DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La miséricorde Divine vue par les Papes

Aller en bas 
AuteurMessage
k11
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 2101
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: La miséricorde Divine vue par les Papes   6/4/2018, 23:40

La Miséricorde Divine vue par les Papes

La fête de la Divine Miséricorde est célébrée le premier dimanche après Pâques. Petit rappel des origines de cette dévotion, et de la place qu’elle occupe dans les trois derniers pontificats.
Manuella Affejee- Cité du Vatican


C’est le Christ lui-même, lors de ses apparitions Sainte Faustine Kowalska (1905-1938), qui demanda à faire connaitre au monde la profondeur de sa miséricorde, et que celle-ci soit honorée par toute l’Eglise, le premier dimanche après Pâques, autrement appelé dimanche de Saint Thomas.

«Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs.
En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma miséricorde; toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoulent les grâces
», a promis le Christ, selon ce que rapporte la religieuse polonaise dans son journal.


Saint Jean-Paul II et la Miséricorde de Dieu
Et c’est en 1985 que cette fête fut instituée par le Cardinal Franciszek Macharski, pour le diocèse de Cracovie. Elle fut ensuite étendue à l’ensemble de la Pologne, par le Saint Pape Jean-Paul II, sur requête des évêques du pays.
Le Pape polonais, marqué par les enseignements de sa compatriote Sainte Faustine, s’avéra lui-même être un ardent apôtre de l’insondable miséricorde de Dieu, affirmant qu’elle était la clé de lecture privilégiée de son pontificat.

C’est encore Jean-Paul II, à l’occasion de la canonisation de Sainte Faustine, le 30 avril 2000, qui étendit cette fête à l’Eglise universelle.
Sa mort, le soir des vêpres de la Divine Miséricorde (2 avril 2005), sa béatification (1er mai 2011), et sa canonisation (27 avril 2014), soit deux dimanches de la Miséricorde, confirmèrent, en quelque sorte, ce qui fut le fil conducteur de sa vie et de sa profonde spiritualité.


Le Pape François, «Pape de la Miséricorde»
Dès son accession au trône de Pierre, la volonté du Pape François de placer la Divine Miséricorde au centre de son pontificat a été particulièrement manifeste, que l’on se réfère à sa devise même, -miserando atque eligando-, à ses prises de parole sur le sujet, à ses nombreux gestes de compassion envers les plus faibles, et enfin, à sa décision de convoquer une année jubilaire de la Miséricorde, en 2015-2016. Une année riche, qui a permis, selon le Pape, de rappeler le primat de la miséricorde sur la Loi, l’urgence et la nécessité d’en faire le pivot de toute l’action pastorale de l’Eglise.
«La Miséricorde, écrivait-il dans sa lettre apostolique Misericordia et Misera, publiée au terme de l’année jubilaire, ne peut être une parenthèse dans la vie de l’Eglise, mais elle en constitue l’existence même, qui rend (…)  tangible la vérité profonde de l’Évangile».
L’année jubilaire est terminée, mais la miséricorde reste, et doit imprégner la conversion pastorale que tous les croyants sont appelés à vivre : tel était, en substance, le message de cette lettre.


Soutien du Pape émérite à la ligne François sur la Miséricorde
Dans un entretien accordé au théologien  jésuite Jacques Servais,-contenu dans les actes d’un colloque théologique organisé en octobre 2015 à Rome-, le Pape émérite Benoît XVI apportait son soutien à cette ligne bergoglienne, et soulignait la centralité prophétique de la miséricorde:
«pour moi l’idée que la miséricorde devienne de plus en plus centrale et dominante est un signe des temps ».

Pour Benoît XVI, les hommes sont en attente de miséricorde.
« (…) Dans leur for intérieur, (ils) attendent que le samaritain vienne à leur secours, qu’il se penche sur eux, verse de l’huile sur leurs blessures, prenne soin d’eux et les mette à l’abri.
Au fond, ils savent qu’ils ont besoin de la miséricorde de Dieu et de sa délicatesse
», assurait-il encore.


Les missionnaires de la Miséricorde
Cette année, plus de 550 missionnaires de la Miséricorde provenant des 5 continents sont attendus à Rome, pour leur seconde rencontre avec le Saint-Père, deux ans après l’institution de ce ministère, précisément à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde.
Au cours des prochains jours, ils écouteront des catéchèses, témoigneront de leur activité pastorale, et célèbreront le Sacrement de la Réconciliation, qui est au cœur de la mission que leur a confiée le Souverain Pontife. Ce dernier les rencontrera mardi 10 avril, au Vatican, avant de présider une messe, en la Basilique Saint-Pierre.

Vatican news


Dernière édition par k11 le 6/4/2018, 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5626
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   6/4/2018, 23:44

  k11

Bonne nuit  :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5626
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   9/4/2018, 16:11



Messe de la Divine Miséricorde et Regina Coeli du 8 avril 2018

Retrouvez la messe de la Divine Miséricorde et Regina Coeli de ce dimanche 8 avril, commentée en français.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17169
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   9/4/2018, 16:31

Je ne crois pas que la miséricorde date seulement de Ste Faustine!
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5626
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   9/4/2018, 16:44

RenéMatheux a écrit:
Je ne crois pas que la miséricorde date seulement de Ste Faustine!

Moi non plus, Dieu a toujours été Miséricordieux.
Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 537
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   9/4/2018, 19:04

N oublions pas que nous somme dans le temps de la miséricorde, puis viendra le temps de la justice !
Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 537
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   9/4/2018, 19:26

Spéculation:
Pape Francois serait il le dernier pape avant la justice divine ?
puisqu il est le pape de la miséricorde..
Revenir en haut Aller en bas
k11
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 2101
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   9/4/2018, 20:22

Dimanche de la Miséricorde: «Dieu vient à la rencontre de nos blessures»

Le Pape François a célébré la messe place Saint-Pierre à l'occasion du dimanche de la Miséricorde, célébré le premier dimanche après Pâques.
Devant des milliers de fidèles réunis sur la place Saint-Pierre ensoleillée, le Pape a présidé la cérémonie, accompagné des 550 missionnaires de la miséricorde, venus du monde entier, présents à Rome à cette occasion. Dans son homélie, le Saint-Père est revenu sur l'Evangile de Saint Jean qui relate l'incrédulité de Thomas.  

Toucher l'amour de Jésus

«Malgré son incrédulité, nous devons remercier Thomas car il ne s’est pas contenté d’entendre dire par les autres que Jésus était vivant, ni même de le voir en chair et en os ; mais il a voulu voir dedans, toucher de la main ses plaies» a expliqué François.

Pour nous aussi, il ne suffit pas non plus de savoir que Dieu existe : «un Dieu ressuscité mais lointain ne remplit pas notre vie, nous avons besoin, nous aussi, de “voir Dieu”, de toucher de la main qu’il est ressuscité pour nous.»  

Aussi, a rappelé le Pape, nous pouvons avoir de belles paroles sur Dieu, se dire chrétiens, cela ne suffit pas: comme les disciples, nous avons besoin de voir Jésus en «touchant son amour.»
«Comment savourer cet amour, comment toucher aujourd’hui de la main la miséricorde de Jésus ?» a poursuivi le Saint-Père. Jésus, avant toute chose, donne l’Esprit pour «pardonner les péchés.» Pour faire l’expérience de l’amour, il faut passer par là: se laisser pardonner.


Pas de porte infranchissable pour Dieu

Comme lors du Vendredi Saint au Colisée, le Pape a évoqué, la «honte, la résignation et le péché» qui nous bloquent. Des portes verrouillées mais qui pour Dieu ne sont jamais infranchissables.

«Dieu fait des merveilles. Il ne décide jamais de se séparer de nous, c’est nous qui le laissons dehors».

Malgré nos péchés, le Dieu blessé d’amour vient à la rencontre de nos blessures.
Dieu est miséricorde et opère des merveilles dans nos misères a conclu le Pape, qui a invité à se mettre à l'école de Saint Thomas: demander la grâce de reconnaître notre Dieu afin de trouver dans son pardon notre joie, dans sa miséricorde notre espérance.

http://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2018-04/dimanche-de-la-misericorde---dieu-vient-a-la-rencontre-de-nos-bl.html
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel

avatar

Féminin Messages : 4432
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   10/4/2018, 13:26

I love you

_________________
31 Alors le père lui dit: "Mon enfant, toi, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. 32 Mais il fallait festoyer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et il est vivant, il était perdu et il est retrouvé"». Luc15

"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous"
Revenir en haut Aller en bas
k11
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 2101
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   10/4/2018, 20:37

Le Pape encourage le ministère des missionnaires de la miséricorde

Le confesseur ne doit pas juger ou condamner le pécheur repenti, mais l’accueillir à bras ouverts, et lui permettre de goûter pleinement à l’infinie miséricorde de Dieu: c’est, en substance, le message que le Pape François a lancé à plus de 500 missionnaires de la miséricorde venus du monde entier, ces jours-ci à Rome, pour leur seconde rencontre avec le Souverain Pontife, deux ans après l’institution de ce ministère spécifique, à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde.
Manuella Affejee- Cité du Vatican

C’est un ministère qui aurait dû prendre fin avec la conclusion de l’Année jubilaire; mais les nombreux témoignages de conversion parvenus au Saint-Père, - fruits directs  de ce service-, l’ont incité à le prolonger pour encore un peu de temps, eu égard à sa dimension prophétique et missionnaire.

«Vous êtes le signe concret que l’Eglise ne peut, ne doit ni ne veut créer aucune barrière ou difficulté qui entrave l’accès au pardon du Père», a ainsi déclaré le Pape en guise de préambule à sa longue réflexion, conçue pour «donner un plus grand soutien à la responsabilité» confiée par le Pape à ces missionnaires, afin que la miséricorde, qu’ils sont appelés à vivre et à faire vivre, puissent s’exprimer au mieux.


Le prêtre a obtenu miséricorde

Le Pape a d’abord voulu rappeler l’essence même de l’apostolat du prêtre, comme dispensateur de la miséricorde à travers la confession; et pour ce faire, s’est appuyé sur de nombreux passages symboliques des Ecritures (Isaïe, St Paul, etc.).

«Nous sommes collaborateurs de Dieu, a indiqué le Pape, (…) le message que nous portons au nom du Christ est celui de faire la paix avec Dieu».
Cette responsabilité «requiert une vie cohérente avec la mission que nous avons reçue», et suppose un point de départ: l’expérience fondatrice de la miséricorde, que le Saint-Père aime à se rappeler.
«Dieu m’a traité avec miséricorde (…) on expérimente la miséricorde et on se transforme en ministre de la miséricorde».
Le confesseur n’est donc pas quelqu’un au-dessus des autres, mais qui, à l’instar de St Paul, se sait choisi malgré son péché, et appelé à collaborer avec Dieu.


Accueillir le pécheur à bras ouverts, non le culpabiliser

Se reconnaitre pécheur implique de reconnaitre aussi l’action salvatrice et sanctifiante de la grâce. La réconciliation n’est pas le fruit de notre propre initiative, a rappelé le Saint-Père, mais celle de Dieu, «c’est Lui qui nous précède dans l’amour», Lui qui fait le premier pas, et qui est déjà à l’œuvre dans le cœur du pécheur qui s’approche du confessionnal.
Le devoir du prêtre est de soutenir cette action; or il arrive parfois, a observé le Pape, que le prêtre, par son attitude, éloigne le pécheur.
«Par exemple, pour défendre l’intégrité de l’idéal évangélique, on néglige les pas qu’une personne accomplit jour après jour».  C’est oublier que reconnaitre le repentir du pécheur revient à l’accueillir à bras ouverts, comme le père du fils prodigue, qui ne le laisse même pas finir de s’excuser.
Le prêtre n’est pas là pour faire culpabiliser le pécheur pour le mal dont il s’est repenti. Mais il doit l’encourager, lui faire comprendre que le pardon est une vraie libération, qui lui rend la joie et la dignité, que «la miséricorde ouvre à l’espérance, elle crée l’espérance et se nourrit d’espérance», et que le sacrement de la réconciliation est un moment où l’on expérimente la consolation intérieure.


La certitude de l'amour de Dieu

On peut parfois se plaindre de l’abandon de Dieu, de son silence, mais c’est oublier que le péché consiste à abandonner Dieu, à lui tourner le dos pour se regarder soi-même, rappelle le Pape.
L’expérience du silence de Dieu existe pourtant bel et bien; si elle n’est pas insérée dans un expérience d’amour, ce sentiment d’abandon devient «tragique, privé de sens», car l’espérance en est absente.  
En ce sens, le cri de Jésus, sur la croix, qui fait siennes les paroles du psalmiste : «Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?» résonne tout particulièrement.
Le Père ne lui répond pas, mais son silence, explique le Pape, «est le prix à payer afin que plus personne ne se sente abandonné de Dieu».

François a enfin repris l’image «incroyable» de Dieu gravant dans sa main le nom de son fidèle (Isaïe 49,16), comme un «sceau qui me donne la certitude qu’Il ne s’éloignera jamais de moi», a assuré le Pape. Et c’est cette certitude de l’amour que les missionnaires de la miséricorde sont appelés à soutenir auprès de ceux qui s’approchent au confessionnal, afin de leur donner «la force de croire et d’espérer.»

Vatican news
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5626
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   10/4/2018, 22:29

Messe avec les missionnaires de la miséricorde




http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/events/event.dir.html/content/vaticanevents/fr/2018/4/10/missionari-divina-misericordia.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La miséricorde Divine vue par les Papes   

Revenir en haut Aller en bas
 
La miséricorde Divine vue par les Papes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 19 avril : Fête de la Miséricorde Divine
» Congrès de la Miséricorde Divine
» Neuvaine à la Miséricorde Divine
» Neuvaine à la Miséricorde Divine en communion avec la neuvaine pour Jean-Paul II
» Prière à la Miséricorde Divine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: