israélien avait demandé aux Palestiniens de rester chez eux et avaient affirmé qu'ils auraient les droits civiques complets en Israël.

Témoignages historiques:

« La somme des preuves essentielles actuellement à notre disposition, indique que l’évacuation de la Palestine est due à l’exhortation des chefs militaires ou politiques des États arabes eux-mêmes. » (Analyse de l’institut des affaires publiques (Washington))

Entretien avec Nahrnoud Darwich, poète palestinien, réalisé par Farouk Nardam-Bey et Elias Sanbar (Revue d’Etudes palestiniennes, No 10, Hiver l984)
« Pour mes parents, notre séjour au Liban était temporaire ; nous y étions en visite ou même en villégiature. On avait à l’époque commandé aux Palestiniens de quitter leur patrie pour ne point gêner le déroulement des opérations militaires arabes qui devaient durer quelques jours et nous permettre de réintégrer rapidement nos maisons. Mes parents découvrirent bien vite que ces promesses n’étaient que rêves… »

Extrait du Bulletin du REMP (Groupe de recherches pour les problèmes des migrations européennes Janvier-mars 1957) à La Haye (pp 10-il) :
« Dès les premiers mois de 1948, la Ligue arabe publiait des instructions demandant aux gens de chercher refuge temporairement dans les pays voisins, pour revenir plus tard à leurs domiciles dans le sillage des armées arabes victorieuses et recueillir leur part des biens juifs abandonnés. »

Témoignage égyptien. (El -Yom, journal du Caire 12.4.1963):
« Le 15 mai 1948 arriva.., et le dernier soldat britannique quitta la Palestine. Ce même jour, le mufti de Jérusalem demanda aux Arabes de Palestine de quitter le pays, de quitter Haïfa, Jaffa et les autres villes.., car les armées arabes étaient sur le point de pénétrer dans le pays et de se battre à leur place, contre les bandes juives pour les chasser de Palestine. »

Extrait des Mémoires de Haled alAzrn (1973), Premier Ministre de Syrie en 1948 et 1949, paru à Beyrouth :
« [La raison de l’échec arabe en 1948 fut] l'appel des gouvernements arabes aux habitants de la Palestine, pour qu’ils se rendent dans les pays voisins... C’est nous qui les avions encouragés à partir... Nous avons amené la destruction sur un million de réfugiés arabes, en les incitant et en les adjurant de quitter leurs terres, leurs foyers, leur travail et leurs commerces. »

Extrait de « Ma'al Nas” (Avec le peuple 1956): livre de Mahmoud Seif-e-Din Irani, paru à Amman (Jordan Publishing House) :
« Soudain, les habitants de Jaffa commencèrent à abandonner leur ville... Nous étions tous trop optimistes, nous avons quitté le pays de notre libre choix, croyant que nous partions pour une courte visite, des vacances et que nous retournerions peu après, comme si rien ne s’était passé. »

30 mai 1955, témoignage arabe palestinien (Falastin, quotidien jordanien):
« Nous, les réfugiés, avons le droit de dire aux membres du Conseil de la Ligue arabe: nous avons quitté notre patrie sur la foi de fausses promesses faites par des dirigeants malhonnêtes des Etats arabes. Ils nous ont promis que notre absence ne durerait pas plus de deux semaines, qu’elle serait une sorte de promenade, après quoi nous reviendrions ».

Extrait d’un livre (1955 ) de Edouard Attiya, secrétaire du bureau de la Ligue arabe à Londres, de 1941 à 1950, The Arabs paru à Londres (p 183) :
« Cet exode en masse est particulièrement dû à la croyance qu’avaient les Arabes, encouragés en cela par les vantardises et par les déclarations inconscientes de certains chefs arabes, selon lesquelles la défaite des Juifs par les armées des États arabes était l’affaire de quelques semaines et qu’elle permettrait aux arabes de prendre possession des terres».

Extrait de Sirr al Nakhba (Le secret du désastre 1955), livre de Nimr al Hawari, ancien commandant de l’organisation paramilitaire Nedjada, paru à Nazareth :
« Les chefs brandirent leurs sabres, prononcèrent des discours enflammés et rédigèrent des articles retentissants. Nous fracasserons le pays à coups de canon, tonna le Premier Ministre d’Irak nous détruirons tout endroit où les Juifs chercheront un abri. Les Arabes devront conduire leurs femmes et leurs enfants dans des régions plus sûres en attendant que les combats se soient apaisés, »

Déclaration du Premier Ministre d’Irak (Presse de Baghdad 15 mars 1948): « Nous écraserons le pays avec nos fusils et nous détruirons tout lieu où les Juifs chercheront refuge. Les Arabes devront emmener leurs femmes et leurs enfants à l’abri pendant le danger... »

L’appel radiophonique au départ volontaire immédiat a été confirmé par de nombreux réfugiés palestiniens. Les récits palestiniens et la presse d'époque confirmant tous le départ volontaire originel sans expulsion, ne peuvent être réfutés; d'ou la destruction de nombreux documents et d'archives par les pays arabes voulant créer le mythe officiel d'une expulsion des palestiniens, à des fins politiques.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   2/1/2019, 11:24

prinu, va donc habiter Jérusalem, ils accueillerons surement à bras ouvert l'athée que tu te revendiques être.

PS : un enfant hérite du titre de propriété de ses parents, renoncerais-tu à la maison familiale que tes parents devraient te laisser à leur mort ?

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   2/1/2019, 21:14

Les religieux n’y sont pas majoritaires, seuls quelques quartiers sont religieux.
ca ne me dirait pas plus d’aller vivre à Bab-El-Marseilles, je n’aime pzs l’accent marseillais.
pour moi, en dehors de Paris ou Lyon ..
on y trouve encore des restes des maisons juives dynamitées par la la légion arabe en 1948, quand ils ont déporte les juifs de Jerusalem.

En partant volontairement pour aider au genocide des juifs, les proprietaires arabes ont fait un pari sur l’avenir, soit c’etait le jackpot et revenaient et ensuite volaient les biens et les maisons des juifs qu’ils avaient ainsi aidé a massacré, soit ils perdaient tout y compris pour leurs enfants.
ils ont joué la vie des juifs, de leurs enfants, et la leur
ils ont perdu, de leur propre faute et des pays arabes.
Donc aucuns droits a leurs descendants, ni a eux,
qui sont une minorité parmis les palestiniens d’aujourdhui.
ce serait aussi une loi d’exception jamais appliquée a aucun peuple du monde apres un conflit.
donner des droits a ceux qui voulaient massacrer .. et a des inconnus et colons sans rapport avec les vraies personnes concernées.


Ce vaste mensonge que le droit au retour des réfugiés palestiniens

par Maître Bertrand Ramas Muhlbach ( avocat en droit international)
:
http://slar.over-blog.com/article-5211992.html

« L’un des sujets de discordes qui oppose israéliens et palestiniens, tient au problème qualifié de « droit au retour des réfugiés palestiniens ».
Les palestiniens exigent l’application d’un « supposé » droit international qui offrirait aux 700 000 palestiniens ayant fui leur domicile en 1948 lors de la guerre d’indépendance (devenus depuis 7 millions), le droit de revenir en Israël alors que pour leur part, les israéliens considèrent que ce retour est inenvisageable.

L’invocation d’une telle prérogative exige donc d’en analyser le fondement juridique pour vérifier si, effectivement, il existe un droit au retour des palestiniens, immuable et perpétuel, sur le territoire devenu israélien.

En réalité, l’analyse des conditions de la résolution 194 de l’Assemblée Générale des nations unies du 11 décembre 1948 permet de comprendre que ce droit, limité à l’origine, s’est éteint depuis de nombreuses années (I), et que la revendication concernant un droit au retour en Palestine n’est que le résultat d’une manipulation intellectuelle des textes (II).

I L’EXTINCTION HISTORIQUE DU DROIT DE RENTRER DANS LES FOYERS PALESTINIENS

Le 11ème alinéa de la résolution 194 de l’Assemblée Générale des nations unies du 11 décembre 1948 énonce :

« 11. L’assemblée Générale des nations unies décide qu'il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et de vivre en paix avec leurs voisins, et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de...».

Le texte n’émane pas du Conseil de Sécurité et n’à aucune valeur coercitive pour Israël mais en tout état de cause, son application suppose le respect de conditions particulières (1°) dont le non respect a entraîné la perte définitive du droit de rentrer dans « les foyers » (2°).

1° - les conditions particulières d’application du texte.

La résolution 194 est on ne peut plus clair sur la prérogative offerte aux palestiniens ayant pris le statut de réfugié en 1948 :

Il s’agit pour ceux qui le désirent, de « rentrer dans leur foyer », c'est-à-dire, étymologiquement, dans le lieu où ils ont « fait du feu » ou encore le lieu où ils ont habité.

A ce titre, ne sont concernés que les palestiniens ayant vécu en 1948 sur le territoire devenu israélien, à l’exception des enfants, petits enfants ou encore arrière petits enfants qui n’ont jamais foulé le sol israélien et qui par conséquent, n’ont jamais eu de « foyer » sur le territoire d’Israël lors des événements survenus en 1948.

Par ailleurs, la faculté de rentrer dans des « foyers », suppose des lieux d’habitation, qu’ils existent réellement et physiquement c'est-à-dire que les lieux en cause soient identifiés et qu’ils puissent constituer un lieu intime propice à la reprise d’une vie chaleureuse.

A défaut, il convient de revenir au cadre fixé par la résolution qui indique :

« et que des indemnités doivent être payées à titre de compensation pour les biens de ceux qui décident de ne pas rentrer dans leurs foyers et pour tout bien perdu ou endommagé ».

Ainsi, la seule possibilité est de percevoir des indemnités dans l’hypothèse où des biens ont été perdus ou endommagés, à condition, bien évidemment, de justifier d’une propriété perdue ou endommagée.

Ce droit à indemnisation est également offert aux palestiniens de 1948, qui n’ont pas voulu rentrer dans leur foyer... à condition qu’ils se manifestent.

Notons également que le texte prévoit deux derniers critères fondamentaux pour permettre le droit de rentrer dans « les foyers ».

Il s’agit d’une conditions de délai : « le plus tôt possible » et d’une condition tenant à l’état d’esprit : « et de vivre en paix avec leur voisin ».

Faute d’être revenu dans leur foyer rapidement et dans l’intention de vivre en paix avec les voisins, la prérogative s’est éteinte emportant renonciation définitive par les palestiniens de 1948 à ce droit.

2°- la renonciation implicite mais définitive du droit de rentrer dans les foyers

Le délai de rapidité envisagé par la résolution 194 pour revenir dans les foyers (« le plus tôt possible ») se comprend à la lumière de l’esprit du texte dans la mesure où un délai trop long fait perdre au lieu d’habitation sa nature de « foyer ».

C’est la raison pour laquelle, les personnes qui envisageaient de rentrer dans leur foyer après les événements de 1948 devaient le faire immédiatement.

C’est d’ailleurs ce qui a été fait par de nombreux palestiniens devenus israéliens comme par exemple, la famille d’Emile Shoufani, Palestinien chrétien né en 1947 à Nazareth (devenu « curé de Nazareth »), qui a fui son village en 1948 à l’époque de la guerre mais qui est « rentré dans son foyer » avec les membres de sa familles quelques mois après la déclaration d’indépendance d’Israël.

Emile Shoufani, palestinien chrétien, qui n’a cessé de favoriser les rapprochements entre palestiniens et israéliens a d’ailleurs reçu de prestigieuses récompenses pour son action en faveur de la paix telles le prix de la tolérance 2004, le prix Docteur Honoris Causa 2004 ou encore la « médaille de paix » décernée par le CRIF en 2004.

Inversement, le refus pour les palestiniens de rentrer dans « leur foyer » le plus rapidement possible, leur a fait perdre le bénéfice de la prérogative d’autant que ce refus de rentrer dans leur foyer s’accompagnait du refus de vivre en paix avec leurs voisins.

Ce refus de vivre en paix s’est traduit par la rédaction de la charte de l’OLP approuvée le 17 juillet 1968, et notamment son article 15 qui énonce « la libération de la Palestine, d’un point de vue arabe, est un devoir national,... et vise à l’élimination du sionisme ».
(A l’occasion du processus de paix dit « d’Oslo », Yasser ARAFAT a estimé que le texte était caduc mais il ne l’a jamais abrogé).

De la même manière, l’objectif visant à la destruction de l’Etat hébreu a été repris dans la charte du HAMAS du 18 août 1988 qui offre dans son introduction « de donner le bras à tous ceux qui mènent le Jihad pour la libération de la Palestine ».

Il résulte de tout ceci que le refus, pour les palestiniens, de vivre en paix avec leur voisin leur a définitivement, fait perdre le bénéfice de prérogative reprise sous l’article 194 de la résolution du 11 décembre 1948.

Or, conscient de la perte certaine de ce droit, les dirigeants palestiniens ont habilement décidé de modifier le « droit de rentrer dans les foyers » par une manipulation intellectuelle des textes.

II LE RECOURS A LA MANIPULTATION INTELLECTUELLE DES TEXTES

Les palestiniens non désireux de vivre en paix avec leur voisin ont imaginé un fondement perpétuel au droit de rentrer dans les foyers en substituant la notion de territoire palestinien à la notion de « foyer » (1°) et en faisant glisser la notion de « droit de rentrer dans les foyers » vers la notion de « droit au retour » non prévu par la résolution 194 (2°).

1° la substitution de la notion de territoire à la notion de foyer

La rédaction de la Charte OLP de 1964 approuvée en 1968 avait pour finalité de figer le cadre de l’éviction des juifs de Palestine.

Or, pour ce faire, et compte tenu des difficultés rencontrés pour déloger les juifs, les dirigeants palestiniens ont modifié l’esprit de la résolution 194 en faisant du territoire palestinien, « le foyer » de tous les palestiniens et ce, grâce à une rédaction très fine des 4 premiers articles de la Charte OLP.

Ainsi, pour élargir la notion « de foyer », l’article 1er de la Charte OLP n’a pas manqué de poser que « la Palestine est le foyer du peuple arabe palestinien ».

Bien évidemment, la référence à l’origine « arabe » des personnes concernées par le « foyer » était nécessaire pour éviter que « ce foyer » puisse également être celui des juifs qui, en 1948, étaient palestiniens avant de devenir israélien.

Par ailleurs, pour figer l’assiette géographique « du foyer », l’article 2 de la Charte OLP a précisé que « les frontières de la Palestine sous le mandat britannique constituent une unité territoriale indivisible ».

Le cadre étant posé, il convenait de donner une apparence de légitimité à ce droit de rentrer dans « le foyer » (devenu synonyme de Palestine) en rappelant sous l’article 3 de la Charte OLP que « le peuple arabe palestinien possédait le droit légal au retour dans leur foyer ».

Il ne restait qu’à contourner la limitation temporelle fixée par la résolution 194 en préconisant dans l’article 4 de la Charte de L’OLP que « l’occupation sioniste et la dispersion du peuple arabe palestinien à travers les désastres, ne lui ont pas fait perdre leur identité palestinienne ».

En vertu de ce dernier article, chaque descendant de palestinien conserve son identité palestinienne quelque soit son lieu de naissance et fatalement, son droit de rentrer dans « son foyer » qui n’est autre que le territoire palestinien.

Dès lors, la combinaison des 4 premiers articles de la charte de l’OLP de 1968 permet aux dirigeants palestiniens d’installer dans l’esprit des jeunes générations, qu’ils sont titulaire d’un droit international permettant non plus, un retour dans « des foyers de 1948 » pour ceux qui en ont été chassés, mais bien un droit au retour en Palestine.

En réalité, cette manipulation des textes participe d’un extraordinaire mensonge grâce auquel, les jeunes générations palestiniennes sont désormais convaincues qu’elles disposent d’un droit au retour « internationalement reconnu » en Palestine.

2° - le glissement du droit pour les palestiniens de « rentrer dans les foyers » vers le droit au « retour des réfugiés ».

Juridiquement, les réfugiés palestiniens de 1948 ne sont concernés que par les dispositions de la résolution 194 qui constituent le cadre « du retour dans les foyers ».
Ils ne sauraient se prévaloir d’autres textes qui ne les concernent pas, même si dans l’absolu, les dispositions postérieures à celles du 11 décembre 1948 leur seraient éminemment plus favorables.

Il s’agit des résolutions de la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies qui a, bien après 1948, a organisé les modalités du droit au retour des réfugiés ou des personnes déplacés dans leur propres pays.
(Résolutions 1994/24 du 26 août 1994 et 1998/26 du 26 août 1998 de la Sous-commission et les résolutions 1999/47 du 27 avril 1999, 2000/53 du 25 avril 2000 et 2001/54 du 24 avril 2001 de la Commission des Droits de l’Homme).

Il en est ainsi :

1° du droit de retourner librement chez soi pour lequel la commission considère qu’il s’agit d’un lieu d’origine conformément au droit à la liberté de circulation et au droit de choisir sa résidence.

2° du droit à la restitution des logements et des biens à la charge de l’Etat qui dépossède des personnes.

3° du droit au retour dans des conditions de sécurité avec obligation de faciliter l’exercice de ce droit.

4° l’obligation faite au regard du droit de propriété qui permet de l’échange des droits de propriété contre des droits identiques.

5° de l’obligation de préserver les droits des personnes déplacées.

6° l’obligation de collaborer avec le haut commissariat des nations unis pour les réfugiés.

En vertu du principe de non rétroactivité de la loi selon lequel, les textes légaux n’ont vocation à jouer que pour l’avenir, les dispositions entrées en vigueur postérieurement à 1948 ne sauraient profiter aux palestiniens de 1948 même si la tentation est grande pour eux d’invoquer ces dispositions.

Inversement, ces textes ont vocation à s’appliquer aux expulsés du GOUSH KATIF et autres territoires de JUDEE SAMARIE puisque leur expulsion est intervenue postérieurement à l’entrée en vigueur de ces textes.

L’Etat d’Israël n’a donc aucune obligation à l’égard des réfugiés palestiniens mais en revanche, se doit, théoriquement, d’organiser le droit au retour des personnes israéliennes dans les lieux desquels elles ont été chassées en 2005 et 2006. »


Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   2/1/2019, 22:59

Cher prinu, tu me donnes la nausée.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 01:00



C’est le droit international,  c’est l’histoire: et rien n’est de moi.
Comment pourrais je d’abord inventer quoi que ce soit ?
je n’en ait pas le talent.  ca se retournerais contre celui qui invente.
l’histoire donne la nausée, c’est certain.
l’Onu donne la nausée, les médias nous donnent la nausée, la propagande  internationale européenne donne la nausée, le bourrage de crâne donne la nausée.
vouloir creer une republique islamique nous donne la nausée
financer et applaudir des agresseurs qui massacrent des populations depuis 1921, donne la nausée.
Donner une maison a quelqu’un - et a ses descendants- qui voulait assassiner des enfants juifs - et qui n’a pas le droit de reclamer quoi que ce soit- recompenser la haine genocidaire des palestiniens de 1948, et recompenser la haine genocidaire des palestiniens en cette année, et dans le but politique de detruire un état, nous donne la nausée.
Avoir des exigences psychiatriques obnubilatoires qu’on ne demande a nul autre dans le monde ni a travers le temps, nous donne la nausée.
Realiser 90% de resolutions onusiennes specialement contre israel qui ose se defendre et non pas contre les dictatures islamopalestinistes du monde, nous donnent la nausée
inverser les rôles donne la nausée
- les victimes ( les juifs ( sur leur terre) attaqués depuis 1921 par les palestiniens ( qui sont les colons absolument etrangers et venus massacrer les autochtones juifs et chretiens et prendre leurs maisons) transformés en agresseurs voleurs de terre d’autrui-
la propagande nous donne la nausée
et qu’on ait la nausée de la vérité nous donne la nausée
nous en sommes habitués, aux accusations de lourdeurs et à la censure, aux haussements d’epaule, au dégout, dés qu’on donne des vérités et des notions de droit.
on disait à Mozart qu’il ecrivait «  trop de notes »,
voilà ce que doit subir le refus du silence.
on a hurlé au député Habib, à l’assemblée nationale. «  mais faites le taire ! » quand il disait, seul, contre tous, des vérités.

Et on exige de nous le silence absolu.

Ou sont les reparations, dans les réunions de l’onu, pour le vol et la destruction maisons des juifs detruites par les légions arabes ??
Et la deportation des juifs de jerusalem en 1948 ?
cela vous interresse t-il ?
vous trouverez cela indigeste, imbuvable et assomant d’en parler?



photos de 1948: la legion arabe detruit les maisons des juifs de Jerusalem et déporte la population juive.
cela vous donne t il moins la nausée
que le droit des descendants de gens voulant aider au massacre des juifs, et laissant le champs libre a la legion arabe, etant persuadés de pouvoir revenir, puis voler et puller les maisobs q’de keurs voisins juifs qu’ils esperaient voir mourir ?
c’est cela qui vous donne la nausée ?

en parle t on à l’onu ??
mais que savez vous vraiment de l’histoire ?
Il y a des médicaments contre la nausée, c’est se remettre en question dans ses certitudes.
qu’on ne s’étonne pas que, dégoutés des mensonges du monde , Israel et les USA quittent l’Unesco, pardon, l’Unescroc.
il faudrait que les responsables européens et l’onu cessent de faire des promesses
à des genocidaires racistes islamistes et sans droits rééls,
promesses que malgré les milliards de l’europe, malgré la censure d’état, malgré la manipulation des opinions, et les milliards de la propagande et des monologues,
qu’ils rendent forcément aigris et frustrés,
avec des promesses qu’ils ne pourrons pas tenir.
Defendre le «  droit au retour », ce mensonge de l’histoire, me donne la nausée.
[url=https://servimg.com/view/18236524/87]
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 05:47

Les innocents ne sont pas partis.
Quand les chefs arabes et les imams disaient aux arabes que pour massacrer les juifs, hommes , femmes et enfants, il fallait aider la légion arabe et pour se faire partir le temps que les massacres aient lieu,
Quand les israéliens leur disaient, à la radio, de ne pas partir, et qu’ils étaient là chez eux,
alors de nombreux arabes ont décidés de ne pas partir, et de rester chez eux.
et ils sont là chez eux, et citoyens israéliens, avec plus de droits individuels, plus de libertés et des salaires plus élevés que chez les pays arabes voisins.
75% des arabes israéliens interrogés déclarent ne pas vouloir vivre dans un pays géré par les palestiniens.
et voisins vivent et travaillent avec des israéliens de toutes religion.
Moi, je répondrais aux descendants de ceux qui ont abandonné leurs maisons, que leurs grands parents ont fait le choix du massacre des juifs. Ils l’ont hurlé dans les rues, les slogans  «  les juifs à la mer », et «  mort aux j ».
ils ont eu ce choix.
Qu’ils ne réclament rien, ils nous donnent la nausée, et ceux qui défendent leurs droits aussi. inverser les rôles et les faits nous donne la nausée.

Qui dit qu’on ne voit pas les injustices ?
Nous la voyons quand elle n’est pas feinte ou imaginée.
maintenant voyons l’injustice: si il y en a une, si il y a un ressenti d’injustice, qui est coupable aux yeux de l’histoire ?
les imams et les responsables arabes qui les ont poussé a partir.
et eux même, leurs choix.
et les pays arabes qui ne les ont pas absorbés.
personne d’autre, et certainement pas les sionistes.
Qui leur interdit de demander à devenir citoyen israéliens ?
qu’ils réclament des maisons dans les pays arabes qui les ont poussé à abandonner leurs biens, et a personne d’autre.
D’ailleurs , des responsables arabes avouent être fautifs.
Et les palestiniens avouent que les pays arabes sont responsables de leurs problèmes.
30 mai 1955, témoignage arabe palestinien (Falastin, quotidien jordanien):
« Nous, les réfugiés, avons le droit de dire aux membres du Conseil de la Ligue arabe: nous avons quitté notre patrie sur la foi de fausses promesses faites par des dirigeants malhonnêtes des Etats arabes. Ils nous ont promis que notre absence ne durerait pas plus de deux semaines, qu’elle serait une sorte de promenade, après quoi nous reviendrions ».

Que les pays arabes, les agresseurs de 1948 et d’avant, aient le courage de leurs actes et réparent leurs fautes envers les personnes déplacées et les réfugiés qu’ils ont causé.
Que la Jordanie, pays créé en 1921 pour les musulmans de la région durant le partage régional du traité de San Remo, oublie ses différents des années 69/70 avec les palestiniens, et paient leur tribu en les absorbant, et en leur donnant des maisons, et joue son rôle, au lieu de refuser systématiquement d’aider les palestiniens, alors que la Jordanie ( alors l’Emirat de Transjordanie) est leur pays depuis 1921.
Chez eux c’est en Jordanie, comme déclaré en 1921 à la Societe Des Nations.
Les pays arabes sont responsables de ce chaos.
l’imperialisme islamique de s’opposer a l’existznce d’un minuscule etat juif qui ne menace absolument personne et reve de paix.
Que les pays arabes paient les réparations aux 400000 juifs qu’ils ont expulsés, spoliés ou parfois massacrés, en 1948 et après.
Que lespays arabes absorbent et donnent des logis aux palestiniens qu’ils ont traité comme des vieilles chaussettes.
c’est eux qui doivent vous donner la nausée !
le petrole arabe en a mille fois les moyens !
Et ou sont les reparations des pays arabes et des palestiniens,  en faveur des chrétiens massacrés, spoliés, convertis de force, etc ?
qu’en dit l’onu ? ou sont les comités pour l’exiger ?
pourquoi n’existe t il que des comités et associations propalestiniennes et anti-israeliennes, dans tout les departements de France, et dans le monde entier ?
Là, commencerait l’équité, au lieu de trépigner d’indignation sur les droits de ces islamistes éduqués à l’apartheid racial depuis la petite enfance.
Qu’ils cultivent leur jardin et détruisent leurs armes et cessent d’hurler mort aux yahoods, tout autour du monde - même les palestiniens vivant en Europe aux USA ou partout dans le monde- et cessent d’éduquer leurs enfants à tuer les yahoods  - y compris en europe et partout- s’ils veulent un jour une oreille du coté israélien, et que personne ne parle en leur nom, pas plus qu’on ne défend les droits des nazis, leurs cousins de coeur, ou le droit d’ISIS/DAESH à un état souverain avec un siége à l’ONU.

pour vous, amie florence, pour supporter mon pavé indigeste et contre les nausèes:

Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 06:18

source:
http://docteuri.cluster003.ovh.net/desinfos/archives/encel.html

« Le droit au « retour des palestiniens » ou le suicide politique d'Israël
En même temps que l'épineuse question des réfugiés palestiniens, se pose celle de la raison d'être de l'Etat hébreu.
En effet, l'applicatioin intégrale du droit au retour porterait la population arabe israélienne à égalité avec la population juive.

Par Frédéric Encel
Docteur en géopolitique, enseignant à IIEP de Rennes
Derniers ouvrages parus: le Moyen-Orient entre guerre et pÉx, Flammarion, 1999 ; Géopolitique de Jérusalem, Flammarion, 2000.

0n pensait le statut de Jérusalem incarner le fossé absolu entre revendication israélienne et palestinienne. Jusqu'au sommet de Camp David Il (juillet 2000), en effet, tous les gouvernement israéliens avaient fait de l'indivisibilité de la cité sous souveraineté juive une « ligne rouge » absolue; elle fut finalement transgressée, même si aucune solution n'est à ce jour trouvée quant au partage de souveraineté sur la Ville sainte. Or, le déroulement chaotique des dernières séances de négociations de Camp David IL puis de celles consacrées au plan Clinton (décembre 2000), a démontré que la question des réfugiés palestiniens de 1948 était au fond plus épineuse encore que celle du statut de Jérusalem, paraissant même pour l'heure insoluble. Car, sur ce dossier, la ligne rouge d'Israël semble plus rouge que sur toutes les autres questions en suspens..

En premier les Israéliens considèrent, à juste titre, que l'immigration sur leur territoire national stricto sensu - autrement dit au sein du « petit Israël » internationalement reconnu dans ses frontières de 1949 - de plusieurs millions de Palestiniens constituerait un suicide démographique. Force est de reconnaître que si l'on prend pour base la revendication officielle de l'Autorité palestinienne, soit 3,7 millions de réfugiés et descendants, cela retiendrait à annihiler le caractère majoritairement juif de l'Etat d'Israël. L'application intégrale de ce « droit au retour» porterait en effet la population arabe israélienne de 1,2 million actuellement à presque 5 millions, soit à égalité quasi parfaite avec la population juive. Quelques années d'écart de fécondité suffirait alors à faire de l'Etat hébreu un Etat à majorité arabe, à mettre ainsi un terme à la réalité sioniste Israël et, en réalité. à sa raison d'être fondamentale.

En second lien, au-delà des chiffres, demeurent les principes au moins aussi problématiques. Ainsi, face au refus catégorique et sans faille prévisible de la part du gouvernement pourtant très « colombe » d'Ehoud Barak d'accueillir plusieurs millions de réfugiés sur le sol national, de hautes personnalités palestiniennes ont reconnu, à plusieurs reprises, que la revendication de l'effectivité du retour pourrait se négocier, à condition toutefois que les Palestiniens obtiennent au moins la reconnaissance officielle par Israël du principe du droit authentique au retour, et non 1'imrnigration d'un contingent limité pour des motifs humanitaires, comme l'a récemment proposé le Premier ministre israélien Ehoud Barak. En clair, Israël devrait reconnaître sa pleine et exclusive responsabilité dans le nakba (la catastrophe) de 1948. matérialisé par l'exode.

Or aux yeux des juifs israéliens, dans leur quasi-unanimité. céder à cette exigence correspondrait à un autre type de suicide. non plus démographique, mais moral. Il s'agirait d'endosser la responsabilité de l'expulsion massive d'un peuple, et, partant, d'autodélégitimer le sionisme perçu comme un mouvement progressiste, de libération nationale pour le peuple juif et sûrement pas comme un instrument d'oppression. A triple titre, nul ne souscrit donc, ni à droite ni à gauche de l'échiquier politique, à un tel mea-culpa plus ou moins direct.

Les juifs israéliens ne reconnaissent pas leur responsabilité dans l'exode de 1948 en soi. Même les nouveaux historiens à la plume acérée, tel que Benni Morris,, ne relèvent « que » des exactions et des expulsions ponctuelles, limitées dans l'espace et dans le temps, parfois même contraires aux ordres du leader Ben Gourion, et en aucun cas une expulsion à grande échelle et/ou soigneusement organisée. Au contraire, dans les livres scolaires notamment, l'accent est mis sur la volonté qui fut celle de nombreux notables et citoyens juifs de préserver la cexistence judéo-arabe (notamment à Haïfa), tandis que progressait l'invasion de l'Etat hébreu naissant par les Etats arabes lirnitrophes. Du reste, les dirigeants arabes coalisés n'appelèrent-ils pas les Arabes de Palestine à quitter leur foyer en attendant la victoire assurée?

Davantage encore peut-être que l'inextricable problème de la souveraineté sur le mont du Temple-esplanade des Mosquées de Jérusalem, la question des réfugiés palestiniens de 1948 renforce le caractère existentiel du conflit. Car il ne s'agit plus seulement de symbole, de frontière ou de fierté, mais bien, de part et d'autre, de construction nationale par la légitimation d'une génèse politique. N'en déplaise aux belles àmes, pour cette raison au moins, il est peu probable - en dépit des pluies de dollars promises par le parrain américain - que se brise à court ou à moyen terme cette quadrature du cercle ».
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 07:09

prinu a écrit:
[ ... ]
C’est le droit international,  c’est l’histoire: et rien n’est de moi.
[...]


Et on exige de nous [??? NDC] le silence absolu.



[...]


Menteur ! La propagande est bien de vous . Et l'on vous laisse la parole ici .

Vos colères tous azimuts sont suspectes .

Un exemple parmi des dizaines : vous avez cité in extenso ( 1/1/2019 - 19h31 ) un article d'Amos Oz de 2001 allant exactement dans votre sens et vous le faites suivre immédiatement d'insultes à l'adresse du mouvement " La paix maintenant " dont il a été cofondateur .

Vous avez écrit des centaines de fois que " les palestiniens n'existent pas " mais vous avez tout le temps ce terme " palestiniens " à la bouche .

Vous avez invité à chercher le sens théologique du sionisme et de l'antisémitisme ( votre post initial ) et vous refusez ensuite d'en discuter au motif que vous êtes athée .

Vous présentez le " droit au retour " comme essentiel , mais pour rien au monde , vous ne l'exerceriez .

Je pourrais multiplier les exemples de votre scélératesse intellectuelle . Je n'en ferai rien . Ce serait alimenter votre moulin à propagande .

Si je n'étais pas déjà irréversiblement sioniste et judéophile , je deviendrais antisémite , tant je suis dégoûté par votre propagande aveugle et vos contradictions .

Je ne suis d'ailleurs pas le seul . Beaucoup de jeunes universitaires juifs américains se bouchent maintenant les oreilles face à la propagande des lobbies et deviennent hélas indifférents au sort d'Israël .

Heureusement , vous ne représentez rien dans le mouvement sioniste et dans l'essence du judaïsme ...
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 12:44

tutut.. aucun invité sioniste n’est convié dans aucun débat en europe pour dire les vérités que j’ai résumé, ou peut etre pour parler d’autre chose avec une quasi interdiction d’en deborder pour en parler.

On ne cite d’amoz que ses critiques d’israel mises en avant ( comme garantie qu’il serait un juif moral antisioniste donc acceptable à l’antenne !), et sa poésie. et on ne cite que le groupuscule radicalisé antisioniste haineux et minoritaire « La Paix Maintenant » comme s’il etait pacifique ou symbole d’une justice équitable ou reference morale et ideologique, alors que ce groupuscule minoritaire d’extreme gauche anti-israelienne qui defend des terroristes islamistes, veux l’apartheid palestinien légalisé « « tout de suite », ne represente pas grand monde ou des gauchistes naïfs.
les seuls invités à la télévision en france sont des radicaux antisionistes ou les trois idiots (le béotien klarsfeld, la lévre qui pendouille  et deux autres incapables de tenir une discussion sans begayer et ne sachant terminer une phrase), ou le crif aux ordres de l’elysée, et aucuns ne sait tenir un débat correctement. dans les forums toute la communauté juive connait leurs limites intellectuelles et la censure dans les médias.
les vérités que j’ai rèsumé ne sont pas de la propagande.elles sont les faits rééls et censurés.

je n’ai jamais rien cherché en presentant et informant d’une réunion interessante auquel je n’ai hélas pas pu assister.
mais vous avez des connaissances sur ce sujet, que je n’ai pas, et vous n’avez rien ecrit ici sur ce sujet.
parlez en donc un peu, comme suite au sujet initial, ca serait interessant et j’apprendrais là dessus aussi, car vous avez plus de connaissance que moi en théologie.
ma seule connaissance, je l’ai exposée ici briévement, à savoir l’inclusion des principes du sionisme dans la torah, donc dans la foi juive, par des priéres au retour, des priéres au retour à Jerusalem, et la presence su mot Jerusalem plus de 700 fois dans l’ancien testament et la bible, et pas une seule fois explicitement dans le coran.
Le retour à Sion fait référence au retour en terre d'Israël des Israélites exilés à Babylone. Ce concept de retour en terre d'Israël apparaît pour la première fois dans la Torah avec l'Exode des esclaves depuis l'Égypte. La maxime juive « l'an prochain à Jérusalem » découle de cette espérance.
Le dernier État juif indépendant, le royaume hasmonéen de Judée, est devenu un protectorat romain en 63 avant l'ère chrétienne. Ce protectorat est devenu une simple province romaine après la mort du dernier roi du royaume, Hérode Ier le Grand, en 4 avant l'ère chrétienne.

Les soulèvements juifs de 67-73 et de 132-135 ont profondément changé la population de la Palestine : une partie a été tuée, une partie a fui les destructions de la guerre, une partie a été vendue comme esclave et une dernière partie a pu rester dans une Palestine appauvrie et ayant perdu son indépendance.

Par la suite, il y eut des conversions nombreuses au christianisme (en particulier sous l'empire byzantin moins tolérant que l'Empire romain païen à l'égard des Juifs), puis à l'islam à partir de la conquête musulmane vers 640.

À compter de la fin de l'Antiquité, les Juifs vivant en Terre sainte sont donc devenus minoritaires par rapport à la diaspora juive (dispersion, en grec). En effet, beaucoup de communautés juives ont continué à exister dont les membres se considèrent souvent comme en exil dont le terme hébraïque est Galout. C'est ce sentiment d'exil qui engendrera l'espérance religieuse d'un « retour » ou aliyah en hébreu.
Le « Messie » Sabbataï Tsevi, qui promettait le retour des Juifs en terre d'Israël - 1666.
À compter de la seconde diaspora (liée traditionnellement à la destruction du second Temple de Jérusalem par les Romains), les communautés juives vont maintenir le rêve d'un retour en terre promise pour rebâtir leur Temple. Il s'agit d'un rêve messianique et religieux. Il est symbolisé par la célèbre formule « l'an prochain à Jérusalem » prononcée chaque année lors du seder de Pessah. Il y aura d'ailleurs plusieurs messies auto-proclamés, comme Sabbataï Tsevi ou Jacob Franck ou encore Judah ben Shalom qui tenteront de retourner en Terre Promise.

Dans le monde musulman, où vit la majorité de la population juive mondiale au Moyen Âge, vers le xie siècle apparaît « la coutume juive du pèlerinage à Jérusalem, attestée par de nombreux poèmes d'amour adressés à "Sion", qui montre la naissance d'une équivalence juive au pèlerinage musulman à la Mecque, mais aussi au pèlerinage chrétien en Terre sainte », écrit l'historien israélien Youval Rotman. Juda Halevi (1085-1141), qui mourut cependant en Égypte, avant d'arriver à destination, compte parmi les pèlerins illustres de cette période. Depuis lors, d'autres Juifs religieux célèbres ont entrepris le retour en terre d'Israël comme Yehiel de Paris avec une centaine d'étudiants, Nahmanide, puis au xvie siècle, Joseph Karo et au xviiie siècle, Judah heHassid (en) qui conduit 1300 Juifs vers Jérusalem, dont 500 périssent en cours de route, Menachem Mendel de Vitebsk (en) avec 300 disciples et le Gaon de Vilna avec 500 disciples.

En 1160, David Alroy, mène une révolte juive dans la région du Kurdistan visant à libérer Jérusalem et y récréer un royaume.

Au xvie siècle, la ville de Safed devient un centre kabbalistique important, et Jérusalem, Tibériade et Hébron restent des villes à forte population juive. À la même époque, Joseph Nasi encourage les Juifs fuyant l'Inquisition d'Espagne, à s'installer à Tibériade.

Au xviie siècle, Baruch Spinoza écrit un traité précurseur servant de base aux théories sionistes, traitant entre-autres de l'identité juive et de l'émancipation.

Toutefois, avec le temps, des rabbins orthodoxes développe une interprétation s'opposant en pratique à la recréation d'un royaume juif, seul le Messie pouvant le recréer. Cette vision sera très progressivement remise en cause à partir du xixe siècle.

En outre, Jérusalem et Hébron restent des buts de pèlerinage.

Des registres historiques mentionnant des juifs majoritaires en palestine à certaines périodes ( comme en 1695) sont censurés. Cette presence majoritaire juive est une argumentation sioniste pertinente et censurée bafouant des idées recues de propagande antisioniste majoritaire actuelle.
L’archeologie scientifique qui confirme des récits de la bible et la presence juive sur place à toutes époques, et les attaques arabes contre les juifs sur place, sont des ciments moins théologiques du sionisme, qui font qu’on peux aussi etre sioniste ET de n’importe quelle religion, ou non croyant, pour etre sioniste, pour le droit des juifs.
il faut etre pratiquant ( ce n’est pas mon cas) ou avoir lu beaucoup dessus, comme vous peut etre,( alors pourquoi n’ecrivez vous rien dessus ici )  je pense, pour en discuter théologiquement, ou donner des articles pertinents et informatifs là dessus.
je serais bien imbue d’argumenter sans plus connaitre la théologie que celà. je voudrais apprendre. j’apprend beaucoup sur le christianisme avec les forums ici.
ca serait interessant
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 13:20

Je vous ai cité Lustiger , cardinal de l'église catholique romaine sans renier son essence juive ( et pour cause - Yeshouhah est juif ) et vous l'avez méprisé ( alors que vous venez de reconnaître que vous ne connaissez rien à la théologie ) . Tout débat avec vous est inutile .

De toute façon , je ne tolérerai plus vos insultes tous azimuts ( béotien Klarsfeld , etc ... )  .
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 16:35

Lustiger: j’ai dit que c’etait un humaniste. Je l’aimais bien.
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 16:47

boulo a écrit:
Aussie Dave a-t-il contribué au colloque du 5 octobre 2018 , Prinu ?

Et vous n'avez pas répondu à ma question : avez-vous assisté vous-même au colloque théologique auquel vous nous conviiez et , si oui , qu'en avez-vous retenu ?

Sinon , votre invitation était sans doute une simple propagande de plus de votre part .

vous voulez dire que parler d’antisemitisme, c’est faire de la propagande ?
c’est sur que ce qui n’est pas faire de propagande c’est le silence et ne pas informer.
ma demarche est humaniste, vous y voyez de la malice.


Dernière édition par prinu le 3/1/2019, 17:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
prinu

avatar

Féminin Messages : 5764
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 16:51

boulo a écrit:
Vous nous égarez par rapport au sujet que vous avez vous-même introduit , Prinu : la signification théologique de l'Etat hébreu , de l'antisionisme et de l'antisémitisme .

Or , c'est justement cette signification que ce forum recherche . Pas les avatars politiques .

Esdras avait retrouvé la Thorah pour comprendre la destruction d'Israël et de Juda et la déportation à Babylone .

Vous , vous ne voyez que l'aspect politico-militaire , contre lequel Yeshouhah avait vainement mis en garde ses coreligionnaires ( avec la suite que l'on sait ) .


PS : J'ai noté que vous aviez salué le prix Nobel de la paix de Yasser Arafat , alors qu'il y a quelques années , vous le traitiez de terroriste sanguinaire .
je n’ai jamais salué le prix nobel de la paix Arafat, en faisant decouvrir un article interessant qui mentionne ce fait, vous voudriez que je fasse alors un lourd pavé en decortiquant chaque article proposé, quand ce n’etait pas le but. Arafat n’a jamais voulu la paix, le president americain d’alors l’a forcé à signer, avec des pressions.
y compris à la derniere minute car il avait fait semblant de signer devant la caméra, le president americain le rappelant à l’ordre.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 17:20

Votre volonté d'avoir toujours le dernier mot , même contre toute évidence , est insupportable , Prinu .

Je me souviens que , lorsque j'avais mis en doute il y a quelques années le sexe féminin que vous aviez mentionné sur votre profil , au lieu de protester simplement , vous m'aviez accusé d'être fétichiste de votre " petite culotte " .

Vos mensonges me fatiguent . Vous êtes banni pour deux jours , Prinu .


Dernière édition par boulo le 3/1/2019, 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 14557
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 17:21

florence_yvonne a écrit:
prinu, va donc habiter Jérusalem, ils accueillerons surement à bras ouvert l'athée que tu te revendiques être.

PS : un enfant hérite du titre de propriété de ses parents, renoncerais-tu à la maison familiale que tes parents devraient te laisser à leur mort ?

Il y a des juifs polonais qui après la shoah sont retourné à Krakovie et leur maison était occupée...crois-tu que les habitants des maisons de ces juifs polonais leur ont rendu leur bien? Non, ils ont fait comme en Israël...Ils ont préféré les chasser
Or nous avons le titre de propriété le plus vieux du monde: la Bible!
Il y a de la place pour tout le monde mais on vous fait peur à ce point?

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 17:40

Quand une maison, n'est pas habitée pendant 25 ans, si une autre personne loge dans cette habitation, et qu'elle s’acquitte des impôts locaux et de la taxe d'habitation dus pendant cette période, elle devient la légitime propriétaire de la maison.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 17:42

Mister be a écrit:
Spoiler:
 

Je n'accorde aucune valeur juridique à la Bible, va voir un notaire et montre lui la Bible comme titre de propriété, il va bien se marrer.

Si tous les juifs du monde veulent faire leur Aliyah, on verra s'il y a de la place pour tout le monde.

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   3/1/2019, 18:10

Compte-rendu succinct du colloque par La Croix :

https://www.la-croix.com/Religion/protestantisme/evangeliques-français-veulent-manifester-solidarite-juifs-2018-10-09-1200974822
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 14557
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   4/1/2019, 01:03

florence_yvonne a écrit:
Quand une maison, n'est pas habitée pendant 25 ans, si une autre personne loge dans cette habitation, et qu'elle s’acquitte des impôts locaux et de la taxe d'habitation dus pendant cette période, elle devient la légitime propriétaire de la maison.


C'est quel pays qui applique cette loi?
Imaginons que cette loi soit applicable en Pologne...La guerre n'a pas duré 25 ans!

Quant à Israël, personne n'a pris la terre de personne!
Cette terre n'appartient à personne sinon qu'à D.ieu qui la donne à qui il veut ou la met en gérance
Cette terre n'appartient ni aux Juifs et encore moins au Palestiniens!
Mais Juifs et arabes israéliens doivent la gérer et en faire un paradis terrestre!
C'est biblique d'Abraham jusqu'à Josué!

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   4/1/2019, 08:21

Je rappelle que le sujet du fil est l'antisémitisme :

https://www.la-croix.com/Religion/Judaisme//stereotypes-antisemites-toujours-bien-ancres-Europe-2018-11-29-1200986267?id_folder=1200934479&from_univers-lacroix&position=1


Voir aussi plus haut , dans le compte-rendu de La Croix sur le colloque du 5 octobre , la constatation douloureuse de Sébastien Fath , sociologue spécialiste du protestantisme :

" Le problème [ de l'antisémitisme NDC ] est largement sous-évalué dans une grande partie des medias , et les responsables politiques sont nombreux à rechigner à en parler pour ne pas devoir affronter la question de l'antisémitisme musulman . "

" [...] ni les responsables catholiques , ni la Fédération protestante de France , pas plus que les responsables politiques contactés pour le colloque n'ont fait acte de présence . " .


Et Prinu , qui nous y avait convié , ne s'est excusé que très tardivement et seulement sous pression . Il a d'ailleurs autrefois manifesté son mépris des juifs messianistes ( qui ont été à l'origine de ce colloque ) .


Extrait du lien ci-dessus :

" 20% des jeunes français de 18 à 34 ans déclarent " ne jamais avoir entendu parler de l'holocauste " , qui désigne l'extermination de six millions de juifs par le régime nazi " .


C'est pourtant la dette de l'holocauste qui a été à l'origine de l'acceptation par la communauté internationale , de la création de l'Etat d'Israël .

Mais d'emblée , il s'agissait d'un malentendu , les trois parties ( juifs , arabo-musulmans et nations éprouvant un sentiment de culpabilité ) ayant des arrière-pensées différentes .

L'état de " guerre larvée " ne pouvait être que permanent . C'est un " nœud gordien " .
Revenir en haut Aller en bas
Saint Glinglin

avatar

Masculin Messages : 861
Inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   4/1/2019, 10:35

boulo a écrit:
C'est pourtant la dette de l'holocauste qui a été à l'origine de l'acceptation par la communauté internationale , de la création de l'Etat d'Israël .

C'est faux : le sionisme est du XIXème siècle.

La création d'Israël n'est dû qu'au désintérêt des Britanniques pour les questions locales, l'indépendance des Indes en 1947 ayant rendue caduque la nécessité de contrôler la route des Indes.

C'est la guerre de 1967 qui a rendu l'Israël stratégiquement intéressante pour les USA.

Et les discours sur l'holocauste sont postérieurs à la série hollywoodienne "Holocaust" qui était une adaptation juive de la série "Racines" d'après l'oeuvre d'Alex Haley.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12849
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   4/1/2019, 10:40

Pris note .

Mais j'avais bien écrit : " acceptation par la communauté internationale " , ce concept incluant à mes yeux les opinions publiques horrifiées par la Shoah .

Je me souviens bien du film " Exodus " ( 1961 en Europe ) . Vous n'étiez pas né .


Dernière édition par boulo le 4/1/2019, 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colloque théologique sur l'antisémitisme Conseil national des évangéliques de France CNEF
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peste et antisémitisme
» Antisémitisme?
» Qu'est-ce que l'antisémitisme ?
» Bron : le personnel d'un lycée en grève pour soutenir une collègue victime d’antisémitisme
» Antisémitisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: