DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La grande apostasie - par Michael O'Brien

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6536
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: La grande apostasie - par Michael O'Brien    12/6/2018, 11:38

La grande apostasie - par Michael O'Brien





L'infidélité du futur : la grande apostasie

Michael D. O'Brien

« Le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18: 8)

Comme à chaque génération, une « aube nouvelle » s'apprête à se lever, ne se matérialisant jamais comme nous l'avions imaginé. Pour cette raison, notre éternelle tentation est de reléguer la téléologie de l'histoire, et l'eschatologie de la révélation dans le champ des constructions mentales produites par des peurs irrationnelles ou limitées par des analyses enflammées de situations contemporaines, un cycle se répétant soi-disant sans fin, dans lequel jamais ne se réalisent les scénarios catastrophiques promis. Pourtant, à en croire les paroles du Christ dans les évangiles et le livre de l'Apocalypse, les lettres de St Pierre, St Paul et St Jean, les prophètes de l'Ancien Testament, ainsi que les révélations privées approuvées par l'Église ayant augmenté en nombre et en intensité au cours des 150 dernières années, proche est le temps où tous les scénarios spéculatifs s'évaporeront face à un péril réel et ultime pour l'humanité. Alors le futur deviendra le présent. Il sera précédé d'une apostasie d'une intensité sans précédent. En effet, jour après jour, cette apostasie s'étend tout autour de nous. Elle trouvera son apogée dans le jour du Seigneur, qui sera un jour de feu.

Source : StudiObrien, titre original : « The Great Apostasy - Part I »

— Traduction inédite Pierre et les Loups

Dans un certain nombre de ses sermons, le Bienheureux Cardinal John Henry Newman a écrit prophétiquement sur ce nouveau jour qui, déjà à son époque, montrait des signes inquiétants de son approche :

Je sais que chaque époque est périlleuse et que, de tous temps, les esprits sérieux et anxieux, sensibles à l'honneur de Dieu et aux besoins des hommes, sont portés à ne considérer aucune époque aussi périlleuse que la leur. De tout temps, l'ennemi des âmes attaque avec furie l'Église, qui est leur véritable Mère, ou se contente de montrer les crocs lorsqu'il échoue dans ses desseins maléfiques. Et chaque époque a ses épreuves particulières que d'autres n'ont pas. J'admets donc que des chrétiens eurent à faire face à certains dangers spécifiques à d'autres époques, qui n'existent pas à la nôtre. Sans doute, mais en admettant encore cela, je crois cependant que les épreuves qui se présentent devant nous sont telles qu'elles scandaliseraient et donneraient le vertige même à des coeurs aussi courageux que ceux de Saint Athanase, Saint Grégoire I ou Saint Grégoire VII. Et ils confesseraient qu'aussi ténébreuse que fut pour eux leur propre époque, la nôtre fait face à des ténèbres différentes en nature de celles qui les ont précédées. Le péril particulier des temps qui sont devant nous est la propagation du fléau de l'infidélité que les Apôtres et le Seigneur Lui-même ont prédit comme la pire calamité des derniers temps de l'Eglise. Et ne fut-ce qu'une ombre, une image caractéristique des derniers temps arrive actuellement sur le monde.

- Cardinal John Henry Newman (1801-1890)
Sermon lors de l'ouverture du Séminaire catholique de Saint Bernard (Birmingham)
2 octobre 1873, The Infidelity of the Future

L'approche de Newman était conditionnée en partie par le contexte de l'époque à laquelle il vivait et aussi par sa compréhension de la tentation constante des chrétiens, c'est-à-dire celle de la compromission avec le spiritus mundi. Il était clair pour lui que l'esprit du monde à son époque progressait davantage encore contre ce qui restait de l'ancienne chrétienté. Et dans d'autres sermons, il allait même plus loin, avertissant que l'esprit diabolique avançait vers une confrontation finale. [1] Newman faisait remarquer que les temps de tiédeur et de laxisme parmi les fidèles avaient toujours été des signes annonciateurs de persécutions, et que la persécution ultime serait précédée de la plus grande apostasie de l'histoire de l'Église. [2] Il y a eu, bien sûr, d'autres périodes d'apostasie et d'hérésie, telles que la crise arienne, et si graves qu'elles furent, elles surgirent à une époque de confusion religieuse extrêmement diverse alors que l'homme civilisé tentait encore de se dépêtrer des marécages du paganisme.

Telle est la différence entre les événements du passé et ceux qui se déroulent aujourd'hui à travers l'ensemble du monde occidental. Une civilisation qui a connu le christianisme (et qui ignore à présent toute la noirceur que le paganisme peut avoir) choisit de redescendre dans ces marécages, l'appelant progrès tandis qu'elle dévale la pente qui y mène, proclamant à chaque tournant son concept de liberté tragiquement biaisée et tentant de l'imposer agressivement au monde entier.

Que la révolution ait si rapidement renversé les principes fondamentaux de la civilisation est l'une de ses caractéristiques les plus inquiétantes — principes reconnus par toute société saine d'esprit. Inutile de dire que des facteurs historiques et sociologiques y sont impliqués, tels que l'effondrement de la confiance en un Dieu bienveillant suite à deux guerres mondiales impitoyablement destructrices, la menace imminente d'une guerre nucléaire, les génocides, la révolution sexuelle et à la croissance phénoménale des nouveaux médias si puissants qu'ils bouleversent les intelligences, et par conséquent les consciences (la capacité à discerner le bien du mal, dans le sens moral, ndt), faisant de la volonté humaine un instrument au service de ses desseins — redéfinissant non seulement le sens de l'homme, mais celui de la Réalité elle-même.

La tiédeur des chrétiens

Mais pourquoi tant de chrétiens se sont-ils montrés si sensibles, si enthousiastes même, face à ces récits pathologiques ? Pourquoi, en somme, nous mentons-nous à nous-mêmes ? Nous nous abusons nous-mêmes parce que nous en retirons d'abondantes satisfactions, alors que dans le même temps les tensions intérieures inhérentes à la lutte morale de notre condition humaine sont anestésiées, occultées, comme s'il ne s'agissait que de rejeter une légende démodée. Quotidiennement, nous nous laissons séduire par toutes sortes de mensonges, nous laissons emprisonner par quantité d'impostures dès lors qu'elles savent nous flatter et nous promettre divers plaisirs émotionnels et physiques, impostures qui sont continuellement renforcées par le biais d'une nouvelle culture mondiale largement inventée par les médias du divertissement et de la communication, par la corruption de l'éducation, par un monde politique moralement compromis, et de loin le plus répréhensible, par une théologie ambiguë et des spiritualités fallacieuses.

Lire la suite :

Partie 1 : https://www.pierre-et-les-loups.net/la-grande-apostasie-partie-i-par-michael-o-brien-220.html?show=
Partie 2 : https://www.pierre-et-les-loups.net/la-grande-apostasie-partie-ii-par-michael-o-brien-228.html?show=

Lire aussi du même auteur : https://www.pierre-et-les-loups.net/la-famille-et-le-totalitarisme-par-michael-o-brien-202.html?show=search
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Perlimpimpim

avatar

Masculin Messages : 448
Inscription : 06/04/2018

MessageSujet: Re: La grande apostasie - par Michael O'Brien    13/6/2018, 11:25


« À en croire les paroles du Christ dans les évangiles et le livre de l'Apocalypse, les lettres de St Pierre, St Paul et St Jean, les prophètes de l'Ancien Testament, ainsi que les révélations privées approuvées par l'Église ayant augmenté en nombre et en intensité au cours des 150 dernières années, proche est le temps où tous les scénarios spéculatifs s'évaporeront face à un péril réel et ultime pour l'humanité. Alors le futur deviendra le présent. Il sera précédé d'une apostasie d'une intensité sans précédent. En effet, jour après jour, cette apostasie s'étend tout autour de nous. Elle trouvera son apogée dans le jour du Seigneur, qui sera un jour de feu. »

Oui.


« Et chaque époque a ses épreuves particulières que d'autres n'ont pas. J'admets donc que des chrétiens eurent à faire face à certains dangers spécifiques à d'autres époques, qui n'existent pas à la nôtre. Sans doute, mais en admettant encore cela, je crois cependant que les épreuves qui se présentent devant nous sont telles qu'elles scandaliseraient et donneraient le vertige même à des cœurs aussi courageux que ceux de Saint Athanase, Saint Grégoire I ou Saint Grégoire VII. Et ils confesseraient qu'aussi ténébreuse que fut pour eux leur propre époque, la nôtre fait face à des ténèbres différentes en nature de celles qui les ont précédées. Le péril particulier des temps qui sont devant nous est la propagation du fléau de l'infidélité que les Apôtres et le Seigneur Lui-même ont prédit comme la pire calamité des derniers temps de l'Eglise. »

Oui.


« Et dans d'autres sermons, il allait même plus loin, avertissant que l'esprit diabolique avançait vers une confrontation finale. »

Oui.


« Newman faisait remarquer que les temps de tiédeur et de laxisme parmi les fidèles avaient toujours été des signes annonciateurs de persécutions, et que la persécution ultime serait précédée de la plus grande apostasie de l'histoire de l'Église. »

Oui.


« Telle est la différence entre les événements du passé et ceux qui se déroulent aujourd'hui à travers l'ensemble du monde occidental. »

Oui, mais plus encore. Car l’apostasie n’est pas un effet nouveau : toute époque connût ses apostats. Dire qu’à la fin des temps l’apostasie sera généralisée est vrai, mais la différence n’est pas de nature mais de degré : apostasie / apostasie massive / apostasie quasi-générale ; dans tous les cas il s’agit d’apostasie.  


« Il est clair que Saint Paul ne fait pas tant ici référence aux ennemis extérieurs de l'Église qu'à ceux qui résident dans ses rangs. La deuxième lettre de Saint Pierre donne plus de vigueur encore à cet avertissement, soulignant que l'infidélité qui viendra bientôt sera non seulement extérieure mais surtout intérieure »

Précisément. Donc, en tenant compte de la divine et immuable constitution de l’Église militante, quoi, différent en nature de tout ce qui a précédé, va induire dans l’Église l’apostasie massive ? Le schisme, l’hérésie, l’apostasie ? Non, car l’Église a déjà été confrontée à des problèmes de cette nature.

Pour y répondre, répondons à ceci. Quoi faisait précédemment obstacle à la venue de l’Antéchrist (II Th, II, 6) ? Réponse en II Th II, 3-8 : c’est parce que l’obstacle sera levé (6) que l’Antéchrist s’assiéra en personne dans le sanctuaire de Dieu. Le sanctuaire de Dieu, c’est l’Église. L’abomination de la désolation, ce n’est pas l’occupation et la destruction du second Temple par une puissance impie – cela n’en est que l’antitype – : c’est la dévastation de la sainte Église, dévastation culminant dans le fait que la personne de l’Antéchrist s’assiéra dans l’Église. Mais où siégera l’Adversaire sinon… sur la chaire de saint Pierre ?

Point besoin d’être sédévacantiste pour l’affirmer : un Pape formellement Pape peut errer en tout acte d’enseignement non-définitif. Il est donc plausible, à défaut d’être certain, que la suppression de l’obstacle consiste en l’érection d’un contre-évangile issu des organes du magistère simplement ordinaire, par un flot de prostitutions et d’équivoques magistérielles allant crescendo, jusqu’à ce que l’Antéchrist s’empare, par élection ou de vive force, du trône romain.

Des indices sérieux, à tout le moins plausibles, donnent à penser que l’Antéchrist sera le faux-messie qu’attendent les juifs. Dans l’hypothèse, le contre-évangile niera la divine constitution de l’Église catholique pour affirmer indument la pleine compossibilité de l’Église de Dieu à la Synagogue de Satan, l’Église étant niée pour être faussement réduite à un portail noachique, d’où un flot de conversions du christianisme au judaïsme.


« Mais qu'arrive-t-il lorsque l'Eglise, rempart et signe de contradiction, devient l'instrument même de la déformation de la conscience ? Quand sa charité universelle pour les pécheurs se transforme en une parodie d'elle-même et dégénère en empathie pour le péché ? Quand sa voix s'affaiblit et n'appelle plus l'homme à s'élever pour devenir pleinement lui-même ? »

Précisément.


« Le problème dominant dans l'Église d'Occident en cette période de l'histoire est celui d'un pharisaïsme lié à une théologie morale corrompue et à une ecclésiologie désordonnée »  

Précisément. Et le mal est à chercher à sa racine, à Rome même !


« Dans une homélie lors d'une messe, le 29 juin 1972, le Pape Paul VI a déclaré que « par quelque fissure la fumée de Satan est entrée dans le peuple de Dieu. »

Dixit le pompier pyromane…

Les documents du Concile Vatican II peuvent faire l’objet d’une herméneutique de continuité, mais certains, par leur profonde équivoque, laissent facilement place à une herméneutique de rupture. Quant au magistère simplement ordinaire postconciliaire, par certains de ses documents et par certaines de ses pratiques, il ne laisse pas d’inquiéter.

Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5298
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: La grande apostasie - par Michael O'Brien    15/6/2018, 21:33

Quand on voit l 'euphorie  autour du oui a l 'avortement en Irlande puis l 'autre jour en Argentine ne peut-on pas dire que un signe d 'apostasie qui se généralise ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande apostasie - par Michael O'Brien    

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande apostasie - par Michael O'Brien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’antichrist et la grande apostasie
» Vidéo de Vassula Ryden sur "La Grande Apostasie" !
» 157 - La grande apostasie couvrira la terre. Le seul refuge sera le Coeur Immaculé de Marie.
» L'Heure de la Grande Apostasie est arrivée !
» Comment réagir si le Pape François est le Faux-Prophète ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: