DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sommes nous face à une guerre eschatologique?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Dim 19 Nov 2006, 16:10

Je vous renvoie sur le fil Iran, tout s'y trouve Idea

Il faut stopper ces fous fanatiques, de toute urgence, AVANT QU'ILS N'AIENT LA BOMBE (si ce n'est déjà fait).

Je comprends parfaitement vos objections, mais, face à des cinglés qui ont comme slogan "nous aimons la mort autant que vous aimez la vie", nous n'avons pas le choix, nous devons détruire, éradiquer ces fanatiques apocalyptiques avant qu'eux ne nous détruisent, et les empêcher à tout jamais de nuire à nouveau Idea

Rien, absolument RIEN ne les arrêtera (voir les articles de M. Künzel et L. Murawiec plus haut), si ce n'est la force.

(Je parle bien sûr des mollahs et de leurs sbires, et pas du peuple iranien dans son ensemble Idea )

Et ceci est valable pour tous les tenants du Jihad en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Dim 19 Nov 2006, 16:20

Cher Laurent, Je partage votre avis.

C'est évident.

Et cet homme parle calmement.

Même J. Chirac a parlé à l'île longue, de la possibilité d'une réplique nucléaire.

C'est triste de voir que tous les efforts des écologistes, qui se battent pour un peu de CO², vont probablement se terminer dans de la polution nucléaire, et des millions de morts, car ils ne voient pas monter le tueur qui rêve du paradis...


Dernière édition par le Dim 19 Nov 2006, 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Dim 19 Nov 2006, 16:26

...qui rêve du Paradis, et nous apportera l'enfer sur terre...
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Dim 19 Nov 2006, 16:50

Laurent a écrit:
Je vous renvoie sur le fil Iran, tout s'y trouve Idea

Il faut stopper ces fous fanatiques, de toute urgence, AVANT QU'ILS N'AIENT LA BOMBE (si ce n'est déjà fait).

Je comprends parfaitement vos objections, mais, face à des cinglés qui ont comme slogan "nous aimons la mort autant que vous aimez la vie", nous n'avons pas le choix, nous devons détruire, éradiquer ces fanatiques apocalyptiques avant qu'eux ne nous détruisent, et les empêcher à tout jamais de nuire à nouveau Idea

Rien, absolument RIEN ne les arrêtera (voir les articles de M. Künzel et L. Murawiec plus haut), si ce n'est la force.

(Je parle bien sûr des mollahs et de leurs sbires, et pas du peuple iranien dans son ensemble Idea )

Et ceci est valable pour tous les tenants du Jihad en cours.

Ces fanatiques apocalyptiques sont des hommes fou peut-être, frère surement même si eux le nient, alors ce n'est pas eux qu'il faut détruire s'il y a quelque chose à détruire mais leurs moyens de nuisance. Je crois pas qu'on puisse parler de la mort d'hommes de cette manière même si, enore faut-il en être sûr, ils n'ont qu'une idée en tête nous détruire. Aucun actes de guerre n'a encore été commi vous voulez refaire les même bourdes qu'en Irak? Et donner encore plus de crédit à ces même "fous". Question
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Dim 19 Nov 2006, 16:57

Citation :
Ces fanatiques apocalyptiques sont des hommes fou peut-être, frère surement même si eux le nient, alors ce n'est pas eux qu'il faut détruire s'il y a quelque chose à détruire mais leurs moyens de nuisance.
Je partage votre avis: une expédition rapide qui confisque le matériel nucléaire, puis on quitte ce panier de crabe.

Citation :
Je crois pas qu'on puisse parler de la mort d'hommes de cette manière même si, enore faut-il en être sûr, ils n'ont qu'une idée en tête nous détruire. Aucun actes de guerre n'a encore été commi vous voulez refaire les même bourdes qu'en Irak? Et donner encore plus de crédit à ces même "fous".

Mais vous ne mettrez pas fin au désir islamiste: tant qu'ils auront cet espoir eschatologique, ils ne s'arrêteront pas. Cette théologie, mêlant espoir poitique et espérance céleste, est le plus grand cocktail explosif du monde.

Ensuite il y aura les attentats aveugles dans des foules mondiales, et puis la bombe du Pakistan...

Lire Flavius Josephe (la guerre des Juifs). C'est INDISPENSABLE:

Citation :
Celui qui ne se souvient pas du passé se condamne à le revivre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Dim 19 Nov 2006, 17:28

Arnaud a parfaitement répondu, rien à rajouter Idea

Si cela pouvait vous convaincre un peu plus de la menace iranienne, faites une recherche google avec comme mots-clés "Iran", Vevak" et "Europe".
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Dim 19 Nov 2006, 17:37

Laurent a écrit:
Arnaud a parfaitement répondu, rien à rajouter Idea

Si cela pouvait vous convaincre un peu plus de la menace iranienne, faites une recherche google avec comme mots-clés "Iran", Vevak" et "Europe".

Ne nous leurrons pas : l'Iran aura la bombe, les wahhabites continueront à financer des islamistes partout dans le monde, et l'immigration musulmane continuera chez nous, jusqu'à que la situation devienne insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Lun 20 Nov 2006, 10:02

Arnaud Dumouch a écrit:


Citation :
Celui qui ne se souvient pas du passé se condamne à le revivre.


On peut se souvenir sans penser que l'histoire est un determinisme pur.
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Lun 20 Nov 2006, 16:03

Josaphat a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:


Citation :
Celui qui ne se souvient pas du passé se condamne à le revivre.


On peut se souvenir sans penser que l'histoire est un determinisme pur.

C'est vrai. Ce n'est pas du déterminisme pur.
Qu'est ce qui arrête le flot de l'orgueil conquérant d'un peuple ?

- Si ce peuple est athée et a peur de la mort, la menace nucléaire marche. On l'a vu avec l'URSS. Sinon, rien ne l'arrête qu'une défaite militaire ou la disparition de son Prince ...
- Si ce peuple aspire à la mort, au nom de Dieu, on ne voit qu'une façon: la destruction de son espérance.

Cela a été pratiqué deux fois dans l'histoire:
1° Contre les zélote juifs de 70, par destruction du Temple et de l'Etat (insuffisant) puis la dispersion dans le monde entier en 135.
2° Pour le shintoïstes japonais de 1945, renonciation à la divinité par l'empereur.

L'islam n'a pas de Dieu terrestre. Il est en ce sens indestructible. Mais il a des Etats et quelques lieux Saints qui le fondent, dont La Mecque, Médine, Jérusalem Est ...

Il est donc militairement fragile. Il n'a pas appris à vivre du seul spirituel...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Lun 20 Nov 2006, 19:28

Un peu d'eschatologie juive concernant l'Islam :

La descendance d'Abraham : la rivalité Isaac-Ismaël
Rav Léon Askénazi-Manitou


La plus grande erreur de toutes les théologies - quand on parle de la révélation de la parole de Dieu - c'est de croire que Dieu a révélé une ``confession religieuse'' dans le sens d'un code religieux ne concernant qu'une conduite de la vie : la conduite proprement religieuse, c'est-à-dire l'expression du sentiment religieux et du culte. En fait, à travers la prophétie biblique, on s'aperçoit que ce que Dieu a révélé, c'est essentiellement Sa volonté pour le développement de l'histoire du monde et particulièrement celle des hommes. Avant de dire le code, la Torah nous donne comme une préface - depuis l'histoire du premier homme - pour expliquer pourquoi l'accent va être mis assez rapidement sur la racine : Israël, matrice de l'engendrement de l'histoire du salut et lieu de la Révélation prophétique.

Dépasser la théologie
Or, il y a un écueil à éviter : depuis la fin de la prophétie, on a perdu l'habitude de comprendre le sens de la parole prophétique comme telle. On l'a un peu réduite à une sorte de philosophie religieuse - la théologie, qui est une pensée humaine - très tardive par rapport à la prophétie biblique. Cela vient de l'arrêt de l'expérience prophétique, à l'échelle objective, bien qu'elle ait continué jusqu'à nous. L'inspiration1 à l'échelle individuelle est encore un peu, je ne dirais pas de même nature, mais du même degré de communication de Dieu à l'homme, alors que la philosophie religieuse, elle, est une tentative de communication de l'homme à Dieu, ce qui est extrêmement différent.

La tradition juive connaît aussi l'expérience religieuse qui va de l'homme à Dieu, mais l'essentiel de la religion juive, c'est la Parole qui vient de Dieu à l'homme, et c'est d'une toute autre nature.

Par conséquent, puisque notre époque connaît les grands bouleversements de l'histoire mondiale, il est évident que ces grands bouleversements concernent Israël et que la Parole de Dieu le concerne au premier chef. On a oublié que l'essence de la préface historique que nous voyons en particulier dans le Livre de la Genèse et la première partie du Livre de l'Exode est une révélation de la conception que Dieu Se fait de l'histoire humaine - avec, en gros plan, Israël - avant de révéler Sa volonté pour la conduite religieuse. C'est donc là que l'homme doit étudier et comprendre comment la Torah comprend et entend les règles de conduite du peuple juif dans les grands événements qui le concernent.


Le pays des Hébreux
Or un des graves problèmes que nous avons à résoudre en notre temps, c'est la revendication de la terre d'Israël par Ismaël. Et c'est intentionnellement que je dis cela en termes bibliques, directement, car il ne s'agit pas seulement d'un conflit politique, comme se complaisent à le présenter diplomates, historiens et journalistes. Il s'agit d'une histoire qui a commencé avec la famille d'Abraham et qui est la revendication de la terre d'Israël par Ismaël.
Il serait donc inconcevable - en tout cas pour la conscience d'un croyant, qu'il soit chrétien, juif ou musulman - que la Bible ait parlé de tout, sauf ... de l'essentiel. Il faut repenser ce problème pour qu'il y ait une solution positive en fin de compte. A quelles conditions ? Cela nous devons le demander à la Bible elle-même.

Il y a une ``légende'' concernant la dénomination de ce que nous appelens Erets Israël. La Bible l'appelle ``pays de Canaan'' parce qu'au temps des Patriarches, il était occupé par les Cananéens (Gen. XIII, 7). En fait, dans le récit de la Genèse (XL, 15), il est appelé ``pays des Hébreux''. Ce terme est employé par Joseph, en prison en Egypte, lorsqu'il raconte son histoire aux ministres du Pharaon tombés aussi en disgrâce : ``J'ai été volé du ``pays des Hébreux''. Les ministres du Pharaon comprennent de quoi il s'agit, et pourtant qu'y avait-il en ce temps là comme Hébreux au pays de Canaan? Jacob et ses fils. Cela signifie qu'à l'époque, il y avait une donnée culturelle et que ce pays était connu comme celui des Hébreux. De la même manière, pendant deux mille ans, alors que les Juifs étaient en exil, on savait que leur pays était la ``Palestine'', nom donné par les Romains à la Judée. Or, les Juifs étaient partout - sauf ici (en dépit d'une petite minorité), mais tout le monde savait que la Palestine était le pays juif.

Les Hébreux étaient en exil dans la civilisation de Babel d'où est sorti Abraham. Que faisaient-ils en Babylonie ? Il faut d'abord restituer ceci : les Hébreux étaient en dispora dans la civilisation de Babel - dont le roi était Nemrod. Lorsque cette civilisation est devenue totalitaire - un peu à la manière de l'Allemagne nazie - une famille des Hébreux, rescapée d'Our Kasdim2 (la fournaise de Kasdim), la famille d'Avram (il ne se nomme pas encore Abraham) quitte Babel et revient au pays de ses ancêtres (ancêtre d'Abraham : Ever, lui-même descendant de Sem). Or, pour les historiens, Abraham serait un Mésopotamien qui, magiquement, se découvre Hébreu. Cela n'a aucun sens. C'est très frappant de voir qu'Our Kasdim (Ur) est très exactement à la frontière entre le Koweit et l'Irak.


Rivalités familiales
En Babylonie, Abraham s'appelait Avram, nom araméen. Lorsqu'il revient au pays des Hébreux, il se nomme Abraham. De cette identité des Hébreux dans l'exil de Babylone, une partie seulement est revenue au pays des Hébreux. Les autres branches se sont installées en rivalité d'Israël. Térah, le père d'Abraham eut trois fils : Nahor, Haran (son fils, Loth fondera les peuplades d'Amon et Moab) et Abraham. Haran est mort en Babylonie. Nahor a quitté la Babylonie, mais n'est pas revenu au pays des Hébreux. Il s'est installé dans la région du Liban et de la Syrie où il a fait souche et est devenu un des pires ennemis d'Israël (cf. dans la Bible les guerres du roi Aram contre David !).

Une de ces rivalités est venue d'Ismaël. La Torah a raconté comment Sarah - qui n'avait pas d'enfant - a demandé à Abraham de prendre Agar pour avoir un enfant en attendant la réalisation éventuelle de la Promesse. C'était de la part de Sarah une générosité et une impatience que l'histoire juive a très souvent connues. Nous avons énormément d'épisodes de ce genre. Comme le temps de la Promesse n'est pas là, on passe le relais à une autre société. Un exemple : les Juifs au temps de la Révolution française étaient persuadés que le relais messianique passait par la France. C'est dire le choc pour un Juif de trouver un pays où les principes politiques étaient censés être : ``liberté-égalité-fraternité''...


Il y a rire et rire
Or voici ce qui se passa (Gen. XXI, 8-12) : Sarah a vu Ismaël rire3 et elle dit à Abraham : ``Renvoie la servante et son fils parce qu'il n'héritera pas avec mon fils Isaac.'' Le nom d'Isaac veut dire ``il rira'' au futur. Les deux fils d'Abraham sont ici définis par le rire. Le rire est possible parce que Abraham a enseigné qu'il y a un Créateur. S'il y a un Créateur, la joie est possible et aussi le salut. Donc, tout fils d'Abraham sait rire, seulement la seule différence est qu'Ismaël rit au présent. Il est satisfait du monde tel qu'il est. Tandis qu'Isaac n'aura le droit de rire qu'au futur, quand le monde aura trouvé sa Rédemption. Sarah, quand elle voit Ismaël rire, dit : il faut les séparer.

Effectivement l'Islam comme religion et le Judaïsme comme religion se ressemblent avec cette grande différence que si la théologie est compatible - il y a un Créateur - la morale n'est pas la même. Le Musulman se satisfait du monde au présent. Le Juif ne se satisfait pas du monde comme il est et son rire est réprimé. Il rira au futur. C'est une légende de dire que nous avons le même père car Avram n'est pas encore Abraham ; le Dieu de l'Islam, c'est le Dieu Créateur au présent, alors que le nôtre, c'est le Créateur avec un projet d'avenir.

Avec l'Islam nous n'avons pas de problème théologique. Leur monothéisme est compatible avec le nôtre, mais nous avons un problème moral. Pour la conscience islamique, il y a une difficulté à penser la responsabilité morale. Pourquoi ? C'est Dieu qui décide de tout. Penser que l'homme est libre, c'est un blasphème. Lorsqu'un Musulman est cultivé, formé à l'occidentale, il perçoit le problème moral. Il a alors des difficultés avec sa religion. Je suis né dans un pays d'Islam et je connais bien ce problème. Supposer que l'homme est libre, cela porte atteinte à la souveraineté de Dieu. Le Musulman a une foi absolue qu'il existe un Créateur qui décide de tout. Tout est écrit, dit-on. Ecrit, mais pas dans le sens de la fatalité, c'est la Volonté de Dieu. Il veut soumettre le monde à la Volonté de Dieu...

Le texte suivant (Gen. XXV, 9) prédit qu'Ismaël fera repentir. Ismaël revient d'Egypte où il vivait avec sa mère. Il revient dans la ``maison de son père'' à Hébron où vit Isaac. Abraham mort, il est dit : ``Isaac et Ismaël, ses fils, l'enterrèrent...'' C'est la fin du cycle d'Abraham qui meurt en bonne vieillesse puisque les deux frères se sont réconciliés et que le rire d'Ismaël a trouvé sa Rédemption.


Bar Yochaï explique...
Un texte du Talmud dit ceci : Trois maîtres veulent expliquer pourquoi Sarah, voyant rire Ismaël, a pu demander une chose aussi terrible à Abraham : expulser Agar et Ismaël ! Alors qu'elle avait donné Agar à Abraham dans sa générosité. Il y a là contradiction. Sarah n'est pas une mégère, finalement !

Or, le premier dit : ce rire, c'est l'idolâtrie ; le second dit : c'est le meurtre ; le troisième dit : c'est la débauche4. Car celui qui se satisfait du monde tel qu'il est tombe dans ces trois fautes. Et Rabbi Shimon bar Yochaï, qui cite ces trois maîtres, déclare qu'il est étonnant que dans la maison de ce Juste (Abraham), quelqu'un puisse agir ainsi. Il explique le rire d'Ismaël comme une moquerie. Il se rit de son frère. Se croyant l'aîné, il prétend à deux parts d'héritage (l'Arabie et la Palestine, remarque ironiquement le Rabbin !). C'est moi l'aîné. Le monde entier et la terre d'Israël me reviennent ! Mais à la mort de son père, il revient à la maison. Il fait repentir, reconnaissant qu'Israël est chez lui à Hébron, car il a reconnu la religion de son père (avant Mahomet, les Ismaélites étaient des païens).

Le rire d'Ismaël, ce rire de rivalité, trouvera donc un jour sa Rédemption. Pour nous, il suffit - mais il faut - que l'Islam reconnaisse que cette terre a été donnée par Dieu à Israël ; alors on établira le statut de ceux qui voudront y demeurer.

Les Arabes n'ont jamais connu la situation d'exil. Ils ont été des conquérants - partout et toujours. Et voici qu'ici, et pour la première fois, ils connaissent cette situation d'exil. Cela leur est insupportable : être en exil chez les Juifs... à Jérusalem !


Le Maharal explique...
Le Maharal a établi pourquoi notre exil n'a commencé qu'avec Jacob alors qu'il avait été annoncé à Abraham. Si l'exil avait commencé avec Abraham, Ismaël aurait été concerné. S'il avait commencé avec Isaac, Esaü aurait été concerné. Mais il commence avec Jacob parce que la promesse de la terre ne concerne que la descendance d'Abraham qui accepte l'éventualité de l'exil. Seule la descendance de Jacob a connu l'exil et la promesse de la terre ne concerne qu'elle.

Or, pour la première fois aussi, il y a des communautés chrétiennes et musulmanes qui vivent en Israël, chez Israël, et commence un temps où le lien avec la terre peut les concerner5.

Depuis Vatican II, on sent que la chrétienté cherche à être plus universaliste qu'universelle. Il y a un tournant. Mais, et c'est évident, l'impérialisme musulman reste universel dans l'Islam.

Abraham mort, ``Isaac et Ismaël, ses fils, l'enterrèrent dans la grotte de Makhpelah''. Alors seulement, Ismaël a le privilège d'être ici désigné comme fils d'Abraham. La préséance du fils de la Promesse, Isaac, est établie ici, et reconnue, puisque Isaac est nommé le premier. C'est un peu ce que nous attendons.

La Bible a raconté notre histoire et il y a une cohérence dans cette histoire. On ne peut la juger d'après les notes des journalistes ou les critères - uniquement politiques - des assemblées internationales.



--------------------------------------------------------------------------------

Notes:
1L'esprit de sainteté : ne pas confondre avec la fonction du ``Saint-Esprit'' dans le Rouah Haqodesh.

2Our Kasdim : Ur. Comme l'explique le Midrash, les hébreux étaient jetés dans les ``fours'' d'Our kasdim.

3Concernant Gen. XXI, 9, il est des traductions qui disent que les deux enfants ``jouaient''. L'hébreu dit ``riant'', un participe présent.

4Il y a trois axes des commandements dans la Torah :
- dans les rapports avec Dieu, la faute, c'est l'idolâtrie ;
- dans les rapports avec autrui, c'est le meurtre ;
- dans les rapports avec soi-même, c'est la débauche.

5Les Juifs ont connus quatre grands exils dont ils sont sortis, la sortie étant accompagnée de grands ébranlements de civilisation :
- de l'empire de Babel (géographiquement l'Irak) avec Abraham ;
- de l'empire de Perse (géographiquement l'Iran) avec Esther ;
- de la colonisation grecque avec les Hasmonéens ;
- de l'Empire romain (symboliquement l'Occident) par leur retour contemporain dans l'Etat d'Israël.


http://ghansel.free.fr/ismael.html
Revenir en haut Aller en bas
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Lun 20 Nov 2006, 19:58

Oui mais que voulez-vous faire des palestiniens de gaza et de la cis-jordanie...? Souhaitez-vous qu'ils s'exilent à leur tour ?
Revenir en haut Aller en bas
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Lun 20 Nov 2006, 20:07

jo zecat a écrit:
Oui mais que voulez-vous faire des palestiniens de gaza et de la cis-jordanie...? Souhaitez-vous qu'ils s'exilent à leur tour ?

theologiquement, ils ne sont pas chez eux, ils sont , sur cette terre,déjà en exil.
Si ils doivent partir, cela ne se fera militairement ou administratif, cela ne pourra se faire que dans un contexte exceptionnel, comme une guerre entre Occident et Islam ou les populations musulmanes seront contraints de partir d'Europe par ex, donnant un précédent pour Israel.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Lun 20 Nov 2006, 20:21

Three piglets a écrit:
jo zecat a écrit:
Oui mais que voulez-vous faire des palestiniens de gaza et de la cis-jordanie...? Souhaitez-vous qu'ils s'exilent à leur tour ?

theologiquement, ils ne sont pas chez eux, ils sont , sur cette terre,déjà en exil.
Si ils doivent partir, cela ne se fera militairement ou administratif, cela ne pourra se faire que dans un contexte exceptionnel, comme une guerre entre Occident et Islam ou les populations musulmanes seront contraints de partir d'Europe par ex, donnant un précédent pour Israel.

Chère Jo,

Dans ces sujets, il y a deux analyses.

L'une est POLITIQUE et HISTORIQUE:

Israël, un peuple en exil, veut retrouver la terre héréditraire et historique dont l'empire Romain, il y a 2000 ans, l'a dépossédé.

On est finalement dans le même cas que ces familles Juives qui revinrent après la shoah. Or entre temps et souvent en toute bonne foi, leur maison avait été achetée par une autre famille.

On est donc face à deux droits. Voici, techniquement, les faits bruts.

Ensuite chacun prend parti pour l'une ou l'autre famille. En fait, il y a une injustice OBJECTIVE DE L'HISTOIRE, pour les Juifs comme pour les Palestiniens et deux légitimités qui s'opposent.

L'ONU voulut partager la maison en deux. L'une des familles attaqua l'autres, sans cesse, mais perdit toutes ses guerres.

La seconde analyse est THEOLOGIQUE:

Les eschatologies Juive, musulmane et chrétienne annoncent explicitement que vers la fin du monde, Dieu veut rendre à Israël sa terre, sa capitale (Jérusalem Luc 21, 24 ), et y rebatir le troisième Temple, plus beau que les deux autres (2 Mac 2). On n'y peut rien. C'est un fait. Que penser de cette promesse de Dieu?

C'est toute une théologie. Elle est richissime et mystérieuse. Mais visiblement, elle a un rapport avec la purification de l'islam, de même que la shoah eut un rapport avec la purification des nations chrétiennes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
usam



Messages : 196
Inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Mer 29 Nov 2006, 23:58

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
on est frappé de voir 7 évènements prophétiques annoncés:

1- Destruction du Temple (70 ap JC)
2- Dispersion des Juifs (135)
3- Shoah (1944, un tiers des Juifs morts).
4- Retour en Palestine (1948) Jérusalem Juive (pas encore réalisé)
5- Arche retrouvé,
6- Temple rebâti
7- Conversion d'Israël au Christ.

Le Seigneur, dans les Évangiles, dans l’épître de saint Paul aux Romains et dans l’Ancien Testament, donne sept prophéties concernant l’avenir de ce peuple et le retour du Christ:
1- Il annonce que le Temple de Jérusalem sera détruit Matthieu 24, 15: "En vérité, je vous le dis, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit jetée". Et le Temple sera remplacé par un temple consacré aux idoles: "Vous verrez l’Abomination de la désolation installée dans le Temple saint."
2- En second lieu, le Seigneur annonce que le peuple juif sera déporté parmi toutes les nations Luc 21, 24: "Il y aura une grande détresse sur la terre et colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant du glaive et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations."
3- En troisième lieu, il y aura des malheurs et des massacres perpétrés contre ce peuple Luc 23, 28: "Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi. Pleurez plutôt sur vous et sur vos enfants! Car voici venir des jours où l’on dira: Heureuses les femmes stériles, les entrailles qui n’ont pas enfanté, et les seins qui n’ont pas nourri! Alors, on se mettra à dire aux montagnes: Tombez sur nous! Et aux collines, couvrez-nous."
4- En quatrième lieu, ce peuple reviendra dans la terre d’Israël et prendra de nouveau possession de la ville sainte Luc 21, 24: "Jérusalem sera foulée par les païens jusqu’à ce que soit accompli le temps des nations". Le retour du peuple d’Israël dans sa terre marquera donc la fin du temps accordé aux païens pour inaugurer un temps de grâce accordé à Israël Romains 11, 25.
5- En cinquième lieu, l’arche d’alliance sera retrouvée 2 Maccabées 2, 4-7: « Il y avait dans cet écrit qu'averti par un oracle, le prophète se fit accompagner par la tente et l'arche, lorsqu'il se rendit à la montagne où Moïse, étant monté, contempla l'héritage de Dieu. Arrivé là, Jérémie trouva une habitation en forme de grotte et il y introduisit la tente, l'arche, l'autel des parfums, puis il en obstrua l'entrée. Quelques-uns de ses compagnons, étant venus ensuite pour marquer le chemin par des signes, ne purent le retrouver. Ce qu'apprenant, Jérémie leur fit des reproches: "Ce lieu sera inconnu, dit-il, jusqu'à ce que Dieu ait opéré le rassemblement de son peuple et lui ait fait miséricorde. »
6- En sixième lieu, le Temple de Jérusalem rebâti 2 Maccabées 2, 8: « Alors le Seigneur manifestera de nouveau ces objets, la gloire du Seigneur apparaîtra ainsi que la Nuée, comme elle se montra au temps de Moïse et quand Salomon pria pour que le saint lieu fût glorieusement consacré. »
7- Enfin Jésus annonce Luc 13, 35: "Vous ne me verrez plus jusqu’à ce qu’arrive le jour où vous direz: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur". Saint Paul confirme la réalité de ce dernier signe qui accompagnera immédiatement le retour du Christ dans sa gloire: Israël se convertira et reconnaîtra Jésus comme étant le Messie Romains 11, 15. "Leur mise à l’écart de l’Alliance fut une réconciliation pour le monde. Que sera leur admission sinon une résurrection d’entre ses morts". Ces deux textes semblent lier intimement le retour du Christ et la conversion d’Israël. Cela signifie-t-il que le jour où ils accepteront le Messie, celui-ci se montrera à eux de nouveau ou l’inverse? Toute la question, au plan du signe des temps, est ici.


Sept prophéties, ça fait très symbolique...
Mais n'y a-t-il pas en tout cas une huitième prophétie de Jésus sur le peuple juif ? « Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne m'avez pas reçu ; un autre viendra en son nom et vous le recevrez. »
Autrement dit : Jésus prophétise que les Juifs acclameront l'Antéchrist comme leur Messie ...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
jo zecat
Invité



MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Jeu 30 Nov 2006, 00:46

Noel a écrit:
jo zecat a écrit:
Oui mais que voulez-vous faire des palestiniens de gaza et de la cis-jordanie...? Souhaitez-vous qu'ils s'exilent à leur tour ?

Ce nouvel avatar de Jo me fait penser à ce que me disait mon grand père quand j'étais gamin "mon garçon si un jour t'es dans la m...e et que tu cherches une main pour t'en sortir regarde pas trop loin... elle est au bout de ton bras". :mdr:

Un sage mo grand père. Oui vraiment. :beret:

Noel

......la MERDE à droite.....la MERDE à gauche.....la MERDE de tous les côtés
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Jeu 30 Nov 2006, 10:13

Citation :
Mais n'y a-t-il pas en tout cas une huitième prophétie de Jésus sur le peuple juif ? « Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne m'avez pas reçu ; un autre viendra en son nom et vous le recevrez. »
Autrement dit : Jésus prophétise que les Juifs acclameront l'Antéchrist comme leur Messie ...

Cher Usam,

Excellente objection. Je l'ajoute immédiatement au traité des fins dernières.

Dans ce texte, Jésus s'adresse non au PEUPLE JUIF dans son ensemble mais au deuxième sens de ce mot dans l'évangile: à savoir aux AUTORITES JUIVES (pharisien, lévites etc.)

Le peuple Juif dans son ensemble est à l'image de tous les peuples. Jamais il ne trahit ENTIEREMENT.

Certains Juifs choisissent les Antéchrist de chaque époque, d'autres les refusent. Et l'antisémitisme est juste la généralisation que font les non-juifs, dans un mécanisme de bouc-émissaire décrit par René Girard : chacun est tenté d'identifier le tempéremment ou l'action de TEL Juif qu'il n'aime pas à la totalité des Juifs. C'est une attitude d'orgueil aveuglé (exemple: Hitler qui tue des enfants Juifs pour ce qu'il estime être la faute de banquiers et de politiciens Juifs).

Pour en revenir à cette prophétie, elle s'est donc réalisée une première fois en 70 ap. JC: Un tiers du peuple juif a suivi la folle révolte militaire des prêtres et des zélotes, précipitant la nation entière dans la ruine. Ils ont suivi "un autre".

Au cours des temps, de même, des parties du peuple Juif ont suivi divers Antéchrist (capitalisme pur, puis Marx, Lénine, etc.)

A la fin du monde, il est certain qu'une partie du peuple Juif, imitant le monde entier, suivra avec enthousiasme le dernier antéchrist.

Mais ATTENTION: LES AUTORITES JUIVES d'ISRAËL, à cette époque là, se comporteront héroïquement et pour le vrai Dieu, comme le firent les frères de Joseph lors de la terrible épreuve de la coupe volée (livre de la Genèse).

Comment cela se réalisera-t-il dans les détails ? On l'ignore. Mais c'est une certitude théologique rapportée par saint Paul.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Three piglets



Messages : 1272
Inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Jeu 30 Nov 2006, 10:21

Arnaud Dumouch a écrit:

A la fin du monde, il est certain qu'une partie du peuple Juif, imitant le monde entier, suivra avec enthousiasme le dernier antéchrist.


Tout en étant juif, je ne suis pas judeomane, ni judeo-centré pulsionnel, et je vous rejoit la dessus : une partie de mon peuple tend vers l'idolatrie.
Le veau d'or au Sinai, le culte de Baal et ainsi de suite, jusqu"aux bolcheviques, libéralisme, marxisme, anti-racisme totalitaire, feminisme, républicanisme , etc etc...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Sommes nous face à une guerre eschatologique?   Jeu 30 Nov 2006, 11:41

Citation :
une partie de mon peuple tend vers l'idolatrie.

Comme une partie du mien.

Comme une partie de mon âme dont Israël, comme nation, est une parabole, une image prophétique vivante créée par Dieu.

Bref, nous sommes hommes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Sommes nous face à une guerre eschatologique?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Sommes nous tous égaux?
» L'univers est-il habité ou sommes-nous seul
» Pourquoi sommes-nous devenus « gros » ?
» Sommes-nous à l’ère de l’athéisme ou du réveil religieux ?
» sommes nous seuls dans l'univers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: