DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les nouveaux poètes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krystyna
Invité



MessageSujet: Les nouveaux poètes   Mer 01 Nov 2006, 13:02

Quand on se désespère, sur ma génération,
Condamnant les dommages de la télévision
Sur des jeunes incultes et qui n’écrivent plus
Je trouve moi, que les lettres ont repris le dessus.

De SMS en e-mails, rap, slams et chansons
Le texte se décline en diverses créations
Dont certaines se déclament, sans forme convenue,
C’est à croire, pour changer, que l’art est dans la rue.

Chers poètes d’aujourd’hui, les slammeurs, les rappeurs
Vous qui pliez les phrases et qui brodez les mots
Vous tournez cette langue avec plus de bonheur,
Que bien des immortels qui siègent au plus haut.

Ils n’ont plus votre fougue, ils n’ont pas votre coeur,
En vers et contre tous, « cerises sur le ghetto »,
Vous chantez la douleur d’être ici et d’ailleurs
Dans ce monde du leurre où tout sonne tellement faux.

Vingt-huit ans, une canne et beaucoup de talent,
Grand Corps Malade est le vrai prince du moment,
Qui réveille la rime, cette belle endormie,
D’un baiser de banlieue à dame Poésie.

Au placard la lyre et les drapés ronflants
Elle porte des baskets et enfile un treillis
Mais c’est bien elle qui scande, de concert avec lui,
Les cités, l’amitié, la haine et leurs tourments.

L’amour aussi parfois qui le laisse affaibli,
Face au souvenir triste de ses espoirs enfuis,
La mort qui l’a frôlé, d’un terrible accident
Brisant net ses rêves, sa vie et son élan.

C’est avec un stylo, que l’homme s’est reconstruit
Avec du souffle, des maux, superbement écrits,
Qui toucheront, c’est sûr, les plus récalcitrants,
Et ceux que cette musique laisserait indifférents.

Dans ce dialogue avec Molière et les plus grands,
Nourri d’exploits littéraires, d’humour, de slogans
Il tend une main franche qui doit être saisie,
Entre les beaux quartiers, et sa ville, Saint-Denis.

Grand Corps malade
htttp://www.grandcorpsmalade.com


Dernière édition par le Mer 01 Nov 2006, 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Mer 01 Nov 2006, 15:13

Mais le site en question ne veut pas s'ouvrir.

C'est qui ce "poète" ? Pas un rappeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Mer 01 Nov 2006, 15:35

Essaye avec cette adresse :

http://www.grandcorpsmalade.com/accueil.htm
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Mer 01 Nov 2006, 20:27

lagaillette a écrit:
C'est qui ce "poète" ? Pas un rappeur.
C'est du slam, une sorte de rap déclamé, sans musique.

Citation :
Chers poètes d’aujourd’hui, les slammeurs, les rappeurs
Vous qui pliez les phrases et qui brodez les mots
Vous tournez cette langue avec plus de bonheur,
Que bien des immortels qui siègent au plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Ven 24 Nov 2006, 11:36

Trouvé sur ce site.

LE SUJET


Début 2004, sur un forum suite à une discussion, j'ai écrit ce texte pour montrer ma façon d'écrire à la manière d'un SLAM (donc un texte oral).
On m'a demandé d'ecrire quelques lignes, du moins un texte, mais la somme de quelques lignes donne un texte donc j'ecrirai quelques lignes.


Le nombre m'importe peu, tout va partir du sujet, vous allez me dire que le début d'un texte est une introduction mais de quoi parle une introduction à part du sujet ? Bon maintenant que vous m'avez compris je vais pouvoir commencer.

Ou peut être pas, parce que le début d'un texte est quelque chose à ne pas prendre à la légère, beaucoup de gens jugent au premier regard avant d'aller plus loin donc si je commence en parlant dans le vide je vais faire mauvaise impression. Bon je commence.

Atteint, le sujet, voila le problème de beaucoup d'auteur de qualité qui ne le sont pas, il n'ont pas le sujet, un auteur de qualité est reconnu parce qu'il a trouvé un sujet que les gens aiment et qui lui inspire une inspiration - on remarquera que l'auteur ne souffle pas, il prend, il inspire, il accumule mais il donne peu.

Imaginez un auteur qui choisi un thème que tout le monde attend mais qui le bloque, il ne sortira pas de best c ... de best ... de livre en plusieurs tomes, ni de livre en un, ni de livrette, encore moins un essai, ou une essayette, même pas un article ou une articlette ! Non il n'écrira rien et personne ne lira ce qu'il n'a pas écrit !

Mais si l'inverse se produit qu'un auteur écrit sur un sujet qui le passionne, il écrira des lignes qui sortiront du livre, vendra la table, il va essayer de transporter le lecteur dans un autre monde, malheureusement personne ne montera pour y aller car personne ne s'y intéressera. Même si il sort une articlette, un article, une essayette, un essai, une livrette, un livre, des tomes, un best c ... un best .. une enciclopédette, une encyclopédie, un monde ...
Et il ne restera que de l'encre posé à la fin d'un livre, qu'on nous à offert, mais qu'on n'a jamais lu et qui nous sert pour caler le canapé, ce même canapé qu'on a échangé dans un marché contre le deuxième exemplaire du livre que l'ont a eu pour Noël.

Imaginez encore un auteur qui choisi un sujet qu'il n'aime pas et qui n'est pas aimé, il n'ecrira pas de ligne qu'ils ne seront pas lus et le canapé ne seras jamais calé.

Il ne sera jamais reconnu.

Mais à quoi bon être reconnu, si personne ne nous connais, tout le monde pourra dire, ou je le reconnais, c'est ... comment ? ... l'auteur de ce livre ? ... tu sais ? ... tu veux manger quelque chose j'ai faim ?

L'auteur reste l'inconnu que l'on reconnaît, celui qui n'est jamais venu mais qui revient, il aura donc passé sa vie à faire une articlette, un article, un essayette, un essai, un livrette, un livre, un livre en plusieurs tomes sans que ça lui apporte quoi que ce soit.

Maintenant je me demande si mon sujet va être sujet à discussion, ouh je sue, j'ai peur.

Je révèle l'angoisse d'un auteur qui ne sait pas si ce qu'il va écrire plaira avant même de l'avoir écrit.

Mais si j'ai écrit je suis donc un auteur mais je ne veut pas.

C'est donc sans introduction, sans texte et sans conclusion que je vais arrêter mais je n'ai pas commencé.

Je ne suis pas auteur, je ne suis pas, je m'excuse pour les nombreuses faute que trouveront tous les auteurs qui faute d'ecrire chercheront mes fautes.

Note de Krystyna : Vous remarquerez que j'ai corrigé les fautes ! :0009:
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Ven 24 Nov 2006, 12:42

Citation :
Note de Krystyna : Vous remarquerez que j'ai corrigé les fautes ! :0009:

Very Happy Very Happy Very Happy

--------->

Citation :
Début 2004, sur un forum suite à une discussion, j'ai écrit ce texte pour montrer ma façon d'écrire à la manière d'un SLAM (donc un texte oral).
On m'a demandé d'écrire quelques lignes, du moins un texte, mais la somme de quelques lignes donne un texte donc j'écrirai quelques lignes.

Le nombre m'importe peu, tout va partir du sujet, vous allez me dire que le début d'un texte est une introduction mais de quoi parle une introduction à part du sujet ? Bon maintenant que vous m'avez compris je vais pouvoir commencer.

Ou peut-être pas, parce que le début d'un texte est quelque chose à ne pas prendre à la légère, beaucoup de gens jugent au premier regard avant d'aller plus loin donc si je commence en parlant dans le vide je vais faire mauvaise impression. Bon je commence.

Atteint, le sujet, voilà le problème de beaucoup d'auteurs de qualité qui ne le sont pas, ils n'ont pas le sujet, un auteur de qualité est reconnu parce qu'il a trouvé un sujet que les gens aiment et qui lui inspire une inspiration - on remarquera que l'auteur ne souffle pas, il prend, il inspire, il accumule mais il donne peu.

Imaginez un auteur qui choisit un thème que tout le monde attend mais qui le bloque, il ne sortira pas de best s(pas d'espace)... de best(idem)... de livre en plusieurs tomes, ni de livre en un, ni de livrette, encore moins un essai, ou une essayette, même pas un article ou une articlette ! Non il n'écrira rien et personne ne lira ce qu'il n'a pas écrit !

Mais si l'inverse se produit qu'un auteur écrit sur un sujet qui le passionne, il écrira des lignes qui sortiront du livre, vendra la table, il va essayer de transporter le lecteur dans un autre monde, malheureusement personne ne montera pour y aller car personne ne s'y intéressera. Même s'il sort une articlette, un article, une essayette, un essai, une livrette, un livre, des tomes, un best s... un best ... une encyclopédette, une encyclopédie, un monde ...
Et il ne restera que de l'encre posée? à la fin d'un livre, qu'on nous à offert, mais qu'on n'a jamais lu et qui nous sert pour caler le canapé, ce même canapé qu'on a échangé dans un marché contre le deuxième exemplaire du livre que l'onpas de t a eu pour Noël.

Imaginez encore un auteur qui choisit un sujet qu'il n'aime pas et qui n'est pas aimé, il n'écrira pas de ligne qu'ils ne seront pas lus et le canapé ne serapas de s jamais calé.

Il ne sera jamais reconnu.

Mais à quoi bon être reconnu, si personne ne nous connaît, tout le monde pourra dire, ou je le reconnais, c'est... comment ?... l'auteur de ce livre ? ... tu sais ? ... tu veux manger quelque chose j'ai faim ?

L'auteur reste l'inconnu que l'on reconnaît, celui qui n'est jamais venu mais qui revient, il aura donc passé sa vie à faire une articlette, un article, une essayette, un essai, une? livrette, un livre, un livre en plusieurs tomes sans que ça lui apporte quoi que ce soit.

Maintenant je me demande si mon sujet va être sujet à discussion, ouh je sue, j'ai peur.

Je révèle l'angoisse d'un auteur qui ne sait pas si ce qu'il va écrire plaira avant même de l'avoir écrit.

Mais si j'ai écrit je suis donc un auteur mais je ne veux pas.

C'est donc sans introduction, sans texte et sans conclusion que je vais arrêter mais je n'ai pas commencé.

Je ne suis pas auteur, je ne suis pas, je m'excuse pour les nombreuses fautes que trouveront tous les auteurs qui faute d'écrire chercheront mes fautes.

Ben dis donc, pour une enseignante...

J'allais pas rater ca Mr. Green


Dernière édition par le Ven 24 Nov 2006, 12:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Ven 24 Nov 2006, 12:57

What a Face

C'est Dominique qui va pas me rater sur Fra angelico ! :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Ven 24 Nov 2006, 12:59

Very Happy

Et j'en trouve encore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Ven 24 Nov 2006, 13:02

Mais c'est pas moi qui les ai faites, c'est le fiston de Mandonnaud. :gna:
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Les nouveaux poètes   Ven 24 Nov 2006, 13:13

Les excuses sont faites pour qu'on s'en serve Mr. Green

Rien du tout !!!
Revenir en haut Aller en bas
 
Les nouveaux poètes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les Nouveaux Robinsons (RP)
» M6 les nouveaux sorciers
» nouveaux cantiques
» Dotation horaire élève/prof dans les nouveaux programmes
» Les nouveaux pêchés du Pape Ratzinger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: