DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mar 28 Mar 2017, 19:14

Gabriel, j'ai milité dans "laissez les vivre" depuis le début, je pense que c'est 1975.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 8240
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 00:02

en fait c'est tout simple !!

quand vous voulez un enfant vous faite un enfant et vous dites "Chic j’attends un enfant" ou " ma femme attend un enfant" et cela dés que l'on sait qu'elle est enceinte !
donc être enceinte c'est attendre un enfant = une vie !

et quand ils font un enfant mais qu'ils n'en veulent hé bien , pas le choix ça s'appelle obligatoirement supprimer une vie , sinon pourquoi dire quand on en veut un que c'est un enfant ?
personne ne dit "ma femme à un amas de cellules dans le ventre !"

donc c'est par un choix délibéré que l'on élimine ceux d'on on ne veut pas, et c'est bien bien une vie et une personne car lorsqu'on le désir on le tient pour un être en développement et on prépare son arrivé !

apprendre a ne pas nier les faibles les sans voix comme disait l'Abbé Pierre ça va être difficile ! car en plus va falloir assumer nos actes !
en europe par l'avortement on doit avoir tués plus de personnes que pendant la guerre de 1940 ! mais ce génocide ce crime contre l'humanité ce fait en silence et sous couvert de science et liberté , on tue l'innocence , on tue la beauté on tue l’espérance on tue l'avenir de l'humanité et on appel cela le progrès la liberté !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 03:52

salut
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10936
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 06:56

Gabriel a écrit:
Mais il faut lutter en tout cas contre cette idéologie qui veut donner des droits illégitimes et absolus aux femmes. ...

Oui mais surtout aussi contre les pratiques millénaires et les idéologies qui donnent des droits illégitimes et absolus aux hommes .

Ce n'est pas gagné , si je constate que vous n'en avez pas conscience , Gabriel .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:11

Vous n'êtes pas sérieux boulo, dites moi vous plaisantez ? Vous vous croyez encore au XIXè siècle ? Vous savez aujourd'hui nous sommes au XXIè siècle, les femmes peuvent voter, peuvent travailler comme les hommes, à fonction identique salaire identique (dans la majorité des secteurs en tout cas, quand ce n'est pas le cas l'employeur devrait être évidemment sanctionné) il y a certes encore des progrès à faire dans certains domaines y compris au sein de l'Eglise (où les mentalités évoluent moins vite) et certains hommes sont encore de vrais machos je vous l'accorde, mais la société a bien évoluée ! J'ai du mal à voir de quels droits vous parlez que les hommes auraient encore aujourd'hui mais que les femmes n'auraient pas... les hommes ne peuvent pas porter d'enfant ce qui est une injustice absolue faite aux femmes, c'est ça ?

Non mais parce qu'aujourd'hui ce que l'on voit c'est une telle volonté d'émanciper les femmes que l'on en arrive à réclamer au nom des femmes des droits démesurés allant jusqu'à enfreindre ou remettre en cause la loi naturelle comme le droit de mettre fin à la vie qu'elles portent en elles sous prétexte que ce sont elles qui portent l'enfant et non les hommes, oubliant (volontairement) de préciser qu'un enfant cela se fait à deux.

Une telle volonté d'émancipation de la femme n'a pas comme objectif de donner des droits sociaux identiques aux femmes (elles les ont acquis ces droits et je reconnais cela comme une grande victoire !) mais de détruire la structure familiale, les couples et les familles, fondement de la société.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:19

Théodéric a écrit:
en fait c'est tout simple  !!

quand vous voulez un enfant vous faite un enfant et vous dites "Chic j’attends un enfant" ou " ma femme attend un enfant" et cela dés que l'on sait qu'elle est enceinte !
donc être enceinte c'est attendre un enfant = une vie !

et quand ils font un enfant mais qu'ils n'en veulent hé bien , pas le choix ça s'appelle obligatoirement supprimer une vie , sinon pourquoi dire quand on en veut un que c'est un enfant ?
personne ne dit "ma femme à un amas de cellules dans le ventre !"

donc c'est par un choix délibéré que l'on élimine ceux d'on on ne veut pas,  et c'est bien bien une vie et une personne car lorsqu'on le désir on le tient pour un être en développement et on prépare son arrivé !

apprendre a ne pas nier les faibles les sans voix comme disait l'Abbé Pierre ça va être difficile ! car en plus va falloir assumer nos actes !
en europe par l'avortement on doit avoir tués plus de personnes que pendant la guerre de 1940 ! mais ce génocide ce crime contre l'humanité ce fait en silence et sous couvert de science et liberté , on tue l'innocence , on tue la beauté on tue l’espérance on tue l'avenir de l'humanité et on appel cela le progrès la liberté !

C'est du pur bon sens mais nous ne sommes plus très nombreux à en faire preuve aujourd'hui je le crains...

Même incohérence avec l'avortement et les paquets de cigarettes, dans un cas c'est un enfant à naître qui est menacé par la cigarette, dans l'autre ce ne sont que des amas de cellules sans vie que l'on peut détruire sans aucun problème de conscience.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal


Dernière édition par Gabriel le Mer 29 Mar 2017, 08:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:21

vous devriez aller voir dans la vraie vie cher Gabriel. vous fonctionnez sans doute comme vous le décrivez dans votre couple, mais dans beaucoup de familles la femme a gagné le droit d'aller bosser, gagner sa vie etc..... en plus de continuer toutes ses tâches ménagères et éducatives. Bien peu nombreux sont les hommes qui mettent la main à la pâte. Cela ne se trouve que dans les milieux "évolués" où les gens sont éduqués. et pas forcément toujours chez les cathos. Vous savez, il y a quelques années, je faisais partie d'une équipe "Alpha" (parcours d'évangélisation) et on préparait un repas pour chaque séance. donc, vaisselle et ménage ensuite. il y avait dans les membres de l'équipe un monsieur qui se disait incapable d'aider à ne serait ce qu'essuyer la vaisselle. il aurait fallut (disait il) beaucoup prier l'esprit Saint pour qu'il soit capable de cela.
les femmes qui avortent pour des convenances personnelles et donc motif futile sont très rares et sans doute dénuées de sentiment. on ne les changera pas. Pour les autres il y a les drames de la vie. j'ai décrit plus haut ce que n'est pas la grossesse (une jolie histoire de contes de fées)... je l'ai décrite à l'état brut, sans tabou.... mais l'aventure reste cependant merveilleuse... mais pour vivre çà, il faut une solide dose d'amour à donner. et çà, beaucoup d'hommes ne semblent pas le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10936
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:25

Gabriel a écrit:
... objectif de donner des droits sociaux identiques aux femmes (elles les ont acquis ces droits et je reconnais cela comme une grande victoire !)...

Dites cela à mon voisin musulman dont l'épouse ( non musulmane ) n'a plus dans les faits le droit de gérer seule sa propriété et doit dans certaines circonstances porter le voile .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Mer 29 Mar 2017, 08:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:27

j'ajouterai aussi que la société transmet nombre de messages erronés. Par exemple dans notre société, on pousse les gens à organiser, planifier leur vie. on parle beaucoup de la nécessité que l'enfant soit désiré.... or l'autre jour à une émission radio j'entendais un psy qui expliquait qu'il fallait stopper ce message. car l'enfant pourra s'épanouir dans n'importe quelle famille qui l'accepte. l'acceptation n'a rien à voir avec le désir d'enfant. on peut désirer très fort en avoir et puis ... zut, c'est pas ce qu'on attendait... inversément, on peut se retrouver enceinte, enfant pas voulu et on garde quand même... et finalement cet enfant peut être mieux accepter que le premier voulu et attendu.... pourquoi? parce que la relation avec l'enfant elle se crée avec le temps... cette relation nous fait nous découvrir nous mêmes. parfois on ne veut pas d'enfant parce qu'on a peur de ne pas y arriver alors qu'on a un potentiel énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:28

En effet ce genre de mentalité devrait progressivement évoluer. Dans la génération qui arrive je ne pense pas qu'une telle mentalité soit encore possible...

Quant à l'avortement je pense que beaucoup pourraient être évités si l'on éduquait mieux les jeunes, non pas à la sexualité comme on l'entend aujourd'hui, l'éducation ce n'est pas les contraceptif et la capote mais une éducation affective, leur apprendre le respect de leur corps et de celui de l'autre, la patience, l’abstinence jusqu'au mariage où alors ils pourront envisager d'avoir un enfant dans le cadre d'un projet parental responsable. Ne pas dissocier sexualité et parentalité. La sexualité ce n'est pas que donner la vie mais l'enfant est souvent la conséquence de l'acte sexuel et il faut être capable d'y faire face quand il arrive.

Mais on n'apprend pas tout cela aux jeunes, au contraire la sexualité est devenue un droit de santé que l'on veut encourager même chez les plus jeunes (avant 15 ans). Et ensuite on se demande pourquoi il y a tellement d'avortement. On ne peut pas demander à des jeunes garçons de vouloir s'engager par rapport à leur copine enceinte alors que dans leur tête la sexualité c'est juste pour s'amuser et que la fille n'est qu'un objet permettant d'assouvir leur plaisir égoïste.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal


Dernière édition par Gabriel le Mer 29 Mar 2017, 08:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:30

boulo a écrit:
Gabriel a écrit:
... objectif de donner des droits sociaux identiques aux femmes (elles les ont acquis ces droits et je reconnais cela comme une grande victoire !)...

Dites cela à mon voisin musulman dont l'épouse ( non musulmane ) n'a plus dans les faits le droit de gérer seule sa propriété et doit dans certaines circonstances porter le voile .

Oui j'ai oublié de préciser que nous ne sommes plus aux XIXè siècle et que nous vivons dans une société d'héritage judeo chrétien donnant aux hommes et aux femmes des droits qui sont inexistant dans les sociétés musulmanes... Pour ce qui est de la culture musulmane c'est encore autre chose. L'Islam doit encore plus s'adapter à la société actuelle que l'Eglise catholique.

Je pense qu'une femme qui épouse un musulman sait à quoi elle doit s'en tenir... Et la mentalité d'un homme musulman n'évolue pas en accord avec l'évolution de la société d'héritage judeo chrétien dans laquelle il vit mais par rapport à la loi coranique...

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal


Dernière édition par Gabriel le Mer 29 Mar 2017, 08:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:33

rebelle3 a écrit:
j'ajouterai aussi que la société transmet nombre de messages erronés. Par exemple dans notre société, on pousse les gens à organiser, planifier leur vie. on parle beaucoup de la nécessité que l'enfant soit désiré.... or l'autre jour à une émission radio j'entendais un psy qui expliquait qu'il fallait stopper ce message. car l'enfant pourra s'épanouir dans n'importe quelle famille qui l'accepte. l'acceptation n'a rien à voir avec le désir d'enfant. on peut désirer très fort en avoir et puis ... zut, c'est pas ce qu'on attendait... inversément, on peut se retrouver enceinte, enfant pas voulu et on garde quand même... et finalement cet enfant peut être mieux accepter que le premier voulu et attendu.... pourquoi? parce que la relation avec l'enfant elle se crée avec le temps... cette relation nous fait nous découvrir nous mêmes. parfois on ne veut pas d'enfant parce qu'on a peur de ne pas y arriver alors qu'on a un potentiel énorme.

thumleft Je suis totalement d'accord, un enfant cela s'accueille, cela ne se planifie pas toujours c'est un don qui nous est fait et dont nous devons prendre soin. Et si nous sommes incapable de l'accueillir il est toujours possible de le confier à un couple qui lui désir un enfant mais n'est pas capable d'en avoir.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10936
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:37

En tout cas , les problèmes de l'accueil de la vie sont infiniment complexes et méritent mieux que des jugements péremptoires ou des censures de mises en discussion .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:40

C'est pourquoi les plannings familiaux devraient prendre en compte ces problèmes et réellement avoir la volonté de chercher d'autres solutions que l'avortement.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 08:43

Stéphane Mercier réagit aux propos du Père Scholtes SJ, responsable de presse et de communication des évêques de Belgique

https://www.ultramontain.be/2017/03/28/st%C3%A9phane-mercier-r%C3%A9agit-aux-propos-du-p%C3%A8re-scholtes-responsable-de-presse-et-de-communication-des-%C3%A9v%C3%AAques-de-belgique/

Professeur Mercier : tintin au pays des tartufes.

Depuis quelques jours la Belgique, habituée à réserver ses querelles aux questions linguistiques, est mise sens dessus dessous par un cours de philosophie dispensé aux étudiants ingénieurs de l'Université Catholique de Louvain. Débats télévisés, communiqués de presse, manifestations : le petit royaume est en effervescence. Stéphane Mercier, docteur en philosophie et chargé de cours à l'UCL, s'est vu suspendu de ses fonctions. Quelle est sa faute ? Avoir qualifié, au terme d'une démonstration logique, l'avortement de crime. Non pas d'ailleurs pour imposer cette opinion à ses étudiants mais pour susciter un débat, comme l'ont affirmé celles et ceux qui ont assisté à son cours.

Couvrez cette vérité que je ne saurais voir ! Sitôt le contenu de son cours diffusé sur la place publique, M. Mercier a subi les outrages de trois tribus de tartufes.

La première est composée de tout ce que le pays compte de libres penseurs (sic) et de bouffeurs de curés : presse audio-visuelle et écrite, féministes décrépies et pontes de la laïcité. Parmi ces derniers, le doyen de la Faculté de Médecine de l’ULB, Marco Schetgen, qui a salué la « décision courageuse » de l’UCL ! Un grand courage en effet que celui qui consiste à suspendre un jeune professeur qui a contre lui une meute déchaînée... Tartufe de bronze.

La seconde tribu est celle des autorités académiques de l’UCL. D’après elles, quelle que soit l’issue de la procédure engagée contre M. Mercier, « le droit à l’avortement est inscrit dans le droit belge et la note dont l’UCL a connaissance est en contradiction avec les valeurs portées par l’université. Le fait de véhiculer des positions contraires à ces valeurs dans le cadre d’un enseignement est inacceptable. » Belle logorrhée, sauf que l’avortement n’est pas autorisé en Belgique mais dépénalisé – on suppose donc qu’il s’agit au minimum d’un délit, puisque il figure dans le Code pénal – et que l’UCL est en principe – sauf erreur sur le nom – une université catholique. Quant à la liberté académique et à la possibilité pour les étudiants de se faire eux-mêmes une opinion… Il y a longtemps que l’Université – catholique ou pas – a abandonné la disputatio pour lui substituer le recrachage sur copies que l’on appelle pudiquement « examen ». Tartuffe d’argent.

Dernière tribu à vouloir le scalp du Professeur Mercier, le clergé lui-même. Grand chancelier de l’UCL, l’archevêque de Malines-Bruxelles et futur Cardinal, Joseph de Kesel s’est abstenu de toute déclaration en faveur de M. Mercier, préférant affirmer, avec ses confrères évêques « (faire) confiance à la procédure interne menée actuellement par l’UCL ». Pire, son porte-parole officieux, le jésuite Tommy Scholtès a déclaré à la presse et à la télévision, être choqué par les propos de M. Mercier et réprouver l’utilisation du « mot » crime pour qualifier l’avortement, lui opposant la miséricorde du Pape François. L’abbé Scholtés ignore-t-il que le Souverain pontife a lui-même qualifié l’avortement de crime lors de son retour du Mexique en février 2016, à la suite d’ailleurs du Catéchisme de l’Eglise catholique (2271) et du Concile Vatican II(GS 51, § 3), qui y ajoutent l’adjectif « abominable » ? Tartufe d’or.

Heureusement toute la Belgique n’est pas dupe de ces tartuferies. Certains ont même lancé une pétition de soutien au Professeur Mercier. On me dit qu’elle remporte un franc succès. Pour la signer c’est ici : https://www.e-petitions.org/

https://www.ultramontain.be/2017/03/28/professeur-mercier-tintin-au-pays-des-tartufes/

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 10:48

Déclaration des évêques francophones suite à la suspension des cours de M. Stéphane Mercier, chargé de cours invité, à l’UCL.

Concernant la suspension des cours de M. Stéphane Mercier, chargé de cours invité à l’UCL, les évêques font confiance à la procédure interne menée actuellement par l’UCL.

Les évêques espèrent que la discussion qui vient de surgir contribuera à une discussion sereine sur l’avortement dans la société.

Les évêques sont opposés à l’avortement en raison du respect pour la vie.

Selon le droit belge, il n’existe pas de droit à l’avortement. La loi prévoit que l’avortement peut être pratiqué moyennant certaines conditions stipulées par la loi sans entraîner de poursuites pénales. La loi prévoit ainsi dans quels cas l’avortement est autorisé ou non. Mais comme tel, l’avortement est un délit et relève toujours du droit pénal.

Même si l’Eglise est opposée à l’avortement, elle fait la distinction entre la personne et l’acte. L’Eglise comprend que certaines femmes en arrivent à décider d’un avortement quand elles sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées. La gravité de l’avortement est un drame pour l’enfant, pour ses parents et pour la société. Par compréhension pour ces situations dramatiques, les évêques tiennent à ce que l’on parle toujours avec nuance et tact des personnes et des couples qui font le choix de l’avortement.



Bruxelles, le 28 mars 2017.





Guy Harpigny

Evêque de Tournai



Evêché de Tournai

Place de l'Evêché, 1

7500 Tournai

Tel : 069 452 650

guy.harpigny@evechetournai.be

http://www.diocese-tournai.be

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 10:49

Par contre Mgr Harpigny a oublié de préciser que l'UCL devrait d'urgence se remettre en question par rapport à son soutien à l'avortement ou autrement retirer le mot "catholique" de son nom.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 11:22

Gabriel a écrit:
Par contre Mgr Harpigny a oublié de préciser que l'UCL devrait d'urgence se remettre en question par rapport à son soutien à l'avortement ou autrement retirer le mot "catholique" de son nom.

Ecris lui pour lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 11:24

adamev a écrit:
L’Eglise comprend que certaines femmes en arrivent à décider d’un avortement quand elles sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées. La gravité de l’avortement est un drame pour l’enfant, pour ses parents et pour la société. Par compréhension pour ces situations dramatiques, les évêques tiennent à ce que l’on parle toujours avec nuance et tact des personnes et des couples qui font le choix de l’avortement.

Dommage que ça ne soit pas proclamé avec plus de force...

oui et que surtout, ça soit toujours interprété de travers. Sur le terrain, heureusement que nous avons des prêtres intelligents qui font la différence. C'est discret mais ça évite bien des drames.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 11:28

Bref, Monseigneur comprend qu'on puisse tuer un enfant en situations  pénibles, difficiles voire désespérées ?

C'est bien ce qu'il est dit ?

Vous êtes certain que c'est cela la parole de l'Eglise ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 11:41

Arnaud Dumouch a écrit:
Spoiler:
 

c'est un évêque soixantehuitard sans doute .... et pour le coup, pas "requiem"...

Arnaud, tu devrais quand même bien le savoir, des femmes qui sont dans des situations désespérées et qui s'adressent à un prêtre (ou plutôt que le prêtre, la voyant pleurer au fond de l'église) lui pose la question s'il peut faire qq chose pour elle, se confie ou s'enfuie...
Si elle se confie, il va lui parler de quoi ? qu'elle est bonne pour l'enfer ? La Miséricorde, tu en as entendu parler quand même ? et ce n'est pas Dieu qui descend pour en parler, c'est bien le prêtre ou nous, chrétiens, qui devons en témoigner.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 11:47

Bien sûr que l'amour et le soutien pour les femmes doit être FERVENT, URGENT. C'est une évidence !

Mais pas au point d'un déséquilibre pour l'autre victime.

Le discours de saint Jean-Paul II a toujours insisté aussi sur la victime que seule l'Eglise défendait encore.

Il ne manque plus que l'étape "paquet de cellules".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 8240
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 12:15

Espérance a écrit:
Spoiler:
 
.

Bonjour Espérence,

pour connaitre pas mal de prêtres parce que j'ai qu'en même passé 10ans auprès d'eux (quand ils venaient en formation spirituelle) très très rare sont ceux qui vont dire a une personne dans l'épreuve le doute ou la tentation " tu es bonne pour l'enfer !"

pour moi ce qui ne va vraiment pas dans l’Église UNE = Corps du christ qui vit de Son Esprit ; et pas seulement dans la dénomination catholique , c'est le peu d'engagement Réel Concret Fraternel qui propose une vraie solution de Présence Familiale conséquence d'une vrai Vie en Esprit de Vérité = comme on le voit se Vivre dans les Actes des Apôtres !
si on proposait d'être cela , alors une multitude de personnes dans l'épreuve trouveraient de quoi tenir face a l'épreuve , mais si on a que de la doctrine et du " d'em,m,erde toi tout seul !" on est pas la Vraie Église on est pas La Communion incarnée qui découle du 1 Divin en nous !
on ressemble a ce que dit Pierre " vous voyez un malheur vous lui dite  "que le Seigneur te Bénisse va en Paix !" mais il n'a rien et toi tu n'as rien fait pour l'aider !"
L’Église c'est la bonne Parole mais c'est surtout la Bonne Incarnation , seulement si on veut réellement le alors ça va nous couter TOUT notre confort TOUTE notre petite vie tranquille et ça nous mènera toujours au delà de ce que l'on aurait pensé voir voulu car suivre Jésus c'est comme les Apôtres= Témoins de Celui qui nous Dépasse et mène "là où on ne voudrez aller !! "

la majorité des personnes sont en mesure de reconnaitre que ce que dit l’Église est Vrai ou idéalement Vrai , seulement elles savent bien que en ce monde si il n'y a pas d’appuis Véritable = une communauté solide pour les épauler , elles ne front rien car seules elles!
Alor sommes nous Véritablement le corps du Christ qui s'engage comme son Seigneur et Maitre !?

je connais une couple qui s'est engager à aider des filles méres qui auraient voulu garder leur enfant mais pas si elles sont seule, alors ils ont ouvert leur maison , la femme a quitté son travail, le mari bosse pour faire face aux frais que tout cela implique ( ils accueillent en moyenne 5 filles par an ) ça prend tout leur temps toute leur énergie leur vie d efamille ets réduite au strict nécessaire , mas leur famille ce sont les filles mères et les enfants qui naissent chaque année et ensuite , la joie de voir des humains grandir et la reconnaissance de ses filles qi leurs disent " si vous ne m'aviez pas aidé je me serais suicidée " car elles avaient contre eux leur propre famille et le géniteur irresponsable !!

qu'elles soient croyante sou athées ces filles avaient la certitude que ce qu'elles portaient en elle était UNE VIE pas un tru comem l'affirme la science et tous les lâches pour leur confort !

il nos faut relire le livre des Actes des Apôtres et regarder ce qu’engendre dans une Communauté de Croyant l'arrivée VRAIE du saint Esprit le temps que notre  soif ne désirera pas cela , nous ne sommes que des Chrétien de salon !! et alors pourquoi le monde croirait !?
nous sommes plus souvent du socialo-christianisme idéologique , que FILS DE DIEU PAR SON ESPRIT ! nos actes sont ils semblable à ce que l'on voit ce produire dans la Communauté des Baptisés au Commencement ?
ce n'était que des simple croyants pas des religieux juste des hommes et femmes ayant SOIF de la Vérité !
ça c'Est l’Église qui a renversée le monde par S Foie et une Vie Unit et Cohérente , cela seul peut guérir encore aujourd'hui l'humanité malade de son péché mortel  !!
mais sommes nous prês à la faire , ou on préfère croquer sa retraite tranquillement ?!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 13:56

Théodéric a écrit:
Spoiler:
 

 Théodéric pour ce témoignage ! si tous les chrétiens en faisaient autant ! d'autant plus qu'accueillir ainsi des "filles qui ont fauté" pourrait aussi faire réfléchir leurs familles et... le géniteur...

Je garde espoir que c'est cela qui fera bouger les choses, les manifestations pour la vie, c'est bien beau, mais s'engager comme ce couple le fait, c'est tout à fait dans la mission de l'Eglise.

Merci encore Théodéric  I love you
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 17:43

Espérance a écrit:
Spoiler:
 

J'ai envoyé un courrier à l'UCL et à Mgr De Kesel.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 17:46

Espérance a écrit:
Spoiler:
 
Pas une seule pensée pour l'enfant avorté ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 18:40

On n'en a pas le droit cher Arnaud, ce serait un manque de compassion pour les femmes... compassion que l'on a évidemment mais on doit toujours garder en tête qu'il y a 2 victimes lors de chacun de ces drames et pour l'une d'elles le drame est mortel.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 19:02

L'oubli de la victime innocente, l'enfant, la dénégation même de son identité humaine... 

Tout cela conduira notre génération dans un purgatoire, dès cette terre et dans l'autre monde, qui sera peut-être plus long et douloureux que celui des va-t-en-guerre de 1914... 

Mais ce forum ne tombera pas dans le piège qu'on lui tend : Oublier l'enfant sous prétexte de ne pas oublier la mère et le père... Plutôt le fermer que de trahir les plus innocents. 

Je confie cette intention de prière à saint Alexandre Schmorell. Lui a risqué bien plus que nous.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexander_Schmorell

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 19:11

Arnaud Dumouch a écrit:
Spoiler:
 
Pas une seule pensée pour l'enfant avorté ?
Je ne comprends pas là Arnaud ! tu as lu le témoignage en diagonale ou quoi ? un couple a tout laissé pour recevoir chez eux les filles enceintes qui sont prêtes à se suicider parce qu'abandonnées par leur famille et le géniteur. C'est justement pour qu'elles mettent leur enfant au monde et n'avortent pas, que ce couple dont parle Théodéric les accueillent  ou alors c'est moi qui ne sait plus lire Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 19:35

Ce n'est pas cela que je visais Espérance. Aucune critique sur le message de Théoderic. Je suis encore sous le contrecoup du message des évêques de Belgique

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 19:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Ce n'est pas cela que je visais Espérance. Aucune critique sur le message de Théoderic. Je suis encore sous le contrecoup du message des évêques de Belgique

Ils sont lucides, c'est tout. A quoi sert de se leurrer, il faut contraire que nous, chrétiens, allons de l'avant pour aider ces femmes et faire prendre conscience aux "géniteurs" qu'ils sont aussi responsables.

Comme je l'ai dit ailleurs, ce n'est pas les manifs pour la vie qui changeront quoi que ce soit, c'est l'ACTION et cette action passe par l'accueil des femmes et l'amour à leur donner pour qu'elles aillent jusqu'au terme de leur grossesse.

Après, normalement, c'est (en France du moins), à l'aide sociale de s'en occuper.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 19:58

Imaginez leur "lucidité" quand ils arriveront dans l'autre monde en ayant donné comme un blanc-seing fondé sur la miséricorde pour tuer des enfants par millions. 

Jamais le pape François ne parle comme cela. Il le dit textuellement (et je dois vous avouez que je ne le suis pas à 100% là dessus) : "Jamais l'avortement ne peux être un cas de moindre-mal". 

Il n'y a plus d'homicide factuel pour nos évêque belges ? On baisse les bras ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 29 Mar 2017, 21:41

Moi je lis :

Citation :
Mais comme tel, l’avortement est un délit et relève toujours du droit pénal.

Même si l’Eglise est opposée à l’avortement, elle fait la distinction entre la personne et l’acte. L’Eglise comprend que certaines femmes en arrivent à décider d’un avortement quand elles sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées. La gravité de l’avortement est un drame pour l’enfant, pour ses parents et pour la société. Par compréhension pour ces situations dramatiques, les évêques tiennent à ce que l’on parle toujours avec nuance et tact des personnes et des couples qui font le choix de l’avortement.

Je n'ai pas lu :  "Jamais l'avortement ne peux être un cas de moindre-mal". 

Et, je ne suis pas théologienne pour deux sous, mais je pense que c'est justement tout à fait dans la ligne de Miséricorde du Pape François : faire la distinction entre la personne et l'acte.

et que lorsque nous arriverons Là-Haut, Jésus nous demandera peut-être, à nous, "qu'avez-vous fait de telle ou telle personne qui demandait de l'aide" ?

Je reviens au témoignage de Théodéric et je compte bien, pour ma part, l'imprimer et en parler en réunion de paroisse (ça changera de la politique) et c'est tout aussi urgent.

Qui sait si une action comme celle-là ne ferait pas réagir déjà la famille qui met la fille à la porte et le géniteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 03:00

Cette phrase là est terrible : "L’Eglise comprend que certaines femmes en arrivent à décider d’un avortement quand elles sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées."


La phrase aurait du être : "L’Eglise comprend la détresse de certaines femmes. Mais elle ne peut et ne pourra jamais comprendre l'acte d'avortement. Elle ne pourra jamais admettre la position de l'UCL qui a rejeté cet équilibre entre compréhension de la personne en détresse et dénonciation de l'homicide par ignorance qu'est l'acte d'avortement.


Les évêques prennent la suite de l'UCL et sacrifient le prophète. Ils baissent la garde devant les valeurs du monde. 


Deux derniers pas leur resteront à faire et sont déjà en marche : 

1° oublier l'âme éternelle de l'enfant et dire qu'ils sont contre l'acte d'avortement à cause de la protection de la vie.

2° étape : dire que, à 12 semaines, l'enfant n'est finalement qu'un amas de cellules.

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Jeu 30 Mar 2017, 03:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théodéric



Messages : 8240
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 03:03


Bonjour Espérence,

si tu imprimes mon blabla je t'en supplie corrige les fautes y en a 10 tonnes !!
pff je suis fatigué et j'en ai passé un tas !! :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 03:18

Arnaud Dumouch a écrit:
Spoiler:
 

Il va falloir que le pape leur rappelle la position officielle de l'Église. salut :pape:
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 03:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Les évêques prennent la suite de l'UCL et sacrifient le prophète. Ils baissent la garde devant les valeurs du monde. 


Deux derniers pas leur resteront à faire et sont déjà en marche : 

1° oublier l'âme éternelle de l'enfant et dire qu'ils sont contre l'acte d'avortement à cause de la protection de la vie.

2° étape : dire que, à 12 semaines, l'enfant n'est finalement qu'un amas de cellules.

Ils y viendront.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 03:39

Et dire qu'ils s'appuient sur l'appel du pape François à la miséricorde. Jamais le pape François n'a annulé l'excommunication ipso facto. Il a juste rajouté sa possibilité de pardon par tout prêtre.

Qui défendra ces bébés maintenant ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 09:54

Arnaud Dumouch a écrit:


Qui défendra ces bébés maintenant ?

les chrétiens engagés contre l'avortement et qui oeuvrent, pas seulement en paroles mais en actes et dans le silence.

Cela n'a jamais été dans les médias. Parfois un article par-ci par-là et c'est tout.

Si chaque chrétien (j'inclus les protestants) accueillait une femme en détresse signalée par "radio pipelettes" ou un service social, même sans la loger, que la femme sache qu'elle est écoutée quelque part et sera aidée, n'est-ce pas cela qu'attend de nous l'Eglise.

En bref, je ne suis pas si pessimiste que toi, car il faut simplement s'intéresser à l'autre.

Je l'ai déjà dit je ne sais combien de fois, le problème de l'avortement vient du rejet familial, de l'égoïsme du géniteur et non pas de la pression des services médicaux.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 10:08

Voici l'avis d'une Presse catholique Belge qui ne peut en aucun cas être taxée d’extrémisme : Elle suit Vatican II et s'inquiète, avec raison...

http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2017/03/29/affaire-mercier-et-avortement-les-eveques-belges-rappellent-5926811.html


[size=37][size=34]Affaire Mercier et avortement : la molle posture des évêques belges[/size][/size]



Ce 28 mars, les évêques belges ont diffusé ce communiqué, rappelant l'opposition de principe de l'Église à l'IVG, mais aussi en disant[size=13] «faire confiance» à la procédure engagée par l'Université catholique de Louvain. (source)[/size]
Voici le communiqué complet :
Citation :
«Concernant la suspension des cours de M. Stéphane Mercier, chargé de cours invité à l’UCL, les évêques font confiance à la procédure interne menée actuellement par l’UCL.
Les évêques espèrent que la discussion qui vient de surgir contribuera à une discussion sereine sur l’avortement dans la société.
Les évêques sont opposés à l’avortement en raison du respect pour la vie.
Selon le droit belge, il n’existe pas de droit à l’avortement. La loi prévoit que l’avortement peut être être pratiqué moyennant certaines conditions stipulées par la loi sans entraîner de poursuites pénales. La loi prévoit ainsi dans quels cas l’avortement est autorisé ou non. Mais comme tel, l’avortement est un délit et relève toujours du droit pénal.
Même si l’Église est opposée à l’avortement, elle fait la distinction entre  la personne et l’acte. L’Église comprend que certaines femmes en arrivent à décider d’un avortement quand elles sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées. La gravité de l’avortement est un drame pour l’enfant, pour ses parents et pour la société. Par compréhension pour ces situations dramatiques, les évêques tiennent à ce que l’on parle toujours avec nuance et tact des personnes et des couples qui font le choix de l’avortement.»

Cela répond-il [size=13]aux questions que nous avions posées hier? La formulation est éloignée des termes clairs utilisés par le magistère catholique tels qu'ils ont été exprimés lors du Concile Vatican II ou dans les textes de Jean-Paul II, de Benoît XVI et du pape François... Formulée de la sorte, la position des évêques ne risque pas de faire des vagues ni de les mettre dans une position inconfortable à l'égard de tous ceux qui défendent les avancées permissives de notre société. [/size]
[size=13]Pour rappel : Vatican II (Constitution Gaudium et Spes)[/size]
Citation :
« § 27.3. De plus, tout ce qui s’oppose à la vie elle-même, comme toute espèce d’homicide, le génocide, l’avortement, l’euthanasie et même le suicide délibéré ; (…) : toutes ces pratiques et d’autres analogues sont, en vérité, infâmes. Tandis qu’elles corrompent la civilisation, elles déshonorent ceux qui s’y livrent plus encore que ceux qui les subissent et insultent gravement à l’honneur du Créateur. »
« § 51.3 La vie doit donc être sauvegardée avec un soin extrême dès la conception : l’avortement et l’infanticide sont des crimes abominables. »

Chère Espérance,

Voilà la parole du Magistère universel. Vous voyez la différence ? C'est tout de même d'une force plus grande que cette phrase :
Citation :
"L'épiscopat belge s'oppose par principe à l'avortement".

"Par principe", ça veut dire quoi ?

Vatican II ne parle pas de principe mais de la vie d'un enfant.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 10:27

J'avais bien compris Arnaud que c'est ce mot "par principe" qui t'a bouleversé, mais j'ai pris cela pour... de la "diplomatie" vis-à-vis de la loi belge, car le fond ne change pas

Et ton article dit bien :

Les évêques sont opposés à l’avortement en raison du respect pour la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 11:49

Arnaud Dumouch a écrit:
"L’Eglise comprend que certaines femmes en arrivent à décider d’un avortement quand elles sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées."

Transformons légèrement cette phrase pour en changer le contexte afin de comprendre son absurdité :

"L’Eglise comprend que certains hommes en arrivent à tuer leurs épouse quand ils sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées."

Comme le dit Arnaud le message de vérité devrait être "L'Eglise comprend la souffrance et le désespoir de certaines femmes mais ne peut en aucun cas cautionner l'avortement qui demeure la manifestation la plus grave du mépris de la vie de l’innocent. La femme doit être soutenue et aidée, accompagnée afin de pouvoir librement faire un choix qui respecte la vie de l'enfant qu'elle porte en elle, même dans le cas où cette vie n'est pas désirée. L'Eglise encourage également la société à éduquer les jeunes à la patience, le respect de leur corps et de celui de l'autre, à l'abstinence jusqu'au mariage et à la responsabilité.

Voila ce qui serait une parole de vérité mais évidemment nos Evêques savent bien que le monde ne supporterait pas d'entendre de tels propos. Prions pour nos bergers afin qu'ils ne fuient pas devant les loups !

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 12:10

En réalité l'avortement n'est pas le choix de la femme mais le choix proposé à la femme enceinte ce qui est bien différent ! Il est donc incompréhensible que ce soit le seul choix proposé aux femmes enceintes lorsque pour une raison ou une autre elles font face à des difficultés ou des pressions, il est incompréhensible que la société permette que tant de femmes enceintes se retrouvent en souffrance, isolée, et subissent tant de pression de la part de leur entourage et que rien n'est fait pour les aider à mener à terme sereinement et en toute sécurité leur grossesse surtout lorsque celle ci est désirée par la femme mais pas par son entourage ou se trouve menacée en raison de difficultés financières ou professionnelles.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29206
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 12:23

Espérance a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:


Qui défendra ces bébés maintenant ?

les chrétiens engagés contre l'avortement et qui oeuvrent, pas seulement en paroles mais en actes et dans le silence.

Cela n'a jamais été  dans les médias. Parfois un article par-ci par-là et c'est tout.

Si chaque chrétien (j'inclus les protestants) accueillait une femme en détresse signalée par "radio pipelettes" ou un service social, même sans la loger, que la femme sache qu'elle est écoutée quelque part et sera aidée, n'est-ce pas cela qu'attend de nous l'Eglise.

En bref, je ne suis pas si pessimiste que toi, car il faut simplement s'intéresser à l'autre.

Je l'ai déjà dit je ne sais combien de fois, le problème de l'avortement vient du rejet familial, de l'égoïsme du géniteur et non pas de la pression des services médicaux.


Il y a aussi l'endoctrinement féministe: "C'est mon corps, je fais ce que je veux avec mon corps !"
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 12:27

Gabriel a écrit:


Transformons légèrement cette phrase pour en changer le contexte afin de comprendre son absurdité :

"L’Eglise comprend que certains hommes en arrivent à tuer leurs épouse quand ils sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées."
Prions pour nos bergers afin qu'ils ne fuient pas devant les loups !

Excellente analogie. Rien à dire de plus.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 13:18

Evidemment la société ne reconnaît pas plus le foetus ni l'embryon comme un être humain (au premier stade de son développement) mais cela n'enlève rien à la gravité de l'acte et de plus l'Eglise, elle, sait qu'il s'agit d'un être humain et se doit d'être la bouche des sans voix.

Sinon du temps du nazisme les juifs non plus n'étaient pas considérés comme des êtres humains, cela légitimait-il leur meurtre de masse ? Certainement pas !

L'Histoire rendra justice, un jour, à ces innocents, tout comme elle le fit envers les juifs, lorsque la société marchera à nouveau sur ses pieds et reconnaîtra leur humanité.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 13:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Gabriel a écrit:


Transformons légèrement cette phrase pour en changer le contexte afin de comprendre son absurdité :

"L’Eglise comprend que certains hommes en arrivent à tuer leurs épouse quand ils sont dans des situations pénibles, difficiles voire désespérées."
Prions pour nos bergers afin qu'ils ne fuient pas devant les loups !

Excellente analogie. Rien à dire de plus.

Excellente analogie mais qui ne convaincra pas les aveugles je le crains, on l'a vu avec l'affaire de Jacqueline Sauvage, y compris sur ce forum.

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 17:13

On car la foi de nos membres catholiques n'arrive que difficilement à regarder l'enfant tout petit comme une personne qui vivra éternellement.

Sans l'analyse de ce qu'est l'âme humaine, en ne regardant que la biologie, on ne peut comprendre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 17:16

François confirme de manière définitive plusieurs mesures exceptionnelles prises pendant ce jubilé, dont le pardon possible de l'avortement qui est désormais délégué à tout prêtre diocésain.
Citation :
«Je voudrais redire de toutes mes forces, écrit le pape François, que l'avortement est un péché grave, parce qu'il met fin à une vie innocente. Cependant, je peux et je dois affirmer avec la même force qu'il n'existe aucun péché que ne puisse rejoindre et détruire la miséricorde de Dieu quand elle trouve un cœur contrit qui demande à être réconcilié avec le Père.
Spoiler:
 

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 6160
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 30 Mar 2017, 18:38

OK Adamev donc 200.000 femmes par an qui décident envers et contre tout d'avorter malgré tout ce qui est mis en oeuvre par les plannings familiaux pour les encourager à mener leur grossesse à terme... Merci pour cette info, vous me confirmez donc qu'il est d'urgence nationale de responsabiliser les Français !
D'autre part avant que l'avortement soit légalisé que faisaient ces 200.000 femmes chaque année ? Toutes se faisaient avorter avec des aiguilles à tricoter ? 200.000 femmes mourraient ainsi chaque année au XXè siècle ?

Quant à "la loi leur permet l'avortement dans la sécurité"

Sachant qu'on parle de l'arrêt d'une vie humaine au premier stade de son développement, il suffirait que le meurtre d'un être humain à un stade plus avancé soit à son tour légalisé (afin d'encadrer le meurtre et éviter que les citoyens utilisent n'importe quel ustensile ou aiguille à tricoter pour se débarrasser de leur voisin) pour que nous n'ayons plus qu'à dire amen ?

Qu'est ce qui selon vous nous autorise à mettre fin à une vie humaine au premier stade de son développement et non à un stade plus avancé ? Qu'est ce qui nous permet de déterminer à partir de quel instant une vie est réellement humaine et digne de vivre. Notre jugement est-il infaillible à ce niveau ? Pouvez vous me donner les références des recherches scientifiques qui confirment que la vie humaine commence à X mois de grossesse et qui indiquent qu'avant cela il ne s'agit pas d'un être humain mais d'une plante ou d'autre chose et que donc on peut s'en débarrasser sans problème de conscience ?

_________________
"Le respect de la personne humaine se fonde sur son caractère irremplaçable" - Blaise Pascal
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
 
L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Matière à réflexion
» Programme CSE durant le blocus
» Calendrier académique 2010-2011
» De l'ésotérisme au christianisme / Père Verlinde
» Presentation de Mbella jordan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: