DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie

Aller en bas 
AuteurMessage
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Jeu 18 Jan 2018, 03:29

Je vous propose, chers amis, que nous entrions dans la compréhension de la pâques chrétienne, que dans moins de 2 mois, nous célèbrerons, comme chaque année.

Représentation de la pâque juive et de la pâque chrétienne:
 

Ce qui nous permettra en même temps, de découvrir le sacrifice offert par Jésus, pour l'expiation de nos péchés, et de voir quel lien il existe entre ce sacrifice d'expiation, offert le vendredi saint, et le sacrifice de communion, offert le jeudi saint.

Pour comprendre le mémorial nouveau institué par Jésus, voyons le sens profond du mémorial de la pâque juive, qu'on peut découvrir en écoutant l'explication que donnait le père juif, au cours du repas pascal (explication tirée de la haggadah)

"De générations en générations, chacun de nous a le devoir, de se considéré comme s'il était lui-même sorti d'Egypte, ainsi qu'il est dit "tu donneras alors cette explication à ton fils" : c'est dans cette vue que l'Eternel agit en ma faveur quand je suis sorti d'Egypte (Exode 13, 8).

Ce ne sont pas seulement nos ancêtres que le Saint, béni soit-il, a délivré, mais nous aussi. Il nous a délivré, ainsi qu'il est dit : "Et nous, il nous fit sortir de là pour nous amener ici, pour nous donner le pays qu'il avait promis à nos pères" (Deutéronome 6, 23) C'est pourquoi nous avons le devoir de remercier, de louer, de glorifier, d'exalter, de célébrer, de bénir, de magnifier et d'honorer Celui qui a fait pour nos ancêtres et pour nous, tous ces miracles. Il nous a conduit de l'esclavage à la liberté, de la détresse à la joie, du deuil à la fête, des ténèbres à la lumière, de la servitude au salut. Chantons en son honneur un cantique nouveau. Alleluia.

Célébrer le mémorial de la pâque juive, c'était donc avant la venue de Jésus et cela l'est toujours pour nos frères juifs qui n'ont pas suivis Jésus, faire mémoire de tous les évènement vécus par leur père, comme s'ils y avaient participé eux-mêmes.


Dernière édition par petero le Ven 19 Jan 2018, 04:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Jeu 18 Jan 2018, 03:35

Attardons-nous quelques instants sur le sens du mot pâque

Les mots « Pâque » ou « Pâques » viennent du latin pascha emprunté au grec πάσχα, lui-même, par l'intermédiaire de l'araméen pasḥa, issu de l'hébreu biblique pesaḥ, dérivé du verbe pasaḣ qui signifie « passer au dessus » car, selon la bible, les juifs avaient reçu l'ordre de sacrifier un agneau indemne de toute tare et d'en badigeonner le sang sur les montants des portes afin que les puissances qui viendraient détruire les premiers nés égyptiens lors de la dixième plaie, passent au dessus de ces portes sans s'arrêter.

Célébrer la pâque juive, c'est donc, pour les juifs, faire mémoire de ce jour où la mort est passé au dessus des enfants d'Israël, leurs pères, sans les frapper. Enfants d'Israel, leurs pères, qui avaient été protégés de cette mort, par le sacrifice de l'agneau, par le sang de l'agneau répandu non pas sur eux, mais sur les montant et le linteau, des portes de leur maison. Cet évènement était célébrer cet évènement, comme s'ils participaient eux mêmes à cet évènement, pour les rejoindre dans l'action de grâce qui devait être la leur ce jour là. Ils participaient, symboliquement à cet évènement.

Célébrer la pâques chrétienne, c'est dont faire mémoire de ce jour où la mort est passé au dessus des Apôtres rassemblés par Jésus, dans cette maison où Jésus avait voulu manger la pâque avec ses Apôtres et ses disciples, tous ceux qui l'avait suivis, sa famille. La volonté de Dieu son Père, c'était que les hommes le suivent pour devenir sa famille, à qui il allait faire vivre sa pâques, son retour vers Dieu son Père.

Quand on compare ces Pâques, on s'aperçoit qu'elle ne se ressemble pas sur le fond ; sur la forme oui, mais pas sur le fond.

En effet, la mort dont était protégés les familles hébreux et surtout leur premier nés, elle nous renvoie à la mort du premier né de la famille que le père avait réunis dans la maison où Jésus et sa famille étaient venu célébrés la pâque, la mort de Jésus, le premier né de la création. Ce qui veut dire, que le repas pascal, pris le jeudi saint, protégeait tous ceux qui étaient réunis avec Jésus, de la mort qui allait le frapper le vendredi saint. C'est grâce au sang, qu'il a répandu sur sa famille, en leur donnant ce sang à boire, que sa famille sera protégé de la mort qui par contre, contrairement aux premiers nés des enfants d'Israël, lui n'a pas échappé à cette mort.

Il n'a pas voulu y échapper, il s'est livré lui-même à la mort, que ses fils premiers nés, les juifs, voulaient lui infliger. Ici, les rôles sont inversés. Alors que dans l'ancien testament, la veille de la sortie d'Egypte, Dieu frappe de la mort les premiers nés des Egyptiens, pour briser le cœur de pharaon, refusant de voir à vrai dire Moïse son fils adoptif, loin de lui, avec sa famille. Car la vrai raison de l'obstination du Pharaon, à ne pas vouloir laisser Moïse partir, ce n'était pas de retenir le peuple hébreux en esclavage, c'était de ne pas vouloir laisser partir son fils Moïse.

Dieu va devoir frapper les premiers nés d'Egypte, pour que le Pharaon cède et il va céder pour revenir à la charge, pour courir à la suite de son fils, pour essayer de le retenir. Il n'y arrivera pas, parce que Dieu va s'y opposer, en fermant la porte d'entrée dans la terre promise, qui n'est autre que la mer rouge, quand après l'avoir ouverte, pour que sa famille passe, il va la refermer, engloutissant une partie de l'armée de Pharaon.
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Jeu 18 Jan 2018, 07:55

Représentation de la liturgie de la Parole, préfigurée par Moïse portant les tables de la Loi:
 

C'est alors que Dieu va conduire sa famille, qu'il s'était donnée, en donnant un fils à Abraham, Isaac, dont les hébreux, par Jacob étaient les descendants, dans le désert, pour leur parler et surtout les éduquer. Il était descendu du Ciel, sur la montagne du Sinaï, pour cela.  Ils seront alors éduquer par Moïse, qui va devenir leur "précepteur", celui qui de la part de Dieu, les enseignera.

Moïse est alors devenu le premier maître d'école, le premier précepteur de Dieu.

Et que les enseignement que Dieu leur donna, furent imprimer sur les 2 tables en pierre, de la Loi.

C'est alors que Dieu a donné à son peuple, ce qu'on pourrait appeler "le premier livre d'école"

C'est alors que les hébreux ont fait ce que nous avons tous fait à l'école, quand le maître quittait la classe parce qu'il était convoqué par le directeur, et qu'il ne revient plus, ils ont commencé à faire des bêtises, Aaron compris. Ils ont adorés le veau d'or.

C'est alors que Dieu a décidé de se montrer à eux, pour qu'ils craignent Moïse. Moi je me demande s'ils n'avaient pas pris Moïse pour un "illuminé". Il faut dire que lorsqu'il descendait de la montagne, c'est vrai qu'il était illuminé :

" Moïse descendit de la montagne de Sinaï; Moïse avait dans sa main les deux tables du témoignage, en descendant de la montagne; et Moïse ne savait pas que la peau de son visage était devenue rayonnante pendant qu'il pariait avec Yahweh. Aaron et tous les enfants d'Israël virent Moïse, et voici, la peau de son visage rayonnait; et ils craignirent de s'ap-procher de lui.  (Exode 34, 29-30)

C'est alors que Dieu a décidé de se montrer à son peuple, un peu comme le directeur vient faire la leçon à une classe qui a été dissipée pendant qu'il avait convoqué leur maitre, ne le voyant pas revenir.

"Souviens-toi du jour où tu te présenteras devant Yahweh, ton Dieu, en Horeb, lorsque Yahweh me dit: «Assemble-moi le peuple; je leur ferai entendre mes paroles, afin qu'ils apprennent à me craindre, tout le temps qu'ils les enseignent à leur enfants.»  (Deutéronome 4, 10)

C'est alors que le peuple a eu peur de Dieu, a craint Dieu et qu'il a demandé à Moïse qu'il dise à Dieu de ne plus leur faire une peur comme celle-là ; lui promettant qu'ils l'écouteront dorénavant.

«Voici que Yahweh, notre Dieu, nous a montré sa gloire et sa grandeur, et nous avons entendu sa voix du milieu du feu; aujourd'hui nous avons vu Dieu parler à l'homme et l'homme rester vivant. Et maintenant pourquoi mourrions-nous? Car ce grand feu nous dévorera; si nous entendons encore la voix de Yahweh, notre Dieu, nous mourrons. Car parmi toute chair, quel est celui qui a entendu, comme nous, la voix du Dieu vivant parlant du milieu du feu, et qui soit demeuré en vie? Toi, approche-toi, et écoute tout ce que dira Yahweh, notre Dieu: nous l'écouterons et nous le ferons.»

Yahweh entendit vos paroles tandis que vous me parliez, et Yahweh me dit: «J'ai entendu les paroles que ce peuple t'a adressées: tout ce qu'ils ont dit est bien. Oh! S'ils avaient toujours ce même coeur pour me craindre et pour observer mes commandements, afin qu'ils soient heureux à jamais, eux et leurs enfants! Va, dis-leur: Retournez dans vos tentes. Mais toi, reste ici avec moi, et je te dirai tous les commandements, les lois et les ordonnances que tu leur enseigneras, pour qu'ils les mettent en pratique dans le pays que je leur donne en possession. Vous aurez soin de faire ce que Yahweh, votre Dieu, vous a commandé; vous ne vous en détournerez ni à droite ni à gauche, mais vous suivrez en tout la voie que Yahweh, votre Dieu, vous a prescrite, afin que vous viviez et que vous soyez heureux, et que vous prolongiez vos jours dans le pays que vous posséderez.» (Deutéronome (CP) 5, 24-33)


PREMIER LIEN AVEC LE SACREMENT DE L'EUCHARISTIE

Nous sommes nous aussi, rassemblés par Dieu, pour être enseigné par nos précepteurs, ceux que Dieu à l'image de Moïse, a appelé et envoyé pour nous transmettre sa Parole et nous l'expliquer.

C'est ce que nous appelons aujourd'hui : "la liturgie de la Parole". Le prêtre ou le diacre a pris la place de Moïse, portant les tables de la Loi, le premier livre de la Parole de Dieu. La lumière qui rayonnait de son visage, a été remplacé par la lumière portée par les 2 servants d'autel, les thuriféraires.


Dernière édition par petero le Ven 19 Jan 2018, 05:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 9610
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 04:05

les sacrifices de l’ancienne alliance, et le sacrifice de la nouvelle alliance.

Représentation des prêtres offrant les sacrifices:
 

Tout ces sacrifices sont appelés, sacrifices d’expiation ou sacrifice de communion appelé « sacrifices de bonne odeur » ; en ce sens où ce sont des sacrifices qui plaisent à Dieu, qui ont une « bonne odeur ». Ce sont les sacrifices offerts aux idoles, qui ont une mauvaise odeur.

Arrêtons-nous d’abord sur le mot « expier » : expier, cela veut dire « réparer ». Jésus est venu réparer ce que l’homme a souillé avec ses péchés ; comme nous-mêmes nous réparons par exemple, les vêtements souillés, tachés par nos enfants, en les lavant. Et comme le dira Jésus, ce qui est souillé et que l’homme ne peut pas laver, réparer, effacer, ce sont les pensées mauvaises :

« Rien de ce qui est hors de l'homme et qui entre dans l'homme ne peut le souiller ; mais ce qui sort de l'homme, voilà ce qui souille l'homme. Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! …. " Ainsi, vous aussi, vous êtes sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui du dehors entre dans l'homme ne peut le souiller, parce que cela n'entre pas dans son cœur, mais va dans le ventre, et sort pour le lieu secret. " Ainsi il déclarait purs tous les aliments. Et il disait : " Ce qui sort de l'homme, voilà ce qui souille l'homme. Car c'est du dedans, du cœur des hommes, que sortent les pensées mauvaises : fornication, vols, meurtres, adultères, avarice, méchancetés, fraude, libertinage, envie, blasphème, orgueil, déraison. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l'homme.  (Marc 7, 15-21)

Jésus n’est donc pas descendu du Ciel, pour nous laver extérieurement, mais intérieurement, pour nous laver dans notre corps spirituel qu’il appelle « le cœur », ou « l’âme », ce corps d’où sortent nos pensées mauvaises, ces pensées qui nous poussent à faire ce qui est mal.

Dans l’ancien testament, l’ancienne alliance, le cœur des enfants d’Israël n’était pas lavé. Ce qu’on lavait, c’était l’offense faite à Dieu par ces péchés, commis contre sa création, qui lui appartient, qu’il tient dans ses mains, ce sont les péchés commis donc notre nous-mêmes, notre nos frères et sœurs.

Et comme lui-même était descendu au milieu de son peuple, dans la demeure qu’il s’était fait construire, faisant de sa demeure « une terre saint », lui qui était consacrée, il fallait réparer les offenses faites à son sanctuaire, par les péchés, des enfants d’Israël au milieu duquel il avait bâti sa maison ; les péchés des prêtres qui servaient dans son sanctuaire, et les péchés du peuple qui vivait autour du sanctuaire.

« Oui le grand Dieu, c’est le Seigneur, le grand roi au-dessus de tous les dieux : il tient en mains les profondeurs de la terre, et les sommets des montagnes sont à Lu ; à lui la mer, c’est lui qui l’a fait, et les terres, car ses mains les ont pétris » (psaume 94)

C’est ce qui explique les sacrifices d’expiation demandé par Dieu, pour son sanctuaire

« C'est ainsi qu'il fera l'expiation pour le sanctuaire à cause des souillures des enfants d'Israël et de toutes leurs transgressions, selon qu'ils ont péché. Il fera de même pour la tente de réunion, qui demeure avec eux au milieu de leurs souillures. »  (Lévitique 16, 16)

C’est un taureau qui sera offert pour le sacrifice d’expiation POUR L’AUTEL. Ce sacrifice purifiera l’autel des péchés commis par le peuple, au milieu duquel il a été dressé, sur le parvis de la tente de la rencontre, devant la porte d’entrée du lieu saint.

« Pendant sept jours, tu feras l'expiation pour l'autel et tu le consacreras ; et l'autel sera très saint, et tout ce qui touchera l'autel sera sacré.

Pendant ces 7 jours, c’est 2 agneaux qui seront offert : un le matin et un le soir, en sacrifice d’agréable odeur, avec du pain et du vin

"Voici ce que tu offriras sur l'autel: deux agneaux d'un an, chaque jour, à perpétuité. Tu offriras l'un de ces agneaux le matin, et tu offriras l'autre agneau entre les deux soirs. Avec le premier agneau, tu offriras un dixième d'épha de fleur de farine pétrie avec un quart de hin d'huile d'olive concassée, et une libation d'un quart de hin de vin.

Tu offriras le second agneau entre les deux soirs, t’ l'accompagneras d'une offrande et d'une libation semblables à celles du matin. C’est un sacrifice d’agréable odeur, un sacrifice par le feu pour Yahweh : holocauste perpétuel qui doit être offert par vous d’âge en âge, à l’entrée de la tente de réunion, devant Yahweh » (Exode 29, 36-42)


Avec l’agneau tu offriras un dixième d’épha de fleur de farine pétrie (l’hostie) avec un quart de vin.

CECI EST LE DEUXIEME LIEN AVEC LA CELEBRATION DE L’EUCHARISTIE

« On le découpera en ses morceaux, avec sa tête et sa fressure; puis le prêtre les arrangera sur le bois placé sur le feu de l'autel. Il lavera dans l'eau les entrailles et les jambes, et le prêtre offrira le tout et le fera fumer sur l'autel. C'est un holocauste, un sacrifice par le feu, d'une agréable odeur à Yahweh. (Lévitique 1, 12-13)

Nous pouvons voir dans cette purification de l’agneau, opérée par le feu, la consécration du pain et du vin, représentant le cœur des fidèles qui l’ont apporté en procession, comme les enfants d’Israël amenait en procession les agneaux qui serviraient pour l’holocauste :

« Sanctifie ces offrandes en répandant sur elles ton Esprit (le Feu de sont Esprit) ; qu’elles deviennent pour nous le corps et le sang de Jésus notre Seigneur qui nous a dit de célébrer ce mystère.

Par ce geste que pose le prêtre qui préside la célébration eucharistique, c’est le Sacré Cœur de l’Eglise qui est purifié, le Sacré Cœur de chair du Christ, notre Sacré Cœur à tous, qui va nous être redonné, purifié de tous nos péchés commis dans la semaine et que nous avons confessé au début de la messe : « Je confesse à Dieu …. »

On peut aussi voir, dans le découpage en morceau de l'agneau passé au feu, l'hostie consacrée coupé en morceau et que le prêtre, tenant la place d'Aaron, tenue par le jeudi saint, à travers Jésus sa Parole, par notre Très Saint Père, qui distribuera pour Aaron, l'agneau pascal à ses fils prêtres, ainsi qu'aux chefs des familles des enfants d'Iraël, qui le mangeront chez eux, autour de la table, le 14 nizan. et que le Très Saint Père de Jésus, le Grand Prêtre, distribuera à ses fils, les Apôtre ; qui eux-mêmes une fois devenus prêtre, feront la même chose avec leurs fils et leurs filles, qui leur sont confiés et qui sont les baptisés, prêtres, diacres et laïcs.


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 87383
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 07:17

Pâque = passage (de l'esclavage à la liberté pour le peuple Hébreu)

De l'esclavage du péché à la liberté de l'amour de Dieu et du prochain pour l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Croquin83

avatar

Masculin Messages : 972
Inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 19:30

je n'ai pas réagit, mais c'est intéressant ses liens entre pâque juive et chrétienne.

je me demande cependant comment les juifs comprennent leur pâque, ils attendent leur messie mais quand, l'attendent-ils a chaque pâque !? ou dans un future lointain..

attendent-ils leur messie sous le "visage" d'un agneau (une personne) ? sont-ils dans l'idée ou la doctrine, ou croyance, que le sacrifice d'animaux soit réellement nécessaire..?, il faut demander a un juif :p
Revenir en haut Aller en bas
http://www.guetteur.esy.es/
gezo93



Masculin Messages : 542
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 19:41

ils n'ont pas reconnut le Christ...

ils attendent l'antéchrist qui doit sortir de la tribut de Dan.
Revenir en haut Aller en bas
Croquin83

avatar

Masculin Messages : 972
Inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 19:48

gezo93 a écrit:
ils n'ont pas reconnut le Christ...

ils attendent l'antéchrist qui doit sortir de la tribut de Dan.

heu! ben heu!.. c'est un point de vue Laughing je ne suis pas certain que les juifs soit d'accord avec cette approche.

ça viens du livre de l'apocalypse cette affirmation, ou plus précisément de personnes qui ont interprété(es?) un passage ainsi, je viens de voir, je ne lis rien cependant qui dit que les juifs attendent leur messie de la tribut de Dan.

lien intéressant vers un site protestant à ce sujet, j'ai toujours su que j'étais un catholique assez particulier mdr :

http://www.islam-bible-prophecy.com/apocalypse/livre/antichrist-juif-tribu-dan.php

ce texte dit en conclusion que l'antichrist viendra des pays entourant Israël dont actuellement la plupart sont sous influence de l'islam, ce doit-être un point de vue.. hein? heu!.. c'est hors sujet ? lol

(bizarrement je me base moi sur l’interprétation très personnel et limité d'un seul et unique verset des évangiles mdr, qui me fait dire que l'antéchrist viendra d'israël..!  :mdr: )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.guetteur.esy.es/
Croquin83

avatar

Masculin Messages : 972
Inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 20:27

bon pour revenir sur ce sujet Mr. Green, je pense quand même que les juifs (normaux, non extrémiste) attendent le messie, l'originale, simplement, tout simplement.. il faut peut-être laisser un peu de temps à certain pour réaliser qu'il est là, juste là !

mais ce n'est pas hors sujet je pense, la fête de la pâque est la plus importante pour les chrétiens et pour une raison tout à fait messianique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.guetteur.esy.es/
humanlife



Masculin Messages : 11747
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 20:53

jésus est venu pour l'humanité dans son entier.
toi-même tu es ni juif ni chrétien et pourtant tu attends jésus aussi.
Revenir en haut Aller en bas
gezo93



Masculin Messages : 542
Inscription : 19/08/2016

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 21:24

Abbe_Augustin_LEMANN-Antechrist
PREMIÈRE CHOSE INDÉCISE : La nationalité de l’Antéchrist.
D’après plusieurs Pères de l’Église, suivis par certains exégètes, l’Antéchrist sortirait de la race juive et,
même, de la tribu de Dan.
«C’est ici, objecte Bossuet, une affaire non de dogme ni d’autorité, mais de conjecture»(Apocalypse,
préface, § 13).
Ajoutons que ces conjectures ne reposent sur aucun fondement solide.
1° D’abord par rapport à la race juive. Les raisons alléguées sont les suivantes, auxquelles il sera
répondu au fur et à mesure.
a) En annonçant l’Antéchrist, Daniel l’a représenté sous la forme d’une petite corne. Or, conclut Théodoret :
«Daniel appelle l’Antéchrist une petite corne, parce qu’il naîtra de la petite tribu des juifs» (oratio 7 in Danielem)
Réponse : C’est pour marquer la marche grandissante de l’Antéchrist, les développements de son règne
que Daniel le montre d’abord sous le symbole d’une petite corne qui devient ensuite plus grande et plus forte
que les autres. (Dan., VII, 8, 20.)
b) Daniel, ch. XI, 2, dit : «succédera un homme méprisé, à qui on n’accordera pas les honneurs royaux ; il
viendra en secret, et il s’emparera du royaume par la fraude». Explication de saint Jérôme : «D’après nos commentateurs, cela s’accomplira à la fin du monde par l’Antéchrist, qui doit surgir d’une nation petite, c’est-àdire
du Peuple juif ; ses débuts seront si humbles et il sera si méprisé qu’on ne lui accordera pas les honneurs
royaux ; mais il obtiendra le pouvoir par des intrigues et par astuce» (In Dan., XI, 21).
Réponse : ce texte, au sens littéral, s’applique non à l’Antéchrist mais à Antiochus qui l’a réalisé d’une
manière exacte. Malgré le surnom d’Épiphane (l’Illustre), que lui décerna la flatterie de quelques-uns de ses
sujets, Antiochus était en réalité un homme très vil et aux instincts grossiers. Aussi le peuple ne tarda-t-il pas à
parodier ce surnom, qu’il transforma en Epimane (l’Insensé) (Fillion, La sainte Bible commentée). Qu’en cela
Antiochus ait été la figure de l’Antéchrist, qui réaliserait plus tard l’interprétation rapportée par saint Jérôme,
c’est possible, mais la chose reste indécise.
c) «Le Christ étant né des Hébreux, l’Antéchrist aura la même origine» (De consummatione mundi). C’est la
raison apportée par saint Hippolyte, martyr.
Réponse : Elle n’est qu’une supposition, sous forme d’antithèse.
d) C’est une opinion admise comme probable que les Juifs acclameront l’Antéchrist comme le Messie qu’ils
attendent. Or ils ne sauraient le faire, qu’autant que l’Antéchrist sera de même race qu’eux-mêmes, c’est-à-dire
d’origine juive. Tel est le raisonnement de Malvenda1.
Réponse : À travers les siècles, les Juifs ont acclamé tous les ennemis de Jésus-Christ et de
l’Église, quelle que fut leur origine, et ils se sont faits leurs auxiliaires. Dans le grand Sanhédrin, tenu à
Paris en 1807, ils ont couvert le nom de Napoléon de louanges et de fleurs bibliques exclusivement réservées
au Messie (Procès-verbaux du Grand Sanhédrin), et cependant Napoléon n’était pas de sang juif. Ils ont même
reconnu le Messie dans les fameux principes de la Révolution française : «Le Messie est venu pour nous le 28
février 1790 avec la Déclaration des droits de l’homme» (Arch. Israël., ann. 1847, p. 801). À plus forte raison,
pourquoi ne le reconnaîtraient-ils pas dans un être extraordinaire, tel que l’Antéchrist, alors même qu’il ne
serait pas de leur race ?
e) L’Antéchrist doit sortir de la tribu de Dan, l’une des douze tribus d’Israël. Donc il sera d’origine juive.
Réponse : De toutes les raisons alléguées, cette dernière est la plus forte. Il est évident, en effet, que si
l’Antéchrist doit être danite par le sang, sa nationalité juive demeure indiscutable. Mais le doit-il être ?
2° L’Antéchrist descendra-t-il de la tribu de Dan ?
À cette question, les Pères, on doit le reconnaître, répondent, et en assez grand nombre, d’une manière
affirmative : L’Antéchrist sera de l’ancienne tribu juive de Dan. Ont partagé cette opinion saint Irénée, saint
Hippolyte, saint Ambroise, saint Augustin, saint Prosper, Théodoret, saint Eucher, saint Anastase le Sinaïte,
saint Grégoire le Grand, saint Isidore, le Vénérable Bède, saint Anselme, Rupert, Richard de Saint-Victor, saint
Antonin, et de non moins nombreux exégètes.
Sur quoi appuient-ils leur sentiment ? Sur les trois textes suivants des Écritures :
a) Sur un passage de la fameuse prophétie de Jacob, où le patriarche mourant découvre l’avenir des douze
tribus d’Israël, représentées par ses douze fils. Arrivé à Dan, il s’écrie : «Que Dan devienne comme un serpent
dans le chemin, et comme un céraste dans le sentier, qui mord le pied du cheval, afin que celui qui le monte
tombe à la renverse» (Gen., XLIX, 17). Le céraste ou le serpent à cornes est un reptile des plus dangereux. Il
se cache dans le sable, et s’élance sur le cavalier et sur sa monture. De ces images peu favorables, les Pères
susnommés ont conclu que l’Antéchrist appartiendrait à la tribu de Dan.
Réponse : Le sens de cette prophétie est que Dan suppléera par la ruse à ce qui lui manquera en force. La
ruse n’est pas méprisée chez les Orientaux, au contraire, elle est aussi estimée que la bravoure. Ce caractère,
qui joint à la force la finesse et la ruse, et au besoin supplée par la ruse à la force, paraît déjà dans l’expédition
des Danites contre Laïs (Juges, XVIII, 28-29) ; mais c’est surtout dans Samson, originaire de la tribu de Dan,
que cette prophétie a reçu une éclatante réalisation. On sait toutes les embûches que Samson dressa aux
Philistins. Mais, dans ce texte, il n’y a aucun indice qui autorise à le rapporter à l’Antéchrist, bien que Cornélius
Lapierre dise : «Jacob ad litteram hæc prædixit de Samsone, allegorice de Antichristo» (Gen., XLIX).
b) Sur un texte de Jérémie, VIII, 16 : «Depuis Dan on entend le frémissement de ses coursiers ; tout le pays
est ébranlé par les hennissements de ses chevaux de guerre : ils sont venus, et ils ont dévoré le pays et ce
qu’il renferme, la ville et ses habitants».
Réponse : Il s’agit de l’invasion chaldéenne. L’armée de Nabuchodonosor est arrivée à Dan, sur la frontière
septentrionale de la Palestine. Déjà on entend les hennissements de ses chevaux. Et Jérémie, qui a prêché en
vain la pénitence, ajoute : «Ma douleur est au-dessus de toute douleur ; mon coeur est languissant au dedans
de moi» (Jér., VIII, 18). C’est donc Nabuchodonosor, suscité de Dieu pour être Son vengeur, qui est annoncé
comme arrivant de Dan, et non l’Antéchrist.
c) Sur le silence que garde saint Jean par rapport à Dan dans l’énumération qu’il fait des tribus d’Israël, au
chapitre VII de l’Apocalypse. On en a tiré cette conclusion : Puisque toutes les tribus d’Israël, sauf celle de
1 Malvenda,
Revenir en haut Aller en bas
Croquin83

avatar

Masculin Messages : 972
Inscription : 01/07/2017

MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   Ven 19 Jan 2018, 22:09

je ne sais pas trop gezo93,

vous partagez un texte catholique je suppose, c'est du domaine de l'eschatologie, je pense que Arnaud peu confirmer ou infirmer cela selon ce qu'en dit l'Eglise Catholique, je pense que oui, du moins selon des Pères de l'Eglise Catholique il viendrait de parmi les juifs et de cette tribu en particulier.

je me sent plus intéressé par le messie véritable, l'antéchrist à part avoir le mauvais rôle il n'a pas d’intérêt réel selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.guetteur.esy.es/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrons dans la compréhension de la pâques chrétienne, et le sacrement de l'Eucharistie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'hypothèse de sens dans la compréhension de l'écrit
» DS la critique sociale compréhension de texte
» Apocalypse 20 selon la compréhension d'Emmanuel
» Compréhension d'un arrêt de la cour de Cassation
» Enseignements sur la Compréhension et l'Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: