DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Mer 08 Mar 2017, 16:45

Dans le Figaro http://sante.lefigaro.fr/article/la-moitie-des-etudes-scientifiques-relayees-par-les-medias-seront-refutees-un-jour
Le Figaro a écrit:

Des chercheurs de l’université de Bordeaux ont vérifié si les études scientifiques ayant fait les gros titres sont toujours valides.



«Un lien entre sclérose en plaque et vaccin contre l’hépatite B», «Les petits poids de naissance plus susceptibles d’être dépressifs», «L’exposition aux pesticides liée au risque de maladie de Parkinson»... Chaque jour, des dizaines d’articles de presse relaient toutes sortes de découvertes scientifiques. Les titres, percutants, incisifs, sont tournés de manière à éveiller la curiosité du lecteur. Mais, selon une étude réalisée par 4 chercheurs de l’université de Bordeaux/CNRS, la moitié de ces affirmations clamées au grand jour sera finalement invalidée par de nouvelles études, sans qu’aucun média ne s’en fasse l’écho.
Les résultats, publiés dans la revue Plos One le 21 février, montrent que les journalistes sont particulièrement friands des études initiales (les premières publiées sur un sujet): 13% de celles-ci sont reprises par la presse contre 2,4% des études ultérieures. «Cette préférence est largement influencée par le type d’association étudié et par le facteur d’impact de la revue scientifique où l’étude est publiée», souligne les auteurs de l’étude. Le facteur d’impact mesure indirectement la notoriété de la revue (nombre de citations reçues en une année par l’ensemble des articles publiés, divisé par le nombre d’articles publiés pendant la même période).
Une étude sur deux invalidée

Les chercheurs ont commencé par amasser plus de 4700 études explorant les risques susceptibles d’influencer 12 maladies: hyperactivité, maladies de Parkinson et d’Alzheimer, schizophrénie, dépression, autisme, sclérose en plaques, épilepsie, cancer du sein, glaucome, psoriasis et polyarthrite rhumatoïde. Parmi ces études, 156 ont été reprises par la presse (3%).
Restait ensuite à savoir si ces découvertes médiatisées avaient par la suite été confirmées. Pour cela, les chercheurs ont comparé les résultats avec ceux des méta-analyses, des synthèses de plusieurs études supposées apporter le meilleur niveau de preuves scientifiques. Sur les 156 études relayées par la presse, seules 49% ont effectivement vu leurs résultats confirmés par les méta-analyses correspondantes. Les autres ont été invalidées.
«Une étude seule ne constitue pas une vérité absolue, explique Estelle Dumas-Mallet, coauteure de l’étude, chercheuse en sciences de la communication à l’université de Bordeaux/CNRS et titulaire d’un doctorat en virologie. Une bonne illustration de cet adage est celle de l’analyse publiée en 2012 dans la revue de l’American society for nutrition par Schoenfeld et Ioannidis.

Ces derniers avaient eu l’idée de compiler des études sur le lien entre 50 aliments et cancer. Résultats? Un même aliment pouvait tantôt se voir attribuer des effets protecteurs, tantôt être désigné comme un facteur de risque du cancer!


«Pour être validés, les résultats doivent être confirmés par d’autres études et, éventuellement, faire l’objet d’une méta-analyse», poursuit Estelle Dumas-Mallet. Ces méta-analyses consistent à recueillir et à synthétiser les résultats de plusieurs études avec le moins de biais possible, afin d’aboutir à une conclusion unique sur une question. Bien qu’elles constituent l’un des meilleurs niveaux de preuves possibles, celles-ci ne sont que très rarement reprises par les médias: sur les 306 méta-analyses passées en revue par Estelle Dumas-Mallet et son équipe, seules 5 ont fait l’objet d’un article de presse.
Mise en garde

Que se passe-t-il lorsqu’une étude reprise par la presse est invalidée? Rien, si l’on en croit l’analyse des chercheurs bordelais! Ces derniers n’ont en effet relevé que 4 articles de presse mentionnant la réfutation d’études dont les résultats avaient été précédemment relayés auprès du grand public. Autre constat: les études dont les résultats sont négatifs ne plaisent pas aux journalistes, puisqu’aucun article n’en fait état. De même, seules 13% des études rapportant des résultats nuls ont trouvé leur place dans les journaux.
«Les journalistes écrivent sur les études publiées dans des revues prestigieuses ou qui font l’objet de communiqués de presse. Celles qui réfutent une étude initiale ne sont bien souvent pas autant mises en avant, explique Estelle Dumas-Mallet. À moins qu’ils ne fassent une veille informationnelle très poussée, ils ne peuvent pas être au courant de tout. Par contre, ils doivent mentionner le caractère incertain d’une étude si celle-ci est initiale, et souligner que les résultats devront être reproduits avant d’être confirmés», met en garde la chercheuse.


Ils ont oublié le rechauffement climatique. Là ce serait la totalité



Mais on les comprend : la presse ne l'aurait jamais publiée!!!!

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Mer 08 Mar 2017, 16:47

En fait les chercheurs scientifiques sont poussés au rendement par le souci de leur carrière.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4931
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Mer 08 Mar 2017, 20:29

Une ou des études scientifiques qui réfutent des études initiales alarmistes ne permettent pas de rédiger des titres d'articles racoleurs. Pas étonnant qu'on en parle pas dans la presse dont la plupart des journalistes n'ont en outre pas la formation scientifique leur permettant de prendre connaissance et de comprendre le contenu des ces études scientifiques.

Il y a toutefois des exceptions, comme l'étude sur les OGM de Séralini, dont l'intéressé avait lui-même orchestré la diffusion dans la presse (on n'est jamais si bien servi que par soi-même) et qui s'est fait éreinter dans les revues scientifiques.

Quant au réchauffement climatique, on a depuis longtemps dépassé le stade des études préliminaires...
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Mer 08 Mar 2017, 21:24

Lebob a écrit:

Quant au réchauffement climatique, on a depuis longtemps dépassé le stade des études préliminaires...
C'est pourquoi il y a deuxgroupes savantsdont chacun traite l'autre d'incapable.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4931
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 14:50

RenéMatheux a écrit:
Lebob a écrit:

Quant au réchauffement climatique, on a depuis longtemps dépassé le stade des études préliminaires...
C'est pourquoi il y a deuxgroupes savantsdont chacun traite l'autre d'incapable.

Sauf que l’un des groupes est bien plus nombreux que l’autre et que le groupe minoritaire se compose de pas mal de chercheurs qui n’ont aucune compétence dans les secteurs affectés par ces recherches, est abondamment financé par des groupes financiers et industriels ayant de gros intérêts dans le secteur des combustibles fossiles, comme par exemple et entre autres la famille Koch, et utilise pour dénigrer les chercheurs du groupe majoritaire la même méthodologie que celle utilisée par les cigarettiers américains pour déconsidérer les chercheurs qui, dès les années 1960, dénonçaient la nocivité du tabac.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 15:56

Grande nouveauté scientifique : la vérité dépend du nombre!
En plus qu'est ce que vous en savez?

Et d'autre part, vos discours sur les financiers est un moyen malhonnète et mensonger de discréditer ce qui vous gène. Moi je sais que certaines informations sur le rechauffement climatique sont mensongère à savoir celle sur la prétendue montée des eaux depuis un siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 2243
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 16:39

RenéMatheux a écrit:
Grande nouveauté scientifique : la vérité dépend du nombre!
En plus qu'est ce que vous en savez?

Et d'autre part, vos discours sur les financiers est un moyen malhonnète et mensonger de discréditer ce qui vous gène. Moi je sais que certaines informations sur le rechauffement climatique sont mensongère à savoir celle sur la prétendue montée des eaux depuis un siècle.

Et à qui profite le mensonge sur le réchauffement climatique?
Car je suppose que s'il y a mensonge, c'est dans un but précis non?
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6202
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 16:47

Aux ONG qui vivent de subventions, à toute une catégorie de chercheurs qui ont besoin de justifier leurs postes et demandes de crédits, et aux escrocs style Al Gore. (Sans oublier les médias qui vendent sur "On va tous mourir, il faut sauver la planète".)
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 2243
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 17:05

Ray a écrit:
Aux ONG qui vivent de subventions, à toute une catégorie de chercheurs qui ont besoin de justifier leurs postes et demandes de crédits, et aux escrocs style Al Gore. (Sans oublier les médias qui vendent sur "On va tous mourir, il faut sauver la planète".)

Mouais...
Je ne trouve pas ça très convaincant.

Je veux bien entendre que le fait de parler beaucoup d'écologie permet de se donner bonne conscience, mais de là à dire qu'une fausseté scientifique est érigée en vérité absolue à cause des ONG qui vivent de subventions...

Sachant en plus que les industries et les multinationales (qui sont surement plus puissantes que les ONG vivant de subventions) n'ont pas intérêt à ce qu'on leur rajoute des normes écolos...
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6202
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 17:10

Euh, le green business est énorme...
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 18:03

Waddle a écrit:
RenéMatheux a écrit:
Grande nouveauté scientifique : la vérité dépend du nombre!
En plus qu'est ce que vous en savez?

Et d'autre part, vos discours sur les financiers est un moyen malhonnète et mensonger de discréditer ce qui vous gène. Moi je sais que certaines informations sur le rechauffement climatique sont mensongère à savoir celle sur la prétendue montée des eaux depuis un siècle.

Et à qui profite le mensonge sur le réchauffement climatique?
Car je suppose que s'il y a mensonge, c'est dans un but précis non?
Voilà alors pour contredire Lebob!

A se donner bonne conscience! a paraitre juste aux yeux du monde! A se faire élire et se partager la galette!    

Pour les laboratoires, A etre subventionnés, pour les chercheur , à garder leur emplois!                            

Pour les industriels, à decrocher des marcher d'éoliennes, panneaux solaires etc.

Pour les pauvres, à voir leur subventions reduites et à crever de faim à cause de l'argent dépensé en pure perte!

De toutes façons, je peux vous garantir que la montée des eaux est un mythe


Dernière édition par RenéMatheux le Jeu 09 Mar 2017, 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 18:07

Waddle a écrit:
Ray a écrit:
Aux ONG qui vivent de subventions, à toute une catégorie de chercheurs qui ont besoin de justifier leurs postes et demandes de crédits, et aux escrocs style Al Gore. (Sans oublier les médias qui vendent sur "On va tous mourir, il faut sauver la planète".)

Mouais...
Je ne trouve pas ça très convaincant.

Je veux bien entendre que le fait de parler beaucoup d'écologie permet de se donner bonne conscience, mais de là à dire qu'une fausseté scientifique est érigée en vérité absolue à cause des ONG qui vivent de subventions....
C'est surtout que ce sont de les dogmes de la bien pensance!

Prenez le cas un peu différents des voitures que l'on veut réduire! Eh bien dans les pays pauvres, le souhait de tout le monde, c'est d'avoir une voiture! Et pourtant les ecologistes veulent supprimer les voitures! C'est à se taper la tete contre les murs! Bref ils sont contre le progrès ! Et alliés des progressistes! Si vous ne voyez pas le hic!

Et est ce qu'on peut en revenir au sujet...........
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 18:13

Le sujet, c'est qu'il y a des tas d'études complètement farfelues qui sont publiées! Cela nourrit les chercheurs, et leur conserve leur poste leur paie et leur suffisance!

Et il y a aussi des etudes qu'il était necessaire de faire comme en physique : proposer des hypothèses qui s'avereront fausses!

Le problème c'est que l'on publie rarement des articles du genre : "j'ai étudié cette théorie, mais elle est fausse. Donc ce n'est pas la peine de chercher dans cette direction". On propose alors "je propose cette hypothèse"
C'est le problème de la publication des articles, problème très connu, et auquel on n'a jamais remedié.
En plus les articles publiés ne sont pas vraiment verifiés!

C'est une vraie plaie
Revenir en haut Aller en bas
Pignon

avatar

Masculin Messages : 3294
Inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 18:22

Waddle a écrit:
Ray a écrit:
Aux ONG qui vivent de subventions, à toute une catégorie de chercheurs qui ont besoin de justifier leurs postes et demandes de crédits, et aux escrocs style Al Gore. (Sans oublier les médias qui vendent sur "On va tous mourir, il faut sauver la planète".)

Mouais...
Je ne trouve pas ça très convaincant.

Je veux bien entendre que le fait de parler beaucoup d'écologie permet de se donner bonne conscience, mais de là à dire qu'une fausseté scientifique est érigée en vérité absolue à cause des ONG qui vivent de subventions...

Sachant en plus que les industries et les multinationales (qui sont surement plus puissantes que les ONG vivant de subventions) n'ont pas intérêt à ce qu'on leur rajoute des normes écolos...

Je suis un être extrêmement charitable:

«Le réchauffement climatique n’est qu’un leurre pour imposer un Nouvel Ordre Mondial», selon un conseiller du Premier ministre australien
Maurice Newman, qui préside le Conseil économique consultatif rattaché au cabinet Abbott, l’objectif final est «la concentration du pouvoir politique».
écrit-il dans une tribune publiée par le quotidien The Australian.




Malgré l'augmentation du CO₂ dans l'atmosphère (400 ppm aujourd'hui), la température globale n'augmente pas.
Dire que l'augmentation de la concentration atmosphérique du CO₂ augmente significativement la température est de la foutaise.
Benoit Rittaud est mathématicien et MCF à Paris XIII.
Benoît Rittaud est un mathématicien français, sceptique du réchauffement climatique. Il est enseignant-chercheur en mathématiques, maître de conférences à l'université Paris 13, au sein du laboratoire d'analyse, géométrie et applications (Institut Galilée). Il a écrit de nombreux ouvrages de vulgarisation.
Sur le réchauffement climatique, il est en particulier l'auteur du Mythe climatique (Seuil, 2010). Comme le souligne la quatrième de couverture : « Le consensus sur la responsabilité de l’humanité quant au changement climatique est en train de s’effriter. Voici un point de vue sceptique argumenté, qui, sans prétendre faire le tour de la question, prouve que les données scientifiques sont plus fragiles et moins concluantes que l’on ne croit. L’auteur, mathématicien, est bien placé pour montrer la fragilité des données statistiques. Il analyse aussi l’arrière-plan épistémologique de la question et avance que l’on pourrait bien se trouver ici face à un cas de science pathologique. L’importance des enjeux, économiques et sociaux en particulier, du débat climatologique demande que l’on accorde une attention particulière à ces critiques ».

Il utilise les néologismes suivants pour distinguer ce qui relève de la science et ce qui relève de la pseudo-science :
le carbocentrisme : théorie selon laquelle les émissions humaines de gaz carbonique sont la cause majeure de l'évolution climatique actuelle ;
la climatomancie : déviance pseudo-scientifique du carbocentrisme, qui détermine l'avenir climatique à partir du comportement humain.

Il est climatosceptique sans être pour autant écolosceptique (par apolitisme).

Dans son livre La peur exponentielle (avril 2015), il suggère que de nouveaux mythes interventionnistes pourraient prendre la relève du "mythe climatique" quand ce dernier perdrait de sa séduction. La géologie pourrait être invoquée pour suggérer que l'impact global des activités humaines aurait pris le dessus sur les forces géologiques et naturelles : ce serait l'anthropocène, nouvel intervalle dans l'échelle des temps géologiques, avènement de l'activité humaine comme « force géologique » majeure capable de marquer la lithosphère.

Il organise sur son blog un "Climathon" pour dénoncer le ridicule des fanatiques du réchauffement climatique.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yhwh.fr/
Nathan2

avatar

Masculin Messages : 985
Inscription : 06/08/2014

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 19:42

@ Lebob
"Il y a toutefois des exceptions, comme l'étude sur les OGM de Séralini, dont l'intéressé avait lui-même orchestré la diffusion dans la presse (on n'est jamais si bien servi que par soi-même) et qui s'est fait éreinter dans les revues scientifiques."

Je vais abonder dans votre sens Lebob. Les académies des sciences, de médecine, vétérinaire, et j'en passe (en fait toutes les académies scientifiques réunies) ont publiées un communiqué commun critiquant l'étude de Séralini comme insuffisamment fondée (trop peu de rats testés pour que les résultats de l'étude soient probants).
Mais je suis ironique parce que ce communiqué académique était une contre-vérité éhontée.
Avec ce genre de communiqué, les opinions publiques feront de moins en moins confiance aux autorités et autres expertises scientifiques.



Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4931
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 20:54

RenéMatheux a écrit:
Grande nouveauté scientifique : la vérité dépend du nombre!
En plus qu'est ce que vous en savez?

Je vous parle de consensus scientifique, pas de vérité. Vu votre travail, je suppose que je ne dois pas vous expliquer ce qu'est un consensus scientifique...

RenéMatheux a écrit:
Et d'autre part, vos discours sur les financiers est un moyen malhonnète et mensonger de discréditer ce qui vous gène.

Non. C'est un fait bien connu et bien documenté.

RenéMatheux a écrit:
Moi je sais que certaines informations sur le rechauffement climatique sont mensongère à savoir celle sur la prétendue montée des eaux depuis un siècle.

Et d'où le savez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Jeu 09 Mar 2017, 21:25

Lebob a écrit:

RenéMatheux a écrit:
Et d'autre part, vos discours sur les financiers est un moyen malhonnète et mensonger de discréditer ce qui vous gène.
Non. C'est un fait bien connu et bien documenté.
Non c'est de la propagande!
Et c'est un argument mensonger parce que basé volontairementsur une fausse hypothèse : tous ceux qui ont une double casquette sont malhonnètes!
Et cela des conséquence graves : on peut détruire toute vérité scientifique et dire les pires aneries quisoient!


Lebob a écrit:

RenéMatheux a écrit:
Moi je sais que certaines informations sur le rechauffement climatique sont mensongère à savoir celle sur la prétendue montée des eaux depuis un siècle.  
Et d'où le savez-vous ?
Tout betement parce que cela fait 25 ans que je me promène au bord de la Méditérranée et qu'il y a un point de répère simple. Et en 25 ans je n'ai pas vu la Méditérranée monter d'un iota.
Alors quand on entend dire que la terre recule en France à cause de la montée des eaux, c'est vraiment un mensonge délibéré!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 10024
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 05:08

La montée des eaux en Méditerranée ne peut être que plus lente par rapport à la montée des eaux dans l'Atlantique Nord , détroit de Gibraltar oblige . Mais je ne me prononce pas sur le sujet .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 06:47

Certainement pas!
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4931
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 09:57

RenéMatheux a écrit:
Lebob a écrit:

RenéMatheux a écrit:
Et d'autre part, vos discours sur les financiers est un moyen malhonnète et mensonger de discréditer ce qui vous gène.
Non. C'est un fait bien connu et bien documenté.
Non c'est de la propagande!
Et c'est un argument mensonger parce que basé volontairementsur une fausse hypothèse : tous ceux qui ont une double casquette sont malhonnètes!
Et cela des conséquence graves : on peut détruire toute vérité scientifique et dire les pires aneries quisoient! !

Comme d'habitude, les faits documentés qui n'entrent pas dans les schéma de pensée du matheux sont forcément de la propagande.

Question âneries, les climatosceptiques en ont aligné pas mal. Tout comme ceux, y compris les scientifiques à la solde des cigarettiers, qui expliquaient - en dépit des évidences - que rien ne permet de conclure que le tabac pourrait nuire à la santé.


Lebob a écrit:

RenéMatheux a écrit:
Moi je sais que certaines informations sur le rechauffement climatique sont mensongère à savoir celle sur la prétendue montée des eaux depuis un siècle.  
Et d'où le savez-vous ?
Tout betement parce que cela fait 25 ans que je me promène au bord de la Méditérranée et qu'il y a un point de répère simple. Et en 25 ans je n'ai pas vu la Méditérranée monter d'un iota.
Alors quand on entend dire que la terre recule en France à cause de la montée des eaux, c'est vraiment un mensonge délibéré![/quote]

Il est clair que les observations personnelles du matheux, alignées sur un "point de repère simple", réfutent toutes les constatations faites par les scientifiques depuis 25 ans.

Je suppose qu'en bon scientifique vous avez, depuis 25 ans, soigneusement consigné vos observations dans un document écrit auquel vous pouvez vous référer. Ou que vous disposez documents photographiques qui soutiennent ce que vous dites...
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1497
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 11:26

boulo a écrit:
La montée des eaux en Méditerranée ne peut être que plus lente par rapport à la montée des eaux dans l'Atlantique Nord , détroit de Gibraltar oblige . Mais je ne me prononce pas sur le sujet .

Je peux vous apporter une preuve que la fonte des glaces ne fait pas monter le niveau de l'eau, l'expérience est simple même un enfant de 10 ans peut réaliser l'expérience que voici:
1 Dans un verre d'environ 20 centilitres ou plus, avec une surface la plus large possible, afin qu'il n'y ait pas d'espace entre les glaçons
2 Remplisser-le à moitié d'eau chaude (pour accélérer la fonte)
3 ajouter le reste du volume du verre avec des glaçons jusqu'au bord au demi mm près,visible à l'oeil ou une loupe.
4 On observe que l'eau ne déborde pas.
CQFD
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1497
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 11:30

boulo a écrit:
La montée des eaux en Méditerranée ne peut être que plus lente par rapport à la montée des eaux dans l'Atlantique Nord , détroit de Gibraltar oblige . Mais je ne me prononce pas sur le sujet .


Je peux vous apporter une preuve que la fonte des glaces ne fait pas monter le niveau de l'eau, l'expérience est simple même un enfant de 10 ans peut réaliser l'expérience que voici:
1 Dans un verre d'environ 20 centilitres ou plus, avec une surface la plus large possible, afin qu'il y ait de d'espace entre les glaçons
2 Remplisser-le à moitié d'eau chaude (pour accélérer la fonte)
3 ajouter le reste du volume du verre avec des glaçons jusqu'au bord au demi mm près,visible à l'oeil ou une loupe.
4 On observe que l'eau ne déborde pas.
CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6202
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 11:34

Sauf que vous confondez banquise et iceberg. Wink
Pour un iceberg 90% de son volume est sous l'eau comme vos glaçons. Ce n'est pas le cas de la banquise. (Donc cela devrait effectivement monter, or...)

(Cela dit, malgré les milliards dépensés chaque années en recherches et observations, on a toujours pas le moindre début de démonstration de relation de cause à effet entre activité humaine et évolution de température...et les modèles numériques que l'on nous présentait en fanfare il y a 15 ans sont tous dans les choux...)

C'est doucement en train de faire pschiit tout cela. (Et le réalisme sans pincettes de Trump risque d'accélérer le dégonflage. Quelques jours après son arrivée à la WH, il a fait dégager du site officiel toute référence au RCA. Il a transmis les mêmes instructions pour celui de l'EPA (l'agence environnementale américaine)).
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1497
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 12:13

http://www.planetoscope.com/rechauffement/1287-litres-d-eau-fondue-perdus-par-le-glacier-pine-island-en-antarctique.html

Chaque seconde, ce sont 2.536.783 litres d'eau ou 2536 m3 d'eau que perd le glacier Pine Island, un des principaux glaciers de la calotte glacière de l'ouest antarctique, soit 80 km3 d'eau perdus par an. Une quantité énorme !
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 12:24

Lebob a écrit:

Comme d'habitude, les faits documentés qui n'entrent pas dans les schéma de pensée du matheux sont forcément de la propagande.

Question âneries, les climatosceptiques en ont aligné pas mal. Tout comme ceux, y compris les scientifiques à la solde des cigarettiers, qui expliquaient - en dépit des évidences - que rien ne permet de conclure que le tabac pourrait nuire à la santé.
Ben voyons!
Ce que je constate, c'estque vous ne répondez pas aux arguments. Vous affirmez sans preuves comme beaucoup!
Auantau coup des cigarettiers, on peut aussi l'appliquer aux écologistes.
Lebob a écrit:
Citation :

Tout betement parce que cela fait 25 ans que je me promène au bord de la Méditérranée et qu'il y a un point de répère simple. Et en 25 ans je n'ai pas vu la Méditérranée monter d'un iota.
Alors quand on entend dire que la terre recule en France à cause de la montée des eaux, c'est vraiment un mensonge délibéré!

Il est clair que les observations personnelles du matheux, alignées sur un "point de repère simple", réfutent toutes les constatations faites par les scientifiques depuis 25 ans.

Je suppose qu'en bon scientifique vous avez, depuis 25 ans, soigneusement consigné vos observations dans un document écrit auquel vous pouvez vous référer. Ou que vous disposez documents photographiques qui soutiennent ce que vous dites...
Eh oui, je dispose de clichés!
Parce que c'est extremement simple à voir. Pour se promener le long de la mer, il y a un passage qui est impraticable à marée haute car coincé par un mur (20 cm d'amplitude??).
Eh bien on peut toujours passer comme avant à marée basse et le passage a toujours la meme largeur.

Vous voyez le mur là (en dessous des caravanes)
http://www.agay-soleil.com/
Et vous voyez aussi le passage à marée basse juste devant.

C'est amusant comme les gens croient que les matheux disent des choses sans les vérifier! Ce qui m'amène à vous dire que j'ai aussi vérifié que les évangiles sont vrais de A à Z, y compris l'enfer.
Vous devriez vous convertir. Cela me ferait plaisir!
Vous voyez bien que vous n'etes pas dans le bon : il suffit de voir votre fanatisme sur le rechauffement! Et pourtant vous n'etes pas le pire!
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 12:25

ptrem a écrit:
http://www.planetoscope.com/rechauffement/1287-litres-d-eau-fondue-perdus-par-le-glacier-pine-island-en-antarctique.html

Chaque seconde, ce sont 2.536.783 litres d'eau ou 2536 m3 d'eau que perd le glacier Pine Island, un des principaux glaciers de la calotte glacière de l'ouest antarctique, soit 80 km3 d'eau perdus par an. Une quantité énorme !
Sauf que depuis quelques années l'antartique se refroidit. Et c'est les rechauffistes qui le disent!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6202
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 12:32

ptrem a écrit:
http://www.planetoscope.com/rechauffement/1287-litres-d-eau-fondue-perdus-par-le-glacier-pine-island-en-antarctique.html

Chaque seconde, ce sont 2.536.783 litres d'eau ou 2536 m3 d'eau que perd le glacier Pine Island, un des principaux glaciers de la calotte glacière de l'ouest antarctique, soit 80 km3 d'eau perdus par an. Une quantité énorme !

Oui, c'est intéressant et c'est connu. (Mais cela ne démontre rien outre-mesure.)
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1497
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 12:48

Ray a écrit:
Sauf que vous confondez banquise et iceberg. Wink
Pour un iceberg 90% de son volume est sous l'eau comme vos glaçons. Ce n'est pas le cas de la banquise. (Donc cela devrait effectivement monter, or...)

(Cela dit, malgré les milliards dépensés chaque années en recherches et observations, on a toujours pas le moindre début de démonstration de relation de cause à effet entre activité humaine et évolution de température...et les modèles numériques que l'on nous présentait en fanfare il y a 15 ans sont tous dans les choux...)

C'est doucement en train de faire pschiit tout cela. (Et le réalisme sans pincettes de Trump risque d'accélérer le dégonflage. Quelques jours après son arrivée à la WH, il a fait dégager du site officiel toute référence au RCA. Il a transmis les mêmes instructions pour celui de l'EPA (l'agence environnementale américaine)).
http://www.fondation-lamap.org/fr/topic/13774

Oui j'avais oublié la glace terrestre
Merci pour la précision.
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1497
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 13:04

https://www.contrepoints.org/2013/01/27/112723-qui-croit-encore-au-rechauffement-climatique-anthropique
Les milliards dépensés en pure perte ont'ils été perdus pour tout le monde??
Les charognards!!
ptrem


Édito 27 janvier 2013

Partager0
Twitter
Google
LinkedIn

Qui croit encore au Réchauffement Climatique Anthropique ?

Les faits ne laissent aucun doute sur le rôle mineur de l'homme sur le climat mais la presse française continue comme si de rien n'était.

Où en sommes-nous du réchauffement climatique ? Difficile, surtout en ces mois d’hiver, de voir un redoux… J’en parle régulièrement dans ces colonnes, surtout pour noter la tendance de fond qui aura consisté, pour ceux qui vivent du bobard, à lentement muter leur « réchauffement » en « changement », plus facile à gober. Malgré tout, le doute s’immisce de plus en plus : où sont ces degrés, ces demi-degrés ou ces dixièmes de degrés supplémentaires qu’on nous promettait, affolé, il y a quelques années ?

Pour le moment, on peut en rire, mais il faut bien reconnaître que le soutien à l’hypothèse d’un réchauffement climatique provoqué par la frénésie industrielle et polluante de l’humanité a de plus en plus de mal à convaincre. Pire : petit à petit, les soutiens historiques à ces théories plus ou moins bancales se font hésitants, voire, pour certains, s’en écartent au point de déclarer, ouvertement, que tout ceci est du flan.

C’est ainsi qu’on apprend (pas dans la presse française, je vous rassure, la maison Foucard & Huet marche à plein régime) que d’anciens scientifiques de la NASA parviennent à la conclusion qu’il n’y a pas de menace imminente causée par le dioxyde de carbone rejeté par les activités humaines. On se rappellera que souvent, des scientifiques de la même institution gouvernementale furent largement instrumentalisés dans les médias (des fois, à leur corps défendant) pour faire passer l’idée générale et Gaïa-compatible que l’humanité, productrice de CO2, était responsable de tous les problèmes environnementaux qui la touchent. Le ridicule de la situation allait parfois assez loin puisque le réchauffement climatique d’origine humaine était jugé responsable des ouragans, des tremblements de terre et du psoriasis.

Et la conclusion de ces scientifiques, exposée sur leur site, remet quelque peu les pendules à l’heure : finalement, il n’y a pas plus de consensus scientifique que de beurre en branche, il n’y a pas de preuve scientifique claire de l’implication humaine dans les changements climatiques, les modèles climatiques informatiques sont erronés, il n’y a pas de menace « imminente » sur l’humanité, le niveau des mers ne va pas monter subitement, les gouvernements ont largement sur-réagi et tout montre que la diminution du CO2 atmosphérique poserait plus de problème que son augmentation, le CO2 n’est pas un polluant, et globalement, une somme considérable d’argent a été gaspillée dans cette histoire, somme qui aurait été mieux employée dans des recherches sérieuses sur des sources d’énergies crédibles.

Notez que ces déclarations, qui n’y vont tout de même pas avec le dos de la cuillère, n’ont pas été relayée par les médias habituels, et surtout pas en France. C’est aussi ça, l’impartialité des journalistes et leur professionnalisme chevillés au corps.

Et s’il en va ainsi de déclarations de scientifiques anciens employés de la NASA, on imagine sans mal le mutisme qui s’empare de la presse traditionnelle lorsqu’il s’agit de relayer la récente découverte concernant les glaces du Groenland, et qui déboulonne un mythe supplémentaire entretenu par le GIEC (ce groupe d’escrocs prétendument experts qui tentent d’affermir les politiques décroissantes et liberticides par une habile utilisation de l’écologie de combat). On apprend en effet, suite à une récente expédition scientifique et la publication de ses découvertes dans Nature (ici) que le Groenland a déjà subi un réchauffement climatique notoire (on parle de 8°C avec ±4°C d’incertitude) sans que ce réchauffement ne se traduise par une fonte massive (ou complète) de ses glaces. Le rapport scientifique parle même d’une réponse modeste à cette hausse de température :
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 6202
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 13:26

salut

Cet article, datant de 2013, résume bien la situation et aurait pu être écrit hier car ça n'a pas évolué d'un pouce. Pire, les observations satellitaires de température (les plus fiables) n'ont fait que diverger par rapport aux prédictions (prophéties devrais-je dire ?) du GIEC. (Ce dernier risque d'ailleurs de voir ses crédits largement amputés, de sa part américaine...)
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4931
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 13:57

RenéMatheux a écrit:
 
Lebob a écrit:

Comme d'habitude, les faits documentés qui n'entrent pas dans les schéma de pensée du matheux sont forcément de la propagande.

Question âneries, les climatosceptiques en ont aligné pas mal. Tout comme ceux, y compris les scientifiques à la solde des cigarettiers, qui expliquaient - en dépit des évidences - que rien ne permet de conclure que le tabac pourrait nuire à la santé.
Ben voyons!
Ce que je constate, c'estque vous ne répondez pas aux arguments. Vous affirmez sans preuves comme beaucoup!
Auantau coup des cigarettiers, on peut aussi l'appliquer aux écologistes.

Quelques sources pour documenter ce qu'il en est ?
Spoiler:
 
RenéMatheux a écrit:

Lebob a écrit:
Citation :

Tout betement parce que cela fait 25 ans que je me promène au bord de la Méditérranée et qu'il y a un point de répère simple. Et en 25 ans je n'ai pas vu la Méditérranée monter d'un iota.
Alors quand on entend dire que la terre recule en France à cause de la montée des eaux, c'est vraiment un mensonge délibéré!

Il est clair que les observations personnelles du matheux, alignées sur un "point de repère simple", réfutent toutes les constatations faites par les scientifiques depuis 25 ans.

Je suppose qu'en bon scientifique vous avez, depuis 25 ans, soigneusement consigné vos observations dans un document écrit auquel vous pouvez vous référer. Ou que vous disposez documents photographiques qui soutiennent ce que vous dites...
Eh oui, je dispose de clichés!
Parce que c'est extremement simple à voir. Pour se promener le long de la mer, il y a un passage qui est impraticable à marée haute car coincé par un mur (20 cm d'amplitude??).
Eh bien on peut toujours passer comme avant à marée basse et le passage a toujours la meme largeur.

Vous voyez le mur là (en dessous des caravanes)
http://www.agay-soleil.com/
Et vous voyez aussi le passage à marée basse juste devant.

Et chaque année vous vous baladez avec votre mètre pliant pour vérifier que le passage est toujours aux mêmes dimensions...

RenéMatheux a écrit:
C'est amusant comme les gens croient que les matheux disent des choses sans les vérifier! Ce qui m'amène à vous dire que j'ai aussi vérifié que les évangiles sont vrais de A à Z, y compris l'enfer.

Ca c'est ce qui manquait pour achever de discréditer votre "argumentation". La cerise sur le gâteux gâteau, quoi...

RenéMatheux a écrit:

Vous devriez vous convertir. Cela me ferait plaisir!
Vous voyez bien que vous n'etes pas dans le bon : il suffit de voir votre fanatisme sur le rechauffement! Et pourtant vous n'etes pas le pire!

Ayant déjà été ondoyé - sans qu'on me demande mon avis - voici une soixantaine d'années, je n'aurais pas à me convertir.

Mais je me suis reconverti. Dans le doute...

Pour le reste je crois que vous êtes bien mal placé pour donner à votre prochain des leçons sur le fanatisme. Dois-je vous rappeler la parabole de la paille et de la poutre ?
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 14:18

Lebob a écrit:
RenéMatheux a écrit:
 
Ce que je constate, c'estque vous ne répondez pas aux arguments. Vous affirmez sans preuves comme beaucoup!

Quelques sources pour documenter ce qu'il en est ?
C'est à cet argument que vous ne répondez pas:

Et c'est un argument mensonger parce que basé volontairementsur une fausse hypothèse : tous ceux qui ont une double casquette sont malhonnètes!
Lebob a écrit:

RenéMatheux a écrit:

Parce que c'est extremement simple à voir. Pour se promener le long de la mer, il y a un passage qui est impraticable à marée haute car coincé par un mur (20 cm d'amplitude??).
Eh bien on peut toujours passer comme avant à marée basse et le passage a toujours la meme largeur.
Et chaque année vous vous baladez avec votre mètre pliant pour vérifier que le passage est toujours aux mêmes dimensions...
Vous le faites exprès ou quoi!
La marée ayant 20 cm d'amplitude, le passage étant toujours à peu près aussi large, il y a tout au plus 2 cm d'amplitude (en plus ou en moins).

Cela ne peut donc pas entrainer les conséquences catastrophiques décrites à la télé! Donc on nous ment sciemment.



Lebob a écrit:

RenéMatheux a écrit:
C'est amusant comme les gens croient que les matheux disent des choses sans les vérifier! Ce qui m'amène à vous dire que j'ai aussi vérifié que les évangiles sont vrais de A à Z, y compris l'enfer.
Ca c'est ce qui manquait pour achever de discréditer votre "argumentation". La cerise sur le gâteux gâteau, quoi...
Moi, je vous donne mon témoignage! Si vous ne voulez pas en tenir compte, libre à vous! Je vous dis ce que j'ai constaté logiquement! Et non seulement pour ne pas jouer ma vie sur des resultats douteux et pour ne pas paraitre ridicule, et parce que c'est dans ma nature, je ne dis que des résultats que j'aie pu verifier.

Encore qu'il me soit arrivé de me faire avoir (par la propagande athée) sur certaines hypothèses comme le coup du Noel =pas le 25/12.

Ainsi là, j'aurais pu vous donner des études des réchauffistes qui disent que le niveai de la mer a monté de 2 cm en 25 ans. J'ai préféré dire ce que j'ai vu!
Lebob a écrit:

Vous devriez vous convertir. Cela me ferait plaisir!
Vous voyez bien que vous n'etes pas dans le bon : il suffit de voir votre fanatisme sur le rechauffement! Et pourtant vous n'etes pas le pire!

Lebob a écrit:
Ayant déjà été ondoyé - sans qu'on me demande mon avis - voici une soixantaine d'années, je n'aurais pas à me convertir.
Se convertir n'a rien à voir avec etre baptisé! Pour se convertir, il faut choisir le bien et pas le mal, en gros ne pas etre un bip, c'est à dire ne pas faire à autrui ce que vous ne voulez pas qu'on vous fasse, mais lui faire ce que vous souhaitez que l'on fasse pour vous!
Exemple : ne pas dire à une femme qu'on l'aime pour coucher avec elle, alors que ce n'est pas vrai!
Autre exemple : ne pas se vanter de sa charité comme le font les people.

Le problème c'est que souvent ce n'est pas facile. Aussi il est plus que recommandé d'aller demander l'aide de Dieu! Réponse garantie


Dernière édition par RenéMatheux le Ven 10 Mar 2017, 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4931
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 14:31

ptrem a écrit:
https://www.contrepoints.org/2013/01/27/112723-qui-croit-encore-au-rechauffement-climatique-anthropique
Les milliards dépensés en pure perte ont'ils été perdus pour tout le monde??
Les charognards!!
ptrem


Édito 27 janvier 2013

   Partager0
   Twitter
   Google
   LinkedIn

Qui croit encore au Réchauffement Climatique Anthropique ?

Les faits ne laissent aucun doute sur le rôle mineur de l'homme sur le climat mais la presse française continue comme si de rien n'était.

Où en sommes-nous du réchauffement climatique ? Difficile, surtout en ces mois d’hiver, de voir un redoux… J’en parle régulièrement dans ces colonnes, surtout pour noter la tendance de fond qui aura consisté, pour ceux qui vivent du bobard, à lentement muter leur « réchauffement » en « changement », plus facile à gober. Malgré tout, le doute s’immisce de plus en plus : où sont ces degrés, ces demi-degrés ou ces dixièmes de degrés supplémentaires qu’on nous promettait, affolé, il y a quelques années ?

Pour le moment, on peut en rire, mais il faut bien reconnaître que le soutien à l’hypothèse d’un réchauffement climatique provoqué par la frénésie industrielle et polluante de l’humanité a de plus en plus de mal à convaincre. Pire : petit à petit, les soutiens historiques à ces théories plus ou moins bancales se font hésitants, voire, pour certains, s’en écartent au point de déclarer, ouvertement, que tout ceci est du flan.

C’est ainsi qu’on apprend (pas dans la presse française, je vous rassure, la maison Foucard & Huet marche à plein régime) que d’anciens scientifiques de la NASA parviennent à la conclusion qu’il n’y a pas de menace imminente causée par le dioxyde de carbone rejeté par les activités humaines. On se rappellera que souvent, des scientifiques de la même institution gouvernementale furent largement instrumentalisés dans les médias (des fois, à leur corps défendant) pour faire passer l’idée générale et Gaïa-compatible que l’humanité, productrice de CO2, était responsable de tous les problèmes environnementaux qui la touchent. Le ridicule de la situation allait parfois assez loin puisque le réchauffement climatique d’origine humaine était jugé responsable des ouragans, des tremblements de terre et du psoriasis.

Et la conclusion de ces scientifiques, exposée sur leur site, remet quelque peu les pendules à l’heure : finalement, il n’y a pas plus de consensus scientifique que de beurre en branche, il n’y a pas de preuve scientifique claire de l’implication humaine dans les changements climatiques, les modèles climatiques informatiques sont erronés, il n’y a pas de menace « imminente » sur l’humanité, le niveau des mers ne va pas monter subitement, les gouvernements ont largement sur-réagi et tout montre que la diminution du CO2 atmosphérique poserait plus de problème que son augmentation, le CO2 n’est pas un polluant, et globalement, une somme considérable d’argent a été gaspillée dans cette histoire, somme qui aurait été mieux employée dans des recherches sérieuses sur des sources d’énergies crédibles.

Notez que ces déclarations, qui n’y vont tout de même pas avec le dos de la cuillère, n’ont pas été relayée par les médias habituels, et surtout pas en France. C’est aussi ça, l’impartialité des journalistes et leur professionnalisme chevillés au corps.

Et s’il en va ainsi de déclarations de scientifiques anciens employés de la NASA, on imagine sans mal le mutisme qui s’empare de la presse traditionnelle lorsqu’il s’agit de relayer la récente découverte concernant les glaces du Groenland, et qui déboulonne un mythe supplémentaire entretenu par le GIEC (ce groupe d’escrocs prétendument experts qui tentent d’affermir les politiques décroissantes et liberticides par une habile utilisation de l’écologie de combat). On apprend en effet, suite à une récente expédition scientifique et la publication de ses découvertes dans Nature (ici) que le Groenland a déjà subi un réchauffement climatique notoire (on parle de 8°C avec ±4°C d’incertitude) sans que ce réchauffement ne se traduise par une fonte massive (ou complète) de ses glaces. Le rapport scientifique parle même d’une réponse modeste à cette hausse de température :

Intéressant. J'ai noté dans ce document rédigé par H16 (qui c'est ?) cet intéressant passage :

Sauf qu’il y a 120.000 ans, les températures ont gagné bien plus que 3°C, et… ça n’a qu’un peu fondu, provoquant une montée fort modeste du niveau de la mer (on parle d’un ou deux mètres, là). Bref : la catastrophe annoncée n’a pas eu lieu jadis ; selon toute vraisemblance, elle n’aura pas plus lieu dans un avenir proche, et les modèles numériques utilisés peuvent joyeusement retourner à la poubelle dont ils n’auraient probablement pas dû sortir a écrit:

Du coup, je me demandais quelles étaient les grandes villes littorales qui avaient pu être affectées par cette montée des eaux. Je n'en trouve aucune. Peut-être est-ce simplement parce qu'il n'y avait pas de villes du tout à l'époque...
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1497
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 15:54

Du coup, je me demandais quelles étaient les grandes villes littorales qui avaient pu être affectées par cette montée des eaux. Je n'en trouve aucune. Peut-être est-ce simplement parce qu'il n'y avait pas de villes du tout à l'époque...
Réponse: vous avez raison!!
Question: quand a commencé le réchauffement du climat à la fin de l'ère glaciaire; un indice, il y a -7000 ans, le niveau de la Méditerranée était de -37 m .A quelques décennies près.

ptrem
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 13391
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées   Ven 10 Mar 2017, 16:30

Pour information sur (et d'autres sites)
http://www.anguillesousroche.com/nasa/rechauffement-climatique-la-nasa-dit-que-lantarctique-sest-refroidi-ces-six-dernieres-annees/

La NASA dit que l’Antarctique s’est refroidi ces six dernières années


La nasa c'est des pro réchauffements!!!

Comme le monde sur
http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/08/27/le-refroidissement-de-l-antarctique-une-bizarrerie-elucidee_1088465_3244.html
Le refroidissement de l'Antarctique, une bizarrerie élucidée

Bien sur, cela fait bizarre d'entendre dire dans cet article"Paradoxales à première vue, ces considérations sont en réalité cohérentes avec ce qu'attendent les spécialistes du climat."
Vu que depuis des années on nous dit que l'antartique va se rechauffer!

Ah la la! Le monde va alimenter les climatosceptiques! Ah la la!
Revenir en haut Aller en bas
 
La moitié des études scientifiques relayées par les médias réfutées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Medjugorje, étude critique du président du comité médical international de Lourdes, en 1986
» Diane-35: des essais plus que discutables!
» Bts Diet obligation d'avoir fait des études scientifiques? CNED
» Un lien entre créativité, trouble bipolaire et schizophrénie
» De la "désaffection" pour les études scientifiques, par Pierre Arnoux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: