DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Thomas : le doute et la foi

Aller en bas 
AuteurMessage
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Saint Thomas : le doute et la foi   22/6/2018, 22:25

Saint Thomas : le doute et la foi

Vincent Olivier/Hozana | 21 juin 2018


© Public domain

Caravage, l'incrédulité de saint Thomas



La foi est une flamme qui doit éclairer la vie des chrétiens, en faire « la lumière du monde ». Cependant, comme toute lumière, elle peut vaciller et s’affaiblir. Alors, comment faire face à ces situations de doute ? La figure de saint Thomas nous aide dans ces épreuves.



Saint Thomas est souvent considéré comme l’apôtre du doute.

 « Si je ne vois pas la marque des clous et ne mets ma main dans son côté, je ne croirai pas », 

déclare-t-il aux autres disciples qui avaient vu Jésus. 

Mais le père Antoni, religieux Assomptionniste, nous rappelle que « Thomas est d’abord celui qui professe la foi, la reconnaissance après la résurrection.

 L’Évangile le dit : les autres apôtres avaient encore des doutes. Thomas est le seul qui dit “mon Seigneur et mon Dieu” ». 

Alors, le doute est-il la condition d’une foi forte ?

Pour le père Antoni, cela ne fait… aucun doute ! 

« Le doute fait partie de la foi parce que Dieu nous a doté de raison et de liberté. C’est un sas nécessaire pour avoir une foi qui soit une foi de l’expérience, une foi mature — qui ne soit pas une foi de perroquet, une foi de personnes qui répètent des phrases qu’on leur a apprises : on ne fait pas honneur au Seigneur avec une telle foi, c’est de la paresse, de la médiocrité »

Mais alors, le dogme, le catéchisme… ? « Ils ne sont qu’un filet de sécurité, et ne disent rien de notre expérience personnelle de foi.

 Chacun est seul sur l’adhésion ou non ».  Thomas, comme les premiers disciples, n’est en rien différent de nous.

Thomas ne demande qu’à croire


Radical, le doute de saint Thomas est en réalité une profonde déception sur Dieu, après trois ans à avoir tout quitté pour le suivre. 

L’expérience de la foi des disciples se fait dans une sorte de deuil de toutes les images qu’ils pouvaient avoir sur Dieu, de toutes leurs représentations : « À l’époque personne ne reconnaît Jésus ressuscité : les disciples d’Emmaüs, Marie Madeleine… face à la question de la Résurrection, chacun se retrouve seul ».


On aurait donc tort de stigmatiser Thomas comme Celui qui doute. Pour les autres apôtres, la mort de Jésus avait été celle de sa promesse — et ils étaient retournés à leurs autres occupations.


 C’est là-bas, en Galilée, près du lac de Tibériade, que Jésus est allé retrouver ses fidèles disciples « comme au premier jour, près du lac, alors qu’Il les appelait à être pêcheur d’Homme ».


Thomas, quant à lui, fait part de ses doutes. Mais s’il demande des preuves, il ne demande surtout qu’à croire. En effet, le père Antoni reprend : « lorsque que Seigneur lui dit avance ton doigt, il ne touche pas. Il tombe à genou et proclame sa foi sans toucher. »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 01:44


« Le doute fait partie de la foi parce que Dieu nous a doté de raison et de liberté. C’est un sas nécessaire pour avoir une foi qui soit une foi de l’expérience, une foi mature »

C'est extrêmement dangereux de le dire comme ça. Il faut même dire l'exact contraire : le doute est l'ennemi de la foi.

Pourquoi ? Parce que le doute est une tentation contre la foi, raison pourquoi il doit être chassé, exclut, certainement pas cultivé.

Bref, à proprement parler le doute ne fait aucunement partie de la foi : il n'en est ni une partie essentielle, ni une partie intégrante, ni une partie potentielle.

Il est donc plus que faux de dire que « le doute fait partie de la foi » : au sens obvie des termes, cette assertion est hérétique.

Ce qu'il faut concéder, c'est que le doute, épreuve contre la foi et non partie de la foi, permet, quand il est surpassé d'être fortifié dans la foi. Ce qui suppose précisément que l'on n'ait pas cédé au doute en tombant dans le péché d'infidélité, mais qu'on l'ait chassé.



Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 10:40

Désolée Perlimpimpin que ce texte ne vous plaise pas. Vous n'êtes d'ailleurs ni un théologien, ni un représentant de l'Eglise Catholique. Et quand vous faites des copiés/collés, veuillez s'il vous plait, donner la source.

Car voici ce que dit l'Eglise à propos du doute :


Citation :

Interrogation caractérisée par l’hésitation et la perplexité. Les personnes qui doutent se rencontrent chez les croyants, non chez les incrédules.

Douter peut se situer à l’intérieur d’un cheminement spirituel et permettre de progresser dans «l’intelligence de la foi» car la foi et le doute ne se contredisent pas fondamentalement.

Les évangiles n’hésitent pas à nous montrer Jésus troublé (Jn 12,27), hésitant (Mc 14,36), seul face à l’ultime seuil (Mt.27, 46).

Et pourtant, qui peut contester son lien unique, confiant et constant avec son Père?


https://eglise.catholique.fr/glossaire/doute/

 le père Antoni, religieux Assomptionniste, nous rappelle que « Thomas est d’abord celui qui professe la foi, la reconnaissance après la résurrection.

 L’Évangile le dit : les autres apôtres avaient encore des doutes. Thomas est le seul qui dit “mon Seigneur et mon Dieu” ». 
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87474
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 11:10

Perlimpimpim a écrit:

« Le doute fait partie de la foi parce que Dieu nous a doté de raison et de liberté. C’est un sas nécessaire pour avoir une foi qui soit une foi de l’expérience, une foi mature »

C'est extrêmement dangereux de le dire comme ça. Il faut même dire l'exact contraire : le doute est l'ennemi de la foi.

Pourquoi ? Parce que le doute est une tentation contre la foi, raison pourquoi il doit être chassé, exclut, certainement pas cultivé.


Le problème est que l'absence de doute sur la foi vient le plus souvent de l'intensité du don de Dieu.

C'est le doute sur la façon dont Dieu nous aime qui peut être une épreuve, lorsque le malheur nous frappe.

Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
humanlife



Masculin Messages : 12374
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 11:11

Comme dit Jésus ce n'est pas forcément les théologiens ou les hommes d'église qui connaissent le mieux la parole de Dieu.

Je ne comprend pas cette violence envers certains, des partis pris d'influence étranges pour ceux qui donnent des leçons:

'"Faites ce qu'ils disent ne faites pas ce qu'ils font".
Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 14:01

Chère et douce Violette.


1. De quel copié-collé parlez-vous ???


2. Si vous doutez ou niez que je sois théologien, demandez l'avis d'Arnaud.


3. C'est précisément parce que j'ai une lecture théologique du texte que vous aviez posté que je peux dire sans crainte d'erreur que le doute n'est pas et ne peut pas être une partie (essentielle/intégrante/potentielle) de la vertu de foi. Il me semble que votre incompréhension vient de vous ne savez pas ce que sont techniquement les parties d'une vertu. Souhaitez-vous que j'explicite succinctement ce point ?


4. Vous faites dire au texte que vous extrayez du site de l’Église de France plus qu'il ne dit :

« Douter peut se situer à l’intérieur d’un cheminement spirituel ».

La foi théologale est un assentiment intellectuel commandé par la volonté à raison de l'autorité de Dieu révélant, raison pourquoi la fermeté (qui s'oppose au doute) est une propriété de la foi. On parle aussi de la certitude (qui s'oppose au doute) de la foi. Le cheminement spirituel peut être traversé d'épreuves, et le doute en est une. C'est une épreuve, une tentation contre la foi, qui se rencontre lors de la vie de foi, et qui doit être surmonté. Bref, c'est une tentation contre la foi, non une partie de la foi.

« Interrogation caractérisée par l’hésitation et la perplexité. Les personnes qui doutent se rencontrent chez les croyants, non chez les incrédules. »

Que le doute se rencontre chez les croyant, comme épreuve ou tentation, oui. Mais précisément, il s'y rencontre non à titre de partie de la foi mais à titre d'épreuve contre la foi. La tentation n'appartient pas à la vertu qu'elle combat : elle s'oppose à elle. Elle n'est donc pas partie de cette vertu, mais épreuve contre cette vertu. Ou serait-ce que les tentations désordonnées de la chair soient des parties de la vertu de chasteté, de sorte que nul ne soit chaste s'il n'est désordonné ?  

« Douter peut se situer à l’intérieur d’un cheminement spirituel et permettre de progresser dans l’intelligence de la foi car la foi et le doute ne se contredisent pas fondamentalement. »

On ne parle plus là de la foi mais de l'intelligence de la foi, autrement dit de l'explicitation théologique opérée par les théologiens, qui peuvent assurément douter de la validité de leurs synthèses théologiques.

« Les évangiles n’hésitent pas à nous montrer Jésus troublé (Jn 12,27), hésitant (Mc 14,36), seul face à l’ultime seuil (Mt.27, 46). Et pourtant, qui peut contester son lien unique, confiant et constant avec son Père?»

Le trouble de Jésus est son appréhension face à la Passion qui s'annonce ; certainement pas un doute contre la foi. D'ailleurs, Jésus avait-il la foi ? Quant à l'hésitation prétendue, elle n'existe pas. Jésus ne fait ici qu'exprimer qu'en tant qu'homme il préférerait éviter les souffrances mais qu'il les accepte pour accomplir la volonté salvifique du Père. Comme modèle d'hésitation, on fait mieux. Quant à Mt, XXVII, 46 le verset indique qu'au moment d'expirer Jésus priait la prière d'espérance du Psaume

« L’Évangile le dit : les autres apôtres avaient encore des doutes. Thomas est le seul qui dit “mon Seigneur et mon Dieu” ».

Les Apôtres refusèrent d'ajouter foi aux discours des femmes (Lc, XXIV, 9-11), et pour cause : ces femmes ne sont aucunement l'organe de la révélation. Mais que Jésus leur apparaisse enfin ressuscité, et les voilà dans la joie, doutant toutefois qu'il soit corporellement présent jusqu'à ce que Jésus le leur fasse comprendre, après quoi ils crurent, l'acte de foi en sa résurrection étant consécutif à la levée du doute, nullement simultané à lui (Lc, XXIV, 36-43). Quant à Thomas, il était absent, et ne cru qu'après que le Seigneur se fut manifesté à lui (Jn, XX, 24-28).

Je laisse à Arnaud le soin d'expliquer le reste, si besoin.


Cordialement.


Dernière édition par Perlimpimpim le 23/6/2018, 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87474
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 14:06

Perlimpinpin, Messages trop longs. Vous n'allez pas être lu. Apprenez à synthétiser.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 14:08

Lol, je pensais avoir fait court (moins de 30 lignes)... Pouffer de rire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 14:25

@Violette
1. Théologien : C'est évident
2, Représentant de l'Eglise catholique : Très probablement, à mon avis Abbé ou prêtre
Quand aux textes pourquoi imposer une limite, les touristes passeront leur chemin

Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 15:16

2. Non, laïc.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 9553
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   23/6/2018, 17:46

Je suis allé sur Google pour rechercher la définition du doute et j'ai trouvé ceci

État de l'esprit qui est incertain de la réalité d'un fait, de la vérité de paroles, de la conduite à adopter dans une circonstance

Je crois que l'on ne peut pas avancer si l'on ne doute pas.

Celui qui ne doute pas stagne.

_________________
“ On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps."
Abraham Lincoln.".
.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
humanlife



Masculin Messages : 12374
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   2/7/2018, 21:40

Le doute fait partie du chemin spirituel.

C'est une épreuve dans la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   2/7/2018, 21:58

le 3 juillet : fête de Saint Thomas



Thomas appelé Didyme (le Jumeau) fait partie du petit groupe de ces disciples que Jésus a choisis, dès les premiers jours de sa vie publique, pour en faire ses apôtres. Il est "l'un des Douze" comme le précise saint Jean (Jean 20. 24). 

Le même Jean nous rapporte plusieurs interventions de Thomas, qui nous révèlent son caractère. Lorsque Jésus s'apprête à partir pour Béthanie au moment de la mort de Lazare, il y a danger et les disciples le lui rappellent: "Rabbi, tout récemment les Juifs cherchaient à te lapider." Thomas dit alors aux autres disciples: "Allons-y, nous aussi, pour mourir avec lui." 

Dans cette parole est préfiguré le martyre futur de celui qui, dès le début, a donné sa vie à Jésus. Lors du dernier repas, lorsque Jésus annonce son départ, c'est Thomas, la gorge nouée sans doute, qui pose la question :"Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin?" -
 "Je suis le chemin, la vérité et la vie",
 répond Jésus. Mais, c'est grâce à ses questions et à ses doutes que Thomas, doit sa célébrité. Le voici qui revient d'on ne sait où: "Nous avons vu le Seigneur!" -

 "Si je ne vois pas dans les mains la marque des clous, si je ne mets pas ma main dans son côté, non, je ne croirai pas." 

Pour la postérité, il a reçu le qualificatif d'Incrédule. C'est grâce à cette incrédulité, à cet esprit scientifique pourrait-on dire, qui ne croit que ce qu'il a vérifié, que nous devons la certitude qui nous habite. 

On oublie souvent que Thomas est surtout le premier qui, devant le mystère des plaies du Christ ressuscité, a donné à Jésus son véritable titre: "Mon Seigneur et mon Dieu." 

...«Même dans ces jours-là, même quand tu seras dans la nuit, continue de croire. Heureux es-tu, si tu arrives à croire, même lorsque tu ne vois plus rien». «Ne renie pas dans les ténèbres ce que tu as vu dans la lumière»...

Enseignement du cardinal Philippe Barbarin sur l’apôtre Thomas 


Fête de saint Thomas, apôtre. Alors que les autres disciples lui annonçaient que Jésus était ressuscité, il ne voulut pas croire, mais lorsque Jésus lui-même lui montra son côté transpercé, il s’écria: «Mon Seigneur et mon Dieu!» 

Selon la tradition, c’est cette foi qu’il annonça aux peuples de l’Inde.

Saint Thomas est fêté le 6 octobre dans les Eglises d'Orient. 

Citation :
"O miracle inouï, la paille touche le feu et fut sauvée. Thomas mit sa main dans le Côté brûlant de Jésus-Christ et ne fut pas consumé par ce toucher. Il transforma la méchanceté de son âme en foi bénie. Avec ferveur, il s’écria du fond de son âme: Tu es mon Seigneur et mon Dieu. O Ressuscité des morts, gloire à Toi !" (Hymne byzantine)


https://nominis.cef.fr/contenus/fetes/3/7/2016/3-Juillet-2016.html
Revenir en haut Aller en bas
Nane



Féminin Messages : 442
Inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   3/7/2018, 13:23

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est le doute sur la façon dont Dieu nous aime qui peut être une épreuve, lorsque le malheur nous frappe.

Cher Arnaud, vous savez de quoi vous parlez. Deux ans et demi déjà que vous êtes dans l'épreuve.
Pour beaucoup d'entre nous croyez-le, cette épreuve est un signe d'une certaine élection.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87474
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   3/7/2018, 14:36

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jo59000

avatar

Masculin Messages : 695
Inscription : 26/06/2018

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   3/7/2018, 14:39

Le doute est fertile, à moins d'êtres stérile, et il mène à la confiance.

_________________
"Ce qui me scandalise le plus, c'est que je doive mourir" Claude Lanzmann
"Je préférerais avoir des questions auxquelles on ne peut répondre que des réponses qui ne peuvent être remises en doute". Richard Feynmann
"Parfois les gens ne veulent pas entendre la vérité parce qu'ils ne veulent pas que leurs illusions soient détruites". F. Nietzsche
----Celui qui sait ne parle pas - ce qui ne sait pas, parle...------- Je sais que je ne sais rien ---
- Qui n'est pas pécheur, imparfait, impur ? Alors pourquoi me faire la morale ??? SOYEZ HUMBLES SVP !
"Certains doivent trouver difficile d'avoir fait de leur autorité la vérité, plutôt que de la vérité leur autorité "
LA RELIGION UNIVERSELLE !
Pour que le mal triomphe seule suffit l'inaction des hommes de bien
Revenir en haut Aller en bas
https://youtu.be/5y-HfXAigA0
Nane



Féminin Messages : 442
Inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   3/7/2018, 15:01

Jo59000 a écrit:
Le doute est fertile, à moins d'êtres stérile, et il mène à la confiance.

Le doute est "fertile" à condition d'être surmonté, la dessus je rejoins Perlimpimpim.

Perlimpimpim, quand vous dites plus haut "ces femmes ne sont aucunement l'organe de la Révélation", vous pouvez développer ?

Car un doute m'a re assaillie, non sur la foi, mais sur une toute petite petite misogynie qui affleure dans plusieurs de vos propos.
C'est quoi, l'organe de la Révélation ?
(La Vierge Marie, Sainte Elisabeth, Marie Madeleine n'ont rien à voir avec "l'organe de la Révélation" ?)
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 12374
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   6/7/2018, 06:34

Personne n'est à l'abri du doute et de l'épreuve.

Mais la certitude conduit aussi bien souvent à des errements, lorsque le doute nous fais peur, ou qu'on le refuse.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   6/7/2018, 10:12

humanlife a écrit:
Personne n'est à l'abri du doute et de l'épreuve.

Mais la certitude conduit aussi bien souvent à des errements, lorsque le doute nous fais peur, ou qu'on le refuse.
  Thumright

puis ensuite, on interprète à sa sauce et on s'égare et on égare les autres.
C'est pour cela qu'il vaut mieux se fier à ce qu'enseigne l'Eglise. Et lorsqu'on a un doute, en parler à son directeur de conscience ou confesseur.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87474
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   6/7/2018, 10:28

La vie de saint Thomas, Apôtre

Saint Thomas Apôtre, qui mit sa main dans le côté du Seigneur (+vers 70 ap JC) (22 mn) 

Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lion-des-bois

avatar

Masculin Messages : 4158
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   6/7/2018, 12:41

personnellement, je ne puis douter de l'existence d'un Dieu rédempteur suite à une expérience de foi. Mais je peux et souhaite douter de ma propre compréhension de ce Dieu, car ma raison est faible.

D'un autre côté, je sais, sans devoir en douter, que, après ma mort, je serai dans la capacité de comprendre ce que je ne comprends pas ici bas, dû aux limites de ma perception et de ma raison.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 12374
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   6/7/2018, 13:08

Dans ce cas je te souhaite de progresser dans la vie spirituelle pour comprendre les dons de la foi dans cette vie, afin de pouvoir participer à l'œuvre à laquelle Dieu nous appelle.
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois

avatar

Masculin Messages : 4158
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   6/7/2018, 13:52

Je te transmets les mêmes voeux à ton égard Human
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 12374
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   6/7/2018, 16:07

Je te remercie mais je n'ai pas ce genre de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Thomas : le doute et la foi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Thomas : le doute et la foi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Thomas d’Aquin et l’Antechrist.
» 28 janvier : Saint Thomas d'Aquin
» Saint Thomas D'Aquin sur le grand monarque
» pousse des cris de joie saint Thomas d'Aquin
» Saint Thomas Becket

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: