DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Datation des évangiles

Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 9949
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Datation des évangiles   8/4/2018, 15:47

On pense généralement que l'Evangile de Marc date de la fin des années 60 ou du début des années 70, les Évangiles de Matthieu et de Luc des années 80-90 et l'Évangile de Jean des années 90-100.

Si ce sont les disciples de Jésus qui on écrit les évangiles, il ont vécu particulièrement vieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 16:35

C'est complètement faux!
Ce "on pense", ce sont les exégètes modernistes.


Ceci dit Saint Jean a vécu jusqu'à 100 ans.

De plus l'évangile de Mathieu a été écrit d'abord en Hébreu, c'est à dire dans un milieu juif tout au début environ en 37.

Pour Saint Marc, on en a retrouvé un extrait à qumran daté d'environ 50.

L'évangile De St Luc a été écrit avant les actes qui se terminent brutalement avant la fin du procès de Paul, c'est à dire avant 62. Et la seule explication c'est que c'est parce que Luc ne connaissait pas denouement.


Dernière édition par RenéMatheux le 9/4/2018, 09:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 16:36

Pour les exégète modernistes les évangiles ont été écrit par des communauté de chrétien hallucinés, et non par Mathieu etc! Il fallait l'oser! Mais les athéistes osent tout!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 16:39

Mais on sait très bien que les évangiles sont fiables. Les auteurs chrétiens de l'antiquité nous disent comment ils ont été écrit.



           Papias, évêque de Hiérapolis (115-130), écrivit un ouvrage "Exégèse des Faits et Gestes du Seigneur",  

Voici ces extraits :
"Marc, qui était l'interprète de Pierre, a écrit avec exactitude, mais pourtant sans ordre, tout ce dont il se souvenait de ce qui avait été dit ou fait par le Seigneur. Car il n'avait pas entendu ni accompagné le Seigneur, mais plus tard, comme je l'ai dit, il a accompagné Pierre. Celui-ci donnait ses enseignements selon les besoins, mais sans faire une synthèse des faits et gestes du Seigneur. De la sorte, Marc n'a pas commis d'erreur en écrivant comme il se souvenait. Il n'a eu, en effet, qu'un seul dessein, celui de ne rien laisser de côté de ce qu'il avait entendu et de ne tromper en rien dans ce qu'il rapportait."
"Matthieu réunit donc en langue hébraïque les faits et gestes [du Seigneur] et chacun les traduit comme il en était capable."
On remarque la précision scientifique du témoignage. Papias précise bien que Marc a écrit sans ordre. Il attache donc de la valeur à ce que le témoignage soit précis et qu'on ne puisse le réfuter. Cela prouve que c'est aussi dans les milieux chrétiens de cette époque que l'on se préoccupait d'avoir des récits les plus sûrs possibles.
C


Signalons que Papias était assoifé de vérité. Il a ecrit d’après Eusèbe de Césarée3,39
"" Pour toi, je n'hésiterai pas à ajouter à mes explications ce que j'ai bien appris autrefois des presbytres et dont j'ai bien gardé le souvenir, afin d'en fortifier la vérité. Car je ne me plaisais pas auprès de ceux qui parlent beaucoup, comme le font la plupart, mais auprès de ceux qui enseignent la vérité; je ne me plaisais pas non plus auprès de ceux qui font mémoire de commandements étrangers, mais auprès de ceux qui rappellent les commandements donnés par le Seigneur à la foi et nés de la vérité elle-même. Si quelque part venait quelqu'un qui avait été dans la compagnie des presbytres, je m'informais des paroles des presbytres : ce qu'ont dit André ou Pierre, ou Philippe, ou Thomas, ou Jacques, ou Jean, ou Matthieu, ou quelque autre des disciples du Seigneur; et ce que disent Aristion et le presbytre Jean, disciples du Seigneur. Je ne pensais pas que les choses qui proviennent des livres ne fussent aussi utiles que ce qui vient d'une parole vivante et durable. ""




             Irénée, évêque de Lyon, a écrit, dans les années 180-185, "Contre les Hérésies" dans lequel on trouve :
"Matthieu publia chez les Hébreux dans leur propre langue une Écriture d'Évangile, Pierre et Paul évangélisant à Rome et fondant l'Eglise ; après leur départ, Marc, le disciple et traducteur de Pierre, lui aussi nous a transmis par écrit la prédication de Pierre. Luc, le compagnon de Paul, mit dans un livre l'Évangile prêché par lui.  Enfin Jean, le disciple du Seigneur, celui qui a même reposé sur sa poitrine, a publié lui aussi l'Évangile, tandis qu'il vivait à Éphèse, en Asie. "

                   Eusèbe de Césarée, né vers 265, mort vers 340, est l'auteur du livre   "Histoire Ecclésiastique".
Pantène dirigeait "l'académie" d'Alexandrie dans les années 180-192 ; Eusèbe, en parlant de lui, écrit
: "On dit qu'il alla dans les Indes ; on dit encore qu'il trouva sa venue devancée par l'Evangile de Matthieu, chez certains indigènes du pays qui connaissaient le Christ : à ces gens-là, Barthélemy, un des apôtres, aurait prêché et il leur aurait laissé, en caractères hébreux, l'ouvrage de Matthieu, qu'ils avaient conservé jusqu'au temps dont nous parlons."
Ailleurs, Eusèbe ajoute : "Matthieu prêcha d'abord aux Hébreux. Comme il devait aller aussi vers d'autres, il livra à l'écriture, dans sa langue maternelle, son Évangile, suppléant du reste à sa présence par le moyen de l'Ecriture, pour ceux dont il s'éloignait."
Il ajoute aussi
"Par contre, l'éclat de la piété brilla tellement dans les esprits des auditeurs de Pierre
qu'ils ne tinrent pas pour suffisant de l'avoir entendu une fois pour toutes, ni d'avoir
reçu l'enseignement oral du message divin, mais que, par toutes sortes d'instances, ils
supplièrent Marc, dont l'Évangile nous est parvenu et qui était le compagnon de
Pierre, de leur laisser un monument écrit de l'enseignement qui leur avait été transmis
oralement : ils ne cessèrent pas leurs demandes avant d'avoir contraint Marc et ainsi
ils furent la cause de la mise par écrit de l'Évangile appelé " selon Marc ". L'apôtre,
dit-on, connut le fait par une révélation de l'Esprit; il se réjouit du désir de ces
hommes et il confirma le livre pour la lecture dans les assemblées. Clément, au
sixième livre des Hypotyposes, rapporte le fait et l'évêque d'Hiérapolis, nommé
Papias, le confirme de son témoignage.
"

                   Origène, né en 185, mort en 253 ou 254, dit dans son "Commentaire  sur Saint Matthieu" (écrit vers 245) :
"Comme je l'ai appris dans la tradition au sujet des quatre Évangiles qui sont aussi seuls incontestés dans l'Eglise de Dieu qui est sous le Ciel, d'abord a été écrit celui qui est selon Matthieu, premièrement publicain, puis apôtre de jésus-Christ : il l'a édité pour les croyants venus du Judaïsme, et composé en langue hébraïque. Le second [Évangile] est celui selon Marc, qui l'a fait comme Pierre le lui avait indiqué."

Eusèbe de Césarée 6,14, ecrit à propos de Clément
Clément cite une tradition des anciens presbytres relativement à l'ordre des Évangiles ; la voici : il disait que les Évangiles qui comprennent les généalogies ont été écrits d'abord et que celui selon Marc le fut dans les circonstances suivantes : Pierre ayant prêché la doctrine publiquement à Rome et ayant exposé l'Évangile par l'Esprit, ses auditeurs qui étaient nombreux, exhortèrent Marc, en tant qu'il l'avait accompagné depuis longtemps et qu'il se souvenait de ses paroles, à transcrire ce qu'il avait dit : il le fit et transcrivit l'Évangile à ceux qui le lui avaient demandé : ce que Pierre ayant appris, il ne fit rien par ses conseils, pour l'en empêcher ou pour l'y pousser. Quant à Jean, le dernier, voyant que les choses corporelles avaient été exposées dans les Évangiles, poussé par ses disciples et divinement inspiré par l'Esprit, il fit un Évangile spirituel.


Eusèbe de césarée a écritdans son histoire de l'Eglise
"Et maintenant, indiquons les écrits incontestés de cet apôtre (Jean). Et tout d'abord il
faut certainement recevoir l'Evangile selon Jean qui est reconnu par toutes les Eglises
sous le ciel. C'est à juste titre qu'il a été placé par les anciens au quatrième rang après
les trois autres, comme il est évident par ce qui suit. Les hommes inspirés et vraiment
dignes de Dieu, je dis les apôtres du Christ, ont été extrêmement purifiés dans leur
vie et ont orné leurs âmes de toute vertu; mais ils connaissaient mal la langue : c'est
par la puissance divine et capable de prodiges qui leur avait été accordée par le
Sauveur qu'ils étaient forts; ils ne savaient pas expliquer les enseignements du Maître
par la persuasion et l'art des discours, et ils ne l'essayaient même pas. Seules la
démonstration de l'Esprit divin qui collaborait avec eux et la puissance
thaumaturgique du Christ qui agissait par eux, leur étaient utiles. Ils annonçaient la
connaissance du royaume des cieux à toute la terre habitée, sans se faire le moindre
souci de s'occuper à écrire des livres. Ils agissaient ainsi parce qu'ils étaient requis
pour un service plus grand et au-dessus de l'homme. Paul lui-même, le plus puissant
de tous dans la préparation des discours, le plus capable dans les pensées, ne livra pas
plus à l'écriture que de très courtes épîtres, bien qu'il eût à dire beaucoup de choses et
des choses ineffables, puisqu'il avait effleuré les spectacles du troisième ciel et qu'il
avait été enlevé jusqu'au paradis même de Dieu où il avait été jugé digne d'entendre
des paroles ineffables. Ils n'étaient pas non plus sans expérience des mêmes choses,
les autres compagnons de notre Sauveur, les douze apôtres, les soixante dix disciples,
et mille autres en plus d'eux. Et pourtant, d'eux tous, seuls Matthieu et Jean nous ont
laissé des mémoires des entretiens du Seigneur : et la tradition rapporte qu'ils en
vinrent à écrire par nécessité. Matthieu, en effet, prêcha d'abord aux Hébreux.
Comme il devait aussi aller vers d'autres, il livra à l'écriture, dans sa langue
maternelle, son Évangile, suppléant du reste à sa présence par le moyen de l'écriture,
pour ceux dont il s'éloignait. Alors que déjà Marc et Luc avaient publié leurs
Évangiles, Jean, dit-on, avait employé, pendant tout le temps, la prédication orale.
Finalement, il en vint aussi à écrire, pour la raison suivante. Alors que les trois
évangiles écrits précédemment avaient déjà été transmis chez tous (les fidèles) et
chez lui aussi, il les reçut, dit-on en rendant témoignage de leur vérité. Mais il
manquait à leurs écrits le seul récit des choses faites par le Christ dans les premiers
temps et au début de sa prédication . Et ce motif est véritable. En effet, il est possible
de voir que les trois (premiers) évangélistes ont écrit seulement ce qui a été fait par le
Sauveur après l'arrestation et l'emprisonnement de Jean-Baptiste, durant une seule
année et qu'ils l'ont indiqué au commencement de leurs récits. C'est en effet après le
jeûne de quarante jours et la tentation qui l'a suivi que Matthieu montre l'époque de
son propre récit, en disant : " Ayant entendu que Jean avait été livré, " il (Jésus)
s'éloigna " de la Judée " pour aller en Galilée ". Marc fait de même : " Après que Jean
eut été livré, dit-il, Jésus vint dans la Galilée ". Et Luc, avant de commencer le récit
des actions de Jésus, fait à peu près la même remarque en disant qu'Hérode ajouta
aux mauvaises actions qu'il avait commises : " Il enferma Jean en prison ". On dit
donc que ce fut pour cela que l'apôtre Jean fut prié de transmettre dans son Évangile
le temps qui avait été passé sous silence par les évangélistes précédents et les actions
faites par le Sauveur durant ce temps, c'est-à-dire avant l'emprisonnement du
Baptiste. Il indique cela même, soit lorsqu'il dit : " Tel fut le commencement des
miracles que fit Jésus ", soit lorsqu'il rappelle le Baptiste au milieu de l'histoire de
Jésus, comme baptisant encore à ce moment à Aenon, près de Saleim. Il le précise
même clairement en disant : " Jean n'avait pas encore été jeté en prison . " Ainsi donc
Jean, dans son Évangile écrit, rapporte ce qui a été fait par le Christ lorsque le
Baptiste n'avait pas encore été jeté en prison, les trois autres évangélistes au contraire
mentionnent ce qui est arrivé après l'arrestation et l'emprisonnement du Baptiste. A
celui qui fait attention à ces choses, il n'est plus possible de penser que les Évangiles
sont en désaccord les uns avec les autres, car l'Évangile de Jean comprend le début
des actes du Christ, et les autres le récit de ce qui lui est arrivé à la fin de sa vie .
Vraisemblablement donc Jean a passé sous silence la généalogie de notre Sauveur
selon la chair, parce qu'elle avait été écrite auparavant par Matthieu et par Luc; mais
il a commencé par (parler de) sa divinité qui lui avait été réservée en quelque sorte
par l'Esprit divin, comme au meilleur.
Voilà donc ce que nous avons à dire sur la mise par écrit de l'Evangile selon Jean. Le
motif de la composition de l'Evangile selon Marc a été plus haut exposé par nous.
Quant à Luc, lui-même, dès le début de son ouvrage, a marqué les motifs pour
lesquels il l'a composé : il indique que beaucoup d'autres se sont exercés avec trop de
précipitation à faire le récit des choses que lui-même a connues avec une entière
certitude. Par suite il juge nécessaire de nous débarrasser des suppositions incertaines
faites par les autres et de transmettre dans son propre évangile le récit assuré de ce
dont lui-même a saisi la vérité avec certitude, par suite de la compagnie et des
entretiens de Paul et des conversations des autres apôtres.
"
Et encore livre 3 4
"Quant à Luc, antiochien d'origine et
médecin de profession, il fut très longtemps associé à Paul et il vécut plus qu'en
passant avec les autres apôtres : c'est d'eux qu'il a appris la thérapeutique des âmes,
comme il en a laissé des preuves dans deux livres inspirés de Dieu, l'Évangile qu'il
témoigne avoir composé d'après les traditions de ceux qui avaient été dès le
commencement les spectateurs et les ministres de la parole et dont il affirme qu'il les
a suivis depuis le début; - et les Actes des apôtres qu'il a rédigés non pas après les
avoir entendus, mais après les avoir vus de ses yeux. On dit que Paul a coutume de
rappeler l'Évangile selon Luc, toutes les fois qu'il écrit, comme s'il parlait d'un
évangile qui lui est propre : Selon mon évangile
."


Il existe encore une vingtaine d'autres témoignages plus tardifs affirmant que Matthieu avait écrit son Évangile en hébreu.
Donc toutes la tradition et tous les écrits des autres auteurs le confirment : les évangiles ont été écrits tôt.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 16:46

Donc rien à voir avec les délires des exégètes athéistes qui ne sont qu'un fatras de stupidités. Une telle stupidité fait penser à la haine qui entoure les chrétiens, Mère Teresa par exemple.

Exemple
Bassmeg a écrit:
Franchement, refuser des anti douleurs aux pauvres enfants qui souffrent en leur disant "Quand tu souffres, c est jesus qui te fait des bisous" (un des enfants lui aurait repondu "Dites lui qu il arrete alors."),

le 6 Avril 2018 à 13h10
http://docteurangelique.forumactif.com/t23903-la-haine-des-athes-contre-mere-teresa


Dernière édition par RenéMatheux le 8/4/2018, 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 16:52

Encore une chose les évangiles (grecs) sont une traduction mot à mot Hébreu-Grec comme le prouve les travaux de l'abbé Carmignac, Tresmontant and co.

Cela prouve deux choses
1) Ils ont été rédigés dans un milieu Hébraisant donc tout au début avant que les chistianisme s'étendent sur tout l'empire.
2) Les livres qui sont des traductions mot à mot cela ne peut exister, sauf si on considère que l'origine est sacré. Je ne connais que la Septante comme autre exemple pour cette époque là.
Et si on considèreque le texte original est sacré, jamais jamais on ne se permettra de le modifier.
Cela prouve donc que ce que rapporte les évangiles est l'exacte Vérité

Cela prouve donc définitivement que Jesus est Dieu et qu'il est mort et ressucité pour nous!

Revenir en haut Aller en bas
Serviteur44

avatar

Masculin Messages : 2851
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 16:55

Bonjour,

J'ai lu, je ne sais plus où, que l'Evangile de Saint Jean daterait d'avant la destruction de Jérusalem en 70 car il est signalé que les romains ne laissèrent pas pierre sur pierre de toute la capitale dans un écrit de l'époque (J'ai malheureusement oublié l'auteur), à part la citadelle qu'ils ont finit par prendre pour bien montrer leur victoire, pendant la guerre avec les hébreux, et que Saint Jean parle dans son Evangile (Chapitre 9, Verset 7) de la piscine de Siloé comme si elle existait encore.
Donc il serait de beaucoup plus précoce que ces datations dont on se demande sur quoi elles reposent vraiment finalement ...

_________________
"ta mesure sera Ma mesure !"
(Cf Mc 4, 21-25 / Mt 7,2)
De l'instant dépend l'éternité ...



Chaîne Chrétienne Youtube Serviteur44 : https://www.youtube.com/channel/UCgUngzK2J2kXx1SIGkIoA1g
Revenir en haut Aller en bas
http://www.notredamedesperance.com/fr/page01.html
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 17:03

C'est ce que je vien de prouver!

La piscine de siloe posait problème aux athéistes à cause de ces 5 portiques jusqu'à ce qu'on la retrouve.

Et oui, il serait impossible que les évangiles ne parlent pas de la destruction du temple qui est un des phénomènes centrales de la vie Juive.

N'ayez aucune crainte les évangiles datent d'environ 37,42,52,64
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne

avatar

Féminin Messages : 9949
Inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 17:05

À l'époque de l'écriture de l'Évangile de Jean (vers 90), le Temple de Jérusalem avait été détruit par les Romains en 70.

_________________
“ On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps."
Abraham Lincoln.".
.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forum-religions.org/
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 17:28

Ben oui!
Donc 90, ce n'est pas possible.
De plus les évangiles sont écrits au présent, c'est à dire du temps que Jerusalem et le Temple existait encore!
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois

avatar

Masculin Messages : 4159
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   8/4/2018, 19:46

RenéMatheux a écrit:
Pour les exégète modernistes les évangiles ont été écrit par des communauté de chrétien hallucinés, et non par Mathieu etc! Il fallait l'oser! Mais les athéistes osent tout!

Voilà, c'est vrai !
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12695
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   9/4/2018, 07:46

Les athéistes partent d'un apriori érigé en dogme : les prophéties n'existent pas ; il n'existe que des " vaticinia ex eventu " ( des transpositions dans le temps , sous forme de " prophéties " , du récit d'événements déjà survenus ) .

Dans ces conditions , l'athéiste ne pourra pas prendre en compte la datation précoce traditionnelle des évangiles , puisque , pense-t-il , ils auraient été écrits et diffusés dans des communautés chrétiennes sectaires à des fins de propagande , et qu'ils annoncent la ruine de Jérusalem , qui aurait en fait déjà eu lieu ( sinon , les évangiles , qui en parlent , ne le sauraient pas , pense-t-il ) .

Mais si l'on admet la possibilité occasionnelle de véritables prophéties , l'argument se retourne : le succès du christianisme vient , non pas d'un prosélytisme de menteurs mais  du fait que les lecteurs ( ou auditeurs , le plus souvent ) ont été retournés ( dans tous les sens du terme ) parce qu'ils ont constaté de visu la réalisation de prophéties apostoliques ( notamment la ruine de Jérusalem ) auxquelles ils n'avaient pas cru auparavant .


Dernière édition par boulo le 10/4/2018, 07:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   9/4/2018, 09:01

Boulo a écrit:
Dans ces conditions , l'athéiste ne pourra pas prendre en compte la datation précoce traditionnelle des évangiles , puisque , pense-t-il , ils auraient été écrits et diffusés dans des communautés chrétiennes sectaires à des fins de propagande , et qu'ils annoncent la ruine de Jérusalem , qui aurait en fait déjà eu lieu ( sinon , les évangiles , qui en parlent , ne le sauraient pas , pense-t-il ) .

Tout à fait!
Sauf que c'est débile! Parce que
1) la destruction du temple est un évènement fondamental des juifs et donc des chrétiens! Ne pas en parler serait incompréhensible! Par exemple pour montrer que les prophéties de Jesus se sont réalisés, comme Jean l'a fait à propos de la mort de Pierre
2) C'est traiter les chrétiens de falsificateurs qui se seraient servis d'un évenement déjà réalisés pour faire croire à un don de prophétie. Outre l'insulte, c'est encore une fois débile car des gens qui supportent la mort pour ne pas renier leur foi ne sont pas des menteurs, contrairement au reste du monde.
3) Si on avait écrit le texte après on se demande pourquoi on aurait écrit des prophéties qui sont fausses.
Dans l'évangile de Luc, la destruction de Jérusalem est mélangée avec la fin des temps. Luc a confondu destruction de Jérusalem et retour de Jésus. Vous vous imaginez faire une confusion pareil si vous écriviez après la réalisation de l'évenement (surtout qu'il est bien écrit "tout cela arrivera à cette génération"). C'est comme si on avait écrit en 1950 que Jésus devait revenir en 1940.
De même, pourquoi aurait on fait dire à Jésus qu’il ne resterait pas pierre sur pierre du temple alors qu’il restait le mur des lamentations? Si c’est pour écrcire des prophéties après qu’elles se soient realisées, autant les faire juste, non?

Eh Oui!, si les évangiles avaient été écrits apres la destruction de Jérusalem, fatalement, il devrait y en avoir traces - même involontaires - dans les évangiles, et encore plus dans les Actes des apôtres. Or il n'y en a pas. Cherchez et vous verrez : il y en a pas.



Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   9/4/2018, 09:09

il y a une datation totalement évidente fournis par les actes.

En effet, il se terminent par les actions de Saint Paul, puis son arrestation, son appel à César et son transfert à Rome, et l'attente de son procès à Rome. Et Puis….., et puis….. Et puis, Puis l'histoire s'arrète là brutalement, sans la fin.


En effet le récit si détaillé se termine tout d’un coup avec cette conclusion « Paul demeura deux années entières dans le logement qu’il avait loué; il accueillait tous ceux qui venaient chez lui; il annonçait le régne de Dieu et il enseignait ce qui concerne le seigneur Jésus christ avec une assurance totale, et sans rencontrer aucun obstacle ».
Il est clair que ces mots sont la conclusion de ce livre.

Et nous savons bien qu'il manque la suite : l'acquittement de Paul, puis plus tard  la persécution de Néron, la mort de Pierre et Paul, et encore après la destruction de Jérusalem.
Or rien de tout ceci dans les acte! Même pas l'acquitement de Paul dans ce procès dont ils ne cessent parler tout au long des dernières pages et avec lequel, ils nous tiennent en haleine et, sur lequel est centré la fin des actes des apotres.



Pourquoi?  Sans nul doute possible parce que les actes ont été terminés à ce moment là (c'est à dire vers 62).




Et là aussi, il n'y a aucun doute qu'ils aient bien été écrits à ce moment. Ils ne peuvent pas avoir été écrits plus tard? Sinon réfléchissez vous même et trouver une raison pour laquelle, l'histoire s'arrèterait là.
Ce serait comme si vous racontiez aujourd'hui la guerre de 40 et spécialement les préparatifs du débarquement et que vous arrétiez en Mai 1944 (un peu avant le débarquement). La seule raison, ce serait, bien évidemment, que vous l'ayez écrit au début de 1944.
Maintenant si vous trouvez un tel livre ou bien un livre de 1992 ou plus tard sur le communisme qui s’arrete en 1988, vous aurez trouvé une merveille. Il serait alors bon de faire connaitre le nom de l’auteur et de l’éditeur………..

L’évidence est que la seule hypothèse, c'est que Luc aie arrété son récit parce qu'il l'a écrit à ce moment là!


Donc les actes ont été écrits avant le jugement de Paul, c'est à dire avant 62.  Or, les Actes ont été écrits après l'évangile de Luc comme le précise bien leur introduction. Conclusion : celui-ci a été écrit bien avant 62. Sans doute 52



D'ailleurs citons Eusèbe de Césarée dans son histoire de l'eglise (vers 330 quand toutes les archives et bibilothèques romaines n'avaient pas été détruits par les barbares) :
Et Luc, qui a confié à l'Écriture les Actes des Apôtres, a terminé là-dessus son récit, en racontant que Paul passa en liberté deux années entières à Rome et y prêcha sans en être empêché la parole de Dieu.


Il ne peut y avoir de doutes!  Il faut toute la malhonneteté des athéistes pour nier des faits si évidents.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   9/4/2018, 09:22

La fin des actes des apotres est une preuve absolue.
C’est aussi une méthode scientifique et aussi une méthode simple bon sens.

Cela met par terre toutes les théories des exegètes modernistes. Comment vont ils s’en tirer?  

Attention, il faut le voir pour le croire:  pour ignorer la fin brutale des actes des apotres, les exégètes utilisent des arguments subjectifs fondés sur l'évolution de la théologie dans l'eglise primitive telle qu'ils l'imaginent.


Bien sûr,  c'est se moquer du monde. Et c’est se moquer du monde grave.
1) D’abord il n’y a aucune preuve de l’évolution de la théologie comme il l’imagine (donc pure hypothèse)
2) Ensuite pretendre que ce que l’on imagine est une preuve, c’est du totalement nouveau dans la recherche scientifique.
3) Ensuite, cela revient à dire que, par exemple les livre d'histoire de l'URSS écrit en 1988 avant l'effondrement du communisme peuvent s'arreter là à cause de l'évolution philosophique des années 80-90 : ben voyons!
4) Refuser la datation de 62 pour les actes des apotres, c’est refuser la science! C’est comme cela qu’elle a toujours fait et qu’elle fait encore! Le refuser c’est dire à la science « desormais vous ne pouvez plus utiliser cette méthode » Bien sur ce serait absurde!


Mais surtout, aller prétendre que  l'évolution de la théologie empèche de terminer une histoire c'est à se taper la tete contre les murs.

En fait c'est la méthode habituelle des atheistes : trouver une raison un peu plausible pour faire douter et ne pas y revenir. C'est juste pour se conforter dans l'idée que Dieu n'existe pas! Bref fermer les yeux et ne pas voir!


Bref, c'est débile débile débile!



Et toutes les raisons des exégètes athéistes pour trouver une datation tardive des évangiles sont de ce niveau!



Bien sûr c'est ridiculiser la science et la logique. Mais cela suffit à passer en boucle dans les médias! Rien d'étonnant : satan est le prince de ce monde! En voilà une autre preuve comme disait Frossard!

Débile débile débile!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12695
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   10/4/2018, 11:37

Je crois qu'il est vain de vous demander une fois de plus de ne pas vous énerver , cher RenéMatheux et d'épargner votre cœur .

Pour tenter de mettre fin à la controverse entre datations précoces et tardives , je crois qu'il serait bon de refaire la chronologie de faits marquants de l'histoire romaine , qui ont pu , directement ou indirectement , influencer les juifs et les chrétiens ( et leurs littératures ) , en remontant au moins à + 62 , date du tremblement de terre qui a détruit Pompei , résidence de milliardaires de l'empire et de leurs probables esclaves chrétiens , 17 ans avant l'ensevelissement de cette ville par l'éruption du Vésuve . Avant 64 et la persécution de Néron , nous n'avons pas de nombreux témoignages romains de la diffusion du christianisme .

Je vais m'y atteler .
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   10/4/2018, 15:26

Allons, Boulo, Nous avons l'histoire de l'eglise de Eusèbe de césarée que vous pouvez trouver sur le net.
C'est une histoire tout à fait fiable vu que les archives et bibilothèques existait depuis bien avant Jesus et n'avaient pas été pillé et donc conservés!
Allez le lire.
http://fdier02140.free.fr/HE.pdf

Et il n'y a pas de contreverses : les "arguments" des exegètes modernistes sont des monuments de débilité et de mauvaise foi!

Par contre qui a écrit les évangiles et quand il n'y a aucun doute.
Sur le mot à mot Hebreu-Grec, non plus!


De plus l'Eglise est très clair : les évangiles sont des documents historiques.

De toutes façons si c'est faux, tout est faux : Dieu n'aurait pas pu nous transmettre la vérité sur l'histoire de ce fils! Vraiment nul ce dieu! Bref, si vous croyez cela, tirez vous une balle dans la tète.

Au cas où vous ne le sauriez pas, si les évangiles sont faux, c'est la base de la foi qui chavire. C'est d'ailleurs bien le but des exgètes modernistes. Là aucune discussion avec ces bandits n'est possible. C'est eux ou nous! Il n'y a pas de milieu!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12695
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   10/4/2018, 18:53

La question n'est pas là , cher René Matheux . Les évangiles ( canoniques et apocryphes ) , comme tout écrit , n'ont pas connu un succès éditorial linéaire et continu . Ils ont eu des haut et des bas .

Comment en aurait-il été autrement , compte tenu des persécutions épisodiques ?

Les événements retentissants dans l'empire ont certainement eu des conséquences sur l'attrait du public pour les évangiles .

Il serait intéressant , si faire se peut , de recenser les événements militaires et civils de l'empire qui ont favorisé ou ralenti la progression du christianisme , en dehors de ceux qui ont été dûment répertoriés comme la persécution de Domitien ou le triomphe de la Croix sous Constantin .
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17495
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Datation des évangiles   12/4/2018, 06:02

boulo a écrit:
La question n'est pas là , cher René Matheux . Les évangiles ( canoniques et apocryphes ) , comme tout écrit , n'ont pas connu un succès éditorial linéaire et continu . Ils ont eu des haut et des bas .
Comment en aurait-il été autrement , compte tenu des persécutions épisodiques ?
D'où sortez vous cela? A ce qu'on puisse voir, c'est faux!
Les persécutions n'ont rien changé à l'affaire, tout au contraire.
boulo a écrit:

Les événements retentissants dans l'empire ont certainement eu des conséquences sur l'attrait du public pour les évangiles .
Il n'y a eu aucun événement retentissant jusqu'à l'invasion des barbares. Et je ne vois pas pourquoi l'attrait du public aurait eu beaucoup d'impact, le public étant essentiellement chrétien.
boulo a écrit:

Il serait intéressant , si faire se peut , de recenser les événements militaires et civils de l'empire qui ont favorisé ou ralenti la progression du christianisme , en dehors de ceux qui ont été dûment répertoriés comme la persécution de Domitien ou le triomphe de la Croix sous Constantin .
Vous voyez l'expansion du christianisme comme un phénomène humain. Eh bien cela n'a rien à voir!
D'où sortez vous ces idées? Sont ce de nouveaux délires des athéistes?

Et si vous lisiez plutot l'histoire de l'Eglise d'Eusèbe de Césarée comme je vous l'ai déjà suggéré?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Datation des évangiles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Datation des évangiles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours sur les Évangiles ou ressourcement spirituel- 6 liens
» méditons les évangiles du jour
» quatre évangiles, quatre cavalier, quatre vases canopes
» Quelles valeurs morales enseignent les évangiles. ?
» Évangile....ou évangiles..?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: