DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
philippe bis



Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 15:34

Scrogneugneu a écrit:
Spoiler:
 
j 'étais ironique bien sur , l 'avortement comme la guerre reste horrible...
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas Dollet



Messages : 24
Inscription : 14/07/2015

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 16:05

Mon grand-père paternel et son jeune frère participaient à la MRJC il y a plus de 70 ans. Autrefois c'était très vraiment catholique. Malheureusement depuis 1968, la MRJC et les autres mouvements ( JOC, ACO etc) oublient la prière et critiquent l'église. Je l'ai connu pendant un an avec la JOC mais je n'ai pas aimé les critiques et beaucoup d'actions.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Messages : 11722
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 16:14

En tout cas , si le MRJC voulait se faire de la pub à peu de frais , il a réussi son coup : aujourd'hui " oui " , le lendemain " non " et probablement le surlendemain " peut-être , dans certains cas " .

En attendant , les projecteurs sont braqués sur eux . Bien joué ...
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 16:20

Nicolas Dollet a écrit:
Mon grand-père paternel et son jeune frère participaient à la MRJC il y a plus de 70 ans. Autrefois c'était très vraiment catholique.  Malheureusement depuis 1968, la MRJC et les autres mouvements ( JOC, ACO etc) oublient la prière et critiquent l'église. Je l'ai connu pendant un an avec la JOC mais je n'ai pas aimé les critiques et beaucoup d'actions.
Bonsoir Nicolas

Il va falloir ouvrir un autre fil alors sur l'Action Catholique, car on va tout mélanger... mais je me permets de vous répondre.

Je n'ai pas vu le changement avant et après 68, pour la bonne raison que j'ai été fédérale d'ACE et JOCF. Nous avions un aumônier et des rencontres extraordinaires en Fédération.

Critiquer l'Eglise ? les enfants ne savent pas et en JOCF, nous avions un thème. Quant aux actions ?? je ne vois pas bien ce que vous voulez dire ? et puis, on aime ou on n'aime pas...
Ma sœur n'a jamais aimé et pourtant, elle a eu l'occasion d'aller en voyage à la montagne, mais rien à faire, ça ne lui plaisait pas.

En ACE, j'ai dû me bagarrer avec des parents qui n'y voyaient que le patronage de leur enfance ! Or, ce n'est pas la même chose... 

En JOCF, j'ai accompagné un groupe à Lourdes, donc ? avec l'évêque et 1 prêtre. Nous avons vécu des moments très forts, puisque c'était la Semaine Sainte, avec les cérémonies du Jeudi et Vendredi Saints, la célébration pénitentielle, suivie de la confession individuelle et surtout beaucoup de questions toute la semaine.

Si vous le souhaitez, on ouvre un autre fil ?
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 16:21

boulo a écrit:
En tout cas , si le MRJC voulait se faire de la pub à peu de frais , il a réussi son coup : aujourd'hui " oui " , le lendemain " non " et probablement le surlendemain " peut-être , dans certains cas " .

En attendant , les projecteurs sont braqués sur eux . Bien joué ...

boulo, seulement par certaines médias, car moi je n'ai rien vu du tout.

La Croix en a parlé ? si oui, vous voulez bien dire ce qu'ils ont dit ? car je n'y ai plus accès.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11722
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 16:24

Je poste les titres de La Croix dans Vie du forum . Je recherche les articles qui en ont parlé .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 16:25

boulo a écrit:
Je poste les titres de La Croix dans Vie du forum . Je recherche les articles qui en ont parlé .

Merci boulo, mais comment faire pour y avoir accès ?
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 17:18

Je viens de trouver un article de La Vie :

MRJC : après une semaine de polémique sur l'IVG, “explication“ en vue à la CEF


Bénédicte Lutaud publié le 27/01/2018


Depuis que le Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) a publié un communiqué en faveur du « droit fondamental » à l’avortement, le 19 janvier, la polémique n'a cessé de prendre de l’ampleur. Une rencontre, prévue lundi 29 janvier au siège de la conférence épiscopale, sera l’occasion de s’expliquer.



« Erreur de jeunesse », plaident certains. « Maladresse », conviennent les intéressés. « Grossière erreur », insistent les autres. Une chose est sûre : l’équipe nationale du Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) n’avait pas prévu qu'un communiqué puisse provoquer un tel remue-ménage au sein de l’Église catholique de France.



Rappel des faits
.


Vendredi 19 janvier, le MRJC publie sur les réseaux sociaux un communiqué dans lequel il se « désolidarise » de la « Marche pour la Vie » qui doit se dérouler deux jours plus tard à Paris. Le ton est sans appel : « Nous dénonçons les messages de culpabilisation, d’intolérance et de haine portés lors de cette marche ».

Mais c’est la suite du texte qui suscite le plus d’incompréhensions et de réactions : « Nous défendons le droit fondamental pour les femmes et les couples d’avoir recours à l’IVG. »

La réponse de la Conférence des évêques de France (CEF) ne se fait pas attendre : Vincent Neymon, secrétaire général adjoint et directeur de la communication, assure que « le MRJC ne peut s’extraire ainsi de l’Église » et exige même le retrait du communiqué.

Le mouvement publie alors une autre déclaration, sans mention d'un « droit fondamental » à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), et invitant au « dialogue ».

Mais rien à faire : le « couac » a du mal à passer.

Pourquoi cela ?


Tout d’abord parce que le MRJC est bel et bien un « mouvement d’Église ». Fondé en 1963, il est l’héritier de la Jeunesse agricole catholique (JAC), créée en 1929, dans la lignée de l’Action catholique de la jeunesse française encouragée par le pape Pie XI.

Aujourd’hui, le MRJC dispose d’un aumônier national nommé par la CEF et reçoit des subventions des diocèses – à hauteur de 574.553€ (soit 18% de leur budget) en 2016.

Ensuite, parce que l’un des trois jeunes choisis par la CEF pour représenter la France au pré-synode des jeunes qui aura lieu au mois de mars, Adrien Louandre, 22 ans, fait justement partie du MRJC.

Enfin, parce que l’Église est particulièrement attentive aux questions liées au respect de la vie, surtout au moment où vient de s'ouvrir, au niveau national, une période d'« états généraux » et de débats citoyens en vue de la révision de la loi bioéthique, prévue en 2019.



La polémique repart de plus belle



Passées ces premiers échauffements du week-end dernier, la controverse reprend le 24 janvier.


Et c'est cette fois une tribune rendue publique par Mgr Bernard Ginoux, qui met de l’huile sur le feu.

Dans un ton particulièrement virulent, l'évêque de Montauban affirme ne plus reconnaître le MRJC comme un mouvement de l’Église catholique, et affirme refuser désormais de lui verser une aide financière.

Deux jours plus tard, le père Arnaud Favard, vicaire général de la Mission de France, prend au contraire la défense du MRJC [url=http:// https//www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/France/Declaration-lavortement-vicaire-general-Mission-France-defend-MRJC-2018-01-26-1200909120][/url]dans une lettre ouverte.

Pendant ce temps, en coulisse, les mouvements de l’Action catholique et la CEF s'animent.


Objectif : apaiser le débat. Heureux hasard du calendrier, une rencontre est prévue de longue date, lundi 29 janvier, à la CEF, entre les évêques du Conseil pour les mouvements et associations de fidèles, et les présidents de ces mouvements.

La thématique, justement, porte sur « la prise de parole en public » ! L’occasion idéale, donc, de revenir sur la polémique.

Pourtant, malgré les bonnes volontés, la discussion risque de se révéler compliquée : de part et d’autre, on ne parle pas le même langage. Plusieurs visions se confrontent, que ce soit sur la question de l’avortement ou celle du statut d'un mouvement d’Église.


Du côté de l’équipe nationale du MRJC, si on reconnaît la « maladresse » dans la forme du premier communiqué, l’heure n’est pas vraiment aux regrets mais à la justification.


« Nous souhaitions apporter une autre parole, peut-être un peu maladroite théologiquement, mais pour montrer qu’il y a des chrétiens qui aimeraient rouvrir le débat. Nous voulions montrer qu’il y a une pluralité dans l’Église, que des catholiques ont pu avoir recours à l’IVG et que la parole qu’amène l’Église sur ce sujet met des personnes en souffrance », assure ainsi à La Vie Hugues Boiteux, secrétaire national et responsable de la communication du mouvement.

« L’avortement, on ne le souhaite à personne, insiste-t-il. Cet acte va à l’encontre de la dignité des personnes. Notre phrase a été maladroite et reçue à tort comme un encouragement. »



Soutien d’autres mouvements



Interrogé également par La Vie, l'aumônier national du mouvement, le père Jean-Paul Havard, prêtre de la Mission de France, plaide en leur faveur. Basé dans le diocèse de Grenoble, il s’est empressé, mercredi dernier, d’aller rencontrer l’équipe nationale au siège du MRJC, à Pantin.


S’il assure ne pas avoir été mis au courant en amont du communiqué, il invite à comprendre leur démarche :

« Souvent, dans les diocèses, l’évangélisation est un peu “retournée” (…). Il s’agit, pour le MRJC, d’aider les gens à revenir dans le giron de l’Église. On voit aussi comment la sécularisation y est à l’œuvre. Et parfois, c’est aussi l’Église qui participe de la sécularisation, quand des personnes ont le sentiment de ne pas se s’y retrouver. »


C’est aussi ce que plaide Adrien Louandre, joint par La Vie : « Aujourd’hui à Amiens, on est très bien vu. Mais au début, on nous disait : “C’est des chrétiens, donc c’est des fachos.”


Nous n’avons absolument pas honte de notre héritage chrétien. Mais les gens viennent discuter avec nous car le MRJC c’est aussi un gage de modération. » Hugues Boiteux abonde : « On est dans la doctrine sociale de l’Église, mais on est dans un entre deux, on fait avec la réalité des personnes. »


Cette démarche du MRJC sur l’IVG révèle en réalité un problème plus profond : le sentiment pour ses membres de de ne pas être suffisamment être pris au sérieux par l’institution catholique et d’être relégués à l’ombre des projecteurs. « Ils peuvent avoir le sentiment que ce qu’ils ont à cœur de travailler sur cette Église “servante et pauvre” du concile Vatican II compte peu, qu’ils sont considérés comme un reliquat du passé, des restes de l’aile “gauchiste” de l’Église », confie le père Havard.



« Cela me fait mal que le MRJC se donne un mal fou pour porter de nombreux projets sur la paix, à travers des dizaines de services civiques, un grand festival international à Besançon appuyé par le Vatican l’été prochain... et, résultat, on n’en parle pas. On parle de deux phrases à l’intérieur du communiqué », regrette, amer, Adrien Louandre.



Lundi 29 janvier, le MRJC pourra pourtant compter sur le soutien d’autres mouvements qui lui sont proches, parmi lesquels la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) et les Scouts et Guides de France (SGDF).


Ces mouvements ont prévu de se retrouver en amont de la réunion à la CEF. « Lundi, on rappellera qu’on soutient le MRJC, même si la parole a été très mal prise, et que ce communiqué a fait passer des idées qu’ils n’avaient pas », confie à La Vie François Mandil, délégué national des SGDF.

Rappelant que les Scouts et Guides de France avaient soutenu la loi Veil en 1975, il ajoute : « Personne, ni le MRJC ni nous, n’a dit que l’avortement était anodin. Si l’avortement est un drame, on ne pourra jamais l’empêcher.

Ce qu’on peut empêcher, c’est que dans le monde une femme meure toutes les neuf minutes d’un avortement clandestin. S’il y a une vie à protéger c’est la vie de ces femmes-là. Si on défend la vie, cela doit aussi interpeler. »



Pluralité vs. critères d’ecclésialité



Du côté de l’épiscopat, un sentiment général d’incompréhension domine. « Ce communiqué ne s’imposait pas. Pourquoi cette sorte de plaidoyer pour l’IVG, alors qu’aujourd’hui il y a 200.000 avortement par an ? On ne voit pas en quoi le “droit à l’avortement” serait menacé », s’interroge Mgr Jacques Habert, joint par La Vie, qui cherche toutefois à rester dans « l’écoute et l’accompagnement ». Évêque de Séez, il est en charge du « monde rural » à la CEF, et suit donc l’activité du MRJC.



Lundi, la conversation à la CEF s'attardera donc probablement sur la question de la pluralité dans l’Église.


Pour Mgr Jacques Habert, « il faut vraiment distinguer le fond et la forme. Sur la forme, Dieu merci, l’Église est plurielle : il y a des formes d’apostolat, de présence au monde et d’être chrétiens. Mais ensuite, il y a le fond : la Révélation, le magistère. Ce ne sont pas des questions accessoires.

Si tout le monde pense ce qu’il veut et dit ce qu’il veut, sur tout et son contraire, il n’y a plus de communion. Or, un mouvement d’Église doit être en communion avec la pensée de l’Église. »

Cette notion de pluralité, pour les évêques, se heurte en effet à un autre principe fondamental : les « critères d’ecclésialité » auxquels doivent correspondre les mouvements d’Église, définis par Jean Paul II dans l’encyclique Christifideles Laici (1988).


Parmi ces critères, figure celui de la communion avec le pape et les évêques.

Interrogé par La Vie, Mgr Dominique Blanchet, évêque de Belfort-Montbéliard et président du Conseil pour les mouvements et associations de fidèles, précise :

« Le problème, ce n’est pas d’être contraire à ce que prône la Marche pour la Vie – qui n’est pas, d’ailleurs, une initiative de l’Église catholique. Que le MRJC se désolidarise de la Marche pour la Vie, cela fait vraiment partie de la libre expression, nécessaire, de tous les mouvements de fidèles.

Ils posent une vraie question au passage : comment fait-on pour promouvoir la vie ? Le problème, c’est que c’est contraire à ce à quoi rend attentif l’Église sur la défense de la vie et sur le questionnement face à l’IVG. »


En somme, le statut du MRJC, en tant que mouvement d’Église, exige d’eux une attention particulière dans la manière de s’exprimer publiquement. « Dès qu’on est dans un mouvement d’Église, il y a une forme de représentation de l’Église. La CEF met en place une aumônerie nationale, les subventionne, met des locaux à leur disposition dans leur diocèse, ce qui fait que bien des évêques ont été étonnés de ce qu’ils ont lu », souligne Mgr Blanchet.



La libre expression des mouvements d’Église, insiste-t-il toutefois, est « très importante. Les mouvements d’Église n’ont pas à demander à la CEF la validation de leurs communiqués ! Mais il est entendu de façon implicite qu’on est d’accord sur les critères d’ecclésialité ».



Les évêques soulignent en outre avoir reçu des réactions négatives au sein même du MRJC : dans les permanences locales, certains ne se reconnaîtraient pas dans le communiqué publié par l’équipe nationale.


La discussion de lundi serait donc « providentielle », se réjouit Mgr Blanchet, qui insiste : « Ce n’est pas une réunion de crise ! J’espère que cela ouvrira un lieu de débat et d’échange, pour comprendre que la dignité de la personne humaine depuis sa conception jusqu’à sa mort naturelle fait partie de l’enseignement de l’Église et que cela n’est pas optionnel. »


Les évêques se veulent confiant. François Mandil, des Scouts et Guides de France, l’est aussi : « Dans le cadre des projets nationaux de la loi bioéthique, je pense que les évêques ne veulent pas revivre la Manif pour tous, c’est-à-dire cette impression chez certains que la parole était monolithique. La CEF avait perçu ce malaise chez un certain nombre de catholiques. »



L’échange sur tous ces points, lundi 29 janvier, promet d’être franc, utile… mais également ardu.
 
[Article modifié le 29 janvier à 16h55.]



Mise à jour du 30 janvier :


En amont de la réunion ordinaire entre les évêques du Conseil pour les mouvements et associations de fidèles (CMAF) et les présidents de ces mouvements, le 29 janvier, un échange à huis clos a eu lieu avec les responsables du MRJC et leur aumônier. Le CMAF a par la suite publié un communiqué, uniquement signé par les évêques, mais approuvé par le MRJC.



Les évêques affirment ainsi que la « liberté de parole est légitime » et qu'il est « normal d'avoir une diversité d'approches ».


Ils rappellent cependant qu'un mouvement d'Église doit « porter et diffuser une parole conforme au magistère », et que « si l'Église entend la souffrance des personnes qui affrontent la perspective d'une naissance difficile, elle ne peut considérer l'avortement comme une réponse appropriée ».

L'échange avec les responsables du MRJC, assurent-ils, « a permis de clarifier ce sur quoi il y avait eu interpellation, et de nous remettre d'accord sur le pacte de confiance qui oblige un mouvement d'Église ».


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11722
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 17:24

Voici la liste des articles cité dans " Vie du forum . Titres des publications de La Croix . " :

La Croix le Journal ( LCJ ) lundi 22/1/2018
France . - Le MRJC se désolidarise de l'appel à manifester .

La Croix le Journal ( LCJ ) mardi 23 janvier 2018
Religion . - IVG , le MRJC a-t-il enfreint un principe non négociable ?

La Croix Urbi et Orbi ( LCUO ) mercredi 24 janvier 2018
France . - Pour l'évêque de Montauban , le MRJC n'est plus un mouvement catholique .

La Croix Urbi et Orbi ( LCUO ) jeudi 25 janvier 2018
France . La controverse autour du MRJC suscite de nombreuses réactions .

La Croix le Journal ( LCJ ) mercredi 31 janvier 2018
Religion . - Le débat dans l'Eglise , un exercice difficile . Quelques textes de référence

La Croix Urbi et Orbi ( LCUO ) mercredi 31 janvier 2018
France . Peut-on débattre dans l'Eglise ? [...] un communiqué polémique du MRJC sur l'avortement[...]

La Croix urbi et Orbi ( LCUO ) jeudi 1er février 2018
France . - sur l'avortement , le MRJC fait son mea culpa
- Philippe Portier : " les voix discordantes ont toujours existé dans l'Eglise " .

La Croix Urbi et Orbi ( LCUO ) vendredi 2 février 2018
- comprendre . Les mouvements d'Eglise .

La Croix le Journal ( LCJ ) samedi 3 février 2018
Religions&Spiritualités . - comprendre . Les mouvements d'Eglise .

Quel article voulez-vous que je recopie , Violette3 ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 17:31

Merci boulo, mais ayant lu et posté l'article de la Vie, je pense que personnellement, j'ai eu tous les renseignements que je voulais. Et compris un peu plus le problème, qui a évidemment pris des proportions avec Riposte Catholique !!

Peut-être pouvez-vous jeter un coup d'œil sur cet article que j'ai posté juste avant le vôtre pour voir s'il correspond à ce que vous avez lu dans "la Croix" ?

Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11722
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 17:36

Oui . A peu près . Il manque les textes de référence évoqués par La Croix pour éclairer le débat .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 17:42

Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg

avatar

Féminin Messages : 5942
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 19:19

Arnaud Dumouch a écrit:
Bah oui, l'avortement, le viol, la pédophilie sont des faits. Il faut juste organiser le viol et l'inceste avec des préservatifs. C'est le prochain combat du MRJC, après celui de l'avortement !

je pense pas que le MRJC soit pour l organisation de crimes Arnaud.
Ils ont exprimé une opinion, discutable, certes, mais ils n ont pas appellé au viol ou a l inceste ou a la pedophilie et il ne le feront pas parce qu ils respectent la loi.

(je te le redis parce que mon message a disparu)
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11722
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 19:41

Article de La Croix du mercredi 31 janvier 2018

Le débat dans l'Eglise , un exercice difficile .

par Arnaud Bevilacqua , Anne-Bénédicte Hoffner et Gauthier Vaillant . Le 31/1/2018 à 6h00 .

Les vives réactions suscitées depuis dix jours par le communiqué polémique d'un mouvement catholique , sur l'avortement , témoignent de la difficulté de l'Eglise à gérer les voix discordantes en son sein .
Certains voient pourtant dans le débat un moyen pour les catholiques de s'approprier l'enseignement de l'Eglise .



La controverse provoquée par une déclaration du Mouvement rural de jeunesse chrétienne ( MRJC ) sur l'avortement aura-t-elle trouvé un apaisement lundi soir ?

Au siège parisien de la Conférence des évêues de France avait lieu la rencontre annuelle des mouvements et services d'Eglise , dont le MRJC fait partie . Une centaine de personnes étaient réunies autour de plusieurs évêques .
Dix jours plus tôt , le communiqué du MRJC condamnant la Marche pour la vie et présentant l'IVG comme un " droit fondamental " avait suscité , entre autres , une réaction de la Conférence des évêques de France ( CEF ) demandant au mouvement de retirer ses propos .

De quoi alimenter , a priori , les discussions de cette rencontre prévue de longue date sur ... " la prise de parole des mouvements " .

Pas de grands débats toutefois : les responsables du MRJC se sont vu présenter un projet de communiqué de presse , qu'ils ont approuvé .

Leur renouvelant leur confiance , les évêques y rappellent le cadre .
" La liberté de parole est légitime dans la mesure où elle sert la vocation de tout baptisé à transformer le monde à la lumière de l'Evangile " .
En conséquence , " sur une question aussi grave " que celle de l'avortement , un mouvement d'Eglise se doit de respecter " le principe intangible de la dignité de la personne humaine [...] depuis sa conception jusqu'à la mort naturelle " .  


Cet épisode soulève plusieurs questions : le débat est-il possible dans l'Eglise ? Dans quelles limites ? Et pourquoi l'expression d'une divergence entre catholiques est-elle systématiquement source de crispation ?


L'évolution de la société toujours plus ouverte et plurielle , l'explosion des réseaux sociaux , les responsabilités accrues aussi des laïcs ... tout concourt à faire émerger des prises de position individuelles , et parfois discordantes , dans l'Eglise . Ces dernières années , de nombreuses associations et sites Internet se sont créés en ce sens , plus ou moins en marge de l'institution .  

C'est parce qu'il " ne trouvait pas à l'intérieur de l'Eglise d'espaces où exprimer ( leurs ) opinions " que Nicolas d'Eschand a créé en 2011
le site " Le Rouge et le Noir " , qui affirme admettre " en son sein les diverses tendances , des modérés jusqu'aux traditionalistes intransigeants " .

Membre de la Communauté de l'Emmanuel , le père Jean-Baptiste Nadler est très présent sur Twitter et anime volontiers quelques discussions libres , reconnaissant toutefois le manque d'une " culture du débat " entre catholiques .
" Un vrai débat ne peut s'improviser . cela nécessite des gens capables d'exprimer leur pensée , d'écouter l'autre . Il peut faire mal aussi . La solution de facilité est de ne pas en faire " , observe-t-il .

D'autant que tous les catholiques n'expriment pas ce désir .

Réagissant ainsi par voie de communiqué à la prise de parole du MRJC , l'Association des guides et scouts d'Europe a ainsi demandé hier aux évêques , au contraire , une parole " forte et sans ambiguïté " .


De facto , les rares lieux de débat n'en sont pas vraiment .

" Les catholiques ont tendance à se retrouver par " chapelles " , selon leurs affinités et leurs convictions dans leur paroisse , leur mouvement , les communautés dont ils sont proches " , déplore l'éditeur François Huguenin ( 1 ) . " Ils n'ont donc pas vraiment l'occasion de débattre , et lorsqu'une voix discordante apparaît , elle suscite bien souvent le rejet , voire la condamnation . "


Quant aux conférences organisées sur le mode de l'échange dans des lieux d'Eglise , elles confrontent généralement un théologien et un philosophe , ou un sociologue , rarement deux théologiens entre eux .
Aussi la contestation s'exprime-t-elle de manière essentiellement " clandestine " , observe le sociologue Yann Raison du Cleuziou .
" Devant le curé , tout le monde pense pareil . Mais dès que l'on sort , les critiques sont sévères . "
A ses yeux , considérer la critique comme illégitime aurait pourtant des effets pervers : " A force de culpabiliser ceux qui les émettent , ceux-ci ont tendance à se mettre à la marge ou à se sentir à la marge . "


L'histoire de l'Eglise , tiraillée entre pluralisme et communion , est particulièrement éclairante . Il suffit de remonter quelques siècles en arrière pour voir que les débats ont toujours été présents , depuis les Actes des Apôtres jusqu'à Vatican II - un magnifique exemple de débat , pour le père Nadler ...

Au fil de l'histoire , les sujets dérangeants changent toutefois .
" Dans les années 1970 , lorsque le monde était travaillé par la question sociale et l'hypothèse socialiste , l'adhésion au marxisme faisait problème " , analyse l'historien et sociologue Philippe Portier .
" Depuis les années 1980 , l'évolution très rapide des législations sur la famille , la bioéthique et la division des catholiques eux-mêmes sur ces sujets , affolent l'Eglise " .

" Si aujourd'hui le pluralisme est reconnu dans l'Eglise , il ne l'est pas sur le plan éthique " , confirme l'historien Jean-Luc Pouthier .
D'où ces tensions récurrentes sur le " genre " - illustrées par l'annulation de l'invitation à la CEF de la philosophe Fabienne Brugère - ou celles qui ont fracturé de nombreuses paroisses au moment de la loi sur " le mariage pour tous " .



Comment sortir de ce cercle vicieux ? En réévaluant d'abord le rôle du débat dans l'Eglise .

" Le risque d'éclatement idéologique et institutionnel est réel et l'Eglise catholique y a toujours été sensible . Mais il ne faut pas qu'une préoccupation devienne une obsession " , fait valoir le père François Chiron , professeur de théologie dogmatique à l'Université catholique de Lyon .
La diversité des options est là .Choisit-on de l'ignorer ? C'est peut-être mieux , parfois . Mais on peut aussi les prendre en compte pour une communion plus réelle . "

Quelques règles simples devraient prévaloir . " Pour débattre , il faut du temps , de la confiance et de l'estime " , égrène le théologien .

"Sans doute faudrait-l commencer par s'estimer entre nous plutôt que de se soupçonner des pires intentions " , rappelle Mgr Eric de Moulins-Beaufort , qui a piloté un groupe de travail des évêques sur "la présence des catholiques dans la société française " .


Sans doute faut-il aussi préciser l'objet du débat lui-même : s'agit-il de discuter d'une norme , et de la manière dont les fidèles la reçoivent ou y adhèrent , ou de la manière de la mettre en œuvre ?

Conscient de l'enjeu , le Centre Sèvres , a remis une vieille tradition de l'Eglise - la disputatio - au goût du jour .
" Des étudiants se répartissent en deux groupes pour défendre ou contester une thèse . Il s'agit de faire l'inventaire des arguments , de les hiérarchiser , et de participer à un échange direct " , raconte le père Grien .


Sans verser dans le " relativisme " , " le pape lui-même invite au débat " , relève le père Chiron .
" Encore faut-il en prendre les moyens : se former et choisir le bon cadre institutionnel , qui peut être la paroisse , ou une faculté de théologie , ne pas prétendre ériger une nouvelle norme ...
Peut-être , par crainte que la maison ne s'effondre , avons-nous trop peur des claquements de porte et des courants d'air .
Il nous faut croire que notre Eglise a plus de solidité et de souplesse ."


Arnaud Bevilacqua , Anne-Bénédicte Hoffner et Gauthier Vaillant

(1) Auteur de l'ouvrage " La Pari chrétien " paru le 11 janvier aux éditions Tallandier



A suivre : Quelques textes de référence

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Sam 10 Fév - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11722
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 9 Fév - 21:28

Suite : Quelques textes de référence

Code de droit canonique ( c 212 § 3 ) . Les fidèles ont le droit et même parfois le devoir de donner aux pasteurs sacrés leur opinion sur ce qui touche le bien de l'Eglise et de la faire connaître aux autres fidèles , restant sauve l'intégrité de la foi et des mœurs et la révérence due aux pasteurs, et en tenant compte de l'utilité commune et de la dignité des personnes " .

Instruction pastorale Communio et progressio de 1971. Les catholiques , donc , dans la fidélité aux magistères , peuvent et doivent s'engager dans une recherche libre , afin d'être mieux à même de comprendre en profondeur les vérités révélées et de les présenter aux divers groupes humains . ce dialogue à l'intérieur de l'Eglise ( ... ) peut donc favoriser , par le libre jeu des opinions , la rencontre des courants de pensée et la convergence des esprits . Toutefois , pour que ce dialogue progresse , il est essentiel que règne la charité , même lorsque les points de vue divergent . ( n.117) (3) .

Exhortation apostolique " La joie de l'Evangile " du pape François ( n 228 ).
Il est possible de développer une communion dans les différences , que seules peuvent faciliter ces personnes nobles qui ont le courage d'aller au-delà de la surface du conflit et regardent les autres dans leur dignité la plus profonde . Pour cela , il faut postuler un principe indispensable pour construire l'amitié sociale : l'unité est supérieure au conflit .



Et aussi :
François veut donner un nouvel élan à l'étude de la théologie .
Constitution apostolique Veritatis gaudium .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Sam 10 Fév - 5:55

Merci boulo.

Voici aussi le discours du Pape François à l'Action Catholique :

Action catholique internationale: « Soyez contagieux par la joie de la foi » (traduction complète)

Congrès du Forum international de l’Action catholique


27 avril 2017Constance RoquesPape François


Pape François, azionecattolica.it


« Soyez contagieux par la joie de la foi, que l’on remarque la joie d’évangéliser en toute occasion, opportune et non opportune », recommande le pape François aux membres de l’Action catholique dans le monde qu’il exhote à uen « miséricorde active ».


C’est une véritable feuille de route en six points et détaillée, que le pape François a confiée à l’Action catholique internationale en recevant en audience les participants au congrès du Forum international de l’Action catholique (FIAC) ce jeudi matin 27 avril 2017, dans la Salle du Synode.


Le congrès se déroule du 27 au 30 avril, au Vatican, sur le thème : « Action catholique en mission avec tous et pour tous ». 


On voit bien l’importance que le pape attache à l’Action catholique dans le monde par son souci de la guider aussi précisément.


Les six points abordés en détail par le pape dans son discours sont tout d’abord

« le charisme – re-création à la lumière d’Evangelii gaudium », puis « renouveler l’effort d’évangélisation – Diocèse – Paroisses »,

« Les acteurs – Tous sans exceptions »,

« Les destinataires – Tous les hommes et toutes les périphéries »,

« La manière – Au milieu du peuple »,

et « Projet – Action catholique en sortie – Passion pour le Christ, passion pour notre peuple ».


Le pape a notamment mis en garde contre la « cléricalisation » des laïcs, et il a insisté sur la formation de « disciples missionnaires » à la lumière de Evangelii Gaudium et du document d’Aparecida.


« Il est indispensable que l’Action catholique soit présente dans les prisons, dans les hôpitaux, dans les rues, dans les bidonvilles, dans les usines. Si ce n’est pas le cas, ce sera une institution d’exclusivistes qui ne disent rien à personne, pas même à l’Église. », insite le pape.


Il « veut » l’Action catholique partout: « Je veux une Action catholique parmi les gens, dans la paroisse, dans le diocèse, dans le pays, dans le quartier, dans la famille, dans l’étude et dans le travail, à la campagne, dans les lieux de vie. C’est dans ces nouveaux aréopages que se prennent les décisions et que se construit la culture. »


Et il invite notamment à « assouplir les modes d’insertion »: « Ne soyez pas des douanes. Vous ne pouvez pas être plus restrictifs que l’Église elle-même ni plus papistes que le pape.

Ouvrez les portes, ne faites pas d’examens de perfection chrétienne parce qu’ainsi vous encouragez un pharisaïsme hypocrite. Il faut une miséricorde active. »


Le pape s’est exprimé en espagnol devant de nombreux Argentins. Le Saint-Siège publie l’original et une traduction en italien. Voici notre traduction intégrale en français.



Discours du pape François
Spoiler:
 



https://fr.zenit.org/articles/action-catholique-internationale-soyez-contagieux-par-la-joie-de-la-foi-traduction-complete/
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Sam 10 Fév - 6:47

Bassmeg a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Bah oui, l'avortement, le viol, la pédophilie sont des faits. Il faut juste organiser le viol et l'inceste avec des préservatifs. C'est le prochain combat du MRJC, après celui de l'avortement !

je pense pas que le MRJC soit pour l organisation de crimes Arnaud.
Ils ont exprimé une opinion, discutable, certes, mais ils n ont pas appellé au viol ou a l inceste ou a la pedophilie et il ne le feront pas parce qu ils respectent la loi.

(je te le redis parce que mon message a disparu)
Arnaud ne dit pas que MRJC  soit pour l organisation de crimes mais répond a ta remarque quand tu dit "Ils ont juste compris que l 'avortement est un fait" :bougie:
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2

avatar

Féminin Messages : 1013
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Sam 10 Fév - 7:36

Sincèrement, plutôt que d’être pro-avortement ou contre-avortement, si on enseignait la contraception de manière plus efficace, tout simplement ?

Parce que l'avortement fait polémique, certes, mais c'est une polémique stérile et débile qui ne mène strictement à rien en matière de concret.

Vous savez combien nous sommes sur terre ? on a dépasse depuis longtemps ce que la terre pouvait supporter... A un moment, faut rendre la stérilisation légale, or, on refuse de stériliser, alors que certaines personnes seraient assez open pour.... toujours des prétendus chouineries de droits de l'homme.

Combien d'orphelins sans parents, attendant d'être adoptés ? et pourquoi les gens veulent égoistement des enfants avec leurs propres gènes ? il y a mieux à faire, non ?

Et ces crétins de catho, contre l'avortement, sont-ils prêts à recueillir les mômes chez eux, après l'accouchement de la femme ? non j'en doute ! Toujours prêts à se mêler des affaires des autres mais jusqu'à un certain point. Ce sont des boulets qui n'apportent aucune solution à part créer des polémiques.

Si on veut réduire l'avortement, faut déployer les moyens en matière de contraception et stérilisation, c'est juste évident.

Et la capote ne se met pas à l'index..... encore un discours bien creux et inutile, ce jour là encore.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Sam 10 Fév - 7:44

polémique stérile et débile ça n 'engage que vous de le dire ...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 85487
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Sam 10 Fév - 7:54

La contraception n'a jamais fait diminuer l'avortement hélas. Car la cause de l'avortement comme de la contraception artificielle est souvent la même : Jouir sans entraves (donc sans morale de la fidélité et sans respect pour l'enfant).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Nathalie2

avatar

Féminin Messages : 1013
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Sam 10 Fév - 11:56

Arnaud Dumouch a écrit:
La contraception n'a jamais fait diminuer l'avortement hélas. Car la cause de l'avortement comme de la contraception artificielle est souvent la même : Jouir sans entraves (donc sans morale de la fidélité et sans respect pour l'enfant).

Dans ce cas-là, la stérilité bénéfice d'une jouissance sans entrave...
A un moment, faut prendre ses responsabilités,

http://www.choisirsacontraception.fr/?gclid=Cj0KCQiAzfrTBRC_ARIsAJ5ps0uGc2VaDkgn0fuN5tmdbIHmQkbTR-Bs0MQiCEDH9UswRxCXlBTbClIaAu4qEALw_wcB

Il existe 15 ou 15 moyens de contraception à l'heure actuelle !
Pour être sûre, le mieux est d'en appliquer 2 compatibles entre eux ! Est-ce si terrible ? Le spermicide cohabite avec les capotes ou les autres moyens mécaniques féminins.

Ce n'est pas sorcier ! Pour tomber enceinte de nos jours, à moins de se faire violer, faut vraiment le vouloir ou être totalement immature.
Mais les gens immatures, on les stérilise, pour le bien des enfants futurs.

Il y a une quantité de personnes qui aimeraient se faire stériliser justement, mais la loi médicale leur interdit cet acte chirurgical.

En bref, avant de militer pour quoique ce soit, faut faire évoluer et changer les consciences.
Se parquer devant une clinique qui pratique l'avortement ne servira à RIEN, mais commencer à parler aux jeunes et aux adultes de la nécessité de la contraception peut diminuer considérablement les grossesses non désirées.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 85487
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Dim 11 Fév - 2:07


Excellente tribune de Cécile Edel, présidente de l’association Choisir la vie, qui oeuvre pour aider les femmes enceintes en difficulté :

Citation :
L’Eglise peut elle continuer à financer un mouvement qui bafoue ses principes intangibles ?

Le flou demeure après le débat suscité par le MRJC sur le “droit fondamental à l’avortement”. Au débat sur le fond s’ajoute le malaise lié à la question du financement de ce mouvement par l’Eglise. Loin d’être le simple versant matériel et secondaire de cet épineux dossier, cette subvention met en cause le respect de la conscience des contributeurs au denier du culte.

Consentir un don, c’est donner des moyens d’action ! Ainsi le croyant donne-t-il à l’Eglise pour œuvrer en accord avec l’Evangile et avec sa conscience. Cette question de la conscience, Choisir la vie y est sensible depuis sa création. Nommée AOCPA (association pour l’objection de conscience à toute participation à l’avortement) quand elle fut créée, en 1982, notre association a d’abord en effet cherché à contourner les effets de la loi Roudy et du remboursement de l’avortement par le budget de l’Etat. L’objectif était alors que le contribuable ne soit plus obligé d’être complice d’un acte que sa conscience réprouvait. D’aucuns comprendront donc notre réactivité sur le sujet soulevé par “l’affaire” MRJC. Les 574 000 euros de subvention annuelle versés par l’Episcopat français font inévitablement de nous, donateurs, les complices d’une idéologie qu’il est sensé contrer et que nous combattons depuis plusieurs décennies. Nous ne pouvons l’accepter.

La CEF a-t-elle clarifié la situation ?



L’expression, par voie de communiqué, d’une “distance” prise avec la Marche pour la Vie et d’une reconnaissance d’un “droit fondamental à l’avortement” est à l’origine de la controverse. Le recadrage de la Conférence des Evêques de France (CEF) était inévitable. Est-il de nature à modifier les positions des responsables du MRJC ? Personne de sensé ne peut le croire. La CEF a été certes ferme sur les principes, mais elle n’a aucun pouvoir sur les consciences obscurcies depuis des années. Ces derniers continueront donc à agir selon leurs convictions, avec un militantisme affiché, et sans respect pour les points non négociables de l’Eglise dont ils font pourtant partie. Le respect de la vie reste, à leurs yeux, contrebalancé par un “droit fondamental” à l’avortement. Et les jeunes qui leur sont confiés continueront sans doute à bénéficier de leur week-end de formation militante “LGBTQ et féminisme en milieu rural”… Le tout visiblement financé à hauteur de 1/5 par les contributeurs au denier du culte, qui abonde les finances de nos diocèses. L’enjeu : notre confiance à l’égard de l’Eglise et de nos pasteurs Déçus, nous le sommes, oui ! A l’heure où les repères sont dilués et les convictions endormies, le manque de fermeté de nos Pasteurs confirme d’une part les plus indécis dans leur syncrétisme moral et, d’autre part, il blesse la confiance que de nombreux fidèles placent en eux, pour coordonner une action en accord avec le message de l’Evangile.

L’épiscopat français est-il un bon berger, pour une part garant de nos actes et gardien de nos consciences ?

Il faut malheureusement affirmer que la CEF reste au stade de l’affirmation des principes, mais pèche par manque de fermeté, que son statut de “mère” lui impose. L’honnêteté intellectuelle et financière impose en effet que chacun prenne ses responsabilités. La CEF ne peut se contenter sur ce point d’une rencontre et d’un communiqué… Elle doit aux fidèles et à ses donateurs davantage de clarté et doit sanctionner fermement un mouvement qui se détache de l’enseignement multiséculaire de l’Eglise du Christ. Surtout, elle ne peut mettre volontairement ses fidèles en porte à faux avec leur conscience. Quant au MRJC, il doit avoir le courage d’assumer ses convictions et rechercher un autre mode de financement, compatible avec ces dernières.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11722
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Dim 11 Fév - 3:00

Nathalie2 a écrit:
[...]

Il existe 15 ou 15 moyens de contraception à l'heure actuelle !
[...]

???

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 85487
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Dim 11 Fév - 8:49

Oui, il est OBJECTIVEMENT le pire des crimes et je frémis à l'idée de la découverte de cette objectivité par la génération d'après guerre lors du jugement dernier.

Heureusement, SUBJECTIVEMENT, ces gens ne savaient pas ce qu'ils faisaient. Ils ne croyaient plus en l'âme immortelle, ayant été non-formés par tout un clergé décalé par rapport au Magistère.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 9:24

Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 9:30

Pour répondre au post de Nathalie au sujet de la contraception : ce qu'en pense l'Eglise Catholique :

Citation :

2368 Un aspect particulier de cette responsabilité concerne la régulation de la procréation. Pour de justes raisons (cf. GS 50), les époux peuvent vouloir espacer les naissances de leurs enfants. Il leur revient de vérifier que leur désir ne relève pas de l’égoïsme mais est conforme à la juste générosité d’une paternité responsable. En outre ils régleront leur comportement suivant les critères objectifs de la moralité :
Lorsqu’il s’agit de mettre en accord l’amour conjugal avec la transmission responsable de la vie, la moralité du comportement ne dépend pas de la seule sincérité de l’intention et de la seule appréciation des motifs ; mais elle doit être déterminée selon des critères objectifs, tirés de la nature même de la personne et de ses actes, critères qui respectent, dans un contexte d’amour véritable, la signification totale d’une donation réciproque et d’une procréation à la mesure de l’homme ; chose impossible si la vertu de chasteté conjugale n’est pas pratiquée d’un cœur loyal (GS 51, § 3).


2369 " C’est en sauvegardant ces deux aspects essentiels, union et procréation, que l’acte conjugal conserve intégralement le sens de mutuel et véritable amour et son ordination à la très haute vocation de l’homme à la paternité " (HV 12).

2370 La continence périodique, les méthodes de régulation des naissances fondées sur l’auto-observation et le recours aux périodes infécondes (cf. HV 16) sont conformes aux critères objectifs de la moralité. Ces méthodes respectent le corps des époux, encouragent la tendresse entre eux et favorisentéducation d’une liberté authentique. En revanche, est intrinsèquement mauvaise " toute action qui, soit en prévision de l’acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles, se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation " (HV 14) :

Au langage qui exprime naturellement la donation réciproque et totale des époux, la contraception oppose un langage objectivement contradictoire selon lequel il ne s’agit plus de se donner totalement l’un à l’autre. Il en découle non seulement le refus positif de l’ouverture à la vie, mais aussi une falsification de la vérité interne de l’amour conjugal, appelé à être un don de la personne tout entière. Cette différence anthropologique et morale entre la contraception et le recours aux rythmes périodiques implique deux conceptions de la personne et de la sexualité humaine irréductibles l’une à l’autre (FC 32).

2371 " Par ailleurs, que tous sachent bien que la vie humaine et la charge de la transmettre ne se limitent pas aux horizons de ce monde et n’y trouvent ni leur pleine dimension, ni leur plein sens, mais qu’elles sont toujours à mettre en référence avec la destinée éternelle des hommes " (GS 51, § 4).


2372 Etat est responsable du bien-être des citoyens. A ce titre, il est légitime qu’il intervienne pour orienter la croissance de la population. Il peut le faire par voie d’une information objective et respectueuse, mais non point par voie autoritaire et contraignante. Il ne peut légitimement se substituer à l’initiative des époux, premiers responsables de la procréation et de l’éducation de leurs enfants (cf. PP 37 ; HV 23). Dans ce domaine il ne possède pas l’autoritéintervenir par des moyens contraires à la loi morale.

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P81.HTM
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2

avatar

Féminin Messages : 1013
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 9:46

boulo a écrit:
Nathalie2 a écrit:
[...]

Il existe 15 ou 15 moyens de contraception à l'heure actuelle !
[...]

???

Bravo, j'ai mis le lien : choisir sa contraception pourtant, suffit de cliquer dessus pour être informé.

@violette3
sans vouloir être désagréable, je me moque un peu des opinions de la papauté, que je ne déifie pas.
D'autant que la façon de protéger les pédophiles, me révulse. Rien que pour ça, je ne retournerai jamais vers le catholicisme, et c'est la raison première qui m'a poussé à le quitter également.
Je regarde les actes avec mes propres yeux, la façon de faire des gens et ça me suffit.
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 9:55

Nathalie2 a écrit:

@violette3
sans vouloir être désagréable, je me moque un peu des opinions de la papauté, que je ne déifie pas.
D'autant que la façon de protéger les pédophiles, me révulse. Rien que pour ça, je ne retournerai jamais vers le catholicisme, et c'est la raison première qui m'a poussé à le quitter également.
Je regarde les actes avec mes propres yeux, la façon de faire des gens et ça me suffit.

Bonjour Nathalie

C'est dans les milieux familiaux qu'il y a le plus de pédophiles, alors du coup, vous reniez toutes les familles ?

Quant à dire que vous vous moquez des opinions catholiques, je m'en doute, mais vous êtes sur un forum catholique  Very Happy

Bon après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:05

La stérilisation existe déja Nathalie mais bien sur, sur la base du volontariat parce que sinon c 'est un crime comme le signifie le statut de la cour penale internationale de Rome "g) Viol, esclavage sexuel, prostitution forcée, grossesse forcée, stérilisation forcée ou
autre forme de violence sexuelle de gravité comparable "
http://www.iccnow.org/documents/CICCFS_CoreCrimes_fr.pdf
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:16

Violette3 a écrit:
Spoiler:
 
Et moi je ne fais  plus de sport parce que il y a des professeurs de sport qui ont agis en toutes impunité pendant des années Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:22

philippe bis a écrit:
Et moi je ne fais  plus de sport parce que il y a des professeurs de sport qui ont agis en toutes impunité pendant des années Mr. Green

si vous avez vraiment l'âge noté sur votre profil, vous ne risquez quand même plus rien mais vous pouvez peut-être être vigilant dans le milieu sportif.

A mon avis, c'est notre rôle aussi. Sans voir le mal partout, ouvrir l'œil et en parler au jeune.

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:24

Violette c 'était ma réponse a Nathalie qui ne veut plus etre catholique a cause des pédophiles dans l 'église...
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:26

philippe bis a écrit:
Violette c 'était ma réponse a Nathalie qui  ne veut plus etre catholique a cause des pédophiles dans l 'église...

Ah pardon !
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 8245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:27

MRJC

Je vois un peu le genre de ces groupes de réunions quand je visite les paroisses.

C'est le genre club de loisir et idéologies hermétiques..

En vérité ils font comme leur parents, la génération après-guerre,

c'est peut-être bien eux qui ont vidé les églises par leur légèreté et leur manque de foi.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:27

Autant c 'est ridicule de dire de ne plus faire de sport parce que il y a eu des professeurs de sport pédophile autant ça l 'est que de dire d 'arreter d 'etre catholique parce que il y a eu des pédophiles dans l 'église...


Dernière édition par philippe bis le Lun 12 Fév - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 8245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:29

MRJC

Pour moi je ne considère pas ces groupes comme sérieux par rapport à la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3117
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Lun 12 Fév - 10:55

philippe bis a écrit:
Autant c 'est ridicule de dire de ne plus faire de sport parce que il y a eu des professeurs de sport pédophile autant ça l 'est que de dire d 'arreter d 'etre catholique parce que il y a eu des pédophiles dans l 'église...

tout à fait !  et comme je le faisais aussi remarquer, c'est le plus souvent dans les familles que ça se passe : faut-il aller se murer et ne plus voir personne ?

Je redis qu'il faut être vigilants et être à l'écoute éventuelle d'un jeune.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11722
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Mar 13 Fév - 2:52

De son côté , l'évêque de Viviers , Mgr Balsa , a déconseillé aux fidèles de son diocèse de participer
à un week-end des MRJC y organisé , compte tenu du programme annoncé .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 85487
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Mar 13 Fév - 3:09

Mgr Jean-Louis Balsa, évêque de Viviers s'exprime, sortant du grand silence habituel D'UNE PARTIE DE LA CONFÉRENCE ÉPISCOPALE sur le sujet de la théorie du GENRE ! par un communiqué où il déconseille formellement la présence des catholiques de son diocèse à un rassemblement du MRJC, mouvement catholique qui n'a rien trouvé de mieux que de promouvoir le dit : "gender" (=la théorie du genre selon laquelle on doit pouvoir choisir son sexe).


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cyrus_II

avatar

Masculin Messages : 70
Inscription : 22/11/2013

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Mar 13 Fév - 18:23

Violette3 a écrit:
Cyrus_II a écrit:
Spoiler:
 

Cyrus, ce n'est pas de cette formation là qu'il s'agit, mais de former des jeunes au BAFA pour encadrer les enfants en colonies de vacances ou dans les CLSH, prise en charge en partie par Jeunesse et Sports, tant pour les formateurs que les stagiaires (qui, s'ils travaillent, sont indemnisés)

Oui désolé, la formation de GO sans formation spirituelle, c'est pire que ce que je croyais.
surprised
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg

avatar

Féminin Messages : 5942
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Jeu 15 Fév - 21:19

philippe bis a écrit:
Bassmeg a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Bah oui, l'avortement, le viol, la pédophilie sont des faits. Il faut juste organiser le viol et l'inceste avec des préservatifs. C'est le prochain combat du MRJC, après celui de l'avortement !

je pense pas que le MRJC soit pour l organisation de crimes Arnaud.
Ils ont exprimé une opinion, discutable, certes, mais ils n ont pas appellé au viol ou a l inceste ou a la pedophilie et il ne le feront pas parce qu ils respectent la loi.

(je te le redis parce que mon message a disparu)
Arnaud ne dit pas que MRJC  soit pour l organisation de crimes  mais répond a ta remarque quand tu dit "Ils ont juste compris que l 'avortement est un fait" :bougie:

j avais compris, merci.
Je disais juste qu a mon avis, le mrjc est contre l avortement, mais pour le droit a l avortement medicalisé.

Nuance...
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 6:58

Bassmeg a écrit:
philippe bis a écrit:
Bassmeg a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Bah oui, l'avortement, le viol, la pédophilie sont des faits. Il faut juste organiser le viol et l'inceste avec des préservatifs. C'est le prochain combat du MRJC, après celui de l'avortement !

je pense pas que le MRJC soit pour l organisation de crimes Arnaud.
Ils ont exprimé une opinion, discutable, certes, mais ils n ont pas appellé au viol ou a l inceste ou a la pedophilie et il ne le feront pas parce qu ils respectent la loi.

(je te le redis parce que mon message a disparu)
Arnaud ne dit pas que MRJC  soit pour l organisation de crimes  mais répond a ta remarque quand tu dit "Ils ont juste compris que l 'avortement est un fait" :bougie:

j avais compris, merci.
Je disais juste qu a mon avis, le mrjc est contre l avortement, mais pour le droit a l avortement medicalisé.

Nuance...
Ce n 'est pas une nuance d 'etre CONTRE l 'avortement est en mème temps POUR l 'avortement "médicalisé" mais c 'est un sophisme cyclops
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:03

C 'est comme dire je suis contre la peine de mort mais pour la peine de mort médicalisé.
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg

avatar

Féminin Messages : 5942
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:19

philippe bis a écrit:
C 'est comme dire je suis contre la peine de mort mais pour la peine de mort médicalisé.

ce n est pas tout a fait ca.

quoique, c est pas si eloigné.

Perso, je suis contre la peine de mort.
Mais si un jour la peine de mort revient en france, alors OUI, je serais pour que ce soit fait proprement et sans douleur superflue.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:20

Bassmeg a écrit:
philippe bis a écrit:
C 'est comme dire je suis contre la peine de mort mais pour la peine de mort médicalisé.

ce n est pas tout a fait ca.

quoique, c est pas si eloigné.

Perso, je suis contre la peine de mort.
Mais si un jour la peine de mort revient en france, alors OUI, je serais pour que ce soit fait proprement et sans douleur superflue.
Ce n 'est pas une nuance d 'etre CONTRE l 'avortement est en mème temps POUR l 'avortement "médicalisé" mais c 'est un sophisme
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg

avatar

Féminin Messages : 5942
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:24

Je crois pas que ca corresponde a la definition d un sophisme, philippe.

Pour moi, c est plutot une position pragmatique.

Je suis contre les maladies et les piqures qui piquent.
Malgré ca, je suis pour la vaccination, qui consiste a faire des piqures aux gens.

Ce n est pas un sophisme. Mais c est du pragmatisme.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:32

Bassmeg a écrit:
Je crois pas que ca corresponde a la definition d un sophisme, philippe.

Pour moi, c est plutot une position pragmatique.

Je suis contre les maladies et les piqures qui piquent.
Malgré ca, je suis pour la vaccination, qui consiste a faire des piqures aux gens.

Ce n est pas un sophisme. Mais c est du pragmatisme.
Arretez et assumez le fait que vous etes pour l 'avortement ou lieu de tourner autour du pot tous simplement non?
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg

avatar

Féminin Messages : 5942
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:38

philippe bis a écrit:
Bassmeg a écrit:
Je crois pas que ca corresponde a la definition d un sophisme, philippe.

Pour moi, c est plutot une position pragmatique.

Je suis contre les maladies et les piqures qui piquent.
Malgré ca, je suis pour la vaccination, qui consiste a faire des piqures aux gens.

Ce n est pas un sophisme. Mais c est du pragmatisme.
 Arretez et assumez le fait que vous etes pour l 'avortement ou lieu de tourner autour du pot tous simplement non?

je suis contre l avortement, je te l ai dit. Mais je suis pour que si avortement il y a , la femme survive (pour pouvoir faire un enfant plus tard) et pour ca, la meilleure solution, c est l avortement medicalisé.

Je ne pense pas de maniere binaire. Au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:39

Bassmeg a écrit:
effectivement.

Ca sauve des vies.

meme si la drogue, c est mal. Quand je vois un camé, j ai envie de l aider, pas de le laisser tomber.

pour l avortement, c est pareil.

Il vaut mieux que l etat garde le controle de ca, plutot qu on revienne a la methode de l aiguille a tricoter et de la septicemie.
Quand je parle de sophisme c 'est exactement cela, vous comparez une femme AVEC un bébé dans son ventre a un drogué...
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:42

Bassmeg a écrit:
philippe bis a écrit:
Bassmeg a écrit:
Je crois pas que ca corresponde a la definition d un sophisme, philippe.

Pour moi, c est plutot une position pragmatique.

Je suis contre les maladies et les piqures qui piquent.
Malgré ca, je suis pour la vaccination, qui consiste a faire des piqures aux gens.

Ce n est pas un sophisme. Mais c est du pragmatisme.
 Arretez et assumez le fait que vous etes pour l 'avortement ou lieu de tourner autour du pot tous simplement non?

je suis contre l avortement, je te l ai dit. Mais je suis pour que si avortement il y a , la femme survive (pour pouvoir faire un enfant plus tard) et pour ca, la meilleure solution, c est l avortement medicalisé.

Je ne pense pas de maniere binaire. Au contraire.
Quand vous dites etre CONTRE l 'avortement est en mème temps POUR l 'avortement "médicalisé" cela veut dire que vous etes pour l 'avortement.Arnaud est la majorité me diras pas le contraire sur ce point je suis sur...
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg

avatar

Féminin Messages : 5942
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:43

philippe bis a écrit:
Bassmeg a écrit:
effectivement.

Ca sauve des vies.

meme si la drogue, c est mal. Quand je vois un camé, j ai envie de l aider, pas de le laisser tomber.

pour l avortement, c est pareil.

Il vaut mieux que l etat garde le controle de ca, plutot qu on revienne a la methode de l aiguille a tricoter et de la septicemie.
Quand je parle de sophisme c 'est exactement cela, vous comparez une femme AVEC un bébé dans son ventre a un drogué...

philippe...
Je te rappelle poliment que c est pas moi qui ai lancé la comparaison avortement-drogue...

de plus, un bébé, c est né.
Les femmes enceintes on des foetus dans le ventre, pas des enfants, ni des bébés, ni des adolescents...

Si la comparaison avortement drogue te derange,
et que tu penses que c est un sophisme (perso, je crois pas)

que penses tu de la comparaison avortement-peine de mort?
C est un sophisme aussi?
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 3468
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:45

Vous manquez un peu de logique...
Revenir en haut Aller en bas
Bassmeg

avatar

Féminin Messages : 5942
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   Ven 16 Fév - 7:50

philippe bis a écrit:
Vous manquez un peu de logique...

Ca peut se discuter...
Perso, je trouve pas logique non plus que tu te presente comme un homme par ton prenom et le petit symbole, mais qu en meme temps, tu ecrives "Désolée" pour t excuser....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dirigeants du MRJC (Mouvement Rural de la Jeunesse chrétienne) ont revendiqué un "droit à l'avortement ".
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Transformation du mouvement?
» Détecteurs de mouvement et animaux
» Marija et un mouvement frauduleux aux USA
» infiltration du mouvement animaliste par Securitas
» Le role des croyant gentils dans le mouvement Messianique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: