DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 22 Mar 2017, 16:57

L’université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL) désavoue un professeur qui qualifie l’avortement de « meurtre »

C’est une affaire ahurissante que celle d’un chargé de cours à l’université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL), engagé à la rentrée, qui vient d’être désavoué par les autorités académiques pour avoir distribué un texte de 15 pages où il qualifie l’avortement de « meurtre ». Sans être sanctionné pour l’instant, les autorités se réservant de vérifier le « statut » de ce texte, Stéphane Mercier est en tout cas déjà officiellement montré du doigt pour avoir simplement osé exprimer ce point de vue provie dans le cadre universitaire, le service de presse de l’université s’étant dépêché de désolidariser l’institution de ce point de vue contraire à ses « valeurs ».

(...)

L’université catholique de Louvain désavoue un professeur provie

Le texte en question, qui a été distribué à une centaine d’élèves ingénieurs de première année par le chargé de cours de philosophie, comporte 15 pages et porte un titre sans ambiguïté : « La philosophie pour la vie : contre un prétendu “droit de choisir” l’avortement ». Un texte qui cherche à aider les jeunes à raisonner de manière philosophique pour « tacher de dégager la vérité sur une question grave », ce qui passe nécessairement par le fait d’accorder « aux différentes parties en présence le droit à faire valoir leur point de vue ». Non sans sens prophétique, la réflexion de Stéphane Mercier – qui s’appuie largement sur celle de Peter Kreeft, professeur de philosophie américain – affirme ceci d’emblée : « Ce sont les fous et les enfants mal élevés qui se bouchent les oreilles et qui se mettent à crier quand ils entendent quelque chose qui leur déplaît ou les irrite ».

Son argumentaire provie, il l’a voulu rationnel, en acceptant la critique rationnelle. « D’ailleurs, refuser la discussion, même sous un beau prétexte (“Il ne faut pas laisser dire de telles choses !”), est dangereux : interdire le débat est un procédé typiquement totalitaire ; et c’est du reste le signe que l’on a peur : qui donc souhaite interdire à une personne de discuter rationnellement, sinon celui qui a peur de découvrir que certaines de ses opinions ne sont pas fondées ? Si je recherche ce qui est vrai, ou ce qui a de bonnes chances de l’être, je dois pouvoir écouter les arguments qui me sont proposés, les accepter s’ils sont bons, les rejeter s’ils sont erronés ou mensongers. Refuser cet état d’esprit, c’est adopter une posture de fanatique, qui ne se préoccupe pas de la vérité, mais de la seule victoire de son opinion, quel qu’en soit le prix ».

Dans un texte dense et riche, Stéphane Mercier explique pourquoi l’avortement est un meurtre

C’est un texte dense et riche que Stéphane Mercier a proposé à ses étudiants, avec pour objectif la volonté de les faire réfléchir et le cas échéant, débattre. La réaction épidermique qui en a fait un scandale national montre jusqu’où le débat est devenu interdit sur la question de l’avortement : tabou dans la vie politique française, tabou dans les partis, tabou jusque dans un établissement d’enseignement catholique dans un pays dont les souverains sont catholiques…

Texte en vérité passionnant, qui pose les arguments de part et d’autre, décortique, commente avec humour, et pose le principe : si l’embryon est parfaitement individualisé en tant que personne humaine, il s’agit d’un membre de notre espèce, être innocent qui ne doit pas être tué. On peut le lire – avec profit – ici.

http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2017/03/21/universite-catholique-5923987.html

Sources :
http://reinformation.tv/ucl-professeur-avortement-meurtre-universite-catholique-louvain-desavoue-smits-67783-2/
http://www.sudinfo.be/1811584/article/2017-03-21/l-avortement-est-le-meurtre-d-une-personne-innocente-l-ucl-prend-ses-distances-a

_________________
Philippe


Dernière édition par Gabriel le Mer 22 Mar 2017, 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 22 Mar 2017, 16:59

Voici le cœur du raisonnement qui a tant choqué les Belges :

Citation :
« S’il est moralement mauvais de tuer délibérément une personne innocente, et que l’enfant dans le ventre de sa mère est bien une personne innocente (qui n’est certes pas complètement développée, mais l’enfant de cinq ans ne l’est pas non plus), la conclusion est indiscutable : tuer un enfant au stade embryonnaire ou fœtal, dans le ventre de sa mère, est moralement mauvais, comme il est mauvais de l’assassiner quand il est âgé de cinq ans. Toujours. Dans tous les cas. Comme le viol. Le viol est moralement mauvais, dans tous les cas : il n’y a pas de circonstances capables de rendre cet acte bon, ou même simplement acceptable. Quand on parle d’avortement ou quand on parle de viol, on parle d’un acte, comme on dit, intrinsèquement mauvais, un acte qui est mauvais en lui-même et par lui-même. C’est moralement mauvais de soi, quelles que soient les circonstances ».

Scandale à l’université catholique : quelqu’un a osé dire que l’avortement est le meurtre d’une personne innocente !


Et voici la suite, qui a fait le tour des médias : « La vérité, c’est que l’avortement est le meurtre d’une personne innocente. Et c’est même un meurtre particulièrement abject, parce que l’innocent en question est sans défense. (…) Maintenant, on entend certains dire par exemple qu’à titre personnel, ils réprouvent l’avortement comme étant immoral, mais qu’il ne leur viendrait pas à l’idée de le rendre illégal. Raisonnement d’une étonnante absurdité, quand on prend la peine de s’y arrêter. On peut même aller assez vite en besogne sur ce point. Imaginez maintenant que le même individu déclare qu’à titre personnel, il trouve que le viol est vraiment immoral, mais que, pour “respecter la liberté de chacun” (sauf peut-être de la victime…), il ne faut pas pour autant le rendre illégal. Absurde, évidemment ! Eh bien, si l’avortement est un meurtre, comme on l’a dit, n’est-il pas encore plus grave que le viol ? Le viol est immoral, et heureusement il est aussi illégal. L’avortement, qui est encore plus immoral, ne devrait-il pas, à plus forte raison encore, être illégal lui aussi ? »

La presse belge a multiplié les entretiens pour montrer à quel point c’était le chargé de cours qui était abject. Une étudiante réagissant au micro d’un journaliste de rtl.be a déclaré : « Cela me choque, surtout qu’au cours de philosophie, on essaye de penser, réfléchir et ouvrir son esprit ». Mais en restant dans les clous !

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Ray



Messages : 6195
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 22 Mar 2017, 17:00

Mèrde j'avais oublié que la Corée du Nord avait annexé la Belgique !

siffler
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 22 Mar 2017, 17:11

Texte intégral à partager largement :
Fichiers joints
le-cours-de-stphane-mercier.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(1.9 Mo) Téléchargé 2 fois

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 22 Mar 2017, 21:02

Avortement: extrait du catéchisme pour adultes

« L’avortement est, de loin, par le nombre, la manifestation la plus grave du mépris de la vie de l’innocent. « Dès le moment de sa conception, la vie de tout être humain doit être absolument respectée » (Donum vitae, introduction). La culture, les conditions économiques et sociales jouent un rôle considérable dans le fait que des couples envisagent l’avortement comme une solution à des problèmes qui peuvent être très réels. Cependant, il faut affirmer qu’objectivement l’avortement est un acte très grave. Le concile Vatican II affirme que l’avortement est un crime abominable (cf. GS 51) parce que Dieu, maître de la vie, a confié aux hommes le noble ministère de la vie et que, précisément, ils abusent de cette confiance en devenant les meurtriers de ceux dont ils sont appelés à être les protecteurs.

S’il existe des cas de détresse tragiques, les dispositions actuelles de la législation française contribuent, malgré leurs bonnes intentions, à obscurcir la conscience. « C’est légal donc c’est moralement permis », pense-t-on trop facilement. La législation de l’avortement et la complaisance d’une partie du monde médical tendent à banaliser l’avortement dans l’opinion publique. L’avortement, même thérapeutique, n’entraîne pas moins la mort d’un innocent par le fait de ceux-là mêmes, parents et médecins, à qui il est confié. Et c’est pour attirer l’attention sur la gravité de cet acte que le droit de l’Église fait encourir une « excommunication » (qui interdit la vie sacramentelle) à celui qui, le sachant et le voulant, provoque un avortement.

Le scandale de l’avortement exige de chacun les plus grands efforts pour changer les causes sociales et culturelles qui le provoquent. C’est un grave devoir d’aider les femmes en difficulté et de soutenir ceux qui donnent aux familles les moyens d’assumer leurs responsabilités devant une vie humaine commencée. C’est aussi un grave devoir d’accueillir avec charité les femmes qui ont connu l’avortement, afin de leur manifester la miséricorde de Dieu et de leur permettre un nouveau départ. »
Les évêques de France, Catéchisme pour adultes, 1991 (n° 579)

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
aristote

avatar

Masculin Messages : 435
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 22 Mar 2017, 22:14

Merci Gabriel pour la transmission du cours, ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd (ni dans les yeux d'un aveugle ^^). C'est assez incroyable, une université dite "catholique". Tu fais bien de nous rappeler l'extrait du catéchisme pour adultes. Je crois en effet que la position de l'Eglise est claire sur la question de l'avortement, et que le décalage avec les positions de l'université prétendument catholique est d'autant plus frappant.

Sans rentrer dans le détail du sujet, mais pour en rester aux préliminaires, je pense que ce fait traduit, encore une fois, l'ère totalitaire dans laquelle nous sommes entrés. Plus le temps passe, plus on s'aperçoit que l'indifférence est hors jeu dans le cas de l'avortement. Ce sont ceux qui choisissent de défendre ou de prendre position contre l'IVG qui sont dans le ring, et force est de constater qu'à échelle humaine, dans ce rapport de forces, les premiers semblent dominer. Le débat "démocratique", la liberté d'expression, ne s'identifient plus à aucune réalité tangible sur cette question. On en est aux déclarations (dans une Assemblée nationale) qui prennent la forme de plaidoyer (ou de réquisitoire), et pourtant... si ce n'était que cela, on pourrait pardonner aux plaideurs une certaine véhémence dans le propos qui peut légitimement trouver à s'exprimer précisément dans un débat.

Mais ici, clairement, ce sont les institutions elles-mêmes (l'université catholique de Louvain par exemple, en la personne de ses responsables) qui font preuve d'intolérance (pour reprendre un mot à la mode, qui ne m'est pas plus cher que celui de démocratie). Pourquoi agissent-elles ainsi ? La peur ? La soumission servile au conformisme ambiant ? Un peu des deux probablement. Ce qui est certain, c'est que la dimension morale et sociale de l'avortement, pour ne prendre que ces deux dimensions, ne peut plus être sujette à débat contradictoire. Quand on peut, on choisit la sanction. Au moins, avant on avait la morale, même sans débat. Aujourd'hui, on a (parfois) le débat, mais sans morale.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10020
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Mer 22 Mar 2017, 22:24

Une " marche pour la vie " est prévue à Bruxelles le 25 mars .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 05:41

aristote a écrit:
Merci Gabriel pour la transmission du cours, ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd (ni dans les yeux d'un aveugle ^^). C'est assez incroyable, une université dite "catholique".

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Petilouis



Masculin Messages : 190
Inscription : 01/01/2017

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 07:33

Quand la religion s'associe avec la politique c'est le début de la fin.

La Démo (n) - cracie , le pouvoir, la justice du peuple, du monde.

Il ne faut pas nous étonner, nous sommes ( je l'espère)  à l'apogée de l'horreur,  mais qui nous est bien expliquée humainement,  par la science,  où Celle de Dieu, n'a plus sa place, mais celle du Démon.
En Belgique le parti Social chrétien ( P.S.C) a même changé de nom, depuis des années ... avant de s'effondrer.

Merci Gabriel pour ce témoignage et ce cours.




fleur2 fleur2 fleur2
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 08:04

Je pense que ce fait nouveau, accompagné d'autres du même genre (comme le renvoi de 30 séminaristes de Bruxelles trop priants) va finir par attirer l'attention du Vatican sur le Royaume de Belgique et la réalité de son catholicisme, la dégradation de ses autorités.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 10:46

Je suppose que dans cette université... il y a un code de déontologie qui doit prévoir la neutralité des professeurs et de leurs enseignements (le contraire m'étonnerait).
Transgression du code = renvoi.... pour faute professionnelle.
L'U de Louvain asure que je sache une mission de service public...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 10:48

Mgr Léonard qualifie de "drame" les 25 ans de la dépénalisation de l'avortement

Belga

dim. 05/04/2015 - 12:22 Eric Steffens avec Belga "Il est un drame qu'il nous faut évoquer aujourd'hui. Avant-hier, c'était le 25ème anniversaire de la loi belge sur l'avortement", a indiqué Mgr André-Joseph Léonard, primat de Belgique, dans son homélie de Pâques prononcée dimanche matin en la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles.

"Il est difficile d'évaluer le nombre d'enfants avortés en Belgique depuis 1990: en tout cas, plus de 300.000", a estimé Mgr Léonard.

"Par principe, il s'agit toujours de victimes qui ne peuvent pas se défendre. Le petit enfant dans le sein maternel peut bien tenter, pendant un certain temps, de se réfugier contre la paroi de la matrice, afin d'échapper à l'agression. Mais en vain. Il ne sera bientôt plus qu'un déchet biologique", a lancé le primat de Belgique, qualifiant au passage le refus de signer cette loi par le Roi Baudouin d'"acte prophétique".

"N'oublions jamais que nous avons tous été ce minuscule embryon, ce foetus dans le sein maternel. Et nous ne sommes ici que parce que nous avons été respectés dans ce stade vulnérable de notre vie", a ajouté Mgr Léonard, précisant sa "volonté de défendre à la fois la vie précieuse de l'enfant à naître et la dignité de chaque femme."

L'archevêque de Malines-Bruxelles a également affirmé son "engagement à soutenir les organisations qui aident les femmes à garder leur enfant, y compris dans des situations très difficiles."

A l'instar du pape François, Mgr Léonard s'est également inquiété du sort des chrétiens d'orient "persécutés et martyrisés, à cause de leur foi dans le Christ."

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 10:50

Les responsables de cette Université devraient se rappeler quels sont leurs devoirs liés au mot "catholique" dans le nom de leur Université. Autant se rebaptiser Université Humaniste de Louvain autrement....

Document envoyé à Mgr De Kesel ainsi qu'à l'UCL.

Les commentaires déposés par les internautes suite à cette nouvelle me rassurent beaucoup !
Fichiers joints
nsmail-1.pdf
Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.
(82 Ko) Téléchargé 2 fois

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 10:58

adamev a écrit:
Je suppose que dans cette université... il y a un code de déontologie qui doit prévoir la neutralité des professeurs et de leurs enseignements (le contraire m'étonnerait).
Transgression du code = renvoi.... pour faute professionnelle.
L'U de Louvain asure que je sache une mission de service public...

Adamev je vous invite à lire le texte de 15 pages de ce professeur, si la réflexion et les arguments philosophiques rationnels ne sont plus permis dans une université cela devient très grave et même au nom de la laïcité on ne devrait jamais approuver cela. C'est digne d'un Etat totalitaire.

A ce propos le commentaire d'un internaute est plein de bon sens :

Citation :
Avortement plus grave que le viol ? L'avortement assimilable à un meurtre ? Franchement je n'ai pas de réponse à cette question. Mais ce que je pense, c'est que n'importe qui a le droit de se la poser et de la poser en débat public. Y compris un enseignant. Et il est certain qu'une telle question va susciter un malaise. Si ce n'était pas le cas, ce serait vraiment inquiétant. La réaction de l'université m'est incompréhensible... ses valeurs... l'avortement ou sa défense inconditionnelle en font donc partie ? J'adore la réaction des étudiants : "Cela me choque surtout qu'au cours de philosophie, on essaie de penser, réfléchir et ouvrir son esprit"... mais n'est ce pas ce que ce professeur les invite à faire ? Le professeur n'impose pas son texte, il soulève une question. Ouvrir son esprit n'est ce pas justement aborder tous les thèmes et envisager toutes les opinions, même si certaines sont devenues les positions officielles du monde politique ? C'est devenu honteux dans ce pays de penser autrement que les autres ?

On réalise vite à quel points même nos jeunes sont conditionnés et au nom de la réflexion et de l'ouverture d'esprit on en arrive à faire taire ceux qui nous invite à réfléchir et à avoir une ouverture d'esprit, on a arrive à défendre la pensée unique. Cherchez l'incohérence !

_________________
Philippe


Dernière édition par Gabriel le Jeu 23 Mar 2017, 11:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 10:59

"Les autorités souhaitent d'une part connaître le statut de ce texte et l'usage qui en a été fait lors de cet enseignement, sachant que dans tous les cas l'UCL défend ce droit fondamental à l'avortement, et surtout le droit des femmes à choisir",

En tous points conforme à la mission de service public.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 11:02

Une femme ne peut pas choisir librement si le seul choix qu'on lui propose s'est d'avorter alors que beaucoup aimeraient se voir proposer des solutions pour garder leur enfant malgré les difficultés et pressions (professionnelles, familiales, financières) qu'elles subissent.

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 11:08

Gabriel a écrit:
Une femme ne peut pas choisir librement si le seul choix qu'on lui propose s'est d'avorter alors que beaucoup aimeraient se voir proposer des solutions pour garder leur enfant malgré les difficultés et pressions (professionnelles, familiales, financières) qu'elles subissent.

Combien de fois faudra-t-il répéter que ces alternatives à l'avortement existent (insuffisantes p.e) et qu'elles sont portées à la connaissance du public??? Vous avez beau vous tortiller du goupillon il y aura toujours des femmes pour refuser de porter à terme une grossesse non désirée. Et c'est leur liberté.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10020
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 11:09

" droit fondamental à l'avortement " . Comme vous diriez , les bras m'en tombent , Adamev .

L' " humanité " croyait universellement , il y a très longtemps , au " droit fondamental au meurtre " .

Il fallut des révolutions morales ( inspirées , croyons-nous ) , pour l'interdire à titre individuel ( l'un des dix Commandements , notamment ) .

Où l'église catholique romaine se trouve apparemment dans la contradiction , c'est qu'elle s'interdit simultanément la contraception etl'avortement .

Autre contradiction mais plus générale ( pas spécifique à l'église catholique romaine ) : interdiction de l'avortement mais autorisation des guerres . Pourquoi faire venir au monde des enfants si c'est pour qu'ils s'entretuent ensuite sur ordres humains ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Jeu 23 Mar 2017, 15:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 11:10

L’ONU et l’Europe on levé des centaines de millions pour l’avortement dans les pays défavorisés.

Chers amis,

L’ONU et les extrémistes Européens considèrent la mise à mort des bébés à naître quasiment comme un acte de foi. Lorsque le gouvernement américain a retiré les subventions à des groupes étrangers pro-avortement, la gauche sexuelle est devenue folle. Cette semaine même ils ont tenu une conférence de premier plan à Bruxelles pour lever des centaines de millions afin de poursuivre la boucherie de bébés. Marianna Orlandi, Ph.D. nous en fait le récit étonnant.

La gauche adore utiliser des euphémismes dans la mise à mort des bébés. La santé reproductive. Les droits reproductifs. La santé maternelle. La mortalité maternelle. Il est rare de le leur faire admettre, mais Rebecca Oas, Ph.D. a trouvé un article de l’IPAS, un groupe pro-avortement vicieux, où se révèle leur propension à utiliser “ la santé maternelle” comme excuse pour tuer des bébés à naître. Le compte-rendu de Rebecca nous ouvre les yeux et vous ne trouverez cette information nulle part ailleurs.

Dans cinq jours des milliers de féministes extrémistes vont se rendre à New York pour la Commission des Nations Unies sur le statut des femmes où elle vont une fois encore mettre tous leurs efforts dan la lutte pour faire avancer le droit à tuer des enfants à naître. C-Fam y sera. Nous comptons sur votre aide : www.c-fam.org/donate.

Faites passer l’information.

Sincèrement,

Austin Ruse
President
c-fam.org

https://c-fam.org/friday_fax/lequipe-des-nations-unies-les-politiciens-europeens-les-groupes-pro-avortement-joignent-leurs-forces-pour-calomnier-la-ligne-pro-vie-des-etats-unis/

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 11:12

Je vous accorde que l'expression "droit fondamental" est malheureuse.
Ce n'est un droit que parce que c'est inscrit dans la loi.... ça ne constitue en aucun cas une obligation.
Ce qui est important c'est "le droit des femmes à choisir". Et c'est ce droit que les machos cathos ultras leur refusent.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 11:39

Gabriel a écrit:
Une femme ne peut pas choisir librement si le seul choix qu'on lui propose s'est d'avorter alors que beaucoup aimeraient se voir proposer des solutions pour garder leur enfant malgré les difficultés et pressions (professionnelles, familiales, financières) qu'elles subissent.

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 11:58

Combien de fois faudra-t-il répéter que ces alternatives à l'avortement existent (insuffisantes p.e) et qu'elles sont portées à la connaissance du public??? Vous avez beau vous tortiller du goupillon il y aura toujours des femmes pour refuser de porter à terme une grossesse non désirée. Et c'est leur liberté.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13389
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 12:10

et combien de fois il faudra repeter que c'est un meurtre!
et qu'ilfaudra cesser de vouloir tuer ceux qui nous gènent!
massacreur
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13389
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 12:11

adamev a écrit:
Je vous accorde que l'expression "droit fondamental" est malheureuse.
Ce n'est un droit que parce que c'est inscrit dans la loi.... ça ne constitue en aucun cas une obligation.
Ce qui est important c'est "le droit des femmes à choisir". Et c'est ce droit que les machos cathos ultras leur refusent.
et le doit de bébés, vous vous en tapez!
quand on ce qu'on leur arrache jambes et bras aussi
tueur
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:17

adamev a écrit:
Je suppose que dans cette université... il y a un code de déontologie qui doit prévoir la neutralité des professeurs et de leurs enseignements (le contraire m'étonnerait).
Transgression du code = renvoi.... pour faute professionnelle.
L'U de Louvain asure que je sache une mission de service public...

Une université "catholique" est ... catholique.

La neutralité concerne les université ... neutres.

C'est un minimum syndical !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:20

adamev a écrit:
"Les autorités souhaitent d'une part connaître le statut de ce texte et l'usage qui en a été fait lors de cet enseignement, sachant que dans tous les cas l'UCL défend ce droit fondamental à l'avortement, et surtout le droit des femmes à choisir",

En tous points conforme à la mission de service public.

Une université catholique est une université privée de droit épiscopal.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:31

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
"Les autorités souhaitent d'une part connaître le statut de ce texte et l'usage qui en a été fait lors de cet enseignement, sachant que dans tous les cas l'UCL défend ce droit fondamental à l'avortement, et surtout le droit des femmes à choisir",

En tous points conforme à la mission de service public.

Une université catholique est une université privée de droit épiscopal.


Une université catholique est une université privée de droit épiscopal qui remplit une mission de service publique et touche pour cela des subventions publiques... ni plus ni moins que les écoles privées religieuses en France.
Voilà que pour une fois je me mêle d'affaires de frites...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29200
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:36

L’université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL) désavoue un professeur qui qualifie l’avortement de « meurtre »

Ai-je bien lu ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:41

Tu as bien lu. Et tu as aussi vu Adamev le Franc-maçon justifier la réaction des autorités de cette université CATHOLIQUE !

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Jeu 23 Mar 2017, 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Chrysostome

avatar

Masculin Messages : 29200
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:44

Si elle désavoue un de ses professeurs qui condamne l'avortement, elle ne mérite plus de s'appeler "catholique". carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:50

Ca commence à faire beaucoup pour la Belgique. Le Vatican va peut-être finir par réagir...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Waddle



Masculin Messages : 2243
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:57

A t'il été suspendu?

Si je comprends bien on lui reproche non pas ses opinions mais le fait de les transmettre via des cours?
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 14:59

Arnaud Dumouch a écrit:
Tu as bien lu. Et tu as aussi vu Adamev le Franc-maçon justifier la réaction des autorités de cette université CATHOLIQUE !

En quoi souligner le manque d'équilibre d'un enseignement est-il maçonnique???

J'avais écrit mais mon message a été supprimé. L'enseignement implique de donner aux étudiants (élèves) la thèse et l'antithèse afin qu'ils forment eux-mêmes la synthèse. Par exemple : voici ce que dit le CEC, voici ce que dit la loi (belge)... votre avis? Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13389
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 16:03

adamev a écrit:

J'avais écrit mais mon message a été supprimé. L'enseignement implique de donner aux étudiants (élèves) la thèse et l'antithèse afin qu'ils forment eux-mêmes la synthèse.  
C'est juste le contraire qui se passe dans l'enseignement et les médias! Et après les FM osent parler de liberté!
Revenir en haut Aller en bas
aristote

avatar

Masculin Messages : 435
Inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 16:51

Adamev a écrit:
Combien de fois faudra-t-il répéter que ces alternatives à l'avortement existent (insuffisantes p.e) et qu'elles sont portées à la connaissance du public??? Vous avez beau vous tortiller du goupillon il y aura toujours des femmes pour refuser de porter à terme une grossesse non désirée. Et c'est leur liberté.

Ce qui revient à impliquer nécessairement les praticiens dans l'accomplissement d'un meurtre. Votre raisonnement ne tient absolument pas, d'ailleurs il est inutile de parler de liberté sans la responsabilité morale. Je déplore encore une fois que vous cantonniez le débat au domaine de la plus stricte légalité ou illégalité (je parlerais de légalisme même dans votre cas), sans aborder le sens moral.

Votre idée de la liberté est très commode en somme : elle vous autorise à dire qu'un avortement est un droit. De la nécessité logique (droit => reconnaissance du droit, possibilité au droit de s'exprimer), on passe à la nécessité morale (devoir moral des praticiens de pratiquer un avortement). Nous n'avons pas le même sens du devoir, Adamev, surtout lorsqu'une vie humaine est en jeu.

Alors de deux choses l'une, soit vous acceptez de remettre en question votre axiome de départ, qui est votre idée de la liberté, soit vous vous condamnez à l'aveuglement (la loi sans la morale, ou plutôt le raisonnement sans l'ensemble des termes). Pour être logique, encore faut-il se donner toutes les cartes en main.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10020
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 18:49

Vous aviez déjà joué au juge dans le sujet des lois mémorielles , Adamev , et voilà que vous jouez au recteur d'Université catholique surveillant les chargés de cours et soucieux de ne pas perdre les subventions publiques .  N'est-ce pas un peu trop ?

Pour les catholiques non chargés de mission , tout ce qu'il se demandent , c'est si cette Université a encore le droit de se proclamer catholique , la position officielle de l'Eglise étant contraire à l'avortement , sauf exceptions justifiables .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Jeu 23 Mar 2017, 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 18:58

salut

Le Pouvoir Organisateur de cette université étant le Cardinal de Kesel et les évêques, j'attends de voir la réaction.

Va-t-il désavouer le directeur qui a pris position contre la doctrine catholique, ou le professeur qui a donné ce texte de réflexion dans un cours relevant du domaine spécifique et du caractère proprement catholique de l'Université (car les cours de philo et de religion enseignés aux élèves ingénieurs relèvent de ce caractère propre ) .

Attendons.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 20:16

Arnaud Dumouch a écrit:
salut

Le Pouvoir Organisateur de cette université étant le Cardinal de Kesel et les évêques, j'attends de voir la réaction.

Va-t-il désavouer le directeur qui a pris position contre la doctrine catholique, ou le professeur qui a donné ce texte de réflexion dans un cours relevant du domaine spécifique et du caractère proprement catholique de l'Université (car les cours de philo et de religion enseignés aux élèves ingénieurs relèvent de ce caractère propre ) .

Attendons.

Ou faire comme Pilate... ?

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 20:19

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Gabriel
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 5837
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 20:20

C'est généralement la position la plus pratique...

Citation :
“Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu; je connais tes oeuvres, — que tu n’es ni froid ni bouillant. Je voudrais que tu fusses ou froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède et que tu n’es ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche. Parce que tu dis: Je suis riche, et je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et que tu ne connais pas que, toi, tu es le malheureux et le misérable, et pauvre, et aveugle, et nu…” (Apoc. 3.14-17).

_________________
Philippe
Revenir en haut Aller en bas
https://www.i-services.com
Petilouis



Masculin Messages : 190
Inscription : 01/01/2017

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 22:48

.

Aujourd'hui jeudi 23 mars à 11:12 ( ReneMatheux)
et combien de fois il faudra repeter que c'est un meurtre!
et qu'ilfaudra cesser de vouloir tuer ceux qui nous gènent!
massacreur
  
Petilouis:

Au nom de la loi une permission de tuer   ?
Au nom de la loi un cautionnement de meurtre  ?
Meurtriers, vous rendez-vous compte que vous devenez :  
co-auteurs et de combien !
Même chose pour l'euthanasie.


Dieu nous laisse le  droit de choisir notre façon de vivre, notre Maitre : Dieu  ou le Démon  !
Oui Dieu, à nous chrétiens, Il nous laisse ce choix : il nous laisse libre de choisir.
Mais le commandement qu'Il nous donne :  c'est de ne pas tuer.
Dieu dans sa Sagesse nous veut, nous laisse  libre. 

Mais !   ...

Dieu  ( qui est la Sagesse )      ne cautionne     d'aucune façon un  ( le ) meurtre  individuel.
Nous ne sommes    Pas   propriétaire même  ...   de    notre vie.

Et pour ceux qui ne croient pas. ( dire ne croire à rien ... )
Le droit,    la liberté d'une personne s'arrête ... Où se trouve ( commence ) 
la Vie d'une autre  dans certains cas , ne serait-ce plus vrai ?


carton rouge             fleur2 fleur2
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:09

Arnaud Dumouch a écrit:
salut

Le Pouvoir Organisateur de cette université étant le Cardinal de Kesel et les évêques, j'attends de voir la réaction.

Va-t-il désavouer le directeur qui a pris position contre la doctrine catholique, ou le professeur qui a donné ce texte de réflexion dans un cours relevant du domaine spécifique et du caractère proprement catholique de l'Université (car les cours de philo et de religion enseignés aux élèves ingénieurs relèvent de ce caractère propre ) .

Attendons.

Et ce sont les seuls qui assurent la reconnaissance des diplômes par l'ECAR.
Ceci étant cette université est de droit public et non épiscopal
http://ot-ds.sipr.ucl.ac.be/cps/ucl/doc/recherche/documents/Statut_juridique_UCL.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 7291
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:15

adamev a écrit:
Je vous accorde que l'expression "droit fondamental" est malheureuse.
Ce n'est un droit que parce que c'est inscrit dans la loi.... ça ne constitue en aucun cas une obligation.
Ce qui est important c'est "le droit des femmes à choisir". Et c'est ce droit que les machos cathos ultras leur refusent.

le droit C'est Dieu donc pour nous, Jésus dans le Don de l'Esprit Saint !

toi tu prétend faire taire Jésus au nom de ton droit des hommes , en fait tu préfère Pilate au Christ !

quand un homme et une femme font ce qu'il faut pour engendrer un autre humain ils sont volontairement porteur de Vie donc Acteurs avec Dieu !
ensuite si ils décident de tuer l'humain qu'ils ont appelés à la vie c'ets bien un crime !

toi tu prétend nier ton unité avec Dieu au nom des avantages de la chair , c'est exactement cela la voie de la trahison de l'Esprit , si on est un Baptisé comme tu prétend l'être à un moment il faut s’arrêter avant l'abîme ensuite tu n'auras plus que " des larmes et grincements de dents !" !

c'est exigeant d'exister ? bien sûr , mais s’appliquer a cesser d'exister c'est totalement infernal ! et on sait qui est le maître de l'infernal ! batman

si tu dis que Jésus Est Seigneur , applique toi à le suivre plutôt que le combattre !
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:21

aristote a écrit:
Adamev a écrit:
Combien de fois faudra-t-il répéter que ces alternatives à l'avortement existent (insuffisantes p.e) et qu'elles sont portées à la connaissance du public??? Vous avez beau vous tortiller du goupillon il y aura toujours des femmes pour refuser de porter à terme une grossesse non désirée. Et c'est leur liberté.

Ce qui revient à impliquer nécessairement les praticiens dans l'accomplissement d'un meurtre. Votre raisonnement ne tient absolument pas, d'ailleurs il est inutile de parler de liberté sans la responsabilité morale. Je déplore encore une fois que vous cantonniez le débat au domaine de la plus stricte légalité ou illégalité (je parlerais de légalisme même dans votre cas), sans aborder le sens moral.

Les praticiens sont impliqué en ce sens qu'il leur appartient d'informer dès la première consultation d'une femme voulant avorter. La loi prévoit que chaque praticien peut faire valoir la clause de conscience. Au cas ou vous l'auriez oublié le droit est ce qui règle notre vie en commun. Une femme a le droit de vouloir avorter et ce droit vaut pour tous dans les limites de la loi. Ce droit à l'avortement n'oblige personne à avorter mais ne permet à personne de s'opposer au choix de la femme concernée (Pas plus qu'on ne peut empêcher une femme d'avorter on ne peut l'obliger à le faire. Pas plus qu'on ne peut empêcher une femme de conduire à terme sa grossesse désirée ou non).

Votre idée de la liberté est très commode en somme : elle vous autorise à dire qu'un avortement est un droit. De la nécessité logique (droit => reconnaissance du droit, possibilité au droit de s'exprimer), on passe à la nécessité morale (devoir moral des praticiens de pratiquer un avortement). Nous n'avons pas le même sens du devoir, Adamev, surtout lorsqu'une vie humaine est en jeu.

Les praticiens peuvent faire valoir leur clause de conscience. Et en application du droit (général) vous ne pouvez pas imposer votre conception du droit (décider pour autrui).

Alors de deux choses l'une, soit vous acceptez de remettre en question votre axiome de départ, qui est votre idée de la liberté, soit vous vous condamnez à l'aveuglement (la loi sans la morale, ou plutôt le raisonnement sans l'ensemble des termes). Pour être logique, encore faut-il se donner toutes les cartes en main.

La morale sans la loi c'est la dictature. Et justement je considère que mon raisonnement prend en compte l'ensemble des termes du problème alors que vous n'en n'avez que la vision "petit bout de la lorgnette".
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:25

Théodéric a écrit:
adamev a écrit:
Je vous accorde que l'expression "droit fondamental" est malheureuse.
Ce n'est un droit que parce que c'est inscrit dans la loi.... ça ne constitue en aucun cas une obligation.
Ce qui est important c'est "le droit des femmes à choisir". Et c'est ce droit que les machos cathos ultras leur refusent.

le droit C'est Dieu donc pour nous, Jésus dans le Don de l'Esprit Saint !
..../....
si tu dis que Jésus Est Seigneur , applique toi à le suivre plutôt que le combattre !

Retourne vite dans ton ermitage.... et laisse le monde se débrouiller avec ses problèmes parce que si ton dieu qui résout tout le voulait la question ne se poserait pas.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10020
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:40

adamev a écrit:
...
Ceci étant cette université est de droit public et non épiscopal
http://ot-ds.sipr.ucl.ac.be/cps/ucl/doc/recherche/documents/Statut_juridique_UCL.pdf

Dans le lien que vous citez , il est écrit : "société de droit privé " . Inadvertance ou tentative de tromperie de votre part , Adamev ?

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .


Dernière édition par boulo le Ven 24 Mar 2017, 00:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:44

Exact... droit privé et non public... ceci étant remplit une mission de service public et reçoit des fonds publics pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 7291
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:51

adamev a écrit:
Spoiler:
 

Effectivement Il a TOUT Résolut ! :sts:

mais Il à la patience de nous laisser grandir !
tu Confond un Père Divin avec ton horloger qui règle tout comme une mécanique contrainte !

on voit la dévastation de ce qu'en gendre la franc maçonnerie partout !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 82671
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:52

adamev a écrit:
Spoiler:
 

Avec comme président de son Pouvoir Organisateur le Cardinal primat de Belgique Mr.Red

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev

avatar

Masculin Messages : 12960
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide   Jeu 23 Mar 2017, 23:57

Théodéric a écrit:
on voit la dévastation de ce qu'en gendre la franc maçonnerie partout !

La paille et la poutre de la dévastation "catholique" dans le monde (affaires de mœurs, affaires financières, manipulations de masses, collusion avec les puissants...).
Revenir en haut Aller en bas
 
L’université catholique de Louvain désavoue le professeur Stéphane Mercier et son étude de texte sur l'avortement comme un homicide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Matière à réflexion
» Programme CSE durant le blocus
» Calendrier académique 2010-2011
» De l'ésotérisme au christianisme / Père Verlinde
» Presentation de Mbella jordan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: