DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  les fondamentaux de ma foi déiste

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 11:42

J'ouvre ce sujet car il est évident que je me suis mal exprimée, il faut dire que les déistes ne se rencontrent pas, donc nous ne connaissons pas les croyance les un des autre.

Pour moi, tout se présentent comme une pièce de monnaie composée de deux faces.

La première composée d'une face représentant le mal et que l'on nomme communément le diable et l'autre face le bien cette pièce est appelé Dieu.

tout fonctionne ainsi par paire la lumière/les ténèbres, l'amour/la haine, la mort/la vie, le blanc/le noir la santé/la maladie etc

L'un ne peut être sans l'autre, comment connaîtrions-nous le bien si nous n'avions jamais fait l'expérience du mal ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 11:50

Les Cathares professaient le dualisme. Ils donnaient beaucoup trop d’importance au démon,au mal. Une véritable exaltation illégitime. Le système des Cathares était que de toute éternité 2 principes s’opposent : Dieu et la Matière ; le Bien et le Mal.
Ce dualisme consiste à faire de Satan , du mal une sorte de rival de Dieu, un second dieu, aussi éternel que le premier et indépendant de lui.
Comme toute hérésie est sociale, elle faisait de grands ravages en France, en Italie. Pourquoi ? Parce que pour les Cathares toutes les incarnations étaient mal et corruption ; donc pas de relations charnelles de l’homme et de la femme, surtout les procréations étaient des crimes : commerce de chair, elles collaboraient, en perpétuant cette chair à la création de Satan, du mal .
Conséquence, pas de mariage, pas de travail, pas de droits de propriété. Tout cela est impur…
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 12:22

Seuls les bons hommes et les bonnes femmes devaient respecter la chasteté et l'église ne suporteait pas de voir les cathares leur échapper.

Mais le catharisme n'est pas le sujet.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 13:44

Les cathares et les albigeois peuvent faire partie du sujet puisque comme vous" tout se présentent comme une pièce de monnaie composée de deux faces." mais ce n 'est pas nouveau puisque déja Saint Augustin, citoyen romain et chrétien, se penche longuement sur la question du bien et du mal. Il est en proie à une véritable lutte intérieure pour contrôler ses pulsions. Pourquoi vouloir faire le mal ? Y a-t-il une raison ou une volonté de l’exercer ? Fait-on réellement le mal pour le mal ? Ces interrogations et l’emprise de ses désirs le tortureront jusqu’à ce qu’il ait une révélation et que Dieu lui dise : « Prends et lis » une bible posée sur une table dans le jardin de Milan. Il éprouve une grande difficulté à désirer profondément ce qui est bon, une force contraire l’éloignant inexorablement de cet idéal. C’est d’abord chez les manichéens que sa quête de vérité commence. Né au début du IIIe siècle en Babylonie, le manichéisme est une religion (longtemps considérée comme une secte chrétienne) divisant l’univers en deux parties. Elle oppose le Bien, représenté par le Dieu-Lumière, au principe du Mal du Royaume des ténèbres. Sa métaphysique dualiste va jusqu’à diviser la volonté humaine en deux : l’une bonne et l’autre mauvaise. L’homme se retrouve par conséquent au cœur d’une lutte entre deux forces antagonistes. Le mal constitue une substance ontologique en soi, à laquelle on ne peut échapper qu’en menant une vie ascétique. L’homme ne serait pas directement responsable de ses actes puisque, lorsqu’il commet le mal, c’est une force mal intentionnée qui le pousse à agir. Dans ce cas de figure, la force des ténèbres l’emporte sur le principe du Bien. De plus, Dieu étant profondément bon, il n’aurait jamais souhaité que le mal apparaisse en ce monde. C’est la raison pour laquelle seule une force opposée peut en être la source. Après neuf ans de manichéisme, saint Augustin se détache de ces idées et se convertit à la religion chrétienne qu’il avait d’abord considérée comme une religion de « bonne femme ». La rencontre avec Ambroise de Milan est déterminante à cet égard, car il l’initie à une nouvelle lecture de la Bible.Après sa conversion, il décide de quitter son métier de rhéteur pour mener une vie d’écrivain chrétien et deviendra finalement évêque. Il ne manque pas, alors, de critiquer vivement les manichéens, en mettant à mal, entre autres, leur dualisme ontologique et leur tendance à déresponsabiliser les hommes de leurs actes. Saint Augustin les considère désormais comme de « vains discoureurs et séducteurs des âmes » qui dédouanent les hommes de leurs actes et de leurs responsabilités en faisant appel à une substance maléfique extrinsèque comme cause première du mal. Son discours est d’autant plus dur envers eux que c’est aussi une façon pour lui de montrer que son adhésion au manichéisme est révolue, et sa position chrétienne, elle, sans ambiguïté. Saint Augustin développe alors une toute autre idée du mal, considérant que tout ce qui est ne peut être mauvais en soi, puisque c’est issu de Dieu : « Tout ce qui est, est bon ; et le mal dont je cherchais l’origine n’est pas une substance, car s’il était une substance, il serait bon. » Si nous voyons le mal, c’est que nous voyons mal ; nous commettons une erreur de jugement. À titre d’exemple, le serpent que l’on peut considérer comme un mal ne peut cependant l’être en lui-même. Le serpent appartient à un tout, il a une cause et une utilité qui contribuent à la perfection de ce monde (on note ici l’influence de la philosophie platonicienne).Le mal peut aussi être le fruit de l’orgueil plaçant l’amour de soi au-dessus de toutes choses. Saint Augustin prend l’exemple du célèbre larcin commis durant sa jeunesse (ce « crime nocturne de sa seizième année » décrit dans ses Confessions) afin d’alimenter sa réflexion et son interrogation quant aux raisons qui l’ont poussé à agir de la sorte : avec une bande de « mauvais garçons », il vole des poires pour le simple plaisir du vol, donc du mal, puisque les poires ne seront même pas mangées mais jetées aux cochons. Ce goût du mal relève du pur orgueil, et de la volonté de braver l’interdit et l’autorité divine. Cet acte n’est pas sans rappeler celui commis par Adam et Ève goûtant au fruit défendu dans le jardin d’Éden. Le péché qu’ils commettent relève de la même désobéissance à l’autorité. Dans la pensée augustinienne, ce n’est plus une force maléfique extrinsèque à l’individu qui serait la source du mal, mais l’individu lui-même. Le mal n’existe donc pas ontologiquement ; il devient le fruit d’une défaillance de la volonté. L’homme dispose d’un libre arbitre bon, comme toutes les choses issues de Dieu, mais malgré tout faillible.



Or, l’homme n’a pas toujours eu une volonté défaillante. C’est depuis le péché originel commis par Adam et Ève que tous les hommes qui naissent sur Terre sont des pécheurs ne disposant plus totalement du contrôle d’eux-mêmes. La volonté n’a plus la force de vouloir et de faire pleinement le bien. Même s’il n’y en a qu’une, elle est subordonnée à ses faiblesses dans la mesure où l’on peut vouloir et ne pas vouloir en même temps : « C’était moi qui voulais ; c’était moi qui ne voulais pas. Ni je disais pleinement oui, ni je disais pleinement non. D’où cette lutte avec moi-même. » Cette citation est une nette référence aux écrits de saint Paul : « Car je ne sais pas ce que je fais ; le bien que je veux, je ne le fais pas; mais le mal que je hais, je le fais » (Épître aux Romains, 7:15).

Selon saint Augustin, seule la grâce de Dieu peut alors aider l’homme à galvaniser sa volonté et la faire tendre complètement vers le Bien. Sans ce recours à la grâce divine, il semble tout simplement impossible d’y parvenir. C’est la raison pour laquelle l’homme doit faire passer l’amour de Dieu avant toute chose, et ce jusqu’au mépris de soi. De fait, l’amour de soi doit être relégué au second plan, car il revient à détourner sa volonté du divin pour privilégier sa propre personne et les biens de ce monde, éphémères et voués à disparaître. Comme l’écrit Plotin, qui joue un rôle majeur dans la pensée de saint Augustin : « L’estime des choses d’ici-bas et le manque d’estime [des âmes pour] elles-mêmes », c’est-à-dire : en tant qu’elles sont issues de Dieu, « sont la cause de leur ignorance totale du dieu. » Mais dans la pensée de Plotin, il s’agit d’une défaillance cognitive : en bon platonicien, Plotin estime qu’on ne pèche que par ignorance. Saint Augustin considère que la défaillance est celle de la volonté : on pèche, on commet le mal en raison d’une volonté impure, et qui ne peut être purifiée que par la grâce.
Revenir en haut Aller en bas
djebbouri

avatar

Masculin Messages : 527
Inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 13:55

florence_yvonne a écrit:

L'un ne peut être sans l'autre, comment connaîtrions-nous le bien si nous n'avions jamais fait l'expérience du mal ?

Bravo!

on ne peut connaitre les choses que par leurs opposés.


la beauté/la laideur ; l'amour/la haine ; le bien/le mal ; l'intelligence/l'idiotie

la pauvreté/la richesse
Revenir en haut Aller en bas
djebbouri

avatar

Masculin Messages : 527
Inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 13:58

florence_yvonne a écrit:

tout fonctionne ainsi par paire l
L'un ne peut être sans l'autre, comment connaîtrions-nous le bien si nous n'avions jamais fait l'expérience du mal ?


Mais Dieu n'est pas l'anti-thèse du diable.

le diable est une créature du tout puissant qui est soumis à Dieu.

le diable n'a agit que par la permission de Dieu



Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9403
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 18:04

florence_yvonne a écrit:
L'un ne peut être sans l'autre, comment connaîtrions-nous le bien si nous n'avions jamais fait l'expérience du mal ?

Sauf que l'expérience du mal elle conduit en prison, qui est bénéfique pour ceux qui en prison se repente du mal qu'ils ont fait, en faisant tout pour faire le bien, à leur sortie de prison. Mais il y en a aussi certains qui se radicalise encore plus en prison, et qui sortent en ayant envie de se venger. Donc ce n'est pas automatique que le mal conduit au bien.

Si Dieu avait voulu qu'Adam et Eve fasse l'expérience du mal, il ne l'aurait pas demandé de ne pas manger le fruit de la connaissance du bien et du mal. Il est donc important que les parents apprennent dès le plus jeune âge à leurs enfant à faire plutôt le bien que le mal, car malheureusement faire l'expérience du mal, conduit souvent à la mort et surtout à provoquer la mort de l'autre.

Allez-donc dire, ma chère Florence, aux parents de la petite Maylisse, que Le Landais qui a tué leur petite fille c'était utile qu'il fasse cela pour découvrir ensuite le bien. Oseriez-vous tenir ce genre de discours devants ceux qui sont les vicimes innocentes des meurtriers et terroristes ? J'en doute !!
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9403
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 18:06

djebbouri a écrit:
florence_yvonne a écrit:

L'un ne peut être sans l'autre, comment connaîtrions-nous le bien si nous n'avions jamais fait l'expérience du mal ?

Bravo!

on ne peut connaitre les choses que par leurs opposés.


la beauté/la laideur ; l'amour/la haine ; le bien/le mal ; l'intelligence/l'idiotie

la pauvreté/la richesse

Ce que vous dites est absurde, car cela voudrait dire que faire le mal est un bien qui nous permets de découvrir le bien. Ors Dieu n'a jamais enseigné que faire le mal c'était un bien. Il nous a invité, au contraire à ne rechercher que le bien et à fuir le mal.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 18:09

philippe bis a écrit:
Or, l’homme n’a pas toujours eu une volonté défaillante. C’est depuis le péché originel commis par Adam et Ève que tous les hommes qui naissent sur Terre sont des pécheurs ne disposant plus totalement du contrôle d’eux-mêmes.

Parce qu'il y avait des hommes avant le pécher originel ? je croyais qu'Adam était le premier homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 18:16

petero a écrit:
florence_yvonne a écrit:
L'un ne peut être sans l'autre, comment connaîtrions-nous le bien si nous n'avions jamais fait l'expérience du mal ?

Sauf que l'expérience du mal elle conduit en prison, qui est bénéfique pour ceux qui en prison se repente du mal qu'ils ont fait, en faisant tout pour faire le bien, à leur sortie de prison. Mais il y en a aussi certains qui se radicalise encore plus en prison, et qui sortent en ayant envie de se venger. Donc ce n'est pas automatique que le mal conduit au bien.

Si Dieu avait voulu qu'Adam et Eve fasse l'expérience du mal, il ne l'aurait pas demandé de ne pas manger le fruit de la connaissance du bien et du mal. Il est donc important que les parents apprennent dès le plus jeune âge à leurs enfant à faire plutôt le bien que le mal, car malheureusement faire l'expérience du mal, conduit souvent à la mort et surtout à provoquer la mort de l'autre.

Allez-donc dire, ma chère Florence, aux parents de la petite Maylisse, que Le Landais qui a tué leur petite fille c'était utile qu'il fasse cela pour découvrir ensuite le bien. Oseriez-vous tenir ce genre de discours devants ceux qui sont les vicimes innocentes des meurtriers et terroristes ? J'en doute !!

Tu oublie que le Dieu auquel je crois ne s'est pas révélé, donc je ne peux pas bâtir ma foi sur la Bible.

Il y a deux mondes, celui des vivants et celui des morts.

Quand notre âme quitte notre enveloppe charnelle, elle rejoint le monde des morts quoique nous ayons fait de notre vivant.

Je dirais aux parents de la petite fille tuée qu'il ne doivent pas avoir de la peine, car ils la rejoindrons un jour et je dirais la même chose à toutes les victimes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4067
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 18:17

petero a écrit:
djebbouri a écrit:
florence_yvonne a écrit:

L'un ne peut être sans l'autre, comment connaîtrions-nous le bien si nous n'avions jamais fait l'expérience du mal ?

Bravo!

on ne peut connaitre les choses que par leurs opposés.


la beauté/la laideur ; l'amour/la haine ; le bien/le mal ; l'intelligence/l'idiotie

la pauvreté/la richesse

Ce que vous dites est absurde, car cela voudrait dire que faire le mal est un bien qui nous permets de découvrir le bien. Ors Dieu n'a jamais enseigné que faire le mal c'était un bien. Il nous a invité, au contraire à ne rechercher que le bien et à fuir le mal.

Je suis plutôt d'accord qu'on ne peut pas connaître le mal si on ne sait pas ce qui est bien. Pourquoi est-ce absurde ?

Adam ne connaissait pas le Mal avant d'avoir désobéi à Dieu et ne s'est pas vu nu avant non plus.

Et un enfant ne saura pas qu'il va se brûler s'il ne met pas sa main sur le feu.

Je trouve au contraire que la question de Florence n'est pas idiote.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 18:34

Sauf que entre Dieu et satan ( le mal) il n 'y a pas match.Ainsi je réfute la position de florence qui dit "La première composée d'une face représentant le mal et que l'on nomme communément le diable et l'autre face le bien cette pièce est appelé Dieu."
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 18:54

Comment le mal pourrait-il se produire sans le consentement de Dieu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
gezo93



Masculin Messages : 448
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 18:58

la liberté , puis l orgueil etc ...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 19:03

Dieu maîtrise tout cela, il laisse faire, c'est sont choix.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4067
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 19:53

florence_yvonne a écrit:
Dieu maîtrise tout cela, il laisse faire, c'est sont choix.

Oui, Dieu nous laisse la liberté de faire le bien ou le mal. Mais à l'heure de notre mort, il nous faudra choisir entre Lui ou Satan.
Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 448
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 19:55

Violette7 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Dieu maîtrise tout cela, il laisse faire, c'est sont choix.

Oui, Dieu nous laisse la liberté de faire le bien ou le mal. Mais à l'heure de notre mort, il nous faudra choisir entre Lui ou Satan.

pas sur que tous mourront avant de voir Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4067
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 20:10

gezo93 a écrit:
Violette7 a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Dieu maîtrise tout cela, il laisse faire, c'est sont choix.

Oui, Dieu nous laisse la liberté de faire le bien ou le mal. Mais à l'heure de notre mort, il nous faudra choisir entre Lui ou Satan.

pas sur que tous mourront avant de voir Dieu

comment ça ? je ne comprends pas votre réflexion  scratch

Quand nous allons mourir, nous serons face à un choix : choisir Jésus, Le reconnaître comme notre Sauveur ou bien choisir Satan qui nous fera miroiter je ne sais quoi pour nous faire le choisir.
Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 448
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 20:13

le choix c est maintenant apres c est trop tard , sinon a quoi bon se convertir.



comment ça ? je ne comprends pas votre réflexion  scratch

51Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, 52en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette

http://saintebible.com/1_corinthians/15-51.htm
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4067
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 21:05

Revenir en haut Aller en bas
djebbouri

avatar

Masculin Messages : 527
Inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 22:22

Violette7 a écrit:

Quand nous allons mourir, nous serons face à un choix : choisir Jésus, .

c'est plutot choisir de croire en un seul vrai Dieu ou commetre le grand péché d'idolatrie
Revenir en haut Aller en bas
djebbouri

avatar

Masculin Messages : 527
Inscription : 02/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 22:28

florence_yvonne a écrit:

Je dirais aux parents de la petite fille tuée qu'il ne doivent pas avoir de la peine, car ils la rejoindrons un jour et je dirais la même chose à toutes les victimes.

Florence tu es vraie monothéiste.


tu crois en Dieu et dans le jour dernier ou les gens auront à répondre de leur actes qu'ils auront commis
Revenir en haut Aller en bas
halim

avatar

Masculin Messages : 2031
Inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 22:38

florence_yvonne a écrit:
Comment le mal pourrait-il se produire sans le consentement de Dieu ?
Chère Florence Yvonne,
D'après le grand maître Soufi Rûmî si l'on symbolise Dieu par la lumière, alors le mal peut être symbolisé par l'obscurité. L'obscurité n'est pas une réalité comme la lumière, mais est crée par l'absence de lumière. La présence de l'obscurité est dépendante de l'existence de la lumière. Contrairement a la lumière, l'obscurité n'a pas de réalité indépendante. Le mal n'existe donc que dans le domaine de la manifestation ou relativité. Il n'existe pas en tant que Réalité absolue et indépendante, qui serait en opposition avec Dieu. Le mal est une création de Dieu dont Il a permis l'existence au sein de ce monde et de l'homme, dans un but bien précis. Doit-on remettre en cause même le but de la création, la liberté de l'homme de se rapprocher ou de s'éloigner de la divinité, annuler le libre arbitre et créer un Eden ou tout tourne en Rond alors qu'elle serait donc l'utilité d'un tel monde. Le Mal est plutôt le voile ou l'éloignement auquel pourrait accéder l'humain dans son choix par son libre arbitre. Seulement pour pouvoir faire un choix il faut qu'il y ait plusieurs éventualités. Alors cette éventualité de l'éloignement fictif qui peut être choisie par l’homme et qui représente le Mal en quoi porte-elle atteinte a la perfection divine.

En voulant innocenter Dieu partout on risque de le démunir de sa Seigneurie qui se veut Maître des mondes. Dieu et le créateur de toute chose pouvant avoir un Nom, toutefois il n'est responsable que du Bien. Dieu pouvait bien faire de nous tous des êtres excellents en nous contraignant de force à l'obéissance. Mais il devait, pour ce faire, nous priver de notre liberté de choix. Seulement il est de la loi et de la coutume divines que la liberté jointe à la souffrance est, pour l'Homme, plus noble que le bonheur dans la servitude. C'est la raison pour laquelle Dieu nous laisse tirer la leçon de nos erreurs et de nos souffrances. Telle est je pense la Sagesse incluse dans le fait que Dieu est permis le mal parmi ses créatures sans toutefois être responsable de sa concrétisation.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Lun 09 Avr 2018, 23:51

Non mon cher Halim , "Le mal n'est pas une création de Dieu " car tout ce que Dieu a créé était bon, mais Dieu n 'a pas crée des marionnettes mais des créatures libres de choisir le bien.Pour que le choix soit réel, Dieu a dû permettre une alternative au bien. Alors, il donné aux anges et aux hommes la liberté d’accepter le bien ou de le refuser. Dieu n’a pas créé le mal, mais il le permet. S’il avait exclu la possibilité du mal, les hommes et les anges le serviraient par obligation, pas par choix. Il ne voulait pas de « robots » qui accompliraient sa volonté tout simplement parce qu’ils auraient été « programmés » pour le faire. Dieu a permis la possibilité du mal pour que nous puissions être réellement libres de choisir de le servir ou non. " Dieu vit tout ce qu'il avait fait : cela était très bon. Il y eut un soir et il y eut un matin : sixième jour." http://www.vatican.va/archive/bible/genesis/documents/bible_genesis_fr.html
Revenir en haut Aller en bas
halim

avatar

Masculin Messages : 2031
Inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mar 10 Avr 2018, 12:50

philippe bis a écrit:
"Le mal n'est pas  une création de Dieu " car tout ce que Dieu a créé était bon,
Cher philippe,
Je vous disais justement que si l'on symbolise Dieu par la lumière, alors le mal peut être symbolisé par l'obscurité. L'obscurité n'est pas une réalité comme la lumière, mais est crée par l'absence de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mar 10 Avr 2018, 13:13

Cher Halim justement c 'est vous qui dites "le mal a été créé par Dieu" ,hors Dieu est infiniment bon et toutes ses œuvres sont bonnes.Et ce n 'est seulement dans la connaissance du dessein de Dieu sur l’homme que l’on comprend que le péché est un abus de la liberté que Dieu donne aux personnes créées pour qu’elles puissent l’aimer et s’aimer mutuellement. Le diable et les autres démons ont été créés par Dieu naturellement bons, mais c’est eux qui se sont rendus mauvais .Leur " chute " consiste dans le choix libre de ces esprits créés, qui ont radicalement et irrévocablement refusé Dieu et son Règne.
Revenir en haut Aller en bas
halim

avatar

Masculin Messages : 2031
Inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mar 10 Avr 2018, 14:28

philippe bis a écrit:
Cher Halim justement c 'est vous qui dites "le mal a été créé par Dieu" ,hors Dieu est infiniment bon et toutes ses œuvres sont bonnes.
Cher philippe,
Les jeux de mots ne servent a rien dans une discussion sincère. Je vous disais justement que si l'on symbolise Dieu par la lumière, alors le mal peut être symbolisé par l'obscurité. L'obscurité n'est donc pas une réalité en soi comme la lumière, mais est "créée" par l'absence de lumière. C'est en ce sens que c'est une création divine permise par Dieu. C'est a dire seule la permission relève de la divinité. Il a tout simplement, par esprit de justice, laissé la liberté à l'homme de faire et de choisir ce qui est mal, c'est la liberté. Mais il y aura un jugement final. L'existence du Mal dans ce monde n'est pas fortuite ou anarchique mais relève de la permission divine. Il nous faut savoir que rien ne peut se faire dans cette vie sans le créateur absolument rien. Tout ce que l'on voit n'est que créature qui émane d'un créateur mais c'est au niveau de la responsabilité que doit se dérouler notre dialogue. Un monde sans mal et sans souffrance ne serait-il justement pas un leurre pour les éloignés de Dieu qui ne comprendront rien a leurs conditions et a ce qui les attends. Aussi l'éloignement de Dieu n'est pas une réalité en soi, ce n'est en réalité qu'un voile créé par la divinité mais choisi par l'homme. C'est dans ce meme sens que s'inscrit le mal..
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mar 10 Avr 2018, 16:58

djebbouri a écrit:
florence_yvonne a écrit:

Je dirais aux parents de la petite fille tuée qu'il ne doivent pas avoir de la peine, car ils la rejoindrons un jour et je dirais la même chose à toutes les victimes.

Florence tu es vraie monothéiste.


tu crois en Dieu et dans le jour dernier ou les gens auront à répondre de leur actes qu'ils auront commis

Non, il n'y a qu'un seul monde des morts où se retrouvent ceux qui ont choisit le bien et ce qui ont choisit le mal.

On peut choisir entre le bien ou le mal (moi, j'ai choit le bien) mais au final, cela n'aura aucune importance.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
halim

avatar

Masculin Messages : 2031
Inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mar 10 Avr 2018, 22:12

florence_yvonne a écrit:
On peut choisir entre le bien ou le mal (moi, j'ai choit le bien) mais au final, cela n'aura aucune importance.
Cher Florence Yvonne,
Vous ne voulez surement pas dire, que Hitler maintenant se trouverait exactement dans la meme posture que mère Térésa. Je ne pense pas qu'une telle idée puisse vous effleurer.
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 15:26

Mais bien sur que si, de même que Staline, Franco, ou Jeanne d'Arc.

Un fois dans le monde des morts, nous laissons derrière nous le mal comme le bien que nous avons commis dans le monde des vivants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 17:04

Méme un Bouddhiste n 'oserais dire que la prochaine incarnation d 'un Hitler et d 'une mère Thérésa serait égale puisque la bonne ou mauvaise réincarnation dépend des bonnes ou mauvaise actions.Donc votre "croyance" est bien singulière chère florence...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 17:33

Oui, je sais, je crois que les bonnes et les mauvaises actions sont de ce monde et qu'au moment de la mort, nous les laissons derrière nous.

Donc oui, Hitler et mère Thérésa sont tous les deux dans le royaume des morts.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 17:34

Cela fera partie du credo de votre nouvelle religion? Smile
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 17:58

Credo je ne sais pas, mais les religions ne font pas parti de mon monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 18:16

Pourtant c 'est bien la religion pour ceux qui veulent etre re-lier... et se marrer aussi bien sur Smile
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 18:24

En fait, il n'y a pas de religion déiste, j'irais même jusqu'à dire qu'il y a autant de déisme que de déistes.

Pour le dictionnaire, le déisme est la Position philosophique de ceux qui admettent l'existence d'une divinité, sans accepter de religion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 18:54

Pas de conséquence au bien ou au mal alors , " Alors allons-y ! Jouissons des biens qui sont là ; vite, profitons des créatures, tant que nous sommes jeunes :
enivrons-nous de bons vins et de parfums, ne laissons pas échapper la fleur du printemps,

couronnons-nous de roses en boutons, avant qu’elles ne soient fanées !

Qu’aucun de nous ne manque à nos orgies, laissons partout des signes de réjouissance, car c’est là notre part et c’est là notre lot !..." https://www.aelf.org/bible/Sg/2
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 18:59

Nous avons le choix entre le bien et le mal et cela peut avoir des conséquences pendant notre vie, mais en entrant dans le monde des morts, les pendules sont remises à zéro.

En fait, si l'enfer existe, il est ici bas, dans le monde des vivants, en cela, je rejoint les cathares.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 19:12

22 "Ils ne connaissent pas les secrets de Dieu, ils n’espèrent pas que la sainteté puisse être récompensée, ils n’estiment pas qu’une âme irréprochable puisse être glorifiée." Toutes hérésies a des conséquence social dans cette vie, pourquoi ne pas donner libre court a ses pulsions et envie de toutes sortent puisque les lois que nous avons établies nous les avons faites pour nous sur mesure ,pour nous mèmes d 'ou l 'avortement,divorce,euthanasie,libertinage,échangisme,fornication,exaltations de tous les sens...
Spoiler:
 
.Je sais c 'est un peu trop " catho" pour vous dsl Smile
Revenir en haut Aller en bas
halim

avatar

Masculin Messages : 2031
Inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Mer 11 Avr 2018, 22:49

florence_yvonne a écrit:
Donc oui, Hitler et mère Thérésa sont tous les deux dans le royaume des morts.
Chère Florence Yvonne,
Celui qui en cette vie aurait manifesté des qualités et des actions de douceur, de foi, de violence ou de négation a l’égard de la divinité retrouvera dans l'au-delà cette même brutalité qu'il a lui-même forgé amplifiée à l'extrême. Chacun trouvera dans un cadre qui lui est naturel, le prolongement de son propre Etre bon ou violent, qui est conforme à sa personnalité profonde.
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois

avatar

Masculin Messages : 3734
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 02:08

florence_yvonne a écrit:
Nous avons le choix entre le bien et le mal et cela peut avoir des conséquences pendant notre vie, mais en entrant dans le monde des morts, les pendules sont remises à zéro.

En fait, si l'enfer existe, il est ici bas, dans le monde des vivants, en cela, je rejoint les cathares.

L'enfer est éternel et ici la vie terrestre se cloture par la mort physique. En enfer, aucune possibilité de se repentir, or ici sur terre, il est possible de se repentir. Sur terre on peut se tourner vers Dieu pour s'unir à lui et monter au ciel. Cela est impossible en enfer. Donc, les cathares se trompent. La terre n'est pas l'enfer mais un purgatoire car nous pouvons nous purifier (purgare en latin) de nos péchés, ce qui est impossible en enfer.

Ici, on peut choisir entre le bien et le mal, ce qui est le propre de ce purgatoire. En enfer, seul le mal existe.
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois

avatar

Masculin Messages : 3734
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 02:18

Florence a écrit:
On peut choisir entre le bien ou le mal (moi, j'ai choit le bien) mais au final, cela n'aura aucune importance.

Florence,

Tout le monde choisit le bien. Car ici sur terre on ne fait le mal car on est persuadé que c'est un bien.  Qui serait assez sot pour agir en fonction de ce qu'il considère être le mal. Même Marc dutroux violait et tuait les petites filles car il disait les aimer. Un assasin tue car il estime juste de devoir se vanger pour le mal qu'on lui a fait. Un voleur vole car il estime que c'est injuste qu'il n'a pas d'argent, il tuera pour échapper à la police car il estime que préserver sa vie est un bien et que c'est un mal que les autres l'empèche de vivre comme il l'entend.

Une maman tue son enfant en avortant car elle estime que c'est un bien qu'elle puisse jouir librement de son corps et de sa sexualité.

Etc.

Oui, cela est vrai, nous agissons tous pour ce que nous considérons être le bien.


Dernière édition par lion-des-bois le Jeu 12 Avr 2018, 02:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois

avatar

Masculin Messages : 3734
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 02:22

Florence a écrit:
Quand notre âme quitte notre enveloppe charnelle, elle rejoint le monde des morts quoique nous ayons fait de notre vivant.

Quel est ton Dieu qui ne révèle rien qui t'a donc révélé cela ? Il est contradictoire ton Dieu. Il révèle ce qu'il ne révèle pas ou ne révèle pas ce qu il révèle. Wink
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois

avatar

Masculin Messages : 3734
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 02:33

florence_yvonne a écrit:
Nous avons le choix entre le bien et le mal et cela peut avoir des conséquences pendant notre vie, mais en entrant dans le monde des morts, les pendules sont remises à zéro.

En fait, si l'enfer existe, il est ici bas, dans le monde des vivants, en cela, je rejoint les cathares.

Donc en fait, c'est toi comme une grande qui décide de ce qui est vrai ou pas de ce que personne ne peut voir vu que ça appartient à un monde invisible que tu n'as jamais vu mais que tu inventes selon tes désirs ou ton intuition Wink

Et la femme créa le monde à son image, selon ses désirs elle inventa l'univers et fut heureuse de se persuader que cela était Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ruper

avatar

Masculin Messages : 1084
Inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 11:21

lion-des-bois a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Nous avons le choix entre le bien et le mal et cela peut avoir des conséquences pendant notre vie, mais en entrant dans le monde des morts, les pendules sont remises à zéro.

En fait, si l'enfer existe, il est ici bas, dans le monde des vivants, en cela, je rejoint les cathares.

L'enfer est éternel et ici la vie terrestre se cloture par la mort physique. En enfer, aucune possibilité de se repentir, or ici sur terre, il est possible de se repentir. Sur terre on peut se tourner vers Dieu pour s'unir à lui et monter au ciel. Cela est impossible en enfer. Donc, les cathares se trompent. La terre n'est pas l'enfer mais un purgatoire car nous pouvons nous purifier (purgare en latin) de nos péchés, ce qui est impossible en enfer.

Ici, on peut choisir entre le bien et le mal, ce qui est le propre de ce purgatoire. En enfer, seul le mal existe.
La mer rendit ses morts; la Mort et l'Enfer rendirent les leurs; et ils furent jugés chacun selon ses œuvres. Puis la Mort et l'Enfer furent jetés dans l'étang de feu: - c'est la seconde mort, l'étang de feu. (Apocalypse 20:13-14). Intéressant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 12:27

lion-des-bois a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Nous avons le choix entre le bien et le mal et cela peut avoir des conséquences pendant notre vie, mais en entrant dans le monde des morts, les pendules sont remises à zéro.

En fait, si l'enfer existe, il est ici bas, dans le monde des vivants, en cela, je rejoint les cathares.

Donc en fait, c'est toi comme une grande qui décide de ce qui est vrai ou pas de ce que personne ne peut voir vu que ça appartient à un monde invisible que tu n'as jamais vu mais que tu inventes selon tes désirs ou ton intuition Wink

Et la femme créa le monde à son image, selon ses désirs elle inventa l'univers et fut heureuse de se persuader que cela était Very Happy

J'ai la foi, mais je ne me reconnait pas dans aucune religion existante.

Ma croyance est le fruit de cinquante ans de réflexion.

A l'échelle de Dieu, les notions de bien et de mal me paraissent insignifiantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
halim

avatar

Masculin Messages : 2031
Inscription : 15/02/2011

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 12:59

florence_yvonne a écrit:
Ma croyance est le fruit de cinquante ans de réflexion.
Chère Florence Yvonne,
La vraie question serait donc: "Comment réfléchissez-vous."
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 17:05

Avec toute la logique et l'objectivité possible.

Mais je ne parle que selon ma foi, je ne prétend pas détenir la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 4490
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 18:24

florence_yvonne a écrit:
lion-des-bois a écrit:
florence_yvonne a écrit:
Nous avons le choix entre le bien et le mal et cela peut avoir des conséquences pendant notre vie, mais en entrant dans le monde des morts, les pendules sont remises à zéro.

En fait, si l'enfer existe, il est ici bas, dans le monde des vivants, en cela, je rejoint les cathares.

Donc en fait, c'est toi comme une grande qui décide de ce qui est vrai ou pas de ce que personne ne peut voir vu que ça appartient à un monde invisible que tu n'as jamais vu mais que tu inventes selon tes désirs ou ton intuition Wink

Et la femme créa le monde à son image, selon ses désirs elle inventa l'univers et fut heureuse de se persuader que cela était Very Happy

J'ai la foi, mais je ne me reconnait pas dans aucune religion existante.

Ma croyance est le fruit de cinquante ans de réflexion.

A l'échelle de Dieu, les notions de bien et de mal me paraissent insignifiantes.
Dieu EST le bien absolu donc bien sur que ce n 'est pas une notion pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 5815
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   Jeu 12 Avr 2018, 18:34

Mais, Dieu est aussi le mal absolu, car il est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les fondamentaux de ma foi déiste   

Revenir en haut Aller en bas
 
les fondamentaux de ma foi déiste
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le déiste fénéant
» Je suis panenthéiste !
» pourquoi un forum déiste ?
» Je suis polythéiste
» hypothèse évolutionniste théiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: