DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 11:20

Val d'Aoste: Dialogue de Benoît XVI avec les prêtres :

Résumé:
Le pape dresse un tableau noir de la société occidentale

Rome, 27 juillet 2005 (Apic) Le pape Benoît XVI a encouragé les prêtres à ne pas désespérer de leur engagement dans la société sécularisée, laïciste et rationnelle, afin de lui transmettre des valeurs morales. Le pape a par ailleurs dressé un tableau noir de la société occidentale, "un monde fatigué de sa propre culture, un monde arrivé au moment où il n'y a plus l'évidence de Dieu". Les gens "se comportent comme s'ils pouvaient, voulaient vivre sans notre parole" et "pensent ne pas avoir besoin de nous", a regretté Benoît XVI.

Le futur "exige patience et souffrance", a déclaré le pape aux prêtres de la Vallée d'Aoste qu'il a rencontrés dans l'Eglise paroissiale d'Introd, le 25 juillet 2005. Dans son édition du 27 juillet 2005, "L'Osservatore Romano" rendu d'ailleurs publics ces propos, en partie improvisés.

Le pape a souhaité répondre aux trois questions que Mgr Giuseppe Anfossi, évêque d'Aoste, lui a posées dans son adresse: la souffrance morale des prêtres et le problèmes des vocations sacerdotales, la distance que les fidèles adultes prennent avec le clergé ("nous ne sommes plus recherchés et appréciés comme autrefois", a constaté l'évêque), et la fatigue aussi bien morale que physique de la vie pastorale.


"Il me semble que, de façon diverse, ces questions ont toujours existé dans l'histoire de l'Eglise et nous ont toujours réellement tourmentés", a répondu Benoît XVI. "Mais je voudrais aussi dire que le pape n'est pas un oracle", il n'est infaillible que "dans des situations rarissimes, comme nous le savons". Il a ainsi reconnu qu'en tant que pape, "il y a le danger d'être un peu éloigné de la vie réelle". "Maintenant, je n'ose pas donner de recettes", a-t-il déclaré, se référant souvent à son expérience d'archevêque de Munich et de professeur de théologie pour donner des exemples concrets aux questions qu'on lui posait.

Benoît XVI a cependant encouragé les prêtres à être "les ministres de l'avenir du monde". Face à la société actuelle, il faut pour lui être "patients" et "souffrir", ce qu'il fait.

Autodestruction

Le pape a en effet dressé un tableau noir de la société occidentale, "un monde fatigué de sa propre culture, un monde arrivé au moment où il n'y a plus l'évidence de Dieu", qui vit "dans un climat de rationalisme qui se ferme sur lui-même, qui considère les sciences comme l'unique modèle de connaissance", tout le reste étant "subjectif". Ainsi, naturellement, a-t-il affirmé, "la vie chrétienne devient un choix subjectif, donc arbitraire et non plus la voie de la vie".

"Sans un Dieu concret, le monde s'autodétruit et l'évidence qu'un rationalisme clos, qui pense que par lui-même l'homme pourrait reconstruire le vrai monde meilleur, croît aussi". Or "ce n'est pas vrai", a insisté Benoît XVI. "Au contraire, s'il n'y a pas la mesure du Dieu vrai, l'homme s'autodétruit. Nous le voyons devant nos yeux", "l'égoïsme domine et détruit tout", a constaté le pape.

"Pour les gens, et surtout les responsables du monde, l'Eglise apparaît comme une chose antique", nos propositions semblent "inutiles". Aussi, les gens "se comportent comme s'ils pouvaient, voulaient vivre sans notre parole" et "pensent ne pas avoir besoin de nous", a ensuite regretté Benoît XVI.

Pas si mal

Ceci est "une souffrance liée à notre moment historique, dans lequel, de façon générale, on voit les grandes Eglises apparemment mourantes. Il en est ainsi avant tout en Australie, mais aussi en Europe", même si pas tant aux Etats-Unis.

A l'inverse, "les sectes se développent avec la certitude d'un minimum de foi", car "l'homme cherche des certitudes", a expliqué le pape. "Les grandes Eglises, en premier lieu les grandes Eglises traditionnelles protestantes, se trouvent réellement dans une crise très profonde. Les sectes ont un avantage car elles apparaissent avec des certitudes simples et peu nombreuses et les gens" pensent que cela est "suffisant".

En revanche, a poursuivi le pape, "l'Eglise catholique ne se porte pas aussi mal que les grandes Eglises protestantes historiques", même si elle partage "évidemment le problème de cet instant historique". S'il n'y a pas "de système pour un changement rapide", "Nous devons traverser ce tunnel avec patience", a déploré le pape. Il a cependant donné une solution à cette sortie du tunnel.

Il apparaît "toujours plus" que seules "les valeurs morales et les convictions fortes donnent la possibilité, même avec des sacrifices, de vivre et de construire le monde". "On ne peut pas construire un monde mécanique comme l'avait proposé Karl Marx, avec la théorie du capital et de la propriété", a martelé le pape. "S'il n'y a pas de forces morales dans les âmes et s'il n'y a pas la disponibilité pour souffrir pour ces valeurs, un monde meilleur ne peut pas se construire", au contraire.

Pour prendre à bras le corps "les difficultés de notre temps", a poursuivi Benoît XVI en s'adressant aux prêtres du diocèse d'Aoste, l'un des problèmes qui se posent à l'Eglise est celui du manque de vocations sacerdotale.

Vocations nombreuses en Afrique: oui mais…

Certes en Afrique les vocations sont nombreuses a relevé le pape, au point que les séminaires manquent. Mais il a tout de même souligné que "cette joie porte en elle une certaine amertume", car une partie de ces futurs prêtres "vient dans l'espérance d'une promotion sociale. Se faisant prêtres, ils deviennent presque chefs de tribu et sont naturellement privilégiés". Benoît XVI a ainsi invité les évêques africains à "discerner et ne pas être uniquement contents d'avoir de nombreux futurs prêtres".

Le pape a cependant reconnu que dans ces pays, "il y a un printemps de la foi". Il a tout de même précisé que "cet enthousiasme de la foi" dans une "heure déterminante de l'histoire" où "les religions traditionnelles ne se révèlent bien entendu plus suffisantes", est dans l'attente "d'une nouvelle réponse, qui purifie et qui assume en soi tout le beau". A ce moment de "passage", les "deux propositions - christianisme et islam - sont les réponses historiques possibles" en concurrence, en particulier face au développement des sectes.

Quant à l'occident, face au manque de prêtres et à leur surcharge de travail, le pape a demandé au clergé et aux évêques de réfléchir ensemble aux "meilleures solutions". "Les jeunes sont capables de faire cinquante kilomètres et plus pour aller en discothèque, pourquoi ne peuvent-ils pas faire aussi cinquante kilomètres pour aller dans une église commune?", s'est-il interrogé. Il a aussi abordé la question de l'absence de prêtre, en particulier lors de la messe dominicale.

La mauvaise expérience française

Il s'est alors référé à l'expérience française des assemblées dominicales "en l'absence de prêtre": une fausse solution. Il a expliqué qu'elles pouvaient parfois poser problème car il pouvait y avoir une perte de "sacralité", une "protestantisation" ou le sentiment que s'il n'y a que la Parole, "on peut la célébrer à la maison". Alors, "les Français ont un peu transformé cette formule en assemblée dominicale "en attente de prêtres'". Normalement "la liturgie de la Parole devrait être une exception le dimanche", a insisté le pape.

Il a aussi demandé aux prêtres de "personnaliser notre foi" pour faire croître les vocations. "Nous le voyons dans la nouvelle génération, après la grande crise de cette lutte culturelle déclenchée en mai 1968 où il semblait vraiment que l'ère du christianisme était passée". Et Benoît XVI de souligner que "les promesses de 68 ne tiennent pas" et que la conscience renaît "qu'il y a un autre moyen plus complet, mais plus vrai" d'où peuvent surgir de nouvelles vocations. "Nous devons aussi trouver l'imagination pour savoir comment aider les jeunes à trouver cette voie".

Puis, le pape, relevant l'isolement et la solitude des prêtres, leur a demandé de penser à la "réalité du presbytère" et à "la communauté de vie des prêtres". "Si les jeunes voient des prêtres très isolés, tristes, fatigués, ils pensent : si c'est mon avenir, alors je n'en veux pas".

Enfin, répondant aux questions des prêtres à l'issue de ce discours en partie improvisé, Benoît XVI a insisté sur la nécessité d'entraîner les jeunes à l'Eglise, alors qu'ils se sentent "facilement attirés par autre chose, par un style de vie assez éloigné de nos convictions". Il a alors rappelé l'importance du catéchisme et de la parution du Compendium du catéchisme de l'Eglise catholique. Pour le pape, il ne s'agit pas "d'un paquet de règles qui se chargent sur les épaules comme un sac pesant sur le chemin de la vie".

Benoît XVI quittera le 28 juillet le Val d'Aoste et le Combes d'Introd, où il est arrivé le 11 juillet pour passer ses vacances privées. Il rejoindra alors Castel Gandolfo, au sud de Rome, où se trouve la résidence d'été des papes. (apic/imedia/hy/pr)

27.07.2005 - Apic

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 11:21

Ce texte est important. Car, en termes simples, il donne beaucoup d'enseignements théologiques et patoraux... A lire et relire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 11:41

cher arnaud , j'ai trouvé aussi , d'ou l'utilité de le proposer au forum

bien a vous

pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 12:19

@pierre-jean a écrit:
cher arnaud , j'ai trouvé aussi , d'ou l'utilité de le proposer au forum

bien a vous

pierre-jean

Cher Pierre Jean, c'est votre texte: je vous l'ai pris sur le forum Léodia.

N'hésitez pas à le mettre quand vous en trouvez d'autres. Very Happy

_________________
Arnaud


Dernière édition par le Jeu 28 Juil 2005, 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 13:18

lol arnaud je pensais l'avoir mis ici aussi mais j'ai vu votre signature donc alzheimer me guette..
merci Laughing
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 14:06

Je reprend l'analyse du Pape et je me demande si la Foi Chrétienne, Catholique, n'est pas trop compliquée.
L'homme cherche des certitudes. Les sectes proposent des certitudes simples et en petit nombre et les gens croient que cela suffit. Pareil avec l'Islam: Tu crois qu'il y a un Dieu, que Mahomet est son prophète, tu fais l'aumône, tu vas à la Mecque une fois dans ta vie et tu es sûr, archi sûr à 100% d'aller au paradis d'Allah.
Dans la foi Chrétienne, on est dans le doute perpétuel, car les limites de ce que chacun doit faire ne sont pas fixées. Chacun d'entre nous fixe ses propres limites. En encore avec ça, on n'est même pas sûr d'aller au Paradis.
Je reconnais que ça en décourage plus d'un...

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 19:04

Cher Jacques,

Il y a deux explications à ce que vous remarquez

1° L'une est négative et vient du déficit dans l'enseignement depuis 50 ans: plus d'enseignement sur l'essentiel: l'espérance concrète après la mort.

2° L'autre est positive et vient de la nature de notre foi selon saint Paul: "Le Christ nous a appelé à une loi de liberté". Et saint Augustin commente:
Citation :
"Aime et fais ce que tu veux."
Le défaut de cette liberté, saint Paul en parle aussi:
Citation :
"N'abusez pas de vottre liberté pour vous livrer aux oeuvres de la chair... de peur que Dieu ne vous fasse passer de la liberté à la soumission à un esclavage".
C'est pourquoi les catholique déçus ar la liberté du message se livrent exmêmes, et c'est après out leur droit, à l'islam simple mais imposant une loi de soumission, ou au sectes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 23:10

Cher Arnaud,

Ce n'est pas l'une ou l'autre explication, mais bien l'une et l'autre qui sont en jeu actuellement.
Le déficit dans l'enseignement des fidèles est criant et l'ignorance de certains prêtres confine à la crasse. Des pans entiers de la Foi sont négligés parce que "démodés" au profit de théories étranges ou d'inventions pures et simples.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 23:14

je me demandais si de parler 'vrai' comme le fait benoit XVI n'aura pas de consequences , non seulement hors l'eglise mais dedans , qu'en pensez vous ?

pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 23:34

@pierre-jean a écrit:
je me demandais si de parler 'vrai' comme le fait benoit XVI n'aura pas de consequences , non seulement hors l'eglise mais dedans , qu'en pensez vous ?

pierre-jean

Les conséquences se feront sentir surtout à l'intérieur, croyez-moi. Un certain nombre de Catholiques ont déjà un a priori très défavorable sur Benoit XVI, qui garde à peu près la même ligne que JPII, sauf qu'il semble beaucoup moins "médiatique" que JPII (je me trompe peut-être, attendons les JMJ) qui savait faire accepter ses nombreux côtés conservateurs en jouant de son charisme.
Si Benoit XVI fait les rappels à l'ordre qu'il se propose de faire, beaucoup en rupture depuis longtemps avec l'autorité pontificale ne le supporteront pas.
Au mieux ils continueront à faire comme si de rien n'était même si leurs Evêques apathiques jusqu'ici se réveillaient soudain, au pire ils entreront en sécession ouverte. Je vois cela surtout en France où, par exemple, les Instructions "Redemptoris Sacramentum" restent ignorées sciemment ou inconsciemment, mais critiquées en règle mezza voce dans certains cercles...

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Jeu 28 Juil 2005, 23:55

je crains en effet qu'un jour , benoit XVI , annoncant une modalité , cela ne conduise a un schisme meme...

pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 08:31

Cher Pierre-Jean, cher Jacques,

Le schisme: il est déjà dans les coeurs. Vous vous rappellez l'analogie du grand arbre et des branches déjà mortes. Une grande partie de l'Eglise confond foi chrétienne et humanisme à la mode.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
sauveur



Messages : 149
Inscription : 01/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 09:09

Citation :
[Une grande partie de l'Eglise confond foi chrétienne et humanisme

Vatican II avait a juste raison ouvert des fenêtres . Mais certains de nos prêtres ont ouvert fenêtres , portes ,, velux etc...
Et à mon humble avis ces prêtres sont la plupart de la génération mai 68 ( effectivement ils avaient l'âge du séminaire en 68 )
ceci est mon avis tout simplement

sauveur
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 11:06

@Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Pierre-Jean, cher Jacques,

Le schisme: il est déjà dans les coeurs. Vous vous rappellez l'analogie du grand arbre et des branches déjà mortes. Une grande partie de l'Eglise confond foi chrétienne et humanisme à la mode.

Le schisme se fera entre ceux du monde et ceux qui n'en sont pas, ou si vous préférez, entre les boucs et les brebis.
Triste à dire, mais je crois qu'il vaut mieux que cela arrive et qu'on sache enfin distinguer une fois pour toutes le blanc du noir, plutôt que cette molle incertitude qui mine les esprits.
Je vois qu'au bout de la discussion aussi passionnée soit-elle, le constat d'arrivée est le même.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 12:15

Cher Jacques

Citation :
Le schisme se fera entre ceux du monde et ceux qui n'en sont pas, ou si vous préférez, entre les boucs et les brebis.
Triste à dire, mais je crois qu'il vaut mieux que cela arrive et qu'on sache enfin distinguer une fois pour toutes le blanc du noir, plutôt que cette molle incertitude qui mine les esprits.
Je partage votre avis, sauf qu'il me semble que ce schisme dans les coeurs soit déjà bel et bien commencé et en phase finale (symbolisé par le décès de JPII). Dieu nous passe au crible depuis déjà de fortes longues années, c'est le sens de Medjugorge "mes enfants ceci est un temps de grâce....". En clair, ne laissez pas passer cette chance unique, ne laissez pas passer le soufle de l'Esprit sans vous précipiter dans ses bras.

Qu'en pensez-vous?
amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 13:28

@Christian a écrit:
Cher Jacques

Citation :
Le schisme se fera entre ceux du monde et ceux qui n'en sont pas, ou si vous préférez, entre les boucs et les brebis.
Triste à dire, mais je crois qu'il vaut mieux que cela arrive et qu'on sache enfin distinguer une fois pour toutes le blanc du noir, plutôt que cette molle incertitude qui mine les esprits.
Je partage votre avis, sauf qu'il me semble que ce schisme dans les coeurs soit déjà bel et bien commencé et en phase finale (symbolisé par le décès de JPII). Dieu nous passe au crible depuis déjà de fortes longues années, c'est le sens de Medjugorge "mes enfants ceci est un temps de grâce....". En clair, ne laissez pas passer cette chance unique, ne laissez pas passer le soufle de l'Esprit sans vous précipiter dans ses bras.

Qu'en pensez-vous?
amitiés
Christian

Je ne pourrais pas mieux dire et faire le constat avec vous que la fissure actuelle qui va s'élargissant (en phase finale, dites vous) se détermine par rapport à l'Esprit et à la grâce: Il y a ceux qui y croient et ceux qui n'en ont "rien à battre". Et pourtant, c'est si simple de prier l'Esprit Saint qu'il vous donne le discernement quand ne savez plus vous situer. Seulement ça demande un peu, un tout petit peu d'humilité au lieu de se dire qu'on sait tout et qu'on a tout compris. L'orgueil rend aveugle et sourd à l'Esprit, et c'est un cercle vicieux duquel il est de plus en plus difficile de sortir car on atteint un point de rupture avec Dieu tel que la Grâce ne passe plus: On se croit en phase avec Lui et en réalité, on n'a plus "les yeux en face des trous".
Mais ce discours que l'Eglise a tenu pendant deux millénaires ne passe plus. J'ai parfois énormément de peine dans des discussions avec des amis croyants qui me prennent pour un dangereux extrémiste sorti d'un autre âge. C'est dur à avaler
Ce schisme que vous sentez arriver va être très douloureux pour une petite minorité de brebis qui sera mise à l'écart et devra se résoudre à attendre dans l'ombre des jours meilleurs en courbant l'échine .
Cordialement

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 13:37

Je voulais ajouter, quelles que soient les difficulté à venir, que nous devons garder les yeux braqués sur notre Pape, le soutenir et nous déterminer par rapport à notre écoute et à notre obéissance au Magistère que beaucoup y compris parmi le clergé ont allègrement mis en dehors de leurs préoccupations.

Jacques
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 14:25

a vrai dire je ne pensais pas a un schisme deja existant mais entre cardinaux ...sur un point bien precis sur lequel ils vont se dechirer ( reste a savoir lequel..(Marie)? ..

pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 14:38

Cher Pierre-Jean, en ce moment, le corps des cardinaux, entièrement nommé par Jean-Paul II, est très uni dans la foi.

C'est beaucoup moins le cas de certains evêques, surtout occidentaux.

Mais, c'est dans le clergé des prêtres et chez les fidèles que la désobéissance à la foi est la plus forte...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 15:23

cher arnaud il est clair que certains pretres et eveques , n'obeissent plus , depuis longtemps, je me souviens du passage de 'l'anciennne a la nouvelle liturgie , dans la basilique , où j'allais , d'un dimanche a l'autre , ce fut tout changé ...le nouveau pretre au moment de la communion s'est avancé dans l'allée et avant avaient demandé a ceux qui preferaient communier sur la langue ' de se mettre a gauche , pour la recevoir par l'ancien pretre , qui pouvaient a ce moment la dire que separer les fideles etaient un scandale? car ne devons nous pas obeir aux pretres ? sans compter l'influence qu'ils ont aupres de nous? ce fut terrible cette separation soudaine , un vrai choc interieur ! une tristesse tres grande devant cette nouvelle liturgie ...a lourdes je fus le seul a communier comme avant la reforme , je suis passé le dernier pour 'pas deranger' savez vous ce que m'a dit le pretre a ce moment là? :<< fais pas ton malin, leve toi! >> j'ai refusé au nom de jesus christ , sa rage a ete telle qu'il a enfonce l'hostie violemment dans ma bouche ... là j'ai compris que le combat venait de commencer au sujet de l'eucharistie..


pierre -jean
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 17:55

Cher Pierre-Jean

Citation :
qui pouvaient a ce moment la dire que separer les fideles etaient un scandale?
Vous avez parfaitement illustré le schisme déjà opérant dans les coeurs et dans les âmes, et qui par la suite n'a fait qu'empirer.
Concernant les Cardinaux, j'approuve Arnaud; l'élection de Benoit XVI, quasi d'une seule voix et si rapide en est la preuve.
Quand aux évêques, les prêtres et les fidèles, oui, nous le voyons bien par leurs diférentes interventions télévisées, tous les jours dans notre environnement, où dans leurs "grands messes" Techno et Rap comme il y a peu de temps dans l'Est de la France (sous prétexte de rameuter la jeunesse).
Nous sommes arrivés (mais ce n'est pas tout nouveau) où il nous faut partir à la recherche d'une paroisse en accord avec notre coeur (ou l'inverse). Et cela nous oblige souvent à faire des km, mais Jésus nous en saura gré.
Oui, restons autour de Benoit XVI, car lui a les paroles de la Tradition Vivante, poussées par l'Esprit Saint; et nous savons que d'ici la fin de l'année, beaucoup de choses seront clarifiées, par le Vatican.

Cher Jacques
Citation :
Et pourtant, c'est si simple de prier l'Esprit Saint qu'il vous donne le discernement quand ne savez plus vous situer. Seulement ça demande un peu, un tout petit peu d'humilité au lieu de se dire qu'on sait tout et qu'on a tout compris.
Oui, comme vous le dîtes, "c'est si simple", mais peut-être est-ce trop simple justement, trop "enfant" pour cet orgueil intellectuel de notre temps. Nous sommes aux temps où nous devons faire nôtre "il faut redevenir petit enfant...." entre les bras de Marie de son époux l'Esprit Saint, de Jésus son Fils, Lumière dans nos ténèbres et de Dieu en tout; ceci sous la conduite des 3 blancheurs.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 18:00

mon confesseur m'avait dit un jour , alors que j'etais pas d'accord avec les lefevristes mais que je me sentais pas bien dans la nouvelle liturgie:<< les lefevristes? aujourd'hui certains eveques sont plus schismatiques encore! va là ou ton ame est en paix..<<
pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 18:24

Cher Pierre-Jean

Citation :
:<< les lefevristes? aujourd'hui certains eveques sont plus schismatiques encore! va là ou ton ame est en paix..<<
C'est exactement cela, sauf à ne pas aller avec des excommuniés....
Mais je pense, que Dieu voit nos souffrances et nos demandes pour la paix de nos âmes, au sein de nos paroisses, et qu'un jour ou l'autre il nous guide vers la lumière de celle en accord avec notre coeur. En attendant c'est une grande épreuve pour nos âmes (la discordance) mais tout bénéfice, pour notre humiliation et humilité. C'est du moins mon expérience.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 18:48

cher christian il me semble sauf erreur que seul MR Levefre a ete excommunié mais bon.. il est evident que si toute la communauté a ete excommuniee , il ne faut pas , c'etait justement l'objection que j'avais formulé a l"epoque < mais ils sont excommunies et n'obeissent pas au pape!>>

pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 18:52

Cher Pierre-Jean

Citation :
cher christian il me semble sauf erreur que seul MR Levefre a ete excommunié mais bon.. il est evident que si toute la communauté a ete excommuniee , il ne faut pas , c'etait justement l'objection que j'avais formulé a l"epoque < mais ils sont excommunies et n'obeissent pas au pape!>>
oui mais il avait interdictio d'appeler au sacerdoce et il est allé bien au-delà puisque qu'il a même consécré au moins 4 évêques: ils s'agissait bien d'un vrai mini schisme à la française. Les fidèles participants l'étaient ausi , il me semble.
Mais l'excommunication (c'est à vérifier) a je crois été levée; et cela a d'ailleurs entrainé une division profonde dans leurs propres rangs.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 18:56

la division est tres grande aujourd'hui meme cela prend 'eau' de toute part


pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 21:00

@Christian a écrit:

Mais l'excommunication (c'est à vérifier) a je crois été levée; et cela a d'ailleurs entrainé une division profonde dans leurs propres rangs.

Christian

Pour être précis, l'excommunication des fidèles de Monseigneur Lefebvre reste.
Mais, entre temps, un grand nombre de fidèles de la sensibilité proche de la vôtre, Pierre-Jean, et sous l'impulsion de Jean-Paul II, ont rejoint l'Eglise.

Résultat, SEULS les plus durs sont resté dans le schisme d'Ecône qui est, du coup, devenu un mouvement extrêmement dur et fermé sur lui, mélangant l'espoir politique du retour de l'Ancien Régime et la religion. C'est un mouvement janséniste aussi, c'est-à-dire centré sur une forme extérieure de vertu.

Bref, de nos jours, on peut dire que ceux qui n'étaient pas schismatiques sont dans l'Eglise et que le schisme intégriste est un vrai schisme, dur, en révolte, refusant la légitimité des papes après Pie XII, et le Concile Vatican II.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 21:11

cher arnaud en effet j'ai trouve une eglise ou grace a l'indult la messe de st pie V est autorisée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 21:34

Chrer Pierre-Jean,
La manière dont la réforme liturgique a été appliquée dans les années 70, dans une partie du clergé de l'Europe Occidentale, est une honte que le Cardinal R., devenu pape, dénonce explicitement dans certains de ses sermons.

Alors que la nouvelle liturgie est un mystère Saint, une signe des temps, elle a été appliquée comme une idéologie accompagnant un refus de la foi réelle de l'Eglise.

Maintenant, il va falloir commencer le travail de compréhension sainte de ce signe des temps.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 22:48

@Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Pierre-Jean, en ce moment, le corps des cardinaux, entièrement nommé par Jean-Paul II, est très uni dans la foi.

C'est beaucoup moins le cas de certains evêques, surtout occidentaux.

Mais, c'est dans le clergé des prêtres et chez les fidèles que la désobéissance à la foi est la plus forte...

C'est exactement ce que je pense. L'élection de Benoit XVI l'a bien démontré. Les cardinaux ont été presque unanimes sur son nom quand le clergé Français tirait des plans sur la comète (avant) et maintenant rumine.
Revenir en haut Aller en bas
jacques



Messages : 363
Inscription : 25/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 22:55

@pierre-jean a écrit:
cher arnaud il est clair que certains pretres et eveques , n'obeissent plus , depuis longtemps, je me souviens du passage de 'l'anciennne a la nouvelle liturgie , dans la basilique , où j'allais , d'un dimanche a l'autre , ce fut tout changé ...le nouveau pretre au moment de la communion s'est avancé dans l'allée et avant avaient demandé a ceux qui preferaient communier sur la langue ' de se mettre a gauche , pour la recevoir par l'ancien pretre , qui pouvaient a ce moment la dire que separer les fideles etaient un scandale? car ne devons nous pas obeir aux pretres ? sans compter l'influence qu'ils ont aupres de nous? ce fut terrible cette separation soudaine , un vrai choc interieur ! une tristesse tres grande devant cette nouvelle liturgie ...a lourdes je fus le seul a communier comme avant la reforme , je suis passé le dernier pour 'pas deranger' savez vous ce que m'a dit le pretre a ce moment là? :<< fais pas ton malin, leve toi! >> j'ai refusé au nom de jesus christ , sa rage a ete telle qu'il a enfonce l'hostie violemment dans ma bouche ... là j'ai compris que le combat venait de commencer au sujet de l'eucharistie..

J'étais à lourdes l'an dernier pour rencontrer JPII une dernière fois, je peux vous dire que ça a bien changé. Le nombre de curés en soutane est impressionnant. Ca a scandalisé mon épouse qui est assez moderniste. Ils confessaient les gens à genoux sur l'esplanade devant la basilique.
Moi-même j'étais aux anges.
Jacques


pierre -jean
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Ven 29 Juil 2005, 23:11

cher jacques , je suis ravi de cela , juste une question avez vous vu une personne communier a genoux?

pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 07:19

Cher Pierre-jean

Citation :
cher jacques , je suis ravi de cela , juste une question avez vous vu une personne communier a genoux?
J'en vois à chaque messe. Mais ce n'est pas l'esentiel qui est de recevoir Jésus avec un Coeur d'Amour et amouraché.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 07:21

Cher Arnaud

Citation :
Résultat, SEULS les plus durs sont resté dans le schisme d'Ecône qui est, du coup, devenu un mouvement extrêmement dur et fermé sur lui, mélangant l'espoir politique du retour de l'Ancien Régime et la religion. C'est un mouvement janséniste aussi, c'est-à-dire centré sur une forme extérieure de vertu.
Et le plus comique, est qu'ils accusent la FM d'avoir provoqué directement ce "schisme" dans leur rang. Ainsi, "ils s'en lavent les mains", c'est la faute de la veuve, ou de la pieuvre.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 08:17

Cher Christian,
C'est vrai, ce sont eux qui repandent la théorie du complot avec FM et sordides Illuminati, une sorte de nouveau groupement où Lucifer est adoré explicitement.
Ils attrribuent à des hommes le pouvoir que seul Lucifer est assez intelligent et immortel pour porter ainsi sur plusieurs générations.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 10:20

Cher Arnaud

Citation :
C'est vrai, ce sont eux qui repandent la théorie du complot avec FM et sordides Illuminati, une sorte de nouveau groupement où Lucifer est adoré explicitement.
Ils attribuent à des hommes le pouvoir que seul Lucifer est assez intelligent et immortel pour porter ainsi sur plusieurs générations.
Il faut bien qu'ils trouvent des responsables à leur désespérance , et plus c'est Enorme, plus cela passe, et est cru dans beaucoup de milieux chrétiens inquiets (à juste titre), de l'avenir.
Mais avant de voir le Grand Manipulatuer en tout, il faut voir qu'il se réjouit à gorge déployée que l'on fasse son travail de sape à sa place. Sa présence est réelle et constante (celle de Lucifer) , mais l'homme est un execellentéxécutant inconscient de ses basses oeuvres: il n'a pas trop besoin de se fatiguer. Cela n'empêche pas son action directe sur ces grandes vagues génocitaires de culture de la mort et c'est cela l'essentiel; mais son action est plus dans le grand chambardement des moeurs et des mentalités, que par des plans guerreirs et des armées humaines sous ses ordres directes.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 10:28

cher christian , 'l'essentiel est de recevoir avec amour dieu dans notre coeur ' dites vous...cela se doit d'etre accompagne du respect dans les gestes exterieurs , sinon ne nous plaignons pas des effets pervers chez les fideles guides par des pretres , ni des effests pervers du modernisme mal interprete ...benoit XVI dit dans le texte preparatif , se plaint meme , que des gestes comme la simple genuflexion avant de recevoir la communion soient traites de passeistes ...je comprends que completement a genoux soit dur!!! ( surement du aux arthroses du genou depuis vatican II ) tout comme le port de la soutane ... je connais un pretre a qui on a dit < tu n'as pas chaud avec ca? (soutane) > qui repondit a ce pretre moderne :> c'est drole ca; avant vatican II personne n'avait chaud ...sourire..' je pense quand a moi que des gestes reverancieux sont aussi necessaires que de recevoir la communion avec veritable amour ..ou alors benoit XVI se trompe en disant cela et ne nous plaignons pas des fetes eucharistiques qui oublienr le cote sacre de la messe( comment communiaient les enfants a fatima quand l'ange vint? debout? )

bien a vous

pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 10:55

Cher Pierre-jean

Citation :
cher christian , 'l'essentiel est de recevoir avec amour dieu dans notre coeur ' dites vous...cela se doit d'etre accompagne du respect dans les gestes exterieurs
Dieu voit dans les Coeurs. Avant Vatican II, il fallait être à jeun depuis minuit. Maintenant, l'exigence est une heure avant de communier, c'est à dire, que l'on pourrait presque manger 1/2 heure avant la messe. Ceux qui le font (ce n'est pas mon cas, rassurez-vous de suite) ne sont pas en état de péché. L'essentiel est suivre notre Pape en tout et pour tout.
La comuninion dans la main, n'a pas non plus été condamnée par le Cardinal Ratzinguer: l'essentiel est de la recevoir avec Amour; Dieu voit les coeurs.
C'est sur le Coeur que nous serons et sommes jugés et non sur nos gestes extérieurs, non pas par nos voisins de chaises, mais par Dieu. Sovenez-vous "Seigneur j'ai fait tout ce qui était prescris dans la Loi,...... je suis donc juste !!!" Et non, il ne l'était pas, et vous savez bien pourquoi, son ceour était sale, putride, enseveli sous des tonnes de scories.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 11:03

Cher Christian, je partage à 100% votre conception, vous le savez.

@pierre-jean a écrit:
cher christian , 'l'essentiel est de recevoir avec amour dieu dans notre coeur ' dites vous...cela se doit d'etre accompagne du respect dans les gestes exterieurs , sinon ne nous plaignons pas des effets pervers chez les fideles guides par des pretres , ni des effests pervers du modernisme mal interprete ...benoit XVI dit dans le texte preparatif , se plaint meme , que des gestes comme la simple genuflexion avant de recevoir la communion soient traites de passeistes ...je comprends que completement a genoux soit dur!!! ( surement du aux arthroses du genou depuis vatican II ) tout comme le port de la soutane ... je connais un pretre a qui on a dit < tu n'as pas chaud avec ca? (soutane) > qui repondit a ce pretre moderne :> c'est drole ca; avant vatican II personne n'avait chaud ...sourire..' je pense quand a moi que des gestes reverancieux sont aussi necessaires que de recevoir la communion avec veritable amour ..ou alors benoit XVI se trompe en disant cela et ne nous plaignons pas des fetes eucharistiques qui oublienr le cote sacre de la messe( comment communiaient les enfants a fatima quand l'ange vint? debout? )

bien a vous

pierre-jean

Cher Pierre-Jean, en religion, le rapport des gestes extérieurs avec l'amour intérieur est dans un rapprt exactement semblable à ce qui se passe dans la famille dans les rapport enfant/parents.

Comme toujours, la vérité est dans le juste millieu:
- si on ne se dit jamais bonjour, si on n'a aucun geste rituel de rsspect et d'amour, l'amour en sera touché. C'est ce que vous montrez du doigt. Et vous avez raison.

- A l'inverse, l'excès des gestes ou leur pratique purement formelle accompagnée d'une absence d'amour est tout aussi destructeur. J'ai en mémoire l'exemple d'une famille amie, qui pratique depuis tout petit des rituels avec leur fils aîné. Ce fils adolescent aujourd'hui, en est rendu à des idées de meurtre tant il est tenu et ensérré dans ces filets.

En liturgie, il est donc nécessaire de retrouver un minimum de gestes: génuflexions etc., qui apprennent aux gens qu'il y a un grand Mystère en face d'eux. Mais ces gestes ne sont que des gestes. Et la prédication doit porter sur tout: foi, charité, espérance.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 11:28

cher arnaud , c'est bien ce que je dis : les gestes respectueux font partie de notre liturgie , aussi ne faut il pas minimiser cela , car comment de l'exterieur peut ton savoir qu'il se passe quelque chose pour un non chretien ...quant a benoit XVI , christian vous devriez relire le protocole d'instrumentis laboris ( j'espere que je ne fais pas de faute) ou il me semble que tout en regrettant des gestes comme la genuflexion ( que vous aviez observe dans le prodige de lourdes ou le pretre ne le faisait pas) benoit XVI donc condamne la communion dans la main

bien a vous pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 11:33

Synode général des évêques
La règle stricte de Benoît XVI


Dominique Dunglas (à Rome)

Le synode général des évêques qui se déroulera du 2 au 23 octobre à Rome sera le banc d'essai du pontificat de Benoît XVI. Et à en juger par le texte préparatoire, il ne faut pas s'attendre à un assouplissement de la doctrine. Contrairement aux intentions prêtées à Joseph Ratzinger après son élection, « Instrumentum laboris » réaffirme l'opposition de l'Eglise à la communion pour les divorcés remariés. Il regrette également que de nombreux fidèles communient sans s'être confessés. Voter pour un candidat politique qui soutient l'avortement est un « grave péché ». Le document déplore la disparition de certains gestes liturgiques jugés, à tort, trop traditionnels, comme la génuflexion devant le Christ, et condamne l'habitude de donner l'hostie dans la main du fidèle. Il dénonce l'abandon des ornements liturgiques, le manque de décence vestimentaire et la médiocrité architecturale de certaines églises. Enfin, en regrettant que les chants ressemblent trop souvent à des chansonnettes profanes, « Instrumentum laboris » invite à la diffusion du chant grégorien, « qui a été composé à la mesure des hommes de tous les temps et de tous les lieux ».
© le point 14/07/05 - N°1713 - Page 40 - 186 mots

voici un extrait cher christian
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 11:50

Cher Pierre-Jean,

Attention, ce texte est la transciption POLEMIQUE, passant par les mains de Golias, d'un document de travail.
Il mélange exprès pour provoquer la polémique et faire haïr le nouveau pape, , des vérités et des mensonges.

Il ne peut donc absolument pas être source de cette conclusion:
Citation :
"benoit XVI donc condamne la communion dans la main".


Benoît XVI ne condamnera absolument pas la communion dans la main. Il ne refera pas à rebours, et pour un geste extérieur, la faute qu'il dénonçait chez les prêtres des années 60-70. Le jeu n'en vaut pas la chandelle.

Par contre, je le vois assez bien encourager la communion dans la bouche... Very Happy

Qu'en pensez-vous?

_________________
Arnaud


Dernière édition par le Sam 30 Juil 2005, 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 11:54

je pense que c'est bien le moins qu'il puisse faire a defaut de 'taper ' du poing sur la table ....

Smile pierre-jean
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 12:22

Je trouve que la communion dans la main est extérieurement plus respectueuse de Jésus et de l'être humain.
C'est mon point de vue! :o
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 12:44

Et cela prouve la vérité de ce que dit Christian: On peut communier dans la main avec un vrai sens.

On peut même y mettre un grand amour, comme Marie quand elle reçut, dans ses mains, le corps de Jésus après sa mort sur la croix...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 12:52

.......... ;)
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 13:15

La dispensation du corps du Christ appartient au prêtre pour trois motifs.

1° Parce que, nous l'avons dit, c'est lui qui consacre en tenant la place du Christ. Or, c'est le Christ lui-même, comme il a consacré son corps à la Cène, qui l'a donné aux autres à manger. Donc, de même que la consécration du corps du Christ appartient au prêtre, de même c'est à lui qu'en appartient la dispensation.

2° Parce que le prêtre est établi intermédiaire entre Dieu et le peuple. Par conséquent, de même que c'est à lui qu'il appartient d'offrir à Dieu les dons du peuple, de même c'est à lui qu'il appartient de donner au peuple les dons sanctifiés par Dieu.

3° Parce que, par respect pour ce sacrement, il n'est touché par rien qui ne soit consacré : c'est pourquoi le corporal et le calice sont consacrés, et semblablement les mains du prêtre sont consacrées pour toucher ce sacrement. Aussi personne d'autre n'a le droit de le toucher, sinon en cas de nécessité, par exemple si le sacrement tombait à terre, ou dans un autre cas de nécessité.

Saint Thomas d'Aquin
Somme théologique. IIIa Pars
Revenir en haut Aller en bas
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 13:34

@pierre-jean a écrit:
3° Parce que, par respect pour ce sacrement, il n'est touché par rien qui ne soit consacré : c'est pourquoi le corporal et le calice sont consacrés, et semblablement les mains du prêtre sont consacrées pour toucher ce sacrement. Aussi personne d'autre n'a le droit de le toucher, sinon en cas de nécessité, par exemple si le sacrement tombait à terre, ou dans un autre cas de nécessité.
A oui, c'est embêtant! scratch
Si on ne peut pas toucher l'hostie, comment l'ingurgiter alors? Very Happy
A moins que la langue soit l'organe préféré de Dieu! Tongue
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Christian



Masculin Messages : 2617
Inscription : 08/06/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 13:38

Cher Pierre-jean

Citation :
Citation d'Arnaud: Et cela prouve la vérité de ce que dit Christian: On peut communier dans la main avec un vrai sens.

On peut même y mettre un grand amour, comme Marie quand elle reçut, dans ses mains, le corps de Jésus après sa mort sur la croix...

Je vais vous faire un petit aveu. Pendant des années, je ne supportais pas de voir mes frères et soeurs recevoir Jésus dans la main. cela me rendait malade au sens propre, me faisait souffrir physiquement; c'était réel, mais en évidence somatique. Un jour j'en ai parlé à l'un de mes confesseurs, qui m'a dit "Christian, avant j'étais comme toi, et puis un jour j'ai eu une parole dans mon coeur disant à peu près: l'essentiel est de recevoir Jésus avec et dans l'Amour". alors poursuit-il "Christian, à chaque fois que tu vois qq'un le prendre dans la main, prie pour que la Foi de la personne augmente". Je l'ai fait, et me suis vite apperçu que beaucoup en prenant Jésus dans leur main, le regérdaient amoureusement comme on regarde un petit enfant qui vient de naître.
Et bien, je vous assure que je suis guéri de ces douleurs et suis heureux de ce partage de et dans l'Amour de notre Tendre Jésus-Eucharistie.

Amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
pierre-jean



Messages : 408
Inscription : 24/07/2005

MessageSujet: Re: L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005   Sam 30 Juil 2005, 13:48

L'instruction Memoriale Domini sur la façon d'administrer la Sainte Communion, rédigée sur demande spéciale du Pape Paul VI, continue à être la norme en vigueur dans l'Église Catholique.

Aux paragraphes 7 à 10 de cette instruction, on trouve de façon précise les raisons pour lesquelles la distribution de la Sainte Communion dans la bouche des fidèles est le mode qui « assure plus efficacement que la sainte communion sera administrée avec la révérence, le décorum et la dignité qui lui sont dus de sorte que soit écarté tout danger de profanation des espèces eucharistiques » et on y recommande que « l'on conserve avec diligence tout le soin constamment recommandé par l'Église en ce qui concerne les fragments du pain consacré ». Au paragraphe 16 on exhorte « de façon véhémente les évêques, les prêtres et les fidèles à se soumettre diligemment à la loi en vigueur une fois encore confirmée, en prenant en considération tant le jugement émis par la majorité de l'épiscopat catholique que la forme utilisée actuellement dans la sainte liturgie, et enfin le bien commun de l'Église ».

La possibilité d'adopter « l'usage contraire, c'est-à-dire celui de déposer la sainte communion dans la
main » est seulement admis là où il « serait déjà enraciné, dans un endroit particulier » (paragraphe 17).

qui a raison?
Revenir en haut Aller en bas
 
L’analyse du pape Benoît XVI sur l’état de l’Eglise, 2005
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lettre du Pape Benoît XVI aux séminaristes
» Le discours du 28 jun 2016 du Pape Benoît XVI décrypté !
» Méditons un chemin de croix avec sa sainteté le pape Benoît XVI
» L’Angélus avec notre Pape Benoît XVI (vidéo)
» Déclaration du pape Benoît XVI au terme du Chemin de Croix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: