DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RenéMatheux



Masculin Messages : 17172
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 05 Oct 2017, 20:03

J'ai trouvé de fausses informations qui circulent depuis longtemps et qu'il est amusant de connaitre

D'abord la guerre des mondes sur http://www.slate.fr/story/79512/guerre-mondes-welles-panique

Non, «La Guerre des mondes» d'Orson Welles n'a pas paniqué les Etats-Unis


Citation :
Ce mercredi 30 octobre marquait le 75e anniversaire de La Guerre des mondes, célèbre pièce radiophonique d’Orson Welles interprétée par la troupe du Mercury Theatre on the Air et racontant l’invasion de la Terre par des Martiens. «Plus d’un million de personnes ont cru, même brièvement, que les États-Unis étaient réellement la cible d’attaques extraterrestres», nous conte le narrateur Oliver Platt dans un tout nouveau documentaire de la chaîne PBS commémorant la première diffusion du programme.

La panique suscitée par La Guerre des mondes a sans doute fait de la pièce de Welles l’évènement le plus marquant de l’histoire de la radiodiffusion aux Etats-Unis. C’est l’histoire que nous connaissons tous, celle qui est reprise par les livres d’histoire et les articles de magazine.

Avec ses acteurs jouant la réaction d’auditeurs terrorisés (en se fondant sur des lettres contemporaines), ce nouveau documentaire, qui s’inscrit dans la série American Experience de PBS, renforce l’idée selon laquelle les Américains de 1938 étaient si naïfs qu’ils pouvaient être terrorisés par leur radio. C’est aussi ce qu’a fait l’épisode de cette semaine de Radiolab, sur la chaîne de radio NPR, qui a débuté en affirmant que le 30 octobre 1938, «les États-Unis connurent une sorte d’hystérie collective sans précédent».


Il y a juste un problème: la panique en question fut si ridicule le soir de la diffusion qu’il est quasiment impossible de la chiffrer. Contrairement à ce qu’affirment, ou répètent, les programmes de PBS et NPR, quasiment personne ne fut dupé par l’émission d’Orson Welles.

La faute des journaux
Comment cette histoire d’auditeurs affolés a-t-elle débuté? La faute est à rechercher du côté des journaux américains. En siphonnant les revenus publicitaires de la presse papier durant la crise de 1929, la radio leur avait gravement nui. Aussi, ces derniers sautèrent sur la chance fournie par le programme de Welles pour discréditer la radio comme source d’informations.

La presse papier dramatisa la panique des auditeurs pour prouver aux annonceurs et aux autorités que les radios étaient pleines d’irresponsables à qui l’on ne pouvait pas faire confiance. Dans un édito intitulé «La terreur par la radio», le New York Times reprocha aux «responsables de la radio» d’avoir accepté de mêler «fiction à glacer le sang» et flashs d’informations «présentés exactement comme s’il s’agissait de véritables informations».



Un des titres de une du New York Times après la diffusion de l'émission

L’Editor and Publisher, magazine professionnel du secteur de la presse papier, prévint que «la nation dans son ensemble fait toujours face au danger d’informations incomplètes et mal comprises sur un média qui doit encore faires ses preuves… quant à sa compétence à traiter l’information».

Le contraste entre la manière dont les journalistes de la presse papier vécurent la panique supposée et le récit qu’ils en firent est frappant. En 1954, Ben Gross, le chroniqueur radio du New York Daily News, publia ses mémoires, dans lesquels il se souvenait des rues désertes de Manhattan et de son taxi fonçant vers les bureaux de CBS alors que La Guerre des mondes touchait à sa fin. Cela n’empêcha pas le Daily News de faire cette une sensationnaliste quelques heures plus tard:



«Une fausse “guerre” à la radio sème la terreur à travers les États-Unis»

Depuis ces articles du 31 octobre 1938, l’apocalypse apocryphe n’a été qu’une affaire de redite. Il s’est passé un phénomène étonnant (mais prévisible): au fil du temps, la pièce d’Orson Welles a gagné en célébrité et de plus en plus de personnes ont prétendu l’avoir écoutée. Au long des semaines, des mois et des années, l’auditoire de l’émission a gagné une telle ampleur que l’on aurait pu croire que la moitié des États-Unis était branchée sur CBS ce soir-là. Mais c’était loin d’être le cas.

L’émission fut écoutée par beaucoup moins de gens que l’on ne le croit aujourd’hui (et ils furent donc encore moins nombreux à être terrorisés). Comment le savons-nous? Le soir de la diffusion, le service de mesure d’audience C.E. Hooper téléphona à quelque 5.000 foyers pour son évaluation nationale. À la question «Quel programme êtes-vous en train d’écouter?», seuls 2% des interrogés répondirent «une pièce», «le programme d’Orson Welles» ou quelque chose de similaire indiquant qu’ils étaient branchés sur CBS.

D’après le résumé paru dans le magazine Broadcasting, personne ne répondit «les informations». En d’autres termes, 98% des personnes interrogées écoutaient soit un autre programme, soit rien du tout ce soir du 30 octobre 1938. Cela n’a rien d’étonnant: la pièce d’Orson Welles était programmée en même temps que l’émission comique Chase and Sanborn Hour, du ventriloque Edgar Bergen, l’un des programmes les plus prisés dans le pays à l’époque.

Une légende qui n'a cessé de croître
Le nouveau documentaire de PBS reconnaît que «sur les dizaines de millions d’Américains qui écoutaient leur radio ce dimanche soir, peu étaient branchés sur La Guerre des mondes» lors du début du programme, en raison de la popularité de Bergen.

Toutefois, il affirme ensuite que «des millions d’auditeurs commencèrent à changer de fréquence» lorsque l’émission comique fut interrompue par un interlude musical. «À ce moment précis, des milliers, des centaines, on ne sait combien d’auditeurs tournèrent la molette de leur radio et atterrirent sur le Mercury Theatre on the Air», nous expliquait Radiolab ce week-end.

Bien sûr, aucun historien n’a jamais recensé, ni même estimé, le nombre de personnes qui auraient «tourné la molette» de leur poste ce soir-là. Les données collectées ne sont tout simplement pas assez précises pour savoir combien d’auditeurs ont pu prendre la pièce de Welles en route —tout comme nous ne pouvons estimer combien de personnes ont éteint leur poste ou sont passées du Mercury Theatre on the Air à la Chase and Sanborn Hour de NBC (dans son documentaire, Radiolab a passé l’interlude musical de la Chase and Sanborn Hour, comme si la chanson était une preuve en elle-même que les auditeurs avaient zappé sur La Guerre des mondes).

Les documentaires American Experience et Radiolab omettent aussi le fait que plusieurs chaînes importantes affiliées à CBS (dont la WEEI de Boston) anticipèrent le programme de Welles en programmant des émissions commerciales locales qui réduisirent encore un peu plus son audience. Le lendemain de l’émission, CBS commanda un sondage à l’échelle nationale et les responsables de la chaîne furent soulagés de découvrir à quel point l’audience avait été faible. «Il faut dire d’abord que très peu de gens l’ont écoutée, s’est plus tard souvenu Frank Stanton, de CBS. Mais ceux qui l’ont écoutée ont pris ça comme une farce et ils l’ont acceptée comme telle.»

Néanmoins, la légende de la panique n’a cessé de croître dans les années qui ont suivi. En 1940, un universitaire reconnu renforça le mythe dans l’esprit du public. En s’appuyant lourdement sur un rapport faussé établi six semaines après l’émission par l’American Institute of Public Opinion (AIPO), Hadley Cantril, de l’université de Princeton, estima dans The Invasion From Mars qu’un million de personnes environ avait été «effrayées» par La Guerre des mondes.

Toutefois, l’enquête de l’AIPO, comme l’admet Cantril en personne, offrait un taux d’audience «représentant plus du double de toute autre mesure connue de cette même audience». Cantril défendit sa confiance dans les chiffres de l’AIPO en avançant que l’institut avait aussi enquêté auprès des foyers qui n’avaient pas le téléphone, ainsi que dans les petites localités souvent ignorées des agences de mesure d’audience. Cependant, ces données méticuleusement compilées avaient clairement été influencées par les unes sensationnalistes des journaux qui avaient suivi l’émission (une possibilité également admise par Cantril).

Pire encore, Cantril avait commis une erreur de catégorisation évidente en confondant les auditeurs «effrayés», «dérangés» ou «excités» par le programme avec les auditeurs «paniqués». À la fin des années 1930, il n’était pas rare que le public soit «excité» ou «effrayé» par les pièces à suspense.

Mais ce qui distingua la pièce d’Orson Welles, ce fut la «panique», et même la terreur, qu’elle suscita prétendument sur le public. Les quelques auditeurs qui écoutèrent La Guerre des mondes furent-ils excités par ce qu’ils entendirent? Sans aucun doute. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils se mirent à courir affolés dans les rues en redoutant la fin de l’humanité.

«Je n'ai rien vu, rien de rien»
Pourtant, comme le souligne le documentaire de PBS, ce comportement fait désormais partie intégrante du mythe de La Guerre des mondes. «Alors que Welles finissait l’émission, le déluge d’appels continuait à affoler les standards de tout le pays, explique la voix d’Oliver Platt. Dans certains quartiers, on parla même de suicides et de morts dues à la panique.» Mais, tout comme l’audience du programme, les comptes-rendus faisant état d’hystérie d’auditeurs ont été grandement exagérés.

Les agences de presse relayèrent bien des histoires sensationnelles d’auditeurs (anonymes) qui, affolés, furent sauvés de justesse par l’intervention d’un ami ou d’un voisin, mais aucun journal ne fit état d’un cas vérifié de suicide lié à l’émission. Les chercheurs du bureau de recherches sur la radio de l’université de Princeton, qui travaillaient sous la direction de Cantril, cherchèrent à vérifier une rumeur selon laquelle plusieurs personnes auraient été reçues en état de choc à l’hôpital St. Michael de Newark, dans le New Jersey, mais la rumeur s’avéra inexacte.

Les mêmes chercheurs enquêtèrent auprès de six hôpitaux new-yorkais six semaines après le programme. Résultat: «aucun n’avait enregistré de cas lié spécifiquement à l’émission». Aucune mort ne put non plus être attribuée à la pièce.

Le Washington Post rapporta bien le cas d’un auditeur mort d’une crise cardiaque durant l’émission, mais, malheureusement, personne ne suivit l’affaire pour confirmer l’histoire ou apporter des éléments supplémentaires. Une auditrice intenta un procès à CBS en réclamant à la chaîne 50.000 dollars pour lui avoir causé un «choc nerveux», mais elle fut rapidement déboutée.

«Le lendemain matin... la panique engendrée par l’émission faisait la une des journaux à travers tout le pays, avec des histoires d’accidents de la circulation, de quasi-émeutes, de hordes d’Américains paniqués envahissant les rues… à cause d’une simple pièce radiophonique», raconte le documentaire de PBS. Des citoyens en armes se rassemblèrent-ils vraiment à travers tous les États-Unis? Les rues furent-elles prises d’assaut? Pas vraiment. Si les journaux firent bien du 30 octobre 1938 une date mémorable dans l’histoire des États-Unis, il s’agissait en réalité pour le pays d’un dimanche soir d’automne tout ce qu’il y a de plus normal.

Quatre jours après l’évènement, le Washington Post publia la lettre d’un lecteur qui avait descendu F Street en plein pendant l’émission. Il ne remarqua «rien qui aurait pu s’apparenter à une quelconque scène d’hystérie collective. Dans de nombreux magasins, les radios fonctionnaient, mais je n’ai absolument rien vu de la prétendue terreur qui était censée agiter la population. Rien de rien». Le Chicago Tribune ne fit pas non plus état de bandes terrorisées descendant dans la rue, armes aux poings.

Pas de réprimandes
Si La Guerre des mondes avait vraiment entraîné la vague de panique que l’on raconte, on peut imaginer que CBS et Orson Welles auraient été réprimandés. Mais ce ne fut pas le cas.

Il est certes vrai que le président de la commission fédérale des communications (FCC), Frank McNinch, obtint officieusement l’accord des chaînes de radio pour que celles-ci n’utilisent plus de «flashs» d’informations fictifs, mais aucun règlement officiel ne fut promulgué. Et ni CBS, ni Welles ne furent sanctionnés de quelque manière que ce soit (pour tout dire, la FCC interdit même que les plaintes à propos de l’émission soient utilisées lors des auditions pour les renouvellements de licences).

Pour la FCC autant que pour les radios, les unes à sensation des journaux étaient, au pire, une gêne. Le sein de Janet Jackson apparu lors du Superbowl en 2004 a bien plus marqué l’histoire de la réglementation audiovisuelle américaine que la pièce d’Orson Welles.

En 2012, Cathleen O’Connell, productrice et réalisatrice du documentaire de PBS, téléphona à l’un des auteurs du présent article pour parler de cette récente remise en question de la «panique» par des universitaires. Certes, le documentaire évoque ces nouveaux travaux, mais il les relègue à une seule phrase, à la fin du programme: «Dernièrement, explique la voix d’Oliver Platt, on a commencé à considérer que l’ampleur de la panique suscitée par la pièce aurait été exagérée par la presse.»

Cette phrase ne parvient toutefois pas à contrebalancer les scènes de panique dont il est fait état tout le long du script. Réalisateur et collaborateur d’Orson Welles, Peter Bogdanovich nous raconte que Welles «a terrifié la moitié du pays». Le documentaire affirme ensuite que «l’emballement médiatique autour de l’émission… continua durant deux semaines entières, ce qui représenta un total de 12.500 articles».

Pourtant, dans son analyse très complète du rendu contemporain de la «panique», le professeur W. Joseph Campbell, de l’American University, a montré que presque tous les journaux avaient rapidement délaissé l’affaire. «Les articles sur l’émission disparurent rapidement des unes, le plus souvent au bout d’un jour ou deux», écrit Campbell, avançant même que si l’hystérie avait vraiment été généralisée, «il aurait été attendu que les journaux publient encore des jours, voire des semaines après, des articles détaillés sur les dimensions et les répercussions d’un évènement aussi extraordinaire».

À la manière de l’émission elle-même, la couverture médiatique de l’évènement fut théâtrale et sensationnelle —mais éphémère. Le documentaire de PBS, comme tant d’autres récits de La Guerre des mondes avant lui, n’a pas su résister à l’attrait du mythe.

Pourquoi le mythe perdure
Pourquoi ce mythe est-il aussi séduisant et pourquoi perdure-t-il? Cette question est compliquée et comprend certainement plusieurs éléments de réponse, de la structure du système de radiodiffusion américain aux règlements fédéraux, en passant par le scepticisme culturel du grand public qui accompagne toujours l’excitation suscitée par un nouveau média.

Encore aujourd’hui, les médias doivent être à même de convaincre les annonceurs qu’ils gardent le contrôle sur leur public. Ainsi, CBS célèbre régulièrement la diffusion de La Guerre des mondes et de l’effet supposé qu’elle a eu sur le public. En 1957, Studio One, une série sur l’histoire de CBS, a réalisé une adaptation de cet épisode intitulée «La nuit où l’Amérique trembla» et lors du 75e anniversaire de la chaîne, en 2003, La Guerre des mondes fut citée parmi les évènements marquants de son histoire.

D’un autre côté, les régulateurs fédéraux doivent persuader les politiques de l’importance de leur rôle de gardiens des ondes. Pour les médias comme pour les régulateurs, La Guerre des mondes fournit donc une excellente preuve du pouvoir potentiel des médias.

Une partie de la responsabilité doit aussi revenir à Hadley Cantril, dont l'ouvrage a entériné cette vision de l’événement dans la mémoire populaire. Il a donné du crédit à l’histoire de la panique, il l’a même chiffrée. Il demeure le seul universitaire à assurer que l’émission a provoqué un affolement considérable.

Sans sa validation, le mythe ne figurerait sans doute pas dans les manuels de psychologie sociale et de communication de masse, comme c’est encore le cas aujourd’hui —quasiment tous les lycéens et les étudiants en sciences humaines l’ont étudié à un moment ou un autre de leur cursus (aussi bien American Experience que Radiolab reposent d’ailleurs en partie sur son travail). Même si vous n’aviez jamais entendu parler de Cantril auparavant, c’est en grande partie à lui que nous devons le mythe de La Guerre des mondes.

Mais si le mythe perdure, c’est aussi peut-être parce qu’il symbolise parfaitement notre gêne face au pouvoir qu’exercent les médias sur nos vies. «“L’émission de la terreur” a peut-être autant une fonction de fantasme que de fait historique», écrit Jeffrey Sconce, de la Northwestern University, dans Haunted Media, suggérant ainsi que le mythe de la panique permet simplement un déplacement: ce n’est pas une invasion des Martiens sur Terre qui nous fait peur, c’est l’invasion et la colonisation de nos esprits par ABC, CBS et NBC. Pour lui, la panique a une «fonction symbolique» dans la culture américaine: nous continuons à raconter cette histoire parce que nous avons besoin d’un exemple édifiant du pouvoir des médias.

Et ce besoin n’a pas vraiment diminué: tout comme la radio était le nouveau média des années 1930, qui permettait de découvrir une nouvelle manière de communiquer, Internet est aujourd’hui autant porteur de la promesse d’un avenir de communications dynamiques que de la crainte de voir émerger de nouvelles formes de contrôle de l’esprit (de la perte de la vie privée aux attaques de forces effrayantes et mystérieuses). C’est cette peur qui anime nos fantasmes de foules paniquées. Aujourd’hui comme hier.



Comme quoi, il faut tout vérifier


Encore là ce n'est pas grave! Mais imaginer les sujets religieux ou autres
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17172
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 05 Oct 2017, 20:11

Une confirmation sur Le Monde (cela fait sérieux) :http://www.monde-diplomatique.fr/2009/07/LAGRANGE/17447

La guerre des mondes n’a pas eu lieu

Le Monde a écrit:

En 1938, Orson Welles a 23 ans. Metteur en scène de théâtre, il travaille notamment pour la station de radio CBS. Le 30 octobre, il y met en scène un « bulletin d’informations » basé sur La Guerre des mondes, le roman écrit par Herbert George Wells en 1898. L’émission débute par une série d’annonces évoquant des lumières détectées à la surface de Mars par les astronomes, puis la chute de météorites sur Terre. Ensuite les flashs d’information se succèdent, révélant que ces météorites sont en fait des vaisseaux martiens ; leurs occupants sèment rapidement la mort et la désolation sur leur passage — l’envoyé spécial de CBS sur place sera balayé en direct par le rayon mortel des Martiens après avoir diffusé les cris des premières victimes !

Mais l’affaire commence vraiment le lendemain. « Les auditeurs paniqués prennent une fiction sur la guerre pour la réalité », titre le New York Times ; « Une prétendue invasion martienne plonge le pays dans la panique », ajoute le Boston Herald. Dans le Massachusetts, le Southbridge News évoque « une panique collective [qui] saisit la ville et le pays à la suite d’une émission de radio sur La Guerre des mondes ». Des milliers d’articles décrivent avec moult détails les tourments d’auditeurs qui, ayant pris au sérieux l’annonce du débarquement martien, auraient tenté de fuir l’envahisseur.

Problème : nul n’a jamais trouvé trace des millions d’Américains paniqués par l’émission, ni d’ailleurs des suicidés. Dans les jours qui suivent la diffusion radiophonique, la presse cite quelques auditeurs, toujours les mêmes. Mais, ces témoignages étant repris par tous les journaux, on peut être tenté de croire qu’ils sont des milliers. En 1939, des universitaires conduisent une étude psycho-sociologique sur cent trente-cinq auditeurs, parmi lesquels « plus d’une centaine ont été sélectionnés parce qu’on savait qu’ils avaient été très préoccupés par l’émission ». A partir de cet effectif, les chercheurs extrapolent le nombre total des paniqués à un million deux cent mille. Mais ils réduisent ce chiffre de façon singulière dans leur préface — « Des milliers d’Américains furent saisis de panique » —, pour finalement écrire plus loin : « Ce programme n’a pas affecté plus d’une petite minorité des auditeurs (1). »

Cette panique légendaire ne serait-elle justement qu’une légende ? S’il ne fait aucun doute qu’une fraction des personnes à l’écoute du programme fut saisie d’angoisse, les scènes apocalyptiques désormais associées à la performance de Welles ressortissent bien souvent à un récit construit a posteriori par la presse écrite et l’édition — notamment après le succès cinématographique du réalisateur (Citizen Kane est tourné en 1940).

Au fil du temps, les commentateurs se recopient mutuellement sans prendre la peine de remonter aux sources. Leurs articles évoquent un nombre croissant d’accidents et d’embouteillages, auxquels s’ajoutent des cas de suicide et de fausse couche. Le mythe est installé, les textes ne se distinguent plus que par les détails qu’ils donnent de cette folle nuit. « La foule envahit les églises. Les pillards se déchaînent. Des populations se soulèvent », écrit Maurice Bessy dans son Orson Welles (Seghers, 1963). En 1971, l’astrophysicien rationaliste Evry Schatzman explique : « L’angoisse des New-Yorkais se trouvait nourrie (...) à un point tel (...) que la seule façon d’y échapper, au moins pour quelques-uns d’entre eux, était le suicide. » Cet échafaudage théorique repose sur la seule histoire, rapportée par le New York Times du 31 octobre 1938, d’une habitante de Pittsburgh qui tenta de s’empoisonner en écoutant la radio — sans succès, son époux l’en ayant empêchée.

L’inflation dramatique culmine à la mort de Welles, le 10 octobre 1985. « On enregistra quelques trépas cardiaques. La veuve de l’une de ces victimes tenta, quelques années plus tard, d’assassiner Welles », croit savoir Le Figaro Magazine (19 octobre 1985). En octobre 1988, à l’occasion de la publication d’un disque de l’émission, des journalistes tempèrent leur enthousiasme. « Qu’on se rassure, écrit Télérama : pas plus de morts, de suicides ni de fausses couches que de Martiens ! » (26 octobre 1988) Ce qui n’empêche pas Libération d’affirmer deux ans plus tard que « toute l’Amérique était (...) dans la rue pour fuir l’invasion martienne » (20-21 janvier 1990).

Au fond, l’« affaire de La Guerre des mondes » et sa légende révèlent d’abord la représentation que les journalistes et, plus largement, les intellectuels se font alors du public. Ainsi, parmi les indices pris en considération pour évaluer l’ampleur de la panique, figure le fait que le nombre d’appels passés par les auditeurs a augmenté de 40 % pendant l’émission. Tout d’un coup, la démarche d’Américains téléphonant pour en savoir plus fut analysée comme un comportement irrationnel — alors qu’on aurait tout aussi bien pu l’interpréter comme la preuve d’une démarche rationnelle visant à vérifier la pertinence des informations. Prenant pour argent comptant la description journalistique de la panique de la nuit du 30 octobre 1938, la chroniqueuse du New York Tribune Dorothy Thompson dénonçait « l’incroyable stupidité, le manque de sang-froid et l’ignorance de milliers de personnes » (2 novembre 1938). Crédulité populaire ou crédulité savante ? La plupart des auteurs n’ont jamais pris la peine de vérifier les « faits » qu’ils rapportaient.

Beaucoup se sont contentés de transposer sur les auditeurs de CBS les modèles naguère mobilisés pour stigmatiser la pensée magique des autres peuples, et qui servirent de fondement aux théories psychologiques sur le comportement des foules occidentales, censées incarner l’irrationalité. Face à l’arrivée massive d’immigrants dans les villes à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, il s’agissait de démarquer ces foules des individus instruits et rationnels.

Pierre Lagrange
Sociologue, CNRS.

J'insiste : je recite Au fil du temps, les commentateurs se recopient mutuellement sans prendre la peine de remonter aux sources. Leurs articles évoquent un nombre croissant d’accidents et d’embouteillages, auxquels s’ajoutent des cas de suicide et de fausse couche.

Ne jamais croire les medias sans vérifier
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17172
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 05 Oct 2017, 20:29

Si vous voulez rire lisez ce blog http://elmahdi.canalblog.com/

Et une de ses pages http://elmahdi.canalblog.com/archives/2015/09/17/32639863.html
voici le début

La Terre est plate et ronde et non pas sphérique !

Citation :
La plus grande supercherie de toute l’histoire de l’Humanité, que la secte ADII a réussie à nous faire avaler c’est évidemment celle de la terre sphérique.
La vérité c’est que la terre est plate et ronde, et elle est fixe ( elle ne bouge pas et ne tourne pas ) et que ce sont le soleil et la lune qui tournent autour de la terre.
et le suite
Citation :
Pourquoi il n’existe aucun vol directe entre les pays du Sud ( de la terre) ?



Photo : reproduisant les positions et trajets des avions de tous les pays en temps réel ( disponible sur internet ) sur le site planefinder.net



Explication : Comme La Terre est plate et ronde et non pas sphérique … si les pilotes d’avion font ,un jour, un trajet directe par exemple : de L’Afrique du Sud vers L’Argentine… ou de l’Afrique du Sud vers l’Australie … ils vont tous se rendre compte que les trajets sont beaucoup plus long que ce qu’ils devraient être ( selon les fausses cartes géographiques actuelles sur lesquelles ils ont bossé toute leur vie ! ) car ces fausse cartes indiquent que les pays des continents ( Amérique du Sud , Afrique du Sud, Australie ) sont très proches les uns des autre par des vols directes ( en lignes droite)

Ceci dit, je me demande si il y croit et cherche à ridiculiser ceux qui croiraient qu'il y croit ou non?
En tout cas dans les commentaires, il a l'air d'y croire!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 06 Oct 2017, 08:34

En Belgique , un faux flash-info de la RTBF le 13 décembre 2006 avait annoncé , images à l'appui , la partition du pays par suite de la déclaration unilatérale d'indépendance de la Flandre et l'établissement de barrières à la frontière linguistique ( un tram bruxellois était notamment arrêté de force ) .

Quelques téléspectateurs y crurent ( mon frère et l'un de mes deux fils , notamment ) mais la plupart zappèrent vers les chaînes étrangères pour vérifier . Si l'info avait été sérieuse , les chaînes étrangères auraient évidemment relayé . Sans être une grande ville , Bruxelles est importante politiquement en Europe .

Les auteurs du canular reçurent une " réprimande simple " . Eux intitulaient leur travail : " docu-fiction " et voulaient souligner la quasi-impossibilité d'une partition de la Belgique .

Le récit de cet exploit télévisuel a fait l'objet d'un livre : " Bye , bye , Belgium " , ouvrage collectif sous la direction de Philippe Dutilleul , aux éditions Labor , 2006 .




Le blogueur de elmahdi semble quant à lui , surtout animé par l'esprit de contradiction et veut sans doute souffler sur les braises anti-occidentales ou surfer sur la vague islamiste . Il semble y prendre surtout du plaisir .
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17172
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Sam 07 Oct 2017, 09:21

Molière n’a pas trouvé le moyen de mourir sur scène à la fin du Malade Imaginaire


sur http://www.histoire-fr.com/mensonges_histoire_mort_moliere.htm

http://www.madmoizelle.com/anecdotes-historiques-mensongeres-243614

Et en parlant d’histoire séduisante, en voici une que vous connaissez sûrement, mais qui illustre si bien mon propos qu’elle vaut la peine d’être mentionnée : Jean-Baptiste Poquelin, alias Molière, comédien, dramaturge chef de troupe de théâtre français succomba à la maladie sur la scène du Palais-Royal le 17 février 1673, âgé de 51 ans, lors d’une représentation du Malade Imaginaire alors qu’il incarnait lui-même l’hypocondriaque.

Pour les trois du fond qui ne suivent pas, oui, c’est une mort digne d’un grand dramaturge et des meilleurs romans, mais non, ce n’est pas vrai. Molière était bien malade le soir de la quatrième représentation du Malade Imaginaire, mais c’était le cas depuis déjà plusieurs années : il se traînait une ou plusieurs maladies des poumons, le laissant très affaibli.



Alors qu’il incarnait Argan, l’hilarant hypocondriaque qui fait défiler les pseudo-médecins, Molière aurait été pris d’un énième malaise, certes, mais qui ne lui fut pas fatal sur le moment. On peut admirer le talent et l’abnégation de l’acteur, vraiment malade, qui doit jouer le rôle d’un individu en bonne santé qui est persuadé d’être malade, tout en cachant au maximum sa faiblesse au public ! Mais Molière est mort plus tard dans la soirée.

Chez lui.

Évidemment, on préfère donner au grand artiste une mort digne des tragédies qui n’ont pourtant pas fait sa renommée. À quelques heures près, me direz-vous, il part depuis les planches qu’il a foulées presque toute sa vie ! Oui mais non. Un acteur qui meurt pendant la représentation, ça aurait fait plus de bruit, à mon avis. Il est presque surprenant, à vrai dire, que ce ne soit pas les évènements posthumes qui aient marqué l’histoire…

Je veux dire, les comédiens ayant tous été excommuniés à l’époque, ses proches ont quand même bien galéré pour obtenir son inhumation plutôt que la fosse commune. Mais les complications administratives à la mords-moi le curé, ça n’intéresse jamais personne.

Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Sam 07 Oct 2017, 09:40

Cher RenéMatheux , auriez-vous des informations sur la " transmission de pensée " alléguée de Sarah Bernhardt , qui aurait fait un malaise en représentation de " Carmen " et , reprenant conscience , aurait confié à l'entourage que Bizet venait de mourir à l'instant même ?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17172
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Sam 07 Oct 2017, 12:22

Non! Il n'y a rien sur internet!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17172
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Dim 08 Oct 2017, 13:24

La guerre du Golfe débuta en août 1990, suite à l'invasion du Koweït par l'Irak, alors sous la présidence de Saddam Hussein. Cette attaque, rapidement condamnée par l'Organisation des Nations Unies, entraîna les Etats-Unis et plusieurs pays occidentaux à mettre en place une offensive contre l'Irak.
C'est à cette époque, en octobre 1990, qu'une jeune koweïtienne dénommée Nayirah, fit un discours émouvant devant le Congrès des Etats-Unis[1]. Ce témoignage bouleversant, attestant des atrocités commises par les Irakiens au Koweït, fut rapidement retransmis par les télévisions du monde entier, et eu donc un impact déterminant sur l'opinion publique, qui se déclara favorable à une intervention en Irak.

C'est dans ce contexte difficile que la jeune Nayirah (il s'agissait d'un faux nom afin de préserver son identité) témoigna en octobre 1990 devant le Congrès américain, décrivant les atrocités commises par les Irakiens au Koweït : [...] Je m'appelle Nayirah et je reviens du Koweït. Ma mère et moi étions au Koweït le 2 août pour passer de paisibles vacances. Ma sœur aînée avait accouché le 29 juillet et nous voulions passer quelque temps au Koweït auprès d'elle. […] Pendant que j'étais là, j'ai vu les soldats irakiens entrer dans l'hôpital avec leurs armes. Ils ont tiré sur les bébés des couveuses, ils ont pris les couveuses et ont laissé mourir les bébés sur le sol froid. J'étais horrifiée. Je ne pouvais rien faire et je pensais à mon neveu qui était né prématuré et aurait pu mourir ce jour-là lui aussi. […] Les Irakiens ont tout détruit au Koweït. Ils ont vidé les supermarchés de nourriture, les pharmacies de médicaments, les usines de matériel médical, ils ont cambriolé les maisons et torturé des voisins et des amis. J'ai vu un de mes amis après qu'il a été torturé par les Irakiens. Il a 22 ans mais on aurait dit un vieillard. Les Irakiens lui avaient plongé la tête dans un bassin, jusqu'à ce qu'il soit presque noyé. Ils lui ont arraché les ongles. Ils lui ont fait subir des chocs électriques sur les parties sensibles de son corps. Il a beaucoup de chance d'avoir survécu.


Ce témoignage bouleversant, largement diffusé dans les médias à travers le monde, contribua à influencer les grandes puissances en faveur d'un conflit contre l'Irak.

Cependant, dès mars 1991, plusieurs journalistes américains s'aperçurent que le témoignage de Nayirah ne correspondait pas à la réalité. Ainsi, si de nombreux patients et nouveau-nés étaient morts lors de l'invasion du Koweït, c'était avant tout parce que le personnel médical s'était enfui, et non à cause des exactions irakiennes.

Pire, l'on découvrit que la jeune femme, loin d'être une infirmière « lambda », était en réalité la fille de Saud Bin Nasir Al-Sabah, ambassadeur du Koweït à Washington (et membre de la famille royale koweïtienne).


En réalité, cette campagne en faveur d'une intervention internationale en Irak avait été commandé par l'association Citizen for a free Kuwait (organisée par des membres du gouvernement koweïtien en exil) à la compagnie de relations publiques Hill & Knowlton (ces derniers auraient alors reçu 14 millions de la part du gouvernement américain en guise de remerciement).

Ces nombreuses révélation, donnant naissance à l'affaire des couveuses du Koweït, firent grand bruit dans la presse (malgré les protestations du directeur de Hill & Knowlton ainsi que de l'ambassadeur Al-Sabah).

Ce scandale, véritable cas d'école, démontre aujourd'hui à quel point il est facile de manipuler l'opinion publique afin de la pousser à défendre les idées du gouvernement. Cependant, malgré la révélation de cette supercherie, les Etats-Unis utilisèrent un prétexte similaire en 2003, dans le contexte de la guerre d'Irak, à savoir l'affaire des armes de destruction massive.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 17172
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Lun 16 Oct 2017, 17:26

Allez je rajoute deux fake auquel croit notre ami halim .
Je cite un site neutre, le site demoiselles Mr. Green http://www.madmoizelle.com/anecdotes-historiques-mensongeres-243614

Citation :
Les gens du Moyen Âge croyaient-ils que la Terre était plate ?

Il est souvent surprenant de constater à quel point notre perception du Moyen Âge est faussée et même sacrément subjective. On enseigne et décrit encore dans les écoles cette période à l’aide de la notion d’obscurantisme, comme la preuve que la population n’était jamais retombée aussi bas dans la superstition et l’ignorance.

Sauf que l’obscurantisme, c’est un terme péjoratif et surtout une notion un peu plus vaste que ça qui a été développée par les intellectuels de la Renaissance et des Lumières. Le Moyen Âge est une période historique très longue, qui ne peut pas être réduite à ce seul mot. Par exemple, saviez-vous qu’il était un fait avéré et accepté depuis les enseignements des penseurs grecs que la Terre était ronde et non pas plate ?

Il faut savoir nuancer : toute la population, surtout les plus pauvres qui ne recevaient pas la même éducation, n’avait pas accès à toutes ces connaissances, et il est fort possible que de mauvaises informations circulaient parmi eux, comme l’idée que la Terre serait plate (parce que sinon, comment on ferait pour ne pas en tomber ?). Blâmons les inégalités sociales, qui faisaient que les paysans avaient probablement plus urgent à étudier que le fonctionnement des planètes.

Mais les riches, les éduqués, les savants et surtout — sus aux clichés — les religieux et les autorités religieuses en général, connaissaient les théories de Ptolémée et la rotondité de la Terre était un fait établi. Selon le penseur grec qui avait estimé sa circonférence, elle faisait environ 40 000 kilomètres (ce qui n’est pas loin des calculs modernes), et personne n’avait le moindre problème avec ça.

Non, le problème venait plutôt du débat « héliocentrisme versus géocentrisme », soit la Terre qui tourne autour du soleil versus le soleil qui tourne autour de la Terre… Les croyances selon lesquelles la Terre était plate ont juste bien servi à étayer les propos de penseurs de la Renaissance, qui avaient besoin de décrire le Moyen Âge comme une ère sombre de laquelle ils sortaient avec fougue, panache et érudition.

(On appelle ça des pédants.)

Bref seul peut etre les incultes croyaient que la terre était plate au moyen age! Ainsi que "l'archange gabriel" de mahomet
Coran a écrit:
Coran 18: 86. Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse, et, auprès d'elle il trouva une peuplade [impie]. 90. Et quand il eut atteint le Levant, il trouva que le soleil se levait sur une peuplade à laquelle Nous n'avions pas donné de voile pour s'en protéger.   L



Et voilà le fake qui lui fait suite sur le meme site


Citation :
La véritable histoire de Galilée vs. l’Église

Last but not least, voici le petit feuilleton des aventures de Galilée au pays des religieux méchants. Pas que je veuille défendre la bonne et le curé, mais parfois, être un peu objectif, ça peut s’avérer utile. Nous parlions des théories opposées de l’héliocentrisme et du géocentrisme : si l’Église n’avait pas de problème avec une Terre ronde, elle en avait un petit avec la conception de l’univers qui faisait tourner la Terre autour du soleil (l’héliocentrisme).

Entre autres raisons, la Terre étant une création de Dieu, il ne paraissait pas concevable que ce ne soit pas le cosmos tout entier qui tournât autour de notre belle planète. Et ce même si, comme pour la rotondité de la Terre, la théorie avait été avancée par un penseur grec, Aristarque de Samos, en -280. On n’entend que ce qu’on veut entendre, hein.

Ceci étant dit, si Galilée défendait ardemment l’héliocentrisme, il n’a pas été brûlé par l’Église (seulement) pour avoir tenté de révéler la Vérité au monde entier. Point d’image du scientifique dévoué contre l’obscurantisme religieux. En vrai, il a eu des ennuis avec l’Église pour l’avoir un peu trop asticotée sur le sujet sensible du géocentrisme sans avoir de preuves. La lose.

Déjà, débarrassons-nous une bonne fois pour toute du stéréotype de l’Église qui déteste tous les savants parce que la religion est allergique aux sciences. Sans que l’Église et moi soyons amies pour la vie, c’est un peu réducteur, ça ne nous avance pas vraiment, et surtout c’est un argument totalement infondé, puisqu’il faut lui reconnaître certains efforts pour faire progresser la recherche scientifique.

Galilée était convaincu que la Terre tournait autour du soleil, et critiquait ouvertement tous ceux qui affirmaient le contraire (soit une grande majorité à l’époque). Malheureusement, il insistait sans être capable de démontrer scientifiquement ce qu’il avançait, et ça, ça peut être fatal dans une argumentation contre les plus grands de l’Église…

Il fut condamné en 1633 par le Pape, entre autres broutilles de provocations et alors que ses protecteurs refusaient de continuer à le suivre — non pas pour avoir évoqué l’idée de l’héliocentrisme, mais pour avoir critiqué la théorie favorisée du géocentrisme sans preuves directes.

Pas de bûcher, pas de peine de prison à la durée indéterminée, mais une sorte de retirement (de la vie politi… non, pardon) surveillé. D’abord chez l’ambassadeur de Florence à la villa Médicis, puis chez l’archevêque à Sienne, et enfin, chez lui. À part une privation de visite pendant un temps, rien n’empêcha vraiment le reclus de poursuivre ses travaux jusqu’à sa mort, en 1642.

Je sais, des mythes et des épopées croustillantes s’effondrent. Mais au moins, vous pourrez dire que je vous aurais préparé-e-s au lendemain du 1er avril, quand tous les canulars auxquels vous avez cru et adhéré s’avèreront bidons. Voilà voilà. De rien ?



Là ces fake sont visiblement contre l'eglise. Mais il y en a des plus neutres!
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 04 Jan 2018, 14:57

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/anthony-morel-des-fake-news-bientot-indetectables-0401-1019629.html D'ici quelques temps, les fake news seront encore pires que les simples articles publiés sur des sites conspirationnistes. Les chercheurs de l'université de Stanford travaillent actuellement sur des logiciels capables de truquer des vidéos de façon impeccable. Avec cette technologie, on peut faire dire n'importe quoi à n'importe qui à l'aide d'un extrait de vidéo et d'une webcam. Grâce à celle-ci, la frontière entre les vraies informations des fausses devient très floue. - Good Morning Business, du jeudi 4 janvier 2018,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 04 Jan 2018, 15:48

Un des plus MORTELS fake dont j ai été temoin, c est le canular des ADM monté par bush pour envahir un pays petrolier qu on appelle l Irak.

Je sais meme pas combien de morts ca a fait, surtout si on compte daech en plus.

Ce gars devrait etre en prison.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 10:23

philippe bis a écrit:
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/anthony-morel-des-fake-news-bientot-indetectables-0401-1019629.html   D'ici quelques temps, les fake news seront encore pires que les simples articles publiés sur des sites conspirationnistes. Les chercheurs de l'université de Stanford travaillent actuellement sur des logiciels capables de truquer des vidéos de façon impeccable. Avec cette technologie, on peut faire dire n'importe quoi à n'importe qui à l'aide d'un extrait de vidéo et d'une webcam. Grâce à celle-ci, la frontière entre les vraies informations des fausses devient très floue. - Good Morning Business, du jeudi 4 janvier 2018,
il y a peut-être un risque, et ce n'est pas surprenant que la technique du fake s'établisse en grande partie comme la norme dans le domaine de l'information avec internet.
ce n'est pas surprenant dans le sens biblique où le monde est en grande partie le domaine de la confusion, du mensonge et de l'hypocrisie.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 12:08

quelques jours avant Noël. En Roumanie, une dictature s’écroulait devant les caméras. On parla beaucoup de sang. TF1 expliqua : " Ceaucescu, atteint de leucémie, aurait eu besoin de changer son sang tous les mois. Des jeunes gens vidés de leur sang auraient été découverts dans la forêt des Carpates. Ceaucescu vampire ? Comment y croire ? La rumeur avait annoncé des charniers. On les a trouvés à Timisora. Et ce ne sont pas les derniers. [1]" L’Evénement du jeudi titra : " Dracula était communiste. " (28/12/1989)

On parla de " génocide ", de " charniers ", de " massacres ", de " femmes enceintes éventrées ", de " tortures ", de " corps brûlés dans un crématorium". On évoqua ces " chauffeurs de camions qui transportaient des mètres cubes de corps, qui étaient abattus d’une balle dans la nuque par la police secrète pour éliminer tout témoin. [2]" On parla de 70 000 morts en quelques jours. Sur TF1, Gérard Carreyrou lança un appel à la formation de brigades internationales prêtes à " Mourir à Bucarest. " Il ne dit pas s’il aurait été volontaire. Mais on devina que non. Sur la Cinq, Guillaume Durand donna le chiffre de 4 630 corps comme un " bilan tristement officiel." Sur France Inter, le correspondant de la station annonça à son tour comme une certitude avérée la découverte de 4630 cadavres à Timisoara. Derrière lui, en plateau, le commentateur reprit : " 4630 cadavres, vous avez bien entendu, dans une seule fosse commune !" A quatre reprises au cours de ce journal, le chiffre de 4 630 cadavres fut cité sans que nulle source ne fût jamais indiquée. Dans Libération (23/12/1989), un titre sur deux pages fit état des 4 630 cadavres ; il était accompagné d’un éditorial de Serge July titré " Boucherie ". On lisait : " Timisoara libéré découvre un charnier. Des milliers de corps nus tout juste exhumés, terreux et mutilés, prix insupportable de son insurrection. " Le rédacteur en chef, Dominique Pouchin, expliqua : " Tout nous laissait penser, y compris les images qui arrivaient, que l’info était vraie. " (Libé, 4/4/90) Le Monde félicita La Cinq d’avoir " révélé l’horrible charnier des victimes des manifestations du dimanche ?précédent ? " [3].

Le bilan officiel des victimes pour toute la Roumanie est de 689 morts, pas 70 000. http://www.acrimed.org/Les-vautours-de-Timisoara
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 12:12

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/04/legiferer-sur-les-fausses-informations-en-ligne-les-problemes-que-cela-souleve_5237606_4408996.html
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 12:41

«En août 2015, il y a la grande vague migratoire. Christian Estrosi avait dit : "Daesh a prévenu, ils vont infiltrer la vague migratoire". Tous les médias ont titré à ce moment-là : L’infiltration de la vague migratoire par Daesh, fantasme, on vous explique pourquoi, France Inter en premier, l’audiovisuel public. [...] Alors, ça ce n’était pas une fake news ? Macron dit qu’une fake news menace la démocratie libérale, mais une fake news, ça peut aussi menacer des vies très directement. Et là, c’était des médias tout-à-fait classiques comme il les a appelés lui-même. Et ça c’est un vrai problème. Qui dit la vérité ?»
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 12:41

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 13:34

philippe bis a écrit:
«En août 2015, il y a la grande vague migratoire. Christian Estrosi avait dit : "Daesh a prévenu, ils vont infiltrer la vague migratoire". Tous les médias ont titré à ce moment-là : L’infiltration de la vague migratoire par Daesh, fantasme, on vous explique pourquoi, France Inter en premier, l’audiovisuel public. [...] Alors, ça ce n’était pas une fake news ? Macron dit qu’une fake news menace la démocratie libérale, mais une fake news, ça peut aussi menacer des vies très directement. Et là, c’était des médias tout-à-fait classiques comme il les a appelés lui-même. Et ça c’est un vrai problème. Qui dit la vérité ?»


etant donné que daech n a pas infiltré la vague migratoire,

on peut bien dire que estrosi nous a pondu une fake news dont il a le secret.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 13:41

Dans la vidéo la journaliste dit que non , que apres cette grande vague migratoire a eu lieu le massacre du bataclan et que les auteurs faisaient partie de cette vague... Charlotte d'Ornellas, journaliste à Valeurs Actuelles, a réagi le 4 janvier sur CNEWS à l'annonce de la création d'une loi pour lutter contre les fake news, rappelant l'épisode médiatique autour des migrants et du terrorisme.

Charlotte d’Ornellas, journaliste à Valeurs Actuelles, a dénoncé le 4 janvier sur Cnews, l’instrumentalisation de la lutte contre les «fake news» par le gouvernement français. Selon elle, les fausses informations relayées par des médias publics échapperaient au radar de l'exécutif, alors qu'elles seraient tout aussi dangereuses, sinon davantage. Elle s'appuie sur l'exemple de France Inter, qui aurait selon elle relayé une fake news en réaction à une déclaration de Christian Estrosi datant d'août 2015. Celui-ci affirmait à l'époque que «parmi les migrants [figuraient] des terroristes de Daesh».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 13:57

philippe bis a écrit:
Dans la vidéo la journaliste dit que non , que apres cette grande vague migratoire a eu lieu le massacre du bataclan et que les auteurs faisaient partie de cette vague... Charlotte d'Ornellas, journaliste à Valeurs Actuelles, a réagi le 4 janvier sur CNEWS à l'annonce de la création d'une loi pour lutter contre les fake news, rappelant l'épisode médiatique autour des migrants et du terrorisme.

Charlotte d’Ornellas, journaliste à Valeurs Actuelles, a dénoncé le 4 janvier sur Cnews, l’instrumentalisation de la lutte contre les «fake news» par le gouvernement français. Selon elle, les fausses informations relayées par des médias publics échapperaient au radar de l'exécutif, alors qu'elles seraient tout aussi dangereuses, sinon davantage. Elle s'appuie sur l'exemple de France Inter, qui aurait selon elle relayé une fake news en réaction à une déclaration de Christian Estrosi datant d'août 2015. Celui-ci affirmait à l'époque que «parmi les migrants [figuraient] des terroristes de Daesh».

phillipe, le bataclan et les terrasses, c est des Belges et des francais qui ont fait ca...
et ca a tué des gens de toutes nationalités...

Fais pas d amalgames. Je suis d origine immigrée, c est pas pour ca que je suis plus meurtriere qu une autre.
Daech est mort, au fait...

Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 05 Jan 2018, 14:03

philippe bis a écrit:
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/04/legiferer-sur-les-fausses-informations-en-ligne-les-problemes-que-cela-souleve_5237606_4408996.html

Les « fake news » impliquent donc différents acteurs, intentions et méthodes:

- les individus qui créent ou partagent de fausses informations sciemment, à des fins politiques.

- les individus qui créent ou partagent de fausses informations de bonne foi.

- les fermes à clics, qui créent et diffusent massivement de fausses informations dans un but financier.

- les puissances étrangères qui créent et partagent, en les sponsorisant ou non, de fausses informations à des fins de déstabilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 7642
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mar 09 Jan 2018, 20:10

humanlife a écrit:
philippe bis a écrit:
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/04/legiferer-sur-les-fausses-informations-en-ligne-les-problemes-que-cela-souleve_5237606_4408996.html

Les « fake news » impliquent donc différents acteurs, intentions et méthodes:

- les individus qui créent ou partagent de fausses informations sciemment, à des fins politiques.

- les individus qui créent ou partagent de fausses informations de bonne foi.

- les fermes à clics, qui créent et diffusent massivement de fausses informations dans un but financier.

- les puissances étrangères qui créent et partagent, en les sponsorisant ou non, de fausses informations à des fins de déstabilisation.

Le nuage de Tchernobyl s'est arrêté à la frontière ... la plus grosse fake news officielle - relayée universellement pendant des années - de l'histoire de France.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite.
https://www.yhwh.fr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 5880
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mar 09 Jan 2018, 20:23

Pignon a écrit:
humanlife a écrit:
philippe bis a écrit:
http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/01/04/legiferer-sur-les-fausses-informations-en-ligne-les-problemes-que-cela-souleve_5237606_4408996.html

Les « fake news » impliquent donc différents acteurs, intentions et méthodes:

- les individus qui créent ou partagent de fausses informations sciemment, à des fins politiques.

- les individus qui créent ou partagent de fausses informations de bonne foi.

- les fermes à clics, qui créent et diffusent massivement de fausses informations dans un but financier.

- les puissances étrangères qui créent et partagent, en les sponsorisant ou non, de fausses informations à des fins de déstabilisation.

Le nuage de Tchernobyl s'est arrêté à la frontière ... la plus grosse fake news officielle - relayée universellement pendant des années - de l'histoire de France.
Tu est sur de toi??Parce que ont a des frontières hyper-imperméable! Smile Le problème n 'est pas d'etre contre les réfugiés mais de laissez entrer n 'importent qui sans controle ( pour répondre a Bassmeg au message plus haut)...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mar 09 Jan 2018, 23:50

le sujet n est pas l immigration, phillou, pignon et moi et d autres, on est des immigrés, si tu veux parler de nous, parlons en ensemble sur les topics dediés...

ni le fait que des menteurs attribuent les meurtres du bataclan a des immigrés,
alors que c est faux.

le sujet, c est les fake news.
J en connais beaucoup d exemples.

Le pire que je connaisse, c est les protocoles des sages de sion.

Mais le PLUS DINGUE QUE JE CONNAISSE, c est l histoire du FAUX PATRIOTIQUE de CHARLES MAURRAS...

ce traitre a la nation, cet antisemite, ce lache,
il a osé dire que "pour lutter contre les juifs, mentir, c est autorisé".
et il a appuyé les anti dreyfusards EN SACHANT QUE C ETAIT DES MENTEURS.

Maurras ne merite pas d etre francais, on est tous d accord la dessus, je crois.

Le fake, au debut, c est drole.
genre ca:(en live, je te diffuse un de leur premier sketch. Je sais pas ce que ca va donner, mais je leur fais confiance. Je commente apres)

Mais a la fin ca pue la charogne quand ca se rapproche de maurras. Utiliser et justifier le mensonge, c est pegasien comme truc et ca porte pas bonheur. Maurras, goebbels, goering, ceaucescu,
tous des menteurs qui ont créé de la douleur pour les innocents et qui ont eux meme mal fini.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mar 09 Jan 2018, 23:52

je suis en train de mater

a 0,50 IL DIT DIRECT QUE C EST DU LIIIIIIIIVE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mar 09 Jan 2018, 23:53

1,29
teller m a deja fait taire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mar 09 Jan 2018, 23:54

1,50

c est clairement une fake news, non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mar 09 Jan 2018, 23:57

A 2.58 IL A FAIT DISPARAITRE LA STATUE DE LA LIBERTé .

FAKE NEWS OR NOT??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 10 Jan 2018, 00:00

ARE THEY LYIIIIING????


YEAAAAAAAAAAH

ARE WE ALIIIIVE,
YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAH.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 10 Jan 2018, 00:04

une special dedicace aux rares membres qui auront regardé jusqu a la chute finale, vers 5,30.
sinon, la video ne veut rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 7642
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 10 Jan 2018, 04:13

Je ne sais pas si vous connaissez Lheureux, un membre du forum.
Il a écrit un bouquin : "lumières sur la lune" .
Je pense que c'est assimilable à une fake news.

http://www.priceminister.com/offer/buy/668977/Lheureux-Philippe-Lumieres-Sur-La-Lune-Livre.html

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite.
https://www.yhwh.fr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 18 Jan 2018, 18:37

Résumé: La rumeur enfle depuis plusieurs années: et si les photos de la conquête lunaire étaient arrangées , voire truquées? Quel crédit accorder alors à ces missions Apollo qui ont...
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 7642
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 18 Jan 2018, 18:44

humanlife a écrit:
Résumé: La rumeur enfle depuis plusieurs années: et si les photos de la conquête lunaire étaient arrangées , voire truquées? Quel crédit accorder alors à ces missions Apollo qui ont...

Résumé :
La rumeur enfle depuis plusieurs années : et si les photos de la conquête lunaire étaient arrangées , voire truquées ? Quel crédit accorder alors à ces missions Apollo qui ont pourtant fait rêver l'humanité ?

Et jusqu'où va la mystification (la supercherie ?), si elle est avérée ? Ne porte-t-elle que sur les photos ?

La question jaillit ensuite : pourquoi ?

Et si la Nasa n'avait pas eu le choix, que ses raisons étaient légitimes, qu'il y avait des choses sur la lune qu'il vaut mieux cacher ? On ne peut s'empêcher alors de penser aux paroles sibyllines prononcées par différents astronautes à l'approche de notre satellite. Et si l'impensable était réalité ?

C'est ce parcours auquel nous convie Philippe Lheureux. Quel que soit votre avis après la lecture de son livre, vous ne regarderez plus jamais la Lune du même oeil. Nous non plus.

Biographie:
Philippe Lheureux est passionné de photographie et d'astronomie. Pour mener à bien son enquête, il s'est appuyé sur les travaux de chercheurs, dont certains ont réalisé des expériences inédites pour tenter de trouver des explications à des phénomènes apparemment inexplicables sur Terre.

_________________
Trouver d'abord, chercher ensuite.
https://www.yhwh.fr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.yhwh.fr/
Théodéric



Messages : 8965
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Ven 19 Jan 2018, 02:57

Bassmeg a écrit:
Spoiler:
 

Bonjour Bassmeg

ils se revendiquent en liens avec deash pour la majeure partie des attentats un peu partout et même daesh les revendiquent !!
souvent nos fichiers S (11 000 en France) sont des personnes ayant voyagés dans des lieux suspectés de formation au terrorisme !!
je crois que d'ici la fin d'année on va voir des choses étonnantes dans notre pays si ce n'est pas cette année l'an prochain c'ets bon , et là on verra si daesh n'est pas infiltré et ne forme pas les jeunes au conflit en ville !!

on laisse trop facilement entrer n'importe qui déja que l'on à pas le personnel pour s'occuper de la gestion du pays est-il besoin de faire entrer par centaines de milliers des personnes a qui on n'a ni travail ni logement a offrir ?!
la charité ne consiste pas a ruiner son pays , si au final on est dans le même état qu'eux ça ne sert a rien !

comme tu le dis "la fake news" créées sur ordre de Bush et Cia avec l'aide des service secrets anglais , sur les armes de destructions massives en Irak a permit d'anéantir ce pays et une part de son peuple (au début ils disaient 500 00 morts engendré par l'attaque américaine (au passage on reprocher a Saddam d'être un tyran qui avait tué 50 000 personne en 20ans ! alors qui devint tyran là ?) maintenant on dit qu'il y a au moins 1,5 millions de morts voir 2 en Irak. est-ce cela sauver un peuple des mains d'un dictateur ? le pays est totalement en ruine et 100 fois plus malheureux qu'avec Saddam !
de plus ça a permit de déstabiliser toute la région et offert le champs libre a al kaïdda et daesh , tout cela Chirac et Villepin l'avait annoncé dés que les américains avaient annoncés vouloir envahir l'Irak , j'ai donc beaucoup de mal a croire que tout cela n'est pas intentionnelle jusqu'à la vague migratoire pour déstabiliser l’Europe qui avec sa monaie forte risquée de passer devant les Usa certains pays pétrolier d'on l'Irak de Saddam voulant faire payer le pétrole en Euro plutot qu’en dollar !!
alors Oui les Fake New's Tuent !!!
je me méfie de l'intox contre la Corée du Nord , certes il est malade Kim mais on nous en racontait autant sur Saddam et kadafi , on voit le résultat d'être aller apporter la paix et démocratie là bas en suivant les fakes news !!
de même l'intox contre la Syrie !!

je en dis pas que ce sgens là Saddam kadafi et Assad sont des innocents , mais que nos pouvoirs savent être de véritable assassins si ils ont des calculs très personnels !!
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mar 23 Jan 2018, 18:03

Théodéric a écrit:
comme tu le dis "la fake news" créées sur ordre de Bush et Cia avec l'aide des service secrets anglais , sur les armes de destructions massives en Irak a permit d'anéantir ce pays et une part de son peuple (au début ils disaient 500 00 morts engendré par l'attaque américaine (au passage on reprocher a Saddam d'être un tyran qui avait tué 50 000 personne en 20ans ! alors qui devint tyran là ?) maintenant on dit qu'il y a au moins 1,5 millions de morts voir 2 en Irak. est-ce cela sauver un peuple des mains d'un dictateur ? le pays est totalement en ruine et 100 fois plus malheureux qu'avec Saddam!  
les Etats-Unis ont manipulé l'information pour attaquer l'irak, mais on a vu aussi qu'ils ont visé juste, en révélant ce qui se cachait derrière la dictature, avec daech.
il ne faut quand même pas oublier que les Etats-Unis se sont retrouvés face à la plus grande attaque terroriste de l'histoire, apocalypse sans précédent dans l'histoire.
alors à la place de bush, qu'aurais-tu fais quand on est venu lui annoncer le crash des avions dans les tours jumelles alors qu'il visitait une école??
je ne pense pas qu'on a fini de chercher à comprendre ces évènements, Est-ce que ce n'est pas ben laden le plus grand terroriste de l'histoire à l'origine du chaos dont tu parles??
je pense qu'on a un peu facilement tendance à faire porter beaucoup de choses sur bush, mais ce n'est quand même pas lui qui a commandé les attentats du 11 septembre 2001!!
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 8965
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 04:01

Bonjour Humanlife

je répond en bleu dans tes lignes !

humanlife a écrit:
Théodéric a écrit:
comme tu le dis "la fake news" créées sur ordre de Bush et Cia avec l'aide des service secrets anglais , sur les armes de destructions massives en Irak a permit d'anéantir ce pays et une part de son peuple (au début ils disaient 500 00 morts engendré par l'attaque américaine (au passage on reprocher a Saddam d'être un tyran qui avait tué 50 000 personne en 20ans ! alors qui devint tyran là ?) maintenant on dit qu'il y a au moins 1,5 millions de morts voir 2 en Irak. est-ce cela sauver un peuple des mains d'un dictateur ? le pays est totalement en ruine et 100 fois plus malheureux qu'avec Saddam!  


les Etats-Unis ont manipulé l'information pour attaquer l'irak, mais on a vu aussi qu'ils ont visé juste, en révélant ce qui se cachait derrière la dictature, avec daech.

tu n'as peut être jamais vu la pièce de théâtre financée par l'Otan !
elle a été faite avec de vraies infos issues des services de l'Otan et de ceux du bureau du chef d'état Usa , ils y exposent de façon détaillées en reprenant des phrases entières issues d'échanges enregistrés comment ils en sont venus a faire la guerre a Saddam Hussein et non pas à l'Afghanistan alors qu'ils savaient que l'Irak n'était dans le coup et même au contraire que c'était le pays qui combattait sur son sol le mieux les extrémistes !
ils ont attaqués Saddam pour 2 grosses raisons l'une ahurissante , l'autre par peur de la faillite Us suite a une mise en garde de Saddam Hussein qu'il voulait mettre rapidement en pratique  !
la 1ere ahurissante , c'est que les conseillés en communication etc ect et les militaires ont dit a Bush " en tant que 1ere armée du monde super équipée on ne peut pas aller bombarder des tentes et des chameaux dans le désert en expliquant que ce sont eux qui ont détruit les World trade , nous serions la risée du monde !!"
comme tu l'écris c'était un très gros attentat capable de secouer ce pays dit invincible et ce sont des gars en sandalettes et chameaux qui l'ont commandé (parait-il) !
donc les conseillés ont dit " attaquez plutot une armée structurée et ayant du matériel crédible l'Irak est la seule a pouvoir sembler forte (et comme il y a avait un contentieux avec Saddam ça c'est fait ainsi) TOUS savaient que l'Irak n'y était pour RIEN ! que les infos étaient fausses de A  a Z et fabriquées pour se donner bonne conscience !! alors désolés ça c'est une guerre criminelle qui en plus a conduit à un quasi génocide fabriqué par Américain et Anglais !!

si ensuite cela a déclenché des mouvements comme al kaïda ou daesh c'est justement parce  qu'ils ont détruit l'Irak et son armée qui réglé ce genre de problèmes de façon assez radicale !
on reprochait a Saddam d'être un dictateur qui a tué 50 000personne sen 20ans , et les pseudos libérateur sont tués 1?5 millions d'Irakien en 2ans , avec le résultat que l'on voit chaque jour depuis !!
avant que les Usa et Otan n'attaquent l'Irak la France avec Chirac et Villepin ont mis en garde que détruire ce pays c'était ouvrir la boite a Pandor dans toute la région c'est pour cela que la France n'a pas suivie !

la seconde raisons qui est purement mercantile , c'ets que Saddam avait prévenu les américians que sous peu il ne se ferait plus régler le pétrole en Dollar mais qu'il adossait cela au court de l'euro , là les américains ont décider de l'anéantir pour bien mettre en garde tous ceux qui voulaient le faire aussi (l'euro valait presque 50% plus cher que le dollar) qu'ils auraient de gros problèmes !
ce qui maintient le dollar c'est le pétrole si Saddam avait eu le temps d'envoyé ce signale sans réaction des Usa l'Europe serait passée rapidement devant les Usa économiquement maintenant ! donc c'était aussi un message armé au monde entier  " pas touche au pétrole, pas touche au dollar , pas touche à ce qui engage la suprématie américaine !"
croire qu'ils n'ont pas calculés la vague migratoire qui met aujourd'hui en équilibre de l’Europe en jeu tout en la ruinant presque , c'est ne pas voir combien ils nous font une guerre par pays interposés) ça c'ets le travail du Pentagone et la bande financière !!


il ne faut quand même pas oublier que les Etats-Unis se sont retrouvés face à la plus grande attaque terroriste de l'histoire, apocalypse sans précédent dans l'histoire.
alors à la place de bush, qu'aurais-tu fais quand on est venu lui annoncer le crash des avions dans les tours jumelles alors qu'il visitait une école??

l'attaque terroriste ?? mouhai ça les a bien arrangés faut reconnaitre !! 3000morts et depuis ils ont imposés dans leur pays des lois assez incroyables digne de film de science fiction sans que personne ne dise rien et ils se sont permis au nom de cela de violer énormément de lois des droits de l'homme mais aussi d'accords internationaux , et ils ne se gênent toujours pas à taper où ils veulent toujours au nom de la Pax américiana et des droits de l'homme d'on ils se moquent assez souvent éperdument !!  
ce n'est plus la république ni la démocratie qui dirige ce pays , mais l'ordre financier sans respect de rien , mais on ne doit pas le dire !
entre ceux qui sont venus mourir sur nos plages et la clique qui désormais impose sa volonté tant au peuple américain qu'a une bonne partie du monde, il n'y a rien de commun, il faudrait le réaliser !!  

pour ta question , qu'aurai-je fais à la place de Bush ?
je ne serais pas allé déclaré la guerre a un peuple innocent , ni n'aurait fabriqué de toutes pièce de fausses preuves ; j'aurais peut être bombardé le pays coupable (enfin les vrais responsables en Afghanistan ) tout cela pur une SImple Raison ; Bush se prétend Chrétien né de nouveau et il est aller assassiner de smillions d'innocents tout cela pour du fric et de la domination ! il devait apporter la paix en Irak les libérer d'un tyran , tu vois le résultat !?
Quand tu es Chrétien c'est instantanément que tu rend des comptes  a Dieu , rien qu'avoir échafaudé ce plan diabolique c'est avoir claqué la Porte du Royaume en préférant Mamoun au Christ !!
mais quand tu es ami des lobbys de l'armement quand tu lance un conflit pour eux c'est une rente assurée et ils te le rendent généreusement (il faut savoir que lorsqu'ils ont lancés cette guerre ils disaient " au mieux ça nous coutera 40 a 70 milliards de dollars et cela a couté déja plus de 2000milliards de dollars !) c'est sûr c'est la manne des fils du diable ça !) " les mauvaises compagnies pervertissent les bonnes mœurs " dixit Paul



je ne pense pas qu'on a fini de chercher à comprendre ces évènements, Est-ce que ce n'est pas ben laden le plus grand terroriste de l'histoire à l'origine du chaos dont tu parles??

Ben Ladden était un ami très proche de la famille Bush c'est connu , si il en est venu a faire cela il faut ce demander pourquoi !
quand au radicalisme islamique il faut aussi se souvenir que le père Bush (pas Georges le fils) avec l'aide de Giscard d'Estaing ont fabriqué la guerre Iran Irak dans les années 70 75 80 , les Usa ont dit à la France de renvoyer l'ayatholla Komeny en Iran (alors que l'on était ami du Shah d'Iran qui développé très bien son pays et qui venait fréquemment en France) donc une fois Kommeny retourné là bas il a retourné le pays fabriqué une bande de fous furieux et ça a été le début de la tuerie avec des gars totalement fanatisés résultat le conflit Iran Irak (équipé militairement par nos nations) 11 millions de morts et de smillions de radicalisés qui ont essaimés partout !
ensuite on sait que les américains pour ne pas envoyer leurs soldats en Afghanistan a l'époque en conflit avec l'Urss ont envoyé de formateur militaire et de psy qui leur faisaient une lecture radicale et fanatique du coran afin d'avoir des gars prés a tout au nom de Dieu !  ça a tellement bien marché que les soviétiques ont reculés , leurs soldats étaient écœurés des charniers que cela impliquait !
seulement ça a tellement fonctionné qu'ensuite ils se sont retournés contre leurs formateurs américains qui ont du fuir , ça c'ets la base de groupes comme al kaïda et autres daesh , et les musulmans disent eux même que cette lecture du coran si destructrice si radicale n'a jamais été la leur , non c'ets celle de formateurs venu fabriquer de la chair a canon utile pour lutter contre l’expansion soviétique !  
quand tu joue avec l'enfer tu te reprend toujours un coup en pleine figure c'ets ce qui c'est passé avec les World Trades , ils ont fabriqués des fanatiques les autres leurs ont fiat gouté un produit maison "qui vit par l'épée périt par l'épée !" l'islam a déja largement de ferment de violence , mais eux ils l'ont exacerbé a l’extrême !!
d'autant qu'il était l'heure du déliement des anges sur l'Euphrate ce qui a amplement concouru au carnage actuel ; mais il n'était pas nécessaire de s'allier à l'enfer comme ça c'est fait !!


je pense qu'on a un peu facilement tendance à faire porter beaucoup de choses sur bush, mais ce n'est quand même pas lui qui a commandé les attentats du 11 septembre 2001!!



Bush n'avait pas a fabriquer de fausses preuves pour aller assassiné un peuple dans un pays souverain cela est un crime contre l'humanité de plus ce peuple a vraiment subit quelque chose de semblable a un génocide depuis 2002 ils sont toujours en conflit combien de morts ?? ils n'avaient Absolument rien fait , c'est juste sortie de la méchanceté de l'équipe a Busch et lui-même !
si demain on venait détruire la France parce que la Belgique a attaqué les Usa tu en penserais quoi ??
Bush a choisit le crime le mensonge il mérite de passer en justice a l'ONU pour crime contre l'humanité mais nul ne fera rien dans ce cirque de complice , jugé un roi noir ça on sait le faire ou un des petits pays de l'est là aussi ! mais Bush d'on on sait qu'il a mentit et fabriqué de faux papier pur tuer des millions de personnes , non lui c'est un sauveur !!
voila la justice des Usa , de l'Otan de l'Onu !!
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 06:31

Théodéric a écrit:
l'attaque terroriste ?? mouhai ça les a bien arrangés faut reconnaitre !! 3000morts et depuis ils ont imposés dans leur pays des lois assez incroyables digne de film de science fiction sans que personne ne dise rien et ils se sont permis au nom de cela de violer énormément de lois des droits de l'homme mais aussi d'accords internationaux , et ils ne se gênent toujours pas à taper où ils veulent toujours au nom de la Pax américiana et des droits de l'homme d'on ils se moquent assez souvent éperdument !!  
au moins on reconnaît la perte de réalité dans les discours idéologiques en occident qui, il faut bien le dire ont soutenu les thèses de daech. on parle des dérives et conséquences des théories du complot, mais on a pas commencé je pense à analyser véritablement la portée et la dimension de ces phénomènes. c'est pour ça aussi que je compare cela à ce qui s'est passé dans les années 30 et de ce qu'à l'époque on appelait le complot juif, qui semble être du même ordre.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 07:50

Non . C'est différent .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 09:39

non, c'est pareil.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 16:34

humanlife a écrit:
non, c'est pareil.

Vos parents ont-ils vécu les années 30 et vous en ont-ils parlé , Humanlife ?

Si la réponse est " non " , qu'avez-vous lu sur le sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 20:44

boulo a écrit:
Spoiler:
 
euh.. dans notre génération nous n'avons pas manqué de moyens d'information sur ces sujets.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 20:53

Vous ne me répondez pas avec précision .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 21:05

c'est pourtant clair, d'autant que les informations sur cette période ne manquent pas.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 21:22

C'est clair en effet mais vous ne donnez pas vos références . Cette période de l'Histoire est très controversée , vous ne devriez pas l'ignorer .


Dernière édition par boulo le Mer 24 Jan 2018, 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 21:36

on a suffisamment de sources multiples et récurrentes sur le sujet dans notre génération pour établir une réflexion précise sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 21:54

humanlife a écrit:
Théodéric a écrit:
l'attaque terroriste ?? mouhai ça les a bien arrangés faut reconnaitre !! 3000morts et depuis ils ont imposés dans leur pays des lois assez incroyables digne de film de science fiction sans que personne ne dise rien et ils se sont permis au nom de cela de violer énormément de lois des droits de l'homme mais aussi d'accords internationaux , et ils ne se gênent toujours pas à taper où ils veulent toujours au nom de la Pax américiana et des droits de l'homme d'on ils se moquent assez souvent éperdument !!  
au moins on reconnaît la perte de réalité dans les discours idéologiques en occident qui, il faut bien le dire ont soutenu les thèses de daech. on parle des dérives et conséquences des théories du complot, mais on a pas commencé je pense à analyser véritablement la portée et la dimension de ces phénomènes. c'est pour ça aussi que je compare cela à ce qui s'est passé dans les années 30 et de ce qu'à l'époque on appelait le complot juif, qui semble être du même ordre.

Vous cherchez donc à exprimer que la haine est organisée actuellement contre les musulmans , comme elle l'était contre les juifs dans les années 1930 ?

Ou aurais-je mal compris ? ( reconnaissez que vous n'êtes pas précis dans vos termes ... ) .


Dernière édition par boulo le Mer 24 Jan 2018, 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 21:57

boulo a écrit:
Spoiler:
 
si vous faites semblant de mal comprendre, je ne peux pas considérer cela comme un dialogue sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 22:01

Accusation gratuite ( et méchante ... ) .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 11245
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Mer 24 Jan 2018, 22:04

plutôt réaliste à mon avis..
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 8965
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 25 Jan 2018, 02:47

boulo a écrit:
Vous ne me répondez pas avec précision .

c'est un peu sa spécialité malheureusement , je lui répond sur son affirmation en disant comment on a massacré un pays en mentant en truquant l'info et que c'est reconnu, alors il passe a autre chose ; au moins les 2/3 de ses non-réponses sont ainsi conçues ! Confused

bonne journée a toi :hello:
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 12626
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   Jeu 25 Jan 2018, 05:57

Oui . Je n'ai pas fait semblant de ne pas comprendre Humanlife , je ne l'ai pas compris .

Boileau a écrit :

" Ce que l'on conçoit bien , s'énonce clairement
Et les mots pour le dire
Arrivent aisément . "

Ce qui est la façon d'un critique littéraire , d'exprimer l'adage : " il faut réfléchir avant de parler "  .

Prenez-en de la graine , cher Humanlife et revenez maintenant au sujet ou je vous censurerai .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les grands fake de l'histoire : panique de la guerre des mondes et autres
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions sensibles : l'Histoire, un complot
» Des soucis en HISTOIRE-GEO-INSTRUCTION CIVIQUE ET MORALE ??? c'est ici !
» Les grands personnages de l'histoire romaine
» Les grands procès de l’Histoire / Marie-Antoinette et Louis XVI
» (2005) La Guerre des Mondes War of the Worlds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: