DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'homme et la nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krystyna
Invité



MessageSujet: L'homme et la nature   Ven 27 Oct 2006, 15:58

Voici la réponse d'un chef indien à ceux qui voulaient acheter sa terre :

Citation :
Qu'est-ce que l'homme sans les bêtes? Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude de l'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à l'homme. Toutes choses se tiennent.
[...]
Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: L'homme et la nature   Ven 27 Oct 2006, 16:17

Citation :
Les gens intelligents s’adaptent à la nature, les imbéciles cherchent à adapter la nature…
C’est pourquoi ce que l’on appelle le progrès est l’œuvre des imbéciles.(B. Shaw)
Revenir en haut Aller en bas
Cherchant



Messages : 6
Inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: L'homme et la nature   Ven 27 Oct 2006, 17:05

Pierre de lune a écrit:
Citation :
Les gens intelligents s’adaptent à la nature, les imbéciles cherchent à adapter la nature…
C’est pourquoi ce que l’on appelle le progrès est l’œuvre des imbéciles.(B. Shaw)

Très lucide, ce Bernard Shaw.
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: L'homme et la nature   Mer 01 Nov 2006, 15:34

La fin de la vie et le début de la survivance

Réponse du Chef Seattle en 1854 au gouvernement américain qui lui proposait d'abandonner sa terre aux blancs et promettait une " réserve " pour le peuple indien :

Comment peut-on vendre ou acheter le ciel, la chaleur de la terre ? Cela nous semble étrange. Si la fraîcheur de l'air et le murmure de l'eau ne nous appartiennent pas, comment peut-on les vendre ?

Pour mon peuple, il n'y a pas un coin de cette terre qui ne soit sacré. Une aiguille de pin qui scintille, un rivage sablonneux, une brume légère, tout est saint aux yeux et dans la mémoire de ceux de mon peuple. La sève qui monte dans l'arbre porte en elle la mémoire des Peaux-Rouges. Les morts des Blancs oublient leur pays natal quand ils s'en vont dans les étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre si belle, puisque c'est la mère du Peau-Rouge.

Nous faisons partie de la terre et elle fait partie de nous. Les fleurs qui sentent si bon sont nos sœurs, les cerfs, les chevaux, les grands aigles sont nos frères ; les crêtes rocailleuses, l'humidité des Prairies, la chaleur du corps des poneys et l'homme appartiennent à la même famille.

Ainsi, quand le grand chef blanc de Washington me fait dire qu'il veut acheter notre terre, il nous demande beaucoup...

Les rivières sont nos sœurs, elles étanchent notre soif ; ces rivières portent nos canoës et nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, vous devez vous rappeler tout cela et apprendre à vos enfants que les rivières sont nos sœurs et les vôtres et que, par conséquent, vous devez les traiter avec le même amour que celui donné à vos frères. Nous savons bien que l'homme blanc ne comprend pas notre façon de voir.

Un coin de terre, pour lui, en vaut un autre puisqu'il est un étranger qui arrive dans la nuit et tire de la terre ce dont il a besoin. La terre n'est pas sa sœur, mais son ennemie ; après tout cela, il s'en va. Il laisse la tombe de son père derrière lui et cela lui est égal !

En quelque sorte, il prive ses enfants de la terre et cela lui est égal. La tombe de son père et les droits de ses enfants sont oubliés. Il traite sa mère, la terre, et son père, le ciel, comme des choses qu'on peut acheter, piller et vendre comme des moutons ou des perles colorées. Son appétit va dévorer la terre et ne laisser qu'un désert...

L'air est précieux pour le Peau-Rouge car toutes les choses respirent de la même manière. La bête, l'arbre, l'homme, tous respirent de la même manière. L'homme blanc ne semble pas faire attention à l'air qu'il respire. Comme un mourant, il ne reconnaît plus les odeurs. Mais, si nous vous vendons notre terre, vous devez vous rappeler que l'air nous est infiniment précieux et que l'Esprit de l'air est le même dans toutes les choses qui vivent. Le vent qui a donné à notre ancêtre son premier souffle reçoit aussi son dernier regard. Et si nous vendons notre terre, vous devez la garder intacte et sacrée comme un lieu où même l'homme peut aller percevoir le goût du vent et la douceur d'une prairie en fleur...

Je suis un sauvage et je ne comprends pas une autre façon de vivre. J'ai vu des milliers de bisons qui pourrissaient dans la prairie, laissés là par l'homme blanc qui les avait tués d'un train qui passait. Je suis un sauvage et je ne comprends pas comment ce cheval de fer qui fume peut être plus important que le bison que nous ne tuons que pour les besoins de notre vie.

Qu'est-ce que l'homme sans les bêtes ? Si toutes les bêtes avaient disparu, l'homme mourrait complètement solitaire, car ce qui arrive aux bêtes bientôt arrive à l'homme.

Toutes les choses sont reliées entre elles. Vous devez apprendre à vos enfants que la terre sous leurs pieds n'est autre que la cendre de nos ancêtres. Ainsi, ils respecteront la terre. Dites-leur aussi que la terre est riche de la vie de nos proches. Apprenez à vos enfants ce que nous avons appris aux nôtres : que la terre est notre mère et que tout ce qui arrive à la terre arrive aux enfants de la terre. Si les hommes crachent sur la terre, c'est sur eux-mêmes qu'ils crachent.

Ceci nous le savons : la terre n'appartient pas à l'homme, c'est l'homme qui appartient à la terre. Ceci nous le savons : toutes les choses sont reliées entre elles comme le sang est le lien entre les membres d'une même famille. Toutes les choses sont reliées entre elles...

Mais, pendant que nous périssons, vous allez briller, illuminés par la force de Dieu qui vous a conduits sur cette terre et qui, dans un but spécial, vous a permis de dominer le Peau-Rouge. Cette destinée est mystérieuse pour nous. Nous ne comprenons pas pourquoi les bisons sont tous massacrés, pourquoi les chevaux sauvages sont domestiqués, ni pourquoi les lieux les plus secrets des forêts sont lourds de l'odeur des hommes, ni pourquoi encore la vue des belles collines est gâchée par les fils qui parlent. Que sont devenus les fourrés profonds ? Ils ont disparu. Qu'est devenu le grand aigle ? Il a disparu aussi.

C'est la fin de la vie et le commencement de la survivance.

1884
Revenir en haut Aller en bas
Chantecl
Invité



MessageSujet: Re: L'homme et la nature   Mer 15 Nov 2006, 00:24

Citation :
Pour mon peuple, il n'y a pas un coin de cette terre qui ne soit sacré. Une aiguille de pin qui scintille, un rivage sablonneux, une brume légère, tout est saint aux yeux et dans la mémoire de ceux de mon peuple. La sève qui monte dans l'arbre porte en elle la mémoire des Peaux-Rouges. Les morts des Blancs oublient leur pays natal quand ils s'en vont dans les étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre si belle, puisque c'est la mère du Peau-Rouge.

C'est beau.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: L'homme et la nature   Mer 15 Nov 2006, 00:55

Citation :
Mais, pendant que nous périssons, vous allez briller, illuminés par la force de Dieu qui vous a conduits sur cette terre et qui, dans un but spécial, vous a permis de dominer le Peau-Rouge. Cette destinée est mystérieuse pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: L'homme et la nature   Jeu 16 Nov 2006, 12:05

Conaissez vous les prophéties Hopi conservée sur les tablettes depuis plus de 1000 ans?


Prophétie Hopi : la venue de l’homme blanc


Les Hopis disent que nous vivons actuellement la fin du quatrième monde. Quand l’ère du troisième monde prit fin, les indiens qui y ont survécu ont pu le faire parce qu’ils avaient écoutés les messages de leur prophètes qui leur disaient de trouver refuge sous terre. Quand l’ère du quatrième monde débuta, les humains se séparèrent pour aller vers les quatre directions.

Une très vieille prophétie Hopi raconte que l’homme blanc était l’un de ceux qui était parti vers l’est au début du quatrième monde. Elle dit que l’homme blanc devait revenir vers le continent américain avec la paix et l’harmonie et que si cela n’était pas le cas, l’homme blanc détruirait la culture Hopi. Celle-ci disparaîtrait au point de sembler inexistante. Mais un jour, dit cette prophétie, les Hopis renaîtraient de leurs cendres, comme sortis de nulle part et dirigeraient une révolution spirituelle. Cette révolution permettrait à tous les êtres humains de se connecter au Grand Esprit et de protéger les Quatre Coins sacrés. La prophétie annonce un grand danger venant du dessous de la Terre.

La prophétie Hopi racontait aussi qu’un jour un homme blanc viendrait et les aiderait à transformer le continent entier en un paradis spirituel. Il serait reconnu parce qu’il apporterait avec lui les fragments d’une pierre qui compléterait la pierre sacrée Hopi, sur laquelle sont inscrits des caractères indiens. Cette pierre sacrée a été préservée durant des centaines d’années par les Hopis.

Ainsi quand les hommes blancs se sont installés sur le continent américain, les Hopis qui se souvenaient de cette prophétie, les ont accueillis les bras ouverts. Les indiens ont alors partagé leur territoire et tout ce qu’ils avaient. En retour, l’homme blanc n’a su que s’approprier leurs biens et leurs territoires.

L’homme blanc a bel et bien amené la croix, mais elle n’était pas entourée du cercle du Grand Esprit. Le cercle, pour les indiens Hopis représente le lieu de non-début et de non-fin, le Grand Esprit infini. Les Hopis ont alors compris que l’homme blanc avait perdu son chemin.

Les Hopis attendent encore l’arrivée de l’homme blanc, le vrai, le bon. Cette prophétie s’apparente à celle du Paraclet, du Prince à venir. Thomas Banyacya, Hopi et ancien, a écrit ceci :

"Notre vrai frère blanc, quand il viendra, sera très puissant et il sera vêtu d’une cape rouge. Il ne sera d’aucune religion que la sienne propre. Il apportera avec lui un morceau de la pierre sacrée. Grande sera sa venue. Personne ne pourra confronter sa puissance”

http://www.shamane.ca/html/prophetie_hopi.html


Dernière édition par le Jeu 16 Nov 2006, 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: L'homme et la nature   Jeu 16 Nov 2006, 17:11

Voilà j'ai trouvé un site un peu plus "sérieux" puisque ça semble être le site officile de la nation Hopi. voici l'un de leurs enseignement.
Je ne sais pas si il bon de croire aux prophéties mais j'ai pu remarquer que si elles ne prédisent peut-être pas l'avenir en tout cas elles sont rarement dénuées de sagesses.



http://www.hopiland.net/prophecy


Hopi Elders
Messages to the World



--------------------------------------------------------------------------------
Contact Us
With Translations
--------------------------------------------------------------------------------



Traduit en français par Didier Wolfs

Depuis Hotevilla, Arizona, dans la Nation
Souveraine Hopi, Chef Dan Evehema, le plus
Ancien des ainés, dans son message à
l'humanité à dit :

Je suis très heureux d'avoir l'occasion de
vous envoyer un message.

Nous célébrons un moment de notre histoire
qui est à la fois rempli de joie et de
tristesse.

Je suis très heureux que nos frères Indous
nous aient donné l'opportunité de partager
ces sentiments avec vous parce que nous
savons que beaucoup d'entre vous vivent les
mêmes difficultés.

Nous Hopi croyons que depuis le commencement,
la race humaine est passée par trois mondes
et trois façons de vivre.

A la fin de chaque monde, la vie humaine a
été purifiée ou punie par le Grand Esprit "
Massauu ", principalement à cause de la
corruption, l'avidité et parce qu'elle
s'était éloignée des ses enseignements.

La dernière grande destruction fut
l'inondation qui détruisit tout à l'exception
de quelques fidèles qui avaient demandé et
reçu du Grand Esprit la permission de vivre
avec lui sur cette nouvelle terre.

Le Grand Esprit leur a dit "C'est à vous de
décider si comme moi, vous voulez vivre dans
la pauvreté, l'humilité et la simplicité."

C'est difficile mais si vous acceptez de
vivre en accord avec mes enseignements et mes
instructions, si vous ne perdez jamais la foi
dans la vie que je vous donnerai, vous pouvez
venir vivre avec moi. Les Hopi et tous ceux
qui furent sauvés de l'inondation prirent
alors un engagement sacré avec le Grand
Esprit.

Nous Hopi fimes le serment de ne jamais nous
détourner de lui.

Pour nous, les lois du Créateur n'ont jamais
changé et ne se sont jamais effondrées.

Pour les Hopi, le Grand Esprit est tout
puissant.

Il apparut aux premiers hommes en tant
qu'homme et il leur parla au commencement de
la création de ce monde.

Il nous enseigna comment vivre, pratiquer le
culte, il nous indiqua où aller et quelle
nourriture nous devions emporter, il nous
donna des graines pour planter et récolter.

Il nous donna des tablettes sacrées en
pierre. Il leur insuffla tous les
enseignements nécessaires afin de sauvegarder
sa terre et sa vie.

Sur ces tablettes en pierre se trouvaient des
instructions, des prophéties et des
avertissements.

Cela fut réalisé avec l'aide de la Femme
Araignée et de Ses deux petits-fils. Ils
étaient les assistants sages et puissants du
Grand Esprit.

Avant que le Grand Esprit ne disparaisse, Lui
et la Femme Araignée placèrent devant les
leaders des différents groupes plusieurs épis
de couleurs et de tailles différentes, afin
que chacun puisse choisir sa nourriture dans
ce monde.

Les Hopi furent les derniers à prendre et à
choisir leur nourriture dans ce monde.

Les Hopi choisirent le plus petit épi de maïs.

Massauu dit alors " Vous m'avez montré que
vous êtes sages et humbles.

Pour cette raison, vous serez appelés les
Hopi (peuple de paix) et je placerai sous
votre autorité toutes les terres et les vies
à garder, à protéger et vous garderez
confiance en Moi jusqu'à ce que je revienne
car je suis le Premier et le Dernier. "

Josaphat: ça vous fait penser à rien? En fait les Hopis sont un peu l'équivalent du peuple juif pour les indiens d'Amérique et sont les dépositaires de la Révélation du Grand Esprit.

Ceci explique pourquoi lorsqu'un Hopi est
ordonné dans les ordres religieux les plus
hauts, la terre et tous les êtres vivants
sont placés dans ses mains.

Il devient un parent de toutes les formes de
vie sur terre.

Il a le droit de conseiller et corriger ses
enfants de la façon la plus paisible qu'il
trouvera.

Ainsi nous ne devons jamais oublier que notre
message de paix atteindra nos enfants.

Et c'est en nous et en tous les autres
leaders spirituels que la destinée de nos
enfants est placée.

On nous a enseigné à maintenir l'équilibre
entre ce monde et les autres univers en
priant et en pratiquant divers rituels qui
ont toujours lieu aujourd'hui.

C'est aux petits-fils de la Femme Araignée
que les tablettes sacrées ont été données.

Les deux frères ont été chargés de porter les
tablettes à un endroit que leur a indiqué le
Grand Esprit.

L'ainé des frères devait partir immédiatement
vers l'Est, là où le soleil se lève et
lorsqu'il atteindrait sa destination, il
devrait immédiatement se mettre à la
recherche de son jeune frère qui devra rester
dans le royaume du Grand Esprit.

La mission de l'ainé des frères, lorsqu'il
reviendrait, était d'aider son jeune frère
(Hopi) à apporter la paix, la fraternité et
la vie éternelle.

Hopi, le plus jeune des frères, fut chargé de
parcourir le pays entier et de le marquer de
ses empreintes et de ses marques sacrées afin
de revendiquer cette terre pour le Grand
Esprit et la paix sur la terre.

Comme nous l'avions promis au Créateur, nous
avons établi nos sites sacrés de cérémonie
pour garder ce monde en équilibre.

C'est ainsi que se passa notre migration,
jusqu'à notre rencontre avec le Créateur à
Old Oribe (l'endroit qui solidifie) il y a
1,000 ans.

C'est lors de cette rencontre qu'il nous
demanda de vous révéler ces prophéties
aujourd'hui, alors que nous arrivons € la fin
du Quatrième Monde de destruction et à l'aube
du Cinquième Monde de paix.

Il nous fit plusieurs prophéties que nous
devions vous révéler et toutes se sont
réalisées.

C'est pour cela que nous savons que le moment
est venu de révéler les derniers
avertissements et les dernières instructions
à l'humanité.

On nous a dit de nous installer
définitivement ici en terre Hopi, là où nous
avons rencontré le Grand Esprit et d'attendre
le retour de l'ainé des frères qui parti un
jour vers l'Est.

Lorsqu'il reviendra ici, il placera ses
tablettes en pierre côte à côte afin de
montrer au monde entier qu'ils sont nos vrais
frères.

Une route vers le ciel sera réalisée et on
inventera quelque chose que les Hopi
appellent une " gourde de cendres ", une
gourde qui lorsqu'elle tombera sur la terre
brulera tout ce qui s'y trouve et empèchera
quoi que se soit de pousser durant de longues
années.

Lorsque les leaders se détourneront de
l'enseignement du Grand Esprit, nombreuses
seront les façons dont cette vie pourra être
détruite si l'humanité ne tient pas compte de
notre prophétie en retournant vers les
instructions spirituelles originales.

On nous a dit que trois personnes nommées par
le Grand Esprit et qui seraient chargées
d'aider les Hopi à apporter la paix sur
terre, apparaîtront et que nous ne devons pas
changer nos maisons, nos cérémonies et la
façon de nous coiffer faute de quoi, les
vrais " Assistants " ne pourraient pas nous
reconnaître comme étant les vrais Hopi.

Et nous avons attendu toutes ces années.


Dernière édition par le Jeu 16 Nov 2006, 23:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
Josaphat



Masculin Messages : 696
Inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: L'homme et la nature   Jeu 16 Nov 2006, 17:13

Nous savons que notre Vrai Frère Blanc,
lorsqu'il reviendra, sera tout puissant et
portera une casquette ou une cape rouge.

Il n'appartiendra à aucune religion, si ce
n'est la sienne.

Il nous apportera les tablettes en pierre
sacrées.

Avec lui viendront deux autres, qui seront
sages et puissants.

L'un portera le signe ou le symbole du
Swastika qui représente la pureté et la
Féminité, productrice de la vie.

Le troisième ou le second des assistants de
notre Vrai Frère Blanc portera un symbole du
soleil.

Lui aussi sera sage et puissant.

Dans nos cérémonies sacrées des Kachinas,
nous utilisons encore aujourd'hui un hochet
en forme de gourde qui porte les symboles des
assistants puissants de notre Vrai Frère.

La prophétie dit aussi que si les trois ne
réussissent pas à accomplir leur mission,
celui de l'ouest viendra comme une grande
tempète.

Il sera " nombreux " et sans pitié.

Lorsqu'il viendra, il recouvrira le pays
comme une armée de fourmis rouge et s'abattra
sur tout le pays en un jour.

Si les trois assistants choisis par le
Créateur remplissent leur mission sacrée et
même s'il ne reste que un, deux ou trois
vrais Hopi encore fidèles aux enseignements
et aux instructions du Grand Esprit, Massauu
apparaîtra aux yeux de tous et notre monde
sera sauvé.

Les trois traceront de nouveaux plans de vie
qui conduiront à la vie et à la paix
éternelle.

La terre redeviendra telle qu'elle était au
commencement.

Les fleurs fleuriront de nouveau, le gibier
retournera sur les terres arides et la
nourriture sera abondante pour tous.

Ceux qui seront sauvés partageront tout de
façon équitable, ils reconnaîtront le Grand
Esprit et parleront un seul langage.

Aujourd'hui, nous devons faire face à de
grands problêmes, non seulement ici mais à
travers tout le pays.

Les anciennes cultures sont annihilées.

On prend la terre de notre peuple, et il
n'est plus rien que nous puissions appeler "
à nous ".

Pourquoi est-ce que cela se passe ainsi ?

Cela se passe parce que beaucoup ont
abandonné ou manipulé les enseignements
spirituels originaux.

La façon de vivre que le Grand Esprit a
offert à tous les peuples du monde, quelles
que furent les instructions originales, n'est
plus honorée.

C'est à cause de cette grande maladie appelée
avidité qui infecte toutes les terres et tous
les pays, que des gens simples sont en train
de perdre ce qu'ils ont gardé durant des
milliers d'années.

Nous sommes aujourd'hui à la fin du chemin.

De nombreuses personnes ne reconnaissent plus
le chemin du Grand Esprit.

En fait, ils n'ont pas de respect pour le
Grand Esprit ou pour notre Mêre la Terre, qui
nous a donné la vie.

Notre ancienne prophétie nous avait prévenu
que cela arriverait.

On nous a dit que des hommes essayeront
d'aller sur la lune, qu'ils rapporteront
quelque chose de la lune et qu'ensuite, la
nature montrerait des signes de perte
d'équilibre.

Maintenant nous voyons tout cela arriver.

A travers la terre entière, il y a de
nombreux signes montrant que la nature n'est
plus en équilibre.

Inondations, sécheresses, tremblements de
terre et grandes tempêtes se produisent
partout et causent beaucoup de souffrances.

Nous ne voulons pas que cela se passe dans
notre pays et nous prions le Grand Esprit
afin qu'il nous épargne ce genre de choses.

Mais il y a maintenant des signes qui
indiquent que cela risque de se passer chez
nous très bientôt.

Nous devons maintenant nous considérer comme
frères et soeurs.

L'heure n'est plus à la division entre les
peuples.

Aujourd'hui, je lance un appel à chacun
d'entre-nous, ici à Hotevilla où nous sommes
coupables de commérages et de créer la
division au sein de nos familles, mais aussi
au reste du monde où le vol, la guerre et le
mensonge sont quotidiens.

Ces divisions ne nous sauveront pas.

La guerre entraîne la guerre, pas la paix.

Ce n'est qu'en nous unissant dans une Paix
Spirituelle, nos coeurs remplis d'amour les
uns pour les autres, pour le Grand Esprit et
la Terre Mêre, que nous seront sauvés du
terrible Jour de la Purification qui arrive.

Beaucoup d'entre vous sont des gens honnêtes.

Nous nous connaissons spirituellement car
nous sommes les " Grands-Pères de la Société
des Hommes " qui a été chargée de prier pour
vous et pour toutes les créatures de la
terre, n'oubliant jamais rien ni personne
dans nos cérémonies.

Nous prions pour avoir une vie heureuse et
remplie de pluie douce qui rendra nos
récoltes abondantes.

Nous prions pour l'équilibre sur terre, pour
vivre en paix et laisser un monde magnifique
aux futures générations.

Nous savons que vous avez de bons coeurs mais
ce n'est pas assez pour nous aider à faire
face à nos gros problèmes.

Dans le passé, certains d'entre vous ont
essayé de nous aider, nous les Hopi, et nous
vous serons toujours reconnaissants pour vos
efforts.

Mais c'est aujourd'hui que nous avons le plus
besoin de votre aide.

Nous voulons que tous les peuples de la terre
connaissent notre situation.

Ce pays que les gens appellent le Pays des
Libertés célèbre de nombreux jours rappelant
aux peuples de la terre qu'il en est ainsi.

Mais depuis plus de 200 ans, les Américains
d'origine n'ont pas vu un seul jour de
liberté.

Nous souffrons aujourd'hui l'insulte finale.

Notre peuple perd aujourd'hui la seule chose
qui donne un sens à la vie - c'est la terre
où nous faisons nos cérémonies que l'on est
en train de nous prendre.

Hotevilla est le dernier lieu Native American
saint, consacré et préservé pour le Créateur.

Comme le dit la prophétie, ce lieu sacré doit
conserver ses chemins spirituels ouverts.

Le village est le vortex spirituel que les
Hopi peuvent utiliser pour guider les
nombreux Native Americans qui commencent à se
réveiller mais aussi tous ceux qui ont un
vrai coeur, vers leur culture propre et
unique.

Hotevilla fut établie par les derniers ainés
spirituels afin de maintenir la paix et
l'équilibre sur ce continent depuis la pointe
de l'Amérique du Sud jusqu'à l'Alaska.

Beaucoup de nos amis disent que Hotevilla est
un lieu sacré, un trésor national et mondial
et doit être préservé.

Nous avons besoin de votre aide.

Où est la liberté pour laquelle vous vous
êtes battus et avez sacrifié vos enfants ?

Est-ce seulement le peuple Indien qui a perdu
ou est-ce que tous les Américains ont perdu
ce qu'ils étaient venus chercher ici ?

Nous ne partageons pas la liberté de la
presse parce que ce qui se trouve dans les
journaux est ce que le gouvernement veut que
les gens croient, pas ce qui est réellement
en train de se passer.

Nous n'avons pas la liberté d'expression car
nos propres frères nous persécutent lorsque
nous exprimons nos croyances.

Nous sommes arrivés à l'étape finale et il
reste une dernière force qui va emporter ce
qui reste de notre terre natale.

On nous refuse encore de nombreuses choses et
ce y compris le droit de pratiquer nos rites
et de vivre en accord avec nos enseignements
religieux.

Les leaders Hopi ont prévenu les leaders de
la Maison Blanche et de la Maison de Verre
(les Nations Unies) mais ils n'ont pas
écouté.

En 1992 la Nation Hopi à officiellement révélé la première partie des prophéties conservée sur les tablettes au Monde à la tribune des Nation-Unis.

Aussi, comme le dit notre prophétie, c'est au
tour de ceux qui ont un coeur pur et bon et
qui n'auront pas peur de nous aider à
accomplir notre destinée dans la paix pour ce
monde.

Nous nous trouvons aujourd'hui à la croisée
des chemins et nous devons choisir entre
celui qui nous mènera à la vie éternelle ou
celui qui nous mènera à la destruction
totale.

Nous croyons que le pouvoir spirituel des
êtres humains qui s'exprime à travers les
prières est si puissant qu'il peut décider de
la vie sur terre.

Tellement de gens sont venus en pays Hopi
pour nous rencontrer.

Et nous avons rencontré certains d'entre vous
dans vos pays.

De nombreuses fois, on nous a demandé comment
on pouvait nous aider.

Maintenant j'espère et je prie pour que votre
aide nous arrive.

Si vous disposez d'un moyen pour propager la
vérité, les journaux, la radio, les livres ou
encore si vous pouvez rencontrer des gens
puissants, dites la vérité !

Dites leur ce que vous savez être vrai.

Dites leur ce que vous avez vu ici, ce que
vous avez entendu et ce que vous avez vu de
vos propres yeux.

De cette façon, si nous tombons, il sera dit
que nous aurons essayé, du début à la fin, de
rester fidèle au chemin de paix comme le
Grand Esprit nous avait enseigné de le faire.

Si vous réussissez, nous réaliserons toutes
nos erreurs du passé et nous retournerons
vers le vrai chemin de la vie en harmonie,
comme des frères et des soeurs, partageant
notre mère, la terre, avec toutes les autres
créatures vivantes.

De cette façon, nous pourrons créer un monde
nouveau.

Un monde qui sera conduit par le Grand Esprit
et notre mère apportera du bonheur à tous.

Dieu vous bénisse, chacun d'entre vous et
sachez que nos prières pour la paix
rencontrent les vitres chaque fois que le
soleil se lève ou se couche.

Puisse le Grand Esprit vous guider en
sécurité sur le chemin de l'amour, de la
paix, de la liberté et de Dieu sur notre
Terre Mère.

Puissent les saints ancêtres de l'amour et la
lumière vous garder en sécurité sur vos
terres et dans vos maisons.

Priez pour que Dieu vous donne un rôle
important dans cette grande tâche qui nous
attend et qui consiste à apporter la paix sur
terre.

Nous les Hopi possédons encore les tablettes
sacrées et nous attendrons la venue de notre
Vrai Frère Blanc et de tous ceux qui sont
prêts à travailler pour la paix du Créateur
sur terre.

Portez-vous bien, mes enfants et ayez des
pensées de paix et d'unité.

Paix à toutes les vies sur terre et paix dans
nos maisons, nos familles et nos pays.

Aux yeux du Créateur, nous ne sommes pas si
différents.

C'est le même Grand-Père Soleil qui irradie
son amour sur chacun d'entre-nous chaque
jour, tout comme notre Mère la Terre prépare
chaque jour de quoi garnir notre table. C'est
bien ce qu'ils font ? Nous ne formons qu'un,
après tout.


La nation Hopi : http://www.hopiland.net/prophecy
Revenir en haut Aller en bas
http://altertransblogalisation.skynetblogs.be
 
L'homme et la nature
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature de l'homme face à la religion
» L'homme dans la nature, la nature dans l'homme
» Vivre en harmonie avec la nature et les animaux
» L'homme et la nature
» Quand un volcan remet l'homme à sa place

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Sciences et pseudosciences-
Sauter vers: