DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dégâts climatiques ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Max2

avatar

Masculin Messages : 706
Inscription : 06/06/2018

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 09:08





Pignon a écrit:
Nous le savons, cette fable de l'activité humaine ayant un impact sur le climat est une escroquerie.
C'est de la propagande mondialiste, c'est un moyen coercitif qui vise à imposer des transitions & réformes que  les peuples ne voudraient pas autrement.
C'est une fable, c'est de l'ingénierie sociale.
L'activité humaine n'a pas d'influence sur les cycles et l'activité solaire.


Là je pense que tu te trompes,

Les 70 ans de nos différentes activités industrielles et gaspillage,

L'explosion démographique exponentielle actuelle, avec les activités humaines qui en découlent,

Les différentes pollutions, la déforestation irréfléchie, la pollution des océans qui modifient la composition des eaux,


Ont forcément une incidence sur le fonctionnement harmonieux de notre Planète !


Par contre, qu'ils se servent de ces arguments objectifs pour tenter la mise en place de leur gouvernance mondiale, c'est réel !





Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 9238
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 09:35

Max2 a écrit:




Pignon a écrit:
Nous le savons, cette fable de l'activité humaine ayant un impact sur le climat est une escroquerie.
C'est de la propagande mondialiste, c'est un moyen coercitif qui vise à imposer des transitions & réformes que  les peuples ne voudraient pas autrement.
C'est une fable, c'est de l'ingénierie sociale.
L'activité humaine n'a pas d'influence sur les cycles et l'activité solaire.


Par contre, qu'ils se servent de ces arguments objectifs pour tenter la mise en place de leur gouvernance mondiale, c'est réel !


Oui, et c'est ce point précis qui m'intéresse ...

Je cite Le Figaro :

Un proche conseiller du Premier ministre australien Tony Abbott, a affirmé  que le réchauffement climatique était une invention défendue par les Nations unies pour créer un nouvel ordre mondial autoritaire. D'après Maurice Newman, qui préside le Conseil économique consultatif rattaché au cabinet Abbott, l'objectif final est "la concentration du pouvoir politique".

"Le réchauffement climatique n'est qu'un leurre" pour y parvenir, écrit-il dans une tribune publiée par le quotidien The Australian.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
rebelle6



Féminin Messages : 91
Inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 10:15

Comme le souligne Max2 notre mode de vie provoque des dégâts sur notre environnement et le climat. il convient de revisiter notre pouvoir d'achat: vers quoi le diriger? comment le diriger? vers une consommation qualitative et non plus quantitative.

mais Pignon & co vous avez raison également. les systèmes de transition mis en place sont des leurres. les lobbys n'ont d'autres but que de rediriger notre consommation vers d'autres produits qui sont bien plus onéreux (attaque du pouvoir d'achat) et tout aussi calamiteux (leurre de la voiture électrique polluante, panneaux photovoltaïques, batteries, qui provoqueront des déchets terribles et toxiques, extractions à outrance de minerais rares et toxiques, on va rendre malade des villages entiers dans des pays qui ont du mal déjà de sortir la tête de l'eau).

le débat est long à ce sujet, mais sincèrement, au lieu de se bagarrer sur des futilités, les gilets jaunes devraient cesser leur violence et exiger dans leurs revendication la transparence sur les dossiers, la transparence sur leurs factures énergétiques, mais il faut vous entourer de gens qui ont un minimum de savoir dans les matières économiques, juridiques et politiques et attaquer là où ca fait mal. Transformez vous en journalistes d'investigation, en enquêteurs, utiliser les arcanes de la justice avec intelligence.  ce sera bien plus violent pour vos cibles que les attaques qui finalement ne touchent que vos semblables.
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1895
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 12:29

https://explicithistoire.files.wordpress.com/2016/02/moncomble-yann-du-viol-des-foules-a-la-synarchie-ou-le-complot-permanent.pdf
prendre du temps pour assimiler le maximum d'informations contenues sur " le viol psychique"; cela est d'actualité! dommage que je n'ait pas le niveau!
ptrem

Cette méthode de « viol psychique » est relativement au point puisqu’il est prouvé,
à la suite des recherches statistiques de ces dernières années, qu’et peine 10 % des
individus sont capables de résister à la technique de la propagande affective se fondant
sur les lois des réflexes conditionnés, les 90 % succombant automatiquement au viol
psychique.
Tchakhotine explique d’ailleurs fort bien le pourquoi de cette emprise. Il dit en effet
que « la différence indiscutable que l’on constate entre les hommes est due à ce que
les hommes n’ont pas tous la même histoire individuelle : les uns, plus favorisés par le
destin, ont pu s’approprier des connaissances et exercer leurs mécanismes psychiques
leur garantissant la faculté de discerner, de se défendre contre le viol psychique, les
autres — la majorité — plus primaires à cause de leur éducation, dominés par les nécessités
de la lutte pour l’existence et les conditions sociales de leur vie qui forgent leur
psychisme, deviennent facilement la proie des machinations des aventuriers et des
usurpateurs, et sont incapables de leur résister, même si leurs intérêts immédiats et
vitaux s’y opposent.
« Ce phénomène est facilité par le fait biologique et psychologique, mis en évidence
par J. Monnerot (12), que "des individus, réduits à une vie animalement privée, adhèrent
à ce qui dégage une certaine chaleur humaine, c’est-à-dire à ce qui a groupé déjà beaucoup
d’individus. Ils ressentent l’attraction sociale d’une manière directe et brutale" »
(pp. 540-550).
Ceci expliquant cela, on comprend un peu mieux maintenant le rôle très important
joué par les grandes écoles comme Polytechnique, Harvard, Oxford, les Rhodes
Scholars, le Ruskin College, la London School of Economics, l’e.n.a., etc., au sein desquelles
on forme les 10 % chargés — ou qui seront chargés — de manipuler et de
contrôler les 90 % — ou masse —, bien qu’eux-mêmes soient, à leur tour, manipulés
par le fameux 1 % qui a pratiquement la haute main sur toutes les données mondiales
et que j’ai étudié dans mes trois premiers livres.
Cela explique également la multiplication et le rôle important des partis politiques
et des syndicats qui, créant les antagonismes et les conflits d’où résultent batailles stériles,
grèves stupides et chômage, font que ces 90 % sont perpétuellement en lutte pour
leur existence et leur condition sociale, problèmes qui, les affaiblissant moralement et
physiquement, en font des proies toutes rêvées pour les machinations politiques en
tout genre...
A titre d’exemple de viol psychique des foules hors du commun : l’Affaire de l’attentat
de la rue Copernic, en octobre 1980, où une bombe explosa à la hauteur d’une
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 9238
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 13:53

rebelle6 a écrit:
Comme le souligne Max2 notre mode de vie provoque des dégâts sur notre environnement et le climat. il convient de revisiter notre pouvoir d'achat: vers quoi le diriger? comment le diriger? vers une consommation qualitative et non plus quantitative.

mais Pignon & co vous avez raison également. les systèmes de transition mis en place sont des leurres. les lobbys n'ont d'autres but que de rediriger notre consommation vers d'autres produits qui sont bien plus onéreux (attaque du pouvoir d'achat) et tout aussi calamiteux (leurre de la voiture électrique polluante, panneaux photovoltaïques, batteries, qui provoqueront des déchets terribles et toxiques, extractions à outrance de minerais rares et toxiques, on va rendre malade des villages entiers dans des pays qui ont du mal déjà de sortir la tête de l'eau).

le débat est long à ce sujet, mais sincèrement, au lieu de se bagarrer sur des futilités, les gilets jaunes devraient cesser leur violence et exiger dans leurs revendication la transparence sur les dossiers, la transparence sur leurs factures énergétiques, mais il faut vous entourer de gens qui ont un minimum de savoir dans les matières économiques, juridiques et politiques et attaquer là où ca fait mal. Transformez vous en journalistes d'investigation, en enquêteurs, utiliser les arcanes de la justice avec intelligence.  ce sera bien plus violent pour vos cibles que les attaques qui finalement ne touchent que vos semblables.

La pollution ça existe on est d'accord.
Par contre leur théorie du réchauffement causé par l'activité humaine, dont on nous rebat les oreilles toutes les 5 minutes environ, c'est un prétexte qui vise à imposer la transition énergétique (nouvelle economie/croissance "verte"), c'est un business gigantesque.
Ensuite cette mega propagande vise à créer des instances/causes supranationales, l'idée c'est l'effacement des nations au profit du planetarisme.
Mine de rien leur idée/stratégie est géniale, c'est bien pensé.
Trump a compris l'arnaque.
La lutte contre le réchauffement climatique - dont l'origine serait l'activité humaine - c'est une arme politique et mondialiste.
Le planetarisme c'est un projet tout comme l'a été le communisme.
In fine, admettons que l'activité humaine soit en partie responsable, tu crois franchement que je vais participer a la construction de cette super-structure liberticide qui se met en place tout doucement grâce à la lutte contre le réchauffement ?
Non, hors de question puis aujourd'hui nous vivons une période/séquence  baptisée : La Grande révolte des nations libres.
Salvini,Trump,Brexit,Gilets jaunes,Bolsonaro,Orban.

La super-structure mondialiste se désagrège.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
Max2

avatar

Masculin Messages : 706
Inscription : 06/06/2018

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 14:16





Pignon a écrit:
rebelle6 a écrit:
Comme le souligne Max2 notre mode de vie provoque des dégâts sur notre environnement et le climat. il convient de revisiter notre pouvoir d'achat: vers quoi le diriger? comment le diriger? vers une consommation qualitative et non plus quantitative.

mais Pignon & co vous avez raison également. les systèmes de transition mis en place sont des leurres. les lobbys n'ont d'autres but que de rediriger notre consommation vers d'autres produits qui sont bien plus onéreux (attaque du pouvoir d'achat) et tout aussi calamiteux (leurre de la voiture électrique polluante, panneaux photovoltaïques, batteries, qui provoqueront des déchets terribles et toxiques, extractions à outrance de minerais rares et toxiques, on va rendre malade des villages entiers dans des pays qui ont du mal déjà de sortir la tête de l'eau).

le débat est long à ce sujet, mais sincèrement, au lieu de se bagarrer sur des futilités, les gilets jaunes devraient cesser leur violence et exiger dans leurs revendication la transparence sur les dossiers, la transparence sur leurs factures énergétiques, mais il faut vous entourer de gens qui ont un minimum de savoir dans les matières économiques, juridiques et politiques et attaquer là où ca fait mal. Transformez vous en journalistes d'investigation, en enquêteurs, utiliser les arcanes de la justice avec intelligence.  ce sera bien plus violent pour vos cibles que les attaques qui finalement ne touchent que vos semblables.

La pollution ça existe on est d'accord.
Par contre leur théorie du réchauffement causé par l'activité humaine, dont on nous rebat les oreilles toutes les 5 minutes environ, c'est un prétexte qui vise à imposer la transition énergétique (nouvelle economie/croissance "verte"), c'est un business gigantesque.
Ensuite cette mega propagande vise à créer des instances/causes supranationales, l'idée c'est l'effacement des nations au profit du planetarisme.
Mine de rien leur idée/stratégie est géniale, c'est bien pensé.
Trump a compris l'arnaque.
La lutte contre le réchauffement climatique - dont l'origine serait l'activité humaine - c'est une arme politique et mondialiste.
Le planetarisme c'est un projet tout comme l'a été le communisme.
In fine, admettons que l'activité humaine soit en partie responsable, tu crois franchement que je vais participer a la construction de cette super-structure liberticide qui se met en place tout doucement grâce à la lutte contre le réchauffement ?
Non, hors de question puis aujourd'hui nous vivons une période/séquence  baptisée : La Grande révolte des nations libres.
Salvini,Trump,Brexit,Gilets jaunes,Bolsonaro,Orban.

La super-structure mondialiste se désagrège.



Il y a un mix des deux,

Le réchauffement existe (et c'est grave),

Et dans le même temps, ils en profitent pour construire leur système mondialiste,

Contre lequel moi aussi, je suis, comme tu l'as sans doute compris....


La situation est fort complexe et difficile, et il convient quand même de veiller à ne pas faire n'importe quoi... siffler





Revenir en haut Aller en bas
J&B

avatar

Féminin Messages : 3946
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 14:27

[...]

En 1529-30, l'hiver fut ainsi exceptionnellement chaud en Suisse. La neige fut absente et, fin janvier 1530, les arbres se mirent à fleurir, alors que les fleurs du printemps déployaient leurs couleurs magnifiques dans les jardins. Peu de temps après, en 1537-38, un autre hiver étonnamment chaud suivit, durant lequel les fraises mûrirent en février. Deux années plus tard, en 1540, une vague de chaleur jamais vécue déferla sur la Suisse à partir de février. Les cerises mûrirent dès le mois de mars. La très forte chaleur se poursuivit tout l'été (été caniculaire extrême) et dura jusqu'en décembre.

À peine septante ans plus tard, l'hiver 1606-07 fut encore plus extraordinaire. En janvier 1607, les cerisiers fleurirent dans la Seigneurie grisonne et, à la mi-février, les cigognes seraient vraiment revenues de leur migration. Ces données laissent supposer, que cette chaleur hivernale anormale s’étendit sur un vaste territoire. Début mars, les poiriers et les vignes furent en fleur et l'herbe a pu déjà être fauchée. Au préalable, l'hiver 1603-04 fut déjà chaud et pauvre en neige, de même que les hivers des années 1610-11 et 1612-13.

Durant l'hiver 1746-47, une chaleur exceptionnelle s’abattit également sur notre pays. En janvier 1747, les enfants se promenèrent pieds nus, tandis que les violettes et les fraisiers fleurirent. Tout chauffage fut superflu. Seulement quelques années auparavant, en 1743-44, l'hiver se déroula dans une chaleur persistante et sous un temps splendide. Dès 1748-49, un hiver inhabituellement chaud suivit à nouveau. Durant le mois de janvier 1749, sans neige, il n'y aurait jamais eu de gelée sur le Plateau bernois.

Cinquante ans plus tard, il est fait état d'une douceur marquée et de l'absence de neige jusqu'à de hautes altitudes, ce qui n'est pas sans rappeler les pentes vertes et les remontées mécaniques arrêtées des années 1990. L'hiver 1796-97 resta, pour ainsi dire, sans neige à Brigels (situé à 1300 m d'altitude). Après une seconde moitié de décembre estivale, le beau temps prédomina de janvier à mars, si bien que les randonneurs venus du canton de Glaris purent franchir le col de Panix sans aucun danger pour se rendre à Brigels. Hormis cet hiver, cinq autres hivers offrirent des températures très douces dans les années 1790.


https://www.meteosuisse.admin.ch/home/meteo/termes-meteorologiques/neige-neige-et-encore-de-la-neige/quand-la-neige-mangque.html

Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 9238
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 15:19

Max2 a écrit:




Pignon a écrit:
rebelle6 a écrit:
Comme le souligne Max2 notre mode de vie provoque des dégâts sur notre environnement et le climat. il convient de revisiter notre pouvoir d'achat: vers quoi le diriger? comment le diriger? vers une consommation qualitative et non plus quantitative.

mais Pignon & co vous avez raison également. les systèmes de transition mis en place sont des leurres. les lobbys n'ont d'autres but que de rediriger notre consommation vers d'autres produits qui sont bien plus onéreux (attaque du pouvoir d'achat) et tout aussi calamiteux (leurre de la voiture électrique polluante, panneaux photovoltaïques, batteries, qui provoqueront des déchets terribles et toxiques, extractions à outrance de minerais rares et toxiques, on va rendre malade des villages entiers dans des pays qui ont du mal déjà de sortir la tête de l'eau).

le débat est long à ce sujet, mais sincèrement, au lieu de se bagarrer sur des futilités, les gilets jaunes devraient cesser leur violence et exiger dans leurs revendication la transparence sur les dossiers, la transparence sur leurs factures énergétiques, mais il faut vous entourer de gens qui ont un minimum de savoir dans les matières économiques, juridiques et politiques et attaquer là où ca fait mal. Transformez vous en journalistes d'investigation, en enquêteurs, utiliser les arcanes de la justice avec intelligence.  ce sera bien plus violent pour vos cibles que les attaques qui finalement ne touchent que vos semblables.

La pollution ça existe on est d'accord.
Par contre leur théorie du réchauffement causé par l'activité humaine, dont on nous rebat les oreilles toutes les 5 minutes environ, c'est un prétexte qui vise à imposer la transition énergétique (nouvelle economie/croissance "verte"), c'est un business gigantesque.
Ensuite cette mega propagande vise à créer des instances/causes supranationales, l'idée c'est l'effacement des nations au profit du planetarisme.
Mine de rien leur idée/stratégie est géniale, c'est bien pensé.
Trump a compris l'arnaque.
La lutte contre le réchauffement climatique - dont l'origine serait l'activité humaine - c'est une arme politique et mondialiste.
Le planetarisme c'est un projet tout comme l'a été le communisme.
In fine, admettons que l'activité humaine soit en partie responsable, tu crois franchement que je vais participer a la construction de cette super-structure liberticide qui se met en place tout doucement grâce à la lutte contre le réchauffement ?
Non, hors de question puis aujourd'hui nous vivons une période/séquence  baptisée : La Grande révolte des nations libres.
Salvini,Trump,Brexit,Gilets jaunes,Bolsonaro,Orban.

La super-structure mondialiste se désagrège.



Il y a un mix des deux,

Le réchauffement existe (et c'est grave),

Et dans le même temps, ils en profitent pour construire leur système mondialiste,

Contre lequel moi aussi, je suis, comme tu l'as sans doute compris....


La situation est fort complexe et difficile, et il convient quand même de veiller à ne pas faire n'importe quoi... siffler






A lire camarade,  édition Plon.


Claude Allègre : L’imposture climatique ou la fausse écologie



Claude Allègre, né le 31 mars 1937 à Paris, est un géochimiste et un homme politique français. Ses travaux scientifiques et sa carrière de chercheur ont notamment été récompensés par le prix Crafoord en 1986 et la médaille d'or du CNRS en 1994. Il est membre de l'Académie des sciences. Il a été ministre de l'Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie dans le gouvernement Lionel Jospin de 1997 à 2000



Cet ouvrage revient sur la question du changement climatique, non en tant que menace réelle et proche pour nos sociétés, mais en tant que mythe issu d’une conspiration entre science et politique. En effet, l’auteur, Claude Allègre, scientifique reconnu en géochimie, s’attaque à la question climatique avec l’aide de Dominique de Montvalon, journaliste, qui joue le rôle de son interlocuteur dans cet ouvrage. Par un habile jeu de questions/réponses, le duo nous dévoile la machination qui a été élaborée autour d’un mythe créé de toutes pièces – celui du changement climatique en l’occurrence – afin de fournir à certains des financements dans le but de poursuivre leurs recherches.

2L’ouvrage, entièrement construit autour des réponses de Claude Allègre aux questions de Dominique de Montvalon, se décompose en sept chapitres, précédés d’un prologue à la première édition rédigé par les deux auteurs, dénonçant et mettant en garde contre le complot qui a été monté de toutes pièces par certains scientifiques peu scrupuleux, et exprimant leurs espoirs que cette situation ne se reproduise pas à l’avenir. Les chapitres suivants démontent les mécanismes de la conspiration. En effet, le premier chapitre présente la « triple imposture » (en rapport avec le changement climatique, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat –GIEC– et le rôle des émissions anthropiques de gaz à effet de serre), tandis que les deux suivants traitent des observations climatiques, puis des modèles de prévision climatique ; l’auteur montre dans ces deux chapitres que les observations climatiques ne montrent pas de façon explicite un changement climatique, que certaines reconstructions climatiques ont été biaisées afin de faire croire à un réchauffement là où il n’y en a pas, et que les modèles de prédiction climatique n’ont rien de fiable. Le chapitre 4 revient sur les « résistants » à la théorie du changement climatique sensible, mais seulement de la variabilité interannuelle, tandis que le chapitre 5 explique en détail comment a été construit le « mythe » du changement climatique, mené par deux scientifiques de la NASA qui, de peur de perdre leurs financements, ont inventé de toutes pièces une menace mondiale que les politiques ne pouvaient négliger sous peine d’entacher leur popularité (car personne ne peut refuser de « sauver le monde » en luttant contre le réchauffement global). Le sixième chapitre, quant à lui, analyse comment « une telle imposture » a été possible au 21ème siècle, tant du côté scientifique que politique. Enfin, le dernier chapitre expose la vision de l’auteur sur ce qu’il appelle « une vraie écologie », ou quelles solutions il propose pour une société moins polluée, moins polluante et plus équitable d’un point de vue environnemental.

3Le style dans lequel est rédigé cet ouvrage rend sa lecture très fluide et très agréable. Cependant, l'auteur tient des propos sur l'existence du changement climatique ou encore sur d'autres scientifiques qui sont extrêmement violents ; ces opinions, proférées sans ambages et sur un ton très catégorique, font plus penser à des règlements de compte qu'à une « révélation » sur la réalité du climat, comme le prétend l'auteur. Après, peut-être la violence de ces propos a-t-elle pour objectif de faire réagir le lecteur ? Quoi qu'il en soit, ces pavés dans la mare sèment plus la suspicion envers l'auteur que le doute dans l'esprit du lecteur. Toutefois, les solutions proposées par l'auteur pour diminuer les émissions de CO2 (non, d'après l'auteur, pour lutter contre le changement climatique, mais pour éviter une acidification des océans qui serait véritablement néfaste pour la planète) sont plus qu'intéressantes, allant à l'encontre d'une politique de restriction et de privation, qui n'est pas viable à long terme. Enfin, concernant le GIEC, l'auteur nous le décrit comme à l'origine d'un gigantesque complot, visant à mettre au premier plan (scientifique, politique et économique) la fraude que serait le changement climatique. Cette théorie du complot peut prêter à sourire (à pleurer ?) de prime abord, mais l'auteur apporte de nombreux arguments en ce sens et en fait une démonstration sinon convaincante, en tout cas rigoureuse ; reste ensuite à vérifier un par un tous les arguments avancés pour juger de la véracité de l'histoire, qui, si elle s'avère réelle, est terrifiante tant pour le monde de la science que celui de la politique.

4Cet ouvrage est donc très intéressant à lire, et même s'il doit être pris avec précaution sur certaines affirmations mal étayées, d'autres points qu'il présente, notamment sur le GIEC, incitent le lecteur à réfléchir et à se poser des questions sur le monde qui l'entoure et ce que les médias et le monde politique lui imposent comme une « vérité vraie ».

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
rebelle6



Féminin Messages : 91
Inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 16:12

je viens de lire ce livre Pignon. çà rejoint ce qu'évoque J&B, les périodes chaudes du passé dans des pays plus froid.
les vapeurs d'eau, etc.......
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 9238
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 17:05

Mais alors tu es au courant que le GIEC est une mafia ? Claude Allègre est très clair.
C'est une conspiration.
Et c'est un ancien ministre qui le dit !

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite - Variante : Qui trouve cherche 
https://www.yhwh.fr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
rebelle6



Féminin Messages : 91
Inscription : 07/08/2018

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 17:22

Ben oui.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 3275
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   6/12/2018, 19:06

florence_yvonne a écrit:
Les animaux occupaient les territoires qu'occupent aujourd'hui les humains, ce ne sont pas les animaux qui ont envahis les terres humaines, ce sont les humains qui chassent les animaux pour s'approprier leurs terres.
Pas tout à fait.
La grande majorité des terres que s'accaparent les humains en les prenants aux plantes et aux animaux, ils la restituent à des plantes et à des animaux mais en diversité très très restreinte.
C'est l'agriculture et l'élevage.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   8/12/2018, 18:11

Parce que les usines, les avions et les paquebots ne contribuent pas aux dégats climatiques peut-être ?

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
RenéMatheux



Masculin Messages : 17625
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   13/12/2018, 07:35

Non!

Par contre les écologistes contribuent à maintenir des milliards d'etres humains dans la pauvreté
Revenir en haut Aller en bas
Pascal

avatar

Masculin Messages : 2252
Inscription : 10/06/2009

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   14/12/2018, 11:54

Donc contre ceux qui veulent une nature pure, contre ceux qui veulent des potagers bio instaurés dans les villages ou même villes etc, comme c'est triste de lire ce genre de truc anti-écolo, RM cautionne les Tartempion-auchan and co

Wink
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17625
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   14/12/2018, 14:56

Vaut mieux cautionner tartempion que soutenir ceux qui préfèrent les animaux aux hommes!
Du vent!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   14/12/2018, 17:56

Dans un monde sans animal, où serait la place de l'homme ?

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
RenéMatheux



Masculin Messages : 17625
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   14/12/2018, 19:10

florence_yvonne a écrit:
Dans un monde sans animal, où serait la place de l'homme ?

Ou comment truquer ce que disent les gens........
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17625
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   5/1/2019, 09:27

Manger bio est-il dangereux pour la planète ?

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
sur http://www.lefigaro.fr/sciences/2019/01/04/01008-20190104ARTFIG00088-manger-bio-est-il-dangereux-pour-la-planete.php

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

OU LES VÉRITÉS QUE LE MENSONGE ÉCOLO NE VEUT PAS ENTENDRE


Le Figaro a écrit:
Manger bio est-il dangereux pour la planète ?


L'agriculture biologique pourrait avoir des effets très néfastes sur le climat, en contribuant à une augmentation du CO2 dans l'atmosphère.

Alors que les bienfaits du bio pour notre santé font débat dans la communauté scientifique, un article publié dans la revue Nature en décembre dernier démontre que l'agriculture biologique aurait un impact négatif sur le réchauffement climatique. Dans ces travaux dont Le Figaro s'était déjà fait l'écho, les scientifiques montrent que les cultures biologiques relâchent plus de CO2 que les cultures traditionnelles. Les rendements moins élevés demandent davantage de surface pour permettre aux plantes de pousser, causant donc une déforestation plus importante.



«Nous avons construit nos travaux en supposant une consommation alimentaire mondiale inchangée», explique Patrice Dumas chercheur au Centre international de recherche sur l'environnement et le développement (CIRED) à Nogent-sur-Marne et coauteur de l'article publié dans Nature. «Le cœur du problème est la quantité de terres utilisées. Pour répondre à la demande, une production 100% biologique demanderait plus de terres et entraînerait une plus grande déforestation. Le CO2 stocké dans les forêts serait alors libéré dans les airs.» L'agriculture biologique présente un rendement plus faible que l'agriculture conventionnelle, qui, pour être compensé, doit donc s'étendre sur une plus grande surface. Or les forêts permettent de stocker une partie du CO2 et d'empêcher sa libération dans les airs.

Les cultures biologiques prennent plus d'espace pour un rendement égal.
Les forets permettent de stocker le CO2
«Notre étude montre que les petits pois biologiques cultivés en Suède ont un impact sur le climat environ 50% plus important que ceux cultivés de manière conventionnelle», déclare le premier auteur de l'étude, Stefan Wirsenius, de l'Université de technologie Chalmers, en Suède. «Pour certains produits alimentaires, la différence est encore plus grande: par exemple, avec le blé d'hiver biologique suédois, la différence est plus proche de 70%».

Jusque-là, peu d'études avaient montré à quel point le stockage du carbone par les plantes et le sol affecte l'impact de l'agriculture biologique sur l'environnement, tant pour les produits carnés que végétaux. «La consommation de viande et de lait issu de l'agriculture biologique est sans doute la plus coûteuse d'un point de vue climatique», explique Patrice Dumas. «Particulièrement les cultures bovines qui demandent de vastes pâturages pour les nourrir. Le plus efficace pour réduire la libération de CO2 dans notre alimentation est pour cette raison de diminuer la quantité de viande.» En ce sens, le régime carné et la consommation de lait sont de loin les plus gourmands en carbone. Que les animaux soient étiquetés biologique ou non, car l'efficience animale en agriculture biologique n'est pas particulièrement différente de celle en conventionnel.

Une consommation plus équilibrée
Faut-il donc arrêter de faire ses courses au Biocoop pour lutter contre le réchauffement climatique? «Nos travaux ne traitent qu'un seul aspect des cultures bio», nuance Patrice Dumas. «Dans les cultures traditionnelles, l'utilisation de pesticides est très dangereuse pour la biodiversité, et sans doute aussi pour la santé. Il ne s'agit pas pour nous de dire: arrêtons le bio, mais de bien regarder les impacts de notre façon de consommer.» Si toute la consommation alimentaire se porte vers les produits issus de l'agriculture biologique, sans s'accompagner d'une réduction de la demande, les conséquences pour le climat seraient donc catastrophiques.

«C'est en fait une question d'équilibre», continue Patrice Dumas. «Il faut s'avoir adapter en fonction des territoires. Dans les milieux plus arides, par exemple, les ruminants se déplacent et se nourrissent de la flore naturellement présente. Il n'y a pas de grands pâturages, donc très peu de conséquences sur le CO2 émis. En revanche, les pâtures en zones tempérées et tropicales prennent le pas sur les zones forestières. Le vrai nœud du problème, c'est de substituer une partie de notre consommation animale qui n'a eu de cesse d'augmenter depuis les années 60, par des légumineuses, aussi riches en protéines.»

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:

Et à propos, dans les commentaires du Figaro) autre vérité que les écolos ne veulent pas entendre


COMMENTAIRES DU FIGARO a écrit:

Voilà qui est une excellente nouvelle ! La vérité explose !
Et personne n'ose parler des effets possibles sur notre organisme des maladies des plantes (rouilles, oïdium, fusarioses, etc ...) que l'on n'élimine plus avec le bio ? C'est un peu comme si on voulait se passer des médicaments.

Mais non! Ils ne voudront jamais voir!
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 10731
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   5/1/2019, 17:02

Ne vous en faites pas, la NASA est en train de travailler sur un projet de construction d'un village sur la lune.

Quand la terre sera invivable, nous irons tous habiter sur le lune et puis après sur Mars.

Elle est pas belle la vie ?

_________________
http://labibleaupeignefin.exprimetoi.net/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
RenéMatheux



Masculin Messages : 17625
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   Hier à 16:14

Très bien!

Allez donc sur la lune!

Cela vous évitera de répondre aux arguments......
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17625
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   Hier à 16:25

UN GROS FAKE NEW sur le climat



Sur BFMT TV (!!!!!!) on trouve l'article suivant

Un rapport de l'Académie américaine des sciences affirme que l'Antarctique perd annuellement six fois plus de glace qu'il y a 40 ans.
L'étude de l'Académie américaine des sciences se base sur la plus longue évaluation de la masse des glaces de l'Antarctique jamais réalisée.

https://www.bfmtv.com/planete/la-glace-de-l-antarctique-fond-de-plus-en-plus-vite-1611880.html


C'est un gros fake news car il s'agit en fait d'un article se voulant scientifique publié dans la revue de
l'Académie américaine des sciences :

https://www.pnas.org/content/early/2019/01/08/1812883116
Nom :
Four decades of Antarctic Ice Sheet mass balance from 1979–2017

Des articles de ce genre il y en a des milliers chaque années. J'en ai publié moi même.
C'est donc comme si on disait que mes articles sont des rapports de l'académie des sciences elle même........


BFMTV a donc fait d'un article scientifique de certains auteurs (à valeurs incertaines (sur ces sujets, comme sur tout sujet, un article doit être confirmé), un étude de l'académie des sciences.


Cet article est d'autant plus douteux qu'il ne prend pas en compte le refroidissement de l'antarctique d'au moins 5 ans, refroidissement annoncé par la NASA, qui est réchauffage.....

Gros Fake news


Après c'est le genre de soupe que les fanatiques écolos genre FY nous sortiront pour convaincre du réchauffement climatique! Le problème est que ce soit faux ne les gène pas!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dégâts climatiques ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dégâts climatiques ...
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Phénomènes climatiques extrêmes
» 50 millions de réfugiés climatiques en 2010 ?
» LES REFUGIES CLIMATIQUES
» HAARP, nouvelle armes climatiques??
» Les différents climats - Les grandes zones climatiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: