DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 08 Aoû 2017, 19:14

Spoiler:
 
Site portal de l'Eglise catholique en France

http://www.eglise.catholique.fr/

Saint Jean 71 ─ L’Assomption de Marie, 1 Co 15, 51-55 (44 mn).

1 Corinthiens 15, 51-55. Quatrième mystère glorieux du Rosaire : l’Assomption de Marie
Différence entre ascension et assomption. L’autorité du dogme de l’Eglise est-elle aussi forte que l’autorité de l’Ecriture ?
1 Corinthiens 15, 51-55. Marie est-elle morte ou a-t-elle seulement dormi ? Etude des deux hypothèses : 1° Dormition et assomption (voit 1 Co 15, 51) ; 2° Mort, résurrection et assomption (voir l’opinion libre de saint Jean-Paul II, catéchèse du 25 juin 1997). Implication de ces deux hypothèses appuyées par des saints.


Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 08 Aoû 2017, 19:19

Que fête-t-on à l’Assomption ?

Publié le 04 août 2017



La fête de l’Assomption célèbre la mort, la résurrection, l’entrée au ciel et le couronnement de la bienheureuse Vierge Marie.
 

Une croyance, une fête, un dogme


Malgré la discrétion des Évangiles, les premiers chrétiens n’ont pas mis longtemps à réfléchir à la place de Marie dans leur foi. Ils ont rapidement voulu célébrer ses derniers moments, comme ils le faisaient pour honorer leurs saints. À cause du caractère unique de sa coopération, une croyance se répand : son « endormissement » – sa Dormition – consiste en réalité en son élévation, corps et âme, au ciel par Dieu.

La fête exprime cette croyance : chaque 15 août, les chrétiens célèbrent à la fois la mort, la résurrection, l’entrée au paradis et le couronnement de la Vierge Marie.

En 1950, le pape Pie XII estime utile de proposer une définition plus précise : « La Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort ». La définition fait partie des dogmes de l’Église.
 

L’Assomption de Marie dans le sillage de l’Ascension du Christ


On associe souvent l’Assomption de Marie avec l’Ascension du Christ ; de fait, les mots se ressemblent et il y a dans les deux cas une montée mystérieuse au ciel dans la gloire de Dieu.
Pourtant, « assomption » ne vient pas du verbe latin « ascendere » (monter, s’élever), qui a donné « Ascension », mais d’« assumere » (assumer, enlever). L’étymologie souligne l’initiative divine : Marie ne s’élève pas toute seule vers le ciel, c’est Dieu qui fait le choix de l’« assumer », corps et âme, en la réunissant à son Fils sans attendre la résurrection finale, tant elle a su s’unir, corps et âme, à Lui dès sa vie terrestre.

Dans le sillage de l’Ascension, Marie inaugure le destin ouvert aux hommes par la résurrection de son Fils et anticipe ce qui deviendra la condition des sauvés à la fin des temps.
 

La fête de l’Assomption entretient l’espérance


La liturgie de l’Assomption célèbre Marie comme la « transfigurée » : elle est auprès de Lui avec son corps glorieux et pas seulement avec son âme ; en elle, le Christ confirme sa propre victoire sur la mort.

Marie réalise ainsi le but pour lequel Dieu a créé et sauvé les hommes. En la fêtant, les croyants contemplent le gage de leur propre destin, s’ils font le choix de s’unir à leur tour au Christ.

Cette contemplation renforce enfin la confiance dans l’intercession de Marie : la voilà toute disponible pour « guider et soutenir l’espérance de ton peuple qui est encore en chemin » (préface). Ils aiment alors demander à Dieu : « Fais que, nous demeurions attentifs aux choses d’en-haut pour obtenir de partager sa gloire.

Père Laurent de Villeroché, eudiste
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 08 Aoû 2017, 19:20

D’où vient la fête de l’Assomption ?

Publié le 04 août 2017 

L’assomption est  une fête née dans la nuit des temps en Orient, qui s’est rapidement propagée. Sa célébration  universelle a une influence décisive sur la définition de l’Assomption comme dogme de la foi par Pie XII (Munificentissimus Deus – 1er novembre 1950).

En Orient

La fête de l’Assomption est née à Jérusalem, mais il est difficile de savoir à quelle époque. L’origine précise de la fête du 15 août tient peut-être à la consécration à cette date, par l’évêque Juvénal (422 – 458) d’une église dédiée à Marie à Kathisma (étape supposée de la Vierge entre Nazareth et Bethléem). Elle a plus probablement pour origine la consécration d’une autre église à Gethsémani, à côté de Jérusalem, au VIème siècle, là où certaines traditions affirmaient que la Vierge avait fini sa vie terrestre.

Quoi qu’il en soit, la fête fut étendue à tout l’empire part l’empereur Maurice (582 – 602), sous le nom de Dormition (Koimelis) de la Vierge Marie. Elle a toujours été célébrée le 15 août.
Cette fête, en Orient, a toujours depuis revêtu une importance particulière : l’année liturgique « s’ouvre » quasiment avec le 8 septembre –fête de la naissance de Marie- et « s’achève » le 15 août, fête de son retour à Dieu : toute l’année liturgique est ainsi placée sous le patronage de Marie.

En Occident

Comme souvent à cette époque, l’Eglise de Rome est en retard sur l’Eglise de Constantinople : on est sûr que la fête de l’Assomption n’y était pas célébrée sous Grégoire le Grand († 604) mais qu’elle l’était en 690. On pense donc qu’elle fut instaurée par la Pape Serge 1er (687 – 701), lui-même d’origine syriaque.

Elle fut longtemps accompagnée d’une procession nocturne qui a été supprimée par le Pape Pie V (en 1566), à cause des nombreux abus qui l’entouraient. Elle a longtemps été précédée d’un jeûne et, en différents diocèses de l’Europe du Sud, elle pouvait être le temps de la bénédiction du fourrage et de l’offrande des premières récoltes.

Par Mgr Michel Dubost,

évêque émérite du diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 08 Aoû 2017, 19:24

Comment vivre l’Assomption en famille ?

Publié le 04 août 2017 

Cette fête est une très belle occasion pour parler de la Vierge Marie aux enfants. Marie a été choisie par Dieu pour être la mère de son Fils, Jésus-Christ. Elle a toujours fait confiance à Dieu, c’est un modèle pour notre foi. Nous croyons que Marie est montée au Ciel auprès de Dieu avec son corps et son âme. Un jour nous les rejoindrons. C’est ce que nous fêtons le jour de l’Assomption.

Dans l’évangile, les épisodes qui citent explicitement l’action confiante ou la présence de Marie sont peu nombreux. Les enfants apprécieront d’en entendre le récit. Ouvrez la Bible et racontez ! Par exemple dans l’Evangile de Luc, les chapitres 1 et 2, les noces de Cana dans l’Evangile de Jean, chapitre 2 ou lors de la crucifixion, chapitre 19 de l’évangile de Jean.

La prière, le chant et le pèlerinage sont également des moyens privilégiés pour mieux connaître Marie.

La prière : A la messe le 15 aout, nous entendons le récit de la visite de Marie à sa cousine Elisabeth (Luc1, 39-56). Les paroles que les deux femmes échangent sont reprises dans la prière du « Je vous salue Marie » et dans la prière du Magnificat. Les paroles de Marie nous aident à prier et à mieux aimer Jésus.

En en redisant les paroles avec les enfants, chacun de nous peut s’interroger sur sa propre manière de manifester sa joie, de remercier Dieu.

Le chant :
Les chants à Marie sont nombreux. En lisant les paroles avec les enfants, on pourra raconter tel ou tel épisode de la présence de Marie près du Christ.

Les images, les tableaux :

Dans le guide points de repère 2015-2016 qui propose un dossier pour mieux connaître Marie, une maman raconte qu’elle a offert à ses enfants une image de Sainte Catherine Labouré à genoux aux pieds de Marie pointant son doigt vers le ciel. Voilà une image toute simple qui peut les guider et qui permet de dire que Marie est chemin vers Dieu.

Le pèlerinage :

L’Eglise reconnaît un certain nombre d’apparitions de Marie. Ces lieux d’apparitions sont le plus souvent devenus des lieux de pèlerinage, des lieux de rassemblement pour confier particulièrement notre prière à Marie pour qu’elle intercède pour nous auprès de Dieu. Beaucoup de pèlerinages sont organisés pendant l’été à l’occasion du 15 août et en particulier dans les plus célèbres sanctuaires mariaux comme Lourdes dans le sud de la France. Il en existe de plus petits dans chaque diocèse. 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_sanctuaires_mariaux_de_France

Une idée pratique : les promenades des vacances peuvent nous conduire à visiter des églises. Entrons et cherchons la statue de Marie. Quel geste a-t-elle vers son enfant ? Quelle prière nous inspire son visage ?

D’autres idées avec les enfants :

- Fabriquer un dizainier avec 10 perles et une petite croix pour évoquer la prière Je vous salue Marie.

- Fabriquer un signet avec une représentation de Marie, une photo d’un tableau ou d’une statue vue pendant les vacances…www.pointsderepere.com Onglet « clés en mains » Dossier « Je vous salue Marie ».
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mer 09 Aoû 2017, 10:07

Pourquoi le 15 août est-il férié ?

Publié le 04 août 2017 

Le 15 août, les catholiques fêtent  l’Assomption de la Vierge Marie, c’est-à-dire sa montée au ciel à la fin de sa vie terrestre. Pour la plupart des Français, cette date fait aussi partie des jours fériés tant attendus par eux.

Le 15 août fait partie des 11 jours fériés actuels en France


L’Ascension, l’Assomption, la Toussaint et Noël sont fériés en application de l’arrêté du 29 germinal de l’an X (19 avril 1802) découlant du Concordat et l’article 42 de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État. La loi du 8 mars 1886 ajoute le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte. Mais la reconnaissance civile de l’Assomption est bien plus ancienne.

En 1638, le 15 août devient… la fête nationale !


En 1637, le roi Louis XIII, sans héritier après vingt ans de mariage, demande à ses sujets de faire dans chaque paroisse le 15 août une procession afin d’avoir un fils. Lorsqu’il eut la certitude d’avoir un enfant, il décide, en signe de reconnaissance, de consacrer la France à la Vierge Marie : le 10 février 1638, il déclare prendre la Vierge comme protectrice et patronne du Royaume et demande que, chaque année, le jour de la fête de l’Assomption, on fasse dans chaque église mémoire de la consécration de la France à Marie à la grand-messe puis une procession solennelle après les vêpres. L’édit est enregistré par le Parlement.

Le 15 août, fête nationale depuis 1638, le demeure jusqu’à la fin de l’Empire. Certes Napoléon Ier, né le 15 août 1769, fait du 15 août la Saint Napoléon mais elle redevient l’Assomption à la Restauration. En 1880, le 14 juillet devient fête nationale.

Développer le gout de Dieu : une des manières de servir son pays


La reconnaissance de Marie par l’autorité royale a été en quelque sorte confirmée par le Pape Pie XI lorsqu’il l’a proclamée patronne principale de la France le 2 mars 1922.Bas du formulaire
Que retenir de cette histoire « civile » de la fête de l’Assomption, également chômée dans de nombreux pays de tradition catholique (France, Italie, Portugal, Pologne, Autriche, etc.) ? La prise de conscience de cette histoire peut rappeler aux chrétiens que leur « oui » à Dieu, à l’image de Marie, est toujours à dire  au cœur d’un pays précis où ils ont leurs racines et qu’ils sont appelés à servir. Une des manières de servir son pays n’est-elle pas d’y développer le goût de Dieu ?

Père Laurent de Villeroché
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mer 09 Aoû 2017, 10:10

Ascension … Assomption, quelle différence ?

Publié le 04 août 2017 


C’est toujours la question que les catéchistes posent aux enfants ! Les mots se ressemblent, mais…

L’Ascension désigne la montée de Jésus au ciel, comme le décrivent l’Évangile (Lc 24, 50 ; Mc 16, 19) et les Actes des Apôtres (9, 12) : à Béthanie, Jésus bénit ses Apôtres et se sépare d’eux… Il disparaît et n’apparaîtra plus à ses Apôtres. Du coup, le mot désigne aussi la fête, 40 jours après celle de Pâques, un jeudi, que l’Église célèbre pour fêter l’événement. Il s’agit-là d’en dire le sens pour les chrétiens : l’accomplissement du mystère de la Pâque. Pour nous, Jésus s’est abaissé jusqu’à la mort (Ph 2, 7-9), afin que nous soyons élevés jusqu’à la gloire divine, rien de moins !

Et bien-sûr, il s’agit d’attendre deux choses, promises par Jésus : le don de son Esprit, qui se réalise à la Pentecôte, et son retour en gloire, pour conclure l’histoire des hommes, ce qu’on appelle la Parousie.

L’Assomption, c’est le mot inventé par les chrétiens pour dire que nous croyons que Marie, la mère de Jésus, est montée au ciel après sa vie terrestre sans avoir connu la dégradation du tombeau. Même si ce n’est qu’en 1950 que l’Église a proclamé solennellement que cette réalité faisant partie de notre foi catholique (c’est le “dogme” de l’Assomption), les chrétiens portent cela dans leur patrimoine de foi depuis toujours. En effet, de même que la Bible parle de la promesse faite à Eve que sa descendance écraserait le serpent (Gn 3, 15), de même Marie, que l’Évangile et saint Paul présentent comme la nouvelle Eve, sera unie à celui qui sera victorieux à la fois du péché et de la mort. Il est apparu clair aux chrétiens, très tôt, qu’en Marie devait se réaliser la victoire contre le péché et la mort. Lui arrive à elle par une grâce spéciale ce qui doit nous arriver à nous tous : voilà en quoi Marie nourrit notre espérance !

Pourquoi « Assomption » ? Parce que de même que grâce à Jésus, l’humanité est entrée en Dieu, de même Marie a été assumée corps et âme dans la gloire de Dieu, sans attendre la résurrection finale, où tous, nous ressusciterons (I Co 15, 52). Marie est bien “la première en chemin” comme nous le chantons.

Frédéric Mounier, vicaire à AubervilliersPublié dans la revue « Les uns et les autres » en juillet-aout 2009, N°257
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mer 09 Aoû 2017, 10:13

Dormition ou Assomption, quelle différence ?

Publié le 04 août 2017 

Si l’Eglise catholique célèbre l’Assomption de Marie, l’Eglise orthodoxe préfère parler de Dormition. Ces termes reflètent deux compréhensions différentes de la Vierge Marie. Ils sont Avec Marie, nous sommes cependant invités à grandir dans la foi.

À l’origine, une seule et même fête.

Après l’Ascension du Seigneur Jésus, les Actes des Apôtres montrent les Apôtres réunis tous ensemble, « avec quelques femmes, dont Marie, la Mère de Jésus » (Ac 1, 14). En prière, ils attendent la Pentecôte et la venue du Saint-Esprit. Marie est citée pour la dernière fois dans un livre du Nouveau Testament. En effet, les récits bibliques ne racontent pas la fin de sa vie terrestre. Aussi des chrétiens ont rédigé des textes pour l’évoquer. On les appelle des écrits apocryphes[1].
On y trouve toujours les éléments suivants. Un ange annonce à Marie sa mort, paisible et sereine, tel un endormissement. De là vient le terme « Dormition ». Pour y assister, les apôtres, en mission d’évangélisation dans le monde, sont amenés miraculeusement par des anges. Au moment de l’endormissement de Marie dans sa mort, son âme quitte son corps. À cet instant, le Christ apparaît. Il prend dans ses bras l’âme de Marie, représentée sur les images par un bébé en signe de sa pureté. Il amène l’âme dans le Royaume de Dieu. Les apôtres célèbrent les obsèques de Marie. À la fin, les anges emmènent le corps de Marie au Paradis où son corps retrouve son âme.
L’empereur romain d’Orient Maurice (539-602) décide de célébrer le 15 août cette fête de la Dormition. À l’origine, orthodoxes et catholiques honorent la fin de la vie de la Vierge Marie de façon identique. La différence va s’établir progressivement.

Dormition et Assomption : une différence marquée par la vision de l’Eglise et la foi en l’Immaculée Conception de Marie.

L’Eglise orthodoxe insiste sur la douceur de la mort de Marie. Elle est tournée vers Dieu, comme durant toute sa vie. Elle n’a pas peur de la mort. Elle sait que Jésus l’accueillera dans le Royaume de Dieu. L’Eglise catholique ne parle pas de sa mort mais d’Assomption. Ce dogme, défini par le pape Pie XII en 1950, explique qu’à la fin de sa vie, elle fut « assumée », corps et âme. Selon la foi catholique, tout être humain vivra cette même assomption, pas au moment de la mort, mais à la Résurrection de la chair.

Là résident deux différences entre la foi catholique et la foi orthodoxe.

La première concerne l’autorité dans l’Eglise. Pour les orthodoxes, seul un concile œcuménique, une réunion du pape et de tous les évêques catholiques et orthodoxes, est compétent pour définir un dogme. Ils ne reconnaissent pas au pape Pie XII la légitimité de définir le dogme de l’Assomption et ils ne définissent pas un dogme de la Dormition. Ils refusent aussi le dogme de l’Immaculée Conception, défini par le pape Pie IX en 1854, indiquant que Marie n’a pas été touchée par le péché originel.
La seconde différence réside dans la compréhension de la Conception de Marie. Pie XII rappelle en effet les dogmes de la virginité perpétuelle de Marie, définie au concile œcuménique d’Éphèse en 432 donc reconnue par les orthodoxes, et de son Immaculée Conception. Le dogme de l’Assomption est la conséquence de celui de l’Immaculée Conception. Un privilège divin a épargné Marie du péché originel. Elle échappe donc à la mort, conséquence de ce même péché. Pour l’Orthodoxie, il n’y a pas de privilège dans la conception de Marie. Avec l’aide de la grâce, la Mère de Dieu s’est gardée toute sa vie pure de tout péché personnel. Elle a néanmoins été conçue avec le péché originel. Marie a partagé le sort commun de l’humanité, y compris dans la mort.

Pour nous, aujourd’hui, grandir dans la foi en Dieu grâce à l’exemple de Marie.

Dormition et Assomption ne recouvrent donc pas la même réalité. Elles sont cependant source d’espérance de la vie éternelle après la mort. À l’exemple de Marie, nous sommes invités à ne pas craindre la mort. Elle est passage avec Jésus pour entrer dans l’amour du Père miséricordieux. Avec Marie, nous sommes aussi invités à vivre notre vie d’enfant de Dieu dès à présent.

Par le père E. Gougaud, directeur du service national pour l’unité des chrétiens
Pour aller plus loin :

https://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/angelus/2008/documents/hf_ben-xvi_ang_20080815_assunzione.html
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mer 09 Aoû 2017, 15:12

Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mer 09 Aoû 2017, 18:40

Revenir en haut Aller en bas
Petilouis



Masculin Messages : 323
Inscription : 01/01/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 07:15



Tres jolie documentation, mine d'informations, les détails manquants se retrouvent et sont complètés dans Maria Valtorta




Petilouis. fleur2

Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 07:28

je ne vois pas le rapport avec maria valtorta qui n'est qu'un livre de littérature sur l'évangile, attention de ne pas entrer dans une conception sectaire avec l'idolatrie d'un livre de littérature.
Revenir en haut Aller en bas
monge

avatar

Masculin Messages : 4352
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 13:25

La Gospa a promis quoi exactement à ceux qui se feront prosélytes de Maria Valtorta ?
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 13:43

monge a écrit:
La Gospa a promis quoi exactement à ceux qui se feront prosélytes de Maria Valtorta ?

La Gospa, ce n'est pas plutôt à Medjugorje ? Elle a parlé de Maria Valtorta ?
Revenir en haut Aller en bas
monge

avatar

Masculin Messages : 4352
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 13:52

Bien sûr, elle a recommandé de lire les "évangiles" de MV. Pratiquement tous ces prosélytes de MV sont aussi de bon disciples de la Gospa.
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 14:03

monge a écrit:
Bien sûr,  elle a recommandé de lire les "évangiles" de MV. Pratiquement tous ces prosélytes de MV sont aussi de bon disciples de la Gospa.

Merci du renseignement. Je n'en fais pas partie...
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1085
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 19:41

Il semblerait que la Sainte Vierge ai répondu aux petits voyants de medjugorje :
*Vous pouvez lire.*

Est ce qu'on peut lire les écrits de Maria valtorta ....? Oui, on peut lire.

Pas de recommandation ou autre...

Soeur Emmanuel de medjugorje, l'a répété plusieurs fois... La sainte Vierge n'a jamais dit qu'il fallait lire... Mais "qu'on pouvait lire... " (Quant les petits voyants on posé la question...)
Rien de plus ... rien de moins...

Revenir en haut Aller en bas
monge

avatar

Masculin Messages : 4352
Inscription : 19/01/2014

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 19:47

selon Marija Pavlovic et Vicka Ivankovic les écrits et les conversations de Maria Valtorta avec Jésus sont véridiques. Selon Ivankovic, en 1981, la Vierge Marie lui aurait dit : « Si une personne veut connaitre Jésus elle devrait lire L'Évangile tel qu'il m'a été révélé de Maria Valtorta. Ce livre est la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 19:55

ou alors les deux sont du pipeau!!
:mdr: Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10682
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 21:08

Les deux quoi ? Il y a 6 éléments dans la phrase de Monge .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Jeu 10 Aoû 2017, 23:40

monge a écrit:
selon Marija Pavlovic et Vicka Ivankovic les écrits et les conversations de Maria Valtorta avec Jésus sont véridiques. Selon Ivankovic, en 1981, la Vierge Marie lui aurait dit : « Si une personne veut connaitre Jésus elle devrait lire L'Évangile tel qu'il m'a été révélé de Maria Valtorta. Ce livre est la vérité.

Hé bien tant pis, je ne l'ai pas lu, je me contente de la Bible, qui, pour moi, est La Vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Petilouis



Masculin Messages : 323
Inscription : 01/01/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Ven 11 Aoû 2017, 07:16

Violette3 a écrit:
monge a écrit:
selon Marija Pavlovic et Vicka Ivankovic les écrits et les conversations de Maria Valtorta avec Jésus sont véridiques. Selon Ivankovic, en 1981, la Vierge Marie lui aurait dit : « Si une personne veut connaitre Jésus elle devrait lire L'Évangile tel qu'il m'a été révélé de Maria Valtorta. Ce livre est la vérité.

Hé bien tant pis, je ne l'ai pas lu, je me contente de la Bible, qui, pour moi, est La Vérité.


Violette3, si tu veux te régaler et t'informer objectivement, je propose que tu lise
" la Vierge Marie dans l'Oeuvre de Maria Valtorta " de Gabriele M. Roschini O.S.M.

Ce Mariologue réputé, sommité de l'Eglise, te fera découvrir ses impressions.

Tu pourras te faire une idée quand à savoir si c'est du " pipeau" comme le clame haut et fort ceux qui veulent l'ignorer, pour des raisons évidentes.

Et raisonnablement, peut-on émettre un avis crédible,  sur une Œuvre que l'on
dit ...  même, ne pas avoir lu ?

Au lieu comme je le vois partout dans ces (dialogues), d'émettre des suppositions, dès projections les plus farfelues, des avis que l'on peut rejeter avec un brin de raison, de bon sens.


Amitiés à tous.


Petilouis.     fleur2

Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Petilouis



Masculin Messages : 323
Inscription : 01/01/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Ven 11 Aoû 2017, 22:44

monge a écrit:
La Gospa a promis quoi exactement à ceux qui se feront prosélytes de Maria Valtorta ?


Je m'adresse à Humanlife, Monge et à Violette3 ... également, bien sur comme il se doit : sans aucune agressivité.

Sur vos propos et qualificatifs qui ne sont pas très plaisants à mon encontre et à propos de la Vierge Marie...

Je suppose que " Gospa " veut dire " Vierge Marie " en Francais, mais là encore, à mon niveau
cela n'a guère d'importance, je relève dans vos commentaires seulement vos intentions dont je vous excuse bien volontiers.

Quand on est Chrétien, qui essaie de suivre l'enseignement de Jésus il faut pour le moins tenter par nos attitudes et notre vécu de l'imiter.

Essayons au moins.

Croyez-le, cela ne fait pas mal ! Je peux vous l'assurer.


Amitiés de petilouis fleur2




Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 05:32

Petilouis a écrit:

" la Vierge Marie dans l'Oeuvre de Maria Valtorta " de Gabriele M. Roschini O.S..
Ce Mariologue réputé, sommité de l'Eglise, te fera découvrir ses impressions.
Tu pourras te faire une idée quand à savoir si c'est du " pipeau" comme le clame haut et fort ceux qui veulent l'ignorer, pour des raisons évidentes.
Et raisonnablement, peut-on émettre un avis crédible,  sur une Œuvre que l'on
dit ...  même, ne pas avoir lu ?
Au lieu comme je le vois partout dans ces (dialogues), d'émettre des suppositions, dès projections les plus farfelues, des avis que l'on peut rejeter avec un brin de raison, de bon sens.
oui cher monsieur, on a le droit d'avoir un avis sur un livre de littérature, peu importe telle ou telle référence de l'église ou je ne sais quoi.
et cela pour quelles raisons évidentes??
surtout si on constate que ces références amènent la polémique et la discorde là où il n'y en a pas sur le sujet de l'assomption de la vierge marie, vous noterez..
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 05:43

Petilouis a écrit:
Je m'adresse à Humanlife, Monge et à Violette3 ... également, bien sur comme il se doit : sans aucune agressivité.
Sur vos propos et qualificatifs qui ne sont pas très plaisants à mon encontre et à propos de la Vierge Marie...
Je suppose que  " Gospa " veut dire " Vierge Marie " en Francais, mais là encore, à mon niveau
cela n'a guère d'importance, je relève dans vos commentaires seulement vos intentions dont je vous excuse bien volontiers.
Quand on est Chrétien, qui essaie de suivre l'enseignement de Jésus il faut pour le moins tenter par nos attitudes et notre vécu de l'imiter.
je ne vous permets pas d'insinuer que j'ai eu des propos déplaisants à votre encontre ou à l'encontre de la vierge marie.
si vous voulez jouer sur les mots et les traductions pour dérouter l'assemblée des croyants, oui, je pense que c'est une méthode pas très sérieuse.
donc ne donnez pas de leçons sur l'attitude de jésus par rapport à des références personnelles, et qui si elles sont l'occasion de polémique et de discorde sur le sujet de l'assomption de la vierge marie, peuvent d'autant plus poser question sur cette tendance quasi-sectaire de notre époque en proie au désarroi spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10682
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 06:47

Citation : " Je suppose que Gospa veut dire Vierge Marie en français ."

Non . " Gospa " se traduit : " la Dame " . C'est ainsi que Bernadette Soubirous et d'autres enfants ( de Medjugorje en 1981 ) appelaient leur vision .

Humanlife , vous n'avez pas répondu à ma question du 10 août à 21h08 .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 07:08

gospa fait référence à medjugorje, qui n'est pas un phénomène officiel. d'où mon étonnement d'entrer systématiquement en polémique et discorde sur les activités d'un lieu de culte dont on peut se poser la question de son aspect sectaire.
pour la question du 10 août, je ne vois pas les 6 éléments, mais bien les 2 que j'évoquais.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10682
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 08:01

Vous n'avez rien évoqué du tout . Vous n'avez pas précisé quels étaient ces deux éléments qui seraient " du pipeau " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 08:13

si, je ne sais pas pourquoi vous n'avez pas compris.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10682
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 08:22

Non .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 08:27

si je l'évoquais en rapport avec le message auquel je réponds.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10682
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 08:39

Jésus et Maria Valtorta seraient donc du pipeau , si je vous lis bien , Humanlife .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Sam 12 Aoû 2017, 08:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 08:42

relisez, ce n'est pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10682
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 08:45

La Vierge Marie ?

Il serait plus simple que vous explicitiez au lieu de jouer .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 08:54

je me suis exprimé clairement, je ne sais pas pourquoi vous n'avez pas compris et pourquoi vous me questionnez de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10682
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 09:01

Non , vous n'êtes pas clair et vous le faites exprès pour centrer l'attention sur vous-même .
Si vous persistez , je vous bannis jusqu'après la fête de l'Assomption .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 09:12

ce n'est pas moi qui insiste sur ces questions pour centrer l'attention. je ne fais exprès de rien.
il est clair que le message parlait de medjugorje et de maria valtorta, alors pourquoi essayer de me mettre en défaut sur jésus et marie, étant donné qu'il est clair que je défends sans cesse jésus et marie, vous le savez très bien.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10682
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 09:20

Enfin ! Je ne vous dis pas merci . La précision s'est trop fait attendre .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5705
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 09:34

désolé, je pensais que c'était clair.
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 10:59

Humanlife a écrit:
surtout si on constate que ces références amènent la polémique et la discorde là où il n'y en a pas sur le sujet de l'assomption de la vierge marie, vous noterez..

Oui, ce fil concerne l'Assomption de la Vierge Marie, alors pas de polémique.


Citation :

PetiLouis a écrit:
Et raisonnablement, peut-on émettre un avis crédible,  sur une Œuvre que l'on
dit ...  même, ne pas avoir lu ?

Je n'ai émis aucun avis, je suis d'ailleurs assez "mariogue", mais pour Medjugorje, je pense avoir le droit d'attendre ce que l'Eglise va décider.
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 11:07

L'Assomption selon Jean Vanier


Un texte de Jean Vanier, fondateur de l'Arche, sur le sens de l'Assomption. Lorsque le Verbe se fait chair, c'est Dieu lui-même, l'Éternel, qui s'abaisse et pénètre la matière et se cache en elle...





Lorsque le Verbe se fait chair, c'est Dieu lui-même, l'Éternel, "par qui tout a été fait", qui s'abaisse et pénètre la matière et se cache en elle.

Désormais, voir Jésus, c'est voir le Père. Toucher Jésus, "ce que nos mains ont touché du Verbe de la vie" (1 Jean 1,1), c'est toucher Dieu.

En Jésus, Dieu est devenu pleinement humain, un homme qui connaît la fatigue, la faiblesse et les souffrances, qui éprouve le besoin de manger, de dormir, d'aimer et d'être aimé, un homme "en devenir". 

Que Jésus ressuscite c'est, j'ose dire, normal. Puisque le Verbe, le "Je suis" éternel, s'est fait chair, la matière n'est pas seulement au service de la divinité, elle devient le Verbe incarné.

Pour se manifester aux hommes et aux femmes, le Verbe n'emprunte pas un corps dont il n'aurait plus besoin après sa vie terrestre. Il est son corps. C'est pourquoi ce corps ne peut se corrompre, se décomposer.

Or, le Verbe a pris chair dans le corps de Marie. Dieu a façonné son corps de femme pour que le corps de Jésus soit le fruit de ses entrailles. Dès lors, le corps de Marie est imprégné de la vie de Dieu et du rayonnement caché de la divinité.

Si, de tout temps, des chrétiens ont donné une place privilégiée à Marie, n'est-ce pas à cause de la place unique qu'elle a eue pour permettre au Verbe de se faire chair. 

Entièrement préservée du mal

En nous, il y a une lutte constante entre la lumière et les ténèbres qui nous habitent.

Une partie de nous-mêmes est opaque, fermée à la vie de Dieu. Il n'en était pas de même pour Marie. Dès sa conception, elle fut remplie de Dieu, comblée de grâces. En elle n'existait aucune ténèbres, aucune opacité.

La vie de Dieu a pu d'emblée imprégner tout son être, son corps, son âme et son esprit. C'est pourquoi le corps de Marie, dans sa mort ou sa dormition, n'a pas connu la corruption.

La matière de son corps, comme la matière du corps de Jésus, est tout de suite entrée dans la plénitude de la divinité.

Dans la gloire, le corps de Marie est lumière ; elle rayonne Dieu. En lui, Dieu est pleinement présent. Son corps, dès lors, est hors du devenir.

L'Assomption devient une danse de gloire, un chant de joie, un immense cri d'amour. Son corps est éternellement lié, uni, au corps du Verbe, vivifié par lui.

Nous touchons là le mystère même de la matière dont nous sommes faits. La matière nous semble souvent à l'opposé de l'esprit et de l'intelligence : ce qui est matière est matière, ce qui est esprit est esprit. La matière nous apparaît opaque, limitée, finie, "en devenir". Elle paraît faire de nous, les humains, les parents pauvres par rapport aux esprits, aux anges. Pourtant la matière n'est pas l'opposé de l'esprit ; tous deux sont l’œuvre de Dieu.

Avec l'Incarnation, la matière est élevée au rang de la divinité. Elle devient l'instrument privilégié mais caché qui manifeste et transmet l'amour et la présence de Dieu. Ce qui semblait plus pauvre devient riche de la plénitude de Dieu. 

Avec la résurrection, la matière pénètre dans la divinité. Elle ne cache plus Dieu. Au contraire, elle rayonne sa gloire. Elle n'est plus "en devenir". Elle devient éternelle, radieuse, de la splendeur et de la gloire de Dieu. La matière et le divin ne font plus qu'un. 

Résurrection des corps

La fête de l'Assomption annonce la fête de notre corps qui, un jour, sera semblable au corps de Marie.

Aujourd'hui, nous avons un corps mortel, soumis à la fatigue et à la maladie. Beaucoup de personnes avec qui je vis à l'Arche ont des corps marqués par la faiblesse. Nos corps à chacun seront un jour marqués par la même faiblesse, surtout à l'approche de notre mort. Ils se décomposeront et connaîtront la corruption.

Mais un jour, nos corps ressusciteront et seront transformés dans la lumière de Dieu, rayonnant cette lumière. Ils deviendront, en Dieu, source de vie et d'amour.

C'est par notre lien avec le corps de Jésus que chacun de nous ressuscitera : "Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et je le ressusciterai au dernier jour". "Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui" (Jn 6, 54, 56). La vie de Dieu pénètre notre chair pour la diviniser.

C'est pourquoi Paul dit : "Ne savez-vous pas que votre corps est un temple du Saint-Esprit, qui est en vous, et que vous tenez de Dieu ?... Glorifiez donc Dieu dans votre corps" (1 Cor 6, 19). En révélant que nous sommes désormais la demeure de Dieu, Jésus révèle la vraie beauté de nos corps : nos corps sont sacrés et consacrés pour révéler l'amour de Dieu. 

Un mystère aussi grand que celui de l'Incarnation

La résurrection de nos corps est un mystère de foi que nous affirmons dans le Credo chaque dimanche et chaque jour de fête, un mystère aussi grand que celui du Verbe qui se fait chair.

En cette fête de l'Assomption, le corps de Marie est transfiguré en Dieu, prélude de notre propre transfiguration.

Avec Marie, nous pouvons chanter : "Dieu a regardé la bassesse de sa servante, désormais toutes les générations me diront bienheureuse. Le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom".

Jésus ressuscité avec son corps glorieux est "la vigne" sur laquelle nous demeurons, nous les sarments, et donc l'Église entière. La sève monte de cette vigne et coule à travers les sarments pour que nous portions beaucoup de fruit, donnions beaucoup de vie. Le corps de Marie, dans lequel a été formé le corps du Verbe, est là, indissolublement uni au corps ressuscité de Jésus. Unie avec Jésus, "vigne", et glorieuse avec lui et en lui, elle donne vie à chacun de nous et à l'Église entière.

Avec Jésus, elle veille sur ses frères et sœurs en humanité, ses enfants, qui continuent leur marche sur la terre. La parole de Jésus : "Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le fais, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai" (Jean 14, 13-14) s'applique à elle d'une façon unique.

Humblement et amoureusement, Jésus écoute Marie priant et intercédant pour nous, maintenant et à l'heure de notre mort. 

Jean Vanier, juillet 2003

http://croire.la-croix.com/Definitions/Bible/Marie/L-Assomption-selon-Jean-Vanier

Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 12:18

Assomption, fête du salut

L'Assomption est la fête du salut définitif de la création. Une méditation Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier.
Publié le 8 décembre 2016.

Après la visite de l'ange Gabriel, Marie ne reste pas assise pour savourer les merveilles que Dieu réalise en elle et par elle. Elle ne reste pas centrée sur elle. Elle part vers sa cousine Élisabeth qui est sur le point de devenir mère. Le don de l'Esprit Saint lui fait quitter sa maison et se mettre sans tarder au service d'Élisabeth. Parce qu'elle se sait aimée de Dieu, elle est poussée à rendre service. Le moment de la rencontre entre les deux femmes nous livre le secret qui a conduit Marie: heureuse celle qui a cru!


 Elle nous présente en Marie la foi menée à sa plénitude. «Dans la mère de Jésus, la foi a porté tout son fruit», note le pape François dans l'encyclique qu'il vient de nous donner (Lumen fidei, n° 58). Le Nouveau Testament nous présente toujours la Vierge Marie comme la grande croyante: la foi est le fondement de sa vie. En effet, à vues humaines, rien n'était possible! Par la foi, elle s'en est remise totalement au Père du ciel. Sa foi s'est exercée dans une parfaite liberté pour mettre en œuvre le projet de Dieu. En effet, il n'y a en elle aucun péché, donc aucune opposition humaine, et l'aboutissement de ce parcours en est l'entrée dans le ciel, corps et âme.


Le plus important dans la vie de Marie, ce n'est pas ce qu'elle a fait, mais ce que Dieu est venu faire en elle et avec elle. Elle est en quelque sorte le chef-d'œuvre de l'amour créateur et sauveur. Elle peut, à bon droit, s'exclamer dans le Magnificat: «Dieu se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères.» Avec elle, en ce jour de l'Assomption, nous rendons grâce à Dieu pour les merveilles qu'il a accomplies pour nous.


Ce privilège qui concerne la Vierge Marie: être tout entière, corps et âme, conduite à entrer dans la gloire du ciel, est un signe d'espérance pour chacun de nous; il nous permet de découvrir ce qu'est le but de notre pèlerinage terrestre.

Dieu est glorifié par tout ce qu'il donne aux saints, au premier rang desquels se trouve la mère de Dieu.

Le mystère de Marie et celui de l'Église sont étroitement reliés l'un à l'autre et on ne peut saisir l'un qu'en acceptant l'autre. Nous sommes destinés à accéder tout entiers au monde nouveau déjà inauguré par la résurrection de Jésus.

Ainsi, l'Assomption de Marie est une véritable prophétie: le chemin qu'elle a ouvert est celui de tous ceux qui croient à l'accomplissement des paroles qui leur sont dites de la part du Seigneur. Elle est un stimulant car elle nous fait percevoir tout ce que Dieu est capable de réaliser et le projet qu'il veut mettre en œuvre pour les sauvés.


La liturgie de ce jour présente, à travers la lecture de l'Apocalypse, un tableau plutôt sombre: un monstre, le grand Dragon, veut dévorer l'enfant qui naît de la femme. L'enfant est protégé, mais qu'advient-il de sa mère? Il est dit qu'elle s'enfuit au désert où Dieu lui a préparé un refuge.

Le texte évoque également un combat mené contre l'Église. Mais avec la grâce de Dieu, le dragon est perdant. Ces images mettent en scène l'histoire de l'Église et la nôtre. Car rien n'est simple ni facile durant le temps des hommes. Ce temps est celui du combat spirituel et de la lutte pour rester dans la fidélité au Seigneur. Durant ce combat, les croyants sont à la fois menacés et protégés. C'est Dieu qui les soutient, tout en les laissant combattre. Nous savons que cette lutte est parfois terrible, mais rien n'est impossible à Dieu.


La fête du 15 août ne cherche pas à occulter cette réalité mais elle veut nous en montrer le terme. Cette fête n'est pas seulement une fête du ciel, elle est aussi une fête pour la création que Dieu a voulu réaliser.

L'Assomption est la fête du salut définitif de la création. En Marie s'accomplit la révélation promise aux enfants de Dieu.

Marie s'était présentée comme la servante de Dieu. En réalisant pleinement la volonté du Père, elle anticipe le temps du salut apporté à tous où Dieu sera tout en tous. Que le regard plein de foi et d'amour que nous portons vers elle nous aide à reconnaître et à faire la volonté de Dieu.


L'existence entière de la Vierge Marie est fondée sur ses liens avec les personnes de la Trinité. Elle est la mère du Fils de Dieu, conçu de l'Esprit Saint. De même, nous sommes appelés à entrer dans l'intimité divine.

La vie de foi y trouve son plein épanouissement. Ce serait nous tromper sur le sens de la fête de l'Assomption que de la comprendre comme étant la mise à l'écart de Marie, désormais inaccessible et trop loin de nous.

Au contraire, Marie peut maintenant nous regarder avec les yeux même de Dieu. Sa présence est désormais constante et pleinement maternelle. Elle est le don que Jésus nous fait: «Voici ta mère.» Saint Jean ajoute: «À partir de cette heure, le disciple la prit chez lui.» Accueillons donc Marie chez nous!

Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier

http://croire.la-croix.com/Definitions/Fetes-religieuses/Assomption/Assomption-fete-du-salut
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 12:24

Prière à Marie



Poètes et mystiques ont chanté Marie. Voici celle du P. Jean-Paul Hoch, Supérieur Général de la Congrégation du Saint-Esprit.




Quand vient pour nous
l'heure de la décision
Marie de l'Annonciation,
aide-nous à dire "oui".

 
Quand vient pour nous
l'heure du départ,
Marie d'Égypte,
épouse de Joseph,
allume en nous l'espérance.

 
Quand vient pour nous l'heure
de l'incompréhension,
Marie de Jérusalem,
creuse en nous la patience.
Quand vient pour nous l'heure
de l'intervention,
Marie de Cana,
donne-nous le courage
de l'humble parole.

 
Quand vient pour nous l'heure
de la souffrance,
Marie du Golgotha,
fais-nous rester aux pieds de ceux
en qui souffre ton Fils.

 
Quand vient pour nous l'heure
de l'attente,
Marie du Cénacle,
inspire-nous notre commune prière.
Et chaque jour, quand sonne pour
nous l'heure joyeuse du service,
Marie de Nazareth, Marie des monts de Juda,
mets en nous ton cœur
de servante.

 
Jusqu'au dernier jour où,
prenant ta main,
Marie de l'Assomption,
nous nous endormirons,
dans l'attente du jour
de notre résurrection.

Jean-Paul Hoch
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Sam 12 Aoû 2017, 19:05

Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Lun 14 Aoû 2017, 11:44

Mgr Pontier : « A l’occasion de la fête de l’Assomption, je vous invite à la prière pour la France »


Publié le 11 août 2017




Stéphane OUZO UNOFF/CIRIC
i
En juillet dernier, Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence des évêques de France publie une déclaration en hommage au Père Jacques Hamel, assassiné un an plus tôt.


Souhaitant rendre hommage à « cet homme parmi les hommes qui a été tué. C’est cet homme parmi les hommes, ce prêtre, qui est devenu symbole d’une vie vécue les uns avec les autres, les uns pour les autres, » Mgr Pontier en a profité pour appeler les fidèles à la prière pour la France.

« Dans quelques jours nous fêterons le 15 août, la fête de l’Assomption de Marie, une fête qui nous rassemble nombreux au milieu de l’été. C’est un jour où nous prions particulièrement pour notre pays. Je vous invite à la prière pour la France. Demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de faire se lever beaucoup d’hommes et de femmes qui dans leur vie ordinaire vivent pour les autres et avec les autres. Que la fraternité tant désirée devienne une réalité. Qu’elle inspire nos choix personnels et les choix de ceux qui exercent des responsabilités de quel qu’ordre qu’elles soient. »


Prière pour la France

Publié le 13 juillet 2017 


Prier pour son pays, prier pour ceux qui le gouvernent est une tradition dans l’Église, mais cette prière est toujours ouverte à tous les hommes, à l’universel. C’est pourquoi, l’apôtre saint Paul écrit :
« J’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et le calme, en toute piété et dignité. Cette prière est bonne et agréable à Dieu notre Sauveur, car il veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité » (1 Tim 2,1-4).

Dans cette esprit, l’Église offre les trésors de sa prière notamment lorsqu’elle invite à intercéder pour les chefs d’État le Vendredi Saint dans la belle et profonde Prière universelle ; ou encore lorsqu’elle célèbre la Messe pour intentions et circonstances diverses.


La prière qui suit s’inspire de ces traditions de l’Église :

Dieu qui veille sur notre monde,
regarde le pays où tu nous as donné de vivre :
accorde à tous ses habitants de rechercher le bien commun,
            qu’il y ait parmi nous plus de justice.
Que ceux qui exercent le pouvoir dans notre pays,
le fassent avec sagesse,
toi, Père, qui porte au creux de tes mains le cœur des hommes,
            et garantis les droits des peuples ;
Et que sur la terre de France,
placée sous la protection de la Vierge Marie dans le mystère de son Assomption,
s’affermissent avec ta grâce
            la sécurité et la paix,
            la prospérité et la liberté religieuse,
Et dans le monde entier plus de bonheur et de paix.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Amen.

http://www.eglise.catholique.fr/actualites/agenda/441384-priere-pour-la-france/
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Lun 14 Aoû 2017, 19:39

Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 15 Aoû 2017, 09:56

Dans le mystère de l'Assomption s'exprime la foi de l'Eglise 


Par le mystère de l'Assomption au Ciel sont réalisés définitivement en Marie tous les effets de l'unique médiation du Christ, Rédempteur du monde et Seigneur ressuscité : « Tous revivront dans le Christ. Mais chacun à son rang : comme prémices, le Christ, ensuite ceux qui seront au Christ, lors de son Avènement » (1Co 15, 22-23).



Dans le mystère de l'Assomption s'exprime la foi de l'Eglise, selon laquelle Marie est « unie par un lien étroit et indissoluble » au Christ, car si, en tant que mère et vierge, elle lui était unie de façon singulière lors de sa première venue, par sa continuelle coopération avec lui elle le sera aussi dans l'attente de la seconde venue.



Rachetée de façon suréminente en considération des mérites de son Fils, elle a aussi ce rôle, propre à la Mère, de médiatrice de la clémence lors de la venue définitive, lorsque tous ceux qui sont au Christ revivront et que « le dernier ennemi détruit sera la Mort » (1Co 15, 26). [...]



Dans son Assomption au Ciel, Marie est comme enveloppée dans la réalité de la communion des saints, et son union même à son Fils dans la gloire est tendue vers la plénitude définitive du Royaume, lorsque « Dieu sera tout en tous » (1Co 15,28). 


 


Pape Jean-Paul II,
Lettre encyclique Redemptoris Mater, 25 mars 1987, n°41

Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 15 Aoû 2017, 10:18


http://tv.catholique.fr/foi-et-spiritualite/8870-reine-du-ciel-rejouis-toi/
Revenir en haut Aller en bas
christophe



Masculin Messages : 664
Inscription : 27/12/2011

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 15 Aoû 2017, 12:39

Bonjour mes frères

Si Marie n'était pas immaculée conception, où est le problème ? Car n'est-elle pas pleine de grâces (cadeaux) dont la plus grande fut celle d'être la matrice du Fils de l'homme ? Intuitivement je pense que si le "bon larron" a été digne "aujourd'hui même" d'être près de notre Seigneur comme Elie, les apôtres... , alors j'aurais un peu de mal a penser que Marie doive attendre la séparation des brebis d'avec les boucs. Je pense donc que la bienheureuse Marie est près de mon Seigneur et mon Dieu et qu' elle ne se tourne pas les pouces et a un rôle bien particulier qui n'est peut être pas de l'ordre de révélations théologiques, mais elle manifeste l'essence même de cela, l'amour, car Marie est comme une mère pour chaque fils d'homme, un lien d'amour, une attraction qui nous attire vers le Fils Unique Engendré !

Fraternellement
ChrisTophe
Revenir en haut Aller en bas
Violette3

avatar

Féminin Messages : 907
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 15 Aoû 2017, 13:29

christophe a écrit:
Bonjour mes frères

Si Marie n'était pas immaculée conception, où est le problème ? Car n'est-elle pas pleine de grâces (cadeaux) dont la plus grande fut celle d'être la matrice du Fils de l'homme ? Intuitivement je pense que si le "bon larron" a été digne "aujourd'hui même" d'être près de notre Seigneur comme Elie, les apôtres... , alors j'aurais un peu de mal a penser que Marie doive attendre la séparation des brebis d'avec les boucs. Je pense donc que la bienheureuse Marie est près de mon Seigneur et mon Dieu et qu' elle ne se tourne pas les pouces et a un rôle bien particulier qui n'est peut être pas de l'ordre de révélations théologiques, mais elle manifeste l'essence même  de cela, l'amour, car Marie est comme une mère pour chaque fils d'homme, un lien d'amour, une attraction qui nous attire vers le Fils Unique Engendré !

Fraternellement
ChrisTophe

Bien d'accord Christophe, Marie nous conduit vers Son Fils, Elle a une place privilégiée et c'est normal.  Quant à l'Immaculée Conception, c'est un autre dogme de l'Eglise Catholique qui veut dire que Marie est née préservée du péché originel.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84148
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption   Mar 15 Aoû 2017, 13:31

Si Marie n'avait pas été immaculée conception, et surtout, si elle n'avait pas été fidèle à 100% à cette grâce, elle n'aurait pas pu être à la croix avec sa parfaite lucidité pour vous représenter et dire "oui" en votre non?.

Il n'y aurait pas eu d'alliance nouvelle car personne n'aurait reçu le oui du Christ.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Marie, élevée dans la gloire de Dieu : l'Assomption
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» NOUS ATTENDONS TA VENUE DANS LA GLOIRE !
» Gloire à Dieu dans le Ciel
» Christ est entré dans la gloire
» La Gloire de Dieu.
» Chantons la Gloire de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: