DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté

Aller en bas 
AuteurMessage
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5617
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté   Lun 19 Mar 2018, 18:49

Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté

L’Église veut écouter les jeunes, elle a besoin d’eux et les encourage à prendre la place qui leur revient: c’est en substance le message du Pape François à l’adresse des 300 jeunes venus du monde entier à Rome pour participer à la réunion pré-synodale organisée cette semaine par le Vatican. Ce lundi 19 mars, au collège Mater Ecclesiae, le Saint-Père en personne a donné le coup d’envoi de cette rencontre préparatoire au prochain synode sur «les jeunes, la foi et le discernement vocationnel», prévu en octobre prochain.



Manuella Affejee - Cité du Vatican


Après un temps de prière, et une allocution du cardinal Baldisseri, secrétaire général du synode des évêques, le Pape a débuté son intervention affirmant que la «jeunesse» n’existait pas, mais qu’il existait plutôt «des jeunes, leurs visages, leurs voix, leur histoire».



Il a ensuite rappelé comment, en divers moments de l’Histoire, Dieu avait choisi de parler à travers les plus jeunes, citant l’exemple de Samuel ou de David.


«J’ai confiance que, en ces jours, Il parlera aussi à travers vous», a-t-il assuré aux jeunes participants, visiblement enthousiastes et très réactifs aux nombreux traits d’humour spontanés qui ont ponctué le discours du Saint-Père; un discours dont il est sorti à de nombreuses reprises, pour raconter des anecdotes, interpeller directement les participants ou prodiguer divers encouragements.



Prendre les jeunes au sérieux



Et François de poursuivre par un simple constat: «trop souvent on parle des jeunes sans les interpeller».


Et pour certains, les «tenir à une distance de sécurité» serait une solution bien commode pour éviter leur provocations.

Mais même «les meilleures analyses sur la question ne sauraient se substituer à la rencontre face-à-face», affirme-t-il: «il ne suffit pas d’échanger des petits messages ou de partager des photos sympathiques», - en référence aux pratiques en cours sur les réseaux sociaux notamment- , car les «jeunes doivent être pris au sérieux !»


François attire l’attention sur le paradoxe d’une culture actuelle qui, d’un côté, «idolâtre la jeunesse», mais de l’autre, dénie aux jeunes leur rôle d’acteurs.


Le Pape déplore encore leur marginalisation de la vie publique, la solitude dans laquelle ils sont souvent laissés.

«Il ne doit pas en être ainsi dans l’Église», avertit le Saint-Père, car l’Évangile nous demande au contraire de «nous rencontrer, de nous confronter, de nous accueillir, de nous aimer (…) de marcher ensemble et de partager sans peur».

Cette réunion pré-synodale se veut être le signe de quelque chose de grand, certifie François: «la volonté de l’Église de se mettre à l’écoute des jeunes, sans exclusion».



Écouter le cri des jeunes



L’une des ambitions nourries par le prochain synode, est de développer les conditions pour un vrai accompagnement des jeunes.


Cette assemblée sera également un appel à l’Eglise, afin qu’elle renouvelle son dynamisme de jeunesse.

Le Pape a avoué avoir pris connaissance de plusieurs réponses au questionnaire adressé aux jeunes par le secrétariat du synode en vue de l’assemblée d’octobre, et s’est dit particulièrement frappé par «l’appel» lancé par certains jeunes aux adultes, leur demandant d’être proches, de les aider dans les choix importants de leur vie.

Et le Pape de citer l’exemple d’une jeune fille qui soulignait l’absence de repères, ou encore les dangers qui guettaient la jeunesse: «l’alcool, la drogue, une sexualité vécue de manière consumériste», et qui lançait un appel à l’aide désespéré pour cette jeunesse en voie de désagrégation.

«Je sens que cet appel est sincère et requiert de l’attention», a reconnu le Pape, et dans cette optique, l’Église doit «apprendre de nouvelles modalités de présence et de proximité».



Parler avec courage et en toute liberté



«Le cœur de l’Eglise est jeune parce que l’Evangile est comme une sève vitale qui la régénère continuellement
», et il incombe à ses membres de «coopérer à cette fécondité», en allant de l’avant, en trouvant de nouveaux chemins, en étant créatifs, à l'instar des premiers chrétiens, en créant une culture nouvelle, dans le sillon de la Tradition.



Et le Pape d’enjoindre avec chaleur les jeunes à oser, à risquer : «si on ne prend pas de risque, on ne mature pas, on vieillit, et on part à la retraite à 20 ans !» a-t-il lancé, au milieu des rires, regrettant la vieillesse prématurée de certaines communautés, trop craintives d'aller aux périphéries.


«Nous avons besoin de vous les jeunes, pierres vives d’une Eglise au visage jeune, mais non maquillé (…) et vous nous poussez à sortir de la logique du ‘on a toujours fait comme ça’ », a-t-il poursuivi, plaidant au passage pour un dialogue intergénérationnel authentique et nécessaire, où les «rêves des ainés» nourriraient la «prophétie des jeunes».


Pendant une semaine, ces jeunes de tous horizons, catholiques engagés, non croyants, ou d’autres confessions, pourront s’exprimer, faire part de leurs attentes, de leurs désirs, de leurs doutes et préoccupations.



À plusieurs reprises, au cours de son intervention, le Pape les a vivement exhortés à le faire «avec franchise et en toute liberté», soulignant l’importance de parler «ouvertement», «avec courage», les assurant que leur «contribution sera prise au sérieux».



http://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2018-03/reunion-pre-synode-jeunes-2018-pape-vatican.html
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5617
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté   Jeu 05 Avr 2018, 17:23

Retour sur le pré-synode des jeunes

http://eglise.catholique.fr/actualites/dossiers/synode-2018/454540-retour-pre-synode-jeunes/

Publié le 03 avril 2018






A l’issue de la messe des Rameaux place Saint Pierre à Rome, une délégation des 305 jeunes du pré-synode présents à Rome et des 15 000 autres jeunes qui y ont participé sur les réseaux sociaux a remis au pape François la synthèse de leurs réflexions : un document qui est une radiographie de ce que pensent, vivent, espèrent les jeunes du monde aujourd’hui, catholiques ou pas, chrétiens, croyants ou non.
Un jeune du Panama – où auront lieu les JMJ de 2019 (22 au 27 janvier) a adressé des remerciements au pape au nom de la délégation: « Cher Pape François nous te remercions de la réunion pré-synodale ».

Document final du pré-synode des jeunes :  

http://www.jeunes-vocations.catholique.fr/download/9-345242-0/document-final-pre-synode.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5617
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté   Jeu 05 Avr 2018, 17:25

Qu'est ce qu'un synode d'évêques ?


Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5617
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté   Sam 07 Avr 2018, 19:54

Pré-Synode : l'Eglise à l'écoute des jeunes

Inédit dans l´histoire de l´Église !

En vue de la préparation du Synode des évêques d'octobre 2018, le pape François a souhaité inclure pleinement les jeunes dans le processus de préparation de l'assemblée synodale qui travaillera sur "les jeunes, la foi et le discernement vocationnel".

La rédaction de KTO raconte l'aventure de ce pré-synode des jeunes du 18 au 25 mars 2018 à Rome.

300 jeunes du monde entier ont débattu et travaillé à l'élaboration d'un document qui reflète ce qu'ils ont à dire aujourd'hui à l'Eglise catholique. 

L'émission Hors-les-Murs, présentée par Benjamin Rosier, veut rendre compte au plus près de la façon dont les jeunes se sont appropriés cette démarche nouvelle.

Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5617
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté   Jeu 21 Juin 2018, 14:29

L’Instrument de travail pour le synode d’octobre 2018 est sorti
Publié le 19 juin 2018 


L’Instrument de travail pour la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques est sorti ! Un beau texte, riche et stimulant sur « Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel » (3-28 octobre 2018)

L’introduction présente d’abord concrètement les objectifs du synode et donc son enjeu majeur : un « prendre soin » des jeunes à considérer comme central et inhérent à la mission de l’Église. Puis est évoquée la méthode de discernement ainsi que la structure de ce texte dont le mouvement construit autour de la dynamique même du synode – un chemin ensemble à l’écoute de l’Esprit – déploie une démarche de discernement qui passe par les trois étapes déjà décrites dans le document préparatoire : reconnaître, Interpréter, Choisir.




La partie I intitulée « Reconnaître : l’Eglise à l’écoute de la réalité » qui intègre une analyse sociologique et anthropologique est très réussie. Elle décrit bien la réalité actuelle du monde dans lequel les jeunes sont plongés. Le regard posé sur la jeunesse s’appuie beaucoup sur le document final du pré-synode très souvent cité, mais aussi sur les réponses des conférences épiscopales et sur les résultats de l’enquête directe réalisées auprès des jeunes enrichies par d’autres références. La photographie du monde des jeunes déployée ici articule bien à la fois la prise en compte de la diversité des contextes et le repérage des éléments de la culture globale. Tous les éléments importants concernant la vie des jeunes sont pris en compte. On pourra noter en particulier les développements intéressants et importants sur le sport et la musique aux §36-40 ainsi que tout le paragraphe sur le corps, l’affectivité et la sexualité, sujets qui n’avaient pas été abordés en tant que tels dans le document préparatoire. On retrouvera par ailleurs les thématiques chères au Pape François autour de la question de la famille, des études et du travail mais aussi une description fine et pertinente de la difficulté actuelle des jeunes à poser des choix dans un contexte social d’aujourd’hui marqué par la « liquidité », la pluralité et la multiplicité des possibles.

La partie II qui correspond à la deuxième étape du parcours de discernement proposé « Interpréter : la foi et le discernement vocationnel » est plus spirituelle. Elle commence par un éclairage biblique inspirant sur la jeunesse. On pourra particulièrement se réjouir de l’approche très large donnée au sens du mot vocation avec une définition qui permet de bien clarifier le terme, ce qui était attendu. Cela invite vraiment à voir la pastorale des vocations non pas comme une pastorale des vocations spécifiques restreinte à l’appel à devenir prêtre ou entrer dans la vie consacrée mais comme la manière même d’évangéliser les jeunes en les accompagnant dans le discernement de tous leurs choix. Cela consonne avec l’accent donné depuis plusieurs années sur l’enjeu de développer une culture des vocations enracinée dans la prise de conscience que toute vie est vocation – vocation à l’amour – et que l’Eglise-Ekklesia, communauté d’appelés pour appeler, est par nature vocationnelle. Au fondement de la vie chrétienne se trouve mis ici en lumière la vocation baptismale qui est intrinsèquement vocation missionnaire. C’est pourquoi comme cela est bien exprimé au §99 « les différentes formes de la vie chrétienne ne peuvent donc pas être pensées ou comprises de manière autonome, mais seulement dans la réciprocité et dans l’échange des dons qu’elles réalisent entre elles ». Après un long développement sur le dynamisme du discernement vocationnel au chapitre 3, on s’arrêtera en particulier sur le beau chapitre 4 intitulé « l’art de l’accompagnement » qui décline la notion d’accompagnement dans toutes ses dimensions. Cela résonne bien avec ce que nous percevons particulièrement sur le terrain d’une nécessité et d’un grand besoin de formation à l’accompagnement des acteurs pastoraux pour continuer à développer cette posture clé pour l’Église déjà bien mise en lumière avec les synodes sur la famille et Amoris Laetitia.

Dans la partie III « Choisir : trouver des chemins modes de conversion pastorale et missionnaire » on retrouve toute la dynamique missionnaire donnée par le Pape François et sa vision d’une « Église du dialogue » qui met au centre la « culture de la rencontre ». Il est vraiment intéressant de voir au début de cette partie l’accent mis sur une approche pastorale intégrale. Et on pourra s’arrêter en particulier sur le §140 qui propose la vocation comme pivot d’intégration de toutes les dimensions de l’identité. Nous pouvons y lire ce qu’on pourrait appeler le don de la vocation comme réponse aux quêtes d’identité contemporaines. D’où l’invitation à proposer aujourd’hui la vocation (au sens du discernement vocationnel) comme source de la construction d’une « identité intégrale » c’est-à-dire une manière de voir l’identité comme une dynamique toujours ouverte prenant en compte toutes les dimensions de la personne.

Sont ensuite déclinés au chapitre 2 tous les lieux et réalités de la pastorale ordinaire qui rejoignent la vie des jeunes. Est notamment soulignée l’importance du monde numérique, de la musique, du sport, et de l’amitié comme autant de lieux à travers lesquels l’Église peut rejoindre et accompagner les jeunes. Sans oublier la prise en compte de toutes les situations de fragilité et exclusion qui touchent les jeunes : le handicap et la maladie, les addictions, la prison, les situations de guerres et de violence, la migration, la mort. Les deux chapitres suivants insistent ensuite sur la nécessaire dimension communautaire de l’évangélisation et sur l’organisation et l’animation de la pastorale à penser comme une pastorale intégrée qui donne la priorité à la responsabilisation et à l’engagement des jeunes (ce qu’on appelle ici le « protagonisme » des jeunes). Ainsi, le §201 insiste sur l’enjeu de travailler en réseau et avec d’autres instances civiles. L’expérience actuelle en pastorale des jeunes nous montre en effet qu’un des points clés dans notre contexte français très sécularisé est le travail en réseau et en  partenariat pour collaborer avec d’autres non seulement hors de l’Eglise mais aussi à l’intérieur de l’Eglise. Est ainsi bien souligné au §203 l’enjeu de toujours mieux articuler paroisses/diocèses et mouvements/communautés dans une Eglise-communion qui se fait toujours plus inclusive.

En conclusion est soulignée la vocation universelle à la sainteté qui concerne tous les jeunes. On peut remercier le Pape François d’avoir publié Gaudete et Exsultate avant la fin de la rédaction de l’Instrumemtum Laboris ! En effet cette exhortation apostolique qui met en lumière l’appel universel à la sainteté est plusieurs fois citée et s’inscrit sans doute comme un apport essentiel sur ce chemin de préparation synodale. On voit bien toute la cohérence qui se déploie à travers les paroles, écrits et actes du pape François au fil de ces cinq années de pontificat. Nous est donné de percevoir de plus en plus clairement l’étape nouvelle de la réception de Vatican II à laquelle la culture contemporaine – dont les jeunes sont particulièrement porteurs – nous appelle quand on lit « les signes des temps ». On peut ici relire le n°108 d’Evangelii Gaudium particulièrement éclairant « … chaque fois que nous cherchons à lire les signes des temps dans la réalité actuelle, il est opportun d’écouter les jeunes et les personnes âgées. Les deux sont l’espérance des peuples. Les personnes âgées apportent la mémoire et la sagesse de l’expérience, qui invite à ne pas répéter de façon stupide les mêmes erreurs que dans le passé. Les jeunes nous appellent à réveiller et à faire grandir l’espérance, parce qu’ils portent en eux les nouvelles tendances de l’humanité et nous ouvrent à l’avenir, de sorte que nous ne restions pas ancrés dans la nostalgie des structures et des habitudes qui ne sont plus porteuses de vie dans le monde actuel. ». Cela nous fait pressentir l’importance de ce synode des jeunes, non seulement pour les jeunes, mais aussi pour l’Eglise toute entière et pour le monde. En effet, si l’Eglise écoute bien les jeunes et discerne plus finement à travers eux les « signes des temps », elle continuera à se réformer pour servir davantage le monde et contribuer à sa transformation positive. Car une des grâces du Pape François à travers ce synode est sans doute de nous faire davantage saisir que les jeunes s’ils sont bien guidés et en dialogue avec les ainés sont aujourd’hui les premiers acteurs de la transformation du monde nouveau en émergence vers plus de justice, de paix et de fraternité.

Sœur Nathalie Becquart, Xavière, Directrice du Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations (SNEJV)
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 5617
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté   Jeu 21 Juin 2018, 14:31

Deux citations du Pape François extraites de « Dieu est jeune »

Citation :
« Je vois un garçon ou une fille au pied agile qui cherche sa voie, qui entre dans le monde et qui regarde l’horizon avec des yeux pleins d’espoir, pleins de l’avenir et aussi d’illusions. Le jeune marche sur ses deux pieds comme les adultes, mais à la différence des adultes, qui les gardent bien parallèles, il en a toujours un devant l’autre, sans cesse prêt à partir, à bondir. Toujours prêt à aller de l’avant. Parler des jeunes, c’est parler de promesses, et c’est parler de joie. »


P.18 Jeunes prophètes et vieux rêveurs


Citation :
« Pour comprendre un jeune aujourd’hui, il faut le comprendre en mouvement. On ne peut pas rester immobile et prétendre être sur la même longueur d’onde que lui. Si nous voulons dialoguer, nous devons être mobiles, et c’est lui alors qui ralentira pour nous écouter, c’est lui qui décidera de le faire. Et quand il ralentira, une autre figure commencera : un mouvement dans lequel le jeune adoptera un pas plus lent pour se faire écouter, et où les anciens accéléreront pour trouver le point de rencontre. Ils se contraignent mutuellement : les jeunes à aller plus lentement, et les vieux plus vite. Voilà comment nous pourrons progresser. »


P.32 Jeunes prophètes et vieux rêveurs.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion pré-synodale 2018: le Pape invite les jeunes à parler avec franchise et liberté
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le pape invite les jeunes à exprimer leur foi en ligne
» A leur retour des JMJ, le pape invite les jeunes à témoigner de leur foi
» Sacré Cœur : Le pape invite les jeunes à contempler le mystère de l’amour
» le Pape invite les fidèles à entrer pleinement dans le Triduum pascal
» Le pape invite les familles à montrer qu'il est possible d'aimer sans réserve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: