DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Waddle



Messages : 2345
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:27

Pignon a écrit:
J'ai oublié le fascisme italien, Mussolini était socialiste, et le fascisme italien est d'essence socialiste, vérifiez ce que je dis.
Je vais répéter autant de fois que nécessaire: les nostalgiques du nazisme ou de Mussolini, on les trouve où AUJOURD'HUI?

Car le présent doit vous intéresser au moins aussi bien que le passé non?
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:31

Waddle a écrit:
Spoiler:
 

À l'UE... l'UE est socialiste,  le fascisme et le nazisme sont d'essence socialiste.
Fascisme,  nazisme, communisme, UE = même idéologie millénariste socialiste.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Waddle



Messages : 2345
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:39

Pignon a écrit:
Spoiler:
 
Vous répétez votre blabla théorique sans répondre à ma question.

Vous connaissez beaucoup de gens qui font des saluts nazi à l'UE? Very Happy
Vous connaissez beaucoup de néo-nazis à l'UE?

Non, en général on les retrouve au FN Very Happy

Allez, pour vous aider:

https://www.buzzfeed.com/davidperrotin/saluts-nazis-messages-racistes-ces-futurs-elus-fn-pas-du-tou?utm_term=.wk72daJvb#.cuyj1nlo2

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/neo-nazi-le-sulfureux-ami-de-148019

http://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/bloc-identitaire-soupe-au-cochon-et-chant-neo-nazi-philippe-vardon-le-gros-bras-du-fn-aux-portes-du-conseil-regional-de-paca_1213695.html
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:39

Pignon a écrit:
Spoiler:
 


Déjà réfuté. Ce n’est pas en répétant en boucle les mêmes idioties, comme à votre (très mauvaise habitude) qu’elles deviendront plus vraies pour autant.


Pignon a écrit:
2) les collabos étaient majoritairement de gauche


Ca reste à voir. C’est le point de vue d’Epstein qui n’est pas historien mais économiste.


Pignon a écrit:
3) le nazisme  ( socialisme national) est une idéologie de gauche socialiste.


Point de vue qui n’est partagé, curieusement, qu’au sein de l’extrême-droite et que très peu  d’historiens (voire aucun) soutiennent…
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:42

Pignon a écrit:
Spoiler:
 

Pour avoir eu l’occasion de regarder cette partie de conférence d’Asselineau consacrée à Walter Hallstein, je peux affirmer que c’est un tissu de mensonges.
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 2345
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:45

Pignon a écrit:
Spoiler:
 
Vous répétez votre blabla théorique sans répondre à ma question.

Vous connaissez beaucoup de gens qui font des saluts nazi à l'UE? Very Happy
Vous connaissez beaucoup de néo-nazis à l'UE?

Non, en général on les retrouve au FN Very Happy

Allez, pour vous aider:

https://www.buzzfeed.com/davidperrotin/saluts-nazis-messages-racistes-ces-futurs-elus-fn-pas-du-tou?utm_term=.wk72daJvb#.cuyj1nlo2

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/neo-nazi-le-sulfureux-ami-de-148019

http://www.francetvinfo.fr/politique/front-national/bloc-identitaire-soupe-au-cochon-et-chant-neo-nazi-philippe-vardon-le-gros-bras-du-fn-aux-portes-du-conseil-regional-de-paca_1213695.html
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6991
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:50

Lebob a écrit:
C’est le point de vue d’Epstein qui n’est pas historien mais économiste.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Epstein
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6991
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:51

Lebob a écrit:
Spoiler:
 

Par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 17:53

Waddle a écrit:
Spoiler:
 


Ne vous fatiguez pas Waddle. Pignon est parti en mode troll comme d’habitude. Il va soutenir mordicus un point de vue (ou une théorie) marginal(e) que personne ou presque ne partage, avancer à l’appui une série de citations, extraits vidéos ou audios extraits de site web pas très sérieux ou tout aussi marginaux que son point de vue et se baser là-dessus pour prétendre qu’il détient la vérité. Ca se vérifie quel que soit le sujet, qu’on parle de l’alignement des pyramides de Guizeh sur la ceinture d’Orion, de la nature du nazisme ou des attentats du 11 septembre.

Si vous espérez obtenir de Pignon une argumentation structurée basée sur ses opinions personnelle, passez votre chemin, ce n’est pas le bon endroit.

La seule réponse sensée aux élucubrations de Pignon est « don’t feed the troll ».
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6991
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 18:04

Ray a écrit:
Spoiler:
 

Cela pourra intéresser ceux qui s'apprêtent à voter pour un menteur.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 18:09

Lebob a écrit:
Spoiler:
 


Et si le troll c'était vous ? Vous ne vous êtes jamais posé la question ?
Waddle, je me fiche complètement de qui fait des bras levés,  ce que je regarde c'est qui est héritier du nazisme, du fascisme et du communisme? Toutes ces idéologies étant socialistes.
Qui en est héritier?  
Je vous dis que c'est l'UE .
Le socialisme est un millénarisme (paradis sur terre), c'est une idéologie coercitive ayant fait des millions de morts, se terminant toujours en dictature.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 20:58

Le nazisme est-il un socialisme ?

commentaire clients:
Ouvrage à contre courant de la pensée unique considérant le national socialisme comme différent du socialo communisme. Or il s'agit d'une même utopie avec les mêmes effets (collectivisme) et conséquences désastreuses (catastrophes humaines, économiques et écologiques).


Hé oui, le nazisme était aussi un Socialisme ! Démonstration lumineuse, qui nous montre les dangers du collectivisme, de 'Etatisme, et donc du Socialisme, et illustre la nécessité de défendre le libéralisme et la démocratie.


bien documenté et bien expliqué. démontre bien la similitude de ces deux totalitarismes que sont le socialisme et le national-socialisme.

https://www.amazon.fr/socialisme-chemise-brune-lid%C3%A9ologie-hitl%C3%A9rienne/product-reviews/2810625042/ref=dpx_acr_txt?showViewpoints=1



Si vous cherchez un bon livre à offrir à Noël, je vous en recommande un tout particulièrement. Alors que des milliers et des milliers de pages ont été publiées sur l’extermination des Juifs, la composante socialiste du nazisme a fait l’objet de peu d’attention. Le livre de Benoît Malbranque, Le socialisme en Chemise Brune, vient combler utilement cette lacune.



Saviez-vous que les Nazis ont institué un système d’État-providence que de nombreux historiens ont comparé au Welfare State inspiré par William Beveridge ? Dans Mein Kampf, Hitler a longuement salué la nécessité d’un mouvement syndical puissant et influent pour en finir avec l’exploitation capitaliste. Il créa ainsi un syndicat géant, le Front du travail, en 1933.



Écrit comme une enquête policière, dans un langage clair et agréable, ce livre s’attache à détruire un par un les mythes populaires qui ont trop longtemps collé aux chaussures de l’historiographie du nazisme.



Ainsi, l’aversion d’Hitler et des Nazis pour les communistes, les marxistes et les bolcheviks est fréquemment utilisée par les historiens pour contrer la thèse qui fait l’objet de ce livre, à savoir que le national-socialisme était un mouvement socialiste.



Comme l’a montré Ludwig von Mises, l’apport original du nazisme ne se situe pas sur le plan idéologique, mais sur celui de l’exécution : « Les principes fondamentaux de l'idéologie nazie ne diffèrent pas des idéologies sociales et économiques généralement acceptées. La différence concerne seulement l'application de ces idéologies aux problèmes spéciaux de l'Allemagne. » Et dès 1933, F. A. Hayek écrivait : « la persécution des marxistes et des démocrates en général, tend à occulter le fait fondamental que le National-Socialisme est un véritable mouvement socialiste, dont les idées principales sont le fruit des tendances antilibérales qui ont progressivement gagné du terrain en Allemagne depuis la fin de l’époque bismarckienne. »



Telles sont les idées fondamentales qui ont guidé Benoît Malbranque dans la rédaction de ce volume, commencé il y a plusieurs années, alors qu’il suivait ses cours d’histoire au lycée. S’appuyant sur des travaux d’historiens anglo-saxons contemporains comme Adam Tooze (The Wages of Destruction), il montre que ce que rejette Hitler dans le communisme, ce n’est pas son socialisme, c’est son origine juive et sa tendance internationaliste. Et c’est pour les mêmes raisons qu’Hitler condamne le capitalisme.





Le capitalisme libéral, mondialisé, financiarisé, était pour lui le mal absolu. Or les Juifs en étaient à la fois les créateurs et les maîtres absolus. Le capitalisme, pensait Hitler, était un système essentiellement Juif. De même, le bolchevisme était considéré par les nazis comme une création essentiellement juive. Bien qu’ayant largement versé dans l’antisémitisme, Karl Marx était lui-même d’origine juive, et même le descendant d’une longue lignée de rabbins.





C’est pourquoi, écrit Benoît Malbranque, « la source des divergences entre nazisme et communisme n’est pas à trouver dans la doctrine socialiste mais dans ce qui l’entoure, et notamment l’esprit nationaliste. Le communisme, selon Hitler et selon les Nazis, n’était pas antilibéral jusqu’au bout ». Comme l’a bien fait remarquer Hayek, les nazis « ne s’opposaient pas aux éléments socialistes du marxisme, mais à ses éléments libéraux, à l’internationalisme et à la démocratie. »



Si donc Hitler a dénoncé le marxisme comme un « faux » socialisme d’origine juive, ce fut pour mieux construire une économie socialiste dans laquelle chacun agirait pour le bien-être de la collectivité. C’est ainsi que de la législation sociale à la fiscalité, de la politique environnementale à la réglementation des entreprises, il fut un architecte de peuple et un dessinateur de nation. Il voulut façonner non seulement l’économie allemande mais aussi chaque sphère de la vie individuelle, partant du principe que l’individu n’est qu’un agent de l’État et qu’il doit se mettre au service du bien commun, c’est-à-dire du bien de l’État.



Tout comme le système économique allemand, la vie sociale des Allemands fut également collectivisée. L’État prit à sa charge les activités sportives, les manifestations culturelles et tout le temps de loisir. Il y eu plus d’État dans la culture, le gouvernement se chargeant de subventionner grassement les manifestations culturelles « dignes » de l’Allemagne et de proscrire les autres.



Le ministère de l’Éducation du Reich se chargea d’édicter les programmes et les manuels furent réécrits. Anciennement assurée par les écoles confessionnelles, l’éducation des jeunes Allemands fut désormais une mission d’État. Les professeurs devinrent des fonctionnaires du gouvernement. Or tout cela, cet État si large, disposant de pouvoirs si grands, si étendus, n’était-ce pas là le grand rêve des socialistes ?



Une autre objection est souvent entendue : les socialistes n’ont jamais parlé de la « race » et le racisme est contraire au socialisme. Mais comme l’explique bien Benoît Malbranque, le racisme lui-même est une idée collectiviste : il ne peut s’établir que dans un esprit qui considère que chacun appartient à un groupe particulier. Pour reprendre les mots du représentant au Congrès américain Ron Paul, « le racisme n’est qu’une affreuse forme de collectivisme, une façon de considérer les hommes comme faisant partie de groupes plutôt que comme étant des individus. Les racistes considèrent que tous les individus qui partagent des caractéristiques physiques superficielles sont pareils : étant collectivistes, les racistes ne pensent qu’en termes de groupes ».
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 22:36

Pignon a écrit:
Spoiler:
 

J’ai cru un moment que Pignon avait lu le livre en question et nous en livrait une analyse personnelle.

Une rapide recherche google m’a fait rapidement déchanter : c’est un copié/collé de ceci, un article paru sur un think tank libertarien.

Les libertariens rejoignent l’extrême-droite dans leur incapacité à analyser la nature exacte du nazisme où ils veulent à tout prix voir un socialisme en dépit des faits.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6991
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 22:42

Ray a écrit:

Ray a écrit:
Lebob a écrit:


Pour avoir eu l’occasion de regarder cette partie de conférence d’Asselineau consacrée à Walter Hallstein, je peux affirmer que c’est un tissu de mensonges.

Par exemple ?

Cela pourra intéresser ceux qui s'apprêtent à voter pour un menteur.

Rien ? Dommage.
C'est bien ce qu'il me semblait.


Dernière édition par Ray le Mer 29 Mar 2017, 08:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 22:52

Lebob,  vous niez aussi le fait que Mussolini et le fascisme étaient socialistes ?
À votre avis pourquoi les fascistes, les socialistes français et les nazis ont collaboré?
Je vous donne la réponse:  ils étaient tous socialistes....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10501
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 22:59

Plusieurs socialistes belges ont rendu visite à Mussolini avant la guerre , en tout cas .

Mais ce qu'il faut surtout dire , c'est qu'avec la crise , presque tout le monde était désorienté .

On ne savait plus à quel saint se vouer .

Mais tout cela nous éloigne du mal-fondé du principe des lois mémorielles , si ce n'est qu'il l'illustre .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 23:29

boulo a écrit:
Plusieurs socialistes belges ont rendu visite à Mussolini avant la guerre , en tout cas .

Mais ce qu'il faut surtout dire , c'est qu'avec la crise , presque tout le monde était désorienté .

On ne savait plus à quel saint se vouer .

Mais tout cela nous éloigne du mal-fondé du principe des lois mémorielles , si ce n'est qu'il l'illustre .

Cher Boulo, vous avez raison, on s'éloigne du sujet.
Avant de partir, je laisse mon dernier commentaire,  pour enfoncer le clou, afin que Lebob puisse finalement ouvrir les yeux.
Salut et à bientôt  salut

Pendant la Collaboration, 14 ministres sur 18 étaient, ou socialistes, ou communistes, ou issus des syndicats de gauche…


Spoiler:
 
https://francaisdefrance.wordpress.com/2013/10/16/pendant-la-collaboration-14-ministres-sur-18-etaient-ou-socialistes-ou-communistes-ou-issus-des-syndicats-de-gauche/amp/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
joker911



Messages : 2910
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mar 28 Mar 2017, 23:38

27 anciens collabos belges bénéficient de pensions payées par l'Allemagne, la Chambre veut légiférer
https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_la-chambre-se-penche-sur-la-question-des-pensions-des-anciens-ss-belges?id=9566184

-----------------------------------

Pour moi les britanniques, les américains et les Russes ont combattu non seulement contre les régimes nazies et fascistes(Allemagne, Italie..) mais bien plus contre les callobos. Car même si la plus grosse parties des soldats étaient des allemands les ressources, les moteurs, etc etc était envoyé de par tout en Europe "occupé".
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10501
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 07:09

Il faudra examiner ce projet de loi belge mais , à première vue , il s'agit aussi d'une sorte de loi mémorielle .

En tout cas , le projet illustre bien le fait que la construction européenne , telle qu'elle s'est faite , n'est qu'une façade sans contenu vraiment consistant .

Les lois nationales continuent à se battre entre elles .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 08:25

Pignon a écrit:
Lebob,  vous niez aussi le fait que Mussolini et le fascisme étaient socialistes ?
À votre avis pourquoi les fascistes, les socialistes français et les nazis ont collaboré?
Je vous donne la réponse:  ils étaient tous socialistes....

Oui. Mussolini a pu être socialiste à un moment de sa carrière mais il a rompu avec le socialisme dès 1919.

Petite précision : ce ne sont pas « les » socialistes français qui ont collaboré, mais des socialistes français. Et ils ont été désavoués précisément pour avoir collaboré.

En revanche, le soutien indéfectible de l’extrême-droite au nazisme n’a pas été désavoué et se poursuit encore de nos jours comme certains l’illustrent à merveille sur ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 08:30

Pignon a écrit:
Spoiler:
 

La plupart, comme Pierre Laval, n’étaient plus socialistes ou de gauche depuis longtemps.

Encore un blog anonyme comme source. Quand donc citerez vous des historiens reconnus à l’appui de vos délires ?
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6991
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 08:37

Lebob a écrit:
La plupart, comme Pierre Laval, n’étaient plus socialistes ou de gauche depuis longtemps.
Depuis quand ?

Lebob a écrit:
Encore un blog anonyme comme source. Quand donc citerez vous des historiens reconnus à l’appui de vos délires ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Epstein

Ray a écrit:

Ray a écrit:
Lebob a écrit:


Pour avoir eu l’occasion de regarder cette partie de conférence d’Asselineau consacrée à Walter Hallstein, je peux affirmer que c’est un tissu de mensonges.

Par exemple ? Cela pourra intéresser ceux qui s'apprêtent à voter pour un menteur.


Rien ? Dommage.
C'est bien ce qu'il me semblait.

Et donc ? (Sinon, à part affabuler sur les forums, vous officiez toujours sur wikipedia ?)
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 08:42

joker911 a écrit:
27 anciens collabos belges bénéficient de pensions payées par l'Allemagne, la Chambre veut légiférer
https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_la-chambre-se-penche-sur-la-question-des-pensions-des-anciens-ss-belges?id=9566184

-----------------------------------

Pour moi les britanniques, les américains et les Russes ont combattu non seulement contre les régimes nazies et fascistes(Allemagne, Italie..) mais bien plus contre les callobos. Car même si la plus grosse parties des soldats étaient des allemands les ressources, les moteurs, etc etc était envoyé de par tout en Europe "occupé".

Article mal rédigé car il semble ignorer une partie de la question, à savoir que 8000 Belges des Cantons de l’Est ont été incorporés de force dans la Wehrmacht lorsque cette partie du territoire belge a été annexée au Troisième Reich.

Pour l’instant on ignore tout des identités des personnes concernées et des raisons pour lesquelles ils se sont retrouvés enrôlés dans l’armée allemande. S’il s’agit de Belges qui se sont enrôlés volontairement dans la légion Wallonie de Degrelle ou dans son équivalent flamand, je ne vois en effet aucune raison de leur maintenir ces pensions.

Il en va autrement s’il s’agit d’enrôlés de force des Cantons de l’Est.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 08:44

boulo a écrit:
Il faudra examiner ce projet de loi belge mais , à première vue , il s'agit aussi d'une sorte de loi mémorielle .

Non

boulo a écrit:
En tout cas , le projet illustre bien le fait que la construction européenne , telle qu'elle s'est faite , n'est qu'une façade sans contenu vraiment consistant .

Les lois nationales continuent à se battre entre elles .

Bizarre. D’habitude on se plaint qu’il y a trop d’Europe et voilà que subitement, il n’y en aurait pas assez…
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 10:20

Ray a écrit:
Ray a écrit:

Ray a écrit:
Lebob a écrit:


Pour avoir eu l’occasion de regarder cette partie de conférence d’Asselineau consacrée à Walter Hallstein, je peux affirmer que c’est un tissu de mensonges.

Par exemple ? Cela pourra intéresser ceux qui s'apprêtent à voter pour un menteur.


Rien ? Dommage.
C'est bien ce qu'il me semblait.

Et donc ? (Sinon, à part affabuler sur les forums, vous officiez toujours sur wikipedia ?)

Voilà ce que vous attendiez avant tant d'impatience. Ne me remerciez pas, c'était avec le plus grand plaisir. Mr.Red

A partir de 0’56’’ : il a appartenu à des organisations professionnelles dont Asselineau se sent obligé de préciser qu’elles étaient nazies. Il oublie toutefois de préciser que la dénomination officielle de la république de Weimar était restée « Deutsches Reich » de sorte que toute les associations professionnelles existant jusqu’à la prise de pouvoir par les nazis pouvaient porter un nom comme « Reichbund deutscher Referendare » sans être forcément nazies. C’est sans doute la raison pour laquelle dans sa traduction Asselineau se sent obligé de préciser [nazi] à la suite des termes « Association des Assistants Avocats [Referendar] du Reich. Comme Hallstein a abandonné sa carrière d’avocat bien avant l’accession des nazis aux pouvoir, il semble bien qu’il s’agisse ici d’un gros mensonge destiné à faire passer Hallstein pour un nazi. Asselineau « oublie » aussi de préciser qu’en 1935 il n’existait plus en Allemagne d’association professionnelle qui n’ait été obligée de s’affilier au parti nazi. Être membre d’une ces associations ne faisait pas systématiquement de vous un nazi. Je note du reste que Hallstein, bien que membre de ces associations (ce qui pouvait se justifier par les besoins de sa carrière personnelle), n’a jamais pris sa carte du parti nazi. C’est étonnant de la part de quelqu’un qu’Asselineau s’ingénie à nous présenter – sans preuves et en dépit de toutes les évidences du contraire – comme un nazi convaincu « proche d’Hitler ».

A partir de 2’50’’ : contrairement à ce qu’affirme Asselineau avec autant d’assurance que de méconnaissance du contexte, le but de la visite d’Hitler en Italie le 9 mai 1938 n’est pas de mettre en place une « nouvelle Europe » mais de rassurer son allié après l’Anschluss qui a eu lieu moins de deux mois auparavant et qui inquiétait fortement le Duce.

A partir de 3’35’’ : j’espère qu’un jour Asselineau pourra produire un ouvrage d’historien montrant que le but de la rencontre entre Hitler et Mussolini de mai 1938 était de jeter les fondements d’une « nouvelle Europe » et que Walter Hallstein fut chargé de dresser ce document. Parce que là, on n’a que des affirmations qui ne se basent sur rien de concret. Mais servent à faire de Hallstein un nazi convaincu, évidemment sans l’ombre d’une preuve (c’est vachement plus facile comme ça).

A 4’05’’ : Tout ce qu’on a c’est un titre de Paris-Soir de 1941 qui explique qu’Hitler aurait évoqué une mystérieuse « grande Europe ». Rien sur le contexte ni le contenu du discours. Asselineau procède par ellipses. Il est vrai que c’est plus prudent puisqu’il ne dispose pas réellement d’éléments tangibles de nature à soutenir son propos et que la projection de diapositives montrant un titre de journal d’époque assortie de mensonges sans consistance suffit à impressionner un public de naïfs. Au passage, Asselineau ne manque évidemment pas d’association Hallstein à cette « grande Europe ». Il faut bien poursuivre le travail d’accusation par association déjà entamé.

A 5’10’’ : il présente un travail de propagande vichyiste évoquant une grande Europe comme un prédécesseur de l’Union européenne. Ce qu’il oublie de préciser, c’est que cette Europe est sous la botte allemande, ce que la propagande de Vichy essaie tant bien que mal de dissimuler et que l’exposition envisage très clairement l’abolition des « démocraties inefficaces » (à 5’17’’). Bref, il s’agit d’un tout autre contexte, ce sur quoi Asselineau se garde bien d’insister.

A 7’44’’ : « il ressort les dossiers qu’il avait préparé au mois de juin 1938 » : affirmation sans aucune preuve. Rien ne prouve qu’il aurait préparé des dossiers en 1938 et il y a encore moins de preuves qu’il les aurait ressortis en 1951 pour les négociations sur les traités européens. Mais bon, raconter n’importe quoi sans preuves tangibles, ça ne mange pas de pain et ça peut impressionner les idiots.

A 8’10’’ : « le juriste nazi choisi par Hitler pour préparer la nouvelle Europe » : dispose-t-on de l’ombre d’un soupçon de commencement de preuve pour justifier cette affirmation, ou s’agit-il d’un autre mensonge ?

A 9’23’’ : « Hallstein a été un proche d’Hitler » : ça c’est incontestablement la plus belle ineptie de toute cette présentation, qui n’en manque pourtant pas. La liste de proches d’Hitler est bien connue et documentée. Elle comprend des personnages comme Göring, Goebbel, Bormann, Hess, Speer, Himmler, von Ribbentrop, Amann et plusieurs autres. Curieusement aucun historien du nazisme, et il n’en manque pas, n’a jamais cité Hallstein au rang des proches d’Hitler. Mieux, aucun document ne montre Hallstein en compagnie d’Hitler, alors qu’il existe une montagne de photographies montrant Hitler en compagnie de ceux que j’ai cité plus haut. Sans même parler des films super 8 tournés par Eva Braun au Berghof. En dehors de son bref voyage en Italie il semble que Hallstein n’ait quitté Rostock que pour rejoindre l’unité d’artillerie de la Wehrmacht dans laquelle il fut incorporé comme officier de réserve et qui était stationnée en France. Pour un « proche » je trouve qu’il était fort éloigné du Führer…

A 10’40’’ : « nous n’avons pas à faire à des imbéciles ». Mais Asselineau, lui, nous prend pour des idiots…

Le reste ce sont les théories bien connues d’Asselineau que je ne commenterai pas plus avant.

Bref, pendant la moitié de son discours Asselineau s’efforce de nous faire prendre des vessies pour des lanternes en dépeignant faussement Walter Hallstein comme un nazi convaincu et endurci et en s’efforçant de nous faire croire que les traités constitutifs des Communautés européennes ne seraient rien d’autre qu’une variation sur un projet initié par Adolf Hitler lui-même. A cet effet aucun artifice et aucune tromperie ne nous sont épargnés, le plus répugnant étant sans doute d’associer systématiquement le drapeau nazi à une photographie de Hallstein.

En définitive non seulement Asselineau ne vaut pas mieux que ces hommes et femmes politiques qu’il diffame, mais il est bien pire qu’ils n’ont jamais été et ne le seront jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 12:40

Lebob a écrit:
Pignon a écrit:
Spoiler:
 

La plupart, comme Pierre Laval, n’étaient plus socialistes ou de gauche depuis longtemps.

Encore un blog anonyme comme source. Quand donc citerez vous des historiens reconnus à l’appui de vos délires ?

De grâce, Monsieur Lebob, faites preuve d’un peu plus de culture historique avant de lancer des anathèmes... http://www.atlantico.fr/decryptage/assez-ignorant-croire-collabos-venaient-tous-extreme-droite-resistants-gauche-stephane-courtois-402460.html#ek01vBkxS1r4DpiI.99
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 12:49

Pignon a écrit:
Lebob a écrit:
Pignon a écrit:
Spoiler:
 

La plupart, comme Pierre Laval, n’étaient plus socialistes ou de gauche depuis longtemps.

Encore un blog anonyme comme source. Quand donc citerez vous des historiens reconnus à l’appui de vos délires ?

De grâce, Monsieur Lebob, faites preuve d’un peu plus de culture historique avant de lancer des anathèmes... http://www.atlantico.fr/decryptage/assez-ignorant-croire-collabos-venaient-tous-extreme-droite-resistants-gauche-stephane-courtois-402460.html#ek01vBkxS1r4DpiI.99

Pour prétendre vouloir donner des leçons de « culture historique », mon cher Pignon, il faut pour commencer démontrer qu’on en a soi même. Et sur ce plan vous échouez plus que lamentablement…

Que des collaborateurs français ont pu être de gauche ne démontre par pour autant que le nazisme est par essence socialiste contrairement à ce que vous prétendez. Du reste votre source ne l’affirme pas davantage.

Par ailleurs pourquoi donc Epstein – dont votre compère ne cesse de nous rebattre les oreilles – a-t-il jugé utile de titrer son ouvrage « Un paradoxe français » ?
Revenir en haut Aller en bas
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 13:40

Cher Lebob,  vous pensez que le nazisme était libéral,  national-libéral?  Vous plaisantez,  le nazisme etait aussi contre le grand capital et la finance internationale.
Le nazisme est bien évidemment socialiste.

Hitler était simplement un socialiste hétérodoxe. Il considérait que l’erreur de ses prédécesseurs socialistes était d’ordre tactique, pas philosophique.
7 citations qui prouvent qu’Hitler était socialiste:

https://www.contrepoints.org/2016/12/13/274847-7-citations-prouvent-quhitler-etait-socialiste/amp


1. « J’AI BEAUCOUP APPRIS DU MARXISME […] ET JE N’AI PAS DE DIFFICULTÉS À L’ADMETTRE. »

Hitler a pu dénoncer publiquement le marxisme, du fait de sa guerre contre l’URSS, mais en privé il a toujours affirmé être de sincèrement de gauche. À Otto Wagener, il affirma que le problème avec les politiciens de la République de Weimar était qu’ils « n’avaient même pas lu Marx ». Il considérait que le problème des communistes allemands était qu’ils ne comprenaient pas la différence entre principes et tactiques. Il les considérait comme des simples pamphlétaires là où il considérait qu’il avait « mis en pratique ce que ces colporteurs et gratte-papiers avaient à peine esquissé ». Il affirmait franchement que « tout le National Socialisme » était fondé sur Marx.
#2. [MA TÂCHE EST DE] « CONVERTIR LE VOLK (PEUPLE) ALLEMAND AU SOCIALISME SANS SIMPLEMENT TUER LES VIEUX INDIVIDUALISTES. »

Hitler voulait utiliser l’ancienne classe libérale, les entrepreneurs et les initiatives individuelles, pour construire le socialisme en Allemagne. Le socialisme se définit comme étant la propriété publique des moyens de production et, au lieu de faire comme Staline en éliminant les capitalistes, il s’est simplement engagé à confisquer leur capital. L’économie peut facilement être contrôlée en dépossédant la classe capitaliste de ses moyens de production, et en guidant ses capacités productives via les mains de l’État.
#3. « SI NOUS SOMMES SOCIALISTES, ALORS NOUS DEVONS FORCÉMENT ÊTRE ANTISÉMITE – ET L’OPPOSÉ, DANS CE CAS, C’EST LE MATÉRIALISME ET LE MAMMONISME, AUXQUELS NOUS CHERCHONS À NOUS OPPOSER. » « COMMENT, EN TANT QUE SOCIALISTE, NE POUVEZ-VOUS PAS ÊTRE ANTISÉMITE ? »

Extrait d’un discours prononcé par Hitler au parti National Socialiste en août 1920, à Munich, à propos des races et de la politique. Il est ainsi bien établi que les socialistes de l’époque défendaient les politiques eugénistes, comme ils l’avaient toujours fait par le passé. En effet, à cette époque, tout ceux qui défendaient l’idée de génocide se revendiquaient socialistes.
#4. NOUS DEVONS « TROUVER ET SUIVRE LA ROUTE MENANT DE L’INDIVIDUALISME AU SOCIALISME SANS PASSER PAR LA RÉVOLUTION. »

En parlant à ses fidèles, Hitler affirmait que le problème avec le communisme russe était qu’ils avaient choisi la voie révolutionnaire. Si l’individualisme devait être détruit, alors la révolution était la solution la plus douloureuse et la plus difficile pour mettre à bas le capitalisme. Marx et Lénine avait les bons objectifs en tête, ils ont simplement choisi la mauvaise tactique.
#5. « POURQUOI AVONS NOUS BESOINS DE SOCIALISER LES BANQUES ET LES USINES ? NOUS DEVONS SOCIALISER LES ÊTRES HUMAINS. »

La conception hitlérienne de l’unité nationale était de socialiser directement le peuple. Il voulait nationaliser, non seulement les industries, mais nationaliser jusqu’aux individus eux-mêmes. Les individus sont les serviteurs de l’État, et le socialisme est la solution de tous les maux de la société.
#6. «  NOUS SOMMES SOCIALISTES, NOUS SOMMES LES ENNEMIS DU SYSTÈME CAPITALISTE ACTUEL, EXPLOITEUR DE LA FAIBLESSE ÉCONOMIQUE, AVEC SES SALAIRES INJUSTES, AVEC SON ÉVALUATION INJUSTE DE LA PERSONNE HUMAINE EN FONCTION DE SA RICHESSE ET DE SON CAPITAL PLUTÔT QUE PAR SA RESPONSABILITÉ ET SA PERFORMANCE, ET NOUS SOMMES DÉTERMINÉS À DÉTRUIRE CE SYSTÈME PAR TOUT LES MOYENS. » 1927

Est-il vraiment nécessaire d’expliquer plus en détails ? Hitler se revendiquait comme un ennemi du capitalisme.
#7. « NOUS DEVONS ÊTRE EN POSITION D’ACCOMPLIR CE QUE LE MARXISME, LE LÉNINISME ET LE STALINISME N’ONT PAS RÉUSSI À FAIRE. »

Hitler était simplement un socialiste hétérodoxe. Encore une fois, il considérait simplement que l’erreur de ses prédécesseurs était d’ordre tactique, pas philosophique.


Dernière édition par Pignon le Mer 29 Mar 2017, 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 13:41

Pourquoi nous sommes socialistes
Extrait d'une brochure nazie dont plusieurs centaines de milliers d'exemplaires furent imprimés et qui largement distribués à partir de 1928-1929
https://www.contrepoints.org/2012/08/16/93794-joseph-goebbels-pourquoi-nous-sommes-socialistes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 13:48

Conclusion,  tous les gauchistes qui n'ont qu'un mot à la bouche : extrême droite.
Vous ne voyez pas que :
- le fascisme était socialiste?
- le nazisme était socialiste?
- les collabos étaient la plupart socialistes
- que le négationnisme est né à gauche
- que le socialisme nous vient du communisme ayant fait 100 millions de morts....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 14:21

Pignon a écrit:
Conclusion,  tous les gauchistes qui n'ont qu'un mot à la bouche : extrême droite.
Vous ne voyez pas que :
- le fascisme était socialiste?
- le nazisme était socialiste?
- les collabos étaient la plupart socialistes
- que le négationnisme est né à gauche
- que le socialisme nous vient du communisme ayant fait 100 millions de morts....

Je vous laisse prendre connaissance de ce qui suit :

Lors d’une autre conversation, il définit le socialisme comme une attitude éthique s’adressant à ceux qui vivent ensemble dans un espace éthique ou national, bref, une Weltanschaaung. En fait, il ne s’agissait pas de quelque chose de nouveau, il suffisait de relire les enseignements du Christ et des prophètes. Les premiers chrétiens avaient déjà établi, enseigné et vécu le socialisme, et c’étaient les Eglises qui avaient altéré et détruit toute idée de socialisme chrétien. La mission des nationaux-socialistes consistait à rendre au peuple allemand ces enseignements d’une communauté de destin devant Dieu. Pour Hitler, le problème du socialisme n’était donc pas de nature économique, mais politique, voire religieuse. (Source : Hitler, Marlies Steinert, 1991, Fayard, ISBN 2-213-02507, p. 176) a écrit:

Sur cette base je pourrais aussi bien prétendre que c’est le christianisme primitif et les évangiles qui sont l’inspiration première du nazisme selon les mots mêmes de son fondateur. Mais je me garderai bien de tomber dans ce piège, au contraire de Pignon et de quelques autres, car il s’agirait d’une simplification excessive et que les choses sont bien plus compliquées que cela. Tout comme prétendre que la nazisme est socialiste par nature est une démarche purement idéologique qui ne repose sur rien de réellement concret.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 14:26

Plutôt que de nier farouchement.
Analysez la politique économique et sociale du nazisme et du fascisme,  tout est socialiste de A à  Z.
Ce sont des faits.
Mussolini était socialiste et Hitler aussi cf. les citations plus haut et encore une fois, les faits! La polique économique et sociale de ces deux régimes totalitaires était socialiste.
Alors faites votre mea culpa et rejetez le socialisme, idéologie scélérate.
Et embrassez le national-libéralisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 14:35

adamev a écrit:
Donc aux gémonies la blonde...

Tout ce qui est socialiste doit être éradiqué car la bête immonde est encore féconde...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Pignon



Masculin Messages : 4596
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 15:05

Allez, une dernière pour la route salut

L’ascendant culturel de la gauche est si fort que plus personne n’ose rappeler les racines socialistes du fascisme.

Par Daniel Hannan, depuis Oxford, Royaume Uni.


« Je suis Socialiste, et un Socialiste plus authentique que votre riche ami le Comte Reventlow », disait Hitler en 1930 à Otto Strasser.

À l’époque, personne n’aurait considéré cette phrase comme controversée. Les nazis auraient difficilement pu afficher plus ouvertement leur socialisme, ils se définissaient avec la même terminologie que notre SWP [Socialist Workers Party, le plus grand parti d’extrême gauche anglais, NDT] : Parti National Socialiste des Travailleurs Allemands.

Il était évident pour tous que le fascisme est une émanation de la gauche révolutionnaire. Ses militants défilaient le premier mai sous des drapeaux rouges. Ses dirigeants défendaient le collectivisme, la nationalisation de l’industrie, le protectionnisme, les conseils d’ouvriers. Partout en Europe, ils pensaient comme Hitler qui dit à un Mussolini enthousiaste en 1934 : « le capitalisme a fait son temps.


Suite:
https://www.contrepoints.org/2016/08/22/115302-la-peur-de-rappeler-les-racines-socialistes-du-fascisme
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 19:46

J'ai supprimé et mis à la poubelle les derniers posts : oui adamev, c'est "la nouvelle modération" siffler

René, pouvez vous au moins rester un peu plus respectueux ?

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 14120
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 19:49

respectueux de quoi?
Cela m'étonnerait que je n'ai pas donné d'arguments raisonables!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83896
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 19:50

On a vraiment décidé de vous forcer à vous parler avec respect. Comment faire : si l'autre vous agresse, répondez 


1° Sur le fond, à son argument (sans répondre ad hominem)

2° En baissant le ton, comme si vous n'aviez pas vu l'insulte ou le ton agressif.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux



Masculin Messages : 14120
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 20:24

Et quand quelqu'un fait la promotion de l'avortement, on fait quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 83896
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 20:28

Réagissez comme cela :  neutral plutôt que comme cela :  pig :lion:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
RenéMatheux



Masculin Messages : 14120
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Mer 29 Mar 2017, 20:30

Quand on fait du mal aux enfants, je peux pas! Et j'espère que ce sera toujours le cas!
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 2345
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 15:46

RenéMatheux a écrit:
Quand on fait du mal aux enfants, je peux pas! Et j'espère que ce sera toujours le cas!
Vous êtes moins fragile et moins sensible quand on fait du mal aux migrants (qui sont aussi des êtres humains) et qui meurent par millier dans des navires de fortune Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
humanlife



Masculin Messages : 5288
Inscription : 07/11/2013

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 15:54

Waddle a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Quand on fait du mal aux enfants, je peux pas! Et j'espère que ce sera toujours le cas!
Vous êtes moins fragile et moins sensible quand on fait du mal aux migrants (qui sont aussi des êtres humains) et qui meurent par millier dans des navires de fortune Very Happy
c'est eux qui choisissent de prendre ces risques ou alors c'est ceux qui leur permettent de prendre ces risques qui leur font du mal c'est à dire nous.. enfin vous surtout!!
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 16:38

"Agere sequitur esse": le crime contre l'humanité, promulgué par la tribunal de Nuremberg, est imprescriptible, alors l'impartialité de ce tribunal, aussi. Or, la loi de 1990, promulguée et acquiescée par les quatre nations juges, a pulvérisé, de façon légale, historique, donc irréversible, cette impartialité. De sorte que, toutes les conclusions de Nuremberg volent en éclats, pour vice de forme. Voilà, ce qu'on doit penser de la loi Fabius-Gayssot: une catastrophe pour les exterminationnistes. :beret:
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 17:26

saint Zibou a écrit:
"Agere sequitur esse": le crime contre l'humanité, promulgué par la tribunal de Nuremberg, est imprescriptible, alors l'impartialité de ce tribunal, aussi. Or, la loi de 1990, promulguée et acquiescée par les quatre nations juges, a pulvérisé, de façon légale, historique, donc irréversible, cette impartialité. De sorte que, toutes les conclusions de Nuremberg volent en éclats, pour vice de forme. Voilà, ce qu'on doit penser de la loi Fabius-Gayssot: une catastrophe pour les exterminationnistes. :beret:

Analyse pseudo-juridique qui ne repose sur rien et ne ressemble à rien. Même Faurisson n’aurait pas osé cette ineptie.

Dur de trouver des arguments qui tiennent la route lorsqu’on est négationniste… Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 18:00

Lebob a écrit:
Spoiler:
 

Je me moque de vos appréciations. La rationalité de mon propos me suffit! :mortderire:
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 18:11

saint Zibou a écrit:
Spoiler:
 
 

Sauf qu’il n’a strictement rien de rationnel…
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 18:18



Je détiens une maîtrise (master) en Philosophie. Vos appréciations, je m'asseois dessus!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 19:28

saint zibou, vous avez le choix : ou vous arrêtez de vous moquer de tout le monde et vous prendre pour le centre du monde ou vous allez voir ailleurs si j'y suis. Je supprime aussi votre smilley mdr.

Chacun a le droit de s'exprimer sur ce forum, mais dans le respect de chacun, ce que vous ne semblez pas avoir compris.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4932
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 20:04

saint Zibou a écrit:


Je détiens une maîtrise (master) en Philosophie. Vos appréciations, je m'asseois dessus!


J’espère que l'obtention de ce master ne vous a pas coûté trop de temps et d’argent, parce qu’à lire le résultat ce fut un gros gaspillage de ressources…
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 10548
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?   Jeu 30 Mar 2017, 20:11

Lebob a écrit:
saint Zibou a écrit:


Je détiens une maîtrise (master) en Philosophie. Vos appréciations, je m'asseois dessus!

J’espère que l'obtention de ce master ne vous a pas coûté trop de temps et d’argent, parce qu’à lire le résultat ce fut un gros gaspillage de ressources…

Venant d'un athée, vos commentaires sont nuls.
Revenir en haut Aller en bas
 
Que penser des lois Françaises condamnant des opinions historiques ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» forêts françaises de ce siècle
» Chitons des côtes françaises (et + !)
» Quiz sur les îles françaises
» Grenouilles dans les Alpes Françaises
» L' emploi du temps des universités françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: