DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme

Aller en bas 
AuteurMessage
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Dim 17 Juin 2018, 14:07

Le Service national pour les relations avec le judaïsme est né après le concile Vatican II. Fondé par le P. Bernard Dupuy, dominicain, il a ensuite été inséré au sein de la Conférence épiscopale.

Son actuel directeur en est le Frère Louis-Marie Coudray, qui travaille sous la responsabilité du Conseil pour l'unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme.

Déclarations et réflexions officielles sur les relations spirituelles de l’Église catholique avec le judaïsme.


La figure du cardinal Lustiger dans la progression des relations entre juifs et chrétiens.





Les progrès et les enjeux du dialogue entre l'Église catholique et le judaïsme après Nostra Ætate. Entretien avec le cardinal André Vingt-Trois



Décès du Père Jean Dujardin, artisan du dialogue judéo-chrétien

Publié le 05 mars 2018 

Dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4, le Père Jean Dujardin a quitté cette vie terrestre pour rejoindre la maison du Père. Théologien, historien il était prêtre de l’Oratoire dont il fut le supérieur général de 1987 à 1999. Il a été secrétaire du Comité épiscopal pour les relations avec le judaïsme de 1987 à 1999.





Octobre 2005 : Père Jean DUJARDIN, prêtre oratorien, ancien secrétaire du Comité épiscopal pour les Relations avec le Judaisme, à Boulogne Billancourt (92
Il a prfodément marqué et œuvré au rapprochement entre Juifs et Chrétiens particulièrement dans des moments de tensions après le changement de vision à l’égard du judaïsme initié par la déclaration  Nostra Aetate n° 4 votée par le Concile Vatican II, tout particulièrement lors de la crise du Carmel d’Auschwitz et du projet de béatification de la reine Isabelle la Catholique, qui avait chassé les Juifs d’Espagne.

Confronté, comme historien et responsable du collège St Martin de Pontoise aux thèses négationnistes il axa essentiellement son travail sur la Shoa, les réflexions qu’elle suscitait, y compris théologiques et il  s’appliqua à la tâche de la transmission de son histoire. A cet égard il est le cofondateur des « trains de la mémoire » qui emmène tous les deux ans un important groupe de lycéens sur les traces de la Shoa. Il fut l’un des principaux artisans de la reconnaissance par l’Église de France  de son attitude durant la  seconde guerre mondiale, qui aboutit à la déclaration de repentance de Drancy en 1997. « Cette défaillance de l’Eglise de France et sa responsabilité envers le peuple juif font partie de son histoire. Nous confessons cette faute. Nous implorons le pardon de Dieu et demandons au peuple juif d’entendre cette parole de repentance. »

Avec plusieurs ouvrages, tout particulièrement, « L’Église catholique et le peuple juif, un autre regard » (Calmann Levy 2003) et « Catholiques et Juifs cinquante ans après Vatican II, où en sommes-nous ? » (Albin Michel 2012) il nous laisse à méditer et à continuer d’œuvrer à ce travail de réconciliation et de construction de la fraternité.

Homme de calme et de réflexion, sa vie a été guidée par la découverte d’un judaïsme vivant lors d’un séjour dans un kibbutz religieux en Israël et le souci de comprendre le débat au sujet de la Shoa suscité par les négationnistes. Il écrivait : « Le questionnement qui en est résulté (de la Shoa) est loin d’être épuisé. Nous ne pouvons que l’amorcer. C’est un questionnement difficile car il remet en cause, non pas la foi chrétienne comme telle mais beaucoup de ses formulations et de nombreuses expressions de la piété. J’ose penser qu’il n’y a pas un seul domaine de la réflexion théologique qui ne sera pas affecté par ce nouveau regard de l’Église. » (« L’Église catholique et le peuple juif, un autre regard », Calmann Levy, 2003, p. 13)

Hommage au Père Jean Dujardin

Publié le 09 mars 2018

Allocution prononcée  par M. Franklin Rausky, Doyen de l’Institut Universitaire Elie Wiesel, en hommage au Père Jean Dujardin, lors de la célébration des obsèques en l’église Saint Eustache à Paris, le 8 mars 2018. Il avait à ses côtés M. Raphy Marciano, ancien directeur de  l’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe.


« Mon cher Jean,
Une voix juive dans cette enceinte a quelque chose d’exceptionnel. Mais comment faire autrement ? Nous, croyants juifs engagés dans le dialogue avec nos frères chrétiens ne pouvons pas garder le silence au moment de ton départ pour Eretz ahaim, la terre de la vraie vie éternelle.
Alors avec Raphy Marciano, mon ami et compagnon de tant d’actions pour le dialogue, nous avons pensé qu’il fallait dire combien nous avons apprécié et aimé ta compagnie et ta parole. Nous laisserons à d’autres, infiniment plus autorisés que nous, le soin de dire devant cette assemblée quel fût ton itinéraire biographique à travers des décennies de magistère, de prédication, d’enseignement et de soin pastoral.
Mais à nous de rappeler avec beaucoup d’émotion l’intelligence, la sensibilité, le courage, la lucidité, la sérénité et l’érudition, des qualités d’esprit dont tu as témoignées dans la longue marche du dialogue entre les enfants de l’église et les enfants de la synagogue. Tu as su vivre le dialogue et non seulement penser le dialogue. Pour toi, la rencontre avec les croyants juifs a toujours été un moment de reconnaissance de l’autre comme autre dans son altérité radicale et irréductible. Tu l’as montré dans des circonstances parfois critiques et dramatiques. Tu as su ne pas t’enfermer dans le monologue triomphaliste et arrogant; Bien au contraire, tu as accepté avec beaucoup d’audace le risque de la rencontre, de la communication, de la relation dans la singularité des interlocuteurs. Tu as su reconnaître la valeur, la richesse, la légitimité d’une rencontre entre des sensibilités différentes. Pour le dire avec l’expression très forte et heureuse de l’ancien grand rabbin de Grande-Bretagne, Jonathan Sachs, tu as su assumer pleinement la dignité de la différence.

Nous vivons dans une civilisation planétaire en proie à un retour violent, mortifère, haineux, fanatique du religieux. Dans l’essor d’un terrorisme comme passion de la destruction de l’autre, de l’extirpation des différences. Mais face à ce tableau cruel, nous avons eu avec toi le privilège d’imaginer une société où le dialogue n’est pas un échange de propos courtois et convenus mais une réflexion commune autour de l’essentiel.



Le dialogue que Juifs et Chrétiens, en France et en Europe, ont réussi à bâtir peut servir de paradigme au futur dialogue entre toutes les croyances, entre toutes les familles spirituelles, philosophiques et religieuses du monde contemporain.



Avec toi, avec ta parole de conviction et sérénité, nous avons trouvé l’homme de dialogue qui nous a marqué par son courage et sa détermination.


Pour tout ce que tu as fait au cours de tellement d’années, pour la rencontre et la réconciliation des enfants d’Abraham, longtemps enfermés dans une conflictualité interminable, pour tout ce que tu as dit, pour détruire des murs infranchissables et pour bâtir de solides passerelles entre les hommes et les communautés, nous croyants juifs, engagés dans un dialogue constructif et sincère avec les croyants chrétiens, te disons très simplement et très profondément : Merci.
Que le souvenir des Justes soit pour l’éternité une source de bénédictions. »



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Dim 17 Juin 2018, 14:15

L'Eglise catholique et le peuple juif 


Jean Dujardin


La Shoah a laissé l'Eglise catholique et les chrétiens sans voix. De ce silence naîtront les interrogations de la conscience chrétienne et, à travers un long cheminement, à partir de Vatican II, un nouveau regard sur le peuple juif. 

Pourquoi ce changement historique ? Comment se traduit-il ? Que signifie-t-il ?

Pour le comprendre, Jean Dujardin examine sans complaisance quelques moments-clés des relations entre Juifs et chrétiens : la séparation initiale qui ne fut ni immédiate, ni perçue comme telle ; le lien entre les siècles d'anti-judaïsme chrétien et l'antisémitisme moderne ; 

l'attitude de Pie XII pendant la guerre qui, au-delà du Pape, renvoie à celle de l'Eglise toute entière ;

 le retour du peuple juif sur la terre d'Israël, et plus près de nous l'affaire du carmel d'Auschwitz, affrontement de deux mémoires?

L'enseignement de l'Eglise envers les Juifs et le judaïsme n'a pas changé d'un seul coup. 

L'auteur analyse les étapes de la rupture avec le passé et interroge les textes : déclaration conciliaire de 1965, document épiscopal français de 1973, textes romains de 1975, 1985 et 1998, accord de 1993 entre le Saint-Siège et Israël, déclaration de repentance de Drancy en 1997, enfin le geste historique, en 2000, de Jean-Paul II au Mur, à Jérusalem.

L'existence juive interroge la conscience chrétienne. 

Acteur, témoin, et historien de ce dialogue nécessaire et difficile, le père Dujardin en marque les acquis et les limites, en donnant la parole à tous ceux qui en sont les artisans et les auteurs.


Thèmes: 
Sciences humaines et sociales, lettres


Collection : 
Sciences Humaines et Essais

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 10:18

@Violette7
Je ne participerai a votre thread car pour moi PIE XII fut un grand Pape injustement calomnié par les Juifs et que la solution finale est un mythe. Quant a Vatican II ce n'est pas my cup of tea.
Tout est dit
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 10:22

Alors, ne vous croyez pas plus catholique que vous ne l'êtes et cessez vos discours. C'est bien ce que je pensais, vous croyez avoir LA vérité, mais n'acceptez pas ce que dit l'Eglise maintenant.

Hé bien, non, sur ce forum, nous sommes dans la ligne de Vatican II, vous n'y êtes donc pas à votre place, désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 10:29

@Violette
Vous voulez que je partes? Il suffit d'un clic !
Je vous ai dit que ce n'est pas ma tasse de thé; C'est un crime?
Il faut écrire alors SEULS les catholiques qui suivent V2 sont acceptés
Curieuse conception que vous avez ?
Mais supprimé, pour vous aucun problème !, j'espère que vous n'êtes pas dans votre état normal et que cela vous passera ?
supprimé 
Qu'allez-vous dire des Sédévacantistes alors? Ils sont catholiques aussi puisque la vacance est un cas prévu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 10:34

Je vous signale que le cantique de Siméon affirme que le Christ-Jésus, est la Lumière et la Gloire d'Israël !
Ailleurs saint Paul parle de l'olivier franc qu'est le judaïsme me semble t-il, mais j'ai perdu les références.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 10:34

[quote="Violette7"]Alors, ne vous croyez pas plus catholique que vous ne l'êtes et cessez vos discours. C'est bien ce que je pensais, vous croyez avoir LA vérité, mais n'acceptez pas ce que dit l'Eglise maintenant.

Hé bien, non, sur ce forum, nous sommes dans la ligne de Vatican II, vous n'y êtes donc pas à votre place, désolée.[/quote

@Violette7
Voici un argument ad hominem typique
Je n'ai pas la Vérité, ce que je pense n'a aucune importance, j'ai reproduit ce que l'Eglise ACTUELLE pense. Vous vous dites catholique mais vous ne l'êtes pas

VOUS M'AVEZ MIS TRES EN COLERE avec vos approximations et inexactitudes !

Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 10:40

Léon a écrit:
Je vous signale que le cantique de Siméon affirme que le Christ-Jésus, est la Lumière et la Gloire d'Israël !
Ailleurs saint Paul parle de l'olivier franc qu'est le judaïsme me semble t-il, mais j'ai perdu les références.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
J&B

avatar

Féminin Messages : 3825
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 10:49

vincit,

Comment êtes-vous passé de l'hindouisme et bouddhisme au catholicisme pur et dur ?
Je trouve ça très étonnant...à moins que vous ne jouiez à quelque jeu, par ici....?
Si vous nous racontiez ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 10:55

@J&B
Non je pars de ce site, la bêtise a ses limites je cherche comment effacer mon compte .....j'étais jeune mais je suis resté toujours catholique et il n'est pas pur et dur, juste normal et puis ce .....a moins que de votre part me dérange
Que Dieu vous garde
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 11:07





_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17460
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 11:23

Invité a écrit:
@Violette7
Je ne participerai a votre thread car pour moi PIE XII fut un grand Pape injustement calomnié par les Juifs et que la solution finale est un mythe. Quant a Vatican II ce n'est pas my cup of tea.
Tout est dit
Pie 12 est un grand pape? Oui!
Mais ce n'est pas spécialement par les juifs qu'il a été calomnié!
Vatican 2 ce n'est pas ma tasse de thé non plus : on juge l'arbre à ses fruits.

Mais, cela ne change rien au fait qu'il y a un commandement et un seul : "aimer son prochain, y compris ses ennemis".
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 11:52

Pourquoi suis-je ici sur ce forum...non pas parce que j'aime la disputatio mais parce que comme Gilles Bernheim et Philippe Barbarin, je veux qu'on échange ensemble car notre but est commun: Le SALUT

Même si je succombe souvent en répondant d'une manière virulente, c'est mon premier but recevoir de vous et vous donner gratuitement dans le respect de nos différences...Ecoutez cet échange entre le Cardinal et le Rabbin...

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 12:23

Violette7 a écrit:
Alors, ne vous croyez pas plus catholique que vous ne l'êtes et cessez vos discours. C'est bien ce que je pensais, vous croyez avoir LA vérité, mais n'acceptez pas ce que dit l'Eglise maintenant.

Hé bien, non, sur ce forum, nous sommes dans la ligne de Vatican II, vous n'y êtes donc pas à votre place, désolée.

Cher Violette,

D'abord le discours ecclésial actuel doit être lu à l'aune du discours précédent, pour vérifier si le discours actuel est en continuité ou en rupture. Je ne parle pas d'une rupture dans la pratique mais dans la doctrine. Quant au Concile de Vatican II, quelle est sa ligne doctrinale ? Il y a manifestement deux lectures du Concile, selon qu'on s'efforce de le lire selon une herméneutique de continuité (que je défends) ou de rupture (commune aux tradissidents et aux modernistes).

Spoiler:
 


Ensuite, à supposer que l'intervenant ne reçut pas Vatican II, il serait toujours plus proche du catholicisme que d'autres n'ayant de cesse de nier la succession apostolique, le primat de juridiction, la sainteté de l’Église, et tant d'autres choses. D'où mon profond étonnement à lire que le premier n'aurait pas sa place sur ce forum, tandis que le second l'a manifestement. La ligne éditoriale est-elle donc d'exclure ou d'inciter au départ les éventuels schismatiques, mais d'accepter sans sourciller les hérétiques déversant leur propagande anticatholique ? Ce n'est pas cohérent !

Pourquoi donc ce deux-poids-deux-mesures ?

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 12:41

Ce que vous ne comprenez pas, c'est que j'attends de vous non pas de me conforter dans mes idées mais par votre différence de m'ériger, de m'édifier et j'ose espérer la même démarche de ma part. Nous avons deux identités religieuses différentes mais complémentaires

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12673
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 13:35

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 17:38

Mister be a écrit:
Ce que vous ne comprenez pas, c'est que j'attends de vous non pas de me conforter dans mes idées mais par votre différence de m'ériger, de m'édifier et j'ose espérer la même démarche de ma part. Nous avons deux identités religieuses différentes mais complémentaires

Vous prétendez vouloir être édifié. En quoi venir systématiquement nier la dogmatique catholique vous édifierait-il ? Serait-ce que vous attendiez des réponses ? Qu'on vous les donne, vous les rejetez, multipliant vos attentats contre la foi catholique. Que faudrait-il donc pour qu'on vous édifia ? Faudrait-il rejeter la foi catholique et judaïser ? Si c'est cela, vous ne cherchez seulement qu'à convertir à vos funestes idées. Si autre chose, quoi ? Répondez franchement.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 18:05

Je  n'ai pas jamais vu de prosélytisme chez Mister be, mais qu'il explique ce à quoi il croit. Donc, nous catholiques, nous avons le devoir de respecter cette foi, comme le font les Papes et les évêques, pour le dialogue inter religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Lun 18 Juin 2018, 18:32

Mais je vous rétorque la même chose franchement!
Barbarin n'essaye pas de convertir Bernheim et Bernheim n'essaye pas de convertir Barbarin…
Je vous l'ai dit dans d'autre fil de discussion concernant par exemple le Royaume de D.ieu sur terre comme au ciel...En tant que Juif, nous avons une foi pragmatique puisque nous sommes très charnels et vous avez une foi plus spirituelle...j'ai besoin de votre spiritualité et vous avez besoin de mon pragmatisme sinon vous restez la tête dans les nuages et moi, je reste au niveau de la matérialité au niveau 7...on voit cela dans la parasha shémini par exemple!

Je ne rejette systématiquement pas tout ce que vous m'apportez mais je vous demande de ne pas essayer de me catholiser...ça ne fonctionnera pas!


Il faut voir aussi qui attaque l'autre, qui traite l'autre d'hérétique, qui rend le dialogue impossible car trop enfermé dans les dogmes c'est si commode de se cacher derrière vos docteurs...on prend ainsi aucun risque n'est-ce pas!

Je n'ai jamais fait de prosélytisme et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer donc non je ne vous demande pas de rejeter votre foi catholique ni de judaïser qui n'est pas un péché ceci dit en passant...je vous demande d'être conforme aux écrits…


Ne cherchez pas à me convertir et dites-vous qu'on ne convertit pas un juif à sa propre religion…
Expliquez moi pourquoi ça fonctionne avec d'autres catholiques et pas avec vous?
Expliquez moi qu'un de mes meilleurs amis est jésuite et que l'autre est évangélique...que l'un avec son latin et l'autre avec son français et moi avec mon hébreu on arrive à atteindre le même but?


Que ces catholiques et ces évangéliques viennent faire shabbat avec moi sans pour autant judaïser…
Arrêtez de le prendre de haut déjà et acceptez ce qui est bon en moi, je ne vous demande rien d'autre

http://www.tiberiade.be/fr/home.php

https://www.la-croix.com/Religion/Spiritualite/La-communaute-des-Beatitudes-explore-la-filiation-avec-le-judaisme-_NG_-2010-04-09-549698

Communauté de Thy le Château en Belgique

Vous traitez péjorativement ma communauté de secte mais le plus sectaire de nous deux, c'est bien vous!
Maintenant, bien sûr il y a des différences car nous avons deux identités religieuses différentes et après…? Il y a un terme en hébreu qui signifie l'unité dans les différences...c'est echad et nous le retrouvons dans notre prière que nous récitons 3 fois par jour et qui réaffirme notre foi en un D.ieu Un d'Israël…

Voilà franchement ce que je pense...A vous de voir!


_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mar 19 Juin 2018, 22:33

Bonsoir,

Essayons de mettre les choses au clair pour progresser.


« Je vous l'ai dit dans d'autre fil de discussion concernant par exemple le Royaume de D.ieu sur terre comme au ciel...En tant que Juif, nous avons une foi pragmatique puisque nous sommes très charnels et vous avez une foi plus spirituelle...j'ai besoin de votre spiritualité et vous avez besoin de mon pragmatisme sinon vous restez la tête dans les nuages et moi, je reste au niveau de la matérialité au niveau 7...on voit cela dans la parasha shémini par exemple! »


Vous dites avoir besoin de notre spiritualité comme nous aurions besoin de votre pragmatisme. C’est votre idée, je peux la respecter, mais sachez qu’en aucun cas cette idée vôtre ne peut être nôtre, pour le motif qui suit.

Nous, catholiques, pensons que l’Église catholique a la plénitude des moyens ordinaires de salut, qu’elle est l’Eglise instituée par le Christ, qu’elle administre la grâce en dispensant les sacrements de la foi chrétienne, qu’elle est dotée d’une autorité magistérielle à même de fixer le canon scripturaire et de l’interpréter, qu’elle repose sur la succession apostolique, et ainsi de suite… De sorte que, de notre point de vue, nous n’avons aucun besoin des lumières de la tradition juive postchrétienne pour interpréter l’Évangile du Christ. C’est même, à y réfléchir, un pur non-sens.

Quelle est donc, du point de vue catholique, la FINALITÉ du dialogue judéo-chrétien ? Pour que vous ne pensiez pas que je développerais ici des idées personnelles, je vais brièvement vous citer quelques brefs passages d’une déclaration doctrinale de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Spoiler:
 

En résumé, l’Église catholique considère :

1. Qu’elle est la seule et véritable Église de Dieu.

2. Que la mission (l’apostolat) consiste à prêcher l’Évangile tel qu’explicité par la Tradition catholique.

3. Que le dialogue interreligieux est l’accompagnement de sa mission missionnaire, « d’où l'attention particulière du Magistère à encourager et à soutenir la mission évangélisatrice de l'Église, vis-à-vis surtout des traditions religieuses du monde ».

4. Que donc la finalité du dialogue interreligieux, du point de vue catholique, est la conversion de ceux avec qui on dialogue, de sorte que tout ce qui, en le dialogue, n’est pas cette finalité-même, n’est que moyen en vue de cette fin.

On peut certes trouver une autre finalité, non plus religieuse mais culturelle : mieux comprendre la tradition erronée de l’autre. C’est exclusivement de ce point de vue que j’ai écrit par deux fois que vous aviez des choses intéressantes à dire ; mais certainement pas pour m’expliciter l’Évangile, dont votre interprétation n’est pour moi qu’une corruption gravissime.

5. Que le dialogue doit donc être « dans l’obéissance à la vérité ». Ceci signifie que nous engageons le dialogue à partir de notre Tradition, non pour la modifier ou la corrompre, mais pour l’expliquer aux acatholiques.

J’entends bien que vous ne partagez pas le point de vue catholique, mais comprenez du moins que ce soit le point de vue catholique, point de vue où se placent ceux qui vous contredisent.



« Je vous l'ai dit dans d'autre fil de discussion concernant par exemple le Royaume de D.ieu sur terre comme au ciel...En tant que Juif, nous avons une foi pragmatique puisque nous sommes très charnels et vous avez une foi plus spirituelle...j'ai besoin de votre spiritualité et vous avez besoin de mon pragmatisme sinon vous restez la tête dans les nuages et moi, je reste au niveau de la matérialité au niveau 7...on voit cela dans la parasha shémini par exemple! »

Sans vouloir polémiquer où réduire votre idée à l’absurde, j’aimerais que vous m’expliquiez ceci. Vous dites qu’en tant que juif, donc en tant que juif messianique puisque c’est ce que vous êtes, vous êtes très charnel. Qu’entendez-vous par là ? Je vous le demande puisque accoler les mots « juif » et « charnel » fait immanquablement penser à cette locution scripturaire : « Israël de la chair » (I Cor, X, 18), en opposition à cette autre : « Israël de Dieu » (Ga, VI, 16)…



« Je vous l'ai dit dans d'autre fil de discussion concernant par exemple le Royaume de D.ieu sur terre comme au ciel...En tant que Juif, nous avons une foi pragmatique puisque nous sommes très charnels et vous avez une foi plus spirituelle...j'ai besoin de votre spiritualité et vous avez besoin de mon pragmatisme sinon vous restez la tête dans les nuages et moi, je reste au niveau de la matérialité au niveau 7...on voit cela dans la parasha shémini par exemple! »

Vous dites avoir besoin de notre spiritualité. Je croirais plus facilement en votre sincérité si je ne vous avais vu à l’œuvre…

Vous avez ouvert un post : « Le Royaume de Dieu : au ciel ou sur la terre ?  » Le Lun 04 Juin 2018, 16:56, vous y écriviez : « Voyons un peu ensemble comme ça se réalisera comme nous avons abordé les prémices par un Royaume de D.ieu en nous continuons d'abord dans cette voie… J'ai besoin de vous pour m'éclairer car il me manque cette spiritualité que vous avez ! »

Moyennant quoi, vous n’avez fait que cracher sur l’Église catholique, coupable de n’être pas millénariste – autrement dit coupable d’interpréter Ap. XX, 1-6 autrement que vous.

Le Lun 04 Juin 2018, 22:28, premier plaidoyer, où vous dénigriez le Catéchisme de l’Église catholique qui escamoterait (c’est le verbe que vous avez employé) l’enseignement scripturaire, et qui, pire encore, dans une « ambiguïté la plus choquante », cite un père millénariste sans pourtant affirmer le millénarisme. Le Mar 05 Juin 2018, 08:43, nouveau plaidoyer dénonçant sur le même sujet le caractère « problématique » et « surprenant voire choquant » du CEC. Choquant pour qui ? Pour vous, qui êtes millénariste, et vous choquez que l’Église ne le soit pas. La suite du débat ayant porté sur l’ecclésiologie, nous avons eu droit à vos habituelles injures contre l’Église catholique.

Dans tout ceci, vous n’avez fait qu’affirmer et argumenter en faveur de votre doctrine, quand vous n’injuriez pas purement et simplement l’Église catholique. J’ai donc beau chercher, je ne vois dans vos écrits sur ce topic nulle trace de ce prétendu besoin où vous seriez de la spiritualité catholique, mais seulement un alibi pour cracher sur la foi catholique. Je trouve confirmation de cet alibi dans le fait que vous demandez à des catholiques, dont l’Église est à vos yeux édomique, la spiritualité catholique lors édomique qui vous manquerait. Expliquez-moi donc comment un juif voudrait s’imprégner d’une spiritualité édomique ???

Si donc vous êtes sincère – ce dont je doute en l’état, étant prêt à réformer mon jugement si vous m’en convainquez – daignez m’expliquer de quoi parlez vous exactement quant à cette spiritualité dont vous prétendez avoir besoin ?



« Ne cherchez pas à me convertir et dites-vous qu'on ne convertit pas un juif à sa propre religion…»

Vous postulez que votre religion juive messianique est l’expression authentique du christianisme. Je crois que l’expression authentique du christianisme est le catholicisme. Or vous n’êtes pas catholique, et rien n’empêche de convertir un juif au catholicisme : Jésus l’a bien fait avec ses Apôtres...



« Expliquez moi pourquoi ça fonctionne avec d'autres catholiques et pas avec vous? Expliquez moi qu'un de mes meilleurs amis est jésuite et que l'autre est évangélique...que l'un avec son latin et l'autre avec son français et moi avec mon hébreu on arrive à atteindre le même but?  »

Quel est précisément ce « but » que vous atteignez de concert à un jésuite ?



« Que ces catholiques et ces évangéliques viennent faire shabbat avec moi sans pour autant judaïser… »

À quelle fin ?

Serait-ce que vous pensiez que nous ayons besoin des juifs post- et anti- chrétiens ou simplement des juifs messianiques pour savoir que la toute première liturgie catholique était synagogale, que Jésus et ses Apôtres étaient juifs, que le catholicisme est un judaïsme obrogationiste, que l’Église catholique est le vrai Israël, l’Israël de Dieu, que la seconde alliance suppose la première à laquelle elle succède, et ainsi de suite ?


« Vous traitez péjorativement ma communauté de secte mais le plus sectaire de nous deux, c'est bien vous! Maintenant, bien sûr il y a des différences car nous avons deux identités religieuses différentes et après…? Il y a un terme en hébreu qui signifie l'unité dans les différences...c'est echad et nous le retrouvons dans notre prière que nous récitons 3 fois par jour et qui réaffirme notre foi en un D.ieu Un d'Israël… »

Nous nous fréquentons depuis suffisamment longtemps pour que vous sachiez que je m’exprime en catholique. Dans le catholicisme le mot « secte » a un sens précis : tout groupement religieux autre que catholique. Au sens moderne du mot, oui, je suis sectaire, dans la foi où je suis que l’Église catholique seule est habilitée à dire la foi.



« Maintenant, bien sûr il y a des différences car nous avons deux identités religieuses différentes et après…? Il y a un terme en hébreu qui signifie l'unité dans les différences...c'est echad et nous le retrouvons dans notre prière que nous récitons 3 fois par jour et qui réaffirme notre foi en un D.ieu Un d'Israël… »

Votre discours est structurellement d’un modernisme protestant, la conception de l’Église que vous y développez l’étant. Il n’y a pas, du point de vue catholique, d’unité ecclésiale, s’il y a des différences dans la foi.


Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mar 19 Juin 2018, 23:07

Vous refusez et vous vous fermez à tout dialogue...soit, c'est comme vous voulez!
Ce que je comprends de vos écrits...et puis non, c'est sans importance!
Bonne soirée!

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mar 19 Juin 2018, 23:26

Lol, loin de m'être fermé au dialogue, je vous ai répondu et questionné. C'est vous qui opposez une fin de non-recevoir ; tous peuvent en juger.
Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mar 19 Juin 2018, 23:31

Les questions étaient-elles trop dérangeantes ?

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 00:04

La question est non dérangeante mais mes réponses pourraient l'être pour vous!
J'ai compris votre position et celle de l'église que vous représentez et je le répète, tant que vous ne descendrai pas de votre piédestal, aucun dialogue ne sera possible!
Je ne perds plus de temps avec vous...il y a d'autres personnes qui attendent!
Vous n'avez pas besoin de moi et je n'ai pas besoin de vous surtout de votre orgueil…
Oui tous le monde a compris...ne pourrissez pas plus ce topic !

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 02:31

Bonjour Mr Be
J'ai lu attentivement votre échange avec Perlimpimpim, je trouve qu'il a magistralement resumé la position de l'Eglise catholique; et je ne comprend pass que vous parlez d'orgueil le concernant. Pourquoi est-il orgueilleux ? Je vous remercie pour votre éclairage sur ce point.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 08:12

Je comprends très bien la position de l'Eglise catholique romaine comme les autres églises!
Je ne fais pas de prosélytisme, d'abandonner votre église, je ne suis pas une menace contre votre église et votre foi puisque nous avons la même foi sous des habillements différents…
Dire que j'ai la vérité et pas toi, c'est ça l'orgueil!
Ce que je demande c'est d'avancer ensemble avec nos différences vers un même but...J'ai posté une conférence faite au Bernardin à Paris entre Monseigneur Barbarin et le rabbin qui était Grand Rabbin à un certain moment Gilles Bernheim mais aucun des d'eux ne demande à l'autre de quitter sa religion mais les apprennent de l'un et de l'autre ce situant sur le même pied d'égalité dans leur foi respective…
Je demande de m'apporter des choses que je n'ai pas et son discours tourne autour de :"je ne peux rien t'apporter si tu n'es pas catholique"...
chose que je n'ai pas avec d'autres catholiques qui reconnaissent la faiblesse de leur église…
Si je n'ai rien à apporter à Perlim comme il l'affirme et c'est son droit, c'est très bien mais est-ce une raison pour à chaque fois ca tourne à la polémique et à la réduction de mes idées à l’absurde.

Il n'est pas représentatif d'une église ouverte, œcuménique comme le propose le Magistère…
De plus me considérant comme malhonnête intellectuellement parmi d'autres jugements, je ne crois pas qu'il faille continuer ensemble sur le même chemin et qu'il vaut mieux pour la sérénité de ce forum que chacun reste où il est...

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 08:22

Bonjour Mr Be
Oui vous comprenez bien la position des catholiques, j'ai pu le lire dans vos propos. Gilles Bernheim a été convaincu de fraude sur ses diplômes dont s'il ment sur cela, il doit mentir sur le reste ....Il vaut mieux ne pas le citer.
Si on reconnait la faiblesse de son Eglise on ne peut pas être catholique ou alors que de nom, en effet l"église apporte la Vérité, la seule Vérité.
Je veux dire c'est "totalitaire" comme démarche, mais comment peut-il en être autrement? C'est pour cela que le Dialogue inter-religieux avec nos frères musulmans, bouddhistes, juifs etc relève aussi de la politique et de la diplomatie. Je ne crois pas que les dogmes puissent être remis en question d'un iota, en fait je ne vais pas reprendre ce que dit Perlimpimpim qui l'a exposé de la façon la plus parfaite, d'ailleurs je me suis empressé de copier son post.

Donc en fait ce n'est pas Perlimpimpim qui est orgueilleux c'est l'Eglise catholique que vous qualifiez ainsi, vous-ai je bien compris?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 08:53

Gilles Bernheim a eu des soucis avec la reconnaissance de ses diplômes mais il n'empêche qu'il est rabbin et ça ne lui enlève nullement ses capacités...J'en connais d'autres chez les Catholiques qui ont à peu près les mêmes problèmes mais qui restent de bons enseignants.
Bernheim a été surtout accusé de plagiat mais pour être invité au Collège des Bernardins, c'est que sa valeur est reconnue surtout pour venir discuter avec un cardinal mais ne faisons pas le procès de Bernheim
Justement reconnaître la faiblesse de son Eglise, c'est faire preuve d'humilité et c'est ce que l'Eglise,celle de perlim, ne fait pas et n'a pas fait d'où les scandales que l'on a connu…

Les Juifs aussi ont fait des choses peu recommandables et que font-ils? Ils les consignent dans un livre pour que les générations se souviennent des fautes à ne plus commettre…

Je crois que c'est les Juifs qui apporte la Vérité qui est Yéshoua et que vous êtes cohéritiers par ce fait là...vous devez être greffé sur l'olivier franc Rm11...
Je ne vous dis pas de remettre vos dogmes en cause mais de ne pas en être prisonniers et si je vous comprends bien votre dialogue interreligieux ne sert qu'à faire du prosélytisme mais je me trompe certainement…
La politique et la religion ne font pas bon ménage du moins maintenant car on n'est pas prêt à cela…
C'est une certaine église catholique que je qualifie ainsi or l'église n'est-elle pas l'assemble des fidèles?

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 09:55

Monsieur Be
Je comprends que vous soyez indulgent avec Bernheim, mais il s'agit de faux et d'usage de faux, aussi pardonnez-moi mais je passe...En plus pourquoi agir de la sorte ?
Encore une fois je ne vous comprends pas pourtant j'essaie, sans ses dogmes et sa doctrine, il n'y a plus d'Eglise catholique, c'est plutôt logique non?
J'ai lu vos longs développements sur Yeshoua, mais pour l'anecdotes, j'ai reçu il ya quelques temps deux évangélistes des Témoins de Jehovah, des gens fort courtois et agréables, et pendant 2h, ils m'ont dit que le nom de Jesus c'était Jehovah ! En plus ils ont une connaissance "impressionnante" de la Bible !
Mais pour nous on nomme le Christ Jesus car le nom possède sa propre puissance depuis 2000 ans
Cela dit ce n'est pas très important. Il est important pour un catholique d'utiliser uniquement des termes catholiques sinon nous allons y perdre notre latin, d'ailleurs je parle le latin et un peu de grec mais pas l'hébreu !
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 10:07

Pacem1905, à mon avis, vous êtes Vincit…

Ceci dit, voulez vous, s'il vous plait, respecter ce que dit Mister be et ne pas recommencer vos longs discours qui tournent en polémiques.

Nous, catholiques, utilisons les termes catholiques, mais nous prions le même Dieu que les juifs et les TJ.  Et nous prions aussi bien Dieu, Seigneur, Jésus, Esprit Saint..

comme les mêmes psaumes.

Donc des Noms aussi différents.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 10:29

Je ne suis pas plus indulgent avec Bernheim que je le serais avec un Catholique ou un Protestant…
Mais dites-moi dans ce cas comment est-il admis au Collège des Bernardins dans un débat avec un cardinal… mais vous avez raison, ce n'est pas notre problème!

Il ne s'agit pas d'enlever les dogmes de l'Eglise catholique comme ceux de l'Eglise protestante ou autre...sinon c'est certain que votre église sans vos dogmes n'est plus l'église .Si l'église pentecôtiste n'a plus les dogmes basés sur les dons de l'esprit Saint, elle ne peut plus s'appeler pentec^tiste...C'est évident!J'ai juste la liberté d'accepter des dogmes et pas d'autres et je prends comme référence les Ecritures puisque pour moi les Ecritures sont seules valides à déterminer un dogme...le problème n'est pas là


Ne me demandez pas de prier la Vierge si je n'adhère pas à ce dogme mais nous pouvons ensembles louer l'Eternel…
Quant au nom de Jésus ou de Yéshoua(Jéhovah est la prononciation approximative de Yahvé ou de yod hé vav hé pour nous;prononciation qu'on a oublié par puritanisme!)
Faire une distinction entre les noms Yéshoua, Jésus, Mashiah, Christ, c'est en surface du légalisme si on reste au niveau littéral.

Mais si on rentre dans les profondeurs, donc si on goûte au fruit, alors c'est bien différent :

Les adeptes du Christ Jésus rejettent majoritairement le Shabbat par exemple, alors que les adeptes du Mashiah Yéshoua observent le Shabbat, plus ou moins profondément, mais ils l'observent quand même, et c'est surtout ça qui compte.

Le légaliste, c'est surtout celui qui reste qu'en surface, donc qui ne voit aucune différence, car il reste littéral.

Les chefs religieux hypocrites qui attaquaient Yéshoua étaient légalistes, car ils ne connaissaient pas les profondeurs du Shabbat qui manifeste la Miséricorde, la Puissance de D.ieu, la Lumière divine, la régénération, la guérison.

Ils ne restaient qu'au sens du "Pchat", au niveau "littéral" :
"Il t'est interdit de", bref, ils étaient sous le pédagogue du légalisme, qui est nécessaire au tout début, mais la vie de l'Esprit doit prendre le dessus, sans quoi, on reste légaliste.
De là à venir me dire que je blasphème en prononçant le Nom de Yéshoua au lieu de Jésus je'en rigole évidemment!
Venir me dire que Jésus n'est pas le même que yéshoua...c'est vrai pour les raisons invoquées plus haut et d'autres.
Si votre église comme les évangéliques d'ailleurs a pour mission d'évangéliser les Juifs, ne leur présenter pas un Jésus Christ greco romain mais un messie qui correspond aux Ecritures,annoncé par les prophètes...Or pour tout un tas de raisons, nous considérons que la langue sacrée, celle qui nous permet de nous rapprocher le plus et de comprendre le pourquoi du comment de notre foi c'est l'hébreu,pas le grec ni le Français ni l'anglais...qui aide bien sûr…
Barbarin utilise aussi l'Hébreu pour nommer le messie ou le salut c'est une question de compréhension mais il est évident que Yéshoua guérit aussi en prononçant son Nom en Français!



_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
J&B

avatar

Féminin Messages : 3825
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 10:30

Pacem1905 a écrit:
Bonjour Mr Be
J'ai lu attentivement votre échange avec Perlimpimpim, je trouve qu'il a magistralement resumé la position de l'Eglise catholique; et je ne comprend pass que vous parlez d'orgueil le concernant. Pourquoi est-il orgueilleux ? Je vous remercie pour votre éclairage sur ce point.


Je me permets de répondre à la question que j'avais d'ailleurs posée à Vincit :
Cette arrogance qui caractérise les catholiques romains dogmatiques réside dans la faiblesse de leur forteresse érigée sur des fondements grecs et romains, et annulant les fondements juifs pour les raisons que l'on sait....(déicide)
Forteresse dogmatique qui s'est fissurée au fil du temps, parce que certains chrétiens ont voulu corriger et revenir aux sources, les protestants et autres "hérétiques"
L'Eglise n'est pas terminée, sa construction continue tant que cette église se réclamera davantage d'un homme et de la tradition des hommes que du Christ lui-même.
Jésus parlait à Pierre, durant le temps de son existence, mais ce Pierre vous en avez fait la pierre de faîte, pour tous les temps, sans compter que d'un "Pierre" à l'autre il y a eu des vices de construction, chose qu'il faut avoir le courage de regarder en face.
Comme à l'époque de Jésus, et le système fermé des pharisiens, le magistère et le droit canon sont devenus tellement complexe qu'il faut une vie, des diplômes et des doctorats en théologie et en philosophie pour comprendre ce que Jésus disait et qu'ils veulent contourner.
Si le peuple de Dieu peut périr par faute de Connaissance, et peut aussi périr par trop de connaissances liées à la tradition des hommes.


Mais il y a toujours un retour de balancier, l'église actuelle est maintenant devenue ouverte à tout sauf à l'essentiel. Mais je crois que le moment est venu de faire le dernier pas qui est de se tourner sérieusement vers ses racines, quitte à perdre quelques plumes au passage.
Par exemple, faire appel à ceux qui connaissent ce qui se cache derrière nos Écritures, avant de déclarer imprudemment que le Coran vient de Dieu alors que c'est une grave déviation autrement plus importante que le retour aux sources de la Réforme, car elle nie la base même de la foi chrétienne.

Si le seul nom de Jésus/Yeshoua pose déjà un problème, donc on peut imaginer le reste...


Pour moi la solution viendra avec le retour aux sources, sans broder autour toute la traditions des hommes. C'est bien d'ailleurs ce que Jésus reprochait aux docteurs de la loi de s'attacher à la tradition des hommes avant de s'attacher au commandement de Dieu. (Matt. 15, 1-9)
Je ne dis pas qu'il faille judaïser, les Apôtres rencontraient déjà ce problème aux origines de l'Eglise, mais aller un peu plus loin que comprendre les origines de Pâques...

Et surtout comprendre ce que dit Paul au sujet de l'olivier franc et de l'olivier sauvage....C'est là que se trouve le point commun qu'avec un peu de bonne volonté et d'humilité pourra réunir l'Eglise avec le Christ/Messie à sa tête et non plus les traditions, les écrits des hommes qui finissent toujours par se contredire.


Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Mer 20 Juin 2018, 10:34

prière

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 452
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Jeu 21 Juin 2018, 10:11

Violette7 a écrit:

Nous, catholiques, utilisons les termes catholiques, mais nous prions le même Dieu que les juifs et les TJ.  Et nous prions aussi bien Dieu, Seigneur, Jésus, Esprit Saint..

comme les mêmes psaumes.

Donc des Noms aussi différents.

Les TdJ nient la Trinité. Ont-ils donc le même Dieu que nous ?

Par ailleurs, les dieux des nations sont des démons, comme l'affirme saint Paul. Avons nous donc le même Dieu que les adorateurs d'Apollon, de Bélial et tant d'autres ? Fallait-il les inviter à Assise ?

Merci de m'éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5628
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Jeu 21 Juin 2018, 10:49

ce n'est pas le sujet de ce fil.

Faites des recherches, il y en a là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Jeu 21 Juin 2018, 16:19

Ma réponse :  


ce post est supprimé et de même que le fil que vous avez ouvert sur les papes est à la poubelle.

C'est un AVERTISSEMENT et il n'y en n'aura pas deux : si vous provoquez encore,  ce sera le bannissement.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 13731
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Jeu 21 Juin 2018, 16:53

Perlimpimpim a écrit:
Violette7 a écrit:

Nous, catholiques, utilisons les termes catholiques, mais nous prions le même Dieu que les juifs et les TJ.  Et nous prions aussi bien Dieu, Seigneur, Jésus, Esprit Saint..

comme les mêmes psaumes.

Donc des Noms aussi différents.

Les TdJ nient la Trinité. Ont-ils donc le même Dieu que nous ?

Par ailleurs, les dieux des nations sont des démons, comme l'affirme saint Paul. Avons nous donc le même Dieu que les adorateurs d'Apollon, de Bélial et tant d'autres ? Fallait-il les inviter à Assise ?

Merci de m'éclairer.

Faudrait mettre votre question dans le topic intitulé la Trinité dont l'unitarisme est l'opposé

l’unitarisme est une démarche théologique à différents niveaux de relativisation des énoncés dogmatiques des premiers conciles oecuméniques chrétiens, qui proclamaient le Christ  vrai Dieu de vrai Dieu, consubstantiel au Père, en deux natures.
Ces formulations, plus ou moins imposées par le pouvoir politique de l’époque, rejetaient un autre courant théologique dans l’hérésie, représenté par Arius.
C’est ce courant que je vois comme étant à la base de l’unitarisme, apparu au 16ème siècle dans la mouvance de la réforme, en réaction contre la réforme luthérienne et calviniste qui avait conservé ces définitions dogmatiques. Une illustration en est Michel Servet, brûlé vif pour son rejet du dogme trinitaire.

Certains unitarismes continuent à attribuer à Jésus Christ une place centrale dans l’oeuvre de révélation,
tout en privilégiant la nature humaine de Jésus Christ. C’est cet héritage unitarien là qui de nos jours est repris par courants du libéralisme théologique.

Pour ce courant, Jésus, investi à son baptême de l’Esprit de Dieu lui-même est le révélateur
du Père.
Oui, après lui quelque chose change fondamentalement, une force de guérison est entrée dans le monde. Simplement, il n’est pas le personnage divin préexistant de toute éternité et descendu du ciel pour réconcilier l’homme avec Dieu par son sacrifice. S’il est retourné auprès du Père, il n’est pas un vice
Dieu qu’on peut prier. C’est Dieu que je prie, au nom de celui qui me l’a fait connaître.

Ce qui n’exclut pas que l’Esprit de Dieu a pu susciter d’autres approches dans
d’autres cultures. Mais dans notre culture judéo chrétienne, Dieu est le Dieu
révélé par Jésus Christ...

_________________
Marcher selon l'Esprit de la lettre,c'est suivre un Judaisme sans messie ou un Christianisme sans racine?
Moi j'ai choisi Juif pour les racines messianique pour son messie!
Revenir en haut Aller en bas
Croquin83

avatar

Masculin Messages : 1001
Inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   Jeu 21 Juin 2018, 16:55

Léon a écrit:
Je vous signale que le cantique de Siméon affirme que le Christ-Jésus, est la Lumière et la Gloire d'Israël !
Ailleurs saint Paul parle de l'olivier franc qu'est le judaïsme me semble t-il, mais j'ai perdu les références.

hum! ok.. Israël pense que le messie Jésus est un charlatant.. et considère le catholicisme comme une secte qui a réussi, en total respect évidemment.

au fond je n'ai jusque là jamais eu de problème avec des juifs, j'en ai pas connu beaucoup aussi.. heu! 2 Pouffer de rire

un jeune de ma classe au lycée, un ami à moi, j'en ai pas eu beaucoup, le gars déjà monté sa propre boite de réparateur informatique.. déjà très bon commerçant.. à croire que c'est une réputation qui leur va comme un gant.

et puis lors de mes quelques années dans l'armée, un collège de travail, les deux étaient adorable.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.guetteur.esy.es/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme   

Revenir en haut Aller en bas
 
les relations spirituelles de l'Eglise Catholique avec le Judaïsme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toute critique sur l'Eglise Catholique Romaine sera retirée.
» Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif
» Docteurs de l'Eglise Catholique Romaine - Pères de l'Eglise
» L'eglise catholique-le catholicisme est elle vouée a sa fin?
» Un catéchisme de l’Eglise catholique pour les jeunes : « YouCat » arrive !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: