DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Prier avec les psaumes

Aller en bas 
AuteurMessage
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Prier avec les psaumes   Ven 26 Jan 2018, 19:38

Une école de prière totale



Les psaumes sont la prière de plusieurs peuples, puisque juifs et chrétiens y trouvent leur source ou celle de leur prière.


Jésus a chanté les Psaumes. Ils étaient au coeur de l'héritage religieux de son peuple. Ils ont été au coeur de sa prière, comme au coeur de celle de son peuple. Et sans discontinuer, au fil des siècles, les Psaumes ont nourri la piété de générations entière. Ils leur donnaient les mots du cri ou du chant qu'ils lançaient vers le ciel, inlassablement, de jour et de nuit.


Les psaumes sont la prière d'un peuple. Et même de plusieurs peuples, puisque juifs et chrétiens y trouvent leur source ou celle de leur prière. Ils paraissent pourtant étranges aujourd'hui à beaucoup, qui pourtant aimeraient les prier. Partons pour l'aventure !



Les Psaumes, une parole en dialogue



Les Psaumes sont des chants ou des cris, lancés vers le ciel par les hommes au coeur de leur histoire :



des cris de joie, de bonheur, ou parfois de désespoir, lancés vers Dieu : Seigneur, aide-moi - Sauve-moi - Viens à mon secours - Guide-moi.



Et la Bible enseigne que Dieu répond.



Car l'homme biblique se sait ou se perçoit au plus profond comme en dialogue avec Dieu.



Il y aurait ici tant de textes à relire dans la bible, qui montrent la beauté de ce dialogue : Genèse 18, 16-33 ou encore Exode 17, 8-12 ou 33, 7-23, en portant attention à l'étonnant v. 11.



Le livre de Jérémie nous livre de telles prières, d'une audace immense, que l'on a appelés ses Confessions (Jérémie 11,18 - 12,5 ; 15, 10-21 ; 17, 14-18 ; 18, 18-23 ; 20, 7-18).



Jérémie fut un tutoyeur de Dieu, et son dialogue avec lui fut d'une intimité folle, et a dû inspirer plus d'un psaume.



Traverser quelques difficultés



Pour entrer dans la prière des psaumes, peut-être faut-il s'affranchir de quelques difficultés qui collent à la peau des Psaumes ou à la nôtre, lorsque nous les lisons.



Une parole très concrète !



L'homme de la Bible a une mentalité concrète, et cela se retrouve dans sa parole.



Lorsqu'il parle à Dieu, son langage est très concret, et il n'hésite pas à recourir à des images ou métaphores qui parfois nous désarçonnent.


Ainsi, pour exprimer sa joie ou sa détresse, parle-t-il des montagnes, qui bondissent comme des béliers !

Ou à l'inverse : des chiens me cernent, dit-il, des lions, des buffles de Bashan !

Mais sommes-nous si loin de ces images quand nous disons nous-mêmes des émotions ou des sentiments trop forts ? 


Tuer l'impie !



Et l'homme biblique a le coeur simple.


Il s'étonne de tout : de la création (cf. psaume 8), de l'homme, de la vie, du risque de la mort, de la joie, quand elle est intense. Nous en dirions moins !


Et de même, le priant de la bible n'y va pas par quatre chemins pour demander à Dieu d'en finir avec ses ennemis et de les passer par l'épée [psaumes 60, 14 ; 108, 14 ; psaumes 137 ! ; 139, 19 ; 143, 12 ; 149, 7-9].



Car après tout, pour l'homme biblique, le bien et le mal n'existent que si quelqu'un les fait ou les met en oeuvres, et il parle alors des bons et des méchants.



Nous parlerions plus volontiers du mal à enlever du coeur de l'homme, de la haine à extirper, des désirs de vengeance à calmer.



Ainsi est l'homme biblique, très concret, et sa prière ou son cri nous paraissent parfois trop abrupts. Mais ici encore, au plus profond, sommes-nous si différents ?



Les Psaumes, une école de prière



Et l'homme biblique se sait créé : argile modelée par Dieu, et souffle de Dieu insufflé en lui.



Oui, telle est la source de sa vie : le souffle de Dieu en lui. Ne serait-il pas la source aussi de sa prière ?



Dès lors les psaumes, criant la joie intense, l'anxiété, la peur, le doute, ou même la haine, sont une école de prière.



Ils nous apprennent que l'on prie sans s'essuyer les pieds.



On n'entre pas chez Dieu en laissant tout dehors pour le retrouver intact.



On vient chez Dieu avec tout soi-même, en vérité, et la prière convertit.



Toute notre humanité entre dans la prière. Et Dieu répond (nous y reviendrons).




La prière qu'il adresse à Dieu transforme l'homme



Ainsi dans la prière, notre humanité est-elle passée au crible de sa présence, de sa parole, de son pardon aussi.



Et il serait trop dommage de ne pas y entrer tout entier ! La prière transforme l'homme. Elle transforme tout être qui s'y livre ?




Père Jacques Nieuviarts, assomptionniste et bibliste
Revenir en haut Aller en bas
k11
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 1780
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 00:23

Pour le psaume 137 je viens de trouver ceci :

Dans leurs commentaires, les Pères soulignent l’incompatibilité des deux cités : Babylone, charnelle et terrestre ; Jérusalem, divine et spirituelle ; l’une est la cité de l’exil et du péché, l’autre la patrie céleste. Ce serait un anachronisme que de reprocher à l’auteur de ce psaume de ne pas avoir encore de sentiments évangéliques. On n’a pas le choix que de réinterpréter les terribles versets qui terminent le psaume. Déjà, les Pères parlaient des « enfants de Babylone » comme des « pensées venant du diable ». Voici ce qu’en dit la Règle de saint Benoît (5e siècle) : « Il chasse de son cœur le diable, inspirateur de quelque mauvais dessein, et cette suggestion elle-même ; il les réduit à rien ; il saisit cette engeance de la pensée diabolique et les fracasse contre le Christ » (Prologue 28 ; voir encore 4,50). Ou encore saint Jérôme : « Celui-là est bienheureux, qui, à peine nées les mauvaises pensées, les tue et les écrase contre le rocher ; or, ce rocher, c’est le Christ ».
Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 502
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 00:58

Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2

avatar

Féminin Messages : 1201
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 01:23

Les protestants prient énormément grâce aux psaumes.

http://www.interbible.org/interBible/cithare/psaumes/2002/psa_021004a.htm

Il y a aussi une réécriture des psaumes, version évangélique, mais je ne suis pas vraiment pour.
Chacun doit pouvoir faire évoluer le psaume de lui-même.

http://www.cursillos.ca/priere/psaumes/psaumes-themes.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 02:06

Doit on prier avec TOUS les psaumes,

ou bien doit on en exclure certains?
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 9756
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 02:20

Psaume 137
Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion.
Aux saules de ses vallées nous avions suspendu nos harpes.
Car là, ceux qui nous tenaient captifs nous demandaient des hymnes et des cantiques, nos oppresseurs , des chants joyeux: «Chantez-nous un cantique de Sion!»
Comment chanterions-nous le cantique de Yahweh, sur la terre de l'étranger?
Si jamais je t'oublie, Jérusalem; que ma droite oublie de se mouvoir!...
Que ma langue s'attache à mon palais, si je cesse de penser à toi, si je ne mets pas Jérusalem au premier rang de mes joies!
Souviens-toi, Yahweh, des enfants d'Edom; quand au jour de Jérusalem, ils disaient: «Détruisez, détruisez-la, jusqu'en ses fondements!»
Fille de Babylone, vouée à la ruine, heureux celui qui te rendra le mal que tu nous as fait!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12388
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 04:24

Le groupe Boney M en a fait un " tube " avec " Rivers of Babylon " en 1978 .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 9756
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 08:37

Le groupe de reggae-ska jamaïcain The Melodians avait sorti une version en 1970, excellente d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 502
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 09:46

Violette3 a écrit:
Jésus a chanté les Psaumes. Ils étaient au coeur de l'héritage religieux de son peuple. Ils ont été au coeur de sa prière, comme au coeur de celle de son peuple.

Bassmeg a écrit:
Doit on prier avec TOUS les psaumes,

ou bien doit on en exclure certains?

Tous !! aucun mal dans les psaumes...

humanlife a écrit:
Psaume 137
Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion.
Aux saules de ses vallées nous avions suspendu nos harpes.
Car là, ceux qui nous tenaient captifs nous demandaient des hymnes et des cantiques, nos oppresseurs , des chants joyeux: «Chantez-nous un cantique de Sion!»
Comment chanterions-nous le cantique de Yahweh, sur la terre de l'étranger?
Si jamais je t'oublie, Jérusalem; que ma droite oublie de se mouvoir!...
Que ma langue s'attache à mon palais, si je cesse de penser à toi, si je ne mets pas Jérusalem au premier rang de mes joies!
Souviens-toi, Yahweh, des enfants d'Edom; quand au jour de Jérusalem, ils disaient: «Détruisez, détruisez-la, jusqu'en ses fondements!»
Fille de Babylone, vouée à la ruine, heureux celui qui te rendra le mal que tu nous as fait!

Dans le psaume 137, le récit nous parle de la déportation du peuple juif à Babylone, et des ennemis de Dieu qui seront détruit par la chute de l'empire .
Babylone représente aussi la ville du péché, du monde, qui sera anéantie au jour du jugement.
Les enfants de Babylone sont ceux qui vivent dans le péché et qui dilapident les talents que le Seigneur leur a confié voir la parabole des talents.

Apocalypse 18:2,3,10,11,18-21. Il cria d'une voix forte, disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, ...
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 10:20

Personnellement, je prie beaucoup avec les psaumes, celui qui me convient selon le jour et vu que chaque "office du jour" a un psaume, se dire que l'on prie avec tous ceux qui le récitent ou le chantent dans les monastères ou individuellement, est une communion en Eglise.

Les psaumes sont là aussi pour être une prière à Dieu pour un temps précis.
Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 502
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 27 Jan 2018, 10:22

les 150 psaumes sont aussi les 150 ave maria de lancien chapelet
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Dim 28 Jan 2018, 10:34

gezo93 a écrit:
les 150 psaumes sont aussi les 150 ave maria de lancien chapelet

ah oui ? je ne savais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Dim 28 Jan 2018, 10:43

Suite de l'enseignement sur les Psaumes

150 psaumes : le Livre des louanges


Les plus anciens Psaumes sont ceux du roi David, chantant et dansant pour Dieu.

Et depuis cette époque, quelque part dans le monde, ne s’élève vers Dieu un Psaume.



Le livre aux mille noms



De fait, il est mille mots que l'on utilise spontanément pour désigner les psaumes : poèmes, prières, cris, chants, louanges, appels, supplications. 



Le mot psaumes vient du grec : psalmoi, qui évoque le chant, la psalmodie justement. Mais l'appellation du livre des Psaumes, en hébreu, est saisissante : Theillim : les Louanges.



Etonnant, puisque nous savons bien qu'il est tant de cris âpres dans la Bible et dans les Psaumes !


Pour mieux saisir la nature des psaumes, il faut peut-être les prendre dans leur ensemble.


Un regard sur le livre entraîne dans sa signification profonde



La structure du psautier se laisse entrevoir si l'on prête attention à la finale de plusieurs psaumes, qui semble délimiter des ensembles :


Béni soit Yahvé, le Dieu d'Israël, depuis toujours jusqu'à toujours. Amen ! Amen ! [psaumes 41, 14] ;

Fin des prières de David, fils de Jessé. [psaumes 72, 20] ;

Béni soit Yahvé à jamais ! Amen ! Amen ! [psaumes 89, 53] ;

Béni soit Yahvé le Dieu d'Israël depuis toujours jusqu'à toujours ! Et tout le peuple dira : Amen ! Alleluia ! [psaumes 106, 48] ;

Que tout ce qui respire loue Yahvé ! Alleluia ! [psaumes 150, 6]


Ces cinq versets ont la forme d'une doxologie, d'une louange conclusive. Ils délimitent ainsi cinq ensembles ou cinq livrets.


Discrète indication peut-être, que le psautier correspond ou répond aux cinq livres de la Torah ?


Au rythme de la Torah, sur les chemins de Dieu



Ainsi la prière qui prend pour guide les psaumes, inscrit le priant sur la toile de fond immense de l'histoire plusieurs fois millénaire, du salut.


Le croyant, coulant sa prière dans celle des psaumes, atteste discrètement l'inscription de son histoire dans cette longue histoire, dans laquelle Dieu parle aux hommes et intervient, en alliance avec lui.


Les psaumes enseignent le langage de la réponse à Dieu, au rythme de la supplication, de la confiance, du chant infini de la louange.


Les mots des psaumes façonnent peu à peu l'être du croyant et lui apprennent, en même temps que le visage de Dieu, les gestes et l'engagement de sa propre réponse.


Avoir David pour frère plus que pour modèle



Celui qui prie avec les psaumes, entre insensiblement dans l'histoire d'un peuple. Mais il laisse aussi sa propre vie s'inscrire dans cette histoire. 



C'est ainsi que les psaumes constituent le livre des Louanges, soutenant un peuple dans sa marche, le gardant debout et libre, en relation avec son Dieu.



Il existe deux numérotations des psaumes : points de repère !


La numérotation des psaumes diffère dans la Bible hébraïque et la Bible grecque.

Les psaumes 9 et 10 de l'hébreu, ainsi que 114 et 115, sont groupés dans le psautier grec où ils constituent les psaumes 9 et 113.

En revanche, les psaumes 116 et 147 de l'hébreu sont divisés en deux dans le grec.

La plupart des psaumes ont ainsi souvent une double numérotation, décalée en fait seulement d'un chiffre.

Les bibles suivent habituellement la numérotation de l'hébreu (avec entre parenthèses celle du grec), tandis que le Psautier liturgique, comme tous les livres de prière de l'Eglise catholique, suit la numérotation du grec (avec entre parenthèses celle de l'hébreu).



Père Jacques Nieuviarts, assomptionniste et bibliste
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Dim 28 Jan 2018, 12:04

Bassmeg a écrit:
Doit on prier avec TOUS les psaumes,

ou bien doit on en exclure certains?

Tous doivent être priés, cependant que toujours conclus par le Gloria Patri, compte tenu de la révélation chrétienne. Sinon, le caractère barbare de certains psaumes ne pourraient revêtir la signification spirituelle, lutte contre le mal, qu'ils doivent comporter, au risque du fanatisme le plus étriqué, voire mahométaniste...
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2

avatar

Féminin Messages : 1201
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Dim 28 Jan 2018, 17:19

Il ne faut pas en exclure, faut juste regarder avec sagesse, ce dont on a besoin pour le moment.
Des chrétiens qui sont persécutés et doivent combattre les musulmans qui veulent leur faire la peau, ne prierons pas du bisounours. A un moment, faut choisir.

Il est écrit que certains d'entre nous perdront la vie pour leur foi, il n'est pas écrit que nous devons tous mourir.... mais que nous gagnerons et remporterons la victoire.
Le martyre n'est pas un but en soi, juste une circonstance.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Dim 28 Jan 2018, 18:32

Nathalie2 a écrit:
Il ne faut pas en exclure, faut juste regarder avec sagesse, ce dont on a besoin pour le moment.
Des chrétiens qui sont persécutés et doivent combattre les musulmans qui veulent leur faire la peau, ne prierons pas du bisounours. A un moment, faut choisir.

Il est écrit que certains d'entre nous perdront la vie pour leur foi, il n'est pas écrit que nous devons tous mourir.... mais que nous gagnerons et remporterons la victoire.
Le martyre n'est pas un but en soi, juste une circonstance.

Oui, il y  a des psaumes pour tous les moments de la vie et c'est parfois (souvent même) la réponse de Dieu, enfin c'est seulement mon témoignage personnel.

Les protestants les connaissent mieux que les catholiques et il m'arrive qu'une amie protestante réponde par un psaume à une de mes demandes : j'apprécie toujours car ça tombe chaque fois "pile"  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2

avatar

Féminin Messages : 1201
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Dim 28 Jan 2018, 20:46

Les protestants sont forts pour réciter la bible par coeur....
On a des versions "français courant", qui permettent de ne pas trop galérer dans la compréhension. Des listes de lectures pour lire la bible en 6 mois, un an !
Certains protestants lisent la bible 2 fois par an à ce rythme.

Dans le protestantisme, lire la bible, équivaut à la prière, car on médite la parole de Dieu.
La relation spirituelle se fait de plusieurs manières, on ne se focalise pas à une manière.
Il n'y a pas de prière apprise par cœur... le signe de croix n'existe pas, et l'eau bénite non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Dim 28 Jan 2018, 21:42

Nathalie2 a écrit:
Les protestants sont forts pour réciter la bible par coeur....
On a des versions "français courant", qui permettent de ne pas trop galérer dans la compréhension. Des listes de lectures pour lire la bible en 6 mois, un an !
Certains protestants lisent la bible 2 fois par an à ce rythme.

Dans le protestantisme, lire la bible, équivaut à la prière, car on médite la parole de Dieu.
La relation spirituelle se fait de plusieurs manières, on ne se focalise pas à une manière.
Il n'y a pas de prière apprise par cœur... le signe de croix n'existe pas, et l'eau bénite non plus.

je ne vois pas ce que le signe de croix et l'eau bénite a à voir avec la Bible  scratch

Mais pour les psaumes, je suis d'accord avec vous. J'ai même des porte-clefs avec des versets de psaumes dessus offerts par mon amie évangélique.

Pour moi aussi, lire la Bible est une prière et méditer un verset, c'est l'Oraison.

Sans les apprendre par cœur, à force d'en réciter ou chanter, il y a des psaumes qu'on préfère à d'autres.

Aujourd'hui, c'est le psaume 129... "des profondeurs, je crie vers Toi Seigneur"...

Merci pour ce partage. Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Dim 28 Jan 2018, 21:54

Violette3 a écrit:
Nathalie2 a écrit:
Les protestants sont forts pour réciter la bible par coeur....
On a des versions "français courant", qui permettent de ne pas trop galérer dans la compréhension. Des listes de lectures pour lire la bible en 6 mois, un an !
Certains protestants lisent la bible 2 fois par an à ce rythme.

Dans le protestantisme, lire la bible, équivaut à la prière, car on médite la parole de Dieu.
La relation spirituelle se fait de plusieurs manières, on ne se focalise pas à une manière.
Il n'y a pas de prière apprise par cœur... le signe de croix n'existe pas, et l'eau bénite non plus.

je ne vois pas ce que le signe de croix et l'eau bénite a à voir avec la Bible  scratch

Mais pour les psaumes, je suis d'accord avec vous. J'ai même des porte-clefs avec des versets de psaumes dessus offerts par mon amie évangélique.

Pour moi aussi, lire la Bible est une prière et méditer un verset, c'est l'Oraison.

Sans les apprendre par cœur, à force d'en réciter ou chanter, il y a des psaumes qu'on préfère à d'autres.

Aujourd'hui, c'est le psaume 129... "des profondeurs, je crie vers Toi Seigneur"...

Merci pour ce partage. Bonne nuit.

Le dimanche, ce sont plutôt: le Dixit, le Nisi Dominus, le Beatus vir, le Lauda Ierusalem et le Laudate pueri, qui sont chantés, à vêpres.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie2

avatar

Féminin Messages : 1201
Inscription : 13/01/2015

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Lun 29 Jan 2018, 13:39

Après il n'y a pas que les psaumes.....
Les catho chantent les psaumes, c'est vrai. Les protestants non, on ne les chante pas. On s'en inspire comme n'importe quel verset de la bible.
Dans le livre des psaumes tout est quasiment répertorié, ce qui rend l'inspiration plus facile, mais ça s’arrête là.
Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 502
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Lun 29 Jan 2018, 23:09

le chant est une forme de louange car il est écrit :

Psaume 59:16 Et moi, je chanterai ta force; Dès le matin, je célébrerai ...
Psaume 145:21 Que ma bouche publie la louange de l'Eternel, Et que ...
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Mer 31 Jan 2018, 10:16

Suite de l'enseignement sur les Psaumes


L'émerveillement devant la Création


L'homme biblique sait s'émerveiller, c'est à dire reconnaître la source d'où lui vient la vie : Dieu..



Hymne à l'univers



L'homme biblique connaît comme nous les aspérités parfois rudes de l'histoire, celle des individus et celle des peuples. Mais il sait aussi s'émerveiller, c'est-à-dire reconnaître la source d'où lui vient la vie : Dieu, que la Bible a appris au fil de l'histoire à appeler du nom imprononçable : YHWH, le Seigneur.



Connectés nous-mêmes - même virtuellement - à l'ensemble du monde, nous pressentons souvent ce qui pour l'homme biblique est essentiel : sa place dans l'univers et la place qu'y occupe Dieu. La création est pour l'homme biblique au coeur de ses raisons de louer Dieu.



Le socle de la louange : le geste créateur de Dieu



Les raisons de louer Dieu partent dans la bible du plus solide et du plus fiable (un mot qui en français est si proche du mot foi, qui en hébreu se réfère à la racine aman, qui donne amen quand on confirme son adhésion au Dieu sûr, et émouna pour dire ce mouvement de la foi, de se confier en ce qui est solide et sûr). Ce qui est le plus stable est la création (cf. Genèse 1 et 2).

 
A ce geste créateur de Dieu, l'homme de la Bible répond par les psaumes : Oh Seigneur notre Dieu ! Qu'il est grand ton nom par tout l'univers ! (psaume 8) Et sa louange s'élance en cascade intarissable, pour ne laisser échapper aucune de ces merveilles (psaumes 104/103). C'est dans ce mouvement que l'on peut lire des psaumes comme le psaume 93/92, ou encore le psaume 148, et beaucoup d'autres, inspirés du même souffle.



... et l'histoire elle-même, la grande geste de salut de Dieu



Aussi solide que la création, pour l'homme biblique, il y a l'histoire, en particulier le geste sauveur de Dieu, quand il ouvrit la mer, comme il sépara à l'origine le sable et l'eau, la mer et la terre ferme. Cette merveille ou ce miracle du passage de la mer pour la sortie d'Egypte et la sortie de l'esclavage, figurent pour l'homme de la Bible comme cet autre socle venant se fondre au premier, pour lequel il rend grâce à son Dieu.



Les Psaumes disent sa reconnaissance - dans les différents sens du mot en français - du geste sauveur de Dieu. Ce geste l'a constitué pour toujours comme peuple et comme peuple sauvé. Il est des psaumes qui déclinent à l'infini cette reconnaissance.



Un psaume type : le magnifique psaume 136




Le premier psaume qui vient ici à l'esprit est probablement le psaume 136, dans son rythme binaire et infini, et sa structure toute en dialogue : 


Alleluia! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour!
Rendez grâce au Dieu des dieux, car éternel est son amour!
Rendez grâce au Seigneur des seigneurs, car éternel est son amour!



 
Ce psaume s'émerveille, et invite à s'émerveiller, comme face à un spectacle étonnant on interpelle le voisin quel qu'il soit, pour l'inviter à partager l'émerveillement, façon aussi de l'interroger implicitement : partage-t-il lui aussi à la même profondeur cet étonnement total ? Ainsi la réponse : car éternel est son amour! vérifie-t-elle en quelque sorte, le cri de celui qui a interpellé l'auditoire, à la cantonade. Ainsi va la louange : elle se partage.


 
Alors le priant poursuit comme en cascade et sans tarir : Lui seul a fait des merveilles, car éternel est son amour! Il fit les cieux avec sagesse []. Il affermit la terre sur les eaux [] Il sépara en deux parts la mer des Joncs []. Et fit passer Israël en son milieu []. Y culbutant Pharaon et son armée [].



Arrêt sur image !



Toute l'histoire passe ainsi au crible de la louange, en arrêts sur images rapprochés, comme pour ne rien manquer ni laisser dans l'oubli de cette vigilance ininterrompue de Dieu sur son peuple au coeur même de son histoire.


Le psaume suivant, le 137, dira la déchirure totale de cette histoire, au temps de l'exil à Babylone. Les mots seront terribles, à la hauteur de la souffrance de ceux qui parlent. Mais le psaume suivant rendra grâce car le priant a été exaucé. Et il dit nous : c'est une communauté, c'est un peuple [psaume 138].



Ainsi va la prière des psaumes : de la louange à la louange.


 
Père Jacques Nieuviarts, assomptionniste et bibliste
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Jeu 01 Fév 2018, 10:42

Etonnement devant la grandeur de l'homme




La création, dans la Bible, a son centre de gravité en Dieu, mais trouve sa réplique en l'homme, qui est au coeur de la Création: créé à l'image de Dieu et à sa resemblance, il fait l'objet de l'attention la plus grande de Dieu.(Genèse 1)



Les cieux racontent la gloire de Dieu

Le priant des Psaumes ne se fatigue pas de contempler la création, que chante encore le psaume 19/18. Ce psaume voit large : les cieux eux-mêmes disent la gloire de Dieu Et la trajectoire de la louange est immense : le psalmiste, depuis la terre des hommes, prend la parole, pour se réjouir que Les cieux racontent la gloire de Dieu, et avec eux le firmament, comme en relais infini.

Beauté immense de l'homme

La création, dans la Bible, a son centre de gravité en Dieu, mais trouve sa réplique en l'homme, qui est au coeur de la création :

créé à l'image de Dieu et à sa ressemblance, il fait l'objet de l'attention la plus grande de Dieu (Genèse 1) .


Reflet et image de Dieu, l'homme est aussi au coeur de la Torah, de la Loi, qui enseigne ou rappelle inlassablement à Israël, que sa vie est sacrée, intouchable :



Tu n'opprimeras pas l'étranger. Vous savez ce qu'éprouve l'étranger, car vous-mêmes avez été étrangers au pays d'Egypte ! (Exode 23, 9 ; et voir Exode 22, 20-26).



Le chant du psaume 8



Le psaume 8 (cité par Jésus : Matthieu 21, 16), s'ouvre et se clôt par un cri d'étonnement et de louange : O Seigneur, notre Dieu, qu'il est grand ton nom par toute la terre !



Le psaume contemple la création, et comme en son point culminant, l'homme. Le mouvement est alors magnifique, allant jusqu'au plus petit : l'enfant, le nourrisson, l'enfant à la mamelle, pour dire que dans cet infiniment petit se trouve quelque chose à la hauteur de Dieu.



Les mots sont même étonnants : Ta majesté suprême est chantée, par la bouche des enfants, des tout-petits, et le psaume n'hésite pas à affirmer comme un synonyme: oui, c'est le rempart que tu opposes à l'adversaire, où l'ennemi se brise en sa révolte.



Et le regard part alors en volutes, jusqu'à l'infini dont nous partions tout à l'heure :
A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu fixas, qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui, le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?



Et le psalmiste affirme, en un acte de foi simple et immense :



Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu, le couronnant de gloire et d'honneur. Tu l'établis sur les oeuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds : les troupeaux de boeufs et de brebis, et même les bêtes sauvages, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, tout ce qui va son chemin dans les eaux.



De la terre à l'infini du ciel



Le psaume 8 est en écho direct aux récits de la création. L'homme y fut créé image et ressemblance de Dieu, qui plaça toute chose à ses pieds. Cela ne peut qu'être chanté à l'infini. Sur le mode de l'étonnement le plus grand et intarissable :



O Seigneur, notre Dieu, qu'il est grand ton nom par toute la terre ! 


Si l'on osait, on dirait sans détours que les psaumes présentent bien, ici, la terre vue du ciel !



Le psaume 18 avait inauguré le mouvement, le psaume 8 l'a rapporté à son centre, pour demeurer, en fait, dans une vision d'infini.




Infini de l'homme



Mais il faut lire aussi le psaume 139/138. Il suit la même courbe, mais jusqu'au plus profond de l'homme, sur un. ton beaucoup plus intime :



Seigneur, tu me sondes et me connais !



Dans le psaume 8, l'homme est porté à la dimension de l'univers et de Dieu [à peine le fis-tu moindre qu'un dieu], ici le regard porte, tout en intériorité, jusqu'à la conception de l'homme, brodé aux entrailles de la terre.




Le priant demande alors à Dieu simplement de le guider, sur le chemin d'éternité.
Au passage, les versets 19-22 sont très durs.



Nous avons évoqué déjà de tels versets, dans lesquels le cri rauque contre l'ennemi appelle l'aide de Dieu pour retrouver les chemins du bien.



Le parler de l'homme biblique, parfois tellement abrupt, peut être aussi chemin de guérison.




 
Père Jacques Nieuviarts, assomptionniste et bibliste
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Sam 03 Fév 2018, 11:02

La déchirure de la souffrance




Il est des moments dans la vie de l'homme, où le tissu de la louange se déchire pour le cri le plus rude, issu de la souffrance.



Le livre des Psaumes est celui des d'Israël. Mais il est des moments dans la vie de l'homme, où le tissu de la louange se déchire pour le cri le plus rude, issu de la souffrance. Nous avons évoqué le psaume 137 - qui suit immédiatement le psaume 136, tout en louange - fait même place à la haine. La supplication traverse les Psaumes, comme la vie des hommes.

De la louange au cri de détresse

Dans la louange, l'homme émerveillé invite ses frères à louer Dieu : Allelu [louez] ia [=Ya = Yahwé]. La parole alors, n'est pas adressée à Dieu, mais aux autres, les invitant à louer Dieu. Et elle constitue de fait une communauté.
Mais quand s'effondrent les raisons de la louange, quand le mal submerge ou rétame l'homme, le mouvement s'inverse. Ne pouvant plus compter sur les autres, il en appelle alors à Dieu. L'homme souffrant se sent dans un isolement ou une solitude croissants. Alors il crie vers Dieu, qui est son seul recours.


Le parcours long de la supplication

Le cri le plus déchirant de cet ensemble de psaumes, est probablement celui du psaume 22/21 : Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Ce redoublement étonnant et bouleversant [Mon Dieu], est en effet unique dans la bible. Il est également significatif de ce qu'est la supplication dans la bible : elle repose au plus profond, sur la confiance dans le seul qui ne peut décevoir, c'est-à-dire Dieu.


Cela commande la structure habituelle d'un tel psaume. Il comprend un cri initial, suivi de l'énoncé de la plainte ou de la supplication, et de ce qui la motive. Le priant rappelle alors ses raisons les plus solides d'espérer, qui se trouvent dans la fidélité de Dieu, qui n'a jamais déçu son peuple, ni ceux qui ont crié vers lui. Et souvent le cri s'interrompt, car Dieu a répondu (voir séquence 6). Le psaume 22 est l'un de ceux qui révèlent le mieux l'ensemble de cette structure. Il est intéressant de le relire. Si proche du récit d'une exécution, que ce psaume a inspiré et accompagné le récit de la Passion de Jésus dans les évangiles.

Dieu répond !

Il faut observer dans ce psaume comment le dernier mot du v. 22 a pu faire problème dans la traduction. Ainsi la première traduction de la Bible de Jérusalem traduit : sauve-moi de la gueule du lion, de la corne du taureau, ma pauvre âme. Mais les travaux de l'exégèse ont montré que ces mots à la traduction difficile pouvaient aussi et très bien se lire (mots proches en hébreu) : mais tu m'as répondu.

Le psaume 88 : des ténèbres à la ténèbre

Mais il faut aussi mentionner le psaume 88, l'un des plus sombres de la bible, puisqu'il s'achève sur les ténèbres. L'homme qui prie est à bout de souffle. Pourrait-il encore espérer ? Dans sa prière, il n'entrevoit pas la lumière. Mais ce Psaume nous est parvenu, signe que la ténèbre ne fut peut-être pas le dernier mot. 

Père Jacques Nieuviarts, assomptionniste et bibliste
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Lun 05 Fév 2018, 10:22

Car Dieu répond...




Nous avons évoqué le psaume 22 et son difficile v. 22. Faut-il bien lire, avec force notes de bas de pages comme dans plusieurs bibles : ma pauvre âme ? Le mot arrive curieusement à la fin de cette ligne.
Or des exégètes ont depuis longtemps montré qu'il est une autre lecture du verset. Mais manifestement, elle résiste d'abord à la lecture.



Tu m'as répondu

Le P. Paul Beauchamp, dans un magnifique article [« La prière à l'école des Psaumes », Etudes, janvier 1978, repris dans Testament biblique, Bayard, 2001, p. 33-52], évoque Isaïe Formitch, ce juif exilé en Sibérie dont parle Dostoïevsky dans ses Souvenirs de la Maison des Morts. Au milieu de sa supplication, ou de sa lamentation, il éclatait de rire et poursuivait sa prière d'une voix brisée par l'excès de bonheur. Parce que, répondait-il à celui qui l'interrogeait sur cette attitude étonnante, Dieu tiendra promesse de ramener son peuple de ses déportations, jusqu'en sa ville sainte.

Ce trait insolite touche à la nature même de la prière : oui, Dieu entend le cri de la prière, et répond. Et ce trait touche aussi à l'essentiel de la révélation de Dieu à laquelle ouvre la Bible.


De la Genèse à l'Exode

Dans la Bible, Dieu invite son peuple à l'écoute active de sa parole (Shema Israël, Ecoute Istraël [Deutéronome 6, 4], fondement de la prière juive). Mais on lit aussi des mots étonnants. Ainsi quand Sarah met au monde Isaac, elle prend ombrage de la présence d'Agar la servante d'Abraham, dont est né Isaël, et elle demande à Abraham de les chasser.

Abraham prit du pain et une outre d'eau qu'il donna à Agar, puis il mit l'enfant sur son épaule, et la renvoya. Elle s'en fut errer dans le désert de Beer Sheva, jusqu'au moment où l'outre d'eau est épuisée. Agar jette alors l'enfant sous un buisson et s'assoit, à proximité. Elle se mit à crier et à pleurer. Et Dieu entendit les cris du petit et l'Ange de Dieu appela du ciel Agar (Genèse 21, 17).


Dieu entend le cri de son peuple

Nous avons bien lu : Agar crie vers le ciel, et Dieu entendit les cris du petit. Ce trait n'est pas anodin, car il traverse toute la Bible. Ainsi dans la révélation de Dieu à Moïse dans le buisson ardent, les mots sont très proches : Le Seigneur dit à Moïse : J'ai vu, j'ai vu la misère de mon peuple, j'ai entendu son cri, je connais ses angoisses (Exode 3, 7-12). Les verbes sont d'une force considérable. Dieu éprouve ce que vit son peuple. Le Dieu de la Bible se révèle comme un Dieu qui écoute, entend les prières et le cri de son peuple, et les cris du petit. Et il est un Dieu qui répond. Il faut aussi relire Exode 22, 21-22.26.

Exaucés, et dans le même mouvement, mis en marche

La bible montre aussi que, lorsque Dieu répond et intervient, il le fait aussi par la mobilisation des femmes et des hommes avec lesquels il est entré en dialogue : Moïse, Agar, et tant d'autres, qui également souvent, se font intercesseurs [il faut ici relire le très beau récit d'Exode 17, 8-16] : la prière n'est jamais solitaire, elle est mystérieusement soutenue par d'autres prières, même si elles demeurent souvent discrètes, dans la nuit.

Une autre forme de cette mise en marche apparaît avec netteté dans le psaume 22. Commencé dans un cri douloureux il s'achève dans une invitation immense à la louange : le priant exaucé convoque un peuple qui, de proche en proche, pourrait atteindre le monde (v. 23-32).


A la cantonade !

Le priant s'adresse à tous, à la cantonade, lui qui était si solitaire et isolé au début de sa prière :


Les pauvres mangeront : ils seront rassasiés ; ils loueront le Seigneur, ceux qui le cherchent : « A vous, toujours, la vie et la joie ! »



Et la prière s'achève en un témoignage unique, véritable Credo dans lequel le je, longuement éprouvé, s'engage, et avec lui un peuple, même encore à naître :

Et moi, je vis pour lui : ma descendance le servira. On annoncera le Seigneur aux générations à venir. On proclamera sa justice au peuple qui va naître : Voilà son oeuvre !



 
Père Jacques Nieuviarts, assomptionniste et bibliste
Revenir en haut Aller en bas
Violette7
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 4483
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   Mer 07 Fév 2018, 09:36

Les psaumes sont la prière d'un peuple




On pense si souvent que la prière est d'abord solitaire ! Nous l'avons pressenti : les Psaumes sont structurellement ouverts à une communauté, un peuple.



Les psaumes ''de David''

Sur cent cinquante psaumes, cent seize s'ouvrent sur une suscription, c'est-à-dire quelques mots placés en en-tête, qui indiquent le plus souvent leur lien avec l'histoire de David. Soixante treize d'entre eux mentionnent explicitement David dans leur titre : Psaume de David.

Ainsi, si nous ne savons pas avec clarté qui a rédigé les Psaumes, nous savons du moins comment ils étaient priés : en relation étroite avec la vie, celle de David étant ici emblématique de toute autre.

La prière des psaumes n'est pas une prière intemporelle, elle est toujours enracinée dans la vie, dans l'histoire concrète des hommes. C'est une prière incarnée.


David est un des personnages majeurs de la Bible. Celui au sujet duquel nous tenons les récits les plus nombreux dans la Bible.
Nous le connaissons ainsi dans sa vie de berger, de guerrier, de roi, seul, marié, brave ou lâche, saint ou pécheur. Et toujours proche, en définitive, de nous.

David le priant !

L'histoire de David est racontée longuement dans la Bible. Mais c'est aussi de David que nous tenons le plus de prières : l'extérieur de David nous est dit en récit, et l'intérieur, en prières, en particulier celle des psaumes.


Et peut-être ne faut-il pas lire les en-têtes des psaumes comme des indications historiques, même si elles sembleraient l'être.


Elles montrent en fait David au fil de situations multiples qui sont aussi celles que peut connaître la vie de tout homme : bravoure, solitude, épreuve, conscience du péché, joie, dans lesquels la louange part aux dimensions de l'univers.

Comme le dit Paul Beauchamp, on voudrait David pour modèle, il nous est donné comme frère.

Ezékias, Jérémie, Jonas et les autres

Pour qui lit les multiples livres qui constituent la Bible, il n'échappe pas qu'un certain nombre de textes au fil de ces livres, ont le ton et la forme de la prière.

Et si l'on venait à les détacher de leur contexte, nous les prendrions facilement pour des psaumes.
Ce sont de fait des psaumes. On les désigne plutôt du nom de cantiques, peut-être pour éviter la confusion.
On peut lire ainsi le chapitre 12 d'Isaïe. Son chapitre 38 également, prière magnifique d'Ezékias à qui le prophète annonce qu'il va mourir.

Il se tourne vers le mur et dit une prière d'une beauté immense. Il faut la relire.


Mais il faut évoquer aussi Jonas, ce magnifique conte prophétique.

Il fuit Dieu, mais la tempête se lève. Et l'histoire est simple. Il dit qu'on le fasse passer par dessus bord pour apaiser le ciel ! Et la baleine le recueille et devient comme un grand temple marin dans lequel Jonas chante sa prière, qu'il faut aussi relire (Jonas ch. 2).
On comprend bien que cet écrit apparemment naïf est à lire sur plusieurs registres. Le livre de Jonas est une perle.

Avec chorale et orchestre !

Les Psaumes indiquent souvent aussi en leur premier verset, sur quels instruments les chanter : rappel discret de la nature profondément communautaire de la prière des psaumes.


Ainsi, vingt neuf fois dans le psautier, figurent des indications musicales : avec instruments à cordes ou flûtes. Nous ne connaissons pas forcément les instruments évoqués.


Mais leur simple mention rappelle que le psaume est fait pour être chanté. Et la mention de l'instrument évoque un chant qui dépasse le seul priant : c'est le chant d'une communauté.


Et cinquante cinq psaumes mentionnent aussi dans leur premier verset : au maître de choeur.

Priant les psaumes, nous sommes guidés dans la prière.
Les psaumes portent structurellement la marque de leur inscription dans une prière de type liturgique, celle d'un peuple rassemblé. Ainsi, ce n'est pas le rythme personnel de chacun qui compte le plus.
Cette prière au plus profond, structurellement, répond à une convocation ou un appel : nous sommes en quelque sorte précédés par quelqu'un, qui se lève et invite : Prions ensemble !
Ce n'est pas la communauté qui se rassemble qui crée la prière. La prière la constitue, la suscite.

Et Jésus pria les Psaumes. Probablement est-il désormais premier de cordée pour nous dans cette prière.


Père Jacques Nieuviarts, assomptionniste et bibliste
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prier avec les psaumes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prier avec les psaumes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: