DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Luther et le Magistère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Luther et le Magistère   Sam 22 Avr 2017, 12:12

«  … À moins qu'on ne me convainque de mon erreur par des attestations de l'Écriture ou par des raisons évidentes — car je ne crois ni au pape ni aux conciles seuls puisqu'il est évident qu'ils se sont souvent trompés et contredits — je suis lié par les textes de l'Écriture que j'ai cités, et ma conscience est captive de la Parole de Dieu ; je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n'est ni sûr, ni honnête d'agir contre sa propre conscience. Me voici donc en ce jour. Je ne puis faire autrement. Que Dieu me vienne en aide » (Luther. Discours de Worms. 1521)

Contrairement aux calomnies habituelles, jamais Luther n'a promu le Sola scriptura, en un sens bibliciste. Au contraire, il voulait que la Tradition qui, dans l'article pascal du Credo, impose l'Écriture comme référence ultime-non unique-de la Foi chrétienne, selon le principe du juxta scriptura, "selon les Écritures", soit  minutieusement respectée. Or, l'affaire des indulgences, sans cautions bibliques, a contraint ses contradicteurs à l'idolâtrie d'une tradition coupée des Écritures. Ce qui est, en effet, une tout autre histoire... siffler


Dernière édition par saint Zibou le Dim 23 Avr 2017, 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Sam 22 Avr 2017, 22:29

saint Zibou a écrit:
«  … À moins qu'on ne me convainque de mon erreur par des attestations de l'Écriture ou par des raisons évidentes — car je ne crois ni au pape ni aux conciles seuls puisqu'il est évident qu'ils se sont souvent trompés et contredits — je suis lié par les textes de l'Écriture que j'ai cités, et ma conscience est captive de la Parole de Dieu ; je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n'est ni sûr, ni honnête d'agir contre sa propre conscience. Me voici donc en ce jour. Je ne puis faire autrement. Que Dieu me vienne en aide » (Luther. Discours de Worms. 1521)

Sa conscience n'était pas captive de la Parole de Dieu, mais d'elle-même, de l'éclairage qu'elle se donnait à elle-même, par le libre examen des Ecritures.

A qui Jésus a-t-il confié la mission d'éclairer les consciences ? A ses Apôtres, en leur disant :

"14 Vous êtes la lumière du monde: (Matthieu (CP) 5)

Pendant que Jésus était dans le monde, c'était Lui qui était la lumière du monde, comme il le dit ici :

5 Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde." (Jean (CP) 9)

Et c'est quand il s'est retiré du monde, que Jésus a confié à ses Apôtres, la mission d'éclairer le monde, d'éclairer les baptisés, sur sa Parole ; Apôtres qui seront eux-mêmes éclairés par son Esprit :

"26 Lorsque le Consolateur que je vous enverrai d'auprès du Père, l'Esprit de vérité qui procède du Père, sera venu, il rendra témoignage de moi. Et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement." (Jean (CP) 15)

L'Esprit Saint témoignera de Jésus en leur rappelant tout ce que Jésus leur a dit durant ces 3 années où il était la Lumière du monde. Et c'est ce même Esprit Saint, qui fera d'eux ses témoins, les témoins du Christ. Ce sont eux qui éclaireront l'Eglise, avec l'éclairage que leur donnera l'Esprit Saint, que Jésus leur donnera en passant par son Esprit.

C'est donc auprès de Pierre et ses successeurs, et des successeurs des Apôtres que Jésus a associer à la mission qu'il avait confié à Pierre, que nous recevons l'éclairage qui vient vraiment de Jésus, par le Saint Esprit.

Et c'est là l'hérésie qu'a commis Luther, quand il a voulu imposer à ceux qui étaient chargés d'éclairer avec l'aide de l'Esprit Saint, les fidèles sur la Parole de Dieu, son propre éclairage. Luther ne croyant plus à l'éclairage que donnait les conciles en union avec le pape, s'est appuyé sur son propre éclairage, sur son interprétation personnelle des Ecritures, pour annoncer un autre évangile, notamment quand il a rejeté l'autorité du Pape successeur de Pierre, et des évêques successeurs des Apôtres, unis à Pierre ; autorité dont témoigne l'Evangile. Luther a inventé un autre Evangile selon son esprit à lui. Il est devenu pour lui-même, sa propre autorité, en faisant croire que sa conscience était prisonnière de la Parole de Dieu, alors qu'elle est devenu prisonnière de son propre esprit qui interprétait les Ecritures, sans l'éclairage de l'Eglise.

Tout baptisé qui interprète les Ecritures, doit les interprétés, avec l'aide de l'Eglise, des successeurs des Apôtres uni au successeur de Pierre, qui ont été chargés par Jésus, d'éclairer les brebis, le troupeau et le monde.

Jésus a été la Lumière du monde, pendant qu'il était dans le monde. Il est devenu, quand il s'est retourné du monde pour s'en retourner auprès de son Père, la Lumière qui éclaire par son Esprit, ceux à qui il a confié la mission d'éclairer le monde, d'éclairer l'Eglise. C'est Jésus qui par son Esprit les éclaire, pour qu'ils éclairent le monde et l'Eglise. Ce n'est pas à nous qui ne sommes pas Apôtres, à la suite des Apôtres, de nous éclairer nous mêmes ou d'éclairer les autres brebis. C'est aux Apôtres et à leur succeurs d'exercer cette mission, au profit de tout le Peuple et de chacun d'entre nous qui sommes membres fidèles de ce Peuple.

On peut lire la Parole de Dieu ; essayer de la comprendre, mais on doit toujours soumettre aux successeurs des Apôtres, qui sont chargés d'éclairer avec l'Esprit, l'Eglise, ce que nous pensons avoir compris. C'est eux qui doivent avoir le dernier mot. On doit se soumettre à ce que dit l'Eglise sur ce qu'on croit avoir compris des Ecritures ; ce que n'a pas fait Luther, entrainant avec lui dans son hérésie, de nombreux fidèles.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Sam 22 Avr 2017, 23:52

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
«  … À moins qu'on ne me convainque de mon erreur par des attestations de l'Écriture ou par des raisons évidentes — car je ne crois ni au pape ni aux conciles seuls puisqu'il est évident qu'ils se sont souvent trompés et contredits — je suis lié par les textes de l'Écriture que j'ai cités, et ma conscience est captive de la Parole de Dieu ; je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n'est ni sûr, ni honnête d'agir contre sa propre conscience. Me voici donc en ce jour. Je ne puis faire autrement. Que Dieu me vienne en aide » (Luther. Discours de Worms. 1521)

Sa conscience n'était pas captive de la Parole de Dieu, mais d'elle-même, de l'éclairage qu'elle se donnait à elle-même, par le libre examen des Ecritures.

A qui Jésus a-t-il confié la mission d'éclairer les consciences ?  A ses Apôtres, en leur disant :

"14 Vous êtes la lumière du monde:  (Matthieu (CP) 5)

Pendant que Jésus était dans le monde, c'était Lui qui était la lumière du monde, comme il le dit ici :

5 Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde." (Jean (CP) 9)

Et c'est quand il s'est retiré du monde, que Jésus a confié à ses Apôtres, la mission d'éclairer le monde, d'éclairer les baptisés, sur sa Parole ; Apôtres qui seront eux-mêmes éclairés par son Esprit :

"26 Lorsque le Consolateur que je vous enverrai d'auprès du Père, l'Esprit de vérité qui procède du Père, sera venu, il rendra témoignage de moi. Et vous aussi, vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement." (Jean (CP) 15)

L'Esprit Saint témoignera de Jésus en leur rappelant tout ce que Jésus leur a dit durant ces 3 années où il était la Lumière du monde. Et c'est ce même Esprit Saint, qui fera d'eux ses témoins, les témoins du Christ. Ce sont eux qui éclaireront l'Eglise, avec l'éclairage que leur donnera l'Esprit Saint, que Jésus leur donnera en passant par son Esprit.

C'est donc auprès de Pierre et ses successeurs, et des successeurs des Apôtres que Jésus a associer à la mission qu'il avait confié à Pierre, que nous recevons l'éclairage qui vient vraiment de Jésus, par le Saint Esprit.

Et c'est là l'hérésie qu'a commis Luther, quand il a voulu imposer à ceux qui étaient chargés d'éclairer avec l'aide de l'Esprit Saint, les fidèles sur la Parole de Dieu, son propre éclairage. Luther ne croyant plus à l'éclairage que donnait les conciles en union avec le pape, s'est appuyé sur son propre éclairage, sur son interprétation personnelle des Ecritures, pour annoncer un autre évangile, notamment quand il a rejeté l'autorité du Pape successeur de Pierre,  et des évêques successeurs des Apôtres, unis à Pierre ; autorité dont témoigne l'Evangile. Luther a inventé un autre Evangile selon son esprit à lui. Il est devenu pour lui-même, sa propre autorité, en faisant croire que sa conscience était prisonnière de la Parole de Dieu, alors qu'elle est devenu prisonnière de son propre esprit qui interprétait les Ecritures, sans l'éclairage de l'Eglise.

Tout baptisé qui interprète les Ecritures, doit les interprétés, avec l'aide de l'Eglise, des successeurs des Apôtres uni au successeur de Pierre, qui ont été chargés par Jésus, d'éclairer les brebis, le troupeau et le monde.

Jésus a été la Lumière du monde, pendant qu'il était dans le monde. Il est devenu, quand il s'est retourné du monde pour s'en retourner auprès de son Père, la Lumière qui éclaire par son Esprit, ceux à qui il a confié la mission d'éclairer le monde, d'éclairer l'Eglise. C'est Jésus qui par son Esprit les éclaire, pour qu'ils éclairent le monde et l'Eglise. Ce n'est pas à nous qui ne sommes pas Apôtres, à la suite des Apôtres, de nous éclairer nous mêmes ou d'éclairer les autres brebis. C'est aux Apôtres et à leur succeurs  d'exercer cette mission, au profit de tout le Peuple et de chacun d'entre nous qui sommes membres fidèles de ce Peuple.

On peut lire la Parole de Dieu ; essayer de la comprendre, mais on doit toujours soumettre aux successeurs des Apôtres, qui sont chargés d'éclairer avec l'Esprit, l'Eglise, ce que nous pensons avoir compris. C'est eux qui doivent avoir le dernier mot. On doit se soumettre à ce que dit l'Eglise sur ce qu'on croit avoir compris des Ecritures ; ce que n'a pas fait Luther, entrainant avec lui dans son hérésie, de nombreux fidèles.

S'il y avait une seule possibilité de doctrine cléricale, elle serait, d'abord, formulée par les pastorales. Sinon, sans au moins un livre appuyant votre opinion papaliste, votre exégèse se révélera de la torsion herméneutique. Or, même en Timothée, saint Paul énonce la supériorité de l'Écriture sur TOUTE autre source de Foi. De sorte que, selon une lecture équilibrée de la Bible, Luther a raison.
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 07:32

saint Zibou a écrit:
S'il y avait une seule possibilité de doctrine cléricale, elle serait, d'abord, formulée par les pastorales. Sinon, sans au moins un livre appuyant votre opinion papaliste, votre exégèse se révélera de la torsion herméneutique. Or, même en Timothée, saint Paul énonce la supériorité de l'Écriture sur TOUTE autre source de Foi. De sorte que, selon une lecture équilibrée de la Bible, Luther a raison.

Le problème, cher saint Zibou, c'est que vous faites dire à Paul ce que vous vous croyez  Very Happy

Est-ce que Paul demande à Thimothée de suivre avant tout, les enseignements que donnent l'Ecriture ?  NON.

Paul invite Timothée à le suivre dans la foi :

10 Toi, au contraire, tu m'as suivi dans l'enseignement, la conduite, les desseins, la foi, la longanimité, la charité, la constance, 11 les persécutions, les souffrances.

La source de la foi de Timothée, ce ne sont pas les Ecritures, c'est Paul. Pour demeurer dans la Foi qu'il lui a transmis, Paul invite Timothée à s'appuyer sur les saintes lettres qu'il a envoyé et sur l'Ecriture.

Il dira la même chose aux Romains, les invitant à ne pas s'écarter de l'enseignement qu'il leur a donné. C'est par Paul que les Romains ont été enseigné, pas par les Ecritures. Celui qui enseigne dans les Ecritures qui viennent de Paul, c'est Paul et pas les Ecritures.

17 Je vous exhorte, mes frères, à prendre garde à ceux qui causent les divisions et les scandales, en s'écartant de l'enseignement que vous avez reçu; éloignez-vous d'eux.  (Romains (CP) 16)

C'est par les Apôtres que la foi est transmise, pas par les Ecritures, car la Foi c'est la confiance mise en Jésus dont on témoignés les Apôtres, dans les Ecritures. Quand on récite le symbole de la Foi, on ne récite pas la Foi proclammée par les Ecritures, mais la Foi proclammée par les Apôtres et consignée dans les Ecritures.

La source de la Foi ce n'est pas d'abord les Ecritures, ce sont les Apôtres qui ont proclammée cette Foi oralement, avant que leur proclamation orale de la Foi, soit consignée dans les Ecritures.

Quand on est plongé, baptisé dans la Foi de l'Eglise, on a adhère à la Foi proclammée par l'Eglise à la suite des Apôtres et pas à la Foi proclammée par les Ecritures.

Saint Paul, je le répète, énonce la supériorité de l'enseignement reçu de Lui, des Apôtres, et qui est consigné dans les lettres qu'il a écrites, où dans les Evangiles reçue des autres Apôtres. Il est évident que des personnes qui se mettent à annoncer un autre Evangile que Celui reçu des Apôtres, et consigné dans les Ecritures, on ne doit pas l'écouter.

Ors c'est ce qu'a fait Luther, il a annoncé un autre Evangile que celui que les Apôtres ont annoncés et qui est consigné dans les Ecritures ; il a annoncé un évangile qui est sorti de son propre esprit, de son libre examen des Ecritures et qui est venu contredire l'Evangile que l'Eglise annonçait et qu'il avait reçu, le jour de son ordination, mission d'enseigner avec l'Eglise, au nom de l'Eglise et du Christ  qui continu par les successeurs de Pierre et des Apôtres, à enseigner son Eglise.

Tout comme Jésus a ouvert l'esprit de ses Apôtres à l'intelligence des Ecritures, les Apôtres de Jésus, en union avec Pierre, continu avec l'Esprit Saint, à ouvrir l'Esprit des fidèles, à l'intelligence des Ecritures. Ce n'est pas l'Ecriture qui ouvre notre esprit à l'intelligence des Ecritures, mais les ministres de la Parole ; ceux à qui Jésus a confier cette mission.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 08:36

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
S'il y avait une seule possibilité de doctrine cléricale, elle serait, d'abord, formulée par les pastorales. Sinon, sans au moins un livre appuyant votre opinion papaliste, votre exégèse se révélera de la torsion herméneutique. Or, même en Timothée, saint Paul énonce la supériorité de l'Écriture sur TOUTE autre source de Foi. De sorte que, selon une lecture équilibrée de la Bible, Luther a raison.

Le problème, cher saint Zibou, c'est que vous faites dire à Paul ce que vous vous croyez  Very Happy

Est-ce que Paul demande à Thimothée de suivre avant tout, les enseignements que donnent l'Ecriture ?  NON.

Paul invite Timothée à le suivre dans la foi :

10 Toi, au contraire, tu m'as suivi dans l'enseignement, la conduite, les desseins, la foi, la longanimité, la charité, la constance, 11 les persécutions, les souffrances.

La source de la foi de Timothée, ce ne sont pas les Ecritures, c'est Paul. Pour demeurer dans la Foi qu'il lui a transmis, Paul invite Timothée à s'appuyer sur les saintes lettres qu'il a envoyé et sur l'Ecriture.

Il dira la même chose aux Romains, les invitant à ne pas s'écarter de l'enseignement qu'il leur a donné. C'est par Paul que les Romains ont été enseigné, pas par les Ecritures. Celui qui enseigne dans les Ecritures qui viennent de Paul, c'est Paul et pas les Ecritures.

17 Je vous exhorte, mes frères, à prendre garde à ceux qui causent les divisions et les scandales, en s'écartant de l'enseignement que vous avez reçu; éloignez-vous d'eux.  (Romains (CP) 16)

C'est par les Apôtres que la foi est transmise, pas par les Ecritures, car la Foi c'est la confiance mise en Jésus dont on témoignés les Apôtres, dans les Ecritures. Quand on récite le symbole de la Foi, on ne récite pas la Foi proclammée par les Ecritures, mais la Foi proclammée par les Apôtres et consignée dans les Ecritures.

La source de la Foi ce n'est pas d'abord les Ecritures, ce sont les Apôtres qui ont proclammée cette Foi oralement, avant que leur proclamation orale de la Foi, soit consignée dans les Ecritures.

Quand on est plongé, baptisé dans la Foi de l'Eglise, on a adhère à la Foi proclammée par l'Eglise à la suite des Apôtres et pas à la Foi proclammée par les Ecritures.

Saint Paul, je le répète, énonce la supériorité de l'enseignement reçu de Lui, des Apôtres, et qui est consigné dans les lettres qu'il a écrites, où dans les Evangiles reçue des autres Apôtres. Il est évident que des personnes qui se mettent à annoncer un autre Evangile que Celui reçu des Apôtres, et consigné dans les Ecritures, on ne doit pas l'écouter.

Ors c'est ce qu'a fait Luther, il a annoncé un autre Evangile que celui que les Apôtres ont annoncés et qui est consigné dans les Ecritures ; il a annoncé un évangile qui est sorti de son propre esprit, de son libre examen des Ecritures et qui est venu contredire l'Evangile que l'Eglise annonçait et qu'il avait reçu, le jour de son ordination, mission d'enseigner avec l'Eglise, au nom de l'Eglise et du Christ  qui continu par les successeurs de Pierre et des Apôtres, à enseigner son Eglise.

Tout comme Jésus a ouvert l'esprit de ses Apôtres à l'intelligence des Ecritures, les Apôtres de Jésus, en union avec Pierre, continu avec l'Esprit Saint, à ouvrir l'Esprit des fidèles, à l'intelligence des Ecritures. Ce n'est pas l'Ecriture qui ouvre notre esprit à l'intelligence des Ecritures, mais les ministres de la Parole ; ceux à qui Jésus a confier cette mission.

2 Thimothées 3, 15 et c'est depuis ton plus jeune âge que tu connais les saintes Lettres. Elles sont à même de te procurer la sagesse qui conduit au salut par la foi dans le Christ Jésus. 2 Thimothées 3, 16 Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice: 2 Thimothées 3, 17 ainsi l'homme de Dieu se trouve-t-il accompli, équipé pour toute oeuvre bonne.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 10:27

Le libre-examen n'est jamais que la traduction philosophique de la notion de primauté du for interne. Or, puisque le Saint-Esprit est libre, d'après Jean 3/8 et IITim.2/9, alors ne trouvez-vous pas curieux mon attachement à la TRADITION CATHOLIQUE, représentée par le Canon scripturaire et le Symbole originel de Nicée-Constantinople? C'est de ces deux revers de la même médaille, la Tradition, que j'ai su montrer l'enracinement confessionnel du protestantisme.

A la différence, la tyrannie totalitaire du papisme viole les consciences et, de ce fait, tue la foi sincère. Que craignez-vous tant de la souveraineté de la Révélation divine, pour vouloir la momifier dans l'idole du Vatican?
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 18:21

saint Zibou a écrit:
2 Thimothées 3, 15 et c'est depuis ton plus jeune âge que tu connais les saintes Lettres. Elles sont à même de te procurer la sagesse qui conduit au salut par la foi dans le Christ Jésus. 2 Thimothées 3, 16 Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice: 2 Thimothées 3, 17 ainsi l'homme de Dieu se trouve-t-il accompli, équipé pour toute oeuvre bonne.
T

Vous savez lire !!!

Tout Ecriture est inspirée de Dieu et utile POUR ENSEIGNER, REFUTER, REDRESSER ....  Paul fait cette recommandation à son collaborateur dans l'apostolat, Timothée, ministre dans la prédication de l'Evangile :

2 et nous vous avons envoyé Timothée, notre frère et ministre de Dieu dans la prédication de l'Evangile du Christ, pour vous affermir et vous encourager dans votre foi (1Thessaloniciens (CP) 3)

5 Pour toi, sois sobre en toutes choses, endure la souffrance, fais oeuvre de prédicateur de l'Evangile, remplis pleinement ton ministère. (2Timothée (CP) 4)

15 Et comment seront-ils prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés?  (Romains (CP) 10)

13 Ces gens-là sont de faux apôtres, des ouvriers astucieux, qui se déguisent en apôtres du Christ. 14 Et ne vous en étonnez pas; car Satan lui-même se déguise en ange de lumière. 15 Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice.  (2Corinthiens (CP) 11)


L'Ecriture est utile aux Apôtres et à leurs collaborateurs dans le ministère de la parole, de la prédication, pour enseigner les fidèles.

Ce n'est pas aux fidèles de s'enseigner eux-mêmes en s'appuyant sur l'Ecriture.

A ce que je sache, saint zibou, vous n'êtes pas un collaborateur des successeurs des Apôtres ; vous n'êtes qu'un simple fidèle qui se prend pour un préciateur, un de ces faux apôtres dont parle Paul. Vous vous déguisez en Apôtre du Christ, mais vous n'êtes pas un véritable Apôtre du Christ. On est établit collaborateur des Apôtres, par imposition des mains des Apôtres ou successeurs des Apôtres, les évêques.
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 18:56

saint Zibou a écrit:
Que craignez-vous tant de la souveraineté de la Révélation divine, pour vouloir la momifier dans l'idole du Vatican?

Il n'y a pas de souveraineté de la Révélation, mais une souveraineté du Christ. C'est le Christ qui est souverain de son Eglise, avec celui à qui il a confié les clefs de son Royaume. C'est par Pierre et ses successeurs que Jésus exerce sa souveraineté et pas par sa Révélation. Ce n'est pas aux Ecritures que Jésus a confié l'autorité pour diriger son Royaume établi dans son Eglise, ne vous en déplaise.

C'est vous qui avez momifier la souveraineté de Jésus-Christ, en faisant des Ecritures, le souverain.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 19:07

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
2 Thimothées 3, 15 et c'est depuis ton plus jeune âge que tu connais les saintes Lettres. Elles sont à même de te procurer la sagesse qui conduit au salut par la foi dans le Christ Jésus. 2 Thimothées 3, 16 Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice: 2 Thimothées 3, 17 ainsi l'homme de Dieu se trouve-t-il accompli, équipé pour toute oeuvre bonne.
T

Vous savez lire !!!

Tout Ecriture est inspirée de Dieu et utile POUR ENSEIGNER, REFUTER, REDRESSER ....  Paul fait cette recommandation à son collaborateur dans l'apostolat, Timothée, ministre dans la prédication de l'Evangile :

2 et nous vous avons envoyé Timothée, notre frère et ministre de Dieu dans la prédication de l'Evangile du Christ, pour vous affermir et vous encourager dans votre foi (1Thessaloniciens (CP) 3)

5 Pour toi, sois sobre en toutes choses, endure la souffrance, fais oeuvre de prédicateur de l'Evangile, remplis pleinement ton ministère. (2Timothée (CP) 4)

15 Et comment seront-ils prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés?  (Romains (CP) 10)

13 Ces gens-là sont de faux apôtres, des ouvriers astucieux, qui se déguisent en apôtres du Christ. 14 Et ne vous en étonnez pas; car Satan lui-même se déguise en ange de lumière. 15 Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice.  (2Corinthiens (CP) 11)


L'Ecriture est utile aux Apôtres et à leurs collaborateurs dans le ministère de la parole, de la prédication, pour enseigner les fidèles.

Ce n'est pas aux fidèles de s'enseigner eux-mêmes en s'appuyant sur l'Ecriture.

A ce que je sache, saint zibou, vous n'êtes pas un collaborateur des successeurs des Apôtres ; vous n'êtes qu'un simple fidèle qui se prend pour un préciateur, un de ces faux apôtres dont parle Paul. Vous vous déguisez en Apôtre du Christ, mais vous n'êtes pas un véritable Apôtre du Christ. On est établit collaborateur des Apôtres, par imposition des mains des Apôtres ou successeurs des Apôtres, les évêques.

Jamais l'Église indivise n'a entériné votre distinction église enseignante/enseignée, comme l'Église orthodoxe en fait encore état.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 19:09

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
Que craignez-vous tant de la souveraineté de la Révélation divine, pour vouloir la momifier dans l'idole du Vatican?

Il n'y a pas de souveraineté de la Révélation, mais une souveraineté du Christ. C'est le Christ qui est souverain de son Eglise, avec celui à qui il a confié les clefs de son Royaume. C'est par Pierre et ses successeurs que Jésus exerce sa souveraineté et pas par sa Révélation. Ce n'est pas aux Ecritures que Jésus a confié l'autorité pour diriger son Royaume établi dans son Eglise, ne vous en déplaise.

C'est vous qui avez momifier la souveraineté de Jésus-Christ, en faisant des Ecritures, le souverain.

Donc, vous adorez l'antéchrist, qui se place au dessus des Écritures, selon II Thes.2.
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 22:59

saint Zibou a écrit:
Donc, vous adorez l'antéchrist, qui se place au dessus des Écritures, selon II Thes.2.

Le pape n'est pas l'antichrist ; l'antichrist c'est Celui qui veut faire croire comme il l'a fait croire à Adam et Eve, qu'il pouvait manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, la Bible, pour devenir comme dieu, c'est à dire s'appuyer sur son propre jugement, pour interpréter la Bible au lieu de faire confiance à ceux à qui Dieu nous confie pour nous éclairer sur ces Ecritures dans lesquelles se trouvent le fruit de la connaissance du bien et du mal.

Vous êtes au service ce celui qui veut faire croire à l'homme qu'il peut se passer du ministère des Apôtres, pour décider de par eux-mêmes, ce qu'ils doivent croire. Vous êtes au service de celui qui cherche à diviser l'Eglise pour mieux régner, pour mieux détourner de la Vérité dont les ministres de la Parole, les successeurs des Apôtres, sont les dépositaires, afin qu'elle soit protégée.

Le pape n'est pas au dessus des Ecritures, ni du Christ ; il est au service du Christ pour servir l'Eglise, la protéger de tous ces faux apôtres, ces faux prophètes de votre genre, qui œuvre à la destruction de son Eglise et qui sont au service de l'Antéchrist, le diviseur.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Dim 23 Avr 2017, 23:10

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
Donc, vous adorez l'antéchrist, qui se place au dessus des Écritures, selon II Thes.2.

Le pape n'est pas l'antichrist ; l'antichrist c'est Celui qui veut faire croire comme il l'a fait croire à Adam et Eve, qu'il pouvait manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, la Bible, pour devenir comme dieu, c'est à dire s'appuyer sur son propre jugement, pour interpréter la Bible au lieu de faire confiance à ceux à qui Dieu nous confie pour nous éclairer sur ces Ecritures dans lesquelles se trouvent le fruit de la connaissance du bien et du mal.

Vous êtes au service ce celui qui veut faire croire à l'homme qu'il peut se passer du ministère des Apôtres, pour décider de par eux-mêmes, ce qu'ils doivent croire. Vous êtes au service de celui qui cherche à diviser l'Eglise pour mieux régner, pour mieux détourner de la Vérité dont les ministres de la Parole, les successeurs des Apôtres, sont les dépositaires, afin qu'elle soit protégée.

Le pape n'est pas au dessus des Ecritures, ni du Christ ; il est au service du Christ pour servir l'Eglise, la protéger de tous ces faux apôtres, ces faux prophètes de votre genre, qui œuvre à la destruction de son Eglise et qui sont au service de l'Antéchrist, le diviseur.

Nier le sacerdoce universel des baptisés, c'est renier la liberté du Saint-Esprit, d'après Jean 3/8, II Tim.2/9, I Pie.2/5,9, Ap.1/5-6 ou Gal.1/8-9, entre autres. C'est se placer au-dessus de Dieu, exactement comme l'antéchrist, en II Thes.2!
Revenir en haut Aller en bas
Mister be

avatar

Masculin Messages : 10058
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 00:50

Ca va être un faut problème puisque protestants et catholiques vont se remarier!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84149
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 06:59

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
«  … À moins qu'on ne me convainque de mon erreur par des attestations de l'Écriture ou par des raisons évidentes — car je ne crois ni au pape ni aux conciles seuls puisqu'il est évident qu'ils se sont souvent trompés et contredits — je suis lié par les textes de l'Écriture que j'ai cités, et ma conscience est captive de la Parole de Dieu ; je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n'est ni sûr, ni honnête d'agir contre sa propre conscience. Me voici donc en ce jour. Je ne puis faire autrement. Que Dieu me vienne en aide » (Luther. Discours de Worms. 1521)

Sa conscience n'était pas captive de la Parole de Dieu, mais d'elle-même, de l'éclairage qu'elle se donnait à elle-même, par le libre examen des Ecritures.

salut

C'est clair : Luther crée donc une nouvelle Tradition qui se transmet dans les Eglises qu'il a fondées. Sauf que ce n'est plus la Tradition apostolique.

C'est la Tradition Luthérienne.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Lun 24 Avr 2017, 07:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 07:35

saint Zibou a écrit:
Nier le sacerdoce universel des baptisés, c'est renier la liberté du Saint-Esprit, d'après Jean 3/8, II Tim.2/9, I Pie.2/5,9, Ap.1/5-6 ou Gal.1/8-9, entre autres. C'est se placer au-dessus de Dieu, exactement comme l'antéchrist, en II Thes.2!

Et vous saint zibou, vous vous placez au dessus du Christ, qui a appelé du milieu des disciples, 12 Apôtres à qui il a délégué ses pouvoirs pour le représenter, les associant à son sacerdoce ministériel. C'est bien à ses 12 Apôtre qu'il a confié la mission d'annoncer avec l'Esprit Saint qui le représenterait au milieu d'eux, sa Bonne Nouvelle à toutes les nations, la mission de faire en son nom des disciples en les baptisant et en leur apprenant à garder ce qu'il leur avait appris. C'est bien à ces 12 et uniquement à ses 12 apôtres qu'il a confié la mission de remettre, en son Nom, les péchés.

Et cette mission particulière que ses Apôtres ont commencés à remplir à partir de la Pentecôte, c'est celle accomplie par le Christ, qu'ils prolongent. Ce sont les ambassadeurs du Christ, en ce sens qu'il représente le Christ qui continu à enseigner son Eglise, à prendre soin de ses brebis, en enseignant en son Nom, en baptisant en son nom, en remettant en son Nom, en donnant à manger à son troupeau en son Nom le Pain de Vie. Cette mission que Jésus a confié à ses Apôtres, ils ont été appelés à la remplir jusqu'à la fin du monde, jusqu'à ce qu'il vienne Lui-même, à la fin du monde, les servir et servir son peuple, puisqu'il leur a promis de rester avec eux dans l'exercice de ce ministère au profit de tout le peuple, jusqu'à la fin du monde. Et nous savons que c'est avec la puissance de son Esprit, reçu au jour de la Pentecôte, qu'ils remplissent cette mission, dans l'édification du peuple.

Le sacerdoce que remplissent depuis 2000 ans ceux que Jésus appelle pour servir son corps avec Lui, il n'a rien à voir avec le sacerdoce commun des fidèles. Les Apôtres et leurs successeurs, ils sont rendus participant du sacerdoce que Jésus exerce auprès de son peuple, Jésus qui fait de son peuple, un peuple sacerdotal.

Les baptisés, ils sont appelés à produire ce fruit que Jésus désire faire produire à sa Vigne, à son Peuple et qui n'est autre que l'Amour avec lequel ils doivent aimer Dieu et leur prochain. Ils exercent leur sacerdoce, quand il offre au père, et à leurs frères et sœurs, tout cet Amour que Jésus leur donne à manger, dans son Pain de Vie, par les mains de ses prêtres ; cet Amour dans lequel il les a plongés le jour de leur baptême, avec l'aide de ses prêtres.

Ce ne sont pas les fidèles qui se baptisent ; ce ne sont pas les fidèles qui se remettent à eux-mêmes leurs péchés ; ce ne sont pas les fidèles qui se donnent à eux-mêmes le pain consacré par Jésus. Ce sont ceux que Jésus appelle à son service pour servir son peuple avec Lui, qui baptisent en son nom, qui pardonne les péchés en son nom, qui donne à manger son pain de vie en son Nom, qui enseignent en son Nom.

Faire croire aux baptisés que le ministère apostolique qu'exerçaient les Apôtres appelés et envoyés par Jésus, au profit de tout le peuple n'existe plus et que c'est chaque baptisé qui exerce ce ministère Apostolique, c'est se placer au dessus du Christ, notre Seigneur et notre Dieu, c'est agir contre la volonté du Christ qui a appelé ces Apôtres pour l'assister dans son sacerdoce ministériel. Ceux qui font croire cela, les voilà les antéchrist.

Celui qui a reçu le sacerdoce ministériel jouit d’un pouvoir sacré pour former et conduire le peuple sacerdotal, pour faire, dans le rôle du Christ, le sacrifice eucharistique et l’offrir à Dieu au nom du peuple tout entier ; les fidèles eux, de par le sacerdoce royal qui est le leur, concourent à l’offrande de l’Eucharistie et exercent leur sacerdoce par la réception des sacrements, la prière et l’action de grâces, le témoignage d’une vie sainte, et par leur renoncement et leur charité effective »
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 07:43

Mister be a écrit:
Ca va être un faut problème puisque protestants et catholiques vont se remarier!

Les Catholiques et les protestants n'ont pas à se remarier, car cela équivalerait à demander à un fils d'épouser sa mère. Les protestants sont des fils de l'Eglise catholique qui sont entrés dans la protestation et la séparation d'avec leur mère et en même temps de l'époux de leur mère, le Christ Jésus.

Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 08:13

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
Nier le sacerdoce universel des baptisés, c'est renier la liberté du Saint-Esprit, d'après Jean 3/8, II Tim.2/9, I Pie.2/5,9, Ap.1/5-6 ou Gal.1/8-9, entre autres. C'est se placer au-dessus de Dieu, exactement comme l'antéchrist, en II Thes.2!

Et vous saint zibou, vous vous placez au dessus du Christ, qui a appelé du milieu des disciples, 12 Apôtres à qui il a délégué ses pouvoirs pour le représenter, les associant à son sacerdoce ministériel. C'est bien à ses 12 Apôtre qu'il a confié la mission d'annoncer avec l'Esprit Saint qui le représenterait au milieu d'eux, sa Bonne Nouvelle à toutes les nations, la mission de faire en son nom des disciples en les baptisant et en leur apprenant à garder ce qu'il leur avait appris. C'est bien à ces 12 et uniquement à ses 12 apôtres qu'il a confié la mission de remettre, en son Nom, les péchés.

Et cette mission particulière que ses Apôtres ont commencés à remplir à partir de la Pentecôte, c'est celle accomplie par le Christ, qu'ils prolongent. Ce sont les ambassadeurs du Christ, en ce sens qu'il représente le Christ qui continu à enseigner son Eglise, à prendre soin de ses brebis, en enseignant en son Nom, en baptisant en son nom, en remettant en son Nom, en donnant à manger à son troupeau en son Nom le Pain de Vie. Cette mission que Jésus a confié à ses Apôtres, ils ont été appelés à la remplir jusqu'à la fin du monde, jusqu'à ce qu'il vienne Lui-même, à la fin du monde, les servir et servir son peuple, puisqu'il leur a promis de rester avec eux dans l'exercice de ce ministère au profit de tout le peuple, jusqu'à la fin du monde. Et nous savons que c'est avec la puissance de son Esprit, reçu au jour de la Pentecôte, qu'ils remplissent cette mission, dans l'édification du peuple.

Le sacerdoce que remplissent depuis 2000 ans ceux que Jésus appelle pour servir son corps avec Lui, il n'a rien à voir avec le sacerdoce commun des fidèles. Les Apôtres et leurs successeurs, ils sont rendus participant du sacerdoce que Jésus exerce auprès de son peuple, Jésus qui fait de son peuple, un peuple sacerdotal.

Les baptisés, ils sont appelés à produire ce fruit que Jésus désire faire produire à sa Vigne, à son Peuple et qui n'est autre que l'Amour avec lequel ils doivent aimer Dieu et leur prochain. Ils exercent leur sacerdoce, quand il offre au père, et à leurs frères et sœurs, tout cet Amour que Jésus leur donne à manger, dans son Pain de Vie, par les mains de ses prêtres ; cet Amour dans lequel il les a plongés le jour de leur baptême, avec l'aide de ses prêtres.

Ce ne sont pas les fidèles qui se baptisent ; ce ne sont pas les fidèles qui se remettent à eux-mêmes leurs péchés ; ce ne sont pas les fidèles qui se donnent à eux-mêmes le pain consacré par Jésus. Ce sont ceux que Jésus appelle à son service pour servir son peuple avec Lui, qui baptisent en son nom, qui pardonne les péchés en son nom, qui donne à manger son pain de vie en son Nom, qui enseignent en son Nom.

Faire croire aux baptisés que le ministère apostolique qu'exerçaient les Apôtres appelés et envoyés par Jésus, au profit de tout le peuple n'existe plus et que c'est chaque baptisé qui exerce ce ministère Apostolique, c'est se placer au dessus du Christ, notre Seigneur et notre Dieu, c'est agir contre la volonté du Christ qui a appelé ces Apôtres pour l'assister dans son sacerdoce ministériel. Ceux qui font croire cela, les voilà les antéchrist.

Celui qui a reçu le sacerdoce ministériel jouit d’un pouvoir sacré pour former et conduire le peuple sacerdotal, pour faire, dans le rôle du Christ, le sacrifice eucharistique et l’offrir à Dieu au nom du peuple tout entier ; les fidèles eux, de par le sacerdoce royal qui est le leur, concourent à l’offrande de l’Eucharistie et exercent leur sacerdoce par la réception des sacrements, la prière et l’action de grâces, le témoignage d’une vie sainte, et par leur renoncement et leur charité effective »

Alors qu'il n'y a pas de preuve solide étayant la notion de succession apostolique, sinon sous la forme écrite du nouveau testament, le sacerdoce universel des baptisés, lui, est clairement enseigné, avec tous les pouvoirs inhérents à cette prêtrise.


Dernière édition par saint Zibou le Lun 24 Avr 2017, 08:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 08:16

petero a écrit:
Mister be a écrit:
Ca va être un faut problème puisque protestants et catholiques vont se remarier!

Les Catholiques et les protestants n'ont pas à se remarier, car cela équivalerait à demander à un fils d'épouser sa mère. Les protestants sont des fils de l'Eglise catholique qui sont entrés dans la protestation et la séparation d'avec leur mère et en même temps de l'époux de leur mère, le Christ Jésus.


Les protestants ne se sont pas séparés de personne, ils n'ont que précisé l'article baptismal du Credo, conformément aux Écritures, solennellement par la confession d'Augsbourg, en 1530, une trentaine d'années avant que le pape ne crée un second schisme définitif, en 500 ans, avec la clôture du conventicule de Trente, en 1564.
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 09:02

saint Zibou a écrit:
Alors qu'il n'y a pas de preuve solide étayant la notion de succession apostolique, sinon sous la forme écrite du nouveau testament

Visiblement vous ne savez pas ce que c'est que la succession apostolique. La succession apostolique, c'est poursuive l'œuvre du Christ qui est venu accomplir pour l'humanité, en la rassemblant autour de Lui, pour la faire entrer, par le baptême, dans la Vie d'en Haut, par le baptême qu'il donne par les mains de ses Apôtres ; pour la faire demeurer dans cette Vie Nouvelle, par le Pain de Vie qu'il lui donne à manger par les mains de ces mêmes Apôtres. C'est aussi, pour ces mêmes Apôtres, poursuivre avec Jésus qui les accompagne, par son Esprit, sa mission d'enseignement de son Peuple. C'est aussi par ces mêmes Apôtres, remettre les péchés au Peuple, en son Nom, pour que le Peuple puisse grandir dans cette Vie nouvelle, nourrie par le Pain de Vie que donne à manger, au Nom du Christ, ses Apôtres.

Expliquez-moi comme les Ecritures dans laquelle, selon-vous, se poursuit ce ministère Apostolique, font pour baptiser au Nom de Jésus, pour remettre les péchés au Nom de Jésus, pour enseigner au Nom de Jésus, pour donner à manger le Pain de Vie au Nom de Jésus ?

Vous voyez bien que la succession Apostolique, c'est dans ceux qui depuis 2000 ans continuent à baptiser au Nom de Jésus, à remettre les péchés au Nom de Jésus, à donner à manger le pain au Nom de Jésus, à enseigner au Nom de Jésus, qu'elle se poursuit et pas dans les Ecritures qui ne baptisent pas ; qui ne remettent pas les péchés ; qui ne donne pas à manger le pain de Vie. Cette succession dans le ministère apostolique il est transmis par ces mêmes Apôtres à d'autres à qui ils imposent les mains et pas par l'Ecriture.

saint Zibou a écrit:
le sacerdoce universel des baptisés, lui, est clairement enseigné, avec tous les pouvoirs inhérents à cette prêtrise.

Il est clairement enseigné dans les églises protestantes, pas dans la Bible. Citez-moi les versets où Jésus confie à tous les baptisés, la mission qu'il a confié aux 12, et qui est de baptiser en son Nom, d'enseigner en son Nom, de pardonner les péchés en son Nom, de donner son Pain de Vie en son Nom ?

La doctrine que vous enseignez dans votre église, sur le sacerdoce universelle des baptisés, elle ne se trouve pas enseignée dans les Ecritures. Ce qui est enseigné, c'est que c'est à quelques uns qu'il a appelé, que Jésus a confier la mission de baptiser en son Nom, d'enseigner en son Nom, de pardonner les péchés en son Nom, de donner à manger le pain de Vie en son Nom ; à quelques uns à qui il a donné le nom d'Apôtres ; quelques uns qu'il a envoyé comme son Père l'a envoyé.
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 09:06

saint Zibou a écrit:
petero a écrit:
Mister be a écrit:
Ca va être un faut problème puisque protestants et catholiques vont se remarier!

Les Catholiques et les protestants n'ont pas à se remarier, car cela équivalerait à demander à un fils d'épouser sa mère. Les protestants sont des fils de l'Eglise catholique qui sont entrés dans la protestation et la séparation d'avec leur mère et en même temps de l'époux de leur mère, le Christ Jésus.


Les protestants ne se sont pas séparés de personne, ils n'ont que précisé l'article baptismal du Credo, conformément aux Écritures, solennellement par la confession d'Augsbourg, en 1530, une trentaine d'années avant que le pape ne crée un second schisme définitif, en 500 ans, avec la clôture du conventicule de Trente, en 1564.

C'est faux, les protestants n'ont pas fait que préciser l'article baptismale du Credo, ils ont inventés le sacerdoce universelle des baptisés, parce qu'ils s'étaient séparés de ceux qui avaient reçu de Jésus mission de prendre soin avec Lui de son troupeau, de son Eglise, en baptisant en son Nom, en nourrissant en son Nom son Peuple avec sa Parole et son Pain de Vie, en pardonnant en son Nom leurs péchés, au Peuple.

N'ayant plus d'Apôtres pour exercer ce ministère sacerdotale avec Jésus auprès du Peuple, ils ont inventés le sacerdoce universelle des baptisés.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 09:41

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
petero a écrit:
Mister be a écrit:
Ca va être un faut problème puisque protestants et catholiques vont se remarier!

Les Catholiques et les protestants n'ont pas à se remarier, car cela équivalerait à demander à un fils d'épouser sa mère. Les protestants sont des fils de l'Eglise catholique qui sont entrés dans la protestation et la séparation d'avec leur mère et en même temps de l'époux de leur mère, le Christ Jésus.


Les protestants ne se sont pas séparés de personne, ils n'ont que précisé l'article baptismal du Credo, conformément aux Écritures, solennellement par la confession d'Augsbourg, en 1530, une trentaine d'années avant que le pape ne crée un second schisme définitif, en 500 ans, avec la clôture du conventicule de Trente, en 1564.

C'est faux, les protestants n'ont pas fait que préciser l'article baptismale du Credo, ils ont inventés le sacerdoce universelle des baptisés, parce qu'ils s'étaient séparés de ceux qui avaient reçu de Jésus mission de prendre soin avec Lui de son troupeau, de son Eglise, en baptisant en son Nom, en nourrissant en son Nom son Peuple avec sa Parole et son Pain de Vie, en pardonnant en son Nom leurs péchés, au Peuple.

N'ayant plus d'Apôtres pour exercer ce ministère sacerdotale avec Jésus auprès du Peuple, ils ont inventés le sacerdoce universelle des baptisés.

La notion de sacerdoce universel des baptisés est attestée dans la Bible, en I Pie.2/5,9, Ap.1/5-6 ou Gal.1/8-9, dans le sens de la capacité de la prédication de l'Évangile qui sauve, selon Jn.3/16, même sous ses deux formes sacramentelles dérivées. La notion de sacerdoce universel, en ce sens, à peu de chose près, est aussi tenu par l'Église orthodoxe, lorsqu'elle n'admet, par exemple, comme preuve de l'oecuménicité d'un concile, que la réception universelle d'icelui. Il n'y a que la mafia du Vatican pour défendre un cléricalisme digne de l'antéchrist de II Thes.2. D'ailleurs, le salut, le pardon continuel des péchés, par la foi SEULE implique la capacité de comprendre, donc d'expliquer, les Écritures. De sorte que, le clergé est utile mais facultatif...
Revenir en haut Aller en bas
petero

avatar

Masculin Messages : 8650
Inscription : 01/01/2007

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 17:31

saint Zibou a écrit:
La notion de sacerdoce universel des baptisés est attestée dans la Bible, en I Pie.2/5,9, Ap.1/5-6 ou Gal.1/8-9, dans le sens de la capacité de la prédication de l'Évangile qui sauve.

L'Evangile ne sauve pas !! C'est Jésus, dont parle l'Evangile, qui sauve, en nous baptisant dans l'Eau et l'Esprit pour faire de nous les membres de son Corps ; qui pardonne nos péchés et nourrit en nous la Vie éternelle, par son Pain de Vie qu'il nous donne à manger.

A ce que je sache, les foules qui veulent recevoir le baptême de Jésus, il ne monte au Ciel pour être baptisé par Jésus, pour être enseigné sur sa Parole, pour recevoir son Pain de Vie, le Pain qui nous fait demeurer dans la Vie avec le Christ Very Happy Et ce ne sont pas les fidèles qui baptise, enseigne et donnent à manger le pain de Vie.

Pour que les fidèles qui sont sur la terre reçoivent son baptême d'Eau et d'Esprit, soit enseigné sur sa Parole, et reçoivent le Pain de Vie, Jésus a institué ses Apôtres, à qui il a confié cette mission de l'assister dans l'administration des sacrements du salut.

Le sacerdoce universel des baptisés, n'est pas attesté par la Bible, car dans les Actes des Apôtres et les autres lettres, ce ne sont pas tous les baptisés qui remplissent la mission que Jésus a confié aux 12 de baptiser, d'enseigner son peuple, de pardonner leurs péchés et de leur donner à manger son Pain de Vie.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Luther et le Magistère   Lun 24 Avr 2017, 17:47

petero a écrit:
saint Zibou a écrit:
La notion de sacerdoce universel des baptisés est attestée dans la Bible, en I Pie.2/5,9, Ap.1/5-6 ou Gal.1/8-9, dans le sens de la capacité de la prédication de l'Évangile qui sauve.

L'Evangile ne sauve pas !!  C'est Jésus, dont parle l'Evangile, qui sauve, en nous baptisant dans l'Eau et l'Esprit pour faire de nous les membres de son Corps ; qui pardonne nos péchés et nourrit en nous la Vie éternelle, par son Pain de Vie qu'il nous donne à manger.

A ce que je sache, les foules qui veulent recevoir le baptême de Jésus, il ne monte au Ciel pour être baptisé par Jésus, pour être enseigné sur sa Parole, pour recevoir son Pain de Vie, le Pain qui nous fait demeurer dans la Vie avec le Christ  Very Happy  Et ce ne sont pas les fidèles qui baptise, enseigne et donnent à manger le pain de Vie.

Pour que les fidèles qui sont sur la terre reçoivent son baptême d'Eau et d'Esprit, soit enseigné sur sa Parole, et reçoivent le Pain de Vie, Jésus a institué ses Apôtres, à qui il a confié cette mission de l'assister dans l'administration des sacrements du salut.

Le sacerdoce universel des baptisés, n'est pas attesté par la Bible, car dans les Actes des Apôtres et les autres lettres, ce ne sont pas tous les baptisés qui remplissent la mission que Jésus a confié aux 12 de baptiser, d'enseigner son peuple, de pardonner leurs péchés et de leur donner à manger son Pain de Vie.

Tu n'es pas apte à résumer chacun des livres bibliques et tu te mêles de théologie? :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
 
Luther et le Magistère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi Luther a-t-il supprimé 7 livres de la Bible ?
» Le Magistère
» Saint Thomas D'Aquin et le magistère
» Le blabla de Ratzinger aux fils de Luther
» Le Magistère de Benoît XVI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: