DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84533
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Dim 02 Juil 2017, 09:02

Voici la femme qui a accueilli Simone Veil dans l'autre monde et lui a fait changer d'avis : il ne fallait pas une loi pour tuer les bébés. Il fallait une loi pour aider les mères angoissées :


Vie de la vénérable Chiara Corbella, modèle des femmes enceintes



samedi 01 juillet 2017
La légalisation de l'avortement, la matrice de toutes les audaces


Spoiler:
 


Une tribune de Jean-Marie Le Méné dans « Valeurs Actuelles » (30 juin 2017) :
[size=13]« Si elle restera marquée par la figure de Simone Veil, la France ne saurait oublier qu’une partie du pays s’est opposée et s’oppose toujours à l’avortement légalisé, remboursé et banalisé. Le président de la fondation Lejeune, Jean-Marie Le Méné, revient sur la triple rupture philosophique, juridique et politique de cette réforme portée par la ministre de la justice de l’époque.[/size]
Pour la première fois, en 1975, un acte condamnable depuis Hippocrate, 400 ans av. JC, a été dépénalisé. Cette révolution n’a été rendue possible que par les mécanismes de compensation inventés par la société. Car, à la différence d’autres transgressions moins radicales, l’avortement n’offre aucune contrepartie positive hormis la liberté absolutisée, symbole d’une idéologie de rupture avec l’ordre naturel. Les meilleures intentions ont été invoquées, il ne s’agissait que d’une dérogation au principe du respect de la vie, accordée en cas de détresse. L’enjeu était la santé des femmes menacée par l’avortement clandestin. Au fond, la loi Veil n’était qu’une loi de santé publique. Cette aimable vision a rassuré la droite qui a soutenu la ministre, plus par faiblesse que par malice, en s’avouant à la fois contre l’avortement mais pour la loi. Sauf que réduire le féminisme à un hygiénisme et assimiler un acte commis en blouse blanche à un acte médical en dit long sur la reddition de l’intelligence aux forces de l’illusion. L’acte est tellement contre nature qu’il n’est tolérable que dénaturé. Tout est déni dans l’avortement : l’innommable est acronymisé, l’indescriptible euphémisé, le réel virtualisé.
[size=13]“Certaines se tatouent les lettres « IVG » sur la peau, là où l’on dessinait jadis des « je t’aime »”[/size]
L’infans conceptus n’est plus ni un être, ni un humain, ni un vivant, de sorte que son effacement n’est plus homicide mais cosmétique. Les protagonistes échangent leurs rôles : l’enfant devient l’agresseur et la mère la victime. L’acte héroïsé, débarrassé de l’alibi de la détresse et d’un humiliant délai de réflexion, poussé à la performance par une politique de quotas, n’entraîne plus aucun effet indésirable. Au contraire, certaines se tatouent les lettres « IVG » sur la peau, là où l’on dessinait jadis des « je t’aime ». On finit même par en rire : « 220 000 avortements par an en France. Si on arrêtait d'en faire un fromage ? » goguenardise le site My little IVG. La grossesse interrompue, dont l’Etat a imposé le remboursement à la collectivité, comme un soin parmi d’autres, est devenue l’étape initiatique de la vie des femmes. Mais, depuis plus de 40 ans, l’avortement ne tient que par le mensonge, seule ressource de son néant.
Devenu indifférent au bien et au mal dont la frontière a été floutée, le droit s’est retiré peu à peu du service de la justice. Il ne consiste plus à rendre à chacun ce qui lui revient (en l’occurrence le respect de la vie à l’enfant conçu) mais à accompagner ce qui change dans la société. Est juste ce qui va dans le sens de la modernité, est injuste ce qui s’y oppose. De fait, la transgression princeps de l’avortement est devenue le portail d’accès vers tous les « progrès sociétaux ». L’avortement ne prétend pas détruire la société mais la reconstruire sur une autre base : l’humain est le résultat d’une construction, d’un choix, d’un désir. En cela, il est une pierre fondatrice du transhumanisme. Après avoir osé la mort de l’enfant avant sa naissance, tout devient possible, notamment la fabrication de l’enfant de son choix. Ce raisonnement a produit un effet cliquet (pas de retour en arrière), une surenchère maîtrisée (on reste toujours en deçà de la transgression-étalon) et une escalade d’« illégalités fécondes » qui ont modernisé la société. Ainsi, au nom de l’avortement, on a légalisé en quelques années tout une cohorte de pratiques avant-gardistes : l’eugénisme systématique des « anormaux », l’industrie procréatique et le diagnostic préimplantatoire, le tri des embryons humains, leur congélation, leur stockage, leur utilisation pour fabriquer des enfants « normaux » sinon versés à la recherche et voués à la destruction. L’engouement pour le clonage, comme l’exploitation de cellules souches embryonnaires, s’est réclamé de l’avortement.
[size=13]“La légalisation de l’avortement demeure la matrice de toutes les audaces”[/size]
La GPA renvoie au concept de la grossesse choisie pour peu qu’on la débarrasse de son aspect lucratif déplaisant. La fabrication d’un embryon à trois parents est une expérimentation pleine de promesses en France en attendant l’ectogénèse. La légalisation de l’avortement demeure la matrice de toutes les audaces : il n’est pas jusqu’à l’interdiction de la burqa et l’autorisation du mariage gay qui n’invoquent le haut patronage de la légalisation de l’avortement. L’euthanasie n’échappe pas à la règle : donner la mort en fin de vie n’est pas moins compassionnel que la donner en début de vie. Manquait une clé de voute, un dispositif qui empêche quiconque de lever un coin du voile et de dénoncer « le mensonge qui tue » selon le mot de l’historien Pierre Chaunu. C’est le délit d’entrave, destiné à réprimer l’information dite dissuasive de l’avortement, mais ouvert à l’information incitative. Les grands procès de Moscou sont de retour. On arrêtera « les suspects habituels ». Tel est le triomphe du droit, mais la défaite de la justice.
Politiquement, la loi Veil illustre un modèle mythique de violence politique digne d’un dialogue de Thucydide. Les réformes rêvées par la gauche, mais réalisées par la droite, ont précipité le politique sur un chemin de traverse. Si « la distinction spécifique du politique, c’est la discrimination de l’ami et de l’ennemi », alors le vote de l’IVG a brouillé les pistes. Tandis que la gauche et la droite ont affiché une convergence de façade autour de la loi de 1975, s’est construite une relation scabreuse où c’est la gauche qui monte la garde et la droite qui baisse la sienne. Avec le vote de la loi Veil, la droite a « gagné » une liberté sous protection de la gauche. La droite a fait allégeance sur le plan culturel à une gauche qui définit le périmètre d’évolution de la droite et la charge même de faire avancer certains de ses projets. Comme le poisson rouge dans son bocal, la droite est en liberté surveillée, associée à une soumission à la gauche quel que soit le parti au pouvoir.
[size=13]“La loi Veil aura sublimé le signe le plus sûr du déclin d’une civilisation”[/size]
De ce fait, la gauche peut fort bien se dispenser d’être au pouvoir, en pratique elle y est toujours. La droite fait ce qu’elle veut pourvu que, sur les questions ontologiques, la gauche donne le cap. Ainsi s’expliquent les lois de bioéthique, toutes les trois votées sous la droite, tapis rouge déroulé au progrès technoscientifique, en l’absence de débat éthique. A l’évidence l’avortement, sanctuarisé dans le tabernacle de la République, ne peut pas faire l’objet de la moindre remise en cause. Au contraire, comme l’ont montré les débats récents dans tous les partis, seuls les candidats qui anticipent les reproches et s’affichent comme les plus transgressifs peuvent espérer un destin politique. Depuis 40 ans, sur des centaines de ministres, pas un seul n’a osé exprimer son opposition à la loi Veil qui, en cela, s’avère une victoire de son auteur éponyme. Il reste, qu’on le veuille ou non, qu’« un pays qui tue ses enfants tue son âme », comme le disait le Pr Lejeune. La loi Veil aura sublimé le signe le plus sûr du déclin d’une civilisation, le refus de ce « miracle qui sauve le monde » par lequel Hannah Arendt désignait la naissance.
[size=13]« Tout est déni dans l’avortement: l’innommable est acronymisé, l’indescriptible euphémisé, le réel virtualisé » mais le masque des mots cache à peine le visage hypocrite d’un monde souvent plus soucieux de lui-même que d’autrui. Au Panthéon de l’humanisme moderne, Dieu n’existe pas. Seuls les hommes sont des dieux. Et pourtant ces dieux sont mortels.[/size]
[size=13]JPSC[/size]

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Lun 10 Juil 2017, 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2516
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Dim 02 Juil 2017, 13:21

Spoiler:
 
L’avis du CCNE, ouvre ainsi un principe légal de « co-évolution » inédit dans l’histoire de l’Humanité : celui de la reproduction humaine individuelle, marchande et anonyme, par l’achat, la location ou l’échange sur internet (appli « Just a baby ») de semences reproductives, d’embryons humains mais aussi d’utérus féminins. En effet, une semaine après, le mardi 5 juillet, la Cour de Cassation rendra des arrêts vraisemblablement favorables à la GPA – qui n'est d'autre qu'une forme de PMA – pour les couples d’hommes et les couples homme-femme.
C'est l'ouverture de la reproduction anonyme et marchande pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
prinu



Féminin Messages : 5409
Inscription : 28/02/2012

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Mar 04 Juil 2017, 06:16

La notion morale du choix.
L'important c'est le choix personnel.

Prenez un chrurgien opérant des siamois. Que lui dicte sa conscience? Qui va t il sauver ?
Prenez le délinquant du film orange mecanique: le pretre s'oppose au fait qu'il n'y ait pas de choix, car une substance rend malade une personne qui veux realiser tout acte amoral.

Je pense que la notion de vie doit contenir aussi la vie de la femme, son malheur, et sa liberté, son droit au bonheur, alors que l'homme n'a pris aucun risque personnel.
Ce n'est pas forcement de l'egoisme que de vouloir vivre sa vie.



Je pense a ceux qui se droguent: il vaux mieux une legislation qui encadre, qui empeche des problémes médicaux.
La prohibition a causé bien des malheurs et des traffics.
Pour l'ivg aussi, puisque de toute facon les avortements auraient eu lieu, il vaux mieux une legislation, aider medicalement, eviter plus de souffrances, et laisser le choix personnel moral.

Cette loi, c'est giscard qui a demande a simone veil de la défendre.
Et ce sont les députés qui l'ont voté.
Je pense que c'est positif, car il y a le choix: en sa propre morale, on décide.
On n'oblige pas, on n'interdit pas.
On sera jugé à sa mort, sans doute, mais le politique legislateur humain n'est pas dieu non plus à interdire. Laissons cette absence de choix aux radicaux de type Daesh.
L'humain est devant son choix personnel moral, et il doit etre libre de son choix.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11110
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Mar 04 Juil 2017, 08:38

prinu a écrit:
...
L'humain est devant son choix personnel moral, et il doit etre libre de son choix.

A condition que ce choix soit éclairé . Mais la psychologie du bébé à naître commence seulement ( timidement ) à être connue scientifiquement . On n'en est qu'aux premiers balbutiements de cette science , qui doit faire face à des résistances violentes de la part tant des partisans que des adversaires de l'avortement .

De nombreux " travailleurs sociaux " s'acharnent même à convaincre tout le monde que l'avortement est un acte banal , sans conséquences , ni psychologiques , ni morales , ni théologiques . Ils veulent aussi forcer le choix .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1115
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Mar 04 Juil 2017, 08:49

vous savez ce qu'a dit un psy a une femme qui avait voulait avorté mais était encore dans le doute...
que son choix était .... un acte d'amour.
on lui a mit dans la tête que son acte d'avorter, pouvait etre un acte d'amour envers son enfant...
du fait de la séparation avec son conjoint, et pas envie de s'en occuper seule etc... 

j'ai fait ce que j'ai pu... mais face a des spy a l’hôpital qui sorte cela afin de déculpabiliser la personne et la conforter dans un choix pareil ... c'est... pas évident ...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 11110
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Jeu 06 Juil 2017, 00:07

Et qu'Est-ce que la femme a " décidé " en définitive ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
k11

avatar

Féminin Messages : 1115
Inscription : 26/11/2014

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Jeu 06 Juil 2017, 10:55

...
elle a décidé d'avorter... par amour pour son bébé... (...)
mais la réalité... c'est que a son réveil .... elle a "hurlé" sans s’arrêter (jusqu'a ce que les cachets agissent) : j'ai tué mon bébé !
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 1549
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Jeu 06 Juil 2017, 11:30

K-11, tous les "cas" ne sont pas pareils. Il y aussi les parents qui ne veulent pas que leur fille devienne "fille-mère". Et FORCENT leur fille à avorter, en allant dans une clinique éloignée du domicile.

Si la loi n'avait pas été votée, il y aurait encore eu plus de septicémies et donc de femmes mortes... ou bien seules les familles aisées qui pouvaient se rendre en Angleterre auraient pu avoir des avortements, vus ni connus.

Personne n'en parle, mais la pilule a été vendue sans ordonnance quelques années, il suffisait d'aller à la pharmacie et la plaquette était délivrée.Puis, je ne sais quel(le) ministre a décidé que ce soit sous ordonnance.

Toutes les femmes ne peuvent pas supporter la pilule,

mais TOUTES LES FEMMES DEVRAIENT POUVOIR ETRE AIDEES PAR LEUR CONJOINT, LEUR FAMILLE OU DES PROCHES LORSQU'ELLES SONT ENCEINTES SANS L'AVOIR DESIRE.

Pour moi, c'est CELA être PRO VIE.







Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84533
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Jeu 06 Juil 2017, 11:34

En fait, Violette, vous dites qu'on a légiféré dans ces cas pour aider les parents qui forçaient leur fille à avorter quand elles étaient filles-mère ?

Ne croyez vous pas qu'on aurait du légiférer pour condamner gravement ces parents abusifs ?

Encore une fois, dans ces cas, la jeune femme est victime ainsi que son enfant, et livrée à la pression de ses proches, ici pour raison d'image ?

Quel terrible retournement du bien et du mal.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Jeu 06 Juil 2017, 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2516
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Jeu 06 Juil 2017, 11:36

Etre catholique c 'est surtout encourager la chasteté, la fidélité et le mariage mème si a titre individuel et dans des cas particulier on fait "comme on peut" car nous sommes tous pecheurs...
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 1549
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Jeu 06 Juil 2017, 11:47

Arnaud Dumouch a écrit:
En fait, Violette, vous dites qu'on a légiféré dans ces cas pour aider les parents qui forçaient leur fille à avorter quand elles étaient filles-mère ?

Ne croyez vous pas qu'on aurait du légiférer pour condamner gravement ces parents abusifs ?

Encore une fois, dans ces cas, la jeune femme est victime ainsi que son enfant, et livrée à la pression de ses proches, ici pour raison d'image ?

Quel terrible retournement du bien et du mal.

et ça existe encore : les parents BCBG qui OBLIGENT leur fille à avorter. Oui, ce sont les parents qui devraient être condamnés et je suis sûre que ce sera le cas quand ils arriveront Là-Haut.

Heureusement qu'il y en a de plus intelligents (mais moins friqués) et qui disent "bof, un de plus, un de moins, on fera avec" et acceptent même la fille que leur fils a mis dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 10233
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Jeu 06 Juil 2017, 21:33

On va bientôt canoniser une femme qui a des millions de mort sur la conscience....faut arrêter là!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84533
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 11:16

Voici la femme qui a accueilli Simone Veil dans l'autre monde et lui a fait changer d'avis : il ne fallait pas une loi pour tuer les bébés. Il fallait une loi pour aider les mères angoissées :


Vie de la vénérable Chiara Corbella, modèle des femmes enceintes


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Bassmeg
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3125
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 14:47

Arnaud Dumouch a écrit:
En fait, Violette, vous dites qu'on a légiféré dans ces cas pour aider les parents qui forçaient leur fille à avorter quand elles étaient filles-mère ?

Ne croyez vous pas qu'on aurait du légiférer pour condamner gravement ces parents abusifs ?

Encore une fois, dans ces cas, la jeune femme est victime ainsi que son enfant, et livrée à la pression de ses proches, ici pour raison d'image ?

Quel terrible retournement du bien et du mal.

on a surtout créér cette loi pour sauver la vie des filles que leur milieu social (parents ou autres) forcaient a avorter...
Avant, elles avortaient clandestinement (et donc les chiffres des avortements en France AVANT la loi sont pas les plus fiables du monde...
Maintenant, médicalement . Il y a donc plus de femmes qui survivent, aiment et sont aimées...

Pour chiara, j aurais pas du tout agi comme elle.
J aurais traité mon cancer, si j avais eu un mari et un enfant a m occuper...Question de pragmatisme.

Je prefere la deuxieme solution

_________________
Chaque Humain est Unique,  SAUF MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5455
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 14:58

Maintenant,  à travers cette loi, nous avons beaucoup plus d'avortements.
200 000 morts au minum.
Avant cette loi, les femmes qui mouraient devaient être quelques dizaines, une centaine.
C'est une catastrophe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 5455
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 15:01

L'offre créé la demande.
Voilà pourquoi les avortements ont explosé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Bassmeg
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3125
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 15:05

Pignon a écrit:
Maintenant,  à travers cette loi, nous avons beaucoup plus d'avortements.
200 000 morts au minum.
Avant cette loi, les femmes qui mouraient devaient être quelques dizaines, une centaine.
C'est une catastrophe.

Comment ca beaucoup plus?

Tu as des chiffres fiables concernant le nombre d avortements clandestins AVANT la loi Veil?

La tu m interesses....
Par principe, tu peux pas en avoir, vu qu ils etaient clandestins pignon....

_________________
Chaque Humain est Unique,  SAUF MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5455
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 15:12

Bassmeg a écrit:
Pignon a écrit:
Maintenant,  à travers cette loi, nous avons beaucoup plus d'avortements.
200 000 morts au minum.
Avant cette loi, les femmes qui mouraient devaient être quelques dizaines, une centaine.
C'est une catastrophe.

Comment ca beaucoup plus?

Tu as des chiffres fiables concernant le nombre d avortements clandestins AVANT la loi Veil?

La tu m interesses....
Par principe, tu peux pas en avoir, vu qu ils etaient clandestins pignon....

Si tous les ans 200 000 femmes mouraient à l'époque, ça se saurait.
Même 1000...
L'offre créé la demande.
Nous avons offert l'IVG, la demande a explosé.
En science économique c'est un principe bien connu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Bassmeg
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 3125
Inscription : 04/06/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 15:19

Pignon a écrit:
Bassmeg a écrit:
Pignon a écrit:
Maintenant,  à travers cette loi, nous avons beaucoup plus d'avortements.
200 000 morts au minum.
Avant cette loi, les femmes qui mouraient devaient être quelques dizaines, une centaine.
C'est une catastrophe.

Comment ca beaucoup plus?

Tu as des chiffres fiables concernant le nombre d avortements clandestins AVANT la loi Veil?

La tu m interesses....
Par principe, tu peux pas en avoir, vu qu ils etaient clandestins pignon....

Si tous les ans 200 000 femmes mouraient à l'époque, ça se saurait.
Même 1000...
L'offre créé la demande.
Nous avons offert l'IVG, la demande a explosé.
En science économique c'est un principe bien connu.

donc en gros tu n as pas de chiffres sur lesquels t appuyer pour dire que les avortements ont augmentés depuis la Loi Veil, mais tu le dis quand meme...
Pas hyper rigoureux comme truc mais je commence a te connaître...

et ensuite, tu dis penser que les principe de l offre et de la demande s appliquent aux avortements...
Que voila une reflexion originale sur un forum catho.

_________________
Chaque Humain est Unique,  SAUF MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 5455
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 15:30

Sur quels chiffres tu te base pour dire qu'avant l'IVG il y avait de nombreux morts ?
Non parce que toute ta justification tourne autour de cet argument.


Dernière édition par Pignon le Lun 10 Juil 2017, 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84533
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 15:31

Bassmeg, Vous pensez vraiment que 200 000 femmes mouraient suite à l'avortement avant la loi Veil ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 1549
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 16:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Bassmeg, Vous pensez vraiment que 200 000 femmes mouraient suite à l'avortement avant la loi Veil ?

Citation :
AVORTEMENTS CLANDESTINS :

On a pu constaté au cours de nos recherches que les avortements clandestins ont toujours été présents. En effet, en 1965 le nombre d'avortements clandestins pratiqué était estimé à plus de 200 000. Malgré l'adoption de la loi Veil en 1975 son nombre reste très important et cette pratique n'a toujours pas disparu, par exemple en 1980 il était de l'ordre de 90 000. L'avortement clandestin est une pratique très dangereuse.

http://tpe-histoire-avortement.e-monsite.com/pages/avant-la-loi-veil/les-avortements-clandestins.html

http://tpe-histoire-avortement.e-monsite.com/pages/avant-la-loi-veil/


Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2516
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 16:10

Une bataille de chiffres pour faire passer la "pilule"...
Revenir en haut Aller en bas
Violette3
Administrateur
avatar

Féminin Messages : 1549
Inscription : 23/06/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 16:26

philippe bis a écrit:
Une bataille de chiffres pour faire passer la "pilule"...

et un témoignage qui en vaut un autre :

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/comment-j-ai-avorte-clandestinement-avant-la-loi-veil_1822086.html

Je sais que ça va faire bondir, mais voici un autre témoignage, pas si lointain puisqu'en 2014

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/40-ans-apres-la-loi-veil-agathe-a-du-avorter-a-l-etranger_1625848.html

je tiens à préciser que pour ma part, je suis contre l'avortement, pour le soutien et l'aide aux femmes, afin de leur proposer des solutions autres, mais que la réalité est parfois très dure.
Revenir en haut Aller en bas
philippe bis

avatar

Masculin Messages : 2516
Inscription : 29/04/2017

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 16:45

500 000 naissances en 1965 ( France catholique pratiquante) il me semble , donc soit disant  200 000 avortements sont des chiffres pour le moins farfelu...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84533
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Lun 10 Juil 2017, 16:48

C'est évident. Mais on préfère s'aveugler.

Dieu se rit des gens qui pleurent les effets des causes qu'ils adorent.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6424
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences   Sam 15 Juil 2017, 10:46

Eva, la voix d’un enfant non-né parce qu’avorté


_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
 
Simone Veil : La légalisation de l'avortement et ses conséquences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arnaud D confie Simone Veil à notre prière
» Simone Veil !!
» Simone Veil, une grande dame ?
» l'OMS et la légalisation de l'avortement
» Un prof diffuse une vidéo anti-avortement à ses élèves : il est suspendu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: