DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jo zecat
Invité



MessageSujet: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Mar 28 Nov 2006, 09:54

Conception Cabrera de Armida
"CONCHITA" Journal d'une mère de famille


L'incarnation mystique dont l'acte principal et l'attitude fondamentale consisteront dans l'oblation continuelle du Verbe incarné à son Père, et dans l'offrande totale de notre propre vie par Lui, avec Lui et en Lui, pour la gloire du Père et le salut du monde. C'est là une présentation nouvelle de l'évangile de la Croix.

"Dieu a créé l'homme, heureux de le former - son image- pour l'attirer vers le ciel". (23 juillet 1906)

"Si l'homme comprenait sa divinisation, il ne pécherait plus.Il est le temple de l'Esprit-Saint, et, dans son âme, une image de la Trinité. Il a une origine divine, c'est pourquoi il est immortel. Il participe à Dieu en chacun de ses actes et mouvements. Il vit pour Lui. Par suite, comment ne pas vivre de lui ? Tel est précisément le désordre dans la créature qui tente, par le péché de se soustraireà Dieu, ce qui, d'ailleurs, est impossible, puisqu'elle ne pourrait pas vivre en dehors de Dieu ni effacer Dieu de son âme ni le reflêt de Dieu, si grandes que soient la souillure et la noirceur de ses péchés."
(23 avril 1913)

"Dieu a créé l'homme uniquement pour la joie mais le péché a renversé ce plan, car un être souillé ne peut être appelé à un bonheur immortel. Une purification est nécessaire : c'est précisément le rôle de la douleur de blanchir les âmes. La souffrance unie à l'expiation divinedu Verbe incarné, nous a ouvert le ciel, permettant de nouveau à l'homme de pouvoir posséder un éternel bonheur." (18 avril 1913)

"L'âme est immortelle ; elle porte en elle l'image de la Trinité, le germe de l'Unité, une tendance vers l'infini et le divin. Voilà pourquoi, sur la terre
elle ne trouve pas de satisfaction complète." (15 avril 1913)

"Je suis homme. Si je n'avais pas existé, l'homme n'aurait jamais existé. Dieu aime l'âme comme reflet de la Trinitéet il aime le corps comme un reflet de Moi-même, homme parfait, type et modèle de tout homme." (27 juillet 1906)

"La pénitence est une grande vertu et l'esprit de pénitence est un don gratuit que Dieu accorde à qui Il lui plait....La pénitence désarme la justice
de Dieu et la transforme en grace. elle purifie les âmes, éteint le feu du purgatoire et reçoit dans le ciel une récompense très élevée La pénitece
rachète les fautes personnelles et celles des autres. La pénitence est soeur de la mortification ; les deux cheminent ensemble la main dans la
main. La pénitence aide l'âme à s'élever au-dessus de la terre. La pénitence coopère à la Rédemption du monde. La pénitence humilie
l'homme, elle le pénètre du sentiment intime de sa bassesse et de sa misère. La pénitence apporte à une âme la lumière. Elle consume et fait disparaître en elle tout ce qui est purement matériel. Elle la soulève plus haut que la terre, lui faisant goûter les délices jusque là inconnues
et pures. Mais cette pénitence doit être fille de l'obéissance et exister dans l'âme, cachée à tous les regards humains." (24 septembre 1895)

Tous les maitres en spiritualité rappellent la nécessité d'un combat spirituel contre soi-même et contre les tendances qui demeurent en chacun de nous, même après une sincère conversion. Il faut lutter jusqu'à la mort "je dois travailler à déraciner ce -moi- tenace qui se redresse à chaque instant, voulant tout dminer. Avec le secours de la grâce je le sens déjà faible et prêt à se rendre, mais je voudrais le tuer et l'enterrer plus profondément.


En vérité, c'est le plus redoutable ennemi de la perfection,c'est ce -moi- avec son amour propre ses gouts, la recherche de ses commodités. Le -moi- abattu, la place est nôtre et ce Jésus aussi est tout à nous, Lui qui n'entre pas dans une maison déjà occupée. Alors le Saint-Esprit devient tout à nous. Il n'établit son refuge que dans la solitude d'une âme pure. Alors le regard du Père aime prendre son repos dans une demeure paisibleoù peut se reflêter son image divine. O délicieux dépouillement de tout, vide absolu, tout envahi par Dieu ! O solitude et bienheureuse quiétude, oblation totale de la créature à son créateur ! O véritable et parfaite pauvreté spirituelle dans laquelle l'âme ne garde rien à soi ! Elle ne s'approprie pas ce que le Seigneur a déposé en elle. Humble et reconnaissante, elle fait tout remonter vers le Maître éternel de toute chose.

-Bienheureux les pauvres en esprit ! Cette pauvreté possède le ciel dès cette terre puisqu'elle possède Dieu Lui-même- " (septembre 1897)


Dernière édition par le Dim 31 Déc 2006, 18:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Mar 28 Nov 2006, 10:04

Dans l'homme pêcheur, la purification de tout l'être humain prépare l'union divine. Les Pères du désert formaient leurs néophytes à la pureté totale pour les acheminer vers la contemplation divine. Alors "la pureté spirituelle parfaite" prend tout son sens. "Elle ne consiste pas seulement dans l'absence de souillure dans le corps et dans l'âme, mais dans une séparation absolue de toute affection et de tout acte moins pur. C'est là, le degré le plus sublime de cette vertu divine qui nous rapproche le plus de la pureté des anges, c'est-à-dire de la ressemblance de Dieu. En Dieu, la pureté est naturelle. Dieu est comme un cristal sans tache et, je le comprends sans pouvoir l'expliquer, rien de moins que cette transparence divine n'est capable de reflêter l'image de la Très Sainte Trinité.

Primauté de l'amour


"L'amour est l'âme de toute vie de prière et de toute bonne oeuvre. Si elles ne sont pas accompagnées par l'amour, toutes les oeuvres de l'homme sont mortes. L'amour est le feu qui enflamme tout. Quand une âme possède ce saint Amour, il avive en elle la foi et l'espérance, il la pousse à la pratique de toutes les vertus morales.

L'âme qui m'aime court à travers les chemns de la perfection sans se préoccuper des épines qu'elle foule aux pieds. Elle parvient ensuite à voler sans sans que l'en empêchent les mille obstacles qui s'y interposent. Elle les dépasse par l'ardeur intérieure d'une foi vive et d'une sainte espérance. Les vertus théologales ont leur siège et leur développement dans l'amour. La charité leur communique la vie et les emporte jusqu'au ciel. Le monde n'a pas idée de la grandeur de ces trois vertus théologales qui se fondent sur l'amour divin.

Les âmes ne m'aiment pas. Voilà pourquoi elles se perdent : et, parmi les âmes qui m'aiment et se disent "miennes", combien peu sont celles qui me donnent tout leur coeur ! Je ne reçois presque toujours, qu'une partie de leur coeur ; tout, c'est si rare ! Pourtant, Je veux que l'on m'aime avec "tout son coeur, toute son âme et toutes ses forces ! ". le coeur human se tourne en partie vers les créatures, vers le monde et vers lui-même. L'amour-propre le remplit pour la plus grande part ; il ne vit et ne respire que pour lui. J'exige, Moi, un amour qui dépasse tout. J'en ai imposé le précepte afin de rendre l'homme heureux et pour le sauver. Malgré cela, combien peu nombreuses, Je le répète, sont les âmes qui accomplissent à la perfection ma souveraine volonté ! Je veux leur bien et elles résistent. Je leur présente un trésor et elles le dédaignent. Je leur donne la vie et elles courent à la mort. Aimer et se sacrifier : voilà l'unique bonheur de l'homme sur la terre Aimer et jouir : voilà l'éternelle félicité dans le ciel.

Pour arracher les vices et pratiquer les vertus, il est nécessaire de se sacrifier, mais de se sacrifier en aimant. L'âme qui fait cela m'aime avec tout son coeur et Je serai son éternelle récompense. Donne-Moi un amour de ce genre, donne-Moi des âmes qui m'aiment dans la souffrance, qui trouvent leur joie sur la Croix. Mon Coeur a soif d'un tel amour. Je veux un amour pur, un amour désintéressé, un amour qui expie, un amour crucifié, un amour solide, qui n'existe pour ainsi dire plus sur la terre ; et pourtant, c'est le seul amour vrai, celui qui sauve, qui purifie et que J'exige dans mes commandements.
Tous les autres amours apparents ne me satisfont pas, tout autre amour est vain, factice, souvent coupable, excepté l'amour dont Je viens de t'entretenir.

Aime-moi comme Je t'ai aimée, en ma Croix intérieure, depuis le premier instant de mon Incarnation. Aime-Moi dans la souffrance et dans le sacrifice par amour.
Aime-Moi parce que Je suis Dieu et uniquement pour me faire plaisir. C'est vers cet amour que J'aspire, c'est l'amour que Je désire. Heureuse l'âme qui le possède.....Je lui promets que dès cette terre, elle commencera à goûter les délices du ciel." (11 septembre 1900)
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Mar 28 Nov 2006, 10:10

Volonté divine et abandon total

Le tableau des vertus et des vices contient non seulement des vertus spécifiquement distinctes ; elle y introduit des vertus synthétiques, qui sont comme l'harmonie de plusieurs vertus. Ainsi, elle fait entrer dans son énumération la volonté de Dieu et l'abandon total.

La volonté de Dieu


"La volonté de Dieu est un bouquet qui renferme toutes les vertus pratiques d'une manière ordinaire ou à l'état parfait. Elle les divinise et les fait resplendir avec l'éclat en la présence de Dieu. Elle donne à chacune une valeur nouvelle dans la balance divine et, dans l'âme purifiée, elle les revêt d'une couleur spéciale où l'Esprit-Saint se complaît. Cette soumission totale et parfaite à la très sainte volonté de son Dieu et Seigneur est la plus grande de toutes les vertus qu'une âme puisse posséder. Cette vertu sublime implique la pratique intégrale de toutes les autres vertus......C'est un point culminant."

"Le Seigneur ajoute : "Je nai pas eu d'autre nourriture.....depuis le premier instant de mon incarnation, que cette volonté divine.......C'est par elle que Je suis venu en ce monde, par elle que J'ai été élevé sur la terre pour y achever ma vie dans le plus cruel des martyres, c'est elle qui adoucissait mon agonie. Elle fut mon unique soulagement lors de mon passage sur la terre. J'aurais subi mille fois la mort pour l'accomplir. L'Amour divin et agissant qui brûlait dans mon Coeur, avait pour motif principal de réaliser la volonté divine en faveur de l'homme. La Rédemption ne fut pas autre chose que l'accomplissement fidèle de cete volonté divine. Son écho se répercutait continuellement au fond de mon Coeur très aimant, le faisant vibrer pour le salut des âmes et la glorification de mon Père.

Il y a un degré encore plus élevé dans cette volonté divine : c'est l'Abandon total à l'intérieur de cette même Volonté de Dieu. Cet abandon conduit au sommet le plus élevé de la perfection : c'est le degré suprème de toute vertu". (6 juin 1900)

On saisit la méthode, fruit d'une sagesse divine communiquée par l'expérience des choses divines, sous la motion personnelle des dons du Saint-Esprit. Elle les analyse l'un après l'autre de la même manière d'ailleurs en un bref et savoureux traité des sept dons. Même méthode dans la présentation des Béatitudes évangéliques.

L'amour est tout


Pas la moindre trace de dolorisme dans cette spiritualité de la Croix où la souffrance est l'expression supreme de l'amour.
Tout commence et s'achève dans l'amour, par la présence animatrice de l'Esprit-Saint. Ce long traité des vertus et des vices, des dons du Saint-Esprit et des Béatitudes, s'achève par l'affimation éclatante de la valeur unique de l'amour. Ceci est significatif et rejoint le plus pur évangile.

Quand le Seigneur eut fini ses "dictées" Conchita écrivit en conclusion dans son journal et en soulignant sa propre conviction :
"L'amour est ce qui donne la vie à toutes les vertus, à toutes les oeuvres qui sont bonnes. L'AMOUR EST TOUT". (21 septembre 1900)



.../...
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Mer 29 Nov 2006, 20:38

Il n'y a pas une forme unique d'union transformante, mais mille formes variées, ou plutôt une infinité de réalisations possibles, selon la liberté créatrice de l'Esprit de Dieu et les besoins variés, selon les époques, du Corps mystique du Christ. Conchita nous présente un type nouveau d'union transformante..
L'incarnation mystique, malgré sa suprême rareté, est une grâce de transformation dans le Christ reçue en germe dès le baptème.
Les spécialistes de la vie mystique auront à examiner minutieusement ce point-là qui ouvre à la science des voies spirituelles des horizons nouveaux. En 1913, quand Conchita fut examinée à Rome, le Seigneur lui manifesta le sens profond de l'Incarnation mystique.

L'incarnation mystique est une grâce de transformation dans le crucifié


"L'incarnation mystique, est une grâce de transformation en vue d'une assimilation de la créature avec son modèle Jésus, que
Je suis. C'est une grace transformante d'union qui ne répugne en rien à mes miséricordes infines. Le Verbe incarné pred possession intime
du coeur de la créature. Il prend vie en elle pour réaliser cette union transformante.

Cependant c'est Lui toujours qui communique la vie, cette vie de grace assimilatrice, surtout par la voie de l'immolation

Jésus s'incarne, grandit et vit dans l'âme, non pas au sens matériel mais par la grace sanctifiante, unitive et transformante. C'est une faveur
très spéciale. L'âme qui la reçoit sent, plus ou moins par périodes, les étapes de la vie de Jésus en elle. Ces étapes sont toujours marquées
par la souffrance, des calomnies et des humiliations, en sacrifice et en expiation comme le fut la vie de ton Jésus sur la terre.

Quand l'Esprit-Saint s'empare d'une âme de cette manière, Il modèle en elle, petit à petit, la physionomie de Jésus, au sens où Je te l'ai indiqué. Parler d'Incarnation mystique, c'est donc considérer l'âme comme entrant dans une phase de grâces de transformation qui l'amèneront, si elle correspond, à l'identification de sa volonté avec la Mienne et à se simplifier afin que son union avec Dieu parvienne à la plus parfaite ressemblance possible. Telle est la fin de l'Incarnation mystique dont l'Esprit-Saint fait le don à certaines âmes.


Dans le concret, l'Incarnation mystique n'est autre chose qu'une grâce très puissante de transformation qui simplifit et unit à Jésus par la pureté de l'immolation, rendant l'être tout entier, autant qu'il est possible, semblable à Lui. A cause de cette ressemblance de l'âme avec le Verbe incarné, le Père éternel se complait en elle, et le rôle de Prêtre et de Victime que Jésus eut sur la terre lui est communiqué, afin qu'elle obtienne des grâces du ciel pour le monde entier. Vilà pourquoi, plus une âme me ressemble, plus le Père éternel l'exauce, non par égard à sa valeur mais à cause de sa ressemblance et de son union avec Moi et en vertu de mes mérites qui constituent ce qui compte pour obtenir les graces." (11décembre 1913)

En bref, l'Incarnation mystique est une grace d'identification au Christ Prêtre et Hostie, grâce qui le fait continuer dans les membres de son corps mystique sa mission de glorificateur du Père et du Sauveur des hommes ; c'est une grâce spéciale de transformation dans l'âme sacerdotale du Christ.

Tel est le type d'union transformante décrit par la doctrine de la Croix

L'offrande d'amour


L'acte principal de l'Incarnation mystique est une offrande qui réalise, non pas en deux actes mais dans un même élan indivisible, l'offran de du Christ à son Père et, en union avec Lui, par Lui et en Lui,l'offrande totale de notre prfopre vie pour le salut du monde et la plus grande gloire de la Trinité ; le mouvement principal consiste dans l'oblation du Verbe à son Père, accompagné de l'offrande personnelle et inséparable de nous-mêmes, celle-ci sans réserve, continuellement renouvelée, portant sur tout notre être, au cours de toutes les étapes de notre vie spirituelle, en union avec le Christ.

Le Seigneur a clairement expliqué, à maintes reprises, ce double aspect de l'unique offrande d'amour du Christ avec son Eglise. Mais cette offrande d'amour, quintessence de la spiritualité de la Croix, n'est qu'une oblation indivisible du Verbe incarné et de tous les membres de son corps mystique.
Le Christ était seul sur la Croix à s'offrir à son Père en expiation de tous les péchés du monde : maintenant, Il s'offre avec toute son Eglise, consciente de l'unité de cette offrande d'amour du Christ total.

"Le Verbe ne s'est incarné et ne s'incarne encore dans les âmes que pour être crucifié. C'est la fin de toutes les incarnations mystiqes...
.Ton Verbe vient de s'incarner mystiquement dans ton coeur.... Pour y être continuellement sacrifié non sur un autel de pierre, mais dans
un temple vivant de l'Esprit-Saint, par un prêtre et une victime qui, en une grace inconcevable, a reçu de pouvoir participer à l'amour du
Père. En effet, le Père veut que Moi-même, uni à ton âme de victime, Je fasse que tu me sacrifies et m'immoles avec l'amour même du
Père en faveur d'un monde qui a besoin de ce choc spirituel et d'une grâce de ce genre pour se convertir, embrasser la Croix et se sauver."
(22 octobre 1907)
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Mar 05 Déc 2006, 20:39

L'âme ainsi crucifiée est appelée à vivre, non avec les perspectives étroites de ses soucis cquotidiens, mais en union avec le Christ et sous les vastes horizons de la Rédemption du monde. Sa vie est valorisée à l'infini ; bien qu'elle soit si peu de chose par elle-même, elle acquiert une valeur infinie de glorification de Dieu et de salut des hommes à cause de son union avec la Personne même du Verbe incarné, Prêtre et Hostie. D'où l'incalculable valeur apostolique d'une telle vie. C'est le secret de la fécondité sans limites de la communion des saints. L'existance obscure et silencieuse de la Mère de Dieu, au soir de sa vie, revêtait dans l'application des mérites du Christ, au bénéfice de l'Eglise naissante, une immense valeur corédemptrice incomparablement supérieure à tous les travaux des apôtres et aux souffrances de tous les martyrs.

"L'incarnation mystique -déclarait le Seigneur- a pour fin l'offrande de moi-mêmedans ton coeur, comme victime expiatoire arrêtant à chaque instant la justice dvivine et obtenant les graces du ciel." (2 février 1911). L'Eglise et le Christ ne font qu'un dans une même oeuvre de rédemption
et de glorification.



"Ceci est mon corps"


"J'ai renouvelé mon offrande à la volonté de Dieu et je lui ai dit -Seigneur, j'accepte cette grace de l'incarnation mystique avec toutes ses conséquences de joies et de peines, puisque Tu le veux ainsi et non parce que j'en suis digne.-

Insistant sur ce que Lui-même indiquera de la manière d'employer cette grace, Il m'a dit : -La fin principale de cette grace est une transformation qui unisse tes vouloirs aux miens, ta volonté à la mienne, ton immolation à la mienne. Toute pure et toute sacrifiée dans ton corps et dans ton âme, tu dois t'offrir et M'offrir au Père céleste à chaque instant, à chaque respiration, en faveur d'abord de mes prêtres et de mon Eglise, puis des Oeuvres de la Croix, du monde entier, des bons et des méchants. Tu dois te transformer en charité, c'est à dire en Moi, qui suis tout Amour, tuant le "vieil homme", ne faisant avec Moi qu'un seul coeur, et une seule volonté-

"Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang"
Je répète cela au Père éternel, à chaque instant, sur les autels. Rends-toi digne, autant que possible, d'offrir ton corps, ton sang, ton âme et tout ce que tu es, comme je te l'ai dit, en union avec cette immolation cotinuelle en faveur du monde. Reproduis ma vie en toi avec la marque du sacrifice, devenant un holoauste vivant à sa gloire. Seule, tu ne vaux rien, mais en union avec Moi tu accompliras ta mission sur terre en sauvant les âmes dans un holocauste secret connu de Dieu seul. La fin de l'incarnation mystique c'est la fusion de ma vie en toi, selon tout son déroulement sur la terre. Laisse-toi faire, t'ai-Je dit un jour, et aujourd'hui Je te répète : laisse-Moi venir à toi, et t'identifier avec Moi et te transformer par le moyen de ma vie divine dans ton coeur. Laisse-moi te posséder, te simplifier en Dieu, dans notre indivisible unité par l'Esprit-Saint.

J'attends tout cela de toi pour la réalisation de mes desseins très élevés. Si tu y correspond, tu seras le canal de nombreuses grâces pour le monde, car ce ne sera plus toi seule qui demandes et qui t'immoles mais Moi en toi, attirant dons et charismes pour les âmes. Tu dois sauver beaucoup d'âmes, les conduire à la perfection, attirer des vocations, obtenir pour les prêtres beaucoup de faveurs céleste, mais tout cela par le moyen que je t'ai donné, c'est-à-dire par le Verbe avec l'Esprit-Saint." (30 juin 1914)

"Je veux que tu soies mon hostie et que tu aies l'intention, renouvelée le plus souvent possible de jour et de nuit, de t'offrir avec Moi sur toutes les patènes de la terre. Je veux que transformé en Moi par la souffrance, par l'amour et par la pratique de toutes les vertus, monte vers le ciel ce cri de ton âme en union avec Moi :

"Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang"

Ainsi ne faisant qu'un par l'amour et la souffrance avec le Verbe Incarné, avec ses mêmes intentions d'amour, tu obtiendras des grâces pour le monde entier, tu moffriras Moi-même et toi aussi tu t'offriras, avec le Saint-Esprit et par Marie, au Père éternel.


Dernière édition par le Ven 15 Déc 2006, 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Ven 15 Déc 2006, 18:05

"Telle est la fin et l'essence de mes oeuvres de la Croix : un rassemblement de victimes unie à la grande Victime, Moi-même, toutes pures, sans le levain de la concupiscence ; elles seront marquées par le reflet de ma Passion, afin que s'élève vers le ciel un cri unanime :

"Ceci est mon Corps, ceci est mon Sang"


Transformées en prêtres en union avec le Prêtre éternel, elles offriront au ciel, en faveur de l'Eglise et des prêtres, leurs frères, leurs corps crucifiés ne formant qu'un seul Corps avec le mien, parce qu'ils sont les membres de Celui qui est la Tête, le Christ Rédempteur.
...une seule Hostie, une seule Victime un seul Prêtr s'mmolant et M'immolant dant ton coeur en faveur du monde entier. Le Père recevra avec complaisance cette offrande présentée par l'Esprit-Saint, et les grâces du ciel descendront comme une pluie sur la terre.

Voilà le noyau central, le centre, l'ensemble concret et l'essence de mes Oeuvres de la Croix. Il est évident que mon immolation, à elle seule, suffit et avec surabondance pour apaiser la justice de Dieu. Le plus pur christianisme, la fleur de l'évangile, est-ce autre chose qu'unir toutes les victimes en une seule, toutes les souffrances, toutes les vertus et tous les mérites dans l'UN, c'est à dire en Moi, afin que tout cela prenne de la valeur et obtienne des graces ? Que vise l'Esprit-Saint dans mon Eglise sinon à former en Moi l'unité des volontés, des souffrances et des coeurs dans mon Coeur ? Quel fut le désir de mon coeur au cours de ma vie, sinon de réaliser l'unité en Moi par la charité, par l'amour ? Pourquoi le Verbe est-il descendu en ce monde sinon pour former avec sa Chair et son Sang très pur un seul sang afin d'expier et gagnerles âmes ? L'Eucharistie a-t-elle un autre but que d'unir les corps et les âmes avec Moi, en les transformant et les divinisant ?

Ce n'est pas seulement sur les autels de pierre, mais dans les coeurs, ces temples vivants de l'Esprit-Saint, que l'on doit offrir au ciel cette victime en Lui ressemblant, les âmes elles aussi s'offrant en hosties, en victimes.....Dieu en sera profondément touché."
(6 juin 1916)

E n définitive l'offrande d'amour est l'exercice continuel du "sacerdoce royal" du Peuple de Dieu"

Si l'on relit attentivement les textes bibliques et les passages classiques de saint Pierre et de saint Paul sur le "sacerdoce des fidèles" on verra que
cette doctrine est de l'essence meme du christianisme.

Saint Pierre rappelle aux premiers chrétiens leur "sacerdoce saint" en vue d'offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus-Christ (I P 2,5)
"Vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, pour annoncer les louanges de Celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui jadis n'étiez pas un peuple et qui êtes maintenant le Peuple de Dieu (I P 2,9-10).

Saint Paul, à son tour, exorte ainsi les disciples du Christ "à offrir leur personne en hostie vivante, sainte, agréable à Dieu" (Rm 12,1). Mieux encore : "Cherchez à imiter Dieu comme des enfants bien aimés et suivez la voie de l'amour, vous offrant à Dieu en sacrifice d'agréable odeur." (Eph 5, 1-2)

La doctrine du "sacerdoce royal" de tout le Peuple de Dieu, fut l'un des points sommet de Vatican II. On est frappé de l'identité de certaines expressions conciliaires avec les textes mêmes de Conchita. La concordance même verbale est frappante.

"C'est l'assemblée eucharistique qui est le centre de la communauté chrétienne présidée par le prêtre. Que les prêtres apprennent donc
aux chrétiens à offrir la divine Victime à Dieu le Père dans le sacrifice de la Messe et à faire avec elle l'offrande de leur propre vie."
(Presbyterorum Ordinis N° 5)

On sent que nous sommes ici au coeur du christianisme et qu'un même Esprit anime la foi de tous.

Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Ven 15 Déc 2006, 19:44

jo zecat a écrit:
La doctrine du "sacerdoce royal" de tout le Peuple de Dieu, fut l'un des points sommet de Vatican II.
Ah oui? Moi aussi? king
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Sam 16 Déc 2006, 21:10

PETITE MESSE INTERIEURE

PRIERE D'ABANDON

Seigneur, mon Dieu, Roi du ciel, par les mains de la très sainte Vierge Marie, je te donne mon âme, mon esprit,
ma vie, ce que je suis, ce que j'ai, mes misères, mes péchés, mes joies, mes peines, ma mémoire, mon intelligence, ma volonté.

Je suis la servante du Seigneur qu'il soit fait selon sa volonté.

Seigneur mon Dieu, Roi du ciel, par les mains de la très sainte Vierge Marie, je te donne mon corps et ma santé, je te donne mon coeur qui ne bat que pour toi et je te demande de mettre ton coeur à la place du mien pour que j'aime avec ton coeur, que je vois avec tes yeux et que tu parles par ma bouche.

Possède-moi selon l'étendue de ton bon plaisir.





Père, je vous demande d'accepter cette petite messe intérieure pour l'Eglise, le monde. Qu'elle nous attire à vous, nous conduise à vous par la voie de la sainteté et nous soutienne dans nos épreuves.


Père, je vous présente le calice qui est mon coeur et qui contient le corps de notre Seigneur Jésus-Christ.

Esprit-Saint, je vous demande d'offrir à Dieu notre Père, le calice qui est mon coeur et qui contient le corps de notre Seigneur Jésus-Christ.

Voici le corps de notre Seigneur Jésus-Christ livré pour nous.



Père, je vous présente le calice qui est mon coeur et qui contient le sang de notre Seigneur Jésus-Christ.


Esprit-Saint, je vous demande d'offrir à Dieu notre Père, le calice qui est mon coeur et qui contient le sang de notre Seigneur Jésus-Christ.

Voici le sang de notre Seigneur Jésus-Christ versé pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE   Dim 31 Déc 2006, 18:42

Pour les amateurs de COMMUNION SPIRITUELLE, j'ai fait remonter ce fil
Revenir en haut Aller en bas
 
CONCHITA - UNION ET INCARNATION MYSTIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Heureux les artisans de paix, car ils...." (UNION MYSTIQUE)
» Mariage spirituel et mariage mystique
» Le merle de la réunion et le merle de maurice
» La mystique
» Réunion d'Agoraphobes!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: NDE, Miracles, prodiges, apparitions-
Sauter vers: