DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lucy (inspiré du film: Splice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jim-Armand

avatar

Masculin Messages : 324
Inscription : 28/11/2015

MessageSujet: Lucy (inspiré du film: Splice)   Lun 17 Juil 2017, 10:38

Bonjour à vous.

J'ai hésité à créer le topic là-dessus, toujours est-il que les thèmes abordés dans le films Splice son, à mon sens, beaucoup trop lourds et survolés.

Bien sûr, ce n'est sans doute pas un hasard.

J'y ai trouvé ceci: ce qui touche le côté dogmatique des milieux scientifiques et de gens inconscients, le côté névrose, l'utérus artificiel (abomination doublé d'une aberration) et les manipulations génétiques dont le mélange humain/animal.


Dans la version sur laquelle je travail, les personnages principaux sont:

Lucie: une scientifique inconsciente et névrosée qui verse dans le féminisme, la théorie du genre. Elle va faire preuve d'hostilité envers Adam qui prend partis pour Lucy et finir dans l'hystérie, incapable de se débarrasser de ses dogmes et de ses obsessions. Face à une personne qu'elle ne reconnaît pas comme telle et méprise puis finit par haïr, elle perdra tous ses moyens car Lucy n'a ni névrose, ni obsessions, ni dogmes et elle démolis tous les... arguments, que Lucie lui présente en faveur de ce qu'elle adore et idolâtre. C'est une sorte de femme dans un corps pas sain avec un esprit encore moins sain qui se retrouve face à une personne saine de corps et d'esprit qui démonte les piliers de sa psychologie et la pousse dans ses dernier retranchements, jusqu'à ses limites, la met en défaut, ce qui provoque de vives réaction chez Lucie.

Lucy: Une chimère venue du futur (ou d'un futur) elle est humaine, de part son apparence très humaine (jambes, bras... corps) couverte de fine fourrure sauf sur le plat des mains ou des pieds (ressemblent un peu à des sortes de coussinets) son visage a quelques traits félins (fauve) voir tirant légèrement sur le côté renard. C'est une personne posée, calme, sereine. Elle ne semble pas souffrir de névroses ou avoir de dogmes de même qu'elle reste modeste. Elle un peu paradoxal car ne jurant pas uniquement par la science, ses positions sur la procréation et la vie sont inébranlables de même qu'elle semble contradictoire dans ses positions du fait d'être elle-même le fruit de manipulations génétiques, du moins, ses ancêtres l'étaient. C'est une personne consciente qui ainsi fait face à l'inconscience de Lucie.

Adam: en couple avec Lucie, il est le premier à comprendre que Lucy est un être humain, une personne et à la respecter/considérer en tant que telle. Il finit alors par se heurter à un mur dogmatique et de névrose face à Lucie qui ne la voit que comme un monstre, une chose qu'il peut et doit contrôler, que seule la science peut permettre de contrôler. Il a des convictions et des certitudes qui vont se retrouver abattues par Lucy et il acceptera cela pour finalement évoluer, se bonifier, avec l'aide et le soutiens d'une personne qui le tire vers le haut: Lucy.

Bien sûr, les noms ne sont pas pris au hasard. Lucy est un symbole un niveau de l'évolution humaine (le fameux fossile) Adam, et bien, un grimoire et certains adeptes ne jurent que part ce personnages virtuel, fictif.

Ici, une Lucie folle qui a un pouvoir mortellement dangereux entre les mains. Elle incarne la folie, la connaissance entre les mains des fous.

Lucy qui vient d'une autre planète (qui aurait été vitalisée, ils ne colonisent que de mondes gelés et les transforment pour en faire des planètes pleines de vie ) et son monde est, si on peut dire ainsi, une sorte de paradis où l'être humain n'est pas au centre de tout, où il doit faire preuve de raison, se responsabiliser dans la société et par rapport à l'environnement. (Ils ne sont pas écolos, ils n'ont pas de doctrine.) Dans son monde, toutes femmes peut choisir d'être enceinte ou non (génétiquement programmé en eux de façon héréditaire) et stopper une gestation jusqu'à quelques mois au grand maximum, sans problèmes.) De même que la liberté est une chose qu'ils ont le devoir et la responsabilité de préserver, ce qui signifie qu'il y a des limites et une éthique, une morale, sans lesquelles on passe de la liberté l'anarchie (autrement dit il y a un ordre établis, des valeurs, des principes sans lesquels ils seraient voués à sombrer dans la destruction.)

Adam qui dans ce sens est en enfer. Il côtoie malgré lui et sans le savoir une terrible créature dont l’apparence humaine est trompeuse autant qu'il ne prendra conscience de sa folie qu'après l'arrivée de Lucy. Tous auront deux enfants, la Lucie en folie refusant pour de faux motifs est en réalité une fervente militante de l'utérus artificiel de même qu'elle se sent rabaissée, dénigrée, si on venait à "l'engrosser comme une bête" sachant qu'elle a également peur, si ce n'est un terreur, de ne rien pouvoir contrôler et que sa chère science ne pourra pas faire grand-chose. Au contraire, Lucy, en dépit de sa nature dérangeante, se montre plus humaine qu'un certains nombre d'humains avec son empathie, sa bienveillance, sa bonté. Elle accepte la part de noirceur qu'il peut ou pourrait y avoir en elle et préfère éviter une lutte brutale qui pourrait la détruire de l'intérieure ou lui faire beaucoup de mal (utiliser de fortes coercitions n'est pas forcément une méthode efficace ou bénéfique et ça peut avoir des terribles conséquences.)

Porter un enfant, elle l'accepte et en exprime le souhait. Adam en sera bien sûr ravis car il attendait cela, commençait à en désespérer au point de penser à une séparation avec la folle. Au final, c'est la présence de Lucy qui va tout déclencher et provoquer des déclics en lui.

Quand à Lucie, elle va finir seule chez elle et continuera de cultiver ses névroses dans son laboratoire. Lucy aura finalement la nationalité d'un pays francophone (et sera souvent menacée, prise pour cible par des religieux-traditionalistes (purs produits de leurs doctrines) des lgbt, des femens...) de même que des pouvoirs industriels et financiers seront restabilisés (une femme très forte dans le domaine électronique et informatique qui met au moins des procédés de fabrications permettant de créer des composants plus vite, mieux et pour moins cher, des logiciels gratuits (systèmes d'exploitations enfin accessibles à tous, plus légers que windows, plus sécurisés que les bases linux pour une vitesse égale ou plus élevée, ils se répandent alors très vite et très bien (de même que des applications ou des jeux, elle créé des processeurs libres, une nouvelle technologie de stockage fiable et durable... bref, en dix ans elle crée un géant qui a ses propres banques et aucun taux d'intérêt, aucune spéculations...) (mais là c'est encore autre chose et elle le fait aussi pour sa propre sécurité (plus on est fortuné, puissant, et au plus on est en sécurité, du moins, en règle générale. (une règle de ce monde qu'elle a apprit dans cours d'histoires. et parfois le feu par le feu est nécessaire, elle s'adapte à son environnement sans pour autant se montrer immorale  ou cautionner des horreurs.)

Donc... je mettrai quelques fragments ici, quelques passages auxquels je pense.

Qu'en pensez-vous que ce soit en parallèle par rapport au film (Lucy ne tolère pas l'utérus artificiel ni d'intervenir sur l'ADN dans un but eugénique. Elle ne peut tolérer ou accepter qu'à partir du moment où cela concerne exclusivement le domaine médicale sans chercher à "augmenter" mais seulement à soigner ou endiguer des maladies. (donc améliorer la condition de vie humaine sans détruire toute humanité.)

Il me semble que ce concept est plus intéressant que le film, qu'il pourrait creuser des questions, traiter des thèmes avec davantage de profondeurs et de réflexions plutôt que de rester sur du superficiel. (c'est mon impression, mon ressentis concernant le film.)

Aussi, Lucy perçoit notre monde comme primitif, avec des bêtes, des demi bêtes et des gens qui doivent lutter au milieu. En fait, elle va déclarer que les historiens dépeignaient ce monde de manière certes sombre mais que la réalité est bien pire encore...
Revenir en haut Aller en bas
 
Lucy (inspiré du film: Splice)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On a retrouvé le fossile qui a inspiré le film ALIEN
» L'histoire vraie ayant inspirée le film : l'Exorciste
» [Zoologie - Ichtyologie] Un poisson qui évoque le film Alien avec sa mâchoire !!! (mai 2014)
» Films sur l'Odyssée ou inspirés de l'Odyssée
» Lucy et le mythe des 10 % : 5 bonnes raisons de ne pas y croire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: