DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"

Aller en bas 
AuteurMessage
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4808
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"   22/2/2018, 19:41

"Votre mission est unique et nécessaire"

Déclaration du Conseil Permanent aux agriculteurs

Publié le 21 février 2018






Comme en 2016, une délégation d’évêques se rendra au Salon International de l’Agriculture de février 2018. Témoins à la fois de la passion avec laquelle les agriculteurs exercent leur métier et des difficultés auxquelles ils sont confrontés, les évêques veulent ainsi leur manifester leur proximité, leur attention et leur soutien.


Nous savons que la crise agricole que vous traversez est toujours là, profonde, complexe et multiforme. Beaucoup parmi vous souffrent et s’inquiètent pour leur avenir. Face à cette réalité, nous ne pouvons pas nous satisfaire des approches et des discours marqués par la situation de l’après-guerre et les années de forte croissance économique et d’amélioration des conditions de vie qui l’ont suivie. Aujourd’hui, nous mesurons à quel point les temps ont changé. Notre rapport au monde, au travail, à l’économie, à la technologie, à la terre, à la création soulève bien des questions et nous met devant de nouveaux défis, dont celui du respect de l’environnement, que nous sommes appelés à relever tous ensemble.

Ces défis dépassent votre seule profession : ils nous concernent tous et ils ont une dimension internationale. Ils nous interrogent notamment sur la société que nous voulons pour aujourd’hui et pour demain. Ils nous conduisent aussi à questionner les processus économiques tant mondiaux que locaux, pour que soit mieux pris en compte tout ce qui touche à la sauvegarde de notre maison commune et à son avenir. Et nous ne voulons pas ignorer vos solitudes et vos inquiétudes devant ces défis universels.


Mais alors, quelle agriculture voulons-nous pour demain ? Quels changements et conversions devons-nous opérer dans nos modes de vie ?


Nous ne pouvons pas nous résigner à un avenir incertain pour l’agriculture.  Voilà pourquoi, comme pasteurs de l’Église catholique, nous voulons vous adresser un message de soutien.


Nous croyons qu’il est vital que le travail agricole soit reconnu par l’ensemble de la société. Cette reconnaissance doit passer par une juste rémunération de votre travail, ce qui, hélas, n’est pas le cas dans bon nombre de filières. Votre travail permet de produire ces aliments dont nous avons tous besoin pour vivre. L’agriculture doit garder sa noble mission : offrir une nourriture de qualité, la plus accessible à tous, et contribuer à l’entretien des espaces ruraux auxquels nous sommes tant attachés.


La terre avec son sol vivant est la matière principale de votre métier ; c’est elle que vous travaillez. C’est d’elle que dépend notre pain quotidien. Aussi est-il vital de prendre soin de cette terre, de la protéger, comme le pape François nous y invite dans son Encyclique Laudato si’. Cultivons « cette ouverture à l’étonnement et à l’émerveillement », parlons « le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation avec le monde », ne soyons pas le « dominateur, consommateur ou pur exploiteur de ressources, incapable de fixer des limites à ses intérêts immédiats » (Laudato si’, n° 11).


La capacité à s’émerveiller devant la Création est le terreau de la conversion écologique attendue par beaucoup. Par votre métier, vous savez que cet étonnement et cet émerveillement se cultivent au quotidien. Vous êtes porteurs d’un savoir-faire unique que vous devez développer et transmettre.  C’est ainsi que notre terre pourra continuer à procurer à tous le pain quotidien sans être abimée et dégradée.Nous souhaitons que toute notre société prenne vraiment les moyens de vous écouter, de recueillir les fruits de votre savoir-faire et devienne ainsi toujours plus soucieuse d’une écologie intégrale.



Car la crise socio-environnementale que nous affrontons « requiert une approche intégrale pour combattre la pauvreté, pour rendre la dignité aux exclus, et simultanément pour préserver la nature » (Laudato si’, n° 139).Nous sommes témoins qu’au milieu des changements, souvent sources d’inquiétude, se développent de nombreuses initiatives créatrices et innovantes, pour produire dans le respect de l’environnement et la recherche d’une qualité croissante, pour progresser dans les domaines de la coopération et de la mutualisation des moyens. Nous encourageons et soutenons toutes ces initiatives.


Dans l’histoire, votre professionnalisme et votre amour de la terre ont témoigné de votre capacité à vivre des transitions, à surmonter bien des obstacles. Face à l’ampleur des défis d’aujourd’hui et à la lumière de la Foi, nous vous redisons notre confiance, notre solidarité et notre soutien. Nous appelons la société entière à œuvrer pour une meilleure reconnaissance de votre travail, de votre mission unique et nécessaire.



Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France
Mgr Georges PONTIER, Archevêque de Marseille, président de la CEF
Mgr Pierre-Marie CARRÉ, Archevêque de Montpellier, vice-président de la CEF
Mgr Pascal DELANNOY, Évêque de Saint-Denis, vice-président de la CEF
Mgr Michel AUPETIT, Archevêque de Paris
Mgr Jean-Pierre BATUT, Évêque de Blois
Mgr François FONLUPT, Évêque de Rodez
Mgr Stanislas LALANNE, Évêque de Pontoise
Mgr Philippe MOUSSET, Évêque de Périgueux
Mgr Benoît RIVIÈRE, Évêque d’Autun
Mgr Pascal WINTZER, Archevêque de Poitiers



http://eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/textes-et-declarations/453194-mission-unique-necessaire-declaration-conseil-permanent-aux-agriculteurs/
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4808
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"   1/3/2018, 14:31

Salon International de l’Agriculture 2018 : Homélie de Monseigneur Jacques Habert

Publié le 28 février 20

Homélie de Monseigneur Jacques Habert, évêque de Seez, lors de la messe à l'église Saint-Antoine de Padoue (Paris 15°), le lundi 26 février 2018





Il y a toujours un risque pour tout prédicateur de l’évangile d’utiliser la parole de Dieu pour faire passer le message qu’il a lui-même envie de communiquer. Finalement d’instrumentaliser la parole de Dieu au service de ses propres idées. La tentation peut être grande aujourd’hui, au terme de notre visite au Salon de l’Agriculture, d’agir ainsi. Car des idées nous en avons concernant le monde agricole, des messages nous désirons en faire passer et nous l’avons fait dans ces jours précédant notre visite. Ne tombons donc pas dans ce piège d’une utilisation immédiate de la parole de Dieu et commençons ce soir humblement à nous mettre à son écoute. Elle pourra alors éclairer nos propres paroles. En ce jour, il s’agit d’une parole propre à ce temps particulier du carême. Le message central est celui du pardon, de la miséricorde.


Dans la première lecture c’est le prophète Daniel qui au nom de son peuple s’adresse à Dieu. Ces paroles son claires : nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons fait le mal, nous avons été rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandement. Daniel le reconnait : le peuple n’a pas été fidèle à ce que Dieu attendait de lui. Dans l’ancien testament cette infidélité à Dieu conduit immanquablement à la souffrance et au malheur. Le peuple dans cette situation pourrait être conduit au désespoir, mais au contraire, il s’en remet à la miséricorde de Dieu. Au Seigneur notre Dieu, la miséricorde et le pardon s’écrie le prophète Daniel. Cette miséricorde elle éclate dans l’évangile, avec cet appel à la miséricorde : soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux dit Jésus. Une des dimensions essentielles de la mission de Jésus sera précisément de manifester cette miséricorde du Père.
L’année jubilaire de la miséricorde à laquelle le pape François nous avait invité en 2015 a été en ce sens une grande grâce. Nous nous sommes remis devant la miséricorde de Dieu, en comprenant mieux le sens de ce mot. Qu’est-ce que ma miséricorde : c’est l’attitude celui qui, saisi aux entrailles, se penche sur la misère de celui qui souffre. Elle est à la fois une invitation à la contemplation d’un Dieu qui se penche sur les misères de l’humanité en son Fils. Et une invitation à être entre nous miséricordieux. Voilà comment nous pouvons ce soir écouter la parole de Dieu, parole qu’il nous faut alors appliquer aux situations concrètes que nous rencontrons.
En ce jour où à travers la présence de 25 évêques au Salon de l’Agriculture nous disons la sollicitude de l’Église pour les questions du monde agricole il n’est pas excessif de dire que le monde agricole aujourd’hui a besoin de miséricorde. Certes, il ne serait pas juste de dire que le monde agricole n’est marqué que par des souffrances et des problèmes. Nous sommes en effet émerveillés, et nous l’avons été tout au long de cette journée, par le dynamisme, par le désir d’entreprendre, d’innover et tout cela est source d’espérance. C’est une véritable passion qui anime les agriculteurs. Mais nous savons combien aussi des hommes, des femmes, des jeunes, des familles vivent rudement la situation actuelle. Les causes en sont multiples, les remèdes aussi. Comme chrétien nous n’apportons pas de solutions miracles, mais nous pouvons promouvoir des attitudes fondamentales. Celle de la miséricorde en fait justement partie. Demandons-nous comment nous, communautés chrétiennes, nous sommes attentifs par nos paroles, par notre façon de consommer, par l’intérêt que nous portons à toutes ces questions, aux agriculteurs et à tous les défis qu’ils ont à relever.

Autre attitude à promouvoir et qui est proche de la miséricorde, celle de l’écoute. Le prophète Daniel reprochait au peuple de n’avoir pas écouté la voix du Seigneur. L’écoute est en effet une attitude humaine fondamentale. Nous évêques aujourd’hui nous sommes surtout venus pour écouter, pour comprendre, pour continuer de nous tenir informés des situations très diverses, des problématiques très complexes qui traversent le monde rural aujourd’hui. Invitons les agriculteurs à vivre entre eux cette dimension de l’écoute, de la parole échangée en vérité. Nous demandons aussi que les acteurs de la vie politique soient bien à l’écoute de ceux qui font monter leurs justes revendications quand les injustices sont trop criantes. Nous demandons à nos communautés de vivre cette écoute, de prendre au sérieux les cris de ceux qui souffrent. Les mouvements présents sur le terrain portent ce souci, ainsi que bien d’autres acteurs pastoraux : dans les paroisses, les communautés ; les religieux, les religieuses.
Mais il y a aussi une autre écoute à laquelle nous pouvons inviter. Elle est plus subtile, elle est éminemment chrétienne. Il s’agit, au nom même de notre foi en un Dieu créateur de nous mettre à l’écoute de la terre elle même. La création, que ce soit le monde végétal ou le monde animal, doit être reçu comme un don, un don qui mobilise tout le génie humain, toute son intelligence. Mais c’est un don à respecter, un don à recevoir avec une attitude de serviteur ; au service précisément de l’humanité.
Le pape François dans sa belle encyclique Laudato Si nous encourage sur ce chemin, je le cite : Si nous nous approchons de la nature et de l’environnement sans cette ouverture à l’étonnement et à l’émerveillement, si nous ne parlons plus le langage de la fraternité et de la beauté dans notre relation avec le monde, nos attitudes seront celles du dominateur, du consommateur ou du pur exploiteur de ressources, incapable de fixer des limites à ses intérêts immédiats. Puis se référant à Saint François d’Assise, le pape invite à : un renoncement à transformer la réalité en pur objet d’usage et de domination. Voilà certainement une prière que nous pouvons porter au cœur de la célébration de cette messe. L’enjeu n’est rien moins que d’instaurer de nouveaux rapports dans le monde rural. Des rapports sociaux marqués par l’écoute et le respect, des rapports avec la nature allant dans la même logique. Demandons la grâce d’être des artisans résolus et confiants de cette évolution.


http://eglise.catholique.fr/actualites/eveques-de-france-salon-de-lagriculture/453376-salon-international-de-lagriculture-2018-homelie-de-monseigneur-jacques-habert/
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4808
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"   1/3/2018, 14:36





Comme en 2016, une délégation d’évêques s’est rendue pour la deuxième fois, au Salon International de l’Agriculture, le 26 février 2018. Témoins à la fois de la passion avec laquelle les agriculteurs exercent leur métier et des difficultés auxquelles ils sont confrontés, les évêques voulaient ainsi leur manifester leur proximité, leur attention et leur soutien.

Quelques photos et réactions 

http://eglise.catholique.fr/actualites/eveques-de-france-salon-de-lagriculture/
Revenir en haut Aller en bas
Arc-en-Ciel

avatar

Féminin Messages : 4364
Inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"   2/3/2018, 00:38

Thumright Thumright Thumright
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 9999
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"   2/3/2018, 06:20

Pour défendre l'agriculture et les agriculteurs, c'est aussi dans la façon d'acheter et de consommer les produits.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4808
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"   2/3/2018, 10:17

humanlife a écrit:
Pour défendre l'agriculture et les agriculteurs, c'est aussi dans la façon d'acheter et de consommer les produits.

tout à fait et le problème est bien là justement : acheter français et non pas ce qui vient de l'étranger  Mad  même si c'est moins cher.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 9999
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"   5/3/2018, 12:01

Violette3 a écrit:
humanlife a écrit:
Pour défendre l'agriculture et les agriculteurs, c'est aussi dans la façon d'acheter et de consommer les produits.

tout à fait et le problème est bien là justement : acheter français et non pas ce qui vient de l'étranger  Mad  même si c'est moins cher.

Pour ceux qui sont en France, sinon privilégier les circuits courts, les producteurs locaux.
En France la grande majorité des produits maraîchers vient d'Espagne, mais ne sont pas bons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les évêques aux agriculteurs : " votre mission est unique et nécessaire"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre mission : retrouver un manuel de latin à partir de deux indices
» Suivez votre mission et construisez un monde meilleur. Saint Luc 1, 57-66
» Google Images : pour vérifier que votre blason est unique
» sondage: votre émission favorite!
» Les chrétiens et les Églises doivent poursuivre leurs efforts en vue d'une date commune pour Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: