DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le temps des extrêmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
-ysov-

avatar

Masculin Messages : 16517
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Le temps des extrêmes   Ven 10 Mar 2017, 19:12

L’Occident est traversé par une vague de peur face à l’islam et à l’immigration. Populisme et extrême-droite sont en hausse partout et appellent à la fermeture des frontières. L’Allemagne, qui a vu un million de migrants arriver sur son sol en 2015, est déstabilisée. En France, la candidate du Front national, Marine Le Pen, est en pleine ascension à la veille de l’élection présidentielle de mai prochain. Au Québec aussi, la peur monte. Chroniques, blogues, groupes et groupuscules prolifèrent sur Internet : la vigilance face à l’islam est à l’ordre du jour. L’intolérance a droit de cité car, selon ce point de vue, elle protègerait l’Occident d’un danger d’islamisation et d’imposition mondiale de la charia. Le nationalisme serait-il un terreau fertile pour l’islamophobie?

Emission Enquête du 9 mars 2017

http://ici.tou.tv/enquete/S10E22
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 6065
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Sam 11 Mar 2017, 12:07

Selon moi toute cette époque sera balayée par des nouvelles tendances idéologiques clairvoyantes
le totalitarisme n'est pas à venir
le totalitarisme c'est ce qu'on vit aujourd'hui et dont on doit se libérer
c'est cela la vérité
la violence idéologique de notre temps et les tensions sociales qui y sont liées ont été créés par les pouvoirs issus de la fin de 2nde guerre mondiale
c'est cette génération qui n'a pas le courage de se remettre en question face à des situations de souffrance extrême des peuples
c'est pour cela qu'on peut dire que tous ces articles de presse et de médias sont entièrement faux du début à la fin
car ce qui est extrême ce n'est pas la préférence nationale ou la clause Molière dans les régions pour les marchés publics
mais bien les situations de souffrance que traversent les peuples aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4872
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Sam 11 Mar 2017, 12:32

Jolie remarque frappée du coin du bon sens, félicitations mon cher:

ce qui est extrême ce n'est pas la préférence nationale
mais bien les situations de souffrance que traversent les peuples aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Sam 11 Mar 2017, 14:11

Exactement.

Pour Chantal Delsol : « Le populisme est attaché à des enracinements que détestent les élites »

« Les élites ont aimé le peuple tant qu'il défendait le socialisme universel, mais dès qu'il a commencé à défendre ses territoires et ses communautés intermédiaires, elles ont commencé à l'injurier. »

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/03/10/31003-20170310ARTFIG00144-chantal-delsol-le-populisme-est-attache-a-des-enracinements-que-detestent-les-elites.php
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4872
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Sam 11 Mar 2017, 14:15

Ray a écrit:
Exactement.

Pour Chantal Delsol : « Le populisme est attaché à des enracinements que détestent les élites »

« Les élites ont aimé le peuple tant qu'il défendait le socialisme universel, mais dès qu'il a commencé à défendre ses territoires et ses communautés intermédiaires, elles ont commencé à l'injurier. »

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/03/10/31003-20170310ARTFIG00144-chantal-delsol-le-populisme-est-attache-a-des-enracinements-que-detestent-les-elites.php

salut
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Dim 12 Mar 2017, 03:32



« Je suis né en 1947. Je suis un produit du baby-boom.
J'ai vécu, ma génération a vécu, dans des circonstances exceptionnellement favorables. Ma génération a eu une chance extraordinaire.
La guerre, c'était loin. L'Europe a vécue sous le parapluie américain tout à fait en paix, malgré la menace soviétique.
Le chômage était une statistique parfaitement mineure. Nous avons effectivement connu les fameuses trente glorieuses, et je crois que ma génération aurait un sérieux méa-culpa à faire. Nous avons finalement été, envers les générations suivantes, assez immondes. Nous leur avons laissé sur les bras un certain nombre de problèmes dont nous ne sommes absolument pas certains qu'elles pourront s'en tirer. Environnement, dette publique, importations de populations de cultures différentes. J'éprouve une honte par procuration envers ma propre génération.
Je souhaite que la génération qui monte nous envoie le plus vite possible dans les poubelles de l'histoire. »

Rémy Brague
philosophe, historien de la philosophie, spécialiste de la philosophie médiévale arabe et juive, membre de l’Académie des sciences morales et politiques à propos de son dernier ouvrage : “Où va l’histoire ?”

http://www.canalacademie.com/ida11135-En-finir-avec-la-lassitude-de-l-histoire.html
Revenir en haut Aller en bas
-ysov-

avatar

Masculin Messages : 16517
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Dim 12 Mar 2017, 03:38

En effet, très juste.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
RenéMatheux



Masculin Messages : 14604
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Dim 12 Mar 2017, 16:04

Extrème droite, ou plutot droite et gauche c'est une manipulation gaucharde. En effet, pourquoi la politique serait elle quelque chose à une dimension. On peut par exemple préferer la préférence nationale et l'economie etatiste, comme Marine le pen. Un coup à droite un coup à gauche.
La vision de l'economie de hamon et macron-Hollande est totalement opposée.
Les gauchards et les medias pourris qualifie la manif pour tous de très à droite parce qu'ils sont contre l'adoption homo
etc.

Bref cataloguer les gens politiquement est un mensonge ehonté qui permet de maintenir le FN (et d'autres) au pilori.

Mais la politique n'est pas à une dimension!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 84283
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Dim 12 Mar 2017, 18:58

Ray a écrit:
Spoiler:
 

Tout est dit...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
-ysov-

avatar

Masculin Messages : 16517
Inscription : 03/07/2010

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Dim 12 Mar 2017, 20:26

Oui. Je veux juste ajouter que vous et moi Arnaud, étant les premiers X, nous sommes de la génération qui en a le plus souffert, car les boomers de par leur nombre, ayant tout occupés dans les sphères de la société, nous nous n'avons eu que des miettes. Pas pour rien que notre génération a le surnom de ''Génération sacrifiée''. Autant eux ils ont eu tout rôtis dans leur bec, autant nous on devait trimer dur, pas de cadeau, d'autant plus que nous devions faire face à l'intransigeance de ces boomers qui se prenaient pour le nombril du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4872
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Mer 22 Mar 2017, 12:27

On est pas obligé d'être dans les extrêmes, l'équilibre existe!

La question du genre « neutre » devant la Cour de cassation

Jean-Pierre D. dit être né « intersexe », c’est-à-dire sans caractère sexuel clairement déterminé. À l’entendre, sa mère lui aurait attribué un prénom masculin, parce qu’elle « voulait ungarçon ». « Son identité à l’état-civil ne correspond pas à son vécu, explique Mila Petkova, son avocate. Mon client ne se sent appartenir à aucun des deux sexes. D’où son souhait de voir figurer la mention ’’sexe neutre’’ sur son état civil. »

http://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Ethique/La-question-genre-neutre-devant-Cour-cassation-2017-03-21-1200833484
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Jeu 23 Mar 2017, 19:03

Edito de Libération

« Il est temps de tuer Dieu et la patrie. »

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/03/22/il-est-temps-de-tuer-dieu-et-la-patrie-par-david-vann_1557655#link_time=1490260292


Rappel (notre fil rouge)
Citation :
"Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur loyauté aux valeurs familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux." George Brock Chisholm, ex-directeur de l’OMS
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10936
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Jeu 23 Mar 2017, 19:15

Pour éviter la guerre , il proclame la " guerre sainte idéologique " contre les religions et les racines , ce David Vann ! ( Et même contre Dieu qu'il ne connaît pas ) .

Tragicomique ! Gribouille se jetait aussi à l'eau pour éviter d'être mouillé par la pluie ...

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Ven 24 Mar 2017, 11:21

boulo a écrit:
Pour éviter la guerre , il proclame la " guerre sainte idéologique " contre les religions et les racines , ce David Vann ! ( Et même contre Dieu qu'il ne connaît pas ) .

Tragicomique ! Gribouille se jetait aussi à l'eau pour éviter d'être mouillé par la pluie ...

salut
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 7252
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Le temps des extrêmes   Ven 24 Mar 2017, 11:28

Chronique d'Éric Zemmour : « Quand un élu ose réfléchir à ce qu'il voit »

Sur le livre à paraitre de Pierre Lelouche « Une guerre sans fin », une analyse historique, politique et civilisationnelle du défi que l'islam lance à la France. Loin des médiocrités politiciennes.




On avait perdu l'habitude. Un politique qui ne nous parle pas de ses chagrins d'amour d'adolescent ou de son plat préféré. Un politique qui ne se contente pas de nous balancer une litanie de chiffres en guise de pensée. Un politique qui plonge dans l'Histoire plutôt que de nous raconter des histoires.
Bien sûr, c'est parfois touffu, voire indigeste, des genres différents se mêlent sans prévenir: de la réflexion historique au rapport parlementaire, de la note géostratégique à un programme électoral, ou à un plan de réforme de l'État, mais on songe, à la réflexion, que la politique consiste justement à synthétiser ces différents registres. Avec ce livre, Pierre Lellouche sera dédaigné ou vitupéré autant par ses amis que par ses ennemis ; car il fait ce que nos bien-pensants abhorrent: l'amalgame.
L'amalgame entre la guerre d'ici et la guerre de là-bas ; entre l'immigration et le terrorisme ; entre l'islam et l'islamisme ; entre l'islam et les totalitarismes communiste ou nazi ; entre l'échec des États-nations imposés au Moyen-Orient par la colonisation et le retour de la revendication du califat ; entre le passé et le présent ; entre la démographie et la conquête territoriale. Un amalgame intolérable au politiquement correct car il redonne une cohérence à des événements qu'on fait tout pour rendre incohérents.

Pour le guider sur ce chemin escarpé, Pierre Lellouche a lu les bons auteurs, c'est-à-dire ceux qui ne sont plus lus: André Suarès, Jacques Bainville, Marc Bloch: les lucides - et même pour Bainville, extralucide - qui n'ont pas été entendus entre les deux guerres. Car nous sommes en guerre, nous dit Lellouche, après Manuel Valls. Mais une guerre asymétrique, où le faible est déterminé quand le fort est pusillanime. Une guerre de religions, mais unilatérale. Une guerre millénaire, mais où l'un des protagonistes - c'est-à-dire nous - est volontairement amnésique.
Il y a du Chevènement dans Lellouche ; dans ce souci de redonner une profondeur historique à l'événement et à la pensée ; mais un Che qui se serait débarrassé de la tutelle intellectuelle de Jacques Berque et de sa croyance naïve en un islam de France. Lellouche nous raconte comment il a perdu ses illusions. À Saint-Denis, au lendemain des attentats contre Charlie et l'Hyper Cacher, quand il découvre «la basilique plongée dans une ville étrangère». Place de la République, pour l'énorme manifestation qui suivit, où «les minorités visibles ne l'étaient pas». Quelque temps avant, alors qu'il accompagne le président Sarkozy à Rabat, un ministre marocain lui avait glissé: «Il faut arrêter de parler d'islam de France. Il n'y a qu'un islam qui s'applique également partout, à tous les musulmans. Même en France.»

Son livre nous démontre que c'est l'islam qui nous fait la guerre - la civilisation islamique plus précisément puisque «la nature d'une civilisation, c'est ce qui s'agrège autour d'une religion», dit Malraux dans une page prophétique écrite dans les années 1950. Une guerre de plus de mille ans. Une guerre sans fin. Une guerre avec des flux et des reflux. Nous vivons la troisième offensive de l'islam en Europe, après celle qui a suivi la révélation de Mahomet au VIIe siècle, et après la chute de Constantinople, en 1453, qui mena les Turcs aux portes de Vienne. Une guerre qui est aussi, et d'abord, la revanche de la colonisation française en Algérie. Une contre-colonisation. Une guerre à l'intersection de l'Histoire et de la démographie. En 1914, le monde arabe comptait de 35 à 40 millions d'âmes. En 2015, 378 millions. En Afrique, la population, de 950 millions aujourd'hui, doublera d'ici à 2050. Surtout dans le Sahel francophone. Pendant ce temps-là, l'Europe aura perdu 7,5 millions d'habitants. Nous vivons déjà les conséquences de ce grand basculement démographique: en 2015, 1,8 million d'entrées irrégulières en Europe, soit + 547 % en un an!
Cette immigration est, contrairement aux discours rassurants, à l'inverse de celles que nous avons connues: autrefois, la France affirmait fièrement son identité, et les immigrés reniaient leur culture pour s'approprier celle de leur pays d'accueil. C'était l'assimilation. Aujourd'hui, la France renie sa culture au nom des « valeurs» et des droits de l'homme, et l'immigrant ne rejoint plus un pays mais une diaspora où il retrouve les siens et vit comme là-bas.
«Le terrorisme islamiste est une menace moins existentielle que l'islamisation des sociétés.»
Pierre Lellouche
S'il passe de nombreuses pages à étudier la réplique sécuritaire au terrorisme et la transformation de l'actuel ministère de l'Intérieur en un vrai ministère de la Sécurité intérieure, Lellouche a bien compris que l'essentiel de notre destin se jouait ailleurs: «Le terrorisme islamiste est une menace moins existentielle que l'islamisation des sociétés.»
Lellouche n'est pas loin de penser que la messe est dite, celle de la guerre civile entre deux peuples sur un même territoire: «Aux musulmans de choisir: soit le legs indivis cher à Renan est consciemment et volontairement adopté par eux, et l'assimilation redevient possible (…), soit ce legs est refusé, au nom de croyances et de valeurs différentes, et dans ce cas, tôt ou tard, le divorce des deux peuples sera consommé (…) sur le même territoire. Dieu nous vienne alors en aide (…).»
En attendant, il tente de sauver ce qui peut l'être, d'endiguer ce qui peut l'être ; propose de supprimer le droit du sol et le regroupement familial, d'expulser tout étranger délinquant, de sortir de Schengen et de la Cour européenne des droits de l'homme. Un programme qu'il ferait adopter par référendum. Un programme que seule Marine Le Pen (et en partie Nicolas Dupont-Aignan) revendique aujourd'hui ; mais un programme qui fut, il faut le rappeler, celui du RPR à la fin des années 1980, avant qu'Alain Juppé, Jacques Chirac et les élus de droite ne se soumettent une fois encore au diktat d'une gauche multiculturaliste.
Pierre Lellouche a brûlé ses vaisseaux idéologiques et politiques. Au nom d'une seule question qu'il pose après d'autres: la France peut-elle rester la France en changeant de peuple ?

Tout est dit.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps des extrêmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéos : Signes de la Fin des Temps -Année 2016 - météo extrême, etc...
» Qu'est-ce qui marque le passage du Moyen Age aux temps modernes ?
» Pêcheurs de l'extrême du bar "Le poisson-roi".
» Raymond Panikkar, une christophanie pour notre temps
» il bouge tout le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: